Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités au Moyen Orient

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant
AuteurMessage
Spadassin
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1388
Inscrit le : 30/03/2010
Localisation : oum dreyga
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Ven 3 Aoû 2012 - 1:50

Citation :
Irak: nouvelle journée sanglante, 33 morts

BAGDAD (AFP) - 02.08.2012 21:51
L'Irak a connu jeudi une nouvelle journée de violences qui ont coûté la vie à au moins 33 personnes, dont 18 membres des forces de sécurité, après un pic des attaques en juillet.

L'Irak a connu jeudi une nouvelle journée de violences qui ont coûté la vie à au moins 33 personnes, dont 18 membres des forces de sécurité, après un pic des attaques en juillet.
Ce dernier mois a été le plus meurtrier en Irak depuis près de deux ans avec 325 morts, selon les autorités.
Ce regain de violences en Irak s'explique, selon les experts, par un contexte régional rendu tendu par le conflit en Syrie voisine et par l'instabilité politique en Irak où les tensions confessionnelles restent fortes.
Quatre membres d'une même famille ont été tués à Kirkouk (nord) et neuf personnes ont péri dans une explosion survenue avant l'"iftar", le repas de rupture du jeûne du ramadan, mais la majorité des attaques ont visé des membres des forces de sécurité.
Des inconnus ont attaqué le domicile d'une famille turkmène à Kirkouk, tuant un couple et leurs deux filles à coups de couteaux, a-t-on précisé. Les cadavres du couple se trouvaient dans une pièce, ceux de leurs filles dans une autre, toutes deux couvertes de sang, a constaté un journaliste de l'AFP.
Une source policière a affirmé qu'aucun bien n'avait été volé et que le crime semblait être un acte de vengeance.
Quatre policiers ont également été abattus dans cette ville alors que trois membres de la milice Sahwa, qui combat Al-Qaïda, ont été tués dans l'explosion d'une bombe près de Balad, également au nord de la capitale, selon des sources médicales et de sécurité.
A Bagdad, une voiture piégée à Husseiniyah a tué au moins neuf personnes et blessé 32 autres, a rapporté un responsable du ministère de l'Intérieur, ajoutant que des habitants en colère avaient ensuite attaqué des policiers et brûlé leurs véhicules.
Des hommes armés ont attaqué un barrage routier proche d'un poste de police au nord-est de Samarra, tuant un policier et un membre de Sahwa, selon un capitaine de la police et une source médicale à l'hôpital de Samarra.
Un officier de l'armée a affirmé que ces hommes armés avaient également attaqué un check-point près de Doujail, également dans le nord de Bagdad, tuant un soldat et enlevant quatre autres.
Et selon le général de brigade Mohammed Khalaf Saïd al-Doulaimi, un attentat suicide a été déjoué dans le nord. Six hommes armés portant des ceintures explosives ont tenté d'attaquer un site militaire au sud de Kirkouk mais cinq d'entre eux ont été tués et le sixième a été grièvement blessé.
Au sud de la capitale, des hommes armés ont abattu sept soldats et blessé 11 dans trois attaques distinctes, selon des sources médicales et de sécurité.
Le colonel Obeid Ibrahim al-Kataa a été tué et deux autres policiers blessés lors d'affrontements avec des hommes armés qui ont tenté de prendre le contrôle d'un barrage à Al-Routba (ouest), a rapporté un policier.
En juillet, les attentats les plus sanglants ont eu lieu le 23 juillet, lorsque 29 attaques ont touché 19 villes irakiennes, tuant 113 personnes et faisant 259 blessés, la série d'attaques la plus meurtrière depuis décembre 2009.
Dans un message diffusé sur internet, l'Etat islamique d'Irak (ISI), branche d'Al-Qaïda, avait annoncé "une offensive sacrée au cours du ramadan", le mois de jeûne musulman, visant des cibles "soigneusement choisies", notamment les "forces de sécurité, l'armée" et des chiites.
Pour les deux premiers jours d'août, le nombre de morts s'élève à au moins 39.
Si les violences ont considérablement diminué par rapport aux sanglantes années 2006-2007, elles restent encore très fréquentes en Irak.
Revenir en haut Aller en bas
Spadassin
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1388
Inscrit le : 30/03/2010
Localisation : oum dreyga
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Ven 3 Aoû 2012 - 13:45

Citation :
Irak: quatre soldats tués par l'explosion d'un engin piégé à Bagdad

SAMARRA (Irak) (AFP) - 03.08.2012 09:31
Quatre soldats irakiens ont été tués vendredi par l'explosion d'un engin piégé posé le long d'une route au nord de Bagdad, au lendemain d'un vague d'attaques meurtrières contre les forces de sécurité, a-t-on appris de sources médicale et sécuritaire.
Quatre soldats irakiens ont été tués vendredi par l'explosion d'un engin piégé posé le long d'une route au nord de Bagdad, au lendemain d'un vague d'attaques meurtrières contre les forces de sécurité, a-t-on appris de sources médicale et sécuritaire.
La bombe qui visait une patrouille militaire à Doulouiyah a également fait quatre blessés, ont déclaré un capitaine de l'armée et une source médicale.
Cet attentat intervient au lendemain d'une série d'attaques visant principalement les forces de sécurité et qui avaient fait 33 morts.
Des insurgés avaient déjà attaqué le 23 juillet une base militaire près de Doulouiyah, faisant au moins 15 morts parmi les soldats.
Rien que depuis le début du mois d'août, au moins 43 personnes ont perdu la vie dans les violences, dont 30 membres des forces de sécurité.
En juillet, 325 personnes ont été tuées, selon les autorités, soit le mois le plus sanglant depuis août 2010.
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Dim 5 Aoû 2012 - 11:23

Citation :
Syrie: l'opposition basée au Caire dénonce le CNS

Le Conseil des gardiens de la révolution, une nouvelle organisation d'opposition syrienne créée en juillet dernier au Caire, a accusé le Conseil national syrien (CNS) de passivité et d'amour pour le luxe.

"Au cours des six derniers mois, le CNS (principale force de l'opposition syrienne basée à Istanbul, ndlr) n'a rien fait pour la révolution. (…) Il faut travailler 24 heures sur 24 au lieu de s'adonner à une vie luxueuse dans des capitales étrangères", a déclaré le chef du Conseil des gardiens de la révolution syrienne Haitham al-Maleh dans une interview au journal panarabe Al-Hayat.

Le Conseil des gardiens de la révolution se fixe pour objectif de former un gouvernement de transition en exil. Sa formation a provoqué de vives critiques de la part d'autres courants de l'opposition syrienne. Ainsi, le président du CNS Abdel Basset Sayda a récemment déclaré que de telles démarches affaiblissaient l'opposition syrienne. Le chef de l'Armée syrienne libre Riad al-Assaad s'est également montré hostile à cette nouvelle organisation.

Haitham al-Maleh a précisé que l'idée de créer une nouvelle organisation ainsi que l'idée de former un gouvernement en exil n'appartenait pas à lui seul. Il a indiqué avoir discuté de ce projet avec toute une série de grandes figures de l'opposition syrienne, dont le chef des Frères musulmans syriens Mohammad Riad Shakfa, un membre du CNS Riad Seif et l'ex-président du CNS Bourhan Ghalioun.

"La création de notre organisation a suscité l'inquiétude du président Bachar el-Assad ainsi que de certains membres du CNS" et ce parce que les membres du Conseil des gardiens de la révolution se fixent des objectifs réalistes pour renverser le régime d'Assad, a conclu M.Maleh.

Haitham al-Maleh, 81 ans, est un avocat et défenseur des droits de l'homme syrien qui a passé plusieurs années en détention.

http://fr.rian.ru/world/20120804/195578746.html
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Dim 5 Aoû 2012 - 18:06

Citation :
L'armée israélienne a annoncé ce samedi avoir ouvert le feu sur un homme venant de Syrie qui se préparait à franchir la ligne de démarcation entre le territoire syrien et les zones occupées depuis 1967 par Israël dans le sud du plateau du Golan.

L'homme qui s'approchait avec des cisailles de la barrière de sécurité a ignoré les avertissements et les tirs de semonce des soldats israéliens, a précisé le lieutenant-colonel Avital Leibovich, porte-parole de Tsahal.

Atteint aux jambes par les tirs, il a été emmené par trois personnes.

«C'est tout simplement une tentative d'infiltration, une violation de frontière que nous ne pouvons tolérer», a dit la porte-parole israélienne.

En mai 2011, alors que l'insurrection contre le président syrien Bachar al Assad avait déjà commencé, les soldats israéliens avaient tiré sur des manifestants venant de Syrie qui tentaient de franchir la ligne de démarcation. Il y avait eu 23 morts.

http://www.20minutes.fr/ledirect/981587/armee-israelienne-ouvre-feu-golan-blesse
Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı


messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Dim 5 Aoû 2012 - 19:06

"Violation de frontière" Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Dim 5 Aoû 2012 - 20:12

Nous sommes au moins deux à constater que l'on pourrait violer un frontière sans même l'avoir franchie...

Ça vaut un "petit vert".
Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı


messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Dim 5 Aoû 2012 - 20:15

rafi a écrit:
Nous sommes au moins deux à constater que l'on pourrait violer un frontière sans même l'avoir franchie...

Ça vaut un "petit vert".

Ce que je voulais dire c'est que le Golan est un territoire syrien et qu'Israel l'occupe illégalement donc il n'y a aucune violation de frontière ...
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Dim 5 Aoû 2012 - 20:18

Moi, ce que je voulais dire c'est que dès lors qu'il y a une frontière, on peut la violer. Parfois sans même la violer on peut en mourir, pour certains c'est le scandale qui prévaut, la menace de guerre ou de rétorsions, pour d'autres, on s'écrase comme des...
Revenir en haut Aller en bas
Spadassin
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1388
Inscrit le : 30/03/2010
Localisation : oum dreyga
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Dim 5 Aoû 2012 - 20:24

Citation :
Turquie: 22 morts dans une attaque de rebelles kurdes contre un poste de l'armée
Par AFP, publié le 05/08/2012 à 09:34, mis à jour à 18:15

A Ankara, le ministre de l'Intérieur Idris Naim Sahin a annoncé que 115 membres du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK, interdit) avaient été tués en deux semaines d'opérations de l'armée contre les séparatistes kurdes dans cette région proche de la frontière avec l'Irak.

"Nous avons abouti à la conclusion que 115 membres de l'organisation terroriste séparatiste ont été neutralisés après une offensive intense lancée les 23 et 24 juillet", a déclaré le ministre, cité par l'agence.

Dans l'attaque des rebelles contre un poste de l'armée situé dans un village de la province d'Hakkari, six soldats, deux gardes de village et 14 combattants kurdes ont été tués, selon le dernier bilan officiel.

Trois femmes figurent parmi les victimes des soldats turcs, a précisé le gouverneur de la province, Orhan Alimoglu.

Quinze soldats, un garde de village et cinq civils ont été blessés dans les échanges de tirs qui ont suivi l'attaque, selon le gouverneur.

Les combattants du PKK ont lancé des assauts simultanés sur trois postes militaires à la frontière, faisant des victimes dans le village de Gecimli, a rapporté la chaîne de télévision privée NTV.

Ankara a lancé il y a deux semaines une large offensive terrestre et aérienne contre le PKK, déployant quelque 2.000 soldats dans la région pour tenter de chasser les rebelles de la ville de Semdinli.

Cette offensive intervient alors que selon certaines informations, des rebelles kurdes auraient pris le contrôle d'une partie du nord de la Syrie et que les affrontements entre les forces du régime du président Bachar al-Assad et l'opposition s'intensifient.

Le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a accusé Damas de laisser le champ libre aux rebelles kurdes dans le nord de la Syrie et a averti qu'Ankara n'hésiterait pas à frapper les "terroristes".

Selon Ankara, certains rebelles kurdes de Syrie ont été contraints de quitter leur refuge de la zone montagneuses du nord de l'Irak pour rejoindre cette région, après que l'armée turque eut organisé plusieurs raids aériens.

Les informations rapportant la prise de contrôle du nord de la Syrie par le Parti de l'union démocratique (PYD), allié syrien du PKK, a poussé Ankara à prendre des mesures diplomatiques et militaires pour neutraliser toute menace potentielle.

La Turquie a envoyé un convoi de chars, transportant des armes et des batteries de missiles sol-air vers la frontière avec la Syrie et organisé des manoeuvres militaires considérées par les médias comme une démonstration de force à l'encontre de Damas.

Depuis le début du soulèvement en Syrie, les relations entre les deux anciens alliés sont devenues exécrables. La Turquie réclame la fin de la répression contre l'opposition syrienne et le départ du président Bachar al-Assad.

Les rapports entre Ankara et Damas se sont encore aggravés après qu'un avion de combat turc F-4 a été abattu par la Syrie le 22 juin au large de ses côtes, tuant les deux pilotes et amenant Ankara à mettre Damas au rang des opposants "hostiles".

Damas récuse les accusations de la Turquie et affirme qu'Ankara apporte son soutien à des "terroristes" dans le but de faire tomber le régime syrien, faisant référence au repli de soldats de l'Armée syrienne libre en territoire turc près de la frontière.

La semaine dernière, le chef de la diplomatie Ahmet Davutoglu s'est rendu dans le nord de l'Irak pour évoquer avec le leader kurde irakien Massoud Barzani la situation dans le nord de la Syrie.

"La nouvelle Syrie devrait être libérée de tout groupe ou organisation terroriste ou extrémiste", ont déclaré les deux hommes dans un communiqué.

Bien que la Turquie ait noué des liens avec le gouvernement régional kurde du nord de l'Irak, Ankara est opposée à l'idée d'un Etat kurde séparé.

Le PKK lutte depuis 1984 contre l'autorité d'Ankara, sa revendication évoluant de l'indépendance vers l'autonomie du sud-est anatolien, peuplé en majorité de Kurdes. Le conflit a fait plus de 45.000 morts.
http://www.lexpress.fr/actualites/1/monde/turquie-22-morts-dans-une-attaque-de-rebelles-kurdes-contre-un-poste-de-l-armee_1146368.html
Revenir en haut Aller en bas
farewell
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)


messages : 2466
Inscrit le : 13/02/2011
Localisation : ******
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Mer 8 Aoû 2012 - 16:31

Citation :
L'Iran veut se protéger des cyber attaques en créant un intranet national

http://mobile.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-l-iran-veut-se-proteger-des-cyber-attaques-en-creant-un-intranet-national-49998.html

_________________

"Les belles idées n'ont pas d'âge, elles ont seulement de l'avenir"
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Jeu 9 Aoû 2012 - 21:42

Citation :
Spéculations après l’arrestation d’un ancien ministre libanais pro-syrien

Les autorités libanaises ont arrêté jeudi matin l’ancien ministre Michel Samaha, proche du président syrien Bachar al-Assad. Cette interpellation, sans motif apparent, suscite de nombreuses théories au sein de la société libanaise.

Par Amara MAKHOUL-YATIM (texte)

Jeudi, au petit matin et sans ménagement selon les dires de son épouse, les forces de sécurité libanaises ont arrêté l’ancien ministre Michel Samaha, à son domicile de Khenshara, à une trentaine de kilomètres de la capitale, après l’avoir fouillé. L’appartement beyrouthin de Samaha, partisant du régime syrien, a également fait l’objet d’une perquisition.

Les autorités n’ont pas voulu rendre public le motif de l’arrestation. "Ce qui donne lieu à de nombreuses hypothèses et rumeurs", explique Badih Karahani, correspondant de France 24 à Beyrouth. Chacun y va de sa théorie pour comprendre les dessous de l’affaire.

Beyrouth bruisse de rumeurs et d’hypothèses sur les raisons de l’arrestation

Plusieurs pistes sont évoquées : des liens avec Israël, une éventuelle implication dans les affaires jugées par le tribunal spécial pour le Liban, c’est-à-dire ayant un lien avec l’assassinat l’ex-Premier ministre Rafic Hariri, des projets d’attentats contre des députés, de la diffamation…

"Selon les informations qui circulent depuis ce matin, l’arrestation de Samaha ne serait pas en rapport avec d’éventuels liens avec Israël", souligne Sarkis Naoum, politologue libanais résident à Beyrouth, joint par France 24. "Cela n’est pas non plus en relation avec les crimes jugés par le TSL", ajoute-t-il encore.

Pourquoi l’affaire agite la classe politique libanaise ?

S’exprimant devant des journalistes à la mi-journée, l’épouse de l’ancien ministre a dénoncé "une arrestation politique" et invité la famille politique de son mari, les pro-syriens, à se manifester. Or, Badih Karahani, précise que "le groupe politique auquel appartient Michel Samaha est précisément celui qui, au sein du gouvernement libanais, a autorisé son arrestation". Un détail qui interpelle et laisse à penser que les faits reprochés sont graves.

Pro-syrien, Michel Samaha a été plusieurs fois été ministre du temps de la tutelle syrienne sur le Liban. Il a également géré le portefeuille de l'Information en 2003, dans le gouvernement de Rafic Hariri.

Le quotidien l’Orient le Jour rapporte ainsi que d’après des sources de sécurité, Michel Samaha aurait été arrêté pour des raisons sécuritaires liées à la préparation d'attentats contre des députés anti-syriens.

Cette arrestation survient d’ailleurs au lendemain d’une tentative d’attentat présumée contre le député Khaled Daher. Ce dernier, farouche opposant au régime de Bachar al-Assad, n’est pas en mesure de confirmer cette hypothèse. "J’ai moi-même parlé avec Khaled Daher et avec le député Mourabi. Leurs noms ont été évoqués comme cibles d’attentats dans lesquels aurait été impliqué Michel Samaha", rapporte le correspondant de France 24 Badih Karahani. "Mais mêmes eux n’ont pas voulu confirmer cette théorie, préférant attendre les conclusions de l’enquête", a-t-il ajouté.

Un proche de Damas

Plus qu’un partisan du régime de Damas, Samaha serait un proche du président syrien. "Il est notoire, à Beyrouth, que Michel Samaha fait parti des plus importants conseillers de Bachar al-Assad", relève Badih Karahani. Il rappelle ainsi que l’homme politique libanais a été l’architecte du rapprochement entre Paris et Damas qui a culminé lors de l’invitation du président syrien à Paris, lors des festivités du 14 juillet 2008.

Reste que l’affaire n’a pas fini de faire couler de l’encre. Aujourd'hui, la polémique est lancée au Liban. Au-delà des hypothèses, chaque camp politique accuse l’autre d’être derrière l’arrestation. Certains dénoncent même la brutalité de l’arrestation de l’ancien ministre.

http://www.france24.com/fr/20120809-liban-rumeurs-speculations-michel-samaha-arrestation-ancien-ministre-syrie-bachar-al-assad?ns_campaign=highlights&ns_source=google_news&ns_mchannel=autopromo&ns_fee=0&ns_linkname=20120809_liban_rumeurs_speculations_michel_samaha_arrestation
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Ven 10 Aoû 2012 - 13:37

Citation :
Iran, Syrie : Primakov, Craig Roberts et Rachievsky mettent en garde contre l’extension des conflits

Lors d’un entretien avec le quotidien russe Rossiyskaya Gazeta le 7 août, l’ancien Premier ministre russe Evgueni Primakov a estimé que même si l’administration Obama cherchait à restreindre, d’ici l’élection présidentielle de novembre, l’élan des Israéliens en faveur de frappes militaires sur l’Iran, il existe toujours le risque qu’un contact au sein de l’administration « leur dise : si vous lancez des frappes, alors les Etats-Unis, même s’ils ne le veulent pas, vous soutiendront de toute manière ».

Primakov a également expliqué que de telles frappes seraient « très dangereuses, car l’impact de frappes aériennes – une opération terrestre n’étant pas en jeu – serait minuscule [sur le programme nucléaire iranien en tant que tel]. D’ici deux ans l’Iran s’en remettrait entièrement, sortirait du Traité de non-prolifération en fanfare, pour certainement construire dans ce cas ses propres armes de destruction de masse ».

Sur la Syrie, il a décrit la situation comme étant celle « d’une véritable guerre civile avec l’implication de forces extérieures ». Il a mentionné le financement par les Saoudiens et les Qataris des mouvements de guérillas, de mercenaires et de volontaires venus de l’extérieur, et le soutien turc à l’opposition, ajoutant : « Voici la dernière : le président Obama a ordonné directement à la CIA de soutenir l’opposition syrienne. » Il a qualifié ces activités d’« interférence majeure dans les affaires internes d’un autre pays qui ne représente aucune menace pour les Etats-Unis ou n’importe qui d’autre ».

Quant à la politique russe, a-t-il expliqué, « elle est basée sur une préoccupation pour la vie et la sécurité de millions de gens et pour la stabilité future d’une région énorme et importante ».

L’ancien secrétaire au Trésor de Ronald Reagan, Paul Craig Roberts, a pour sa part sorti sa plume pour écrire une colonne au vitriol contre la politique va-t-en-guerre d’Obama sur le site palestinechronical.com le 2 août dernier.

« Lors des procès de Nuremberg à l’encontre des Allemands défaits après la Seconde Guerre mondiale, le gouvernement américain a fait valoir le principe selon lequel une agression non provoquée – la procédure américaine en Afghanistan, en Irak, en Libye, en Somalie, au Pakistan et au Yemen – est un crime de guerre. (...) Par conséquent, il y a un très fort précédent permettant au département d’Etat de ramasser tous ces néo-conservateurs fomentant d’autres crimes de guerre. »

Roberts vise en particulier les 62 signataires d’une lettre au Président Obama le 24 juillet, initiée par la très néo-conservatrice Fondation pour la défense des démocraties, lui demandant d’intervenir par la force en Syrie et de faire tout ce que le chef d’état-major interarmées le général Martin Dempsey a demandé instamment de ne pas faire, c’est-à-dire d’établir des « zone de sécurité » que les combattants de l’opposition utiliseraient comme bases où ils pourraient recevoir de l’aide et à partir desquelles ils pourraient lancer des attaques contre les forces syriennes.

« Pour connaître l’identité de ceux qui cherchent à entraîner le monde vers la Troisième Guerre mondiale, sans parler du meurtre d’un grand nombre d’Arabes et musulmans en Syrie, Afghanistan, Libye, Somalie, Pakistan, Yemen, Irak, et au Liban, il suffit de regarder la liste de ces signataires demandant au Président Obama d’envahir la Syrie pour ’sauver’ le peuple syrien contre son gouvernement. (…) Ces mêmes architectes de l’Armageddon travaillent également contre l’Iran, la Russie, les pays d’Asie centrale anciennement membre de l’Union soviétique, l’Ukraine, la Biélorussie et la Chine. Il semblent bien impatients de déclencher une guerre nucléaire », conclut-il.

L’opposition à la guerre se fait également entendre à l’intérieur d’Israël même. Le quotidien Ha’aretz, qui s’est consacré à combattre la politique des va-t-en-guerres depuis plusieurs semaines déjà, publie une colonne de Sefi Rachievsky, qui a écrit par le passé de très vives attaques contre les commanditaires du meurtre de l’ancien Premier ministre Yitzhak Rabin en 1995.

Rachievsky écrit que le raisonnement véritable derrière la campagne en faveur des frappes est un pari, un pari sur l’entrée en guerre des Etats-Unis derrière Israël après qu’il ait failli dans sa tentative de détruire le programme nucléaire iranien et qu’il ait subi de « lourdes pertes et dommages ».

« Netanyahou fait le pari qu’Obama sera alors dans l’obligation d’intervenir, afin de gagner l’élection. S’il ne le fait pas, alors Romney gagnerait puis terminerait le travail. » Puisque Israël ne peut pas détruire le programme iranien, il serait totalement immoral de lancer une telle attaque, et les militaires devront désobéir à un ordre de ce type, car « aucun dirigeant en Israël n’a le droit d’envoyer l’armée israélienne à la guerre et de mettre en danger des dizaines de milliers de citoyens et soldats lorsqu’elle n’a pas la puissance nécessaire pour gagner une guerre par ses propres moyens », dit-il.

http://www.solidariteetprogres.org/Iran-Syrie-Primakov-Craig-Roberts-et-Rachievsky-mettent-en-garde-contre-l_08978
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Sam 11 Aoû 2012 - 10:27

Citation :
Les révélations se multiplient sur une prochaine déflagration au Liban

Les informations qui ont filtré sur la teneur de l’enquête menée auprès de Michel Samaha et les premiers éléments qui en ressortent prouvent que l’opération dont il avait la charge visait principalement à déstabiliser la scène libanaise en créant une nouvelle dynamique négative qui inquiéterait les gouvernements arabes et occidentaux et allégerait par ailleurs la pression internationale sur la Syrie.
L’affaire Samaha s’est révélée de manière concomitante à la circulation d’informations sur une prochaine explosion de la situation au Liban contre laquelle préviennent et mettent en garde des sources occidentales et arabes, qui précisent même que le début de l’explosion coïnciderait avec la visite du pape dans la région et au Liban.

Porteur d’un message sur la coexistence des religions, le pape qui prononcera son discours à partir de Beyrouth devra citer le Liban comme exemple illustrant le dialogue interreligieux. C’est précisément pour démonter cet exemple et porter atteinte à la stabilité du Liban qu’il a été décidé, régionalement, de provoquer une déflagration au pays du Cèdre. L’objectif étant de toute évidence d’alimenter des affrontements communautaires et religieux pour prouver notamment que la coexistence n’est pas possible et démontrer de la même manière la nécessité de la présence de régimes autoritaires, seuls, selon les comploteurs, capables de contrôler la situation et de brider l’extrémisme.
Selon un responsable politique, le choix du Liban-Nord est symbolique à plus d’une point d’un vue notamment pour sa proximité avec la Syrie. D’ailleurs, ajoute cette source, les tentatives entreprises pour ébranler le Akkar ont commencé depuis plus d’un an, depuis pratiquement le début de la révolution syrienne. Ainsi, les troubles qui agitent cette région n’ont fait que profiter au régime syrien qui a fait en sorte que les localités frontalières du Nord ne servent pas de base arrière pour l’opposition syrienne. Sur le plan politique, la Syrie de Bachar tente d’utiliser une fois de plus la carte de l’instabilité pour se repositionner dans le cadre d’une mission régionale en tant que régime garant de la stabilité notamment au Liban, un territoire de prédilection sur lequel elle avait perdu son emprise, ainsi que sur l’Irak, et sur la carte palestinienne.
Toujours au plan des répercussions de la crise syrienne, des diplomates occidentaux ont exprimé leurs craintes de l’afflux des familles palestiniennes au Liban qui fuient la violence en Syrie. Leur peur est principalement justifiée par la présence parmi eux de certains éléments d’el-Qaëda qui auraient trouvé refuge à Aïn el-Héloué, un camp extrêmement dense déjà et qui ne peut plus contenir des réfugiés de ce poids. Certaines familles se seraient même dirigées vers le camp de Bourj Brajneh, ce qui n’a pas manqué de susciter les appréhensions du Hezbollah, qui craint que les nouveaux venus ne soient investis de missions douteuses.
Côté libanais officiel, on affirme que les responsables sont informés de ces plans, et que les services de sécurité libanais coordonnent étroitement leurs actions avec les services arabes et occidentaux, dans le cadre d’un échange d’informations fructueux et d’une surveillance étroite des mouvements des groupes salafistes.
Selon un responsable sécuritaire, les services de l’ordre sont à l’affût de la moindre opération, ce qui explique qu’elles ont réussi à traquer les mouvements de Michel Samaha, qui seront d’ailleurs révélés plus en détail à l’opinion publique dans les prochains jours. Selon un ministre, le dossier de Michel Samaha fera probablement boule de neige en ouvrant la voie à d’autres dossiers tout aussi dangereux et délicats, dont celui du Tribunal spécial pour le Liban.

http://www.lorientlejour.com/category/Liban/article/772920/Les_revelations_se_multiplient_sur_une_prochaine_deflagration_au_Liban.html
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Lun 13 Aoû 2012 - 16:53

Citation :
Jordanian police disperse angry Syrians at desert camp

Jordanian anti-riot police were called in Monday to quell a protest by angry Syrians at a refugee camp after they clashed with guards when they tried to leave the facility, a security official said.

"Around 60 Syrians at the Zaatari refugee camp clashed with security guards when the group attempted to leave the camp and go back to the border town of Ramtha," the official told AFP, speaking on condition of anonymity.

The desert Zaatari refugee camp, 15 kilometers from the kingdom's northern city of Mafraq, is now sheltering around 6,000 Syrian refugees.

"The Syrian refugees said they wanted to return to houses rented for them in Ramtha because they do not like how they live at the camp," the official said.

"Anti-riot police and Bedouin guards were called in to control the situation. No one was hurt."

Jordan is hosting more than 150,000 Syrians, most of them living in temporary residences in Ramtha, a town across the border from Daraa, or with relatives or friends elsewhere in the north.

The refugees have complained about hot weather, dust and lack of electricity in Zaatari, where average temperatures in the summer are around 40 degrees Celsius (104 Fahrenheit), while activists have said the camp "falls short of international standards."

But Jordan and the UN refugee agency UNHCR say limited resources and the continuous influx of refugees hamper their ability to cope with the crisis.

France has dispatched tons of aid supplies and medical equipment as well as a field hospital to the camp, while the United States, Britain, Canada and Germany have granted Jordan more than 135 million dollars to help it cope with the problem.

Jordanian Information Minister Samih Maaytah said on Sunday that tents in Zaatari would soon be replaced by caravans.

http://www.nowlebanon.com/NewsArticleDetails.aspx?ID=427466
Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı


messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Lun 13 Aoû 2012 - 17:09

Ils foutaient le bordel en Turquie aussi, Baybars dira que c'est chabihas, que les Syriens non Assadistes sont sympas, ils ne défenestrent pas les gens, ils n'égorgent pas les prisonniers, en plus, s'ils le font, c'est pour économiser leurs balles car ils ne reçoivent aucune armes ...
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Lun 13 Aoû 2012 - 17:15

An Israeli soldier accused of killing a Palestinian mother and daughter carrying a white flag during Operation Cast Lead will serve just 45 days in prison. He agreed to a plea bargain and had his charge downgraded to “illegal use of weapon”...
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur


messages : 12864
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Lun 13 Aoû 2012 - 17:20

Vive la justice israélienne cheers cheers cheers

45 jours pour une mère et sa fille c'est donné clown clown clown J'y penserai si un jour je tue quelqu'un je plaiderai "Mon doigt a glissé sur la gâchette" Rolling Eyes

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Lun 13 Aoû 2012 - 17:24

Un crime est un crime, un criminel un criminel... Je me demande bien s'il y aura la même complaisance pour un soldat israélien qui tire sur deux femmes palestiniennes qui s'avancent vers lui en portant un drapeau blanc à Gaza, qu'un rebelle syrien ou un soldat de Bachar qui égorge des bébés, torture ses prisonniers, ou balance du toit le corps sans vie du premier postier venu...

Pour rappel...

Citation :
L’arrangement judiciaire qui a permis au sergent des marines américain Frank Wuterich, accusé de la mort de 24 civils irakiens (dont 10 femmes et enfants tués à bout portant) en novembre 2005 à Haditha, d’échapper à la prison a provoqué l’écœurement en Irak. En plaidant coupable devant une cour martiale de Camp Pendleton, M. Wuterich n’encourt que la dégradation et une peine maximale de trois mois aux arrêts. Le président de la commission des droits de l’homme du Parlement irakien, Salim Al-Joubouri a dénoncé une “atteinte à la dignité des Irakiens”. (...) Rappelons les faits. Le 19 novembre 2005 à Haditha, une ville de la province d’Al-Anbar, une mine artisanale explose sur le passage d’un convoi américain ; elle provoque la mort d’un caporal. En représailles, les marines tueront un grand nombre de civils et tenteront de camoufler le crime en prétendant que la grande majorité des morts avait été provoquée par la bombe. Mais les incohérences de cette version et le travail de la presse, notamment du Time Magazine, amèneront l’ouverture d’une enquête et la reconnaissance du fait que les troupes américaines ont délibérément tiré sur des civils.

http://blog.mondediplo.net/2012-01-29-Haditha-un-massacre-impuni-en-Irak

REP, vous qui êtes morts!

Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Mar 14 Aoû 2012 - 12:41

Citation :
Israël frappera le Liban et Gaza en cas de guerre avec l'Iran

Israël pourrait frapper le Liban et la bande de Gaza en cas de guerre avec l'Iran, a déclaré lundi dans une interview à la radio israélienne Danny Yatom, ex-chef de l'agence de renseignement Mossad.

"Il est possible que nous détruisions une partie du Liban et de la bande de Gaza pour sauver la vie de nos citoyens", a indiqué M.Yatom.

Ce dernier a précisé que les dizaines de milliers de roquettes stockées sur le territoire libanais par le mouvement chiite libanais Hezbollah et à Gaza par le Hamas palestinien constituaient la plus grande préoccupation des services de renseignement israéliens, cet arsenal pouvant atteindre la totalité d'Israël.

Les autorités israéliennes devront alors "faire cesser les tirs de missiles, que ce soit du nord ou du sud, aussi rapidement que possible", a poursuivi le responsable.

Plusieurs pays occidentaux, les Etats-Unis en tête, soupçonnent l'Iran de chercher à se doter de l'arme nucléaire sous couvert d'un programme mené, selon Téhéran, à des fins civiles.

En novembre dernier, le journal Haaretz a écrit que le chef du gouvernement israélien, Benjamin Netanyahu, cherchait à convaincre ses ministres de soutenir une éventuelle attaque contre les installations nucléaires iraniennes. Moscou a alors qualifié ces projets de "lourde erreur".

Vendredi 10 août, le journal israélien Yediot Aharonot a rapporté que le premier ministre et le ministre de la Défense israéliens voulaient attaquer les sites nucléaires iraniens à l'automne.

http://fr.rian.ru/world/20120814/195672025.html
Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı


messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Mar 14 Aoû 2012 - 13:12

Citation :
Israël frappera le Liban et Gaza en cas de guerre avec l'Iran

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Mar 14 Aoû 2012 - 18:34

Citation :
L'ancien chef du Mossad évoque les conséquences d'une offensive contre l'Iran.

Alors que la question d’une attaque israélienne contre l’Iran revient de plus en plus fréquemment à la une de l’actualité régionale, le débat sur la gestion des aspects collatéraux d’une telle option se fait également plus pressant.

L’un des aspects collatéraux du dossier est la réaction du Hezbollah et des militants palestiniens à Gaza en cas d’attaque israélienne contre l’Iran.

Le scénario souvent mentionné en cas d’attaque israélienne tient en une réponse iranienne prenant la forme de tirs de missiles à longue portée, accompagnés de tirs de barrages en provenance du Liban ou de Gaza, rappelle le Jerusalem Post dans son édition du 14 août.

L’Iran "n'a pas un nombre illimité de missiles", a déclaré le vice Premier ministre Silvan Shalom, rapporte le quotidien israélien. "Et ce n’est pas comme si Israël ne pouvait arrêter un tir de barrage en 24 heures, en frappant les infrastructures au Liban et à Gaza et en y paralysant la vie quotidienne", a poursuivi le ministre.

"Les roquettes tirées depuis le Liban et Gaza peuvent atteindre tout le territoire israélien. Ceci est notre problème principal", a également reconnu l’ancien chef des SR israéliens, Danny Yatom, rapporte le Jerusalem Post.

L’une des leçons de la guerre de 2006, entre Israël et le Hezbollah - une guerre au cours de laquelle le parti libanais avait tiré des centaines de roquettes sur le nord d’Israël -, est que "nous devons les empêcher de tirer ces missiles, aussi bien au Nord (Liban) qu’au Sud (Gaza)", a poursuivi Danny Yatom.

Pour ce faire, a ajouté l’ancien chef des SR, Israël devra "agir avec toute sa puissance contre les infrastructures au Liban et à Gaza, et il est possible que le prix payé par le Liban et Gaza soit horrible. Nous risquons de devoir détruire des parties du Liban et des partis de Gaza, pour que nos citoyens ne souffrent pas et ne soient pas tués".

http://www.lorientlejour.com/category/%C3%80+La+Une/article/773358/%22Nous_risquons_de_devoir_detruire_des_parties_du_Liban,_pour_que_les_Israeliens_ne_soient_pas_tues%22.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Mar 14 Aoû 2012 - 19:27

Voici un agent double. C'est un agent Turc qui a infiltré le Pkk. Il affirme avoir tué plus d'un millier de terroristes lorsqu'il travaillé pour le Jitem (Service de renseignement de la gendarmerie, le fer de lance de l'Ergenekon).

Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Mar 14 Aoû 2012 - 19:39

Le problème n'est pas tant que vous avez la capacité d'en éliminer 1000 ou 10 000, le problème serait plutôt qu'à chaque fois que vous en neutralisez un, un autre prend sa place. Empêcher par des décisions politiques fortes et justes que le PPK trouve des remplaçants devrait être bien plus payant pour faire cesser cette rébellion.
Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı


messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Mar 14 Aoû 2012 - 21:41

rafi a écrit:
Le problème n'est pas tant que vous avez la capacité d'en éliminer 1000 ou 10 000, le problème serait plutôt qu'à chaque fois que vous en neutralisez un, un autre prend sa place. Empêcher par des décisions politiques fortes et justes que le PPK trouve des remplaçants devrait être bien plus payant pour faire cesser cette rébellion.

rafi, sais-tu comment la majorité est recrutée ? non ? alors cherches.
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Mar 14 Aoû 2012 - 21:46

Ça fait des décennies que ces gars trouvent des ressources pour se battre, Inanc, on ne me fera pas croire qu'on les force, désolé. On ne peut se débarrasser de ce type de combattants que par la capacité d'aborder intelligemment le problème afin de leur couper l'herbe sous le pied. Le constat étant que l'armée turque est incapable de le arrêter. On peut penser que si le pays avait en face de lui une bande de "3 pelés et de 2 tondus", ça fait belle lurette que la rébellion serait matée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Aujourd'hui à 17:03

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités au Moyen Orient
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 40Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cuisine du Moyen-Orient
» Quels sont les grands pays producteurs de petrole
» La Médaille Militaire, très convoitée.
» Les actualités de la Marine Française
» Mer et marine, toute l'actualité marine.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: