Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19546
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..   Dim 5 Mar 2017 - 13:06

Citation :
Netanyahu veut convaincre Poutine d'empêcher l'Iran de s'installer en Syrie


AFP 05/03/2017


Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a affirmé dimanche qu'il allait tenter de convaincre jeudi à Moscou le président russe Vladimir Poutine d'empêcher une présence militaire iranienne permanente en Syrie.

"L'Iran tente de s'établir de façon permanente en Syrie au travers d'une présence militaire terrestre et maritime et d'ouvrir progressivement un front sur le plateau du Golan", en partie occupé par Israël, a affirmé le chef du gouvernement lors du conseil des ministres.
"Je ferai part au président Poutine jeudi à Moscou de l'opposition ferme d'Israël à une telle possibilité", a ajouté le Premier ministre, selon un communiqué de son bureau.

Israël a conquis durant la guerre de juin 1967 une partie du Golan syrien avant d'annexer 1.200 km2 de cette région en 1981. Cette annexion n'est pas reconnue par la communauté internationale, qui considère toujours le territoire comme syrien. Environ 510 km2 restent sous contrôle syrien.

Les responsables israéliens dénoncent régulièrement la présence de militaires notamment des Gardiens de la Révolution iraniens en Syrie et des combattants du Hezbollah libanais, allié de Téhéran, aux côtés des forces du régime de Bachar el-Assad.

L'Iran est considéré comme l'ennemi numéro par l'Etat hébreu et Israël et le Hezbollah s'étaient livrés une guerre meurtrière à l'été 2006.

Par ailleurs, M. Netanyahu a dit espérer parvenir avec M. Poutine à de nouveaux "arrangements pour éviter des frictions possibles entre nos forces, comme nous l'avons fait jusqu'à présent".
Il faisait allusion à une coordination militaire entre les pays conclue l'an dernier pour éviter des affrontements entre avions russes et israéliens dans l'espace aérien syrien.

La Russie soutient militairement le régime de Bachar el-Assad, en menant notamment des raids aériens contre des groupes armés luttant contre les forces gouvernementales.
L'an dernier, Benjamin Netanyahu avait admis, pour la première fois, qu'Israël avait attaqué des dizaines de convois d'armes en Syrie destinés au Hezbollah.

https://www.lorientlejour.com/article/1038738/netanyahu-veut-convaincre-poutine-dempecher-liran-de-sinstaller-en-syrie.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19546
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..   Dim 19 Mar 2017 - 19:17

Citation :
Israël menace de détruire les systèmes syriens de défense aérienne


AFP 19/03/2017


Le ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman a prévenu dimanche que l'aviation israélienne détruira les systèmes syriens de défense aérienne si l'armée de Bachar el-Assad tire à nouveau des missiles contre des avions israéliens en opération en Syrie.

"La prochaine fois que les Syriens utilisent leurs systèmes de défense aérienne contre nos avions, nous les détruirons sans la moindre hésitation", a averti M. Lieberman dans une déclaration à la radio publique.

Le ministre a lancé cette mise en garde à la suite d'un raid aérien israélien mené vendredi en Syrie contre un transfert d'armes destinées, selon Israël, au Hezbollah. Cette attaque a provoqué en riposte un tir de missile syrien contre un des avions israéliens, mais ce missile a été intercepté. L'armée syrienne a affirmé avoir abattu un avion israélien et en avoir atteint un deuxième, ce qu'Israël a réfuté. Il s'agit du plus sérieux accrochage entre les deux pays voisins depuis le début du conflit en Syrie en mars 2011.

"A chaque fois que nous repérerons des transferts d'armes de Syrie vers le Liban nous agirons pour les empêcher. Sur ce sujet il n'y aura aucun compromis", a ajouté le ministre de la Défense. "Les Syriens doivent comprendre qu'ils sont tenus pour responsables de ces transferts d'armes au Hezbollah et que tant qu'ils continueront à les permettre, nous ferons ce que nous devons faire", a également souligné M. Lieberman. "Je répète que nous ne voulons pas nous mêler de la guerre civile en Syrie ni provoquer une confrontation avec les Russes, mais la sécurité d'Israël prime tout", selon M. Lieberman.

Israël et la Syrie restent officiellement en état de guerre depuis des dizaines d'années. Les relations sont d'autant plus tendues que le régime syrien est soutenu dans sa bataille contre les rebelles par le Hezbollah et l'Iran, deux grands ennemis d'Israël.

https://www.lorientlejour.com/article/1041573/israel-menace-de-detruire-les-systemes-syriens-de-defense-aerienne.html
Revenir en haut Aller en bas
bens.othman
Lieutenant
Lieutenant
avatar

messages : 735
Inscrit le : 29/03/2016
Localisation : France
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..   Jeu 23 Mar 2017 - 23:28

Citation :

Israël s'attribue des régions gazières revendiquées par le Liban



Le gouvernement israélien a décidé de manière unilatérale d'annexer à sa zone économique exclusive des régions côtières litigieuses de la Méditerranée où se trouvent d'immenses réserves de pétrole et de gaz.

Ces zones sont revendiquées par le Liban voisin, qui estime qu'il a également le droit d'exploiter les gisements qui s'y trouvent. Conformément à la législation internationale, leur appartenance à Tel-Aviv ou à Beyrouth n'est toujours pas déterminée mais Israël a déjà commencé à toucher les premières recettes de leur exploitation, alors que le Liban reste à l'écart.

Les autorités israéliennes ont pris cette décision après l'échec des négociations avec les représentants libanais sous la médiation des USA, rapportent les médias arabes.

Les relations déjà tendues entre Tel-Aviv et Beyrouth se sont aggravées en 2009 quand la compagnie américaine Noble Energy a annoncé la découverte en Méditerranée du gisement Tamar. Fin 2010, cette même compagnie a découvert le gisement Léviathan puis le gisement Tanin en 2012. Le volume total de gaz découvert est estimé à près de 800 milliards de mètres cubes, et le gaz non découvert pourrait représenter jusqu'à plusieurs milliers de milliards de mètres cubes.
De telles richesses naturelles promettent des revenus très importants à celui qui les exploitera. Or il s'est avéré impossible d'en déterminer le propriétaire à cause du litige entre Israël et le Liban sur la démarcation des frontières maritimes.

« Le Liban a envoyé à l'Onu des cartes en présentant le traçage correct des frontières maritimes. Mais Israël s'y est opposé et a illégalement élargi sa zone économique exclusive, annexant de facto les gisements. Le Liban s'est adressé à l'Onu et aux États-Unis pour qu'ils fassent pression sur Israël et l'obligent à démarquer les frontières maritimes mais rien n'a été fait à ce jour. De facto, Tel-Aviv s'est emparé des zones pétrolières et gazières », explique le politologue libanais Amid Hoteit, général à la retraite.
Et d'ajouter: « Israël n'aurait jamais osé agir ainsi s'il n'avait senti derrière lui le plein soutien des USA, y compris dans le cadre du Conseil de sécurité des Nations unies. »

Pendant ce temps Tel-Aviv a déjà commencé à tirer des bénéfices de l'exploitation des gisements. Comme l'a annoncé début mars la compagnie Delek Drilling, membre du consortium chargé de l'exploitation des gisements gaziers à proximité du littoral israélien, les exportations de gaz ont déjà commencé en janvier vers les compagnies jordaniennes Arab Potash et Jordan Bromine, qui ont signé en 2014 un accord de 15 ans sur l'importation de 2 milliards de mètres cubes de gaz. Pendant ce temps, Beyrouth reste sur la touche.

https://fr.sputniknews.com/presse/201703231030587231-israel-liban/

_________________
" Ceux qui veulent aller vers l'avenir et voir l'avenir doivent avoir la mémoire longue "
Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6531
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..   Dim 30 Avr 2017 - 7:45

Citation :

Lieberman critiqué pour ses propos contre Pyongyang qui met en garde en Israël


.29/04/2017


Des ministres israéliens ont critiqué samedi soir le ministre de la Défense, Avigdor Lieberman, pour avoir entraîné Israël dans une guerre de mots avec la Corée du Nord, l'accusant de mettre en péril la sécurité du pays, a rapporté la radio Kol Israel.

Selon les ministres, dont les noms n'ont pas été révélés par la radio, Lieberman devrait "parler moins" et se concentrer davantage sur le maintien de la sécurité nationale.

"Nous n'avons rien à faire avec la Corée du Nord, alors pourquoi se précipiter sur elle?", a déclaré un ministre. "N'avons-nous pas assez d'ennemis?"

Plus tôt dans la semaine, Lieberman a déclaré au site israélien Walla que le président coréen Kim Jong-un, "ce fou, était le plus grand allié d'Assad et de l'Iran", et qu'il y a "un axe direct depuis la Corée du Nord en passant pas l'Iran jusqu'en Syrie et le Hezbollah... et le seul but de ces gens-là est de destabiliser le monde entier".

"Il s'agit d'une bande d'extrêmistes fous", a-t-il encore insisté, précisant que "toute crise nucléaire aura des conséquences sur le monde entier".

Cette diatribe contre Pyongyang a suscité également les critiques de nombreux politiciens israéliens à l'égard de Lieberman.

"Le 'ministre des Conférences' parle de manière irresponsable sur la Corée du Nord. Et il n'y a pas de Premier ministre qui surveille les jacassements et les postures des ministres", a déclaré l'ancien ministre de la Défense Moshe Yaalon sur Twitter.

De son côté, la Corée du Nord a menacé de punir Israël et accusé le Liberman d'avoir fait des déclarations "éruptives et malveillantes" qui ont insulté son chef et la nation asiatique.

"Notre message constant consiste à punir sans pitié ceux qui offensent la dignité de notre dirigeant", a déclaré le communiqué.

"Nous demandons à Israël de réfléchir à deux fois aux implications de sa campagne de diffamation contre nous", poursuit le texte.

Le ministère a également reproché à Israël d'être "le seul pays à détenir de manière illégale des armes nucléaires sous les auspices des États-Unis".

"C'est un stratagème cynique que de s'en prendre à la Corée du Nord afin d'échapper aux accusations de la communauté internationale, alors qu'(Israël) s'oppose à la paix au Moyen-Orient, occupe des territoires arabes et participe à des crimes contre l'humanité", a-t-il encore indiqué.

Pyongyang a ajouté que "la Corée du Nord, qui défend l'indépendance, la justice et la paix, soutient la lutte des Palestiniens afin qu'ils puissent obtenir des droits légitimes, notamment la libération des territoires occupés et la création d'un Etat palestinien avec 'Al Quds' (Jérusalem en arabe) pour capitale".

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19546
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..   Mer 24 Mai 2017 - 22:29

Citation :
Israël annonce une aide américaine supplémentaire, après les ventes d'armes à Riyad


AFP 24/05/2017


Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annoncé mercredi une aide militaire supplémentaire américaine de 75 millions de dollars, après la visite de Donald Trump et l'annonce d'une vente massive d'armes par les Etats-Unis à l'Arabie saoudite qui inquiète en Israël.

A l'occasion de la visite de M. Trump lundi et mardi en Israël, "les Etats-Unis nous ont promis de maintenir l'avantage (militaire) qualitatif au Proche-Orient", a dit M. Netanyahu, cité par ses services.

"Il y a trois jours, les Etats-Unis ont ajouté 75 millions de dollars supplémentaires à l'aide au programme de défense antimissile", a-t-il dit, sans détailler à quoi cette somme était affectée précisément et avec quelle périodicité.

En septembre 2016 et malgré l'animosité entre le prédécesseur de M. Trump, Barack Obama, et M. Netanyahu, les deux grands alliés américain et israélien s'étaient entendus pour augmenter à 38 milliards de dollars l'assistance militaire américaine pour la période 2019-2028, au lieu de 30 milliards de dollars pour la période 2009-2018.
Il s'agissait de l'aide militaire bilatérale la plus généreuse de l'histoire des Etats-Unis.

D'après la Maison Blanche, 33 milliards de dollars financeront l'achat d'équipements de défense et cinq milliards seront affectés au financement du Dôme de fer (Iron Dome), un système d'interception par des missiles de projectiles à courte et moyenne portée.

La rallonge annoncée par M. Netanyahu survient alors que la Maison Blanche a annoncé samedi des contrats de ventes d'armements de 110 milliards de dollars à l'Arabie saoudite, à l'occasion de la visite de M. Trump dans ce pays.

La Maison Blanche a parlé de "l'accord d'armement le plus important de l'histoire des Etats-Unis". Il vise en premier lieu à faire face aux "menaces" iraniennes, a dit l'administration américaine.

Inquiétude en Israël

Pour la première fois, un haut responsable israélien a ouvertement exprimé sa préoccupation.
"Je ne suis jamais tranquille devant aucune course à l'armement, et l'énorme acquisition faite par les Saoudiens n'ajoute certainement pas à ma tranquillité", a dit à la radio militaire le ministre de la Défense Avigdor Lieberman.

Israël est considéré comme la première puissance militaire du Proche-Orient et la seule détentrice de l'arme nucléaire.

M. Lieberman a dit avoir communiqué sa préoccupation au conseiller américain à la sécurité nationale, le général HR McMaster.
"Je ne suis pas tranquille devant la course aux armements en cours dans tout le Proche-Orient. Il n'y a pas que les Saoudiens, mais aussi les Emirats, les Qataris, les Iraniens, tout le monde achète des armes", a dit M. Lieberman.
"Rien qu'en 2016, les contrats d'armement ont atteint 215 ou 216 milliards de dollars au Proche-Orient, ce qui n'est pas rien", a-t-il dit.
"Nous suivons ces développements et nous avons les moyens de faire face", a prévenu le ministre israélien de la Défense.

La préoccupation israélienne a visiblement été abordée lors de la visite de M. Trump en Israël.
Lors de ses discussions avec M. Netanyahu, M. Trump "a souligné l'engagement inaltérable des Etats-Unis à assurer la sécurité d'Israël et à maintenir l'avantage militaire qualitatif d'Israël", a indiqué la Maison Blanche dans un communiqué.

Au cours de son séjour au Proche-Orient, M. Trump a appelé de ses vœux à plusieurs reprises à la formation d'une coalition de pays arabes contre l'Iran et l'extrémisme, et souligné qu'une convergence d'intérêts pourrait favoriser un rapprochement avec Israël.

Israël n'a pas de relations officielles avec la plupart des pays arabes, dont l'Arabie saoudite, mais s'inquiète comme cette dernière de l'influence grandissante de l'Iran dans la région.

https://www.lorientlejour.com/article/1053587/israel-annonce-une-aide-americaine-supplementaire-apres-les-ventes-darmes-a-ryad.html
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2991
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..   Mer 24 Mai 2017 - 23:10

aide américaine à Israël, ou comment l'Arabie Saoudite soutient financièrement Israël...

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
Cherokee
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1610
Inscrit le : 25/11/2008
Localisation : Hna & Lhih
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..   Jeu 25 Mai 2017 - 15:14

c'est une honte toutes ces sommes dilapidées par les Saouds..
et l'autre avigdor qui se dit "preoccupé" par la course a l'armement , comme si ces armes allaient finir dans les mains des iraniens ou du Hezb
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19546
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..   Ven 2 Juin 2017 - 0:03

Citation :
Riyad : des contrats qui inquiètent Tsahal


1 juin 2017/Actualité Stratégie et politique


Les militaires israéliens n’ont pas apprécié d’être réduits au silence à propos des méga-contrats d’armes conclus par Donald Trump lors de sa visite en Arabie Saoudite. Pour ménager les susceptibilités du président américain, Benjamin Netanyahu a ordonné à l’état-major et au ministère de la Défense d’adopter le profil le plus bas possible, et le Premier ministre s’est refusé à appeler l’AIPAC, le puissant lobby pro-israélien au Congrès.

Les responsables de l’armée sont particulièrement inquiets de la fourniture des premiers F-15SA, le dernier modèle équipé de radar AESA. Ce radar, qui a été conçu pour les F-35 et les F-22, deux appareils furtifs, n’est construit que par un nombre très limité d’entreprises dans le monde, dont l’israélien ELTA Systems. Les F-15 SA ne sont pas inclus dans les contrats de 110 milliards de dollars annoncés par Donald Trump à Riyad. Ils font partie d’un contrat précédent qui était en discussion depuis 2011 et qui devait être conclu en 2014-2015. Une vente retardée à la suite des pressions exercées à Washington par Benjamin Netanyahu, qui refusait que ces radars ainsi que des missiles air-sol capables de détruire des systèmes de défense soient fournis à l’Arabie Saoudite. En 2013, Barack Obama avait accepté de fournir des F-15 sans les équipements controversés.

Mais depuis l’arrivée de Donald Trump, Benjamin Netanyahu marche sur les œufs. Si bien que le contrat qui avait été préparé et retardé sous Barack Obama va être appliqué sous Donal Trump ! L’aviation saoudienne va être équipée de 152 F-15 dotés des nouveaux radars. Le Qatar a obtenu 72 F-15. Et les Emirats Arabes Unis deux escadrilles du dernier modèle de F-16, plus sophistiqué que ceux dont dispose l’Etat hébreu. Malgré tout, Israël est resté quasiment muet sur ces ventes qui pourraient, à terme, selon des responsables du ministère de la Défense, mettre en cause «l’avantage qualitatif» dont jouit Israël face aux pays arabes.

Dans le passé, l’Etat hébreu n’avait pas hésité à s’opposer à des ventes d’armes jugées «dangereuses». Les messages étaient directement transmis par quatre canaux. Le premier concerne l’unité de planification de l’armée israélienne placée sous l’autorité du directeur général du ministère de la Défense, et du côté américain le Pentagone ainsi que le Département d’Etat. Le deuxième canal passe par le bureau du Premier ministre et la Maison-Blanche ainsi que le Conseil de sécurité nationale américain. Le troisième canal est assuré par le ministère israélien de la Défense avec le secrétariat américain à la Défense et le Conseil de sécurité.

Le quatrième canal implique l’ambassade d’Israël à Washington et le Congrès. «Dans le cas présent, le problème c’est que le bureau du Premier ministre et l’ambassade à Washington qui dépend directement de lui, Benjamin Netanyahu étant également ministre des Affaires étrangères, n’ont consulté personne, privilégiant le court terme pour ne pas gêner Donald Trump. Un jour peut-être nous risquons de payer le prix de ce choix», déplore avec amertume un responsable du ministère de la Défense.

http://www.ttu.fr/riyad-contrats-inquietent-tsahal/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..   

Revenir en haut Aller en bas
 
Israel:Economie, contrats d’armements, R&D, coopération militaire..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 24 sur 24Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24
 Sujets similaires
-
» Economie du livre et des autres formes d’édition
» economie d'eau, alimentation d'une habitation à partir d'un puits
» Il n'y a pas de petite economie !!!
» [Les différents armements dans la Marine] Pour changer, si l'on parlait canons...
» SOLUTIONS POUR ECONOMIE DE CARBURANT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: