Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Industrie de defense Française

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11 ... 22  Suivant
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19593
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Industrie de defense Française   Jeu 26 Juil 2012 - 20:22

Citation :
Renault Trucks Defense rachète le Français Panhard
Publié le 26 juillet 2012, à 18h23

Volvo a annoncé l'acquisition par sa filiale Renault Trucks Defense du constructeur de blindés légers Panhard, entamant la consolidation attendue de longue date du secteur de l'armement terrestre français.

La transaction, dont le montant n'est pas précisé, devrait être finalisée au quatrième trimestre 2012, une fois obtenu l'accord des autorités françaises, précise le constructeur automobile suédois dans un communiqué publié le 26 juillet.

Panhard a réalisé en 2011 un chiffre d'affaires de 81 millions d'euros et un bénéfice d'exploitation de 9,4 millions, et emploie environ 300 personnes.

Cette acquisition, qui permet à Renault Trucks Defense d'élargir sa gamme vers les blindés légers, donne naissance à un nouvel ensemble face à Nexter, le fabricant des chars Leclerc dans lequel Thales pourrait prendre une participation.

Nexter, qui avait discuté rapprochement avec RTD et Panhard l'an passé, s'est tourné vers des groupes hors de France, comme les allemands Rheinmettal et Krauss-Maffei Wegmann (KMW), l'italien Oto Melara (Finmeccanica) et le finlandais Patria.

La consolidation du marché de l'armement terrestre en France, voire en Europe, paraît de plus en plus souhaitable pour faire face à la concurrence internationale dans la course aux contrats dans les pays émergents au moment où les budgets de défense se réduisent en Europe.

RTD, qui affiche un carnet de commandes de 1,2 milliard d'euros dont les deux tiers en France, espère réaliser à terme la moitié de son chiffre d'affaires à l'export.

La division de Renault Trucks avait dit en juin tabler sur un chiffre d'affaires de 700 millions d'euros d'ici 2015 contre 300 millions en 2011 grâce à une accélération de ses ventes à l'export et à la mise sur le marché de nouveaux blindés.

Panhard, spécialiste du véhicule blindé léger (VBL), dont 2 300 exemplaires sont en service dans 16 pays, est le plus petit des trois principaux acteurs du secteur en France, avec un chiffre d'affaires d'un peu moins de 100 millions d'euros en 2011, soit dix fois moins que Nexter.

Panhard a été racheté en 2005 à PSA par le fabricant de 4x4 Auverland, que Christian Mons dirigeait depuis 2001 après plus de dix ans chez Thomson-CSF, dont est issu Thales. La gamme d'Auverland a été intégrée à celle de Panhard, spécialisé dans les blindés jusqu'à 12 tonnes.

La famille Cohen détient 83 % de Panhard, Christian Mons 10 % et l'investisseur Pierre Delmas le solde.

(avec Reuters, par Cyril Altmeyer)

http://www.usinenouvelle.com/article/renault-trucks-defense-rachete-le-francais-panhard.N179482
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19593
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Mer 1 Aoû 2012 - 21:36

Citation :
août 1, 2012
Le futur avion de combat franco-britannique c’est parti

Damien Kerlouet /Brèves /

(B2) L’entreprise Snecma (groupe Safran) et Rolls-Royce ont signé un contrat avec le Ministère de la Défense britannique afin de mener des études pour la prochaine génération de moteurs d’avions de combat français et britanniques. Les deux entreprises possèdent depuis 2001 une société commune à 50/50, qui portera le projet. Les deux compagnies ont également annoncé la signature d’un accord de collaboration avec BAE Systems et Dassault Aviation pour travailler en commun à de nouveaux concepts et technologies pour les futurs systèmes de combat aériens franco-anglais (FCAS). «Cet accord de collaboration concrétise le besoin des avionneurs et les motoristes de travailler ensemble, afin de fournir au Royaume-Uni et à la France une solution optimisée et abordable» a expliqué Nick Durham, Président secteur « Defense » de Rolls-Royce.

http://www.bruxelles2.eu/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19593
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Jeu 2 Aoû 2012 - 21:48

Citation :
Premier contrat sur le futur drone de combat franco-britannique

Le 01/08/2012 à 16:57 | Par Charles Foucault

Les gouvernements français et britannique ont signé un accord avec BAE Systems et Dassault Aviation concernant une « phase de préparation d’un programme de démonstration d’un futur système de combat aérien », autrement baptisé FCAS DPPP. Si cet intitulé en laissera plus d’un perplexe sur la concrétisation d’un tel programme à court ou moyen terme, il représente un pas de plus dans l’engagement commun des deux pays en matière de drones.

Cette alliance avait était scellée le 2 novembre 2010 au sommet de Lancaster House. Elle avait ensuite été confirmée, le 17 février 2012, lors du sommet franco-britannique à Paris puis réaffirmée par le nouveau gouvernement français lors du déplacement de François Hollande à Londres le 18 juillet et celui de Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense français, le 24 juillet dernier.

Après deux ans de discussions, le FCAS DPPP est symbolique puisqu'il est le premier contrat entre les deux gouvernements et des industriels dans le cadre de cette collaboration militaire. En obtenant la charge de l’étude de définition des caractéristiques d’un démonstrateur pour le drone de combat de demain, BAE Systems et Dassault Aviation espèrent bien se placer dans la meilleure position pour être sélectionnés lorsqu'un appel d’offre franco britannique sera émis. Les deux société ont d’ores et déjà signé un accord industriel avec Rolls Royce et Snecma afin qu’ils travaillent ensemble sur ce projet.

Vue d'artiste du futur drone de combat franco-britannique :



http://www.air-cosmos.com/industrie/premier-contrat-sur-le-futur-drone-de-combat-franco-britannique.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19593
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Mer 29 Aoû 2012 - 16:29

Citation :
Eurocopter va proposer le Panther à la marine indienne
Le 28/08/2012 à 17:37 | Par Charles Foucault


La marine indienne veut se doter de 56 hélicoptères utilitaires légers. Elle l’a fait savoir durant le mois d’août aux hélicoptéristes à travers une demande de proposition (RFP).

Ceux-ci sont priés de soumettre leurs solutions d’ici janvier prochain.

L’Inde demande des engins de la classe des 4,5 tonnes capables de se poser, de jour comme des nuit et quelles que soient les conditions météorologiques, sur les différents bateaux de la marine locale, des corvettes anti sous-marin aux navires plus larges en passant par les porte-avions.

La RFP impose que des essais sur le terrain soient menés, en Inde.

Une large gamme de missions
Les hélicoptères proposés devront être polyvalents puisque l’Inde voudrait qu’ils remplissent des missions aussi variées que la recherche et le sauvetage, l’évacuation de victimes, le transport cargo, l’observation et la surveillance, le renseignement d'origine électromagnétique, l'attaque anti sous-marine et anti terroriste et l'assistance aux autorités civiles en cas de catastrophe.

Ils seront armés de missiles, de torpilles et d’une mitrailleuse. L’entraînement et l’installation de simulateurs en Inde font également partie du package.

Contacté à ce sujet, Eurocopter indique qu’elle compte répondre à cette demande de proposition avec l’AS565 MB Panther, version militarisée du Dauphin. La société indienne Pawan Hans Helicopters Limited est le plus grand opérateur civil pour ce biturbine, elle en possède 35 exemplaires.

Nul doute qu’AgustaWestland proposera de son côté l’AW139. Bell Helicopter et Russian Helicopters seraient aussi en lice.

Quel que soit le vainqueur, une modification des engins sur étagère sera nécessaire, le RFP indiquant la volonté de l’Inde d’intégrer des équipements développés localement.

Photo : L'AS565 MB Panther d'Eurocopter



http://www.air-cosmos.com/defense/eurocopter-va-proposer-le-panther-a-la-marine-indienne.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19593
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Jeu 30 Aoû 2012 - 23:35

Citation :
Thales s’associe avec Bharat Electronics pour fabriquer des radars en Inde
30 août 2012 – 16:47

Le groupe français Thales a annoncé, le 29 août, son intention de créer une société commune avec l’entreprise d’Etat Bharat Electronics Ltd (BEL), afin de développer et de commercialiser des radars militaires et civils non seulement pour les besoins indiens mais aussi pour le marché mondial.

La nouvelle entité, appelée Navratna, sera détenue à 26% par Thales, soit la participation maximale autorisée par l’Inde dans le cadre d’un “joint-venture”, le reste (74%) étant aux mains de BEL.

Cependant, cet accord devra encore être approuvés par les autorités indiennes et françaises, l’Etat étant, avec Dassault Aviation, l’un des actionnaires les plus importants de Thales.

Cet accord devrait permettre au groupe d’électronique français de se placer sur le marché indien afin de répondre aux besoins de ce pays en matière de radars, New Delhi ayant des projets pour renouveler les équipements de surveillance de ses garde-côtes et installer des systèmes à ses frontières.

Il également probable que Navratna fournisse des éléments pour les Rafale indiens, du moins quand les négociations autour du contrat visant à livrer 126 appareils sera enfin bouclé.

Toujours dans le même domaine, Thales Raytheon Systems, co-entreprise appartenant à Raytheon et au groupe français, a remporté, ce 30 août, un contrat de 44,9 millions de dollars auprès de l’armée américaine pour moderniser le radar AN/TPQ-37 Firefinder, lequel est utilisé par les unités d’artillerie afin de réaliser des tirs de contre-batterie.

Par ailleurs, Thales a également annoncé la création d’une nouvelle filiale, qui appelée Australian Munitions, disposera de deux sites en Australie (à Benalla et à Mulwana).

http://www.opex360.com/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19593
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Jeu 6 Sep 2012 - 19:52

Citation :
Piriou et DCI s'associent pour lancer la construction de l'Almak, un bâtiment de formation maritime




Joli succès pour Piriou. Les chantiers navals Piriou de Concarneau ont enregistré la commande d’un Bâtiment de Formation Maritime (BFM) qui sera exploité par navOcéan, la société créée conjointement par Piriou et DCI. Ce bâtiment de 44 mètres sera livré en septembre 2013 et s’appellera « ALMAK », nom d’une étoile de la constellation d’Andromède qui signifie « lynx du désert ».

La construction sera assurée par Chantiers Piriou, la filiale construction navale basée à Concarneau (29), et sa maintenance par Piriou Naval Services dans le cadre d’un contrat de Maintien en Conditions Opérationnelles (MCO) de 10 ans.

Ce navire de formation pourra embarquer 7 membres d’équipage et 18 passagers dont 16 stagiaires et instructeurs en mission de formation. Une vaste passerelle offrira une vision sur 360° ; les équipements de navigation, notamment radar et cartographie synthétique, disposeront de répétiteurs dans la salle de formation ; le tirant d’eau du bâtiment sera optimisé pour l’apprentissage de la navigation et de la manoeuvre en zone côtière. Son autonomie lui permettra des transits sans escale d’une semaine à 10 noeuds. Ses missions

De plus en plus de marines étrangères (Moyen-Orient, Maghreb) confient à DCI la formation de jeunes aspirants pour un cursus de 4 années au sein du CENOE (Cours Ecole Navale pour Officiers Etrangers). L’accroissement des demandes de formation à la mer conduit DCI à se doter elle-même d’un BFM. Cette formation conserve bien sûr le label « Marine Nationale ». Son activité sera constituée essentiellement de sessions de formation pratique à la mer dispensée par DCI, pour des durées d’une à quelques semaines avec escales. Le navire effectuera 35 à 40 semaines de mer par an.


http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19593
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Jeu 6 Sep 2012 - 20:48

Citation :
Nexter et le Commissariat à l’énergie atomique vont coopérer en matière de recherche et de développement
6 septembre 2012 – 13:03

Le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies renouvelables (CEA) et le groupe français d’armement terrestre Nexter (ex-Giat) ont signé, ce 6 septembre, un accord pluriannuel de collaboration dans le domaine de la recherche et du développement (R&D).

Concrètement, CEA Tech, la direction de la recherche technologique du CEA, se verra confier le développement de “nouvelles briques technologiques” devant permettre à Nexter “d’amplifier le potentiel d’amélioration de sa gamme de produits” de défense terrestre.

Dans le même temps, et selon le communiqué qu’il a diffusé, le groupe, qui consacre déjà 16% de son chiffre d’affaires aux activités de R&D, apportera à CEA Tech une “compétence d’ingénierie d’applications systèmes intégrés” afin de “confronter l’innovation technologique aux réalités industrielles de façon à procuer aux clients et utilisateurs finaux des fonctionnalités utiles et différenciantes”.

Les domaines concernés par ce partenariat sont le stockage et la distribution d’énergie, la réalité virtuelle, les Micro-Electro-Mechanical-Systems (MEMS) faisant appel aux micro-technologies, et autres micro-capteurs. Il s’agit pour Nexter d’être plus compétitif sur le marché en développant des produits innovants face à une concurrence de plus en plus rude, notamment de la part des pays émergents.

“Dans un contexte de compétition mondiale accrue, la puissance d’innovation de notre pays est plus que jamais déterminante pour la compétitivité de son industrie. Nexter peut compter sur la capacité de développement et de transfert des technologies les plus innovantes de CEA Tech pour créer une vraie valeur ajoutée à ses produits et à ses process” a ainsi expliqué Jean Therme, le directeur de CEA Tech

http://www.opex360.com/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19593
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Dim 9 Sep 2012 - 17:00

Citation :
La DGA prépare les satellites militaires de demain


Vue d'un des satellites de Syracuse III (TAS) qui sera remplacé par Comsat-NG en 2019.

La Direction générale de l’armement (DGA) a chargé Astrium et Thales Alenia Space (TAS), les deux géants de l’industrie spatiale européenne, d’une étude chacun sur les futures capacités de communications militaires par satellite. Cette annonce fait suite à son appel à propositions lancé le 9 juillet dernier. Ces études visent à la définition du programme baptisé Comsat-NG, dont l’objectif est de prendre la relève de l’actuel système Syracuse III - réseau de télécommunications militaires français sécurisé dont TAS à la maîtrise d’oeuvre - en 2019.

Des télécommunications spatiales hautement sécurisées et à haut débit sont des éléments qu’un pays se doit de maîtriser afin d’assurer son autonomie stratégique. Dans ce cadre, la mise à jour des moyens dans ce quatrième milieu (après l’air, la terre et la mer) est primordiale. Ainsi Comsat-NG devra, au-delà des capacités de communication en bande X de Syracuse III, offrir des liaisons en bande militaire Ka et en bande UHF.

Dans leurs études, les deux industriels devront prendre en compte le potentiel de coopération avec des partenaires européens (comme le Royaume-Uni et l’Italie) avant de présenter les solutions techniques et l’organisation industrielle offrant le meilleur rapport entre la réponse aux exigences et la maîtrise des coûts.

Sur la base de ces études, le ministère français de la Défense lancera la phase d’élaboration de ce nouveau système satellitaire dès le début 2013.


http://www.air-cosmos.com/defense/la-dga-prepare-les-satellites-militaires-de-demain.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19593
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Mar 11 Sep 2012 - 0:33

Citation :
MBDA : la coopération franco-britannique menacée sur l'ANL

Le 10/09/2012 à 19:33 | Par Guillaume Steuer


L'ANL pourrait être intégré sur le NH90.

C'est un programme symbolique pour la coopération franco-britannique dans le domaine de l'industrie de défense: le missile antinavire léger (ANL), proposé par MBDA pour équiper les hélicoptères AW159 Wildcat britanniques et les NH90 et Panther français, est toujours en attente d'une décision française pour débuter sa phase de développement.

"Les Britanniques ont clairement fait savoir que ce programme était prioritaire et urgent pour leurs forces armées, et qu'ils se lanceraient tous seuls dans le développement si la France tardait trop à réagir", explique-t-on chez le missilier européen.

Si cette option venait à être retenue par Londres, elle mettrait en péril la stratégie du missilier qui souhaitait profiter de ce programme pour mettre en place une "spécialisation" de ses activités de part et d'autre de la Manche, notamment en répartissant les compétences au sein de "centres d'excellence" dédiés aux liaisons de données, aux actuateurs, aux calculateurs embarqués et aux moyens d'essais statiques.

Ce partage de responsabilités aurait donc peu de chances de voir le jour à court terme en l'absence d'un programme structurant comme l'ANL, souligne-t-on chez l'industriel.

Interrogées quant à de possibles coupes sur d'autres programmes de missiles, ces mêmes sources indiquent "n'être tranquilles sur aucun des sujets". Emblématique, le remplacement des missiles antichar Milan au titre du programme MMP (missile moyenne portée) devrait en effet être consommateur de ressources au cours des années à venir, si son lancement est confirmé.

http://www.air-cosmos.com/defense/mbda-la-cooperation-franco-britannique-menacee-sur-l-anl.html
Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı
avatar

messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Mar 11 Sep 2012 - 21:08

Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19593
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Mer 12 Sep 2012 - 14:40

Citation :
Armement : DCNS en pole-position pour un contrat de plus de deux milliards d'euros

La Direction générale de l'armement (DGA) a confié à DCNS un contrat d'études amont d'environ 10 millions d'euros en vue de préparer le lancement d'un appel d'offre sur la construction de pétroliers ravitailleurs pour la marine nationale. Ce contrat est quant à lui estimé à plus de deux milliards d'euros.

C'est une bonne nouvelle pour toute la filière industrielle navale française, notamment pour DCNS et le chantier naval basé à Saint-Nazaire, STX. La Direction générale pour l'armement (DGA) a décidé, selon nos informations, de confier en fin de semaine dernière à DCNS un petit contrat d'études amont (PEA) sur la réalisation à venir de pétroliers ravitailleurs pour la marine nationale. Pour le groupe naval DCNS, présidé par Patrick Boissier, cela représente aujourd'hui un contrat modeste de moins de 10 millions d'euros, qui devrait être annoncé dans les jours qui viennent. Mais il anticipe d'ici à deux ou trois ans un appel d'offre de très grande ampleur pour la construction de plusieurs pétroliers ravitailleurs, soit un contrat estimé à plus de 2 milliards d'euros.

STX, grand bénéficiaire de ce projet

Si l'obtention de ce PEA ne préfigure pas à DCNS de remporter automatiquement le futur appel d'offre, il lui confère néanmoins un avantage indéniable, selon les observateurs. En cas de succès, STX, le seul chantier naval à pouvoir accueillir ce type de projet en France, serait le grand bénéficiaire de ce programme au niveau de la charge de travail. En mars, un Comité ministériel des investissements de défense (CMI) avait annoncé le lancement du projet de renouvellement de la flotte. Il faisait suite à l’amendement au projet de loi de finances 2012 proposé par les députés du Finistère, Marguerite Lamour, et de Haute-Marne, François Cornut-Gentille. Celui-ci prévoit une enveloppe de 5 millions d’euros au PLF 2012 pour mener les études préalables au projet..

Quatre pétroliers ravitailleurs

En 2011, la Marine disposait de quatre pétroliers ravitailleurs d'escadre de classe Durance, basés à Toulon. La Meuse est le plus ancien mais les trois plus récents, la Marne, le Var et la Somme disposent d'installations qui leur permettent d'embarquer un état major. La marine nationale avait engagé ses quatre pétroliers ravitailleurs dans l’opération Harmattan. Ces bâtiments, dont le prochain remplacement est sérieusement préparé, ont effectué près de 150 ravitaillements à la mer, dont une trentaine au profit de bâtiments étrangers.

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20120912trib000719100/armement-dcns-en-pole-position-pour-un-contrat-de-plus-de-deux-milliards-d-euros.html

Citation :
Rapprochement EADS/BAE : naissance du leader mondial de l'aéronautique et de la défense (actualisé)


Les deux groupes européens devraient annoncer rapidement leur fusion.

EADS et BAE Systems, les deux géants européens de l'aéronautique et de la défense, vont annoncer très prochainement leur fusion au sein d'une entité commune. Pour l'instant, selon des fuites vers l'agence Bloomberg, on parle seulement de "rapprochement", mais l'opération est, à ce stade, déjà très avancée. Eads prendrait 60% de l'ensemble et BAE 40%. Marwan Lahoud, directeur de la stratégie d'EADS, est l'un des hommes clés de ce dossier.

La fusion d'EADS (France, Allemagne, Espagne) et de BAE Systems (Royaume-Uni) donnera naissance à un groupe pesant 77 milliards d'euros de chiffre d'affaires (EADS 49 et BAE 28), loin devant Boeing (53). Ce groupe serait leader mondial de l'aéronautique, de l'espace et de la sécurité. EADS/BAE sera présent de manière équilibrée dans le militaire et le civil, ainsi que dans les produits et les services. Les deux groupes se connaissent pour avoir travaillé ensemble au sein d'Airbus (jusqu'en 2006) et produit en commun l'Eurofighter. Ils sont également associés au sein du missiler MBDA.

Commentaire : cette fusion va évidemment boulerverser les rapports déjà compliqués entre Allemands et Français au sein d'EADS. Un nouveau partenaire de poids, britannique, sera désormais présent et comme le dit l'adage "l'essentiel dans un mariage à trois, c'est d'être l'un des deux..." L'opération se déroule alors que BAE Systems, très implanté aux Etats-Unis, prend de plein fouet la réduction du budget militaire américain. BAE réalise 40% de son chiffre d'affaires outre-atlantique et est le 5ème fournisseur du Pentagone.
Par ailleurs, le gouvernement britannique dispose d'une "golden share" dans BAE et va négocier d'iimportantes contreparties avant d'y renoncer... Autre point compliqué : l'équilibre public-privé. Les Allemands, comme les Britanniques, n'ont jamais vu d'un très bon oeil la participation de l'Etat, français en l'occurence, dans l'industrie.

Mercredi 12 Septembre 2012

Jean-Dominique Merchet


http://www.marianne2.fr/blogsecretdefense/Rapprochement-EADS-BAE-naissance-du-leader-mondial-de-l-aeronautique-et-de-la-defense-actualise_a748.html

Citation :
Les Russes s'intéressent au VBCI


L'armée russe s'intéresse au VBCI français, le Véhicule blindé de combat d'infanterie de Nexter. Des officiers sont venus l'essayer et semblent avoir été séduits par ses capacités, notamment en terme de vitesse. Les Russes ne disposent que du vieillisant BTR-80, dont la conception remonte aux années 80 et qui n'était déjà qu'un développement du BTR-60 ou -70 des années 50... Outre le VBCI, les Russes regardent evec envie le système Félin équipant les fantassins. Des contrats en perspective ? On n'en est pas là, mais la vente des BPC Mistral a ouvert une porte : les forces armées russes peuvent désormais s'équiper à l'étranger, en France tout particulièrement.

Jeudi 13 Septembre 2012

Jean-Dominique Merchet


http://www.marianne2.fr/blogsecretdefense/Les-Russes-s-interessent-au-VBCI_a747.html



Dernière édition par jf16 le Jeu 13 Sep 2012 - 14:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19593
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Jeu 13 Sep 2012 - 14:28

Citation :
Drones Male : l'axe franco-allemand

Le 12/09/2012 à 23:26 | Par Guillaume Steuer


Le MQ-9 Reaper pourrait être acheté par Paris et Berlin

L'annonce était attendue depuis longtemps, mais ce n'est que ce soir que le ministère de la Défense a finalement consenti à la confirmer officiellement. La France et l'Allemagne se sont entendus, par l'intermédiaire de leurs ministres de la Défense respectifs, pour lancer une coopération dans le domaine des drones Male (moyenne altitude longue endurance).

A ce stade, le communiqué précise simplement que "les deux nations se sont mis d'accord sur un ensemble commun de besoins opérationnels clés en vue d'une possible solution européenne". La décision aurait été prise lors d'une rencontre entre Jean-Yves Le Drian et son homolgue allemand Thomas de Maizière, le 22 juin dernier.

L'annonce officielle précise toutefois que les deux pays vont évaluer la "possibilité d'une coopération opérationnelle comme étape intermédiaire". Il faut ici lire entre les lignes : on ne peut qu'y voir une volonté d'acheter en commun et sur étagère le MQ-9 Reaper américain, et envisager ensuite un soutien et, possiblement, une mise en oeuvre mutualisés selon des conditions qui restent à préciser. Berlin a en effet officiellement manifesté son intention d'acheter le drone américain, alors qu'elle envisageait précédemment l'achat du Heron TP.

Cette confirmation de l'axe franco-allemand dans le domaine des drones sera toutefois "pleinement cohérent" avec les engagements pris par ailleurs avec Londres dans le cadre du traité de Lancaster House. De là à y voir l'ébauche d'une coopération tripartite autour du Reaper, il n'y a qu'un pas, d'autant plus aisément franchi que la Royal Air Force met déjà en oeuvre le drone américain.

Simple coïncidence? Cette annonce ministérielle suit de quelques heures seulement l'annonce par BAE Systems et EADS d'une volonté de rapprocher les deux sociétés au sein d'un méga-groupe de défense européen. Un projet qui, on le comprend, ferait figure de véhicule idéal pour l'émergence d'un futur système de drone Male européen.

http://www.air-cosmos.com/defense/drones-male-l-axe-franco-allemand.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19593
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Mar 18 Sep 2012 - 16:47

Very Happy
Citation :
DCNS : les effectifs repartent à la hausse

Qui aurait pu le croire ? Après des années de réductions drastiques des effectifs, les anciens arsenaux réembauchent ! Dans un monde où les mauvaises nouvelles se ramassent à la pelle, en voilà une bonne : une réforme réussie et des emplois créés.

La société DCNS est l'héritière d'une administration - la direction des constructions navales (DCN) qui dépendait de la Délégation générale pour l'armement (DGA). Son statut a évolué au cours des années 2000 : en 2003, cette administration à l'ancienne devient une entreprise de droit privé, puis en 2007, elle est rebaptisée DCNS avec l'entrée de Thalès dans le capital. Cette transformation s'est effectuée sous la direction de Jean-Marie Poimboeuf puis de Patrick Boissier, Pdg du groupe. Le capital de DCNS est détenu à 64% par l'Etat, 35% par Thalès et 1% par le personnel.

Alors que la DCN a compté jusqu'à 40.000 salariés dans les années 80, ses effectifs ont été réduits de plus de 2/3 pour atteindre 12.198 fin 2009. Mais depuis lors, le compteur est reparti à la hausse. Ils étaient 12.829 fin 2011 et frôlent désormais les 13.000. Quelques centaines d'emplois supplémentaires en création nette ne sont pas une révolution, mais le signal est positif.

DCNS va bien : un chiffre d'affaires en hausse (2,6 milliards), un résultat net positif (178,7 millions) et surtout un carnet de commandes plein à craquer (14,8 milliards) soit plus de cinq ans de chiffres d'affaires. DCNS travaille dans le secteur du naval de défense : elle conçoit, construit et entretient des bâtiments et des sytèmes de combat - comme les frégates FREMM ou les sous-marins. Elle réalise les 2/3 de son activité sur le marché intérieur et un tiers à l'exportation avec de jolis succès au Brésil (sous-marin), en Russie (BPC), au Maroc, en Inde...

Cette nouvelle DCNS a pour objectif de doubler son chiffre d'affaires dans les dix prochaines années (objectif : 5 milliards en 2020). Elle souhaite reposer sur trois pieds : un tiers naval de défense français, un tiers naval de défense export et un dernier tiers dans l'énergie. Pour l'instant, cette dernière activité dans le nucléaire civil et les énergies maritimes renouvelables (hydroliennes) reste marginale en termes de chiffres.

http://www.marianne2.fr/blogsecretdefense/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19593
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Mer 19 Sep 2012 - 16:41

Citation :
Défense : quand le Danemark est séduit par le "Made in France"
Michel Cabirol | 18/09/2012, 17:07

Le Danemark veut acheter 18 systèmes Caesar, un canon autotracté fabriqué par le groupe public d'armements terrestres, Nexter. Un contrat évalué autour de 90 millions d'euros.

C'est une très bonne nouvelle pour Nexter à l'exportation. Après l'Indonésie qui s'est offert cet été le Caesar (37 exemplaires), c'est au tour du Danemark, lequel n'achète pas beaucoup français, de vouloir absolument acquérir 18 Canon Equipé d'un Système d'Artillerie (Caesar) du groupe public d'armements terrestres. Soit un contrat de l'ordre de 90 millions d'euros, le coût unitaire de ce système étant de l'ordre de 5,5 millions d'euros.

Séduits par les performances de ce système, les Danois, qui ont approché Nexter en juin lors du dernier salon Eurosatory, ne veulent que le Caesar et le veulent même très vite. A tel point qu'ils ont demandé à la France un contrat d'Etat à Etat, selon des sources concordantes. Ce que Paris a poliment refusé car contraire au droit européen depuis une directive en vigueur depuis peu de temps, Copenhague en faisant une lecture différente des Français au départ des discussions. Aujourd'hui, la France et le Danemark tentent de trouver le meilleur moyen pour satisfaire rapidement les besoins opérationnels de l'armée danoise.

Près de 200 exemplaires vendus à l'export

Le Caesar se compose essentiellement d'un canon de 155 millimètres de grande longueur, fabriqué par Nexter, installé sur un châssis de camion 6X6 issu de la gamme civile, mais renforcé, construit par Renault Trucks Défense (RTD), capable d'emporter une équipe de cinq hommes dans une cabine protégée des tirs d'armes légères, avec une réserve de 36 munitions. Il a été développé sur fonds propres à la fin des années 1990 par Giat Industries, devenu Nexter. Le canon Caesar rencontre un certain succès à l'exportation avec la vente de 175 exemplaires, en Arabie saoudite (132 exemplaires), Thaïlande (6) et Indonésie (37).

De nombreux prospects existent aujourd'hui grâce à sa conception originale et à son efficacité opérationnelle prouvée par son emploi par l'armée de terre française (77 exemplaires commandés), notamment en Afghanistan. C'est notamment le cas en Asie (Inde, Malaisie...) et en Pologne.


http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20120918trib000720087/defense-quand-le-danemark-est-seduit-par-le-made-in-france.html
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Mer 19 Sep 2012 - 16:56

trop cher pour 5,5M€ l´unité surtout quand on sait qu´il a deja un frere siamois chinois

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Proton
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3498
Inscrit le : 27/06/2009
Localisation : Partout.
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Mer 19 Sep 2012 - 17:31

Il me semble que le châssis du camion renault se déforme au bout d'un certain nombre de tirs, remplacer par mercedes plus solide. Wink
Revenir en haut Aller en bas
vipsdesvips
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2595
Inscrit le : 26/05/2011
Localisation : Homsgrad
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Mer 19 Sep 2012 - 17:36

Yakuza a écrit:
trop cher pour 5,5M€ l´unité surtout quand on sait qu´il a deja un frere siamois chinois

Une idee de l'equivalent chinois sh2 122mm? merci d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Mer 19 Sep 2012 - 18:02


_________________
Revenir en haut Aller en bas
vipsdesvips
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2595
Inscrit le : 26/05/2011
Localisation : Homsgrad
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Mer 19 Sep 2012 - 21:23

Yakuza a écrit:
non je parlais pas du SH2,mais du SH1 le caesar chinois

http://far-maroc.forumpro.fr/t2394p45-systemes-d-artilleries-autotractes-et-autopropulses#256361
Okidoki. Une idee du prix du sh1 par rapport au CAESAR ?


Dernière édition par vipsdesvips le Mer 19 Sep 2012 - 22:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raptor_M
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 960
Inscrit le : 08/10/2011
Localisation : Bled Siba
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Mer 19 Sep 2012 - 21:30

Yakuza a écrit:
trop cher pour 5,5M€ l´unité surtout quand on sait qu´il a deja un frere siamois chinois
Les danois auraient dû prendre Archer que je préfère au Caesar, plus automatisé, plus de munitions, moins de crew... et apparement moins cher. Le prix unitaire pour la suède est estimé à environ 4,1 M$ soit 3,13 M€, donc pour l'export sa dervrait pas dépasser les 5 M$ soit 3,82 M€ au lieu de 5,5 M€ pour le Caesar.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Missoum
Aspirant
Aspirant


messages : 530
Inscrit le : 17/08/2010
Localisation : RP
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Mer 19 Sep 2012 - 22:24

Le Caesar est le plus léger et c'est ce qui fait sa différence et plus compact, pour la projection de forces le moindre kilo et le moindre centimètre comptent dans un C130

de plus il est plus maniable et plus discret plus mobile sur terrains difficles (montagne, désert)


Les Français ont réalisé un coup de maitre avec ce matériel copié mais jamais égalé - le seul hic comme toujours le prix et le commercial point faible des Français
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19593
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Ven 21 Sep 2012 - 18:14

Citation :
Missiles : Thales sort vainqueur de la guerre franco-française dans les sables saoudiens

Le groupe d'électronique français et le missilier MBDA s'étaient engagés dans une guerre franco-française en Arabie saoudite pour un contrat de l'ordre de 2,5 milliards d'euros. Un arbitrage interministériel rendu fin juillet bénéficie à Thales au détriment de son rival MBDA.

C'était à prévoir. La guerre franco-française entre Thales et MBDA en Arabie saoudite a soulevé cet été une belle tempête de sable au plus haut niveau de l'Etat, qui a exigé des explications aux deux industriels impétrants. Rappel des faits : les deux groupes visent un contrat de l'ordre de 2,5 milliards d'euros environ pour moderniser la défense anti-aérienne (Air defence) du Royaume (contrat Mark 3). L'un avait la légitimité de l'Etat et le bénéfice de l'antériorité dans la négociation (Thales), l'autre (MBDA) proposait au groupe d'électronique de faire une offre commune avec son rival. Sans succès. Ce qui a finalement amené le missilier à faire une proposition en solo à Ryad. Problème, cette bataille fratricide, qui agaçait les Saoudiens, pouvait à terme bénéficier à un pays tiers (Etats-Unis, Allemagne....) si le nouveau gouvernement français n'y mettait pas bon ordre. Ce qu'il a fait au cœur de l'été, fin juillet.

L'Etat soutient Thales

Cette guerre contre-productive entre deux groupes tricolores en Arabie saoudite a provoqué un branle-bas de combat au sein du ministère de la Défense. Et le dossier est même remonté jusqu'à Matignon. Selon des sources concordantes, une réunion interministérielle a finalement tranché fin juillet en faveur de l'offre de Thales. Le groupe d'électronique propose une modernisation du parc saoudien à base de Crotale NG (VT1). Et depuis 1984, Thales fait son beurre en engrangeant toute une série de contrats pour le support et la rénovation des systèmes Crotale/Shahine à l'image du contrat Shola 2 (197 millions d'euros).

MBDA sur le bord de la route

Désormais MBDA a donc interdiction de marcher sur les plates-bandes de Thales en Arabie Saoudite. Et ce malgré l'implication personnelle du PDG du missilier, Antoine Bouvier, qui a défendu son offre qu'il considérait comme représentant le mieux les intérêts de l'équipe France... et de son groupe. Car l'offre de MBDA tenait la route. Le missilier avait proposé auprès de Ryad ses missiles VL Mica et Aster ainsi que la modernisation des Crotale, sous la maîtrise d'oeuvre de Thales.

Le groupe allemand Diehl en embuscade

La bagarre franco-française a-t-elle laissé des traces en Arabie saoudite ? C'est un peu trop tôt encore pour le dire. Mais ce qui est sûr, les concurrents en ont profité. Cette guerre fratricide pourrait, à terme, avait estimé en juillet plusieurs sources concordantes, faire perdre le contrat au profit d'un concurrent étranger. Les Américains, notamment Raytheon avec le SLAMRAAM et Lockheed Martin, sont en embuscade. Mais selon certains observateurs, ce serait les allemands qui pourraient tirer les marrons du feu, comme ils l'ont déjà fait en Arabie saoudite en remportant le très gros contrat de surveillance des frontières soufflé au nez et à la barbe de Thales par EADS, défendu par Berlin. Le groupe allemand indépendant Diehl-BGT propose son missile IRIS-T SL, une version sol-air du missile air-air à guidage radar IRIS-T, le concurrent du Mica et l'ASRAAM de MBDA.


http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20120919trib000720348/missiles-thales-sort-vainqueur-de-la-guerre-franco-francaise-dans-les-sables-saoudiens.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19593
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Ven 5 Oct 2012 - 16:02

Citation :
Pologne : comment Eurocopter s'est fait rouler par AgustaWestland

Michel Cabirol | 05/10/2012, 06:10 - 391 mots

Les deux constructeurs d'hélicoptères européens avaient convenu de proposer à Varsovie leur programme commun, le NH90. Mais AgustaWestland a préféré favoriser l'AW149 au grand dam d'Eurocopter.


Le NH90 aurait pu être l'hélicoptère idéal pour la Pologne, qui souhaite acquérir 70 appareils multirôles (versions tactique, navale et de sauvetage) pour son armée... Mais cet hélicoptère de dernière génération, vendu aux quatre coins du monde (plus de 500 exemplaires ont fait l'objet d'un contrat ferme) ne concourt même pas dans le cadre de cet appel d'offre. Pourtant Eurocopter (62,5% du programme NH90) avait convenu avec son partenaire italien, le constructeur AgustaWestland (32%), de le proposer à Varsovie et de conduire cette campagne en Pologne. Le groupe italien était le mieux placé pour diriger ce propect après le rachat en 2010 de l'usine de PZL à Swidnik (sud), qui produit des hélicoptères Sokol.

L'EC725 dans la course

Sauf que les Italiens ont préféré, sans le dire, pousser leur AW149. "Ils se sont foutus de notre gueule", enrage-t-on dans le groupe EADS. Du coup, Eurocopter a dû changer son fusil d'épaule et se mettre sur les rangs en proposant l'EC725. "Nous sommes arrivés un peu tard dans la course", regrette-t-on. L'hélicoptériste cherche des partenaires industriels nécessaires pour assembler les hélicoptères surplace et dispose de quelques pistes. "Les sociétés qui réfléchissent à participer de façon efficace à l'appel d'offres doivent apporter des garanties que ces hélicoptères seront produits en Pologne. Il s'agit d'un soutien à l'économie, au marché polonais du travail", avait expliqué fin septembre le Premier ministre polonais, Donald Tusk. C'est déjà le cas pour AgustaWestland, ainsi que Sikorsky, qui propose le S-70. Le constructeur américain produit, quant à lui, dans son usine de Mielec (sud) sa nouvelle version de l'hélicoptère Black Hawk, S70i, destinée à l'exportation.

Eurocopter outsider

Eurocopter reste l'outsider mais sa cote est remontée un peu. Lors du salon de l'industrie de l'armement MSPO, qui s'est tenu à Kielce début septembre, le constructeur européen a montré aux forces armées polonaises l'EC725, qui ont été très intéressées par les capacités de cet appareil, qui a également prouvé ses performances en Afghanistan. Le Délégué général pour l'armement, Laurent Collet-Billon, a de son côté tenté de convaincre les Polonais des atouts de l'EC725. Enfin, cet appareil est franco-allemand, ce qui pourrait séduire les Polonais vu leur tropisme germanique. D'autant que la France tente désespérément de relancer la coopération dans le cadre du Triangle de Weimar (Berlin-Paris-Varsovie). Ainsi, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, sera à Varsovie ce vendredi pour défendre la coopération européenne.


http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20121004trib000722997/pologne-comment-eurocopter-s-est-fait-rouler-par-agustawestland.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19593
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Jeu 11 Oct 2012 - 20:15

Citation :
MBDA : l'Exocet passe au Block 3C
Le 11/10/2012 à 18:04 | Par Guillaume Steuer



Il atteindra bientôt les quarante ans de carrière, mais il n'a pas fini d'évoluer : le missile antinavire Exocet va bénéficier d'un nouveau chantier de rénovation qui aboutira à la livraison, prévue en 2018, du premier missile au standard MM40 Block 3C. Au total, 35 engins ont été commandés en décembre 2011 dans cette nouvelle version ; ils devraient servir à équiper les FREMM et frégates Horizon. Ces informations, jusque là confidentielles, ont été rendues publiques dans la documentation budgétaire associée au projet de loi de finances 2013.

L'objet du programme Block 3C (C pour Cohérent), dont le lancement avait été approuvé en comité ministériel d'investissement à l'été 2011, est notamment de traiter les obsolescences de l'autodirecteur radar actuel du missile. En effet, si le programme Block 3 avait vu l'introduction d'une capacité GPS et d'un turboréacteur, il n'avait pas apporté d'amélioration au capteur électromagnétique.

Les modifications qui seront apportées à cet autodirecteur sont évidemment classifiées, mais tout porte à croire qu'elle viseront à accroître sa robustesse face aux systèmes de défense toujours plus perfectionnés des navires de guerre ennemis. Lors d'une récente visite sur le site DGA Maîtrise de l'Information de Bruz, en Bretagne, "Air&Cosmos" avait appris que ce nouvel autodirecteur serait prochainement testé dans la chambre d'essais Bedyra (Banc d'essais dynamique pour radars et autodirecteurs), un moyen d'essais unique en Europe.


http://www.air-cosmos.com/defense/mbda-l-exocet-passe-au-block-3c.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19593
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Jeu 11 Oct 2012 - 21:39

CMN doit exposer à EURONAVAL 2012 du 22 jusqu'au 26 octobre 2012


La Combattante SWAO 53 (UAV/hélicoptères, longueur de 53 mètres et un armement comprenant un canon de 57 mm, une tourelle avec 2 canons de 30 mm, 8 missiles sol-air vertical, 8-16 missiles de naval strike qui peuvent être montés en option avec possibilité d'ajouter ou de supprimer pour modifier le rôle du navire.


La Combattante FS 56 (56 mètres de long avec un canon de 76 mm, un autre de 40 mm, deux tourelles de canons de 30 mm et avec 8 Exocet MM40.


MCN présentera également le CL79 1400 Vigilante, unpatrouilleur multirôles avec une longueur de 80 mètres et un déplacement de 1 400 tonnes, qui peut recevoir une grande variété d'armes selon les missions.

CMN présente son dernier fer de lance de sa gamme d'intercepteurs, Intercepteur le DV15 RWS 30 ici en vidéo : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=RbGDaoOkR1M

(Source : http://cmnnaval.fr/category/news-events/ )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   

Revenir en haut Aller en bas
 
Industrie de defense Française
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 22Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11 ... 22  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Marine Française
» Et la Normandie devint française!
» La marine française en 1720
» Origine des noms de famille d'origine Française installées au Canada
» "République Fédérale Française", prototype ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armement et matériel militaire :: Autres Systemes d´armes-
Sauter vers: