Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Armée Iranienne/Armed Forces of the Islamic Republic of Iran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 19, 20, 21
AuteurMessage
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1566
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Armée Iranienne/Armed Forces of the Islamic Republic of Iran   Lun 2 Jan 2017 - 20:51

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/atr-va-lui-aussi-signer-son-joli-contrat-en-iran-618711.html a écrit:


ATR va lui aussi signer son joli contrat en Iran


Depuis le début de l'année, le leader mondial de l'aviation régionale ATR a officiellement engangé 36 commandes fermes (Crédits : ATR)

L'Iran et ATR devraient signer mercredi un accord définitif sur l'achat par Téhéran de 20 turbopropulseurs. Trop tard pour le bilan commercial 2016 très loin des attentes du leader mondial de l'aviation régionale.




Trop tard pour le bilan commercial de 2016. Mais mieux vaut tard que jamais... L'Iran et le constructeur aéronautique européen ATR devraient signer au cours de la semaine à venir un accord définitif sur l'achat par Téhéran de 20 avions court-courriers, a déclaré samedi un haut responsable iranien. Il a précisé que le contrat sur les 20 avions représentait 400 millions de dollars (380 millions d'euros). ATR, dont Airbus et l'italien Leonardo sont coactionnaires (50-50), avait annoncé en février un accord provisoire sur une commande iranienne de 20 appareils ATR 72-600, assortie de 20 options, qu'il estimait alors à un milliard d'euros.

   "Des représentants d'ATR vont venir à Téhéran mercredi pour une dernière session de discussions", a déclaré le ministre délégué iranien aux Transports, Ashgar Fakrieh-Kashancité par l'agence de presse Isna. "La version définitive du contrat sera vérifiée et s'il n'y a pas de problème, elle sera signée par les deux parties."

Téhéran a signé le mois dernier des accords avec Airbus et l'américain Boeing portant au total sur l'achat de quelque 180 avions. Il s'agit des plus gros contrats conclus par l'Iran avec des entreprises occidentales depuis la révolution de 1979.


Une quarantaine de commandes seulement en 2016?

Depuis le début de l'année, le leader mondial de l'aviation régionale n'a finalement engrangé qu'un total très modeste de 36 commandes fermes. ATR reste loin, très loin de son objectif de prises de commandes en 2016 (plus de 90). Sauf à annoncer des contrats qu'il a gardé sous le coude pour créer la surprise.

En novembre, le constructeur de turbopropulseurs avait annoncé coup sur coup la signature de deux contrats. L'un le 14 novembre avec la compagnie aérienne mexicaine Aeromar, qui a acheté 8 appareils de la série ATR-600 (6 ATR 72-600 et 2 ATR 42-600). Un contrat assorti d'options pour 6 ATR72-600 supplémentaires. Puis le 15 novembre avec l'entreprise sud-américaine Synergy Aerospace, qui  a commandé 12 ATR 72-600, assorties de 6 options. Les appareils seront exploités par Avian Líneas Aéreas, nouvelle filiale du groupe en Argentine.

Auparavant, la compagnie aérienne de Papouasie-Nouvelle-Guinée, PNG Air, avait acheté en début d'année cinq ATR 72-600 pour un montant de 134 millions de dollars. Le transporteur espagnol Binter, avait quant à lui commandé en octobre six appareils ATR 72-600 supplémentaires. Enfin, un client, qui a souhaité garder la transaction confidentielle; a signé un contrat pour cinq appareils.

Un objectif de commandes (trop ?) ambitieux

L'objectif commercial d'ATR est apparu au fil de l'année de plus en plus ambitieux dans un environnement économique compliqué avec un dollar fort, qui pénalise les clients du constructeur, et un prix du baril faible, qui réduit la compétitivité des turbopropulseurs face aux jets. Ainsi, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait il y a encore un mois autour 45,65 dollars. Mais le prix du baril de la Brent de la mer du Nord a finalement terminé l'année à 56,83 dollars.

   "Le dollar élevé nous pénalise parce que nos clients sont dans des pays hors zone dollar, qui ont vu souvent leur monnaie dégringoler face au billet vert, avait souligné en juillet 2016 Patrick de Castelbajac dans une interview accordé à La Tribune. C'est le cas du Brésil qui est notre deuxième pays en termes de nombre d'avions opérés (82 appareils). Ainsi, le coût d'acquisition des avions s'est d'autant apprécié pour nos clients. Nos avions sont devenus plus chers d'une part, et d'autre part la très forte volatilité du prix du kérosène - un élément très dimensionnant pour les coûts d'opération -, a ralenti la prise de décision d'acquisition des compagnies. Cette conjonction a impacté ATR comme l'illustre notre début d'année assez lent sur le plan commercial".

Pour autant, depuis six ans, avec 80% des ventes de turbopropulseurs, les appareils d'ATR restent les avions régionaux les plus vendus dans le monde. Les ATR, et plus particulièrement le modèle ATR 72-600, se sont imposés dans la région Asie-Pacifique comme la référence en matière d'exploitation régionale. Depuis 2014, cette région possède la plus grande flotte au monde d'ATR en service, avec plus de 370 appareils (trois fois plus qu'il y a dix ans) exploités par plus de 60 compagnies.
Michel Cabirol
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21053
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Iranienne/Armed Forces of the Islamic Republic of Iran   Mar 10 Jan 2017 - 20:26

Citation :
Importante hausse annoncée des dépenses militaires iraniennes


Posté dans Moyen-Orient par Laurent Lagneau Le 10-01-2017




Entre 2006 et 2015, les dépenses militaires iraniennes ont baissé de 30%, sous l’effet des sanctions imposées à Téhéran par la communauté internationale en raison de son programme nucléaire. L’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI) avait ainsi évalué, l’an passé, le budget militaire iranien à environ 10 milliards de dollars.

Seulement, avec l’accord sur le nucléaire iranien, conclu à Vienne le 14 juillet 2015 entre l’Iran et le groupe dit 5+1 (les 5 membres permanents du Conseil de sécurité et l’Allemagne) a changé la donne étant donné que, en 2016, l’Union européenne a levé ses sanctions contre Téhéran et que les États-Unis ont assoupli les leurs. Pour le Sipri, cette évolution « devrait stimuler l’économie iranienne » et « conduire à une augmentation des dépenses militaires ».

Et ce sera effectivement le cas, les députés iraniens ayant adopté, à une très large majorité (173 voix contre 10) un plan de « développement quinquennal » selon lequel « le gouvernement renforcera les capacités de défense de l’Iran en tant que puissance régionale et garantisse la sécurité et les intérêts du pays en allouant 5% du budget annuel » aux forces armées. Actuellement, les ressources de ces dernières (armée régulière et gardiens de la Révolution) sont équivalentes à 2% de ce même budget général.

En clair, le budget militaire iranien sera multiplié par 2,5. Et en valeur absolue, son montant sera bien plus important encore étant donné que l’on peut raisonnablement penser que Téhéran disposera de ressources accrues avec la levée des sanctions économiques.

Ce plan de développement quinquennal avait été annoncé en juillet 2015 par l’ayatollah Ali Khamenei, le guide suprême de la Révolution islamique. Cette hausse significative des dépenses militaires iraniennes doit permettre de financer le développement de missiles balistiques et de drones armés ainsi que le renforcement des capacités cybernétiques. En outre, un effort devrait être également consenti en faveur des forces navales.

Le programme iranien de missiles balistiques, qui n’est « pas négociable » pour Téhéran, contreviendrait à la résolution 2231 du Conseil de sécurité de l’ONU, laquelle a entériné l’accord sur le nucléaire obtenu à Vienne. C’est, en tout cas, ce qu’ont fait valoir plusieurs pays, à commencer par la France et les États-Unis.

Le texte de la résolution précise en effet que l’Iran est « tenu de ne pas entreprendre d’activité liée à des missiles balistiques capables de transporter des armes nucléaires » et de « s’abstenir d’effectuer des tirs recourant à la technologie des missiles balistiques, jusqu’au huitième anniversaire de la date d’adoption du Plan d’action ou jusqu’à la date de la présentation par l’AIEA [Agence internationale de l'énergie atomique, ndlr]. »

Sur ce sujet, l’ancien secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, avait déclaré que les essais de missiles balistiques iraniens « n’étaient pas compatibles avec l’esprit constructif » de l’accord de Vienne mais il s’était gardé de dire s’ils violaient effectivement la résolution 2231.

Quoi qu’il en soit, l’Iran aura encore beaucoup à faire pour rattraper son rival régional, à savoir l’Arabie Saoudite, qui dépense sans compter, ou presque… Car, en 2017, Riyad va baisser son budget de militaire d’environ 6%, ce dernier devant passer de 54 millions à 50,9 milliards de dollars. En tout cas, l’effort annoncé de Téhéran en faveur des missiles balistiques devrait conduire les monarchies sunnites du golfe arabo-persiques à renforcer leurs systèmes de défenses anti-missiles, essentiellement d’origine américaine. Même chose pour Israël, qui peut compter sur ses propres dispositifs (développés avec une aide américaine).

Reste à voir aussi ce qu’en pensera la future administration Trump. Le président élu, qui prendra ses fonctions le 20 janvier, n’a jamais caché tout le mal qu’il pensait de l’accord de Vienne, qu’il qualifie de « plus mauvais jamais négocié ». En outre, durant la course à la Maison Blanche, il avait assuré vouloir empêcher le développement de missiles iraniens, un programme qui, selon lui, vise « non seulement à intimider Israël mais aussi à effrayer l’Europe et peut-être même un jour à frapper les États-Unis. »

http://www.opex360.com/2017/01/10/importante-hausse-annoncee-des-depenses-militaires-iraniennes/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21053
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Iranienne/Armed Forces of the Islamic Republic of Iran   Mer 1 Fév 2017 - 18:20

Citation :
Téhéran confirme avoir procédé à des tests de nouveaux missiles



© AFP 2016 Mahmood Hosseini

International
17:29 01.02.2017(mis à jour 17:30 01.02.2017)



La république islamique a confirmé avoir réalisé des tests de nouveaux missiles balistiques mais ce en stricte conformité à ses engagements pris dans le cadre de l’accord nucléaire.

L’Iran confirme avoir procédé à des tirs de nouveaux missiles, a déclaré le ministre iranien de la Défense, le général Hossein Dehghan, tout en soulignant que l’essai procédé n’était pas contraire à l'accord sur le nucléaire iranien conclu en juillet 2015.

« Ce test a été mené dans la continuation de notre programme défensif. Nous ne laisserons pas des étrangers interférer dans les affaires liées à notre défense », a-t-il indiqué, cité par l’agence Tasnim.

La veille de cette déclaration, le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad-Javad Zarif, avait déclaré que « de tels tests n’étaient pas réglementés par l’accord nucléaire. Les missiles fabriqués en Iran ne seront pas employés pour attaquer un autre pays. Ils nous sont nécessaires exclusivement dans le but défensif », a alors souligné le ministre.

Téhéran n’a acheté que des S-300 à la Russie

Toujours d’après Hossein Dehghan, ces derniers temps l’Iran ne s’est pas intéressé aux armements russes, sans compter les systèmes S-300 livrés l’année passée.

Cette déclaration confirme ses propos tenus en août dernier. Alors, il avait fait savoir que l’Iran n’était pas intéressé par l’acquisition d’autres systèmes antimissiles, dont des S-400 russes, mais était plutôt pour l’achat d’avions de la société Sukhoi et ce pour « renforcer la force aérienne du pays ».

L'Iran et les six médiateurs internationaux ont conclu en mars 2015, au bout de plusieurs années de négociations, un accord historique sur le nucléaire iranien. Ils ont adopté un plan global dont le respect par l'Iran doit permettre de lever les sanctions économiques et financières du Conseil de sécurité de l'Onu, des États-Unis et de l'UE. Le plan est entré en vigueur le 16 janvier 2016. En février dernier, des représentants de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) ont déclaré que l'Iran s'acquittait de ses engagements dans le cadre de l'accord et que les stocks iraniens d'eau lourde étaient conformes à ce texte.


https://fr.sputniknews.com/international/201702011029892774-nucleaire-iran-test-missiles/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21053
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Iranienne/Armed Forces of the Islamic Republic of Iran   Sam 4 Fév 2017 - 15:57

Citation :
L'Iran teste de nouveaux missiles en plein regain de tension avec Washington



Le président iranien, Hassan Rouhani, et le ministre de la Défense, Hossein Dehghan, devant le nouveau missile de défense Bavar 373, le 21
août 2016, à Téhéran. Photo d'archives AFP.

diplomatie
Selon les Gardiens de la révolution, l'objectif des manoeuvres est de montrer "la totale préparation à confronter les menaces" et "les sanctions humiliantes".



OLJ/AFP  04/02/2017



L'Iran a mené samedi des exercices militaires incluant des missiles, au risque d'envenimer davantage ses relations exécrables avec les Etats-Unis, l'ennemi historique qui multiplie actes et déclarations hostiles contre Téhéran depuis l'investiture du président Donald Trump. La nouvelle administration américaine est revenue à la charge, le secrétaire d'Etat à la Défense James Mattis affirmant que l'Iran était "le plus grand Etat soutenant le terrorisme au monde".

L'Iran a mené samedi des exercices militaires incluant des missiles, au risque d'envenimer davantage ses relations exécrables avec les Etats-Unis, l'ennemi historique qui multiplie actes et déclarations hostiles contre Téhéran depuis l'investiture du président Donald Trump. La nouvelle administration américaine est revenue à la charge samedi, le secrétaire d'Etat à la Défense James Mattis affirmant que l'Iran était "le plus grand Etat soutenant le terrorisme au monde".

Les exercices militaires ont lieu dans la région de Semnan (nord-est), au lendemain de nouvelles sanctions américaines imposées à l'Iran en réponse à un tir de missile balistique le 29 janvier qui a provoqué la colère des Etats-Unis. Selon les Gardiens de la révolution, l'armée d'élite iranienne, l'objectif des manoeuvres est de montrer "la totale préparation à confronter les menaces" et "les sanctions humiliantes" contre l'Iran.

Différents types de systèmes de radars et de missiles de fabrication locale, ainsi que de centres de commandement y seront testés, selon Sepahnews, site des Gardiens de la révolution.
La liste des missiles utilisés pendant l'exercice publiée par Sepahnews, montre qu'il s'agit d'engins de très courte portée (75 kilomètres). L'Iran affirme disposer de différents types de missiles, y compris de longue portée (2.000 km) capables d'atteindre Israël, ennemi juré de l'Iran qui ne reconnaît pas son existence.


Avertissement iranien
"Si l'ennemi commet une erreur, nos missiles lui tomberont dessus", a averti le général Amir Ali Hajizadeh, commandant de la division aérospatiale des Gardiens de la révolution, cité par l'agence Tasnim.

Depuis l'investiture de M. Trump le 20 janvier, le ton n'a cessé de monter entre Washington et Téhéran, qui n'ont pas de relations diplomatiques depuis 1980, quelques mois après la révolution islamique de 1979 et l'invasion de l'ambassade américaine par des étudiants islamiques.

Vendredi, l'annonce des nouvelles sanctions américaines a entraîné la riposte immédiate du gouvernement iranien qui a annoncé des mesures de réciprocité visant "des individus et des entreprises américaines" soutenant des groupes "terroristes".

Cette réciprocité à l'encontre de citoyens américains a déjà été appliquée après la décision de l'administration Trump d'interdire l'entrée aux Etats-Unis des ressortissants de sept pays à majorité musulmane, dont l'Iran.
Une mesure "insultante" et "honteuse", selon Téhéran, bloquée temporairement vendredi par un juge fédéral américain.

Grand adepte de Twitter, M. Trump a multiplié sur son compte les petites phrases incendiaires contre l'Iran, la dernière, quelques heures avant les nouvelles sanctions, accusant ce pays de "jouer avec le feu".
En dépit de cette tension croissante, le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, a assuré que son pays n'était "pas impressionné par les menaces" et qu'il ne "déclencherait jamais une guerre".


Déclarations éculées
Le premier vice-président iranien, Eshagh Jahangiri, a dénoncé samedi les "déclarations éculées" venues de Washington, ajoutant cependant que si on parle "respectueusement" à l'Iran, "les problèmes peuvent être résolus par les négociations et le dialogue".

En revanche, l'Iran exclut de renoncer à ce qu'il estime être son droit souverain de tester des missiles portant des armes "conventionnelles" et non-nucléaires, uniquement destinées à la défense de son territoire face à ses "ennemis".

Jeudi, le général Hossein Salami, numéro deux des Gardiens de la révolution, a affirmé que non seulement l'Iran poursuivrait sa politique mais allait même l'accentuer. "Le nombre de missiles de l'Iran, de vaisseaux de guerre, de lanceurs de missiles de défense, augmente chaque jour".

Téhéran rappelle régulièrement la guerre Iran-Irak (1980-1988) au cours de laquelle le régime irakien de Saddam Hussein avait utilisé des armes chimiques en territoire iranien, pour justifier l'utilisation de "missiles défensifs".

Si M. Trump a mis à exécution ses menaces de durcir la position américaine envers Téhéran, il n'a pour l'instant pas fait dérailler l'accord international sur le nucléaire iranien scellé en 2015 par son prédécesseur Barack Obama et qu'il a vertement dénoncé.
Cet accord a permis à l'avionneur américain Boeing de signer avec l'Iran un gros contrat pour l'achat de 80 appareils devant renouveler sa flotte vieillissante. Le marché iranien intéresse également d'autres entreprises américaines, dont celles du secteur pétrolier et gazier.

https://www.lorientlejour.com/article/1033353/liran-teste-de-nouveaux-missiles-en-plein-regain-de-tension-avec-washington.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21053
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Iranienne/Armed Forces of the Islamic Republic of Iran   Ven 10 Fév 2017 - 19:03

Citation :
L’IRGC au cœur de la stratégie d’influence de Téhéran


10 février 2017/ Actualité des forces


Contre-pouvoir militaire au moment de la Révolution iranienne, acteur économique de premier plan après la guerre avec l’Irak grâce à des milliers de PME échappant aux sanctions occidentales, force idéologique zélée et bras armé du pouvoir religieux contre les velléités de réformes en 1999 et en 2009 (grâce aux millions de volontaires regroupés dans les Basij), forts de leurs 150 000 membres, les gardiens de la révolution sont désormais le principal atout du régime iranien pour rayonner sur le Moyen-Orient, si ce n’est participer activement à sa reconfiguration.

La guerre en Syrie et en Irak a permis, pour le grand public, de découvrir le «game changer» que représentait la force Al-Qods (qui signifie «Jérusalem»), véritable force spéciale de l’IRGC dédiée aux opérations extérieures et forte de 15 000 hommes.

Mais la stratégie de reconfiguration du Moyen-Orient de l’IRGC est bien antérieure et bien plus globale. C’est la répression de la Révolution verte en 2009 qui lui a permis de s’imposer face au ministère du Renseignement, le MOI, et à son réseau d’agents à l’étranger. Créée en 1982, la force Al-Qods, chargée des opérations extérieures et clandestines, sort de l’anonymat en 2007. Elle est divisée en corps destinés à opérer du Maroc à l’Inde, en passant par le Soudan, le Sinaï, la Turquie, et les anciennes Républiques soviétiques.

Si le corps Ansar impliqua plus de 4 000 combattants au Pakistan et en Afghanistan, le département 1000 traite, lui, de l’Irak, quand le département 2000 intervient au Liban et en Palestine au profit du Hezbollah ou du Hamas contre Israël. Le département 6000 est responsable du Yémen et de l’Afrique. Implantation dans le réseau consulaire, camps d’entraînements, ateliers d’armements clandestins, fondations religieuses ou commerciales, préparations d’attentats… soupçonnée par le Pentagone d’être impliquée dans l’attaque de Buenos Aires en 1994, dans l’assassinat de l’ambassadeur d’Arabie Saoudite en 2012, et dans plusieurs offensives menées par les talibans et les milices irakiennes contre les forces américaines, les activités de la force Al-Qods semblent sans limites.

Les Printemps arabes ont été pour elle une véritable opportunité pour discréditer l’ordre social des dictatures militaires ou monarchiques sunnites. Si leur but n’est pas tant de convertir en masse les populations au chiisme, il s’agit surtout de déconstruire la sphère d’influence israélo-américaine à sa plus simple expression, et de refaire de l’Iran le centre d’attraction du Moyen-Orient. En cela les minorités chiites au Bahreïn, au Koweït et en Arabie Saoudite, ainsi que les milices «proxies» représentent une seconde opportunité de lutte asymétrique.

Mais c’est surtout la multiplication des mouvements djihadistes qui offre un levier de manipulation sans précédent pour affaiblir les alliances opposées à l’Iran. Pour autant, il est probable que cette stratégie atteigne vite ses limites. Le chiisme ne représente que 10% de la population musulmane mondiale. Attiser la lutte entre les communautés en Syrie, au Liban, dont les institutions sont bloquées, et en Irak est une stratégie défensive et sans perspective. De plus cette volonté d’influence fondée sur la guerre est un obstacle majeur à la normalisation du pays, à sa croissance économique et à son retour sur la scène internationale. Mais elle est cohérente avec l’objectif de la théocratie au pouvoir, qui ne peut se maintenir que par le conflit et l’isolement.

http://www.ttu.fr/lirgc-coeur-de-strategie-dinfluence-de-teheran/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21053
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Iranienne/Armed Forces of the Islamic Republic of Iran   Dim 26 Fév 2017 - 18:01

Citation :
L'Iran lance des exercices navals dans l'océan Indien



© AP Photo/ Mahdi Marizad

Défense
13:36 26.02.2017(mis à jour 13:37 26.02.2017)


Les forces navales iraniennes ont entamé les exercices militaires à grande échelle Velayat 95 dans le nord de l'océan Indien.


Dimanche 26 février, l'Iran a lancé des exercices navals de grande envergure intitulés Velayat 95 dans la partie septentrionale de l'océan Indien, relate l'agence de presse iranienne Tasnim.

Selon le média, les manœuvres ont commencé sur ordre du commandant de la marine iranienne Habibollah Sayyari.

Les exercices se déroulent sur un territoire de deux millions de kilomètres carrés.

M. Sayyari a auparavant expliqué que Velayat 95 comprenait l'organisation de manœuvres tactiques, des opérations de renseignement, le lancement de missiles et de torpilles ainsi que des opérations de sauvetage.

Lors des exercices, des militaires iraniens auront recours à différents types de matériel militaire, dont des sous-marins et des hélicoptères fabriqués en Iran. Le commandement de la Marine de l'Iran n'a pas précisé le nombre d'armements impliqués.


https://fr.sputniknews.com/defense/201702261030234129-iran-exercices-navals-ocean-indien/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21053
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Iranienne/Armed Forces of the Islamic Republic of Iran   Lun 27 Fév 2017 - 19:04

Citation :
Iran: la marine teste des missiles lors d'exercices dans le Golfe (medias)


Téhéran, 27 fév 2017 (AFP) -


La marine iranienne a testé avec succès des missiles lors d'exercices militaires de grande envergure dans le Golfe, ont rapporté lundi les agences de presse Fars et Tasnim.

"Le dernier missile de croisière maritime appelé Nasr a été testé lors des manoeuvres de la marine (appelées) +Velayat 95+ dans les eaux du sud du pays", a déclaré le ministre iranien de la Défense, Hossein Dehgan, cité par Fars qui précise que l'engin a atteint son objectif avec succès.

Un autre type de missile appelé Dehlaviyeh, guidé au laser, a également été testé avec succès, selon Tasnim.

La portée de ces missiles de fabrication iranienne n'a pas été précisée.

La marine a entamé dimanche de grandes manoeuvres qui se déroulent dans le Golfe, le détroit d'Ormuz, la mer d'Oman et le nord de l'océan indien.

http://www.marine-oceans.com/actualites-afp/14287-iran-la-marine-teste-des-missiles-lors-dexercices-dans-le-golfe-medias
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Iranienne/Armed Forces of the Islamic Republic of Iran   Lun 6 Mar 2017 - 15:16

Citation :
Iranian army has test-fired S-300 air defense missile system during military exercise 'Damavand'.


The Iranian military forces test-fired a Russian S-300 air defense missile system that has been recently delivered to Iran during a series of wargames, codenamed 'Damavand', on Saturday, February 4, 2017. The S-300 defense system was test-fired in the presence of the Iranian military and government officials with the aim of assessing its performance, using multiple flying targets and missiles





http://worlddefencenews.blogspot.com/search?updated-max=2017-03-05T09:25:00-08:00&max-results=10


Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21053
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Iranienne/Armed Forces of the Islamic Republic of Iran   Dim 12 Mar 2017 - 17:40

Citation :
Iran’s military officially unveiled its newest Karrar main battle tank

Read news from Defence Blog at  Flipboard.com | Subscribe to the  newsletter from Defence Blog

Mar 12, 2017


Photo by Sheykh Babak‏


 
Iranian armed forces officially unveiled its newest Karrar main battle tank.

The Karrar is an upgraded version of T-72S Shilden tank. The layout of the Karrar seems to be similar to the Russian-made T-90MS but with some specific features.

Lieutenant Commander of the Iranian Ground Force Brigadier General Kioumars Heidari announced that his forces have been equipped with the home-made state-of-the-art tanks named ‘Karrar’ with features similar to the Russian T-90 tanks.

“Karrar tanks have been delivered to the combat units of the Ground Force,” General Heidari told reporters In August 2016.

He also underlined plans to mount new, advanced and state-of-the-art systems on Karrar and Zulfiqar tanks.

The Karrar main battle tank is fitted with new explosive reactive armor (ERA) at the hull front, the hull sides and supposedly at the turret. The rear is protected by slat armor, while side skirts made of rubber with a wave-shaped pattern are installed at the hull sides below the ERA. The tank is also fitted with a new remote weapon station (RWS).

The main armament of the Karrar could be a 125 mm smoothbore gun. A remote weapon station is mounted on the top of the turret which can be armed with a 12.7 mm or 14.5mm heavy machine gun.








http://defence-blog.com/news/irans-military-officially-unveiled-its-newest-karrar-main-battle-tank.html  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21053
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Iranienne/Armed Forces of the Islamic Republic of Iran   Mar 18 Avr 2017 - 15:23



Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21053
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Iranienne/Armed Forces of the Islamic Republic of Iran   Mar 18 Avr 2017 - 16:51

Citation :
Iran shows new footage of F-313 'stealth fighter'

Gareth Jennings, London - IHS Jane's Defence Weekly

18 April 2017


A screenshot of Iran's Qahar F-313 'stealth fighter' seen during taxi-trials that were broadcast in April 2017. While
modifications have been made to the mock-up that was shown in 2013, many design flaws remain. Source: IRIBnews



Iran's Qaher (Conqueror/Omnipotent) F-313 'stealth fighter' has undergone taxi trials that were broadcast on national media and posted to YouTube on 15 April. The aircraft - serial 08 - can be seen performing low-speed ground trials during the three minute report shown on IRIBnews.

While the single-seat aircraft looks broadly similar to the mock-up of the newly designed and developed domestic combat aircraft that was unveiled in early 2013, a number of modifications appear to have been made.

When it was first revealed on 2 February 2013, the original aircraft was immediately met with almost universal derision from the international press with design features that showed the aircraft to be fundamentally flawed. These included (but were not limited to) features that suggested no fly-by-wire control of the aircraft, poorly positioned air inlets, and an almost comically small cockpit (complete with a Perspex canopy).

While the recently broadcast footage shows the F-313 to be broadly similar in nature to the mock-up, some changes are apparent. While the original had shown a single-engined configuration, the new aircraft is a twin-engined designed. It has a beefed-up undercarriage, complete with a twin nosewheel; a two-piece canopy in place of the single-piece one of the mock-up; and is now at least large enough to accommodate a pilot.

Even so, many of the previously revealed design flaws remain. These include too small and poorly positioned air inlets that would likely cut air flow to the engines at even the slightest angle-of-attack; a wing-chord that is too thick for high speed performance; a retractable sensor turret that would limit the aircraft's speed when deployed; engines that appear to have no exhaust nozzles; and an overall design configuration that looks far from stealthy in just about every aspect. Aside from the apparent design flaws, a feature of the footage that casts doubt over the veracity of the aircraft is that the rudders do not seem to move in sync with the nosewheel, as should normally be the case.
Revenir en haut Aller en bas
mbarki_49
Colonel
Colonel


messages : 1881
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Iranienne/Armed Forces of the Islamic Republic of Iran   Dim 23 Avr 2017 - 21:24

Video du qaher 313. Est-il vraiment furtif ?

Revenir en haut Aller en bas
YASSINE
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

messages : 458
Inscrit le : 21/12/2008
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Iranienne/Armed Forces of the Islamic Republic of Iran   Dim 23 Avr 2017 - 22:01

mbarki_49 a écrit:
Video du qaher 313. Est-il vraiment furtif ?

peut-il vraiment voler??

il me rappelle les petit avions de mon fils qui roule bien et reste clouer au sol lol!!
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21053
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Iranienne/Armed Forces of the Islamic Republic of Iran   Jeu 4 Mai 2017 - 21:38

Citation :
Iranian midget submarine missile test reportedly fails

Jeremy Binnie, London - IHS Jane's Defence Weekly

04 May 2017


Iran's attempt to test launch a missile from one of its midget submarines has failed, Fox News reported two US officials as saying on 3 May.


The Nasir, which was unveiled on 15 April, could potentially be launched from a 533 mm torpedo tube. (MODAFL)

The officials said the test was carried out in the Strait of Hormuz using a Yono-class submarine: a North Korean design that is produced in Iran as the Ghadir. It was not stated when the failed test took place.

There were reports in February that Iran had test-fired a submarine-launched cruise missile called the Nasir.

When images of the Nasir were released for the first time in April, it appeared to be based on the Nasr anti-ship missile, the Iranian version of the Chinese C-704, that has an air-breathing engine rather than a solid-fuel motor as well as a booster that together would give it a significantly longer range than the 38 km listed for the Chinese missile.

A consignment of Nasirs was then handed over to the Islamic Revolution Guards Corps Navy (IRGCN) in a ceremony on 22 April.

While the Iranian media made no mention of the Nasir being a submarine-launched missile during its coverage of the handover ceremony, with the addition of folding control fins it could potentially be encapsulated so that it could be launched from the 533 mm torpedo tubes on both Iran's Ghadir and 'Kilo'-class attack submarines.

There has been speculation - but no evidence - that Iran received 3M-54 Club submarine-launched anti-ship missiles from Russia for the three 'Kilos' that were delivered in the 1990s.

Meanwhile, there have also been indications that Iran is working on its own submarine-launched missile. Most notably, in February 2015, Iranian television showed footage of a sub-surface launch of what IRGCN commander Rear Admiral Ali Fadavi described as a "very special weapon".

That test appeared to be a failure as the footage showed the missile producing a double exhaust plume, suggesting its launch capsule was not discarded correctly or its motor was venting from the side of its airframe.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21053
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Iranienne/Armed Forces of the Islamic Republic of Iran   Mer 14 Juin 2017 - 23:48

Citation :
Golfe: un navire iranien illumine au laser un hélicoptère américain


Washington, 14 juin 2017 (AFP) -


Un navire iranien a illuminé au laser un hélicoptère et des navires militaires américains dans le Golfe, selon la marine américaine qui a jugé "dangereux" et "non professionnel" ce comportement.

L'armée américaine dénonce régulièrement le harcèlement de navires iraniens sur ses bateaux militaires passant par le détroit d'Ormuz.

Début janvier, un navire de guerre américain avait tiré des coups de semonce contre des bateaux des Gardiens de la révolution iraniens qui s'approchaient de lui à grande vitesse.

Selon un communiqué de la marine américaine, un navire iranien s'est approché mardi, de nuit, de trois navires militaires américains, et a illuminé avec un laser deux des navires et un hélicoptère CH-53E qui accompagnait la formation.

"Illuminer des hélicoptères avec des lasers la nuit est dangereux", a indiqué la marine dans son communiqué.

Le laser peut "désorienter les pilotes qui utilisent des lunettes de vision nocturne", a-t-elle indiqué.

Le navire iranien a aussi illuminé avec son laser le navire lance-missile USS Cole, et le navire d'assaut amphibie USS Bataan.

Pendant la manoeuvre, le navire iranien s'est approché à environ 700 mètres du USS Bataan, selon la marine américaine.

http://www.marine-oceans.com/actualites-afp/14772-golfe-un-navire-iranien-illumine-au-laser-un-helicoptere-americain
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21053
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Iranienne/Armed Forces of the Islamic Republic of Iran   Lun 19 Juin 2017 - 23:05

Citation :
Tir de missiles en Syrie, un "message" de l'Iran à ses ennemis


Pour la première fois en trente ans, depuis la guerre avec l'Irak entre 1980 et 1988, l'Iran a lancé dimanche six missiles en territoire étranger.
Objectif visé : des "bases terroristes" de l'EI à Deir ez-Zor, dans l'est de la Syrie, selon les Gardiens de la révolution, l'armée d'élite du régime
iranien. IRINN via Reuters TV

conflit
"Les frappes de missiles ne sont qu'une petite partie de la capacité punitive de l'Iran contre les terroristes et contre ses ennemis", a déclaré le général Ramezan Sharif, porte-parole des Gardiens de la révolution.


OLJ/AFP/ Siavosh GHAZI

19/06/2017



En tirant des missiles en Syrie, l'Iran a voulu "punir les terroristes" du groupe Etat islamique (EI), mais aussi envoyer un message à ses ennemis, Arabie saoudite, Etats-Unis et Israël, sur fond de vives tensions régionales.

Pour la première fois en trente ans, depuis la guerre avec l'Irak entre 1980 et 1988, l'Iran a lancé dimanche six missiles en territoire étranger. Objectif visé : des "bases terroristes" de l'EI à Deir ez-Zor, dans l'est de la Syrie, selon les Gardiens de la révolution, l'armée d'élite du régime iranien.

Une action menée en représailles aux attentats perpétrés le 7 juin contre le Parlement et le mausolée de l'imam Khomeiny à Téhéran, qui avaient fait dix-sept morts. Il s'agissait des premières attaques revendiquées par l'EI en Iran.

"Les frappes de missiles ne sont qu'une petite partie de la capacité punitive de l'Iran contre les terroristes et contre ses ennemis", a déclaré lundi le général Ramezan Sharif, porte-parole des Gardiens de la révolution.
"Les soutiens internationaux et régionaux des terroristes doivent comprendre cette mise en garde", a-t-il ajouté.

"Frapper directement"
Selon le président de la Commission des Affaires étrangères du Parlement, Allaeddine Boroujerdi, l'Iran est "entré dans une nouvelle phase de la lutte contre le terrorisme".
Jusqu'à dimanche, a-t-il rappelé, "on envoyait seulement des conseillers militaires sur place avec l'accord des gouvernements irakien et syrien".
Mais les tirs de missiles, en coordination avec Damas, montrent "que nous sommes capables de frapper (directement) les terroristes à plusieurs centaines de kilomètres de distance", a-t-il ajouté.

L'Iran envoie depuis des années des conseillers militaires et des volontaires iraniens, afghans et pakistanais pour combattre les jihadistes aux côtés des forces gouvernementales syriennes et irakiennes. En Syrie, ils luttent également contre les rebelles. Plus de 2.100 de ces conseillers et volontaires ont été tués dans ces deux pays, selon Téhéran.

"Le premier message est que l'Iran se défend en punissant les terroristes", explique à l'AFP Fouad Izadi, analyste en relations internationales à l'université de Téhéran.
Mais ce n'est pas le seul, selon lui.
"Le Sénat américain vient de voter une loi pour imposer de nouvelles sanctions contre l'Iran qui visent notamment le programme balistique du pays et le message est que l'Iran, dans sa lutte contre le terrorisme, a besoin de ses missiles", souligne-t-il.

L'Iran a développé ces dernières années un vaste programme balistiques et possède de nombreux types de missiles fabriqués localement, certains d'une portée de 2.000 km pouvant atteindre Israël et les bases américaines au Moyen-Orient.
Les Etats-Unis demandent régulièrement le gel de ce programme.
Une perspective rejetée catégoriquement par Téhéran qui affirme que le développement de missiles est indispensable à sa sécurité dans une région en proie à de nombreux conflits, de la Syrie au Yémen en passant par l'Irak, ainsi qu'à des attaques de groupes jihadistes contre les chiites, la confession majoritaire en Iran.


Riyad et Israël avertis
Les tirs de missiles en Syrie, sont aussi un "message à l'Arabie saoudite", le grand rival sunnite que l'Iran accuse de soutenir l'EI, a déclaré à l'AFP l'analyste politique Hassan Beheshtipour.

Deir ez-Zor est aussi à mi-chemin entre l'Iran et Israël. En tirant des missiles dans cette direction, l'Iran envoie "un message (au Premier ministre israélien Benjamin) Netanyahu qui menace régulièrement l'Iran", selon Fouad Izadi. Les deux pays n'ont aucun lien diplomatique et s'accusent mutuellement de représenter une menace pour la stabilité au Moyen-Orient.
"Les missiles utilisés sont de moyenne portée (environ 750 kilomètres), mais l'Iran possède des missiles d'une portée encore plus grande", qui pourraient éventuellement atteindre l'Etat hébreu, ajoute M. Izadi.

L'Arabie saoudite sunnite qui s'oppose à l'Iran chiite dans tous les conflits régionaux, est également avertie quelques jours après des tirs sur des chalutiers iraniens dans le Golfe, accusés par Riyad d'être entrés dans ses eaux territoriales. Un pêcheur iranien a été tué, selon Téhéran.
Sans préciser s'il s'agissait du même incident, l'Arabie saoudite a indiqué lundi que sa marine était intervenue pour empêcher des embarcations rapides de s'approcher d'un de ses gisements pétroliers dans le Golfe. Ils transportaient "des armes destinées à des actions subversives", selon Riyad.

L'Arabie saoudite, accusée par l'Iran de soutenir des groupes jihadistes sur son territoire et d'être "impliquée" dans les attentats de Téhéran, "doit savoir que toutes ses régions pétrolières sont à portée des missiles iraniens", note Fouad Izadi.

https://www.lorientlejour.com/article/1057976/tir-de-missiles-en-syrie-un-message-de-liran-a-ses-ennemis.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21053
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Iranienne/Armed Forces of the Islamic Republic of Iran   Dim 23 Juil 2017 - 21:18

Citation :
L'Iran et l'Irak signent un accord de coopération militaire


Reuters 23/07/2017


L'Iran et l'Irak ont signé dimanche un accord visant à renforcer leur coopération militaire et la lutte contre le "terrorisme et l'extrémisme".

Le ministre iranien de la Défense, Hossein Dehghan, et son homologue irakien, Erfan al Hiyali, ont signé un protocole d'accord qui concerne aussi la sécurité aux frontières, la logistique et l'entraînement, rapporte l'agence de presse iranienne Irna.

Les relations bilatérales se sont améliorées depuis le renversement en 2003 du dictateur irakien Saddam Hussein, grand adversaire de Téhéran, et l'avènement d'un gouvernement à dominante chiite à Bagdad.

Le président américain Donald Trump s'est déclaré préoccupé par ce qu'il voit comme l'influence croissante de l'Iran dans les conflits de Syrie, du Yémen et d'Irak, où le régime des mollahs soutient les milices chiites.

Les tensions entre Téhéran et Washington se sont avivées depuis l'élection de Donald Trump, qui a accusé à maintes reprises la République islamique de soutenir certaines organisations radicales et de déstabiliser la région.

https://www.lorientlejour.com/article/1063740/liran-et-lirak-signent-un-accord-de-cooperation-militaire.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21053
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Iranienne/Armed Forces of the Islamic Republic of Iran   Dim 23 Juil 2017 - 23:03

Citation :
Irainain new Kosar advanced jet trainer approaches maiden flight

Read news from Defence Blog at Flipboard.com | Subscribe to the newsletter from Defence Blog

Jul 23, 2017





A newest Irainain Kosar advanced jet trainer is set to make its maiden flight in the third quarter of 2017. That was reported by local media.

Iran’s new Kosar jet trainer has undergone taxi trials that were broadcast on national media and posted to YouTube on 20 Jule. Now Iran’s military plans to field a new jet trainer within 2.5 years.

The Kosar is a two-seater modern jet trainer or ground light attack aircraft with a maximum take-off weight of 6,180kg. The aircraft is powered by two J90 engines, which is a domestic adaptation of General Electric J85 turbojets fielded.

The new Iranian Kowsar advanced jet trainer looks like to the AIDC AT-3 Tzu Chung aircraft developed by the Aerospace Industrial Development Corporation of the Taiwan in collaboration with American aircraft manufacturer Northrop between 1984 and 1990.

http://defence-blog.com/news/irainain-new-kosar-advanced-jet-trainer-approaches-maiden-flight.html
Revenir en haut Aller en bas
Silent Urban SERE
Caporal
Caporal
avatar

messages : 142
Inscrit le : 04/03/2017
Localisation : Barcelone
Nationalité : Spain

MessageSujet: Re: Armée Iranienne/Armed Forces of the Islamic Republic of Iran   Sam 29 Juil 2017 - 4:01


_________________
Revenir en haut Aller en bas
youssef_ma73
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1774
Inscrit le : 04/08/2014
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Iranienne/Armed Forces of the Islamic Republic of Iran   Sam 29 Juil 2017 - 4:21

Silent Urban SERE a écrit:
Lanceur orbital destiné à mettre en orbite des satellites... Rien à avoir avec l'armée je pense même si ce lancement effectué il y'a quelques jours a déjà fait réagir les USA qui soupçonnent l'Iran de vouloir utiliser cette technologie pour développer des missiles balistiques longue portée.

_________________
“Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.” Albert Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21053
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Iranienne/Armed Forces of the Islamic Republic of Iran   Dim 6 Aoû 2017 - 18:50

Citation :
Iran: un soldat ouvre le feu sur une base militaire, 4 morts et 8 blessés


AFP 06/08/2017


Quatre soldats iraniens ont été tués dimanche et huit autres blessés par des tirs d'un de leur camarades sur une base militaire à Kahrizak près de Téhéran, selon un communiqué de l'armée iranienne publié sur son site officiel.
Le texte affirme que l'incident est "probablement dû à des problèmes psychologiques du soldat", qui a soudainement commencé à tirer sur ses camarades, "ou à la rotation (involontaire, ndlr) de l'arme".
L'incident a eu lieu sur "le champ de tir" de la base aérienne Shahid Lashkari, au sud de la capitale, a-t-on ajouté de même source. "Les blessés ont été évacués vers un centre médical et une enquête a été ouverte".
De tels incidents sont très rares en Iran où le service militaire est obligatoire.
La télévision d'Etat avait rapporté le mois dernier un incident similaire lorsqu'un soldat avait ouvert le feu à Abyek (au nord-ouest de Téhéran) tuant trois de ses camarades et blessant six autres.

https://www.lorientlejour.com/article/1065972/iran-un-soldat-ouvre-le-feu-sur-une-base-militaire-4-morts-et-8-blesses.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21053
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Iranienne/Armed Forces of the Islamic Republic of Iran   Dim 3 Sep 2017 - 16:31

Citation :
L'Iran teste un système antimissile analogue au S-300 russe


© AFP 2017 BEHROUZ MEHRI

Défense
15:09 03.09.2017(mis à jour 16:15 03.09.2017)



Malgré les fournitures de S-300 par la Russie, l’Iran a testé son nouveau système antimissile Bavar 373 comparable au système antiaérien russe. Ce système, totalement fabriqué en Iran, devrait être utilisé parallèlement au S-300.


L'Iran a testé son nouveau système antimissile Bavar 373, comparable au S-300 russe, qui sera livré aux forces armées d'ici mars 2018, a rapporté le commandant de la défense antiaérienne, le général Farzad Esmaïli cité par le site de la télévision d'État

«Tout le système a été complété et les tests menés», a annoncé le général Farzad Esmaïli.

«Ce système est totalement fabriqué en Iran et certaines parties sont différentes du S-300», a-t-il ajouté en précisant que les Iraniens voulaient l'utiliser «parallèlement au S-300» russe
.

Le général a également précisé que les systèmes antiaériens S-300 livrés auparavant par la Russie avaient été déjà mis en service et étaient utilisés par les forces armées iraniennes.

L’Iran mettra en service son propre équivalent du S-300 russe
L'Iran a décidé de lancer le projet de construction de Bavar 373 lorsque la Russie a suspendu en 2010 un contrat conclu trois ans plus tôt en vue de fournir le système S-300, rappelle Reuters.

Cette suspension du contrat faisait suite à des sanctions imposées par l'Onu pour pousser Téhéran, accusé de chercher à se doter de l'arme atomique, à cesser ses activités nucléaires.

La conclusion en juillet 2015 d'un accord historique entre l'Iran et les grandes puissances a permis la levée progressive de ces sanctions. Dans ce contexte, Moscou a de nouveau autorisé la livraison des composants du système S-300 et le dispositif a été déployé sur le territoire iranien.

https://fr.sputniknews.com/defense/201709031032893318-iran-systme-antimissile-test/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21053
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Iranienne/Armed Forces of the Islamic Republic of Iran   Sam 23 Sep 2017 - 17:24

Citation :
L'Iran dit avoir testé "avec succès" son nouveau missile Khoramshahr


AFP 23/09/2017


L'Iran a testé "avec succès" son nouveau missile Khoramshahr, d'une portée de 2.000 kilomètres, à tête multiples, a rapporté samedi la télévision d'Etat.

Cette annonce intervient sur fond de climat très tendu entre l'Iran et les Etats-Unis, le président Donald Trump menaçant de sortir son pays de l'accord sur le nucléaire iranien que les États-Unis ont signé avec Téhéran conjointement avec cinq autres grandes puissances en 2015.

Les images de la télévision d'Etat ont montré le lancement du missile. Des images prises depuis l'intérieur du missile ont ensuite été diffusées. La date du lancement n'a pas été communiquée mais vendredi, lors de la présentation du missile pendant le défilé militaire marquant le déclenchement de la guerre par l'Irak contre l'Iran en 1980, un responsable iranien avait indiqué qu'il serait "opérationnel dans un avenir proche".

L'accord nucléaire conclu en 2015 avec les grandes puissances n'interdit pas les activités balistiques de l'Iran mais la résolution 2231 du Conseil de sécurité, qui a entériné cet accord, demande à l'Iran de ne pas mener d'activités pour développer des missiles conçus pour porter des têtes nucléaires. Les responsables iraniens affirment que les missiles de leur pays ne sont pas conçus pour porter des têtes nucléaires, et que, plus largement, Téhéran n'a pas de programme pour fabriquer des armes nucléaires.

"Le missile Khoramshahr d'une portée de 2.000 km, peut porter plusieurs têtes conventionnelles pour frapper plusieurs cibles à la fois", a dit le général Amir Ali Hadjizadeh, le commandant de la force aérospatiale des Gardiens de la révolution, cité vendredi par Irna. Les responsables iraniens affirment que leur pays possède la technologie nécessaire pour augmenter la portée de ses missiles pour le moment limitée à 2.000 km.

L'Iran possède déjà deux autres missiles, Ghadr-F et Sejil, qui ont portée de 2.000 kilomètres capables d'atteindre Israël, l'ennemi juré de l'Iran, et les bases américaines dans la région.

https://www.lorientlejour.com/article/1074237/liran-dit-avoir-teste-avec-succes-son-nouveau-missile-khoramshahr.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21053
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Iranienne/Armed Forces of the Islamic Republic of Iran   Mar 3 Oct 2017 - 18:49

Citation :
Iran : le Khorramshahr, un missile nucléarisable


3 octobre 2017/ Industrie et matériels


Le missile Khorramshahr, d’une portée de 2 000 km, que l’Iran a testé il y a quelques mois, est équipé d’une tête de 1,5 mètre de diamètre pouvant transporter une charge nucléaire, estiment les responsables militaires israéliens. Ce missile est développé parallèlement au Shahab 3, qui a lui aussi une portée de 2 000 km et peut donc atteindre n’importe quel point du territoire israélien. Mais ce dernier ne peut emporter qu’une charge équivalant à la moitié de celle du Khorramshahr. «C’est pourquoi les Iraniens ont éprouvé le besoin de mettre au point une deuxième famille de missiles nucléarisables», affirme un officier israélien.

Selon les responsables israéliens, l’annonce de cet essai résulte directement de l’accord intérimaire «désastreux» conclu en 2013 entre l’Iran et les grandes puissances sur les missiles. A cette époque, les services de renseignement israéliens savaient que les Etats-Unis avaient donné secrètement leur feu vert aux Iraniens pour mettre au point un missile ayant une portée maximale de 2 000 km, alors qu’ils s’étaient lancés dans le développement de missiles d’une portée de 2 500 à 5 000 km capables d’atteindre l’Europe et le territoire américain.

En acceptant que l’Iran dispose d’engins ayant une portée de 2 000 km, les Américains auraient, selon les Israéliens, cédé aux pressions de Téhéran, qui exigeait de pouvoir disposer de missiles capables d’atteindre Israël et l’Arabie Saoudite.

Selon les experts militaires israéliens, l’annonce du test du Khorramshahr est aussi une conséquence de la crise entre Washington et la Corée du Nord. Au moment où Donald Trump évoque la possibilité de remettre en cause l’accord sur le nucléaire de 2015, Téhéran présente un missile disposant d’un potentiel nucléaire avec comme objectif de faire comprendre à Washington qu’il n’est pas dans l’intérêt de quiconque de tenter d’annuler ou de modifier l’accord.

Le Khorramshahr est un missile d’origine nord-coréenne (basé sur un missile balistique russe tiré à partir d’un sous-marin) qui a été modifié en vecteur sol-sol. Il peut emporter trois têtes, prouvant que l’Iran maîtrise désormais la technologie des têtes multiples. «Nous n’avons pas d’autre choix que de travailler sur l’hypothèse selon laquelle la Corée du Nord coopère avec l’Iran dans le domaine nucléaire, comme cela a été le cas pour la centrale en Syrie», souligne un responsable du ministère israélien de la Défense en faisant allusion à la centrale construite par la Corée du Nord que l’aviation israélienne a détruite en septembre 2007 à Deir-ez-Zor, dans le nord de la Syrie.

http://www.ttu.fr/iran-khorramshahr-missile-nuclearisable/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armée Iranienne/Armed Forces of the Islamic Republic of Iran   

Revenir en haut Aller en bas
 
Armée Iranienne/Armed Forces of the Islamic Republic of Iran
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 21 sur 21Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 19, 20, 21
 Sujets similaires
-
» Assemblée nationale. Emploi des forces armées sur le territoire national pour protéger la population.
» L'armée de l'air contrainte de quitter (temporairement?) Manas, au Kirghizstan
» Armée Mauritanienne
» Armée Ivoirienne
» Forces spéciales Russes "Spetsnaz"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Asie & Océanie-
Sauter vers: