Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 industrie militaire US

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: industrie militaire US   Jeu 12 Nov 2015 - 18:46

Citation :
Boeing crée une nouvelle coentreprise en Inde


Dans Actualité Industrie, Actualité Constructeurs
Publié le 12/11/2015 à 17h52, par Duncan Macrae


New Delhi a récemment commandé des hélicoptères Apache et Chinook. © Boeing



« Make in India » oblige, tout industriel étranger ayant l’ambition de remporter des contrats en Inde doit proposer des compensations industrielles à hauteur de 30 % au moins de la valeur totale du contrat. D’où l’obligation de nouer des partenariats avec les acteurs indiens en amont ou en aval des contrats.

Ainsi, suite à la commande récente par New Delhi de 22 hélicoptères Apache AH-64E et de 15 Chinook CH-47F, Boeing annonce la création d’une nouvelle coentreprise en Inde, en partenariat avec Tata Advanced Systems. Dans un premier temps, la coentreprise créera un centre d’excellence chargé de la production d’aérostructures pour les hélicoptères AH-64 Apache. Mais elle sera également candidate pour la production d’éléments sur d’autres plateformes militaires et civils de Boeing. En ce qui concerne le Chinook, des éléments de fuselage sont déjà fabriqués en Inde par Dynamatic Technologies.

Les deux partenaires affirment leur volonté à terme de « collaborer dans le développement et la commercialisation de systèmes intégrés », sans plus de précisions.

Tata Advanced Systems a déjà livré des panneaux en composite pour les armoires électriques et les trappes du compartiment de groupe auxiliaire de puissance sur l’avion de surveillance maritime P-8, ainsi que des poutrelles complexes en composite pour le plancher du Boeing 787-9.

http://www.air-cosmos.com/boeing-cree-une-nouvelle-coentreprise-en-inde-51174
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: industrie militaire US   Ven 13 Nov 2015 - 21:58

Citation :
Survivable Combat Tactical Vehicle Launches in 2016


Nov 13, 2015


SCTV | Textron Systems www.textronsystems.com



Textron Systems Marine and Land Systems is looking launch its Survivable Combat Tactical Vehicle (SCVT), possibly as early as 2016.

There are plans for Ukraine and possibly Colombia to become launch customers for the vehicle. The company told Shephard at AUSA in October that both countries had received sample vehicles.

The SCTV is a development of the ubiquitous but lightweight High Mobility Multipurpose Wheeled Vehicle (HMMWV), well used by European and Middle East militaries, and has been redesigned from the ground up to enhance crew survivability and data-links.

The UAE has also been identified as a prospective customer but any deal has been described as ‘not as advanced’ as the other two, according to Textron officials.

Speaking to Shephard, Jonathan Dalrymple, VP business development at Marine and Land Systems, said the HMMWV was never designed with the survivability of a specific ambush and mine-resistant vehicle, given the roles it was expected to carry out.

A staged upgrade programme first sees the legacy HMMWV delivered to local contractors who then refurbish the vehicle and add to capsule protection and any procured components, before final assembly and delivery.

‘We will do [the modifications] in country. The model we are looking at deploying in the host country and not to do it in the US,’ said Dalrymple.

Thousands were purchased in the past by countries in the Middle East like the UAE, Saudi Arabia and Iraq. Some existing customers are operating in conflict zones and wars in Yemen and Syria.

The SCTV was not driven by former customers however, rather a former US special forces soldier who had seen the devastating effects IEDs and asymmetric warfare had on the thin-skinned four-wheeler.

Unlike the HMMWV, the SCTV has a monocock crew compartment, shaped sides and belly plate armour. The vehicle has been ‘stripped down to the frame’ in order to achieve these enhancements, which Dalrymple says make the SCTV more survivable than an MRAP.

Vehicle performance kits include a mobility, engine, cooling and braking packages. Safety enhancements will see roll-over crush protection added, the isolating of fuel cells from the crew compartment, fire-retardant insulation panels fitted, an external battery compartment, and an improved air conditioner.

The roof will support the weight and function of most gunner protection kits and weapon systems currently in use, according to Textron Systems.

A modular upgrade approach enables all 11-series HMMWVs and select 10- and 9-series vehicles compatibility with the five primary kit selections. Future developments could include using strong but lightweight materials to reduce the overall weight of the vehicle.

http://defence-blog.com/army/survivable-combat-tactical-vehicle-launches-in-2016.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: industrie militaire US   Jeu 26 Nov 2015 - 19:37

Citation :
Fin des essais pour la bombe B61-12


Dans Actualité recherche & développement, Actualité Défense
Publié le 26/11/2015 à 16h15, par George de Bonadona


Le nouveau système de guidage permet une précision métrique. © NNSA



Cette démonstration des capacités du système en conditions proches d’un emploi réel est un nouveau succès pour le programme du prolongement de durée de vie de la B61-12. La réussite de cet essai est une preuve supplémentaire de l’engagement de notre pays pour la sécurité nationale, mais également de celle de nos alliés et partenaires », a déclaré Madelyn Creedon, administratrice de la National Nuclear Security Administration (NNSA).

Le vol test a été mis au point par Sandia National et l'Alamos National Laboratories pour la NNSA. Conformément aux accords signés par les États-Unis, aucune explosion atomique n’a eu. Largué depuis un F-15E basé à Nellis AFB, l’essai en conditions réelles a été suivi par un ensemble de système de télémétrie, vidéo et d’enregistrement des données.

Cet essai est le dernier d’une série de trois tests visant à valider le programme d’extension de la durée de vie des bombes B61-12. Les matières explosives servant à créer la réaction en chaine nucléaire et les composants radioactifs doivent pouvoir être changés. Un reconditionnement de ses matières a ensuite lieu, en vue d’une potentielle réutilisation. Pour le guidage de l’engin, c’est l’entreprise Boeing qui a été mandatée par l’U.S. Air Force Nuclear Weapons Center pour effectuer l’assemblage de la partie directionnelle de la bombe.

À terme, la B61-12 devrait remplacer les modèles précédents, à savoir les B61-3, -4, -7, -10x.

http://www.air-cosmos.com/fin-des-essais-pour-la-bombe-b61-12-51842
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: industrie militaire US   Mer 6 Jan 2016 - 18:55

Citation :
Contrat pour une nouvelle phase du programme "Tern"


Dans Actualité Défense, Actualité drones militaires
Publié le 06/01/2016 à 15h57, par Emmanuel Huberdeau


Le programme Tern doit aboutir au développement d'un drone MALE embarqué pouvant être opéré depuis les plateformes hélicoptères des
bâtiments de l'US Navy. © Northrop Grumman



La DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) et l'ONR (Office of Naval Research) ont attribué à Northrop Grumman un contrat pour le lancement de la troisième phase du programme "Tern" (Tactically Exploited Reconnaissance Node). Cette troisième phase devrait aboutir au développement d'un prototype qui pourra être testé en mer.

Ce programme a pour objectif le développement d'un drone longue endurance embarqué destiné à la surveillance, aux missions de renseignement et aux frappes. Le système devra notamment pouvoir être opérer depuis les bâtiments disposant d'une plateforme hélicoptères. Les forces armées américaines pourraient ainsi utiliser les plateformes navales déjà en service pour lancer des drones MALE (Moyenne Altitude, Longue Endurance).

Pour ce programme, Northrop Grumman prétend pouvoir s'appuyer sur l'expérience accumulée avec les programmes MQ-8B/C Fire Scout (Voilure tournante), MQ-4C Triton (Drone HALE de patrouille maritime), X-47A Pegasus démonstrateur de drone de combat) et X-47B UCAS (Démonstrateur de drone de combat embarqué).

L'industriel américain pourra également s'appuyer sur ses partenaires Scaled Composites (Filiale de NG), General Electric (GE) Aviation, AVX Aircraft Company et Moog.

http://www.air-cosmos.com/contrat-pour-une-nouvelle-phase-du-programme-tern-53599
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: industrie militaire US   Dim 10 Jan 2016 - 18:42

Citation :
USA et Japon s'apprêtent à produire des missiles-intercepteurs


© Photo. Pacific Fleet press service

Défense
17:06 10.01.2016(mis à jour 17:10 10.01.2016)


Les armées américaine et japonaise envisagent de tester les nouveaux missiles au début de 2017 dans le Pacifique.

Les Etats-Unis et le Japon ont lancé les préparatifs de la production conjointe d'un missile censé intercepter les missiles balistiques nord-coréens, a annoncé dimanche la chaîne de télévision NHK.

Selon la chaîne, les deux pays s'apprêtent à produire au Japon des composants du missile SM-3 Block 2A afin de tester ce dernier début 2017 dans la région d'Hawaï depuis un navire équipé du système de combat Aegis.

Le missile SM-3 a été développé par la société américaine Raytheon dans le cadre d'un projet nippo-américain visant à moderniser le système Aegis. Début décembre dernier, les Etats-Unis ont procédé en Californie au deuxième test du missile. Selon les informations diffusées auparavant, Raytheon envisage de produire au départ 17 intercepteurs de ce type.

Fin 2015, les médias ont annoncé que la Corée du Nord avait testé avec succès un missile balistique lancé depuis un sous-marin en mer du Japon. Ce missile peut être doté d'une ogive nucléaire. En plus du programme balistique, Pyongyang développe un programme nucléaire et affirme avoir testé le 6 janvier une bombe à hydrogène.


http://fr.sputniknews.com/defense/20160110/1020830676/usa-et-japon-vont-produire-des-misiles-intercepteurs.html#ixzz3wrdOiJQz
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: industrie militaire US   Jeu 14 Jan 2016 - 22:31

Citation :
Essai en vol du nouvel autodirecteur du Tomahawk


Dans Actualité Défense, Actualité Missiles
Publié le 14/01/2016 à 14h24, par Emmanuel Huberdeau


L'autodirecteur du Tomahawk Block IV a été embarqué dans le nez d'un T-39. © Raytheon



L'industriel nord américain Raytheon a annoncé, le 13 janvier 2016, le premier essai en vol du nouvel autodirecteur actif conçu pour le missile de croisière Tomahawk Block IV. Les essais en vol vont se poursuivre pendant trois semaines.

Ce nouveau système a été embarqué sur un avion d'essai T-39 pour un essai inerte. Une coiffe de missile Tomahawk et le nouvel autodirecteur ont été intégrés à l'avant du T-39. L'appareil simule des profils de vol du missile tandis que l'autodirecteur accroche des cibles mobiles au sol ou en mer.

Le nouvel autodirecteur devrait permettre au Tomahawk Block IV de détecter, identifier et engager par tous temps des cibles maritimes mobiles et des cibles terrestres. Déjà utilisé pour des frappes en profondeur, le Tomahawk pourrait donc également devenir un missile antinavire.

http://www.air-cosmos.com/essai-en-vol-du-nouvel-autodirecteur-du-tomahawk-60463
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: industrie militaire US   Jeu 28 Jan 2016 - 17:55

Citation :
28.01.2016

Un deal d'une valeur de 5 milliards $ entre Lockheed Martin et Leidos




Ça ne pouvait pas passer inaperçu!

Lockheed Martin a annoncé qu'il se séparait de sa division "Information Systems & Global Solutions (IS&GS)" au profit de Leidos Holdings, Inc. IS&GS emploie 16 000 personnes. Voir le communiqué de presse.

Le deal prévoit un versement de 1,8 milliard $ directement de Leidos à Lockheed Martin et le versement aux actionnaires de Lockheed d'actions de Leidos pour une valeur de 3,2 milliards $.

Une telle cession était dans les tuyaux depuis juillet 2015 (lire ici) et la rumeur s'était renforcée lors de l'achat par Lockheed Martin de la société Sikorsky, le 6 novembre 2015, pour un montant de 9 milliards $!

Désormais, selon son Chief Executive Officer, Marillyn Hewson, la société va pouvoir se consacrer pleinement aux domaines de l'aérospatial et de la défense.

Pour sa part, Leidos devient ainsi l'acteur majeur dans le monde du IT de défense aux Etats-Unis. On se souviendra que cette entreprise a décroché le fameux marché du "Defense Healthcare Management System Modernization" attribué au mois de juillet dernier. Un marché d'une valeur initiale de 4,3 milliards de dollars sur dix ans.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2016/01/27/un-deal-d-une-valeur-de-5-milliards-entre-lockheed-martin-et-15530.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: industrie militaire US   Dim 31 Jan 2016 - 15:36

Citation :
DroneDefender: un fusil anti-drone sans balles


14:45 31.01.2016(mis à jour 14:56 31.01.2016)



Une arme destinée à mettre les drones hors d'état de nuire a été développée aux Etats-Unis.


Selon le portail Mashable, le dispositif pèse environ 4,5 kg. Son principal avantage est qu'il ne détruit pas le drone, mais le contraint à atterrir d'urgence. Le fusil "tire" à une distance de 400 m et perturbe les fréquences reliant le drone à sa commande, fréquences d'ailleurs réservées à des fins industrielles, scientifiques, médicales et aux signaux GPS.



Cette nouvelle arme anti-drone a été baptisée DroneDefender. Selon ses constructeurs, il a été conçu pour faire face à des survols illicites et à l'espionnage industriel par drones. Pour le moment, les ventes de ce dispositif de pointe à des sociétés privées américaines ou en dehors des Etats-Unis ne sont pas prévues en vertu d'une loi interdisant la commercialisation de matériel secret


http://fr.sputniknews.com/sci_tech/20160131/1021349195/arme-anti-drone.html#ixzz3ypgIbMXg
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: industrie militaire US   Jeu 25 Fév 2016 - 18:56

Citation :
25/02/2016

Le V-22 ravitailleur en vol !





Boeing a développé un système de ravitaillement, destiné à équiper son aéronef à rotors basculants V-22 « Osprey ». Cet équipement pourrait venir équiper les appareils en service au sein de l’US Marines Corps (USMC) en 2018.

L’USMC a besoin de compléter ses capacités en matière de temps de vol, pour cela, Boeing a développé un kit de ravitaillement destiné au V-22. Le système VARS (V-22 Aerial Refueling System) qui est actuellement en test devrait prochainement recevoir un premier contrat destiné à fournir l’USMC. Ce système doit permettre de ravitailler l’ensemble des aéronefs du Corps des Marines, soit les hélicoptères et les avions de combat.

Cette nouvelle possibilité pour la flotte de V-22, fait partie d’une variété d'améliorations prévues pour l’exploitation de l’aéronef sur les prochaines vingt années de service.

Le V-22 « Osprey » est aéronef de transport multirôle utilisant la technologie du rotor basculant pour combiner les performances en vol vertical d'un hélicoptère avec la vitesse et la portée d'un aéronef à voilure fixe. Avec ses nacelles et les rotors en position verticale, il peut décoller, atterrir et décoller comme un hélicoptère. Une fois en vol, ses nacelles basculent. Pour se comporter comme un avion à turbopropulseur capable de haute vitesse et de vol à haute altitude.

A ce jour, 230 V-22 sont en service sur un total de 360 appareils commandés. Le programme «Joint Advanced Vertical Lift Aircraft» est lancé en 1982 sous la direction de Bell Helicopter et Boeing. Le programme fut plusieurs fois menacé d’abandon pour des raisons budgétaires et le premier prototype commencera ses essais le 19 mai 1989, en vol stationnaire uniquement. Le premier vol horizontal ayant lieu le 14 septembre. En novembre 2000 le fonctionnement depuis un porte-avions a été validé.

Photo : Tests du système VARS @ Boeing

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2016/02/25/le-v-22-ravitailleur-en-vol-860888.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: industrie militaire US   Lun 7 Mar 2016 - 19:19

Citation :
Textron Systems - Lightweight Small Arms Technologies



Nice.  IF the USMC fields this then it might help with the massive amount of butthurt I felt when the M27 was selected
to be the SAW replacement instead of the Ultimax 100 Mk 5.



http://snafu-solomon.blogspot.fr/2016/03/textron-systems-lightweight-small-arms.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: industrie militaire US   Jeu 10 Mar 2016 - 20:15

Citation :
Boeing va fournir le système de mission du premier avion militaire conçu en Afrique


Posté dans Industrie par Laurent Lagneau Le 10-03-2016




Présenté en 2011, l’Advanced High Performance Reconnaissance Light Aircraft (AHRLAC) a effectué son premier vol trois ans plus tard. Fruit d’une coopération entre les groupes sud-africain Paramount et Aerosud, il est véritablement le premier avion militaire à être entièrement conçu en Afrique (le cas de l’Atlas Cheetah n’ayant été qu’une version revue du Mirage III de Dassault Aviation).

Le concept de l’AHRLAC est de pouvoir proposer un appareil léger et rustique, capable d’effectuer des missions de surveillance, voire de lutte anti-guérilla à un prix très raisonnable, c’est à dire de l’ordre d’une petite dizaine de millions de dollars. Si ses performances n’ont rien d’extraordinaire, son autonomie, en revanche, l’autorise mener des vols de patrouille de 7 heures.

Seulement, pour le doter de capteurs électroniques et optroniques ainsi que pour l’armer, ses concepteurs ont fait appel à Boeing. L’industriel américain fournira ainsi une capacité ISR (Intelligence, Surveillance, Reconnaissance) et le système d’arme de cet appareil, qui, au passage, s’appellera désormais « Mwari », du nom d’une divinité africaine qui « voit tout ».

« Il y a des clients qui demandent des systèmes plus simples, mais il y a d’autres marchés qui exigent des systèmes de mission sophistiqués fournis par Boeing. Notre objectif est d’aborder l’ensemble de ces marchés », a expliqué le Pdg de Paramount.

Seulement, si le prix du Mwari était des plus abordables pour des pays qui n’ont pas forcément les moyens d’investir dans des avions de combat plus sophistiqués ou des drones, l’intégration d’équipements fournis par Boeing risque d’alourdir la facture.

http://www.opex360.com/2016/03/10/boeing-va-fournir-le-systeme-de-mission-du-premier-avion-militaire-concu-en-afrique/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: industrie militaire US   Jeu 12 Mai 2016 - 14:15

Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21623
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: industrie militaire US   Jeu 12 Mai 2016 - 15:57

interessant upgrade,sauf si ca depasse 4M$/char

_________________
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: industrie militaire US   Jeu 12 Mai 2016 - 16:27

Citation :
Bell signs MoU with Czech industry for UH-1Y bid

Gareth Jennings, Prague - IHS Jane's Defence Industry

12 May 2016


A model of the UH-1Y in Czech national colours at the signing of an MoU between Bell Helicopter and MPI Group in Prague on 12 May.
(IHS/Gareth Jennings)



Bell Helicopter signed a memorandum of understanding (MoU) with MPI Group in Prague on 12 May as it looks to offer its UH-1Y utility helicopter to the Czech Republic.

The MoU, which was signed at the site of the company's new facility on the outskirts of the Czech capital, covers opportunities for national industry to support Bell's push to secure a first export sale of the UH-1Y to the air force branch of the Armed Forces of the Czech Republic (Vzdusné Síly Armády Ceské Republiky: VS ACR). The VS ACR has a pressing need to replace many of its Warsaw Pact-era inventories, which include Mil Mi-2 'Hoplite', Mi-8/17 'Hip', and Mi-24 'Hind' helicopters.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: industrie militaire US   Ven 17 Juin 2016 - 20:22

Citation :
17/06/2016

L‘Advanced Super Hornet à maturité !





Pour l’avionneur américain Boeing, le développement de son projet « Advanced Super Hornet » a atteint sa pleine maturité. Le concept « Advanced Super Hornet » qui a été lancé en 2013 et testé en vol, peut officiellement être proposé à la vente.

Réussir à vendre :

Boeing lorgne maintenant les exigences de divers pays pour tenter de placer son « Advanced Super Hornet ». Les marchés potentiels sont : le Canada, la Finlande, la Belgique, l'Espagne, le Koweït et l’Australie.

Les discussions sont engagées avec la Marine américaine pour adapter le concept sur les flottes de « Super Hornet » et de « Growler ». Pour Boeing, cette solution aurait de nombreux avantages. L’augmentation de vie des cellules déjà en service et permettrait de compenser les retards de livraison du F-35. Les mises à jours offriront une meilleure connectivité entre les appareils en service. Le concept « Advanced Super Hornet » permet de réduire la signature radar des appareils et augmente le rayon d’action.



L’Advanced Super Hornet :

Le projet «Advanced Super Hornet» est basé selon le constructeur Boeing sur le même principe que le F-15 « Silent Eagle ». L’objectif étant de répondre aux besoins anticipés de la crise à des fins de coût-efficacité améliorés concernant des technologies de furtivité. Cette solution permet avec un coût abordable, de répondre aux futurs besoins de survie d’un avion de combat. Tout comme sur le « Silent Eagle », on appliquer une amélioration de la furtivité des revêtements et de la signature radar de l'avion, avec le montage de trappes qui permettent le transport des armes en interne (CFTS). La particularité résident dans le fait, qu’il est possible en fonction de la mission, de choisir entre le transport en interne ou de revenir au transport traditionnelle.

Une autre amélioration est l'aérodynamique Digital Flight Control System, qui améliore la fiabilité de l'avion et réduit le poids de la cellule. L’adoption d’une peinture absorbante sur l’ensemble de la cellule contribue également à la diminution de la signature radar. L’adjonction de réservoirs de carburant supplémentaires sur l’épine dorsale de l’avion en augmente le rayon d’action, permet de supprimer les réservoirs sous le ailes pour de l’armement additionnel, le cas échéant.

Un nouveau système de guerre électronique Digital Electronic Warfare System (DEWS) qui travaille de concert avec le radar Raytheon Electronic Scanning Array (AESA) permet une optimisation des différents capteurs et senseurs.

Avec ce concept, Boeing peut directement équiper les flottes de « Super Hornet » existantes ou fabriquer directement de nouveaux avions, ce qui permettrait de maintenir la chaine de montage au-delà de 2018.


Photos : Advanced Super Hornet @ Boeing

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2016/06/17/l-advanced-super-hornet-a-maturite-861620.html
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1684
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: industrie militaire US   Lun 22 Aoû 2016 - 21:02

Jane's a écrit:
Northrop Grumman's T-X design breaks cover



Three of the four offerings for the US Air Force's (USAF's) T-X jet trainer competition are now known, with Northrop Grumman's clean-sheet design being photographed for the first time on 19 August.

The single-engined jet was seen performing high-speed taxi trials at Mojave Air and Space Port in California ahead of an imminently expected first flight.

Details of the twin-seat aircraft had until now been largely kept secret by the company. A model had previously been briefly shown to reporters, but photographs were not allowed. Sporting registration number N400NT, the low-winged aircraft that has been built by Northrop Grumman subsidiary company Scaled Composites looks somewhat similar to the Northrop T-38 Talon that it is aiming to replace, albeit it with a chined-forward fuselage and single-engined configuration.

Northrop Grumman had originally planned to offer the Hawk Advanced Jet Trainer (AJT) with its partner, BAE Systems. This option was later abandoned in favour of the clean-sheet design. Besides the Northrop Grumman/BAE Systems team, the USD1 billion T-X requirement is also being competed by Boeing-Saab, Lockheed Martin-Korean Aerospace Industries (KAI), and Raytheon-Leonardo.

Boeing/Saab is to offer its own clean-sheet design; Lockheed Martin is offering a version of the KAI T-50 (designated T-50A for the USAF); and Raytheon/Leonardo is to offer the M-346 (to be designated T-100 for T-X). Of these, only Boeing/Saab has yet to reveal details of its offering.

According to the USAF's fiscal year 2016 budget request, a T-X contract for upwards of 450 aircraft will be awarded about 12 months on from the release of a request for proposals that is expected before the end of 2016.

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: industrie militaire US   Mar 23 Aoû 2016 - 21:20

Citation :
23/08/2016

Lockheed-Martin, une centaine de C-130J à produire !





Lockheed-Martin a reçu un montant de 10 milliards de dollars en vue de la production d’une centaine d’avions de transport de type C-130J « Super Hercules ». Ces appareils seront livrés pour l’US Air Force, l’US Navy, l’US Marines Corps, ainsi que de nombreux clients étrangers. La production du C-130 a commencé au début des années 1950. La dernière génération de l’avion a commencé à être livrée en 1998.

Le C-130J « Super Hercules » :

Le C-130J «Super Hercules» est la version la plus avancée du célèbre C-130 cargo, il incorpore une technologie de pointe pour réduire les besoins en personnel, de fonctionnement de soutien avec des coûts de cycle de vie plus actuel que pour les anciens C-130. Le modèle dispose également d'une maniabilité accrue et une manutention plus courtes. Il est doté de nouveaux moteurs Rolls-Royce Allison AE 2100D3 dotés d’hélices à six pales.

Du point de vue de l’extérieur, le C-130J semble n’être qu’une version allongée du célèbre Hercules, cependant, il est équipé d’un poste de pilotage informatisé permettant de réduire le nombre de pilotes à deux. Il a une capacité de 26.000 kg de carburant et il est configuré pour recevoir des réservoirs additionnels de 11.000kg de carburant.

Les nations qui exploitent actuellement le C-130J sont : l’Australie (Royal Australian Air Force), le Canada (Royal Canadian Air Force), le Danemark (Royal Danish Air Force), l'Inde (Indian Air Force), l'Irak (armée de l'air irakienne), Israël (Israeli Air Force), Italie (Italian Air Force ), Corée (République de Corée Air force), le Koweït (Koweït Air force), la Norvège (royal Norwegian Air force), Oman (royal Flight of Oman et la royal Air force d'Oman), Qatar (force Qatari Air), la Tunisie ( Tunisie Air force), le Royaume-Uni (royal Air force), et les États-Unis (USAF, y compris le service actif, la Garde nationale aérienne et Air force Reserve Command, de la Garde côtière des États-Unis, et USMC).

Photo : C-130J « Super Hercules »@ Lockheed-Martin

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2016/08/23/lockheed-martin-une-centaine-de-c-130j-a-produire-861975.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: industrie militaire US   Jeu 1 Sep 2016 - 23:25

Citation :
Fin de la production de bombes à sous-munitions aux Etats-Unis


AFP 01/09/2016


Le dernier fabricant américain de bombes à sous-munitions, bannies par de nombreux pays, a décidé de stopper leur production, un succès pour les organisations de défense des droits de l'homme qui tentent d'obtenir l'élimination de ces armes.

"L'environnement politique actuel rend difficile" l'obtention des autorisations d'exportation des bombes à sous-munition, a justifié mercredi soir le groupe Textron dans une notification à la SEC, le gendarme boursier américain.

Fin mai, l'administration américaine avait décidé de suspendre la livraison à l'Arabie saoudite des bombes à sous-munitions produites par Textron, sous la pression d'ONG et d'élus au Congrès. Ceux-ci dénonçaient l'utilisation de ces armes par les Saoudiens au Yémen.

Les bombes à sous-munitions contiennent des mini-bombes, jusqu'à des centaines dans certains cas, qui se dispersent sur un vaste périmètre, mais n'explosent pas toujours. Elles se muent alors de facto en mines anti-personnel susceptibles de se déclencher au moindre contact et peuvent se révéler meurtrières pour les civils pendant des années.
La convention internationale d'Oslo de 2008 interdit ce type d'armement. Elle a été ratifiée par nombre de pays occidentaux, mais pas par les Etats-Unis, qui continuent de penser que dans certains cas, l'usage de ces bombes peut-être justifié.
Washington n'a pas utilisé ces bombes depuis plusieurs années, mais continue d'en exporter.
Outre les Etats-Unis, une quinzaine de pays sont toujours répertoriés comme producteurs d'armes à sous-munitions, dont la Chine, la Russie et Israël.

Selon un rapport à l'ONU de l'Observatoire des armes à sous-munitions, ces armes ont été notamment utilisées de manière "intensive et répétée" en 2015 au Yémen par la coalition dirigée par l'Arabie saoudite, et en Syrie par la Russie.
Plus de 400 personnes ont été tuées ou blessées dans ces attaques, selon le rapport. La quasi-totalité d'entre elles (97%) étaient des civils, dont 36% d'enfants.

L'organisation de défense des droits de l'homme HRW, qui milite de longue date contre ces armes, s'est félicitée de l'arrêt de leur fabrication aux Etats-Unis. "C'est très important. Cela rapproche un peu plus les Etats-Unis" d'une ratification de la convention d'Oslo, a affirmé à l'AFP Mary Wareham, spécialiste des armements chez HRW. "Et cela montre que cette convention est efficace, même pour les pays qui ne l'ont pas signée".

Les militaires américains estiment que l'usage de bombes à sous-munition peut être approprié par exemple lorsqu'il s'agit d'attaquer un convoi de multiples véhicules. Ils affirment également que les dernières générations de bombes, comme la CBU-105 fabriquée par Textron, ont des sous-munitions à guidage de précision, ce qui limite les possibilités de dissémination.

http://www.lorientlejour.com/article/1004974/fin-de-la-production-de-bombes-a-sous-munitions-aux-etats-unis.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: industrie militaire US   Mar 25 Avr 2017 - 15:55

Citation :
Un char russe T-72 transformé en plastron contrôlé à distance pour les besoins de l’US Army


Posté dans Forces terrestres par Laurent Lagneau Le 25-04-2017




Le groupe Kratos Defense & Security Solutions (KDS), établi en Californie, a indiqué, la semaine passée, avoir réussi à convertir un char T-72 de conception russe en un véhicule contrôlé à distance afin d’en faire un plastron devant servir à l’entraînement des unités de l’US Army.

Concrètement, ce T-72 pourra ainsi être mis en oeuvre à distance grâce à l’Army Ground Aerial Target Control System (AGATCS), un système de commande et de contrôle conçu pour les cibles aériennes, terrestres et maritimes.

Dans son communiqué, KDS explique que cette conversion de ce T-72 a « présenté un ensemble unique de défis que l’on ne rencontre généralement pas avec les véhicules conventionnels ». En effet, un char ne se pilote pas comme une voiture : par exemple, et notamment sur un modèle comme celui qui a été modifié, il faut lever le pied et tirer simultanément sur un levier pour freiner.

Quant à la direction, il n’y a pas de volant : il faut jouer sur deux autres leviers (un pour la droite, l’autre pour la gauche). En jouant sur celui de droite, on ralenti la chenille droite, ce qui fait que le char vire de ce côté. Même chose pour tourner à gauche (sauf, qu’évidemment, on tire le levier gauche). Aussi, souligne KDS, cela « exigeait des niveaux élevés de force et de déplacement. »

Aucune précision n’a par ailleurs été donnée sur l’origine de ce T-72 transformé en plastron. Entré en service en 1973 au sein de l’Armée Rouge, ce type de char a été exporté vers une trentaine de pays, dont ceux de l’ex-Pacte de Varsovie, lesquels ont, pour la plupart, intégré l’Otan.

Le groupe californien s’est dit « fier de soutenir l’U.S. Army’s Targets Management Office en fournissant des véhicules représentatifs d’une haute menace » pour l’entraînement des forces terrestres américaines.

http://www.opex360.com/2017/04/25/un-char-russe-t-72-transforme-en-plastron-controle-distance-pour-les-besoins-de-lus-army/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: industrie militaire US   Lun 15 Mai 2017 - 19:56

Citation :
15/05/2017

Boeing veut produire le TX à St-Louis !





Boeing veut produire son avion d'entraînement TX sur les installations de son usine de Saint-Louis, si l’US Air Force choisi son avion. Au total se sont environ 1’800 emplois dans la région qui sont concernés.

La projection d'emplois comprend des postes directs et indirects qui devraient être pris en charge par le travail d’assemblage du TX. Les deux premiers prototype du TX ont prouvé le faible risque de la conception, la performance et la reproductibilité dans la fabrication.

Rappel :

Boeing a déclaré qu'il avait soumis sa proposition pour le programme de la famille des systèmes de pilotage avancé (APS) destiné à l'USAF (FoS). Le TX de Boeing / Saab comporte une double queue, un grand cockpit avec une excellente visibilité. Des éléments de type LERX ont été repris de la famille F/A-18 « Hornet ». Le TX dispose d’un seul moteur General Electric F404 également utilisé sur le Hornet et le Gripen. Boeing affirme que la conception et la performance de l'avion à double-queue fourni un excellent contrôle, et une très bonne stabilité pour le ravitaillement. Darryl Davis, le président de Boeing's Phantom Works, a déclaré que l'avion a été conçu pour répondre à toutes les exigences du programme, et a noté qu'il offrira un angle d'attaque haut (AoA) et de haute performance en matière d’accélération. Boeing a également souligné que la conception du poste de pilotage offre un positionnement idéal pour l'instructeur avec une très bonne visibilité, tant pour l'instruction en vol que pour la formation avancée en combat aérien visuel. L'offre de Boeing/Saab utilise un cockpit moderne, semblable à celui d'un combattant, avec un écran reconfigurable à grande surface (LAD) qui imite ceux trouvés dans le F-22 et le F-35 et le nouveau Gripen E. Le Boeing TX est également compatible avec les lunettes de vision nocturne. Le Boeing/Saab TX est doté d'une capacité interne de ravitaillement en vol et il dispose d’un point d'ancrage central pour transporter des équipements connexes comme des nacelles.



Photos : le programme TX@ Boeing/Saab

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2017/05/15/boeing-veut-produire-le-tx-a-st-louis-863646.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: industrie militaire US   Mer 7 Juin 2017 - 23:09

Citation :
7 juin 2017 | Par Justine BOQUET

Raytheon détruit des drones avec son missile Stinger

  
Le missile Stinger de Raytheon est désormais capable de détruire des drones. © Raytheon



Raytheon est parvenu pour la première fois à détruire des drones grâce à la nouvelle version de son missile Stinger. Il a été modifié pour être désormais équipé d'une fusée de proximité permettant de détruire des cibles de plus petite taille.


Lors du test, Raytheon a utilisé deux missiles Stinger équipés de cette nouvelle technologie. Ils ont pu détruire lors de cet essai deux drones, dont un Outlaw MQM-170C.

Cette nouvelle technologie est spécialement adaptée aux petits cibles. Suite au lancement la fusée de proximité fera exploser l'ogive à l'approche de la cible. Le missile pourra aussi exploser s'il entre en contact avec le drone ou autre aéronefs de petite taille.

Le Stinger est un système portatif de défense sol-air. Il peut rapidement être déployé par les troupes au sol. Il existe dans d'autres configurations permettant de le déployer depuis un hélicoptère ou encore depuis un véhicule terrestre. Le Stinger qui avait été initialement imaginé est doté d'un système de guidage infrarouge.

Le système de missile Stinger a été éprouvé au combat dans 4 conflits de grande ampleur. Il est déployé dans 19 pays, l'Inde étant le dernier pays en date à l'avoir adopté (contrat en mars 2016).

http://www.air-cosmos.com/raytheon-detruit-des-drones-avec-son-missile-stinger-95923
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: industrie militaire US   

Revenir en haut Aller en bas
 
industrie militaire US
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» Livret militaire
» Défilé militaire du 21 juillet
» 14 juillet 2010 PARIS defilé militaire video legion etrangere 1RE 2 REG
» service militaire en 1789
» Le défilé militaire du 14 Juillet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armement et matériel militaire :: Autres Systemes d´armes-
Sauter vers: