Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Intervention militaire au Mali - Opération Serval

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Mer 21 Jan 2015 - 17:01

Citation :
Raid d'Apache au Mali: les casques bleus néerlandais montrent les dents



Les soldats néerlandais de la force de maintien de la paix des Nations unies au Mali ont mené un raid aérien contre des rebelles touaregs, mardi, dans le nord du pays. Les casques bleus néerlandais disposent de quatre hélicoptères Apache.

C'est la première fois que le contingent des Pays-Bas mène une action militaire directe depuis son déploiement. La frappe aurait visé des rebelles séparatistes du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) qui approchaient de la ville de Tabankort, où sont basés des miliciens rivaux. Des casques bleus sont aussi déployés dans la ville pour protéger la population civile.


http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2015/01/20/mali-les-casques-bleus-neerlandais-montrent-les-dents-13335.html
Revenir en haut Aller en bas
klan
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3484
Inscrit le : 22/05/2010
Localisation : France
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Ven 23 Jan 2015 - 14:58

Citation :
Mali: La MINUSMA se félicite du rôle ‘crucial’ du Maroc, en dépit de la hargne française

Rabat : La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) a exprimé ses remerciements au Maroc pour son rôle dans la stabilisation du Mali, lequel le rôle est hargnement combattu par la France.
En effet, durant une visite aujourd’hui à Rabat, pour rencontrer les responsables gouvernementaux marocains, David Gressly, le représentant spécial adjoint de la MINUSMA a remercié, le Maroc pour sa contribution cruciale pour la stabilisation du Mali.

   ‘‘Le Maroc est très engagé, non seulement au Mali, mais aussi dans toute la région’’


S’est félicité le responsable onusien à l’issue d’une rencontre qu’il a eu avec le numéro 2 du ministère marocain de l’intérieur, le ministre délégué Cherki Drais.

David Gressly a insisté que :
‘‘Il est important que le Maroc continue à jouer ce rôle de soutien au Mali’’.

Un rôle du Maroc au Mali que la France déteste
En effet, le ministre français de la défense, Jean Yve Le Drian avait exprimé, lors d’une interview accordée au magazine français Jeune Afrique, son refus de tout rôle du Maroc au processus de paix au Mali, qui ferait de l’ombre au régime algérien dans la région.

Jean Yve Le Drian, répondant à une question sur ‘‘une rivalité maroco-algérienne qui entraverait les négociations de paix au Mali’’, avait déclaré :

   ‘‘Il ne faut pas faire entrer cette rivalité dans le règlement de la situation au Mali. Les Maliens sont responsables de leur propre destin et ne doivent pas écouter tel ou tel’’.


Le ministre français avait ajouté à propos du Maroc:

   ‘‘Nous n'avons pas à avoir une discussion au sujet du Mali avec tel ou tel. Il y a une médiation algérienne, nous l'appuyons.’’

L’Algérie mise en avant pour des ‘‘considérations mercantiles’’
A ces déclarations du ministre français, le MAEC marocain Salaheddine Mezouar avait répondu, sur les colonnes du même magazine français, en disant :

   ‘‘Le Drian est ministre de la Défense, et ce type d'intervention sur le terrain diplomatique devrait en principe relever de son collègue des Affaires étrangères, faute de quoi le risque de se livrer à des dérapages mal contrôlés est élevé. Sur le fond : il s'agit d'accusations aussi infondées qu'irresponsables que le Maroc réfute catégoriquement.’’


Salaheddine Mezouar avait ajouté que le pouvoir algérien n’aurait jamais pu avoir de rôle au Mali, sans les pressions de la France sur les maliens, il en a dit :

   ‘‘La France fait pression en ce sens ! Qui ne voit pourtant que la solution aux problèmes des Maliens ne réside pas à Alger et encore moins à Paris ? Le temps de la tutelle est révolu. La solution ne viendra que des Maliens eux-mêmes, avec l'aide de la Cedeao, qui doit redevenir l'acteur principal des négociations de paix.’’


Et Mezouar d’ajouter :

   ‘‘La France, porte ces négociations à bout de bras en marginalisant la Cedeao et les autres acteurs. Le devenir d'un pays, la stabilité d'une région ne peuvent être sacrifiés à l'aune de considérations mercantiles’’.

http://www.lemag.ma/Mali-La-MINUSMA-se-felicite-du-role-crucial-du-Maroc-en-depit-de-la-hargne-francaise_a88029.html

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/NEWSFARMAROC
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Lun 26 Jan 2015 - 20:27

Citation :
Opération Barkhane : entraînement au « sling » de la section d’appui mortier du GTD Est


Le 17 janvier 2015, dans le cadre de son maintien en condition opérationnelle, la section appui mortier (SAM) du groupement tactique désert Est (GTD-E), armée par le 35e régiment d’artillerie parachutiste (35e RAP) de Tarbes, a effectué une séquence d’entraînement visant à mécaniser la technique du « sling », technique d’emport du mortier par hélicoptère de manœuvre (HM).



Cette séquence d’entraînement s’est déroulée sur la zone technique opérationnelle (ZTO) du camp Kosseï de N’Djamena. Elle a mis en œuvre deux équipes mortiers de 120 mm, ainsi qu’un hélicoptère de manœuvre Caracal de l'armée de l'Air (EH 1/67 "Pyrénées).

L’exercice a débuté par l’arrimage du lot sling (des sangles) sur les pièces, suivi d’un contrôle de leur état qualitatif par le mécanicien navigateur. Une fois l’hélicoptère au sol, l’équipage de pièce embarque puis la machine décolle afin de tendre l’élingue. La pièce mortier, le lot sling et la charge de munitions représentent près d’une tonne à soulever pour le Caracal. A l’atterrissage, le mortier est déposé puis immédiatement mis en batterie afin d’effectuer des tirs dans les plus brefs délais.



Durant son mandat, la SAM du GTD Est aura été intégrée durant plus de 75 jours au groupement tactique désert Ouest, qu’elle aura renforcé au cours de plusieurs opérations majeures menées au nord Mali, durant lesquelles elle aura tiré 30 obus. Elle aura ainsi incarné la notion de bascule d’effort d’un fuseau à l’autre, notion qui constitue l’un des principes d’action de l’opération Barkhane.

L’opération Barkhane regroupe 3 000 militaires dont la mission, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, consiste à lutter contre les groupes armés terroristes pouvant agir dans la bande sahélo-saharienne.



Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la Défense


http://www.defense.gouv.fr/operations/actualites/operation-barkhane-entrainement-au-sling-de-la-section-d-appui-mortier-du-gtd-est  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Mer 28 Jan 2015 - 21:54

Citation :
 Mali : Tension extrême dans la région de Tabankort

Posté dans Afrique, Opérations par Laurent Lagneau Le 28-01-2015


Au Mali, outre les mouvements jihadistes, il y a les groupes armés touareg et arabes qui réclament l’indépendance de l’Azawad (une région qui correspond au nord du pays) et ceux qui ne veulent pas en entendre parler.

Du côté des indépendandistes (qui ont frayé un temps avec les jihadistes), l’on trouve la coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA), une organisation qui regroupe le Haut Conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA, qui compte dans ses rangs des transfuges du groupe jihadiste Ansar Dine), le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et le Mouvement arabe de l’Azawad.

Chez ceux qui se disent loyaux à l’égard de Bamako, l’on trouve le Groupe autodéfense touareg Imghad et alliés ainsi qu’une branche dissidente du MAA, dirigée par un certain Yoro Ould Daha, un temps passé par la case prison (grâce aux forces françaises) pour son appartenance au Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao), l’un des groupes jihadistes qui occupèrent le nord du Mali jusqu’en janvier 2013.

Ces deux camps s’affrontent régulièrement. Cela fut notamment été le cas à Tabankort (au nord de Gao), en juillet 2014. Là, le GATIA avait pris l’avantage sur les combattants du MNLA. Depuis, ces derniers tentent de reprendre cette localité, ce qui a amené les hélicoptères AH-64 du contingent néerlandais de la Mission des Nations unies au Mali (MINUSMA) à ouvrir le feu, « en réponse à des tirs directs à l’arme lourde sur les casques bleus ». Ces derniers y avaient été déployés pour protéger les civils.

Et les choses ne se sont pas améliorées. Malgré les tensions, la MINUSMA a proposé un accord afin de créer dans la région de Tabankort une « zone temporaire de sécurité », obligeant les groupes concernés à déposer les armes ou à abandonner leurs positions. Ce que les indépendantistes ont apparemment accepté… Et que le GATIA a refusé.

Le 27 janvier, une manifestation contre la MINUSMA a ainsi été organisée, à l’initiative du GATIA, à Gao. Et le moins que l’on puisse dire est que la situation a été très tendue.

« Des jeunes sont montés sur des véhicules de la Minusma, d’autres ont jeté des cocktails molotov sur les soldats de la Minusma. Ca sentait l’émeute, c’est très tendu, j’ai entendu les coups de feu », a ainsi raconté un témoin à l’AFP. D’ailleurs, 3 manifestants y ont perdu la vie et plusieurs autres ont été blessés, dans des circonstances qui restent à éclaircir. Et la MINUSMA a retiré son projet de « zone temporaire de sécurité ».

Mais les choses n’en sont pas restées là. Au cours de la nuit du 27 au 28 janvier, les positions du CMA situées entre Tabankort et Tabrichat, ont été la cible d’une violente attaque revendiquée par le GATIA. Le bilan varie de 9 à 13 tués.

Là encore, il est compliqué de savoir ce qu’il s’est vraiment passé, tant les versions sont différentes d’un camp à l’autre. Pour les loyalistes, qui assurent n’avoir subi aucune perte, l’assaut a été donné avec 7 véhicules remplis de combattants. Selon eux, 8 « rebelles » ont été tués et 2 véhicules ont été détruits.

Du côté du CMA, l’on affirme qu’il y avait seulement 8 combattants du GATIA dont 4 kamikazes et un autre de nationalité algérienne. Le mouvement indépendantiste assure avoir fait 2 prisonniers et avoir perdu 6 des siens dans cette attaque.

La présence de kamikazes lors de cet assaut du GATIA a semble-t-il été confirmée par une source sécuritaire des Nations unies. Cependant, elle est surprenante dans la mesure où le recours à ce mode opératoire est généralement le fait des groupes jihadistes.


http://www.opex360.com/2015/01/28/mali-tension-extreme-dans-la-region-de-tabankort/
Revenir en haut Aller en bas
kurahee
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2101
Inscrit le : 16/02/2014
Localisation : fes
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Mar 3 Fév 2015 - 3:23


Citation :
Un groupe armé "neutralisé" par les Français dans le nord du Mali

Un groupe armé a été "neutralisé" dans la nuit de vendredi à samedi dans le nord du Mali par les forces françaises de l'opération anti-terroriste Barkhane, a annoncé lundi le ministère de la Défense, précisant qu'"une douzaine de terroristes" avaient été "mis hors de combat".

"Dans la nuit du 30 au 31 janvier 2015 au cours d?une opération conduite au nord du Mali, la force Barkhane a décelé et neutralisé un groupe armé terroriste dans la zone est de l'Adrar des Ifoghas", détaille un communiqué du ministère.

"Au cours de cet accrochage une douzaine de terroristes" ont "été mis hors de combat", ajoute le texte, sans préciser si les hommes ont été tués ou blessés.

"Les forces françaises n?ont subi aucune perte", selon le ministère.

La dernière grosse opération française en date dans le nord du Mali remonte à mi-décembre : dans la région de Gao, des militaires de Barkhane avaient alors tué, dans un raid, l'un des principaux chefs des jihadistes opérant dans la zone, Ahmed el-Tilemsi. Ce Malien était membre fondateur du groupe jihadiste Mujao (mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'ouest) et "émir" (chef) du groupe al-Mourabitoune au Mali.

Une dizaine de membres du groupe armé avaient été "neutralisés" dans l'opération.

La force Barkhane regroupe 3. 000 militaires qui agissent sur l?ensemble de la bande sahélo-saharienne.

Paris est intervenu au Mali en janvier 2013 pour chasser les groupes jihadistes armés qui occupaient le nord du pays et menaçaient de descendre vers le sud. Les jihadistes se sont disséminés dans la zone, notamment dans le sud de la Libye.

Les attaques des groupes armés et accrochages meurtriers avec les Casques bleus de la Minusma (mission de l'Onu au Mali) sont en recrudescence depuis l'été.

http://www.jeuneafrique.com/actu/20150202T215034Z20150202T215012Z/un-groupe-arm-neutralis-par-les-fran-ais-dans-le-nord-du-mali.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Jeu 5 Fév 2015 - 17:14

Citation :
Armée française - opérations militaires OPEX (page officielle)

BSS : point de situation du 5 février 2015

Cette semaine, la force Barkhane a poursuivi quotidiennement les opérations conduites dans les deux fuseaux de la zone d’opérations, aux côtés de ses partenaires du G5 Sahel et de la MINUSMA. Parallèlement, elle a achevé la relève du groupement tactique Est.

Le dimanche 1er février 2015, le GTD-Est Bruno, majoritairement armé par le 3ème RPIMa, a été relevé par le GTD-Est Altor, majoritairement armé par le 2ème REP. Le colonel Jean-Michel Meunier succède au lieutenant-colonel Jean-Côme Journé à sa tête.



Au cours de son mandat, le GTD-E Bruno a notamment largement participé à la montée en puissance de la base avancée temporaire (BAT) de Madama, au Nord Niger. Ses opérations de contrôle de zone réalisées en appui des forces armées nigériennes dans la région de Madama et sa participation à l’implantation de la BAT ont contribué à renforcer la sécurisation de cette zone frontalière riche en flux commerciaux, notamment à cause de la présence, à Madama, des premiers puits nigériens depuis la frontière libyenne.

Du 26 au 28 janvier 2015, la force Barkhane a effectué des fouilles de caches découvertes lors d’opérations menées au mois de décembre dans une zone située au Nord d’Almoustarat, dans la région de Tabenkort. Ces fouilles s’inscrivent dans la continuité des actions menées lors des opérations Beauchene depuis le 12 décembre 2014. Cette semaine, le GTD-Ouest a effectué la fouille de huit caches aboutissant à la découverte de quelques roquettes de 122 mm et d’un trépied pour arme collective. Cette opération de fouilles permet de maintenir la pression sur les groupes armés terroristes et les empêchent de reconstituer leurs sanctuaires. Du 20 au 25 janvier, ce sont une dizaine d’obus de 122 mm et près de 120 fusées qui avaient été découvertes dans d’autres caches.



Enfin, dans la nuit du 30 au 31 janvier 2015 au cours d’une opération conduite au nord du Mali suite à un renseignement d’opportunité, la force Barkhane a décelé et neutralisé un groupe armé terroriste dans la zone est de l'Adrar des Ifoghas. Au cours de cet accrochage, une douzaine de terroristes a été mis hors de combat.

L’action des forces françaises dans la bande sahélo-saharienne est guidée par leur partenariat avec les principaux pays de la région, formant depuis le mois de février 2014 le « G5 Sahel ». Depuis quelques mois, deux de ces pays partenaires sont directement menacés à leur frontière par le groupe terroriste Boko Haram. La force Barkhane a donc mis en place une cellule de coordination visant à aider ces deux partenaires à prendre en compte cette menace avec les pays de la région. Il s’agit d’une cellule de coordination et de liaison (CCL) dans laquelle les pays du Lac Tchad peuvent partager leur renseignement et coordonner la réponse qu’ils souhaitent apporter à ce fléau. Dans le même cadre, un détachement de liaison et de contact, avec une capacité de soutien autonome, a été mis en place à Diffa, au sud du Niger, auprès des forces nigériennes.

L’opération Barkhane regroupe 3 000 militaires dont la mission, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, consiste à lutter contre les groupes armés terroristes dans la bande sahélo-saharienne.


Crédits : Etat-major des armées / Armée de Terre
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Sam 21 Fév 2015 - 17:14

Citation :
Mali : accord sur la fin des hostilités entre Bamako et six groupes armés


Le Mali a fait un pas vers la fin des troubles en se mettant d'accord, jeudi à Alger, avec six groupes armés pour mettre fin aux hostilités dans le nord du pays. La médiation internationale menée par l'Algérie doit mener vers un accord de paix.  


Le gouvernement malien et six groupes armés du nord du Mali, réunis à Alger, ont signé, jeudi 19 février, sous les auspices de l'Algérie et de l'ONU, une "déclaration" prévoyant la cessation immédiate "de toutes formes de violence", selon un journaliste de l'AFP présent sur place.

Selon le ministre algérien des Affaires étrangères Ramtane Lamamra, dont le pays est le chef de file de la médiation internationale sur la crise au Mali, la signature de ce document vise à "créer sur le terrain un climat et un état d'esprit propres à favoriser le progrès des négociations afin d'aboutir à un accord de paix global".

Les deux parties ont convenu d'"observer une cessation immédiate de toutes formes de violences, et (de) s'abstenir de tout acte ou propos provocateurs", selon le document consulté par l'AFP et signé en présence de Ramtane Lamamra et du chef de la mission de l'ONU au Mali (Minusma), Mongi Hamdi.

Les groupes signataires sont : le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), le Haut conseil pour l'unité de l'Azawad (HCUA), le Mouvement arabe de l'Azawad (MAA), le Mouvement arabe de l'Azawad-dissident (MAA-dissident), la Coordination pour le peuple de l'Azawad (CPA) et la Coordination des Mouvements et fronts patriotiques de résistance (CM-FPR).

Le gouvernement malien et ces six groupes avaient entamé lundi à Alger un cinquième round de négociations. Les discussions doivent se poursuivre pour aboutir à un accord de paix.

Vers une possible autonomie du nord malien

Les deux parties se sont engagés à "poursuivre la négociation de bonne foi et dans un esprit constructif (...) en vue de s'attaquer durablement aux causes des tensions observées récemment sur le terrain", selon le document.

La zone de Tabankort, à mi-chemin entre Kidal, fief de la rébellion, et Gao (nord), contrôlé par des forces favorables à Bamako, à dominante touarègue de part et d'autre, est le théâtre de violents combats depuis plus d'un mois.

"L'objectif de créer véritablement sur le terrain un climat et un état d'esprit propres à favoriser le progrès des négociations de fond afin d'aboutir à un accord de paix global", a déclaré Ramtane Lamamra.

Un projet d'accord de paix global, présenté par Alger, prévoit une vaste autonomie pour le nord malien. En sont exclus les groupes liés à Al-Qaïda qui, à un moment alliés du MNLA, ont occupé pendant plus de neuf mois le nord du Mali avant d'en être partiellement chassés par une intervention armée internationale lancée en 2013 par la France.

En août 2014 y a succédé l'opération "Barkhane", dont le rayon d'action s'étend à l'ensemble de la zone sahélo-saharienne. Mais la zone a enregistré depuis l'été une recrudescence d'attaques, notamment jihadistes, visant les forces maliennes ou étrangères, mais aussi les civils.

Avec AFP

http://www.france24.com/fr/20150220-accord-mali-fin-hostilites-bamako-six-groupes-armes-algerie/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Mar 24 Fév 2015 - 19:02

Citation :
Mali : Un soldat français blessé dans l’explosion d’une mine



REUTERS/Joe Penney

Un militaire de l’opération Barkhane a été légèrement blessé, mardi, suite à l’explosion d’une mine au passage de son véhicule.

L’incident s’est déroulé dans la région de Kidal, au nord du Mali. Le véhicule de l’armée française escortait un convoi de la MINUSMA lorsqu’il a roulé sur une mine, faisant un blessé léger.

L’information a été confirmée par le porte-parole adjoint de l’état-major des armées françaises.


“« Un véhicule de l’avant-blindé (VAB) a sauté sur une mine à Kidal, pas loin du camp de la MINUSMA », a, en effet, indiqué, le capitaine de frégate Nicolas Lambropoulos, à l’agence Reuters.


Cette attaque à l’engin explosif contre les forces françaises est la première depuis le début de l’année.

Elle intervient presqu’un mois après une opération anti-terroriste dans l’Adrar des Ifoghas, non loin de la localité d’Abeïbara, région de Kidal. Lors de cette opération, « une douzaine de terroristes ont été mis hors de combat » et « les forces françaises n’ont subi aucune perte », avait alors indiqué le ministère français de la défense.


http://maliactu.net/mali-un-soldat-francais-blesse-dans-lexplosion-dune-mine/#sthash.IEaMLLJg.qMERWIFy.dpuf
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Jeu 26 Fév 2015 - 22:32

Citation :
La MINUSMA patrouille dans la region de Mopti  

Ajoutée le 26 févr. 2015

La région de Mopti fut le point de départ de l’intervention internationale pour la libération des régions nord du Mali.
Ici, les nombreuses patrouilles de la MINUSMA participent à la sécurisation des villes et des populations. Cette population durement éprouvée par les évènements de 2012 est très sensible à présence de ces Casques bleus.
A Konan, ville où tout a commencé le 9 janvier 2013, une colonne de véhicules djihadistes lourdement armés tenta de descendre plus au sud. L’armée malienne avec le soutien de la force serval les stoppèrent leur avancé.
Désormais, dans ces localités, la MINUSMA sécurise chaque semaine la foire hebdomadaire. Une présence des hommes et des véhicules blancs des Nations Unies qui rassurent tout le monde. Les autorités administratives et politiques, la population, les jeunes et les femmes tous ont réaffirmé leur joie de voir le marché ainsi protégé.


Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Mar 10 Mar 2015 - 17:14

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Mer 11 Mar 2015 - 18:45

Citation :
Deux militaires français blessés au Mali, au nord de Gao


Deux militaires français ont été blessés, hier, par une explosion dans le nord-Mali.

Leur VAB a été touché, probablement par un IED, au nord de Gao. L'information a été donnée par le ministre de la Défense lors de sa conférence de presse.

Les deux soldats ont été évacués vers le role 2 de N'Djamena, leur état ne nécessitant pas d'évasan vers la métropole, selon l'EMA.


http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2015/03/11/deux-blesses-francais-au-mali-13657.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Mer 18 Mar 2015 - 18:14

RIP

Citation :
Un hélicoptère AH-64 Apache néerlandais s’est écrasé dans le nord du Mali

Posté dans Afrique, Forces aériennes, Opérations par Laurent Lagneau Le 17-03-2015




Un hélicoptère d’attaque AH-64 Apache des forces néerlandaises s’est écrasé, ce 17 mars, à une vingtaine de kilomètres de Gao (Nord du Mali), alors qu’il s’apprêtait à atterrir. Les deux occupants de l’appareil sont malheureusement décédés.

Un temps annoncée par l’agence Reuters et l’AFP, l’information a été confirmée à 20H00 par le général Tom Middendorp, le chef d’état-major des armées néerlandaises.

L’hélicoptère appartenait à l’Escadron 301 de la base aérienne de Gilze-Rijen. Apparemment, il aurait eu un problème mécanique peu avant de s’écraser. Son équipage était constitué par le capitaine René Zeetsen (30 ans) et le lieutenant Ernst Mollinger (26 ans). Ce dernier a été pris en charge médicalement par la force française Barkhane avant de succomber à ses blessures.

Dans le cadre de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), les Pays-Bas ont déployé au Mali un contingent de 450 militaires ainsi que 4 AH-64 Apache et 3 hélicoptères de transport CH-47 Chinook.

Les AH-64 Apache néerlandais sont intervenus, en janvier dernier, dans la région de Tabankort, en réponse à des tirs d’armes lourdes contre des casques bleus de la MINUSMA effectués par des combattants de la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA).


http://www.opex360.com/2015/03/17/helicoptere-ah-64-apache-neerlandais-sest-ecrase-dans-le-nord-du-mali/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Mer 18 Mar 2015 - 18:44

Citation :
General Pavel visits soldiers on EU Mali mission and meets with the EU Training Mission Commander


On Thursday, the Czech army began rotating its soldiers taking part in the European Union Training Mission in Mali, and Chief of General Staff General Petr Pavel flew with the new unit to Bamako to talk with the EUTM Commander, General Alfonso García-Vaquero Pradal, and also met with the soldiers who participated in the multi-national mission.

Garcia-Vaquero Pradal thanked General Pavel for the excellent performance of the Czech soldiers who not only protect the mission's headquarters in Bamako and military convoys, but also assist in training the local armed forces. The General said, "Your soldiers are excellent. They perform a great job to a high professional standard. They are highly experienced and we certainly feel safe having them here." He added, "The security situation is stable. There have been no signs of any ongoing infiltration of extremist groups from neighbouring countries to Mali."

In his reply General Pavel stated that: "It is in our interest to contribute to the stabilisation of this region, to prevent the spread of extremism and stem the flow of refugees to Europe. Therefore, it is vital to continue to support the strengthening and training of the local security forces."

The Czech soldiers have been part of this training mission since March 2013, with four six-month tour rotations. Only the current 4th Czech Unit, which will be replaced by the new 5th Unit this month, have contributed to the training of 600 Malian soldiers, together with French and German instructors. The Malian 6th GTIA (Groupement Tactique Interarmée [Battalion task force]) is now ready to fight extremist groups who are operating in the north, and will defend government controlled areas in the south."

The EUTM mission will be accomplished by the end of next year.



PHOTOS:
 
http://www.army.cz/en/ministry-of-defence/newsroom/news/general-pavel-visits-soldiers-on-eu-mali-mission-and-meets-with-the-eu-training-mission-commander--107502/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Mar 31 Mar 2015 - 20:24

Citation :
Mali: le Mujao s'en prend à la Croix-Rouge et tue un de ses employés locaux


Un porte-parole du Mujao  (Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest) a clairement revendiqué l'attaque d'un convoi du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) près de Gao, dans le nord du Mali, attaque qui a fait un mort.

Dans un communiqué publié lundi après-midi, le CICR avait annoncé qu'un de ses collaborateurs au Mali avait été tué dans l'attaque d'un camion d'aide de l'ONG et qu'un membre de la Croix-Rouge malienne avait été blessé.

L'employé décédé "était parti de Gao au volant du camion qu'il conduisait jusqu'à Niamey, au Niger voisin, d'où il devrait rapporter du matériel médical pour l'hôpital de Gao, qui en manque cruellement", avait expliqué Yasmine Praz Dessimoz, chef des opérations du CICR en Afrique du Nord et de l'Ouest. L'employé de la Croix-Rouge malienne qui l'accompagnait "a été blessé mais ses jours ne sont pas en danger. Les circonstances exactes de l'attaque ne sont pas clairement connues au stade actuel, mais le camion était clairement marqué de l'emblème du CICR".


http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Mer 1 Avr 2015 - 22:35

Citation :
3ème Régiment de Hussards

[Barkhane] Des paysages hors du commun qui vous laissent seuls face à l'immensité du désert.

Cela fait maintenant 2 mois que les hussards composant le détachement de liaison et d'appui opérationnel (DLAO) de Dirkou au Niger sont partis dans le cadre de l'opération Barkhane.

Et ils poursuivent leurs missions.

On pense à eux!




Crédits : Armée de Terre
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9811
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Mer 1 Avr 2015 - 22:43

Bien que les paysages soient magnifiques, tout s' use prématurément dans le désert, le matériel et les hommes.

-------

http://far-maroc.forumpro.fr/viewtopic.forum?t=4095
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   

Revenir en haut Aller en bas
 
Intervention militaire au Mali - Opération Serval
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 40 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40
 Sujets similaires
-
» 07 février Évolution du dispositif terrestre Opération Serval
» 2009-__Sahel, Mali, Libye, "Serval", MINUSMA, "Juniper Micron", "Barkhane"
» Un détachement de parachutistes du 1er RCP de Pamiers a été engagé au Mali dans le cadre de l'opération Serval. Les militaires appaméens ont pris pied sur l'aéroport de Gao.
» Paris - Suicide d'un militaire de l'opération Sentinelle .
» Opération Serval, compil en HD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Histoire, Guerres et Conflits militaires :: Guerres et conflits d'actualités-
Sauter vers: