Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Armée Française / French Armed Forces

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20325
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Mar 12 Nov 2013 - 16:43

Citation :
Armée française - opérations militaires OPEX (page officielle)

2 novembre 2013, 12h49, dans le camp Port-Bouët à Abidjan, en République de Côte d’Ivoire, une équipe cynotechnique est à la recherche d’un individu.



Lors d’un exercice de mise en œuvre du plan d’auto-protection du camp Port-Bouët, une intrusion dans l’enceinte du camp est mise en scène et détectée. Un soldat en surveillance dans un des postes de défense détecte un individu. Une équipe cynotechnique d’intervention avec « Mistic », un berger hollandais de 5 ans, est rapidement envoyée sur place afin d’intercepter l’infiltré.

La mission principale des équipes cynotechniques en Côte d’Ivoire est de renforcer la sécurité du camp Port-Bouët par un dispositif de garde et de surveillance mais aussi par un appui au contrôle de foule.

PHOTOS:
 
Crédits : EMA / armée de Terre
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20325
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Mer 13 Nov 2013 - 18:40

Citation :
Djibouti : exercice franco-américain à la BA 188

Mise à jour : 13/11/2013 15:17  




Du 27 octobre au 7 novembre 2013, les équipages de l’escadron de chasse 3/11 « CORSE » des forces françaises stationnées à Djibouti (FFDj) ont accueilli les équipages américains de trois AV-8B Harrier de l’escadron « Black Sheep », afin de réaliser une période d’entraînement aux opérations aériennes conjointes.



Les sept pilotes et vingt-six mécaniciens qui arment les trois AV-8B Harrier de l’escadron « Black Sheep » ont été accueillis par l’escadron de chasse 3/11 « CORSE », avec lequel ils ont participé à un exercice conjoint de deux semaines. Cet exercice a été conduit alors que l’escadron américain, appartenant à la Marine Expeditionary unit (MEU), se trouvait en mission à Djibouti.

La période d’exercice a débuté par un vol de familiarisation. Ce vol a permis aux pilotes de comparer les performances aéronautiques de leurs avions respectifs, mais également leurs capacités opérationnelles. Français et Américains ont par la suite réalisé de nombreuses missions d’entraînement conjoint, couvrant un large spectre des modes d’actions aériens : de l’appui-feu à l’assaut en passant par des missions de défense et de supériorité aérienne.



Les pilotes d’AV-8B possèdent une riche expérience en combat air-sol, mission qui constitue le cœur de leur domaine d’emploi. Les entraînements air-sol furent donc l’occasion d’échanges particulièrement fructueux entre les équipages français et américains. Que ce soit lors d’exercice ou en cas d’engagement opérationnel, ces exercices renforcent la capacité opérationnelle puisque l’adhésion aux standards OTAN constitue aujourd’hui un gage d’interopérabilité.

Les FFDj mènent régulièrement des actions de coopération avec les forces américaines présentes à Djibouti. Ainsi, les militaires américains peuvent profiter des installations d’entraînement des FFDj, notamment le centre d’entraînement au combat et d’aguerrissement de Djibouti (CECAD). Plus généralement, ce centre accueille les unités permanentes ou en mission de courte durée des FFDj, les unités ou écoles de métropole, les forces djiboutiennes et étrangères. Enfin, les états-majors des FFDj et de CJTF-HOA (Combined Joint Task Force – Horn of  Africa) se réunissent régulièrement afin de coordonner l’ensemble de leurs activités à Djibouti.

Dans le cadre des accords de défense entre la République de Djibouti et la France, les forces françaises stationnées à Djibouti (FFDJ) constituent depuis 2011 la base opérationnelle avancée française sur la côte Est de l’Afrique. Les FFDJ participent au dispositif militaire français prépositionné permettant de disposer d’un réservoir de forces pouvant être projetées rapidement en cas de crise. Parmi leurs missions, les FFDj apportent un soutien logistique essentiel au profit des bâtiments français et étrangers engagés dans les opérations de lutte contre la piraterie, notamment l’opération Atalante (soutien des bâtiments de guerre et des actions de patrouille maritime, soutien santé), ainsi qu’à la République de Djibouti dans le cadre de sa mobilisation contre la piraterie.



Sources : EMA
Droits : Ministère de la Défense


http://www.defense.gouv.fr/ema/forces-prepositionnees/djibouti/actualites/djibouti-exercice-franco-americain-a-la-ba-188
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20325
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Mer 13 Nov 2013 - 19:50



Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20325
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Mer 13 Nov 2013 - 20:25

Citation :
Défense : la fuite en avant des recettes exceptionnelles  

En contrepartie à sa contribution à l'effort financier dans le cadre du collectif budgétaire, le ministère de la Défense va bénéficier de 500 millions d'euros de recettes exceptionnelles supplémentaires en 2014.  


 Match nul entre Bercy et Brienne, qui s'opposaient sur les nouveaux efforts financiers du ministère de la Défense demandés par le ministère de l'Economie dans le cadre du collectif budgétaire de fin d'année. C'est le président François Hollande, qui a signé la fin de la partie entre les deux ministères. Lors du conseil des ministres de mercredi, le Chef de l'Etat rappelé son engagement pour les armées et, à ce titre, a demandé à respecter les grands équilibres financiers définis par le projet de loi de programmation militaire (LPM), actuellement examiné par le Parlement.

L'hôtel de Brienne contribuera bien à l'effort budgétaire mais en contrepartie Jean-Yves Le Drian pourra compter en 2014 sur 500 millions d'euros de recettes exceptionnelles supplémentaires, les fameuses REX, selon nos informations. Ces nouvelles seraient déjà identifiées, a-t-on précisé à "La Tribune". Le ministère doit déjà bénéficier de 1,77 milliards d'euros de REX dans l'actuel projet de la LPM. Soit un montant de 2,27 milliards à trouver en 2014. Le ministre de la Défense, qui était auditionné mercredi après-midi par la commission de la défense de l'Assemblée nationale, doit rapidement déposer un amendement au projet de la LPM pour inclure cette nouvelle disposition.

"Un accord équilibré"

Dans l'après-midi, le ministre délégué à la Défense, Kader Arif, a expliqué que les ministres du Budget et de la Défense avaient trouvé un accord pour garantir "les investissements prévus pour les programmes d'armement qui doivent être lancés en début" de la LPM. "Un accord équilibré" selon lui. Cet accord prévoit "une dotation au titre de nos opérations extérieures pour compenser le coût de l'opération Serval" au Mali non prévue par le budget 2013 du ministère de la Défense et qui sera pris en charge par le budget de l'Etat. Soit une enveloppe de 578 millions d'euros, qui n'avaient pas été pris en compte dans la provision initiale du ministère de la Défense (650 millions). "Cela permet notamment de financer les opérations de l'armée française, comme celle engagée cette année au Mali", ont expliqué dans unn communiqué commun les ministères de la Défense et de l'Economie.

En revanche, le ministère prendra "en charge l'accroissement de dépenses salariales résultant principalement des dysfonctionnements du système Louvois". "Une contribution du ministère de la Défense à la réduction des dépenses publiques rendue indispensable pour garantir l'équilibre des comptes de l'Etat", est également prévue. A ce titre, le ministère de la Défense "participe, comme tous les ministères, à l'effort d'économies nécessaire au rétablissement des comptes publics, via une auto assurance sur les crédits de masse salariale et à une participation à la solidarité interministérielle", ont précisé les deux ministères.

3,2 milliards d'ouvertures de crédits

Les ouvertures de crédit s'élèvent au total à 3,2 milliards d'euros, dont 2,1 milliards sur le budget général et une "ouverture massive pour le budget de l'Union européenne", avec 1,1 milliard d'euros de plus que ce qui était prévu auparavant.

Les opérations extérieures de défense comptent pour 578 millions, la politique de l'emploi pour 230 millions, l'hébergement d'urgence pour 100 millions, 300 millions seront affectés à des programmes de recherche et développement dans la filière numérique, les aides personnelles au logement comptent pour 265 millions d'euros et l'aide médicale d'Etat pour 156 millions.

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20131113trib000795559/defense-la-fuite-en-avant-des-recettes-exceptionnelles.html  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20325
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Jeu 14 Nov 2013 - 13:46

Citation :
L'armée démantelée par les politiques : militaires, nous ne sommes pas des "idiots utiles"

 Par Jean-Claude Thomann

Général


LE PLUS. Les militaires français sont tenus au devoir de réserve. Ils sont pourtant plusieurs à faire savoir, depuis quelques semaines, que la loi de programmation militaire 2014-2019 est une catastrophe pour l'armée. Le général Jean-Claude Thomann, ancien commandant de la Force d'action terrestre, explique pourquoi dans cette tribune rédigée au nom des Sentinelles de l'Agora, club de réflexion regroupant des officiers supérieurs et généraux.

Édité et parrainé par Hélène Decommer


Cercle de réflexion sur les problématiques de défense, le Club des Sentinelles de l'Agora a diffusé récemment un manifeste pour la sauvegarde de l'armée française. Cette armée est en effet en cours de démantèlement après avoir subi, depuis la chute du mur de Berlin, des attritions successives de format et de moyens telles que sa capacité à intervenir est désormais en question.

Alors qu'en 2012, un rapport du Sénat mettait en exergue "la juste insuffisance" de nos forces, il est probable que la loi de programmation militaire 2014-2019 conduise à l'impuissance définitive de ces forces à remplir les missions qu'elles sont censées exécuter à l'avenir.

L'Europe de la paix ne signifie pas la disparition des armées

Considérer que la réduction drastique de nos capacités d'emploi de la force armée conventionnelle est une tendance logique dans une Europe en paix pourrait être un contre-sens mortel pour le futur dans la mesure où, partout hors d'Europe, on réarme.

Dans le contexte de la mondialisation, la bataille pour l'accès aux ressources indispensables à la vie et au fonctionnement de sociétés évoluées ne fait que commencer, alors que par ailleurs l'Histoire nous apprend que la rareté des ressources et les changements d'équilibres démographiques se traduisent toujours par des affrontements sanglants.

Si la dissuasion nucléaire, seul domaine où ne nous baissons pas la garde, conserve sa valeur de garantie ultime, elle perd toute crédibilité dès lors qu'elle n'est pas couplée à des forces conventionnelles suffisantes pour graduer d'éventuelles escalades entre adversaires et légitimer sa menace d'emploi. Le tout ou rien nucléaire est un non-sens. Or nous y allons en réduisant sans cesse le choix des options conventionnelles disponibles.

Le risque de "surprise stratégique" n'est pas négligeable

Les risques de désagréable "surprise stratégique" ne sont pas négligeables : qui avait prévu les révolutions arabes, l'émergence d'un terrorisme mondialisé, ou encore le génocide du Rwanda ? Et venir en aide à des États légitimes menacés, protéger des populations victimes de "l'inhumanité", redonner la paix à des régions qui sont sorties de la normalité reste un devoir.

Il est aussi de notre intérêt premier de vivre, commercer, échanger, circuler, dans un monde aussi apaisé que possible et l'emploi de la force armée est malheureusement souvent la condition sine qua non pour lancer un processus de retour à la paix.

Se priver de cette capacité d'agir n'est pas rendre service à la cause de la paix dans un monde extrêmement instable et en cours de reconfiguration : c'est faillir à une responsabilité sans commune mesure avec des impératifs budgétaires conjoncturels, et raisonner à très courte vue, car reconstituer un outil militaire  solide et performant est une œuvre de longue haleine.

Marre d'être des "idiots utiles"

Par ailleurs, la disparition progressive de l'institution militaire de notre paysage politique et sociétal pose de nombreuses et inquiétantes interrogations.

Liés par un devoir de réserve très extensif et bien commode, les militaires déplorent et pourraient un jour ne plus supporter d’être des "idiots utiles" pour la majorité d'une classe politique qui se dispense allègrement de leurs avis, voire de leur savoir-faire, dans un domaine où pourtant leur expertise devrait retenir l'attention. Elle oublie ainsi que "les armées ont fait la France".

Alors que la crise du sens collectif subvertit la cohésion nationale, l'institution militaire fabrique du lien et l'indispensable mythe qui fonde une communauté nationale aujourd'hui soumise à de multiples forces centrifuges.

Investir dans l'institution militaire en privilégiant l'homme sur la course effrénée et intenable à la très haute technologie, c'est aussi investir dans la jeunesse, dans les territoires et dans la transmission du sens collectif. Nous prenons exactement le chemin inverse, par des décisions technocratiques et budgétaires qui ignorent délibérément les véritables enjeux de la Défense en profitant de la méconnaissance, génératrice d'indifférence, de nos concitoyens.


http://leplus.nouvelobs.com/contribution/969802-l-armee-demantelee-par-les-politiques-militaires-nous-ne-sommes-pas-des-idiots-utiles.html
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Jeu 14 Nov 2013 - 15:49

Citation :
Un Rafale effraye les riverains à Nantes




En plein débat sur la légitimité du futur aéroport nantais de Notre-Dame-des-Landes, l’affaire avait défrayé la chronique dans tout le grand ouest.  Mercredi 6 novembre, en soirée, vers 21 heures, une partie de l’agglomération de Nantes a eu la surprise d’entendre très fortement un avion la survoler. Beaucoup d’habitants d’immeubles, mais aussi de pavillons, des employés entreprises, et des agriculteurs ont ainsi eu la surprise de ne pas voir l’avion mais de très bien l’entendre. Une petite panique s’était alors emparée de la région, plusieurs dizaines de personnes allant même jusqu’à composer le 18 (numéro de téléphone d’urgence des pompiers français) plus par peur irrationnelle que par réelle détresse.
Longtemps on a cru à un avion de ligne décollant de Nantes-Atlantique, mais finalement il s’agit d’un chasseur naval Rafale M appartenant à la Flottille 12F de l’Aviation Navale. Le biréacteur de combat réalisait un vol d’entraînement nocturne en vue de son retour à bord du porte-aéronefs nucléaire Charles de Gaulle. Le pilote n’avait apparemment pas mené son avion en-dessous des seuils autorisés. Il semble simplement que l’avion aurait légèrement augmenter sa vitesse en approche de l’agglomération nantaise, suffisamment pour que cette « remise des gaz » en surprenne plus d’un.
De ce petit fait divers, somme toute assez banal, les pros et antis Notre-Dame-des-Landes se sont emparés. Les opposants y voyant une manipulation de la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile) pour légitimer le futur aéroport tandis que le camp d’en face s’en servant pour justifier de la dangerosité de l’actuelle plateforme. Finalement chacun pensait à ce moment là que l’avion en question était un quelconque Airbus ou Boeing passant un poil trop bas. Force est de constater qu’ils ont tous été les dindons de cette farce involontaire d’un pilote de chasse français.

http://www.avionslegendaires.net/2013/11/actu/un-rafale-effraye-les-riverains-nantes/
Citation :
L’A400M se transforme en bombardier pour larguer… des cendres !



Un exemplaire du nouvel appareil de transport de l’Armée de l’air a connu une utilisation qui ne devait pas être dans son cahier des charges. En effet, un avion militaire Airbus A400M a lâché une tonne de cendres volcaniques au-dessus du golfe de Gascogne à une altitude de 9000 à 11000 pieds, pour recréer des conditions comparables à celles du nuage de cendres de l’éruption du volcan islandais Eyjafjöll en 2010.
EasyJet et Airbus ont ainsi recréé artificiellement ce nuage de cendres volcaniques dans le cadre d’une expérience. La compagnie aérienne britannique a expliqué avoir pu ainsi tester en grandeur réelle un système de détection et de mesure des cendres baptisé Avoid, qu’elle espère pouvoir installer sur ses avions d’ici l’an prochain. Cette expérience bien originale est donc surtout destinée à éviter une nouvelle paralysie du trafic aérien en cas d’éruption comparable à celle de 2010.
L’avion de ligne A340-300 doté de capteurs a volé en direction de ce nuage artificiel, qu’il a pu identifier et mesurer à 60 kilomètres, une distance assez importante pour pouvoir modifier la trajectoire de l’avion et le contourner. Un petit avion appartenant à l’université de Düsseldorf a pour sa part volé à l’intérieur le nuage de cendres pour prendre des mesures.
Bon, je vais peut-être faire mon rabat-joie, mais est-ce bien utile d’utiliser un Atlas pour ce travail. Et était-ce bien raisonnable de la « saloper » de cette façon ? Franchement larguer de la poussière, c’est pas la première mission médiatique du A400M à laquelle je m’attendais.

http://www.avionslegendaires.net/2013/11/actu/a400m-se-transforme-en-bombardier-pour-larguer-des-cendres/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20325
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Jeu 14 Nov 2013 - 18:38

Citation :
Des militaires français neutralisent des membres d'Al-Qaïda

PARIS - Une opération spéciale, menée dans la nuit de mercredi à jeudi dans le nord-est du Mali, a permis de neutraliser plusieurs membres d'Al-Qaïda et de saisir du matériel, a annoncé jeudi le chef d'état-major des armées françaises, l'amiral Edouard Guillaud.

Cette nuit même, à 02H30 du matin, nous avons (eu) une opération spéciale contre un pick-up dans le désert, à peu près à 200-250 kilomètres à l'ouest de Tessalit, donc en plein milieu du désert, où nous avons neutralisé un certain nombre de gens d'Al-Qaïda, a-t-il déclaré à la radio Europe 1. L'amiral n'a pas précisé si le terme neutralisé signifiait tuer ou capturer.

Au Mali, les opérations militaires ne sont pas encore terminées, a-t-il ajouté. La mission menée dans la nuit continue et maintenant nous récupérons le matériel qui va +parler+ d'une certaine façon, a précisé l'amiral Guillaud.

L'opération était-elle prévue ? Non, a répondu l'officier. Nous agissons de deux façons, soit sur de grosses opérations comme il y a 15 jours +Hydre+, où nous sommes en chasse, soit sur réaction sur des tas de renseignements, dont beaucoup viennent de la population, a-t-il dit.

Au Mali, ce n'est pas fini, même si le niveau de violence a énormément baissé et si depuis le début de l'intervention française en janvier, en huit mois, nous avons fait des avancées phénoménales, a-t-il relevé.

Nous travaillons aussi bien avec les pays voisins, Niger, Burkina Faso, éventuellement Tchad et nous coopérons aussi avec l'Algérie de façon qu'il n'y ait pas de sanctuaire, a aussi expliqué l'amiral.

Environ 3.000 militaires français sont actuellement déployés au Mali. L'objectif de Paris est de réduire ce contingent à 1.000 hommes d'ici début 2014 qui auront en particulier des taches antiterroristes, avait récemment indiqué le chef de la diplomatie française Laurent Fabius.

http://www.malijet.com/actualte_dans_les_regions_du_mali/rebellion_au_nord_du_mali/86475-des-militaires-francais-neutralisent-des-membres-d-al-qaida.html  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20325
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Jeu 14 Nov 2013 - 19:51

Déjà ! Rolling Eyes 
Citation :
jeudi 14 novembre 2013
 
Za'Atari, c'est fini

L'opération militaire d'assistance aux réfugiés syriens en Jordanie se termine. Le plot médico-
chirurgical qui était implanté à Za'Atari a donc commencé à plier bagages, ce qui sera totalement effectif le mois prochain. 150 tonnes de matériel doivent être rapatriées.
350 opérations chirurgicales y auront été effectuées, et près de 38.000 enfants auront été vaccinées. 17.000 consultations s'y sont tenues.
Le détachement français comptait en moyenne 80 militaires, dont la section de protection qui était régulièrement fournie par la 13e DBLE, notamment les légionnaires paras du 2e REP.  


http://lemamouth.blogspot.fr/2013/11/zaatari-cest-fini.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20325
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Jeu 14 Nov 2013 - 20:40

Citation :
Serval : point de situation du 14 novembre 2013

Mise à jour : 14/11/2013 19:19


Point sur les opérations de la force Serval depuis le jeudi 7 novembre 18h00 jusqu’au jeudi 14 novembre, 18h00



Au cours de ces derniers jours, les opérations aériennes se sont poursuivies avec environ 80 sorties, dont une trentaine effectuées par les avions de chasse. Environ 25 sorties ont été dédiées aux missions de transport et autant aux missions de ravitaillement et de renseignement.

Au sol, la force Serval poursuit les opérations autour de la boucle du Niger, et dans le Nord du pays, en coordination avec les unités de la MINUSMA et des FAMA.



Depuis le 7 novembre 2013, les opérations terrestres se poursuivent dans la région élargie de Kidal. Des opérations combinées y ont été menées et se poursuivent toujours. Parallèlement, des patrouilles mixtes sont menées quotidiennement en ville par le bataillon sénégalais de la MINUSMA, appuyé par le détachement de liaison et d’appui (DLA) de la force Serval ainsi que les FAMA.

Depuis le 2 novembre, le dispositif militaire a été ponctuellement renforcé dans la région. Environ 200 militaires en provenance de Gao sont ainsi arrivés à Kidal. Ces mouvements illustrent la mobilité et la souplesse de la force Serval, en mesure de concentrer des moyens sur une zone ou une autre en fonction des besoins.



Le 11 novembre 2013, les militaires engagés dans l’opération Serval ont, comme leurs camarades en France et dans le monde entier, commémoré le 95e anniversaire de l’armistice de 1918 et le souvenir de tous les soldats morts pour la France. A Bamako, peu avant la cérémonie, le Général de division Marc Foucaud, commandant la Force Serval, accompagné du ministre de la Défense et des anciens combattants malien, Monsieur Soumeylou Boubéye Maïga, de l’ambassadeur de la France au Mali, Monsieur Gilles Huberson, ainsi que des représentants des forces de la MINUSMA et d’EUTM Mali, ont inauguré le camp « CBA Damien Boiteux », abritant les troupes françaises à Bamako. Le camp porte le nom du premier soldat tombé dans la cadre de l’opération Serval.



Enfin, dans la nuit du 13 au 14 novembre, à 2h30 du matin, une opération combinée a été conduite contre un groupe suspect circulant en véhicule en plein milieu du désert à plus de 200 kilomètres à l'ouest de Tessalit. Cette opération d’opportunité, pendant laquelle un certain nombre d'individus d'Al Qaïda ont été « neutralisés », a pu être conduite grâce aux renseignements fournis par la population.

Environ 2800 militaires français sont actuellement présents sur le sol malien et poursuivent leur mission visant à affaiblir durablement les groupes terroristes, tout en accompagnant la montée en puissance des forces de la MINUSMA et des FAMA.



Sources : EMA
Droits : Ministère de la Défense


http://www.defense.gouv.fr/operations/mali/actualite/serval-point-de-situation-du-14-novembre-2013
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20325
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Jeu 14 Nov 2013 - 21:24

Citation :
Mali : un camp porte le nom du militaire Damien Boiteux


Damien Boiteux était pilote du 5e RHFS de Sauvagnon. (Archives PP)

Le premier militaire français tué en janvier dans le cadre de l'opération militaire Serval de la France contre les groupes jihadistes au Mali, Damien Boiteux, a été honoré lundi à Bamako où un nouveau camp porte désormais son nom. Le camp de l'armée française Damien-Boiteux, situé à l'aéroport de Bamako-Sénou, a été inauguré lors de la cérémonie de la commémoration de la fin de la Première Guerre mondiale, ce que l'ambassadeur de France à Bamako Gilles Huberson a jugé "très symbolique", soulignant que Damien Boiteux est "mort à la fois pour la France et pour le Mali".

Damien Boiteux, qui servait depuis 22 ans dans l'armée de terre française, a été mortellement blessé le 11 janvier aux commandes de son hélicoptère lors de la première phase de l'opération Serval. Il était pilote au 4e Régiment d'hélicoptères forces spéciales (RHFS) basé à Sauvagnon.

Un hommage avait déjà été rendu le 8 novembre à Damien Boiteux à Konna où une rue porte déjà son nom, et où a été posée la première pierre d'un monument à sa mémoire.

http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2013/11/13/mali-un-camp-porte-le-nom-de-damien-boiteux,1164582.php#xtor=RSS-5
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Jeu 14 Nov 2013 - 22:40

Citation :
Défense : Bercy annule 650 millions d’euros de crédits pour 2013

Reprendre d’une main ce que l’on a donné de l’autre : voilà comment on peut résumer le projet de loi de finances rectificative (PLFR) pour 2013, qui a été présenté ce 13 novembre en Conseil des ministres.
Pour financer 3 milliards de dépenses nouvelles sans pour autant alourdir le déficit, le gouvernement devait annuler un montant équivalent de crédits. Chaque ministère était donc concerné. Donc, celui de la Défense, qui avait dû geler, en début d’année, 1,5 milliards d’euros au titre de la réserve de précaution ministérielle. Or, c’est dans cette dernière que Bercy entend puiser pour maintenir l’équilibre des comptes, ou du moins respecter l’objectif de déficit public de 4,1% du PIB en 2013.
Les dépenses à financer correspondent aux surcoûts de l’opération Serval au Mali (578 millions d’euros), à la politique de l’emploi (+227 millions), aux aides personnelles au logement (+268 millions), à l’allocation adulte handicapé et à l’hébergement d’urgence (+100 millions), à la filière numérique dans le cadre du Programme d’investissement d’avenir (300 millions) et,  à l’aide médicale d’Etat, laquelle permet l’accès aux soins aux personnes en situation irrégulières (+156 millions). Sans oublier 1,1 milliard pour le budget de l’Union européenne.
Dans le même temps, il a donc été décidé d’annuler des crédits. Trois missions de l’Etat seront donc particulièrement concernées : la Défense devra faire une croix sur 650 millions d’euros, l’Ecologie aura à se passer de 440 millions tandis que la Recherche et l’Enseignement supérieur va perdre 212 millions.
Pour 2013, l’enveloppe affectée aux surcoûts des opérations extérieures était initialement de 630 millions d’euros. Ce montant a été presque multiplié par deux avec l’opération Serval. D’où les 578 millions que prévoit le projet de loi de finances rectificatives. Mais si le ministère de la Défense doit annuler 650 millions, alors cela revient à lui faire supporter la charge de cette dépense. Pire même puisqu’il en sera de sa poche pour 72 millions.
Au final, le budget des forces armées ne sera donc pas de 31,4 milliards d’euros comme prévu, mais de 30,75 milliards. Encore heureux qu’il devait être sanctuarisé… En outre, l’habitude qui consistait à faire porter le poids les surcoûts supplémentaires des opérations extérieures aux programmes d’équipements revient donc en force. En 2009, pour mettre un terme à cette pratique, il avait été décidé d’avoir recours à la réserve de précaution ministérielle… Mais si l’on abonde d’un côté pour mieux reprendre de l’autre, cela revient au même.
Le problème est qu’il était impératif pour le ministère de la Défense de récupérer l’intégralité de ses crédits gelés en début d’année (c’est rarement le cas…) afin d’éviter à la Direction générale de l’armement (DGA) d’avoir quelques soucis pour payer des factures et de compromettre l’entrée en vigueur de la prochaine Loi de Programmation Militaire, laquelle n’a pas encore été définitivement adoptée par le Parlement.
Cela étant, les jeux ne sont pas encore totalement faits : le PLFR doit aussi être examiné par les députés et les sénateurs. Il n’est pas exclu que des crédits annulés soient rétablis. En tout cas, la partie s’annonce difficile.

http://www.opex360.com/2013/11/13/defense-bercy-annule-650-millions-deuros-de-credits-pour-2013/
Revenir en haut Aller en bas
farewell
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 2466
Inscrit le : 13/02/2011
Localisation : ******
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Ven 15 Nov 2013 - 14:07

Citation :
http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/air-defense/actu/0203124728566-programmation-militaire-les-industriels-nerveux-629599.php

_________________

"Les belles idées n'ont pas d'âge, elles ont seulement de l'avenir"
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Ven 15 Nov 2013 - 17:37

Citation :
La marine française s’équipe de mitrailleuses multitubes Dillon

Enfin de l’artillerie légère moderne ! La Marine nationale a acquis auprès de la société américaine Dillon Aero des mitrailleuses multitubes M134. Ce système dispose de six affûts couplés de 7.62mm capables de tirer 3000 coups par minute.



http://www.meretmarine.com/fr/content/la-marine-francaise-sequipe-de-mitrailleuses-multitubes-dillon
Citation :
L’Armée de l’Air perçoit son deuxième Atlas




Deuxième et sûrement pas second, rassurons nous, tant l’A400M est attendu des aviateurs français. L’arrivée le 30 septembre dernier du premier exemplaire de cet avion de transport avait suscité un engouement très fort en France, au point même que les journaux télévisés de France Télévision ou de TF1 s’en emparent. C’est d’une manière nettement plus intime que MSN008, le deuxième Atlas français de série, a fait son arrivée dans son nouveau « chez lui ».
C’est sur la Base Aérienne 123 d’Orléans, que ce mercredi 13 novembre 2013, l’avion est arrivé en fin d’après midi. Il devra encore faire ses preuves entre les mains des pilotes d’essais et de réception avant de pouvoir enfin remplir sa première mission, la plus attendue certainement, remplacer les vieux Transall C.160 encore en état de vol.

Désormais c’est au rythme d’environ un avion toutes les quatre à six semaines que l’Armée de l’Air prendra livraison de ses Atlas. Programme majeur de notre aviation, le quadriturbopropulseur d’Airbus est aussi une vitrine du savoir-faire européen en matière d’aéronautique, et notamment d’aviation militaire. Mais surtout le constructeur peut désormais s’appuyer sur un ambassadeur de choix en la personne de la France pour montrer que son nouvel avion est une machine pleinement opérationnel. Gageons que MSN008, désormais immatriculé F-RBAB, saura lui aussi jouer ce rôle de porte-étendard.
Alors on se met à rêver de voir plusieurs Atlas voler de conserve le 14 juillet prochain au-dessus des Champs-Élysées, là même où cette année un seul avion faisait le show, encadré par deux Rafale. Une manière aussi de montrer que même en période de crise l’Armée de l’Air demeure une des principales forces aériennes en Europe, si ce n’est la première.

http://www.avionslegendaires.net/2013/11/actu/larmee-de-lair-percoit-son-deuxieme-atlas/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20325
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Ven 15 Nov 2013 - 17:43

Citation :
Les spécialistes de la récupération de personnel en Corse  

Mise à jour : 15/11/2013 11:59  - Auteur :  Sergent Amandine Marchand / cellule communication BA 126  




Du 4 au 8 novembre 2013, la base aérienne (BA) 126 de Ventiseri-Solenzara a accueilli l’exercice « Salamandre », organisé par l’escadron d’hélicoptères (EH) 1/67 « Pyrénées » stationné sur la BA 120 de Cazaux.



Les deux Caracal mis en œuvre par 49 aviateurs de l’EH 1/67, étaient accompagnés de neuf commandos du CPA 30 (commando parachutiste de l’air n°30). Le choix pour l’organisation de cet exercice s’est porté sur la BA 126 car la Corse possède une topographie très variée, idéale pour les entraînements aux missions de recherche et sauvetage mais aussi à la récupération de personnel isolé. Les reliefs de l’île de beauté sont particulièrement appréciés pour leur similitude avec les chaînes montagneuses que les commandos et les équipages rencontrent sur les théâtres d’opérations. Pendant toute la durée de l’exercice, les aviateurs ont été déployés de jour comme de nuit, principalement sur le champ de tir de Diane mais aussi en montagne. Le tout dans des conditions climatiques optimales.




Depuis quelques années, la France occupe une place prépondérante dans le domaine de la Personnel Recovery (récupération de personnel), unanimement reconnue dans l’environnement otanien, dont l’EH 01.067 « Pyrénées » et le CPA 30 en sont le fleuron. Leurs expériences successives en Afghanistan, en Libye et plus récemment au Mali lors de l’opération Serval, ont permis de mettre en lumière leur efficacité ainsi que leur capacité de recherche et de sauvetage au combat en milieu coercitif.



Sur le terrain, les hommes s’appuient sur un appareil des plus modernes. Le Caracal EC 725 dispose en effet d’un grand rayon d’action. Très sophistiqué, il est par exemple doté d’une perche de ravitaillement en vol. C’est également le premier hélicoptère français équipé d’un système de blindage et d’autoprotection comprenant la détection radar des missiles. Il possède en outre une tourelle qui lui donne une capacité d’intervention nocturne par tous les temps. La version recherche et sauvetage au combat (RESCO) est opérationnelle depuis 2006.



Droits : © Armée de l'air

http://www.defense.gouv.fr/air/actus-air/les-specialistes-de-la-recuperation-de-personnel-en-corse  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20325
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Ven 15 Nov 2013 - 18:29

Citation :
FAZSOI : exercice Caltaux 2013

Mise à jour : 15/11/2013


Du 4 au 7 novembre 2013, les forces armées de la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI) ont menés l’exercice Caltaux, à Mayotte.



Cet exercice, placé sous l’autorité du général de division Hogard, commandant supérieur des FAZSOI (COMSUP), avait pour thème la gestion d’une crise humanitaire consécutive au passage d’un cyclone dans un pays ami fictif. Pour les FAZSOI, l'objectif principal était de conduire une opération d’évacuation de nos ressortissants dans un cadre d’intervention coordonné avec les autres services de l’Etat, tout en étant en mesure d'intégrer des renforts alliés extérieurs à la force.

650 militaires ont été engagés dans cet exercice interarmées majeur, commandés depuis le poste de commandement interarmées de l’état-major des FAZSOI à La Réunion. Pour le volet terrestre, deux GTIA ont été armés, l’un par le 2e régiment parachutiste d’infanterie de Marine (2e RPIMa) avec une compagnie parachutiste et une motorisée et l’autre par le détachement de Légion étrangère de Mayotte (DLEM). Pour les volets maritime et aérien, les FAZSOI ont mis en œuvre le bâtiment de transport léger (BATRAL) La Grandière, le patrouilleur Le Malin, le remorqueur Le Morseet deux avions de transport tactique Transall C160. Un hélicoptère de la gendarmerie a renforcé le dispositif.

Par ailleurs, cet exercice a permis d’intégrer des pays membres de la commission de l’océan Indien (COI) au dispositif déployé par les FAZSOI. Ainsi, une vingtaine de soldats mauriciens des Spécial Mobile Forces ont renforcés les effectifs du DLEM, deux officiers seychellois et mauricien ont été accueillis à bord du La Grandière et trois marins comoriens ont embarqués sur Le Malin.

Des actions aéroportées ont été réalisées sur les îles de Juan de Nova et de Glorieuse, démontrant la capacité des FAZSOI à reprendre de vive force un territoire isolé.

Un centre de regroupement et d’évacuation des ressortissants (CRER) a été déployé sur l’aéroport de Dzaoudzi. Un second CRER a été activé sur l’aéroport de Saint-Denis par le groupement de soutien de la base de défense La Réunion-Mayotte (GSBdD). Le bataillon de service militaire adapté (SMA) de Mayotte a participé à l’exercice en jouant le rôle de ressortissants.

Les FAZSOI ont pour mission de protéger le territoire national et les installations stratégiques, et de contribuer au maintien de la sécurité. Ils sont également chargés d’assurer la prévention et la préservation des intérêts de la France dans leur zone de responsabilité contre toute forme d’agression extérieure ; de soutenir l’action de l’Etat et contribuer aux conditions de stabilité et de développement des collectivités territoriales par la mise en œuvre de moyens militaires ; d’affirmer la souveraineté française. En cas de crise, elles sont en mesure de conduire ou participer à une opération militaire et/ou de mener des opérations de secours d’urgence (assistance humanitaire, catastrophes naturelles).


PHOTOS:
 
Sources : EMA
Droits : Ministère de la Défense


http://www.defense.gouv.fr/ema/forces-prepositionnees/la-reunion-mayotte/actualites/fazsoi-exercice-caltaux-2013
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20325
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Ven 15 Nov 2013 - 18:39

Citation :
Le porte-avions Charles-de-Gaulle va reprendre la mer  

Le porte-avions Charles-de-Gaulle appareillera de Toulon en début de semaine prochaine pour un exercice au large des côtes varoises, annonce ce jeudi la Marine nationale.  


Cette sortie - qui pourrait intervenir dès le mardi 19 novembre - sera dédiée à l’entraînement du groupe aéronaval (GAN).

Le bâtiment, mais aussi ses avions de chasse, seront ainsi escortés par les frégates Forbin et Jean-de-Vienne, ainsi que par le pétrolier-ravitailleur Marne. Un état-major sera embarqué sur le Charles-de-Gaulle, commandé par le contre-amiral Eric Chaperon.

Un déploiement dans la foulée

Cet entraînement précédera « un déploiement opérationnel du groupe aéronaval avant la fin de l’année, conformément au calendrier », affirme encore la Marine nationale. Précisons que la dernière mission du porte-avions et de son GAN remonte à 2011, avec l’opération Harmattan, en Libye.

Cette fois, ni la destination ni l’objectif du déploiement du Charles-de-Gaulle et de son escorte ne sont connus. Pas plus que sa durée qui devrait toutefois être de « plusieurs semaines », peut-être en océan Indien comme cela se murmure dans les milieux autorisés.

Après être passé entre les mains expertes de DCNS et d’Areva ces derniers jours, le bâtiment n’a donc pas tardé à reprendre du service. La fuite de vapeur radioactive détectée sur l’une des deux chaufferies nucléaires du bâtiment, à la mi-octobre, n’est plus qu’un mauvais souvenir.

http://www.varmatin.com/toulon/le-porte-avions-charles-de-gaulle-va-reprendre-la-mer.1478008.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20325
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Ven 15 Nov 2013 - 20:18

Photos de l'arrivée du deuxième A400M dans les force aériennes Française.

Citation :
Armée de l'air - Page officielle


Un Rafale de la permanence opérationnelle a symboliquement escorté l’appareil depuis la frontière entre l’Espagne et la France vers Orléans.




Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Sam 16 Nov 2013 - 1:01

Citation :
Des officiers français effectivement arrêtés en Syrie

Cette information a été abondamment citée et commentée dans la presse internationale, sauf en France. Cependant, l’ancien colonel français Alain Corvez a brisé le silence formel français en affirmant que cette information qui circule depuis quelques jours s’avère quasi officielle.

Dans une lettre électronique envoyée à certains de ses amis dont Alintiqad a reçu une copie, M. Corvez confirme que la nouvelle qui circule dans la presse depuis huit jours évoquant l’arrestation des officiers français en Syrie avec une différence sur leur nombre est devenue quasi officielle.« Que feront-ils dans cette impasse ? Nos soldats sont davantage envoyés dans des pays pour défendre des intérêts qui ne sont pas les nôtres, mais ceux des Etats-Unis », a écrit l’expert stratégique dans sa lettre.« En participant aux ingérences américano-qataries dans les affaires d’autres pays, notre diplomatie est devenue dépendante et destructive pour notre réputation internationale », a-t-il déploré. Et M. Corvez d’ajouter : « Bachar n’est pas prêt pour être renversé et ses partisans augmentent en Syrie et dans le monde arabe dont les peuples ne sont pas favorables seulement aux idées des Saoudiens et des Qataris alliés des Etats Unis, ce que la France cherche malheureusement à promouvoir ».« En tout cas, cette situation pourrait exploser à la face des candidats à la présidentielle française et changerait les données, même si certains candidats ont observé un silence à l’égard de ce sujet », a-t-il conclu.

M. Corvez avait dénoncé un complot tramé contre la Syrie vise son rôle clé dans la région, accusant l’entité sioniste de jouer un rôle dans les événements en Syrie dans le cadre d’un agenda étranger bien défini.Dans une interview accordée à la télévision syrienne, il s’est interrogé sur les vrais motifs de Sarkozy à changer ses positions vis-à-vis de la Syrie. Il a appelé les autorités françaises à considérer que ce qui se déroule en Syrie n’est pas une révolution démocratique mais une tentative violente de certaines forces extrémistes à imposer un nouveau régime à la Syrie qui convient à leur taille.

Samedi dernier, la télévision publique syrienne a confirmé des informations publiées deux semaines plus tôt par le Réseau Voltaire : l’Armée nationale syrienne a fait prisonniers 18 agents français à Homs et un 19e à Azouz. De son côté, la presse turque a confirmé l’arrestation du 19e agent français en expliquant que 4 agents turcs avaient été arrêtés avec lui.

http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/284553-des-officiers-français-effectivement-arrêtés-en-syrie

http://lecolonel.net/des-officiers-francais-effectivement-arretes-en-syrie/
Citation :
«Nous serons la première armée d'Europe»

Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense
Eu suspens donc : 820 millions d’euros risquent de manquer aux armées en 2014 en raison du refus du ministère du Budget de dégeler des crédits. De fait, faudra-t-il envisager de nouvelles coupes claires dans certains programmes et lesquelles ?
Ce ne sera pas le cas. Les engagements pris par le président de la République, traduits par la Loi de programmation militaire actuellement en discussion au Parlement, seront respectés. Pour cela, un accord a été trouvé avec le ministre délégué au Budget afin de couvrir l’ensemble des besoins d’investissement de nos armées pendant la programmation militaire 2014-2019.
La réduction des effectifs militaires se poursuit, touchant principalement les éléments non-opérationnels. Cela signifie-t-il que notre 11e Brigade parachutiste, dont la vocation est la projection d’unités dans l’urgence, sera épargnée ?
Ma responsabilité à travers la Loi de programmation est d’adapter l’armée aux menaces nouvelles qui émergent : le terrorisme, l’instabilité au cœur de l’Afrique, la guerre cybernétique. Face à cette nouvelle donne, notre armée doit s’adapter. Par ailleurs, dans le contrat opérationnel qui engagera nos trois armées, il est bien prévu la capacité d’intervention et de projection sur les théâtres de crise comme le Mali. Il y aura donc des mesures d’organisation pour s’adapter à ces nouvelles menaces.
Je retiens plusieurs critères pour aboutir aux déflations d’effectifs : le moins possible de dissolutions, le moins possible de déflations dans les unités opérationnelles. Je me suis fixé comme critère qu’il n’y aurait pas plus d’un tiers de déflation concernant ces unités-là. Par ailleurs, il faut tenir compte de l’aménagement du territoire, mais aussi de la cohérence financière des choix et de la cohérence militaire sur le territoire. En fonction de ces critères, chaque année, je mettrai en œuvre un nombre minimal de dissolutions. L’objectif, à la fin de la programmation militaire, est que nous ayons une armée davantage équipée et entraînée.
Quel message allez-vous porter aux régiments de Castres et Carcassonne qui ne dissimulent pas leurs inquiétudes ?
Chaque semaine, je me rends dans les unités, j’y passe du temps car je veux m’immerger dans le quotidien des militaires, dialoguer librement avec eux pour mieux comprendre leurs projets et leurs attentes. Cela me permet de leur dire qu’à la fin de la PLM, nous serons la première armée d’Europe, y compris en termes d’effectifs. C’est grâce à ces contacts réguliers que je peux mieux connaître les préoccupations des militaires et y répondre. Lors de ces visites, je ressens chez eux une grande fierté et le professionnalisme de notre armée, mais aussi un besoin de reconnaissance et de lisibilité sur l’avenir.
Sur les 190 milliards prévus pour la PLM, 23 milliards concernent la mise en œuvre et le renouvellement des forces nucléaires. Pourquoi la France conserve-t-elle ce cap à l’heure où la communauté internationale voudrait la mise en œuvre d’un Traité d’interdiction des armes nucléaires ?
La dissuasion nucléaire correspond à un besoin majeur de sécurité. La dissuasion nucléaire, c’est la garantie de notre indépendance et de notre souveraineté. Dans un monde où il y a des risques majeurs, en particulier de prolifération nucléaire, il importe que la France puisse garantir l’ensemble de son outil de défense, à commencer la dissuasion qui est la mesure ultime de sécurité.
Vous indiquiez en début de semaine que l’enquête sur les auteurs de l’assassinat au Mali des deux journalistes de RFI progressait. De quels éléments nouveaux disposez-vous ?
Je ne vous le dirai pas car il y a une procédure judiciaire en cours qui doit pouvoir arriver à son terme.
Bayes Ag Bakabo, un Touareg propriétaire de la voiture utilisée pour l’enlèvement des deux journalistes, serait soupçonné d’avoir planifié les enlèvements pour le compte d’AQMI. Cette information est-elle confirmée ?
Là encore, je souligne qu’il y a une procédure en cours. Je constate qu’il y a beaucoup de gens qui parlent. Souvent, ceux qui parlent ne sont pas ceux qui savent.
Comment va se traduire ces prochains mois l’engagement de la France au Mali. Les baisses de budget peuvent-elles remettre en cause cet engagement ?
Cela ne se pose en aucun cas en terme budgétaire. Notre présence au Mali a été justifiée par l’appel des autorités maliennes auprès de la France. Notre pays a eu la capacité d’enrayer le processus terroriste, de permettre au Mali de retrouver sa souveraineté, de permettre qu’il y ait des élections libres et, demain, des élections législatives.
Grâce à l’aide européenne et internationale, une nouvelle phase de développement s’ouvre pour le Mali. La France a permis aussi la mise en place de la mission européenne visant à reconstituer les forces maliennes, et permis l’existence de la Minusma, la force des Nations Unies. La France restera présente le temps nécessaire avec environ un millier de soldats au Mali. Nous sommes sortis de la guerre et sommes désormais dans le contre-terrorisme. Pour cela, il faut des forces aguerries en mesure de réagir en bonne coordination avec les forces maliennes et celles de la Minusma.
Pour des anciens militaires de haut rang, la défense est le plus pénalisé des ministères avec une perte de 80 000 emplois entre 2009 et 2019, précisant par ailleurs que les armes conventionnelles ont toujours servi de variable d’ajustement. Que leur répondez-vous ?
Je suis frappé par la facilité déconcertante avec laquelle des généraux à la retraite reviennent sur une armée qui a changé depuis qu’ils ne sont plus en responsabilité. La réalité est que la France a décidé de maintenir son effort de défense à la différence des autres pays de l’Europe et des Etats-Unis. Il serait de bonne guerre que ces officiers en prennent toute la dimension.

http://www.ladepeche.fr/article/2013/11/15/1753405-nous-serons-la-premiere-armee-d-europe.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20325
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Sam 16 Nov 2013 - 17:22

Citation :
Le MCO des drones DRAC, c'est 26,6 millions d'euros



Cassidian a été retenu pour le maintien en condition opérationnelle des drones DRAC (drone de renseignement au contact) de l'armée de terre au terme d'une procédure négociée sans publication préalable d'un avis de marché.

60 systèmes DRAC ont été livrés à l’armée de Terre (25 en 2008 et 35 en 2010). Moins d'une cinquantaine de plus auraient été commandés en avril 2011 (le chiffre plus précis serait de 35); ce qui porte le parc (compte-tenu des casses) à environs 90 systèmes.

Valeur totale finale du marché: 26 651 958 euros. Hors TVA.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2013/11/15/temp-286010896079a51c9e71c831cfbe55cf-10673.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20325
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Dim 17 Nov 2013 - 21:04

Citation :
Départ en mission Corymbe pour le Bâtiment de Projection et de Commandement Dixmude  

Mise à jour : 17/11/2013 10:51

Le 16 novembre, le Bâtiment de Projection et de Commandement (BPC) Dixmude a appareillé de Toulon en direction du Golfe de Guinée.



Le samedi 16 novembre, le BPC Dixmude a largué les amarres depuis les quais de la base navale de Toulon en direction de l’Atlantique. Déployés dans le cadre du dispositif Corymbe, les forces armées françaises sont, de façon quasi-permanente, dans le Golfe de Guinée depuis 1990. Durant plusieurs semaines, le bâtiment va patrouiller le long des côtes d’Afrique de l’Ouest, dans une zone d’intérêts stratégiques pour la France. Cette mission complète également les éléments militaires français pré-positionnés en Afrique Occidentale.



Au cours de ce déploiement, le bâtiment sera amené à lutter contre les trafics et les actes de pirateries dans cette zone. Il mènera aussi des actions de coopérations avec les forces armées régionales dans le cadre d’accords de défense. Régulièrement, les bâtiments amphibies de la Marine Nationale embarquent des troupes afin de pouvoir mener des exercices bilatéraux. Pour cette mission, des soldats de l’armée de terre et leurs véhicules d’accompagnements, ont ainsi embarqué sur le BPC Dixmude, optimisant les capacités de ce bateau polyvalent.

http://www.defense.gouv.fr/marine/a-la-une/depart-en-mission-corymbe-pour-le-batiment-de-projection-et-de-commandement-dixmude
Revenir en haut Aller en bas
Fox-One
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3508
Inscrit le : 20/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Lun 18 Nov 2013 - 12:00

selon le site www.alarabiya.net, l'armée saoudienne a effectué des manœuvres aériennes et terrestres conjointes avec l'armée française en Arabie saoudite (dogight, bombardement de précision)

je pense que les saouds veulent tourner la page US !!
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Lun 18 Nov 2013 - 16:58

Citation :
Campagne de tirs air-sol du Mirage F1



L’exercice se déroulera sur la BA 120. 
L’escadron de reconnaissance 2/33 « Savoie » se rendra sur la base aérienne 120 de Cazaux (33) « Commandant Marzac » du 18 au 23 novembre 2013 pour une campagne de tirs air-sol. Après avoir participé aux opérations Harmattan en Lybie, Serval au Mali et Baltic en Lituanie, avec cet entrainement, l’escadron 2/33 maintient ses capacités opérationnelles.
Une journée est réservée aux médias afin de rencontrer les équipages et de réaliser des images des moyens déployés sur la base aérienne de Cazaux. Elle aura lieu le vendredi 22 novembre 2013.

http://www.infosdefense.com/campagne-de-tirs-air-sol-du-mirage-f1-68441/
Citation :
Castres. Le Drian : «Le 8ème RPIMa n'a pas de raison de s'inquiéter»

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a rendu visite hier aux paras du 3e RPIMa de Carcassonne le matin puis à ceux du «8» à Castres hier après-midi. Cette visite se voulant «placée sous le thème des rencontres directes du ministre avec les militaires» prenait quoi qu’il en soit, s’agissant des régiments concernés, un relief tout particulier. En effet, d’aucuns (anciens chefs de corps du 3e RPIMa) n’ont pas hésité à les mettre en concurrence sur un autel du sacrifice budgétaire. Nul ne sait encore quelle décision prendra le gouvernement et son ministre de la Défense (ou le suivant s’il y a lieu) à propos d’un projet de dissolution d’un régiment composant la 11e Brigade parachutiste (qui couvre Midi-Pyrénées plus l’Aude). Mais, les présences bras dessus bras de dessous du député tarnais Philippe Folliot (centre) et du député-maire carcassonnais Jean-Claude Pérez (PS), tant à Laperrine qu’à Fayolle, manifestaient d’une certaine inquiétude et donc d’une mobilisation politique. «Nous ne défendons pas l’un ou l’autre : 8 plus 3, cela fait bien 11. Nous défendons la 11e Brigade», a effectivement fait observer Philippe Folliot. «Les restructurations 2014 sont connues, a indiqué le ministre. Mais, je n’ai pas voulu annoncer d’un coup 5 années de restructuration. Je ne les ai pas décidées : il faut du temps pour ajuster au mieux les efforts que nous devrons faire, et aussi parce que cela suppose un dialogue notamment avec les élus. Je prendrai ces décisions, je l’ai dit à Carcassonne et je le dis ici - parce que je sais que certains vérifient que je dis la même chose - en fonction de plusieurs critères : toucher le moins possible aux unités opérationnelles, donc le moins possible de dissolution ; faire en sorte que la dimension aménagement du territoire soit prise en compte ; faire en sorte aussi que les équipements et l’environnement soient pris en considération. Quand on a ce terrain d’exercice du Causse lié à l’aéroport, c’est tout de même une carte de visite respectable.» Le ministre ajoutant alors : «Je sais bien le lien très fort qui unit ce régiment à la ville. Le Huit, n’a pas à ce stade de raison particulière de s’inquiéter pour son avenir.»

Le ministre fait une halte à l'hôpital
Ainsi que nous le signalions dans notre édition de vendredi relatant l’accident de la circulation spectaculaire dont a été victime une patrouille du 8e RPIMa, chemin de Saint-Hippolyte vers 20 heures, 10 des 11 blessés ont pu quitter le centre hospitalier ou la clinique du Sidobre en cours de nuit. Seul reste en observation un militaire victime d’un traumatisme crânien. Le ministre de la Défense a tenu hier à lui rendre visite au CH Pays d’autan. «J’ai tenu à adresser un message de sympathie à ceux qui ont été renversés jeudi soir. Nous sommes passés près d’un drame. Je me réjouis qu’il ne fut rien», a indiqué le ministre. «Ses camarades ont repris leur stage de qualification en cours, lequel sera aménagé», a indiqué le chef de corps par intérim Benoît Fine.
Des sous pour des travaux
Dans le cadre d’un «Plan d’amélioration des conditions de vie et de travail des militaires» annoncé il y a 10 jours à Castelnaudary, le ministre a confirmé qu’un morceau de cette enveloppe de 30,40 M€ reviendrait au «8». Ces sous inespérés permettront : la réhabilitation du casernement (cabines de douche, portes, radiateurs…) ; la réhabilitation des sanitaires des bâtiments des compagnies ; le renouvellement du matériel de couchage ; celui de l’ameublement des bureaux, la levée des restrictions d’emploi des véhicules de liaison… «Des mesures donc très concrètes et au profit exclusif des personnels, a souligné le ministre lors de son allocution devant un parterre de militaires. En attendant la réhabilitation de trois bâtiments qui doit intervenir sur 3 ans.»

http://www.ladepeche.fr/article/2013/11/16/1753832-castres-drian-huit-raison-inquieter.html
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Lun 18 Nov 2013 - 22:35

Citation :
Le Charles de Gaulle va se payer un lifting à 1,3 milliard d'euros

Le ministre de la Défense a révélé le coût des travaux prévus sur le Charles de Gaulle pour sa grande révision. Notre seul porte-avions sera immobilisé pendant 20 mois, de 2016 à 2018.



D'octobre 2016 à avril 2018, notre seul porte-avions, le Charles de Gaulle, sera immobilisé. Un arrêt technique majeur est, en effet, prévu tous les 7 ans et demi pour procéder à une révision générale.
Le coût de cette opération n'avait pas encore été révélé. Lors de la récente réunion de la commission élargie de l'Assemblée nationale sur le projet de loi de finances, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a estimé que l'arrêt s'effectuerait "pour un coût de 1,3 milliard d’euros".
Selon le rapport du député PS Gilbert Le Bris sur le budget de la Marine, les crédits affectés au porte-avions pour 2014 seront déjà de 152 millions d'euros. Son rapport évalue également les coûts moyens jusqu'à 2016 à 110 millions d'euros par an. En 2014, le budget de la Défense sera de 31,4 milliards d'euros au total.
Le Charles de Gaulle avait coûté 3 milliards d'euros, entre sa commande en 1986 et son lancement en 2001.
Un deuxième porte-avion coûterait entre 3 et 7 milliards d'euros

Selon le rapport de Gilbert Le Bris, le Charles de Gaulle a été disponible 55% du temps en 2012, et 30% en 2013, à cause des six mois de travaux.
Pour éviter que la France soit sans porte-avions pendant les révisions, la construction d'un deuxième navire avait été envisagée en 2007. Mais les coûts importants ont fait reculer l'Etat. Il aurait coûté entre 3 et 7 milliards d'euros.
En janvier 2013, le gouvernement questionné sur le sujet, préférait mettre en avant "la qualité des missions réalisées en Libye grâce au porte-avions". Finalement, le gouvernement a préféré mettre le projet entre parenthèses dans son livre blanc 2013. La nouvelle loi de programmation militaire (LPM) en cours de discussion au Parlement ne parle pas de second navire. Il est vrai que le temps est aux économies pour les militaires comme pour les autres.

http://www.bfmtv.com/economie/charles-gaulle-va-se-payer-un-lifting-a-1-3-milliard-deuros-645104.html
Citation :
1,25 milliard d'euros de dépenses militaires extérieures en 2013

http://www.bfmtv.com/economie/1-25-milliard-deuros-depenses-militaires-exterieures-2013-640996.html
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Mar 19 Nov 2013 - 15:29

Aéronavale - Flottille 12F "Les Lascars"

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20325
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Mar 19 Nov 2013 - 20:44

Citation :
 Drones « Reaper » achetés par la France sur étagère…vendus à « prix d’amis » par les Américains

Suivant un article du site américain Military & Aerospace, les Etats-Unis viennent de faire l’acquisition de 24 drones MQ Reaper Bloc 5 (avec conteneurs, pièces de rechange et matériel de soutien) pour 377,4 millions de dollars (soit 280 millions d’euros).

De l’autre côté de l’Atlantique, la France achète sur étagère 12 drones Reaper, « non francisés » de surcroit (dont les deux premiers exemplaires reçus seraient…en Bloc 1) pour un total approchant les 900 millions d’euros (75 millions d’€ par drone).

Comment expliquer cet écart de tarif considérable ? Le prix payé par la France comprend-il les stations au sol ? Un amendement présenté par M. Reiner du Sénat avait estimé l’achat de 7 Reaper « francisés » par EADS avec 2 stations au sol pour 297 millions d’euros (offre datée de 2011).

Cet achat ne pourrait-il pas en fin de compte être une manière déguisée pour la France de « payer la facture » de la participation de Washington à l’affaire libyenne déclenchée à la va-vite par Nicolas Sarkozy ? Pour rappel, les Etats-Unis avaient demandé à la France de payer son soutien logistique lors de l’opération Serval…avant de médiatiquement se rétracter.

Stéphane Gaudin


http://theatrum-belli.org/drones-reaper-achetes-par-la-france-sur-etagere-vendus-a-prix-damis-par-les-americains/  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   

Revenir en haut Aller en bas
 
Armée Française / French Armed Forces
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 39 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les képis de l'armée française
» Création de l'armée française
» présentation des nouveaux véhicules de combat de l'armée française au portes ouvertes du 21e RIMA
» Le prochain fusil de l'armée française sera bien étranger : HK 416.
» L'armée française pour les nuls:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Europe-
Sauter vers: