Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Industrie de defense Allemande / die deutsche Rüstungsindustrie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Allemande / die deutsche Rüstungsindustrie   Lun 9 Mar - 7:24




Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Allemande / die deutsche Rüstungsindustrie   Sam 14 Mar - 13:32

Citation :
Sig Sauer : des pièces à conviction s’envolent


Industrie et matériels  13 mars 2015
 


Bâtiment sécurisé, caméras de surveillance, portiques de détection, chambre fortes et policiers de service, l’immeuble qui abrite le parquet de Kiel n’est pas des plus faciles à cambrioler. Et pourtant, d’importantes pièces à conviction concernant l’enquête contre le fabricant d’armes à feu Sig Sauer (détenu par L&O Holding), comme un ordinateur dont les fichiers n’avaient été que partiellement exploités, y ont été dérobées au début du mois de mars.

Le plus ancien producteur d’armes d’Allemagne est dans le collimateur de la Justice depuis plus d’un an pour cause d’exportations douteuses vers des pays et des régions où le gouvernement fédéral interdit la vente. Des pistolets et fusils de précision Sig Sauer ont ainsi été retrouvés en Afghanistan mais aussi en Colombie, en Irak, au Brésil, en Inde et au Pakistan.

L&O se bat aujourd’hui pied à pied pour bloquer l’utilisation de nombreux documents récupérés par les juges dans des razzias. Dans ce contexte, le cambriolage et la disparition d’un ordinateur et de documents sont hautement suspects. Parmi les personnes soupçonnées d’exportations d’armes illégales se trouvent les propriétaires de L&O Michael Lüke et Thomas Ortmeier ainsi que trois anciens directeurs généraux de Sig Sauer.

L’entreprise n’ayant plus le droit d’exporter depuis l’année dernière, ses effectifs sont passés de 200 salariés à 50. Elle recourt désormais à des mesures de chômage à temps partiel. La production d’armes militaires et pour la police est en train d’être délocalisée vers la filiale américaine, précisément celle qui a joué un rôle dans la réexportation d’armes. Son directeur Ron Cohen, un ancien soldat d’élite israélien installé aux USA, est d’ailleurs considéré comme un élément central du système.

Selon un représentant du syndicat IG Metall, le processus de transfert des activités du nord de l’Allemagne vers les Etats-Unis s’est amorcé nettement avant le début de l’enquête judiciaire.


http://www.ttu.fr/sig-sauer-des-pieces-a-conviction-senvolent/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Allemande / die deutsche Rüstungsindustrie   Lun 6 Avr - 8:39

Citation :
Allemagne : Une enquête met en cause la précision du fusil d’assaut HK G-36

Posté dans Industrie par Laurent Lagneau Le 06-04-2015





Quand, au cours des années 1990, les ingénieurs de l’entreprise Heckler & Koch développèrent le fusil d’assaut HK G-36, qui est aujourd’hui l’arme principale de la Bundeswehr, ils n’imaginèrent pas tous les scénarios d’utilisation possible, à commencer par un engagement des troupes allemandes en Afghanistan.

Or, il est apparu que ce fusil manquait de précision et présentait des « lacunes importantes » par temps chaud. Dans un premier temps, la qualité des munitions utilisées a été mise en cause. Mais les conclusions d’une enquête, commandée l’an passé à la suite de la décision de suspendre les commandes de G-36, sont sans appel : c’est bel et bien l’arme qui a un problème.

En effet, il a été établi que le G-36 perd considérablement en précision quand il fait trop chaud, avec des écarts pouvant aller jusqu’à 50 cm. A priori, cela viendrait d’un élément en composite lié au canon, qui perdrait de sa consistance sous effet de la chaleur.

Le rapport final de l’enquête menée par l’institut indépendant Ernst-Mach, le Centre technique de la Bundeswehr pour les armes et munitions (WTD 91) et l’Institut de recherche de la Bundeswehr pour les matériaux est attendu pour la mi-avril.

« Nous allons regarder les conséquences à en tirer à moyen terme pour les forces armées, et voir si un nouveau fusil de service doit être présenté », déclaré Ursula von der Leyen, le ministre allemand de la Défense. En attendant, des consignes ont été données aux militaires allemands pour éviter la surchauffe de leur arme.

De son côté, Heckler & Koch s’est dit « choqué » par la mise en cause du G-36 (et donc de sa réputation), d’autant plus que son arme avait été certifiée par la Bundeswehr, qui en a reçu 178.000 exemplaires. Qui plus est, l’armurier, qui emploie 700 personnes, est sous pression à cause de la politique restrictive menée par Berlin en matière d’exportation de matériels militaires.

« Pendant pratiquement six mois, les Forces Armées Allemandes n’ont pas contacté Heckler & Koch au sujet des allégations relatives au G36, qui est un fusil d’assaut à la technologie avancée et reconnue dans le monde entier. Jusqu’à présent, il n’a pas été possible pour Heckler & Koch de contribuer à clarifier les allégations en s’appuyant sur des faits », a plaidé l’industriel, par voie de communiqué.

« Les résultats actuellement diffusés contredisent radicalement les essais les plus complets et les plus poussés conduits par Heckler & Koch sur la base des rumeurs liées à la précision de l’arme après des tirs prolongés ou en conditions climatiques chaudes. Ces études ont montré qu’il n’existait pas de limitation d’emploi opérationnel de l’arme dans le cadre d’une utilisation correcte, même en comparaison avec d’autres fusils d’assaut », a encore fait valoir l’armurier allemand.



http://www.opex360.com/2015/04/06/allemagne-enquete-met-en-cause-le-fusil-dassaut-hk-g-36/
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21623
Inscrit le : 14/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Industrie de defense Allemande / die deutsche Rüstungsindustrie   Lun 6 Avr - 11:32

depuis longtemps ca dure ce probleme...j'ai posté quelquepart ici les reclamations des soldats an Astan quand ca chauffe.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
arsenik
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4637
Inscrit le : 19/05/2012
Localisation : juste a coté
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Industrie de defense Allemande / die deutsche Rüstungsindustrie   Lun 6 Avr - 11:41

Yakuza a écrit:
depuis longtemps ca dure ce probleme...j'ai posté quelquepart ici les reclamations des soldats an Astan quand ca chauffe.


si il a autant de problème pourquoi ne pas l'avoir remplacé par le hk-416 ?d'ailleurs la france l’utilise en afghanistan aussi et on entend pas de problème dessus bizarre cette histoire


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21623
Inscrit le : 14/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Industrie de defense Allemande / die deutsche Rüstungsindustrie   Lun 6 Avr - 12:12

y' a de la resistance au sein de la BW qui affirme que sa durée de vie de 20 ans n'a pas encore été dépassée.
la corruption du pole militairo-industriel mon ami

_________________
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Allemande / die deutsche Rüstungsindustrie   Mer 6 Mai - 15:06

Citation :
Rheinmetall signs MoU with MKEK


06th May 2015 - 15:00  by the Shephard News Team



Rheinmetall has signed a Memorandum of Understanding (MoU) with Turkish defence contractor MKEK that will see the two companies set up a joint venture in Turkey, Rheinmetall announced on 5 May.

The joint venture company will be known Rheinmetall MKEK Technologies, and it will focus on the development of new forward-looking products in the field of munitions and weapons systems; specifically, the development of medium-calibre ammunition products and protection systems during its initial phase.

Rheinmetall will be in charge of operational management



http://www.shephardmedia.com/news/landwarfareintl/rheinmetall-signs-mou-mkek/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Allemande / die deutsche Rüstungsindustrie   Jeu 4 Juin - 4:44

Citation :
Rheinmetall : KANT ou la Pologne ?


 3 juin 2015  


Les déclarations récentes du patron de KMW, Frank Haun, qui vient d’évoquer une signature entre Nexter et KMW du projet KANT aux alen­tours du 14 juillet prochain, laissent à penser que plus rien n’arrêtera la formation d’un acteur franco-allemand majeur de l’armement terrestre européen.

Pourtant, côté allemand, l’apparition de cette nouvelle entité et la future place du concurrent Rheinmetall dans l’industrie de l’armement posent question. Car, enfin, la fusion de KMW avec une société étrangère va aboutir au renforce­ment de la concurrence entre les deux gros constructeurs de blindés allemands. Et cette concurrence, qui ne déplaît pas à tout le monde, peut, à terme, se traduire par une perte d’emplois sur le sol allemand.

Pour éviter de tels développements, certains, notam­ment parmi les parle­mentaires du SPD, ont donc évoqué la possibilité de faire parti­ciper Rheinmetall au nouveau montage franco-allemand. Placés face à un tel scénario, les experts allemands interrogés par TTU restent néan­moins sceptiques. En effet, si l’idée de favoriser un champion majoritairement allemand, apte à garantir le maintien des emplois et des technologies au pays, n’est pas saugrenue, l’histoire de KMW et de Rheinmetall plaide activement contre ce scénario.

Car cela fait des années que le PDG de KMW et son actionnaire principal, la famille Bode, rejettent systématiquement les offres de fusion de Rheinmetall. En fait, KMW n’a jamais voulu aller au-delà de coopérations ponctuelles.

Par ailleurs, Rheinmetall commence tout juste à engranger les bénéfices d’un plan drastique d’économies et a encore de sérieux problèmes de trésorerie. Un temps pressenti pour racheter le fabricant de sous-marins et de navires militaires TKMS, Rheinmetall a dû décliner l’offre faute d’argent frais : «Outre le fait qu’un mariage à trois avec Nexter, KMW et Rheinmetall serait sans doute impossible à gérer, Rheinmetall n’a toujours pas les moyens de participer à une fusion qui suppose quelques investissements», explique ainsi l’un des principaux spécialistes allemands de l’armement.

Et comme on l’apprend ce jour, Rheinmetall ne s’en laisse pas conter, puisque la société de Düsseldorf vient de confirmer qu’elle allait créer un joint-venture avec la société polonaise Polska Grupa Zbrojeniowa (PGZ), détenue par l’Etat polonais, afin de produire un blindé amphibie de reconnaissance, engin destiné à remplacer du vieux matériel russe, et que l’armée polonaise veut commander à 200 exemplaires pour une somme de 300 millions d’euros. A terme, le véhicule construit en Pologne sera aussi proposé à l’export.



http://www.ttu.fr/rheinmetall-kant-ou-la-pologne/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Allemande / die deutsche Rüstungsindustrie   Mer 24 Juin - 14:28

Citation :
Bilan des exportations allemandes d’armement en 2014

Industrie et matériels  24 juin 2015  



Le «Rapport annuel 2014 sur les exportations d’armement» par l’Allemagne a été présenté aujourd’hui par le ministre fédéral de l’Economie, Sigmar Gabriel, qui avait clairement annoncé en prenant ses fonctions fin 2013 qu’il militerait pour une pratique restrictive des exportations de matériels militaires.

Le présent rapport est donc son premier bilan. Si l’on considère l’ensemble des exportations de produits dits «militaires», des systèmes d’armements aux pièces détachées en dual-use ou pas, le ministre a tenu ses promesses puisque Berlin a autorisé pour 6,519 milliards d’euros d’exportations en 2014, soit 22 % de moins qu’en 2013 (8,34 milliards d’euros) et le chiffre le plus bas depuis 2010.

Si, en revanche, on se concentre sur la sous-partie «systèmes d’armement», on se trouve face à une progression des exportations d’environ 50 %, de 757 millions d’euros en 2013, à 1,486 milliard d’euros en 2014. La progression est en partie à mettre sur le compte de la vente de sous-marins à Israël. Sur les ventes de systèmes d’armement, on constate par ailleurs que la part des exportations vers des pays tiers reste à un très haut niveau avec 1,139 milliard d’euros, soit 60,5 % de l’ensemble (61,7 % en 2013).

Sur l’ensemble des exportations de matériels militaires, cette part grimpe à 77 %. Bien que les deux premiers clients soient Israël (684 millions d’euros) et les Etats-Unis (415 millions d’euros), sept pays tiers se placent dans le Top 10 des meilleurs clients. Enfin, en 2014, l’Allemagne a exporté pour 84,7 millions d’euros de matériels militaires vers la France (16e position) contre 146,5 millions d’euros en 2013.


http://www.ttu.fr/bilan-des-exportations-allemandes-darmement-en-2014/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Allemande / die deutsche Rüstungsindustrie   Lun 3 Aoû - 11:03

Citation :
Rheinmetall contracted for Scout SV turrets


Nicholas de Larrinaga, London - IHS Jane's Defence Weekly  


Rheinmetall is responsible for building the turret structures for the British Army's new Scout SV reconnaissance vehicles.
Source: Rheinmetall



Rheinmetall will manufacture the turret structures for the British Army's new Scout SV reconnaissance vehicles under a contract announced by the company on 3 August.

Worth EUR130 million (USD142.5 million), the contract covers the production of the turret structure and weapon mount (TSWM) for the 245 turreted versions of the Scout SV that are being purchased (of a total of 589).

The contract was awarded to Rheinmetall by Lockheed Martin UK, the principal subcontractor for the Scout SV turret (under overall programme prime contractor General Dynamics UK).

According to Rheinmetall the first production TSWM will be delivered in July 2016.



http://www.janes.com/article/53383/rheinmetall-contracted-for-scout-sv-turrets
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Allemande / die deutsche Rüstungsindustrie   Lun 24 Aoû - 13:07

Citation :
La fusion Nexter-KMW validée par l'autorité de la concurrence allemande


 Publié le 24 août 2015


INFOS REUTERS  Le régulateur allemand vient de valider, ce lundi 24 août, la création d'un géant européen dans l'industrie des blindés.



L'autorité allemande de la concurrence a autorisé lundi le rapprochement entre le groupe français d'armement Nexter et la société allemande Krauss-Maffei Wegmann (KMW).


La fusion ne devrait pas avoir d'effets négatifs sur les contrats de chars lourds étant donné la présence d'un nombre suffisant de concurrents proposant des produits similaires, explique le régulateur allemand pour motiver son avis.

La France espère que la nouvelle entité liée de la fusion de Nexter et KMW sera opérationnelle début 2016.


(Rédaction de Berlin; Patrick Vignal pour le service français)

http://www.usinenouvelle.com/article/la-fusion-nexter-kmw-validee-par-l-autorite-de-la-concurrence-allemande.N345871
Revenir en haut Aller en bas
Gémini
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2742
Inscrit le : 09/12/2009
Localisation : Un peu partout!!!
Nationalité : France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Industrie de defense Allemande / die deutsche Rüstungsindustrie   Mar 25 Aoû - 3:08

je la sens mal barré cette histoire........... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21623
Inscrit le : 14/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Industrie de defense Allemande / die deutsche Rüstungsindustrie   Mar 25 Aoû - 8:41

tu crois que ca finira a la navantia/dcns?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Allemande / die deutsche Rüstungsindustrie   Jeu 10 Sep - 14:30

Citation :
Rheinmetall will display at DSEI 2015 a field ambulance version of Survivor R high-mobility protected vehicle


By Dylan Vosman - Sep 10, 2015

 
 

German company Rheinmetall Defence will display at DSEI 2015 defence and security international trade event to be held in London, United Kingdom September 16-18 a field ambulance version of the company’s Survivor R 4×4 series high-mobility protected vehicle.

Survivor R medium weight tactical armoured vehicles was jointly developed by German companies Rheinmetall MAN Military Vehicles (RMMV) and Achleitner Fahrzeugbau und Reifenzentrum.

The image shows Survivor R outfitted out with Kongsberg Protech Systems Protector remote controlled weapon station armed with 12.7mm heavy machine gun and ROSY series multi-ammunition soft kill system of Rheinmetall Waffe Munition.

The RMMV Survivor R is a medium weight armoured-wheeled vehicle developed jointly between Germany’s Rheinmetall MAN Military Vehicles or RMMV and Austria’s Achleitner, and was publicly displayed for the first time at Eurosatory 2014. The Survivor R is the initial result of a strategic co-operation between RMMV and Achleitner. Disclosed at Eurosatory 2014 and intended to combine the flexibility and innovative strength of a mid-size vehicle manufacturer with the global reputation, market presence and corporate resources of a leading European defense multinational corporation.

In 2015, DSEI, the world leading defence and security exhibition, look forward to welcoming over 30,000 attendees.

The audience will include top level international military staff, major procurement officials, and the entire industry supply chain, from large prime contractors to supplying companies. DSEI has a proven track record of bringing the entire supply chain together on an unrivalled scale.

http://defence-blog.com/army/rheinmetall-will-display-at-dsei-2015-a-field-ambulance-version-of-survivor-r-high-mobility-protected-vehicle.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Allemande / die deutsche Rüstungsindustrie   Dim 20 Sep - 15:38

Citation :
Rheinmetall on Leopard 2 Tanks Modernization: Our proposal - Cooperation


PUBLISHED AT: Saturday, 19 September 2015, 16:29


Photo: J. Graf/Defence24.pl.

j.raubo@defence24.pl


"In terms of technology and functionality, we’re offering a top-quality product here. At the same time, we are very interested in establishing a long-term relationship with the Polish defence industry – all the more so as we consider the Polish market to be particularly interesting, with plenty of opportunities." - as Dr Michael Kara, a member of the board of management of Rheinmetall Landsysteme GmbH said in an interview with Defence24.pl.


Jacek Raubo: The Polish Ministry of Defence is interested in modernizing the country’s Leopard 2 main battle tanks which is why we would like to know about the proposal put forward by Rheinmetall.

Dr Michael Kara, a member of the board of management of Rheinmetall Landsysteme GmbH:
One should narrow things down a bit. Under the modernization programme we are acting as a potential subcontractor, responsible for supplying a Leopard 2 modernization package. Our package involves providing a product equivalent to the German Leopard A5, defined by the requirements of the Polish MoD. And I assure you that Rheinmetall’s concept is completely up to the task as far as capabilities and capacities are concerned.

How will this process actually work?

As I have said, Rheinmetall Landsysteme will be a subcontractor and partner in the modernization process but ultimately PGZ/Bumar Łabędy is going to carry out the actual modernization process, while we’ll be responsible for defining the design, developing the prototype and for training the Polish staff at PGZ/Bumar Łabędy. We will also be in charge of advisory services during the modernization process. Thus, once modernization of the initial 18 tanks is completed – five in Germany and twelve in Poland under the auspices of Rheinmetall Landsysteme – the whole process will be transferred to the PGZ/Bumar Łabędy facility.

Are you planning to partner with other companies, including Polish ones?

Yes, definitely. The Polish company PCO will serve as a second partner under the programme. In fact, work on integrating the Polish thermal imaging system, with solutions provided by Rheinmetall Defence Electronics in Bremen, is currently underway. Another important priority – crucial to the whole project – is to establish a dialogue between PCO and Airbus Defence and Space. However, in this case, the key technological information and detailed knowledge on the progress of the negotiations are both in possession of Airbus. We are convinced that Polish components will ultimately play a pivotal role in the modernization of the tanks. IBD is another important partner that merits special mention. This company is responsible for upgrading the ballistic protection of the vehicles. And of course the protection solution fully complies with the requirements of the customer. At the same time, I should add that IBD intends to involve the Polish industry in the production of the protection solution.

What are the highlights and advantages of Rheinmetall’s current proposal for modernizing Poland’s Leopard tank?

We should start by admitting that the original Leopard 2 A5 modernization concept mentioned above is ageing quickly. One could go so far as to say that the concept is 17 years old. The current proposal by Rheinmetall consists exclusively of highly advanced solutions and cutting-edge technologies. Here, third-generation optical systems, including components and products from Polish manufacturers, offer a good example. Moreover, all of the command and control systems prepared by us under the modernization programme will include new features and applications. In fact, all of the elements for the Leopard tanks included in our modernization package are state of the art. Our advantage lies in the fact that we’re able to offer one-stop shopping at Rheinmetall – everything from system and integration competence to optronics, simulation and training and weapons and ammunition expertise. Basically we’re able to cover the full scope of the upgrade programme on our own, meeting every requirement.

What are the most important elements of the philosophy behind the current Rheinmetall Defence proposal, especially in light of the modernization programme for the Leopard MBTs, not forgetting the controversy surrounding the Polish tanks?

In terms of technology and functionality, we’re offering a top-quality product here. At the same time, we are very interested in establishing a long-term relationship with the Polish defence industry – all the more so as we consider the Polish market to be particularly interesting, with plenty of opportunities. Besides Leopard MBTs, you also manufacture a whole fleet of other military vehicles. So, in the long run, we can easily imagine cooperating with Polish partners in future projects, including combat support vehicles or new IFVs. In this context, not only do we recognize a chance to sell our products, we also see an opportunity to share our experience in this area. This is why “Polandization” in the modernization programme is so important to us.

The Ukrainian crisis – there’s no doubt about this – has changed the dynamics of European security thinking and the role played by heavy equipment in the armed forces. Therefore we would like to ask you about the future of the main battle tank on the modern battlefield. Why is it worthwhile to modernize these vehicles?

Three or four years ago, people said that the days of the main battle tanks were over. However, once you look at the issue in the light of the last 12 months and take the Ukrainian crisis into account, it’s clear that the situation has completely changed. For example, Germany recently decided to go ahead with the programme to develop a new Main Battle Tank, something which would have been practically inconceivable just three years ago. Thus it’s fair to say that the tank is undergoing a renaissance, and continues to be an important element in maintaining the balance of power. In fact I think that MBTs will always be necessary for defending a country’s territorial integrity. And our military leaders obviously agree with me, as they’re planning to increase the quantity and quality of tanks in our armed forces.

Thank you for the interview.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Allemande / die deutsche Rüstungsindustrie   Jeu 15 Oct - 10:02

Citation :
jeudi 15 octobre 2015

L’Allemagne chef de file du MALE futur



C’est une surprise, selon le DGA, c’est l’Allemagne qui revendique la place de chef de file sur le programme de MALE futur, qui doit succéder aux actuels Reaper et Harfang de l'escadron de drones 1/33 Belfort.
Même si le DGA oublie de l'expliquer, cette concession -appuyée par quelques euros- est en fait la conséquence directe de l’achat, par l’Allemagne, d’un satellite militaire. Les fait que les Allemands s'en soient convaincus était une bonne chose pour la France et son industrie satellitaire, mais il a fallu donner des os (de MALE) à ronger à l'industrie allemande, qui s'était investie dans le Talarion (essentiellement allemand), que la même France avait décidé de ne plus subventionner (après la dépense de quelques euros...)
Selon LCB, des « discussions » ont eu lieu « cet été » avec l’Allemagne, qui décrocherait « un peu plus de 30% » de ce MALE futur, avec 23% aux trois autres partenaires (France, Italie, Espagne). La notification du contrat est prévue pour mars 2016 assure le DGA qui fait aussi promesse de faire en sorte que « notre industrie soit prise en considération avec les égards qu’elle mérite, compte tenu de son niveau de technicité ». Avec 23% seulement, pas sûr que tous les industriels français (Dassault, Airbus France, Sagem, Thales, Zodiac, etc.) ayant des capacités à revendre soit correctement entendus !
Ca c'est pour le plus facile, car on n'imagine pas le merdier administratif que sera l'exportation de cet engin, l'Allemagne ayant montré, et pas qu'une fois, qu'elle était rétive à autoriser vers certains pays des matériels d'armement comportant des composantes produit et/ou développés en Allemagne

http://lemamouth.blogspot.fr/2015/10/lallemagne-chef-de-fil-du-male-futur.html#more
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Allemande / die deutsche Rüstungsindustrie   Mer 21 Oct - 10:58

Citation :
Berlin : nette augmentation des exportations


Stratégie et politique 21 octobre 2015


Le gouvernement allemand a publié, ce mercredi 21 octobre, le rapport semestriel sur les exportations d’armes allemandes. Il n’est pas exclu que cette publication relance la polémique sur une question politiquement sensible outre-Rhin. En effet, alors que le ministre de l’Economie, Sigmar Gabriel, avait promis fin 2013 que l’Allemagne serait beaucoup plus restrictive dans ce domaine, celles-ci augmentent.

Ainsi, les autorisations d’exportations unitaires ont atteint une valeur de 3,5 milliards d’euros à l’issue du premier semestre 2015. Soit, en six mois, quasiment le volume exporté en 2014, qui était de 3,97 milliards d’euros pour les exportations unitaires. Pour les autorisations d’exportations groupées, la valeur s’élève à un peu plus de 3 milliards d’euros au premier semestre 2015 contre 2,5 milliards d’euros pour toute l’année 2014.

Enfin, les exportations unitaires d’exportations à destination des pays tiers ont atteint une valeur de 1,67 milliard d’euros (1,42 milliard d’euros sur la même période en 2014). Cette remontée ne semble cependant pas inquiéter le gouvernement fédéral outre mesure. Selon le ministère, l’augmentation sur les pays-tiers est essentiellement occasionnée par l’autorisation délivrée pour la vente d’un sous-marin à Israël, une vente arrangée en 2003.

Quant aux matériels vendus en Syrie et en Russie, les premiers sont en fait des livraisons destinées à des missions de l’Onu (véhicules blindés), quant aux seconds, ils consistent en deux bateaux sanitaires brise-glace, bateaux dont la vente a été négociée avant l’embargo européen. Les autorisations d’exportations groupées, elles, sont principalement à destination de pays de l’Otan.

Par ailleurs, les exportations d’armes légères, soumises à des règles plus strictes depuis mars 2015, sont logiquement en net recul, passant d’une année à l’autre de 21,3 millions d’euros à 12,4 millions d’euros, toujours pour les six premiers mois de l’année.

http://www.ttu.fr/berlin-nette-augmentation-des-exportations/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Allemande / die deutsche Rüstungsindustrie   Dim 1 Nov - 9:46

Citation :
H&K sues German government over Saudi export delays


Andrew MacDonald, London - IHS Jane's Defence Weekly

29 October 2015


German small arms manufacturer Heckler and Koch (H&K) is suing the country's federal government, local newspaper Sueddeutsche Zeitung reported on 29 October.

The court action, directed at the Federal Office of Economics and Export Control (Bundesamt für Wirtschaft und Ausfuhrkontrolle: BAFA), follows BAFA's failure to process H&K's application for licences to export parts for its G36 assault rifle to Saudi Arabia.

Although a contract granting licenced production of the H&K G36 in Saudi Arabia was approved by the German government in 2008, H&K's approval to export several key components of the rifle lapsed in mid-2014. The company has previously indicated that if long-delayed export applications were not granted it would seek to claim damages.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Allemande / die deutsche Rüstungsindustrie   Dim 1 Nov - 13:03

Citation :
RADIUS : un système pour graduer la létalité des munitions


Dans Actualité Défense, Actualité Missiles
Publié le 30/10/2015 à 14h38, par Emmanuel Huberdeau


Le système RADIUS permet de contrôler la force de l'explosion des charges militaires embarquées sur différents vecteurs. © MBDA



MBDA a annoncé la présentation, le 21 octobre 2015, devant le ministère de la défense britannique d'un système permettant de régler le degré de létalité des charges militaires. Le système RADIUS a été développé par TDW, une filiale allemande du missilier européen.

Pour cette démonstration, le système RADIUS avait été intégré sur deux bombes lisses Mk-82. Les munitions contenant la même charge explosive ont été larguées, l'une réglée afin de réduire au minimum son effet au moment de l'explosion et l'autre au contraire explosant à pleine puissance.

RADIUS peut être intégré sur différents types de munition allant du missile de croisière à l'obus en passant par des bombes guidées. Le système permet de régler la force de l'explosion de la charge militaire de 10 à 100 %. La létalité d'une munition peut ainsi être contrôlée notamment pour réduire les dégâts collatéraux.

http://www.air-cosmos.com/radius-un-systeme-pour-graduer-la-letalite-des-munitions-50486
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Allemande / die deutsche Rüstungsindustrie   Mer 18 Nov - 9:17

Citation :
H&K granted EUR70 million to reduce debt

Andrew MacDonald, London - IHS Jane's Defence Industry

17 November 2015


German small arms manufacturer Heckler and Koch (H&K) has been granted EUR70 million (USD74.6 million) by H&K Group's majority shareholder and Advisory Board Chairman Andreas Heeschen, with the goal of allowing the company to reduce its debt levels.

Mr Heeschen has also agreed to provide H&K with additional credit of up to EUR30 million in to increase the firm's liquidity. In recent years the company's credit worthiness has been downgraded several times by ratings agencies Moody's and Standard & Poor's (S&P), primarily due to increasing debt and limited liquidity.

Mr Heeschen said his goal is to raise H&K's credit rating to 'B', which he estimates will require the company to reduce its EUR300 million debt by a third.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Allemande / die deutsche Rüstungsindustrie   Dim 6 Déc - 13:25

Citation :
Rheinmetall has booked a follow up order for Fieldguard 3


Dec 6, 2015




Rheinmetall has booked an order for additional Fieldguard 3 Fire Control measuring systems to be supplied to an international customer. Together with earlier systems covered by an existing framework contract from 2012, this order brings the total value for the systems including spare parts to €52 million. The delivery of the systems started in May 2015 and will be completed by September 2016.

The program was conceived in partnership with Avibras of Brazil to track its new long range Astros 2020 multiple rocket launcher system. Fieldguard 3 is capable to cover a range up to 100 Kilometers.

Rheinmetall´s open, professional working relationship with AVIBRAS Brazil offers a textbook example of successful international defence cooperation. Both companies see growth potential in the custumer’s region of eight to twelve more systems.


http://defence-blog.com/news/rheinmetall-has-booked-a-follow-up-order-for-fieldguard-3.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Allemande / die deutsche Rüstungsindustrie   Jeu 9 Juin - 8:21

Citation :
G36 : victoire d’étape


Publié le 8 juin 2016/ Actualité Industrie et matériels




Heckler & Koch (HK) a remporté, vendredi dernier, une victoire d’étape dans le procès que le fabricant du fusil d’assaut G36 a intenté à la DGA allemande (BAAINBw). On se rappelle qu’en 2015, la ministre Ursula von der Leyen avait décidé du retrait en 2019 du G36 qui équipe l’armée allemande (170 000 exemplaires). Elle avait jugé qu’il était préférable de passer à la prochaine génération d’armes plutôt que de tenter d’améliorer un modèle réputé perdre en précision quand il chauffe.

La même année, le ministère avait aussi annoncé l’ouverture d’une enquête du Parquet général pour savoir si les rapports en faveur du G36, produits au fil des ans par l’administration militaire, n’avaient pas été un peu influencés par HK. Enfin, il avait été question que les juristes de la Bundeswehr ouvrent des discussions avec HK sur la question des dommages et intérêts.

Mais Heckler & Koch n’a jamais rien voulu savoir et a contre-attaqué, tant pour défendre sa réputation que pour éviter des pénalités financières. Le procès a donc démarré vendredi dernier devant le Tribunal de grande instance de Coblence pour savoir si, selon la porte-parole du Tribunal Susanne Dreyer-Mälzer, «les armes G36 livrés par Heckler & Koch à la Bundeswehr répondent aux critères fixés contractuellement».

Or, dès la fin de la première audience, le juge Ralph Volckmann a lancé un avertissement clair au ministère. En effet, les spécifications techniques du contrat d’origine, signé au début des années 90, n’ont pas été retouchées, même après 2011, période à laquelle la Bundeswehr a relevé une augmentation des plaintes et des problèmes, notamment en Afghanistan.

En dépit de tout, la Bundeswehr a donc continué à se faire livrer par HK sans que la BAAINBw n’insiste pour modifier les spécifications contractuelles en fonction des problèmes constatés : «Les contrats ont continué à être conclus de la même façon qu’ils l’avaient été par le passé», a précisé le juge. Ce qui, a priori, exclut toute demande de dommage et intérêt et ceci, d’autant plus que HK a proposé à plusieurs reprises des modifications substantielles.

Le tribunal doit encore examiner certaines preuves et auditionner les avocats des parties avant de rendre un jugement en septembre. L’affaire semble cependant assez bien engagée pour HK.

http://www.ttu.fr/g36-victoire-detape/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Allemande / die deutsche Rüstungsindustrie   Lun 13 Juin - 12:03

Citation :
TKMS : réaction surprenante !


13 juin 2016/ Actualité Industrie et matériels


La réaction du fabricant allemand de sous-marins ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS), sonné par l’échec australien, est logique.

Après l’annonce de la victoire de DCNS, les Allemands, profondément déçus, ont d’abord relevé le front en expliquant que leurs carnets de commandes sont pleins et que bien d’autres contrats de sous-marins sont à venir, en Norvège ou au Canada notamment.

Mais sur le plan psychologique au moins, la réalité est tout autre. Et dimanche dernier, des extraits d’un document interne aux chantiers de Kiel sont sortis dans la presse. La direction explique aux salariés que la situation de TKMS pourrait se détériorer dans les prochains mois et que l’entreprise sera passée à la loupe avec, au bout du compte, une possible restructuration et un non renouvellement de tout ou partie des contrats d’intérims.

Le document semble avoir pris de court tant la direction de la maison-mère ThyssenKrupp que les syndicalistes de l’IG Metall, visiblement non prévenus et plutôt mécontents. Que TKMS ne puisse fonctionner et planifier de la même manière sans ou avec le contrat australien tombe sous le sens. Mais qu’une situation décrite comme florissante se transforme à ce point en front dépressionnaire est étonnant.

Dans l’attente de la décision norvégienne, attendue cette année, et après l’échec australien, les chantiers TKMS ont de quoi tourner sans problème jusqu’en 2021/2022. Mais au-delà, c’est encore l’inconnu. Et cinq années, dans le domaine des sous-marins, sont un délai de l’ordre du court terme. D’où une réaction interne apparemment brutale et dont la véritable nature devrait se révéler dans les semaines à venir.

http://www.ttu.fr/tkms%e2%80%88-reaction-surprenante/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Allemande / die deutsche Rüstungsindustrie   Mer 22 Juin - 15:09

Citation :
22 juin 2016 | Par Emmanuel Huberdeau

L'Allemagne prépare le système de combat aérien futur avec Airbus DS


  
Airbus DS envisage une nouvelle plateforme habitée pour remplacer le Tornado au sein de la Luftwaffe © Airbus DS

 

En lançant en 2014 le programme FCAS (Future Combat Air System), la France et la Grande Bretagne ont donné de la visibilité à leur engagement pour la préparation de l'avenir. Ce programme pourrait conduire au développement d'un drone de combat furtif à l'horizon 2030. De son côté, l'armée de l'Air mène une réflexion plus globale sur le système de combat aérien futur, qui pourrait inclure le FCAS, mais aussi d'autres plateformes mises en réseau. Une réflexion conduite notamment à travers des dialogues avec les Etats-Unis et la Grande Bretagne.

D'autre pays d'Europe préparent le futur du combat aérien à l'image de l'Allemagne qui discute actuellement avec Airbus Defence & Space pour tenter de définir à quoi ressemblera ce système de combat aérien futur. Pour l'instant, aucun contrat n'a été formellement signé entre l'Etat allemand et l'industriel européen, mais un dialogue est en cours.

L'Allemagne n'envisage pas encore le remplacement du Typhoon mais pense au successeur du Tornado qui sera retiré du service vers 2040. Airbus DS contemple pour l'heure le développement de plateformes habitées qui pourraient être mise en réseau avec des drones. La connectivité sera le maitre mot du futur système. Ce dernier pourrait peut être mettre en œuvre un chasseur de nouvelle génération et un appareil dédié au C2 (Commandement et contrôle). En parallèle, Airbus DS a lancé le développement de technologies qui pourraient être clefs pour l'avenir. Le groupe européen se dit ouvert à toute coopération dans ce domaine, au delà de l'actuel consortium Eurofighter.

http://www.air-cosmos.com/l-allemagne-prepare-le-systeme-de-combat-aerien-futur-avec-airbus-ds-76793  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Industrie de defense Allemande / die deutsche Rüstungsindustrie   Mer 16 Nov - 14:23

Citation :
15 nov. 2016 | Par Emmanuel Huberdeau

MBDA Deutchland teste une arme laser


  
L'arme laser développée par MBDA est composée d'un conteneur surmonté d'une tourelle © MBDA



La branche allemande de MBDA a annoncé, le 14 novembre 2016, la tenue d'une série d'essais de son système d'arme à énergie dirigée (laser). Ces essais ont eu lieu du 4 au 14 octobre sur la cote de la mer du nord en Allemagne.

Les essais avaient pour but de tester le fonctionnement général du système et de valider en particulier la bonne marche du système de visée et de poursuite de l'arme. Les essais de guidage du faisceau ont été effectués à l'aide d'un drone Quadcopter. Le véhicule a été illuminé par le système de visée de l'arme laser puis poursuivi. Selon MBDA, malgré les manœuvres dynamiques du Quadcopter et avec des conditions métérologiques parfois difficiles, les essais ont été concluants. L'arme laser a réussi a poursuivre le véhicule à différentes distances. Certains essais ont simulé des attaques saturantes, obligeant le système de visé à passer d'une cible à une autre.

La branche britannique de MBDA collabore également au développement d'une arme laser en partenariat avec le "Ministry of Defence"  dans le cadre du programme "UK DRAGONFIRE". Un contrat de 30M£ a été confié en septembre 2016 à un groupe d'industriels britanniques conduit par MBDA. En collaboration avec QinetiQ, Leonardo-Finmeccanica,GKN, Arke, BAE Systems et Marshall ADG, MBDA doit développer une arme qui pourrait être opérationnelle d'ici 2019.

http://www.air-cosmos.com/mbda-deutchland-teste-une-arme-laser-85327
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Industrie de defense Allemande / die deutsche Rüstungsindustrie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Industrie de defense Allemande / die deutsche Rüstungsindustrie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» La bibliothèque idéale en littérature allemande contemporain
» German Navy - Marine Allemande
» Japanese Maritime Self Defense Force (Marine Japon)
» DEFENSE DES PRODUITS REGIONAUX
» Une mère allemande met en vente son bébé sur eBay

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armement et matériel militaire :: Autres Systemes d´armes-
Sauter vers: