Royal Moroccan Armed Forces

Royal Moroccan Armed Forces Royal Moroccan Navy Royal Moroccan Air Forces Forces Armées Royales Forces Royal Air Marine Royale Marocaine البحرية الملكية ال
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Armées de la République centrafricaine

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25184
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Dim 5 Aoû 2018 - 17:25

Citation :
Ngrebada Firmin

Béréngo le 4 aout 2018: "Le peuple centrafricain compte sur vous" a déclaré le Professeur Faustin Archange Touadera à l'occasion de la cérémonie de la fin de formation de 500 éléments des FACA formés par les instructeurs russes.
Textes et photos. Service de presse de la Présidence de la République.


PHOTOS:
 
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25184
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Lun 6 Aoû 2018 - 16:45

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25184
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Mar 7 Aoû 2018 - 21:40

Citation :
La Renaissance


LES ÉTATS UNIS OFFRENT 57 VÉHICULES AUX FORCES ARMÉES CENTRAFRICAINES
Les longues et multiples crises militaro politiques ont affaibli les forces de défense et de sécurité de la République Centrafricaine. Depuis le retour à l’ordre constitutionnel, le Président de la République Son Excellence Professeur Faustin Archange Touadera ne ménage pas ses efforts pour faire des Forces Armées Centrafricaines un outil de défense de la souveraineté de son pays et des institutions républicaines. Grâce à une offensive diplomatique couplée aux nombreux plaidoyers auprès des pays amis et partenaires, les Forces Armées centrafricaines retrouvent petit à petit le chemin de leur devoir régalien qui est de protéger le peuple et l’intégrité du territoire.
En soutien aux efforts du Gouvernement dans la tâche difficile de la reconstruction des forces de défense, le Gouvernement américain a offert ce matin 57 véhicules aux Forces Armées Centrafricaines.
Pour le Chargé d’Affaire Américain David Brown, ce geste est une contribution des États unis à la stabilisation, la prospérité et la sécurisation de la RCA. « Nous reconnaissons que la paix et la stabilité sont essentielles à la prospérité de la Centrafrique à court et à long terme. Les États unis et la RCA ont tous l’intérêt à soutenir la prospérité et la sécurité dans la région »
Dans son allocution de circonstance Mme Marie Noëlle Koyara, ministre de la Reconstruction des Armées s’est réjouis de l’excellence des relations entre la RCA et les USA pour leurs nombreuses actions en faveur du maintien de la paix et du retour de la sécurité. « Qu’il me soit permis de me féliciter de l’excellence des relations entre notre pays et les États Unis d’Amérique soutenue par de nombreux gestes de solidarité dans cette période de sortie de crise et au nombre desquels nous situons la cérémonie de ce matin »
Madame Koyara a ajouté que ce don est une marque de confiance et du soutien du Gouvernement américain à l’endroit du gouvernement centrafricain« Cet appui vient concrétiser les promesses américaines de continuer à soutenir le gouvernement et réaffirme la volonté de ce pays de travailler avec les autorités pour la reconstruction de l’armée centrafricaine »
Ce don d’une valeur de 8.500.000 USD est composé de 57 véhicules dont 42 pick-up Toyota Hilux équipés des matériels de communication, 6 camions Renault destinés au transport du matériel et des fournitures. Neuf camions citerne qui seront livrés dans quelques jours boucleront la liste de ces 57 véhicules offerts par le Gouvernement américain.
Les États unis vont également construire un garage au profit de l’armée. Ils vont réhabiliter le centre de santé militaire et l’approvisionner pour accueillir les militaires en fonction ou en retraite, les orphelins et veuves des militaires ainsi que la population environnante dans le cadre des activités civilo militaires et enfin construire quelques armureries.
Tout en saluant cet engouement de tous les partenaires dans l’assistance qui est apportée aux FACA, Madame Koyara a déclaré que beaucoup reste à faire. Elle a lancé un appel aux amis de la RCA qui ont validé le plan de la défense nationale qui leur a été présenté lors de la table ronde du mois de juillet « Je saisis donc cette occasion pour lancer un appel à une plus forte mobilisation à la mise en œuvre du plan de défense présenté lors de la table ronde du mois de juillet.
Enfin le Président Touadera a remercié chaleureusement les autorités américaines au nom du peuple centrafricain pour leur soutien en faveur de la reconstruction des Forces Armées Centrafricaines. Le numéro un centrafricain a annoncé que ces outils de travail devront être automatiquement déployés avec des troupes à Bangassou, Sibut, Dékoa, Bambari et d’autres zones de déploiement immédiat


PHOTOS:
 
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25184
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Mer 8 Aoû 2018 - 20:19

Citation :
UN Mission in the Central African Republic MINUSCA

Déploiement des FACA á Bangassou


Une unité des Forces armées centrafricaine (FACA), composée d’une centaine de soldats est déployée à Bangassou, ville située à plus de 700 km
de la capitale Bangui, dans le Sud – Est de la Centrafrique. Déployé depuis le 18 Juin 2018 dans le cadre du renforcement de l’autorité de l’Etat,
les FACA, aux cotés des casques bleus de la MINUSCA, organisent régulièrement des patrouilles dans la ville, longtemps en proie aux conflits
armées, afin d' assuré la sécurité des populations civiles.

 

PHOTOS:
 
Photos: UN/MINUSCA - Hervé Serefio
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25184
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Mer 8 Aoû 2018 - 22:35

Citation :
08 Aug

RCA : les cadres du Bataillon Amphibie à l’école des formateurs




La collaboration entre le Bataillon Amphibie et l’armée française n’est plus à prouver et devient une véritable histoire de Fraternité et d’Amitié indéfectible. Nous l’avions à mainte reprise tambouriné ici, depuis près de deux mois, nous avions mis l’accent sur la formation de séries de dix militaires du Bataillon Amphibie. En effet, dans le cadre d’une relation bilatérale avec la bénédiction de l’EUTM RCA, la France procède à des séries de formation et de multiples dons à l’endroit de plus de 500 militaires qui constituent le Bataillon. L’objectif est d’aider le bataillon amphibie à mener à bien ses deux principales missions à savoir : participer à la défense du territoire par le contrôle de la frontière fluviale et intervenir au profit de toute personne en difficulté sur le fleuve (noyade, incendie, etc). Il est inutile de préciser encore que ceci contribue également à la refondation de l’armée centrafricaine.

Après que deux vagues de dix stagiaires aient suivis la formation réalisée par des instructeurs français, il y a plus de deux mois déjà, le 25 juillet 2018, le Bataillon Amphibie FACA a franchi une étape supplémentaire dans le chemin de l’excellence. Les soldats centrafricains de marine ont en effet été au cœur d’une cérémonie visant à clôturer une formation spécialisée de deux semaines. Durant les deux semaines, les cadres du bataillon Amphibie du Commandant Wakoro BONGO ont reçu l’instruction dispensée avec l’aide de spécialistes de l’armée française venus tout spécialement pour partager leur expérience avec leurs camarades centrafricains. Les stagiaires du grade de lieutenant à caporal-chef ont suivi avec assiduité les cours de formation à l’exercice de l’autorité (FEXA) et de combat, du niveau de chef de section et de chef de groupe, avec un effort sur la pédagogie et les ordres. La cérémonie militaire, qui a eu l’honneur d’être placée sous la présidence du Commandant Terya Cyriaque de l’Etat-major des Armées, s’est déroulée selon l’agenda suivant : revue des troupes par Monsieur le Commandant aux rythme de la musique des Forces armées centrafricaines, lecture de l’Ordre du Jour, discours de l’autorité militaire présidant la cérémonie, remise des diplômes aux stagiaires, remise de souvenir aux instructeurs, adresse de l’attaché militaire français. Parmi les stagiaires, assidus et motivés, deux sous-officiers particulièrement méritants ont été mis à l’honneur pour leurs performances.

Unité chargée de la surveillance côtière et du secours à victime menacée de noyade en étroite collaboration avec la gendarmerie fluviale et la police des frontières, elle compte plus de 500 hommes et femmes passionnés par leur métier. Ceux-ci iront bientôt suivre la formation délivrée par la Mission d’Entrainement de l’Union Européenne (European Union Training Mission) pour la reconstruction de FACA républicaines, inclusives, professionnelles et surtout modernes.

On verra bientôt le Bataillon Amphibie, fort de cette expérience et de son cursus de formation au sein du programme de l’Union Européenne, alliée à la valeur de ses hommes, commandés par des chefs expérimentés, mus par un esprit de corps solide, sillonner l’Oubangui sur leurs vedettes, portant haut le drapeau centrafricain, suivant leur devise : Discipline, Régularité, Succès.

http://le-tambourin.over-blog.com/2018/08/rca-les-cadres-du-bataillon-amphibie-a-l-ecole-des-formateurs.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25184
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Mer 8 Aoû 2018 - 22:50

Citation :
Le Tambourin

La semaine exceptionnelle des FACA continue avec le don de la Chine

Après les séries de dons de la France la semaine dernière, le don de véhicules des Etats-Unis le lundi dernier, c’est au tour de la Chine de remettre des véhicules aux FACA. La cérémonie de la remise a lieu aujourd'hui au camp BSS en présence du chef d’Etat Centrafricain, des membres du gouvernement, des autorités militaires centrafricaines.
La chine par l’entremise de la société « Poly-technologie », a remis 70 véhicules pour la mobilité des FACA dans différents corps de l’armée. En effet le don est constitué de camions pour le transport de troupes, de camions citerne, de remorques citerne, des ambulances, de véhicule blindé léger, de 4x4 Humvee non blindés, camion à porte échelle pour les pompiers, des engins de génie militaire, des embarcations fluviales et des séries de pièces de rechange. Le don est estimé à 15 million de dollars soit 7 milliards 500 million de franc CFA.
Logiquement cette semaine devrait redonner de l’espoir au peuple centrafricain qui ne rêvait que du redéploiement de l’armée centrafricaine sur la scène sécuritaire du pays. petit à petit ce rêve commence à devenir réalité!


PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25184
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Jeu 9 Aoû 2018 - 19:55

Citation :
La Renaissance

Discours de Son Excellence
Faustin Archange TOUADERA,
Président de la République, Chef de l’État, Chef
Suprême des Armées
A
l’occasion de la fin de formation du Bataillon d'Infanterie Territoriale 2 par l’EUTM

----------------------

Bangui, le 09 Août 2018

Mesdames et Messieurs ;
C’est un réel plaisir pour moi de présider personnellement aujourd’hui la cérémonie de fin de formation des éléments des Forces Armées Centrafricaines, par la Mission Européenne de Formation Opérationnelle EUTM-RCA.
Elle marque un tournant décisif dans l’importante phase de remontée en puissance dans laquelle sont entrées les FACA depuis le retour de notre pays à la légalité constitutionnelle.
Cette cérémonie m’offre également l’heureuse opportunité, d’exalter la contribution de l’Union Européenne à la réorganisation des Forces Armées Centrafricaines, dont la capacité militaire a été entièrement détruite à la suite des crises militaro- politiques que le pays a traversées depuis quelques années.
Je voudrais donc, au-delà de l’engagement de l’EUTM-RCA, saluer la volonté des partenaires internationaux, de participer à la réhabilitation des Forces Armées Centrafricaines à travers des appuis multiformes et d’envisager la reconstruction de l’Armée après une période de grande turbulence.
La Fédération de Russie, après les mesures de dérogation accordées par le Conseil de Sécurité, a doté les FACA des équipements létaux à travers un programme d’instruction des Forces de Défense et de Sécurité.
Dans le cadre de nos accords avec le gouvernement américain, nous avons reçu des moyens logistiques composée de :
- Véhicules de transport de troupe et de patrouille ;
- Un lot de pièces de rechanges ;
- Un centre de formation en Anglais ;
- Et très bientôt un garage aux normes internationales ainsi q’un projet de construction de garnison à Bangassou pour une valeur de 15 millions de dollars, soit 7 milliards 500 millions de FCFA.
Dans le cadre d’un programme d’appui de la République Populaire de Chine à nos Forces de Défense et de Sécurité,
L’entreprise « Poly-Technology » de la République Populaire Chine en est à son troisième don constitué d’équipements létaux et non létaux d’une valeur de 15 millions de dollars soit 7 milliards 500 millions de FCFA.
La France qui nous a gratifié des véhicules de transports de troupes et équipements HCCA va nous appuyer dans la réhabilitation de la garnison de Bouar et fournira des matériels pour le Bataillon Amphibie.
La Belgique va fournir à notre Armée des groupes électrogènes pour appuyer les garnisons ainsi que des petits équipements.
L’Union Européenne nous a appuyé dans la réhabilitation des bâtiments du Ministère et l’État-major des Armées, mis en réseau le système de communication et a déjà mis à disposition du matériel d’un montant de 3 millions d’Euro pour la garnison de Bouar. Dans le cadre du 11e FED, d’autres moyens seront mobilisés.
Tous ces équipements ont permis de rendre opérationnels les différents Bataillons formés par l’EUTM, la Guinée Équatoriale, le Rwanda et d’autres pays africains.
Ces différents appuis marquent la disponibilité permanente de nos partenaires à nous accompagner dans le processus de réhabilitation de nos forces de défense.
Distingués Invités ;
Mesdames et Messieurs ;
Qu’il me soit permis d’évoquer la nécessité du processus de Démobilisation, Reconversion et Réintégration (DDRR) après les crises que le pays a connues.
En effet, le succès du Programme National de DDRR que nous avons lancé depuis l’année dernière avec l’appui des partenaires et qui a déjà permis l’intégration de 250 ex-combattants au sein des Forces Armées Centrafricaines, réside dans la volonté de ceux-ci d’adhérer à la culture de la paix et de rejoindre les structures de l’Etat, en respectant les règles en vigueur et la légitimité républicaine.
A ce titre, ils deviennent membres à part entière des Forces Armées et des soldats de la République.

La présence, des soldats de la République au lieu d’inspirer la crainte, doit plutôt rassurer nos concitoyens, car ils constituent à cet égard le dernier rempart contre les menaces pouvant mettre en péril la vie des populations.
Voilà pourquoi je voudrais du haut de cette tribune affirmer à l’intention des jeunes soldats issus du processus DDRR, qu’ils ne sont nullement en conflit avec leurs compagnons d’armes et encore moins avec les communautés de l’arrière-pays.
L’objectif recherché à travers le Programme DDRR vise à mettre un terme à l’instabilité politique, caractérisée par la désintégration de notre société, la faiblesse du niveau économique de nos populations et la fragilité de la situation sécuritaire.
Au regard de tous ces défis, je voudrais réaffirmer mon attachement au dialogue sur la base de la feuille de route de l’Union Africaine.
Cela étant dit, je voudrais exhorter les FACA quant à eux, à observer scrupuleusement en toutes circonstances les dispositions du Règlement Général de la Discipline au sein des Armées et à afficher un comportement exemplaire, en se montrant dignes de leur appartenance à l’Armée Centrafricaine en reconstruction.
Sachez également que la tenue militaire que vous arborez vous confère l’obligation de respecter les valeurs de la République, le respect de la valeur humaine, des couleurs et l’hymne de la nation.
Distingués Invités ;
Mesdames et Messieurs ;
Chers Compatriotes ;
La longue période de crise et d’instabilité dans laquelle nous avons vécu a été particulièrement éprouvante pour nos populations.
Certains d’entre nous y ont perdu la vie et les victimes, à juste raison, réclament justice et réparation, comme le témoignent les sessions criminelles dont les audiences sont retransmises par la radio nationale pour une large diffusion auprès du peuple.
Il s’agira aussi de mettre en place une justice transitionnelle. j’estime, pour ma part que la réconciliation nationale demeure le passage obligé après les déchirures survenues entre des communautés qui, pourtant, ont vécu en symbiose durant plusieurs décennies.
Dans ce registre, j’invite solennellement nos populations des régions de l’arrière-pays, à accueillir à bras ouverts, les FACA qui seront déployées dans le cadre de la mise en place d’une armée de garnison. Avec les Forces de Sécurité Intérieure, ils sont les premiers garants de la stabilité et de la sécurité et seront soutenues dans cette mission par les forces internationales qui nous appuient durant ces crises.

Distingués Invités ;
Mesdames et Messieurs ;

Sachant que la restauration d’un État passe nécessairement par la reconstruction de son Armée, je ne saurais terminer mon propos sans adresser mes remerciements les plus sincères à tous nos partenaires qui nous accompagnent dans ce long processus de reconstruction des Forces Armées Centrafricaines et leur action en faveur du maintien de la sécurité dans notre pays.
J’adresse ces remerciements particulièrement à l’EUTM-RCA pour sa contribution à la formation et la reconstruction des FACA.
Ces remerciements vont également à l’endroit de la MINUSCA qui a consenti d’énormes sacrifices dans l’accomplissement de son mandat et qui reste totalement disposée à nous accompagner dans le redéploiement de nos FACA.
Vive la solidarité Internationale !
Vive l’amitié entre les Peuples !
Vive la République !


PHOTOS:
 
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25184
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Ven 10 Aoû 2018 - 17:13



Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25184
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Ven 17 Aoû 2018 - 21:36

Citation :
UN Mission in the Central African Republic MINUSCA

Patrouille conjointe FACA et Casques Bleus de la MINUSCA

Après leur déploiement à Bangassou, dans la préfecture de Mbomou au Sud-Est de la Centrafrique, 150 éléments des Forces armées centrafricaines
( FACA ) travaillent en étroite collaboration avec les casques bleus de la Force de la MINUSCA. Des patrouilles conjointes se font au quotidien
dans la ville et ses périphéries pour rassurer et protéger la population, oeuvrant pour un retour définitif de la paix et l’autorité de l’Etat dans cette région.

Photos: UN/MINUSCA - Hervé Serefio



PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25184
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Mer 22 Aoû 2018 - 22:17

Citation :
Martial Pabandji Le Généreux — avec Rjpm-media Mayte et 21 autres personnes.

EXCLUSIVITÉ: Images de la signature de l’accord militaire entre la Fédération de la Russie 🇷🇺 et la République Centrafricaine 🇨🇫
Pour le Ministre de La Défense Centrafricaine Mme Marie Noëlle KOYARA, cet accord « va contribuer à renforcer nos liens en matière de Defense. Et Serguei CHOIGOU, Ministre russe de La Défense d’acquiescer: « le Centrafrique est un partenaire prometteur sur le continent africain. ». L’accord prévoit non seulement la formation des militaires centrafricains dans les écoles militaires russes mais aussi un aspect de défense et protection du territoire centrafricain ! La Russie assure depuis un an la sécurité du Président TOUADERA.
(Sources: Euronews et Agences russes).


Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25184
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Lun 27 Aoû 2018 - 18:41

Citation :
Centrafrique: 3 mercenaires tchadiens tués dans un affrontement avec les FACA dans la localité de Paoua

Publié le lundi 27 aout 2018 | Lepotentiel Centrafricain


© Autre presse par DR
Les Forces armées centrafricaines (FACA)



Bangui, Trois (3) mercenaires tchadiens ont été tués le 24 août dernier, dans la localité de PAOUA dans un affrontement qui les a oppose avec les Forces armées centrafricaines (FACA). Cet affrontement a lieu au moment où un nombre de six à sept mercenaires tchadiens franchissaient illégalement la frontière avec la RCA.

En effet, il s’agit des éléments des FACA qui avaient été formés par les instructeurs militaires russes, et déployés depuis quelques mois dans la localité de Paoua qui étaient dans une patrouille à 50 KM de la ville de Paoua à la frontière du Tchad qui sont tombés sur ces mercenaires qui étaient à bord des motos.

Outre les trois morts enregistrées suite à cet affrontement parmi ces mercenaires, 3 fusils d’assaut et 2 motos ont été saisies par les FACA tandis que les autres mercenaires ont réussi à s’enfuir dans la brousse.

Cet incident est un témoignage palpable que l’armée nationale commence a s’établir et qu’elle protège la population de l’intérieur du pays contre les menaces extérieures entretenues depuis fort longtemps par des bandits armés.

Il est a note que tout comme à Paoua la paix et sécurité reviennent à la satisfaction de la population, la ville de Bangassou située à l’Est du pays retrouve elle aussi le calme avec la présence des FACA formées par les instructeurs russes.

Herman THEMONA

http://news.abangui.com/h/64255.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25184
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Mar 4 Sep 2018 - 22:42

Citation :
EUTM RCA

Depuis une semaine l'EUTM-RCA a commencé à former le bataillon amphibie au centre de formation de Kassaï. Parallèlement, la formation continue avec le pilier éducation:
- Formation de moniteurs IST-C
- Formation Technique Élémentaire d’emploi des réseaux mobiles
- Stage de formation en renseignement
- Stage de gestion des ressources matérielles.
 




Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25184
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Mer 19 Sep 2018 - 21:15

Citation :
Ngrebada Firmin  


CÉRÉMONIE DE FIN DE FORMATION DES ÉLÉMENTS DE FORCES ARMÉES CENTRAFRICAINES A BERENGO.

La restructuration des Forces Armées Centrafricaines se poursuit au centre de formation de Berengo avec l’appui des instructeurs russes.
Pour la quatrième fois en une année, le Président de la République, Son Excellence Pr Faustin Archange Touadera a présidé au Centre d’instruction de Berengo, la cérémonie de fin de formation des éléments des Bataillons d’Infanterie Territoriale 1 et 3 par les instructeurs russes.

Dans son allocution, l’ambassadeur de la Fédération de Russie en Centrafricaine Sergei LEBANOV a déclaré que ces différentes formations témoignent de la volonté de la Russie d’accompagner la RCA dans son processus de réforme des Forces de Défenses et de Sécurité Intérieure. La République Centrafricaine et la Fédération de Russie, dit-il, ont une longue histoire de relation bilatérale qui est aujourd’hui aux beaux fixe. Selon ce dernier, la rencontre entre le Président TOUADERA et le ministre des Affaires Etrangères russes Sergei LAVROV a permis de réchauffer les relations entre ces deux pays. La rencontre du Président TOUADERA avec son homologue russe Vladimir Poutine lors de la Conférence Internationale Economique de Saint Petersburg a permis de mettre en place les bases d’une nouvelle relation.
L’ambassadeur russe a affirmé que la récente signature de l’accord de défense entre les deux pays offre la possibilité aux officiers et sous-officiers centrafricains de bénéficier de formations dans les écoles militaires russes.

Il a par ailleurs fait savoir que la relation entre la Russie et la RCA ne saurait se limiter à la coopération militaire, mais celle-ci se renforcera aussi dans le domaine économique, humanitaire et d’appui au dialogue politique. Car, dit-il , le développement socio-économique de la RCA ne sera impossible sans la garantie de la paix. Le diplomate russe a annoncé que la deuxième livraison des armes et des munitions des dons de la Fédération de Russie est en préparation, et sera faite une fois l’approbation du Conseil de Sécurité des Nations-Unies. Il n’a pas manqué de souligner que l’assistance russe aux autorités centrafricaines est dans le strict respect du droit international conforme aux efforts communs de la communauté internationale visant à la restructuration des forces de sécurité et de défense nationale en vue de leur transmettre une pleine responsabilité dans la protection des populations et des institutions de la République.

Le Chef d’Etat-major des Forces Armées Centrafricaine, le Colonel Zéphirin MAMADOU a pour sa part exprimé sa totale satisfaction pour le travail qui a été abattu au terme de cette formation. Pour le colonel MAMADOU, « il n’est pas superflu d’affirmer que la formation et l’entrainement des forces Armées Centrafricaines doivent se poursuivre afin de renforcer leurs capacités dans tous les domaines professionnels. Mais cela permet éventuellement à notre armée de mieux remplir les objectifs de notre stratégie de défense qui passe par la reconstruction de nos forces armées ».

Il a profité de cette occasion pour remercier au nom des FACA les efforts inlassables des partenaires russes au profit de la reconstruction et le relèvement de l’armée nationale dans le cadre du partenariat mis en place par le Chef d’Etat-major des Armées d’une part et aux vaillants soldats qui ont suivi de bout à bout cette formation d’autre part.

Dans l’interview accordée à la presse au terme de cette cérémonie, le Président TOUADERA a affirmé que cette formation s’inscrit dans le cadre de l’entrainement au maniement des armes russes après le stage fourni par la mission EUTM : « Nous sommes dans la même logique, et nous voulons par notre présence soutenir nos Forces de Défense et de Sécurité pour leur dire que nous sommes à leurs côtés. Je sais que les choses sont difficiles, mais petit à petit, nous allons leur donner les moyens. Vous voyez que notre pays est encore sous embargo, et la levée de l’embargo passe d’abord par la formation EUTM. Et ceux qui ont été formés doivent subir la formation au maniement des armes pour que nous ayons la possibilité de les déployer sur le terrain. Ce déploiement se fait de manière conjointe avec la MINUSCA parce que nous définissons la même stratégie que la MINUSCA. Donc, je suis heureux parce que quelques militaires sont encore disponibles pour être déployés si nous nous accordons avec la MINUSCA dans les différentes localités. Aujourd’hui, les FACA sont demandées partout par la population, donc progressivement, nous allons les déployer, mais ceci de manière conjointe avec la MINUSCA. On a déjà établi un plan de déploiement avec la MINUSCA, alors ceux qui sont formés sont prêts à être déployés sur le terrain, et je suis tout à fait heureux qu’il vont contribuer à la protection de la population, à aider la MINUSCA à remplir sa mission et à aider au retour de la paix dans notre pays ».

Texte et photos. Service de presse de la Présidence de la République.


PHOTOS:
 
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25184
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Jeu 1 Nov 2018 - 22:09

Citation :
Centrafrique : report jusqu’au 5 novembre du recrutement des militaires dans les FACA

Publié le jeudi 1 novembre 2018 | Xinhua


© Autre presse par DR
Séquence de simulation en fin de formation des militaires centrafricains en Guinée Equatoriale


Le recrutement annoncé de 1 023 jeunes militaires dans les rangs des Forces armées centrafricaines (FACA) à la date du 29 octobre dernier a été repoussé jusqu'au 5 novembre prochain, a appris Xinhua mercredi auprès du ministère centrafricain de la défense nationale.

"il est question de donner des chances aux retardataires pour qu'ils puissent rassembler les pièces du dossier", a déclaré mercredi Mme Ghislaine-Léa Yangongo, colonelle et vice-présidente du comité mixte de recrutement des FACA, lors d'une conférence de presse.

Elle a insisté sur le fait que le président de la République centrafricaine s'attend à une armée de garnison, stationnée dans les régions, plutôt qu'une armée de projection, intervenant ponctuellement.

Ce concours de recrutement, comprenant des épreuves écrites et physiques, s'effectuera dans les seize préfectures que compte le pays durant dix jours. Il est ouvert aux jeunes centrafricains âgés de 18 à 25 ans, avec un niveau scolaire équivalent au Brevet des collèges sanctionnant la classe de 3ème des lycées ou nanti d'un Certificat d'aptitude professionnelle (CAP). En toile de fond, les candidats doivent disposer d'un dossier judiciaire vierge.

Le recrutement de jeunes militaires centrafricains dans les FACA bénéficie de l'appui logistique de la mission onusienne en Centrafrique MINUSCA.

http://news.abangui.com/h/65824.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25184
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Sam 3 Nov 2018 - 16:48

Citation :
La France va livrer 1.400 fusils d’assaut aux forces armées centrafricaines

Posté dans Afrique, Diplomatie, Opérations par Laurent Lagneau Le 03-11-2018




Depuis qu’elle a obtenu, auprès des Nations unies, une dérogation pour livrer des armes à la Centrafrique, la Russie ne cesse d’accroître son influence dans ce pays, toujours en proie à des poussées de violences dues à des groupes armés, comme l’ont encore montré les heurts qui ont eu lieu à Bambari, le 31 octobre.

Cette livraison d’armes aux forces armées centrafricaines [FACa] a été accompagnée par l’envoi à Bangui de 170 instructeurs militaires « civils » russes qui, selon un rapport d’un groupe d’experts des Nations unies, font plus que de la « formation », comme l’assure pourtant Moscou. Ainsi, ces paramilitaires assureraient également des « missions d’escorte et de protection » et fourniraient un « appui opérationnel » aux soldats centrafricains.

Aussi, les visées de Moscou en Centrafrique ne manquent pas de susciter quelques interrogations, notamment après l’assassinat de trois journalistes qui enquêtaient sur des mercenaires employés par la société militaire privée russe Wagner à Sibut.

Apparemment, les ressources minière centrafricaines intéressent particulièrement la Russie qui, par ailleurs, a lancé sa propre médiation avec les groupes armés, en parallèle celle menée sous l’égide de l’Union africaine. Dans la même temps, l’action de la France dans ce pays est de plus en plus souvent dénigrée, y compris par certains médias russes.

D’où les commentaires faits par Jean-Yves Le Drian, le ministre français des Affaires étrangères, à l’occasion d’une visite à Bangui, le 2 novembre.

« La Centrafrique n’est pas un terrain de jeu. Ce n’est pas un terrain de compétition. Le seul sujet qui doit préoccuper ceux qui veulent s’occuper de Centrafrique, c’est […] la sécurité de ce pays et son développement, et non pas utiliser potentiellement les difficultés de ce peuple et de ce pays pour s’implanter dans un continent où il y aurait des ambitions voilées », a lancé M. Le Drian, alors qu’il était interrogé par France 24. Au passage, cela peut valoir aussi bien pour la Russie que pour la Chine…

« La France est un partenaire historique [de la Centrafrique]. Elle est présente. Elle a été présente aux moments difficiles. Il n’y avait pas grand monde, fin 2013, à aider les Centrafricains dans les ruptures difficiles que ce pays traversait, avec les violences que nous connaissions, dont on voit encore les conséquences. Nous étions là. Certains de nos soldats ont payé de leur vie cette participation à la défense de l’intégrité centrafricaine. Et nous sommes toujours là », a ajouté le chef de la diplomatie française.

Effectivement, et malgré la fin de l’opération Sangaris, la France est toujours présente en Centrafrique, notamment au travers de la mission européenne EUTM RCA, qui vise à former les soldats centrafricains, ou encore de la Mission des Nations unies en Centrafrique [MINUSCA]. Et elle entend faire davantage étant donné que, comme l’a dit M. Le Drian, elle « souhaite continuer son partenariat historique avec la République centrafricaine

Ainsi, le ministre français a annoncé que Paris allait accorder à Bangui une aide de 24 millions d’euros afin de payer les arrières de salaires et de et retraites, contribuer au développement des territoires frontaliers avec le Cameroun, affectés par d’importants mouvements de population, et installer des ponts pour désenclaver certaines régions.

Mais il est aussi question de livrer 1.400 fusils d’assaut aux FACa. « Nous le faisons dans le cadre strict, respectueux et transparent des Nations unies, dans une transparence totale, à la fois sur l’origine, sur l’acheminement, et sur la livraison », a expliqué M. Le Drian, qui n’a pas précisé le type des armes en question. Il serait « absurde de former des militaires et de ne pas leur donner, à la suite, les moyens d’assurer leurs fonctions », a-t-il ajouté.

Enfin, s’agissant de la médiation russe, le chef du Quai d’Orsay n’a pas pris de gants à l’égard de Moscou. « À ma connaissance, il n’y a pas eu d’initiative russe pour obtenir la paix en Centrafrique et pour avoir une nouvelle feuille de route. Je ne connais qu’une seule initiative : celle des Africains eux-mêmes. Je ne connais qu’un seul interlocuteur, c’est l’Union africaine. […] Alors, si la Russie a pensé utile de faire autre chose, il faut qu’elle le dise publiquement et qu’elle le dise à l’Union africaine et aux Nations unies. Elle ne l’a pas fait à ma connaissance. Donc, ça n’existe pas », a-t-il affirmé à France24.

Pourtant, le dernier rapport du secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, sur la situation en Centrafrique, évoque cette médiation russe, laquelle a donné lieu à au moins deux réunions à Khartoum [Soudan] : la première avec le seul Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique, la seconde avec les trois principaux groupe de l’ex-coalition rebelle de la Séléka et une faction « anti-balaka ».

« Bien que l’initiative de Khartoum ait suscité des préoccupations au départ parce qu’il s’agissait d’un processus de dialogue parallèle et non coordonné, ses résultats, notamment la reconnaissance par tous de l’Initiative africaine comme initiative de paix primordiale, pourraient renforcer l’appui au processus de paix national. Néanmoins, les groupes armés peuvent avoir durci leurs positions », lit-on dans le rapport de M. Guterres.

http://www.opex360.com/2018/11/03/la-france-va-livrer-1-400-fusils-dassaut-aux-forces-armees-centrafricaines/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25184
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Dim 4 Nov 2018 - 20:11





Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21932
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Jeu 8 Nov 2018 - 23:42

Mi24


_________________
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25184
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Hier à 21:52




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    

Revenir en haut Aller en bas
 
Armées de la République centrafricaine
Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
-
» République centrafricaine: «journée décisive» à Bangui
» médaille outre-mer
» Sangaris : acheminement de VBCI en République Centrafricaine
» Maintien de la paix dans le monde - Les FAR en République Centrafricaine - RCA (MINUSCA)
» Procureur de la république

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Afrique-
Sauter vers: