Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Armées de la République centrafricaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Lun 12 Oct 2015 - 20:48

Citation :
Centrafrique : les gendarmes font des collectes d’argent pour soigner un des leurs blessés lors de l’attaque de la gendarmerie

Publié le lundi 12 octobre 2015 | Centrafrique Libre


© Autre presse par DR
Les gendarmes de la Brigade de Kundé



Le cas d’un des trois gendarmes blessés lors de l’attaque de la gendarmerie, est de plus en plus grave. Faute de soutien des autorités, les gendarmes du camp Izamo ont décidé de faire des collectes pour tenter de sauver la vie de ce gendarme.

Ce gendarme a été blessé aux fesses sauf que la balle a fait plus de dégâts en sortant comme nous a expliqué un de ses frères d’armes « la balle l’a touché aux fesses mais en sortant, je crois que sa vessie a été endommagée et peu aussi son sexe. C’est en fait plus grave que nous le pensions après l’attaque » a-t-il fait savoir.

Les gendarmes contactés ont fait savoir que le gouvernement n’a pas mis à la disposition des blessés un fond pour leur permettre de soigner, c’est pour cette raison qu’ils ont décidé de faire des collectes afin de soigner un des leurs en difficulté sanitaire « ce qui arrive est très grave. Il y a eu des gendarmes blessés lors l’attaque de la gendarmerie. Ils étaient trois mais, il y a un dont le cas devient inquiétant. Comme l’Etat ne vient pas prendre ses responsabilités, ses frères d’armes ont initié une collecte d’argent. C’est depuis deux jours que la collecte est en cours » a indiqué un gendarme.

Un membre de l’équipe de la collecte a confié à Sangbilegue que les gendarmes ont versé beaucoup d’argent depuis que cette initiative est en cours « c’est depuis quelques jours que nous passons de maison en maison pour expliquer et surtout prendre de l’argent que les gens donnent selon leur convenance. Je reconnais que les gendarmes ont beaucoup cotisé. Nous avons un peu d’argent pour tenter de sauver le frère qui a des problèmes sanitaires », a-t-elle précisé.

Un proche du Directeur Général de la gendarmerie, contacté dit avoir été informé de cette initiative mais pense que c’est une bonne chose « nous avons été informés à l’informel mais je pense que les gendarmes sont en train de poser des actes soutenables ». Ce dernier a expliqué que la Direction Générale est toujours en négociation pour avoir de l’argent pour prendre en charge ce gendarme.

Selon des sources proches de l’hôpital de la gendarmerie, le cas de ce gendarme nécessite une évacuation sanitaire « il y a eu des organes détruits que nous ne connaissons pas encore. Je crois que son cas impose une évacuation » a confié une source au sein de cet hôpital.

Sangbilegue a tenté en vain d’entrer en contact avec me ministre de la sécurité publique. Un cadre de ce département, contacté n’a pas souhaité se prononcer sur cette question car selon lui « je n’ai pas reçu l’ordre de vous répondre sur ce point là ».

Depuis l’attaque de la gendarmerie, aucune autorité n’a mis pied sur place pour encourager les éléments.



http://news.abangui.com/h/34646.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Mer 4 Nov 2015 - 22:34

Citation :
RCA: marche des députés pour la réhabilitation des forces armées nationales

Publié le mercredi 4 novembre 2015 | Agence de Presse Africaine



© AFP par EDOUARD DROPSY
RCA: adoption de la Constitution par les députés


Bangui (Centrafrique) - Les membres du Conseil national de la transition, qui fait office de parlement en Centrafrique, ont organisé, mercredi, une marche à travers les rues de Bangui pour demander plus d’efforts aux forces internationales et au gouvernement dans la sécurisation des populations et de leurs biens.

La marche, dirigée par le président du Conseil national de la transition, Ferdinand Alexandre Nguendet, a été encadrée par les forces de l’ordre pour éviter tout débordement.

Sur des banderoles brandies par les parlementaires, on pouvait lire notamment : ‘’les Centrafricains unis et indivisibles dans un pays en paix’’ et ‘’un pays égale une armée, réhabiliter nous les Forces Armées Centrafricaines pour la sécurisation du pays’’.

Cette marche est une des actions initiées par les parlementaires pou endiguer la vague de violences qui a refait surface dans la capitale centrafricaine.

Mardi, les parlementaires de la transition se sont concertés à huis-clos pour donner une semaine au gouvernement de la transition pour réarmer les Forces Armées centrafricaines afin qu’elles appuient les forces internationales dans la sécurisation du pays comme le souhaite la présidente, Catherine Samba-Panza.

Le Conseil national de la transition a demandé à entendre à ce propos le nouveau ministre de la Défense nationale, mercredi prochain.

http://news.abangui.com/h/39071.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Ven 18 Mar 2016 - 22:26

Citation :
18 mar 2016

Pour une professionnalisation des Forces armées centrafricaines





Au terme d’un atelier de formation des formateurs qui aura duré trois semaines, 13 officiers des Forces armées centrafricaines (FACA) ont reçu, le vendredi 18 mars au centre de formation du camp Kassaï de Bangui, leur diplôme de formateur.

La formation, débutée le 29 février, s’inscrit, entre autres, dans le cadre de la mise sur pied d’un groupe d’instructeurs à même de former à leur tour des sous-officiers, des chefs de section et des officiers dans l’optique de la Réforme du Secteur de la Sécurité. Une initiative de la MINUSCA, par le biais de son programme Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS), en partenariat avec la Mission Européenne d’Assistance Militaire (EUMAM).

A nom des récipiendaires, le Lieutenant Thierry Dassin Nambobona se félicitera de la mise en route du processus de professionnalisation des Forces armées centrafricaines qui consiste entre autres à « faire acquérir les règles et réflexes que tout instructeur se doit d’avoir » ; il saluera « la qualité humaine »des instructeurs de la MINUSCA et de l’EUMAM, et fera la promesse « d’être à la hauteur de notre chère République. »

« Vos mots et vos actes vont désormais façonner l’approche de vos hommes dans leur rendement quotidien… », a dit la Représentante adjointe du secrétaire général des Nations Unies, Diane Corner, qui était accompagnée pour l’occasion du Chef d’Etat-major de la Force de la MINUSCA, le Général Jacques Delapasse, entre autres personnalités. Et de se réjouir du bon déroulement de cette formation et du sérieux des récipiendaires. Diane Corner réitèrera l’engagement de la MINUSCA à soutenir le processus de réforme du secteur de la sécurité dans l’objectif de la construction d’une « armée professionnelle qui sert et qui protège.»


En effet, la MINUSCA a entre autres taches additionnelles, au titre de son mandat, l’appui à la réforme du secteur de la sécurité et la procédure d’agrément, « notamment en fournissant des conseils stratégiques et en coordonnant l’assistance technique et la formation. »

D’autres formations du genre sont prévues sur le même site à Bangui en mai 2016, puis à Bouar, au camp Leclerc, une fois que la réhabilitation de ce camp aura été achevée.

http://minusca.unmissions.org/pour-une-professionnalisation-des-forces-arm%C3%A9es-centrafricaines
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Sam 30 Avr 2016 - 23:52

Citation :
Centrafrique : Le ministre de la défense en visite aux faca en formation a l’UCATEX à Bangui


Publié le vendredi 29 avril 2016  |   Corbeau News Centrafrique


© Autre presse par DR  
Le Ministre de la défense appelle les FACA de Bimbo à la sécurisation de leur secteur



Le ministre centrafricain de la Défense nationale, Joseph Yaketé a effectué, ce 28 avril 2016, une visite aux éléments des Forces armées centrafricaines (FACA) en formation à l’Usine centrafricaine de Textile (UCATEX) dans le 8ème arrondissement de Bangui. Les soins médicaux, l’informatique et le commandement sont au centre de cette formation organisée par la Mission de conseil militaire de l’Union européenne (EUMAM) à Bangui.

Au camp UCATEX dans le 8ème arrondissement de Bangui, le ministre de la Défense nationale a été accueilli par le Commandant de la mission européenne, le Général Domonique Laugel. Surplace, le ministre de la Défense, Joseph Yaketé en compagnie du Général de l’EUMAM, a visité les différents locaux du camp UCATEX avant d’échanger avec les FACA en formation de haut niveau en soins médicaux, en informatique et en commandement. L’occasion pour lui, de réconforter ces soldats FACA de bien s’assimiler cette formation qui leur permet de se professionnaliser.

« Aujourd’hui, notre armé qui est appelée à se moderniser doit être dotée des nouvelles technologies. L’informatique de nos jours, c’est l’administration et c’est la vie que notre armée doit être bien outillée. Je pense que cette formation donnée par l’EUMAM, est la bienvenue et nous comptons sur nos soldats en formation pour se perfectionner afin de mettre cette technologie au service de l’armée et la nation», a expliqué le ministre de la Défense nationale.
Cette formation est donnée par les instructeurs autrichiens, serbes, espagnols et français de la mission européenne. Grace à cette série de formation orientée sur le principe de formation des formateurs, les FACA acquièrent l’autonomie et l’expertise nécessaire pour renforcer la chaine de commandement et constituer une armée moderne et professionnelle au service de la nation.

Il convient de noter que ces stages s’inscrivent dans le processus de la restructuration des forces armées centrafricaines qu’exigent la communauté internationale pour que la République centrafricaine puisse se doter d’une armée moderne au service de la population. Ce processus a commencé pendant la période de transition avec une mission européenne Eufor-RCA, aujourd’hui l’EUMAM pour terminer avec une autre mission européenne EUTAM, la mission dite opérationnelle aux côtés des FACA.

http://news.abangui.com/h/52101.html  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Dim 29 Mai 2016 - 20:49

Citation :
Centrafrique : Processus de la refondation des forces armées centrafricaines en marche

Publié le dimanche 29 mai 2016 | rjdh.org


© Autre presse par DR
Les Forces Armées Centrafricaines (FACA)



BANGUI — Le Camp Kassaï dans le 7ème arrondissement de Bangui a accueilli ce vendredi 27 mai 2016, la cérémonie marquant la fin de la formation des sous-officiers, organisée par la Minusca en Centrafrique. Vingt-neuf sous-officiers de l’Ecole Nationale des Sous-Officiers d’Active ont reçu leur parchemin à la fin des assises pour marquer le début de la refondation des Forces Armées Centrafricaines (FACA).

L’objectif de ce recyclage des sous-officiers de Forces Armées Centrafricaines (FACA), selon Carole Baudoin, Cheffe de section de réforme du secteur de sécurité à la Minusca, est de refonder les FACA. Pour elle, les contenus de la formation à l’endroit des Forces Armées Centrafricaines, « sont pédagogiques, et méthodologiques. Ce programme reste dans le cadre du mandat de la Minusca et du soutien à la réforme du secteur de la sécurité (RSS) ».

Jérôme Bouba, Directeur de cabinet au Ministère de la Défense nationale, souligne qu’après la crise, la refondation de l’armée centrafricaine doit commencer par la formation, « l’action à laquelle nous venons d’assister au camp Kassaï, fut notre leitmotive à la fin de cette crise. Notre objectif était de ramener les FACA et de remettre les pendules à l’heure, tout en passant par la formation. Car, de nos jours, le déploiement des FACA ne peut pas se concevoir sans la formation », a indiqué le directeur de cabinet.

C’est un changement pour le sergent Pierre Claver Binza, un des récipiendaires qui a subi cette formation organisée par la Minusca, « c’est un soulagement pour l’armée centrafricaine à la suite de la crise qu’a connue la RCA. Cette formation est un changement dans ma carrière » a-t-il lâché.

En Juillet 2015, 28 bâtiments de camp Kassaï ont été réhabilités, par le PNUD sur financement du Fonds de Consolidation de la Paix. Un appui qui vise à la restructuration et la réforme des Forces Armées Centrafricaines(FACA).

Des informations émanant de l’Opération Sangaris indiquent que le mardi 31 mai, l’armée centrafricaine recevra des matériels militaires pour soutenir son opérationnalisation.

http://news.abangui.com/h/52598.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Mer 1 Juin 2016 - 22:18

Pas grand chose comme matériel !  Neutral

Citation :

Vue des véhicules militaires remis aux FACA

Centrafrique: Forces Armées Centrafricaines dotées en matériels militaires par la France

Par Fridolin Ngoulou  le 31 mai 2016   Sécurité, Société/Environnement



BANGUI, 31 mai 2016 (RJDH)—Des matériels militaires ont été remis ce matin aux Forces Armées Centrafricaines (FACA). La remise a été faite par l’ambassadeur de la France en Centrafrique, Charles Malinas au cours d’une cérémonie  au Camp Kassaï en présence du ministre de la défense nationale Joseph Yakété et responsables de l’opération française Sangaris.


Ces matériels sont constitués de cinq camions  tactiques de type ‘’marmon’’, 500 gilets par balle, des tentes, des tables et  des lits militaires. Ce geste s’inscrit, selon le diplomate français dans le cadre du soutien de la France à la remise sur pied des Faca « c’est un  mouvement essentiel et ce n’est pas la dernière remise. La France va continuer d’appuyer les efforts du gouvernement centrafricain pour la remise sur pied de l’armée.  Non seulement parce que le pays a besoin de son armée mais aussi il faut que l’armée soit à la hauteur de cette fierté, être une armée républicaine au service de l’Etat, du peuple, une armée disciplinée, encadrée, efficace et une armée utile à la population » souligne t-il.

Charles Malinas a promis d’autres actions en ces termes « la France va appuyer l’Union Européenne qui a engagé d’abord une force de combat puis une force de remise en état. Celle-ci va à partir de juillet 2016 engager une force d’entrainement pour les FACA.  Elle passe à la vitesse supérieure et je suis très heureux que dans cette force européenne, la France continue de jouer un rôle très important puisque le commandement sera assuré par un général français », a-t-il dit.


Pour le ministre de la défense nationale, Joseph Yakété, cette remise va contribuer à améliorer considérablement les conditions de travail des Faca « il s’agit surtout de renforcer les capacités opérationnelles des Faca à travers la mobilité et la projection sur le terrain. Ce geste de coopération militaire s’inscrit dans le cadre de la reconstruction des Faca », a-t-il précisé.

http://rjdh.org/centrafrique-forces-armees-centrafricaines-dotees-materiels-militaires-france/  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Ven 3 Juin 2016 - 21:56

Citation :
Centrafrique : Touadera met en place le haut commandement militaire

Publié le vendredi 3 juin 2016 | RJDH-Centrafrique


© Autre presse par DR
Les Forces armées centrafricaines (FACA)



BANGUI — Un décret présidentiel du 2 juin 2016 met en place le Haut Commandement militaire en République Centrafricaine. Plusieurs officiers de tailles vont dorénavant conduire la destinée de l’armée centrafricaine.

Selon le décret, le général de brigade Ludovic Ngaïfeï, est le nouveau chef d’Etat-major. Il a été sous-chef d’état–major sous le régime de François Bozizé. Il sera secondé par le Colonel Victore Yacoub, sous-chef d’état-major des armées, le lieutenant-colonel Ismaël Kouagou, sous-chef d’état-major, chargé de la planification et le lieutenant-colonel Isidore Ngreppe, un autre sous-chef d’état-major chargé des opérations.

Une autre figure de l’armée, Jean Pierre Dolle Waya, général de division et ancien chef d’état-Major à l’époque de Michel Djotodia devient inspecteur général des armées. Le commissaire général Guillaume Lapo, ancien chef d’Etat-major à l’époque de François Bozizé et ancien inspecteur général des armées sous Michel Djotodia est nommé secrétaire général du Conseil Supérieur de la Défense.

Le Directeur de cabinet au ministère de la défense est le colonel Malengué Papillon. Le grand chancelier à la présidence de la République est le général de brigade Bertrand Mamour.

Cette nomination est intervenue alors que les postes des chefs des régions militaires ne sont pas encore remaniés depuis la prise de pouvoir de Michel Djotodia le 24 mars 2013.

Plusieurs observateurs de la vie politique parlent déjà d’une « étape importante pour la restructuration des armées et le redéploiement des Forces Armées Centrafricaines », en dysfonctionnement depuis 2013


http://news.abangui.com/h/52691.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Mar 19 Juil 2016 - 22:37

Citation :
RCA: la nouvelle mission européenne de formation des Faca en place pour deux ans



Des soldats de l'armée centrafricaine à Bangui le 8 janvier 2013.
© REUTERS/Luc Gnago


Par RFI Publié le 17-07-2016 • Modifié le 17-07-2016 à 20:22


En République centrafricaine (RCA), après deux ans de bons et loyaux services, la Mission européenne de formation des Forces armées centrafricaines (Eumam) quitte le pays et laisse la place à la mission Eutm. Cette nouvelle mission, composée de 170 hommes, a pour objectif de mettre sur pied une armée plus moderne et plus professionnelle. Elle est attendue sur le volet « entraînement opérationnel » des hommes de rang. Comme la précédente, l’Eutm intègre un secteur en pleine réforme, celui de la sécurité, mis en place par le président Faustin Archange Touadéra.

Reconstruire les forces armées centrafricaines, telle était la mission de l’Eumam, mais sur un volet non opérationnel. Elle recensait et sélectionnait les soldats aptes au combat, grâce notamment à des épreuves physiques.

Elle formait également les officiers et toute la chaîne de commandement, état-major compris. Mais ce n’est pas tout, comme l’explique, à RFI, le général français Dominique Laugel, commandant de la mission Eumam.

« Nous avons créé quand même deux centres spécialisés : un centre de formation médicale, comme vous n’en trouvez nulle part ailleurs en Centrafrique, pour former aussi bien les infirmiers que pour former les médecins et un centre informatique. Aujourd’hui, je suis satisfait parce que je peux passer le manche à Eutm, à nos successeurs. Nous avons défriché le terrain », a précisé le général Laugel.

Eutm, la nouvelle mission, fera aussi du conseil stratégique auprès de l’état-major centrafricain, mais elle est aussi attendue sur d’autres volets, comme l’explique le général Hautecloque-Raisz, Français lui aussi, commandant de cette nouvelle mission.

« Education des officiers, éducation des sous-officiers pour pouvoir recréer à terme des académies militaires, à la disposition de l’armée centrafricaine. Cela prendra du temps. Et puis l’autre volet c’est celui, bien sûr, de l’entraînement opérationnel des forces au niveau des bataillons, au niveau des compagnies », a précisé Hautecloque-Raisz.

La nouvelle mission est donc là pour deux ans. A terme, les Forces armées centrafricaines (Faca) seront composées de près de 2 000 militaires dont 8% de femmes.

http://www.rfi.fr/afrique/20160717-rca-centrafrique-eumam-eutm-forces-armees-securite?ref=tw_i
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Mar 19 Juil 2016 - 23:28





© Autre presse par DR
Les Forces Armées Centrafricaines (FACA)[/i]



Dernière édition par jf16 le Mer 28 Déc 2016 - 21:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Mer 20 Juil 2016 - 22:44

Citation :
Centrafrique : «mon ambition est de passer d’une armée de projection à une armée de garnison » F.A. Touadera


Publié le mercredi 20 juillet 2016 | Corbeaunews


© Autre presse par DR
Faustin Archange Touadera


Les cents jours du président centrafricain Faustin Archange Touadera à la magistrature suprême de l’Etat depuis 30 mars 2016, a permis aux Centrafricains d’apprécier la politique du président démocratiquement élu tel que inscrit dans son programme de société. Dans son programme sur les forces de défense et sécurité, le président Touadera envisage de soigner l’image de l’armée nationale en passant d’une armée de projection à une armée de garnison.

Une armée de projection et ses conséquences

Depuis sa création en 1961, l’armée centrafricaine a toujours fonctionné de manière centralisée faisant d’elle une armée de projection. C’est-à-dire que les interventions opérationnelles se font à partir de Bangui. Ce système de fonctionnement se fait toujours au détriment de la présence permanente sur zone. Et c’est ce qui a entrainé la création de multiples groupes armés sur le territoire national et l’avancée vertigineuse de la coalition rebelle Seleka vers la capitale Bangui. Contrairement à certains pays de la sous-région centrale voire ceux de l’échelle continentale, l’Armée centrafricaine jusque-là ne dispose pas d’une doctrine d’emploi et d’une structure stable, rapatrie de façon judicieuse sur l’ensemble du territoire national. Une armée bancale qui se fait et se défait par la seule volonté du politique.
Les recommandations résultant des Etats Généraux de la défense en 1996 avaient pourtant ouvert la voie à la Restructuration de Forces Armée Centrafricaines (FACA) par l’implantation des unités en provinces. La projection des compagnies sur les sites pour la mise en place des futurs Bataillons d’Intervention Régionaux (BIR) était une initiative de cette montée en puissance progressive des FACA, n’a jamais abouti. Les conséquences d’une armée de projection sont nombreuses et sont néfastes tant sur le plan militaire que social.
Sur le plan militaire, ce système a de nombreuses conséquences occasionnant l’incapacité opérationnelle due aux irrégularités d’évacuation sanitaire par voie aérienne. Cette baisse considérablement le moral de la troupe, la démotive et conforte l’indiscipline au sein des armées. Au plan social, un long séjour en mission allant d’un an à deux ans, crée d’énormes problèmes dans les foyers des militaires, entrainant de nombreux cas de divorce, des contaminations fréquents en maladies sexuellement transmissibles.
L’expérience a démontré que la posture de la projection adoptée depuis la création de l’Armée centrafricaine n’a pas donné de résultats probants. D’où nécessité de faire table rase de ce système et d’évaluer vers une posture de garnison.

L’Armée de garnison et ses avantages subséquents

La République Centrafricaine a besoin aujourd’hui d’une armée républicaine comme l’a souligné le président élu Faustin Archange Touadera dans son discours des 100 jours. Une armée efficace, outillée et capable de remplir ses missions de défense de l’intégrité du territoire national et de garantir la liberté de circulation des personnes et des biens, permet à la RCA de retrouver la stabilité, l’unique gage de développement et de croissance économique durables. Ces dernières années, les agressions et évènements auxquels fait face la RCA, sont multiformes et complexes. Tous ces évènements traduisent un manque réel de vision politique pouvant asseoir une Armée nationale formée, structurée, et équipée.
Les réponses et les moyens à apporter doivent être adaptés à l’environnement géopolitique et géostratégique actuel. La nouvelle stratégie des FACA permettra un meilleur contrôle de l’espace territorial. Cette posture de garnison, adoptée par toutes les armées du monde, a toujours eu des avantages induits. Ces avantages sont notamment un bon maillage territorial ; le positionnement des unités vers les axes de menaces habituelles ; une prompte réactivité des unités avec réduction des délais d’intervention ; une bonne implication socio-économique des unités installées en provinces, une plus grande proximité avec la population, la formation de l’esprit patriotique et républicain chez les militaires ; une plus grande cohésion au sein des unités.
La proximité du territoire centrafricain avec les grands foyers de conflit et crise sous régionale (Darfour, les deux Soudans et le Tchad) vient assombrir les menaces sécuritaires dans le pays où des armes de tout calibre foisonnent et circulent librement, favorisant ainsi l’émergence de nouvelles rebellions aux revendications non fondées et superflues. Face à toutes ces menaces identifiées, les nouvelles autorités centrafricaines issues des urnes doivent apporter de véritables réponses en vue d’atténuer la situation déjà catastrophe et prévenir naturellement d’éventuelles crises.

L’ambition du président Touadera pour une armée de garnison

Dans son discours des cent jours de gestion du pouvoir, le président centrafricain a envisagé le passage de la posture archaïque à la posture moderne dont de l’armée de projection à l’armée de garnison. Pour réponde à cet impératif de sécurité et de défense du territoire national, le président de la République a entamé le processus de réorganisation des FACA, grâce à l’appui de la communauté internationale et le retour à l’ordre constitutionnel.
« Mon ambition, dois-je le rappeler, est de passer d’une armée de projection à une armée de garnison », a-t-il souligné dans son discours. Les FACA, tant réclamées par le peuple centrafricain, doivent reprendre leur mission régalienne qui est celle d’assurer la protection des personnes et des biens et de défendre l’intégrité du territoire menacée par des escadrons de la mort qui prennent en otage les paisibles populations.
Pour ce faire, la conférence de Bruxelles avec les bailleurs en novembre 2016, est un tournant décisif pour la RCA afin de réussir ce programme de restructuration des FACA. C’est l’occasion pour les autorités centrafricaines de négocier la levée de l’embargo dont les FACA sont victimes. Le président a indiqué qu’une chaîne de commandement organique et fonctionnelle est mise en place. De nombreuses formations non opérationnelles et des cycles de recyclages des officiers et sous-officiers ont été dispensés par l’EUMAM (Forces de l’Union européenne) et la Mission onusienne, la MINUSCA.
Par ailleurs, le président Touadera a indiqué qu’il a négocié et obtenu la réouverture des coopérations bilatérales avec l’Egypte, le Maroc et la Chine sur la question de la Défense. Tirant les leçons de l’ancien DDR, il est créé, au sein de la présidence de la République, un Comité stratégique du DDRR/RSS/RN et un comité technique aux fins permettre au chef de l’Etat de suivre personnellement la mise en œuvre de ce programme. Sur invitation du Groupe des Amis de la Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS) des Nations-Unies et avec l’appui de la MINUSCA, une délégation de la République Centrafricaine composée du Ministre de la Défense Nationale, du Ministre Conseiller spécial, Coordonnateur du DDRR/RSS/RN à la Présidence de la République, du Président de la Commission Défense à l’Assemblée Nationale et du Conseiller à la Présidence de la République chargé de la RSS, a effectué une mission à New-York, au siège des Nations-Unies, aux fins de présenter les stratégies et programmes de la RSS en RCA.

« Au cours de cette grande rencontre, tous les participants ont décidé de soutenir nos efforts, et ce, en reconnaissance des efforts de dialogue que j’ai entrepris dès ma prise de fonction en direction des groupes armés » a martelé le professeur Faustin Archange Touadera avant d’ajouté : « Je saisis cette occasion pour saluer les engagements de la France, du Maroc, de l’Italie, de la Suède, de la Banque Mondiale et des USA qui ont annoncé des financements déjà disponibles pour certaines actions du DDRR et de la RSS ».
En ce qui concerne la sécurité intérieure, le président a fait savoir que la Gendarmerie et la Police ont connu une montée en puissance de leurs capacités opérationnelles, grâce au déploiement des Gendarmes et Policiers dans certaines villes de province, à savoir Bambari, Boda, Bria, Ndélé, Bozoum, Paoua, Carnot, Gadzi, Bocaranga, Bossangoa et Koui. Sur les 122 Brigades de Gendarmerie, 96 sont déjà opérationnelles. Cette opération doit s’étendre petit à petit à d’autres villes de provinces, sur la base d’un plan prévisionnel.

« Nous avons, en perspectives, de créer au moins trois(3) Légions de Gendarmerie Territoriale et Mobile et un Escadron de Gendarmerie Mobile par Groupement pour prendre en compte la densité de la population et l’augmentation du taux de criminalité dans les villes » a-t-il renchéri.
Aussi, les Forces de Défense et de Sécurité doivent renforcer le contrôle des frontières centrafricaines contre les menaces asymétriques, le cyber criminalité transfrontière, la prolifération des armes légères et des petits calibres, le blanchissement d’argent, le trafic de drogue et de stupéfiant, le terrorisme et la traite des humains. Le Gouvernement s’attèle à l’assainissement des effectifs tout en veillant au changement de comportement afin d’avoir des soldats aptes à accomplir les missions qui leurs sont dévolues.

http://news.abangui.com/h/53441.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Mar 26 Juil 2016 - 20:11

Citation :
26 juil 2016

Pour la réhabilitation du Camp Kasaï




Des bâtiments d'instruction et de formations, et des logements des Forces armées centrafricaine (FACA) du Camp Kasaï vont bientôt être restaurés. Cette réhabilitation s’inscrit dans le cadre d’un projet élaboré par la cellule des projets du Ministère de la Défense centrafricaine, en collaboration avec l'équipe la Mission de conseil militaire de l'Union européenne (EUMAM RCA) aujourd’hui remplacée par l'EUTM/RCA (European Union Training Mission in Central Africa).

Ce 26 juillet 2016, la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en République centrafricaine, Diane Corner, a remis aux autorités dudit camps le lot de matériels devant permettre la réalisation des travaux. Acquis en collaboration avec le Bureau des Nations Unies pour les services d'appui aux projets (UNOPS), ces matériels ont été financés à hauteur de 112.000 dollars provenant du budget de la Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS) de la MINUSCA. Les travaux seront exécutés par le Bataillon du Génie des FACA.

Dans son intervention lors de la remise officielle des matériels, la Représentante spéciale adjointe a réitéré tout le soutien de la MINUSCA dans la réhabilitation complète du Camp Kasaï, afin, indique-t-elle, «d’aider les militaire à mener à mieux leur mission ». «La MINUSCA s’engage à soutenir la RCA et les FACA », a-t-elle ajouté, exprimant son souhait de revenir très prochainement procéder à la remise officielle des bâtiments réhabilités.

En sa qualité de coordonnateur des projets au Ministère de la Défense, le Colonel Thierry René Yarafa a remercié la Mission pour son engagement aux côtés des FACA, rappelant que depuis 2014, la MINUSCA s’est investie dans la réhabilitation du Camp Kasaï et que depuis l’inauguration du camps en juin 2015, « le soutien de la MINUSCA n’a jamais failli ».

Le Général Dolewaya Igane, Inspecteur général de l’armée centrafricaine, a, lui, rappelé que la République centrafricaine est en posture de post-crise. « Le Camp Kasaï commence juste à redorer son blason, grâce à la MINUSCA et nous sommes heureux de pouvoir compter sur la Mission et tous les partenaires de la RCA », a-t-il affirmé. Il a enfin émis le vœu de voir cet appui de la MINUSCA s’étendre aux camps de l’intérieur du pays, tel que celui de Bria.

Rappelons que par le biais de sa section de Réforme du Secteur de la Sécurité, la MINUSCA organise aussi des séances de formation et apporte de l’assistance technique aux FACA afin de les rendre plus professionnels. Des actions de renforcement des capacités qui sont menées en collaboration avec les équipes militaires de l’Union européenne.




http://minusca.unmissions.org/pour-la-r%C3%A9habilitation-du-camp-kasa%C3%AF
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Sam 13 Aoû 2016 - 19:36


Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Jeu 1 Sep 2016 - 22:32

Citation :
Réarmement des FACA

UN Mission in the Central African Republic - MINUSCA  

 


Ajoutée le 1 sept. 2016

A l’occasion d’une conférence de presse conjointe avec la MINUSCA, le 31 aout, le porte parole du gouvernement
et ministre de l’Equipement, de l’Aviation civile et du Désenclavement, Théodore Jousso, a évoqué les efforts
réalisés par le gouvernement, avec l’appui de la communauté internationale, dans le cadre de la réorganisation
des Forces armées centrafricaines (FACA).
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Jeu 1 Sep 2016 - 22:41

Citation :
La reforme du secteur de sécurité et les FACA dominent la première conférence de presse conjointe gouvernement-MINUSCA


Publié le jeudi 1 septembre 2016 | Centrafrique Presse Info



Bangui – La réforme du secteur de la sécurité en Centrafrique, notamment l’opérationnalisation des Forces armées centrafricaines (FACA), a été l’un des principaux points abordés lors de la première conférence de presse conjointe Gouvernement de la République centrafricaine-MINUSCA, mercredi à Bangui. Le Ministre porte-parole du gouvernement, Théodore Jousso, et le porte-parole de la MINUSCA, Vladimir Monteiro, ont fait face aux journalistes lors de cette rencontre à laquelle était présent le ministre de la Défense, Joseph Yakete.

Le Ministre porte-parole a appelé les Centrafricains à la patience sur la question de la réorganisation des FACA, précisant que leur déploiement sur l’ensemble du territoire nécessite une restructuration ainsi que l’appui de la communauté internationale. « Nous savons exactement comment le processus est conduit, dans quel délai et quels sont les cheminements par lesquels il faut passer pour rendre un bataillon opérationnel. Nous partageons l’impatience et l’urgence de nos populations. Mais aujourd’hui, nous devons nous rendre à l’évidence, après la crise que nous venons de traverser, nous devons renforcer la capacité de nos Forces armées centrafricaines”, a dit Thédore Jousso.

Pour sa part, le porte-parole de la MINUSCA, Vladimir Monteiro, a précisé que l’appui de la MINUSCA à la restructuration des forces armées se fait dans le cadre global de la réforme du secteur de la sécurité. «Les Nations Unies sont véritablement derrière ce processus de réforme de secteur de sécurité, conformément au discours de Chef de l’Etat, au discours programme du gouvernement. Le fait que cela fasse partie de la Résolution 2301 est une preuve de cet appui », a-t-il dit. Le porte-parole a par ailleurs précisé des appuis concrets aux forces armées centrafricaines avec des projets de réhabilitation tels que le Camp Kassaï et de formation non-opérationnelle.

Le Chef d'État-Major des FACA, Général Ludovic Ngaïféï, et le Commandant de la Mission militaire de formation de l'Union européenne (EUTM), Général Éric Hautecloque, qui étaient également présents, ont pour leur part apporté des précisions sur la restructuration des FACA. Le Général Ngaïféï a précisé que l’état mensuel des effectifs des FACA est de 7.567 FACA tandis que “le nombre des officiers et des sous-officiers et hommes de troupes variant”. L’officier a, en outre, précisé qu’il y a “des critères qu’il faut remplir, il y a des normes d’engagement qu’il faut atteindre avant d’engager les FACA”. “Nous le ferons peut-être à court terme, car sur les instructions du chef de l’Etat qui est Chef suprême des armées, la première mouture des FACA qui va bientôt sortir de la formation avec l’EUTM va commencer à s’engager progressivement dans une mission conjointe avec la MINUSCA”, a-t-il souligné.

Pour sa part, le Général Hautecloque, a indiqué que la mission européenne et le gouvernement sont en train de faire l’état des lieux et évaluer les hommes, les responsables de la chaîne de commandement, la mission et les moyens des FACA.

La conférence de presse a également abordé les dernières recommandations issues de la 9eme réunion du Groupe International de Contact sur la RCA tenue le 25 août dernier à Bangui.

http://news.abangui.com/h/54726.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Lun 3 Oct 2016 - 20:51

Citation :
Bientôt un bataillon de 480 éléments des Forces Armées Centrafricaines opérationnel

Publié le lundi 3 octobre 2016  |   Agence de Presse Africaine



© Autre presse par DR  
Bientôt un bataillon de 480 éléments des Forces Armées Centrafricaines opérationnel



Un bataillon d’au moins 480 éléments des Forces Armées Centrafricaines (FACA) est actuellement formé par la mission militaire de l’Union Européenne en Centrafrique (EUTM-RCA), en vue de leur opérationnalisation, a révélé le Général Eric Hautecloque Raysz, commandant de la Force EUTM- RCA ce lundi à Bangui, dans une interview à une radio privée.


Ces séries de recyclage des Forces Armées Centrafricaines ont démarré depuis mi-juillet et se poursuivront au rythme de 14 semaines par chacune, mais en tenant compte de la capacité de compréhension des stagiaires a expliqué le commandant de la Force EUTM- RCA.

Au cours de cet entretien, le Général Eric Hautecloque Raysz, a expliqué que c’est une formation complète qui est donnée à ce premier bataillon pour le rendre opérationnel selon les vœux du Président centrafricain, Faustin Archange Touadéra.

Il s’agit de la technique au combat, des tirs, l’entrainement physique, le secourisme et le droit international humanitaire.

Dans cette rubrique de l’opérationnalisation des FACA, le Ministre de la Défense Nationale, Joseph Yakété et l’Ambassadeur de France en Centrafrique, Christian Bader, ont signé une convention de partenariat dont le montant s’élève à 200 000 euros, soit 330 millions de FCFA sont destinés à renforcer le Bataillon amphibie des FACA.

L’objectif de cette convention est de renforcer les capacités opérationnelles de la marine centrafricaine, et vise à doter ce corps de nouveaux matériels d’embarcations, à réhabiliter les infrastructures devenues obsolètes et à installer les pelletons sur ladite base pour faciliter les manœuvres maritimes.

http://news.abangui.com/h/55204.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Ven 21 Oct 2016 - 18:40

Citation :
U.S. Embassy Bangui a ajouté 3 photos.

Les Etats-Unis Soutiennent la Capacité de la Force de l'ordre Centrafricaine
Jeudi, 13 Octobre 2016: l’Ambassade des Etats-Unis à Bangui, représentée par le Premier Conseiller Matthew CASSETTA, a fait un don d’ordinateurs, des matériels de bureau, et d’autres équipements à la gendarmerie et la police nationale. Le don de ces équipements, d'une valeur presque de 9,000,000 CFA, afin de renforcer leur capacité de gérer le personnel et des ressources.




Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Ven 21 Oct 2016 - 18:56

Publié le 30 septembre.

Citation :
Ambassade de France à Bangui

Hier, l'ambassadeur de France Christian Bader et le ministre centrafricain de la défense Joseph Yakete ont signé un partenariat pour le renforcement du Bataillon amphibie FACA.

200 000 € ont été donnés par la France pour la réparation du matériel de ce bataillon (embarcations et matériels aéronautique qui sont en mauvais état), l'achat de plusieurs nouvelles embarcations (3 zodiacs, une baleinière et 4 pirogues et leurs moteurs, ainsi que le matériel d'accastillage de base) et l'installation d'un ponton sur la base du bataillon amphibie pour faciliter les manœuvres.
Ce projet, coordonné avec la mission européenne EUTM-RCA, permet de donner les moyens aux militaires Faca du bataillon amphibie d'accomplir leurs missions de patrouille sur le fleuve Oubangui, d'escorte de bateaux marchands, de sauvetage et d'intervention rapide.


Prise d'arme du bataillon amphibie Faca


Un détachement du Bataillon amphibie FACA


L'un des bateaux du bataillon amphibie qui va être réparé grâce au projet


Un autre bateau qui va être réparé grâce au projet
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Jeu 27 Oct 2016 - 22:18

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Mar 1 Nov 2016 - 18:29

Citation :
Armée française - Opérations militaires

Environ 200 militaires français participent désormais à la reconstruction de l’armée centrafricaine au sein d’EUTM RCA ou de la MINUSCA.


Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Jeu 1 Déc 2016 - 23:05

Citation :


Succès du défilé du 1er décembre

Ajoutée le 1 déc. 2016

Pour la première fois depuis trois ans, les centrafricains ont organisé à Bangui, en présence du chef de l’Etat, Faustin Archange Touadéra, le traditionnel défilé populaire célébrant la proclamation de la République centrafricaine.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Mar 6 Déc 2016 - 21:22

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Ven 9 Déc 2016 - 22:27

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Sam 17 Déc 2016 - 19:58

Citation :


17 déc 2016

Des bâtiments rénovés et un nouveau pool d’instructeurs pour les Forces armées centrafricaines



Le camp militaire Kassaï, à Bangui a été, ce vendredi 16 décembre 2016, le cadre d’une double cérémonie de remise officielle de bâtiments rénovés et de clôture de la formation de 25 officiers et sous-officiers des Forces armées centrafricaines (FACA) destinés à constituer la nouvelle vague des instructeurs militaires du pays, dans le cadre de la réforme du secteur de la sécurité (RSS) en cours.

Une visite guidée a permis au représentant du ministre de la défense, l’Inspecteur général de l’Armée nationale, le Général Dolle Waya, au Commandant de la Force de la MINUSCA, le Général Balla Keita, au Commandant de la mission militaire de formation de l'UE en République centrafricaine (EUTM RCA) le Général Eric Hautecloque-Raysz, et à leurs délégations respectives, de voir les quatre bâtiments réhabilités par la Minusca, en collaboration avec le génie militaire FACA: un bloc administratif qui comprend une salle de classe et deux bureaux d’instructeurs, un autre constituée de trois salles de cours, et deux dortoirs d’une capacité de 130 lits.

« Les locaux réhabilités vont permettre de donner une meilleure physionomie à ces lieux et améliorer les conditions de travail des personnels militaires. Il vient par ailleurs compléter la chaine des infrastructures militaires de l’armée et consolider le dispositif de soutien durable au renforcement des capacités des FACA », s’est réjoui le représentant du ministre de la défense, Inspecteur général de l’Armée nationale, General Dolle Waya. Avant de rappeler l’objectif du gouvernement, conformément à la vision du Chef de l‘État, Faustin Archange Touadera, de transformer les FACA et les rendre capable d’assurer efficacement la protection des populations sur toute l’étendue du territoire national en vue d’un retour définitif à la paix.

Cap sur la remise officielle de diplômes de fin de formation aux 25 officiers et sous-officiers venus de tous les corps d’armée, à l'issue d'un stage de formation des formateurs organisé, du 5 au 16 décembre 2016, par la section chargée de la Réforme du secteur de la sécurité (RSS) de la MINUSCA.

Ils constituent le nouveau pool d’instructeurs et aide-instructeurs qui seront déployés dans tous les centres d’instruction militaire du pays.

Stagiaire issu du 1er bataillon d’infanterie territoriale, le Sergent Van Cyrus Lebissabona souligne que « cette formation entre dans le cadre du processus de professionnalisation de l’armée centrafricaine. Durant ces deux semaines de formation, nous avons appris la pédagogie, la technique et la méthodologie, le rôle de l’instructeur, la communication, la psychologie, le concept Genre, les droits de l’homme, et la protection des civils et de l’enfance, dans le but de consolider nos connaissances dans l’instruction militaire et l’éducation de nos hommes. Mais aussi à nous faire acquérir les règles et reflexes que tout instructeur militaire devrait avoir pour mener à bien la formation et transmettre le message. » Les nouveaux instructeurs viennent s'ajouter à ceux issus de la formation organisée en juin 2016 également par la  section RSS de la MINUSCA dont le mandat consiste, entre autres, à dispenser des formations dites non-opérationnelles aux forces de défense et de sécurité centrafricaines. Ainsi, ce sont près de 200 FACA qui ont acquis des compétences nouvelles dans les domaines de la pédagogie, la psychologie et l’informatique depuis décembre 2015.

L'effectif de FACA selon les derniers chiffres disponibles est estimé à 7.000 militaires.


http://minusca.unmissions.org/des-b%C3%A2timents-r%C3%A9nov%C3%A9s-et-un-nouveau-pool-d%E2%80%99instructeurs-pour-les-forces-arm%C3%A9es-centrafricaines
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Ven 23 Déc 2016 - 21:55

Citation :


23 déc 2016

195 soldats des Forces Armées centrafricaines bientôt sur le théâtres des opérations



Quatorze semaines. C’est la durée de la formation opérationnelle qui vient de s’achever pour 195 soldats des Forces armées centrafricaines (FACA) sous la supervision de la mission militaire de formation de l'UE en République centrafricaine (EUTM RCA). Ils sont désormais aptes à être déployés sur les théâtres d’opérations pour la défense de la souveraineté de leur pays.

Le ministre de la Défense nationale, Joseph Yakété, le Commandant de l’EUTM RCA, le Général Eric Hautecloque-Raysz, le chef d’État-major des FACA, le Général de Brigade Ludovic Ngaifei, la Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général des Nations Unies, Diane Corner, et leurs délégations respectives ont pu avoir un aperçu des travaux effectués par les instructeurs et leurs stagiaires.

La formation a, en effet, porté sur quatre points principaux, qui ont fait l’objet d’exercices de démonstration au cours d’une cérémonie qui s’est tenue au camp Kassaï de Bangui, ce vendredi 23 décembre 2016. Sous les yeux de leurs invités du jour, les militaires fraichement formés ont fait montre de leurs nouvelles compétences acquises dans les domaines des techniques de tir, de combat, de secourisme et du travail en état-major. « Ce sont là, les bases à partir desquelles l’on peut conduire des missions opérationnelles », a indiqué le commandant de l’EUTM RCA, avant d’annoncer que « dès janvier 2017, la formation se poursuivra avec deux autres compagnies en simultané, et qui seront opérationnelles au mois d’avril. »

Représentant le Chef de l’État centrafricain et le gouvernement, le ministre de la Défense nationale a dit sa satisfaction de voir ces signes concrets de la restructuration des FACA, car « les Centrafricains attendent depuis longtemps le relèvement de leur armée. »

Une satisfaction qui est aussi celle de la Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général des Nations Unies qui a rappelé le rôle complémentaire joué par la MINUSCA dans le processus de Réforme du secteur de la Sécurité (RSS), à travers des chantiers tels que la formation des instructeurs militaires ( formation non-opérationnelle), la réhabilitation du camp d’instruction militaire Leclerc de Bouar, la construction de l’armurerie du camp Kassaï de Bangui, entre autres. « Nous travaillons étroitement avec les autorités de la RCA et nos autres partenaires pour développer le plan de RSS qui concerne non seulement les FACA, mais aussi la Police et la Gendarmerie », a-t-elle par ailleurs rappelé, non sans terminer en s’adressant à la communauté internationale : « nous sommes sur le bon chemin ! »

Ces 195 éléments constituent la première vague de FACA bénéficiant de la remise à niveau, notamment dans le cadre de la restructuration de l’armée.

http://minusca.unmissions.org/195-soldats-des-forces-arm%C3%A9es-centrafricaines-bient%C3%B4t-sur-le-th%C3%A9%C3%A2tres-des-op%C3%A9rations
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Dim 25 Déc 2016 - 22:30

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    

Revenir en haut Aller en bas
 
Armées de la République centrafricaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» République centrafricaine: «journée décisive» à Bangui
» médaille outre-mer
» Sangaris : acheminement de VBCI en République Centrafricaine
» Procureur de la république
» Recherche PHOTOS MARINE pour le musée de l'armée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Afrique-
Sauter vers: