Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Guerre Civile en Syrie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40
AuteurMessage
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Mar 11 Sep 2012 - 14:31

Citation :
"La Syrie devient un terrain d’entraînement pour djihadistes"

Le médecin français Jacques Bérès a effectué plusieurs voyages en Syrie afin de soigner les victimes du conflit. Selon lui, de nombreux djihadistes étrangers se sont rendus dans le pays pour y affronter les forces régulières de Bachar al-Assad.

Le docteur Jacques Bérès revient tout juste de Syrie. Le confondateur de Médecins sans frontières (MSF) a passé deux semaines à soigner les blessés dans un hôpital de la ville d’Alep (nord-ouest du pays), où de violents combats opposent toujours les forces régulières de Bachar al-Assad aux rebelles.

Ce n’est pas la première fois qu’il se rend en Syrie depuis le début du conflit, en mars 2011. Mais cette fois-ci, contrairement à ses missions précédentes à Homs ou à Idlib (ouest du pays), il a été frappé par le nombre de combattants étrangers parmi les victimes.

“A Homs, les combattants que j’ai eu à soigner étaient uniquement des Syriens du périmètre avoisinant. Chaque fois qu’un combattant arrivait, les gens de l’hôpital savaient instantanément qui était la victime. Le cousin, le père, l’oncle de quelqu’un... Mais à Alep, d’où je reviens juste, le personnel hospitalier disait qu’il y avait des étrangers parmi ces combattants”, témoigne-t-il au micro de FRANCE 24 dans l’émission "l’Entretien".

Même si le Docteur Bérès reste prudent dans ses propos, ce qu’il a vu lui permet d’avancer que la Syrie est actuellement “un grand rendez-vous de djihadistes, un grand terrain d’entraînement favorisé par des filières en provenance des monarchies pétrolières”.

“L’exemple à suivre, c’est Mohamed Merah”

“J’ai vu des djihadistes avec le bandeau vert ou noir, le sceau du prophète, les versets coraniques....la moustache supprimée, juste le collier de barbe salafiste”, poursuit-il.

Jacques Bérès l’admet volontiers : il ne parle pas suffisamment bien l’arabe pour identifier les régions d’origine des différents blessés. “Les gens de l’hôpital me disaient juste que c’étaient des étrangers sans préciser s’ils étaient Marocains, Tunisiens, Égyptiens, Jordaniens...”

En revanche, il a aisément pu reconnaître les Occidentaux...et a fortiori ses compatriotes. “J’ai rencontré deux jeunes Français. Je les ai soignés, puis je leur ai parlé, le Français était leur langue maternelle... Ils étaient convaincus de devoir se battre contre Bachar al-Assad pour instaurer le règne de la charia”, explique-t-il. Le médecin n’a pas pu en savoir tellement plus... “Ils étaient très méfiants, c’était difficile de parler avec eux. Mais le plus troublant, c’est que le plus jeune des deux expliquait que l’exemple à suivre, c'était Mohammed Merah”, raconte-t-il.

L’auteur des tueries de Toulouse et de Montauban, qui ont fait sept mort en mars 2012, a-t-il fait des émules et incité des jeunes à aller se battre en Syrie ? “Je crois que personne n’a une idée claire de combien de dizaines d’individus ça peut faire mais les autorités françaises sont très conscientes du problème et du danger que cela représente”, estime-t-il en tous cas....

Dans un conflit asymétrique, les rebelles ne peuvent de toutes façons pas se passer des services de ses volontaires. Sur ce point, “c’est surtout la faute des puissances occidentales de ne rien avoir fait”, déplore Jacques Bérès.

http://www.france24.com/fr/20120910-temoignage-jacques-beres-medecins-alep-combattants-djihadistes-francais-mohamed-merah-syrie
Revenir en haut Aller en bas
thewa3r
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2299
Inscrit le : 21/04/2011
Localisation : la voie lactée
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Mar 11 Sep 2012 - 17:15

ce soit disant Jihad a lair de devenir un Sport qui invite les jeunes au voyage afro , aux poussées d'adrénaline , à l'exibition des muscles et des barbes ( macho ) , autrement comment le jihadiste conçoit son avenir au terme du combat dont il a pris part ? restera t il tout le temps en mode stand by à l'affut des conflits armés pour y prendre part ? il faudra faire des études psychosociales sur ces gens afin d'établir leur profil . Ou sont ils tout simplement le fruit de 4 épisodes de Rambo qui a bercé leur enfance ?

_________________
" Par l'évolution des actes , celui qui dépouille est dépouillé à son tour "


Dernière édition par thewa3r le Mar 11 Sep 2012 - 17:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Mar 11 Sep 2012 - 17:20

Citation :
Le chef de la diplomatie française Laurent Fabius a avoué que la France "a favorisé un certain nombre d'opérations de défection" en Syrie, ont annoncé mardi des médias européens.

"Nous avons favorisé un certain nombre d'opérations de défections, nos services sont actifs", a déclaré M. Fabius devant la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale.

Le ministre commentait les propos tenus lundi par le général syrien Manaf Tlass qui a déclaré "avoir été exfiltré de Syrie par les services secrets français".

http://fr.rian.ru/world/20120911/196018431.html
Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı
avatar

messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Mar 11 Sep 2012 - 17:37

Ces gens sont des mercenaires sauf qu'ils croient être payés avec des hassanets par Allah, le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
Assaidi
Adjudant
Adjudant


messages : 376
Inscrit le : 08/06/2011
Localisation : Al Maghrib
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Mar 11 Sep 2012 - 22:20

A lire les coupures de presses on a l'impression que l'armée d'Assad est en déroute, que ses soldats se font massacrer par centaines, et que les rebelles, eux, ne subissent que des pertes très minimes.. Je vous rappelle que c'est une guerre entre une armée régulière, une des plus puissantes de la région, contre des chomeurs et des fermiers armés d'AK, PKM et quelques pièces lourdes..

Qu'Allah bénisse la Syrie, terre de Paix qui connaitra tôt ou tard quiétude et prospérité d'antan, lorsque Sidna Aissa/Jesus y descendra. Qu'Allah anéantisse les infidèles qui veulent voir chuter la Syrie, qui alimentent le terrorisme (quel qu'il soit) et qui souhaitent instaurer le chaos dans la Oummah, Amine.
Revenir en haut Aller en bas
Ryad
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1402
Inscrit le : 03/03/2012
Localisation : Sur la Falaise
Nationalité : Egypt
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Jeu 13 Sep 2012 - 9:49

Citation :
Syrie: 4 morts dans un bombardement près d'Alep, combats à Damas

Au moins quatre civils ont été tués jeudi dans un bombardement dans la province d'Alep, dans le nord de la Syrie, tandis que des combats entre rebelles et soldats ont éclaté dans la nuit à Damas, selon une ONG et des militants.

Ces nouvelles violences surviennent alors que l'émissaire international Lakhdar Brahimi est attendu à Damas pour sa première visite dans le pays pour une mission qu'il a jugée "extrêmement difficile".

Attendu cette semaine au Liban, le pape Benoît XVI va appeller de son côté à l'arrêt de l'armement et du financement des belligérants en Syrie, a annoncé jeudi le chef de l'Eglise maronite au Liban.

"Le pape va bien sûr appeler à l'arrêt de la spirale de violences (en Syrie) et de la haine, qui ne sert à rien (...), et (appeler) ceux qui financent ou arment les uns et les autres dans le conflit d'arrêter de le faire", a affirmé Mgr Béchara Raï, lors d'une conférence de presse.

Sur le terrtain, un ex-député syrien, Ahmad el-Turk a été tué abattu par les forces de sécurité qui perquisitionnaient sa maison jeudi à l'aube et ont arrêté son fils, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), une ONG qui se base sur un large réseau de militants.

Dans la province d'Alep, "les forces de sécurité ont bombardé la région de Karam al-Jabal, tuant quatre civils", selon l'OSDH.

A Alep même, où une bataille cruciale a lieu depuis plus d'un mois et demi, plusieurs quartiers étaient bombardés par l'armée selon l'OSDH.

Les Comités locaux de coordination (LCC), qui animent la contestation sur le terrain, ont indiqué que l'armée bombardait violemment à l'artillerie le quartier sud de Ferdous, dans cette deuxième ville du pays.

A Damas, une voiture piégée a explosé dans le quartier de Roukneddine (nord) sans faire de victimes alors que l'armée bombardait celui de Tadamoun (sud), selon l'OSDH.

Les LCC ont fait état de leur côté de violents combats dans la nuit entre l'armée régulière et l'Armée syrienne libre (ASL, rebelles) à Qaboun, un quartier rebelle dans l'est de la capitale.

Jeudi, les violences ont fait 129 morts --70 civils, 42 soldats et 17 rebelles-- à travers le pays, selon un bilan de l'OSDH.

Envoyée spéciale du chef du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), l'actrice américaine Angelina Jolie, s'est rendue jeudi dans un camp de réfugiés syriens à la frontière turque, sa deuxième visite en Turquie depuis l'été 2011, ont rapporté les médias turcs.

La star, accompagnée du patron du HCR, Antonio Guterres, s'est déplacée dans un camp constitué de bâtiments préfabriqués situé dans la province de Kilis, dans le sud-est de la Turquie, afin d'y rencontrer les habitants Syriens et déjeuner avec eux, selon les chaînes de télévision.

L'actrice devait aussi visiter un autre camp de Syriens situé à quelques dizaines de kilomètres plus au nord, dans la province voisine de Gaziantep, selon les autorités turques.
http://www.lemainelibre.fr/actualite/syrie-4-morts-dans-un-bombardement-pres-dalep-combats-a-damas-13-09-2012-42688

_________________
"Que vous cachiez votre parole ou la divulguiez Il connaît bien le contenu des poitrines."

Sourate 67 Al Mulk (la Royauté) ~ Verset 13
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Jeu 13 Sep 2012 - 14:32

Citation :
Le président syrien Bachar el-Assad pourra se maintenir au pouvoir encore longtemps en dépit des pressions extérieures et intérieures, estiment les experts de l'Institut international d'études stratégiques (IISS) dans leur rapport annuel publié jeudi à Londres.

"La réalité est telle que beaucoup sous-estiment la capacité de survie du régime Assad", a déclaré l'expert en sécurité régionale au Proche-Orient, Emile Hokayem, lors de la présentation du rapport, dont une annexe spéciale est consacrée à la Syrie qui s'enlise dans une guerre civile.

Et de rappeler que ni la défection du premier ministre syrien, ni la mort dans un attentat de plusieurs militaires haut gradés, faisant partie du plus proche entourage du président Assad, n'avait brisé ce dernier.

"Il pourra sans doute tenir plus longtemps qu'on ne le croit", a conclu M.Hokayem.

L'expert reconnaît toutefois que dans le contexte d'affrontements armés entre les partisans d'Assad et les rebelles dans les grandes villes du pays, il n'y a "pas de perspective de règlement rapide du conflit".

"Il ne pourra sans doute pas inverser la tendance, et la balance penchera progressivement en sa défaveur, mais ce sera un très long combat", a-t-il supposé.

La Syrie traverse depuis mars 2011 une crise politique aigüe qui a fait, selon l'Onu, plus de 18.000 morts. Les autorités syriennes font état de 8.000 victimes et arguent que le pays est en proie à des terroristes armés financés par l'étranger.

http://fr.rian.ru/world/20120913/196035769.html
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Jeu 13 Sep 2012 - 15:39

Citation :
Syrie : Brahimi ne veut pas être l'homme du Qatar

Avant d’arriver à Damas, ce jeudi, le médiateur international de la crise syrienne, le diplomate algérien Lakhdar Brahimi, a eu en début de semaine une explication de texte houleuse au Caire avec le premier ministre qatarien, Hamad Bin Jassem, un des adversaires les plus résolus du régime syrien au sein de la Ligue arabe.

Selon un diplomate arabe en Egypte, Brahimi a d’abord refusé l’invitation que HBJ - comme on l’appelle familièrement dans les chancelleries - lui a lancée de venir discuter dans sa suite de l’hôtel Four Seasons, aux côtés de Nabil al-Arabi, le secrétaire-général de la Ligue arabe. «S’il veut me voir, il n’a qu’à venir à mon hôtel», a sèchement répondu celui qui a remplacé le 1er septembre Kofi Annan en tant que représentant spécial de l’ONU et de la Ligue arabe pour tenter de régler la crise syrienne.

Finalement, le Premier ministre du Qatar s’est déplacé pour une rencontre à trois avec Arabi chez Brahimi. Mais, selon notre source, ce dernier a dit «non» aux principales exigences de son hôte qatarien.

Pas question, comme le lui demandait HBJ de fixer une date limite à sa mission en Syrie. Pas question, non plus, d’un transfert du pouvoir imposé par certaines puissances. «Je ne travaille pas comme ça», a fait valoir Brahimi au grand manitou de la diplomatie qatarienne. «Je suis l’envoyé personnel du secrétaire-général de l’ONU, je ne veux pas qu’on me fixe des limites», a-t-il expliqué.

Finalement, HBJ a quitté la salle, en colère, et son ambassadeur n’a pas participé à la réunion qui eut lieu ensuite entre les ambassadeurs arabes et Brahimi.

Nul ne sait encore quelles sont les idées du diplomate algérien pour sortir de l’impasse en Syrie. «Il ne nous en a pas fait part», confirme le diplomate arabe. «Brahimi nous a dit, en revanche, qu’il voulait voir tout le monde avant de proposer une solution, qu’il voulait inclure tous les protagonistes du conflit, y compris les Iraniens, à un processus de négociation. Il ne veut pas, non plus, se lier avec les plans déjà mis sur la table comme celui de Kofi Annan».

Y parviendra-t-il ? Lui-même ne se fait guère d’illusions, comme il l’a déclaré dans un de ses rares entretiens avec la presse. Une chose est sûre : ce diplomate chevronné affiche une grande prudence. Il parle d’un «changement inévitable» en Syrie, mais se garde bien de nommer Bachar el-Assad.

En fait, selon un membre de son équipe, pour cette très délicate mission, Brahimi souhaitait n’être le représentant que de Ban ki-Moon, le secrétaire général de l’ONU. Mais il a dû céder aux pressions. Il a également dû accepter de reprendre dans son équipe le diplomate palestinien, Nasser al-Qidwa, dont il voulait se séparer, parce que jugé «trop proche du Qatar». Mais là aussi, il a dû reculer face aux principaux pays du Conseil de sécurité, États-Unis, Grande-Bretagne et France.

Sa première rencontre à Élysée avec François Hollande fin août s’est d’ailleurs plutôt mal passée. «Quand il a proposé aux Français de dissoudre le groupe des Amis de la Syrie, de laisser tomber le plan Annan, et de repartir de zéro, les Français lui ont clairement dit qu’il n’en était pas question», explique le membre de son équipe.

Brahimi compte ouvrir un bureau à Damas, et en confier la responsabilité à son numéro deux, Mokhtar Lamani, un diplomate marocain, qui a travaillé avec lui à Bagdad en Irak quand l’Algérien était représentant de l’ONU en 2004.

L'émissaire international doit rencontrer Bachar el-Assad demain vendredi.

http://blog.lefigaro.fr/malbrunot/2012/09/syrie-brahimi-ne-veut-pas-etre.html
Revenir en haut Aller en bas
Spadassin
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1388
Inscrit le : 30/03/2010
Localisation : oum dreyga
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Jeu 13 Sep 2012 - 22:12

Citation :
Syrie: l'émissaire Brahimi débute sa mission, les violences font rage
DAMAS (AFP) - 13.09.2012 20:28
Le nouvel émissaire international Lakhdar Brahimi a entamé jeudi sa première visite en Syrie, en soulignant que la crise dans le pays s'"aggravait", après 18 mois d'un conflit dévastateur.
Le nouvel émissaire international Lakhdar Brahimi a entamé jeudi sa première visite en Syrie, en soulignant que la crise dans le pays s'"aggravait", après 18 mois d'un conflit dévastateur.
Les violences ont encore fait 57 morts, dont 36 civils, selon un bilan provisoire de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), qui a fait état de bombardements de bastions rebelles et de combats acharnés, notamment à Alep, où les insurgés ont avancé vers le centre-ville.
A son arrivée à l'aéroport de Damas, M. Brahimi, qui a succédé le 1er septembre à Kofi Annan, démissionnaire, a qualifié de "sérieuse" la crise secouant la Syrie, ajoutant: "je pense qu'elle s'aggrave", selon des propos rapportés par l'agence officielle Sana.
"Tout le monde est d'accord pour souligner la nécessité d'arrêter l'effusion de sang (...) et nous espérons que nous réussirons" dans cette mission, a-t-il ajouté.
Au cours de sa visite, l'émissaire doit rencontrer le président Bachar al-Assad et des membres de l'opposition de l'intérieur, tolérée par le régime, selon son porte-parole, Ahmad Fawzi.
Il a d'ores et déjà eu jeudi soir un entretien avec le chef de la diplomatie Walid Mouallem, au cours duquel il a affirmé qu'il "n'épargnera aucun effort pour trouver une solution à la crise". Il a souligné que "le bien-être et la sécurité" du peuple syrien était sa "première priorité", selon un communiqué de l'ONU.
"Nous sommes confiants: M. Brahimi est à même de comprendre les développements (de la crise) et la manière de régler les problèmes malgré les complications", a affirmé le vice-ministre syrien des Affaires étrangères Fayçal Meqdad.
"Nous sommes optimistes et nous souhaitons à M. Brahimi tout le succès possible", a ajouté le responsable dont le régime ne reconnaît pas l'ampleur de la contestation et affirme combattre des "terroristes".
Bataille acharnée à Midane
Sur le terrain, à Alep (nord), théâtre d'une bataille stratégique depuis huit semaines, les rebelles, qui ont unifié leurs forces militaires dans la métropole, continuaient d'opposer une forte résistance, malgré les bombardements incessants de leurs bastions par l'armée.
En début d'après-midi, des hélicoptères de combat ont aussi longuement mitraillé certains quartiers, tirant à haute altitude, hors de portée des armes légères des rebelles de l'Armée syrienne libre (ASL), selon un journaliste de l'AFP sur place.
Selon des habitants, les insurgés ont avancé à Midane, un quartier stratégique du centre qui ouvre l'accès à la principale place de la deuxième ville de Syrie.
D'après ces habitants, une bataille acharnée entre rebelles et soldats se déroulait autour de deux postes de police de ce quartier que ni l'armée, ni les rebelles ne contrôlent.
Un raid aérien a par ailleurs fait 11 morts dans le quartier de Tariq al-Bab (est), l'OSDH diffusant une vidéo où des corps, certains carbonisés, apparaissent posés dans des pick-up ou sur le trottoir.
"Le jour d'aujourd'hui est le pire que nous ayons vécu", a déclaré une infirmière dans un hôpital de campagne du quartier de Seif al-Dawla, où la plupart des blessés amenés étaient des civils.
Sur l'autre grand front, dans Damas et sa région, les bombardements étaient incessants sur les poches de résistance rebelles.
A Sayeda Zeinab, sept personnes, qui seraient des membres de comités populaires pro-régime, ont été tuées dans des combats et par des obus qui se sont abattus à quelques centaines de mètres de ce mausolée chiite.
"Le régime condamné" selon Londres
Selon le ministre britannique des Affaires étrangères William Hague, le régime du président Assad est "condamné". "Tant de crimes ont été commis que (ce régime) ne devrait pas survivre", a-t-il jugé.
Le président égyptien Mohamed Morsi a réaffirmé pour sa part que M. Assad devait quitter le pouvoir car "il n'y a pas de place pour un président qui tue son peuple".
Alors que les rebelles ont réclamé à plusieurs reprises à la communauté internationale des armes, le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian a affirmé: "La France ne fournit pas et ne fournira pas d'armes à l'opposition syrienne".
Il a également jugé irréaliste la création de "zones d'exclusion aérienne" sur tout ou partie de la Syrie, comme le réclament des opposants syriens. "Une +no fly zone+ (...) signifie la mobilisation de tellement de moyens que nous sommes dans une situation de guerre", a-t-il dit.
Le ministre britannique de la Défense, Philip Hammond, avait de nouveau écarté mercredi une intervention militaire occidentale en l'absence d'un accord de la Russie et de la Chine, deux pays alliés du régime Assad qui bloquent toute action à l'ONU.
Depuis mars 2011, le conflit a fait plus de 27.000 morts, en majorité des civils, selon l'OSDH.
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Sam 15 Sep 2012 - 16:23

Citation :
Les Chrétiens prennent les armes pour la première fois

Selon une information du Daily Telegraph, les chrétiens, qui jusque ces derniers jours s’étaient abstenus de prendre parti durant la guerre civile, ont recruté des miliciens du mouvement scout pour protéger les églises, mais comme la guerre sévit à Alep et sa banlieue, ils ont commencé à accepter des armes de l’armée syrienne et ont uni leurs forces avec des groupes arméniens pour repousser les guérillas d’opposition.

« Tout le monde combat tout le monde », a déclaré Georges, un Arménien chrétien de la ville. “Les Arméniens se battent parce qu’ils pensent que la FSA est envoyée par leurs oppresseurs turcs pour les attaquer. Les chrétiens veulent défendre leurs quartiers, les milices du régime Shabiha sont là pour tuer et violer, l’armée se bat contre la FSA, et les Kurdes [groupe de militants ] du PKK ont aussi leur propre milice. “, dit-il.

Durant les six dernières semaines, jusqu’à 150 combattants chrétiens et arméniens se sont battus pour empêcher les rebelles de l’Armée syrienne libre de pénétrer dans les quartiers d’Alep peuplés de chrétiens.

« La FSA se cachait à Farhat Square à Jdeideh. Les comités ont pris d’assaut l’église à l’intérieur et ils ont nettoyé la zone. Ensuite, l’armée syrienne nous a rejoint. Ils ont annocé la victoire à la télévision d’Etat “, déclare Georges, qui, comme beaucoup de réfugiés chrétiens est trop effrayé pour donner son nom complet.

Les résidents ont déclaré au Telegraph que les minorités de la ville craignaient de subir le même sort que les chrétiens d’Irak, qui ont été la cible de la violence sectaire ayant éclaté après la guerre de 2003.

En voyant le peu d’espoir de changement de nombreux chrétiens ont déjà rejoint les centaines de milliers de personnes qui ont fui le pays, avec peu d’espoir de retour.

253.000 Syriens ont été enregistrés par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR).

http://www.armenews.com/article.php3?id_article=82564

Citation :
Syria: Christians take up arms for first time

Christian communities in Aleppo have taken up arms and formed their own militias for the first time, the Daily Telegraph can disclose.

The Christian community has tried to avoid taking sides in the civil war. In Aleppo, it recruited vigilantes from the Boy Scout movement to protect churches, but as the war moved into the city and spread across its suburbs they have begun to accept weapons from the Syrian army and joined forces with Armenian groups to repel opposition guerrillas.

"Everybody is fighting everybody," said George, an Armenian Christian from the city. "The Armenians are fighting because they believe the FSA are sent by their Turkish oppressors to attack them, the Christians want to defend their neighbourhoods, Shabiha regime militia are there to kill and rape, the army is fighting the FSA, and the [Kurdish militant group] PKK have their own militia too."

For the past six weeks up to 150 Christian and Armenian fighters have been fighting to prevent Free Syrian Army rebels from entering Christian heartland areas of Aleppo.

Last month the Syrian army claimed a 'victory' in removing FSA fighters from the historic Christian quarter of Jdeidah. But Christian

militia fighters told the Daily Telegraph it was they who had first attacked the FSA there.

"The FSA were hiding in Farhat Square in Jdeideh. The Church committees stormed in and cleansed the area. Then the Syrian army

joined us. They claimed the victory on State television," said George, who like many Christian refugees is too scared to give his full name. "The rebels were threatening the churches."

The area, defined by its boutique shops, narrow cobbled streets and the spires and cupolas of the Maronite, Orthodox and Armenian churches, had over the weeks become infiltrated with sniper positions and checkpoints, residents said.

"FSA snipers were on the rooftops and they were attacking the Maronite church and Armenian residents there," said a former clergyman calling himself John, now in Beirut, who said he had witnessed the battle.

The battle for Aleppo has become bitter, with militant jihadist groups playing a more prominent role than in any other city.

It has become increasingly scarred by accusations of atrocities on both sides, most recently the mass killing of 20 regime troops, whose bodies were displayed on a video apparently uploaded to the internet by a rebel militia.

Residents of the city told The Telegraph that the city's minorities feared that they would suffer the same fate as Christians in Iraq, who

were heavily targeted by the sectarian violence that erupted after the 2003 war.

"They are shouting 'the Alawites to the graves and the Christians to Beirut," said an Armenian mother of four who recently fled the city – a claim also made by several other Christian refugees.

John said that contrary to reports Aleppo's minority groups and wealthy residents were not all regime supporters. But he said they felt they had to protect themselves from 'peasant immigrants' who were using the war to destroy the city's sophisticated

heart.

"I am not in support of the government, but the FSA are all a bunch of thugs and thieves. I watched them steal from a textile

factory – they took everything; gas, materials, even the beading machines!"

Increasingly on the offensive, Syrian rebels killed at least 18 soldiers in a car bomb and ground attack on a military position in neighbouring Idlib province, the Syrian Observatory for Human Rights said.

In Aleppo on Wednesday four Syrian Armenians were reported killed and 13 wounded in an ambush near the airport.

The new UN envoy Lakhdar Brahimi is to meet Syrian President Bashar al-Assad in Damascus on Thursday, in a last-ditch effort to rescue the country from civil war.

Any military intervention looked to be firmly off limits on Wednesday. Philip Hammond, the defence secretary, made clear that Western countries would not consider such action whilst Russia and China continued to oppose it.

Seeing little hope of change many Christians have already joined the hundreds of thousands who have fled the country. The UN High

Commission for Refugees said 253,000 Syrians were now registered with them.

Many Christians say they hold little hope of returning.

http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/middleeast/syria/9539244/Syria-Christians-take-up-arms-for-first-time.html


Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Sam 15 Sep 2012 - 17:10

Citation :
Liban : nouvelle incursion syrienne à Kaa

Les médias locaux ont fait état d'une incursion de l'armée syrienne, samedi, dans la région de Kaa (Békaa, est du Liban). Les forces syriennes y auraient fait exploser trois fermes d'élevage de poulet appartenant à des individus originaires de Ersal (Békaa).

Ce n'est la première opération syrienne du genre dans cette région. Le 2 septembre, l’armée syrienne a enlevé deux citoyens libanais de la localité dans une autre incursion à Kaa, selon l'Agence nationale d'information (ANI, officielle).

La veille, des forces du régime de Bachar el-Assad avaient également effectué une incursion à Kaa et y avaient détruit une maison.

Fin juillet, une unité de l'armée syrienne avait pénétré à Kaa, tirant des coups de feu en direction des zones d’habitations, blessant un villageois. Les forces syriennes avaient également perquisitionné les maisons de la localité et investi près de dix habitations qu’elles ont mis à sac.

Et en juin, l'armée syrienne avait également pénétré jusqu'à 300 mètres à l'intérieur du territoire libanais et avait placé des mines autour du domicile d’un autre villageois.

La frontière libano-syrienne est le théâtre de fréquents échanges de tirs et les autorités syriennes ont placé des mines le long de la frontière, après avoir accusé des "terroristes" de s’infiltrer à partir du Liban et des parties libanaises soutenant la rébellion d’introduire des armes aux insurgés. Damas affirme presque quotidiennement avoir déjoué des tentatives d’infiltration d’hommes armés à partir du Liban.

Chose inédite depuis le retrait des troupes syriennes du Liban en 2005 après 30 ans de tutelle, Beyrouth et Damas se sont mutuellement accusés fin juillet de violations de leurs frontières. Le Conseil de sécurité des Nations unies a mis en garde jeudi contre les tentatives de déstabilisation du Liban, alors que les débordements du conflit syrien chez son voisin inquiètent la communauté internationale.

Plus de 150 000 Syriens ont fui au Liban, où partisans et opposants au président syrien Bachar el-Assad se sont à plusieurs reprises violemment affrontés, notamment à Tripoli, la grande ville du Nord.

http://www.lorientlejour.com/category/Derni%C3%A8res+Infos/article/778290/Liban_%3A_nouvelle_incursion_syrienne_a_Kaa.html
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Lun 17 Sep 2012 - 13:48

Citation :
Les combattants anti-Assad ont torturé et exécuté des civils syriens à Alep, Lattaquié et Idlib, a annoncé lundi l'ONG internationale Human Rights Watch (HRW) sur son site web.

HRW déclare avoir enregistré plus d'une dizaine de cas d'exécutions sommaires commises par les rebelles syriens. En outre, six prisonniers détenus par l'opposition armée ont indiqué aux militants de l'ONG qu'ils avaient été maltraités et battus avec des bâtons de bois.

Les défenseurs des droits humains appellent les leaders d'opposition anti-Assad à prendre des mesures immédiates afin de mettre un terme aux tortures et à l'humiliation des personnes.

Plus tôt dans la journée, un porte-parole de la commission d'enquête de l'Onu sur la Syrie a annoncé que les crimes de guerre dans le pays étaient commis par les forces rebelles aussi bien que par les troupes fidèles au gouvernement.

http://fr.rian.ru/world/20120917/196065699.html

Citation :
Le groupe de contact "quartette islamique" sur la Syrie, qui regroupe l'Arabie saoudite, l'Egypte, l'Iran et la Turquie, se réunira ce lundi au Caire au niveau des ministres des affaires étrangères pour étudier des solutions à la crise syrienne, rapporte la presse iranienne.

"Nous espérons que les résultats de notre rencontre satisferont les intérêts de tous les peuples de la région et contribueront à la paix et à la stabilité", a déclaré le chef de la diplomatie iranienne Ali Akbar Salehi avant son départ pour Le Caire.

Selon certaines informations, le nouvel émissaire spécial de l'Onu et de la Ligue arabe pour la Syrie, Lakhdar Brahimi, prendra également part à la rencontre.

Et de rappeler que Téhéran avait récemment proposé d'inviter l'Irak et le Venezuela au sein du groupe de contact quadripartite sur la Syrie.

La réunion quadripartite a été initiée par le président égyptien Mohamed Morsi lors du sommet de l'Organisation de coopération islamique (OCI) tenu début août à La Mecque.

La Syrie traverse depuis mars 2011 une crise politique aigüe qui a fait, selon l'ONU, plus de 18.000 morts. Les autorités syriennes font état de 8.000 victimes et arguent que le pays est en proie à des terroristes armés financés par l'étranger.

http://fr.rian.ru/world/20120917/196064506.html
Citation :

Le gouvernement syrien a accusé dimanche la Turquie de soutenir les groupes armés, dont al-Qaïda, et de faciliter leur incursion dans le territoire syrien.

"Il est regrettable que le gouvernement turc ait prétendu depuis longtemps combattre le terrorisme, tout en soutenant les terroristes armés en même temps et ouvrant leurs frontières et aéroports pour que ces éléments mènent des actes terroristes contre le peuple syrien", a indiqué dimanche le ministère syrien des Affaires étrangères dans une lettre adressée à l'ONU et publiée par SANA.

La lettre indique que le gouvernement turc a permis à des milliers de "meurtriers" et "terroristes d'al-Qaïda et d'autres groupes Takfiri" d'entrer en Syrie.

La Turquie, poursuit la lettre, ne se contente pas d'abriter seulement les organisations anti-syriennes, en créant des camps d'entraînement pour ces "terroristes".

Dans la lettre, le ministre syrien des Affaires étrangères a cité des "reportages des médias internationaux" selon lesquels la Turquie reçoit des tonnes d'armes en provenance de Libye et d'autres pays et les fournit aux combattants d'al-Qaïda et à d'autres djihadistes en Syrie.

De tels actes sont "un défi flgrant" aux résolutions des Nations Unies, indique la lettre, demandant au Conseil de sécurité de l'ONU d'ouvrir une enquête sur ces informations.

http://french.news.cn/monde/2012-09/17/c_131854321.htm

Citation :
Syrie: Moscou préoccupé par des rumeurs d'intervention

D'éventuels projets d'intervention en Syrie conçus par des pays occidentaux préoccupent la Russie, a déclaré lundi devant les journalistes à Moscou le vice-ministre russe des Affaires étrangères Guennadi Gatilov.

"Nous estimons que toute mesure doit être adoptée à titre collectif, dans le cadre du Conseil de sécurité de l'Onu, et qu'une démarche unilatérale quelle qu'elle soit dévoierait la recherche d'un règlement politique de la crise syrienne", a souligné le diplomate.

Et d'ajouter que tout pays était en droit de décider de sa politique, mais qu'aucune mesure unilatérale ou de groupe qui ne soit pas concertée au sein du Conseil de sécurité de l'Onu, n'aboutirait à un règlement solide et durable...

http://fr.rian.ru/world/20120917/196066729.html

Revenir en haut Aller en bas
Ryad
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1402
Inscrit le : 03/03/2012
Localisation : Sur la Falaise
Nationalité : Egypt
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Lun 17 Sep 2012 - 16:59

Citation :
Les Kurdes à la conquête de leur autonomie au nord de la Syrie

En Syrie, les zones kurdes du Nord restent à l'écart du conflit. Les Kurdes profitent ainsi du chaos pour prendre leur destin en main. Une autonomie qui ne plaît pas à tout le monde. Le voisin turc veut éviter que la région devienne un sanctuaire pour les rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). La rébellion syrienne de son côté, accuse les Kurdes d'avoir pactiser avec Damas.

http://www.france24.com/fr/20120917-les-kurdes-a-aube-de-leur-autonomie-au-nord-de-la-syrie

_________________
"Que vous cachiez votre parole ou la divulguiez Il connaît bien le contenu des poitrines."

Sourate 67 Al Mulk (la Royauté) ~ Verset 13
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21552
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Lun 17 Sep 2012 - 17:04

les turques accusent Téheran et Damas de faire bouger le PKK pour empécher l'établissement d'une zone tompon en Syrie en fait ... je me permet d'armer l'ennemi de mon ennemi et je refuse que mon ennemi fait de même ..hmm Rolling Eyes

_________________
Revenir en haut Aller en bas
arsenik
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4637
Inscrit le : 19/05/2012
Localisation : juste a coté
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Lun 17 Sep 2012 - 17:41

d'après i tele la turquie a tué 500 militant du pkk en 1 mois
Revenir en haut Aller en bas
GlaivedeSion
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3887
Inscrit le : 15/07/2009
Localisation : ici et la
Nationalité : Israel
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Mar 18 Sep 2012 - 2:41

bashar doute de rien il envoie son armée de l'air bombarder le liban,mais que fait le hezbollah Laughing ?
Citation :
Syrian jets cross into Lebanon, bomb town
By JPOST.COM STAFF
LAST UPDATED: 09/18/2012 04:30
Two Syrian jets crossed into Lebanese territory and dropped bombs on a town, Lebanon's Daily Star, citing senior security sources, reported Monday.

It marked the first airstrike in Lebanese territory since the uprising in Syria began 18 months ago.

The soviet MiGs reportedly fired three missiles at populated fields in Khirbet Dawoud, causing damage to farmhouses but no casualties.

Lebanese President Michel Sleiman confirmed the incident, telling a Cabinet meeting, “an attack occurred today on Khirbet Dawoud in the border Arsal region. Investigation is still ongoing in this regard to take the necessary measures."

The Arsal area shares 50 km of border with Syria and is believed to be the main point for arms smuggling between the two countries.


-------

http://far-maroc.forumpro.fr/viewtopic.forum?t=3573

_________________

"Nous trouverons un chemin… ou nous en créerons un": Hannibal
Revenir en haut Aller en bas
http://blogtsahal.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Guerre Civile en Syrie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 40 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40
 Sujets similaires
-
» 2011-__Syrie, guerre civile
» « L'Etat se prépare à une guerre dans les cités »
» Comment désamorcer la bombe sociale au Maroc ?
» L'explosion sociale qui couve et l'Ademocratie
» Le général Jean Delaunay prédit la Guerre Civile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Histoire, Guerres et Conflits militaires :: Guerres et conflits à travers l´âge-
Sauter vers: