Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Développement de l'Industrie Navale Marocaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21543
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Développement de l'Industrie Navale Marocaine   Dim 2 Fév 2014 - 19:30

Maritimenews a écrit:
L’ANP et les operateurs de la zone chantier naval se mobilisent pour la cale sèche du port de Casablanca

La Direction de l’Agence Nationale des Ports (ANP) prend très au sérieux la problématique du bateau porte de la cale sèche du port de Casablanca.

Les différents opérateurs de la zone chantier naval se sont montrés ainsi satisfaits de la réactivité des cadres de l’Agence surtout au niveau de la direction régionale du port de Casablanca pour entamer au plus tôt les travaux de réparation du bateau porte.
Différentes parties prenantes utilisatrices de la zone chantier naval : sociétés de réparation navale, Marine Royale, opérateurs de remorquage et de dragage et organisations professionnelles, ont mené une campagne de sensibilisation auprès des pouvoirs publics pour insister sur la nécessité stratégique de maintenir l’activité de la cale sèche du port de Casablanca.
Maritimenews a écrit:
La cale sèche du port de Casablanca reprendra du service au plus tard début avril prochain

Après avoir mené une expertise pour arrêter les travaux d’entretien et de réparation à réaliser sur le bateau porte et la cale sèche du port de Casablanca, l’Agence Nationale des Ports vient de lancer via la direction régionale du port de Casablanca un appel d’offres pour la remise en état des structures métalliques du bateau porte et de cale sèche du port de Casablanca.
L’Agence qui a été très réactive aux doléances des acteurs de la zone chantier naval, surtout le sort des 600 familles dont l’activité dépend de la cale sèche, a entrepris tous les efforts nécessaires pour accélérer la procédure de l’appel d’offres, de même un effort financier important a été consentit de la part de l’ANP pour réaliser ces travaux dans les meilleurs délais.
Ainsi, l’agence a lancé l’appel d’offres pour les travaux ce vendredi 31 janvier, l’ouverture des plis est prévue pour le 18 février, alors que les travaux devront durer un mois suivant le cahier des charges. Au maximum, la cale sèche du port de Casablanca reprendra du service début avril prochain si Dieu le veut.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21543
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Développement de l'Industrie Navale Marocaine   Ven 28 Fév 2014 - 19:39

Citation :
Projet. La Marina II de Casa en stand-by

En plus de celle qui est actuellement en chantier, il y aura une deuxième marina à Casablanca… mais quand la Marine Royale le décidera. Explication : elle est programmée sur le site du chantier naval du port de la métropole. Or ce dernier reprend son activité en avril prochain après avoir réalisé les travaux nécessaires pour accueillir les navires. Sa reprise a été favorisée par le veto de la Marine Royale qui tient à ce que le chantier demeure opérationnel tant que le site de Ksar Sghir, dédié à l’armée, n’est pas encore mis en service. Le port de la Marine situé au nord du pays sera ouvert à la navigation sous peu. D’ici là, le chantier naval reste là où il est et la deuxième marina attendra. Notons enfin que c’est la société Wissal qui devait prendre en charge ce projet suite à un décret du Chef du gouvernement.

http://www.telquel-online.com/content/projet-la-marina-ii-de-casa-en-stand

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21543
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Développement de l'Industrie Navale Marocaine   Jeu 20 Mar 2014 - 13:31

MaritimeNews a écrit:
Immobilisation de la cale sèche du port de Casablanca

Suite à une lettre de la FIMME au sujet de l’immobilisation de la cale sèche du port de Casablanca et une requête de la CAM pour le maintien de la réponse des infrastructures actuelles aux besoins de la flotte nationale en attendant la réalisation de la nouvelle zone de chantiers navals, nous avons reçu les clarifications qui suivent de la part de l’Agence Nationale des Ports:

-Le port de Casablanca dispose d’une installation de réparation en forme de radoub dotée d’un dispositif d’ouverture et de fermeture (appelé bateau-porte) pour les fins de mise à sec ou à flot des unités maritimes d’une taille allant jusqu’à 150m. Cette installation, unique en son genre au Maroc, a été construite dans les années 50 (de 1951 à 1954) et rénovée en 1983.

-Fortement sollicitée, cette infrastructure dont le taux d’occupation dépasse les 95% par an (les 5% restants étant réservés aux travaux de maintenance préventive engagés par la Direction Régionale du Port de Casablanca), reçoit différents types de navires notamment ceux de la Marine Royale, les navires de Commerce et les navires de Servitude.

- En date du 30/12/2013, et lors du dernier mouvement d’assèchement de la cale sèche pour la mise à sec d’une drague et d’un remorqueur, il a été constaté une entrée importante des eaux au niveau du bateau-port et plus précisément sa partie inférieure. Devant cette situation et, dans un souci de sécurité et de sureté, l’ANP a décidé d’arrêter immédiatement l’exploitation de la cale afin d’éviter tout incident d’envahissement du bassin par les eaux et, toutes les conséquences désastreuses qui pourraient en découler. Ainsi, toutes les unités déjà en stationnement ont été évacuées.

- L’ANP a commandé d’urgence une expertise pour déterminer l’origine des fuites constatées. Cette dernière a fait ressortir certaines anomalies pour lesquelles les services compétents de l’ANP ont réalisé les études nécessaires qui ont permis d’élaborer le dossier d’appel d’offres, lancé le 31 janvier et adjugé à la CAM le 18 février 2014. Les travaux pour la remise en état des structures métalliques du bateau-porte et de cale sèche du port de Casablanca ont commencé le 24 février 2014 et leur achèvement est prévu pour fin mars 2014.

- Par ailleurs, il y a lieu de souligner que les études techniques détaillées pour la réalisation d’un nouveau chantier naval à Casablanca sont en cours, et l’ANP prévoit de lancer les appels d’offres relatifs aux travaux en question courant 2014.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21543
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Développement de l'Industrie Navale Marocaine   Mar 1 Avr 2014 - 20:55

Cela veut dire que le projet des futurs chantiers navales de casa sera accéléré !
Citation :
- La convention spécifique concernant le projet de valorisation de la zone des chantiers navals au niveau du port de Casablanca Etat/FMDT
http://far-maroc.forumpro.fr/t2211p810-projets-du-maroc#336578

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21543
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Développement de l'Industrie Navale Marocaine   Mer 2 Avr 2014 - 0:45

La dame parle des futurs chantiers

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21543
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Développement de l'Industrie Navale Marocaine   Jeu 3 Avr 2014 - 1:20

Citation :
M. Aziz RABBAH reçoit le Directeur du Conseil d’Administration du Groupe GIBDOCK

M. Aziz RABBAH, Ministre de l’Equipement, du Transport et de la Logistique a reçu, mercredi 19 mars 2014 au siège du Ministère, M. GEOFFREY BERGER, Directeur du Conseil d’Administration du Groupe GIBDOCK.
M.GEOFFREY est en visite au Maroc en prospection de projets d’installation de chantiers navals sur la côte atlantique marocaine. Le groupe GIBDOCK, basé à Gibraltar, fournit des services de réparation et de construction de navires.
http://www.mtpnet.gov.ma/Actualites/Pages/Actualites.aspx?IdNews=245

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Développement de l'Industrie Navale Marocaine   Jeu 3 Avr 2014 - 13:54

Citation :
Port de Casablanca : les appels d’offres relatifs au nouveau chantier naval bientôt lancés


La construction pourrait nécessiter jusqu’à 5 ans de travaux. Fermées en décembre dernier pour cause de réparation, les actuelles installations devaient rouvrir avant la fin du mois de mars. L’arrêt de l’activité a profité aux ports espagnols, Las Palmas en particulier.
Port de Casablanca


Les travaux de construction de la nouvelle cale sèche du port de Casablanca pourraient démarrer cette année. L’Agence nationale des ports (ANP), qui en a fait l’annonce, se penche actuellement sur la finalisation des études techniques. Les appels d’offres relatifs à la construction sont promis pour le courant de l’année. Il faut dire que les regards sont plus que jamais tournés vers ce projet car la fermeture en décembre dernier de la cale sèche actuelle (voir encadré), la seule dans tout le pays, a mis en danger l’ensemble de l’industrie des chantiers navals ainsi que les métiers adjacents.

Pour rappel, lors d’une opération d’assèchement de cette cale effectuée en décembre dernier, «il a été constaté une entrée importante des eaux au niveau du bateau-porte, plus précisément de sa partie inférieure», explique l’ANP. Du coup, l’agence a privilégié l’aspect sécuritaire en décidant l’arrêt immédiat de l’exploitation afin d’éviter tout risque d’envahissement du bassin par les eaux et les conséquences désastreuses qui pourraient en découler. Ainsi, toutes les unités en stationnement ont été évacuées. Une expertise sur l’étendue des dégâts avait été menée et un appel d’offres pour les travaux nécessaires lancé en février. Démarrés dans la foulée, ils sont sur le point d’être terminés. «Les travaux pour la remise en état des structures métalliques du bateau-porte et de la cale sèche du port de Casablanca ont commencé le 24 février et leur achèvement est prévu pour fin mars courant», précise l’ANP.

Plus de 600 personnes travaillent sur le site

Si l’information constitue un soulagement pour les 600 personnes qui travaillent sur ce site, elle ne doit pas faire oublier la nécessité de se pencher sur l’entretien des infrastructures existantes, en attendant la construction de la nouvelle cale sèche qui nécessitera plusieurs années de travaux. Cinq ans, selon un professionnel. Et même bien plus, car ce n’est là que le délai de réalisation des travaux, auquel il faut ajouter le temps nécessaire pour mobiliser les financements. D’après des experts portuaires, il faut 2 milliards de DH ou plus pour réaliser ce projet. Sur les 6 milliards de DH budgétisés pour les investissements à mener dans tout le pays sur la période 2014-2018, 900 millions sont dédiés au nouveau chantier naval. Il manque donc au moins 1,1 milliard de DH à chercher auprès des partenaires privés.
La nécessité sinon l’obligation d’entretenir les installations actuelles découle de leur fonction sociale. Elles constituent en fait une source de revenus pour plusieurs centaines de familles. En plus de Chantier atelier du Maroc, seule société opérant dans ce secteur et qui emploie plus de 200 personnes, plusieurs petits métiers se sont en effet développés autour de la cale, notamment la forge et la menuiserie.

Sur le volet économique, une suspension de l’activité de réparation et de maintenance navale, en attendant la réalisation des nouvelles infrastructures, est à l’avantage des ports concurrents, notamment celui de Las Palmas comme c’est le cas actuellement. Récupérer ces marchés à l’avenir sera donc un défi supplémentaire à relever.


La cale sèche tournait à plein régime

Le port de Casablanca dispose d’une installation de réparation en forme de radoub dotée d’un dispositif d’ouverture et de fermeture (appelé aussi bateau-porte) pour les fins de mise à sec ou à flot des unités maritimes d’une taille allant jusqu’à 150 m. Cette installation, unique en son genre au Maroc, a été construite dans les années 50 et rénovée en 1983. Selon l’ANP, elle est fortement sollicitée puisque son taux d’occupation dépasse les 95%. Les 5% restants sont réservés aux travaux de maintenance préventive engagés par la Direction régionale du port. L’infrastructure reçoit, par ailleurs, différents types de navires notamment ceux de la Marine royale, les navires de commerce et les navires de servitude.


http://www.lavieeco.com

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21543
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Développement de l'Industrie Navale Marocaine   Dim 22 Juin 2014 - 14:23

MaritimeNews a écrit:
Lancement de l’étude sur les infrastructures portuaires dédiées à la construction et la réparation navale au Maroc

La première réunion du comité de pilotage de l’étude présidée par Mr Najib BOULIF Ministre délégué chargé du transport a eu lieu en Mai dernier au siège du Ministre de l’équipement, du transport et de la logistique.
Le cabinet Valyans en charge de l’étude a fait une présentation de sa mission et des principaux livrables attendus.
La DPDPM, maitre d’ouvrage de l’étude a définit comme objectif à cette étude :
- Identifier et analyser les différents segments de marchés des activités de construction et de réparation navales ;
- Définir le positionnement adéquat du Maroc pour chaque segment de marché ;
- Arrêter une stratégie et un plan d’action pour le développement de ces activités,
- Définir un plan directeur d’aménagement et de développement des infrastructures portuaires nécessaires à l’accompagnement de cette stratégie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21543
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Développement de l'Industrie Navale Marocaine   Sam 13 Sep 2014 - 13:31

MaritimeNews a écrit:
Etude d’une stratégie pour le développement des infrastructures portuaires dédiées à la réparation et la construction navales

M. Aziz RABBAH, Ministre de l’Equipement, du Transport et de la Logistique a présidé, mardi 9 septembre 2014 au siège du Ministère, la réunion du comité de pilotage de l’étude d’une stratégie pour le développement des infrastructures portuaires dédiées à la réparation et la construction navales.
Lors de cette réunion, M. le Ministre a rappelé les objectifs principaux de cette étude:
Identifier et analyser les différents segments de marchés des activités de construction et de réparation navales;
Définir le positionnement adéquat du Maroc pour chaque segment de marché;
Arrêter une stratégie et un plan d’action pour le développement de ces activités;
Définir un plan directeur d’aménagement et de développement des infrastructures portuaires nécessaires à l’accompagnement de cette stratégie.
Durant cette séance, le bureau d’études a exposé les résultats de la première phase de ladite étude, concernant :
la situation actuelle et les perspectives de l’activité de la réparation navale;
le diagnostic stratégique de l’activité de la réparation navale;
l’analyse et la segmentation du marché actuel de la construction navale et l’évaluation des perspectives de développement de cette activité.
M. le Ministre a également donné ses orientations sur plusieurs points dans le but d’élargir et de détailler les prochaines étapes de l’étude. La présentation des résultats de la phase 2 est prévue en novembre 2014.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21543
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Développement de l'Industrie Navale Marocaine   Lun 13 Oct 2014 - 21:31

mourad27 a écrit:

Citation :

Future maintenance of the ship will be carried out in Morocco in specific support facilities currently being built under supervision of DCNS.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21543
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Développement de l'Industrie Navale Marocaine   Sam 20 Déc 2014 - 3:56

maritimenews a écrit:
Le Budget de construction du nouveau chantier naval du port de Casablanca explose avant même son commencement avec un surcout d’au moins 140 MDHS

L’Agence Nationale des Ports (ANP) vient d’une manière curieuse de relancer l’appel d’offres relatif aux travaux de réalisation du nouveau chantier naval du port de Casablanca.
Alors que l’agence avait lancé en octobre dernier un appel d’offres avec un montant estimatif de 690 MDHS pour la réalisation des travaux et qui a été repris par une récente actualité diffusée par celle-ci le 28 novembre, un nouvel appel d’offres pour la réalisation du nouveau chantier naval du port de Casablanca vient d’être relancé le 12 décembre 2014 avec cette fois-ci un montant de 830 MDHS, soit une réévaluation du cout des travaux d’au moins 140 MDHS équivalent à une hausse de 20%.
La configuration retenue pour la réalisation du nouveau chantier naval du port de Casablanca à savoir une forme de radoub de 240 ml de long et 40 ml de large, avec une darse et un élévateur de 5000T, ne correspond plus selon plusieurs experts maritimes aux besoins actuels du marché puisqu’elle a été pensée en 2007 alors que le Maroc disposait encore d’une flotte d’une quarantaine de navires.
La mobilisation aujourd’hui d’un budget aussi important de plus de 830 MDHS HT, pour la construction d’un nouveau chantier naval qui ne répond plus à la demande pour laquelle il a été conçu au départ, alors même qu’une étude stratégique sur la construction et la réparation navale est en toujours cours par la Direction des Ports et du Domaine Public Maritime (DPDPM) et qu’une étude stratégique sur le secteur maritime et le développement du pavillon national est également en cours par la Direction de la Marine Marchande (DMM) montre clairement un manque de cohérence stratégique de nos décideurs portuaires.
Maintenant que le budget des travaux de construction du nouveau chantier naval du port de Casablanca nécessite une hausse de 20% du montant pour sa réalisation, une nouvelle étude de rentabilité économique et financière du projet doit être menée par l’ANP pour confirmer l’opportunité de celui-ci.
Investir 830 MDHS HT (75 Millions d’euros) en plus des frais financiers, dans une infrastructure portuaire qui ne va jamais être rentable en l’absence d’une flotte nationale et en l’absence d’une vision stratégique pour le secteur de la construction et la réparation navale semble de la dilapidation des deniers publics.
Avec un tel budget, le département de Mr Aziz RABBAH pourra au lieu d’investir dans la pierre, aider à la création d’un fond d’investissement public qui mobiliserait d’autres ressources financières (effet de levier d’au moins X10) soit 8,5 MMDHS pour accompagner les nouveaux investissements issus des nouvelles stratégies de son département dans le secteur du transport maritime et la construction navale dans le cadre d’un partenariat public privé.
L’ANP jouerait ainsi pleinement son rôle d’autorité de régulation qui accompagne l’investissement au lieu d’en être le maître d’ouvrage direct sans en avoir forcément l’expertise nécessaire.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6042
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Développement de l'Industrie Navale Marocaine   Jeu 26 Fév 2015 - 11:29

le Chantier Naval Hesaro basé aussi a Agadir fabrique aussi des intercepteurs qui peuvent etre utiliser par la Gendarmerie Royale...

http://www.hesaro.com/fr/realisations-bateaux-maroc.html#5

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21543
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Développement de l'Industrie Navale Marocaine   Sam 28 Fév 2015 - 17:11

Citation :
Etude d’une stratégie pour le développement des infrastructures portuaires dédiées à la construction et la réparation navales

 

04.02.2015M. Aziz RABBAH, Ministre de l’Equipement, du Transport et de la Logistique a présidé, mercredi 04 février 2015 au siège du Ministère, une réunion du comité de pilotage de l’« étude d’une stratégie pour le développement des infrastructures portuaires dédiées à la construction et la réparation navales», pour valider les résultats de la deuxième phase de ladite étude.

En ouvrant la séance, M. RABBAH a rappelé les objectifs et l’importance de cette étude et a mis l’accent sur l’impact du développement des infrastructures objet de l’étude sur le plan économique et social du pays.

Par la suite, le bureau d’études a présenté les résultats de la phase 2 concernant les stratégies de développement des activités de réparation et de construction navales au Maroc et la définition des segments porteurs de ces stratégies. Les étapes de la troisième phase de l’étude ont été également annoncées.

La présentation a été suivie d’un débat où l’ensemble des participants ont été invités à formuler leurs avis et observations concernant les résultats de cette phase. M. RABBAH a donné ses orientations sur plusieurs points qui devraient être pris en compte lors des prochaines étapes de cette étude.

Ont pris part à ce comité de pilotage les représentants des différentes entités et ministères concernés (ANP, TMPA, ISEM, Marine Royale, Economie et Finances, Commerce et Industrie, Pêche Maritime, Formation Professionnelle), des représentants du secteur privé (FIMME, CAM, Chantier naval CNAF, et les intéressés par l’étude), ainsi que les directeurs et responsables du ministère concernés par l’étude.

http://www.mtpnet.gov.ma/Actualites/Pages/Actualites.aspx?IdNews=717

_________________
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4365
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: ...   Lun 2 Mar 2015 - 23:46

http://www.lavieeco.com/news/economie/le-projet-du-chantier-naval-de-casablanca-fait-polemique-33091.html a écrit:

Le projet du chantier naval de Casablanca fait polémique

La configuration retenue pour la future zone du chantier naval ne plaît pas à tout le monde n Celle-ci prévoit la construction d’une cale sèche en premier, avant l’élévateur qui ne serait prévu que pour le moyen terme. Des professionnels considèrent que la nature de la demande impose un schéma contraire.

C’est la grande polémique du moment dans le secteur portuaire.
Depuis quelques jours, le projet de construction du nouveau chantier naval du port de Casablanca fait l’objet de vives critiques de la part de plusieurs spécialistes du secteur maritime.
En cause, le schéma retenu pour la future zone ne serait pas idéal pour son exploitation.
Certains vont jusqu’à considérer que le projet est «mort-né», vu qu’aucun des opérateurs censés prendre en charge son exploitation n’oserait y investir alors qu’il paraît non rentable.

Pour avoir une idée claire sur la question, La Vie éco a approché le principal opérateur marocain concerné par le chantier naval, à savoir Chantiers et Ateliers du Maroc (CAM), ainsi que le maître d’ouvrage du projet, l’Agence nationale des ports (ANP).
Le premier confirme en effet que la configuration retenue pour le projet risque de poser des problèmes, et ce, d’abord pour des raisons purement économiques.
«Actuellement, le marché de la réparation navale est constitué principalement d’armateurs disposant de navires de taille moyenne», explique Chafiq Essakalli, PDG de CAM.
Cela appelle donc à la mise en place de structures qui tiennent compte de cette spécificité.
Selon les spécialistes du secteur portuaire, l’expérience à l’étranger a démontré que la structure la mieux adaptée pour cela est la plate-forme élévatrice.
Il s’agit d’une sorte d’ascenseur qui plonge dans l’eau pour élever le navire qui sera ensuite transbordé dans le terre-plein pour la réalisation des travaux. Ce n’est pourtant pas la structure priorisée par l’ANP.
Cette dernière a prévu la réalisation, dans un premier temps, d’une cale sèche d’une capacité de 240 m. Celle-ci est destinée à des navires d’une taille plus importante et ne serait donc pas adaptée à la demande actuelle adressée au Maroc.
De même, si l’élévateur permet d’entamer les travaux de réparation sur plusieurs navires en même temps, la cale sèche ne permet généralement de traiter qu’un voire deux navires, au maximum, à la fois. Ce qui constituerait selon les détracteurs du projet une véritable menace pour la rentabilité du chantier naval.

L’ANP motive ses choix par une vision à long terme

Pourquoi donc retenir ce scénario s’il paraît aussi inadapté à la réalité du marché?
Auprès de l’ANP, on motive ce choix par une vision à long terme du projet.
Actuellement, le ministère de l’équipement, du transport et de la logistique se penche sur la conception d’une stratégie nationale dédiée au secteur de la réparation navale.
Parmi les principaux objectifs de cette stratégie : renforcer le positionnement du Maroc dans l’échiquier international de l’entretien et la réparation navale.
Cela devrait renforcer son attractivité et lui permettre d’attirer de grands armateurs internationaux.
L’ANP souhaite anticiper cela en offrant au port de Casablanca la structure adaptée pour répondre à la nouvelle demande.
De même, des demandes auraient déjà été formulées à l’ANP par des navires étrangers dont la taille dépasse 180 m.
Cet argument n’est cependant pas pour convaincre les professionnels qui critiquent le projet de construction du chantier naval. «Si l’on estime que la cale sèche est la mieux adaptée à la demande future, pourquoi alors prévoir dans la deuxième tranche du projet la mise en place de la plateforme élévatrice?!», nous confie un spécialiste du secteur portuaire.

Un autre volet est également pointé du doigt dans le schéma retenu.
Dans la pratique, en plus de la cale sèche et l’élévateur, un aménageur portuaire peut également prévoir un quai de réparation des navires à flot. Généralement, il sert pour les petits travaux d’entretien et de réparation qui ne nécessitent pas la mise à sec du navire.
Dans le cadre du projet du chantier naval de Casablanca, il est prévu d’intégrer cette composante dans la première phase de réalisation du chantier. Or, selon le plan fourni en marge de l’appel d’offres lancé par l’ANP et qui est relatif aux travaux de construction, ledit quai est situé à l’entrée de la cale sèche.
Selon cette configuration, l’accès à la cale sèche ne peut se faire que si aucun navire n’est stationné dans le quai, chose qui paraît illogique aux yeux de CAM. «Cela revient à déplacer les navires stationnés sur le quai à chaque fois qu’un autre navire veut entrer ou sortir de la cale sèche.
Cela est non seulement contraignant, mais nuit également à la compétitivité du chantier naval», explique Chafiq Essakalli.
En fait, les réparations à flot des navires sont des opérations qui ne nécessitent que des délais courts pour leur réalisation.
Comment un armateur peut-il accepter de voir son navire immobilisé plusieurs heures de plus rien que pour gérer cette contrainte liée au positionnement du quai ? Ceci est d’autant plus problématique que le port de Casablanca est fortement concurrencé par d’autres ports dans la région qui semblent plus compétitifs dans le domaine de la réparation navale.
Pour l’ANP, des simulations ont déjà démontré que le temps nécessaire pour le déplacement des navires en cas de besoin n’était pas considérable. Bref, ce sont là autant de problématiques qu’il faut aujourd’hui gérer pour réussir le challenge de faire de Casablanca un hub de la réparation navale.

Wessal Capital n’est pas concerné

Plusieurs sources ont impliqué ces derniers jours Wessal Capital dans le problème du chantier naval. Certes, ce projet est une composante du grand chantier de Wessal Casa-Port, censé reconfigurer le paysage portuaire casablancais.

Cependant, Wessal Capital n’est impliqué que dans le volet lié au financement. C’est l’ANP qui se charge de l’aspect technique du chantier naval, conformément aux conventions signées en 2014. Pour rappel, le projet du chantier naval avait déjà fait l’objet d’une étude en 2008. Mais, depuis, le dossier n’a pas avancé d’un iota, et ce n’est qu’à la faveur du méga projet de Wessal Capital que les choses se sont accélérées, avec notamment le lancement de l’appel d’offres relatif à sa construction.

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
youssef_ma73
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1734
Inscrit le : 04/08/2014
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Développement de l'Industrie Navale Marocaine   Lun 9 Mar 2015 - 18:20

Des rumeurs sur une prochaine visite de SM à casa pour s'enquerir de l'etat d'avancement des grands projets de la ville ont fait bouger les choses pour le chantier naval de casa.
Citation :

Hassad et Rabbah ont sauvé le chantier naval de Casa

Le projet de chantier naval de Casablanca sera redimensionné, pour ajouter un élévateur à bateau et un quai de réparation indépendant, apprend Médias 24 de source autorisée.



Ce lundi 9 mars, la fine fleur du Maroc maritime est réunie au siège du ministre de l’Equipement et des transports. Il y a là l’ANP, les professionnels et les ministres Aziz Rabbah, Mohamed Hassad et Charki Draiss.

L’objectif est de trouver une solution au problème du futur chantier naval sur lequel planent des incertitudes.

Le chantier naval, doit être déplacé, avec son voisin le port de pêche de Casablanca. Un déplacement porteur d’espoirs car l’actuel chantier naval a besoin d’être modernisé.

Mais le projet lancé par l’ANP a suscité des inquiétudes et soulevé un débat feutré. Selon des professionnels, interrogés par différents journaux dont Médias 24, tel qu’il était conçu, le projet ne correspondait pas aux intérêts de la flotte nationale et allait détruire des emplois au lieu d’en créer.

Trois problèmes se posaient :

-une cale sèche surdimensionnée ;

-l’entrée de la cale sèche est alignée avec le seul quai de réparation, de sorte que l’on doit libérer le quai pour accéder à la cale ;

-l’élévateur de bateaux, considéré comme l’investissement le plus urgent et le plus rentable, allait être relégué à une date inconnue.

Ce lundi matin, après discussions, un nouveau projet est né. Et selon nos sources, les ministres Hassa dey Rabbah ont joué un rôle décisif dans cet aboutissement.

Le nouveau projet porte l’investissement projeté de 850 MDH à 2 milliards de DH.

Il ajoute au marché déjà lancé par l’ANP, un nouveau quai de réparation indépendant de 240 mètres linéaires. Et également un élévateur à bateaux.

Toute la panoplie de réparation navale sera donc disponible : les quais pour les bateaux que l’on peut maintenir à flots ; l’élévateur et la cale sèche pour les bateaux que l’on doit extraire des flots.

Les incertitudes semblent donc levées.

http://www.medias24.com/ECONOMIE/ECONOMIE/153350-Hassad-et-Rabbah-ont-sauve-le-chantier-naval-de-Casa.html

_________________
“Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.” Albert Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
youssef_ma73
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1734
Inscrit le : 04/08/2014
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Développement de l'Industrie Navale Marocaine   Mer 11 Mar 2015 - 14:41

Rabbah confirme larefonte du chantier naval de casablanca.
Citation :

L’ouverture de Marfor 2015, premier forum entreprises organisé par l’Institut d'Etudes Maritimes (ISEM), a constitué un événement ce mercredi matin pour le nombreux monde du maritime.



Aziz Rebbah, ministre de l’Equipement et des transports, a annoncé que le gouvernement veut réconcilier le Maroc avec le maritime. Il a annoncé ainsi un élargissement important des domaines de formation que couvrira l’ISEM et qui couvriront tous les domaines du maritime.

Il a également annoncé un plan stratégique dans le domaine de la construction et de la réparation navale ainsi que des décisions volontaristes dans le domaine portuaire.

Dans une déclaration à Médias 24, Aziz Rebbah a confirmé “la refonte du chantier naval de Casablanca pour un montant prévisionnel de 2 milliards de DH“, information révélée dès lundi par notre portail. “Nous sommes en négociation avec des opérateurs pour le chantier naval d’Agadir“, a-t-il ajouté sans plus de précision.

M. Rebbah nous a également annoncé qu’un armateur international va annoncer d’ici deux moins, le lancement de lignes reliant trois ports marocains à quatre autres ports africains.

Pour ce qui concerne les effets des inondations de novembre dernier, “nous avons rétabli presque tout le réseau. Nous avons réalisé une étude qui identifie le réseau routier inondable et nous sommes en train de rechercher des fonds pour 1,5 milliard de DH nécessaires pour mettre ce réseau à l’abri des inondations. Certains ponts seront surélevés et des routes devront être déplacées“, a-t-il conclu.

Le forum Marfor 2015 se poursuit jusqu’à jeudi 12 mars à Casablanca, au siège de l’ISEM. En plus d’un salon d’exposition consacré au domaine maritime, il accueille plusieurs conférences et débats. Ce mercredi matin, Gilles Leboeuf, président du Muséum d’histoire naturelle de Paris a fait un captivant exposé sur le biodiversité.
http://www.medias24.com/ECONOMIE/ECONOMIE/153400-15-milliard-de-DH-pour-mettre-le-reseau-routier-a-l-abri-des-inondations.html

_________________
“Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.” Albert Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21543
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Développement de l'Industrie Navale Marocaine   Ven 13 Mar 2015 - 19:22

SM le Roi a lancé aujourd'hui le projet du nouveau chantier naval de Casablanca pour un coût de 2.34MM $

_________________
Revenir en haut Aller en bas
youssef_ma73
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1734
Inscrit le : 04/08/2014
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Développement de l'Industrie Navale Marocaine   Jeu 2 Juil 2015 - 5:04

Peut être du boulot pour les chantiers navals nationaux....

Citation :
Prêts pour faire des bateaux de pêche neufs !

Charles JOSSE.
Depuis dix ans, Keroman n'a pas vu l'ombre d'un chalutier neuf croiser dans ses bassins. Le groupement de gestion des pêcheurs artisans veut enrayer le vieillissement de la flottille.

Entre Terre et Mer en septembre 2006, le Guillemot VI en février 2007. Ce sont les deux derniers chalutiers artisans neufs entrés en flotte à Keroman. Depuis, plus rien.

La conséquence est directe : la flottille vieillit inexorablement. Les bateaux ont aujourd'hui plus de 25 ans d'âge moyen, parfois, ils sont plus vieux que leur patron.

100 000 € le mètre !

C'est pour mettre fin à cette spirale infernale que le groupement de gestion des pêcheurs artisans lorientais (le GPAL gère les comptes de 54 bateaux sur 100 bateaux à Lorient) a créé une structure : l'Armement du golfe de Gascogne Morbihan. D'autres organisations professionnelles (assurance Sammar La, coopératives, Sem Lorient-Keroman, etc.) y contribuent financièrement.

Son but ? Aider des patrons à investir dans un bateau neuf. Car aujourd'hui, sans apport personnel conséquent, en l'absence de subventions et sans bateau à sortir de flotte pour en construire un équivalent en puissance (c'est la règle européenne), un jeune patron ne peut réaliser son rêve légitime. Et à plus de 100 000 € le mètre, le coût a vite raison des ambitions.

« Nous avons cinq projets dans les cartons, dont deux - un chalutier de 16 m et un fileyeur d'un peu moins de 12 m - réunissent toutes les conditions pour être lancés immédiatement », explique Patrick Carriou, président du groupement de gestion et armateur de fileyeur à la retraite.

L'idée est aussi de construire des bateaux plus confortables pour le travail et la vie à bord et aussi moins gourmands en gazole (avec des hélices plus grandes, tournant moins vite).

Reste un hic : dans quel chantier construire ? « Les chantiers en Bretagne, en France et même en Europe ont des plans de charge bien remplis, poursuit Patrick Carriou. Ils ne sont donc pas prêts à discuter du prix. Le chalutier de 16 m nous reviendrait à 1,9 million d'euros ! Il y a quinze ans le même bateau était facturé 900 000 €. »

Construire au Maroc ?

Les discussions ne sont pas abandonnées. Mais l'idée de faire construire au Maroc, où les professionnels du port se sont rendus en février, fait son chemin. Les plans, la certification, etc., seraient made in Breizh mais la construction serait marocaine.

Le premier bateau pourrait entrer en exploitation en 2016. Il incarnerait la foi qu'ont les professionnels en leur avenir. « Un gazole pas cher, une ressource en bon état, des mareyeurs lorientais qui savent bien commercialiser le poisson, tous les indicateurs sont au vert pour y aller », martèle Tristan Douard, le nouveau directeur du GPAL, Alain Desgré partant à la retraite.

L'an dernier, les chiffres d'affaires des bateaux adhérents au groupement ont augmenté de « 20 % » et les salaires des marins de « 33 % », indique le GPAL.

3 500 € par mois

Un matelot, dès l'âge de 18 ans, sur un chalutier de 16 m, gagne en moyenne près de « 3 500 € nets par mois ». Le patron touche le double. « Le métier est dur, c'est sûr. Mais il reste rémunérateur. C'est aussi cela l'image, positive, de la pêche artisanale. »
Ouest-France.

_________________
“Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.” Albert Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
youssef_ma73
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1734
Inscrit le : 04/08/2014
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Développement de l'Industrie Navale Marocaine   Jeu 15 Oct 2015 - 11:58

Citation :


Chantier naval de Casablanca : l’ANP construira finalement l’élévateur à bateaux !

L’agence a fini par céder à la pression de la communauté portuaire n La plate-forme élévatrice sera construite dès la première phase. Coût estimé : 850 MDH.

C’est un virage à 180 degrés que vient d’opérer l’Agence nationale des ports (ANP) dans le cadre du projet du nouveau chantier naval. Elle vient de lancer un appel d’offres pour la construction d’une plate-forme élévatrice à bateaux dans le cadre de la première phase de ce projet.

Pour rappel, ce sujet avait fait polémique en début d’année lorsque l’agence avait annoncé que cette première phase du nouveau chantier naval portera sur la construction d’une cale sèche. A l’époque, les professionnels du secteur maritime, particulièrement Chantier et Atelier du Maroc (CAM), principal opérateur marocain dans ce domaine, étaient sortis de leurs gongs pour dénoncer le schéma adopté. A l’ANP, on faisait valoir que des études avaient été menées et avaient démontré que le besoin à court terme allait surtout concerner la cale sèche. C’est suite à cela que le projet de construction d’un élévateur à bateaux avait été relégué à la deuxième phase du chantier qui n’est programmée qu’à moyen terme. «Une réunion avait été menée durant les mois qui ont suivi la polémique sous l’égide du ministère de l’intérieur et de celui de l’équipement et des transports. C’est là où l’ANP a été convaincue de la pertinence d’intégrer l’élévateur à bateaux dans la première phase du projet», explique, avec soulagement, Chafiq Essakalli, PDG de CAM.

La plate-forme pourra accueillir des navires de 160 m de longueur

Notons que le nouveau chantier naval fait partie du projet de reconversion du port de Casablanca que le Souverain suit particulièrement. L’un des objectifs majeurs assignés au nouveau chantier est qu’il puisse avant tout répondre aux besoins des professionnels nationaux. Or, ces derniers estiment que la demande actuelle adressée au secteur de la réparation navale émane principalement des navires de taille moyenne et que, dans ce contexte, c’est la plate-forme élévatrice qui répond mieux au besoin.

En tout cas, l’ANP, CAM et d’autres acteurs impliqués dans ce projet se sont mis autour d’une même table en vue de discuter de la pertinence de programmer la construction de l’élévateur à bateaux dès la première phase du projet. C’est ce qui se concrétise donc aujourd’hui avec l’appel d’offres lancé par l’ANP. D’après les documents accompagnant celui-ci, la plateforme élévatrice devrait coûter environ 850 MDH et pourra traiter des navires longs de 160 mètres au maximum. La cale sèche sera quant à elle principalement destinée aux navires plus grands (de 180 à 240 mètres). La construction devrait en principe démarrer au début de l’année prochaine.
lavieeco.

_________________
“Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.” Albert Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21543
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Développement de l'Industrie Navale Marocaine   Mar 3 Mai 2016 - 20:33

4.5 MM MAD pour l implantation d'infrastructures pour une industrie navale nationale dont le militaire en ai l'axe principal
http://www.medias24.com/MAROC/ECONOMIE/ECONOMIE/163586-Les-chantiers-navals-industriels-necessitent-un-investissement-de-45MMDH-a-l-horizon-2030.html

_________________
Revenir en haut Aller en bas
RadOne
Lieutenant
Lieutenant
avatar

messages : 795
Inscrit le : 11/10/2009
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Développement de l'Industrie Navale Marocaine   Mar 3 Mai 2016 - 23:08

Bonne vidéo, à voir :

Revenir en haut Aller en bas
silent eagle
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1234
Inscrit le : 17/04/2012
Localisation : somewhere
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Développement de l'Industrie Navale Marocaine   Mar 16 Aoû 2016 - 15:27

10.000 tons ship lift order to Casablanca Port



Citation :
TTS Group ASA has secured a new contract for delivering a 10.000 tons ship lift to Casablanca Port in Morocco with an order value of approx. MNOK 135.
The contract is with Civils Contractor Somagec for their Casablanca Port development project.  

TTS's delivery includes design and key-component package for a shiplift and transfer system. Completion will be in 1st quarter, 2018.


http://www.ttsgroup.com/IR/Statements-to-OSE/10000-tons-ship-lift-order-to-Casablanca-Port/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.arabic-army.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Développement de l'Industrie Navale Marocaine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Développement de l'Industrie Navale Marocaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Pavillon de la force navale- vlag van de zeemacht
» Philatélie navale
» Quel avenir pour le F910 & le F911 ???
» Mes activités : ateliers d'auto-coaching et de développement personnel
» Les MP et RP de la Force Navale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Aviation et Marine Civiles-
Sauter vers: