Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Industrie de defense Française

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 13 ... 23  Suivant
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20758
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Mer 21 Nov 2012 - 17:20


Le SMX 26 lors d'une attaque offensive

SMX 26 est un petit sous-marin conçu pour opérer en eaux très peu profondes - jusqu'à 15 m de fond, dans des zones côtières où aucun sous-marin n'évolue classiquement. Il dispose d'une manœuvrabilité extrême et d'une grande stabilité verticale dynamique près du fond ou de la surface sous houle (deux lignes d'arbre, quatre propulseurs azimutaux orientables et rétractables).





Le SMX 26 lors d'une attaque défensive

Le SMX-26 est capable de se « poser » très rapidement sur tous types de fonds grâce à ses roues déployables et de rester tapi jusqu'à 30 jours dans le fond grâce à des flexibles remontant en surface, avant de fondre rapidement sur sa cible avec les moyens d'action adaptés : 6 plongeurs forces spéciales, canon 20 mm en mât, container lance-missiles d'auto défense anti-aéronefs, deux torpilles lourdes et huit torpilles légères à forte charge.




Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20758
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Mer 21 Nov 2012 - 17:47

Citation :
Un nouveau système de défense contre aéronefs pour les sous-marins
21/11/2012


crédits : DCNS

Le développement des moyens anti-sous-marins aéroportés, conjuguant des hélicoptères et des avions dotés de moyens de détection et d’attaque toujours plus performants, handicapent l’action des sous-marins, pour lesquels il devient difficile, surtout en zone littorale, de rester caché ou d’approcher de leur cible. C’est pourquoi de nombreuses marines souhaitent doter leurs bâtiments de systèmes antiaériens. Les hélicoptères, avec leur sonar trempé, sont plus particulièrement visés car, lorsqu’ils se mettent en station pour déployer leur antenne, ils constituent une grande menace pour le sous-marin. Or, celui-ci, grâce à la sensibilité de ses sonars, peut repérer un aéronef volant à basse altitude. L’azimut alors connu, la puissance du signal capté donne ensuite une idée de sa distance. C’est ainsi qu’il est possible de réaliser une désignation d’objectif. En termes de moyens d’autodéfense, les industriels proposent l’embarquement de missiles dotés d’un autodirecteur infrarouge. Dans le cas d’un hélicoptère, le missile peut être tiré en immersion puisque, lorsqu’il sortira de l’eau, il se dirigera vers la chaleur émise par les turbines de l’hélicoptère en vol stationnaire. Pour les avions, en revanche, le sous-marin devra remonter à l’immersion périscopique.

Des Mica IR tirés depuis les tubes lance-torpilles

Ce concept est proposé depuis 2002 par DCNS avec le Mica IR de MBDA. Ce missile, d’abord mis en œuvre par des avions, comme le Rafale, a aussi été développé dans une version surface-air à lancement vertical (VL Mica) pour bâtiments de surface (il équipe les nouvelles corvettes marocaines SIGMA et omanaises Khareef, ainsi que les patrouilleurs émiriens Falaj 2). Sur sous-marins, il est logé dans un « véhicule » permettant de le mettre en œuvre comme une torpille. Après avoir évolué dans l’eau, protégé par sa capsule, le missile, ayant gagné la surface, s’éjecte et pointe sur sa cible. D’une portée de 15 à 20 km, le Mica IR est considéré comme très efficace.


Le concept A3SM basé sur des missiles Mistral (© DCNS)

Une lanceur triple pour missiles Mistral logé dans le massif


Mais il prend toutefois la place d’une torpille ou d’un missile antinavire, ce qui réduit les capacités offensives du sous-marin, surtout s’il est de petite taille. DCNS vient donc de lancer une solution alternative, l’A3SM, basé sur un lanceur triple pour missiles Mistral. Ce missile antiaérien à courte portée (6 km), également développé par MBDA, est déjà embarqué sur de nombreux bâtiments de surface en lanceurs doubles manuels ou télé-opérés (Simbad, Simbad RC), quadruples (Tetral) et sextuples (Sadral). La tourelle est intégrée dans le kiosque et déployée juste au dessus de la surface. DCNS achève de tester ce nouveau concept, dont les résultats sont présentés comme très concluants. L’A3SM est proposé sur les sous-marins océaniques, comme le Scorpène, mais aussi sur les bâtiments côtiers, comme l'Andrasta, moyennant un léger allongement du massif.


Les deux concepts avec Mica IR et Mistral (© DCNS)


http://www.meretmarine.com/fr/content/un-nouveau-systeme-de-defense-contre-aeronefs-pour-les-sous-marins
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20758
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Jeu 22 Nov 2012 - 23:34

Citation :
La France dans le top 5 des ventes d'armes dans le monde

L'Expansion.com avec AFP - publié le 22/11/2012 à 12:01

Les exportations d'armes de la France ont bondi de 27% en 2011 à 6,5 milliards d'euros. Et ce grâce à un bond des commandes en provenance de l'Asie.

Si la France a un problème de compétitivité, il ne se ressent pas dans le domaine du matériel militaire. Les industries de l'armement ont en effet enregistré en 2011 une hausses de 27% de leurs prises de commandes, à 6,5 milliards d'euros, a annoncé le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian en présentant le document devant les Commissions de la Défense et des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale. Selon le rapport, ce résultat situe la France "parmi les cinq premiers exportateurs mondiaux" alors qu'elle était quatrième l'année dernière.

Sur la période 2006-2011, la France a maintenu cette quatrième place, derrière les Etats-Unis qui avaient 44% de parts de marché, la Russie avec 14%, le Royaume-Uni 11%, et devant Israël, 5,5%. Les autres gros exportateurs européens sont l'Allemagne (3,9%) et l'Italie (3,6%).

La région Asie Pacifique a absorbé l'année dernière 42% des exportations françaises. L'Inde notamment a passé une commande de modernisation de ses 51 avions de combat Mirage 2000 et la Malaisie a commandé des équipements pour blindés. Sur la période de cinq ans, le Moyen-Orient -Arabie saoudite et Emirats Arabes Unis en tête- a été la première destination des armes françaises, représentant 26% des commandes.

Mais le ministre constate que de nombreux pays émergents se profilent en futurs concurrents. "La Chine, le Brésil, l'Afrique du sud ou bien encore l'Inde aspirent à entrer dans le cercle des grands exportateurs ou prétendent à une autonomie industrielle, note le rapport. La Corée du sud, par exemple (affiche) un objectif de trois milliards d'euros (de prise de commandes) en 2012, ce qui lui permettrait de se positionner au sixième rang mondial".

La défense: 165.000 emplois en France
Le ministre a souligné l'importance des exportations d'armements pour l'industrie française. Ainsi, le secteur de la défense représente 165.000 emplois en France et réalise chaque année un chiffre d'affaires de 16 milliards d'euros. Et, en raison de la baisse du budget de la défense nationale, "les exportations contribuent à maintenir en France une base industrielle et technologique de défense dynamique, qui est une condition de son autonomie stratégique".

M. Le Drian a rappelé qu'il travaillait à "l'élaboration d'un plan de soutien aux petites et moyennes entreprises (PME) du secteur défense, avec un objectif de mise en oeuvre fin 2012".

Il prévoit notamment de simplifier les autorisations d'exportation d'armes pour les PME, ce qui répond à une demande des industriels.

Si les exportations d'armes constituent un volet important de la politique de défense et de sécurité française, le gouvernement dit insister sur un contrôle rigoureux du commerce des armes.

Le ministre annonce notamment la présentation d'ici la fin de l'année d'un projet de loi instaurant un régime d'autorisation préalable pour le courtage en matériel de guerre

http://lexpansion.lexpress.fr/economie/la-france-au-quatrieme-rang-des-ventes-d-armes-dans-le-monde_361566.html#xtor=AL-189
Revenir en haut Aller en bas
vipsdesvips
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2595
Inscrit le : 26/05/2011
Localisation : Homsgrad
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Jeu 22 Nov 2012 - 23:49

Citation :
MBDA : Missiles MMP & MLP

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20758
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Ven 23 Nov 2012 - 15:53

Citation :
Défense : Ocea, ce petit chantier naval qui cartonne à l'exportation

Michel Cabirol | 23/11/2012, 12:29 - 391 mots

Alors que les exportations d'armements françaises marquent le pas, le petit chantier naval vendéen Ocea cartonne à l'exportation. Et ce en dépit d'une implantation 100 % française.


Le moins qu’on puisse dire c’est que le chantier naval des Sables-d’Olonne, Ocea est une entreprise très discrète (trop ?). Et pourtant, Ocea mène bien sa barque. Et même très bien. Le chantier naval, qui fabrique 100 % "Made in France" aux Sables-d’Olonne ainsi qu’à Saint-Nazaire et à Fontenay-le-Comte, vend beaucoup à l’exportation des navires armés dans des pays, qui ne sont traditionnellement pas des clients de la France. Ainsi, il a réussi à vendre lors de ces cinq dernières années à vendre 21 patrouilleurs à l’Algérie, dont le marché militaire reste difficilement accessible aux industriels français, deux navires de soutien à l’Irak et trois patrouilleurs FPB 98 au Nigeria. Dirigé par Roland Jouassard, Ocea avait d’ailleurs dévoilé au salon Euronaval toute une moisson de contrats au moment où la France marque le pas dans ses exportations d’armes en 2012.

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20121123trib000732929/defense-ocea-ce-petit-chantier-naval-qui-cartonne-a-l-exportation.html
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21623
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Ven 23 Nov 2012 - 18:52

jf16 a écrit:
Citation :
La France dans le top 5 des ventes d'armes dans le monde

le Rapport 2012 sur les exportations francaises d’armement
http://www.defense.gouv.fr/content/download/188581/2078724/file/Le%20Rapport%202012%20sur%20les%20exportations%20d%E2%80%99armement%20au%20Parlement.pdf

_________________
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20758
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Lun 26 Nov 2012 - 15:28

Citation :
Défense : rapprochement en vue entre DCNS et le chantier naval Piriou

Michel Cabirol | 26/11/2012, 06:03 - 299 mots

Selon nos informations, les deux chantiers navals vont créer une joint venture en vue de mettre en commun des actifs dédiés à des bâtiments d'entrée de gamme. Le constructeur des frégates multimissions (Fremm) pourrait également racheter le site de Lorient de STX, en très grande difficulté.

Après Renault Trucks Défense, qui a racheté Panhard, c'est au tour de l'industrie navale de prendre l'initiative. Le groupe naval DCNS et le chantier Piriou, basé à Concarneau, vont créer, selon des sources concordantes, une joint venture en vue de mettre en commun des actifs dédiés à des bâtiments d'entrée de gamme, que DCNS commercialisera. Nouveau venu dans la construction de bâtiment militaire, Piriou a récemment présenté lors du salon Euronaval toute une gamme de navires multi-missions de la classe OPV (Offshore Patrol Vessel) et M.OPV (Multipurpose Offshore Patrol Vessel) de 25, 35, 50, 60 et 80 mètres. Soit des bâtiments en dessous de l'entrée de gamme de DCNS avec son patrouilleur hauturier Gowind type "L'Adroit", qui mesure 87 mètres. C'est cette gamme qui intéresse DCNS.

STX Lorient dans le giron de DCNS

Parallèlement à cette opération, DCNS réfléchirait à reprendre le site de Lorient de STX (120 salariés), en très grande difficulté et qui a livré son dernier bâtiment en octobre. DCNS pourrait venir en aide aux salariés du site du Rohu, à Lanester, près de Lorient, une ville chère au ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian. DCNS fait déjà travailler des salariés de STX Lorient sur le programme Fremm. Enfin, le groupe naval devrait prendre une décision avant la fin de l'année sur une prise de contrôle du fabricant irlandais d'hydroliennes, OpenHydro, dont il détient déjà 11 % du capital. Objectif, prendre au moins 51 % du capital.

Un conseil d'administration prévu début décembre

Ces trois sujets seront évoqués dans un premier temps lors d'un comité central d'entreprise (CCE), qui va se tenir en début de semaine. Puis, un conseil d'administration prévu début décembre devrait donner son feu vert à ces trois opérations. Il semblerait acquis que Thales donne son accord à la création de la joint-venture avec Piriou.

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20121123trib000733006/defense-rapprochement-en-vue-entre-dcns-et-le-chantier-naval-piriou.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20758
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Jeu 29 Nov 2012 - 17:39

Citation :
Rachetés par des Chinois, les Moteurs Baudouin investissent dans la formation

Cassi (France), 29 nov 2012 (AFP) -

Les Moteurs Baudouin, fabricant de moteurs pour la marine installé à Cassis (Bouches-du-Rhône) et racheté en 2009 par le groupe chinois Weichai, ont signé jeudi avec l'État une convention qui doit permettre d'investir près d'un million d'euros dans la formation des salariés, ont annoncé ses dirigeants.

Cette somme, dont une partie a été fournie par l'État et la région Paca, permettra aux salariés de bénéficier de formations à la fois industrielles, commerciales, managériales et portant sur la communication interculturelle, afin d'accompagner le redressement du groupe.

"Cela représente 20.000 heures de formation, soit l'équivalent de 5 ans de formation à un rythme normal", a indiqué Emmanuel Tellier, DRH des Moteurs Baudouin.

Vieux de plus d'un siècle, les Moteurs Baudoin, dernier motoriste diesel français pour la marine, avaient été placés en redressement judiciaire en 2008. En 2009, la société a été achetée par Weichai, géant hongkongais des moteurs diesel, au chiffre d'affaires de 6 milliards d'euros.

"Baudoin était le premier fer de lance pour entamer l'internationalisation des moteurs Weichai dans le monde", a expliqué jeudi Jason Lin, le président des Moteurs Baudoin, qui a souligné que Weichai avait choisi de s'implanter sur le long terme à Cassis, investissant dans l'outil de production et l'usinage.

L'entreprise a en effet été dotée d'une nouvelle chaîne de production, conçue notamment pour permettre de fabriquer à l'avenir une gamme de moteurs à injonction électronique.

Le rachat des Moteurs Baudouin a par ailleurs permis à Weichai de commercialiser en France ses moteurs diesel, beaucoup plus petits que ceux produits par Baudoin.

Les Moteurs Baudouin ne sont pas revenus à l'équilibre financier en 2012, mais ses dirigeants ont déclaré espérer un "redressement important" en 2013.

"On a eu du mal à croire aux Chinois au début, mais aujourd'hui on y croit", a pour sa part expliqué Daniel Baruc, délégué syndical FO. Depuis le rachat par Weichai, le nombre de salariés de l'entreprise est passé d'un peu plus de 100 à environ 190.

Les Moteurs Baudouin "pourraient être cités à M. Montebourg comme un exemple de redressement productif", s'est félicitée Raphaëlle Siméoni, secrétaire générale adjointe de la Préfecture, avant de signer la convention.

L'entreprise exporte aujourd'hui environ 90% des moteurs produits à Cassis, notamment vers l'Asie, l'Europe du Nord et l'Afrique.

http://www.marine-oceans.com/actualites-afp/4087-rachetes-par-des-chinois-les-moteurs-baudouin-investissent-dans-la-formation
Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı
avatar

messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Sam 1 Déc 2012 - 15:48

Citation :
Le nEUROn a fait son premier vol

Istres, France, le 1er décembre 2012. – Aujourd’hui, le nEUROn, démonstrateur technologique européen d'avion de combat furtif sans pilote à bord (UCAV), a effectué avec succès son premier vol depuis la base d’essais de la société Dassault Aviation, à Istres, en collaboration avec les équipes Essais en vol de la Direction générale de l’armement (DGA).

Lancé en 2005 par la DGA, maître d’ouvrage, le programme nEUROn associe la France, l’Italie, la Suède, l'Espagne, la Grèce et la Suisse. Il définit un avenir pour l’excellence aéronautique de l’Europe.

Sous la maîtrise d'œuvre de Dassault Aviation, le programme a été construit pour fédérer les compétences et les savoir-faire de Alenia Aermacchi (Italie), Saab (Suède), EADS-CASA (Espagne), HAI (Grèce), RUAG (Suisse) et Thales (France).

D’une longueur de 10 mètres, pour une envergure de 12,5 mètres et un poids à vide de 5 tonnes, l’avion est propulsé par un moteur Rolls-Royce Turbomeca « Adour ».

Le nEUROn poursuivra ses essais en France jusqu'en 2014, date à laquelle il sera envoyé en Suède, à Vidsel, pour une série de tests à caractère opérationnel. Il rejoindra ensuite le polygone de Perdadesfogu (Italie) pour d'autres essais, notamment de tirs et de mesure de furtivité.
http://www.dassault-aviation.com/fr/aviation/presse/press-kits/2012/le-neuron-a-fait-son-premier-vol.html?cHash=8328870e9f

_________________
Site perso : http://defense-turque-infos.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20758
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Sam 1 Déc 2012 - 21:32

Revenir en haut Aller en bas
Proton
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3498
Inscrit le : 27/06/2009
Localisation : Partout.
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Sam 1 Déc 2012 - 22:22

Il fait pas le bruit d'un drone Laughing !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20758
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Mer 5 Déc 2012 - 15:50

Citation :
Le Damocles de Thales décolle sur Eurofighter

Le 05/12/2012 à 12:17 | Par Guillaume Steuer


La nacelle Damocles en vol sur Eurofighter

Les essais d'intégration en vol de la nacelle de désignation Damocles, fabriquée par Thales, ont apparemment débuté sur Eurofighter Typhoon. Le 30 novembre, des "spotters" bien renseignés étaient au rendez-vous aux abords de la piste de Warton, fief des activités aéronautiques militaires de BAE Systems, pour capturer les premières images du pod français sous un Typhoon d'essais biplace.

Interrogé, BAE Systems n'a pas souhaité commenter l'information : "ce programme est sujet à un accord de confidentialité client et, à ce titre, nous ne sommes pas en position de dire quoique ce soit".

Comme nous le révélions dans "Air & Cosmos" il y a plusieurs mois, Thales a récemment signé un nouveau contrat avec l'Arabie Saoudite pour l'achat d'un lot de nacelles Damocles destinées à équiper les Eurofighter de Riyad, qui a déjà intégré cet équipement sur ses Tornado IDS. L'industriel français ne souhaite pas non plus commenter l'information.

Riyad avait choisi de recourir à un équipement français comme alternative au pod Litening, seul intégré à ce jour sur Typhoon mais qui présente l'inconvénient pour l'Arabie Saoudite d'être de conception israélienne. Le Damocles avait été étudié parallèlement au Sniper de Lockheed Martin, qui n'a finalement pas été retenu.

Les images prises le 30 novembre à Warton montrent que le Damocles sera intégré en point ventral sous fuselage, à l'image du Litening.

La France est également en discussions avec l'Arabie Saoudite pour la fourniture de kits de guidage AASM, fournis par Sagem. Un armement qui viserait dans un premier temps à équiper les Tornado IDS, mais dont il n'est pas exclu qu'il équipe un jour les Typhoon aux couleurs saoudiennes.

http://www.air-cosmos.com/defense/le-damocles-de-thales-decolle-sur-eurofighter.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20758
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Mer 5 Déc 2012 - 16:10

Citation :
MBDA absorbe l'activité des moteurs à statoréacteurs de Roxel
Par STÉPHANE FRACHET - Publié le 05 décembre 2012, à 11h41

Le missilier européen a acquis une partie de l'activité de son fournisseur à Bourges (Cher).

Bonne opération pour le missilier MBDA qui vient de reprendre une activité prometteuse de son fournisseur Roxel, les moteurs à statoréacteurs. Ces moteurs rapides (Mach 2 à Mach 4, soit environ 2 300 à 4 900 km/h) équipent pour l'instant les missiles de la force aérienne de dissuasion nucléaire, c'est à dire les Mirage 2000N et les Rafale. A terme, des vitesses de Mach 7 et Mach 8 sont espérées grâce à cette technologie, qui est suivie de près par la Défense nationale.

La ligne d'assemblage concernée, au Subdray, près de Bourges (Cher), occupe 18 salariés sur un effectif de 140 et comprend un laboratoire d'essais. Comme les sites de Roxel et MBDA sont voisins, aucun déménagement n'est prévu. Le montant de la transaction n'a pas été dévoilé.

"Cette opportunité", dixit un dirigeant de MBDA, fait grincer des dents chez Roxel. Elle a été rendue possible par la réorganisation de Safran, qui a repris l'activité motorisation de SNPE, par ailleurs actionnaire de Roxel via sa filiale Herakles.

Spécialiste de la propulsion tactique en France et au Royaume-Uni, Roxel continuera de fournir ses moteurs à propergol solide (dits "moteurs fusées") pour MBDA et d'autres missiliers, indique le communiqué commun de MBDA, Roxel et Herakles.

Filiale d'EADS, BAE et Finmeccanica, MBDA emploie environ 1 700 personnes dans ses 3 usines de Bourges (Cher) et Selles-St-Denis (Loir-et-Cher), pour un chiffre d'affaires de 3 milliards d'euros.

Roxel France emploie environ 400 personnes dont 140 à Bourges, plus de 200 à Saint Médard-en-Jalles (Gironde) et une quarantène à La ferté-Saint-Aubin (Loiret). Roxel France a réalisé un chiffre d'affaires de 97,6 millions d'euros en 2011.

http://www.usinenouvelle.com/article/mbda-absorbe-l-activite-des-moteurs-a-statoreacteurs-de-roxel.N187314
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20758
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Mar 18 Déc 2012 - 18:45

Citation :
Dassault Aviation a un nouveau patron

Le 18/12/2012 à 16:25 | Par Caroline Bruneau


Eric Trappier

C’est fait. Après de mois de rumeurs, c’est finalement Eric Trappier qui prend la tête de Dassault Aviation. L'annonce en a été faite le 18 décembre. Le directeur général en charge de l’international va succéder le 8 janvier prochain à Charles Edelstenne, 75 ans, atteint par la limite d’âge.

Celui-ci ne disparaît pas complètement du paysage : il reste administrateur de la société et rejoindra le comité d’audit du groupe familial.

Eric Trappier était en concurrence avec Loïk Segalen, directeur général en charge des affaires économiques et sociales de Dassault. Finalement celui-ci devient directeur général délégué.

Eric Trappier, ingénieur Telecom, est entré chez Dassault à 24 ans en 1984 et y a fait toute sa carrière. En tant que responsable de l’international, il était aux manettes lors de la négociation de la vente du Rafale au Brésil ainsi que celle avec l’Inde, qui pourrait aboutir fin mars. Il a par ailleurs joué un rôle central dans la vente des Mirage 2000-9 aux Emirats arabes unis.

De l’avis des observateurs, l’influence de Charles Edelstenne sur la société devrait encore se faire sentir. Il a eu, pendant les douze ans de son mandat, toute la confiance de Serge Dassault, malgré quelques différents.

La succession de Charles Edelstenne chez Dassault Systèmes, qu’il a fondé, n’a pas été abordée par le conseil d’administration du 18 décembre. Bernard Charlès, directeur général de l’entreprise, reste à son poste.

Dassault, qui a réalisé 3,3 milliards de chiffres d’affaires en 2011, a vu la part du militaire (un tiers du CA) baisser au profit des avions d’affaires Falcon. L’éventuelle signature du contrat pour 126 Rafale avec l’Inde, négociations dont il a été l’artisan, serait pour Eric Trappier la meilleure façon de commencer son mandat de président.


http://www.air-cosmos.com/industrie/dassault-aviation-a-un-nouveau-patron.html
Revenir en haut Aller en bas
Missoum
Aspirant
Aspirant


messages : 530
Inscrit le : 17/08/2010
Localisation : RP
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Mer 19 Déc 2012 - 0:38

Les Emirats ont eu sa tête Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
arsenik
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4637
Inscrit le : 19/05/2012
Localisation : juste a coté
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Mer 19 Déc 2012 - 1:52

Missoum a écrit:
Les Emirats ont eu sa tête Very Happy

c'est ce que j'allais dire apparement ils ont bien eu peur du typhoon
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20758
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Dim 23 Déc 2012 - 18:08

Citation :
Exclusivité confirmée : c'est bien Jean-Bernard Lévy, l'ex-patron de vivendi, qui prendra les commandes de Thales

Un accord a été trouvé entre l'Etat et Dassault Aviation pour proposer Jean-Bernard Lévy comme successeur à Luc Vigneron, comme nous le révélions ce matin. Charles Edelstenne, PDG de Dassault Aviation, a précisé que sa nomination sera décidée lors d'un conseil d'administration qui doit se tenir jeudi matin.

C'est assurément un dénouement assez inattendu dans le dossier Thales. Car selon plusieurs sources concordantes, l'ex-patron de Vivendi, Jean-Bernard Lévy devrait succéder à Luc Vigneron, qui était mardi soir convoqué à son retour d'Abu Dhabi à Bercy pour se voir signifier officiellement son éviction. L'outsider a donc profité de la neutralisation des deux candidatures internes, Pascale Sourisse soutenue par l'Etat et Reynald Seznec, favori de Dassault Aviation, pour devenir par défaut incontournable pour les deux principaux actionnaires (Etat et Dassault Aviation), soucieux finalement de ne pas faire traîner de trop ce dossier embarrassant. Un dossier qui, explique-t-on à "La Tribune", s'est dénoué dans la soirée de lundi entre l'Etat et Dassault Aviation, qui présente ce mercredi à Istres à quasiment toute la presse française son démonstrateur nEUROn, un drone de combat réalisé dans le cadre d'une coopération européenne.

Une information qui a été confirmée ce mercredi à Istres par le PDG de Dassault Aviation, Charles Edelstenne. "C'est au cours de ce conseil d'administration que sera décidé le futur président de Thales", a-t-il précisé lors d'un point presse à l'occasion de la présentation du démonstrateur de drone de combat Neuron sur la base militaire d'Istres. Il a ensuite précisé à des journalistes que l'Etat et Dassault Aviation, qui détiennent respectivement 27% et 26% du capital de Thales, s'étaient entendus sur le nom de Jean-Bernard Lévy, qui a quitté début juillet la présidence du directoire du groupe de télécoms et de divertissement Vivendi. "Il faut qu'il ramène le calme dans la société et après qu'il commence à travailler et on discutera à ce moment-là, l'APE (l'Agence des participations de l'Etat) et moi l'actionnaire, tous les deux, pour remettre les choses au clair", a-t-il observé. "Je n'ai pas beaucoup apprécié tout ce qu'il s'est passé depuis la veille de l'arrivée de Luc Vigneron et qui a continué pendant tout le temps", a-t-il ajouté.

Quelle réaction des syndicats

Pour autant, cette nomination, si elle est entérinée jeudi matin par le conseil d'administration de Thales, soulève des interrogations, qui peuvent se transformer très rapidement en frustrations, voire en crispations. Notamment du côté des des syndicats qui militaient très vivement pour la nonimation d'un(e) candidat(e) interne pour succéder à Luc Vigneron, qui lui-même avait l'objet d'une défiance inédite de leurs parts. Les organisations syndicales avaient pendant plusieurs mois refusé de le rencontrer, boycottant le dialogue social tout cet automne au sein de Thales. Ce qui a in fine coûté son poste à l'ancien PDG de Nexter. Quelle sera la réaction des syndicats à la nomination de Jean-Bernard Lévy, un ancien directeur de cabinet de Gérard Longuet qui a un profil très financier.

Un binome pour équilibrer ?

L'Etat, qui a pourtant longtemps soutenu la candidature de Pascale Sourisse en charge d'une partie de l'international, pourrait se voir reprocher d'avoir cédé à Dassault Aviation et de ne pas avoir fait le job jusqu'au bout . A savoir équilibrer les pouvoirs entre Jean-Bernard Lévy, qui vient de l'extérieur, et un homme du sérail. Ce que la maison Dassault a parfaitement fait chez elle en nommant Eric Trappier PDG à la place de Charles Edelstenne et... Loïk Segalen, directeur général délégué, dans un souci de complémentarité entre les deux hommes. Pourquoi ne pas rééditer ce schéma de gouvernance chez Thales ? Ce qui permettrait au groupe de se mettre rapidement en état de marche, sans aucune transition. C'est ce que l'Etat avait pourtant déjà proposé à Dassault Aviation. L'ex-patron d'EDF, François Roussely, très actif en coulisse sur ce dossier, a été à l'origine de l'idée du binome Seznec-Caine dans un souci de compromis avec Dassault Aviation. Sans succès.

Un remake de 2009

Il faut dire que Charles Edelstenne, très malin, a bien manoeuvré l'Etat comme à son habitude. Ne voulant abolument pas de Pascale Sourisse à la tête de Thales en raison de sa trop grande indépendance supposée, il a trouvé un contre-feux et fait monter au front le soldat Reynald Seznec, candidat surprise de la maison Dassault. Une candidature qui a permis de neutraliser celle de Pascale Sourisse. Un "remake" de la succession de Denis Ranque, le prédécesseur de Luc Vigneron, en 2009 où Charles Edelstenne s'était servi durant de longues semaines de François Quentin pour torpiller la candidature d'Alexandre de Juniac, alors candidat de l'Etat. Imparable deux fois...

Des anciens d'EDF très actifs

Enfin, quel est le rôle exact de la filière EDF dans ce dossier et ses liens avec Jean-Bernard Lévy ? Sachant que François Roussely, très introduit dans le gouvernement actuel, a été actif tout comme l'actuel PDG, Henri Proglio, quant à lui très proche de Serge Dassault et qui siège au conseil des sages de la maison Dassault. On retrouve également le directeur de cabinet du ministre de la Défense, Cédric Lewandowski, un ancien d'EDF, et enfin l'actuel président du CNES et du comité de nomination du conseil d'administration de Thales, Yannick d'Escatha, lui aussi passé par l'énergéticien tricolore. C'est l'une des bizarreries de ce dossier. D'autant que les auditions des trois candidats se sont étrangement déroulées vendredi au siège d'EDF en présence de Charles Edelstenne... qui lui ne fait pas partie du comité de nomination tout comme d'ailleurs le directeur général de l'Agence des participations de l'Etat (APE), David Azéma, qui s'est invité à la place de l'administrateur habituel de l'APE.

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20121218trib000738241/exclusivite-confirmee-c-est-bien-jean-bernard-levy-l-ex-patron-de-vivendi-qui-prendra-les-commandes-de-thales.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20758
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Dim 23 Déc 2012 - 19:29

Citation :
Armement : Berlin bloque deux gros contrats français en Arabie Saoudite

Le gouvernement allemand a refusé à Mercedes le droit d'exporter des châssis à Nexter et à Lohr qui ne peuvent donc pas honorer la livraison de 350 blindés à Riyad.

Branle-bas de combat dans l'armement terrestre français. En refusant à Mercedes le droit d'approvisionner Nexter et Lohr en châssis, le gouvernement allemand bloque deux très gros contrats d'exportation de blindés français à l'Arabie Saoudite, a-t-on appris de sources concordantes. Incapables d'honorer leurs engagements auprès de Riad, les deux industriels ont alerté les cercles politiques français, et notamment les Parlementaires qui sont montés au créneau auprès de leurs homologues Outre-Rhin.


Les contrats en question, signés en bonne et due forme avec la garde nationale saoudienne, concernent la vente de près de 350 blindés : 264 Aravis, une grosse jeep blindée, fabriqués par Nexter, auxquels s'ajoutent 15 ambulances et 68 véhicules MPCV à roue de défense anti-aérienne de Lohr, destinés à recevoir une tourelle Mistral de MBDA. En tout, il y en a pour plusieurs centaines de millions d'euros.

Les parlementaires français au créneau


Le hic c'est que tous ces blindés sont montés sur des châssis Unimog 5000 fabriqués par Mercedes. Comme ces châssis sont destinés à équiper des matériels militaires ou de sécurité, le constructeur automobile allemand doit obtenir une autorisation de la part de Berlin pour pouvoir fournir ses deux clients français. Laquelle autorisation n'a pas été délivrée. Conséquence : ni Nexter, qui devait recevoir ses premiers châssis le 15 octobre dernier, ni Lohr (le 15 septembre), ne peuvent commencer l'assemblage des blindés promis, ce qui les place dans une situation très délicate vis à vis de leur client saoudien.


Saisis par les industriels français, les commissions de la défense de l'Assemblée nationale et du Sénat ont pris leur plume pour tenter de débloquer la situation auprès de leurs homologues du Bundestag. « Dans cette période difficile, un accord de vos autorités dans les meilleurs délais est pour les industriels français et allemands concernés une question cruciale », écrivent Patricia Adam et Jean-Louis Carrere, les présidents des deux commissions dans un courrier auquel « Les Echos » ont eu accès (voir ci-dessous).


Contacté, Nexter n'a pas souhaité commenter. De son côté, tout en regrettant les retards accumulés dans cette affaire, Robert Lohr, le président du groupe éponyme, reste serein : « Mes interventions auprès du ministère de la Défense et de l'Ambassade de France à Berlin semblent avoir débloqué les choses. Du côté de Mercedes, j'ai même pu avoir des assurances officieuses que les autorisations allaient être délivrées dès le début 2013 », affirme-t-il aux « Echos ».


N'empêche. A quelques jours de la célébration des 50 ans du traité franco-allemand de l'Elysée, la nouvelle fait désordre. Déjà, certains se saisissent de cette affaire pour pointer du doigt l'inutilité des efforts de Paris pour relancer la coopération avec Berlin en matière de défense. Leur argument ? Derrière une motivation humanitaire -refus de favoriser la vente de blindés à un gouvernement autocratique qui peut s'en servir pour réprimer des populations civiles -le veto signifié à Mercedes cacherait de plus vils intérêts commerciaux : torpiller les contrats français pour favoriser la vente de blindés « made in Germany ». Exagéré ?


Plus globalement, c'est la stratégie industrielle française en matière de défense qui potentiellement pourrait être remise en cause. Celle-ci préconise de se fournir sur étagères, donc à l'étranger si c'est moins cher, quand il s'agit d'équipements non stratégiques. C'est en vertu de cette stratégie, symbolisée par la théorie des trois cercles du dernier livre blanc de la défense, que Nexter ou Lohr achètent leurs châssis chez Mercedes. « Si derrière on a des problèmes pour exporter même avec un pays ami comme l'Allemagne, alors il y a des questions à se poser », relève un bon spécialiste du secteur.

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/air-defense/actu/0202465542417-berlin-bloque-deux-gros-contrats-francais-en-arabie-saoudite-523324.php
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20758
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Sam 29 Déc 2012 - 23:13

Citation :
Eurocopter prend le contrôle du site de Cerizay d’Heuliez

jeudi 27 décembre


Suite à l’accord de principe conclu au mois de septembre 2012, le Groupe Eurocopter et Heuliez ont signé (21 décembre 2012) l’acte définitif de reprise partielle par le Groupe Eurocopter de l’activité aéronautique d’Heuliez. Cette activité qui concerne au total 49 emplois, reste basée sur le site de Cerizay (Deux Sèvres), et sera portée par la Société HAS (Helicoptère Aerostructure Services), filiale à 100% d’Eurocopter.

Partenaire d’Eurocopter depuis 2008, Heuliez propose notamment l’adaptation de concepts issus de l’industrie automobile aux portes des appareils EC120, EC130 et EC175, ainsi qu’aux verrières de l’hélicoptère AS 350. L’accord de reprise signé concerne l’ensemble de ces activités.

http://www.aerobuzz.fr/spip.php?breve1809
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20758
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Sam 12 Jan 2013 - 21:16

Citation :
Le coup de gueule de LH Aviation


Le LH10 manque d'une référence nationale pour s'imposer à l'export

Auditionné le 19 décembre par la commission de défense de l'Assemblée nationale, Christophe Rémy, président du conseil d'administration de LH Aviation, concepteur du petit monomoteur léger LH10 Ellipse, en a profité pour pousser un vrai "coup de gueule" contre la Direction générale de l'armement. Désireuse d'exporter son LH10 (dont une version de surveillance armée est en cours de développement) à l'international, la société déclare ne pas disposer d'un soutien suffisant de la part des autorités étatiques.

Tout au long de l'année 2012, LH Aviation n'a pas réussi à obtenir d'autorisation d'exportation pour son appareil, malgré une demande formulée en mars dernier. C'est donc par l'intermédiaire de TDA, filiale de Thales partenaire dans le développement du LH10 "armé", que l'appareil a pu être présenté dans les salons aéronautiques. "Sans le soutien de ces grands groupes, comment voudriez-vous que nous exportions?" s'interroge Christophe Rémy.

Autre problème de taille pour le soutien de cet appareil innovant: "l'absence de référencement par l'armée de française, qui constitue un frein majeur à l'exportation des PME". Le LH10 a en effet raté une belle opportunité en France avec le contrat CFAMI, pour lequel Cassidian a été choisi afin de fournir des Cirrus SR20/22 au profit des élèves pilotes à Salon de Provence. Alors que l'armée de l'Air s'était montrée intéressée par la solution de LH Aviation et que, selon Christophe Rémy, "tous les opérationnels considéraient que c’est l’appareil qu’il leur faut pour la formation ab initio des pilotes", ce sont finalement les Cirrus qui ont été choisis.

Et d'ajouter : "par magie, alors que les opérationnels de l’armée française voulaient un avion biplace, la société qui remporte le marché propose un avion à quatre places. D’un seul coup, en plus des pilotes, on a décidé de former les opérateurs. Il a donc été acheté des avions chinois et nos pilotes seront formés sur des Cirrus. L’avion est dix fois plus bruyant que celui de LH, alors même que l’appel d’offres exigeait un appareil silencieux, il est plus cher et son coût d’exploitation est deux fois supérieur. L’argent public va donc servir à créer des emplois en Chine. Alors que les opérationnels demandaient un biplace, par quel miracle se retrouve-t-on avec un avion à quatre places, d’autant que le Cirrus ne passe pas les vrilles, ce qui est quand même fort de café pour un avion de formation ?"

Christophe Rémy précise qu'un nouvel appel d'offres est en cours pour équiper "un pays étranger de la zone méditerranéenne" d'une capacité similaire. Le patron explique : "il semble que la France ait choisi un avion allemand (sans doute un Grob, ndlr) mais il est trois fois plus cher que le LH et deux fois plus en coût d’exploitation. En outre, LH va être conduit à soumissionner avec un pays étranger et si l’entreprise est sélectionnée, cela ne sera donc pas avec son propre pays."

Afin d'obtenir ce précieux label qu'est la référence nationale, le patron de la société se dit prêt à mettre la main à la poche. "Notre priorité serait que l’armée française accepte de tester l’un de nos avions", précise Christophe Rémy, "sachant que nous sommes prêts à en assumer le coût. C’est l’argument principal que nous pourrions mettre en avant auprès de nos clients. En outre, l’obtention des autorisations administratives ne doit plus prendre dix mois afin que nous puissions embaucher, concrétiser nos ventes et développer l’entreprise."


http://www.air-cosmos.com/industrie/le-coup-de-gueule-de-lh-aviation.html

Pour lire le texte complet de l'audition : http://www.assemblee-nationale.fr/14/cr-cdef/12-13/c1213038.asp#P2_69
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20758
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Mer 16 Jan 2013 - 15:31

Citation :
Thales livre un premier radar GM400 en Finlande

Le 15/01/2013 à 20:59 | Par Guillaume Steuer


Douze radars GM400 ont été commandés par Helsinki.

Il est le premier d'une série de douze : ce 15 janvier, l'armée de l'air finlandaise prenait officiellement réception d'un radar de défense aérienne longue portée Ground Master 400, ou GM400. Fourni par ThalesRaytheonSystems, ce premier système a été livré dans une configuration dite "tactique", c'est à dire montée sur camion et équipée d'un groupe électro-générateur.

Le GM400 est un radar opérant en bande S, et affichant une portée maximale de détection de l'ordre de 400 km. Son antenne est composée de modules émission/réception à état solide.

La Finlande avait annoncé en mai 2009 son intention d'acquérir ces douze radars, au titre d'un contrat global qui comprenait également la fourniture de deux systèmes similaires pour l'Estonie. Cet accord était à l'époque assorti d'un contrat pour la modernisation à mi-vie de 5 radars de surveillance de longue portée Teresa 22XX.

L'armée de l'Air française s'intéresse elle aussi de près aux capacités du radar GM400. Trois exemplaires ont déjà été commandés par la France dont le premier, acquis en 2009, est destiné à équiper le centre spatial guyanais de Kourou. Fin 2010, un GM403 en version transportable avait été commandé, et devrait être opérationnel fin 2013. Il sera dans un premier temps mise en place sur le site de Nice Mont-Agel, avant d'être remplacé à cet endroit par un GM406 "fixe", commandé en septembre 2012 et qui devrait être opérationnel fin 2015.

http://www.air-cosmos.com/defense/thales-livre-un-premier-radar-gm400-en-finlande.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20758
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Mer 16 Jan 2013 - 16:15

Citation :
La DGA commande à Sagem 1 175 jumelles JIM LR 2, jumelle infrarouge multifonctions à longue portée de nouvelle génération
Paris, le 18 janvier 2011

A la suite d’un appel d’offres international, la Direction Générale de l’Armement (DGA) a notifié à Sagem (groupe Safran) un contrat portant sur 1175 Jumelles Infrarouges Multifonctions longue portée JIM LR 2 destinées aux armées françaises, dans le cadre du programme JIR - TTA - NG (Jumelle Infrarouge Toutes Armes de Nouvelle Génération).

JIM LR 2 permettra la détection des menaces, la désignation précise des cibles et le renseignement au profit du commandement et des unités au contact. Elément de la numérisation de l’espace de bataille (NEB), JIM LR 2 sera interopérable avec les moyens de commandement et de coordination de FELIN (1).

En un seul équipement portable, la jumelle JIM LR 2 regroupe : vision jour et thermique, télémétrie, pointeur laser, compas, GPS et transmissions de données. La JIM LR 2 tire parti du retour d’expérience de l’utilisation en opérations de la JIM LR de Sagem, dont elle est directement dérivée. A partir d’une base mécanique et d’une ergonomie identiques, JIM LR 2 apporte plusieurs améliorations :
• augmentation des portées de détection et d’identification,
• accroissement de la distance de désignation des cibles, grâce à un pointeur plus puissant,
• fusion d’images entre voies infrarouge et visible, permettant le décamouflage de jour et la vision tout-temps, notamment au travers des fumées,
• enregistrement d’images et de vidéos via une sortie USB.

Le contrat inclut également 500 terminaux tactiques de télé-opération, optimisés en termes d’ergonomie et de compacité, avec une nouvelle tablette au format A4.

Le déploiement des JIM LR 2 bénéficiera de la chaîne de soutien (niveau 1 et 2) des JIM LR déjà en service, Sagem assurant également la formation des personnels utilisateurs et ceux en charge de la maintenance.

Reposant sur les savoir-faire combinés de Sagem et de sa filiale suisse Vectronix, JIM LR (Long Range) est utilisée par plusieurs pays de l’OTAN. Ce contrat porte à 4 500 le nombre de JIM LR en commande ou en service dans des forces armées et de sécurité, dont plus de 2 000 pour les armées françaises.

(1) Fantassin à Equipements et Liaisons Intégrés

http://optronique.net/defense/systeme/1175-jumelles-infrarouges-ng-jim-lr-2-sagem
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20758
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Mer 16 Jan 2013 - 23:48

Citation :
L'Onera se dote d'un nouveau banc d'essais volant

Le 16/01/2013 à 01:09 | Par François Julian



C'est devant un parterre constitué d'industriels, de chercheurs, d'officiers de l'armée de l'Air et de journalistes, que l'Onera a officiellement célébré aujourd'hui la réception d'un nouveau moyen d'essais, dans son centre installé sur la BA 701 de Salon de Provence. Ce dernier, baptisé Ramses NG est un Dassault Mystère 20 modifié pour emporter sous voilure deux nacelles contenant divers capteurs radars et optroniques. Ramses NG est en fait une évolution du système d'imagerie radar Ramses (Radar Aéroporté Multispectral d'études de Signatures), arrêté en 2008, et qui avait pour plateforme un Transall. Bien qu'au service de l'Onera, l'avion appartient à la DGA Essais en vol.

La mission de Ramses NG : tester de nouveaux moyens de détection pour le compte de la DGA et d'industriels. Pour cela, il emporte des capteurs radars en bande X, L, UHF, une caméra de contexte et une caméra hyperspectrale.

Combiner l'imagerie radar (détections par ondes électromagnétiques) et l’imagerie hyperspectrale (fait de prendre plusieurs images d'une même scène dans plusieurs longueurs d'onde) offrirait, selon l'Onera, des capacités opérationnelles inédites : détection de cibles sous un couvert végétal, de caches d'armes ou d'IED enterrés sous le sable, connaitre l’itinéraire emprunté par un véhicule ou encore "décamoufler" un blindé caché en lisière d'un bois, etc. Le laboratoire de l'Onera estime même que grace à Ramses NG il serait possible de concevoir des systèmes capable de repérer des usines d'armements chimiques !

Pour l'heure difficile de savoir quelle va être la première mission de ce avion, qui est opérationnel depuis octobre dernier. A l'Onera on évoque prudemment une série d'essais pour le compte de la DGA... Pour autant, le labo français ne cache pas que Ramses NG pourrait, dans un futur proche, contribuer à la mise au point de capteurs destinés à un drone français, ou européen...


http://www.air-cosmos.com/industrie/l-onera-se-dote-d-un-nouveau-banc-d-essais-volant.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20758
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Jeu 17 Jan 2013 - 16:15

Citation :
17.01.13 Le français Nexter se lance dans la robotique



Une excellente nouvelle pour l’industrie robotique française. Nexter Systems a annoncé, ce 15 janvier, la création de Nexter Robotics, une filiale appartenant à 100% au groupe français d’armement terrestre. Nexter est un groupe industriel appartenant à l’État français. Il entend répondre au besoin exprimé par les armées françaises et internationales, de robots de petite taille, affectés notamment à des tâches de reconnaissance et de lutte anti-EEI (Engins Explosifs Improvisés).

Nexter a précisé que ses robots auront aussi des applications auprès des services de la sécurité civile. Les robots sont aussi conçus pour être une extension naturelle des véhicules, notamment militaires (vision déportée, action à distance sur un objet suspect, etc.), et ainsi démultiplier leurs capacités intrinsèques.



Pour le moment Nexter Robotics ne compte que 3 ingénieurs basés dans les locaux de Satory. Mais la filiale prometteuse compte bien agrandir ses rangs. Ce « projet ambitieux a fait l’objet d’une étude de marché très poussée » précise le communiqué de presse et s’attend à de « grandes chances de réussite ».

Nexter Systems n’en est pas à son premier essai dans les robots. Il a notamment développé un prototype de robot de reconnaissance, le NERVA LG, présenté lors du dernier salon de défense terrestre Eurosatory 2012.

http://www.humanoides.fr/2013/01/17/le-francais-nexter-se-lance-dans-la-robotique/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20758
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Lun 21 Jan 2013 - 15:04

Citation :
Gros contrat libyen pour SILLINGER qui va fournir 50 embarcations semi-rigides


La société SILLINGER (groupe Marck), spécialiste des bateaux et structures gonflables, vient de décrocher un très beau contrat en Libye.

La marque au requin, basée à Mer dans le Loir-et-Cher, démarre l’année en signant un contrat qui porte sur la fourniture de 50 embarcations pour les forces armées libyennes.

Ce contrat comprend des semi-rigides allant du 3,80 mètres au 12 mètres, comme le 1200 RIB UM Inboard (photo ci-dessous), le dernier né de ce chantier qui propose des équipements embarqués de haute technologie.

C'est une belle opération à l’export pour Sillinger qui vient de passer le cap des 50 ans d’existence. Dans un contexte économique difficile, le chantier remplit ainsi son carnet de commande pour les mois à venir et continue de développer ses ventes à l’export, segment qui représente aujourd’hui 60% de son CA.

SILLINGER est présent dans plus de 45 pays et réalise un chiffre d'affaires de 4 millions d'euros.




http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2012/10/18/gros-contrat-libyen-pour-sillinger.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   

Revenir en haut Aller en bas
 
Industrie de defense Française
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 23Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 13 ... 23  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Marine Française
» Et la Normandie devint française!
» La marine française en 1720
» Origine des noms de famille d'origine Française installées au Canada
» "République Fédérale Française", prototype ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armement et matériel militaire :: Autres Systemes d´armes-
Sauter vers: