Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant
AuteurMessage
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı


messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 4 Juin 2013 - 22:29

charly a écrit:
Inanç a écrit:
Des anarchistes terroristes, qui méritent juste une balle dans la tête.
.
des gens qui pensent autrement et qui meriterraient ume .... ou d etre ecoute.
au choix

A titre personnel, je suis contre la négociation/dialogue avec des terroristes.

b46reich, tu peux être sûr que dans cette bande, y a des PKK.

_________________
Site perso : http://defense-turque-infos.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
atlasonline
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2009
Inscrit le : 23/05/2010
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 4 Juin 2013 - 22:34

b46reich a écrit:
A ton avis comment RTE va faire pour dézinguer toute cette racaille ?

Faire avec, en attendant que la vague passe, comme en Espagne (les indignés) ou le mouvement occupay wallstreet en US.
Revenir en haut Aller en bas
b46reich
Caporal chef
Caporal chef


messages : 174
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : Paris
Nationalité : Turquie

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 4 Juin 2013 - 22:36

Ils donne vraiment une image très négative du pays à l'étranger. J'ai envie de faire un carnage quand je vois ce type de personne.
Revenir en haut Aller en bas
charly
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2381
Inscrit le : 25/05/2011
Localisation : Aquitaine
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 4 Juin 2013 - 22:38

b46reich a écrit:
A ton avis comment RTE va faire pour dézinguer toute cette racaille ?
peut ettre des camps de reeducation ?


_________________
« Je voudrais que les Français renouent avec cette idée simple selon laquelle ce n’est pas seulement un territoire qu’il leur faut défendre (…) mais aussi une façon d’être, une langue, une civilisation. Bref, l’ensemble d’un patrimoine dont nous sommes les héritiers. Et s’ils venaient à oublier ou à refuser cette idée, alors je craindrais beaucoup pour l’avenir de mon pays », plaidait François Léotard, peu suspect de sympathie avec des idées extrêmes.
Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı


messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 4 Juin 2013 - 22:42

b46reich a écrit:
A ton avis comment RTE va faire pour dézinguer toute cette racaille ?

C'est vraiment difficile à dire, ça va dépendre de sa tension artérielle.

Ces saletés de gauchistes ont mis le pays dans de beaux draps Mad

Plus ça dure et plus c'est dangereux, ces terroristes vont accumuler encore plus de courage, peuvent même pousser jusqu'à l'urban warfare.

La tension au MO est grande, ces milieux anarchistes seront encore plus manipulés par les services étrangers.

Il peut y avoir de grandes provocations (tirs sur la foule pour accuser la police, attentats à la bombe).y

C'est très bad pour le pays Crying or Very sad

_________________
Site perso : http://defense-turque-infos.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı


messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 4 Juin 2013 - 22:44

For God sake, arrêtez de comparer avec les mouvements d'ailleurs, regardez un peu la violence de la vidéo sur la page d'avant, le degré de violence est incroyable ("gozu donmus bunlarin").

Ce ne sont pas des gens qu'on peut récupérer.


_________________
Site perso : http://defense-turque-infos.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
b46reich
Caporal chef
Caporal chef


messages : 174
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : Paris
Nationalité : Turquie

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 4 Juin 2013 - 22:47

Certains pensent que ces gauchiste sont des bisounours comme ceux de France ! ils ne connaissent pas la situation et la mentalité de ses personnes et après viennent donner des leçon de démocratie MDR.
Revenir en haut Aller en bas
atlasonline
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2009
Inscrit le : 23/05/2010
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 4 Juin 2013 - 22:49

Inanç a écrit:
For God sake, arrêtez de comparer avec les mouvements d'ailleurs, regardez un peu la violence de la vidéo sur la page d'avant, le degré de violence est incroyable ("gozu donmus bunlarin").

Ce ne sont pas des gens qu'on peut récupérer.


La comparaison, s'impose puisque ces gens se revendiquent leftists, c'est la même idéologie des indignés d'Espagne ou l'Occupy Wall Street. Pour ce qui est de la violence, (selon ce que nous raconte Baybars, depuis toujours) c'est quelque chose dans les gènes des gens en moyen orient!

Sinon, on dit le mort d'hier est membre du CHP.

_________________
السيسي عمهم و حارق دمهم
Revenir en haut Aller en bas
b46reich
Caporal chef
Caporal chef


messages : 174
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : Paris
Nationalité : Turquie

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 4 Juin 2013 - 22:54

J'en ai rien à faire qu'il soit un membre du CHP. Je regarde les forums TURC et ils disent presque tous qu'ils vont voter AKP à partir de maintenant lol, à qui profite le crime ? en fin de compte
Revenir en haut Aller en bas
atlasonline
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2009
Inscrit le : 23/05/2010
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 4 Juin 2013 - 23:09

Yousri Fouda et spécial, 2 heures consacrées à la Turquie

Live



Autre source http://www.livestream.com/ontveg


Dernière édition par atlasonline le Mar 4 Juin 2013 - 23:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur


messages : 12865
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 4 Juin 2013 - 23:23

b46reich tes relents de nazisme tu te les gardes ok, le prochain qui appelle au meurtre ici se prend 10j cash ! on peut être contre un mouvement de protestation mais de la a vouloir recréer des camps de concentrations clown

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
vipsdesvips
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2595
Inscrit le : 26/05/2011
Localisation : Homsgrad
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 4 Juin 2013 - 23:31

atlasonline a écrit:
b46reich a écrit:
A ton avis comment RTE va faire pour dézinguer toute cette racaille ?

Faire avec, en attendant que la vague passe, comme en Espagne (les indignés) ou le mouvement occupay wallstreet en US.

+1.
Ils auraient du faire ca depuis le debut, rte a vraiment montrer ces limites de politique a l'interieur comme a l'exterieur.
Le pauvre, il pense islamiser la societe avec ses mesures, encore un qui a rien compris.

Il a fracturer encore plus la societe, fracture que savent et sauront utiliser certains...

Citation :
Revenir en haut Aller en bas
charly
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2381
Inscrit le : 25/05/2011
Localisation : Aquitaine
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mer 5 Juin 2013 - 8:03

http://m.lexpress.fr/actualite/monde/turquie-vive-tension-au-sixieme-jour-des-manifestations_1254768.html


Citation :
Turquie: vive tension au sixième jour des manifestations
LEXPRESS.fr avec AFP, publié le 5 Juin 2013 à 06:13, mis à jour à 07:10La tension reste vive en Turquie au sixième jour des manifestations contre le Premier ministre turc islmaiste Recep Tayyip Erdogan. La place Taksim d'Istanbul est toujours occupée par des milliers de personnes.
La tension reste vive en Turquie au sixième jour des manifestations contre le Premier ministre islamiste Recep Tayyip Erdogan, qui ont vu de nouveau des milliers de personnes descendre dans les rues d'Istanbul et d'Ankara.
Malgré les "excuses" du gouvernement aux victimes de brutalités policières
 des jours précédents, des milliers de manifestants ont envahi à la nuit tombée la place Taksim d'Istanbul, où ils ont scandé des slogans réclamant le départ de Recep Tayyip Erdogan. Plusieurs milliers de personnes se sont également réunies en soirée à Ankara.
La Confédération des syndicats du secteur public (KESK), qui a appelé mardi à un arrêt de travail de deux jours par solidarité avec les manifestants, devrait être rejointe mercredi par la Confédération syndicale des ouvriers révolutionnaires (DISK), qui revendique 420 000 membres.
Dans la nuit, la police a utilisé des canons à eau pour tenter de disperser des centaines de manifestants antigouvernementaux, ont rapporté des médias locaux. Les contestataires ont tenté de se diriger vers les bureaux du Premier ministre dans ces deux villes. Des heurts ont également eu lieu dans la ville de Hatay (sud-est) à la frontière syrienne où un jeune homme de 22 ans était décédé la veille
 après avoir été blessé lors d'une manifestation. Selon la chaîne de télévision privée NTV, deux policiers et trois manifestants ont été blessés mercredi à Hatay.
Tôt mercredi matin, au moins 25 personnes ont été appréhendées àIzmir (ouest) pour avoir répandu sur le réseau social Twitter des "informations trompeuses et diffamatoires", a rapporté l'agence Anatolia. Ali Engin, un responsable local du principal parti d'opposition, le Parti républicain du peuple (CHP), a déclaré à Anatolia que les suspects étaient détenus pour avoir "appelé les gens à manifester".
Mardi, au lendemain d'une nouvelle nuit de violences marquée par la mort d'un deuxième contestataire, le vice-Premier ministre Bülent Arinç avait tenté d'enrayer le mouvement en qualifiant de "légitimes" les revendications des écologistes à l'origine des troubles et invité les mécontents à rester chez eux. A l'opposé du ton ferme du chef du gouvernement, en tournée au Maghreb jusqu'à jeudi, M. Arinç avait dispensé un discours plus conciliant. Au sortir d'une réunion avec le président Abdullah Gül, il a d'abord présenté ses excuses aux très nombreux blessés civils, à l'exception toutefois de "ceux qui ont causé des dégâts dans les rues et tenté d'entraver les libertés des gens". Sur un plan plus politique, M. Arinç a assuré que son gouvernement respectait "les différents modes de vie" des Turcs.
Depuis le début de la contestation vendredi, les manifestants accusent M. Erdogan de dérives autoritaires et de vouloir "islamiser" la Turquie laïque. "Nous n'avons pas le droit ou le luxe d'ignorer le peuple, les démocraties ne peuvent pas exister sans opposition", a également souligné M. Arinç, promettant que son gouvernement avait "retenu la leçon" de ces événements. Ce discours a tranché avec l'intransigeance de M. Erdogan qui, sûr de son poids politique, a balayé les critiques et renvoyé ses détracteurs aux élections locales de 2014. "A mon retour de cette visite, les problèmes seront réglés", a-t-il lancé, provocant, lundi à Rabat.
Les excuses du vice-Premier ministre ont été saluées par les Etats-Unis, qui s'étaient inquiétés de l'usage "excessif" de la force. "Nous saluons les efforts du président Gül et d'autres pour calmer les choses", a réagi la porte-parole du département d'Etat, Jennifer Psaki.Des excuses, parce qu' "ils sont coincés"
"S'ils font marche arrière, s'ils changent quelque chose en Turquie, le conservatisme et tout ce qu'ils ont fait, alors peut-être la foule pourra-t-elle rentrer chez elle", a dit à l'AFP Didem Kul. "Mais nous ne pouvons pas rentrer chez nous sans en avoir la preuve", a ajouté cette étudiante de 24 ans qui "occupe" Taksim. "Ces excuses, c'est pour limiter la casse et parce qu'ils sont coincés", a renchéri Baki Cinar, le porte-parole de la KESK.
Hormis les deux personnes décédées dimanche et lundi, les violences des quatre derniers jours ont fait plus de 1500 blessés à Istanbul et au moins 700 à Ankara, selon les organisations de défense des droits de l'Homme et les syndicats de médecins. Ces chiffres n'ont pas été confirmés par les autorités. Le porte-parole du gouvernement a évalué mardi à seulement 64 manifestants et 244 policiers le nombre des blessés. La brutalité de la répression, largement évoquée sur les réseaux sociaux turcs, a suscité de nombreuses critiques dans les pays occidentaux.
Une porte-parole du Haut-commissaire des Nations unies aux droits de l'Homme, Mme Navy Pillay, a demandé à la Turquie de mener une enquête "rapide, complète, indépendante et impartiale" sur "les policiers qui auraient violé la loi et les normes internationales des droits de l'Homme".

_________________
« Je voudrais que les Français renouent avec cette idée simple selon laquelle ce n’est pas seulement un territoire qu’il leur faut défendre (…) mais aussi une façon d’être, une langue, une civilisation. Bref, l’ensemble d’un patrimoine dont nous sommes les héritiers. Et s’ils venaient à oublier ou à refuser cette idée, alors je craindrais beaucoup pour l’avenir de mon pays », plaidait François Léotard, peu suspect de sympathie avec des idées extrêmes.
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mer 5 Juin 2013 - 9:25

des termes comme balle dans la tete ou eradiquer/tuer/dezinguer,on ne veut plus les lire ici,ca concerne la situation interne turque et donc des civils comme vous Exclamation

quand on a eu le peak des 20fifi et anarchistes qui menacaient meme la stabilité du Royaume on n´a laissé personne appeler au meurte meme si la tendance affective a chaud y poussait,on est tous patriote voir nationalistes pour certains,mais quand meme..ce ne sont ni Pkk ni Polisario,ce sont d´autres compatriotes qui pensent autrement et qu´on doit politiser avec,quoi que ca nous deplaise !

donc on espere gentlemen que vous vous reteniez un peu plus,viendra un temps ou vous verrez ca avec bcp de relativisme

une chose est sure,un politicien doit savoir comment repondre et quand,et pas lancer n´importe quoi,j´espere que ca se calmera lentement,mais encore plus que Mr Erdogan retiene la lecon prochaine fois !

p.s: Mr Gül est lui plus smart apparement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı


messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mer 5 Juin 2013 - 11:06

--


Dernière édition par Inanç le Mer 5 Juin 2013 - 20:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
Isak
1ere classe
1ere classe


messages : 98
Inscrit le : 21/09/2012
Localisation : Fance
Nationalité : France

MessageSujet: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mer 5 Juin 2013 - 12:11

La presse internationale a déjà choisi son camp.
apparemment,on veut faire tomber ce gouvernement et foutre le bordel dans votre pays.
Espérons que le gouvernement ne tombe pas dans le piège (la mort de plusieurs manifestants et transformer ça en "révolution")
Revenir en haut Aller en bas
pyromane
Commandant
Commandant


messages : 1157
Inscrit le : 22/06/2011
Localisation : Ailleurs
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mer 5 Juin 2013 - 13:12

Isak a écrit:
La presse internationale a déjà choisi son camp.
apparemment,on veut faire tomber ce gouvernement et foutre le bordel dans votre pays.
Espérons que le gouvernement ne tombe pas dans le piège (la mort de plusieurs manifestants et transformer ça en "révolution")

Pas toute la presse voici un article que je trouve bien équilibré

Citation :


Vent de fronde en Turquie

« Il est assez tentant d’y voir [dans les manifestations en Turquie] un islamisme de gouvernement contesté par une mouvance laïco-républicaine, à l’inverse de la place Tahir au Caire, où un pouvoir laïco-républicain était aux prises avec la révolte d’une nébuleuse islamiste… »

Ainsi questionné par Mediapart le 4 juin 2013, Levent Yilmaz, professeur d’histoire à l’université Bilgi d’Istanbul, répondait :

« La nuit de samedi (1er juin) a donné lieu à des ralliements qui défient ce genre de typologie. On a même vu des supporters de clubs de football ennemis s’entraider, tant l’appel à la fois puissant et unanime des réseaux sociaux avait fait son œuvre : un brassage impressionnant, sans les caractéristiques, les particularismes et les exclusives attachés aux mouvements partisans.

L’opposition institutionnelle renonce, du reste, à tenter de récupérer ce mouvement et son million de Turcs contestataires, qui relève donc de l’événement populaire spontané, sans idéologie préconçue, aux mains d’individus responsables allant jusqu’à nettoyer la place et son square après les charges policières. »

Passons sur la question du journaliste... et la définition de la lutte en Egypte comme opposant une nébuleuse islamiste à un pouvoir laïco-républicain (on croit rêver), mais la réponse de Yilmaz s’inscrit en faux contre les simplifications qui ont cours sur la Turquie, mais aussi sur le monde arabe (Tunisie, Egypte) et qui réduisent la vie politique à un affrontement entre deux blocs.

Pour une bonne revue de ce qui s’écrit sur la Turquie, on peut consulter le site d’Alain Bertho, « Anthropologie du présent », qui suit les événements au jour le jour.

Et aussi le blog d’Etienne Copeaux, « Un pas de côté dans les études turques ».

Oui, le Parti de la justice et du développement (AKP) est issu d’un mouvement islamiste proche des Frères musulmans. Mais il est important de faire un bilan objectif de ce qu’il a réalisé depuis son accession aux affaires en 2002 et qui s’est traduit par deux nouvelles victoires aux élections législatives en 2007 et en 2011 (cette année-là avec près de 50 % des suffrages).

La plus importante avancée réalisée par ce parti a été la mise à l’écart de l’armée, qui est rentrée dans ses casernes (sur cet affrontement, lire « Qui gouverne la Turquie ? »). Jusque-là, cette institution faisait la pluie et le beau temps, et pesait d’un poids politique démesuré, régulièrement dénoncé par l’Union européenne. Car il est clair qu’il ne peut y avoir de progrès démocratique quand l’état-major décide des affaires essentielles. Un des problèmes de l’opposition dite de gauche (le Parti républicain du peuple, CHP) est qu’il est incapable de choisir entre son allégeance à l’armée et la démocratie. Ce parti est traversé par des courants nombreux et a été incapable de représenter une solution de rechange à l’AKP (il a obtenu environ 26 % des suffrages en 2011).

Sur un site passionnant consacré au football et à sa place au Proche-Orient, « The Turbulent World of Middle East Soccer » (avec une place importante accordée aux ultras, les supporteurs des clubs dont on connaît le rôle surtout en Egypte), James Dorsay note, le 2 juin :

« Contrairement aux manifestations de masse qui ont renversé les dirigeants dans les pays d’Afrique du Nord, les protestations en Turquie visent un dirigeant démocratiquement élu qui a remporté trois élections avec une majorité respectable, a présidé une période de croissance économique importante et repositionné son pays comme une puissance régionale avec des ambitions mondiale. Elles ont également eu lieu dans un pays qui, contrairement aux pays arabes, et malgré tous ses défauts, est démocratique et a une société civile remuante et fortement développée. »

Il faudrait ajouter que c’est aussi ce gouvernement qui a eu le courage d’ouvrir des négociations avec les « terroristes » du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

Alors, que s’est-il passé ? Pourquoi une manifestation écologique au cœur d’Istanbul s’est-elle transformée en fronde ?

Deux facteurs ont joué, au moins de manière indirecte, et provoqué un certain mécontentement : le ralentissement économique (notons que, malgré leur diminution sensible dans les années 2000 (PDF), les inégalités restent importantes en Turquie) ; une hostilité grandissante à l’activisme d’Ankara en Syrie.

Mais la responsabilité principale de la révolte incombe à celui-là même qui fit le succès de l’AKP, Recep Tayyip Erdogan, le premier ministre. Grisé par ses réalisations, il cherche à tout prix à consolider son pouvoir, à faire rédiger une constitution présidentielle qui lui permettrait de briguer la charge de chef de l’Etat, méprise ses adversaires, multiplie les initiatives brouillonnes.

Le plus grave est sans doute la dérive autoritaire qui a vu emprisonner des dizaines de journalistes, des centaines d’opposants, notamment kurdes. La brutalité de la répression contre les manifestants de Taksim a uni contre lui un large front, très hétéroclite et qui ne se limite sûrement pas aux « laïcs ». Ainsi que le rappelle James Dorsay, pour la première fois depuis 30 ans, les supporteurs des trois grands clubs de football d’Istanbul, pourtant rivaux, se sont joint aux manifestants, dont la diversité politique et sociologique est très notable, comme le remarquent Didem Collinsworth et Hugh Pope, « The Politics of an Unexpected Movement » (4 juin) :

« Encore plus étonnante est la présence de groupes rivaux agissant côte à côte, y compris ceux qui représentent la communauté alévie (environ 10 % de la population de la Turquie), ultranationalistes, conservateurs de droite, quelques islamistes et les Kurdes de Turquie — certains brandissant le drapeau du PKK. Quelques groupes plus marginaux se sont également joints aux protestations, y compris des gauchistes et des marxistes ainsi que des anarchistes brandissant des drapeaux noirs. »

La grille de lecture qui voudrait voir dans ces actions un mouvement contre la réislamisation de la société ne correspond pas à la réalité. Levent Yilmaz note : « Nous avons bien entendu affaire à un gouvernement conservateur musulman, qui n’a pourtant pas exercé d’oppression confessionnelle. Erdogan présente un profil autoritaire. Il semble en voie de “poutinisation”. Il se mêle de tout et suscite la peur. Cette atmosphère de crainte, étouffante, a gagné des secteurs qui semblaient intellectuellement armés pour y résister : les médias, l’université…

Mais les grilles de lecture, en France ou ailleurs, poussent parfois à surinterpréter certains signes d’autoritarisme en en faisant des signaux religieux. L’exemple des récentes dispositions limitant le marché de l’alcool est symptomatique. L’affaire m’apparaît moins répressive que bien des ordonnances d’outre-Atlantique, par exemple, où la vente est souvent interdite aux moins de 21 ans. En Turquie, se fondant sur une législation déjà existante, le pouvoir veut entraver un tel commerce après 22 heures ou à proximité des écoles. J’y vois davantage la marque du conservatisme que de l’islamisme. »

Notons aussi que la mainmise du pouvoir sur les grands moyens de télévision audiovisuels a joué aussi un rôle dans la fureur des manifestants (lire « Dans la rue, la colère monte contre “CNN-Pingouins” et les médias turcs acquis au pouvoir », LeMonde.fr, 4 juin).

Que va-t-il se passer maintenant, alors que le premier ministre a quitté la Turquie pour l’Afrique du Nord, que le syndicat de la fonction publique a appelé à une grève de 48 heures (peu suivie) et que la Confédération syndicale des ouvriers révolutionnaires (DISK), qui revendique 420 000 membres, appelle à une grève mercredi 5 juin ?

En l’absence d’Erdogan, le vice-premier ministre Bülent Arinç a, selon l’AFP, reconnu les « légitimes » revendications des écologistes à l’origine de la fronde. Il a aussi présenté ses « excuses » aux très nombreux blessés civils, et a regretté l’usage abusif des gaz lacrymogènes par la police, « qui a fait déraper les choses ».

Existe-t-il des divisions dans l’AKP ? Sans aucun doute, et les propos du président Gul ont été aussi apaisants que ceux du vice-premier ministre. Mais il serait hâtif de tirer un trait sur Erdogan, qui dispose encore de vastes appuis, y compris dans une partie notable de la population.

Un autre facteur pèsera, que relève Dorsey : « Le rival islamiste de M. Erdogan, Fethullah Gülen, un religieux puissant auto-exilé, basé en Pennsylvanie, qui exerce une influence dans la police, peut très bien avoir vu les protestations comme une occasion d’affaiblir le premier ministre. Le collègue de parti de M. Erdogan, le président Abdullah Gul, est considéré comme proche de M. Gülen. Dans une allusion voilée à M. Erdogan, M. Gülen a récemment prêché contre l’orgueil. Par ailleurs, des rapports circulant à Istanbul disent que l’armée, qui partage les suspicions des laïcs à l’égard du gouvernement, a refusé les demandes d’aide de la police, et qu’un hôpital militaire a même distribué des masques à gaz aux manifestants. »

Source
Revenir en haut Aller en bas
atlasonline
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2009
Inscrit le : 23/05/2010
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mer 5 Juin 2013 - 15:36

C'est de l'innovation En soutient pour les manifs

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mer 5 Juin 2013 - 18:39

De l'innovation? Ce sont les mêmes jeux utilisés contre le gouvernement d'Erbakan à la fin des années 90 avec l'aide de l'armée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mer 5 Juin 2013 - 19:14

Le maire d'Ankara va viré tous les fonctionnaires et travailleurs qui participeront à la grève sauf ceux qui présente leur excuse et leur repentance. Très bon choix Mister le Maire.
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur


messages : 9334
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mer 5 Juin 2013 - 19:19

Il faut plutôt apaiser la situation baybars. Les manifestants reproche a RTE son autoritarisme. S'il serre la vis, ça encore plus exacerber les choses.

PGM
Revenir en haut Aller en bas
atlasonline
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2009
Inscrit le : 23/05/2010
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mer 5 Juin 2013 - 19:33

Baybars a écrit:
De l'innovation? Ce sont les mêmes jeux utilisés contre le gouvernement d'Erbakan à la fin des années 90 avec l'aide de l'armée.

Comparé au pays arabes, c'est quand même une innovation Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
atlasonline
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2009
Inscrit le : 23/05/2010
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mer 5 Juin 2013 - 19:40

à qui appartient cette chaine de TV ?

Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur


messages : 9334
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mer 5 Juin 2013 - 19:53

atlasonline a écrit:
à qui appartient cette chaine de TV ?


Sous réserve qu'il y en est plusieurs, c'est irakien

http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_television_networks_by_country
Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı


messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mer 5 Juin 2013 - 20:12

Inanç a écrit:
PS : Ce soir, un petit tour sur la place Kleber (Strasbourg/France) pour spotter le profil des manifestants Twisted Evil

As I promised Like a Star @ heaven

Comme c'était prévisible, les manifestants sont des Alevis Rolling Eyes (manif communautariste)

Spoiler:
 

La photo de groupe :

Spoiler:
 

_________________
Site perso : http://defense-turque-infos.com/


Dernière édition par Inanç le Mer 5 Juin 2013 - 21:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Aujourd'hui à 9:49

Revenir en haut Aller en bas
 
TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 39 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» une politique énergétique qui se fait désirer
» Traité d'Ambassade avec le Limousin et la Marche
» Le Politique selon Platon
» Fils de politique méritocratie
» Approche socio-politique de l'Asie musulman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: