Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 La réforme du secteur de l'éducation et l'enseignement supérieur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Fremo
Administrateur
Administrateur


messages : 21542
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: ...   Jeu 12 Sep 2013 - 13:11

L'enseignement des matières scientifiques en français ne concernera qu'une 10aines de lycées cet année
Medias24 a écrit:
Les nouveautés de la rentrée scolaire 2013-2014

La rentrée scolaire 2013-2014 est marquée cette année par des nouveautés ayant trait au domaine pédagogique, aux technologies de l'information et de la communication et à la gouvernance du système éducatif.

Les principales nouveautés au niveau pédagogique de cette rentrée qui concerne plus de 6.775.000 élèves dans les différents établissements d'enseignement public et privé, portent sur l'édition de nouveaux manuels compte tenu des améliorations apportées aux programmes des sciences physiques et des sciences (des trois niveaux du cycle secondaire collégial), de la vie et de la terre (de la 3ème année du cycle secondaire collégial).

Le ministère de l'éducation nationale a également introduit cette année les signes de vocalisation dans tous les manuels du primaire des disciplines enseignées en langue arabe, la traduction de la terminologie de l'arabe au français dans tous les manuels de mathématiques et des sciences du cycle secondaire collégial, lit-on dans un document du ministère remis à la presse à l'occasion du lancement officiel de la rentrée scolaire.

Outre la validation en cours des manuels des sciences légiférées des deux premières années du cycle secondaire collégial de l'enseignement originel, le ministère note que ces manuels seront mis à la disposition des collèges qui abritent ce type d'enseignement à partir du mois de novembre prochain.

Deux manuels concernent le Coran et son exégèse, deux autres concernent la jurisprudence islamique et deux relatifs au Hadith et la Sira, est-il indiqué.

L'instauration d'une politique nationale en matière d'évaluation des apprentissages et des établissements scolaires et la finalisation du projet de révision du système des examens professionnels, figurent également parmi les nouveautés de cette rentrée scolaire.

Pour ce qui est de l'intégration des technologies de l'information et de la communication, le ministère annonce l'équipement de 7550 écoles primaires avec une seconde valise multimédia (VMM) et connexion à Internet, l'équipement de 1500 collèges et lycées en salles multimédia (SMM) et valise multimédia (MW) connectés à Internet, le lancement des formations à distance (e-Learning) au profit des enseignants et certification, la production de ressources numériques pour compléter le contenu numérique (français primaire, histoire géographie et éducation islamique) et la diffusion de 230 000 kits TICE (supports d'information et DVD de tous les contenus numériques des 3 cycles, modules de formation et guides TICE).

L'autre nouveauté au titre de la rentrée 2013-2014 concerne la gouvernance du système éducatif à travers la généralisation progressive du système de gestion scolaire «Masar», l'organisation des examens d'entrée/sortie aux CRMEF à l'aide un portail dédié à cet effet, la mise en place de la nouvelle version du système de suivi de la rentrée scolaire «Mowakaba» qui sera déployé cette année au niveau des établissements scolaires et l'exploitation de la nouvelle version du service «Insat» dédié à la réception des réclamations des citoyens via un numéro vert.

Il est également prévu l'accompagnement de l'administration pédagogique dans l'exploitation des applications informatiques créées par la mise en place d'un «Help desk», l'ouverture d'un site de l'enseignement privé permettant le suivi des heures supplémentaires exercées par les enseignants et la mise en place d'un site et de services destinés à la gestion du système d'inspection.

A rappeler que le nombre des élèves inscrits au cycle primaire a atteint au titre de cette rentrée 4.053.782, dont 1.071.962 en milieu rural. Le nombre d'élèves inscrits au secondaire collégial s'est établi, quant à lui, à 1.670.657 (491.101 en milieu rural), alors que le nombre de ceux inscrits au secondaire qualifiant a atteint 1.051.167 élèves, dont 129.152 issus du milieu rural.

Pour mettre l'offre pédagogique en phase avec la croissance des effectifs des élèves, il a été procédé à la construction de 193 établissements, portant ainsi à 10.390 le nombre total des établissements scolaires (7.560 écoles, 1.809 collèges et 1021 lycées qualifiants). En outre, 652 internats, dont 35 nouveaux, et 158.958 salles de cours dont 3245 nouvellement créées, sont mis à la disposition des élèves.

L'encadrement pédagogique des élèves sera assuré par 226.964 cadres, dont 125.674 cadres exerçant au primaire (87 spécialisés dans l'enseignement de la langue amazighe - première promotion), 56.416 au secondaire collégial et 44.874 au secondaire qualifiant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
thewa3r
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2275
Inscrit le : 21/04/2011
Localisation : la voie lactée
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La réforme du secteur de l'éducation et l'enseignement supérieur   Jeu 12 Sep 2013 - 13:32

Fremo a écrit:


Le ministère de l'éducation nationale a également introduit cette année les signes de vocalisation dans tous les manuels du primaire des disciplines enseignées en langue arabe, la traduction de la terminologie de l'arabe au français dans tous les manuels de mathématiques et des sciences du cycle secondaire collégial, lit-on dans un document du ministère remis à la presse à l'occasion du lancement officiel de la rentrée scolaire.

Est ce vraiment une nouveauté ? je me rappelle que ca existait déjà à mon époque , et puis ca dépend surtout du choix de l'enseignant s'il met l'accent sur ça ou s'il passe son chemin, s'il compte évaluer ses élèves au niveau de la traduction ou s'il préfère éviter de réveiller chez eux leur bonne vieille répugnance pour le français . Le manuel bon nombre d'enseignants s'en passe sans hésitation en puisant dans d'autres sources. D'ailleurs pas mal d'inspecteurs les encouragent à ne pas en être l'esclave . il faut juste garder les grandes lignes de la leçon , le reste n'est que détails .
Revenir en haut Aller en bas
yassine1985
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2948
Inscrit le : 11/11/2010
Localisation : Marrakech
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La réforme du secteur de l'éducation et l'enseignement supérieur   Lun 16 Sep 2013 - 8:48

Le gouvernement à dementi cette nouvelle (radio) ... ce qui a marché dans le passé ne fera pas de même aujourdh'ui.

Perso j'éspére que c'est juste un buzz de média cette histoire de francais.

_________________
."قال الرسول صلى الله عليه وسلم : "أيما امرأة استعطرت فمرّت بقوم ليجدوا ريحها فهي زانية
Revenir en haut Aller en bas
marques
Colonel
Colonel


messages : 1909
Inscrit le : 05/11/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La réforme du secteur de l'éducation et l'enseignement supérieur   Lun 16 Sep 2013 - 9:49

si le Français est à l'agonie, l'Arabe quant à lui est dans les trous de profondeur ..

cette histoire de "français" ou "pas français" n'a aucune importance,  

quand tu n'as rien dans la tête et ce dans n'importe quelle langue, tu n'as rien dans la tête ..

et ce n'est pas la langue (français ou anglais, ou allemand ou chinois etc...) qui va te rendre intelligent , mais c'est tout l'environnement sociétal, parental et éducatif qui accompagne un enfant de sa naissance aux bancs de l'école..

nous (parents, éducateurs, enseignants etc..), on fabrique des "analphabètes" dés la naissance .., par exemple chez nous, la lecture est mal considérée et peu d'enfants voient leurs parents lire ..Le lecture (base de tout enseignement) est souvent associée à une contrainte scolaire

ps : un petit rappel sur les statistiques et comparatifs mondiaux :

le classement mondial des pays par leur taux d'alphabétisation ne veut rien dire, 99% des pays du tiers monde trafiquent ce taux ; en plus que veut dire le taux d’alphabétisation de 74% en Ouganda avec des classes -boites de sardines qui vont jusqu'à 260 élèves ?!! qu'apprend le petit ougandais dans ce genre de classe ?

C'est comme les statistiques mondiales sur l’accès à l'eau potable : beaucoup de pays considèrent qu'il suffit qu'on branche un robinet dans une maison pour qu'on dise qu'elle accède à l'eau potable et ce même si le robinet ne verrait jamais d'eau !!!

C'est la qualité qui doit primer et non la quantité ..
Revenir en haut Aller en bas
yassine1985
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2948
Inscrit le : 11/11/2010
Localisation : Marrakech
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La réforme du secteur de l'éducation et l'enseignement supérieur   Lun 16 Sep 2013 - 14:37

Sauf que le Français n'est pas notre ! donc si changement est là autant importer meilleur !

Et nos bibliothèques en langue arabe sont aussi rare que nos traducteurs, et lors d'un catch-up la traduction est primordiale

_________________
."قال الرسول صلى الله عليه وسلم : "أيما امرأة استعطرت فمرّت بقوم ليجدوا ريحها فهي زانية
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La réforme du secteur de l'éducation et l'enseignement supérieur   Lun 16 Sep 2013 - 19:27

Citation :
Sauf que le Français n'est pas notre
l´arabe non plus,je me sens plus a l´aise avec le francais ou allemand que l´arabe

_________________
Revenir en haut Aller en bas
juba2
General de Division
General de Division


messages : 6778
Inscrit le : 02/04/2008
Localisation : USA
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: La réforme du secteur de l'éducation et l'enseignement supérieur   Lun 16 Sep 2013 - 19:54

la langue national marocaine et dont chaque bebe et enfant a sa naissance apprend de sa mere c'est la Darija notre culture ( la langue Darija devrait etre la langue national).Quand l'enfant rentre a l'ecole il est oblige d'apprendre une autre qui est l'arabe classique etc.etc. Il faut jma3a ou twi et mettre la Darija comme langue national avec ecriture latine comme cela il n'y aura pas de difficulte d'apprendre les langues etrangeres.Je sais l'arabe sera une langue obligatoire pour lire le Koran.
Revenir en haut Aller en bas
Fox-One
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3172
Inscrit le : 20/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: La réforme du secteur de l'éducation et l'enseignement supérieur   Dim 22 Sep 2013 - 22:34

lemag a écrit:
Maroc: ouverture en 2014 d'une école d'ingénieurs euro-méditerranéenne


Rabat - Un projet inédit d'école publique d'ingénieurs destinée à des étudiants des deux rives de la Méditerranée ouvrira ses portes en 2014 à Fès, à la faveur d'un partenariat franco-marocain, a-t-on indiqué vendredi en marge d'une réunion interministérielle du groupe 5+5 à Rabat.

Cet établissement, situé sur un campus universitaire de Fès (centre), sera "le premier établissement public euro-méditerranéen d'enseignement supérieur et de recherche dédié à l'ingénierie et à l'architecture", a déclaré la ministre française de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Geneviève Fioraso, dans un entretien au quotidien Le Matin de vendredi.

"L'Insa (Institut national des sciences appliquées, public) va se joindre à ce projet pilote. (...) Le but est d'avoir des programmes, des habilitations reconnus dans les deux pays", a précisé à l'AFP Mme Fioraso.

La création d'autres établissements d'enseignement supérieur au Maroc, en partenariat avec de grandes écoles (comme Ponts et Chaussées) et des universités françaises, est également prévue.

Le nouvel institut de Fès, dont le financement public-privé est assuré par la France et le Maroc, ouvrira à la rentrée 2014 et s'adressera "à l'ensemble des étudiants de l'Afrique subsaharienne et des pays du Maghreb", a ajouté la ministre française.

Mais elle a aussi affiché sa volonté de faire venir des étudiants français à Fès. "Il faut que nos échanges d'étudiants soient renforcés", a-t-elle noté.

Plus de 32.000 Marocains étudient actuellement en France, ce qui constitue le premier contingent d'étudiants étrangers dans ce pays.

Interrogé par l'AFP, son homologue marocain, Lahcen Daoudi, a pour sa part estimé que le Maroc, "vu sa tradition scientifique, sa stabilité", pouvait "jouer un rôle de hub scientifique régional".

"Des projets ont déjà été lancés avec la France et d'autres pays (...). Avec l'Europe, nous pouvons aller ensemble à la conquête de l'Afrique", a-t-il avancé.

Le groupe 5+5, destiné à favoriser la coopération régionale, réunit les 10 pays des deux rives de la Méditerranée occidentale.

Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur


messages : 21542
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: La réforme du secteur de l'éducation et l'enseignement supérieur   Mer 25 Sep 2013 - 19:12

lnt.ma a écrit:
Le Conseil Supérieur de l’Enseignement se met au boulot …

Le Conseil Supérieur de l’Enseignement (CSE) a dévoilé, mardi, sa première feuille de route 2013-2014, qui s’articule autour de trois leviers principaux: une approche participative et concertée consistant en l’ouverture d’un débat élargi, l’activation de la mise en place du nouveau Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique et l’évaluation de la décennie de la Charte nationale d’éducation et de formation.

Selon un communiqué du CSE, cette feuille de route initiale prône une approche participative et concertée qui consiste en l’ouverture d’un débat élargi et ce, en organisant une série d’auditions et de rencontres avec tous les acteurs concernés pour établir un état des lieux des différentes composantes du système et ébaucher les premières propositions de réforme, de réhabilitation et de mise à niveau.

Dans le cadre de cette démarche participative, des séances d’audition ont été programmées avec les ministres et responsables gouvernementaux, les partis politiques, les syndicats les plus représentatifs des secteurs, les associations professionnelles, les fédérations des associations de parents d’élèves et les fédérations de l’enseignement et de la formation privés, indique le texte, ajoutant que les autres syndicats de l’enseignement ont, pour leur part, été invités à adresser au CSE une contribution écrite.

Les auditions concernent également les ONG œuvrant dans le domaine de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique, les acteurs économiques, les experts, les oulémas, ainsi qu’avec les élèves et étudiants.

En outre, le Conseil a lancé une consultation élargie à travers son portail électronique (www.cse.ma), appelant l’ensemble des personnes physiques et morales, intéressés par la question de l’éducation, à contribuer à ce débat décisif.

La feuille de route du CSE englobe également l’activation de la mise en place du nouveau Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique que l’instance nationale aspire réaliser, tel que prévu par la Constitution, dans les meilleurs délais afin de donner l’impulsion nécessaire à la réforme et à la mise à niveau du système éducatif du Royaume.

La première feuille de route prévoit également le lancement de l’évaluation de la décennie de l’éducation-formation qui prendrait en compte, outre les conclusions des différentes auditions et consultations, les travaux de l’Instance nationale d’évaluation et notamment les indicateurs de performance et les évaluations globales et thématiques réalisées par le Conseil supérieur de l’enseignement.

L’évaluation de la décennie de l’éducation-formation, poursuit le communiqué, prendra également en compte les rapports d’évaluation de référence des départements concernés, des organismes nationaux et internationaux, des associations nationales et des chercheurs, comme elle s’appuiera sur les études et expertises menées par le Conseil (étude comparatives, sondages d’opinion, enquêtes, études thématiques, focus groupes…).

Selon le CSE, cette démarche permettra de dresser un diagnostic objectif et rigoureux reconnu de tous et des projections consensuelles et réalistes de réhabilitation et de réforme du système éducatif national.

Tous les travaux qui seront réalisés pendant la période transitoire seront soumis pour examen et discussion au sein du Conseil Supérieur de l’Education, de la formation et de la recherche scientifique dès que la nouvelle loi sera votée et le nouveau Conseil, mis en place, rappelle la même source.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur


messages : 21542
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: La réforme du secteur de l'éducation et l'enseignement supérieur   Sam 28 Sep 2013 - 0:13


_________________
Revenir en haut Aller en bas
yassine1985
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2948
Inscrit le : 11/11/2010
Localisation : Marrakech
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La réforme du secteur de l'éducation et l'enseignement supérieur   Lun 14 Oct 2013 - 16:22

Yakuza a écrit:
Citation :
Sauf que le Français n'est pas notre
l´arabe non plus,je me sens plus a l´aise avec le francais ou allemand que l´arabe
Si pour la partie d'origine arabe des marocains, la darija est un dialecte et non une langue.

Après se sentir à l'aise dans une langue c'est autre chose.

Quand je dis pas la notre sa veut dire que ni nous ni nos ancètres nous la pratiquions :

Revenir en haut Aller en bas
yassine1985
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2948
Inscrit le : 11/11/2010
Localisation : Marrakech
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La réforme du secteur de l'éducation et l'enseignement supérieur   Lun 14 Oct 2013 - 16:25

juba2 a écrit:
Quand l'enfant rentre a l'ecole il est oblige d'apprendre une autre qui est l'arabe classique
Réponse plus haut

juba2 a écrit:
Il faut jma3a ou twi et mettre la Darija comme langue national avec ecriture latine comme cela il n'y aura pas de difficulte d'apprendre les langues etrangeres.
sans te véxer tu viens d'écire en arabe enfin des mots arabe prononcer autrement Darija, quand à l'écriture latine ... sans commentaire !

_________________
."قال الرسول صلى الله عليه وسلم : "أيما امرأة استعطرت فمرّت بقوم ليجدوا ريحها فهي زانية
Revenir en haut Aller en bas
juba2
General de Division
General de Division


messages : 6778
Inscrit le : 02/04/2008
Localisation : USA
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :



MessageSujet: ..   Lun 4 Nov 2013 - 15:24

et voila it's cooking,good idea and unique.

Citation :
La darija langue d'enseignement? Noureddine Ayouch vote pour!



Noureddine Ayouch vient d’envoyer un mémorandum au roi et aux autres intervenants politiques, plaidant pour la promotion de la darija en tant que langue d'enseignement.

Le mémorandum envoyé par le collectif d’associations spécialisées dans l’éducation risque de créer la polémique. Le document plaide pour la mise en place d'un enseignement en Darija de la maternelle jusqu’au primaire.

Cette proposition se base sur un constat relevé par le mémorandum: seuls 6% des élèves du primaire maîtrisent l’arabe classique. Le constat est encore plus sévère quand il s’agit de la langue française où seulement 1% maîtrise cette langue. Noureddine Ayouch déclare d'ailleurs dans une interview à Alyaoum24 que «l’enseignement dans l’école doit commencer par la langue mère», et que «toutes les expériences mondiales sont arrivées à ce résultat».

Le mémorandum recommande aussi une attention particulière aux langues étrangères dès le primaire pour des questions relatives aux besoins du marché de travail. Plus loin dans le processus, les matières scientifiques devraient, selon le document, être enseignées en français. L’anglais est recommandé aussi comme langue d’études scientifiques et techniques.

On rappelle que Noureddine Ayouch a organisé son colloque sur l'éducation juste après le discours royal du 20 août, qui dressait un bilan désastreux de la situation de l’éducation dans le pays.

http://www.h24info.ma/maroc/politique/la-darija-langue-denseignement-noureddine-ayouch-vote-pour/16631
Revenir en haut Aller en bas
ramm
Adjudant
Adjudant


messages : 328
Inscrit le : 10/09/2012
Localisation : casa
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: La réforme du secteur de l'éducation et l'enseignement supérieur   Lun 4 Nov 2013 - 15:30

Enfin, quelqu'un qui pense outside of the box. Esperant d'autres iniciatives.
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La réforme du secteur de l'éducation et l'enseignement supérieur   Lun 4 Nov 2013 - 16:42

esperons que le Roi suit,on retourvera enfin la raison cheers
http://www.le360.ma/fr/soci%C3%A9t%C3%A9/un-nouveau-m%C3%A9morandum-pour-sauver-lenseignement-5397 a écrit:
Un nouveau mémorandum pour sauver l'enseignement
Par Sophia Akhmisse (Twitter) le 03/11/2013 à 21h36

Kiosque360. Noureddine Ayouch a remis les recommandations du colloque international sur l'éducation et l'enseignement au cabinet royal et au chef du gouvernement. Parmi les propositions, l'introduction du darija à l'école et l'anglicisation des matières scientifiques.

"Un mémorandum, qui porte à controverse, appelle a rétablir la darija dans l'enseignement et à réduire le rôle de la religion dans les écoles". C'est là le titre de Al Khabar dans son édition de ce lundi 4 novembre. Le sujet a été abordé dans le cadre des recommandations du colloque international sur l'enseignement organisé à Casablanca, il y a près d'un mois de cela, par Noureddine Ayouch, président de la Fondation Zagoura. Rappelez-vous : cette rencontre avait déjà fait polémique du fait qu'elle avait écarté le ministère de l'Education nationale de l'époque, Mohamed El Ouafa (aujourd'hui ministre des Affaires générales), alors même que trois conseillers du roi avait bel et bien participé à la rencontre, dont Omar Azziman, président du Conseil supérieur de l'enseignement. Plus de trois semaines et un nouveau gouvernement plus tard, après la tenue de l'événement auquel avait d'ailleurs pris part Rachid Belmokhtar, nommé ministre de l'Education nationale, précise au passage Al Akhbar, le rapport atterrit au cabinet royal.

Selon le quotidien, les recommandations sont "très audacieuses" et "risquent de provoquer un choc au sein du milieu éducatif". Le mémorandum propose avant tout d'adapter le langage à celui des élèves en s'adressant à eux "avec leur langue maternelle". Il est fait notamment référence à "la langue marocaine", autrement dit la darija, précise le journal qui ajoute que celle-ci doit néanmoins être reliée à l'arabe classique. Dans une autre mesure, le mémorandum propose de "faire de l'anglais la langue de l'enseignement scientifique et technique dans la globalité, étant donné le contexte de mondialisation et l'ouverture du Maroc à l'international". Cette proposition vise à solutionner le fait que les élèves étudient ces matières en arabe au niveau primaire et en français une fois arrivés à l'enseignement supérieur. Dans une déclaration à Al Akhbar, Noureddine Ayouch ajoute que l'enseignement primaire ne peut pas continuer à être "religieux". Le coordinateur de ce colloque international est d'avis "qu'il faut également généraliser l'enseignement selon la formule de financement, basée sur la contribution du secteur privé, afin que l'Etat ne soit pas seul à assumer ces charges".

Tout le monde est concerné

Ce mémorandum fait également la Une de Annass qui tend également le micro à Ayouch. Ce dernier affirme que "les recommandations du colloque ont été remises au roi Mohammed VI, au chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, au ministère de l'Education nationale, au Conseil supérieur de l'enseignement ainsi qu'à l'ensemble des organisations concernées par ce secteur, sans oublier la société civile et les partis politiques qui le recevront sous peu".

La réforme de l'enseignement au Maroc s'impose. Le roi Mohammed VI dans son discours à l'occasion de la célébration du 60e anniversaire de la Révolution du roi et du peuple avant remis clairement en question le manque de réactivité du gouvernement Benkirane I dans la gestion de l'enseigenement. Plusieurs actions sont menées afin d'initier une réflexion saine et objective sur les mesures à prendre. Le mémorandum remis au cabinet royal découle d'une observation d'un état des lieux peu satisfaisant et d'un benchmark international. Il est grand temps que l'éducation marocaine bénéficie d'un plan stratégique qui ne réponde à aucune volonté ou préoccupation politicienne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
juba2
General de Division
General de Division


messages : 6778
Inscrit le : 02/04/2008
Localisation : USA
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: La réforme du secteur de l'éducation et l'enseignement supérieur   Lun 4 Nov 2013 - 17:22

We are getting there one way or the other,the common sense will always overcome,darija est l'unique voie pour le developement car c'est elle qui nous reunisse tous en tant que marocains.Il n' y aura plus de barriere de communications ni arabe ni amazigh mais Darija c'est la solution et elle a toujours etait. 
Revenir en haut Aller en bas
yassine149
1ere classe
1ere classe


messages : 98
Inscrit le : 01/11/2010
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: La réforme du secteur de l'éducation et l'enseignement supérieur   Jeu 7 Nov 2013 - 16:45

juba2 a écrit:
We are getting there one way or the other,the common sense will always overcome,darija est l'unique voie pour le developement car c'est elle qui nous reunisse tous en tant que marocains.Il n' y aura plus de barriere de communications ni arabe ni amazigh mais Darija c'est la solution et elle a toujours etait. 
*quelle darija???
Celle de tetouan? De oujda? De marrakech? De Laayoune??
Revenir en haut Aller en bas
thewa3r
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2275
Inscrit le : 21/04/2011
Localisation : la voie lactée
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La réforme du secteur de l'éducation et l'enseignement supérieur   Dim 10 Nov 2013 - 12:35

Bonne question !

la question de l'anglais par rapport au français est plus facile( pédagogiquement, je parle pas de politique ) à mettre en pratique que celle de la darija . De toute façon ce ne sont que des recommandations " bureaucratiques " . Personne ne voit vraiment ce que fait l'enseignant quand il s'isole avec ses élèves dans la salle de cours .Et plusieurs en profite pour se mettre à l'aise avec ce qu'ils enseignent et appliquer leur vision des chose . Je me rappelle qu'au primaire , le prof nous disait pour nous expliquer l'inversion du sujet en français ( tche9libt l3etrous )   c'est pour vous dire que la supposée traduction en darija de ce qui existe dans les manuels scolaire actuels n'est pas pratique . A l'oral ca passe , c'est ce que certains enseignants font sans suivre ni colloque ni mémorandum , cependant au niveau écrit , ca posera problème quant aux variètés régionales de la darija ! et on sera obligé alors de puiser la plupart des mot dont on aura besoin dans l'arabe standard vu qu'il nous unit au niveau de l'écrit mais pas à l'oral .

exemple : " l'eau bout à 100 degrés " Fr
            " yaghli lmao 3indama tasilo darajato 7araaratih 100 daraja " A.S
  " melli tatewsel darajat 7ararat lma l myat daraja taybda felghalayan " Darija

   On voit que la différence entre AS et Darija n'est pas aussi extraordinaire qu'elle peut paraître . Les mots clés sont de l'arabe , ne reste que les mots de liaison qu'on va dire en darija .
Revenir en haut Aller en bas
jonas
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3321
Inscrit le : 11/02/2008
Localisation : far-maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La réforme du secteur de l'éducation et l'enseignement supérieur   Dim 10 Nov 2013 - 13:23

pour moi bâtir son système éducatif sur un dialecte qui n'a aucune loi aucune grammaire ni conjugaison sera la bêtise du siècle faut arrêter de dire n'importe quoi sincèrement
quand au choix de l'anglais ou du français et bien moi je fais le choix des deux
il y'a un système qui marche bien et qui permet d'avoir un bon niveau de français dés son plus jeune age c'est le système des école privé c'est à dire dés le primaire la matinée est pour le français et l’après midi pour l'arabe il n'y a pas beaucoup de matière en primaire et c'est très facile tout ceux qui ont étudier avec moi dans ce système même si par la suite ils ont continuer dans le système marocain contrairement à moi  ont un bon niveau en français le jeune arrivé en 6 éme il a une bonne base de français on peux a ce moment la intégrer l'anglais et cette langue devient obligatoire pour tout le monde depuis la 6 éme jusqu’à la fin des études supérieur c'est a dire au moins une dizaine d'année de pratique de l'anglais
le système est fiable et il y'a des exemples concret qui le prouvent mais pour l'amour de dieu darija dois rester à sa place LA RUE !!!!

_________________
" les orphelins d'aujourd'hui seront les guerriers de demain !!! " GAZA


Dernière édition par jonas le Dim 10 Nov 2013 - 13:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
arsenik
General de Division
General de Division


messages : 4637
Inscrit le : 19/05/2012
Localisation : juste a coté
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La réforme du secteur de l'éducation et l'enseignement supérieur   Dim 10 Nov 2013 - 13:35

jonas a écrit:
pour moi bâtir son système éducatif sur un dialecte qui n'a aucune loi aucune grammaire ni conjugaison sera la bêtise du siècle fut arrêter de dire n'importe quoi sincèrement
quand au choix de l'anglais ou du français et bien moi je fais le choix des deux
il y'a un système qui marche bien et qui permet d'avoir un bon niveau de français dés son plus jeune age c'est le système des école privé c'est à dire dés le primaire la matinée est pour le français et l’après midi pour l'arabe il n'y a pas beaucoup de matière en primaire et c'est très facile tout ceux qui ont étudier avec moi dans ce système même si par la suite ils ont continuer dans le système marocain contrairement à moi  ont un bon niveau en français le jeune arrivé en 6 éme il a une bonne base de français on peux a ce moment la intégrer l'anglais et cette langue devient obligatoire pour tout le monde depuis la 6 éme jusqu’à la fin des études supérieur c'est a dire au moins une dizaine d'année de pratique de l'anglais
le système est fiable et il y'a des exemples concret qui le prouvent mais pour l'amour de dieu darija dois rester à sa place LA RUE !!!!  
enfin une parole censé +1
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La réforme du secteur de l'éducation et l'enseignement supérieur   Dim 10 Nov 2013 - 13:40

ca viendra bel et bien inchallah preparez vous a ca,chaque langue recoit a un momemt T sa grammaire etc,c´est pas que les turcs parlaient turc depuis tjs,l´arabe est un echec total.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
jonas
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3321
Inscrit le : 11/02/2008
Localisation : far-maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La réforme du secteur de l'éducation et l'enseignement supérieur   Dim 10 Nov 2013 - 13:48

l'arabe n'est pas un échec nous en avons fais un échec on te bassine avec des œuvres qui des fois n'ont ni queue ne tête alors que le plus important c'est de savoir s'exprimer dans les langues que l'ont apprend c'est nous l’échec pas l'arabe
ce n'est pas en changeant la langue d'enseignement que l'on apportera une réponse positif à ce problème le problème c'est la MÉTHODE et non le contenue de l'enseignement !!!

_________________
" les orphelins d'aujourd'hui seront les guerriers de demain !!! " GAZA
Revenir en haut Aller en bas
arsenik
General de Division
General de Division


messages : 4637
Inscrit le : 19/05/2012
Localisation : juste a coté
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La réforme du secteur de l'éducation et l'enseignement supérieur   Dim 10 Nov 2013 - 13:58

Yakuza a écrit:
ca viendra bel et bien inchallah preparez vous a ca,chaque langue recoit a un momemt T sa grammaire etc,c´est pas que les turcs parlaient turc depuis tjs,l´arabe est un echec total.
ce n'est pas parce que les arabes sont devenu un échec que la langue l'est aussi , la langue arabe c'est une belle langue vraiment accompli même si ceux qui la pratique sont devenu de piètre inventeur le problème de l'anciennement au maroc ce n'est pas vraimen l'arabe mais c'est la manière d'enseigner de plus une fois a l'université l'enseignement change de langue et il devien en français là est le problème

et aussi le français comme principal langue étrangère est une hérésie qui ne peut plus tenir tout simplement
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La réforme du secteur de l'éducation et l'enseignement supérieur   Dim 10 Nov 2013 - 13:59

pourtant on en a pas eu d´echec avant l´introduction de l´arabe,bizarre que ca n´est venu qu´apres,bizarre aussi qu´aucun pays arabe n´a decollé avec cette langue
faut se separer des dogmes et voir la realité en face,continuer sur le meme chemin qui mene au meme resultat est tout sauf intelligent,il vaut tjs mieux se reviser et changer le cap au lieu de creuser encore
l´arabe c´est pour la religion et basta

_________________
Revenir en haut Aller en bas
alphatango
Lieutenant
Lieutenant


messages : 764
Inscrit le : 09/04/2008
Localisation : UK
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La réforme du secteur de l'éducation et l'enseignement supérieur   Dim 10 Nov 2013 - 14:16

jonas a écrit:
pour moi bâtir son système éducatif sur un dialecte qui n'a aucune loi aucune grammaire ni conjugaison sera la bêtise du siècle fut arrêter de dire n'importe quoi sincèrement
quand au choix de l'anglais ou du français et bien moi je fais le choix des deux
il y'a un système qui marche bien et qui permet d'avoir un bon niveau de français dés son plus jeune age c'est le système des école privé c'est à dire dés le primaire la matinée est pour le français et l’après midi pour l'arabe il n'y a pas beaucoup de matière en primaire et c'est très facile tout ceux qui ont étudier avec moi dans ce système même si par la suite ils ont continuer dans le système marocain contrairement à moi  ont un bon niveau en français le jeune arrivé en 6 éme il a une bonne base de français on peux a ce moment la intégrer l'anglais et cette langue devient obligatoire pour tout le monde depuis la 6 éme jusqu’à la fin des études supérieur c'est a dire au moins une dizaine d'année de pratique de l'anglais
le système est fiable et il y'a des exemples concret qui le prouvent mais pour l'amour de dieu darija dois rester à sa place LA RUE !!!!  
Jonas, tu a 10000% raison. On nous parle de la darija comme si il s'agissait d'une langue. Les seules linguistes qui disent cela sont membre du clergé catholique et savent que si les Musulmans ne maitrisent plus la langue arabe, ils pourront plus facilement etre détourné de leur foi. Allez voir le département d'étude Orientale de l'université catholique de Louvain et vous verrez que ce n'est pas du "complot theory".

Le fait est que l'Arabe classique n'est pas une langue parlée et que la disloquation entre la langue parlé (langue arabe simplifiée à l'origine) et l'arabe classique est due a la décadence que le pays a subit entre le 17eme et le début du 20eme siecle.

La solution pour un apprentissage plus productif est que l'enseignant parle dans la langue de tous les jours. Un arabe simplifié mais l'ecriture reste basé sur les regles gramaticales de l'arabe.

Certains nous disent que les declinaisons de l'arabe et le fait que l'arabe est construit sur une racine verbale à deux consomnes offrant une infinité de variations (et d'exceptions) en fait une langue trop compliquer à maitriser... Oui, mais personne ne nous demande d'etre Ibn Hazm. Il en va de meme du Russe et du Portuguais. Le Mandarin et le Japonais ont des milliers de caractères et pas d'alphabet et pourtant il n'ont pas rejeté leur langue.

La langue arabe a ete utilisé dans les années 80 par le parti de l'Istiqlal et le régime pour détruire et punir la rébellions dans les lycées du pays. La décrépitude du système éducatif au Maroc est due au fait que le régime voulait détruire ce nid à opposants qu'était l'ecole publique. Le régime voulait aussi garantir aux rentiers (les proches du pouvoir) que leurs privilèges ne seraient jamais remis en question. Il fallait donc un systeme éducatif à deux vitesses (publique pourri et mission française de qualité) qui assure le blocage de "l'ascensseur social".

Maintenant, nous sommes en face d'une situation catastrophique dans laquelle les éleves ne savent rien dans aucune langue. Plus grave, le plagiat et le copier collé sont devenu la norme ce qui montre un effondrement des valeurs de travail et de justice. Tous les eleves trichent à tous les niveau. Tout ceci n'a rien avoir avec l'arabe. Le mal est plus profond.

Quant au fait que Nabil Ayouch veuille que la darija soit la langue d'enseignement, ce cretin est mal placé pour parler puisqu'il a étudié au lycée français et qu'il a la double nationalité.

Il y a un groupe dans le pays qui cherche à rejeter l'arabe car ils ne le maitrisent pas (ayant etudié avec les français). Lorsque vous regardé ces films étrangés doublé en darija vous ressentez surement un sentiment de gène car ce n'est pas la langue que nous parlons tous les jours et cela ressemble plus à une mauvaise traduction littérale du français.... Car c'est comme cela que la seule société de doublage au Maroc fonctionne (elle appartient à un juif Marocain ancien de Lyauté): Le texte est reçu en français et traduit par des amateurs dans une langue batarde dans laquelle les mots qui ne sont pas connus sont repris en français (le fameux "tirew" pour "tirez" ou "ma tnervach" pour "ne t'enerves pas").

La darija de ces gens n'est que la representation d'une société qui n'a pas de vocabulaire dans sa propre langue car les plus privilègiés refusent de l'apprendre.

Le probleme est le meme dans le golf et au Moyen orient. Mais si nous ne maitrisons pas notre langue arabe (avec ses variations propres au Maroc comme les Quebecois ou les Belges ont leur propre version du français) nous ne serons jamais indépendants.

Pour ce qui est du Tamazigh enfin, pour moi le probleme est que nous avons trois grandes langues (tarifit, tachelhit et tasoussit)... De là, l'Ircam a créé une langue théorique dans un alphabet théorique qui a le meme probleme que l'arabe classique par rapport à la langue parlée. Le Tamazigh théorique n'est parlé par personne en réalité. C'est une langue nationale mais qui n'existe pas. Il serait préférable d'admettre que ce sont 3 voir 4 langues.

Quant aux propos de Juba, comme d'habitude, son racisme anti arabe prend le dessus sur le reste. Il voudrait que nous rejetions tous la langue arabe, le Coran et tout ce qui vient de l'est (donc aussi Ibn Rochd, Ibn Khaldun, Ibn Hazm, Al Ghawarmiti...)

Que Dieu nous préserve de cette cinquième colonne
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La réforme du secteur de l'éducation et l'enseignement supérieur   Aujourd'hui à 9:47

Revenir en haut Aller en bas
 
La réforme du secteur de l'éducation et l'enseignement supérieur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Réforme de l'orthographe de la langue française
» salon forme, mode et beauté à Dijon
» [mesure Sarko] la réforme des universités
» tetine reprenant la forme du sein
» Réforme institutionelles européennes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: