Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Économie marocaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant
AuteurMessage
mbarki_49
Colonel
Colonel


messages : 1759
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Dim 15 Juin 2014 - 21:56

Une première, Royal AIr Maroc achète des avions brésiliens

Citation :
Royal Air Maroc renforce sa flotte avec quatre Embraer 190



Royal Air Maroc renforce sa flotte avec quatre Embraer 190
La compagnie nationale connaîtra l'introduction de quatre avions Embraer 190 en Novembre et Décembre 2014.

"Nous avons des projets en moyen-courrier avec la livraison d'Embraer 190, des modules de cent sièges qui vont nous permettre d'ouvrir de nouvelles destinations moyen-courriers à faible trafic", a indiqué Habiba Laklalech, directrice générale adjointe finances de Royal Air Maroc, en marge de sa participation à l’Assemblée Générale de l’IATA au Qatar.

L’Embraer 190 peut accueillir jusqu’à 112 passagers avec une vitesse de croisière de 860 km/heures. Avant de se décider, Royal Air Maroc avait testé un Embraer 190 au cours de l'été 2013 pour relier Casablanca à Bordeaux, Strasbourg et Toulouse.

Citation :
http://www.aeronautique.ma/Royal-Air-Maroc-renforce-sa-flotte-avec-quatre-Embraer-190_a3562.html
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6039
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Dim 15 Juin 2014 - 23:03

C'est finalement Embraer qui a gagner j'en étais sur...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 7649
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Économie marocaine   Dim 15 Juin 2014 - 23:10

un futur centre de maintenance Embraer...au maroc Like a Star @ heaven 

_________________
Gloire à nos aïeux  

Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6039
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Dim 15 Juin 2014 - 23:14

c'est ce qu'il faudrait négocier effectivement
Ils pourrait aussi leur prendre des kC-390 pour les attirer plus

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Lun 16 Juin 2014 - 18:01

RED BISHOP a écrit:
C'est finalement Embraer qui a gagner j'en étais sur...

J'aurai préféré Bombardier  Rolling Eyes  ils ont quand même investi chez nous
Revenir en haut Aller en bas
jonas
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3326
Inscrit le : 11/02/2008
Localisation : far-maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mar 17 Juin 2014 - 20:01

a écrit:

Industrie électrique : l’Américain Eaton investit au Maroc

La multinationale Eaton va investir 12 millions de dollars dans la construction d’une usine de pointe à Midparc, la zone franche de Casablanca, apprend-on auprès de la MAP. Les travaux ont démarré lundi 16 juin.

L’usine, qui s’étendra sur une superficie de 9 000 m², sera spécialisée dans la production de modules de distribution de l’énergie électrique. Le projet prévoit la création de 500 emplois, dans une première phase et, dans une deuxième phase, de 1000 emplois. Lors de cette première phase, il s’agira de transférer 200 employés actuels au Maroc dans la nouvelle unité et en 2016, à l’achèvement de ladite phase, 300 emplois directs supplémentaires auront été créés.

Dans la journée du lundi, une convention a été signée à Casablanca par le ministre de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie, Moulay Hafid Elalamy et Frank Campbell, président de l’activité électrique d’Eaton dans la région Mena. Le ministre a déclaré à la presse qu’il s’agissait d’un projet stratégique dans les secteurs électrique, aéronautique, hydraulique et automobile.

Frank Campbell a affirmé que le choix du Maroc se justifiait par sa stabilité politique et macroéconomique, sa proximité avec ses clients européens et africains et la disponibilité d’une main d’œuvre qualifiée. La société Eaton a réalisé un chiffre d’affaires de 22 milliards de dollars en 2013 et emploie cent mille personnes à travers le monde.

telquel

_________________
" les orphelins d'aujourd'hui seront les guerriers de demain !!! " GAZA
Revenir en haut Aller en bas
jonas
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3326
Inscrit le : 11/02/2008
Localisation : far-maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mar 17 Juin 2014 - 23:53

a écrit:

CFC - La City : Benjelloun table sur un rapprochement stratégique

La visite au Maroc de la Lord-Maire de la City de Londres de Fiona Woolf n’a pas manqué de susciter l’enthousiasme des acteurs de la place financière nationale dont le président du groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM) et président de la BMCE Bank, Othman Benjelloun. Pour ce dernier, cette visite représente une opportunité pour le Maroc propre à «consolider, par des initiatives concrètes, le partenariat stratégique scellé en octobre 2012 entre la place financière de Londres et la CFC». Notons que des conventions afférentes à ce partenariat seront signées à cette occasion. Par ailleurs et dans son point de vue, le président de la BMCE Bank s’est félicité des réalisations de la bourse de Casablanca et notamment de la décision de s'équiper d'une plateforme technologique -Millenium IT- similaire à celles de la place londonienne et autres places internationales. «Nous sommes persuadés que ces investissements technologiques contribueront à améliorer la liquidité de nos marchés, à faciliter le processus d'élargissement de la palette de produits offerts aux investisseurs nationaux et étrangers, tels ceux en relation avec les PME marocaines ou africaines» précise Benjelloun pour qui ces investissements accéléreront la création de nouveaux compartiments de marchés de capitaux, notamment les marchés à terme ainsi que d'autres marchés dérivés, «organisés» car requérant une contrepartie centralisée et unifiée.
«C'est ainsi que la place financière de Casablanca peut sérieusement consolider son rôle de mobilisation de l'épargne, surtout longue, ainsi que de financement de l'économie réelle au Maroc et au-delà, en Afrique du Nord et au sud du Sahara, plus particulièrement dans la région du nord-ouest de l’Afrique», selon le pronostic de l'acteur financier. Ce dernier table aussi sur la capacité de tels choix stratégiques - permettant la lisibilité du fonctionnement des marchés marocains - pour attirer une base élargie d'investisseurs venant d'Asie et intéressés par le marché africain. Outre les investisseurs asiatiques, ceux du Golfe et du segment de la finance islamique seront également intéressés par la CFC «parce que bâtie selon des standards internationaux et performants».

http://www.leseco.ma/

_________________
" les orphelins d'aujourd'hui seront les guerriers de demain !!! " GAZA
Revenir en haut Aller en bas
jonas
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3326
Inscrit le : 11/02/2008
Localisation : far-maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Jeu 19 Juin 2014 - 20:15

vivement FREE au maroc   

Citation :

L'ANRT signe la fin du monopole de Maroc Télécom sur l'ADSL

Une décision de l’Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications (ANRT), rendue le 17 juin, annonce la fin du monopole de Maroc Telecom sur l’ADSL, et ouvre le marché à l’ensemble des opérateurs marocains. Inwi a par ailleurs annoncé son intention de lancer sa propre offre, qui devrait prendre forme d’ici la fin de cette année.
Depuis 2008, Maroc Telecom détenait 99,5% du marché de l’ADSL, alors que les conventions internationales interdisent cette pratique. Cette décision va être suivie par une opération de dégroupage, qui consiste au partage des infrastructures du génie civil. Ainsi, de nouvelles armoires de rue devraient le voir le jour.
Il y a plusieurs années, des travaux avaient été entrepris par Maroc Telecom pour améliorer le débit internet. Cependant, ses détracteurs l’avaient accusé de vouloir installer de nouvelles lignes fixes, qui rendaient impossible tout dégroupage.

yabiladi

_________________
" les orphelins d'aujourd'hui seront les guerriers de demain !!! " GAZA
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Ven 20 Juin 2014 - 15:35

Citation :
Fruits et légumes: une piste marocaine retenue par l'Union Européenne

Une piste proposée par le ministère marocain de l'agriculture dans le cadre des discussions entre le Maroc et l'UE sur les exportations des fruits et légumes a été retenue par la commission européenne

C'est ce qu'a annoncé vendredi le ministère de l'agriculture dans un communiqué.

Lors d'un entretien téléphonique jeudi, le commissaire européen à l’Agriculture Dacian Ciolos a informé le ministre de l’agriculture et de la pêche maritime Aziz Akhannouch qu’une des pistes proposées par le Département de l'Agriculture marocain lors des discussions entre les deux parties "est acceptée" par la Commission Européenne, précise le communiqué.



La même source rappelle à ce propos que le Département de l'agriculture avait, en effet, soumis plusieurs pistes, il y a quelques semaines, pour répondre aux problématiques des exportations des fruits et légumes. Les deux parties continueront leur coopération pour suivre de près la mise en place de ce nouveau système.

En outre, la Commission Européenne s'est engagée à évaluer le bon fonctionnement du nouveau système une fois les données représentatives sont disponibles et de trouver les solutions adéquates pour les problématiques qui seront posées lors de cette évaluation, souligne-t-on de même source.
http://www.menara.ma

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
mbarki_49
Colonel
Colonel


messages : 1759
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Ven 20 Juin 2014 - 23:21

L'accord Maroc - UE sur les exportations de primeurs se précise :

Citation :
http://www.medias24.com/Les-plus-de-medias-24/12544-Maroc-UE-le-nouveau-systeme-fruits-et-legumes-selon-la-Commission-europeenne.html
Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 5109
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Économie marocaine   Sam 21 Juin 2014 - 12:33

une banque marocaine en france
Revenir en haut Aller en bas
prince09
Caporal chef
Caporal chef
avatar

messages : 198
Inscrit le : 20/07/2010
Localisation : Germany
Nationalité : Maroco-Allemand

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Sam 21 Juin 2014 - 22:28

Maroc : légère réduction du déficit commercial sur cinq mois

Citation :
Les chiffres sur cinq mois que vient de publier l'Office des changes du Maroc font apparaitre une légère amélioration des comptes extérieurs qui restent toujours très déficitaires avec un taux de couverture des importations de seulement 49%. A noter que le Maroc exporte désormais plus en valeur d'automobiles que de phosphates.

L’Office des changes vient de publier ses données mensuelles sur cinq mois (voir document).

Celles-ci font apparaître que le lourd déficit commercial du Maroc se détend légèrement sous l’effet positif des exportations automobiles notamment. Le taux de couverture passe ainsi de 48,4 % à 49,2 % par comparaison avec la même période de l’an dernier.

En dépit de cette légère amélioration chiffrée en valeur à 1,77 milliard de dirhams (10 dirhams = 0,90 euro), le déficit commercial marocain s’élève tout de même à 84,94 milliards de dirhams sur les cinq premiers mois de l’année.

Les exportations se chiffrent sur la période à 167,1 milliards de dirhams (-3,6 %) et les exportations à 82,1 milliards de dirhams (+5,2 %)

Les seules exportations automobiles ont bondi de 37 % sur 5 mois (+90,3 % pour les véhicules assemblés) dépassant pour la première fois dans l’histoire du Maroc celles des phosphates plutôt déprimées (-13,3 %).

C’est là bien sûr l’effet direct de la montée en cadence de l'usine Renault de Tanger.

On relèvera aussi une résistance des exportations textile (+4,2 %) et la bonne tenues de celles de l’aéronautique (+14,1 %), de la pharmacie (+11,3 %) ou de l’électronique (+25 %).

Coté importations, sur la période les seuls postes alimentation et produits énergétiques se sont élevés à 62 milliards de dirhams.

À noter enfin, et toujours sur cinq mois que si les recettes touristiques progressent de 2,9 %, le cumul des investissements directs étrangers recule, lui, de 18 %.

Maroc : résultats préliminaires des échanges extérieurs des cinq premiers mois 2014 selon l'Office des changes

http://www.usinenouvelle.com/article/maroc-legere-reduction-du-deficit-commercial-sur-cinq-mois.N269581
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6039
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Lun 23 Juin 2014 - 21:57

Citation :
Mohammed VI : l'économie, c'est lui .

lundi 23 juin 2014 09:30 Par Alain Faujas ..


Du plan Émergence au TGV Tanger-Casablanca, en passant par les énergies renouvelables, Mohammed VI est à l'initiative de tous les grands projets.

Mohammed VI est le vrai pilote de l'économie marocaine. Sans jamais apparaître au premier plan, c'est lui qui l'oriente vers la modernisation et la mondialisation en pratiquant une sorte de colbertisme mâtiné de libéralisme.

Projets

Depuis son arrivée au pouvoir, en 1999, "il s'efforce de faire la synthèse entre une politique de l'offre et une politique de la demande", explique Abdelali Benamour, président du Conseil de la concurrence. Cette posture lui permet de rassurer les investisseurs étrangers sans s'aliéner une population toujours pauvre.

Les plans Azur et Émergence, c'est lui. Les grands travaux, c'est lui. Les "métiers mondiaux du Maroc", c'est encore lui. La conversion des islamistes du Parti de la justice et du développement au TGV Tanger-Casablanca ou à la réduction des subventions aux produits énergétiques, c'est toujours lui. Quand, le 18 février, il entame avec une suite de chefs d'entreprise et de banquiers une tournée qui le conduit au Mali, en Guinée, en Côte d'Ivoire et au Gabon, aucun doute n'est permis : le roi signifie aux acteurs économiques marocains qu'il les veut de plus en plus présents en Afrique subsaharienne.

Non seulement pour y gagner de l'argent, mais aussi pour contribuer à la réalisation de ses objectifs, à savoir : contenir le terrorisme et l'islam radical, mais aussi remettre le Maroc en selle au sein de l'Union africaine.

Virage

"Mohammed VI conduit une stratégie de changement graduel, adaptée aux mentalités des Marocains et au rythme souhaité par la société", analyse Driss Guerraoui, secrétaire général du Conseil économique, social et environnemental. En 2011, les contestations gagnent le Maroc et, lorsque les manifestants du Mouvement du 20-Février scandent à l'adresse du roi : "La fortune ou le pouvoir !" ils se réfèrent à la Société nationale d'investissement (SNI), holding royal qui possède une bonne part du capital de grandes entreprises marocaines produisant des denrées de première nécessité, donc socialement sensibles.

En réponse à cela, le souverain accélère le virage entamé dès 2010 avec la fusion ONA-SNI. Cette dernière se retire progressivement de l'agroalimentaire pour se consacrer aux secteurs de la banque, des mines, de l'immobilier, des télécoms, de la grande distribution et, bien sûr, des énergies renouvelables, dont le gouvernement espère qu'elles permettront au Maroc de produire 42 % de l'énergie qu'il consommera en 2020. Là encore, le roi donne l'exemple... et le capital

Jeune Afrique

Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mar 24 Juin 2014 - 13:31

 Evil or Very Mad  Evil or Very Mad 
Citation :
Crise Maroc-UE : la FIFEL rejette la proposition de Bruxelles

Nouveau rebondissement dans l'affaire des exportations des fruits et légumes marocains! Beaucoup croyaient l’affaire réglée depuis l’annonce par le ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime en fin de semaine dernière de l’acceptation par l’UE d’une «piste» proposée par le Maroc. «Que nenni !», répond la Fédération interprofessionnelle marocaine des fruits et légumes (FIFEL) .

Cette dernière considère la proposition faite par la Commission européenne en fin de semaine dernière comme un droit qui n’atténuera en rien l’impact catastrophique de la suppression de la méthode déductive du calcul de la valeur forfaitaire à l’importation.
http://www.leseco.ma

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
Badman
Aspirant
Aspirant
avatar

messages : 504
Inscrit le : 22/02/2012
Localisation : Ifrane
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mar 24 Juin 2014 - 19:33

Dans ce cas il faut annuler l'accord de peche !
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6039
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Jeu 26 Juin 2014 - 10:38

pour le HCP seulement 2.5 % de croissance cette année, le score le plus nul qu'on ait fait ces dernière années.

Citation :
Maroc : Le taux de croissance économique estimé à 2,5% pour 2014

CASABLANCA (Xinhua) - Le taux de croissance de l'économie marocaine devrait atteindre 2,5% en 2014 contre 4,4% l'année précédente, a annoncé, mercredi à Casablanca, capitale économique du Maroc, le Haut-commissaire au Plan du Maroc Ahmed Lahlimi Alami.


Jeudi 26 juin 2014 | 04:46 UTC

La croissance économique atteignant 2,5% permettrait de créer un volume net d'emploi d'environ 52.000 postes avec lequel le niveau de chômage national ne devrait pas s'éloigner de 10% enregistré au premier trimestre, a relevé le responsable lors d'une conférence de presse sur la situation économique en 2014 et les perspectives 2015.

L'économie nationale marocaine serait marquée en 2014 par le recul de la valeur ajoutée agricole et la légère reprise des activités non agricoles (3,1% en 2014), soutenue par la consolidation de la demande intérieure et par l'amélioration de la demande mondiale adressée au Maroc.

Au plan des échanges extérieurs, les exportations de biens et services devraient profiter du dynamisme des secteurs des demi-produits et des produits finis de consommation (automobile et aéronautique entre autres) sur le marché international et progresser ainsi de 4,4% en volume en 2014 contre une baisse de 5,2% en 2013.

Parallèlement, les importations devraient augmenter de 6,6% contre une baisse de 1,5% en 2013. L'année 2014 devrait connaître, en plus des effets multiplicateurs de la consolidation de la demande intérieure sur les importations des produits finis de consommation, un accroissement des importations des produits alimentaires en raison du recul de la production agricole. Dans ces conditions, les échanges extérieurs nets devraient continuer à enregistrer une contribution négative à la croissance estimée à 1,6 point au lieu de 1,1 point en 2013, a expliqué M. Lahlimi.

Ainsi, avec un investissement brut qui devrait représenter 32,8% du PIB en 2014, le besoin de financement de l'économie devrait s'alléger pour se situer à 7,1% du PIB contre 7,6% en 2013.

XinHua
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Ven 27 Juin 2014 - 11:23

Citation :
Exportations agricoles: Akhannouch présente le deal conclu à Bruxelles


Le ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouche, a informé jeudi le conseil de gouvernement des développements positifs des négociations maroco-européennes concernant les exportations agricoles du Royaume particulièrement les tomates.

La question des exportations de tomates a été évoquée et suivie par le chef du gouvernement et ce en contact continu avec les professionnels et les exportateurs marocains, sachant que les mesures qui avaient été annoncées par l’Union européennes constituent une atteinte claire à leurs intérêts, a indiqué le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, dans un communiqué lu à l’issue du Conseil.

Le ministre de l’agriculture et de la pêche maritime a informé le conseil que la commission européenne a donné son accord pour une proposition du ministère dans le cadre des négociations entre le Maroc et l’UE concernant les exportation des fruits et légumes, ce qui a permis de trouver une solution équilibrée qui préserve les intérêts et acquis des exportateurs agricoles marocains.

Le ministre a rappelé que son département avait présenté une série de propositions il y a quelque semaines pour régler les problématiques liées aux exportations des fruits et légumes, soulignant que les deux parties poursuivront leur coopération pour suivre de près le nouveau régime.

Il a noté que la commission européenne s’est engagée à évaluer le bon déroulement de ce nouveau régime et trouver les solutions convenables aux problématiques qui pourraient apparaitre lors de l’opération d’évaluation.
http://www.lnt.ma

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13034
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mar 1 Juil 2014 - 21:10


_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mer 2 Juil 2014 - 16:28

Citation :
Le Maroc et la Côte d'ivoire signent un accord dans le domaine agricole




L’accord a été signé par le ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, Aziz Akhannouch, et son homologue ivoirien, Mamadou Coulibaly Sangafowa.

Un nouvel accord de coopération a été signé, mardi à Rabat, entre le Maroc et la Côte d'Ivoire dans les domaines de la recherche agronomique, de la mécanisation et réhabilitation des pistes agricoles.

Signé par le ministre de l'Agriculture et de la Pêche maritime, Aziz Akhannouch et son homologue ivoirien, Mamadou Coulibaly Sangafowa, en révision de l'accord de coopération agricole signé en 2004, toujours en vigueur, cet accord vise à élargir la coopération au domaine de la valorisation et la commercialisation des produits agricoles, ainsi qu'aux subventions et crédits agricoles.

«La signature de cet accord s'inscrit dans la durabilité de la relation agricole liant le Maroc et la Côte d'Ivoire, afin de susciter plus d'échanges au niveau de l'investissement, la formation et la commercialisation», a déclaré à la presse Aziz Akhannouch à l'issue de la cérémonie de signature.

Cet accord constitue un grand chantier visant à rapprocher et rendre plus attractif la relation dans le domaine agricole, a-t-il ajouté.

De son côté, Mamadou Coulibaly Sangafowa a souligné que les deux Etats peuvent avoir une collaboration fructueuse en matière de production, de transformation et de commercialisation des produits agricoles.

Le ministre ivoirien a mis en relief les avancés réalisées par le Maroc dans divers domaines, notamment le secteur agricole avec le Plan Maroc vert.

En marge de cette rencontre bilatérale entre les deux ministres, des réunions techniques et des échanges ont eu lieu autour de la stratégie agricole Plan Maroc vert et de la stratégie nationale de l'eau, mais également du secteur agricole ivoirien et des offres d'investissement dans le cadre du plan d'investissement agricole de la Côte d'Ivoire.

Les deux ministres ont discuté des opportunités de coopération bilatérale dans le domaine agricole et des perspectives de consolidation et de développement de cette coopération pour qu'elle soit profitable aux deux parties.

En visite officielle au Maroc, le ministre ivoirien est accompagné d'une importante délégation de responsables.

La coopération actuelle touche les domaines de la production, de la formation professionnelle et de l'aménagement hydro-agricole.

L'économie ivoirienne est basée principalement sur l'agriculture. Le secteur primaire contribue à près d'un quart du PIB (24,3% en 2012) et emploie plus des deux tiers de la population active du pays (68%).

La Côte d'Ivoire est l'un des plus grands producteurs de cacao et l'un des plus grands exportateurs de graines de cacao, de café et d'huile de palme.
http://www.lematin.ma

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
Northrop
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4537
Inscrit le : 29/05/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Ven 4 Juil 2014 - 18:00

Citation :

Selon l'Office des changes marocain, les exportations du royaume sont passées de 3,6 milliards de dirhams en 2003 à 16,3 milliards en 2013.

L'explication de cette évolution réside dans le fait que d'autres composantes commencent à prendre du poids dans la nouvelle structure des exportations marocaines en direction de l'Afriquesubsaharienne. Selon l'Office des changes marocain, il s'agit des produits énergétiques, des produits finis d'équipement et des demi-produits. Autre explication avancée : la diversification tant au niveau des produits que des marchés de destination. En effet, les exportations du Maroc vers l'Afrique ne se limitent plus aux produits alimentaires, dont la part est passée de 47,3 % en 2003 à 28,2 % en 2013. Selon l'agence Ecofin, l'Office des changes indique par ailleurs que le nombre d'exportateurs marocains vers les pays africains a atteint les 1 640 en 2013 contre 1 040 en 2005.

Le déficit commercial par rapport à l'Afrique subsaharienne est réduit

L'évolution favorable des exportations du Maroc vers l'Afrique a permis de réduire le déficit commercial avec ce continent à - 3,5 milliards de dirhams en 2013 contre - 9,5 milliards en 2008, en baisse de 60 %. Le taux de couverture des importations provenant d'Afrique par les exportations destinées à ce même continent a augmenté de 35,9 points, passant de 45,4 % en 2008 à 82,5 % en 2013. Au total, les transactions commerciales du Maroc avec l'Afrique représentent 6,4 % du volume global des échanges commerciaux du royaume chérifien, avec un taux d'accroissement annuel moyen (TCAM) de 13,6 % entre 2003 et 2013.

http://www.lepoint.fr/afrique/economie/maroc-afrique-subsaharienne-quadruplement-des-exportations-cherifiennes-04-07-2014-1843297_2033.php


Hausse échange commerciaux entre le Maroc et Israel.

http://www.h24info.ma/economie/maroc/hausse-des-echanges-commerciaux-entre-le-maroc-et-israel/25274

_________________

الله الوطن الملك
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6039
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mer 9 Juil 2014 - 11:48

La LOLF marocaine vient d'etre voté c'est une révolution dans la politique budgétaire qui doit la rendre plus efficase avec non pas un dispatch des sous selon les ministère mais selon des objectifs et des programmes a atteindre...

http://www.medias24.com/ECONOMIE/ECONOMIE/13011-Le-Parlement-adopte-la-constitution-financiere.html
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mer 9 Juil 2014 - 13:23

Citation :
Intégration aux flux mondiaux: Le Maroc gagne 26 places

Le Maroc se positionne en tant que deuxième pays au monde à avoir le plus progressé en termes d’intégration aux flux mondiaux. Se référant à l’étude McKinsey, il s’agit de la deuxième progression «la plus rapide» au monde après celle de l’Ile Maurice.



«Le Maroc est de plus en plus étroitement imbriqué dans l’économie mondiale». Une conclusion qui vient d’être tirée par le McKinsey Global Institute dans sa dernière analyse sur les flux mondiaux à l’ère du numérique.

La radioscopie du Maroc au sein de cette toile mondiale démontre une évolution notable de l’économie nationale au fil des quinze dernières années. Ainsi, le Maroc se positionne en tant que deuxième pays au monde à avoir le plus progressé en termes d’intégration aux flux mondiaux.

Se référant à l’étude McKinsey, il s’agit de la deuxième progression «la plus rapide» au monde après celle de l’Ile Maurice. Un constat qui s’est fait sur la base d’un diagnostic de 195 pays sur la période 1980-2012 ainsi que sur un indice de connectivité mesurant pour 131 pays leur niveau d’intégration dans le réseau mondial des flux.


Le Maroc a fait un énorme pas dans ce sens, gagnant ainsi 26 places au classement des économies les plus intégrées aux flux mondiaux. L’économie nationale est passée donc de la 79ème place à la 53ème place mondiale entre 1995 et 2012.

Ainsi, l’ouverture du Maroc au marché  international s’apprécie en termes relatifs, permettant au Royaume de se comparer avantageusement à la plupart des économies régionales et, entre autres aux économies matures. Sur la période 1995-2012, l’intensité des flux du Maroc a grimpé de 46%. La valeur atteinte dans ce sens est de 91 milliards de dollars. En commentant la progression fulgurante du Maroc, Mourad Taoufik, directeur général de McKinsey pour le Maroc, se réjouit des résultats relevés.

«Il s’agit d’un indicateur très positif, dans la mesure où l’étude établit aussi le lien qui existe entre le degré d’intégration d’un pays aux flux mondiaux, d’une part, et la croissance de son PIB, d’autre part». Et de préciser que «l’ouverture du Maroc sur l’économie mondiale contribue donc au développement et à la prospérité du Royaume». Toutefois l’inclusion du Maroc dans la mondialisation ne passe pas sans risque.

Citons dans ce sens la crise économique qui a sévi depuis 2008 et qui a hypothéqué en conséquence les échanges de biens et services. Des enjeux sont à relever. McKinsey énumère dans son étude la résilience de l’économie marocaine à laquelle l’ensemble des opérateurs devrait être attentif.

L’attention devrait être portée à la diversification de l’économie nationale, permettant au Maroc d’absorber les cycles de l’économie mondiale. Par ailleurs, le Maroc devrait s’adapter au nouveau profil commercial international.

L’économie mondiale est en phase de transition axée sur le savoir mondialisé. Une évolution qui nécessite du Maroc des efforts indéniables en termes d’éducation et de formation.
http://www.aujourdhui.ma

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
dan
Capitaine
Capitaine


messages : 853
Inscrit le : 02/11/2010
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mar 15 Juil 2014 - 12:24

On se fait écrasé comme des fourmis. On leur donne ce qu'on a et nous en contrepartie on a rien des miettes. Demandez a l'espagne si nos pêcheurs peuvent pêcher dans leurs eaux ils vont mourir de rire tellement qu'ils auront mal au ventre. On as des ressources qui peuvent nous hisser parmis les pays devellopé (premiere reserve mondiale de phosphate, premiere reserve d'argent en afrique, ressource halieutique très importante etc etc).
Revenir en haut Aller en bas
Tabrisius
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2332
Inscrit le : 28/06/2010
Localisation :
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mar 15 Juil 2014 - 13:13

dan a écrit:
On se fait écrasé comme des fourmis. On leur donne ce qu'on a et nous en contrepartie on a rien des miettes. Demandez a l'espagne si nos pêcheurs peuvent pêcher dans leurs eaux ils vont mourir de rire tellement qu'ils auront mal au ventre. On as des ressources qui peuvent nous hisser parmis les pays devellopé (premiere reserve mondiale de phosphate, premiere reserve d'argent en afrique, ressource halieutique très importante etc etc).

Non dan. Le nouvel accord etait accptés par l'UE et le GOV Marocain, c'est le Roi qui n'a pas voulu le signer en defendent les interets de notre nation. Par contre cette idée que d'autre peuvent nous donner plus est fausse...L'accord allez étre signé la semain passé, mais le Roi a prefer garder la carte car c'est un gest plus diplomatique et plus "publique" pour un raprochement plus effective avec l'Espagne. Par fois j'ai entre mes mains les liste pour l'export/import et j'ai vu la contre partie de peche pour les bateaux Russes etait pas plus chére que celle de l'UE (pas maintenant, je crois qu c'est un 40-50% plus grand/tonne). On oublie aussi que le Maroc est un gran exporteur et que on import presque pas de produits marins (la vente d'autres produits, surtout espagnoles est par commerce d'entreprises, pas gouvernamental), par example, je crois qu'on sait tous que le Japan est l'un de nos gran clients, importeur de nos "Octopuses".

Mais c'est vrai que les ressources comme le phosphate peut nous donner plus, voir beacoup plus de beneficies si on le traité nous meme et pas l'exporter en brut...l'example est claire facile, on gagne plus en exportant le pain que la farine, et on gagne plus si l'entreprises forment un holding.

Bref...nos pecheur n'ont pas besoin d'aller en Espagne Hamdoullah...on a notre poisson pour consomation interne et on leur donne l'shyata ("ce qui reste").
Revenir en haut Aller en bas
http://farmorocco.wordpress.com/
dan
Capitaine
Capitaine


messages : 853
Inscrit le : 02/11/2010
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mar 15 Juil 2014 - 13:26

h a écrit:
Bref...nos pecheur n'ont pas besoin d'aller en Espagne Hamdoullah...on a notre poisson pour consomation interne et on leur donne l'shyata ("ce qui reste")
.

Lchyata? Tu oubli que c'est 120 grands chalutiers qui vont pêcher dans nos côte et non pas des barque de pêche minable comme celle qu'on voit partout au large de nos côte. Le probleme c'est qu'on cherche toujours a se consoler et a trouver des excuses on n'essai pas d'avancer. Quelque part dans ma tête je me dis que c'etait une bonne chose ce qu'a fait le polisario concernant la pêche indirectement nos poissons ont eu quelques année de repos et les prix ont baissés.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Économie marocaine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Économie marocaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 40Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Désolée mais je déteste les lampes à économie d'énergie... (sujet fusionné)
» harira ( Soupe marocaine )
» Fajitas à la marocaine
» Sites gratuits proposant des cours en bibliothéconomie
» Comprendre qu'est-ce que c'est la biblioéconomie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: