Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nucléaire civil: Premier pas du Maroc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
systra
2eme classe
2eme classe


messages : 49
Inscrit le : 12/02/2014
Localisation : maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Nucléaire civil: Premier pas du Maroc   Jeu 13 Fév 2014 - 13:17

Samyadams a écrit:
Le programme nucléaire civil marocain avance à une vitesse inverse à celle de la lumière. Plus de vingt ans pour installer un simple réacteur de recherche...
Les fruits des accords qui viennent d'être signés, espérons que nos petits enfants vont y goûter


Le réseau électrique marocain est un petit réseau , 6000- 7000 Mw de puissance appelée, des règles de sécurité et de limitations techniques font que le pays ne peut utiliser une centrale  produisant à elle seule plus  de 10 % de la puissance appelée, car en cas d arrêt d urgence,  le réseau en entier verra la fréquence chuter,  et si par malheur il n y a pas de secours en terme de production ,  il y aura un blackout .... D ou le Maroc ne peut avoir une centrale nucléaire disons de 1000 Mw qu une fois que la puissance appelée dépasse les 10 000 Mw. Toutefois connaissant le taux de croissnce de la demande electrique du pays et sachant qu une centrale nucléaire nécessite minimum 5-6 ans pour être opérationnelle,  il est facile de planifier dans le temps les besoins en centarles du pays.
Les pays connaissant de fortes croissances en énergie électriques ne peuvent pas se passer du nucleiare,  la gestion du combustible ( charbon et fioul)  est lourde pour les grandes centrales classiques sans parler du prix de revient du kWh mais ceci est un autre sujet.


Dernière édition par systra le Jeu 13 Fév 2014 - 14:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
systra
2eme classe
2eme classe


messages : 49
Inscrit le : 12/02/2014
Localisation : maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Nucléaire civil: Premier pas du Maroc   Jeu 13 Fév 2014 - 13:25

FAMAS a écrit:
Laughing elle est bonne celle-là cher ami. là ils sont forcés de s'y pencher le coût énergétique de nos entreprises est contre-productif surtout pour notre champion national l'OCP, l’électricité-verte coute encore cher il n'y a que le bon nucléaire pour une production à la masse et bon marché surtout quand on a l'ingrédient de base l'Uranium brute qu'on exportera aux Français contre du fuel nucléaire pour nos stations c'est certains que l'appauvrissement de l'uranium à 20% pour produire le fuel nucléaire ne sera pas faite au Maroc bien que la convention de non prolifération nous donne ce droit les français voudront nous chapeauter et nous dominer
le retour de la France par la porte de l’énergie est un mauvais présage j'espère que TOTAL sera écartée pour nos éventuels gisements d'hydrocarbures sinon on reviendra la colonie française d’antan....


L enrichissement du combustible nucléaire pour produire de l electricite  ne dépasse pas les 4 %.
20 %  d enrichissement c est pour les centrales de recherche et de productions d isotopes utilisés  pour la santé et dans l industrie.
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Nucléaire civil: Premier pas du Maroc   Jeu 13 Fév 2014 - 15:01

Bonjour systra

La tradition du forum veut que les nouveaux arrivants se présentent
 Arrow 

http://far-maroc.forumpro.fr/t3084p1035-presentation

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9798
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nucléaire civil: Premier pas du Maroc   Jeu 13 Fév 2014 - 15:13

Comme évoqué quelques pages avant, le cout actuel du kwh nucléaire, tel que communiqué par des sociétés comme EDF, est faux. il y a eu en france de nombreux rapport sur le sujet. Et si on intégre correctement dans le prix de production, les vrais coûts liés au démentellement et frais connexes (devoir tirer de nouvelles lignes haute tension, que la france fait peser sur ERDF), le kwh nucléaire serait 2 fois plus elevé.
Les vendeurs de centrale minorent toujours beaucoup trop les couts connexes pour placer leur produits et une fois que tu as mis le doigt dans l'engrenage, tu es obligé de décaisser.
pour l'exemple, l'EPR de Flamanville :

Citation :
•Le coût du chantier bien plus élevé que prévu
Son image à l'international n'en reste pas moins ternie par divers couacs portant notamment sur des malfaçons supposées et sur un coût qui s'est finalement envolé, passant d'un budget initial de 3,3 milliards d'euros à 8,5 milliards d'euros. Le retard, à lui seul, causerait à lui seul un surcoût de 500 millions d'euros du fait de l'inflation, selon EDF.

Celui de Finlande :

Citation :
Le dernier chiffre estimait le réacteur d’Olkiluoto à 6,3 milliards d’euros alors que celui de Flamanville vient d’être revu à la hausse à 8,5 milliards. Autrement dit, un sur-coût de 2 milliards d’euros risque de plomber les comptes des partenaires d'Areva, l'Allemand Siemens et le Finlandais TVO. Le groupe français a déjà passé de son côté 3,2 milliards d'euros de provisions, sans en dire plus sur l'avenir. "Nous communiquons sur l’état de nos provisions tous les semestres", s’est contenté Luc Oursel. Le rendez-vous est donné pour février prochain.

http://www.lejdd.fr/Economie/Entreprises/Actualite/Areva-prepare-la-facture-salee-de-son-EPR-finlandais-580916
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/20130716trib000776029/epr-flamanville-le-chantier-progresse-et-les-ennuis-commencent-pour-bouygues.html

Et ça, c'est uniquement pour les couts induits par le seul réacteur, sans meme parler de toute la chaine en amont/aval (achat ou production du combustible, retraitement (seul la France sait retraiter à la Hague) lignes etc).

Par ailleurs, se posera le problème des ressources humaines si nous voulons assurer un minimum de chose par nous même. La gestion d'une programme nucléaire civile nécessite une main d'oeuvre hautement qualifiée que nous n'avons pas encore. Il faut a minima 10 000 ingénieurs et techniciens supérieurs, soit beaucoup plus que ce que forme nos écoles...
Je me suis penché sur le programme iranien, et vous n'imaginer pas les efforts qu'il faut faire.

on se focalise beucoup sur le réacteur, alors qu'il ne représente en réalité qu'à peine 50% du cout total d'un programme. On estime que les seules etudes environnementales/sismiques etc reviennent a 20% du cout du projet...
Bref, tout un tas de chose/dimension qu'il nous faut intégrer, au dela du seul cout d'un réacteur.
Comme le dit Samy, nous n'avons meme pas encore la culture requise pour une acceptation d'un tel projet par les citoyens.
Et comme je l'ai dit il y a peu, les japonais qui ne sont pas des manches en matière de sécurité, on déjà dépenser l'equivalent du Pib du Maroc, sans avoir régler le probleme de fukushima...
le nucléaire, c'est sérieux, ça ne souffre pas de slak ou approximations.
A mon avis, à compter d'un GO, il nous faudra compter 15 ans (entre étude, réalisation et début d'exploitation).
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Nucléaire civil: Premier pas du Maroc   Sam 15 Fév 2014 - 9:02

Débat très instructif, merci pour toutes ces informations sur les coûts connexes  Cool 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
systra
2eme classe
2eme classe


messages : 49
Inscrit le : 12/02/2014
Localisation : maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Nucléaire civil: Premier pas du Maroc   Sam 15 Fév 2014 - 13:14

@ PGM
http://tempsreel.nouvelobs.com/social/20111213.OBS6619/combien-d-emplois-dans-l-industrie-nucleaire-en-france.html

EDF emploie 23 000 agents pour l exploitation de 58 recateurs .

Normalement les études d impacts sur l environnement terrestre comme marin sont prises en compte et se font en amont comme pour tout projet soit il centrale à charbon ou les futures centrales solaires.

Ce qui pose vraiement probleme actuellemnt c est l estimation du cout de dementelement, d une centrale,  les francais estiment ces coûts à 18 % - 20 %  du prix initial de l installation, alors que les américains l estiment a quelques 30 %.
Les franacais pensent encore pouvoir utiliser les réacteurs 20 ans de plus alors que  durée d utilisation prévues au depart à 35-40 ans . Ce qui va jouer sur les prix a la baisse puisque les installations auront été amorties mais des problèmes de sécurité et de coûts de maintenance s ajouteront....

Le domaine nucleiare est une industrie à part, employant des centaines de milliers de personnes en France,  le Maroc se doit,  peut être qu il n aua pas le choix dans le future,  de monter une industrie pareille allant de l extration de l uranium,  a la sous traitance de fabication,  à la fabrication du combustible..     jusqu a la gestion des déchets au final ...
Revenir en haut Aller en bas
simplet
Commandant
Commandant


messages : 1173
Inscrit le : 20/05/2012
Localisation : MONTREAL
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Nucléaire civil: Premier pas du Maroc   Dim 16 Fév 2014 - 11:12

La fusion froide


Revenir en haut Aller en bas
systra
2eme classe
2eme classe


messages : 49
Inscrit le : 12/02/2014
Localisation : maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Nucléaire civil: Premier pas du Maroc   Dim 16 Fév 2014 - 13:11

@simplet
Pour qu une expérience soit crédible scientifiquement,  elle doit être replicable...

Tant que ce n est pas fait dans d autres laboratoires et / ou montée sur un site pilote qui marche sur une longue période,   il  faut attandre.
Revenir en haut Aller en bas
simplet
Commandant
Commandant


messages : 1173
Inscrit le : 20/05/2012
Localisation : MONTREAL
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Nucléaire civil: Premier pas du Maroc   Dim 16 Fév 2014 - 17:27

systra a écrit:
@simplet
Pour qu une expérience soit crédible scientifiquement,  elle doit être replicable...

Tant que ce n est pas fait dans d autres laboratoires et / ou montée sur un site pilote qui marche sur une longue période,   il  faut attandre.

Les grands inventeurs n'ont jamais été crédibles aux yeux des scientifiques conventionnels. Tout simplement parce qu'ils osent rêver et défient les théories déjà existantes.

Le problème c'est que les lobbys puissants bloquent tout financements de recherche qui peuvent nuire a leur intérêts



.
Revenir en haut Aller en bas
systra
2eme classe
2eme classe


messages : 49
Inscrit le : 12/02/2014
Localisation : maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Nucléaire civil: Premier pas du Maroc   Dim 16 Fév 2014 - 18:07

simplet a écrit:


Les grands inventeurs n'ont jamais été crédibles aux yeux des scientifiques conventionnels. Tout simplement parce qu'ils osent rêver et défient les théories déjà existantes.


C est vrai que il est difficile de développer une nouvelle théorie physique sans être attaqué mais is ça fait partie du jeu , cette histoire de fusion froide dure depuis quelques années déjà. Ce qui est sûre c est qu il faut faire confiance au génie humain...

http://fusion-froide.fr/fusion-froide-test-positif-au-mit
Revenir en haut Aller en bas
systra
2eme classe
2eme classe


messages : 49
Inscrit le : 12/02/2014
Localisation : maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Nucléaire civil: Premier pas du Maroc   Dim 16 Fév 2014 - 18:09

simplet a écrit:


Les grands inventeurs n'ont jamais été crédibles aux yeux des scientifiques conventionnels. Tout simplement parce qu'ils osent rêver et défient les théories déjà existantes.


C est vrai que il est  difficile de développer une nouvelle théorie physique sans être attaqué mais çeci   fait partie du jeu ,  cette histoire de fusion froide  dure depuis quelques années déjà. Ce qui est sûre c est qu il faut faire confiance au génie humain...

Expérience réussie avec explication du processus physique de fusion froide:

http://fusion-froide.fr/fusion-froide-test-positif-au-mit
Revenir en haut Aller en bas
alphatango
Commandant
Commandant


messages : 1006
Inscrit le : 09/04/2008
Localisation : Fes
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Nucléaire civil: Premier pas du Maroc   Sam 22 Fév 2014 - 13:10

systra a écrit:
@ PGM
http://tempsreel.nouvelobs.com/social/20111213.OBS6619/combien-d-emplois-dans-l-industrie-nucleaire-en-france.html

EDF emploie 23 000 agents pour l exploitation de 58 recateurs .

Normalement les études d impacts sur l environnement terrestre comme marin sont prises en compte et se font en amont comme pour tout projet soit il centrale à charbon ou les futures centrales solaires.

Ce qui pose vraiement probleme actuellemnt c est l estimation du cout de dementelement, d une centrale,  les francais estiment ces coûts à 18 % - 20 %  du prix initial de l installation, alors que les américains l estiment a quelques 30 %.
Les franacais pensent encore pouvoir utiliser les réacteurs 20 ans de plus alors que  durée d utilisation prévues au depart à 35-40 ans . Ce qui va jouer sur les prix a la baisse puisque les installations auront été amorties mais des problèmes de sécurité et de coûts de maintenance s ajouteront....

Le domaine nucleiare est une industrie à part, employant des centaines de milliers de personnes en France,  le Maroc se doit,  peut être qu il n aua pas le choix dans le future,  de monter une industrie pareille allant de l extration de l uranium,  a la sous traitance de fabication,  à la fabrication du combustible..     jusqu a la gestion des déchets au final ...

Cher Systra, tu nous as éclairé sur ce sujet et je t'en remercie. Je voudrais ton avis sur le point suivant. Le problème qui se pose à mon avis est avant tout un problème d'indépendance énergétique et de réduction de la volatilité des couts d'approvisionnement.

Le pétrole et les produits fossiles ne sont pas disponibles localement (jusqu'à preuve du contraire et à l'exception du charbon de Jerada qui n'est plus exploité) et sont donc exclus.
Je suis d'accord que le nucléaire offre l'énergie la moins chère (si on met de coté le problème du démantèlement et de gestion des déchets) et la meilleurs solution pour la production de base (hors pic de consommation) mais nous ne règlerons le problème d'indépendance énergétique que si nous contrôlons (comme tu l'as écrit) une grande partie de la chaine de valeur... et plus précisément l'enrichissement.

Si nous faisons comme les Saoudiens ou les Emiratis et signons un accord disant que nous renonçons au droit d'enrichir afin d'obtenir le droit de construire une centrale, nous tombons sous le joug de ceux qui fournissent le combustible.

La stratégie Marocaine de se focalisé sur l'éolien et le solaire me semble être le résultat de cette constatation: On ne nous laissera jamais faire de l'enrichissement (meme à 4%). Donc le seul moyen d'obtenir notre indépendance énergétique est de nous tourner vers des secteurs qui ne sont pas considérés comme étant critiques par les US.

Il faut savoir que les Américains ont bloqué la vente du réacteur du CNESTEN (Maamora) pendant près de 30 ans. La demande initiale date de 1979 et nous ne l'avons reçu que dans les années 2000. Ceci pour un réacteur de 1MW...

Je n'ai jamais eu de doute que nous avions les ressources humaines. J'ai étudiez avec des dizaines de doctorants en physique nucléaire. Ils enseignent ou travaillent dans l'administration de l'ONE (certain en ont eu marre et sont repartis à l'étranger). Le problème est que les puissances nous feront comme l'Iran.

Ne penses-tu pas, que dans ces conditions, il est judicieux de nous concentrer sur le solaire et déveloper notre propre industrie dans ce domaine qui n'interesse pas la sécurité Américaine.
Revenir en haut Aller en bas
systra
2eme classe
2eme classe


messages : 49
Inscrit le : 12/02/2014
Localisation : maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Nucléaire civil: Premier pas du Maroc   Sam 22 Fév 2014 - 23:20

alphatango a écrit:
systra a écrit:
@ PGM
http://tempsreel.nouvelobs.com/social/20111213.OBS6619/combien-d-emplois-dans-l-industrie-nucleaire-en-france.html

EDF emploie 23 000 agents pour l exploitation de 58 recateurs .

Normalement les études d impacts sur l environnement terrestre comme marin sont prises en compte et se font en amont comme pour tout projet soit il centrale à charbon ou les futures centrales solaires.

Ce qui pose vraiement probleme actuellemnt c est l estimation du cout de dementelement, d une centrale,  les francais estiment ces coûts à 18 % - 20 %  du prix initial de l installation, alors que les américains l estiment a quelques 30 %.
Les franacais pensent encore pouvoir utiliser les réacteurs 20 ans de plus alors que  durée d utilisation prévues au depart à 35-40 ans . Ce qui va jouer sur les prix a la baisse puisque les installations auront été amorties mais des problèmes de sécurité et de coûts de maintenance s ajouteront....

Le domaine nucleiare est une industrie à part, employant des centaines de milliers de personnes en France,  le Maroc se doit,  peut être qu il n aua pas le choix dans le future,  de monter une industrie pareille allant de l extration de l uranium,  a la sous traitance de fabication,  à la fabrication du combustible..     jusqu a la gestion des déchets au final ...

Cher Systra, tu nous as éclairé sur ce sujet et je t'en remercie. Je voudrais ton avis sur le point suivant. Le problème qui se pose à mon avis est avant tout un problème d'indépendance énergétique et de réduction de la volatilité des couts d'approvisionnement.

Le pétrole et les produits fossiles ne sont pas disponibles localement (jusqu'à preuve du contraire et à l'exception du charbon de Jerada qui n'est plus exploité) et sont donc exclus.
Je suis d'accord que le nucléaire offre l'énergie la moins chère (si on met de coté le problème du démantèlement et de gestion des déchets) et la meilleurs solution pour la production de base (hors pic de consommation) mais nous ne règlerons le problème d'indépendance énergétique que si nous contrôlons (comme tu l'as écrit) une grande partie de la chaine de valeur... et plus précisément l'enrichissement.

Si nous faisons comme les Saoudiens ou les Emiratis et signons un accord disant que nous renonçons au droit d'enrichir afin d'obtenir le droit de construire une centrale, nous tombons sous le joug de ceux qui fournissent le combustible.

La stratégie Marocaine de se focalisé sur l'éolien et le solaire me semble être le résultat de cette constatation: On ne nous laissera jamais faire de l'enrichissement (meme à 4%). Donc le seul moyen d'obtenir notre indépendance énergétique est de nous tourner vers des secteurs qui ne sont pas considérés comme étant critiques par les US.

Il faut savoir que les Américains ont bloqué la vente du réacteur du CNESTEN (Maamora) pendant près de 30 ans. La demande initiale date de 1979 et nous ne l'avons reçu que dans les années 2000. Ceci pour un réacteur de 1MW...

Je n'ai jamais eu de doute que nous avions les ressources humaines. J'ai étudiez avec des dizaines de doctorants en physique nucléaire. Ils enseignent ou travaillent dans l'administration de l'ONE (certain en ont eu marre et sont repartis à l'étranger). Le problème est que les puissances nous feront comme l'Iran.

Ne penses-tu pas, que dans ces conditions, il est judicieux de nous concentrer sur le solaire et déveloper notre propre industrie dans ce domaine qui n'interesse pas la sécurité Américaine.


L indépendance énergétique doit etre assurée au max pour économiser les devises en premier, en deuxieme lieu  pour avoir les moyens de sa politique économique en minimisant la volatilité des cours ( difficile dans un monde globalisé ) et de monter une industrie nationale et des emplois  en troisième lieu.

Le Maroc étant signataire des protocoles TNP , il vient de signer en outre un accord avec la France sur l utilisation du nucléaire civil ( et non explosif ) , en théorie donc nous n aurons pas de problèmes pour enrichir a moins de 4 % , juste ce qu il faut comme n importe quel pays ayant signé le TNP , mais en pratique  c est une peu compliqué , c est un marché que peu de pays contrôlent , il est donc évident que de nouveaux arrivants sur ce marché ne soient pas les bienvenus  ,  c est le premier problème de l Iran .... Mais ceci est une autre discussion .

La demande en energie electrique au maroc oblige â  ajouter 400 - 500 Mw chaque année ce qui ne pose pas de problèmes actuellement  , mais quand nous aurons besoin de 1000 - 2000 Mw a construire chaque année les choix sont limités pour différentes causes :

-  Difficulté actuellement de construire des centrales utilisant le charbon ( en une seule tranche) = ou > 1000 Mw.
-  Logistique lourde avec le nombre de trains necessaires pour  acheminer chaque jour et / ou obligation de construire de nouveaux ports rien  que pour l importation du charbon.
-  Volatilité des cours , alors que par exemple les US avaient arrêté il y a quleques  plusieurs centrales â charbon , ils pensent les redémarrer actuellement suite â la chute des cours de charbon .. ce genre de scénarii â poser pour le gaz en cas d assèchement des puits de gaz de schistes  mais il faut d abord amortir les installations existentes  ....
- Des achats importants à l espagne et / ou l algerie peuvent poser des problemes avec le temps puisque ces pays risquent de connaitre des problemes de productions sur leurs propres marchés pour les memes raisons que pour le maroc dans le cas de  l algerie et pour d autres causes pour l espagne ...

- Par contre un centrale équivalente nécessite 100 tonnes  d uranium enrichi  est rechargeable au 1/3 tous les ans ... à comparer au millions de tonnes de charbon nécessaire chaque année.


Le potentiel éolien national est de quelques 35 000 Mw dont 6 000 Mw peuvent être récupés (?) . le plan solaire est de quelques 2 000 Mw , quelques spécialistes européens pensent que ce sont des énergie d appoint ( dans le cas de leur grand réseau électrique ) , dans notre cas , ceci nous  permettrait probablement , quoique que c est cher actuellement par rapport au charbon et au gaz, d avoir quelques années encore pour réfléchir ¸a la solution ou aux solutions adequoites et  nécessaires pour répondre ¸â la demande en énergie électrique du pays tout en etant independants.  

Pour les ressources humaines, je n ai pas de données la dessus, mais ce que je peux te dire que c est plutôt une affaire d ingénieurs et de techniciens..  Une centrale nucléaire est une grande usine dont la maîtrise de plusieurs domaines physiques est nécessaire  (métallurgie, matériaux, instrumentation, informatique, électronique, thermique, thermo hydraulique ... , thermodynamique, électrotechnique, automatique etc ) , former donc des ressources en quelques années ne pose donc pas de probleme specifiques pour le maroc ....

Le problème de la stratégie à suivre au niveau énergétique du pays devrait être discuté au niveau d un "conseil national de l énergie" je ne sais pas si ce conseil ou une instance équivalente existe au Maroc.

Pour les cas KSA et UAE , les premiers ont un ou plusieurs gisements d uranium , des declaraations offcielles ont ete faites dans le sens de l enrichissement sur place surtout que le KSA planifie la construction de 16 centrales nucleaires .

pour les UAE , Dubai a achete 4 centrales â la coree du sud , pas d idée sur des declarations offcicieelles sur l enrichissement chez eux.
Revenir en haut Aller en bas
klan
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3484
Inscrit le : 22/05/2010
Localisation : France
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nucléaire civil: Premier pas du Maroc   Lun 24 Mar 2014 - 17:16

Citation :
La Haye: Le Maroc prend part au sommet sur la sécurité nucléaire


Rabat - Salaheddine Mezouar représentera le Maroc, au 3ème Sommet sur la sécurité nucléaire, qui se tient les 24 et 25 mars à La Haye, et qui connaitra la participation de 53 Chefs d'Etats et de Gouvernements ainsi que les Secrétaires et Directeurs généraux de quatre organisations internationales concernées (ONU, UE, AIEA, INTERPOL).


Selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la coopération, la délégation marocaine comprend le ministre de l'Energie, des Mines, de l'Environnement et de l'Eau, Abdelkader Amara, l'ambassadeur du Maroc à La Haye, Abdelouahab Bellouki, le Directeur des Nations Unies et des Organisations Internationales, Azzeddine Farhane et le Directeur du Centre National de l'Energie des Sciences et des Techniques Nucléaires (CNESTEN), Khalid Mediouri.

Le Sommet de La Haye, est le 3ème en son genre après ceux tenus, respectivement, à Washington (avril 2010) et à Séoul (mars 2012). Il a pour objectif de coordonner internationalement, les efforts de sécurisation des installations nucléaires et du trafic des matières nucléaires et radioactives dans le monde.

Il s'agira également durant ce sommet, indique la même source, de dégager une stratégie mondiale de lutte contre le terrorisme nucléaire, lequel constitue la menace la plus immédiate et la plus urgente à la sécurité internationale, face à l'éclatement du marché noir des matériaux nucléaires, et le risque de l'utilisation des matières radioactives et nucléaires par les groupes terroristes à des fins malveillantes.

Le Sommet de la Haye, poursuit la même source, tentera de préserver l'élan des précédents Sommet de Washington et de Séoul, en invitant les pays considérés comme disposant des leviers nécessaires pour donner à ce processus un aspect et un contenu concrets dans les années à venir.

http://www.lemag.ma/La-Haye-Le-Maroc-prend-part-au-sommet-sur-la-securite-nucleaire_a81887.html

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/NEWSFARMAROC
mourad27
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 5226
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nucléaire civil: Premier pas du Maroc   Sam 29 Mar 2014 - 21:16

exercice BAB Almaghrib  simulation d'attaque radioactive sur tanger med
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Nucléaire civil: Premier pas du Maroc   Jeu 17 Avr 2014 - 12:20

Citation :
Eau de mer : Le Maroc envisage un dessalement par voie nucléaire

(www.infomediaire.ma) - Le Maroc souhaiterait s’engager pleinement dans les techniques de dessalement massif de l’eau de mer et privilégierait dans ce but la technologie nucléaire. A noter que, s’il ne s’agit pour l’instant que d’hypothèses, une 1ère réunion avec les membres du Comité de réflexion sur l’électronucléaire et le dessalement de l’eau de mer par la voie nucléaire (CRED) a, selon nos informations, bien eu lieu la semaine passée sous l’impulsion du ministre marocain de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, Abdelkader Amara. A suivre !

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
kurahee
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2101
Inscrit le : 16/02/2014
Localisation : fes
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Nucléaire civil: Premier pas du Maroc   Ven 2 Jan 2015 - 21:57

Citation :

Nucléaire : Le Maroc se prépare à du nouveau en 2015

Rabat : De nouvelles réalisations dans le domaine des technologies nucléaires, sont attendues au Maroc en 2015.  
En effet, c’est ce qui a ressorti de la vingtième session du Conseil d’Administration, du Centre National de l’Energie, des Sciences et des Techniques Nucléaires (CNESTEN), tenue mercredi 31 décembre 2014, au ministère de l’énergie et des mines à Rabat.

Selon un communiqué sanctionnant les travaux de cette session présidée par le ministre Abdelkader Amara, l’année 2015, verra s’y développer au Maroc, de nouvelles réalisations sous formes de préparatifs assidus à l’intégration industrielle élargie au royaume, des technologies nucléaires pour des usages électrique, hydraulique, sanitaire et agricole.

Ainsi, il a été décidé de la création d’une agence nationale chargée de la sécurité nucléaire et radiologique, qui devra surveiller selon les normes de l’AIEA, le fonctionnement des installations nucléaires et la certification de leurs procédés et produits.

Il sera en suite mis en place, un comité national de réflexion stratégique, qui devra fournir un plan marocain futur sur l’électronucléaire et l’utilisation de la technologie nucléaire pour le dessalement de l’Eau de mer.

Le Maroc se dotera également d’un centre de formation en sciences et technologies nucléaires dont l’ouverture est prévue en 2015
Ce centre devra fournir en ressources humaines qualifiées, le CNESTEN et les futures installations nucléaires dont le Maroc pourrait se doter, selon les recommandations du comité de réflexion stratégique sur l’électronucléaire et le dessalement de l’Eau de mer.

http://www.lemag.ma/Nucleaire-Le-Maroc-se-prepare-a-du-nouveau-en-2015_a87759.html
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4438
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Nucléaire civil: Premier pas du Maroc   Ven 2 Jan 2015 - 22:58

kurahee a écrit:
Citation :

Nucléaire : Le Maroc se prépare à du nouveau en 2015

Rabat : De nouvelles réalisations dans le domaine des technologies nucléaires, sont attendues au Maroc en 2015.  
En effet, c’est ce qui a ressorti de la vingtième session du Conseil d’Administration, du Centre National de l’Energie, des Sciences et des Techniques Nucléaires (CNESTEN), tenue mercredi 31 décembre 2014, au ministère de l’énergie et des mines à Rabat.

Selon un communiqué sanctionnant les travaux de cette session présidée par le ministre Abdelkader Amara, l’année 2015, verra s’y développer au Maroc, de nouvelles réalisations sous formes de préparatifs assidus à l’intégration industrielle élargie au royaume, des technologies nucléaires pour des usages électrique, hydraulique, sanitaire et agricole.

Ainsi, il a été décidé de la création d’une agence nationale chargée de la sécurité nucléaire et radiologique, qui devra surveiller selon les normes de l’AIEA, le fonctionnement des installations nucléaires et la certification de leurs procédés et produits.

Il sera en suite mis en place, un comité national de réflexion stratégique, qui devra fournir un plan marocain futur sur l’électronucléaire et l’utilisation de la technologie nucléaire pour le dessalement de l’Eau de mer.

Le Maroc se dotera également d’un centre de formation en sciences et technologies nucléaires dont l’ouverture est prévue en 2015
Ce centre devra fournir en ressources humaines qualifiées, le CNESTEN et les futures installations nucléaires dont le Maroc pourrait se doter, selon les recommandations du comité de réflexion stratégique sur l’électronucléaire et le dessalement de l’Eau de mer.

http://www.lemag.ma/Nucleaire-Le-Maroc-se-prepare-a-du-nouveau-en-2015_a87759.html

On prepare le terrain

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
kurahee
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2101
Inscrit le : 16/02/2014
Localisation : fes
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Nucléaire civil: Premier pas du Maroc   Ven 2 Jan 2015 - 23:50

@wrangler on se comprends Cool
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4438
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Nucléaire civil: Premier pas du Maroc   Sam 3 Jan 2015 - 3:10

kurahee a écrit:
@wrangler on se comprends Cool
D'autant plus je venais sur ce topic  pour poster le meme article lol!

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
moderne
2eme classe
2eme classe


messages : 35
Inscrit le : 28/04/2014
Localisation : fes
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Nucléaire civil: Premier pas du Maroc   Jeu 8 Jan 2015 - 16:46

ssalam a tous les membre du forum:icon salut:
enfin une centrale nucleaire:cheers:


Lien vers l'article
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13196
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nucléaire civil: Premier pas du Maroc   Jeu 8 Jan 2015 - 17:19

Salam Moderne,

Merci de venir te présenter ici comme le veut la tradition et bienvenu au passage

http://far-maroc.forumpro.fr/t3677p660-presentation

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
gigg00
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2112
Inscrit le : 18/06/2008
Localisation : Kenitra-Venise
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nucléaire civil: Premier pas du Maroc   Mar 24 Mar 2015 - 23:45

Une confirmation du lien de moderne :


Citation :
Morocco has completed a pre-project study with China, at Tan-Tan on the Atlantic coast, using a 10 MWt heating reactor which produces 8000 m3/day of potable water by distillation (MED). The government has plans for building an initial nuclear power plant in 2016-17 at Sidi Boulbra, and Atomstroyexport is assisting with feasibility studies for this.

http://www.world-nuclear.org/info/Non-Power-Nuclear-Applications/Industry/Nuclear-Desalination/

_________________

"  "تِلكَ الدَّارُ الآخِرَةُ نَجْعَلُها لِلَّذينَ لا يُريدُونَ عُلُوًّا فِي الأَرْضِ ولا فَسَادًا"
Revenir en haut Aller en bas
youssef_ma73
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1756
Inscrit le : 04/08/2014
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Nucléaire civil: Premier pas du Maroc   Mer 2 Sep 2015 - 16:17

Citation :

Énergie nucléaire au Maroc: L'Agence internationale de l'énergie atomique en mission de prospection en octobre


NUCLÉAIRE - Du nouveau dans le développement des technologies nucléaires au Maroc. L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), qui travaille sous l’égide de l’ONU, mènera une mission de prospection dans le royaume au mois d’octobre.

Lors d’un déplacement le 24 août à Nairobi, au Kenya, la conseillère principale pour la politique et la stratégie du département de l’énergie à l’AIEA, Anne Starz, a en effet déclaré qu’un certain nombre de pays africains, dont le Maroc, avaient exprimé "leur intérêt dans le développement de l’énergie nucléaire".

Une mission de prospection, chargée d’évaluer les infrastructures nécessaires à la construction du programme d’énergie nucléaire, baptisée INIR (Integrated Nuclear Infrastructure Review), sera déployée cet automne dans le royaume, a annoncé Mme Starz.

Un "examen complet"

"Toutes les missions INIR pour 2015 ont été demandées par des États membres africains", a déclaré la conseillère. "Nous avons effectué une mission de phase 1 au Nigeria en juin, nous sommes en mission ici au Kenya à partir d'aujourd'hui, et nous aurons une mission de phase 1 prévue au Maroc en octobre", a-t-elle indiqué.

"Cette mission vise à permettre au pays hôte d'obtenir un examen complet de toutes les facettes de son programme nucléaire. Celle-ci impliquera tous les acteurs gouvernementaux concernés, et aidera à ce que les infrastructures nécessaires soient développées de manière intégrée", a expliqué Mme Starz.

La mission sera menée par une équipe de l'AIEA et d’experts internationaux dans le développement de l'infrastructure nucléaire. "L'équipe fera également des recommandations et identifiera les problèmes que (le pays hôte) pourrait rencontrer avant de prendre une décision réfléchie au sujet de l'introduction de l'énergie nucléaire", a-t-elle précisé.

En décembre 2014, le Centre national de l’énergie, des sciences et des techniques nucléaires (CNESTEN), rattaché au ministère, avait annoncé, lors d’une réunion à Rabat, la création d’un centre de formation en sciences et technologies nucléaires prévu pour 2015, et celle de l’Agence marocaine de la sécurité nucléaire et radiologique, chargée de surveiller le fonctionnement des installations nucléaires selon les normes de l’AIEA.

L'énergie nucléaire d'ici 2030?

En février, le ministre de l’Energie et des Mines, Abdelkader Amara, confiait à L’Usine nouvelle qu’en matière d’énergie nucléaire, le Maroc n’avait "pas de projet à court terme", mais que l’option "reste ouverte" et qu'un projet électronucléaire pourrait prendre une quinzaine d'années. "Sous peu, un texte portant sur une future Agence de sûreté nucléaire va être débattu au parlement. Ce sont les prérequis nécessaires", expliquait-il.

Aujourd’hui, le Maroc possède un seul réacteur nucléaire de 2MW, situé dans le centre de la Maâmora, entre Salé et Kénitra. Ouvert en 2003, le centre est pour l’instant dédié à la recherche. Une équipe chargée du développement de la médecine nucléaire est notamment sur place.

Le Maroc, qui s'active pour réduire sa dépendance énergétique, est prêt à investir massivement dans l'énergie. D'ici 2020, 200 milliards de dirhams devraient ainsi être investis dans le secteur, en grande partie dans l'électricité et les énergies renouvelables.

Les centrales nucléaires, qui produisent d'importantes quantités d’électricité sans émettre de CO2, apparaissent comme une alternative pour remplacer les hydrocarbures. Outre l'électricité, le nucléaire pourrait servir à dessaler l'eau de mer, à l'heure où le Maroc connaît un risque de "stress hydrique" et pourrait manquer d'eau d'ici 2040.
http://www.huffpostmaghreb.com/2015/09/02/energie-nucleaire-maroc-agence-onu-mission-prospection-octobre_n_8076382.html

_________________
“Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.” Albert Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
moro
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1506
Inscrit le : 17/04/2008
Localisation : France
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Nucléaire civil: Premier pas du Maroc   Jeu 22 Oct 2015 - 19:29

Citation :

Une mission de l’agence atomique au Maroc pour jauger les conditions de son recours au nucléaire civil



Les experts de l’AIEA sont au Maroc durant une semaine pour évaluer la capacité du royaume à développer le nucléaire civil, notamment pour le dessalement. Un projet en ce sens au milieu des années 2000 n’a jamais vu le jour en raison de son coût. Mais le cadre juridique et technique se met peu à peu en place. Et on évoque une perspective de 2030.

Le nucléaire au menu du Maroc. Lundi 19 octobre est arrivée au Maroc pour une mission de huit jours une délégation de l’Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA). Objectif : évaluer la capacité du royaume à accueillir un jour, une ou plusieurs centrales électronucléaires.
Ce séjour s’inscrit dans le cadre d'une tourné de l’AIEIA dans trois pays africains, à savoir hormis le Maroc, le Nigeria et le Kenya, qui considèrent la possibilité du recours à l’atome civil.
Cette mission, classique au sien de l’AIEA, est dénommé "Integrated Nuclear Infrastructure Review" ou INIR (revue intégrée des infrastructures nucléaires). Les experts de l’autorité basée à Vienne et dépendante des Nations Unies doivent se pencher sur de nombreux aspects techniques. Il s’agit par exemple du choix éventuel de sites pouvant accueillir une centrale, de l’état de la réglementation sur la sureté, des capacités technologiques du pays ou encore de son niveau de formation scientifique dans le domaine.
Au milieu des années 2000, le Maroc avait évoqué l’implantation possible d’une centrale nucléaire sur son territoire destinée notamment à un vaste projet de dessalement d’eau de mer dans le sud. On parlait alors notamment de l’EPR d’Areva promu alors par Nicolas Sarkozy, les russes poussant fortement leurs pions de leur coté
Mais ce projet n’a jamais vu le jour, notamment en raison de l’investissement initial élevé. Le coût (capex) d’un réacteur de moyenne puissance autour de 1 000MW et de son infrastructure est de l'ordre de 4 à 5 milliards de dollars, à titre de compraison près de 5% du PIB du Maroc.
Depuis, le royaume (dépendant à 96% des importations pour l’énergie) a préféré opter pour le développement massif de son parc à charbon (centrales à Jorf Lasfar de l'émirati Taqa et Safi portée notamment par Engie) ainsi que lancer un important programme éolien et solaire.
Alors que la demande électrique du Maroc croit de 5 à 7% par an, le royaume (comme l’expliquait Abdelkader Amara, ministre de l’Energie à L’Usine Nouvelle l'an dernier) sans avoir de projets à court terme, n’exclut pas l'hypothèse électronucléaire... comme de nombreux pays du continent d’ailleurs, "Les Etats membres africains évaluent différentes options pour sécuriser leurs ressources durables en énergie, y compris le nucléaire. L’AIEA assiste ces pays en examinant les possibilités de l’énergie nucléaire et construire les infrastructures nécessaires pour un programme nucléaire sain, sûr et durable", explique l’AIEIA dans le communiqué portant sur ses trois missions africaines.

L’arrivée des experts au Maroc a été marquée par une conférence à Rabat lundi 19 octobre conduite par Abdelkader Amara en compagnie d'Ali Fassi Fihri, directeur général de l’ONEE (Office de l’eau et l’électricité) ainsi que des experts de l’agence atomique dont le russe Mikhail Chudakov, directeur général adjoint de l’AIEA.
"Convaincu du rôle important de l'énergie nucléaire pour réduire la dépendance énergétique nationale, la lutte contre les émissions des gaz à effet de serre et l'atténuation des effets des changements climatiques ainsi que pour le dessalement de l'eau de mer, le Maroc considère l'électronucléaire comme étant une option à considérer dans le mix énergétique national à long terme", a justifié Abdelkader Amara à Rabat ce lundi.
En septembre dernier, celui-ci avait déjà indiqué que le Comité de réflexion sur l'électronucléaire et le dessalement de l'eau de mer par la voie nucléaire (CRED) a été réactivé. Et voilà tout juste un an, le ministre avait évoqué un "choix ouvert" et "envisageable à partir de 2030".
Le Maroc dispose en fait déjà d'une installation nucléaire... Il s'agit d'un petit réacteur de recherche de 2MW de type Triga Mark II (photo) fourni par l'américain General Atomics. Celui-ci est intégré au sein du Centre national de l'énergie des sciences et des techniques nucléaires (CNESTEN) situé à 30 km de Rabat. Ce réacteur a été mis en en service en 2007. Il est utilisé à des fins scientifiques, de formation et pour des applications de diagnostic médical.
A noter aussi que le Maroc vient tout juste de mettre en place un nouveau cadre juridique avec la promulgation cet été de la loi 142-12 et la création de sa première "Agence de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques", le préalable à toute avancée.
Le choix d'un éventuel site nucléaire quant à lui est déjà effectué. Il s'agirait de Sidi Boulbra situé sur la côte entre Safi et Essaouira. Un emplacement qui a déjà fait l'objet d'évaluation de l'AIEA, voilà dix ans au vu notamment du risque sismique.
Bref, le nucléaire au Maroc, ce n'est pas pour demain. Mais après-demain, peut-être.

Pierre-Olivier Rouaud

http://www.usinenouvelle.com/article/une-mission-de-l-agence-atomique-au-maroc-pour-jauger-les-conditions-de-son-recours-au-nucleaire-civil.N357905
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nucléaire civil: Premier pas du Maroc   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nucléaire civil: Premier pas du Maroc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Séisme et centrale nucléaire...
» TRICASTIN : "Sortir du nucléaire" réclame une date d'intervention à EDF pour la barre "suspendue"
» DCNS Cherbourg va construire une centrale nucléaire immergée
» Le réacteur nucléaire de Flamanville.
» Le pic de consommation et le nucléaire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: