Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Guerre Civile en Syrie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant
AuteurMessage
vipsdesvips
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2595
Inscrit le : 26/05/2011
Localisation : Homsgrad
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Mar 22 Jan 2013 - 0:19


Si t'as des infos sur le sujet, hesite pas a poster.
A part en turc, c'est dure de trouver des infos dessus en francais/anglais, et en arabe c'est difficile de discerner la realite du delire...
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 14783
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Mar 22 Jan 2013 - 12:13

Citation :
Russia sending two planes to pick Russians who want to leave Syria

Russia’s Emergencies Ministry is sending two planes to the Lebanese capital to pick those Russians who want to leave Syria torn by the ongoing civil conflict. The aircraft leave for Beirut on Tuesday, some 100 Russians are expected to be evacuated.
Two planes, Il-76 and Yak-42, both able to cary up to 120 passengers will be dispatched for Beirut, the ministry confirmed on Monday. The crews will include medics and psychologists.

About 150 Russian citizens, who want to leave Syria are already in Beirut. Most of those being evacuated are women and children.
Earlier media reported that Russia was considering using the navy to evacuate its citizens from Syria. This appeared to be confirmed when several warships were sent to the Mediterranean sea. But the Foreign Ministry denied the speculation, saying the deployment was for scheduled military drills.

In December a member of the National Coalition for Syrian Revolutionary and Opposition Forces, a newly formed opposition body recognized by the West, called Russian citizens in Syria ‘legitimate targets.’
"Russia, like Iran, supports the Assad regime with weapons and ammunition, as well as in the political arena, so the citizens of these countries are legitimate targets for militants in Syria," Haitham al-Maleh, a member of the coalition told RT.­

According to Foreign Minister Sergey Lavrov there are thousands of Russian citizens living in Syria. Many of them are not registered with the consulate, mostly women and children from mixed marriages.

Another Russian official, Federation Council member Albert Kazharov, estimated the number of Russian citizens in Syria at 100,000.
Russia also has a naval base in Syria which is manned by some 50 sailors and officers. The Tartus base was founded in the 1970s during the Soviet times. Neglected in the 1990s, the base has been recently revived and now is used for repairs and refueling Russian ships in the Medditeranean.
The bases has remained operational despite the blooky conflict that has been raging in Syria for the last two years. However, if the lives of those at the base are put in danger the staff will be evacuated, Russian authorities said in July.
http://rt.com/news/russia-planes-beirut-syria-442/

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
vipsdesvips
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2595
Inscrit le : 26/05/2011
Localisation : Homsgrad
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Mar 22 Jan 2013 - 15:48

Citation :

Syrie : des affrontements meurtriers entre Kurdes et rebelles syriens

Des combats dans le nord-est de la Syrie entre rebelles opposés au président Bachar Al-Assad et membres de la communauté kurde ont fait au moins 56 morts en une semaine, rapporte ce mardi l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).

Les Kurdes, qui représentent en Syrie 10% de la population, profitent de la guerre civile pour tenter d’obtenir leur autonomie. Ils ont ouvert les écoles et les centres culturels que le régime du parti Baas leur a longtemps refusés. Ils ont aussi organisé une police et des milices armées.

Mais ils sont aussi étroitement surveillés par les rebelles arabes sunnites, au sein desquels les islamistes apparaissent de plus en plus présents. Ils craignent que ces derniers ne respectent pas leurs aspirations autonomistes. Leur terre recèle une partie importante des réserves de pétrole de la Syrie. (Reuters).
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9974
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Mar 22 Jan 2013 - 16:22

Citation :
Armes chimiques en Syrie : l'Occident pris à son propre piège


La communauté internationale avait fixé à Bachar el-Assad une ligne rouge à ne pas franchir en cas d'utilisation de gaz toxiques. Or, elle ne bouge pas.


Des victimes qui suffoquent et vomissent. Les vidéos diffusées par les militants syriens parlent d'elles-mêmes. Autant que les diagnostics des médecins syriens présents sur place. De tels symptômes n'avaient jusqu'ici jamais été observés en Syrie. "Ces gens ne présentaient aucune blessure externe, mais étaient victimes d'hémorragies internes", affirme au Point.fr Ignace Leverrier (1), ancien diplomate en poste en Syrie. "Il s'est indéniablement passé quelque chose d'anormal le 23 décembre dernier à Al-Bayyada."


D'après le magazine américain Foreign Policy, les forces syriennes ont bel et bien utilisé une forme mortelle de gaz empoisonné le 23 décembre dernier à Homs contre les opposants à Bachar el-Assad. Le site du bimestriel affirme se baser sur un câble diplomatique, signé par le consul général américain à Istanbul, Scott Frederic Kilner, et envoyé début janvier au département d'État à Washington. Le diplomate américain tire ses conclusions d'une série d'entrevues réalisées avec des militants, médecins et dissidents de l'armée syrienne, dont le général Mustafa al-Sheikh, ex-chef de l'Armée syrienne libre, et ancien homme-clé du programme syrien d'armes de destruction massive. Classé "top secret", le document est jugé "convaincant" par un responsable de l'administration Obama, bien qu'il "ne puisse le confirmer à 100 %".


"Agent innervant"

Ces allégations ont été confirmées samedi par Le Monde. Dans un article intitulé "Alerte à l'arme chimique en Syrie", le quotidien du soir évoque l'utilisation d'une "arme chimique non létale à effet incapacitant" employée par le régime syrien contre des opposants, dans les quartiers d'Al-Bayyada, où s'affrontaient forces gouvernementales et rebelles anti-Assad. "Il s'agirait d'un agent innervant de type BZ, code OTAN de l'agent 15, envoyé à l'aide de grenades dans un espace clos", confirme au Point.fr David Rigoulet-Roze (2), chercheur à l'Institut français d'analyse stratégique (Ifas). "Ce gaz affecte les sens des combattants, leur orientation et donc leurs facultés d'évaluation", ajoute le spécialiste. "Il a des effet sur la respiration et le coeur."

S'il juge "plus que vraisemblable" que les victimes d'Al-Bayyada aient été victimes d''une intoxication chimique, le chercheur Joseph Henrotin (3) estime en revanche qu'il ne s'agit pas de gaz BZ. "Cet agent énervant a pour effet de dilater totalement les pupilles, or celles des opposants étaient au contraire contractées", affirme ce chargé de recherche du Centre d'analyse et de prévision des risques internationaux (Capri). "Les médecins syriens évoquent des paralysies, ce qui ne correspond pas à du gaz BZ, assure-t-il. Or il est étonnant qu'aucun d'entre eux n'ait pris le soin d'effectuer des prélèvements sanguins de victimes pour en avoir le coeur net."


Ligne rouge
Ces détails ont leur importance. Jusqu'ici, la principale menace liée à l'utilisation d'armes chimiques par Damas concernait l'utilisation du gaz sarin, substance incolore et quasi inodore qui, même à des doses infimes, bloque la transmission de l'influx nerveux, entraînant la mort par arrêt de la respiration et du coeur. L'alerte a été lancée début décembre par un responsable américain selon qui le régime de Bachar el-Assad était en train d'assembler les précurseurs chimiques nécessaires à la militarisation d'armes chimiques.


Comme un seul homme, les chancelleries occidentales ont alors averti Bachar el-Assad que toute utilisation de l'arme chimique constituerait le franchissement d'une ligne rouge qui entraînerait sur-le-champ une intervention militaire étrangère. Or, si les dernières révélations de Foreign Policy et du Monde ont à nouveau provoqué une réaction occidentale coordonnée, celle-ci fut cette fois inattendue. Le département d'État a ainsi expliqué ne pas avoir trouvé de preuves crédibles pour corroborer ou confirmer que des armes chimiques ont bien été utilisées en Syrie.


Un des plus gros arsenaux au monde

Même son de cloche à Paris, où Laurent Fabius a assuré qu'après vérification, aucune arme chimique n'avait été utilisée à Homs. "Si on retient le degré de dangerosité, le gaz utilisé à Homs n'est pas une arme de guerre, car il ne cause pas directement la mort", explique David Rigoulet-Roze. "Par contre, si on en retient la nature, cela est bel et bien une arme chimique." La Syrie posséderait aujourd'hui l'un des plus gros arsenaux chimiques au monde.

Mais Damas ne l'a jamais utilisé, en tout cas lors de conflits. Toutefois, l'ex-diplomate Ignace Leverrier assure que le régime syrien a expérimenté dans les années 2000 des substances biologiques sur des prisonniers politiques du camp de Khan Abou Shamat, qui en sont décédés. Il n'empêche. L'emballement médiatique soudain autour d'une possible utilisation d'une "arme de destruction massive" n'est pas sans rappeler celui qui a précédé la guerre de 2003 en Irak. Or, à la chute de Saddam Hussein, aucune trace de telles armes n'avait été retrouvée.

Test
Un argument que rejette catégoriquement Thomas Pierret (4), maître de conférences de l'islam contemporain à l'université d'Édimbourg. "Si des opposants syriens cherchaient à provoquer une intervention occidentale en inventant une histoire d'utilisation d'armes chimiques, pourquoi en inventeraient-ils une qui implique un gaz de combat assez peu létal, surtout quand on le compare aux neurotoxiques beaucoup plus dangereux que possèderait le régime syrien, comme le gaz sarin ?" D'après ce spécialiste de la Syrie, "le régime pourrait avoir agi pour tester les réactions occidentales, peut-être dans la perspective d'un usage d'armes chimiques plus dangereuses."

"La question est de savoir si les forces syriennes ont délibérément visé les opposants, ou si des frappes ont touché un entrepôt contenant des produits chimiques, comme cela a pu se produire en Tchétchénie", estime pour sa part le chercheur Joseph Henrotin.

Embarras occidental

Outre l'action plus que probable d'agents chimiques à Homs, le 23 décembre dernier, c'est surtout la gêne de la communauté internationale qui marque aujourd'hui les esprits. "Toutes les réactions témoignent d'un embarras manifeste", juge le chercheur David Rigoulet-Roze. "Personne ne veut mettre le doigt dans un engrenage qui serait incontrôlable."


La fameuse ligne rouge brandie par l'Occident à Bachar el-Assad pourrait n'être qu'un écran de fumée. Le 11 janvier dernier, le général Martin Dempsey, chef d'état-major américain, a d'ailleurs admis que ni le gouvernement américain ni la communauté internationale n'avaient la capacité d'empêcher Bachar el-Assad d'utiliser ses armes chimiques.

http://www.lepoint.fr/monde/armes-chimiques-en-syrie-l-occident-pris-a-son-propre-piege-22-01-2013-1618723_24.php

PGM
Revenir en haut Aller en bas
vipsdesvips
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2595
Inscrit le : 26/05/2011
Localisation : Homsgrad
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Mar 22 Jan 2013 - 19:57


J'ai lu cette info il y a quelques jours mais j'avais oser croire que c'etait de la propagande.
Mais de temoignages vont dans le meme sens, le lieu et la date sont aussi un indicateur, Homs c'est le verrou de la Syrie.
Affolant le silence et la lachete du monde musulman ou non, apres les utilisations de scud et d'agents innervants, Docteur Bachar sait qu'il peut compte sur leur passivite...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Mar 22 Jan 2013 - 22:29

Citation :
Syrie: combats meurtriers à Homs, la Russie prédit un long conflit

Des combats meurtriers opposaient mardi rebelles et soldats à Homs dans le centre de la Syrie, relançant le cycle de la violence dans la "capitale de la révolution", Moscou avertissant que le conflit qui dure depuis près de deux ans risquait encore de traîner en longueur.

Au même moment, la Russie, grand allié du régime syrien, affrétait deux avions pour que près de 150 des 8.000 de ses ressortissants installés en Syrie quittent le pays via Beyrouth, assurant qu'il ne s'agissait en aucun cas d'une évacuation.

Homs, à la pointe de la contestation dès le début du soulèvement en mars 2011, avait un temps été le symbole de la violence du régime. Reprise en grande partie par l'armée, seuls quelques quartiers, assiégés depuis des mois et vidés de leurs habitants, y restent aux mains des rebelles. Elle est depuis pilonnée sans répit mais restait jusqu'ici épargnée par les combats.

Après avoir récemment perdu du terrain, les insurgés semblent être revenus à l'offensive, tandis que l'armée ne lâche pas un pouce de terrain dans cette ville symbole, point névralgique sur la ligne de démarcation entre régime et rebelles, qui tiennent désormais de larges zones dans l'est et le nord du pays.

Selon les experts, le régime a réduit ses ambitions territoriales pour se concentrer sur un axe incluant Damas, reliant le sud de la Syrie au pays alaouite dans le nord-ouest, en passant par Homs.

Depuis trois jours, l'ouest de Homs, poumon industriel de la Syrie avant la révolte, est revenu au coeur des affrontements, selon les militants sur le terrain, notamment Omar Chakir, joint par l'AFP par téléphone, qui fait état d'un important déploiement militaire dans les zones bordant Homs à l'ouest.

"L'ouest de Homs est stratégique car il borde l'autoroute reliant Damas à la côte. Il est la clé de l'accès à la capitale et du commerce et des armes entrant en Syrie par la Méditerranée", a expliqué à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Selon des informations de l'hôpital militaire de Homs, jusqu'à 130 soldats et combattants pro-régime ont été tués ou blessés ces trois derniers jours à Homs", a-t-il rapporté, précisant avoir identifié 23 morts. "Mais ce nombre pourrait augmenter", a ajouté le chef de cette ONG qui s'appuie sur un large réseau de militants et de médecins.

Le conflit, qui a fait depuis mars 2011 plus de 60.000 morts selon l'ONU, risque de "traîner en longueur", a estimé le vice-ministre russe des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov, soulignant que la victoire des rebelles était loin d'être acquise.

"Au début, certains pronostics parlaient de deux, trois, quatre mois, maintenant (le conflit dure depuis près de) deux ans. La situation peut évoluer de différentes façons. Je pense que le conflit risque de traîner en longueur", a-t-il dit.

M. Bogdanov a par ailleurs indiqué que la diplomatie russe voulait élargir les contacts avec l'opposition syrienne.

Le régime syrien a de son côté lancé une nouvelle fois une invitation au dialogue, incluant cette fois-ci outre l'opposition tolérée et représentée au gouvernement, "l'opposition nationale à l'intérieur et à l'extérieur de la Syrie et même les hommes armés qui ont été bernés à condition qu'ils déposent leurs armes".

Lundi, le chef de la Ligue arabe, Nabil Al-Arabi, a appelé le Conseil de sécurité de l'ONU à "adopter une résolution contraignante sur un cessez-le-feu" en Syrie, déplorant que "les contacts menés par l'émissaire international Lakhdar Brahimi n'ont abouti jusqu'à présent à aucune lueur d'espoir".

Sur le terrain, l'artillerie et l'aviation continuaient à pilonner la périphérie de la capitale, tandis que des combats meurtriers opposaient soldats et rebelles dans la province de Deraa (sud), selon l'OSDH.

Plus de 12.000 Syriens, pour la plupart des femmes et des enfants, se sont réfugiés en Jordanie au cours des six derniers jours, selon une source gouvernementale du royaume.

Un premier bilan provisoire de l'OSDH fait état de 76 morts mardi, dont 40 civils, au lendemain de la mort de 178 personnes, dont 42 --des femmes, des enfants et de nombreux miliciens pro-régime-- dans un attentat suicide dans la province de Hama (centre).

Damas a accusé Al-Qaïda de cette attaque, et son voisin turc d'ouvrir grand les portes de son territoire aux "terroristes", dans des messages à l'ONU diffusés mardi par la télévision officielle.

http://www.liberation.fr/depeches/2013/01/22/syrie-23-pro-regime-tues-des-dizaines-blesses-en-3-jours-de-combats-a-homs_875860

Citation :
SYRIE. Pourquoi Poutine rapatrie-t-il ses ressortissants ?

Moscou douterait-il de la solidité de son allié ? Ou Assad se prépare-t-il à une guerre totale et a prévenu son allié?

Le régime syrien et son allié russe craindraient-ils pour le maintien du clan Assad au pouvoir en Syrie, alors que la répression se poursuit toujours dans le pays ? En deux jours, des signes de crise de confiance sont apparus. A moins que Damas ne se prépare à une offensive encore plus meurtrière dans le pays…

Premier signe récent de doutes au sein même du cercle au pouvoir, la mère de Bachar al-Assad, Anissa Makhlouf, aurait quitté Damas pour Dubaï ont annoncé à l'AFP des résidents syriens ainsi qu'un opposant. Selon ces derniers, elle se trouverait à Dubaï depuis une dizaine de jours auprès de sa fille, Bouchra, l'unique sœur du chef de l'Etat syrien. Bouchra est la veuve de l'un des principaux responsables de l'appareil sécuritaire en Syrie, le général Assef Chawkat, tué en juillet dans un attentat qui avait également coûté la vie à trois autres hauts responsables syriens.

Pour l'opposant Ayman Abdel Nour, président du groupe "Chrétiens syriens pour la démocratie" et rédacteur en chef du site all4syria.com, "son départ de Syrie est une nouvelle indication qu'Assad perd ses appuis même au sein de la famille". Le pouvoir en Syrie est concentré depuis des dizaines d'années entre les mains de la famille Assad et de certains membres de la famille Makhlouf. Et selon certains analystes ce clan se serrait encore resserré ces derniers mois pour ne concerner qu'un noyau restreint de personnes. Le départ d'Anissa Makhlouf n'est donc pas un signe très positif pour le régime.

Moscou rapatrie des ressortissants

Par ailleurs, une responsable du ministère russe des Situations d'urgence, citée par l'agence Interfax, a annoncé que "sur la demande des dirigeants russes, le ministère a envoyé (...) à Beyrouth deux avions pour que tous les Russes qui le souhaitent puissent quitter la Syrie", évoquant le nombre de 100 personnes sur le point de fuir le pays. Crise de confiance de Moscou vis-à-vis de Damas ? Doutes sur les capacités d'Assad à rétablir le calme dans le pays? Prise de conscience au Kremlin de la déliquescence de la situation sur place ? Rien de tout ça, assure un diplomate russe. "Il y a des milliers de ressortissants russes en Syrie. Le problème est que les liaisons aériennes russes ne fonctionnent plus depuis Damas, donc nous aidons quelque 100, maximum 150 personnes, à quitter la Syrie via Beyrouth, qui est tout proche", a affirmé sous le couvert de l'anonymat à l'AFP le diplomate, niant qu'une opération d'évacuation était en cours. "Dès que suffisamment de personnes auront demandé une assistance au consulat à Damas, nous organiserons de nouveaux vols", a-t-il précisé.

Nouvelles forces paramilitaires

Il n'en demeure pas moins que le régime syrien, pour faire face aux nombreuses pertes dans les rangs de son armée régulière, a annoncé la création d'une force paramilitaire pour aider l'armée dans sa lutte contre les insurgés dont les victoires militaires se succèdent dans ce conflit qui a fait plus de 60.000 morts en 22 mois. Cette "Armée de défense nationale" doit regrouper les Comités populaires, des civils favorables au régime qui ont pris les armes dans leurs quartiers pour empêcher les rebelles de l'Armée syrienne libre (ASL) d'y pénétrer. Depuis le début du conflit, le régime s'appuie sur de redoutables miliciens, les chabbihas, accusés des massacres les plus barbares. Quelle soit due à une crise de confiance ou non, la création de cette nouvelle armée non professionnelle, qui risque d'engendrer de nouvelles exactions dans le pays, est un nouveau signe de fuite en avant.

http://tempsreel.nouvelobs.com/la-revolte-syrienne/20130122.OBS6224/syrie-pourquoi-poutine-rapatrie-t-il-ses-ressortissants.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Mar 22 Jan 2013 - 23:04

Vidéos..

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Cyrax
Capitaine
Capitaine


messages : 998
Inscrit le : 01/01/2008
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Mar 22 Jan 2013 - 23:59


Metis ATGM utilisé contre un char à Jabal el Zawya.




Revenir en haut Aller en bas
Ryad
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1402
Inscrit le : 03/03/2012
Localisation : Sur la Falaise
Nationalité : Egypt
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Mer 23 Jan 2013 - 14:46

belles images Baybars et Cyrax

PGM

_________________
"Que vous cachiez votre parole ou la divulguiez Il connaît bien le contenu des poitrines."

Sourate 67 Al Mulk (la Royauté) ~ Verset 13


Dernière édition par Ryad le Mer 23 Jan 2013 - 23:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9974
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Mer 23 Jan 2013 - 15:56

Ryad,

Article posté sur la précédante page.

PGM
Revenir en haut Aller en bas
thewa3r
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2299
Inscrit le : 21/04/2011
Localisation : la voie lactée
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Mer 23 Jan 2013 - 20:10


_________________
" Par l'évolution des actes , celui qui dépouille est dépouillé à son tour "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Mer 23 Jan 2013 - 20:58

L'ASL capture la base AA 559 prés d'Alep..





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Mer 23 Jan 2013 - 22:07

Situation fin 2012..


Revenir en haut Aller en bas
vipsdesvips
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2595
Inscrit le : 26/05/2011
Localisation : Homsgrad
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Jeu 24 Jan 2013 - 9:25

Assad a jouer magistralement en soutenant le PKK contre les arabes, liberant ses hommes dans ces regions et ouvrant un second front contre l'ASL.

Citation :
LES MILITANTS DE HOMS ONT POSTÉ DES VIDÉOS MONTRANT LES VICTIMES DES PRÉSUMÉES ARMES CHIMIQUES

Revenir en haut Aller en bas
vipsdesvips
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2595
Inscrit le : 26/05/2011
Localisation : Homsgrad
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Jeu 24 Jan 2013 - 12:00

Chabihettes Laughing
Citation :


Avant longtemps on verra des assadjugend...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Jeu 24 Jan 2013 - 17:50

Des vidéos...

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
b46reich
Caporal chef
Caporal chef


messages : 174
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : Paris
Nationalité : Turquie

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Jeu 24 Jan 2013 - 21:57

vipsdesvips a écrit:
Chabihettes Laughing
Citation :


Avant longtemps on verra des assadjugend...


En général quand on emploi des femmes, enfants, vieux, c'est que ça sent la fin, et je pense maintenant que BACHAR n'en a plus pour longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
vipsdesvips
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2595
Inscrit le : 26/05/2011
Localisation : Homsgrad
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Jeu 24 Jan 2013 - 22:50

Citation :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Jeu 24 Jan 2013 - 23:38

Attaque impressionnante d'une base de l'armée à Idlib par l'ASL avec char..



Un hélicoptère abattu par l'ASL..



Revenir en haut Aller en bas
ramm
Adjudant
Adjudant


messages : 328
Inscrit le : 10/09/2012
Localisation : casa
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Ven 25 Jan 2013 - 0:43

ils les ont ecrase Very Happy merci Baybars pour les videos
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Ven 25 Jan 2013 - 20:45

Vidéo impressionnante d'une attaque contre un groupe de char à Daraya (Damas), une roquette, et le char devient une torche What a Face :





Les rebelles capturent des soldats du régime pendant un contrôle routier à Damas..



Attaque IED:



Les rebelles attaquent les positions kurdes:



Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21633
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Ven 25 Jan 2013 - 20:54

le volcan de feu degagé du char No ca laisse rien dedans
RIP a l´euipage

_________________
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6248
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Ven 25 Jan 2013 - 21:13

les réservoir de carburant et/ou les munitions on du etre touché

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Chobham
Capitaine
Capitaine


messages : 869
Inscrit le : 12/04/2012
Localisation : Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Ven 25 Jan 2013 - 21:55

mirage a écrit:
les réservoir de carburant et/ou les munitions on du etre touché

Les réservoirs de carburant n'explosent par vers l’intérieur, ça fait partie de leur design.
Ce que vous voyez sur la vidéo est un "ammo rack", c'est à dire que les munitions sont touchées et explosent, c'est une caractéristique des chars russes puisque les munitions sont stockés dans la tourelle des fois àfin de faciliter leur chargement, surtout pour la série des T-55 et T-62, et durant ce conflit syro-syrien, j'ai vu tout un tas de cas pareil.
Revenir en haut Aller en bas
vipsdesvips
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2595
Inscrit le : 26/05/2011
Localisation : Homsgrad
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   Ven 25 Jan 2013 - 22:31

Citation :

Syrie : les rebelles attaquent la prison d’Idleb et libèrent les détenus

MédiArabe.Info

Les rebelles syriens ont attaqué, ce vendredi, la prison centrale d’Idleb, et au terme de plusieurs heures de violents combats, ils ont réussi à l’investir, après avoir abattu plusieurs partisans du régime (plusieurs dizaines selon les sources). Ils ont commencé à libérer les prisonniers. Il s’agit de près de 300 personnes, détenues arbitrairement et torturées par le régime de Bachar Al-Assad. C’est une nouvelle vie qui leur est accordée !

La nuit dernière, le chef des services de renseignement du régime à Saasaa, au sud-ouest de Damas (sur la route vers le Golan) a été tué dans l’attentat contre sa permanence, entièrement détruite.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Guerre Civile en Syrie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 38 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» 2011-__Syrie, guerre civile
» « L'Etat se prépare à une guerre dans les cités »
» Comment désamorcer la bombe sociale au Maroc ?
» L'explosion sociale qui couve et l'Ademocratie
» Le général Jean Delaunay prédit la Guerre Civile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Histoire, Guerres et Conflits militaires :: Guerres et conflits à travers l´âge-
Sauter vers: