Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités Algeriennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 23 ... 40  Suivant
AuteurMessage
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)


messages : 6940
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Jeu 16 Mai 2013 - 22:48

Citation :
Alger et Washington instaurent un dialogue stratégique
Article | 15. mai 2013 - 17:36

«Jamais les relations entre l’Algérie et les Etats-Unis n’ont été aussi intenses qu’aujourd’hui», a déclaré Abdallah Baâli, ambassadeur d’Algérie à Washington dans un entretien accordé au très influent site américain The Prospect Group. L’ambassadeur d’Algérie à Washington parle de lune de miel entre les deux Etats. Ce rapprochement significatif entre la première puissance mondiale et l’Algérie s’est traduit, selon lui, par l’instauration d’un dialogue stratégique «qui englobe l'économie, la politique, la sécurité et les affaires culturelles et sociales, et qui nous donnera l'occasion de revoir nos relations chaque année». Abdallah Baâli précise que l’intensification des relations bilatérales a commencé depuis 4 à 5 ans. L’ambassadeur en veut pour preuve ce ballet diplomatique intense entre Alger et Washington au cours de ces deux dernières années. Et surtout la venue de la secrétaire d'Etat deux fois à Alger. Ce qui est historique pour l’Algérie qui a été longtemps presque boudée par les Etats-Unis. Abdallah Baâli affirme que ces relations intenses se sont également traduites par le niveau des échanges commerciaux qui se situent autour de 18 milliards de dollars. Ce qui rend les Etats-Unis, précise-il, le premier partenaire commercial de l’Algérie. Des échanges commerciaux qui restent en faveur de l’Algérie. Ce commerce pourrait s’étendre, estime l’ambassadeur, «avec de nouveaux débouchés commerciaux pour les deux côtés». Le secteur de l'énergie, d’après lui, n’est pas le seul domaine de partenariat économique entre les deux pays. «Les relations entre l'Algérie et les Etats-Unis ne se limitant pas à l'énergie et à la sécurité, mais elles englobent le plus grand nombre possible de secteurs qui sont traités de manière coordonnée et intégrée. Mais nous pouvons certainement faire mieux», souligne-t-il. Pour Baâli, «il y a bien d’autres secteurs où aujourd'hui les entreprises américaines peuvent investir et mener des activités en Algérie». Ce rapprochement entre l’Algérie et les Etats-Unis se traduit aussi par la convergence de vues sur des dossiers d’intérêt régional et international. Le cas de la criminalisation de l’acte de paiement de la rançon est illustratif de ce rapprochement stratégique.
S. Baker

http://www.algeriepatriotique.com/article/alger-et-washington-instaurent-un-dialogue-strategique


Citation :
Terrorisme : Fabius salue l'aide de l'Algérie à la France et à la Tunisie
Article | 16. mai 2013 - 21:33

Lors d’une conférence de presse tenue à Tunis, aujourd’hui jeudi, le ministre français des Affaire étrangères, Laurent Fabius, a exprimé le soutien de son gouvernement aux autorités tunisiennes dans leur lutte contre le terrorisme, en mettant l’accent sur le danger que constituent les réseaux terroristes dans la région de l’Afrique du Nord et du Sahel, et loué, à cette occasion, le rôle l’Algérie dans ce travail de coordination contre le terrorisme. «Il y a un travail qui est fait avec des pays voisins. Nous avons parlé de l'Algérie qui collabore avec nous, que ce soit la Tunisie, d'ailleurs, ou que ce soit la France», a-t-il affirmé, en ajoutant : «Lorsque nous sommes intervenus au Mali, ce n'est pas la France qui est intervenue mais c'est l'ensemble de la communauté internationale, parce qu'on ne peut pas admettre que des groupes terroristes prennent en otage tout un pays. Lorsque, l'autre jour, l'ambassade de France a sauté à Tripoli, elle n'a pas sauté toute seule ! Cela veut dire qu'il y a des groupes qui ne sont pas si loin.» A propos de l’évolution de la situation au Mali, où l’armée française est engagée depuis janvier 2013 aux côtés de l’armée malienne pour traquer des groupes islamistes occupant le nord du pays, Laurent Fabius révèle que les militaires français ont découvert, dans des caches, des documents qui établissent qu'une partie des groupes terroristes du Nigéria était «formée concrètement» dans le nord du Mali. Pour arriver à cette conclusion : «Il y a des réseaux terroristes, des réseaux narcoterroristes, souvent alimentés par la drogue, par des trafics d'armes, par des trafics d'êtres humains, et c'est le monde auquel nous avons à faire face.» Avant d’avouer qu’au Mali, «nous avons repoussé les terroristes, éliminé beaucoup d'entre eux, mais le phénomène terroriste n'est pas éradiqué partout et c'est la raison pour laquelle j'ai dit qu'il devait y avoir des échanges d'informations, le cas échéant, des équipements».


http://www.algeriepatriotique.com/article/terrorisme-fabius-salue-laide-de-lalgerie-la-france-et-la-tunisie

Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur


messages : 6233
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Jeu 16 Mai 2013 - 22:50

c est comme instaurer le visa en 94 , la reaction de la partie algerienne etait couru d avance Wink ( ont retient que c est l algerie qui a fermé)

pareille pour la demande d ouverture, ont demande l ouverture en sachant pertinement que l autre partie dira non et passera pour le bloqueur dans la region( d ailleur juste aprés une demande d ouverture il ya une sorti de ministre pour tacler l algerie, ... histoire d etre sur de la reponse Laughing )

pour sondage no comment, les marocains garde un tres mauvais souvenir de l epoque ou la frontiere etait ouverte , et tu trouvera toujour une anecdote a ce sujet ( comportements...)

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)


messages : 6940
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Jeu 16 Mai 2013 - 23:01

Citation :
L’ambassadeur des Etats-Unis : «L'AACC a déformé mes propos»
Article | 12. mai 2013 - 20:02



Henry S. Ensher. D. R.


Par le biais d’un communiqué parvenu à notre rédaction, l’ambassade des Etats-Unis à Alger a vivement contesté le contenu du long compte-rendu de la rencontre entre l’ambassadeur des Etats-Unis à Alger et le porte-parole de l’Association algérienne de la lutte contre la corruption (AACC). Un compte-rendu que ce dernier a adressé à la presse nationale, et qui a été largement diffusé hier et aujourd’hui. L’ambassade, qui présente ce communiqué comme une réponse à ce qui a été rapporté par les journaux, regrette que les journalistes n’aient pas pris la peine de vérifier le contenu qui leur a été fourni de manière unilatérale. «La vérification des faits est une caractéristique du journalisme professionnel et l’ambassade américaine est plus que disposée à répondre à ce genre de demandes», est-il précisé dans le même communiqué. Dans son long compte-rendu adressé hier à la presse, Djilali Hadjadj aurait mal rapporté certains propos et interrogations soulevées par l’ambassadeur. Parmi ces questions, celle relative à l’implication ou pas d’Amar Ghoul dans le scandale de l’autoroute Est-Ouest.

http://www.algeriepatriotique.com/article/l-ambassadeur-des-etats-unis-laacc-deforme-mes-propos

Citation :
L'Algérie appelle à une «action efficace» contre Israël
Article | 12. mai 2013 - 18:10


L'ambassadeur d'Algérie au Caire, représentant permanent auprès de la Ligue arabe, Nadir Larbaoui, a qualifié les pratiques israéliennes à Al-Qods de violation du droit international et humanitaire, appelant les pays arabes à prendre une position sérieuse et une action rapide et efficace pour mettre fin à ces agressions. M. Larbaoui, qui intervenait lors de la réunion urgente du conseil de la Ligue arabe au niveau des délégués permanents consacrée aux agressions israéliennes contre Al-Qods et Al-Aqsa, s'est interrogé sur le timing de ces pratiques abjectes juste après la visite de la délégation ministérielle arabe aux Etats-Unis visant la relance du processus de paix et le retour à la table des négociations sur la base des frontières du 4 juin 1967. La paix dans la région du Moyen-Orient ne saurait intervenir qu'à travers le recouvrement par le peuple palestinien de ses droits conformément aux décisions de la légalité internationale, a-t-il précisé. Il a souligné, à ce propos, la dernière agression sioniste odieuse contre la Syrie, appelant le Conseil de sécurité de l'ONU à assumer ses responsabilités et prendre les mesures nécessaires pour mettre fin à ces agressions. M. Larbaoui a fait observer que l'Algérie avait auparavant mis en garde contre cette situation et appelé toutes les parties à mettre un terme à cette détérioration. Dans son allocution, l'ambassadeur de Palestine au Caire, représentant permanent auprès de l'organisation panarabe, Barakat al-Ferra, a réitéré la condamnation de son pays des agressions israéliennes, précisant que les autorités d'occupation planifiaient la réglementation de la prière des juifs à l'esplanade de la mosquée d'Al-Aqsa qui ont brandi le drapeau sioniste sur le mur du Buraq. Il a appelé les pays arabes et musulmans à prendre des positions fermes pour contrecarrer le plan israélien qui vise la déstabilisation de la région tout entière. Le diplomate palestinien a, en outre, indiqué que ces agressions étaient la réponse israélienne qui intervient juste après la visite de la délégation arabe à Washington, soulignant que celle-ci rappelait la position affichée par Israël suite au discours du président américain Barack Obama au Caire. Barakat al-Ferra a appelé à une position arabo-musulmane pour amener Israël à cesser ses agressions contre Al-Qods et dénoncer l'inertie du Conseil de sécurité, préconisant la convocation des ambassadeurs européens au Caire pour souligner la responsabilité de l'Union européenne à l'égard de ces agressions. Par ailleurs, l'ambassadeur de Jordanie au Caire, délégué permanent auprès de la Ligue arabe, Bichr al-Khassaouna, a appelé à faire face à la judaïsation d'Al-Qods. Il a estimé nécessaire de confier la protection et la sauvegarde d'Al-Aqsa au waqf musulman.

http://www.algeriepatriotique.com/article/lalgerie-appelle-une-action-efficace-contre-israel

Citation :
Des responsables des services secrets britanniques à Alger
Article | 11. mai 2013 - 18:43


John Sawers, patron des services secrets britanniques. D. R.



Une forte délégation des services secrets britanniques MI6 est venue la semaine dernière en Algérie, a-t-on appris d’une source informée. Cette délégation, composée de hauts responsables au sein de cet immense Département, a rencontré plusieurs responsables au sein du Département de renseignement et de sécurité (DRS). Les discussions ont porté, d’après notre source, sur la lutte contre le terrorisme, la stabilisation régionale et la situation au Sahel, cinq mois après l’intervention militaire française. L’objectif de cette visite est d’intensifier les échanges en matière d’expérience et de renseignement entre les deux services. Les Britanniques s’inquiètent de plus en plus de l’instabilité au Sahel et de ses conséquences sur la sécurité régionale et internationale, en ce sens que cette instabilité pourrait être facilement exportée vers l’Europe, donc vers la Grande-Bretagne. D’où le renforcement de la coopération entre le DRS et son vis-à-vis britannique, le fameux MI6, vieux de plus d’un siècle. Il est à souligner que ce partenariat qui existe depuis plusieurs années s’est intensifié récemment, après l’attaque terroriste de Tiguentourine qui a ciblé des installations appartenant au géant pétrolier britannique BP. Une nouvelle page dans la coopération sécuritaire a été ouverte dans le sillage de la visite en janvier dernier du Premier ministre britannique David Cameron en Algérie. D’ailleurs, la présence de John Sawers, patron du Secret Intelligence Service (SIS), parmi la délégation accompagnant David Cameron, n’était pas fortuite. Ce n’est pas tous les jours que le patron des services secrets d’un pays accompagne son Premier ministre dans une visite officielle. Mais les Britanniques, dans un contexte géopolitique chaotique, comptent beaucoup sur l’Algérie pour œuvrer avec elle à maintenir la stabilité régionale et contrer la menace terroriste de plus en plus grandissante, notamment au Mali, en Libye et, plus récemment, en Tunisie.


http://www.algeriepatriotique.com/article/des-responsables-des-services-secrets-britanniques-alger
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)


messages : 6940
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Jeu 16 Mai 2013 - 23:11

PGM a écrit:


Annabi,

les reserves de change, alger en aura besoin pour couvrir ses importations pendant ce que j'appelle la période de "reconversion". Cet argent donc ne pourra s'investir aussi utilement qu'on le crois (les reserves actuelles couvrent 4 années d'importation).
la liberalisation ne sera donc pas un choix, mais une quasi obligation.

PGM

oui PGM je suis d'accord avec toi ...mais là je pense que tu parles des reserves à l'étranger ( surtout au niveau du trésor américain)....les réserve à l'interieur sont énormes et presque un secret d'état ...le baril du pétrole à été toujours calculé en dessous de la moyenne des marchés ( pour le budjet de 2013 le calcul a été fixé à 37 $ alors que la moyenne est autour de 90 $) ce qui a permet à engager et mettre en reserve des masses d'argent .....pour l'investissement dans l'économie une grande parie trouve son indication surtout pour le developpement des PME qui sont le moteur de toute économie ...par contre investir pour acheter la paix sociale ça c'est un autre débat
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)


messages : 6940
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Jeu 16 Mai 2013 - 23:37

Citation :
Partenariat public-privé : Alger à l’heure des expériences allemande, britannique et saoudienne
Article | 16. mai 2013 - 20:07



Le précédent symposium international organisé par MDI Business School. D. R.


La formule du partenariat public-privé (PPP) avec présentation des expériences de différents pays qui l’ont testée sera au centre du 12e symposium international qu’organise l’établissement MDI Business School le 26 mai prochain, à l’hôtel El-Aurassi d’Alger, avec le soutien du Forum des chefs d’entreprises (FCE). «Partenariat public-privé : bilan et perspective entre nécessité publique et expertise privée» est le thème choisi pour cette édition qui verra, notamment, des exposés sur les expériences allemande, britannique et saoudienne dans la mise en application de cette formule de gestion des entreprises. Pour les organisateurs, il s’agit d’une «controverse que tente de traiter» ce symposium par des réflexions croisées sur l’opportunité de ces outils de gestion à l’heure où manquent cruellement les moyens et les compétences publics de réalisation des grands ouvrages indispensables au développement et à la croissance. Il reviendra donc aux participants de bien cerner les caractéristiques du partenariat public-privé pour apporter ensuite, à la lumière des meilleures pratiques à l’international, des possibilités de réforme des outils et modèles existants dans des économies émergeantes ou en transition, comme l’Algérie. Les expériences de réalisation des commandes publiques qui ont échoué ou réussi sont particulièrement recherchées. MDI Business School se donne précisément pour objectif, à travers l’organisation de ce symposium international, d’analyser les choix judicieux à opérer à moyen et long termes en matière de PPP dans une perspective de développement durable de l’Etat, des collectivités territoriales et des entreprises privées en charge des commandes publiques.

http://www.algeriepatriotique.com/article/partenariat-public-prive-alger-l-heure-des-experiences-allemande-britannique-et-saoudienne

Citation :
Logements : 60 entreprises choisies pour la réalisation des grands ensembles intégrés


ALGER- Soixante (60) entreprises de différentes nationalités, dont sept algériennes, ont été choisies par le ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme pour la réalisation des grands ensembles intégrés dans le cadre du programme public de logements.


Le ministère a publié dans la presse nationale la Short-list des entreprises retenues suite à l’appel à présélection national et international restreint lancé février dernier.

Sur cette liste, le ministère a sélectionné 7 entreprises publiques et privées algériennes dont deux filiales d’entreprises égyptienne et turque en Algérie.

La Short-list contient également 20 entreprises chinoises, 10 turques, 6 espagnoles, 5 portugaises, 4 françaises et 2 autres entreprises italiennes.

La Belgique, le Brésil, l’Inde, la Jordanie, le Liban et la Roumanie sont aussi présents sur cette liste par une entreprise pour chacun.

Ces entreprises, de grande taille et de bonne réputation internationale dans leur majorité, prendront en charge l’étude et/ou la réalisation d’ensembles intégrés de 2.000 à 5.000 logements avec les équipements d’accompagnement (écoles, centres de santé, centres de police, infrastructures de sports et de loisirs, jardins...etc.) créant ainsi une rupture avec les cités "dortoirs" construites dans le passé.

Les projets de logements inférieurs à 2.000 unités seront attribués à des entreprises algériennes et étrangères de gré à gré ou aux joint-ventures (sociétés mixtes) nouvellement créées.

Plus de 200 multinationales de 13 nationalités avaient retiré le cahier des charges relatif à l’appel de présélection lancé par le ministère de l’Habitat.

L’Algérie compte réaliser plus de 800.000 logements en 2013 et 2014 en recourant aux entreprises étrangères pour faire face au déficit de moyens de réalisation nationaux dont la capacité ne dépassait pas 80.000 logements/an à la fin 2012.

www.aps.dz

Citation :
Le parlement algérien aux réunions de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN


ALGER - Une délégation parlementaire composée de membres du Conseil de la Nation et de l’Assemblée populaire nationale (APN), présidée par Mohamed El Oued, président de la commission de défense nationale du Conseil de la Nation participera, du 17 au 20 mai, à la quatrième session de l’assemblée parlementaire de l’OTAN au Luxembourg, indique jeudi un communiqué du Conseil de la Nation.

Les participants examineront et débattront plusieurs points, notamment "les crises aux portes de l’Europe : nouveau partenariat stratégique Nord-Sud pour la région du Sahel" et "Encouragement de la mutation démocratique dans la région MENA".

Les participants aborderont également la question des dépenses de défense et de sécurité, le concept de solidarité au sein de l’OTAN, le partenariat atlantique avec l’Asie centrale ainsi que la sixième génération d’avions de combat, a ajouté le communiqué.

Le parlement algérien, rappelle la même source, participe régulièrement aux réunions de l’assemblée parlementaire de l’OTAN en qualité de membre partenaire méditerranéen.

www.aps.dz

Citation :
En partenariat avec le turc Taypa : l’Algérie va se doter de huit usines de textile

La Société de gestion des participations-Industries manufacturières (SGP-IM) et le groupe turc Taypa ont signé, ce jeudi 16 mai à Alger, un protocole d’accord pour la réalisation de huit usines de textile dans la zone industrielle de Relizane.

La création de la société mixe interviendra à la fin juin, a indiqué le ministre de l’Industrie, de la Petite et Moyenne entreprises et de la Promotion de l’investissement, Cherif Rahmani, à l’issue de la cérémonie de signature.

Les initiateurs du projet n’ont pas donné d’échéance quant au lancement des travaux de réalisation, ni de date d’entrée en production de ces nouvelles usines. « On ne peut pas vous donner une date parce qu’on est encore en phase d’étude et d’analyse du sol », a expliqué M. Rahmani. Il s’agit, selon l’accord de partenariat, de trois usines de production de tissus de jeans, de tissus en popeline et gabardine et de filés, d’une unité de finissage central et une autre pour le tricotage. Les trois autres usines seront spécialisées dans la confection de pantalons, de chemises et la production de divers articles de bonneterie.

Selon le ministre, la réalisation de ces huit unités de production permettra la création de 10.000 emplois. Les travailleurs vont bénéficier de logements et d’un centre de loisirs et de sport qui seront construits à proximité du site de production, selon M. Rahmani.

Le président du conseil d’administration de la SGP-IM, Abdelhak Saïdani, a indiqué que les unités de tissage atteindront, au bout de cinq années, une capacité de production de 60 millions de mètres linéaires, alors que celles de la confection produiront 30 millions de jeans par an. 60% de cette production seront destinés au marché local et le reste pour l’exportation.

Le groupe turc Taypa compte actuellement cinq usines en Turquie et une en Egypte, a précisé son patron, Mesut Topra. Il a affirmé que de grandes marques internationales, telles Levis Strauss et Marks & Spencer, s’approvisionnent auprès de ses usines. En plus du textile, le groupe Taypa opère dans les secteurs de la construction et de l’hôtellerie, a ajouté l’homme d’affaires turc.


http://www.tsa-algerie.com/actualite/item/477-en-partenariat-avec-le-turc-taypa-l-algerie-va-se-doter-de-huit-usines-de-textile

Citation :
Le portugais Prébuild construira 20.000 logements en Algérie pour plus d’un milliard de dollars

Le groupe portugais du BTP, Prébuild, construira 20.000 logements en Algérie d’ici 2018 pour plus d’un milliard de dollars (800 millions d’euros), selon un communiqué publié sur son site internet.

« Le secteur de la construction est précisément le point de départ de l'entrée du groupe sur ce marché, qui va construire 20.000 logements d'ici 2018, en vertu d'un contrat signé pour un montant de plus de 800 millions d'euros », a précisé le groupe portugais, ajoutant qu’il mettra « en service une usine de panneaux préfabriqués en béton, avec une capacité de production annuelle de 360.000 m2 de panneaux ».

Le premier chantier de logements du nouveau programme AADL et LPP sera lancé dans quelques jours à Alger par un groupe portugais de construction, a indiqué, ce jeudi 16 mai, le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Abdelmadjid Tebboune, cité par l’agence officielle APS.

« Le groupe portugais Prébuild a procédé à l’ouverture des chantiers de logements à Ouled Fayet (Alger) avant de commencer effectivement la réalisation des projets prévus sur ce site d’ici 15 à 20 jours au plus tard », a précisé M. Tebboune en marge de son entretien avec le secrétaire d’Etat portugais chargé de l’Entrepreneuriat, la Compétitivité et l’Innovation, Franquelim Alves.

Les Portugais sont les premiers étrangers à démarrer un chantier de logements à Alger, où l’AADL et l’Entreprise nationale de promotion immobilière (Enpi) prévoient la réalisation de respectivement 60.000 logements en « location-vente » et 45.000 logements promotionnels publics (LPP) en 2013 et 2014.

« Les Portugais sont les premiers en Europe à répondre à notre appel pour conclure des partenariats dans le secteur de l’habitat et ils sont aussi les premiers à lancer leurs projets de logements sur le terrain », a souligné le ministre.

Quatre joint-ventures (sociétés mixtes) en partenariat avec des entreprises portugaises ont été créées ces derniers mois pour réaliser une partie importante du programme de logements, qui vise la réalisation de plus de 800.000 logements en 2013 et 2014.

En outre, cinq groupes portugais sont sur la short-list des grandes entreprises qui prendront en charge l’étude et la réalisation d’ensembles intégrés de 2.000 à 5.000 logements avec les équipements d’accompagnement (écoles, centres de santé, centres de police, infrastructures de sports et de loisirs, jardins, etc.).

Cette liste, publiée mercredi, contient 60 entreprises et groupements de différentes nationalités retenus par le ministère de l’Habitat suite à l’appel à présélection national et international restreint lancé en février dernier.

http://www.tsa-algerie.com/actualite/item/479-le-portugais-prebuild-construira-20-000-logements-en-algerie-pour-plus-d-un-milliard-de-dollars
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)


messages : 6940
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 17 Mai 2013 - 0:24

Evil or Very Mad Evil or Very Mad

Citation :
L’Algérie, l’un des pays les plus racistes au monde



Quels sont les pays les plus racistes de la planète? Et, a contrario, quels sont ceux où la population est la plus ouverte d’esprit ? C’est à cette question que tente de répondre une étude suédoise, publiée mardi 15 mai. Et l’Algérie compte parmi les mauvais élèves.

Seriez-vous gênés de vivre aux côtés d’une personne de race différente de la vôtre ? C’est en somme la question posée aux habitants de 80 pays sondés retenue par deux économistes suédois pour déterminer le niveau de racisme de ces populations

Après avoir rassemblé l’ensemble des données recueillies par le World Values Survey, un institut de mesure des opinions internationales, le quotidien américain The Washington Post a publié hier une carte dessinant les contours de la tolérance dans le monde. En bleu, les pays considérés comme les plus tolérants de la planète ; en rouge, ceux supposés être moins ouverts à la différence.

Les Algériens aussi racistes que les Français

Et, en rose pâle sur la carte, l’Algérie apparaît comme aussi peu tolérante que la France. En effet, avec un Français sur cinq ayant répondu ne pas apprécier résider près d’une personne de race différente, l’Hexagone se distingue comme l’un des pays le moins tolérants d’Europe.

Mais les champions mondiaux de l’intolérance sont la Jordanie, l’Inde, Hong Kong et le Bangladesh. Ainsi, 43,5% des Indiens, 51,4% des Jordaniens, 71,8% des Hong Kongais et 71,7% des Bangladais ont répondu ne pas supporter avoir pour voisin une personne étrangère à leur race.

Les Américains champions de la tolérance

A l’opposé, le continent américain, couvert de bleu, à l’exception du Venezuela et de la République Dominicaine, est un modèle de tolérance, d’après cette carte. Au Nord comme au Sud, moins de 5% de la population ont répondu ne pas être dérangé par une cohabitation avec des personnes de races différentes.

Aussi sérieuse qu’elle soit, on peut quand même douter de la pertinence de cette étude. Se limiter à un sondage pour démontrer le niveau de tolérance des Etats est une démarche pour le moins limitée du point de vue scientifique. Et qu’en est-il par ailleurs de ceux qui ont fait preuve de malhonnêteté, n’osant pas assumer publiquement leur racisme ?
http://www.algerie-focus.com/blog/2013/05/16/lalgerie-lun-des-pays-les-plus-racistes-au-monde/
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)


messages : 6940
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 17 Mai 2013 - 0:28

Citation :
Algérie : un numéro vert pour dénoncer les comportements irrespectueux des policiers



La DGSN a apparemment décidé de nettoyer devant sa porte. Les responsables de la Sûreté nationale auraient décidé de sévir contre les policiers qui ne respecteraient pas les citoyens dans les barrages routiers.

D’après le quotidien arabophone Echourouk, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a décidé d’envoyer, dès la semaine prochaine, des commissions d’inspection pour surveiller l’attitude des policiers dans les barrages routiers et autres lieux publics. Les inspecteurs de la police s’intéresseront notamment au degré d’application des consignes de la direction, de l’habillement et du comportement des agents de la police. Par ailleurs, il est désormais interdit aux policiers d’utiliser leurs téléphones portables lorsqu’ils sont en service.

La DGSN a mis également en place un numéro vert (115) à travers lequel des citoyens peuvent se plaindre d’un comportement jugé indélicat ou irrespectueux d’un policier pendant les contrôles effectués au cours des barrages routiers. Une autre circulaire, signée par Abdelghani Hamel, le premier responsable de la DGSN, enjoint également les policiers de cesser les harcèlements que subissent les femmes au volant de la part de certains policiers. Ce comportement est devenu de plus en plus inquiétant ces derniers temps.

http://www.algerie-focus.com/blog/2013/05/16/algerie-un-numero-vert-pour-denoncer-les-comportements-irrespectueux-des-policiers/
Revenir en haut Aller en bas
chapy
Adjudant-chef
Adjudant-chef


messages : 429
Inscrit le : 04/06/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 17 Mai 2013 - 0:30

encore un gros torchon ,
pour mettre l'Algérie a la une Laughing
un jour ils sont accueillant et le lendemain ils sont raciste scratch

_________________

ne demande pas ce que ton pays peut faire pour toi demande ce que tu peux faire pour ton pays
Revenir en haut Aller en bas
chapy
Adjudant-chef
Adjudant-chef


messages : 429
Inscrit le : 04/06/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 17 Mai 2013 - 0:34

annabi a écrit:
Citation :
Algérie : un numéro vert pour dénoncer les comportements irrespectueux des policiers



La DGSN a apparemment décidé de nettoyer devant sa porte. Les responsables de la Sûreté nationale auraient décidé de sévir contre les policiers qui ne respecteraient pas les citoyens dans les barrages routiers.

D’après le quotidien arabophone Echourouk, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a décidé d’envoyer, dès la semaine prochaine, des commissions d’inspection pour surveiller l’attitude des policiers dans les barrages routiers et autres lieux publics. Les inspecteurs de la police s’intéresseront notamment au degré d’application des consignes de la direction, de l’habillement et du comportement des agents de la police. Par ailleurs, il est désormais interdit aux policiers d’utiliser leurs téléphones portables lorsqu’ils sont en service.

La DGSN a mis également en place un numéro vert (115) à travers lequel des citoyens peuvent se plaindre d’un comportement jugé indélicat ou irrespectueux d’un policier pendant les contrôles effectués au cours des barrages routiers. Une autre circulaire, signée par Abdelghani Hamel, le premier responsable de la DGSN, enjoint également les policiers de cesser les harcèlements que subissent les femmes au volant de la part de certains policiers. Ce comportement est devenu de plus en plus inquiétant ces derniers temps.

http://www.algerie-focus.com/blog/2013/05/16/algerie-un-numero-vert-pour-denoncer-les-comportements-irrespectueux-des-policiers/
cite moi un seul pays qui on des forces de sécurité qui caresse des casseurs dans le sens du poil Laughing

_________________

ne demande pas ce que ton pays peut faire pour toi demande ce que tu peux faire pour ton pays
Revenir en haut Aller en bas
arsenik
General de Division
General de Division


messages : 4637
Inscrit le : 19/05/2012
Localisation : juste a coté
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 17 Mai 2013 - 0:39

annabi a écrit:
Evil or Very Mad Evil or Very Mad

Citation :
L’Algérie, l’un des pays les plus racistes au monde



Quels sont les pays les plus racistes de la planète? Et, a contrario, quels sont ceux où la population est la plus ouverte d’esprit ? C’est à cette question que tente de répondre une étude suédoise, publiée mardi 15 mai. Et l’Algérie compte parmi les mauvais élèves.

Seriez-vous gênés de vivre aux côtés d’une personne de race différente de la vôtre ? C’est en somme la question posée aux habitants de 80 pays sondés retenue par deux économistes suédois pour déterminer le niveau de racisme de ces populations

Après avoir rassemblé l’ensemble des données recueillies par le World Values Survey, un institut de mesure des opinions internationales, le quotidien américain The Washington Post a publié hier une carte dessinant les contours de la tolérance dans le monde. En bleu, les pays considérés comme les plus tolérants de la planète ; en rouge, ceux supposés être moins ouverts à la différence.

Les Algériens aussi racistes que les Français

Et, en rose pâle sur la carte, l’Algérie apparaît comme aussi peu tolérante que la France. En effet, avec un Français sur cinq ayant répondu ne pas apprécier résider près d’une personne de race différente, l’Hexagone se distingue comme l’un des pays le moins tolérants d’Europe.

Mais les champions mondiaux de l’intolérance sont la Jordanie, l’Inde, Hong Kong et le Bangladesh. Ainsi, 43,5% des Indiens, 51,4% des Jordaniens, 71,8% des Hong Kongais et 71,7% des Bangladais ont répondu ne pas supporter avoir pour voisin une personne étrangère à leur race.

Les Américains champions de la tolérance

A l’opposé, le continent américain, couvert de bleu, à l’exception du Venezuela et de la République Dominicaine, est un modèle de tolérance, d’après cette carte. Au Nord comme au Sud, moins de 5% de la population ont répondu ne pas être dérangé par une cohabitation avec des personnes de races différentes.

Aussi sérieuse qu’elle soit, on peut quand même douter de la pertinence de cette étude. Se limiter à un sondage pour démontrer le niveau de tolérance des Etats est une démarche pour le moins limitée du point de vue scientifique. Et qu’en est-il par ailleurs de ceux qui ont fait preuve de malhonnêteté, n’osant pas assumer publiquement leur racisme ?
http://www.algerie-focus.com/blog/2013/05/16/lalgerie-lun-des-pays-les-plus-racistes-au-monde/



les etats unis en bleu


va dire t'est arabe dans certain endroit et t'est pas sur de ressortir vivan il sont culoté cela quand meme

et on peu en rajouter d'autre beaucoup d'autre meme

cette carte est fausse
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)


messages : 6940
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 17 Mai 2013 - 0:44

arsenik a écrit:


les etats unis en bleu


va dire t'est arabe dans certain endroit et t'est pas sur de ressortir vivan il sont culoté cela quand meme

et on peu en rajouter d'autre beaucoup d'autre meme

cette carte est fausse

c'est un racisme de riposte par rapport au terrorisme
Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur


messages : 4887
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 17 Mai 2013 - 0:54

chapy a écrit:
cite moi un seul pays qui on des forces de sécurité qui caresse des casseurs dans le sens du poil Laughing
l'Algérie est un pays dont le régime est policier ce n'est un secret pour personne .... tout est concentré sur l'armée les services de sécurité les DRS etc la preuve : quand la jeunesse du sud manifeste pour du travaille on leur propose du travaille dans la police
quand les touaregs algériens se retournent contre l'Etat car ils ne voient pas des répercussions des richesses qu’Alger pompe de leurs terres on leur propose d’intégrer l'anp
en gros quand on fait intégrer ces manifestants a la police on en fait un moyen pour mater les prochaines manifestations un pays avec des réserves de changes non négligeables est aussi limité pour trouver des solutions a sa jeunesse perdue No
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)


messages : 6940
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 17 Mai 2013 - 1:16

l'algerie 3 ème pays arabe consommateur du hachich ...et le maroc 2 ème pays producteur au monde de cette plante magique...nous devrons faire du commerce ensemble ...désolé que les Mods me pardonnent je suis pour une utlisation de cette magie mais avec modération

Revenir en haut Aller en bas
atlasonline
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2009
Inscrit le : 23/05/2010
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 17 Mai 2013 - 2:24

annabi a écrit:
l'algerie 3 ème pays arabe consommateur du hachich ...et le maroc 2 ème pays producteur au monde de cette plante magique...nous devrons faire du commerce ensemble ...désolé que les Mods me pardonnent je suis pour une utlisation de cette magie mais avec modération


Ces chiffres induisent en erreur; par exemple, le revenu du Hashish estimé dans un rapport des Nations Unies à 13 milliards de dollars, concerne tous les revenus générées dans le cycle de commercialisation (du petit agriculteur marocain aux intermédiaires en finissant par les ventes en détailles au consommateurs) , le Maroc ne profite que d'une petite part enfin de compte.
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)


messages : 6940
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 17 Mai 2013 - 16:37

Citation :
Le ministre allemand des Affaires étrangères en visite de travail samedi en Algérie

ALGER - Le ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, effectuera, à partir de samedi, une visite de travail de deux jours en Algérie à l’invitation de son homologue algérien, Mourad Medelci.

Cette visite "illustre la volonté commune des deux pays d’intensifier leur dialogue politique et de promouvoir leur coopération bilatérale en explorant de nouvelles potentialités dans les secteurs allant de l’industrie aux nouvelles technologies en passant par ceux de l’énergie et des énergies renouvelables", a indiqué le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Amar Belani, dans une déclaration vendredi à l’APS.

Cette visite qui intervient après celle effectuée par M. Medelci à Berlin en mars dernier, constitue également une occasion de "poursuivre la concertation sur des questions régionales d’intérêt commun, notamment la situation prévalant au Sahel, les évolutions au niveau du Maghreb, le cours des transitions engagées dans certains pays de la région et le processus de paix au Proche-Orient", a souligné le porte-parole du MAE.

Au plan économique, la visite du ministre allemand sera une opportunité de "passer en revue l’état des relations bilatérales et d’étudier les voies et moyens à même de leur imprimer une dynamique qui soit à la mesure des potentialités que recèlent les économies des deux pays", a-t-il ajouté.

Il convient de rappeler à ce titre que la commission mixte algéro-allemande a tenu sa troisième session en mai 2013 à Berlin.

Cette commission, qui constitue un mécanisme d’impulsion et de soutien à la coopération bilatérale, a été mise en place à l’occasion de la visite du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, en décembre 2010 à Berlin, à l’invitation de la chancelière allemande, Mme Angela Merkel.


www.aps.dz
Revenir en haut Aller en bas
ready
Capitaine
Capitaine


messages : 938
Inscrit le : 21/07/2010
Localisation : loin !!
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 17 Mai 2013 - 16:47

atlasonline a écrit:
annabi a écrit:
l'algerie 3 ème pays arabe consommateur du hachich ...et le maroc 2 ème pays producteur au monde de cette plante magique...nous devrons faire du commerce ensemble ...désolé que les Mods me pardonnent je suis pour une utlisation de cette magie mais avec modération


Ces chiffres induisent en erreur; par exemple, le revenu du Hashish estimé dans un rapport des Nations Unies à 13 milliards de dollars, concerne tous les revenus générées dans le cycle de commercialisation (du petit agriculteur marocain aux intermédiaires en finissant par les ventes en détailles au consommateurs) , le Maroc ne profite que d'une petite part enfin de compte.

C'est juste, mais c'est uniquement parce que cette production est illégale.

Les revenus de cette production pouraient être maximisés et mieux réparti si elle été légale
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)


messages : 6940
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 17 Mai 2013 - 17:00

ready a écrit:
atlasonline a écrit:
annabi a écrit:
l'algerie 3 ème pays arabe consommateur du hachich ...et le maroc 2 ème pays producteur au monde de cette plante magique...nous devrons faire du commerce ensemble ...désolé que les Mods me pardonnent je suis pour une utlisation de cette magie mais avec modération


Ces chiffres induisent en erreur; par exemple, le revenu du Hashish estimé dans un rapport des Nations Unies à 13 milliards de dollars, concerne tous les revenus générées dans le cycle de commercialisation (du petit agriculteur marocain aux intermédiaires en finissant par les ventes en détailles au consommateurs) , le Maroc ne profite que d'une petite part enfin de compte.

C'est juste, mais c'est uniquement parce que cette production est illégale.

Les revenus de cette production pouraient être maximisés et mieux réparti si elle été légale

oui ça me parrait juste aussi ..de "l'agriculteur" si on peut l'appeler comme ça.. aux intermédiaires locaux ..12 à 13 Millards de $ est un chiffre correct ...le plus étonnant c'est le 3 ème commerce mondial après l'armement et médicaments .. affraid ...finalement le maroc n'a pas de pétrole mais un produit parmi les plus vendus dans le monde chacun son pétrole Wink
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)


messages : 6940
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 17 Mai 2013 - 17:06

Citation :
Vers une révolution dans le secteur de l’Habitat ?

Le secteur de l’habitat serait-il à la veille d’une révolution ? On pourrait en tous cas le croire si on en juge par les déclarations récentes des responsables de ce secteur. Au cours des dernières mois, ils n’ont eu pas de mots assez forts et semblent rivaliser de superlatifs pour décrire la nouvelle politique mise en œuvre par le gouvernement dans ce domaine.

On a franchi un nouveau cap la semaine dernière lorsque le ministre de l’habitat et le DG du CPA ont annoncé en chœur « La plus grosse opération de financement par concours bancaire dans l’histoire de l’Algérie.» Le Crédit populaire d’Algérie (CPA) venait de signer une convention de financement pour lancer le chantier de logements promotionnels publics. Objectif : construire plus de 150 000 logements. Des habitations réservées généralement à la classe moyenne, dont le revenu mensuel ne lui permet pas de bénéficier ni du logement social, ni du logement AADL. Une convention qui complète un accord conclu fin avril, qui prévoit la réalisation de 100 000 logements publics de type location-vente sur les 150 000 logements que l’Agence nationale de l’amélioration et du développement du logement compte fournir d’ici les deux prochaines années. Au total, 1 200 milliards de dinars (soit 15 milliards de dollars) sont versés par l’ensemble des banques publiques algériennes pour mener à bien ce projet immobilier.

Il s’agit de « la plus grosse opération de financement par le concours bancaire dans l’histoire de l’Algérie et l’une des plus importantes opérations au niveau mondial », a annoncé triomphalement Mohamed Djellab, le PDG de CPA. Un enthousiasme partagé par le ministre de l’Habitat et de l’urbanisme, Abdelmadjid Tebboune, pour qui « L’Algérie vient, grâce à ces conventions, de franchir une étape extrêmement importante dans la reconversion de l’économie nationale grâce à la nouvelle stratégie du secteur de l’habitat qui vise à alléger les charges sur le Trésor en impliquant les banques publiques dans la réalisation de ses projets. »

Contrairement à ce que semble indiquer le flot ininterrompu de déclarations des responsables du secteur depuis le mois de septembre dernier, il ne faut malheureusement pas s’attendre à des bouleversements au cours des prochains mois voire des prochaines années. Pour la plupart des spécialistes du secteur qui tentent de décrypter les messages envoyés et les décisions prises dans le secteur de l’habitat depuis la formation du gouvernement Sellal, les résultats risquent fort de ne pas être à la hauteur des ambitions affichées.

Qui va payer pour le logement ?

On peut, pour tenter de clarifier les idées, identifier une série d’enjeux dans la politique annoncée au cours des derniers mois. Le premier intéresse, pour l’instant, surtout les économistes. Il s’agit en gros de savoir qui va payer la politique du logement ? Au cours des dernières décennies, c’était surtout le rôle du Trésor public. En 2011 et en 2012 par exemple le Trésor a déboursé chaque année environ 300 milliards de dinars (4 milliards de dollars ) pour financer à travers le budget de l’Etat à la fois la construction de logements sociaux, les aides apportées aux différents segments d’offre dans le logement social participatif et la location vente ainsi que les aides frontales à l’auto-construction. Comparé à ce montant, les financements octroyés aux particuliers par les banques commerciales sous forme de crédits immobiliers, même s’ils ont été en augmentation très sensible dans la période récente, ont seulement franchi pour la première fois la barre du milliard de dollars à fin 2012.

C’est ce modèle de financement que le gouvernement tente de réformer . Demander aux banques publiques de payer à la place de l’Etat, qui est également propriétaire unique des banques publiques, risque fort de se révéler un simple tours de passe- passe comptable au lieu de la révolution annoncée. Dans ce domaine, les spécialistes en sont convaincus, seule la poursuite de l’effort entamé au cours des dernières années par les banques commerciales en matière de développement du crédit immobilier est susceptible de modifier structurellement le financement du logement dans notre pays. En attendant il continuera encore, pour beaucoup d’années sans doute, d’avoir la particularité, quasiment unique au monde, de reposer essentiellement sur l’appel aux ressources de l’Etat.

Vers une augmentation sensible de l’offre ?

Le deuxième enjeu essentiel de la politique du logement au cours des prochaines années est plus proche des préoccupations urgentes d’une grande partie de la population. Il concerne la quantité de logements mise sur le « marché ». Dans ce domaine , on n’a pas produit au cours des 2 derniers plans de développement les millions de logements annoncés. Le point de départ de la nouvelle démarche du gouvernement dans ce domaine est un constat d’échec qui a d’ailleurs valu sa place à l’ancien ministre de l’habitat M. Nouredine Moussa. Le nouvel exécutif a dressé un bilan sans concession des réalisations du secteur au cours des 2 derniers quinquennats. Entre les restes à réaliser et les nouveaux programmes, c’est le chiffre astronomique de 2,5 millions de logements à réaliser qui sont inscrits au titre du plan 2010-2014. Sur ce total, on enregistrait globalement à la fin de l’été 2012, un peu plus de 450 000 logements réalisés (mais pas forcement livrés), environ 750 000 logements en cours de réalisation avec des taux d’avancement très variables et en général assez faibles et surtout près de 1,3 million de logements non lancés. Circonstance aggravante, les logements réalisés sont dans une proportion supérieure à 40% des logements ruraux réalisés en auto-construction grâce à l’aide frontale de la CNL qui a été portée en 2010 à 700 000 dinars. Un bilan décevant qui a fait dire ouvertement au nouveau ministre de l’habitat que les capacités nationales annuelles de production de logements ( comprendre en milieu urbain) ne dépasse pas 100 000 unités.

C’est ce qui explique l’option la plus vigoureuse adoptée jusqu’ici par le nouvel exécutif. Le recours massif au partenariat international aurait pu, en d’autres temps, soulever un tollé. Le gouvernement le justifie par la nécessité de sauver le bilan du quinquennat en livrant au total un peu plus d’1 million de logements à fin 2014 tout en lançant la totalité des programmes en attente. Les contacts se sont multipliés depuis la fin de l’été 2012. Ils ont abouti en un temps record à la signature de protocoles d’accords et à la création de très nombreuses sociétés mixtes avec des partenaires italiens, espagnols et portugais notamment. Le principal effet attendu de ce changement de cap radical est une augmentation sensible de l’offre ainsi qu’une modernisation accélérée de l’outil de réalisation national avec à la clé une réduction des délais ainsi que l’amélioration de la qualité des logements. On jugera sur pièce les effets de cette nouvelle politique qui risque de se révéler très onéreuse financièrement et dont les premiers résultats significatifs ne seront pas connus avant au moins une année.

Des logements pour les classes moyennes ?

Un dernier aspect de la nouvelle démarche du gouvernement s’inscrit dans une stratégie de diversification de l’offre de logements au profit des classes moyennes nationales. La formule est attribuée à Abdellatif Benachenhou : « En Algérie pour avoir un logement, il faut être soit très riche soit très pauvre.» L’ancien ministre des finances résume ainsi un système de financement du logement basé sur le recours massif aux ressources de l’Etat et qui s’est traduit par une offre de logement dominée depuis des décennies par les diverses variantes du logement social locatif ou « participatif ». Les classes moyennes étant les grandes oubliées d’un dispositif fondé sur la « distribution » administrative de l’offre disponible.

Le gouvernement Sellal semble s’inspirer largement de ce constat à travers d’une part la relance du programme AADL, bloqué et finalement abandonné par le gouvernement Ouyahia puis désormais renforcé et qui affiche déjà un programme de plus de 150 000 unités. La formule ne s’éloigne cependant du « logement social participatif » et de ses limites bien connues que par la qualité présumée de la construction et des charges élevées destinées à assurer l’entretien et la maintenance du parc.

Un autre volet de cette démarche est plus neuf. Il a déjà conduit à la naissance en juin 2009 de l’ENPI, une structure publique chargée d’absorber les 17 anciens EPLF et de promouvoir le logement de type promotionnel « destiné aux catégories de personnes qui ne répondent pas aux critères d’éligibilité pour le logement social ou autres formes d’aide ». Une démarche suivie par l’annonce toute récente de la création de la nouvelle catégorie des logements promotionnels publics (LPP) dont les bénéficiaires seront les ménages dont le revenu mensuel est compris entre 6 et 12 fois le SMIC. Une clientèle potentielle dont les effectifs se sont renforcés à la faveur des récentes augmentations de salaires de beaucoup de professions (médecins , enseignants du supérieur , cadres de l’administration et des entreprises des secteurs publics et privés) que le gouvernement tente d’intégrer dans une nouvelle stratégie sociale en cours d’élaboration et dont de nombreux aspects ne sont pas encore clarifiés.

http://www.algerie-focus.com/blog/2013/05/16/vers-une-revolution-dans-le-secteur-de-lhabitat-par-hassan-haddouche/
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)


messages : 6940
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 17 Mai 2013 - 17:10

Lakhdar Brahimi au pouvoir algérien : "Ça suffit ! Il faut céder la place"

Revenir en haut Aller en bas
Mezghena
Adjudant-chef
Adjudant-chef


messages : 407
Inscrit le : 30/12/2011
Nationalité : Algerie

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 17 Mai 2013 - 17:22

Citation :
La production des hydrocarbures connaîtra une hausse en 2013 en Algérie (ministre)

Le ministre de l’Energie et des Mines, M. Youcef Yousfi, a affirmé, jeudi à Tissemsilt, que la production des hydrocarbures connaîtra une hausse en 2013 en Algérie.

Lors d'un point de presse en marge d’une visite d’inspection dans la wilaya, le ministre a souligné que la production des hydrocarbures en Algérie est "bonne" et ne connaîtra aucune baisse en 2013, mais bien au contraire une hausse par rapport à l’année dernière, à la faveur de l’entrée en exploitation de plusieurs puits de pétrole et de gaz découverts ces dernières années. M. Yousfi a ajouté que le ministère de l’Energie et des Mines a enregistré, l’an dernier, la découverte de 31 gisements de pétrole et de gaz qui entreront en phase de production dans les deux ou trois années prochaines.

Le ministre de l’Energie et des Mines a également souligné que l’Algérie dispose de puits de pétrole et de gaz en exercice depuis plus de 50 ans et qu'il est "normal que leur production soit en baisse", ajoutant que de nouveaux gisements découverts l’an dernier contribueront à accroître la production d’hydrocarbures cette année.

M. Yousfi a, d'autre part, fait remarquer que beaucoup de pays européens sont confrontées actuellement à une crise financière et économique, ce qui peut conduire à une baisse des prix des hydrocarbures, soulignant qu'il faut être prudent en assurant une couverture énergétique à long terme.

Le ministre a indiqué, en outre, que son département ministériel a pris des mesures pour renforcer le forage à travers tout le pays, afin de pouvoir augmenter la production du pétrole et du gaz dans les prochaines années.
S’agissant de la nouvelle loi sur les hydrocarbures, le ministre a déclaré que le groupe Sonatrach donnera plus de clarifications aux compagnies mondiales concernant cette procédure, surtout concernant les conditions de partenariat.

M. Yousfi s'est dit, dans ce sens, satisfait des relations avec les partenaires.
Au sujet de prétendu retrait de la compagnie "British Petrolum" (BP) d'Algérie, le ministre a démenti cette information, affirmant "nous sommes en contact permanent avec toutes les compagnies".
http://www.letempsdz.com/content/view/93664/1/
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 18 Mai 2013 - 9:13

si BP reste c´est qu´enfin alger a accepté la presence d´agences de securité etrangeres sur son sol pour les proteger (MI6),leur venue l´indique.
le chantage fonctionne bien Rolling Eyes

_________________
Revenir en haut Aller en bas
chapy
Adjudant-chef
Adjudant-chef


messages : 429
Inscrit le : 04/06/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 18 Mai 2013 - 12:50

Bouteflika : c’est grave !

Citation :

Une information donnée hier par le site de l’hebdomadaire français Le Point laisserait apparaître que l’état de santé de Bouteflika,
76 ans, se dégrade. Sans les citer, le point.fr soutient, de sources médicales, que certaines fonctions vitales du Président seraient altérées et qu’il n’aurait pas été admis à l’hôpital parisien pour un «AVC mineur».


Les nouvelles en provenance du Val-de-Grâce à propos de la santé de Abdelaziz Bouteflika semblent peu rassurantes. Elles sont plutôt alarmantes. Son état de santé se serait dégradé. Des sources médicales ont affirmé au site du magazine français LePoint.fr que «certaines de ses fonctions vitales sont très atteintes». En citant un haut fonctionnaire, le site internet du magazine français ajoute que le chef de l’Etat était «arrivé à Paris très mal en point». Et de conclure sa dépêche par une interrogation : «Abdelaziz Bouteflika doit quitter Paris ces prochains jours. Dans quel état ?» Ces informations contredisent la version officielle selon laquelle Bouteflika aurait été admis à l’hôpital militaire parisien pour un «accident ischémique transitoire (AIT) sans gravité et sans séquelles irréversibles».

Transféré en urgence à Paris, Abdelaziz Bouteflika boucle aujourd’hui sa troisième semaine d’hospitalisation, alors que son médecin personnel, le professeur Rachid Bougherbal, avait assuré que son «patient» allait rentrer «dans quelques jours... au plus tard dans sept jours». La maladie de Bouteflika serait-elle donc beaucoup plus grave que ce que l’on veut bien nous faire croire officiellement ? Impénétrable mystère.

Le black-out total est de rigueur. Le secret sur la maladie du chef de l’Etat, qui n’est surtout pas une affaire privée, mais concerne foncièrement les citoyens, est jalousement gardé. Tout comme les affaires de la République gérées selon la loi de l’omerta, la vérité sur maladie du Président est gérée dans une opacité qui suscite des inquiétudes plus qu’elle ne rassure. Un verrouillage qui n’est pas sans altérer le fonctionnement de l’Etat.

Depuis son hospitalisation le 27 avril dernier, des acteurs de la scène politique nationale, des médias et des citoyens, via les réseaux sociaux, ne cessent de réclamer la transparence dans la gestion de la maladie du Président. D’autres observateurs s’interrogent carrément sur la véracité du diagnostic donné et les complications qui auraient pu survenir après son transfert au Val-de-Grâce. Et si les informations données, hier, par le site Le Point.fr s’avèrent exactes, elles remettent donc en cause le «bilan» de santé de Bouteflika communiqué par la présidence de la République, le 7 mai dernier, selon lequel la santé du chef de l’Etat «s’est nettement améliorée».

Il faut dire que la communication officielle distillée à dose homéopathique sur la vraie maladie du Président et l’évolution de son état de santé a été calamiteuse. Une gestion qui a donné lieu à des spéculations contradictoires et surtout aux rumeurs les plus folles. Est-il toujours au Val-de-Grâce ? Peut-il encore gouverner ? Ira-t-il au bout de son mandat présidentiel ? Qui gère les affaires courantes à la présidence de la République ? A toutes ces questions somme toute légitimes, aucune autorité politique ne daigne apporter de clarifications. A défaut d’un bulletin de santé quotidien pourtant expressément exigé par de nombreux Algériens, la communication sur l’état de santé du Président est approximativement «assurée» par des responsables peu habilités à le faire. Le dernier en date est Kamel Rezzag-Bara, qui a déclaré : «A ma connaissance, il va bien, il reviendra très bientôt parmi nous en bonne forme…»

Avant lui, c’était le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, en déplacement dans la wilaya de Laghouat au début de la semaine dernière, qui avait affirmé que «le Président suivait quotidiennement tous les dossiers». S’il était réellement en mesure de suivre les dossiers, pourquoi aucune image du Président n’est-elle montrée aux Algériens comme preuve tangible de «la nette amélioration» de sa santé ?
En somme, la «stratégie» des autorités politiques dans la gestion du cas Bouteflika n’obéit à aucune logique, si ce n’est celle de gagner du temps. Mais à quel dessein ? Le malaise dont a été victime le locataire d’El Mouradia est intervenu dans un contexte politique particulier : la préparation de la révision de la Constitution, prélude à l’élection présidentielle d’avril 2014. Elle aurait pris de court les décideurs. Son hospitalisation, suivie d’une période de convalescence, modifie complètement le calendrier politique et elle a surtout chamboulé les cartes. D’où l’attitude prudente que l’on peut observer chez de nombreux acteurs politiques.

Le chef de l’Etat, âgé de 76 ans, qui est revenu au pouvoir en 1999, a connu de graves ennuis de santé depuis 2005. Reconduit à la tête de l’Exécutif, Bouteflika, en raison d’une santé «défaillante», s’est imposé un rythme de travail visiblement tempéré.
Ses apparitions publiques se faisaient de plus en plus rares depuis plusieurs mois. Sa dernière sortie politique remonte à plus d’une année, à Sétif, où il avait avoué que sa génération était «finissante»…
http://www.elwatan.com//une/bouteflika-c-est-grave-18-05-2013-214131_108.php

_________________

ne demande pas ce que ton pays peut faire pour toi demande ce que tu peux faire pour ton pays
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 18 Mai 2013 - 12:54

Sa reste des rumeurs, pourquoi ne pas faire confiance aux déclarations officielles?
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)


messages : 6940
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 18 Mai 2013 - 12:59

Baybars a écrit:
Sa reste des rumeurs, pourquoi ne pas faire confiance aux déclarations officielles?

peut-être que des rumeurs...mais les déclarations officielles nous ont habituées à ne pas être trop bavards ....l'épisode du feu boumediene bis
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)


messages : 6940
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 18 Mai 2013 - 13:04

Yakuza a écrit:
si BP reste c´est qu´enfin alger a accepté la presence d´agences de securité etrangeres sur son sol pour les proteger (MI6),leur venue l´indique.
le chantage fonctionne bien Rolling Eyes

yak c'est un faux prétexte de leur part ...ils ont un probleme plus avec l'histoire de taxes et la fameuse loi de 51/49 %...ils veulent tout et nous laisser que des miettes Evil or Very Mad ...bon débarras...un occidental perdu un chinois gagné Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Aujourd'hui à 3:59

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités Algeriennes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 23 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les actualités de la Marine Française
» Mer et marine, toute l'actualité marine.
» Actualité des Années 60
» Magazine de l'actualité poilitique européenne
» actualité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: