Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Armées de la République centrafricaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21102
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Mer 28 Déc 2016 - 21:21

Citation :
Centrafrique : Grogne chez les FACA, le Président TOUADÉRA accusé du népotisme par les militaires.

Publié le mardi 27 decembre 2016  |   Corbeau News Centrafique



© Autre presse par DR  
Les Forces Armées Centrafricaines (FACA)



Comme si dans le milieu des Forces Armées Centrafricaines, la promesse de rupture prônée par le président de la République Faustin archange TOUADÉRA semble être prise au sérieux par nos soldats qui attendent en vain sa concrétisation depuis plusieurs mois. Chose étonnante et ahurissante pour eux, ce n’est plus question de la rupture, mais de la continuité à la puissance « n » de la politique basée sur le népotisme de ses prédécesseurs qu’il applique sans vergogne. Il y’a quelques semaines, le président TOUADÉRA n’a pas manqué de prouver aussi publiquement son clanisme en montant d’un seul coup par deux fois le grade de ses gardes rapprochés. Pour leurs compagnons d’armes des FACA, c’est un geste de trop. Comment la Tortue Nationale va-t-elle réagir pour calmer cette situation embarrassante pour elle?

De l’Empereur Jean-Bedel Bokassa jusqu’aux Présidents Ange-Félix Patassé et François Bozizé en par André Kolingba, sans oublier ceux de la dernière transition comme Michel Djotodia et Catherine Samba-Panza, le népotisme, le clanisme étaient au centre de leurs pouvoirs. Si l’Empereur Jean-Bedel Bokassa à l’époque faisait moins le népotisme comme sa ligne de la politique Nationale, pour ses prédécesseurs, par contre, c’est véritablement le contraire.

Dans le milieu militaire à l’époque, les grades se donnent par faciès, par appartenance ethnique ou régionale. Parfois, cela peut se faire d’une manière trop arbitraire, comme celui du Général François Bozizé qui passait du grade de Lieutenant à celui du Général sans passer par les grades intermédiaires, grâce au sentiment inexplicable de l’ancien Empereur Bokassa dont il fut son Garde du corps. Comme l’élève a toujours tendance à copier son Maître, le fameux Général Bozizé, une fois au pouvoir à son tour en 2003, il avait reproduit cette pratique d’une grave intensité avec tous les éléments de sa rébellion qui l’avaient aidé à prendre le pouvoir.
Son fils Francis Bozizé, qui fut caporal dans l’armée française avant 2003, bénéficiait lui aussi de largesse de son père François pour devenir Colonel des FACA aussi arbitraire.

Le sieur Danzoumi YALO, un mécanicien au Km5 qui faisait partie des Chefs Rebelles de son Patron Bozizé en 2003, passait lui aussi de Mécanicien des voitures au grade du Colonel des FACA, toujours grâce à François Bozizé. La liste est très longue pour ne citer que ces deux exemples du temps de ce dernier. Durant la transition, les deux gestionnaires, malgré leur courte durée au pouvoir, n’ont pas aussi échappé à cette pratique honteuse.

Le président Faustin Archange TOUADÉRA, qui criait comme slogan de sa campagne électorale « Rupture » ce qui signifie rompre avec les mauvaises pratiques politiques de ses prédécesseurs, une fois élu, grille les disques et emboite le pas les pas de son maître François Bozizé. Il y’a quelques semaines, Le président Faustin Archange TOUADÉRA alias la « Tortue » a procédé discrètement à la distribution des grades aux éléments FACA, de la Police et Gendarmerie qu’il avait choisis personnellement pour sa garde rapprochée. Chaque élément a droit à deux grades, c’est ce qu’on appelle à Bangui « 2 SIM ». Ce passage de Papa Noël avant l’heure n’a pas fait que des heureux parmi leurs collègues d’armes. Des langues commençaient à délier, certains auraient même accusé le président Faustin Archange TOUADÉRA de népotisme, d’autres de la haute trahison en lien avec sa promesse de campagne. Pour l’heure, c’est de l’incompréhension et la colère au sein de notre armée.

Ainsi, on se demande finalement de quelle manière la Tortue Nationale va-t-elle résoudre cette colère des FACA ? Seul l’intéressé serait en mesure de répondre à cette interrogation.
Autres pratiques scandaleuses qui persistent et signent au sein de Forces armées centrafricaines, la gestion des Primes Générales d’Alimentation (PGA). Les PGA des hommes du rang en faction, officiellement fixées à 2.500 F CFA par homme, quittent le Trésor comme il est prévu mais arrivent aux mains des intéressés, après un jour de périple, à 1.000 F CFA.
« En faisant une promesse on contracte une dette ». En promettant ciel et terre au peuple centrafricain, président Faustin Archange TOUADÉRA contracte ainsi une dette qu’il a intérêt à commence le remboursement. Certes, de promesse à l’acte, il y’a une distance mais il faut commencer à la marche.

Arrivé au pouvoir il y’a 9 mois, le président Faustin Archange TOUADÉRA, conformément aux engagements des Nations-Unies, les Soldats Rwandais de l’Unité d’élite de l’armée rwandaise et déployés dans le cadre de la Mission Multidimensionnelle des Nations-Unies en Centrafrique, assurent sa protection. Toutefois, certains éléments des Forces Armées Centrafricaines, appuyés par leurs frères gendarmes et policiers, sont aussi affectés pour sa protection en complément d’effectifs des Soldats rwandais sur place.


http://news.abangui.com/h/56416.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21102
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Jeu 29 Déc 2016 - 20:42

Citation :
RCA : le budget 2017 s’élève à 237 milliards de francs CFA

Publié le jeudi 29 decembre 2016 | AfricaNews


© Autre presse par DR
Billets de banque


La Centrafrique veut relancer son économie dès 2017. L’Assemblée nationale a adopté une loi des finances qui prévoit d’importants investissements dans le pays. 11 % de cette enveloppe devraient être consommés par le ministère de la Défense. Soit 27 milliards de francs CFA. De l’argent qui devrait singulièrement servir à payer les salaires des forces de sécurité.

L’Union pour le Renouveau de la Centrafrique de l’ancien candidat à la présidentielle Anicet-Georges Dologuélé estime cependant que le budget consacré à la sécurité est insuffisant. Aussi, a-t-il voté contre le texte.

Cette loi des Finances est la première à avoir été adoptée depuis la fin de la transition il y a huit mois.

Courant novembre, la Centrafrique a été au centre d’une conférence de donateurs à Bruxelles qui a abouti à la mise sur pied d’un plan de redressement sur cinq ans estimé à 3,1 milliards de dollars.

http://news.abangui.com/h/56440.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21102
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Lun 9 Jan 2017 - 20:58

Citation :
Centrafrique : Le génie militaire reprend service après 3 ans d’inactivité

Publié le lundi 9 janvier 2017 | RJDH Centrafrique



© Autre presse par DR
Battallon de Soutien et de Service



BANGUI —Le bataillon du génie militaire est à nouveau opérationnel. Cette reprise d’activité fait suite à la réhabilitation et à l’équipement des bâtiments de ce bataillon.

Le bataillon de soutien a été pillé lors des évènements du coup d’Etat de 2013. Les bâtiments détruits ont été réhabilités et équipés, selon un constat du RJDH. Les différents services composant le génie militaire ont alors repris.

Jean Marc Ndoubabe Maodana, chef de service de casernement du Bataillon du génie militaire confirme la reprise des services au sein de sa structure mais souhaite le renforcement de l’équipe en ressources humaines « le bloc de 300 m2 du génie militaire a été réhabilité et équipé avec de la République Française durant deux mois. Nous avons repris service mais il nous faut des personnes qualifiées. Un seul technicien a été mis à notre disposition pour le recyclage du personnel dudit service. Nous souhaitons plus de cadres » explique t-il.

Le cout de la réhabilitation des bâtiments du génie militaire, selon les informations concordantes, est estimée à 134.000 Euro soit environ 87 millions de Fcfa. Le bataillon du génie militaire reprend service après le redéploiement d’une première vague de 195 militaires centrafricains et leur Etat-major formés par la mission européenne EUTM.


http://news.abangui.com/h/56547.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21102
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Mar 17 Jan 2017 - 21:23

Citation :




Photos : Daniel Orban
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21102
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Mar 31 Jan 2017 - 22:52

Citation :


31 jan 2017

La RCA redynamise les effectifs de sa Police et de sa Gendarmerie



La Crise socio-politique en République centrafricaine a affecté la quasi-totalité des institutions de l’Etat, y compris les Forces de Sécurité intérieure (FSI) à savoir la Gendarmerie et la Police nationales, lesquelles ont été davantage affaiblies en raison du pillage et des actes de vandalisme de leurs infrastructures, équipements, documentation et archives.

De plus, les derniers recrutements remontent à 2010, pour la Police, et 2011, pour la Gendarmerie, entrainant un déficit criard en ressources humaines. Ayant fait le constat de cette situation, le Conseil de Sécurité, dans la Résolution 2301/2016, a prescrit en son point 34 B-4, le recrutement et la formation de 500 policiers et gendarmes pour renforcer les effectifs des deux institutions.

Ce mardi 31 janvier 2017, le ministre de l’Intérieur, de la Sécurité publique et de l’Administration du territoire, Jean Serge Bokassa, a procédé au lancement officiel de cette campagne, en présence de son homologue de la Défense, Joseph Yakete, et du Commissaire par intérim de la Police de la MINUSCA, Soulemanou Ngamsou.

Jean Serge Bokassa a expliqué que « c’est la première étape d’un long processus. Cette année, nous recrutons 500 policiers et gendarmes. L’année prochaine, nous envisageons d’en recruter 1000 et en 2019, également 1000. L’objectif est de procéder à la redynamisation des effectifs de la police et de la gendarmerie ».

Le ratio actuel de la RCA est d’un policier pour 1300 Centrafricains. Avec les départs à la retraite, ce rapport sera encore plus alarmant.  La présente campagne vient donc remédier à cette situation. « Le nombre de 500 recrues est insuffisant, vu les besoins », a souligné Jean Serge Bokassa.

Les candidatures seront enregistrées à Bangui et dans les chefs-lieux des préfectures sur toute l’étendue du territoire, du 1er au 28 Février. Les critères pour être candidat sont d’être de nationalité centrafricaine, être de bonne moralité, être âgé de 18 à 25 ans au moment du dépôt du dossier, être apte physiquement et mentalement et être au moins titulaire du brevet des collèges. Des épreuves vont suivre les dépôts des candidatures, avant la proclamation des résultats. Par ailleurs, les candidatures féminines sont fortement encouragées, afin de corriger l’inégalité qui a prévalu jusqu’à présent entre les hommes et les femmes dans ces institutions.

Le ministre de l’Intérieur a enfin affirmé que des mesures sont prises pour éviter la corruption dans le processus et pour assurer la participation des centrafricains de toutes les préfectures et également, celle des femmes.

Il convient de souligner que le présent recrutement s’inscrit dans le cadre du Plan de développement de la Police et de la Gendarmerie conçu par la UNPol conformément à son mandat.  Pour s’assurer du bon déroulement du processus, la MINUSCA met à disposition son expertise technique, participant entre autres dans les comités techniques mis sur pied à cet effet.

En prélude à ce recrutement, la Police de la MINUSCA a aussi entrepris une formation des formateurs au profit d’une cinquantaine de policiers et gendarmes centrafricains, notamment en vue de doter les Ecoles Nationales de Gendarmerie et de Police en formateurs de qualités. Cette formation se déroule en deux vagues avec, entre autres modules dispensés, « Ethique et déontologie, techniques de communication, pédagogie, l’andragogie, planification d’une activité de formation et notions sur les droits de l’homme ».  

http://minusca.unmissions.org/la-rca-redynamise-les-effectifs-de-sa-police-et-de-sa-gendarmerie
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21102
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Lun 13 Fév 2017 - 21:53

Citation :
EUTM RCA

« Avoir des entraînements qui ressemblent à la réalité », remarque le sergent-chef Tiburce, sous-officier adjoint à la 2eme compagnie du Bataillon d’infanterie territorial 3.
Les instructeurs de l’EUTM RCA ont organisé une séance d’entraînement sur le camp Kassaï au profit d’une section du BIT3.

L’objectif était de restituer une phase tactique où les soldats devaient analyser le terrain sur la « caisse à sable », reconnaître un itinéraire, appuyer et couvrir leurs camarades lors de la progression.

Ces phases tactiques permettent aux unités centrafricaines de travailler les fondamentaux du combat dans un environnement proche du terrain qu’elles connaîtront lors de leur déploiement.


PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21102
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Sam 18 Fév 2017 - 22:09

Citation :
EUTM RCA

Les systèmes d’information et de communication sont essentiels pour la conduite des opérations.
En coordination avec des spécialistes de l’EUTM RCA, les officiers de l’armée centrafricaine construisent l’architecture des SIC pour leur future défense.
Définition des réseaux de transmissions entre les bataillons et le haut commandement ainsi que des matériels spécifiques… Les capitaines sont à la manœuvre !





Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21102
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Jeu 23 Fév 2017 - 23:26

Citation :
EUTM RCA a ajouté 5 photos.

Le général Pulkkinen, directeur général de l’état-major de l’Union Européenne, a rencontré à Bangui Monsieur Joseph Yakété, Ministre de la Défense
centrafricain.

Le futur des forces armées centrafricaines, comme la bonne coopération avec l’Union Européenne, dont l’engagement a été souligné, ont été
évoqués lors de cette réunion. L’inspecteur général de l’armée nationale, le général Dollé-Waya est également intervenu sur la question de
l’équipement des forces armées.
L’EUTM RCA apporte son conseil stratégique pour la refondation de la défense centrafricaine en travaillant étroitement avec les plus hautes
personnalités du ministère.

PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21102
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Ven 24 Fév 2017 - 18:14

Citation :
Centrafrique : Touadera dénonce une mutinerie des militaires

Publié le vendredi 24 fevrier 2017  |   AFP



© AFP par ISSOUF SANOGO  
Le président Ouattara a reçu ce lundi en audience son homologue centrafircain Touadéra venu s`inspirer de l`expérience ivoirienne
en matière de Désarmement, Démobilisation et Réinsertion (DDR).Ph : Faustin-Archange Touadéra,président de la Centrafrique.



“Nous sommes au courant de tout ce qui se prépare dans les quartiers de Bangui, pour qu’il y ait une mutinerie au sein de l’armée”, a prévenu le Président centrafricain dans un entretien à la télévision nationale en Sango.

Faustin Touadéra a dénoncé jeudi des projets de mutinerie de la part de militaires qui redoutent leur non-réintégration dans la nouvelle armée centrafricaine, appelant les fomenteurs à “revenir à la raison”.

“Je pense qu’il est encore temps, pour que ceux qui sont derrière cette mutinerie en préparation reviennent à la raison”, a lancé M. Touadéra.

“Nous n’avons pas d’armée pour défendre la population qui souffre”, a souligné le chef de l’Etat, “alors pourquoi une mutinerie, au moment où nous nous battons pour que, de concert avec les partenaires bilatéraux et la communauté internationale, nous puissions réorganiser notre armée ?”.

Une mission de l’Union européenne (EUTM-RCA) est chargée de la reconstruction et de la formation des Forces armées centrafricaines (FACA), victimes, comme l’autorité de l’Etat, du conflit qui a ravagé le pays depuis 2013.

Craignant de ne pas être intégrés dans cette armée nationale restructurée, plusieurs centaines de militaires centrafricains, considérés comme ayant appartenu à l’ex-rébellion de la Séléka ou aux milices Anti-Balaka, les deux protagonistes du conflit, menacent de se mutiner.

Le président a rappelé jeudi le soutien international dont bénéficie son pays, évoquant une récente visite de la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde et la prochaine visite du vice-président de la Banque mondiale.

http://news.abangui.com/h/57175.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21102
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Lun 27 Fév 2017 - 22:54

Citation :
EUTM RCA a ajouté 3 photos.

Exercices de combat au camp Kassaï.

Les instructeurs européens de l’EUTM RCA appuient leurs camarades centrafricains des FACA dans les techniques d’engagement opérationnel, mais aussi de sauvetage au combat.

Après les cours théoriques, les soldats ont mis en pratique les enseignements lors d’un raid section.

L’Union Européenne soutient l’armée centrafricaine dans la reconstruction de ses capacités militaires.



 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21102
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Mar 28 Fév 2017 - 21:18

Citation :
EUTM RCA a ajouté 6 photos.

Instruction sur le tir de combat pour les soldats centrafricains au stand de tir du camp Kassaï.

Objectif : perfectionner sa gestuelle pour acquérir de la précision !
Les instructeurs de l’EUTM RCA assistent quotidiennement leurs homologues centrafricains pour renforcer leurs capacités opérationnelles par
l’acquisition des actes fondamentaux du combattant.

PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21102
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Mer 1 Mar 2017 - 23:43

Citation :
EUTM RCA a ajouté 6 photos.

Lors de la remise des certificats d’attestation de réussite du stage « recyclage instructeur » par les formateurs de la mission EUTM RCA, les officiers et sous-officiers des forces armées centrafricaines ont été mis à l’honneur.

Militaires « choisis pour contribuer à la remontée en puissance des forces de défense à travers la restructuration et le renforcement de leurs capacités opérationnelles », ils auront passé huit semaines au Centre de Formation de Kassaï pour devenir les futurs bâtisseurs de leur armée.
« Je vous demande de continuer dans ce sens pour que l’armée centrafricaine soit toujours debout » a souligné un officier formé par les instructeurs de l’Union Européenne.
 

PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21102
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Jeu 2 Mar 2017 - 23:17

Citation :
EUTM RCA a ajouté 7 photos.

Le bataillon amphibie est une unité emblématique des Forces Armées centrafricaines.

Commandé par le lieutenant de vaisseau Flavien, le bataillon amphibie a été présenté au général Ruys, commandant la mission EUTM RCA. Ses
missions consistent à assurer la défense du territoire sur les frontières fluviales, mais aussi à porter assistance à toute personne en difficulté
sur le fleuve.
L’EUTM RCA soutient la remontée en puissance de cette unité de la Marine Nationale centrafricaine. Egalement appuyé par la France, dans le
cadre des accords de coopération de sécurité et de défense, le bataillon amphibie retrouve ses capacités opérationnelles, comme une « baleinière
» de 18 m, des barques et des pontons. Encadrés par l’EUTM RCA, les hommes et les femmes du bataillon bénéficieront dans l’avenir de formations
spécifiques à leur emploi opérationnel.

PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21102
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Ven 3 Mar 2017 - 23:28

Citation :
EUTM RCA a ajouté 10 photos à l’album Drill avec les instructeurs suédois au camp Kassaï.

L’équipe d’instructeurs suédois de la mission européenne EUTM RCA est tous les jours aux côtés de ses frères d’armes centrafricains pour des formations
au combat d’infanterie.
Définir une phase tactique pour s’emparer d’un point, et la restituer sur le terrain font partie des exercices fondamentaux de la manœuvre opérationnelle :
par-delà les cours théoriques et pratiques, la même volonté et l’esprit de réussite animent les soldats du Nord de l’Europe et du cœur de l’Afrique !

PHOTOS:
 
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21102
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Lun 6 Mar 2017 - 23:04

Citation :
EUTM RCA

Sur le thème : « Les FACA : point de situation et réorganisation en cours », un colloque a été organisé à Bangui pour informer les autorités locales, la société civile ainsi que la communauté internationale sur le modèle d’armée qui est en train de se mettre en place en République centrafricaine.
En présence du Ministre de la Défense, M. Joseph Yakété, de Monsieur l’Ambassadeur Jean-Pierre Reymondet-Commoy, chef de la Délégation de l'Union Européenne en République centrafricaine, du général Ludovic Ngaifei, chef d’état-major des armées et du général Ruys, commandant l’EUTM RCA, les débats ont porté sur l’état des lieux et les perspectives du système de défense centrafricain, dont la réforme est soutenue par l’action de la mission militaire de l’Union Européenne.


PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21102
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Mar 7 Mar 2017 - 21:03

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21102
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Lun 20 Mar 2017 - 22:52

Citation :
EUTM RCA

Les instructeurs de la mission EUTM RCA aident les soldats centrafricains à renforcer leurs capacités de combat.
Tous les jours, séance d’instruction théorique et entraînement tactique sur le camp de Kassaï pour une remontée en puissance
opérationnelle des forces armées centrafricaines.

PHOTOS:
 
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21102
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Sam 25 Mar 2017 - 21:20

Citation :
Centrafrique : Environ trois bataillons des FACA sur six seront formés d’ici à 2018, selon l’EUTM-RCA

Publié le vendredi 24 mars 2017 | RJDH Centrafrique


© LNC par DR
Colloque FACA/EUTM-RCA sur le futur de l’armée centrafricaine


Précision du général Ruys commandant la force de l’EUTM dans une interview accordée au RJDH ce 23 mars à Bangui.

Plus de 750 hommes des Forces Armées Centrafricaines (FACA) formés par l’EUTM vont être certifiés et la mission entend former au moins 3 bataillons sur 6 y compris les officiers instructeurs d’ici à 2018. Précision du général Ruys commandant la force de l’EUTM dans une interview accordée au RJDH ce 23 mars à Bangui.

L’EUTM est la mission européenne au côté des Forces Armées Centrafricaine (FACA), une approche de la défense qui s’occupe du volet technique et opérationnel après la phase conseil menée par l’EUMAM. Six bataillons de l’armée soit environ 4.500 hommes seront formés par l’EUTM. La précision du général Ruys intervient alors que le président Faustin Archange Touadera s’inquiète de la lenteur dans le rythme et la vitesse de la formation dispensée par l’EUTM.

Face aux inquiétudes, le général Ruys rassure « EUTM a commencé depuis l’année passée et on a une mission initialement pour deux ans. Maintenant, on est dans la première partie de ces deux ans et au mois de juillet on aura un an actif. Pendant ces deux ans, la mission EUTM doit former entre deux et trois bataillons. Donc finalement quand cela continue comme on le fait maintenant, il y aura mi-2018 trois (3) bataillons complets qui vont être formés. Mais je dois y ajouter aussi qu’entre temps, on forme les officiers et les sous-officiers de votre armée et aussi on donne les formations basiques pour que l’armée soit triling dans les zones de groupement ici à Bangui », a-t-il développé.

La mission EUTM qui dispose de plusieurs piliers estime que l’essentiel aujourd’hui est l’équipement et non la vitesse dans la formation «ce n’est pas la vitesse de l’entrainement qui est important ; c’est qui est le plus important selon moi c’est que ceux qui sont formés reçoivent de l’équipement surtout de l’armement et puissent continuer leur entrainement et éventuellement si le gouvernement le décide, ils peuvent être engagés pour protéger la population », a-expliqué le général Ruys.

Des sources proches de l’EUTM, la formation dispensée jusque-là répond aux critères des objectifs et le colonel Vermulen, chef de pilier entrainement se félicite de la capacité des FACA à chaque étape de la formation.

L’EUTM est la troisième mission européenne après l’EUMAM et l’EUFOR-RCA. Au moins 100 instructeurs centrafricains sont formés simultanément avec les compagnies et seront appelés à dispenser la formation au côté des forces de l’Europe à leurs frères d’armes.

http://news.abangui.com/h/57547.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21102
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Jeu 30 Mar 2017 - 22:18

MINUSCA a écrit:
Défilé à Bobangui à l'occasion du 58ème anniversaire du décès Feu Barthelemy Boganda


PHOTOS:
 
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21102
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Sam 8 Avr 2017 - 22:17

Citation :
EUTM RCA

La fin de la formation pour les deux compagnies du 3e bataillon d’infanterie territorial des forces armées centrafricaines a été marquée par une cérémonie solennelle qui s’est déroulée au camp Kassaï, à Bangui.

Après la levée des couleurs, le chef de corps du bataillon et le général commandant la mission de l’Union européenne ont passé les troupes en revue.

Un moment important pour les soldats centrafricains qui voient la fin de leur entraînement couronné par un diplôme remis par les instructeurs de l’EUTM RCA.

Les familles et amis étaient également présents pour assister au retour du premier bataillon qui aura suivi une phase d’instruction dans le cadre de la reconstruction des forces armées nationales par l’Union européenne.


PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21102
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Mer 19 Avr 2017 - 20:42

Citation :
Un premier bataillon centrafricain formé par l’EUTM RCA bientôt opérationnel

Publié le 18 avril 2017 par Marie-Madeleine Courtial

 

Au camp KASSAI, les suédois participent à la formation
des FACA. Aujourd’hui, le cours de combat se compose
de deux mission: s’emparer d’une maison et la défendre.
Après la partie théorique sur le tableau, mise en pratique
sur le terrain.
(crédit-photo adjudant-chef Tritz Vincent/EUTM RCA)


Le 3ème bataillon d’infanterie territorial centrafricain sera opérationnel à la fin du mois. Il s’agit du premier bataillon formé et entraîné par l’EUTM RCA depuis le lancement de la mission européenne en juillet 2016.

Le 3ème bataillon d’infanterie territorial compte 650 soldats répartis en 3 compagnies de combat (175 soldats par compagnie), d’une compagnie de commandement et de service ainsi que d’un état-major. La formation s’est déroulée en trois temps et a mobilisé 30 instructeurs pendant 7 mois. D’octobre à décembre 2016, le mandat 1 de l’EUTM RCA s’est concentré sur la formation de la 1ère compagnie et des personnels clés de l’état-major. De janvier à mars 2017, le mandat 2 de la mission européenne a formé de front la 2ème et 3ème compagnie. Durant le mois d’avril, l’ensemble du bataillon s’est exercé. Différents cours ont été fournis par l’EUTM tant au  niveau théorique qu’au niveau pratique: combat d’infanterie de différents niveaux (groupe, section, compagnie), tir de combat, éducation physique militaire et sportive, topographie, premiers soins au combat ou bien encore procédure radio.



La section « ANACONDA » 2° compagnie 2° section
réalise un exercice de combat.La mission consiste à
« S’emparer d’une cache d’arme en suivant l’axe Lima1
et en revenant par Lima2.,Pour cette action un groupe
doit s’emparer de la cache d’arme, un autre doit être
en appui et le dernier se trouve en couverture.
(crédit-photo adjudant-chef Tritz Vincent/EUTM RCA)


En plus de l’entraînement opérationnel, l’EUTM RCA a apporté sa contribution en appui de l’état-major centrafricain dans la sélection du personnel du point de vue médical et physique mais aussi en excluant tout militaire ayant été impliqué dans les événements récents (groupes armés, exactions…). Les militaires de l’EUTM RCA ont également conseillé les autorités militaires centrafricaines à propos des besoins en équipement de ses unités.

Le 3ème bataillon d’infanterie territorial recevra sa certification fin avril lors d’un exercice final sur le terrain où le bataillon dans son ensemble sera engagé. Il sera ensuite mis à la disposition des autorités centrafricaines qui décideront de son emploi opérationnel. Son déploiement reste toutefois conditionné à la disponibilité des équipements et à une chaîne d’appui logistique solide. Pour l’instant, ces deux conditions ne semblent pas réunies et ne permettent pas dans l’immédiat de déployer une unité de la taille d’un bataillon ou même d’une compagnie.

À partir du mois de mai 2017, l’EUTM RCA va commencer la formation d’une deuxième unité des forces armées centrafricaines. L’objectif du mandat initial de l’EUTM RCA est de former jusqu’à trois bataillons entre juillet 2016 et septembre 2018.

La Belgique est à la tête de l’EUTM RCA depuis janvier 2017 et a déployé 25 militaires en Centrafrique, en majorité issus de l’Eurocorps. Le général belge Herman Ruys commande environ 175 hommes issus de 12 pays différents.


Tir multi positions au camp de KASSAI (crédit-photo
adjudant-chef Tritz Vincent/EUTM RCA)


https://defencebelgium.wordpress.com/2017/04/18/un-premier-bataillon-centrafricain-forme-par-leutm-rca-bientot-operationnel/  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21102
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Jeu 27 Avr 2017 - 17:47

Citation :
27.04.2017


Un bataillon de la nouvelle armée centrafricaine pour sécuriser la zone quittée par les Américains





Alors que l'Irsem publie une "Note de recherche n°36 - 2017" sur "la reconstitution de l’armée centrafricaine: un enjeu à hauts risques" (l'auteur est Thierry Vircoulon), le BIT 3 (bataillon d'infanterie territoriale numéro 3) a démontré que l'on pouvait compter sur lui lors d'une manoeuvre organisée mercredi par l'EUTM RCA (photos SJ).



L'invitation aux médias précisait que:
"le 3e bataillon d’infanterie territorial (BIT3) des forces armées centrafricaines (FACA) achève son cycle de formation et d’entraînement opérationnel auprès des instructeurs de la mission militaire de l’Union européenne EUTM RCA (European Union Training Mission). Le BIT 3 est le premier bataillon des FACA à avoir été formée par l’EUTM RCA. Cette formation entamée durant le premier mandat de la mission EUTM RCA aura duré presque 7 mois. Ce sont ainsi plus de 650 soldats, hommes et femmes, qui ont été entraînés par la mission militaire de l’Union européenne. Dès que ce bataillon aura reçu l’équipement et l’armement nécessaires pour remplir les missions qui lui seront confiées, il sera alors au service de son pays. Les autorités politiques de la République centrafricaine auront à définir l’emploi opérationnel qu’elles entendent donner à ce bataillon."

Ce bataillon est commandé par le capitaine Innocent Massé (photo ci-dessous); l'unité a manœuvré pour repousser une attaque du style guérilla.



Les formateurs de l'EUTM RCA vont lancer, début mai, la formation des "soldats du 1er bataillon d’infanterie territorial (BIT 1) pour leur délivrer également un ensemble de techniques et de savoir-faire opérationnels".

Le BIT 3 pourrait être déployé dans l'extrême sud-est du pays, là où opéraient les forces spéciales US et les troupes régionales lancées aux trousses de Joseph Kony. L'idée de le déployer dans le secteur d'Obo n'est pas saugrenue mais des formateurs européens restent perplexes, pour leur part, quant aux capacités de cette unité encore mal équipée et mal armée.

Le risque est que "si on les envoie sans moyens, ils pourraient retomber dans les travers du passé", selon un observateur européen. En clair: dans deux mois ils rackettent la population.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2017/04/26/un-bataillon-de-la-nouvelle-armee-centrafricaine-pour-ecuris-17994.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21102
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Dim 30 Avr 2017 - 17:21

Citation :
EUTM RCA

Le général Ruys, commandant la mission militaire de l’Union européenne EUTM RCA, a participé au baptême de la «Promotion Ange Felix Patassé » des élèves officiers de l’Ecole Spéciale de Formation des officiers d’active du Centre de Formation de Kassaï à Bangui.

En présence du Chef de l’Etat et Chef suprême des armées, le professeur Faustin Archange Touadéra, cette cérémonie fût le « symbole de la renaissance de l’armée, qui devra être républicaine, opérationnelle et efficace ».

Des officiers de l’EUTM RCA ont remis les épaulettes de sous-lieutenant à de jeunes élèves, soulignant le soutien de la mission militaire européenne dans la formation des futurs cadres, la reconstruction de l’armée nationale comme le renforcement de ses capacités.

« Je fais le serment de servir mon pays, la République centrafricaine, avec honneur et fidélité, jusqu’à la mort » ont alors prononcé les jeunes promus, exprimant ainsi l’éthique, la déontologie, la discipline et l’exemplarité de l’officier.


PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21102
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Ven 12 Mai 2017 - 23:13

Citation :
EUTM RCA

Une cérémonie s’est déroulée au bataillon amphibie des forces armées centrafricaines (FACA) pour mettre à l’honneur les soldats de cette unité emblématique.

Pendant deux semaines, les soldats du bataillon amphibie ont bénéficié de la présence d’un détachement d’appui opérationnel des Éléments français du Gabon (EFG), basés à Libreville, pour des séances d’entraînement tactique, concernant le tir essentiellement.

Soutenu par la mission militaire de formation de l’Union européenne EUTM RCA, le détachement des EFG a renforcé les capacités des forces armées centrafricaines. La remise des certificats de fin de formation par le général commandant la mission EUTM RCA et les cadres des EFG a démontré la coordination des efforts entre la France et l’Union européenne pour aider la Centrafrique dans son processus de reconstruction de son outil de défense. Une remise de caisses en bois pour le stockage du matériel (qui ont été réalisées par la menuiserie des FACA grâce au soutien financier de l’Ambassade de France via l'attaché de Défense) illustre également cette coopération.

Le général commandant les Éléments français du Gabon s’était rendu à Bangui pour initier ce travail en commun entre la République centrafricaine, la France et l’Union européenne.


PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21102
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    Mer 17 Mai 2017 - 21:37

Citation :
Ambassade de France à Bangui

A l'occasion de la cérémonie de fin de la formation du Bataillon d'Infanterie Territorial 3 de l'armée nationale centrafricaine, mise en œuvre par la mission européenne EUTM-RCA, la France a procédé à une nouvelle cession de véhicules et de matériels militaires pour les FACAs.

Hier, 20 camionnettes tactiques TRM2000 et 3 véhicules P4 assorties de pièces de rechange, ainsi que du matériel de campement ont été cédés gratuitement à l'armée nationale.

Il s'agit déjà de la 3ème cession de véhicules et matériels, qui s'inscrit dans le cadre de l'engagement de la France aux côtés de la RCA pour la reconstruction de son armée. Une dernière cession sera prévue prochainement.

Au total, grâce à l'aide de la France qui représente un coût global de 2,4 millions d'euros (près d'1,6 milliard de fcfa), le BIT3 disposera d'une cinquantaine de véhicules et pièces de rechange, de matériels de protection balistique et de soutien de l'homme pour accomplir les premières missions qui lui seront confiées.


PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armées de la République centrafricaine    

Revenir en haut Aller en bas
 
Armées de la République centrafricaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» République centrafricaine: «journée décisive» à Bangui
» médaille outre-mer
» Sangaris : acheminement de VBCI en République Centrafricaine
» Procureur de la république
» Recherche PHOTOS MARINE pour le musée de l'armée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Afrique-
Sauter vers: