Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 industrie militaire US

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: industrie militaire US   Mer 22 Jan 2014 - 23:20

Citation :
L-3, Raytheon Develop Laser-Guided Rocket for Small Boats



L-3 and Raytheon have teamed up to develop small boat protection systems using precision-guided 2.75-inch rockets that draws upon laser technology and sensors to pinpoint targets.
While able to fit a number of configurations including potential land and sea applications, the weapon is ideally designed for small boats and littoral environments.  In particular, developers say the weapon would be well suited for patrol craft, riverines, fast attack craft or small boats called corvettes, its developers said.
Called the TALON-RWS, the system combines Raytheon’s TALON 2.75 inch rockets with L-3s Remote Weapons System, or RWS, said Don Linnell, director of business development, integrated optical systems, L-3.
Both Raytheon and L-3’s respective parts of the system have been in existence for a number of years.
“There’s been minimal investment needed because they are both proven systems. We mount the TALON on the RWS,” Linnell added.
Raytheon’s TALON is a 2.75-inch rocket that features a digital semi-active laser guidance system that is being developed with the United Arab Emirates, said John Eagles, a Raytheon spokesman.
“Talon’s architecture and ease of employment make it a low-cost, highly precise weapon for mission in urban environments, counter insurgency and swarming boat defense missions,” Eagles said.
The precision-guided weapon could be offensive or defensive, Linnell and Eagles said.
“There are all sorts of weapons trade studies being done now to address small swarming boats. This would be an option for that. It is rapid fire, laser-guided, accurate and quickly reloadable,” Eagles said.
The weapons are engineered to be lightweight in order to be mounted on small boats or vehicles. The mount, sensor package and missile pod fully loaded weigh about 500 pounds.
Linnell said the TALON-RWS could provide a mobile, light weight precision weapon that might be preferable to the protective weapons used today by most small boats in the Navy.
The sensor is a configurable electro-optical camera which combines with a laser designator and laser rangefinder to locate targets.
The TALON-RWS has been tested at Yuma Proving Grounds, Ariz., where it was fired successfully from a land-based structure, Linnell said. More tests are planned, including one where the TALON-RWS will shoot try to shoot down a UAS, he said.
During the recent Surface Navy Association Annual Symposium, Chief Naval Officer Adm. Jonathan Greenert said the Navy is arming patrol craft with Griffin missiles in an effort to make sure small boats have sufficient armament and protection.

http://defensetech.org/2014/01/21/l-3-raytheon-develop-laser-guided-rocket-for-small-boats/
Revenir en haut Aller en bas
Proton
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3498
Inscrit le : 27/06/2009
Localisation : Partout.
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: industrie militaire US   Mer 22 Jan 2014 - 23:32

Concept très intéressant, que j'ai de proposé de nombreuses fois, pour la MRM..
Intéressant pour les navires ne disposant pas de missiles, et même intéressant pour les grosses frégates..pour notamment le traitement des cibles sans valeurs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: industrie militaire US   Jeu 23 Jan 2014 - 17:46

coproduit avec l´UAE,ca va venir  Wink 
moi je le veux en version terrestre : un Armored Vehicle avec optique/RWS et equipé de 2 Rocket-pod de 8/16 contre les essaims de jeep,je te dis pas le massacre en desert a 5km  Twisted Evil 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı
avatar

messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: industrie militaire US   Sam 25 Jan 2014 - 14:40

Yakuza a écrit:
coproduit avec l´UAE,ca va venir  Wink 
moi je le veux en version terrestre : un Armored Vehicle avec optique/RWS et equipé de 2 Rocket-pod de 8/16 contre les essaims de jeep,je te dis pas le massacre en desert a 5km  Twisted Evil 

Dans ce genre là  Question 

http://www.griffon.ae/content/41.pdf
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: industrie militaire US   Lun 27 Jan 2014 - 17:27

Citation :
Navy, Electric Boat Finishing Designs for Ohio Replacement Program



Groton, Conn. — The U.S. Navy and General Dynamics’ Electric Boat are close to finishing specifications and designs for the country’s next-generation ballistic nuclear submarine, the Ohio Replacement Program, or ORP.
The Ohio Replacement Program team is poised this year to finish up a 600-page ship specification document detailing designs and plans for the submarine, Navy and Electric Boat officials said.
“This spring, the Ohio Replacement Program will finalize the remaining few of the 161 Ship Specifications.  These specifications establish the requirements the numerous ship systems must adhere to in order to meet defined warfighting requirements,” Capt.William Brougham, ORP program manager told Military​.com in a written statement.
Slated to enter service in 2031 and serve through 2085, ORP, a so-called SSBN, is scheduled to begin construction by 2021.  Requirements work, technical specifications and early prototyping are already underway at Electric Boat locations in New London, Ct. and Quonset Point, R.I.
Consisting of three volumes, each with hundreds of pages, the ship specification documents are designed to detail the configurations, designs and technical requirements for the boat, said Brian Wilson, ORP director, Electric Boat.
“We are very much in the technology and getting the requirements set phase.  We’ll finish the ship specs this year, multi-volume documents that tell you everything about how you’re going to manage the design,” said Wilson.
The ship-specifications detail the systems, technologies and electronics as well as crew plans, design intentions and overall integration, Navy officials said.
Designed to be 560-feet– long and house 16 Trident II D5 missiles fired from 44-foot-long missile tubes, ORP will be engineered as a stealthy, high-tech nuclear deterrent able to quietly patrol the global undersea domain.
“The key thing about the SSBN is that it is out there maintaining a constant strategic deterrence,” said Wilson.  The rationale for these submarines is to guarantee a nuclear response capability in the event that an adversary launches a first attack.
Electric Boat and the Navy are also already progressing on early prototype work connecting missile tubes to portions of the hull, Wilson said.  Called integrated tube and hull forging, the effort is designed to weld parts of the boat together and assess the ability to manufacture key parts of the submarine before final integration.
“The key here is reconstituting the vendor base for missile tubes, which are 45-feet-long and weigh about 50 tons.  We integrated these tubes into two large welds at the top of the hull to produce what we call a 4-pack.  In 2017 and 2018, we will build a first-article quad pack,” said Wilson.
This manufacturing strategy is intended to be a modular, more efficient and lower cost effort compared to the previous class of Ohio submarines. The Navy is hoping to keep the cost of each ORP to below $5 billion in 2010 dollars for boats 2 through 12, service officials said.
“The early investment in development and rapid prototype and testing the integrated tube and hull is essential to reduce construction costs and to shorten the overall construction time span for both the U.S. and UK SSBN programs,” Brougham said.
In 2012, General Dynamics Electric Boat was awarded a five-year reasearch and development deal for the ORP with a value up to $1.85 billion.  The contract contains specific incentives for lowering cost and increasing manufacturing efficiency, Navy and Electric Boat officials said. The first ORP boat is slated to be operational by 2031.
With the prior Ohio-class, the manufacturing technique first worked from an empty hull cylinder and then cut holes for missile tubes, Wilson added.  The new strategy is designed to maximize efficiency and construct key elements before they are connected to an integrated boat.
The U.S. and U.K. are together immersed in a common missile compartment effort for ORP.  In fact, the U.S. and U.K. are buying parts together for the common missile compartment and working on a $770 million contract with General Dynamics’ Electric Boat.  The U.S. plans to build 12 ORPs, each with 16 missile tubes, and the U.K. plans to build four nuclear-armed ballistic submarines, each with 12 missile tubes.
The ORP is being designed with a series of next-generation technologies, many of them from the Virginia-Class attack submarine.  In particular, the ORP will utilize Virginia-class’s fly-by-wire joystick control system and large-aperture bow array sonar.
The ORP will also use Virginia-class’s next-generation communications system, antennas and mast.   For instance, what used to be a periscope is now a camera mast connected to fiber-optic cable, enabling crew members in the submarine to see images without needing to stand beneath the periscope.  This allows designers to move command and control areas to larger parts of the ship and still have access to images from the camera mast, Electric Boat and Navy officials said.
ORP is also being engineered with a new, more powerful nuclear reactor core compared with existing Ohio-class submarines, Navy and Electric Boat officials explained. This will enable a submarine to serve for as long as 42 years without needing what’s called mid-life refueling of its nuclear reactor. This is part of the reason the Navy believes it can effectively complete its mission requirements with twelve SSBN boats, Navy officials said.

http://defensetech.org/2014/01/24/navy-electric-boat-finishing-designs-for-ohio-replacement-program/
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: industrie militaire US   Mar 28 Jan 2014 - 16:38

Inanç a écrit:
Yakuza a écrit:
coproduit avec l´UAE,ca va venir  Wink 
moi je le veux en version terrestre : un Armored Vehicle avec optique/RWS et equipé de 2 Rocket-pod de 8/16 contre les essaims de jeep,je te dis pas le massacre en desert a 5km  Twisted Evil 

Dans ce genre là  Question 

http://www.griffon.ae/content/41.pdf
oui mais 2 pod qui contiennent plus que les 6 Rockets combinés(8+8 par exemple),et le gun doit etre independament operable de la plateforme rockets
la avec l´auto-tracking tu feras carnage dans une colonne en moins de 10s

_________________
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: industrie militaire US   Mer 29 Jan 2014 - 22:04

Citation :
La compagnie américaine Lockheed Martin ouvre un centre de recherche à Beer-Sheva




Aucune annonce n’a été faite quant au nombre de nouveaux emplois que ce centre créera.
Le nouveau centre sera construit dans le nouveau parc industriel de Beer-sheva, et se concentrera sur ​​des solutions de cyberdéfense.
Les deux sociétés ont annoncé qu’elles voulaient élaborer des plans pour le cloud computing et les grandes analyses de données dans le domaine de la cybercriminalité. Le porte-parole a déclaré que le parc à Beer-Sheva fournira une infrastructure idéale pour les deux entreprises afin de coopérer avec des chercheurs industriels, l’université Ben-Gourion et des start-ups.
EMC dispose de deux centres de recherche et développement, l’un à Herzliya et un autre à Beersheva. Avec plus de 700 employés , ses activités de recherche se concentreront sur ​​les nouvelles technologies, afin de relever les défis et opportunités dans le monde de la technologie de l’information.
La présence de Lockheed Martin en Israël a été confinée à la sécurité aérienne. Avec le nouveau centre, il est prévu d’élargir son domaine d’activités.
Lockheed Martin est une entreprise de sécurité et d’aérospatiale mondiale qui emploie environ 115.000 personnes dans le monde et s’engage principalement dans la recherche, la conception, le développement, la fabrication, l’intégration et le maintien des systèmes de technologie de pointe, des produits et des services. Ses ventes 2013 s’évaluaient à 45,4 milliards de dollars.

http://www.israelactu.com/11437/la-compagnie-americaine-lockheed-martin-ouvre-un-centre-de-recherche-beer-sheva/
Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6521
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: industrie militaire US   Lun 3 Fév 2014 - 0:31

le projectile laser EXCALIBUR navalisé pour les besoins de l'US NAVY
c'est un retour en force de l'artillerie navale qui reste bien plus économique que les salves de Tomahawk

Citation :
Raytheon developing a five-inch navy projectile

Raytheon is developing a scaled down version of its Excalibur 1B 155 mm projectile to fill the US Navy's (USN's) requirement for a ship-fired five-inch projectile to provide naval surface fire support.

'Excalibur N5' will be 70% common with the Excalibur 1B to enable the navy to leverage a programme that the US Army has invested in, is currently in production, and is already mature, Paul Daniels, business development lead for Excalibur at Raytheon, told IHS Jane's on 29 January.

"In fact, the brains of this precision projectile, the guidance and navigation unit [GNU], is already sized for a five-inch form factor," he said.

http://www.janes.com/article/33233/raytheon-developing-a-five-inch-navy-projectile

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
farewell
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 2466
Inscrit le : 13/02/2011
Localisation : ******
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: industrie militaire US   Lun 3 Fév 2014 - 14:46

Citation :
Lockheed Martin : un convoi militaire parfaitement autonome

http://www.journaldugeek.com/2014/02/03/lockheed-martin-convoi-militaire-autonome/

_________________

"Les belles idées n'ont pas d'âge, elles ont seulement de l'avenir"
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: industrie militaire US   Mer 5 Fév 2014 - 21:28

Citation :
Viseur de casque modifié sur le F-35




Cette année, les pilotes de F-35 vont débuter les essais d’intégration du viseur de casque modifié sur l’avion. Le modèle qui va être essayé, intègre les modifications au système d'affichage de la génération précédente.
 
Les problèmes de la version antérieure : 
 
Comme rien n’est simple dans le programme F-35, la version du viseur de casque testée jusqu’à maintenant, avait démontré de nombreux problèmes de mise au point. En effet, l'acuité de vision nocturne du viseur de casque (HMDS) avec imagerie au silicium avait montré des signes de faiblesse, lorsque la lumière était faible et rendait presque impossible un usage de nuit.
L’autre problème décelé concernait une instabilité latente (informations qui vibrent) additionné d’une lenteur d’affichage des paramètres sur la visière.  




Nouvelle version : 
 
Il fallait impérativement corriger ces trois problèmes. Le nouveau système développé par Rockwell Collins et Elbit Systems of America dispose de nouveaux algorithmes de filtrage qui permettent de supprimer les vibrations. De nouveaux capteurs de pixel actif (EBAPS) devraient apporter une qualité visuelle de nuit cette fois-ci équivalente à des jumelles nocturnes traditionnelles.



Photos : 1 F-35A USAF 2 Viseur de casque du F-35 3 F-35 et Viseur de casque @ USAF/Lockheed-Martin

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2014/02/03/viseur-de-casque-modifie-sur-le-f-35-855069.html
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: industrie militaire US   Mar 11 Fév 2014 - 16:22

Boeing P-8I at DefExpo 2014



Citation :
Moog pushing conversion kit that can transform civil rotorcraft to attack helicopters



http://www.militaryaerospace.com/articles/2014/01/moog-attack-helicopter.html?cmpid=EnlEmbeddedComputingFebruary102014
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: industrie militaire US   Dim 23 Fév 2014 - 22:55

Citation :
Les États-Unis testent avec succès un drone à changement de milieu



Le centre de recherche US Naval Research Laboratory (NRL) a procédé en décembre 2013 au lancement d’un drone de surveillance aérien encapsulé Oceaneering Sea Robin XFC depuis un tube lance-missile Tomahawk du submersible en plongée USS Providence (SSN-719). Le drone est libéré et expulsé de sa capsule étanche à la surface. Il prend
alors son envol et devient autonome.
Ce test final valide les possibilités de surveillance aériennes offertes à un submersible via un drone. Après un vol de plusieurs heures durant lequel il a transmis des vidéos en temps réel au submersible en plongée périscopique tout comme à des navires et à des installations à terre, le drone a atterri sur la piste d’Andros dans les Bahamas. Le Sea Robin XFC
est un drone à ailes cruciformes utilisant une pile à hydrogène Protonex et mû par une hélice propulsive. De l’étude jusqu’à l’essai opérationnel, moins de six ans se sont écoulés, ce qui est peu dans de tels programmes militaires.

Source : Le Marin
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19930
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: industrie militaire US   Mar 25 Fév 2014 - 14:50

Citation :
Un milliard de dollars pour le futur moteur militaire américain

Le 25/02/2014 à 12:02   | Par François Julian


Un milliard de dollars. C'est que le Pentagone voudrait allouer au développement d'un nouveau moteur militaire dans son budget pour l'année fiscale 2015. Cette annonce a été faite hier, lors d'une conférence tenue par Chuck Hagel, secrétaire américain à la Défense.

« Nous recommandons l'allocation d'un milliard de dollars dans une technologie de moteur de nouvelle génération, qui devrait permettre de réduire de manière significative la consommation en carburant et les efforts de maintenance. Cette enveloppe budgétaire devrait également permettre la consolidation de notre base industrielle », a t-il déclaré.

Même si cela n'est pas précisé, ce milliard de dollars devrait servir à financer le programme de recherche AETD (Adaptive Engine Technology Development) de l'US Air Force, auquel participent Pratt & Whitney et General Electric. Le programme AETD prévoit l'essai au banc d'un tout nouveau moteur militaire à cycle variable, c'est à dire capable d'ajuster son cycle de fonctionnement en fonction du régime de vol, qui serait ainsi particulièrement performant en terme de consommation en carburant.

L'application d'un tel moteur reste assez floue. Visiblement le programme AETD vise surtout à jeter les bases d'une nouvelle famille de moteurs militaires destinés aussi bien au futur bombardier de l'US Air Force (LRS-B), qu'à un hypothétique nouvel avion de combat de « sixième génération » qui succéderait au F-22.

Il est prévu que de premiers démonstrateurs de moteurs AETD soient testés au banc en 2016.

http://www.air-cosmos.com/defense/un-milliard-de-dollars-pour-le-futur-moteur-militaire-americain.html  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19930
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: industrie militaire US   Mer 5 Mar 2014 - 16:51

Citation :
Boeing fait voler son Challenger 604 de surveillance maritime

Le 05/03/2014 à 16:41   | Par Guillaume Steuer




Annoncé en 2012 à l'occasion du salon de Farnborough, le projet Boeing MSA (Maritime Surveillance Aircraft) prend forme. L'avionneur américain annonce avoir procédé le 28 février au premier vol de certification d'un jet d'affaires Challenger 604 dont la cellule a été modifiée pour recevoir des capteurs et un système de mission dérivés de ceux du P-8 Poseidon de patrouille maritime.

C'est la société Field Aviation, chargée de ces travaux de modification, qui a mené ce vol inaugural de quatre heures. Celui-ci s'est déroulé depuis l'aéroport international de Toronto. Boeing souligne que le calendrier serré de ce programme est rendu possible par des techniques de prototypage rapide mises au point dans son bureau Phantom Works, en charge des technologies avancées.

La modification la plus visible apportée à la cellule du démonstrateur Boeing MSA concerne l'intégration d'un radôme ventral, qui doit accueillir un radar de surveillance maritime à balayage électronique actif fourni par Selex ES. L'appareil emportera également une boule optronique Flir Systems.

Selon Boeing, ces essais en vol devraient durer environ deux mois. A l'issue de cette campagne, l'appareil rejoindra Seattle pour entamer les essais du système de mission. Ce dernier inclut également des capteurs d'écoute électronique (ESM), d'écoute des communications (Comint) et d'identification AIS, équivalent naval de l'ADS-B aérien.

D'après l'avionneur américain, les avantages du bizjet par rapport aux solutions existantes sur base d'avions turbopropulsés sont nombreux : vitesse de croisière accrue, meilleur champ de vision des capteurs grâce à une altitude de travail plus élevée, endurance et génération électrique supérieures, confort des opérateurs…

Interrogé fin 2013 par "Air&Cosmos", Boeing disait vouloir « démontrer les capacités du MSA à des clients potentiels dès 2014 ». Selon l'industriel, « trente à trente-six mois » seraient nécessaires pour livrer un appareil à compter de la signature d'un contrat. La société s'abstient évidemment de tout commentaire quant à l'identité des clients en question. Mais il est probable que l'Inde, ayant déjà fait le choix du P-8 et qui cherche une capacité complémentaire plus « légère », figure en haut de la liste des prospects de Boeing.

http://www.air-cosmos.com/defense/boeing-fait-voler-son-challenger-604-de-surveillance-maritime.html  
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: industrie militaire US   Sam 8 Mar 2014 - 11:18

Citation :
Les soldats américains porteront bientôt une combinaison robotique qui décuplera leur force et leur endurance




L’industrie de l’armement est en plein essor : l’heure est à l’optimisation de l’équipement des forces armées. Ainsi, la protection des civils et des innocents passe par du matériel rendant les soldats encore plus performants et diminuant leur risque de blessure. C’est l’objectif que s’est fixé cette combinaison militaire du futur qu’on vous propose de découvrir.
La Darpa, l’Agence américaine de Projets et de Recherches de Défense Avancée, travaille actuellement sur la deuxième phase d’un projet de tenue de combat robotique et futuriste appelé Warrior Web. Elle a pour but d’accroître l’endurance et la récupération des soldats mais également de diminuer le risque de blessure sur le terrain.
Cette combinaison doit être légère, souple et lavable afin de faciliter le quotidien des troupes armées et de ne pas entraver leur amplitude de mouvement. Elle a également pour but de réduire la dépense d’énergie du soldat et de l’aider à la récupération en tenant compte du poids moyen de 45 kg d’un sac à dos militaire.En effet, il est donc important que la Warrior Web n’ajoute pas de poids supplémentaire à son usager, les 45 kg de matériel étant responsables de beaucoup de blessures musculaires.



Ayant soumis un cahier des charges pour la phase B (la phase A consistait à la recherche de solutions technologiques) de cette combinaison révolutionnaire le 5 septembre 2013 , il y a fort à penser que la Darpa se dirige vers une tenue de combat du futur qui combinera plusieurs technologies de pointe en un seul vêtement. Elle se portera en dessous des habits et ne devra en aucun cas interférer avec l’équipement militaire des soldats.
La Darpa et le laboratoire de recherche de l’armée qui travaillent sur ce projet (l’Army research Laboratory Human Research & Engineering Directorate), rencontrent cependant une incertitude : les chercheurs ne savent pas encore si toutes les technologies avancées pourront tenir sur un seul vêtement et respecter les impératifs de confort fixés préalablement. A suivre, donc.






C’est une invention intéressante et futuriste qui pourrait changer radicalement les conditions de vie des hommes dans les zones de conflits. En tant que fan de technologie et d’innovation, on aime beaucoup le concept de cette combinaison et on a hâte de connaître son évolution. Et vous, pensez-vous que ce genre d’équipements incarne l’avenir des forces armées ?

http://dailygeekshow.com/2013/09/14/les-soldats-americains-porteront-bientot-une-combinaison-robotique-qui-decuplera-leur-force-et-leur-endurance/
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: industrie militaire US   Dim 9 Mar 2014 - 23:59

Citation :
Le Pentagone développe un implant cérébral



 Le Pentagone développe un capteur destiné à être implanté dans le cerveau afin de rétablir la mémoire après un traumatisme crânien, selon les médias.
Les développements de l’Agence pour les projets de recherche avancée de défense des États-Unis (DARPA) seront également utilisés dans le traitement de la démence sénile et de la maladie d'Alzheimer.
Il existe des implants Metronic inc., utilisés pour la stimulation cérébrale profonde afin de soulager certains symptômes de la maladie de Parkinson et d'autres troubles neurologiques.

http://french.ruvr.ru/news/2014_02_07/Le-Pentagone-developpe-un-implant-cerebral-8902/
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: industrie militaire US   Lun 10 Mar 2014 - 22:31

Citation :
Lasers, canons électromagnétiques : le futur n'est pas si loin pour la Navy

La marine de guerre américaine cherche depuis longtemps des alternatives futuristes à ses équipements de combat actuels. Lasers, canons électromagnétiques... des technologies impressionnantes qui seront pourtant mises en service très prochainement.
L'US Navy vient d'annoncer qu'elle prévoit de déployer son premier laser opérationnel cet été, et qu'elle testera un prototype de canon électromagnétique (rail gun) à bord d'un navire d'ici à deux ans. Une progression logique, après l'essai d'un démonstrateur du LaWS (pour Laser Weapon System) à bord du destroyer USS Dewey en 2012.
Le LaWS équipera cette fois l'USS Ponce pour une période de 12 mois lors de patrouilles en eaux potentiellement hostiles, afin de prouver qu'il est une alternative crédible aux technologies actuelles pour la défense contre les petits aéronefs et les embarcations légères. Il sera couplé au module de détection radar d'un Mk-15 Phalanx CIWS (Close-in Weapon System), un système de défense anti-missiles majoritairement utilisé par la marine américaine depuis 1980, et n'aura besoin d'être opéré que par un seul homme.
OBJECTIF DE RÉDUCTION DES COÛTS
Les recherches sur ces équipements, qui ont coûté 40 millions de dollars à la Navy les six dernières années, sont principalement pour des raisons économiques. En effet, les missiles et munitions d'artillerie utilisées par les navires sont très coûteux, plus d'un million de dollars par missile, tandis que les armes à énergie dirigée (DEW) ne coûtent presque rien à l'utilisation.
Elles ne sont de plus pas soumises aux problématiques de stock de munitions, pouvant fonctionner indéfiniment tant qu'elles sont alimentées et refroidies. Enfin, elles présentent l'avantage d'une certaine polyvalence, avec un rayon d'action de 1,6 km, et pouvant s'attaquer à des drones (cf. vidéo), à plusieurs types d'embarcation, etc.



La Navy avait d'abord effectué des tests avec des lasers chimiques dans les années 1980, mais la dangerosité des produits utilisés les rendaient impropres à l'utilisation en mer. Le LaWS est, quant à lui, un système à fibre (utilisant une fibre optique comme amplificateur), similaire au laser à solide. Sa puissance est estimée entre 15 et 50 kilowatts. Le principal inconvénient de cette technologie est sa sensibilité aux conditions météorologiques : elle perd sérieusement en efficacité si la visibilité est diminuée, s'il pleut, s'il y a de la fumée ou trop d'embruns.

L'ALTERNATIVE ÉLECTROMAGNÉTIQUE

L'autre technologie de pointe en cours de développement est celle des canons électromagnétiques, appelés "rail guns" en anglais. Ils accélèrent des projectiles entre deux rails, sans utiliser d'explosifs (voir schéma ci-contre), et sont capables de tirer à des vitesses hypersoniques (jusqu'à Mach 7) et ainsi d'atteindre des cibles à de très longues distances (la portée finale souhaitée serait supérieure à 300 km). Développés par BAE Systems, les prototypes actuellement utilisés par la Navy disposent d'une puissance de 32 mégajoules.
Mais justement, le principal inconvénient de ces armes est leur consommation électrique. En effet, seuls les nouveaux destroyers de classe Zumwalt peuvent générer suffisamment d'électricité pour alimenter un canon de ce type. Les ingénieurs de l'armée travaillent sur un système de batteries qui permettrait leur utilisation sur les navires existants, mais cela n'est pas envisageable en attendant.
Ci-dessous une vidéo de démonstration d'un canon électromagnétique :



http://www.industrie-techno.com/lasers-canons-electromagnetiques-le-futur-n-est-pas-si-loin-pour-la-navy.28193
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: industrie militaire US   Mer 12 Mar 2014 - 22:09

Citation :
CNO: Group Will Study New LCS Designs


WASHINGTON — Under orders to reexamine the Littoral Combat Ship program and begin the process of evaluating possible new designs, Adm. Jon Greenert, chief of naval operations, said Monday he was preparing to stand up a new task force to provide him with recommendations.
The effort is in response to Defense Secretary Chuck Hagel’s direction to begin consideration of a more heavily-armed and survivable small surface combatant, with recommendations to be in hand in time to guide 2016 budget formulations.
The new task force will supersede the LCS Council, a group of high-ranking officers assembled in August 2012 to help guide the program. Under the guidance of the director of the Navy Staff, Vice Adm. Richard Hunt, the council issued directives and gave the program a new high-profile emphasis.
But its actions largely fell out of sight after Hunt’s retirement last summer, and his successor, Vice Adm. Michelle Howard, never spoke publicly in a council role. She has since moved on to a deputy CNO position, and has been nominated to become the vice chief of naval operations.
Hagel announced Feb. 24 he was capping buys of the LCS in its current form at 32 ships, 20 short of the previously-planned total of 52. In its place, he said, he is seeking, “a capable and lethal small surface combatant, generally consistent with the capabilities of a frigate. I’ve directed the Navy to consider a completely new design, existing ship designs, and a modified LCS.”
Greenert, speaking to reporters at the Pentagon on Monday, said he would issue a memo “shortly” that would describe the makeup of the new task force. He did not reveal what office would be leading the effort.
“There will be people in the [Naval Sea Systems Command] end of this, people in the requirements end,” he said.
“We’re going to kind of look at it like the Marine Corps did their amphibious combat vehicle recently,” the CNO added. “They got some real good integration and systems engineers to take a look at it. You can start with naval architects, but how does it come together? Those are the people who have to be key to this, in addition to capabilities.”
Greenert noted that “the LCS Council was always meant to be temporary. I’m getting ready to step it down. It’s not gone yet, but stay tuned.”
Meanwhile, the LCS program moved forward with the announcement on Monday of contract awards to build four more ships.
Lockheed Martin received $699 million for two Freedom-class ships, numbered LCS 17 and LCS 19. Austal USA got $684 million for LCS 18 and LCS 20 of the Independence class.
The prices had been determined in block-buy arrangements with each primary contractor agreed upon in December 2010.
LCS 17 has been named Indianapolis, but names have not been announced for the other ships.
All four ships were funded in 2014, and are the seventh and eighth ships in each primary contractor’s 10-ship block buy. Three of the four remaining block buy ships are being requested in the 2015 budget, although is not yet clear which contractor will get two ships and which gets one in the new three-per-year LCS buying scheme.
Announcement of the contracts marks the fourth straight year LCS contract awards have been announced in March.
Also on Monday, Coronado, the fourth LCS and second Independence-class ship, arrived for the first time at its homeport of San Diego, where it will be commissioned on April 5.



http://www.defensenews.com/article/20140310/DEFREG02/303100028/CNO-Group-Will-Study-New-LCS-Designs
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: industrie militaire US   Jeu 20 Mar 2014 - 1:17

Citation :
Construction navale : les États-Unis mettent le paquet sur les métaux légers

Le ministère américain de la Défense vient, au nom de la Maison blanche, de constituer un institut dédié à la mise au point de métaux légers pour l’industrie, l’American Lightweight Materials Innovation Institute.
Cet institut sera mené par des équipes issues des universités du Michigan et de l’Ohio ainsi que par l'EWI, un organisme de recherche public basé dans l'Ohio. Il répond à une politique menée par le président Obama, destinée à conforter les positions de l’industrie américaine en misant sur l'innovation.
La construction navale est l’une des applications des recherches menées dans des métaux et alliages légers, tout comme l'automobile et l'aéronautique. Une cinquantaine d’entreprises et de laboratoires publics et privés sont associés aux universités sélectionnées pour mener l’ALMII, qui compte bien s’appuyer sur le savoir-faire développé dans l’industrie automobile de Detroit. L’US Navy participe à son soutien.
L’État fédéral allouera 70 millions de dollars à l'ALMII, auxquels s’ajouteront 78 millions issus des partenaires privés. Cet institut passera ensuite pour une centaine de millions de dollars de contrats de R & D.

http://www.lemarin.fr/articles/detail/items/construction-navale-les-etats-unis-mettent-le-paquet-sur-les-metaux-legers.html
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: industrie militaire US   Jeu 20 Mar 2014 - 1:43

Citation :
Boeing and Karem named as latest VTOL X-Plane contenders


DARPA's VTOL Experimental Plane (VTOL X-Plane) programme seeks to enable radical improvements in vertical take-off and landing flight through cross-pollination between the fixed-wing and rotary-wing worlds. DARPA has awarded prime contracts for Phase 1 of VTOL X-Plane to Aurora Flight Sciences, Boeing, Karem Aircraft and Sikorsky. Three of the four—Boeing (top), Karem Aircraft (middle) and Sikorsky (bottom)—provided concept images of their proposed designs. (DARPA)

Boeing and Karem have been officially added to the list of companies awarded contracts under the Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA) vertical take-off and landing (VTOL) X-Plane programme, the agency announced on 18 March.
The companies join Aurora Flight Sciences, and Sikorsky in being awarded Phase 1 contract to cross-pollinate the best of fixed- and rotary-winged aircraft with the goal of improving vertical and cruise flight capabilities. No value was disclosed, though the overall programme is expected to be worth USD130 million.
According to the agency, the VTOL X-Plane demonstrator should achieve a top sustained flight speed of 300 kt to 400 kt; raise aircraft hover efficiency from 60% to at least 75%; present a more favourable cruise lift-to-drag ratio of at least 10, up from the current 5 to 6; and carry a useful load of at least 40% of the vehicle's projected gross weight of 10,000-12,000 lb (4,500 kg to 5,450 kg).
"The technologies that VTOL X-Plane intends to develop [should] apply equally well to manned [and unmanned] aircraft. Another common element among the designs is that they all incorporate multipurpose technologies to varying degrees. Multipurpose technologies decrease the number of systems in a vehicle andits overall mechanical complexity. Multipurpose technologies also use space and weight more efficiently to improve performance and enable new andimproved capabilities," DARPA said.
With the Phase 1 contracts now awarded, the four participants are required to submit their preliminary designs for review by DARPA in late 2015. A downselect to one design will be made for Phase 2 and Phase 3, with flight trials scheduled for the 2017 - 2018 timeframe.

http://www.janes.com/article/35610/boeing-and-karem-named-as-latest-vtol-x-plane-contenders
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: industrie militaire US   Ven 21 Mar 2014 - 2:36

Citation :
ARES : Future camionnette volante de l’armée américaine ?



Succédant au projet Transformer (TX) dévoilé en 2009, le projet ARES (Aerial Reconfigurable Embedded System) de l’agence américaine DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) va bientôt se concrétiser.

La DARPA a en effet annoncé le mois dernier que le programme était désormais lancé et qu’il avait gagné en maturité, atteignant sa troisième et dernière phase de conception (Phase 3). Un premier prototype va être construit pour un vol attendu en 2015.

Développé en coopération avec la division Skunk Works de Lockheed Martin et Piasecki Aircraft Corporation, ce drone est destiné à effectuer des missions de transport, notamment pour assurer la logistique des lignes de front. Il s’agit d’un appareil pouvant décoller et atterrir verticalement (VTOL) grâce à deux soufflantes carénées orientables.

À la différence des premiers travaux concernant le projet TX, ARES ne ressemble plus du tout à un Hummer volant. Il est désormais composé de deux parties : un module porteur, complètement autonome, qui comprend la voilure, la motorisation, les systèmes et le carburant, et un module de transport, complètement détachable et adapté en fonction des besoins de la mission. Ce dernier module pourra par exemple se décliner en compartiment de transport de matériel ou de vivres, en logement d’évacuation pour blessés (CASEVAC) ou en système de reconnaissance et de renseignement.

Pour la DARPA, ARES permettra ainsi de s’affranchir des contraintes du terrain (relief, menaces) par opposition au traditionnel transport par voie terrestre, tout en évitant de mobiliser des hélicoptères avec leur équipage. Le drone deviendrait ainsi un moyen de transport plus économique, tout en divisant par deux la surface d’atterrissage requise.

L’un des objectifs du programme est de pouvoir transporter une charge pouvant atteindre 3000 livres (1,4 t), soit plus de 40% de sa masse maximale au décollage. ARES sera dans un premier temps entièrement autonome, ne nécessitant aucune intervention humaine pour assurer les missions. La DARPA précise cependant que le drone pourra aussi, mais dans un second temps, être piloté dans certaines phases de vol grâce à des applications sur mobile ou sur des tablettes durcies.

Ce projet s’ajoute au programme X-VTOL dévoilé en février 2013 et qui plante le décor sur de futurs concepts d’aéronefs alliant voilure tournante et voilure fixe.

http://www.journal-aviation.com/actualites/26238-ares-future-camionnette-volante-de-l-armee-americaine#
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: industrie militaire US   Mar 25 Mar 2014 - 11:55

Citation :
Obama to Kill Tomahawk, Hellfire Missile Programs

Cornerstone of U.S. Naval power eliminated under Obama budget

President Barack Obama is seeking to abolish two highly successful missile programs that experts say have helped the U.S. Navy maintain military superiority for the past several decades.

The Tomahawk missile program—known as “the world’s most advanced cruise missile”—is set to be cut by $128 million under Obama’s fiscal year 2015 budget proposal and completely eliminated by fiscal year 2016, according to budget documents released by the Navy.

In addition to the monetary cuts to the program, the number of actual Tomahawk missiles acquired by the United States would drop significantly—from 196 last year to just 100 in 2015. The number will then drop to zero in 2016.

The Navy will also be forced to cancel its acquisition of the well-regarded and highly effective Hellfire missiles in 2015, according to Obama’s proposal.

The proposed elimination of these missile programs came as a shock to lawmakers and military experts, who warned ending cutting these missiles would significantly erode America’s ability to deter enemy forces.

“The administration’s proposed budget dramatically under-resources our investments in munitions and leaves the Defense Department with dangerous gaps in key areas, like Tomahawk and Hellfire missiles,” said Rep. Randy Forbes (R., Va.), a member of House Armed Services Committee.

“Increasing our investment in munitions and retaining our technological edge in research and development should be a key component of any serious defense strategy,” he said.

The U.S. Navy relied heavily on them during the 2011 military incursion into Libya, where some 220 Tomahawks were used during the fight.

Nearly 100 of these missiles are used each year on average, meaning that the sharp cuts will cause the Tomahawk stock to be completely depleted by around 2018. This is particularly concerning to defense experts because the Pentagon does not have a replacement missile ready to take the Tomahawk’s place.

“It doesn’t make sense,” said Seth Cropsey, director of the Hudson Institute’s Center for American Seapower. “This really moves the U.S. away from a position of influence and military dominance.”

Cropsey said that if someone were trying to “reduce the U.S. ability to shape events” in the world, “they couldn’t find a better way than depriving the U.S. fleet of Tomahawks. It’s breathtaking.”

The Navy has used various incarnations of the Tomahawk with great success over the past 30 years, employing them during Desert Storm and its battle zones from Iraq and Afghanistan to the Balkans.

While the military as a whole is seeing its budgets reduced and equipment scaled back, the Tomahawk cuts do not appear to be due to a lack of funds.

The administration seems to be taking the millions typically spent on the Tomahawk program and investing it in an experimental missile program that experts say will not be battle ready for at least 10 years.

“It is definitely short-sighted given the value of the Tomahawk as a workhorse,” said Mackenzie Eaglen, a former Pentagon staffer who analyzes military readiness. “The opening days of the U.S. lead-from-behind, ‘no-fly zone’ operation over Libya showcased how important this inventory of weapons is still today.”

Overall, the Navy has essentially cut in half its weapons procurement plan, impacting a wide range of tactical weapons and missiles.

Navy experts and retired officials fear that the elimination of the Tomahawk and Hellfire systems—and the lack of a battle-ready replacement—will jeopardize the U.S. Navy’s supremacy as it faces increasingly advanced militaries from North Korea to the Middle East.

The cuts are “like running a white flag up on a very tall flag pole and saying, ‘We are ready to be walked on,’” Cropsey said.

Retired Army Lt. Col. Steve Russell called the cuts to the Tomahawk program devastating for multiple reasons.

“We run a huge risk because so much of our national policy for immediate response is contingent on our national security team threatening with Tomahawk missiles,” said Russell, who is currently running for Congress.

“The very instrument we will often use and cite, we’re now cutting the program,” Russell said. “There was a finite number [of Tomahawk’s] made and they’re not being replenished.”

“If our national policy is contingent on an immediate response with these missile and we’re not replacing them, then what are we going do?” Russell asked.

North Korea, for instance, has successfully tested multi-stage rockets and other ballistic missiles in recent months. Experts say this is a sign that the Navy’s defensive capabilities will become all the more important in the Pacific in the years to come.

Meanwhile, the experimental anti-ship cruise missile meant to replace the Tomahawk program will not be battle ready for at least 10 years, according to some experts.

The Long Range Anti Ship Missile has suffered from extremely expensive development costs and has underperformed when tested.

“You have to ask yourself: An anti-ship missile is not going to be something we can drive into a cave in Tora Bora,” Russell said. “To replace it with something not needed as badly, and invest in something not even capable of passing basic tests, that causes real concern.”

The Pentagon did not return requests for comment.
http://freebeacon.com

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: industrie militaire US   Mer 26 Mar 2014 - 13:40

Citation :
Pentagon: Hypersonic Needed to Defeat Russian Air Defense Systems



Pentagon leaders see hypersonic flight of weapons and aircraft as essential to future military superiority, citing it as a revolutionary technology that could enable U.S. forces to thwart sophisticated next-generation integrated air defense systems.
“Integrated air defense systems are getting to be very hard. Electronic warfare is part of the answer but part of the answer is speed. If they can’t catch you – you can get in and do your strike,” said Al Shaffer, Acting Assistant Secretary of Defense, Research and Engineering.
Shaffer mentioned Syrian, Russian and Chinese air defense systems as among the more technologically advanced systems, suggesting that hypersonic weaponry could be key in the future should the U.S. need to go up against these countries.
While today’s cruise missiles travel at speeds up to 600 miles per hour, hypersonic weapons will be able to reach speeds of Mach 5 to Mach 10.
Shaffer mentioned hypersonic flight alongside electronic warfare and autonomy as areas of potential revolutionary technological change. As a result, it needs to be an area of continued prototyping, experimentation and emphasis, he said.
He cited four tests of hypersonic technology, highlighting that two of the tests were successful. In particular, he referred to the test of the X-51 waverider over the Pacific Ocean in May of last year wherein a scramjet accelerated to Mach 5.1.
The May 1 test flight, which wound up being the longest air-breathing hypersonic flight ever, wrapped up a $300 million technology demonstration program beginning in 2004, according to an Air Force statement.
Mounted to a B-52H Stratofortress, the X-51A was released at approximately 50,000 feet and accelerated to Mach 4.8 in about 26 seconds powered by a solid rocket booster. After separating from the booster, The cruiser’s supersonic combustion, or scramjet, engine accelerated the aircraft to Mach 5.1 at 60,000 feet, according to Air Force officials.
Shaffer referred to the most recent test as a breakthrough.
“For the second time, we have shown that a scramjet can ignite and get positive acceleration. That is a huge deal. That means we are now beginning to understand hypersonics,” Shaffer said.
Shaffer also added that hypersonic aircraft are expected to be much less expensive than traditional turbine engines because they require fewer parts.
Shaffer did not specifically address China’s recent test of a hypersonic missile, but he did say the U.S. should work to make sure it is the global leader in hypersonic technology.
“We, the U.S., do not want to be the second country to understand how to control hypersonics,” he said.


http://defensetech.org/2014/03/21/pentagon-hypersonic-needed-to-defeat-russian-air-defense-systems/
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: industrie militaire US   Mar 1 Avr 2014 - 0:09

Citation :
FIDAE 2014: Boeing offering 80 CH-47Ds to international market




Boeing is planning to offer refurbished US Army surplus CH-47D Chinook cargo helicopters to customers across to the world, company officials announced at FIDAE 2014 in Santiago, Chile.
The US Army is remanufacturing its D-model Chinooks into the latest CH-47F configuration and buying some new F-models, and this scheme will leave a significant fleet of CH-47D helicopters available for sale.
Accordingly, over the next three years about 80 D-models are to be available and Chinook builder Boeing has arranged with the US Army to take over the airframes for international sale, Roberto Valla, the company's regional vice-president for the Americas, told reporters on 27 March.
The company is to begin a refurbishment programme "upon commitment from an international customer" and would ensure that the airframes have a minimum of 200 flight hours remaining before major maintenance is required, Valla said. Boeing would offer the Chinooks in a common D-model configuration but would include a five-year training, fielding, service, and support package that can be tailored to each potential customer.
Boeing believes it could sell around 24 CH-47Ds in Latin America, with a package of six helicopters and options for more likely being the standard, said Tom DeWald, regional director for Latin America international business development.
Chile, Colombia, and Brazil are among the states in the region that Boeing sees as possible buyers. Argentina formerly operated the CH-47C, but its fleet is no longer in service.
Valla said the company will market the Chinook to two primary groups: those that already operate medium- or heavy-lift helicopters (largely addressed in Latin America by Russian assets such as the Mil Mi-17 'Hip'), and those that have rotor craft experience, but no current medium- or heavy-lift platforms (such as Chile or Colombia) that can carry a 25,000 lb (11,300 kg) payload.
Rich Sneed, who works business development for global services and support at Boeing, said the US Army's D-model Chinooks have been kept in 'flyable storage' so refurbishment work is expected to be relatively minor. The scale of the work will depend on individual customer needs and may be done in the buyer's country with a local partner firm, Sneed added.
The aircraft could be delivered within 16-20 months after a customer makes its commitment, and could be done via a direct commercial sale (DMS), in which case Boeing would buy the aircraft from the US Army and then revamp and sell them; a foreign military sale (FMS), in which Boeing would work as a contractor for the army; or a hybrid option that leverages DMS and FMS aspects, according to Valla.
He said the company hopes CH-47D sales act as a bridge to possibly selling CH-47F upgrades to users once they become familiar with the D-model's capabilities.

http://www.janes.com/article/36069/fidae-2014-boeing-offering-80-ch-47ds-to-international-market
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: industrie militaire US   Mer 2 Avr 2014 - 2:20

Citation :
La DARPA développe des drones qui communiquent entre eux

Parmi les nombreux programmes de recherche en matière aéronautique que conduit la DARPA figure un programme de développement de communications permettant aux drones de communiquer entre eux. L’idée étant pouvoir de partager des informations entre plusieurs Reaper, par exemple, engagés dans une même opération de surveillance. Mais, à terme, des drones de différents modèles n’auraient aucun mal à échanger des informations.


Ce programme, baptisé CODE, vise à établir une plateforme de partage de contenus photos ou vidéos en temps réel. Les chercheurs de l’Agence du département de la défense estiment que cette innovation permettra de répondre aux besoins des conflits futurs engageant simultanément des drones dans des opérations complexes. La complexité de ces missions aériennes de surveillance et/ou de bombardement rendent nécessaire le partage d’informations entre les engins sans pilote pour coordonner les recherches de cibles.


Les algorithmes mis au point à travers ce système de transmission directe entre deux drones – un concept unique en son genre – pourraient également permettre à un engin endommagé ou en difficulté de faire appel automatiquement à un aure drone rapidement déployable pour assurer une protection grâce à une géolocalisation immédiate. Les possibilités sont donc nombreuses pour l’US Air Force et l’US Navy. Aucun détail technique n’a encore été véritablement dévoilé et aucune information n’est encore disponible sur des éventuels tests déjà effectués grandeur nature. Les chercheurs qui travaillent actuellement à l’élaboration de ce système prometteur doivent faire une présentation publique le 11 avril prochain.

http://www.infosdefense.com/la-darpa-developpe-des-drones-qui-communiquent-entre-eux-50870/

Citation :
Boeing va utiliser son chasseur F-15 pour mettre des satellites en orbite

Boeing a dévoilé un nouveau concept de lanceur de satellites développé par sa division Phantom Works Advanced Space Exploration, dans le cadre d’un contrat avec la DARPA.

Lancé en 2011 par l’agence de recherche américaine pour la défense, le contrat de lanceurs ALASA (Airborne Launch Assist Space Access), qui vise à réduire de 66% les coûts de mise en orbite basse de microsatellites, a en effet été remporté par Boeing il y a quelques jours.

ALASA sera donc constitué d’un lanceur de 7,3 mètres de long (24 pieds), spécialement conçu pour être emporté sous le ventre d’un F-15E. Le largage du lanceur, qui est propulsé par quatre moteurs du même type, aussi bien pour le premier que le second étage, s’effectuera à une altitude de 40 000 pieds. ALASA pourra ainsi mettre sur une orbite basse une charge pouvant atteindre 45 kg (100 livres).

Boeing précise également que le contrat avec la DARPA, valorisé à 30,6 millions de dollars, comprend la construction de 12 lanceurs sur une durée de 11 mois. L’objectif final est de pouvoir utiliser ALASA avec un coût par tir inférieur au million de dollars.

La DARPA travaille parallèlement sur le véhicule hypersonique réutilisable XS-1 qui vise également à réduire les coûts de mise sur orbite de satellites, mais pour des charges plus importante (1,3 à 2,3 tonnes).

On se souviendra aussi d’un projet similaire proposé par la défunte société AirLaunch, qui utilisait une fusée baptisée Quick Reach larguée depuis la soute d’un C-17 pour emporter une charge d’une demi-tonne en orbite basse. Le lanceur était notamment financé par la DARPA et l’US Air Force dans le cadre du programme Falcon.

Un premier essai de largage seul avait été effectué avec succès en septembre 2005. Ce programme s’inspirait d’une tentative réussie de largage et de mise à feu d’un missile balistique intercontinental (ICBM) de type Minuteman depuis un C-5 Galaxy en 1974.

http://www.journal-aviation.com/actualites/26364-boeing-va-utiliser-son-chasseur-f-15-pour-mettre-des-satellites-en-orb#
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: industrie militaire US   

Revenir en haut Aller en bas
 
industrie militaire US
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Livret militaire
» Défilé militaire du 21 juillet
» 14 juillet 2010 PARIS defilé militaire video legion etrangere 1RE 2 REG
» service militaire en 1789
» Le défilé militaire du 14 Juillet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armement et matériel militaire :: Autres Systemes d´armes-
Sauter vers: