Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Crise Malienne - risque de partition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
moro
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1495
Inscrit le : 17/04/2008
Localisation : France
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Mer 5 Fév 2014 - 9:55

Citation :
Le Maroc et l'Algérie se disputent le rôle de médiateur dans la crise malienne
Alors que les pourparlers de paix entre les Touaregs du MNLA et Bamako sont au point mort, l’Algérie et le Maroc se disputent la place de médiateur : Alger dialogue avec Bamako, Rabat avec les Touaregs.

Une "feuille de route" prévoyant la reprise du dialogue entre Bamako et les groupes armés du nord - dont le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) - sera "prochainement connue", ont indiqué lundi 3 février des sources officielles maliennes. Depuis presque un an maintenant, le pouvoir malien et les Touaregs du MNLA ne se sont plus assis à la même table de négociations pour parachever le processus de paix, signé à Ouagadougou en juin 2013. En cause principalement : le choix du médiateur.

Jusqu'à présent, le Burkina Faso avait endossé ce rôle d’intermédiaire. Il avait réussi à renouer le dialogue entre le MNLA - qui revendique un statut d'autonomie pour le Nord-Mali - et Bamako. Mais depuis quelques semaines, le nom du président burkinabè, Blaise Compaoré, ouvertement accusé par le président malien Ibrahim Boubacar Keita de favoriser le MNLA, ne résonne plus beaucoup. Et deux pays semblent avoir profité de ce désamour entre IBK et Compaoré : l’Algérie et le Maroc. Tous deux ne cachent pas leur intention de brûler la politesse au Burkina Faso pour devenir le "nouvel" acteur incontournable de ces futurs pourparlers. Le roi Mohammed VI a en effet rencontré le 31 janvier Bilal Ag Chérif, le secrétaire général du MNLA, et l’a encouragé à "rester ouvert au dialogue politique".

"L’Algérie veut retrouver un rôle de leadership"

Parallèlement à cette rencontre, les autorités maliennes se sont elles rapprochées d’Alger. À moins que ce ne soit l’inverse. "Cette proximité n’a rien de surprenant. L’Algérie n’a jamais accepté d’avoir été écartée des discussions sur le Nord-Mali alors qu’elle a toujours voulu un rôle de leadership dans ce dossier", précise Philippe Hugon, spécialiste du Mali à l’Institut des relations internationales et stratégiques (Iris). Selon l’expert, il ne serait donc pas étonnant qu’Alger ait fait pression sur Bamako pour revenir sur le devant de la scène. "L’Algérie a toujours considéré le Nord-Mali sous sa zone d’influence. Le pays est proche de Iyad ag Ghali, à la tête du groupe islamiste Ansar Dine, qui est présent dans la région. Alger connaît bien, il est vrai, le problème islamiste et touareg. Il veut donc être un médiateur majeur dans ce dossier."

En face, le MNLA, dont les rapports avec leurs anciens alliés d’Ansar Dine sont désastreux, a rué dans les brancards en constatant ce rapprochement diplomatique algéro-malien. Quoi de mieux alors que de se rapprocher de l’ennemi marocain pour mettre des bâtons dans les roues d’Alger ? "Il semble évident que les Touaregs ont voulu trouver un allié face à un ennemi commun. Le Maroc entretient des rapports conflictuels avec son imposant voisin algérien", rappelle Philippe Hugon. Mais Rabat ne cherche pas seulement à exaspérer Alger. "Le Maroc veut aussi rentrer dans le jeu pour le contrôle du Sahara. N’oublions pas que le pays n’a jamais résolu son conflit au Sahara occidental, un territoire qu’il dispute avec les indépendantistes du Front Polisario soutenus, eux, par l'Algérie."

L’ONU tente de reprendre la main

Quel que soit le futur médiateur des pourparlers intermaliens, cette querelle algéro-marocaine semble signer la sortie définitive du Burkina Faso du paysage diplomatique. Dans cette bataille, quel rôle jouera l’ONU qui vient de s’inviter dans les discussions ? Une délégation du Conseil de sécurité a rencontré lundi 3 février à Bamako les représentants des trois principaux groupes armés du nord du Mali [MNLA, Mouvement arabe de l'Azawad (MAA) et HCUA, qui regroupe des notables et des rebelles touaregs], a constaté un journaliste de l'AFP.

"L’ONU n’a pas vraiment le choix. L’Union africaine (UA) refuse de s’impliquer dans un conflit qu’elle juge ‘régional’. La France, accusée d’être trop complaisante avec le MNLA, ne veut plus se retrouver en première ligne dans ce dossier. L’ONU tente comme elle peut de reprendre la main", précise Philippe Hugon. Une fois encore, l’ouverture de nouvelles discussions entre rebelles et Bamako semblent très mal engagées.

http://www.france24.com/fr/20140204-mali-mnla-bamako-maroc-algerie-mediateur-burkina-faso-ibk/
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3779
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 10 Fév 2014 - 21:01

Citation :
Kidal : Le patriarche Ag Intalla évacué sur le Maroc et non l’Algérie
Dans L’Indépendant n°3434 du vendredi 7 février, nous écrivions que le vieux Ag Intalla, très souffrant a été évacué d’urgence sur l’Algérie
En fait, le patriarche de Kidal a été évacué sur le royaume chérifien, un pays ami du Mali et qui de plus en plus s’implique dans la résolution de la crise du nord. Lorsqu’on sait le poids et la notoriété du vieux Intalla, patriarche des Ifhogas, dans la région de Kidal, son évacuation sur le Maroc ne serait pas un pur hasard

. Nous présentons toutes nos excuses à nos fidèles lecteurs.

       La Rédaction

L’independant

http://maliactu.net/kidal-le-patriarche-ag-intalla-evacue-sur-le-maroc-et-non-lalgerie/

L'Amenokal des touaregs de l'azawad qui se fait soigner dans le Royaume et pas chez eux, là c'est sur apres sa cravate c'est son chapeau que va manger lamamra
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3779
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 17 Fév 2014 - 1:40

Je crois qu'il manque "" LA "" puissance Régionale Incontournable à cette organisation???

Citation :
African nations form G5 to work on Sahel security, developmentNOUAKCHOTT (Reuters) - The leaders of Mauritania, Mali, Niger, Chad and Burkina Faso agreed on Sunday to create a regional organization to strengthen cooperation on development and security in the Sahel region.

Mauritania will host the headquarters of the new grouping, dubbed the G5 Sahel, and its President Mohamed Ould Abdel Aziz will initially take the chair, according to a statement issued after a meeting in the Mauritanian capital, Nouakchott.

The Sahel is an arid belt of land south of the Sahara desert which runs across Africa from Mauritania in the west to Sudan in the east.

"There is no lasting development without security nor enduring security without effective development," Abdel Aziz said at the meeting. "We have agreed to unite our efforts to tackle this double challenge of security and lasting development in the Sahel."

The closing communique said ministers from the five nations would work together to identify priority investment projects and seek sources of international financing, focusing on areas such as infrastructure, food security, agriculture and pastoralism.

In recent years, the western Sahel region has faced a rising threat from armed Islamist groups. Al Qaeda-linked groups seized control of the northern two thirds of Mali in 2012 before they were defeated by a French-led military campaign last year.

(Reporting by Laurent Prieur; Writing by Daniel Flynn; Editing by Alistair Lyon)


http://news.yahoo.com/african-nations-form-g5-sahel-security-development-185012425.html

En francais pour l'essentiel    http://www.malijet.com/actualite-politique-au-mali/flash-info/93584-cr%C3%A9ation-d%E2%80%99un-%C2%AB-g5-du-sahel-%C2%BB.html

Quand je me remémore les articles dithyrambiques de la presse algérienne nous annonçant l'arrivée de Super-Lamamra aux affaires etrangeres je pouffe...
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)


messages : 6940
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Mer 11 Juin 2014 - 1:15

Citation :
Les consultations menées en Algérie conçues pour la préparation des négociations avec le gouvernement malien (MNLA)

http://www.aps.dz/algerie/7385-les-consultations-menées-en-algérie-conçues-pour-la-préparation-des-négociations-avec-le-gouvernement-malien-mnla
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)


messages : 6940
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Mer 18 Juin 2014 - 12:39

Citation :
Phase initiale du dialogue inter-malien début juillet à Alger (Lamamra)

http://www.aps.dz/algerie/7804-phase-initiale-du-dialogue-inter-malien-début-juillet-à-alger-lamamra

Citation :
Mali: Cap sur le rendez-vous d'Alger pour un dialogue inclusif respectant l'intégrité territoriale

http://www.aps.dz/algerie/7815-mali-cap-sur-le-rendez-vous-d-alger-pour-un-dialogue-inclusif-respectant-l-intégrité-territoriale


Citation :
Mali : le processus de réconciliation parrainé par Alger, le seul cadre à même de débattre de la crise

http://www.aps.dz/monde/7863-mali-le-processus-de-réconciliation-parrainé-par-alger,-le-seul-cadre-à-même-de-débattre-de-la-crise
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur


messages : 6216
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Mar 2 Sep 2014 - 21:26

Citation :
LE MAROC VEUT PARASITER LES NÉGOCIATIONS DE PAIX INTER-MALIENNES
La presse malienne dénonce l'ingérence du roi

«Tisser des relations diplomatiques avec un mouvement séparatiste n'est ni plus ni moins qu'une manière d'apporter son concours à la division du Mali» souligne le site d'information Mali actualité.

Chasser le naturel il revient au galop! Le Maroc a déroulé le tapis rouge au Mnla (Mouvement national pour la libération de l'Azawad) en l'espace de 7 mois.
Le roi du Maroc fait des pieds et des mains pour donner l'impression de jouer un rôle de premier plan dans la résolution du conflit malien. Pour cela il lui faut court-circuiter la médiation algérienne. Ce qui ne sera pas sans conséquences. «En s'engageant sur le même terrain que l'Algérie, le Maroc nuit gravement à sa réputation au Mali.» peut-on lire sur le site Mali Actu.
Le souverain marocain avait reçu dans cette optique le 31 janvier 2014, au Palais royal de Marrakech, Bilal AG Chérif, SG du Mouvement national pour la libération de l'Azawad (Mnla). «Cette audience s'inscrit dans le cadre des efforts soutenus et permanents de Sa Majesté le roi, en vue d'instaurer durablement la paix et la stabilité dans ce pays frère et de contribuer à un règlement de la crise malienne et ce, depuis son déclenchement, en janvier 2012», avait indiqué un communiqué du cabinet royal qui avait fait savoir que «le souverain a réitéré le souci constant du Royaume du Maroc de préserver l'unité territoriale et la stabilité de la République du Mali, ainsi que la nécessité de contribuer à une solution et à un compromis qui permettraient de lutter contre les mouvements intégristes et terroristes qui menacent, aussi bien les pays du Maghreb, que la région du Sahel et du Sahara, et de favoriser le développement et la dignité du peuple malien frère dans la concorde entre l'ensemble de ses composantes». Cette tentative s'inscrivait dans un plan qui consistait à faire capoter la premier round de négociations de paix inter-maliennes qui se sont déroulées à Alger. Elle a fait chou blanc. Qu'à cela ne tienne, le Maroc ne veut pas lâcher le morceau. Une délégation du Mnla composée notamment de Bilal Ag Acherif et de Moussa Ag Attaher, respectivement secrétaire général et secrétaire chargé de la communication du mouvement, a été reçue le 28 août par le chef de la diplomatie marocaine avec tous les honneurs dus à des représentants officiels d'Etats reconnus.
La presse malienne s'interroge: de quelle légitimité dispose le Mnla pour que le Royaume du Maroc ouvre avec lui une «concertation» sur le sort d'une partie de l'Etat malien? Notre voisin de l'Ouest déploie son argument: «SM le Roi Mohammed VI, soucieux de voir le peuple malien jouir de la paix, de la stabilité et du progrès, est déterminé à apporter une contribution agissante aux efforts visant à parvenir à un règlement politique qui satisfait toutes les parties, dans le cadre de l'unité territoriale du Mali, et à jeter les bases, constantes et durables, d'un compromis à même de faire face aux mouvances extrémistes et terroristes qui menacent la région du Sahel et du Sahara et les Etats du Maghreb» a déclaré le ministre marocain des Affaires étrangères Salah Eddine Mezouar.
Des propos guère appréciés par certains médias maliens. «Cette attitude du Maroc n'est autre que de l'ingérence outrageante dans les affaires internes du Mali. Tisser des relations diplomatiques avec un mouvement séparatiste n'est ni plus ni moins qu'une manière d'apporter son concours à la division du Mali» souligne le site d'information Mali actualité «Si le Maroc se soucie tant de la résolution de la crise malienne, qu'il s'inscrive dans une dynamique impartiale qui implique toutes les parties. Mais hélas! Cela n'est plus possible puisque l'Algérie lui a été préférée pour mener cette mission. C'est donc frustré que le Maroc traite avec un mouvement rebelle malien. Mais dans quel but au juste?» souligne la même source.
Une autre manière de mettre les points sur les «i».

http://www.lexpressiondz.com/actualite/201326-la-presse-malienne-denonce-l-ingerence-du-roi.html

Ou comment voir la paille dans l'œil du voisin et ne pas voir la poutre dans le sien. clown


_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
Pudge
Caporal
Caporal


messages : 145
Inscrit le : 09/06/2014
Localisation : Kuala lumpur
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Sam 24 Jan 2015 - 6:42

Conference de presse du MNLA dans un hotel a rabat.



Le MNLA a arrêter la coopération avec la MINUSMA, a cause de frappe qui ont tuer 7 combattants a Tabankort, la MINUSMA dit qu'elle repliquer a des frappe d'artillirie sur des casque bleu, l'ONU et l'algerie estime que "le processus de paix est en péril".

Citation :
http://maliactu.net/mali-le-processus-de-paix-en-peril-mediation/

_________________
"The greatest freedom is the freedom not to get involved." - legend of the Galactic Heroes
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3779
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Dim 1 Mar 2015 - 21:52

http://www.siwel.info/Accord-d-Alger-Mali-Azawad-Bilal-AG-Acherif-refuse-de-signer-les-USA-non-plus-n-ont-pas-signe_a7108.html a écrit:

ACCORD D'ALGER (MALI- AZAWAD) : BILAL AG ACHERIF REFUSE DE SIGNER, LES USA NON PLUS N'ONT PAS SIGNÉ..



ALGER (SIWEL) — Le secrétaire général du MNLA, Bilal Ag Acherif, qui représentait la coordination des Mouvements de l'Azawad a refusé de signer les accords d'Alger. Ces accords ont soulevé une immense indignation au sein du peuple de l'Azawad. La France, l'Algérie ont signé des deux mains, seul la coordination azawadienne et les USA ont refusé de signer. Quant au peuple de l'Azawad, il s'est massivement mobilisé pour dire NON à cet accord ( reportage photo)




C'est quoi un accord de paix non signé par les principaux "rebelles" ?????

Lamamra est époustouflant...

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
kurahee
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2060
Inscrit le : 16/02/2014
Localisation : fes
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Dim 1 Mar 2015 - 21:56

les américains ne sont pas dupes, les français no comment
Revenir en haut Aller en bas
richelieu
Victime
Victime


messages : 222
Inscrit le : 14/03/2014
Localisation : rabat
Nationalité : Algerie

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Dim 1 Mar 2015 - 22:04

mais pourquoi notre pays n'apporte pas son soutien a l'unité du mali ?
le mnla est un mouvement separatiste comme le polisario chez nous au maroc !
c'est inadmissible de faire ca a nos freres maliens !

_________________
Je ne fais que passer
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3779
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Dim 1 Mar 2015 - 22:11

richelieu a écrit:
mais pourquoi notre pays n'apporte pas son soutien a l'unité du mali ?
le mnla est un mouvement separatiste comme le polisario chez nous au maroc !
c'est inadmissible de faire ca a nos freres maliens !

1/ Les maliens ont eu 50ans pour que cela n'arrive pas

2/ Ce qui se passe là bas dépasse de tres loin le simple avenir de "l'état malien"

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
kurahee
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2060
Inscrit le : 16/02/2014
Localisation : fes
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Dim 1 Mar 2015 - 22:12

contrairement au polisario le MNLA ne veut pas l’indépendance ni la partition du Mali il est autonomiste

citation : Le 13 février 2013, dans un communiqué, le MNLA affirme « ne pas remettre en cause les frontières internationalement reconnues du Mali tout en rappelant clairement l’existence de l’Azawad en tant qu’entité »

donc la Maroc est en parfaite harmonie avec sa ligne de conduite
Revenir en haut Aller en bas
arsenik
General de Division
General de Division


messages : 4637
Inscrit le : 19/05/2012
Localisation : juste a coté
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Dim 1 Mar 2015 - 22:34

richelieu a écrit:
mais pourquoi notre pays n'apporte pas son soutien a l'unité du mali ?
le mnla est un mouvement separatiste comme le polisario chez nous au maroc !
c'est inadmissible de faire ca a nos freres maliens !

1-le mali reconait le polisario

2-l'etat malien est tellement faiblet versatile qu'on fait que le minimum
Revenir en haut Aller en bas
richelieu
Victime
Victime


messages : 222
Inscrit le : 14/03/2014
Localisation : rabat
Nationalité : Algerie

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Dim 1 Mar 2015 - 23:00

Non je trouve cela immorale !
car nous combattons le separatisme ! c'est dans nos genes !!!!!!!!
si le maroc etait coupé en 2 je le vivrai mal a vie !!! et tous les marocains souffriront !
alors je pense la meme chose pour les maliens,je leur souhaite l'unite et la reussite

_________________
Je ne fais que passer
Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur


messages : 4885
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Dim 1 Mar 2015 - 23:07

arsenik a écrit:
richelieu a écrit:
mais pourquoi notre pays n'apporte pas son soutien a l'unité du mali ?
le mnla est un mouvement separatiste comme le polisario chez nous au maroc !
c'est inadmissible de faire ca a nos freres maliens !

1-le mali reconait le polisario

2-l'etat malien est tellement faiblet versatile qu'on fait que le minimum

tu parle du mali avant l'election d'IBK qui n a pas invité aucun officiel polisarien a son investiture par contre il a invité SM qui a d'ailleurs fait deux voyages dans ce pays sans oublier l'invitation d'IBK au salon de l'agriculture de meknes la construction de la clinique par le Maroc de la mere et l'enfant et d'autres projets
on ne s engage pas avec un pays de cette manière alors qu il est contre notre integrité territoriale
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3779
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Dim 1 Mar 2015 - 23:17

http://www.20minutes.fr/monde/1552163-20150301-accord-mali-coup-epee-eau a écrit:

MALI Dimanche, un accord de paix a été signé entre le gouvernement malien et une partie des groupes armés rebelles…

«Cet accord au Mali est un coup d’épée dans l’eau»


Après huit mois de négociations orchestrées par l’Algérie, le gouvernement malien et une partie des groupes armés rebelles ont signé un accord de paix, dimanche, à Alger.
Mais ce traité n’a pas remporté l’adhésion de tous.
La Coordination des mouvements de l’Azawad (appellation du nord du Mali par les rebelles), dont fait partie le MNLA (Mouvement national de libération de l’Azawad), a refusé de le parapher, demandant un délai pour soumettre le texte à l’approbation du peuple.

Marc Lavergne, directeur de recherches au CNRS, et spécialiste notamment de l’Afrique sub-saharienne, apporte quelques éléments de réponse à 20 Minutes.

La Coordination des mouvements de l’Azawad n’a pas signé l’accord et demande un délai. Pourquoi ce refus?

Derrière les étiquettes, ces groupes rebelles sont des clans.
Traditionnellement, les touaregs se battent pour un accès aux pâturages ou aux puits.
Derrière ce refus, on comprend que cela se joue au niveau infra politique. Ce sont des problèmes de concurrences entre groupes armés car je ne pense pas que cette coordination soit aux mains d’influences islamistes ou de puissances étrangères.

En refusant de signer, le MNLA peut-il remettre en cause cet accord?

Le MNLA, en tant que groupe le plus structuré politiquement, tente d’obtenir des garanties supplémentaires, notamment de la part des Algériens et des Français qui sont à la manœuvre. Les dirigeants du MNLA font un peu de théâtre mais ils reviendront à la table des négociations sans relancer le conflit car leur intérêt, c’est aussi de lutter contre les islamistes, tout comme la France. Ils font donc simplement monter les enchères dans les négociations.

Cette signature partielle n’est-elle pas synonyme d’échec pour l’Algérie qui a mené les négociations?

L’Algérie veut se faire passer pour un faiseur de paix, mais on constate, avec ce refus, un manque de préparation en amont.
Cet accord est un coup d’épée dans l’eau.
On ne règle pas les problématiques de fond avec ce traité, on soigne simplement une blessure alors que le corps entier est malade.
Les demandes des touaregs sur une meilleure reconnaissance de leur langue, de leur culture et de leur citoyenneté sont légitimes. Mais une fois que l’on aura donné plus de pouvoirs aux nomades, notamment en leur attribuant des postes de gouverneurs dans un futur redécoupage administratif au nord du pays, pourquoi ne pas donner également plus de pouvoirs aux autres peuples du Mali?
Il ne suffit pas d’acheter les rebelles en réglant les choses de manière sécuritaire pour leur faire déposer les armes. Il est fondamental de repenser l’Etat malien dans son ensemble. La problématique vient du pouvoir central à Bamako.

L’accord signé, la France va-t-elle se retirer du Mali où elle est engagée depuis 2013?

La France ne dispose pas d’une armée aguerrie pour ce type de terrain mais elle ne peut pas retirer ses troupes.
La menace de Boko Haram est toujours présente, le Cameroun et le Tchad sont sûrement les prochains foyers de tensions et la France ne peut pas abandonner les Américains, également engagés sur le terrain.
Le Mali est une épine mais les forces françaises resteront en veille sur ce territoire.

Un accord bancal, incomplet et qui ne resout pas le probleme, Une vraie marque de fabrique...

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
youssef_ma73
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1479
Inscrit le : 04/08/2014
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Dim 1 Mar 2015 - 23:31

richelieu a écrit:
Non je trouve cela immorale !
car nous combattons le separatisme ! c'est dans nos genes !!!!!!!!
si le maroc etait coupé en 2 je le vivrai mal a vie !!! et tous les marocains souffriront !
alors je pense la meme chose pour les maliens,je leur souhaite l'unite et la reussite
Je ne vois pas pourquoi tu parles de separatisme mon ami.
Citation :

Bamako, 23 févr. 2014 (MAP) - Sa Majesté le Roi Mohammed VI a réitéré, au terme d’une visite d’Etat de plusieurs jours à Bamako, le "souci constant" du Maroc de préserver l’unité territoriale du Mali.

"Sa Majesté a réitéré le souci constant du Royaume du Maroc de préserver l’unité territoriale et la stabilité de la République du Mali", lit-on dans le Communiqué conjoint publié à l’occasion de la visite du Souverain en République du Mali.
Citation :

Le Maroc, par la voix de Sa Majesté, et en concertation étroite avec son frère, SEM Ibrahim Boubacar Kéïta, a bien voulu apporter sa contribution à la résolution de cette crise qui menace la paix et la sécurité de toute la région. Ceci étant, le Maroc a rappelé clairement les termes de référence de sa position, à savoir : le respect inaliénable du sacro-saint principe de l’unité du Mali et de son intégrité territoriale.
Le MNLA lui meme ne cherche pas l'independance mais juste moins de marginalisation et une reconnaissance de son identite culturelle par lepouvoir central.
Le nord du mali a toujours constitue une passerelle pour le maroc vers l'afrique, on a des liens culturels avec ces populations qui remontent loins dans le temps, à l'epoque les cheikhs de Tombouctou venaient faire leurs etudes a El Qarawiyine pour apprendre les sciences religieuses.

_________________
“L'art de gouverner consiste à ne pas laisser vieillir les hommes dans leur poste.”. Napoléon.
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3779
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 2 Mar 2015 - 0:16

richelieu a écrit:
Non je trouve cela immorale !
car nous combattons le separatisme ! c'est dans nos genes !!!!!!!!
si le maroc etait coupé en 2 je le vivrai mal a vie !!! et tous les marocains souffriront !
alors je pense la meme chose pour les maliens,je leur souhaite l'unite et la reussite


Sa Majesté lors de sa visite a signé un tas d'accord concrets pour le nord et le sud du mali suivant l'idée que si le nord se developpait et que ses habitants aient du travail ce genre de conflit n'aurait surement pas eu lieu.

C'est l'algérie qui fait des pieds et des mains pour que le Maroc ne soit pas associé aux négociations de paix au mali (et en libye d'ailleurs).


Quant à ta remarque sur le séparatisme, tu ne peux pas mettre sur un meme pieds le maroc qui veut parachever son unité et le sud mali qui veut garder un nord qui lui a été offert par le diktat colonial contre l'avis des habitants de l'azawad qui en plus se retrouvent opprimés par des sudistes qu'ils avaient l'habitude de dominer depuis des siecles

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”



Dernière édition par WRANGEL le Lun 2 Mar 2015 - 0:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
arsenik
General de Division
General de Division


messages : 4637
Inscrit le : 19/05/2012
Localisation : juste a coté
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 2 Mar 2015 - 0:29

mourad27 a écrit:
arsenik a écrit:
richelieu a écrit:
mais pourquoi notre pays n'apporte pas son soutien a l'unité du mali ?
le mnla est un mouvement separatiste comme le polisario chez nous au maroc !
c'est inadmissible de faire ca a nos freres maliens !

1-le mali reconait le polisario

2-l'etat malien est tellement faiblet versatile qu'on fait que le minimum

tu parle du mali avant l'election d'IBK qui n a pas invité aucun officiel polisarien a son investiture par contre il a invité SM qui a d'ailleurs fait deux voyages dans ce pays sans oublier l'invitation d'IBK au salon de l'agriculture de meknes la construction de la clinique par le Maroc de la mere et l'enfant  et d'autres projets
on ne s engage pas avec un pays de cette manière alors qu il est contre notre integrité territoriale

si même celui d'après reconnait toujour le polisario et SM veux faire d'une pierre 2 coup viré definitivement le mali la liste du polisario et faire marché notre économie
Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur


messages : 4885
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 2 Mar 2015 - 0:46

sache qu aujourd hui il n y aucune présence polisarienne au mali je parle ambassadeur d'ailleurs la presse polisarienne a critiqué l'invisation du roi a l investiture
sache qu IBK n est pas bete il sait qu alger pour ne pas perdre le mali au profit du Maroc serait prete sacrifier le polisario pour rester influente dans ce pays et IBK dirrige un pays pauvre et qui manque de tout il sait qu on ne choisi pas entre le Maroc et l'algerie on prend les deux et la meileur option c est faire comme la mauritanie meme si cette derniere envoi des pic au Maroc en recevant des officiel polisarien de temps a autre mais il n y a pas d ambassade polisarienne a nouakchott meme s il le reconnaissent

a l'epoque de A toumani touré des parti politique se sont posé publiquement la question de : qu es ce qu on a gagné de reconnaitre le polisario ?
IBK a répondu en adoptant un posture neutre sans froisser alger et entrainer le Maroc qui a fait un travail important au CS a leur profit
Revenir en haut Aller en bas
juba2
General de Division
General de Division


messages : 6778
Inscrit le : 02/04/2008
Localisation : USA
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 2 Mar 2015 - 1:06

youssef_ma73 a écrit:
richelieu a écrit:
Non je trouve cela immorale !
car nous combattons le separatisme ! c'est dans nos genes !!!!!!!!
si le maroc etait coupé en 2 je le vivrai mal a vie !!! et tous les marocains souffriront !
alors je pense la meme chose pour les maliens,je leur souhaite l'unite et la reussite
Je ne vois pas pourquoi tu parles de separatisme mon ami.
Citation :

Bamako, 23 févr. 2014 (MAP) - Sa Majesté le Roi Mohammed VI a réitéré, au terme d’une visite d’Etat de plusieurs jours à Bamako, le "souci constant" du Maroc de préserver l’unité territoriale du Mali.

"Sa Majesté a réitéré le souci constant du Royaume du Maroc de préserver l’unité territoriale et la stabilité de la République du Mali", lit-on dans le Communiqué conjoint publié à l’occasion de la visite du Souverain en République du Mali.
Citation :

Le Maroc, par la voix de Sa Majesté, et en concertation étroite avec son frère, SEM Ibrahim Boubacar Kéïta, a bien voulu apporter sa contribution à la résolution de cette crise qui menace la paix et la sécurité de toute la région. Ceci étant, le Maroc a rappelé clairement les termes de référence de sa position, à savoir : le respect inaliénable du sacro-saint principe de l’unité du Mali et de son intégrité territoriale.
Le MNLA lui meme ne cherche pas l'independance mais juste moins de marginalisation et une reconnaissance de son identite culturelle par lepouvoir central.
Le nord du mali a toujours constitue une passerelle pour le maroc vers l'afrique, on a des liens culturels avec ces populations qui remontent loins dans le temps, à l'epoque les cheikhs de Tombouctou venaient faire leurs etudes a El Qarawiyine pour apprendre les sciences religieuses.

Voila qui est important car tous les pays musulmans maintenant avec des chaos duent aux crises identaires et culturelles. Hs on ne veut pas que cela se passe chez nous il faut qu'on l'evite. a mediter
Revenir en haut Aller en bas
arsenik
General de Division
General de Division


messages : 4637
Inscrit le : 19/05/2012
Localisation : juste a coté
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 2 Mar 2015 - 1:28

juba2 a écrit:
youssef_ma73 a écrit:
richelieu a écrit:
Non je trouve cela immorale !
car nous combattons le separatisme ! c'est dans nos genes !!!!!!!!
si le maroc etait coupé en 2 je le vivrai mal a vie !!! et tous les marocains souffriront !
alors je pense la meme chose pour les maliens,je leur souhaite l'unite et la reussite
Je ne vois pas pourquoi tu parles de separatisme mon ami.
Citation :

Bamako, 23 févr. 2014 (MAP) - Sa Majesté le Roi Mohammed VI a réitéré, au terme d’une visite d’Etat de plusieurs jours à Bamako, le "souci constant" du Maroc de préserver l’unité territoriale du Mali.

"Sa Majesté a réitéré le souci constant du Royaume du Maroc de préserver l’unité territoriale et la stabilité de la République du Mali", lit-on dans le Communiqué conjoint publié à l’occasion de la visite du Souverain en République du Mali.
Citation :

Le Maroc, par la voix de Sa Majesté, et en concertation étroite avec son frère, SEM Ibrahim Boubacar Kéïta, a bien voulu apporter sa contribution à la résolution de cette crise qui menace la paix et la sécurité de toute la région. Ceci étant, le Maroc a rappelé clairement les termes de référence de sa position, à savoir : le respect inaliénable du sacro-saint principe de l’unité du Mali et de son intégrité territoriale.
Le MNLA lui meme ne cherche pas l'independance mais juste moins de marginalisation et une reconnaissance de son identite culturelle par lepouvoir central.
Le nord du mali a toujours constitue une passerelle pour le maroc vers l'afrique, on a des liens culturels avec ces populations qui remontent loins dans le temps, à l'epoque les cheikhs de Tombouctou venaient faire leurs etudes a El Qarawiyine pour apprendre les sciences religieuses.

Voila qui est important car tous les pays musulmans maintenant avec des chaos duent aux crises identaires et culturelles. Hs on ne veut pas que cela se passe chez nous il faut qu'on l'evite. a mediter

ne tente pas de remmetre en permanence le debat sur l'amazigh (je précise que je suis pour une promotion de l'amazighité en zone non amazigh et vice versa)
Revenir en haut Aller en bas
juba2
General de Division
General de Division


messages : 6778
Inscrit le : 02/04/2008
Localisation : USA
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 2 Mar 2015 - 5:20

Wallah a si Arsenik je n'insinue pas cela, je parle de tout le peuple musulman. Example le peuple Afghan et le peuple Syrien deux differentes identites mais une meme religion.
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3779
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Mer 11 Mar 2015 - 14:22

entendu sur rfi: Devant le mécontentement et les manifestations de la population locale a kidal qui refuse que les accords d'alger soient paraphés par les mouvements qui les représentent, la coordination des mouvements de l'azawad reporte a demain la réunion prévue aujourd'hui


_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3779
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 16 Mar 2015 - 16:15

Diplomatie vite vite pour fanfaronner 15 jours devant leur opinion publique

http://www.tsa-algerie.com/2015/03/16/mali-les-rebelles-touaregs-refusent-de-signer-laccord-dalger/ a écrit:

Mali : les rebelles touaregs refusent de signer l’accord d’Alger

Coup d’arrêt au processus de paix au Mali. La Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) dont fait partie le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), principal groupe rebelle du nord-Mali, refuse de parapher les accords d’Alger, rapporte l’agence Reuters ce lundi 16 mars.

« Ce document n’est pas en mesure d’apporter la paix »

Les mouvements rebelles Touaregs justifient ce refus par le fait que le texte « ne s’attaque pas aux racines du problème », selon Reuters. Dans un communiqué publié dimanche, la CMA estime que le document ne répond pas à leurs attentes.

Le représentant de la Coordination près l’Union Européenne, Moussa Ag Assarid, a déclaré à Reuters qu’après consultation des différentes commissions en chargé des négociations, la Coordination estime que « ce document n’est pas en mesure d’apporter la paix ».

La CMA avait demandé un « délai raisonnable » pour consulter sa base, c’est-à-dire les populations qu’elle représente, avant de formellement parapher le document. Après réflexion, la Coordination a décidé de ne pas signer l’accord préliminaire de paix, élaboré sous l’égide de l’ONU et de la diplomatie algérienne.

Toujours ouverts aux négociations

Malgré le rejet du texte, la CMA ne ferme pas la porte à un accord de paix. En effet, le représentant de la Coordination affirme que celle-ci est toujours « concernée par les négociations de paix ».

Ag Assarig estime que les rebelles touaregs « sont prêts à mener des discussions supplémentaires avec Bamako pour trouver un texte plus acceptable et réaliste », toujours selon la même source.

Ainsi, les négociations qui avaient duré près de 8 mois devront reprendre avant d’atteindre un accord définitif. Rappelons que le gouvernement malien avait accepté l’accord dès le départ. A noter également qu’un accord de cessez-le-feu, signé en février dernier à Alger, lie toujours les différentes parties impliquées dans le conflit.

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Aujourd'hui à 21:38

Revenir en haut Aller en bas
 
Crise Malienne - risque de partition
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Des médicaments contre les brûlures d’estomac augmenteraient le risque de crise cardiaque
» Pensées rationnelles pour surmonter nos peurs lors d'une crise de panique
» Crise la nuit
» La crise...
» Cherbourg, ville-arsenal en crise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: