Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 tensions turco-syriennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 19 ... 35  Suivant
AuteurMessage
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: tensions turco-syriennes   Mar 26 Juin 2012 - 14:28

Citation :
Selon lui (le porte-parole du ministère syrien des Affaires étrangères Jihad Makdessi.), la DCA syrienne a reçu l'ordre "d'abattre tout avion de combat évoluant dans l'espace national à une altitude inférieure à 100 mètres".

http://fr.rian.ru/world/20120625/195151903.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: tensions turco-syriennes   Mar 26 Juin 2012 - 14:36

Tskfanatik a écrit:
BOUBOU a écrit:
Tskfanatik a écrit:
Des mouvements de troupes sont constaté vers la frontière . Des colonnes de blindés et chars se dirigent vers la frontière . Ils vont prendre position suite aux déclarations de Erdogan.

Ou ça? au Mali? ou peutêtre en Corée?

Un convoi est parti de Diyarbakir pour rejoindre la frontière en passant par Mardin.


Source?
Revenir en haut Aller en bas
Tskfanatik
Commandant
Commandant
avatar

messages : 1071
Inscrit le : 10/09/2011
Localisation : Eurasie
Nationalité : Turquie
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: tensions turco-syriennes   Mar 26 Juin 2012 - 14:37

Baybars a écrit:
Tskfanatik a écrit:
BOUBOU a écrit:


Ou ça? au Mali? ou peutêtre en Corée?

Un convoi est parti de Diyarbakir pour rejoindre la frontière en passant par Mardin.


Source?

Samanyoluhaber

http://www.samanyoluhaber.com/gundem/Suriye-sinirina-askeri-sevkiyat/784245/


Pour la première fois j ai approuvé une déclaration de Kilicdaroglu dirigeant du CHP.

" nous pouvons prendre la tête entre nous mais face à l extérieur nous sommes un seul bloc. Personne ne peut jouer au poker avec les turks."
Revenir en haut Aller en bas
Mezghena
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

messages : 407
Inscrit le : 30/12/2011
Nationalité : Algerie

MessageSujet: Re: tensions turco-syriennes   Mar 26 Juin 2012 - 15:21

Citation :

L’OTAN « s’écrase », Erdogan plastronne


Par Louis Denghien, le 26 juin 2012


Fogh Rasmussen à Bruxelles le 26 juin : l'OTAN préfère manifestement montrer sa force pour ne pas s'en servir !

À Bruxelles, la réunion extraordinaire de l’OTAN a accouché, comme prévisible, de déclarations solennelles de condamnation de la Syrie et de soutien à la Turquie Erdogan. Le patron – ou plutôt le secrétaire général en titre – de l’Alliance atlantique, le Danois Anders Fogh Rasmussen a exprimé sa « très forte solidarité » à son pion turc et assuré que la grande famille de l’OTAN suivrait « de très près » les développements de la situation « à la frontière sud-est de l’OTAN« .

Reste que cette réunion convoquée sous l’égide du désormais fameux article 4 de la charte de L’OTAN- c’est la deuxième fois en 60 ans d’existence – n’a décidé d’aucune mesure coercitive particulière, Rasmussen n’évoquant notamment aucune réaction militaire, et se contentant d’appeler les autorités syriennes à tout mettre en oeuvre pour éviter de nouveaux incidents du type de celui ayant entraîné la destruction d’un chasseur-bombardier turc vendredi au large des côtes syriennes.

Bref cette montagne de 28 nations n’a accouché que d’une petite souris, un communiqué convenu de soutien à la Turquie. Erdogan va devoir apparemment s’en contenter. À moins bien sûr qu’aient été prises des décisions secrètes, portant sur aide affective mais discrète à l’allié dévoué des États-Unis – et d’Israël quoi qu’il en dise à son opinion – dans la région. Mais nous répétons que l’engagement de l’OTAN sur le « front syrien » sera toujours a minima – pour ne pas dire nul – pour des raisons qui tiennent à la fois à la diplomatie – opposition des russes et des Chinois, engagement possible de l’Iran, instabilité en Libye, en Égypte, au Yémen – et à la politique intérieure – méfiance, réticence ou franche hostilité des opinions publiques.

Ergogan fait déjà la guerre aux Syriens via l’ASL

Réduit à ses seules forces, Recep Tayyep Erdogan - qui à notre connaissance, n’a pas demandé le secours de l’OTAN quand les commandos israéliens ont tué, au printemps 2009, plusieurs Turcs participant à une flotille anti-blocus de Gaza – bombe le torse et hausse (encore) le ton : mardi, il a annoncé que l’armée turque était en train de « changer ses règles d’engagement » et répondrait désormais à toute violation de frontière terrestre, aérienne ou maritime de la part de son voisin, qualifiant au passage la destruction du F4 turc d’ »attaque lâche du régime al-Assad ». Un régime dont le Premier ministre turc assure qu’il est devenu « une menace claire et proche pour la sécurité de la Turquie comme pour son propre peuple« . Un peuple syrien qu’Erdogan considère, qu’on se rassure dans les chaumières de Deraa à Idleb, comme un « frère« , opprimé par un « dictateur sanguinaire et sa clique« , pour reprendre sa formulation plus digne d’un fanatique barbu que d’un dirigeant « islamiste modéré » exemplaire.

Certes, tout ceci sonne très « avant-guerre ». Sauf que la mobilisation n’est pas la guerre, et qu’Erdogan, en dépit de toutes ses poses et menaces, n’en est même pas à la mobilisation. La guerre, il en mène déjà une du reste contre les Kurdes à la frontière irakienne, son aviation ne s’étant pas gênée pour violer l’espace aérien irakien, certes démantelé par les Américains, à des fins de bombardements de camps du PKK. Et puis, c’est vrai et on ne le souligne pas assez, il sous-traite depuis un an une guerre contre les Syriens et leur gouvernement légitime à des bandes armés islamistes, celles de l’ASL qui se servent du territoire turc comme d’une base et d’un refuge gigantesque. De toute façon, le chef de l’AKP sait bien que sa marge de manoeuvre es réduite par l’Iran – qui a déjà proposé un mission de conciliation – et la Russie.

Cette guerre sous traitée à l’ASL est manifestement la seule intervention armée qui soit à la portée de M. Erdogan pour l’heure, mais elle est incontestablement meurtrière. C’est donc bien Erdogan « et sa clique » qui sont les agresseurs de la Syrie et donc constituent « une menace claire et proche » pour toute la région.



Ce capitaine de l'ASL, rencontré en Turquie en février 2012 par des journalistes pro-opposition, avait eu ce cri du cœur : "Je me sens en sécurité qu'en Turquie" ! Depuis un an Erdogan fait la guerre aux Syriens par le biais des bandes armés. Une guerre qui leur a coûté bien plus que deux pilotes !
http://www.infosyrie.fr/actualite/lotan-secrase-erdogan-plastronne/
Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı
avatar

messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: tensions turco-syriennes   Mar 26 Juin 2012 - 16:30

Visiblement notre pays cherche une 3e provocation Syrienne pour leur rentrer dedans.
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
Tskfanatik
Commandant
Commandant
avatar

messages : 1071
Inscrit le : 10/09/2011
Localisation : Eurasie
Nationalité : Turquie
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: tensions turco-syriennes   Mar 26 Juin 2012 - 16:36

Non . Ce sont les syriens qui nous provoquent .

D abord les tirs ,
Ensuite les hélicos qui violent l espace turk
Maintenant le F4.

On va voir si ils vont encore jouer les chauds maintenant . Si tu veux savoir en faite moi je suis impatient qu'un véhicule militaire soit considérer comme cible et désintégre illico ..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: tensions turco-syriennes   Mar 26 Juin 2012 - 16:38

13 zones ont été déclare zone militaire dans la province d'Hakkari, Diyarbakir et Sirnak. La population civile ne pourra pas y aller dans ces zones militaires.

Inanç, le but est de maintenir une pression sur le régime de mafieux a Damas. Comme a dit Erdogan, la Turquie aidera de toute les manières le peuple Syrien a se debarasser du dictateur.
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: tensions turco-syriennes   Mar 26 Juin 2012 - 16:42

Citation :
Poutine arrive en Jordanie

Après Israël et les territoires palestiniens, le président russe Vladimir Poutine est arrivé mardi en Jordanie pour une visite de travail.

A Amman, le chef de l'Etat russe sera reçu par le roi Abdallah II de Jordanie. M.Poutine se rendra ensuite sur le lieu du baptême du Christ en Cisjordanie et inaugurera la Maison d'accueil des pèlerins de l'Eglise orthodoxe russe en Jordanie.
RIA Novosti

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı
avatar

messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: tensions turco-syriennes   Mar 26 Juin 2012 - 16:43

Baybars a écrit:
13 zones ont été déclare zone militaire dans la province d'Hakkari, Diyarbakir et Sirnak. La population civile ne pourra pas y aller dans ces zones militaires.

Inanç, le but est de maintenir une pression sur le régime de mafieux a Damas. Comme a dit Erdogan, la Turquie aidera de toute les manières le peuple Syrien a se debarasser du dictateur.

Je me répète rarement, j'ai donné mon opinion sur d'éventuelles représailles mais comme dit, vu la tournure de la situation, tôt ou tard ça va arriver.

Alors je dis :

"GAZAMIZ MUBAREK OLSUN".
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
Tskfanatik
Commandant
Commandant
avatar

messages : 1071
Inscrit le : 10/09/2011
Localisation : Eurasie
Nationalité : Turquie
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: tensions turco-syriennes   Mar 26 Juin 2012 - 17:12

Citation :

La Turquie réagira contre toute approche syrienne à sa frontière (PM)
  2012-06-26 22:13:42  xinhua
La Turquie considérera toute approche militaire vers sa frontière en provenance de Syrie comme un risque et une menace à sa sécurité, a indiqué mardi le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan.

M. Erdogan a tenu ces propos lors d'une réunion de son Parti pour la Justice et le Développement (AK) mardi au siège du parlement turc. Il a souligné que la Turquie ne tolérerait jamais aucun risque pour sa sécurité provenant du régime syrien le long de la frontière, et qu'un tel risque ne resterait jamais sans réponse.

Cette affirmation fait suite à l'incident de vendredi lors duquel un avion militaire turc a été abattu par la Syrie avant de s'abîmer en Méditerranée.

M. Erdogan a également affirmé que l'appareil turc se trouvait dans l'espace aérien international, et non pas au-dessus des eaux territoriales syriennes, lorsque, sans être averti, il a essuyé les tirs syriens. La Syrie, de son côté, a insisté sur ce que l'avion turc avait violé son espace aérien.

L'armée turque a également révisé son règlement. D'après les nouvelles règles, toute approche vers la frontière turque par un élément militaire venant de la Syrie qui pourrait présenter un risque ou un danger pour la sécurité sera considérée comme une menace et une cible militaire, requérant une réponse.

Cet incident a aggravé les tensions entre les deux pays, qui étaient alliés avant que ne surviennent les troubles en Syrie l'année dernière.
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6605
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: tensions turco-syriennes   Mar 26 Juin 2012 - 17:18

je pense qu ont va pas tarder a savoir si notre classement des armées musulmane est correct ou non Exclamation Rolling Eyes


_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
juba2
General de Division
General de Division
avatar

messages : 6961
Inscrit le : 02/04/2008
Localisation : USA
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: tensions turco-syriennes   Mar 26 Juin 2012 - 17:48

A tous les amis turcs,boycoter dans ce forum n'est pas productive. Vous etes professionles ains que Rafi.Ici on est franc entre nous.Des vrais politicians et democrates mettent tous sur tables et le discuter d'une maniere civilisee.On n'est pas des pettits enfants a l'ecole elementaire ou au lycee,on est dans un forum serieux si on n'accepte pas des critiques constructives alors la cela me fait peur et je me sens comme si j'etait dans les annees 70 avec "Ici radio Tirana".L'avion a bien etait dans l'espace syrien meme ici le analystes et ex grades de l'armee U.S. le disent.Et voila un article de RT.


Citation :


Turkish jet clearly violated Syria's sovereignty – Damascus

The downing of a Turkish plane by Syria was an act of self-defense against a violation of its sovereignty, the Syrian foreign ministry has said. Damascus insists it was within its right to open fire on unidentified aircraft violating its airspace.

The statement by the Syrian foreign ministry spokesman Jihad Magdissi comes a day after Ankara accused Damascus of violating international law in last Friday’s incident.

Magdissi said the Turkish claim that their military jet was shot down in international air space after leaving Syrian territory was false. The aircraft was hit by air defense artillery, not a surface-to-air missile, and this weapon’s maximum range is just 2.5 kilometers, he said in a statement aired on Syrian TV.

Commenting on the claims that no warning has been given before the downing, Magdissi said the Syrian defense forces “have been taken by surprise to see such a plane.”

“Syria air defense taken by surprise by plane at 100m altitude, even if plane was Syrian we would have shot it down,” he said.

He added Syria did its best to mitigate the consequences of the incident by promptly contacting their Turkish counterparts and offering all due assistance in the search and rescue operations.

This was done despite the fact that relations between the two countries have deteriorated over the past 15 months, he stressed.
222 (380 votes)

http://www.rt.com/news/plane-violation-syrian-foreign-667/

Ainsi que CNN

Citation :

12:01 AM ET
Share
Comments (365 comments)
Permalink
Can Turkey force U.S. and other NATO countries to attack Syria?

By Adam Levine, CNN

Turkey's leadership took on a much more strident tone on Sunday, calling the downing of its military jet by Syria an "act of aggression" and invoking its right to consult with other NATO nations. That call to meet has raised the question of whether other nations, including the United States, would be compelled to strike back on Turkey's behalf.

Turkish Foreign Minister Ahmet Davutoglu has spoken with U.N. Secretary-General Ban Ki-moon, the foreign ministers of the United States, the United Kingdom, France, Russia and Iran, and European Union foreign policy chief Catherine Ashton since the incident, spokesman Selcuk Unal told CNN Saturday.

British Foreign Minister William Hague Sunday called the incident "outrageous" and said he condemned it wholeheartedly."

"The Assad regime should not make the mistake of believing that it can act with impunity. It will be held to account for its behavior," Hague said of Syrian President Bashar al-Assad.

The top American military official, chairman of the Joint Chiefs of Staff Gen. Martin Dempsey, called his Turkish counterpart this weekend, a U.S. official told CNN's Barbara Starr.

Secretary of State Hillary Clinton spoke with her Turkish counterpart, as well. In a statement issued Sunday she called the incident a "brazen and unacceptable act in the strongest possible terms."

NATO members will be meeting this Tuesday in Belgium to discuss the incident, at the request of Turkish officials, according to NATO spokeswoman Oana Lungescu.

The meeting, or "consultations," is one Turkey called under Article 4 of the NATO treaty, Lungescu said in an e-mail to CNN. Turkey is expected to make a presentation about the plane incident.

"Under Article 4, any ally can request consultations whenever, in the opinion of any of them, their territorial integrity, political independence or security is threatened," she wrote.

With the consultations, there is a chance Turkey will demand a collective military response. The notion comes from what is known as Article 5 of the North Atlantic Treaty Organization's Washington Treaty, which states that should a member nation - which Turkey is - be attacked, other NATO members are compelled in a collective act of self-defense "such action as it deems necessary, including the use of armed force, to restore and maintain the security of the North Atlantic area."

Article 5 has been invoked just once since NATO's founding, the military response to 9/11.

In this incident, after restrained comments early on, Turkey has issued much angrier comments as details became known. On Sunday, Turkey's foreign minister said the country will act "decisively" within international law and refuted Syria's contention that the plane was shot down because it displayed an "act of aggression."

The plane in the Friday incident was unarmed and sending no hostile signals, said Davutoglu. The plane was testing Turkey's radar systems, Davutoglu said.

"You have to first send a caution, a warning," he said in the first detailed Turkish statement on the international incident. "If the warning doesn't work, you scramble your planes, you send a stronger signal, you force the plane to land. There wasn't enough time to do any of that in the time that our plane was in Syrian airspace."

Davutoglu added the plane was shot down in international air space.

Turkey has invoked Article 4 before, after tensions arose on its border with Iraq.

"This did not lead to the invocation of Article 5," Longescu noted.

A senior American administration official speaking on background because of the sensitivity of the issue, told CNN's Jill Dougherty on Sunday that Turkey's request "is just consultations, and they aren't asking for more than that." The official added that the move does mean Turkey considers Syria's shooting down their plane a threat to Turkey's security.

If NATO was looking for a fight, this would be a good opportuity to invoke Article 5, but there is no appetite for a military conflict with Syria at the moment, several NATO diplomats told CNN's Elise Labott on Sunday.

There are many factors that weigh against a military response. First and foremost, the North Atlantic Council has to agree to it. Also, even if agreed, each member can contribute as they see fit.

"This is an individual obligation on each Ally and each Ally is responsible for determining what it deems necessary in these particular circumstances," according to a description of the charter posted on the NATO website.

The United States and many other countries have been vocally opposed to military intervention and will not be quick to encourage Turkey to press the issue. After Syrian troops shelled refugees on the Turkish side of the border earlier this year, Secretary of Defense Leon Panetta made clear that the bar was high for Turkey to claim the need for a collective self-defense.

Panetta was asked about invoking Article 5 at a House Armed Services Committee hearing in April.

"I think it's clear that the only way that the United States would get involved militarily is if there's a consensus in the international community to try to do something along those lines. And then obviously ensure that the international community is able to get the - the authorities required in order to make that happen," Panetta said. "They would have to make clear that what is happening there really does truly represent a direct threat to Turkey. And I think at this point, that's probably a stretch."

In her statement Sunday, Clinton said the U.S. would keep in contact with Turkey as the country determines its response. The U.S. will "work with Turkey and other partners to hold the Assad regime accountable," Clinton said.

NATO members agreeing to respond to this incident is "inconceivable," wrote James Joyner on the Atlantic Council blog. Joyner, who said he opposes military intervention in Syria, felt the incident does not rise to the level of such a response.

"The operative word that almost certainly disqualifies this incident from an Article 5 response is 'attack.' Turkey was engaged in aggressive action along its border with Syria during a particularly tense situation and flew into Syrian airspace," Joyner wrote on Friday, "While shooting down the plane was almost certainly an overreaction - the Assad government has said as much - it's hardly an 'attack.'"

Additionally, Joyner said, the article demands response "to restore and maintain the security of the North Atlantic area."

"Given that the incident is already contained - that is, not likely to be followed by any sort of follow-on action by Syria absent further provocation - said security already exists. Indeed, a NATO or Turkish response would make the area more, not less, secure," Joyner maintained.

But Turkey's prime minister, Recep Tayyip Erdogan, may feel compelled to make a decisive response, said Hoover Institution's Fouad Ajami, who explained Erdogan is already under pressure after he turned against Syria's regime and called for the rescue of the Syrian people.

"I think it would be an embarrassment to Prime Minister Erdogan, because he has to make good on the threats that he has made," Ajami said in an interview with CNN's Candy Crowley broadcast on "John King, USA."

Ajami said the shootdown is a worrisome development as it demonstrates Syrian president al-Assad's "sense of abandon."

"Turkey is a NATO member. Turkey is a very, very formidable power. Turkey is four times the size of Syria. The Turkish military is a mighty institution.

"And the idea that this ragtag regime in Damascus would shoot down a Turkish airplane, a jet fighter ... a Phantom - F-4 Phantom plane - tells you that Bashar al-Assad's regime has the sense of invulnerability, that no one is coming to the rescue of the Syrian population," Ajami said on Friday.

But in the end, nobody is expecting the Turks even to ask to invoke Article 5, knowing that NATO would probably not go along, diplomats told CNN on Sunday. The impression was that Turkey itself does not want to ratchet thing up that high, either.


http://security.blogs.cnn.com/2012/06/25/can-turkey-force-u-s-and-other-nato-countries-to-attack-syria/?iref=allsearch


Et ne me dites pas que je hais les turcs j'ai few ami turc aux USA.
Revenir en haut Aller en bas
tshaashh
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1305
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Canada
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: tensions turco-syriennes   Mar 26 Juin 2012 - 18:04

inanc a écrit:
Ce que je trouve dommage les amis Turcs, c'est que depuis vendredi on a du cumuler une journée de réunion (dont les 7h de conseil des Ministres).

Je constate que la réponse est assez faible par rapport aux déclarations faites tout au long du week end. Je ne fourni pas du grain à moudre aux membres qui se moquent/dénigrent ou autres la Turquie, je donne seulement mon avis sans me soucier de ce que l'on pense de moi.

Je n'ai une fidélité qu'envers les institutions de l'Etat et non pas aux personnes qui pour moi sont de passage alors que l'Etat lui est éternel.

Notre gouvernement doit revoir sa politique étrangère et la rendre moi agressive car visiblement les déclarations ne sont pas suivis par les actes (je suis contre les représailles militaires) mais on ne peut pas parler comme Erdogan/Arinc le fait et après se contenter de ça.

Regarder Israël, dans la majorité des cas, le gouvernement et l'armée sont fermes tant sur les paroles que sur les actes.

Je l'ai déjà dit soit on contribue à la chute d'Assad dans l'ombre donc on se tait en public soit on s'énerve en public mais on agit, si mon pays envisage une quelconque représaille contre X pays/organisation, je n'ai qu'une chose à dire "Gazamiz mubarek olsun"

+1 de sages paroles

_________________
Citation :
One should then look at the world of creation. It started out from the minerals and progressed, in an ingenious, gradual manner, to plants and animals. [...] The animal world then widens, its species become numerous, and, in a gradual process of creation, it finally leads to man, who is able to think and to reflect. The higher stage of man is reached from the world of the monkeys, in which both sagacity and perception are found, but which has not reached the stage of actual reflection and thinking. At this point we come to the first stage of man after (the world of monkeys). This is as far as our (physical) observation extends.


Ibn Khaldoun, Al Mouqaddimah (1377 - Franz Rosenthal translation), Ch.1
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: tensions turco-syriennes   Mar 26 Juin 2012 - 18:58

Citation :
La Turquie met en garde la Syrie, violents combats près de Damas

La Turquie a prévenu mardi qu'elle riposterait à toute violation de sa frontière par la Syrie, où des combats d'une violence inédite se déroulaient autour de positions de la Garde républicaine dans la périphérie de Damas.

De son côté, l'Oran réunie d'urgence à Bruxelles à la demande d'Ankara à la suite de la destruction en vol d'un de ses avions de combat par la Syrie vendredi, a jugé cet incident "inacceptable" et exprimé son "soutien et sa solidarité" à la Turquie.

Dans le même temps, l'armée syrienne affrontait des rebelles à 8 km du centre de la capitale, à Qoudsaya et Al-Hama, autour de positions de la Garde républicaine, corps d'élite chargé de la sécurité de Damas et de ses banlieues, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Lors d'un discours devant le Parlement, le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a violemment condamné le régime syrien et affirmé que "les règles d'engagement des forces armées turques (avaient) désormais changé".

"Tout élément militaire qui posera un risque et un danger de sécurité à la frontière turque venant de la Syrie, sera considéré comme un cible" militaire, a-t-il affirmé.

Voyant dans la destruction de son avion en plein vol un "acte hostile" et une "attaque lâche du régime (du président Bachar) al-Assad", il a souligné que cet événement montrait que ce régime était "devenu une menace claire et proche pour la sécurité de la Turquie comme pour son propre peuple".

Il a affirmé que le F-4 Phantom avait été abattu en mission d'entraînement dans l'espace international et non dans l'espace syrien, comme l'affirme Damas.

La Turquie ripostera "en temps opportun" et avec "détermination" à la chute de son avion, a ajouté M. Erdogan, en précisant que son pays continuerait de soutenir le peuple syrien jusqu'à la chute de la "dictature cruelle" en place à Damas.

"Mépris pour les règles internationales"

Dans le même temps, l'Otan s'est réunie à la demande de la Turquie, qui a invoqué "l'article 4 du traité" de l'Alliance prévoyant que tout pays membre peut porter une question à l'attention du Conseil quand il estime que son intégrité territoriale ou sa sécurité est menacée.

"La sécurité de l'Alliance est indivisible. Nous sommes aux côtés de la Turquie dans un esprit de forte solidarité", a déclaré le secrétaire général de l'Alliance atlantique, Anders Fogh Rasmussen, à l'issue de la réunion.

L'attaque contre l'avion turc est un "exemple supplémentaire du mépris des autorités syriennes pour les règles internationales, la paix et la sécurité, ainsi que pour la vie humaine", a-t-il encore estimé, sans évoquer l'option militaire.
Selon des experts spécialisés russes cités par l'agence d'Etat Ria Novosti, le F-4 Phantom abattu testait la défense antiaérienne syrienne pour le compte de l'Otan et sa destruction a montré l'efficacité des systèmes russes dont est équipée la Syrie.

Le vice-Premier ministre turc Bülent Arinç avait souligné lundi qu'un avion de sauvetage en mer turc avait en outre essuyé des tirs syriens alors qu'il menait des recherches pour retrouver les pilotes du F-4 Phantom.

Il a menacé d'interrompre les exportations d'électricité de la Turquie vers la Syrie en représailles, même si cela pourrait affecter la population civile déjà éprouvée par plus de 15 mois de violences.

Damas avait accusé auparavant Ankara de vouloir "attiser" la crise et mis en garde contre toute "agression" contre le territoire syrien, assurant "ignorer" la nature de la cible abattue.

L'Iran, allié de Damas, a indiqué mardi vouloir user de ses "bonnes relations" avec la Turquie et la Syrie pour régler le dossier, qu'il a qualifié de "très délicat".

Pendant ce temps, les membres du nouveau gouvernement syrien prêtaient serment devant le président Assad, selon la télévision syrienne.

A travers le pays, les violences ne faiblissaient pas, faisant au moins 15 morts, d'après l'OSDH, dont six dans les combats entre l'armée et les rebelles près de Damas. La veille, elles avaient fait 95 morts, en majorité des civils, selon la même source.

Selon le président de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane, "c'est la première fois que le régime a recours à l'artillerie lourde dans des combats aussi proches de la capitale".

"Ces banlieues abritent des casernes de troupes très importantes pour le régime à l'instar de la Garde républicaine. C'est là aussi où habitent des familles d'officiers", a-t-il précisé.

Par ailleurs, des habitants de Homs (centre) ont lancé un appel au secours, accusant le régime alaouite de viser les quartiers sunnites.

Les sanctions n'ont pour le moment pas fait plier Damas qui a profité des divisions internationales pour intensifier la répression, qui avec les combats a fait plus de 15.000 morts selon l'OSDH.

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/la-turquie-met-en-garde-la-syrie-violents-combats-pres-de-damas-26-06-2012-2065973.php
Revenir en haut Aller en bas
Akhenaton
1ere classe
1ere classe


messages : 69
Inscrit le : 26/06/2012
Localisation : Au pays des Maures
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: tensions turco-syriennes   Mar 26 Juin 2012 - 19:35

Les Syriens ont une toute autre version des faits. Cette affaire serait liée à la défection, le jour d'avant, d'un pilote syrien à bord d'un MIG 21. Les services de sécurité syriens avaient déjà repéré les agents jordaniens en contact avec ce pilote, dénommé Mer’i Hamadé, et s'attendaient à sa défection. Dès qu'il s'est posé en Jordanie, les Israéliens étaient là pour récupérer ses codes d’identification qu'ils se sont empressés de cloner et de livrer aux Turcs. Le plan des "Amis de la Syrie" (sic !) était de faire croire que plusieurs pilotes syriens avaient fait défection et bombarder des positions de l'armée syrienne avant de fuir. Il y avait deux F4 turcs qui se ont pénétré en Syrie à basse altitude, croyant que leurs faux codes d'identification allaient tromper la DCA syrienne. Sauf que l'Etat-major syrien avait donné ordre que pas un avion ne quitte le sol et que tout avion survolant l'espace aérien syrien devait être abattu, même s'il avait les codes d'identification requis.
Les deux F4 se sont fait tirer dessus par la DCA syrienne, l'un a été abattu, l'autre à réussi à fuir. Comme la portée du ZSU-23, qui a abattu le F4 turc ne dépasse pas les 2,5 kms, il semble évident que le chasseur turc avait effectivement violé l'espace aérien syrien.
En voulant jouer aux petits malins avec les monarchies du Golf pour le compte des Occidentaux, les Turcs se sont fait piéger et humilier, sans pouvoir réagir autrement qu'en vociférant.
Bien sûr, c'est la version syrienne, que les Turcs ne vont pas manquer de démentir, mais ils ne peuvent nier que leur pays est effectivement une base arrière des terroristes takfiristes qui sèment le chaos en Syrie. Quand à l'idée du membre turc d'armer les terroristes takfiristes à titre de représailles, elle ne vaut rien dans le sens ou c'est déjà le cas. Avec le courant du futur de Saad Hariri au nord du Liban, la Turquie s'est faîte le foyer des terroristes takfiristes, qui ne sont pas tous syriens. Beaucoup de libyens, tunisiens, d'arabes rescapés d'Afghanistan et autres se battent en Syrie ou ils multiplient les attentats et se vengent de la population qui refuse de les soutenir.
Le lien de l'article en question publié par la presse syrienne :
http://www.dampress.net/?page=show_det&select_page=7&id=21087
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: tensions turco-syriennes   Mar 26 Juin 2012 - 19:54

Alors bravo, envoi ton scénario à Bollywood..
Revenir en haut Aller en bas
Akhenaton
1ere classe
1ere classe


messages : 69
Inscrit le : 26/06/2012
Localisation : Au pays des Maures
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: tensions turco-syriennes   Mar 26 Juin 2012 - 20:01

Désolé d'avoir déplu aux turcs producteurs de série pour ménagères, mais tu m'accuse à tord, je n'ai fait que résumé en français l'article de la presse syrienne. C'est au journal syrien qu'il faut signifier que cette version des faits est fictive.
Par contre, nul besoin du journal syrien pour savoir que la Turquie est l'une des deux bases arrières des terroristes takfiristes qui sévissent en Syrie. Si tu l'ignores, c'est que tu passes trop de temps à visionner les séries turques abrutissantes...
Respecte moi et je te respecterai... Et lis avant de répondre, c'est la moindre des formes de respect...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: tensions turco-syriennes   Mar 26 Juin 2012 - 20:04

Akhenaton a écrit:
Désolé d'avoir déplu aux turcs producteurs de série pour ménagères, mais tu m'accuse à tord, je n'ai fait que résumé en français l'article de la presse syrienne. C'est au journal syrien qu'il faut signifier que cette version des faits est fictive.
Par contre, nul besoin du journal syrien pour savoir que la Turquie est l'une des deux bases arrières des terroristes takfiristes qui sévissent en Syrie. Si tu l'ignores, c'est que tu passes trop de temps à visionner les séries turques abrutissantes...
Respecte moi et je te respecterai... Et lis avant de répondre, c'est le moindre des respects...

Jette ça à la poubelle...

Trop de contradiction, et j'aime pas les théories du complot mondiales contre le pauvre Bashar made in Iran/Russia/Syria/Tiers mondistes qui sort des gens comme Dieudonné, Chavez, Meyssan et Soral..

Bashar El-Fassad partira incha'Allah..
Revenir en haut Aller en bas
Akhenaton
1ere classe
1ere classe


messages : 69
Inscrit le : 26/06/2012
Localisation : Au pays des Maures
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: tensions turco-syriennes   Mar 26 Juin 2012 - 20:06

Je ne jetterai pas ça à la poubelle, Erdogan a été plus contradictoire que ça dans ses propos. En fait, elle en est ou cette histoire d'excuses syriennes ? Seulement dans la tête des Turcs ?
Quand A Bachar, c'est au peuple syrien d'en décider, ni aux Turcs, ni aux Occidentaux, ni aux dictatures du Golf, ni aux chaînes de propagande du style AlJazeera et AlArabya
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: tensions turco-syriennes   Mar 26 Juin 2012 - 20:09

Akhenaton a écrit:
Je ne jetterai pas ça à la poubelle, Erdogan a été plus contradictoire que ça dans ses propos. En fait, elle en est ou cette histoire d'excuses syriennes ? Seulement dans la tête des Turcs ?

Les Syriens ne se sont jamais excusés, et personne en Turquie a confirmer une excuse de la Syrie..

Revenir en haut Aller en bas
Akhenaton
1ere classe
1ere classe


messages : 69
Inscrit le : 26/06/2012
Localisation : Au pays des Maures
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: tensions turco-syriennes   Mar 26 Juin 2012 - 20:13

Sûrement que les journalistes professionnels des agences de presse AFP et Reuters ainsi que du journal le Monde ne connaissent pas leur métier...
Citation :
Damas présente ses excuses à Ankara pour le crash du chasseur turc
Le Monde.fr avec AFP et Reuters | 22.06.2012 à 21h24 • Mis à jour le 22.06.2012 à 21h24

Le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé que la Syrie avait présenté des excuses à la Turquie après la disparition vendredi 22 juin d'un avion de chasse turc au large de ses côtes avec deux pilotes à son bord, confirmant implicitement que l'avion a été abattu par la Syrie, a rapporté le quotidien Habertürk. M. Erdogan a "affirmé que des excuses étaient arrivées de manière très sérieuses de la Syrie en lien avec cet événement, que la Syrie avait fait part de sa grande tristesse et du fait qu'il s'agissait d'une erreur", a écrit l'éditorialiste de Habertürk, après une discussion avec le premier ministre.
"En ce moment, nos forces aériennes et notre marine effectuent des opérations de recherche et de sauvetage en Méditerranée orientale et heureusement nos pilotes sont en vie, nous avons seulement perdu un avion", a ajouté le chef du gouvernement, qui se trouvait en route pour Ankara.

Un avion turc a été abattu par les forces syriennes, avait plus tôt annoncé Al-Manar, chaîne de télévision du Hezbollah libanais, citant des sources proches des services de sécurité syriens. "Des sources proches des services de sécurité syriens ont confirmé au correspondant d'Al-Manar à Damas que les forces de défense syriennes avaient abattu un chasseur turc", a dit la chaîne vendredi.

A son arrivée à Ankara, M. Erdogan a nuancé ces propos. "Je ne peux pas dire que notre avion a été abattu. Parce qu'il n'est pas possible à ce stade de dire cela avant d'avoir en main des renseignements catégoriques", a déclaré le premier ministre. Interrogé sur des excuses de Damas, il s'est pareillement abstenu de répondre par manque de "renseignements catégoriques". M. Erdogan a toutefois indiqué que l'avion s'était abîmé en mer à huit milles nautiques (15 km) au large de la ville syrienne de Lattaquié. Il a précisé que la Turquie menait des recherches avec quatre navires et des hélicoptères, et que la Syrie faisait de même.

Le premier ministre turc a tenu une réunion de crise à Ankara pour élucider les circonstances de la chute de l'appareil, un avion d'attaque F-4, au large des côtes syriennes, et discuter de la réponse à apporter à l'événement. Le chef de l'état-major, le général Necdet Özel, le ministre de l'intérieur, Idris Naim Sahin, le ministre des affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, le ministre de la défense, Ismet Yilmaz, et le chef des services secrets, Hakan Fidan, ont participé à la réunion.

Interrogé par l'agence de presse Anatolie, le gouverneur de Malatya, Ulvi Saran, a indiqué que l'appareil en question était un avion d'attaque F-4, avec deux pilotes à son bord. Le premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, cité par le quotidien Habertürk, a annoncé que ces deux pilotes étaient toujours en vie. "En ce moment, nos forces aériennes et notre marine effectuent des opérations de recherche et de sauvetage en Méditerranée occidentale et, heureusement, nos pilotes sont en vie, nous avons seulement perdu un avion", a déclaré M. Erdogan, de retour d'un voyage au Brésil.

L'état-major des armées turques avait annoncé avoir perdu le contact radar avec un de ses appareils au-dessus de la Méditerranée orientale, dans un secteur proche de la Syrie, à 10 h 58. L'avion avait décollé de à 9 h 30 de Malatya, dans l'est de la Turquie, et a disparu au sud-ouest de la province de Hatay, selon l'état-major.

Alors que la Syrie s'enfonce chaque jour davantage dans une sanglante guerre civile, la France a appelé vendredi les membres de l'armée et des forces de sécurité syriennes à déserter, au lendemain de la défection symbolique d'un pilote de chasse syrien, qui a demandé l'asile politique en Jordanie. Jeudi, les violences en Syrie ont fait 170 morts, dont une grande majorité de civils, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme.
http://www.lemonde.fr/europe/article/2012/06/22/un-avion-turc-a-ete-abattu-par-les-forces-syriennes-selon-le-hezbollah_1723436_3214.html
Ainsi que ceux de l'hebdomadaire le Nouvel Obs
"La Syrie s'excuse après le crash d'un avion turc"
"...Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré que la Syrie lui avait présenté ses excuses après la disparition de l'avion de chasse turc au large de ses côtes, confirmant implicitement que l'avion a été abattu par la Syrie, a rapporté le quotidien "Habertürk".

Recep Tayyip Erdogan a "affirmé que des excuses étaient arrivées de manière très sérieuses de Syrie en lien avec cet événement, que la Syrie avait fait part de sa grande tristesse et du fait qu'il s'agissait d'une erreur", a écrit l'éditorialiste de "Habertürk Fatih" après une discussion avec le Premier ministre"...

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20120622.OBS9405/la-syrie-s-excuse-apres-le-crash-d-un-avion-turc.html


Dernière édition par Akhenaton le Mar 26 Juin 2012 - 20:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: tensions turco-syriennes   Mar 26 Juin 2012 - 20:16

Akhenaton a écrit:
Sûrement que les journalistes professionnels des agences de presse AFP et Reuters ainsi que du journal le Monde ne connaissent pas leur métier...

C'est bien ça, ils ont repris les infos d'un journaliste menteur (Fatih Atayli). Erdogan n'a jamais confirmé l'excuse.
Revenir en haut Aller en bas
Akhenaton
1ere classe
1ere classe


messages : 69
Inscrit le : 26/06/2012
Localisation : Au pays des Maures
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: tensions turco-syriennes   Mar 26 Juin 2012 - 20:18

Baybars a écrit:
Akhenaton a écrit:
Sûrement que les journalistes professionnels des agences de presse AFP et Reuters ainsi que du journal le Monde ne connaissent pas leur métier...

C'est bien ça, ils ont repris les infos d'un journaliste menteur (Fatih Atayli). Erdogan n'a jamais confirmé l'excuse.
Donc, tu confirmes que le mensonge est du côté turc, non du côté syrien, ça c'est une évolution...
Revenir en haut Aller en bas
Tskfanatik
Commandant
Commandant
avatar

messages : 1071
Inscrit le : 10/09/2011
Localisation : Eurasie
Nationalité : Turquie
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: tensions turco-syriennes   Mar 26 Juin 2012 - 20:24

C'est une info qui a été diffusé par un journal. Par contre personne n' a jamais diffusé une déclaration de Erdogan, ou Davutoglu, qui disait que la syrie s'est excusé ou quoi que ce soit.
D'ailleurs dans cet article le journal turk est cité.

Il ne faut pas confondre ce qu'un journal annonce avec rien et un communiqué officiel ou une déclaration.

Il ne faut aussi pas trop s' abreuver de 'articles concoctés par des alteristes. Vous en arrivez à perdre la faculté de discernement entre la vérité et la propagande.


il faut aussi d' arreter de croire que tout les journaux sont la vitrine d un régime. Le mensonge est du côté de ce journal . Ce qu'il ecrit n' engage que lui. Aucunement les turcs, ou le gouvernement turc ou l' Etat turk. Que ce soit bien claire.
Revenir en haut Aller en bas
Akhenaton
1ere classe
1ere classe


messages : 69
Inscrit le : 26/06/2012
Localisation : Au pays des Maures
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: tensions turco-syriennes   Mar 26 Juin 2012 - 20:29

Tskfanatik a écrit:
C'est une info qui a été diffusé par un journal. Par contre personne n' a jamais diffusé une déclaration de Erdogan, ou Davutoglu, qui disait que la syrie s'est excusé ou quoi que ce soit.
D'ailleurs dans cet article le journal turk est cité.

Il ne faut pas confondre ce qu'un journal annonce avec rien et un communiqué officiel ou une déclaration.

Il ne faut aussi pas trop s' abreuver de 'articles concoctés par des alteristes. Vous en arrivez à perdre la faculté de discernement entre la vérité et la propagande.
Tu ne me connais pas Tskfanatik, tu ignores tout des mes facultés de discernement, de ma culture et de mon expérience médiatique. C'est justement parce que je n'aime pas me faire avoir que je lis toujours les propos des deux camps, ce qui est beaucoup plus objectif. N'écouter qu'un seul camp, ça c'est perdre sa faculté de discernement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: tensions turco-syriennes   

Revenir en haut Aller en bas
 
tensions turco-syriennes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 35Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 19 ... 35  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tension au niveau de la nuque
» GIBRALTAR
» tensions, Stress, baisse d'énergie...
» tensions dans les trapèzes & surexcitement
» HELP pb mitoyenneté/travaux/ grosses tensions.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Histoire, Guerres et Conflits militaires :: Guerres et conflits d'actualités-
Sauter vers: