Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21, 22  Suivant
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17000
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..   Sam 17 Oct 2015 - 14:28

Citation :
Israël : l’armée face à la peur


Actualité des forces 15 octobre 2015


Depuis l’explosion de violences et la “guerre des couteaux”, les réseaux sociaux palestiniens constituent, pour les militaires israéliens, une nouvelle priorité : «Contrairement aux Intifada de 1987 et 2000, les jeunes Palestiniens n’obéissent pas à un commandement central. Ils sont encouragés à passer à l’action par des vidéos et des messages postés sur YouTube, Facebook, Twitter», explique un officier. Selon lui, dans le passé, les commandants sur le terrain avaient reçu ordre d’arrêter ou d’éliminer les cadres et militants à Naplouse, Jenine ou Hébron, hauts lieux de la contestation. «Aujourd’hui, nous faisons face à un défi plus complexe», admet-il.

Les responsables du Shin Beth et de l’armée ont constaté l’énorme impact des nouveaux moyens de communication et parmi leurs missions figure l’examen des messages émis en vue de repérer les jeunes prêts à sacrifier leur vie en commettant des attentats à l’arme blanche : plusieurs auteurs de ces agressions avaient posté des messages annonçant leur désir de devenir «Shahid» (martyrs). Mais ces recherches sont devenues de plus en plus difficiles, en raison de la diffusion «exponentielle» des messages. Parmi les moyens qui sont utilisés figurent la suppression des vidéos appelant à la violence, une accélération des procédures permettant d’identifier les activistes considérés comme les plus populaires et les plus dangereux.

Selon les responsables d’Aman, dont dépend l’unité d’élite 8200, spécialisée dans le cyber-espace, les militaires de cette unité, «sans doute les meilleurs au monde», planchent sur de nouveaux algorithmes. Mais les mêmes responsables ne se font pas d’illusion. Il serait possible d’endiguer le phénomène, mais pas de l’éliminer.

Pour la répression plus «traditionnelle», l’état-major s’est opposé à un bouclage total de la Cisjordanie, qui empêcherait 60 000 Palestiniens de venir travailler chaque jour en Israël, alors qu’ils font vivre un demi-million de personnes. «Un travailleur du bâtiment que l’on empêcherait de venir gagner sa vie dans un chantier à Tel-Aviv exprimerait ses frustrations en participant aux manifestations et aux affrontements avec nos soldats», ajoute l’officier. Le bouclage préconisé par des ministres d’extrême droite du Foyer Juif, un parti ultra-nationaliste, ne «ferait qu’alimenter le terrorisme», poursuit l’officier.

Enfin, à propos de la coopération entre services de sécurité israéliens et de l’Autorité palestinienne, les militaires estiment qu’elle se poursuit, bien que des «fissures soient apparues ces derniers temps». «Nous constatons malgré tout que les policiers palestiniens inter­viennent beaucoup moins aux principaux barrages routiers pour éloigner les émeutiers, comme ils le faisaient auparavant», constate un officier. Rappelant toutefois qu’en 2000, ces mêmes policiers avaient tourné leurs armes contre les soldats israéliens, ce qui n’a pas été le cas pour le moment.

Enfin, pour ce qui concerne les extrémistes juifs se livrant à des agressions anti-Palestiniens, l’armée et le Shin Beth se déclarent résolus à faire preuve de la plus «extrême fermeté». Des attentats contre des civils palestiniens, comme celui qui a coûté la vie, en juillet, à un couple et à leur bébé brûlés vifs, ou les saccages de lieux saints musulmans ou chrétiens constitueraient, selon les experts, le pire des scénarios. La section du Shin Beth spécialisée dans la lutte contre les extrémistes juifs a obtenu des renforts et du matériel de surveillance. Mais les médias soulignent que les auteurs de cet incendie criminel n’ont toujours été arrêtés, alors que le Shin Beth fait preuve de beaucoup plus de diligence contre des «terroristes» palestiniens.

http://www.ttu.fr/israel-larmee-face-a-la-peur/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17000
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..   Mer 21 Oct 2015 - 18:03


Citation :
Netanyahu : "Hitler ne souhaitait pas exterminer les juifs"


VIDÉO. Le Premier ministre israélien accuse le mufti de Jérusalem, Haj Amin al-Husseini, d'avoir soumis l'idée au Führer, provoquant l'ire des historiens.

Par Le Point.fr
Publié le 21/10/2015 à 14:16 - Modifié le 21/10/2015 à 17:07 | Le Point.fr




Benjamin Netanyahu : "Hitler ne souhaitait pas... par LePoint

Loin de jouer l'apaisement, Benjamin Netanyahu souffle sur les braises de la guerre de religion alors que les attaques palestiniennes au couteau se multiplient à Jérusalem et en Cisjordanie. Comme le dévoile le quotidien israélien  Haaretz, le Premier ministre israélien a ainsi créé la polémique mardi en annonçant qu'Hitler ne souhaitait pas exterminer les juifs, accusant au contraire le mufti de Jérusalem de l'époque, Haj Amin al-Husseini, haut dirigeant musulman dans la Palestine alors sous mandat britannique.

S'exprimant devant le congrès sioniste mondial à Jérusalem, Netanyahu relate une rencontre survenue, selon lui, en novembre 1941 entre Haj Amin al-Husseini et le dictateur allemand. "Hitler ne souhaitait pas exterminer les juifs à cette époque, il souhaitait les expulser", souligne le Premier ministre israélien. "C'est alors que Haj Amin al-Husseini est allé à la rencontre d'Hitler et lui a dit : Si vous les expulsez, ils débarqueront tous ici (en Palestine)." À en croire Benjamin Netanyahu, le Führer lui aurait alors répondu : "Que devrais-je faire d'eux ?" Et le mufti de répondre : "Brûlez-les." Une telle théorie a déjà été évoquée par Netanyahu lors d'un discours prononcé à la Knesset en 2012, où il décrivait déjà Husseini comme "l'un des principaux architectes" de la solution finale.

En relançant cette polémique, le Premier ministre israélien entend réfuter les accusations historiquement mensongères selon lesquelles les juifs ou Israël chercheraient à détruire ou à s'accaparer l'esplanade des Mosquées et la mosquée Al-Aqsa qui s'y trouve, à Jérusalem. Une question est centrale dans l'enchaînement actuel des violences entre Palestiniens et Israéliens.

Les historiens contestent

Cette théorie a cependant été vivement condamnée ce mercredi par plusieurs historiens israéliens de renom. "Vous ne pouvez dire que c'est le mufti qui a donné à Hitler l'idée de tuer ou de brûler les juifs. Ce n'est pas vrai. Leur rencontre a eu lieu après une série d'événements qui se réfèrent (à la solution finale)", a ainsi rappelé sur le site du quotidien Yedioth Aharonothle professeur Dina Prorat, historien en chef du mémorial Yad Vashem de Jérusalem, construit en mémoire des victimes juives de la Shoah. De la même manière, le professeur Dan Michman, chef de l'Institut de recherches sur l'Holocauste à l'université Bar-Ilan et chef de l'Institut international pour les recherches sur l'Holocauste à Yad Vashem, a déclaré que la rencontre entre le mufti et Hitler, si elle s'était effectivement bien tenue, avait eu lieu après le début de la "solution finale".

"Cette idée [de solution finale] est bien antérieure à leur rencontre de novembre 1941. Dans un discours au Reichstag le 30 janvier 1939, Hitler évoque déjà une extermination de la race juive", confirme Dina Porat. Le site du mémorial Yad Vashem situe en effet le début de la Shoah à juillet 1941, lorsque des unités mobiles SS – Einsatzgruppen – ont pratiqué de premières exécutions massives de juifs en Lithuanie, soit quatre mois avant la rencontre entre le mufti de Jérusalem et Hitler. En septembre 1941, l'unité SS Einsatzgruppen C, dirigée par Otto Rasch, a tué plus de 34 000 juifs en deux jours dans le ravin Babi Yar, situé dans les faubourgs de Kiev.

Colère de l'opposition et d'Abbas

Les propos de Netanyahu ont provoqué la colère du chef de l'opposition travailliste israélien Isaac Herzog. "Il s'agit d'une dangereuse distorsion de l'histoire et je demande à Netanyahu de la corriger immédiatement étant donné qu'elle minimise l'Holocauste, le nazisme et... la responsabilité d'Hitler dans le terrible désastre qu'a subi notre peuple. Même le fils d'un historien doit être précis lorsqu'il s'agit d'histoire", a écrit sur sa page Facebook le chef de l'opposition travailliste Isaac Herzog, faisant allusion au père de Benjamin Netanyahu, Benzion, spécialiste de l'histoire juive, décédé en 2012.

Le président palestinien Mahmoud Abbas n'a également pas manqué de s'emparer de l'affaire. "Le monde entier voit comment l'histoire est distordue et utilisée contre nous", a-t-il dit, les Israéliens utilisent "leur histoire, les actes criminels qui leur ont été infligés" pour "accuser Haj Amin al-Husseini au lieu d'Hitler".

De son côté, le négociateur palestinien Saeb Erakat a déploré que le "chef du gouvernement israélien haïsse son voisin (palestinien) au point d'être prêt à absoudre le premier criminel de guerre de l'histoire, Adolf Hitler, du meurtre de six millions de juifs pendant l'Holocauste". Réfugié en Allemagne en 1941, le mufti de Jérusalem Haj Amin al-Husseini avait en réalité demandé à Hitler son soutien pour l'indépendance de la Palestine et des pays arabes, et empêcher la création d'un foyer juif, affirment la majorité des historiens.

"C'est la racine du problème" (Netanyahu)

La controverse a éclaté au moment où Benjamin Netanyahu s'apprêtait à partir pour l'Allemagne en visite officielle, poussant Berlin à réaffirmer la responsabilité "inhérente" de l'Allemagne dans la Shoah. "Je peux dire au nom du gouvernement que nous, Allemands, connaissons très exactement l'histoire de l'avènement de la folie raciste meurtrière des nationaux-socialistes qui a conduit à la rupture civilisationnelle de la Shoah", a souligné lors d'une conférence de presse Steffen Seibert, porte-parole de la chancelière Angela Merkel. "Je ne vois aucune raison de changer de quelque manière que ce soit notre vision de l'histoire. Nous savons que la responsabilité allemande pour ce crime contre l'humanité est inhérente", a-t-il ajouté, tout en refusant de commenter directement les propos de Benjamin Netanyahu, qui doit rencontrer à 19 heures Angela Merkel à Berlin.

Ces multiples réactions vigoureuses ont poussé le Premier ministre israélien à se justifier, mercredi après-midi : "Mon objectif n'était pas d'absoudre Hitler de sa responsabilité, mais de montrer qu'à cette époque-là le père de la nation palestinienne (...) menait une campagne d'incitation systématique à l'extermination des juifs", a-t-il déclaré, cité dans un communiqué de ses services. "Malheureusement, (le mufti) Haj Amin al-Husseini est encore une figure respectée dans la société palestinienne, il apparaît dans les manuels scolaires (...) et l'incitation à la violence et à l'assassinat des juifs qui a commencé alors avec lui se poursuit. (...) C'est la racine du problème", a-t-il conclu.

 
http://www.lepoint.fr/monde/netanyahu-hitler-ne-souhaitait-pas-exterminer-les-juifs-21-10-2015-1975573_24.php
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17000
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..   Jeu 22 Oct 2015 - 17:32

Citation :
Israël dénonce le vote "honteux" de l'Unesco sur les lieux saints musulmans à Jérusalem


AFP 22/10/2015


Israël a qualifié jeudi de "honteuse" la résolution votée par l'Unesco sur la Palestine critiquant la politique d'Israël concernant les lieux saints musulmans à Jérusalem.

"Israël rejette totalement la résolution honteuse sur la ++ Palestine occupée++. Cette résolution vise a transformer le conflit israélo-palestinien en une confrontation religieuse", a affirmé le ministère israélien des Affaires étrangères dans un communiqué.

La résolution soumise par un groupe de pays arabes aux 58 membres du Conseil exécutif de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco) "condamne fermement les agressions israéliennes et les mesures illégales limitant la liberté de culte et l'accès des musulmans au site sacré de la mosquée al-Aqsa" sur l'esplanade des Mosquées.

Elle "déplore vivement" en outre les "irruptions persistantes d'extrémistes de la droite israélienne sur le site" et "exhorte Israël" à "prendre les mesures nécessaires pour empêcher les agissements provocateurs qui violent (son) caractère sacré". Le texte a recueilli 26 voix en sa faveur, tandis que six délégations ont voté contre, 25 se sont abstenues et une dernière était absente au moment du vote.

Le ministère israélien a estimé "qu'au lieu de s'efforcer d'atténuer les tensions, les auteurs de la résolution oeuvrent pour verser de l'huile sur le feu dans la région en recourant à une rhétorique religieuse irresponsable et en falsifiant l'histoire". "Les liens profonds des juifs avec les sites sacrés de Jérusalem et de ses environs sont indéniables et aucune décision de l'Unesco ne pourra changer cela", a souligné le ministère.

Une première version du texte, déposé par l'Algérie, l'Egypte, les Emirats arabes unis, le Koweït, le Maroc et la Tunisie, avait suscité l'inquiétude de la directrice générale de l'Unesco, Irina Bokova, opposée à une remise en cause du statut des Lieux saints de Jérusalem.

Dans un paragraphe finalement supprimé, les auteurs du texte affirmaient que "la place Al Buraq fait partie intégrante de la mosquée al-Aqsa", en faisant allusion au Mur des Lamentation, vestige du Temple juif détruit par les Romains et site le plus sacré du judaïsme.

Ces dernières semaines, les tensions ont atteint un niveau rarement égalé autour du site, de violents affrontements ayant gagné l'esplanade des Mosquées, le troisième lieu saint de l'islam, avant de s'étendre en Cisjordanie occupée et à la bande de Gaza.

http://www.lorientlejour.com/article/950801/israel-denonce-le-vote-honteux-de-lunesco-sur-les-lieux-saints-musulmans-a-jerusalem.html
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur


messages : 6215
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..   Mer 4 Nov 2015 - 11:31

Citation :
Les USA déclarent avoir approuvé la vente à Israël d’Ospreys, capables d’atteindre l’Iran

En amont de la rencontre entre Obama et Netanyahu qui aura lieu la semaine prochaine, Israël termine sa « liste de courses » de matériel militaire américain souhaité dans le cadre du nouvel accord de sécurité. Rien ne laisse penser qu’Israël cherche à se procurer des bombes anti-bunker « MOP »TIMES OF ISRAEL STAFF 4 novembre 2015, 12:16

Israël aurait finalisé sa « liste de courses » de matériel militaire américain souhaité dans le cadre d’un nouvel accord à long terme pour l’aide de la défense américaine destinée à Israël afin de conserver son avantage qualitatif dans la région.

Sur cette liste, qui aurait reçu un accord de principe des Etats-Unis, figure une demande d’Israël pour des Ospreys V-22, des avions capables d’atteindre l’Iran et qu’Israël avait voulu en 2012 mais auxquels le pays avait finalement renoncé en raison de restrictions budgétaires dans l’optique d’une frappe contre le site d’enrichissement iranien de Fordo.

La nouvelle liste a été présentée lors de réunions entre de hauts fonctionnaires de la défense des deux pays avant la réunion prévue entre le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président Barack Obama qui se tiendra à la Maison Blanche le 9 novembre prochain.

Le ministre israélien de la Défense Moshe Yaalon était à Washington la semaine dernière pour rencontrer son homologue Ashton Carter et évoquer le remplacement du mémo de sécurité par le nouveau. Le mémo actuellement en vigueur a fourni plus de 30 milliards de dollars d’aide militaire américaine pour dix ans et expirera en 2018.

Israël a déjà signé pour plus de 30 F-35, des avions de combat ayant de multiples rôles. Le pays pourrait finalement en vouloir 50 voire 75. Israël demande également une flotte d’avions F-15 qui intègrent des technologies de pointe développées en Israël et qui sont considérés comme le « cheval de trait » de l’armée de l’air israélienne.

Dimanche, le site d’actualité israélien Ynet a rapporté que les Etats-Unis ont déclaré avoir approuvé la demande d’Israël pour des Ospreys V-22. Les Ospreys sont des appareils qui décollent et atterrissent comme des hélicoptères mais qui volent avec leurs ailes fixes comme les avions et qui seraient capables d’atteindre l’Iran.

Selon un rapport publié dans le Wall Street Journal le mois dernier, Israël avait demandé aux Etats-Unis « du matériel militaire utile pour une frappe » contre l’Iran lors de l’été 2012. « En tête de liste se trouvaient les Ospreys V-22 ». Apparemment, le plan consistait à lâcher des commandos au-dessus de l’Iran pour attaquer l’usine d’enrichissement de Fordo.

« Les Ospreys n’ont pas besoin de pistes d’atterrissage, ce qui fait d’eux les avions parfaits pour lâcher des commandos derrière les lignes ennemies », a rapporté le Journal.

Toujours en 2012, selon le Journal, Israël avait sondé ses représentants pour obtenir le Massive Ordnance Penetrator (MOP), la super-bombe anti-bunker conçue pour pénétrer le sous-sol du site de Fordow.

Aucun rapport n’a affirmé qu’Israël a demandé le MOP cette fois-ci.

Selon une autre hiérarchie budgétaire, l’administration américaine doit être bien disposée pour assurer des fonds aux systèmes de défense de missile israéliens : maintenir et améliorer le Dôme de Fer ainsi que les systèmes Arrows et déployer la Fronde de David.

Cela permettra à Israël de contrer les menaces venant de ses voisins : Gaza, le Sud du Liban et la Syrie ainsi que l’Iran qui développe sans relâche ses systèmes de missiles balistiques. L’implication accrue de l’Iran et de la Russie de l’autre côté de la frontière Nord d’Israël présente de nouveaux défis sur lesquels Israël et les Etats-Unis partagent le même point de vue.

Lors du discours conjoint Carter-Yaalon la semaine dernière à Washington, Carter s’est engagé à améliorer « toute la gamme » de « notre relation de défense… des tunnels et des terroristes jusqu’au haut de gamme ». ( scratch )

Carter a également réaffirmé « l’engagement à toute épreuve » de Washington pour l’avantage qualitatif militaire israélien qu’il a qualifié de « pierre angulaire de notre stratégie au Moyen-Orient ».

« C’est une des relations les plus dignes de confiance que nous avons dans le monde et donc, quand nous découvrons quelque chose qui est essentiel pour nous deux, nous le partageons, et nous le faisons, de la guerre électronique au cyber à toutes sortes de… partage phénoménal du renseignement », a-t-il ajouté.

« Cette alliance est à double sens et nous apprécions ce que nous obtenons autant que ce que nous donnons. C’est une alliance qui nous rend plus forts nous aussi », a-t-il poursuivi.

http://fr.timesofisrael.com/les-usa-declarent-avoir-approuve-la-vente-a-israel-dospreys-capables-datteindre-liran/

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur


messages : 6215
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..   Lun 9 Nov 2015 - 14:36

Citation :
Terra – Israel’s Strategic Multi-Radar System-of-Systems for Air- and Missile-Defense from IAI


Automatic mutual cueing between Ultra and Spectra radars enable instant target acquisition and handover, optimizing resource management, multi-target handling and target loads.

Israel Aerospace Industries (IAI) today unveiled the ELM-2090S Spectra ‘mega radar,’ an ‘S band’ ‘companion’ to the Ultra UHF radar system introduced a few months ago at the Paris Air Show. The two radars are apparently part of a new, strategic, early-warning and defense system which has already become operational overseas. The dual-band, multi-radar, early- warning and missile-defense ‘system of systems,’ known as “Terra,” is designed to offer extended air- and missile-defense coverage against new and evolving ballistic missile threats that are becoming more capable, covering longer ranges at higher speeds, which require new capabilities for missile warning and defense.

Comprising a Dual-band Radar Array (DRA), Terra is optimized for early-warning, detection and accurate tracking of very long range targets such as ballistic missiles, satellites and air-breathing vehicles. Combining the long-range capabilities of the UHF radar and the high resolution offered by the S-band radars, Terra offers very long range and large volume search, accurate tracking and target classification for all object types – ballistic missiles, satellites and air breathing targets, including low Radar-Cross-Section (RCS) class (stealth) targets. In addition to target detection and tracking, Terra also provides accurate prediction of impact and launch point estimation.

“Ballistic and cruise missiles present a significant global threat to nations worldwide,” explained Mr. Nissim Hadas, IAI Executive VP & ELTA President. “The TERRA system provides outstanding performance for its users for very long range early warning, detection and highly accurate tracking. It is designed to confront the full range of modern threats, as the new SPECTRA radar is based on the most advanced modern technology and provides unique capabilities and excellent operational results, placing it among the best radars worldwide.”

According to Moshe Dehokerker, Business Development dept. manager at Elta Systems, this early start positions IAI 3-5 years ahead of international competitors producing strategic air- and missile-defense radars of this type. The Spectra radar is also the first ultra-large-scale radar relying on Elta’s Gallium-Nitride transmit-receive modules, which offer great advantages in power and size optimization. According to Dehokerker, this early start positions IAI 3-5 years ahead of international competitors producing strategic air- and missile-defense radars of this type. The Spectra radar is also the first ultra-large-scale radar relying on Elta’s Gallium-Nitride transmit-receive modules, which offer great advantages in power and size optimization.

http://defense-update.com/wp-content/uploads/2015/11/TERRA-SITE-VIEW1021.jpg

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17000
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..   Mer 11 Nov 2015 - 17:36

Citation :
Etiquetage des produits des colonies israéliennes: une mesure "technique, pas politique" (UE)


AFP 11/11/2015


Le feu vert donnée par Bruxelles à la mise en oeuvre de l'étiquetage des produits originaires des colonies israéliennes dans les Territoires palestiniens est une mesure "technique", pas "politique", a affirmé mercredi la Commission européenne.
"C'est une question technique, pas une prise de position politique", a insisté le vice-président de l'exécutif européen Valdis Dombrovskis lors d'un point presse, rappelant que l'UE ne soutenait "aucune forme de boycott ou de sanctions contre Israël".

http://www.lorientlejour.com/article/954195/etiquetage-des-produits-des-colonies-israeliennes-une-mesure-technique-pas-politique-ue.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17000
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..   Mer 11 Nov 2015 - 21:11

Citation :
Etiquetage européen: Israël suspend une série de dialogues avec l'UE


AFP 11/11/2015


Israël a indiqué mercredi que ses diplomates ne participeront pas à un certain nombre de réunions avec l'Union européenne (UE), en réaction à l'approbation par l'UE de l'étiquetage des produits originaires des colonies israéliennes dans les Territoires palestiniens occupés.

"Compte tenu de la dernière décision de l'UE, Israël suspend son dialogue diplomatique avec elle dans plusieurs forums qui devaient avoir lieu au cours des prochaines semaines", a affirmé le ministère israélien des Affaires étrangères.


http://www.lorientlejour.com/article/954236/etiquetage-europeen-israel-suspend-une-serie-de-dialogues-avec-lue.html
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur


messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..   Mer 11 Nov 2015 - 21:20

C'est ce qu'on appelle de la poudre aux yeux

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Hddou
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1430
Inscrit le : 15/09/2014
Localisation : France
Nationalité : maroc-espagne
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..   Mer 11 Nov 2015 - 21:38

Samyadams a écrit:
C'est ce qu'on appelle de la poudre aux yeux
Like a Star @ heaven +1

less produits d'Israél rentrent là ou ils veulent. c'est pas des étiquettes qui vont bloqué ses gents et l'europe elle aussi fait semblant de faire des choses pour ses citoyens et pour les pays arabes aussi.

Sans l'europe, économiquement Israél aurai eu des soucis de longévité.

_________________
"Si l'on est compréhensif, on sera tourmenté."
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur


messages : 12861
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..   Jeu 12 Nov 2015 - 17:34

Alors toujours aussi sympa "nos cousins" ?

Citation :
Comprendre l’étiquetage des produits fabriqués dans les colonies israéliennes


L’Union européenne a approuvé mercredi la mise en œuvre de l’étiquetage des produits originaires des colonies israéliennes dans les Territoires occupés. Une décision qui provoque la colère d’Israël, qui craint un boycott plus général.
Quels sont les produits concernés ?
Il s’agit d’étiqueter les exportations en provenances des colonies israéliennes situées dans les Territoires occupés, c’est-à-dire les zones géographiques annexées par Israël après la guerre de 1967 : le plateau du Golan, la bande de Gaza, la Cisjordanie et Jérusalem-Est.
La mesure concerne essentiellement des produits agricoles : fruits et légumes, vin, miel, huile d’olive, œufs, dattes, vin, volaille... La grande majorité des exportations industrielles des colonies consiste en composants ou pièces détachées ensuite intégrés dans des produits finis, ce qui rend leur traçabilité difficile. Les cosmétiques de la mer Morte sont aussi visés.

omment vont être étiquetés les produits ?
Selon les indications données par la Commission, la mention du pays d’origine devra prendre en compte l’intitulé sous lequel les territoires sont le plus communément connus.
L’indication « colonie israélienne » devra être précisée, entre parenthèses par exemple.
La mention pourrait donc être formulée ainsi : « Produit de Cisjordanie (colonie israélienne) ». Si le produit vient de Palestine mais pas d’une colonie, la mention pourrait être la suivante : « Produit de Cisjordanie (produit palestinien) ».
La formulation est laissée à l’appréciation des Etats membres, qui sont chargés d’appliquer et de faire respecter la législation européenne sur la protection des consommateurs.
Quel va être l’impact économique ?
L’UE est formelle, la directive européenne n’affectera pas le volume des échanges avec Israël. L’Etat hébreu n’a pas vraiment à s’alarmer pour sa balance commerciale, conviennent les experts. Les produits concernés représentent « moins de 1 % » du total des échanges commerciaux entre l’Europe et Israël, soit 154 millions d’euros en 2014, selon des chiffres de la Commission. Mais l’ambassadeur israélien avait pour sa part évalué les produits visés à « 2 à 3 % » des exportations israéliennes vers l’UE, soit une valeur de 200 millions de dollars (187 millions d’euros) chaque année.
Pour les Palestiniens, en revanche, l’impact économique de cette mesure n’est pas encore connu. Le New York Times rappelle que 25 000 Palestiniens travaillent légalement pour des entreprises israéliennes implantées dans les Territoires occupés, et sont payés 3 à 4 fois plus que les salaires pratiqués dans des entreprises palestiniennes.

Pourquoi l’UE évoque-t-elle une mesure « technique » et non « politique » ?
L’adoption officialisée mercredi n’est pas une nouvelle réglementation. Elle vient préciser la règle existante en matière de protection des consommateurs et d’obligations de la mention du pays d’origine sur un produit, souligne l’exécutif européen. Or l’Union européenne suit le droit international et reconnaît les frontières d’Israël telles qu’elles étaient établies avant la guerre de juin 1967.
Indiquer qu’un produit issu des colonies situées sur ces territoires est fabriqué en Israël serait donc « incorrect et trompeur », selon la législation en vigueur, est-il indiqué dans la notice indicative à paraître au Journal officiel de l’UE jeudi. Pour le vice-président de la Commission européenne Valdis Dombrovskis, il s’agit donc d’une « question technique, pas une prise de position politique ».
Depuis 2012, plusieurs Etats membres, tout comme le Parlement européen ou des représentants de la société civile avaient demandé des clarifications à la Commission sur le sujet. Trois Etats membres de l’UE avaient déjà publié des recommandations nationales, sur la base du volontariat, pour différencier l’origine entre Israël et les Territoires occupés : le Royaume-Uni en 2009, le Danemark en 2013 et la Belgique en 2014.
Pourquoi Israël s’insurge-t-elle contre cette décision ?
Acte antijuif, pratique rappelant celles des nazis… Les dirigeants israéliens n’ont pas eu de mots assez durs pour dénoncer cette décision de l’UE. L’assimilation entre étiquetage et boycott est une constante de la part des officiels israéliens. Plus largement, les Israéliens craignent la différenciation entre les colonies et l’Etat d’Israël.

« Il est étrange, voire agaçant, de voir que l’UE choisit de faire deux poids deux mesures à l’égard d’Israël, alors qu’il y a plus de 200 autres contentieux territoriaux dans le reste du monde », a-t-il ajouté. Les Israéliens mentionnent en particulier le cas du Sahara occidental, dont le Maroc a pris le contrôle en 1975 et qui ne fait pas l’objet du même traitement par l’UE.


http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2015/11/12/comprendre-l-etiquetage-des-produits-fabriques-dans-les-colonies-israeliennes_4808515_3218.html

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur


messages : 6215
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..   Jeu 12 Nov 2015 - 18:25

Citation :
Pour Netanyahu, l'étiquetage des produits des colonies israéliennes "rappelle de mauvais souvenirs"

INTERNATIONAL - Une décision qui passe mal. En approuvant mercredi 11 novembre la mise en oeuvre de l'étiquetage des produits originaires des colonies israéliennes dans les Territoires occupés, l'Union européenne s'est attirée la colère d'Israël et en particulier de son premier ministre, Benjamin Netanyahu. Selon lui, l'Europe "devrait avoir honte".

Benjamin Netanyahu a de nouveau évoqué le spectre du nazisme et de l'antisémitisme, estimant dans une vidéo diffusée par ses services que l'étiquetage des produits israéliens par l'Union européenne "rappelle de mauvais souvenirs" et que l'Europe a pris une "décision immorale"

INTERNATIONAL - Une décision qui passe mal. En approuvant mercredi 11 novembre la mise en oeuvre de l'étiquetage des produits originaires des colonies israéliennes dans les Territoires occupés, l'Union européenne s'est attirée la colère d'Israël et en particulier de son premier ministre, Benjamin Netanyahu. Selon lui, l'Europe "devrait avoir honte".

Benjamin Netanyahu a de nouveau évoqué le spectre du nazisme et de l'antisémitisme, estimant dans une vidéo diffusée par ses services que l'étiquetage des produits israéliens par l'Union européenne "rappelle de mauvais souvenirs" et que l'Europe a pris une "décision immorale"

En septembre, Benjamin Netanyahu avait déjà estimé que la motion alors votée par le Parlement européen en faveur de étiquetage des produits rappelait "une époque où les produits des Juifs étaient étiquetés". "Nous avons la mémoire de l’histoire et nous nous souvenons ce qu’il s’est passé quand en Europe on a étiqueté les produits des Juifs", avait affirmé le premier ministre dans un communiqué.

Selon Israël, cette "mesure discriminatoire" prise pour des "raisons politiques" va compliquer encore le processus de paix avec les Palestiniens, au point mort depuis le printemps 2014.

"Depuis l'entrée en fonction de la nouvelle équipe à la tête de l'UE (il y a un an) nous avons clairement dit en Israël que nous nous félicitions des contributions de l'UE au processus de paix. Ce qui arrive pourrait nous forcer à reconsidérer" cette position, a prévenu dès mardi le chef de la mission israélienne auprès de l'UE à Bruxelles, David Walzer.

"Pas une prise de position politique"

L'UE cherche à relancer le processus de paix israélo-palestinien par l'intermédiaire du Quartette pour le Proche-Orient (qui regroupe l'Union, les Etats-Unis, l'ONU et la Russie). "La position de l'UE sur les colonies est très claire. Elles sont illégales au regard du droit international. (L'étiquetage) n'y change rien. Je ne pense pas qu'il affectera notre rôle à l'avenir" dans les négociations de paix, a commenté une source de la Commission.

Face à la colère du gouvernement israélien, l'UE s'est efforcée de minimiser la portée de son geste. "C'est une question technique, pas une prise de position politique", a insisté mercredi le vice-président de l'exécutif européen Valdis Dombrovskis lors d'un point presse, rappelant que l'UE ne soutenait "aucune forme de boycott ou de sanctions contre Israël".

Le gouvernement de droite de Benjamin Netanyahu craint par ailleurs que la mesure européenne ne "soutienne et encourage" le mouvement international BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) contre l'Etat hébreu, qui monte en puissance. "Ce que l'UE est en train de faire va soutenir et encourager le BDS contre Israël", a déploré le représentant israélien auprès de l'UE.

Le Comité national palestinien pour le BDS s'est réjoui de la décision "qui montre que les gouvernements européens réagissent à l'opinion publique, aux campagnes de la société civile comme à l'intransigeance israélienne". "Cela dit, mettre en place quelques étiquettes sur un petit nombre de produits israéliens n'est pas une réponse à la mesure des crimes de guerre israéliens continus", a souligné Mahmoud Nawajaa, le coordinateur général du BDS palestinien.

http://www.huffingtonpost.fr/2015/11/12/colonies-israeliennes-benjamin-netanyahu-etiquetage-produits-mauvais-souvenirs-union-europeenne_n_8541388.html

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17000
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..   Ven 13 Nov 2015 - 17:22

Citation :
Israël : tiraillements entre militaires et politiques


Stratégie et politique 13 novembre 2015


Entre militaires et politiques, les tiraillements sont de plus en plus forts en Israël. Les désaccords sur la stratégie à adopter divergent aussi bien pour ce qui est de l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas en Cisjordanie que pour le Hamas. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et, dans une moindre mesure, le ministre de la Défense Moshé Yaalon sont sur une ligne dure concernant le Hamas. Ils s’opposent à la moindre concession, notamment sur une possible levée partielle ou totale du blocus de Gaza, qui asphyxie le territoire.

Les responsables des services de renseignements militaires (Aman) pensent, en revanche, qu’il est nécessaire de desserrer l’étau, voire même d’auto­riser, sous certaines conditions, l’ouverture d’un port à Gaza. Ces mesures pourraient permettre l’instauration d’une trêve de longue durée avec le Hamas.

Les militaires estiment également qu’une telle politique pourrait favo­riser les “prag­­matiques” au sein du mouve­ment islamiste, voire aiguiser les conflits en son sein. Car, d’un côté, le Hamas tente de se récon­cilier avec l’Egypte, en prenant langue avec les services de renseignements de ce pays. Mais, d’un autre côté, il coopère avec le groupe djihadiste Ansar Bayt al-Maqdis, qui sévit dans le Sinaï.

Pour la Cisjordanie également, les militaires ont pris le contre-pied des positions publiques des dirigeants politiques. Benjamin Netanyahu continue ainsi à accuser le prési­dent palestinien d’être derrière l’actuelle vague de violences, qui a été déclenchée début octobre. Ces critiques visent à justifier l’impos­sibilité de relancer des négociations au point mort, faute d’un partenaire crédible.

L’analyse des militaires et du service de sécurité intérieure (Shin Beth) est beaucoup plus nuancée. «Mahmoud Abbas est tiraillé entre son opinion publique, qui le pousse à prendre des posi­tions extrémistes, et sa volonté de ne pas aller trop loin, pour rester à la tête de l’Autorité palestinienne», explique un officier israélien. «Il faut dans ces conditions établir une distinction entre ses propos et ses actes», ajoute-t-il. Selon lui, la coopération entre les services de sécurité israéliens et ceux de l’Autorité palestinienne, notamment pour faire échec à des préparatifs d’attentats en Cisjordanie, à Jérusalem-Est ainsi que sur le territoire israélien, n’a jamais cessé, malgré des tensions croissantes.

http://www.ttu.fr/israel-tiraillements-entre-militaires-et-politiques/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..   Lun 16 Nov 2015 - 19:10

Samyadams a écrit:
C'est ce qu'on appelle de la poudre aux yeux

On appel cela de l'embargo contre un pays souverain comme Israël. Israël doit annexée ces territoires pour outre passée cette étiquetage grossière.
Revenir en haut Aller en bas
juba2
General de Division
General de Division


messages : 6778
Inscrit le : 02/04/2008
Localisation : USA
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..   Mar 17 Nov 2015 - 0:42

L'espagne met un mandat d'arret internationale sur la tete de natnyahu.

Citation :
Spain Issues Arrest Warrants for Netanyahu and Senior Israeli Officials

Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu and six other former and current government officials are at risk of arrest if they enter Spain, following the issue of what is effectively an arrest warrant for the group by a Spanish judge.

Spanish national court judge Jose de la Mata ordered the police and civil guard to notify him if Netanyahu or the other men enter the country, the Latin American Herald Tribune reports. That could result in the reopening of a case against them concerning the Gaza Freedom Flotilla attack of 2010.

The other men named in the issue are former Defense Minister Ehud Barak, former Foreign Minister Avigdor Leiberman, former Minister of Strategic Affairs Moshe Ya’alon, former Interior Minister Eli Yishai, Knesset member Benny Begin and Vice Admiral Eliezer Marom, who was in charge of the attack.

From The Independent:

The case – which was put on hold by Judge de la Mata last year – was brought against the men following an attack by Israeli security forces against the Freedom Flotilla aid ships in 2010, which [were] trying to reach Gaza.

It concerns the Mavi Marmara ship, the main civilian vessel in a fleet of six that were attempting to break an Israeli blockade of the Gaza Strip. The six ships were carrying around 500 passengers, humanitarian aid and construction materials. The Israeli Defence Force stormed the ship in a raid that left nine human rights activists dead. A tenth activist died later that month due to wounds sustained in the raid.

The Israeli Prime Minister and other officials now face charges in the case, should it be reopened.

An Israeli foreign ministry spokesperson Emmanuel Nachshon told the Jerusalem Post: “We consider it to be a provocation. We are working with the Spanish authorities to get it cancelled. We hope it will be over soon.”

Read more here.

—Posted by Roisin Davis



http://www.truthdig.com/eartotheground/item/spain_issues_arrest_warrants_for_netanyahu_and_senior_israeli_officials_201
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur


messages : 12861
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..   Mar 17 Nov 2015 - 1:30

Ce doit être un sosie, c'est trop beau pour être vraie Laughing

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17000
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..   Mer 18 Nov 2015 - 18:27

Citation :
Israël démantèle un réseau jihadiste d'Arabes israéliens


AFP 18/11/2015


La police israélienne a annoncé mercredi avoir démantelé un réseau de jihadistes arabes israéliens qui voulaient rejoindre les rangs du groupe Etat islamique (EI) après le passage de l'un d'eux en parapente en Syrie.

Six hommes, tous du secteur de Jaljoulia (centre), ont été mis en examen mercredi pour contacts avec l'ennemi, tentative de commettre un crime et tentative de sortir d'Israël vers un pays ennemi.

Ils ont été arrêtés dans le cadre d'une enquête conjointe de la police et du Shin Beth (la sécurité intérieure) ouverte le 24 octobre quand un Arabe israélien, Nidal Hamed Saleh, 23 ans, a réussi à traverser la frontière syrienne en parapente à partir du plateau du Golan annexé et occupé.

Deux des membres du groupe ont reconnu avoir aidé Nidal Hamad Saleh, dit le communiqué de la police.
L'un d'eux, Jihad Abou Hejleh, avait déjà purgé une peine de prison en Israël pour s'être rendu en Syrie en 2013 et avoir combattu dans les rangs de "Daech", un acronyme en arabe de l'EI, selon la police.

Quatre membres du groupe projetaient de gagner la Syrie en passant par la Turquie. Deux d'entre eux se sont effectivement rendus en Turquie en octobre mais n'ont pas réussi à pénétrer en Syrie et sont revenus en Israël. "Ceux qui partent en Syrie pour soutenir Daech représentent une menace pour la sécurité d'Israël et les forces de sécurité redoublent d'efforts pour empêcher d'autres citoyens israéliens de se rendre en Syrie", précise le communiqué.

Environ 45 Arabes israéliens (descendants de Palestiniens qui ont la nationalité israélienne) ont rejoint le camp des jihadistes en Syrie, selon le Shin Beth. La plupart sont passés par la Turquie. Quatre ont été tués dans les combats et une dizaine arrêtés à leur retour en Israël, selon le Shin Beth.

http://www.lorientlejour.com/article/955697/israel-demantele-un-reseau-jihadiste-darabes-israeliens.html
Revenir en haut Aller en bas
YASSINE
Adjudant-chef
Adjudant-chef


messages : 431
Inscrit le : 21/12/2008
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..   Lun 23 Nov 2015 - 0:12

240 enfants palestiniens « victimes d’abus sexuels » dans les prisons israéliennes

http://www.halalbook.fr/actufiche-18-3857.html
Revenir en haut Aller en bas
juba2
General de Division
General de Division


messages : 6778
Inscrit le : 02/04/2008
Localisation : USA
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..   Lun 23 Nov 2015 - 0:40

YASSINE a écrit:
240 enfants palestiniens « victimes d’abus sexuels » dans les prisons israéliennes

http://www.halalbook.fr/actufiche-18-3857.html

Et bien yassine on voit bien d'ou tu as anmene tes sources halal za3ma c'est authentic meme l'info.rien que la publicite de farooj remplace kentucky fried chicken.Vraiment!!,il faut s'aventurier et faire des recherches pour aller au dela.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17000
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..   Dim 29 Nov 2015 - 17:32

Citation :
Intrusion d'un avion russe dans l'espace aérien israélien (ministre)


AFP 29/11/2015


Un avion de l'armée russe en provenance de Syrie a pénétré récemment "par erreur" dans l'espace aérien israélien avant de rebrousser chemin, a indiqué dimanche le ministre israélien de la Défense Moshé Yaalon.

"Il y a eu une petite intrusion d'une profondeur d'un mile (1,6km) d'un avion russe en provenance de Syrie dans notre espace aérien, mais tout a été réglé immédiatement et l'avion russe est retourné en direction de la Syrie", a affirmé le ministre à la radio publique. "Il s'agissait apparemment d'une erreur d'un pilote qui volait près du Golan", a ajouté Moshé Yaalon. Israël a annexé une partie du plateau du Golan (nord-est) en 1981, après l'avoir occupé depuis la guerre de juin 1967. Israël et la Syrie restent officiellement en état de guerre.

Il existe une "ligne de communication et de coordination pour éviter les malentendus en Syrie entre Israël et la Russie, car les avions russes n'ont pas l'intention de nous attaquer, c'est pourquoi il ne faut pas réagir de façon automatique et les abattre même lorsqu'une erreur se produit", a ajouté le ministre.

Cette annonce survient quelques jours après le crash d'un bombardier russe abattu par l'aviation turque à la frontière syrienne. Les Turcs affirment que l'appareil volait dans leur espace aérien et les Russes assurent au contraire que le Su-24 est resté en permanence dans le ciel syrien.

Moshé Yaalon a rappelé que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le président russe Vladimir Poutine ont convenu lors d'une rencontre à Moscou en septembre de créer un mécanisme pour coordonner l'action militaire de leur pays afin d'éviter des confrontations en Syrie.

Selon des médias étrangers, Israël a effectué plus d'une dizaine d'attaques aériennes en Syrie depuis 2013 notamment contre des transports d'armes destinées au Hezbollah. Ces raids n'ont pas été confirmés officiellement du côté israélien.

En septembre 2014 Israël avait abattu un avion militaire syrien de fabrication russe, un Soukhoï 24 qui s'était infiltré dans l'espace aérien israélien sur le plateau du Golan, selon la version israélienne.

http://www.lorientlejour.com/article/957616/intrusion-dun-avion-russe-dans-lespace-aerien-israelien-ministre.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17000
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..   Dim 29 Nov 2015 - 22:23

Citation :
Étiquetage européen : Israël suspend le rôle de l'UE dans le processus de paix (officiel)


AFP 29/11/2015


Israël a annoncé dimanche qu'il suspendait les contacts avec l'Union européenne sur le conflit palestino-israélien, en réponse à l'étiquetage des produits originaires des colonies israéliennes dans les Territoires occupés décidé par Bruxelles.

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a "ordonné la suspension des contacts diplomatiques avec les institutions de l'Union européenne et ses représentants sur cette question", a indiqué le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué. La Commission européenne avait adopté le 11 novembre "la notice interprétative sur l'indication d'origine des marchandises en provenance des Territoires occupés par Israël depuis juin 1967", à savoir la Cisjordanie et le plateau du Golan.

http://www.lorientlejour.com/article/957677/etiquetage-europeen-israel-suspend-le-role-de-lue-dans-le-processus-de-paix-officiel.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17000
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..   Lun 7 Déc 2015 - 21:55

Citation :
Netanyahu nomme un nouveau directeur à la tête du Mossad


AFP 07/12/2015


Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a nommé lundi un nouveau chef pour le Mossad, l'agence israélienne pour les renseignements, les opérations spéciales et la lutte antiterroriste à l'extérieur d'Israël et des territoires palestiniens occupés.

Yossi Cohen, âgé de 54 ans, remplacera Tamir Pardo, dont le mandat s'achève en janvier, a annoncé M. Netanyahu lors d'une déclaration retransmise en direct à la télévision israélienne.

Chef du Conseil de la Sécurité nationale depuis 2013, Yossi Cohen est à ce titre un des plus proches conseillers de M. Netanyahu en matière de sécurité.

Le Premier ministre a saisi l'occasion pour rappeler que la mission essentielle du Mossad est "d'assurer la sécurité d'Israël contre les menaces terroristes, contre la menace iranienne et contre d'autres menaces."
Ancien pilote de chasse et chef des renseignements de l'armée de l'air, Yossi Cohen est un vétéran du Mossad pour lequel il a travaillé pendant trois décennies, notamment en tant que directeur du département chargé du déploiement des agents dans le monde, selon les médias israéliens.

Père de quatre enfants et originaire de Jérusalem, il a occupé le poste de directeur-adjoint de l'agence entre 2011 et 2013.

http://www.lorientlejour.com/article/959082/netanyahu-nomme-un-nouveau-directeur-a-la-tete-du-mossad.html
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur


messages : 12861
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..   Jeu 24 Déc 2015 - 15:42

Que Dieu les maudissent

Citation :
En Israël, les images choquantes d’extrémistes juifs célébrant la mort d’un bébé palestinien




Les images, diffusées mercredi sur la chaîne israélienne Channel 10, ont choqué. Elles montrent des extrémistes juifs célébrant et moquant la mort d’Ali Dawabsheh, un bébé palestinien brûlé vif avec ses parents dans un incendie criminel en Cisjordanie au mois de juillet.
La scène a lieu lors d’un mariage, il y a une dizaine de jours à Jérusalem. Une foule de jeunes juifs orthodoxes dansent, armes à la main, en faisant passer, et en la poignardant, une photographie d’Ali Dawabsheh.
Les autorités israéliennes ont annoncé avoir ouvert une enquête après la diffusion de ces « images choquantes qui (…) montrent le vrai visage d’un groupe qui constitue un danger pour la société israélienne et la sécurité d’Israël », selon le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou.
« Nous ne sommes pas prêts à accepter des gens qui nient les lois de l’Etat et ne considèrent pas qu’ils y sont assujettis. »
Plusieurs leaders nationalistes appartenant à la mouvance des colons ont dénoncé les images et le ministre de l’éducation et chef de file du parti nationaliste religieux Foyer juif, Naftali Bennett, partisan de la colonisation, a dit qu’il s’agissait de « terroristes dont le but était de démanteler l’Etat d’Israël ».

Organisation terroriste juive »
L’incendie criminel qui a décimé la famille Dawabsheh (seul un enfant de 4 ans, grièvement brûlé et toujours hospitalisé, a survécu) passe pour l’un des déclencheurs de la vague actuelle de violences en Israël et dans les Territoires palestiniens.
Selon les médias israéliens, le marié qui apparaît sur la vidéo était un membre connu de l’extrême droite, questionné dans le passé sur son rôle présumé dans des actes de « terrorisme juif », et nombre des invités étaient des amis ou des proches des suspects arrêtés dans le cadre de l’enquête sur l’incendie.
Selon le Shin Beth, le service de sécurité intérieur, les suspects arrêtés dans le cadre de cette enquête sont tous « des jeunes soupçonnés d’appartenir à une organisation terroriste juive et d’avoir commis des attentats ». Près de cinq mois après les faits, aucune inculpation n’a encore eu lieu, même si les autorités ne cessent de dire qu’elles sont imminentes.

Une spirale de la violence qui continue à Noël

De l’avis général, ce retard judiciaire a contribué à la multiplication des attaques menées par de jeunes Palestiniens depuis plusieurs mois.
Lors des 48 heures qui ont précédé les célébrations de Noël à Bethléem, au moins cinq incidents ont eu lieu :
Jeudi, des attaques à la voiture, à l’arme blanche ou au tournevis contre l’armée ont eu lieu en Cisjordanie lors desquelles les trois assaillants palestiniens ont été tués. Un autre Palestinien a été tué par l’armée dans le camp de réfugiés de Qalandia, entre Ramallah et Jérusalem.
Mercredi, deux Israéliens sont morts après une attaque au couteau menée par des Palestiniens, l’un après avoir « apparemment » été touché par des tirs perdus de la police.
Depuis le 1er octobre, 129 Palestiniens, 19 Israéliens ainsi qu’à un Américain et un Erythréen ont été tués dans de telles attaques, selon un décompte de l’AFP. La grande majorité des Palestiniens tués l’ont été en commettant ou en tentant de commettre des attaques, à l’arme blanche pour la plupart mais également à la voiture bélier et à l’arme à feu.

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2015/12/24/en-israel-les-images-choquantes-d-extremistes-juifs-celebrant-la-mort-d-un-bebe-palestinien_4837817_3218.html#SbI1TbzcWipwqkl0.99

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17000
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..   Lun 28 Déc 2015 - 18:25

Citation :
Israël prévoit de construire plus de 55.000 logements dans des colonies (ONG)


AFP 28/12/2015


Israël tente de relancer et d'étendre des plans de construction de logements en Cisjordanie occupée, notamment à proximité de Jérusalem dans une zone ultra-sensible du territoire palestinien, affirme lundi l'ONG anticolonisation La Paix Maintenant.

L'organisation israélienne, qui se base sur des informations communiquées par le gouvernement, explique que les autorités cherchent à construire plus de 55.000 logements dans des colonies, dont plus de 8.300 dans la zone dite E1 entre Jérusalem et la colonie de Maalé Adoumim, au nord-est de la Ville sainte.

Les Palestiniens accusent Israël d'avoir pour but de couper en deux la Cisjordanie en tentant de créer une continuité territoriale, via les constructions dans la zone E1, entre Jérusalem et Maalé Adoumim, et d'enterrer ainsi de facto la possibilité d'un Etat palestinien.

Au total, le ministère israélien du Logement cherche à construire 55.548 nouveaux logements en Cisjordanie, dans des colonies existantes et dans deux nouvelles colonies, selon le rapport de La Paix Maintenant.

"La zone de (la colonie de) Maalé Adoumim et de E1 est l'une des plus sensibles quant il s'agit d'évoquer les chances d'arriver à la solution à deux Etats", palestinien et israélien, écrit La Paix Maintenant dans son rapport. "C'est pour cela, qu'à chaque fois qu'un dirigeant israélien essaye de relancer les plans (de construction) de E1, la communauté internationale les condamne fermement".

"Les plans d'Israël d'étendre son entreprise de colonisation et d'étrangler le peuple palestinien et sa terre conduisent à la fin d'une solution à deux Etats", a estimé Hanane Achraoui, membre de la direction palestinienne, réagissant au rapport.

La communauté internationale considère la colonisation israélienne comme illégale et y voit le premier obstacle à la paix. Actuellement, près de 400.000 colons vivent en Cisjordanie, ainsi que 200.000 autres à Jérusalem-Est, la partie palestinienne de la Ville sainte occupée et annexée par Israël, ce que la communauté internationale condamne.

En 2013, face aux pressions internationales, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait opposé son veto à la construction de 1.200 logements en zone E1 mais La Paix Maintenant révèle que le ministère du Logement a mandaté des architectes pour qu'ils présentent de nouveaux plans.

Début décembre, le secrétaire d'Etat américain John Kerry estimait que "la multiplication des colonies qui se poursuit pose de sérieuses questions sur les intentions d'Israël sur le long terme et rend la séparation des Palestiniens plus difficile encore".
Le ministère du Logement n'était pas immédiatement joignable pour commenter ces informations.

http://www.lorientlejour.com/article/962255/israel-prevoit-de-construire-plus-de-55000-logements-dans-des-colonies-ong.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17000
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..   Mar 29 Déc 2015 - 15:05

Citation :
Israël/corruption : peine de prison ferme mais réduite confirmée en appel pour l'ex-Premier ministre Olmert


AFP 29/12/2015


La Cour suprême d'Israël a confirmé mardi une peine de prison ferme de 18 mois pour corruption contre l'ancien Premier ministre israélien Ehud Olmert qui deviendra le premier chef de gouvernement à être emprisonné dans son pays.
Ehud Olmert, 70 ans et Premier ministre de 2006 à 2009, avait été condamné à six ans de prison ferme en première instance pour deux chefs d'accusation de corruption liées à un énorme projet immobilier.

Mardi, la Cour suprême l'a acquitté d'une de ces accusations et a réduit sa peine à 18 mois de prison dans la deuxième, selon le verdict que l'AFP a pu consulter.
"M. Olmert a été acquitté de l'accusation d'avoir reçu 500.000 shekels (117.150 euros) de pots-de-vin", indique le verdict rendu par cinq juges mais il a été "condamné à l'unanimité pour avoir reçu un pot-de-vin de 60.000 shekels (14.060 euros)". A l'époque des faits M. Olmert était maire de Jérusalem. Il devra se présenter le 15 février aux autorités afin d'entamer sa période de détention.

Visé par des enquêtes depuis des années, l'ancien avocat d'affaires, grand amateur de costumes chics, de cigares, de football, de bonne chère et de voyages à l'étranger avait semblé échapper à toute condamnation. Mais en mai 2014, un tribunal l'avait condamné en première instance à six ans de prison pour corruption, marquant le début de sa descente aux enfers.

Ancien membre du Likoud, le parti de droite de l'actuel Premier ministre Benjamin Netanyahu, avant de rejoindre le centre droit, M. Olmert avait renoncé à se présenter aux primaires de son parti, Kadima, ouvrant la voie à l'accession au pouvoir de M. Netanyahu, qui dirige Israël depuis.

http://www.lorientlejour.com/article/962392/israel-corruption-peine-de-prison-ferme-mais-reduite-confirmee-en-appel-pour-lex-premier-ministre-olmert.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17000
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..   Dim 3 Jan 2016 - 16:40

Citation :
Deux Israéliens comparaissent pour le meurtre d'une famille palestinienne


AFP 03/01/2016


Deux Israéliens ont commencé à comparaître dimanche devant un tribunal près de Tel-Aviv en vue de leur inculpation dans l'affaire du meurtre d'une famille palestinienne en juillet en Cisjordanie occupée, a constaté une journaliste de l'AFP.

Dans le palais de justice de Lod, près de Tel-Aviv, des proches de la famille Dawabcheh et ceux des suspects attendaient nerveusement à quelques mètres les uns des autres la fin de l'audition.
Selon les médias israéliens, l'un des suspects devrait être inculpé de meurtre et le deuxième, un mineur, de complicité de meurtre pour avoir provoqué l'incendie criminel dans lequel a péri le 31 juillet un bébé palestinien de 18 mois, Ali Dawabcheh. Ses parents, Saad et Riham, avaient succombé par la suite à leurs blessures. De la famille n'a survécu qu'un enfant de quatre ans, Ahmad, grièvement brûlé et toujours hospitalisé.
D'autres suspects devaient également être inculpés pour d'autres actes de "terrorisme aggravé contre des Arabes et leurs biens", a indiqué samedi le ministère israélien de la Justice.

Les services de sécurité israéliens ont annoncé début décembre l'arrestation d'extrémistes juifs liés à l'incendie ayant décimé la famille Dawabcheh.
L'attaque meurtrière avait profondément choqué les Palestiniens. Elle a aussi suscité une large réprobation parmi les Israéliens et réveillé les démons de la violence juive dans un climat déjà tendu. La semaine dernière, le ministre israélien de la Défense Moshé Yaalon avait assuré que des inculpations contre les "terroristes juifs" à l'origine de l'incendie de Douma étaient proches.

Le 31 juillet avant l'aube, des individus avaient lancé des engins incendiaires à l'intérieur de la petite maison où les Dawabcheh dormaient les fenêtres ouvertes. Des inscriptions retrouvées sur place et des témoignages ont immédiatement désigné comme responsables des extrémistes juifs, peut-être venus des colonies sauvages voisines, c'est-à-dire des implantations illégales non seulement au regard du droit international, mais aussi des lois israéliennes.

http://www.lorientlejour.com/article/962912/deux-israeliens-inculpes-pour-la-mort-de-trois-palestiniens.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..   Aujourd'hui à 23:22

Revenir en haut Aller en bas
 
Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 20 sur 22Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21, 22  Suivant
 Sujets similaires
-
» Economie du livre et des autres formes d’édition
» economie d'eau, alimentation d'une habitation à partir d'un puits
» Il n'y a pas de petite economie !!!
» SOLUTIONS POUR ECONOMIE DE CARBURANT
» Conflit israélo-palestinien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: