Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nigéria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21126
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Sam 25 Avr 2015 - 15:43

Citation :
BATTLEFIELD IMAGERY FROM THE FAR NORTHEAST OF NIGERIA: BAMA THEATRE


Posted on April 25, 2015 by beegeagle



Nigerian troops with a M56-2 105mm howitzer in tow celebrate after the liberation of Bama


Nigerian soldiers and a T72 M1 tank after the liberation of Bama



The Victorious



The Vanquished


Men of the Borno Youth Vigilante aka Civilian JTF


A Mi-24 Hind attack helicopter of the Nigerian Air Force, acquired in August 2014


Commandos of Nigeria’s acclaimed 72 Strike Force and a heartwarming array of REVA MRAPs in a combat zone


Nigerian troops and a T72 M1 tank on the road to recapture BAGA


A T72 tank provides fire support at Baga


Armoured vehicles enter BAGA


A communications centre installed by Boko Haram


Nigerian troops step in to mop up after the rout of BH

PHOTO CREDIT: VOTO
TECHNICAL SUPPORT: MCSHEGZ


https://beegeagle.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21126
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Jeu 30 Avr 2015 - 14:53

Citation :
Nigeria: l'armée affirme avoir libéré environ 160 otages de Boko Haram


AFP  30/04/2015


L'armée nigériane a libéré 160 femmes et enfants détenus lors d'une opération contre les islamistes de Boko Haram dans leur repaire de la forêt de Sambisa (nord-est), a affirmé jeudi à l'AFP le porte-parole de l'armée de terre, Sani Usman.
"Nous sommes toujours en train de dénombrer les personnes sauvées. Mais il y a environ 60 femmes de tous âges et environ 100 enfants", a expliqué M. Usman, précisant qu'une otage et un soldat avaient été tués dans l'opération de l'armée. Mardi, l'armée avait déjà libéré 300 captives, 200 jeunes filles et 93 femmes.



http://www.lorientlejour.com/article/923000/nigeria-larmee-affirme-avoir-libere-environ-160-otages-de-boko-haram.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21126
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Jeu 30 Avr 2015 - 16:47

Citation :
Nigeria : les otages de Boko Haram détenus dans des conditions "inhumaines"

Le Point - Publié le  30/04/2015 à 17:30

Près de 500 femmes et enfants enlevés par Boko Haram ont été libérés depuis mardi par l'armée lancée à l'attaque du principal repaire du groupe islamiste.



Les otages de Boko Haram étaient détenus dans des conditions inhumaines. Photo d'illustration.
© AFP PHOTO / PHILIPPE DESMAZES  



Les otages de Boko Haram étaient détenus dans des conditions "inhumaines" dans la forêt de Sambisa, repaire du groupe islamiste dans le nord-est du Nigeria, a déclaré jeudi l'armée après la libération d'un demi-millier de personnes cette semaine. "L'important est que les Nigérians retenus captifs dans des conditions très sévères et inhumaines ont été libérés par nos braves soldats", a déclaré le porte-parole Chris Olukolade devant la presse à Abuja. L'armée va "complètement" ratisser la forêt, a-t-il poursuivi, ajoutant qu'il y avait "grand espoir" que d'autres otages seraient libérés des "terroristes".

Près de 500 femmes et enfants enlevés par Boko Haram ont été libérés depuis mardi par l'armée lancée à l'attaque du principal repaire du groupe islamiste dans le nord-est du pays. L'armée a annoncé jeudi la libération de 160 femmes et enfants retenus par Boko Haram dans cette forêt. Mardi, un autre groupe de 300 captives avait été délivré dans la même zone. Avant leur identification formelle, l'armée n'est pas pour l'heure en mesure de préciser si, parmi les captives libérées, figurent certaines des 219 lycéennes, dont le rapt à Chibok le 14 avril 2014 avait suscité l'indignation internationale.

L'armée a publié une série de photos censées montrer certaines des femmes et des enfants libérés. Assis par terre et gardés par des soldats, les ex-otages se trouvent dans un endroit qui n'a pas été précisé. Sur une photo, un très jeune enfant semble en état de malnutrition. Selon Chris Olukolade, l'aviation nigériane a bombardé la forêt, qu'il a décrite comme le "dernier bastion" des insurgés dans le nord-est du pays. L'armée a pris le contrôle de plus de treize camps islamistes au cours des derniers jours, a-t-il affirmé, précisant que de l'équipement - véhicules de transport blindés et pick-up - et des armes ont été saisis. "Plusieurs" commandants et combattants islamistes ont été tués, a-t-il dit, sans en donner le nombre. Un soldat a été tué et dix ont été blessés, selon la même source. "La véritable identité de certaines des femmes et des filles sauvées doit encore être vérifiée", a souligné le porte-parole.



http://www.lepoint.fr/monde/nigeria-les-otages-de-boko-haram-detenus-dans-des-conditions-inhumaines-30-04-2015-1925439_24.php
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21126
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Lun 4 Mai 2015 - 18:45

Citation :
Nigeria : d'ex-otages de Boko Haram racontent leur calvaire


Le Point - Publié le  04/05/2015 à 14:39

Traumatisés, les ex-otages ont été confiés à l'Agence nationale de gestion des urgences (NEMA). D'autres, en sous-nutrition, ont été hospitalisés.  



Libérées par l'armée nigériane, les captives de Boko Haram commencent à parler. Prisonnières du groupe islamiste pendant de longs mois dans le nord-est du Nigeria, elles racontent leur calvaire, la faim, les privations et les menaces. Près de 700 femmes et enfants ont été sauvés la semaine dernière des insurgés qui les retenaient dans un de leurs fiefs, la forêt de Sambisa. Dimanche soir, les autorités ont annoncé avoir transféré dans un camp de déplacés 275 femmes et enfants à Yola, capitale de l'État d'Adamawa.

Traumatisés et souffrant de sous-nutrition pour certains, les ex-otages ont été confiés à l'Agence nationale de gestion des urgences (NEMA) pour un soutien post-traumatique et une réinsertion sociale. "Huit femmes et 15 enfants ont été hospitalisés pour des blessures reçues pendant l'opération de sauvetage", a déclaré un porte-parole de l'agence, Sani Datti. Selon Sa'ad Bello, coordinateur de la NEMA dans l'État d'Adamawa, de nombreuses femmes souffrent de dépression profonde.

"Écrasées par des chars qui avançaient sans savoir qu'elles étaient là"

"Certaines d'entre elles montrent vraiment des signes de traumatisme et nous tentons de les faire prendre conscience du fait que ce n'est pas la fin de leur vie", a-t-il expliqué. De la nourriture, des matelas, des couvertures, des moustiquaires, du savon et des détergents ont été distribués aux enfants et aux femmes, qui ont été notamment soumises à des tests de dépistage de maladies sexuellement transmissibles, selon Manzo Ezekiel, un autre porte-parole de la NEMA.

Une des otages, Binta Abdullahi, 18 ans, avait été enlevée dans son village près de Madagali, dans le nord de l'État d'Adamawa, il y a plus d'un an. Elle a recouvré la liberté, mais d'autres ont eu moins de chance. "Quand les militaires ont donné l'assaut au camp où nous étions détenus, nos ravisseurs nous ont dit de nous réfugier sous les arbres et buissons pour échapper aux bombardements de l'armée", a déclaré la jeune femme à des journalistes à son arrivée à Yola.

"Des femmes qui s'étaient cachées sous les arbres ont été écrasées par des chars qui avançaient sans savoir qu'elles étaient là", a raconté Binta. Au moment de quitter les lieux avec l'armée, "trois femmes au moins et des soldats ont été tués dans l'explosion d'une mine sur laquelle une femme avait marché", rapporte la jeune femme.

Avant d'être transportée dans la forêt de Sambisa le mois dernier, Binta a expliqué avoir séjourné dans le "quartier général" de Boko Haram à Gwoza, une ville du nord-est du Nigeria où le groupe qui a fait allégeance à l'organisation de l'État islamique avait proclamé un "califat" l'an dernier sur les territoires qu'il contrôlait alors.

2 000 femmes enlevées depuis un an


Ses deux soeurs, également kidnappées, ont réussi à s'enfuir, mais elle avait choisi de rester, car elle avait recueilli trois enfants âgés de trois à quatre ans, séparés de leurs mères. "Je ne pouvais pas les abandonner." Son témoignage est semblable à celui d'autres otages qui ont raconté mariages forcés, sévices sexuels et pressions psychologiques aux mains de leurs ravisseurs. Certains ont été obligés d'aller combattre sur le front. Selon elle, on disait à celles qui refusaient d'épouser des combattants de Boko Haram, étant déjà mariées, qu'elles finiraient par être vendues comme esclaves.

Une autre femme, Lami Musa, 19 ans, était enceinte de quatre mois quand, il y a cinq mois, les hommes de Boko Haram ont envahi son village près de Chibok. C'est à Chibok que le groupe islamiste a enlevé plus de 200 lycéennes l'an dernier, un rapt qui a bouleversé le Nigeria et ému bien au-delà de ses frontières. Cet enlèvement est devenu le symbole des rapts auxquels se sont livrés les insurgés qui, selon Amnesty International, ont enlevé environ 2 000 femmes depuis début 2014.

Les ravisseurs lui avaient promis de la marier de force une fois qu'elle aurait accouché. "Par chance, j'ai été sauvée le lendemain de l'accouchement", raconte-t-elle. Les anciens otages "ont faim, ils sont malades", reconnaît Turai Kadir, un travailleur social des camps de déplacés de Yola. "Une femme m'a raconté avoir été enlevée sur un marché où elle travaillait avec son mari. (Les islamistes) les ont emmenés dans la brousse et ont tué son mari. On leur a dit qu'on allait les marier à leurs ravisseurs. Il n'y a rien de plus traumatisant", déplore-t-il.



http://www.lepoint.fr/monde/nigeria-d-ex-otages-de-boko-haram-racontent-leur-calvaire-04-05-2015-1926099_24.php
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21126
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Lun 18 Mai 2015 - 13:58

Citation :
L'armée nigériane revendique de nouveaux succès face à Boko Haram


AFP 18/05/2015



L'armée nigériane a affirmé s'être emparée dimanche de dix camps du groupe islamiste Boko Haram dans la forêt de Sambisa, au lendemain d'un attentat-suicide dans une gare routière du nord-est qui a fait sept morts.

Au cours de cette offensive militaire dans l'Etat reculé de Borno, un nombre indéterminé de rebelles ont été tués tandis qu'un soldat a péri dans l'explosion d'une mine et deux autres ont été blessés, a déclaré le porte-parole de l'armée Chris Olukolade. "L'opération pour nettoyer Sambisa et les autres forêts des terroristes est toujours en cours", a-t-il ajouté dans un communiqué envoyé par email. "L'aviation nigériane maintient une surveillance active pour suivre les mouvements des terroristes afin d'adapter notre réponse", a-t-il poursuivi.

Samedi, sept personnes ont été tuées et une trentaine blessées dans un attentat-suicide dans une gare routière de Damataru, capitale de l'Etat de Yobe, régulièrement frappée depuis le début de l'insurrection déclenchée par Boko Haram il y a six ans. Cette attaque illustre la capacité qu'ont les rebelles de frapper des cibles non-protégées et le danger persistant qu'ils représentent pour les civils, et ce malgré les récents gains territoriaux revendiqués par les militaires.

L'armée nigériane a semblé avoir l'avantage à partir de février face au groupe islamiste, en perte de vitesse depuis le déclenchement au début de l'année d'une opération militaire impliquant le Cameroun, le Tchad et le Niger voisins. Mais, vendredi, un haut responsable de l'Etat de Borno a annoncé que Boko Haram avait repris la ville stratégique de Marte, près du lac Tchad. Et au moins 55 personnes ont péri la semaine dernière dans deux raids sur des villages près de Maiduguri, la capitale de cet Etat.

Dans un deuxième communiqué, M. Olukolade a affirmé qu'il n'y avait plus aucune présence militaire à Marte "depuis quelque temps" en raison de la progression de l'armée dans la forêt de Sambisa. "Maintenant que sa présence (de Boko Haram) a été signalée, ce problème sera très rapidement réglé", a-t-il déclaré.
Le président nigérian sortant Goodluck Jonathan souhaite annoncer que les islamistes ont été vaincus dans le nord-est avant qu'il ne quitte ses fonctions à la fin du mois. Mais les experts mettent garde contre toute proclamation prématurée de victoire, avertissant que les racines du conflit, particulièrement l'exclusion économique et sociale dont souffre la population de la région, restent encore à être traitées.



http://www.lorientlejour.com/article/925539/larmee-nigeriane-revendique-de-nouveaux-succes-face-a-boko-haram.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21126
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Mar 19 Mai 2015 - 18:30

Citation :
Nigeria: trois morts et sept personnes enlevées par Boko Haram dans le Nord-Est


AFP 19/05/2015



Trois personnes ont été tuées et sept femmes enlevées lors d'une attaque du groupe islamiste armé Boko Haram dans le nord-est du Nigeria, a déclaré mardi un responsable local.
Des dizaines d'islamistes ont attaqué samedi un village du district de Madagali, dans l'Etat de l'Adamawa, une région considérée comme sécurisée par le ministère de la Défense depuis qu'elle a été reprise à Boko Haram par l'armée en mars.
"Les insurgés ont attaqué le village (de Sabon Gari Hyembula) vers 22h30 (21h30 GMT) et ils ont tué trois personnes et kidnappé sept femmes", a déclaré Maina Ularamu, le chef de Madagali, à l'AFP.
Des réserves de nourriture ont été pillées et 13 personnes ont également été blessées, a-t-il ajouté.
Le district de Madagali avait été pris par Boko Haram en août 2014, poussant des milliers d'habitants à la fuite.
Après la libération de la ville par l'armée il y a deux mois, les déplacés ont commencé à rentrer chez eux. Mais selon M. Ularamu, ceux qui étaient revenus ont fui à nouveau à cause des récentes violences.
Cette nouvelle attaque vient rappeler la menace que continue de représenter le groupe islamiste dans le nord-est du Nigeria, malgré les succès enregistrés ces derniers mois par l'armée grâce à l'aide militaire des pays voisins.
Selon M. Ularamu, les islamistes "ont été chassés de Madagali, mais il en reste quelques-uns (...) qui se cachent dans les montagnes, non loin, et dans la brousse".
La région a été la cible de raids nocturnes, principalement pour piller de la nourriture mais aussi pour kidnapper des civils, a-t-il expliqué.
L'insurrection islamiste et sa répression par les forces de sécurité ont fait plus de 15.000 morts et plus d'un million et demi de déplacés depuis 2009.
De nombreuses femmes et des enfants ont également été enlevés.
Le nouveau président Muhammadu Buhari, qui doit être investi la semaine prochaine, a fait de la lutte contre Boko Haram une des priorités de son mandat.


http://www.lorientlejour.com/article/925767/nigeria-trois-morts-et-sept-personnes-enlevees-par-boko-haram-dans-le-nord-est.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21126
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Lun 25 Mai 2015 - 20:02

Citation :
Nigeria: 10 personnes tuées à la machette par Boko Haram  


25 mai 2015


Dix personnes ont été massacrées à la machette par des islamistes de Boko Haram dans un village reculé du nord-est du Nigeria, a déclaré lundi à l’AFP un responsable local.

Selon Maina Ularamu, le chef du district de Madagali, dans le nord de l’Etat d’Adamawa (nord-est), l’attaque a eu lieu vendredi matin dans le village de Pambula-Kwamda.

« Les assaillants sont arrivés dans le village vers 04H00 (03H00 GMT) du matin, pendant que les habitants dormaient encore, et ils ont utilisé des machettes pour attaquer leurs victimes », a-t-il poursuivi.

Les détails sur cette attaque ont mis plusieurs jours à émerger, parce qu’il s’agit d’un village très reculé et que les communications sont très mauvaises dans cette région, les insurgés ayant détruit un grand nombre d’antennes-relais de téléphonie mobile.

L’Adamawa, un des trois Etats les plus touchés par l’insurrection du groupe islamiste, avait été déclaré « débarrassé » de Boko Haram en mars par l’armée.

Un certain nombre de villages de la région ont été attaqués récemment, au moment où l’armée nigériane mène une opération de grande envergure dans la forêt de Sambisa, dans l’Etat voisin de Borno, pour y détruire de nombreux camps de Boko Haram.

Dans la nuit de samedi à dimanche, le village de Gubio, dans l’Etat de Borno, a été attaqué et plusieurs civils ont été tués et des maisons brûlées.

L’armée nigériane a affirmé samedi avoir tué des dizaines d’islamistes et libéré une vingtaine de femmes et d’enfants des mains des insurgés lors d’une opération dans cette forêt.

Le porte-parole de l’armée, Chris Olukolade, a également affirmé lundi que les troupes avaient repoussé une attaque contre Mafa, également dans l’Etat de Borno, et que 30 islamistes avaient été tués.

Ces bilans n’ont pu être vérifiés de source indépendante.


http://maliactu.net/nigeria-10-personnes-tuees-a-la-machette-par-boko-haram/#sthash.fEnuma84.dpuf
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21126
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Ven 29 Mai 2015 - 14:27

Citation :
Le nouveau président nigérian promet de sévir contre les "fous" de Boko Haram


AFP  29/05/2015



Le nouveau président nigérian Muhammadu Buhari a promis vendredi une intensification de la campagne militaire contre Boko Haram, décrivant les islamistes armés comme des "gens fous et sans Dieu".
"Boko Haram est un groupe de gens fous et sans Dieu, qui sont aussi éloignés de l'islam qu'on peut l'imaginer", a lancé M. Buhari, un musulman du nord du pays, en prononçant son discours d'investiture dans la capitale fédérale Abuja. Il a indiqué qu'il mettrait en place un nouveau centre de commandement militaire à Maiduguri (nord-est), jugeant que "la victoire ne peut pas être atteinte depuis un centre de commandement à Abuja" (centre).



http://www.lorientlejour.com/article/927264/le-nouveau-president-nigerian-promet-de-sevir-contre-les-fous-de-boko-haram.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21126
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Mer 3 Juin 2015 - 14:13

Citation :
Le groupe jihadiste Boko Haram nie avoir subi des revers dans le nord du Nigéria


Posté dans Afrique, Terrorisme par Laurent Lagneau Le 03-06-2015  


Au début de cette année, N’Djamena a envoyé des troupes dans le sud du Niger et dans le nord du Cameroun pour y contrer les incursions meurtrières du groupe jihadiste Boko Haram, qui met à feu et à sang la région du lac Tchad.

Dans le même temps, et alors que le président du Nigéria, Goodluck Jonathan, remettait son mandat en jeu, l’armée nigériane, appuyée par des mercenaires, a repris l’initiative et annoncé la reconquête de plusieurs localités jusqu’alors contrôlées par Boko Haram, dont l’ambition est d’établir un califat dans le nord du pays.

Les combats contre les jihadistes ont été meurtriers, les contingents tchadiens et nigériens ayant été particulièrement éprouvés. Le manque de coordination avec l’armée nigériane a souvent empêché de conserver des gains chèrement acquis contre Boko Haram, groupe qui a par ailleurs fait allégeance à l’État islamique (EI).

« Certaines villes, nous avons dû les reprendre deux fois. On est obligé d’abandonner et Boko Haram revient, il faut revenir… Cela a un coût humain et matériel », expliquait, en mars, Idriss Déby Itno, le président tchadien.

Quoi qu’il en soit, Boko Haram a fini par perdre du terrain. Et l’armée nigériane a pu libérer plusieurs centaines de femmes détenues par les jihadistes. Toutefois, ces derniers n’ont pas abdiqué. Dans la nuit du 15 au 16 mai, ils ont ainsi repris la ville stratégique de Marte, située sur une route stratégique pour le commerce entre le Nigeria, le Cameroun et le Tchad. En outre, ils commettent régulièrement des attentats, notamment à Maiduguri, la capitale de l’État de Borno. Comme encore le 2 juin, où une attaque suicide ayant visé un marché a fait au moins une douzaine de tués.

Entre-temps, élu en mars, le président nigérian, Muhammadu Buhari a été investi dans ses nouvelles fonctions. Et il a promis de faire de la lutte contre Boko Haram une priorité et annoncé de déplacer d’Abuja à Maiduguri le centre de commmandement de l’armée dédié aux opérations contre les jihadistes.

C’est dans ce contexte que Boko Haram a diffusé une nouvelle vidéo. Cela n’était plus arrivé depuis février, ce qui correspond au début de la double offensive tchadienne dans le nord-est du Nigéria. À l’époque, il était question de perturber la tenue de l’élection présidentielle nigériane. Une menace qui n’a pas été suivie d’effet.

Se faisant désormais appeler « État islamique en Afrique de l’Ouest », l’organisation jihadiste a nié avoir subi des revers militaires au cours de ces dernières semaines et affirmé que, au contraire, la quasi-totalité de son « califat » est toujours sous son contrôle.

« Les armées prétendent, dans les médias, qu’elles ont capturé nos villes et qu’elles ont attaqué [la forêt de] Sambisa et qu’elles nous ont vaincu. (…) Je jure par Allah que je parle en ce moment de Sambisa. Ici à Sambisa vous pouvez voyager pendant quatre ou cinq heures sous le drapeau noir de l’Islam, en voiture ou à moto », a affirmé, en haoussa, la langue la plus parlée dans le nord du Nigéria, un homme au visage recouvert d’un chèche, qui semble ne pas être Abubakar Shekau, le chef de Boko Haram, dont on ignore ce qu’il a pu devenir.

Par ailleurs, lors d’une visite officielle à Paris, le 2 juin, le président nigérien, Mahamadou Issoufou, a indiqué que la force mixte multinationale visant à lutter contre Boko Haram allait être opérationnelle « dans les prochaines semaines ».

Cette force mixte avait été approuvée en mars par l’Union africaine. Elle doit compter 8.700 soldats, fournis par le Tchad, le Niger, le Cameroun, le Nigéria et le Bénin. Son financement sera assuré en partie par la communauté internationale. Lors de son entrevue avec son homologue nigérien, le président Hollande a « marqué disponibilité de la France à poursuivre son appui logistique et de renseignement aux pays voisins du Lac Tchad » dans le cadre de la lutte contre Boko Haram.



http://www.opex360.com/2015/06/03/le-groupe-jihadiste-boko-haram-nie-avoir-subi-des-revers-dans-le-nord-du-nigeria/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nigéria   Jeu 2 Juil 2015 - 16:16

Une centaine de morts lors d'une offensive de l'EI du (Wilayat de l'Afrique de l'Ouest - ex-Boko Haram) au Nigéria..
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21126
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Lun 6 Juil 2015 - 15:40

Citation :
Nigeria: nouveau carnage, le président Buhari sous la pression de Boko Haram


6 juillet 2015





Un demi-millier de morts depuis fin mai, des attaques quasi quotidiennes depuis une semaine, encore 49 tués dimanche: Boko Haram met sous pression le nouveau président nigérian Muhammadu Buhari, qui s’est engagé à « éradiquer le terrorisme le plus rapidement possible ».

Le carnage de dimanche à Jos, dans le centre du Nigeria, porte à au moins 260 le nombre de tués dans des assauts islamistes, des explosions et des attentats-suicide en une semaine, selon un décompte de l’AFP, et à au moins 520 depuis l’entrée en fonction de M. Buhari le 29 mai.

Vainqueur de la présidentielle face au sortant Goodluck Jonathan en mars, l’ex-général Muhammadu Buhari, déjà au pouvoir entre 1983 et 1985 à l’époque des dictatures militaires, a fait de la lutte contre Boko Haram une priorité.

Une opération militaire régionale déclenchée en février par le Nigeria et des pays voisins, Tchad en tête, a permis de reprendre la quasi-totalité des localités du Nord-Est contrôlées par les islamistes.

Mais les dernières tueries montrent l’incapacité des militaires à prévenir les violences et la persistance de la présence des islamistes, notamment aux confins du lac Tchad, et de leur capacité de nuisance, selon les observateurs.

Censée améliorer la coordination sur le terrain, une nouvelle force militaire multinationale qui comptera 8.700 hommes (Nigeria, Niger, Tchad, Cameroun et Bénin) doit être déployée d’ici fin juillet dans le Nord-Est insurgé.

Dimanche, deux explosions ont eu lieu à quelques minutes d’intervalle, d’abord dans un centre commercial, puis devant une mosquée de Jos, la capitale de l’Etat de Plateau (centre), situé en plein sur la frontière entre le Sud nigérian majoritairement chrétien et le Nord musulman et en proie à de profondes divisions religieuses.

« Pour le moment, nous avons 44 morts et 47 blessés en provenance des sites des deux explosions », a indiqué lundi Mohammed Abdulsalam, de l’Agence nationale de gestion des situations d’urgence (NEMA).

Umar Abubakar, qui se trouvait dans la mosquée Yantaya, a expliqué que plusieurs assaillants avaient ouvert le feu à l’extérieur vers 21H20 (20H20 GMT). « Ils ont tiré une RPG (une roquette) contre la mosquée mais il a heurté une barre métallique sur la façade et explosé », a-t-il raconté. « Beaucoup de gens ont été tués et blessés par la fusillade et l’explosion. C’est un miracle que j’aie pu me sauver ».

Lundi, la façade de la mosquée était constellée d’impacts de balles et tachée de sang, tandis que des chaussures, des livres et d’autres effets personnels de fidèles jonchaient le sol.

– ‘Morceaux de chair humaine’ –

Quelques minutes plus tôt, un restaurant bondé, le Shagalinku, situé dans un centre commercial très fréquenté, était dévasté par une puissante explosion.

Un habitant du quartier, Mohammed Shafi’i, a indiqué que la déflagration avait secoué tous les bâtiments voisins. Il dit avoir compté 25 cadavres, dont quatre serveuses du restaurant.

« Le restaurant a été très endommagé. Des morceaux de chair humaine, du sang, des tables et chaises en plastique et toutes sortes d’affaires personnelles sont éparpillées partout », a-t-il décrit.

Plus tôt dimanche, un attentat-suicide dans une église de Potiskum (nord-est) avait déjà tué cinq personnes, dont le pasteur, une femme et ses deux enfants.

Ces tueries surviennent après une demi-douzaine d’attaques sanglantes depuis mercredi dans le nord-est du pays, attribuées au groupe islamiste Boko Haram. Les islamistes avaient notamment pris d’assaut plusieurs villages près du lac Tchad, tuant plus de 150 fidèles en train de prier dans des mosquées.

Le président Buhari s’est engagé dimanche à en finir avec l’insurrection armée de Boko Haram « le plus rapidement possible », estimant que « les terroristes qui s’attaquent à nos lieux de culte ont délibérément déclaré la guerre à nos valeurs et doivent être combattus avec toute notre force et notre détermination ».

Après avoir conquis de vastes pans du Nord-Est nigérian l’an dernier, les insurgés, repoussés des villes et villages qu’ils avaient conquis par les récentes opérations militaires, ont désormais recours à des tactiques de guérilla, essentiellement contre des cibles civiles.

Les derniers massacres prouvent néanmoins la persistance de leur capacité de nuisance et ont été permis par une baisse d’intensité dans les opérations de la force multinationale régionale, ont estimé des experts en sécurité.


http://maliactu.net/nigeria-nouveau-carnage-le-president-buhari-sous-la-pression-de-boko-haram/#sthash.eyVIi10t.dpuf
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21126
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Sam 11 Juil 2015 - 15:21

Citation :
Nigeria: 11 morts lors d’une attaque de Boko Haram dans un village


11 juillet 2015
 
   


Onze personnes ont été tuées vendredi soir par des combattants du groupe islamiste Boko Haram dans un village reculé du nord-est du Nigeria, a appris samedi l’AFP auprès d’habitants et d’un membre d’une milice civile.

« Nous avions juste terminé nos prières du soir quand des hommes armés de Boko Haram ont envahi notre village. Ils ont ouvert le feu immédiatement », a raconté Kyari Sanda, un habitant de Ngamdu, un village situé à quelque 100 kilomètres à l’est de Maiduguri, dans l’Etat de Borno.

« Nous avons perdu 11 personnes et près de la moitié de notre village a été incendié. Ils ont emporté tous les vivres », a poursuivi Kyari Sanda.

Ce raid qui a été mené vendredi vers 20H00 a été confirmé par Danlami Ajaokuta, membre d’une milice qui assiste l’armée dans sa lutte contre le groupe islamiste.

Cette attaque, ajoutée à l’attentat-suicide commis samedi matin à Maiduguri, porte le bilan des attaques perpétrées par Boko Haram à près de 580 morts depuis le 29 mai, arrivée au pouvoir du nouveau président nigérian, selon un décompte réalisé par l’AFP.

Le 29 mai, le président Muhammadu Buhari a prêté serment et promis de venir à bout de l’insurrection islamiste de Boko Haram qui a fait plus de 15.000 morts et 1,5 millions de déplacés depuis 2009.


http://maliactu.net/nigeria-11-morts-lors-dune-attaque-de-boko-haram-dans-un-village/#sthash.Br6se9bO.dpuf
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21126
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Lun 13 Juil 2015 - 18:06

Citation :
Nigeria: attaque-suicide contre un barrage militaire à Maiduguri


13 juillet 2015




Un kamikaze s’est fait exploser lundi à un poste de contrôle militaire en périphérie de la ville de Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria, ont rapporté à l’AFP des miliciens qui épaulent l’armée dans sa lutte contre les islamistes de Boko Haram.

Babkura Kolo et Danlami Ajaokuta ont indiqué que l’attaque avait visé le point de contrôle de Jimtilo dans le sud de Maiduguri, capitale de l’Etat de Borno, et que l’explosion avait eu lieu à 12H10 (11H10 GMT).

« Il y a des victimes mais nous devons en confirmer le nombre », a précisé M. Kolo.

Selon Danlami Ajaokuta, le kamikaze a déclenché ses explosifs au milieu d’un groupe de voyageurs.

« C’est la procédure standard: les passagers sortent de leur véhicule et marchent quelques mètres jusqu’au point de contrôle des militaires. Là, ils présentent leur pièce d’identité et regagnent leur véhicule quelques mètres plus loin », a-t-il décrit.

Samedi, Maiduguri avait déjà été frappée par un attentat-suicide: deux kamikazes avaient déclenché leurs explosifs aux abords d’une gare routière, faisant deux morts.

Cet attentat avait été revendiqué dans la journée par Boko Haram, tout comme celui perpétré le même jour sur le marché central de la capitale tchadienne et qui a fait 15 morts.

Maiduguri, berceau du groupe armé islamiste, a été frappée à de nombreuses reprises par des attentats de Boko Haram. Cette insurrection et sa répression par les forces armées ont fait plus de 15.000 morts et 1,5 million de déplacés.

Le groupe a multiplié les attentats depuis que le nouveau président, Muhammadu Buhari, a pris ses fonctions le 29 mai, faisant au moins 570 victimes selon un décompte de l’AFP.

Peu après l’attentat contre le barrage militaire lundi à la mi-journée, un habitant de Maiduguri, Ibrahim Buba, a affirmé à l’AFP avoir vu deux avions de chasse de l’armée nigériane faire route vers le sud de la ville.


http://maliactu.net/nigeria-attaque-suicide-contre-un-barrage-militaire-a-maiduguri/#sthash.tPYh8QMv.dpuf
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21126
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Ven 24 Juil 2015 - 14:48

Citation :
Boko Haram continue d''occuper des zones du nord-est du Nigeria (gouverneurs)


AFP  24/07/2015


Les insurgés islamistes de Boko Haram continuent d'occuper d'importantes zones du nord-est du Nigeria malgré leurs récents revers militaires, selon les gouverneurs des Etats de Borno et Yobe, deux des plus touchés par les tueries du mouvement affilié à l'Etat islamique.

Le groupe rebelle, dont les opérations ont fait plus de 15.000 morts depuis 2009, contrôle au moins cinq districts des deux Etats, dans l'extrême nord-est du pays, ont expliqué les deux gouverneurs jeudi lors d'un conseil économique mensuel réuni à Abuja.

Les insurgés continuent notamment d'occuper la forêt de Sambisa, repaire historique de Boko Haram, à une centaine de kilomètres au sud-est de Maiduguri, la capitale du Borno, affirment les gouverneurs, selon un document remis à la presse à l'issue de la réunion. C'est dans la forêt de Sambisa que, selon les autorités nigérianes, se trouveraient les jeunes filles enlevées en avril 2014 dans leur collège de Chibok, plus au sud.

Les gouverneurs de Borno et Yobe ont appelé les autorités fédérales nigérianes à "augmenter le déploiement militaire, humain et matériel, dans ces régions". Borno et Yobe - qui faisait partie intégrante de Borno jusqu'en 1991 - constituent le berceau de Boko Haram, aux confins des frontières du Niger, du Tchad et du Cameroun.

Une coalition militaire regroupant le Nigeria, le Tchad, le Niger et le Cameroun ont enregistré depuis février d'importants succès militaires contre Boko Haram, en délogeant les islamistes de plusieurs de ses places fortes.


http://www.lorientlejour.com/article/935977/boko-haram-continue-doccuper-des-zones-du-nord-est-du-nigeria-gouverneurs.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21126
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Mar 28 Juil 2015 - 19:33

Citation :
Nigeria : trois miliciens et 11 islamistes tués dans des affrontements (milicien, habitant)


AFP  28/07/2015


Trois miliciens engagés dans la lutte contre Boko Haram aux côtés de l'armée nigériane et onze membres du groupe islamiste ont été tués dans un village du nord-est du Nigeria, ont rapporté mardi un milicien et un habitant.

"Lundi après-midi, vers 14H00 (13H00 GMT), des hommes armés de Boko Haram ont attaqué notre village", a déclaré à l'AFP Markus Yohana, membre de la milice d'autodéfense de Dille, dans le district d'Askira Oba, dans le sud de l'Etat de Borno.

"Ils ont tué trois miliciens et ils ont volé une voiture", a-t-il ajouté.
"Avant qu'il ne traversent la rivière pour fuir dans la brousse, ils ont été rattrapés par des soldats transportés par des miliciens à moto", qui leur ont tendu un piège, a poursuivi M. Yohana, précisant que les soldats avaient alors tué 11 islamistes.

Ce récit recoupe celui de Bitrus Damina, un autre habitant de Dille, qui a donné le même bilan.
Les islamistes "visaient les miliciens" lors de cette attaque "et ils en ont tué trois", a-t-il déclaré. "Les soldats les ont poursuivis et ils en ont tué 11 dans la brousse. Ils ont ramené huit motos et la voiture volée au village".

Cette nouvelle attaque porte à plus de 830 le nombre de personnes tuées par des islamistes présumés dans le nord-est du Nigeria depuis l'investiture, fin mai, du nouveau président nigérian Muhammadu Buhari, qui a érigé en priorité la lutte contre les insurgés, désormais affiliés au groupe jihadiste Etat islamique (EI).


http://www.lorientlejour.com/article/936561/nigeria-trois-miliciens-et-11-islamistes-tues-dans-des-affrontements-milicien-habitant.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21126
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Jeu 30 Juil 2015 - 19:14

Citation :
Lutte contre Boko Haram: Cameroun et Nigeria « déterminés » à renforcer leur coopération


30 juillet 2015




Les présidents nigérian Muhammadu Buhari et camerounais Paul Biya ont décidé de renforcer la coopération entre les deux pays pour combattre les insurgés islamistes de Boko Haram, au terme d’une visite de M. Buhari à Yaoundé.

« Les deux chefs d’Etat ont relevé avec satisfaction l’affaiblissement en cours des capacités opérationnelles de Boko Haram », face à la coalition militaire régionale mise sur pied début 2015 et à laquelle participent le Nigeria, le Tchad, le Cameroun, et le Niger, selon un communiqué conjoint publié jeudi.

Le président Biya et son homologue nigérian, venu mercredi au Cameroun pour une visite de 24 heures, ont exprimé « leur détermination commune à éradiquer Boko Haram et dans cette optique, ont convenu, entre autres, d’intensifier l’échange de renseignements entre les services de sécurité des deux pays ».

De même, les deux hommes « se sont engagés à renforcer la coopération sécuritaire tout le long de leurs frontières communes », ajoute le document.

Les deux chefs d’Etat ont également renouvelé « leur soutien à la force multinationale mixte dans la guerre contre Boko Haram », qui devait être déployée le 30 juillet au plus tard, selon les annonces faites à l’issue d’un sommet militaire régional organisé à Abuja en juin.

Mais très peu d’informations sur le déploiement de la Force d’intervention conjointe multinationale (MNJTF), qui doit compter 8.700 hommes au total et a son siège à N’Djamena, ont filtré depuis lors, laissant craindre des retards.

Interrogé par la presse, M. Buhari a affirmé jeudi que cette force « devrait être en place d’ici demain, à la fin de ce mois », sans autre précisions. Par ailleurs, a-t-il ajouté, « après les promesses faites par les pays du G7 pour aider la région à vaincre Boko Haram, nous attendons de l’aide en termes de formation, d’équipement et de renseignement ».

La visite du chef d’Etat nigérian avait été placée sous haute sécurité, alors que le nord du Cameroun a été frappé par cinq attentats-suicides meurtriers sans précédent en deux semaines.

http://maliactu.net/lutte-contre-boko-haram-cameroun-et-nigeria-determines-a-renforcer-leur-cooperation/#sthash.rg5zhoWk.dpuf
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21126
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Ven 31 Juil 2015 - 13:57

Citation :
L'armée nigériane manque de moyens pour combattre Boko Haram


AFP 31/07/2015


L'armée nigériane manque de moyens financiers et matériels pour mettre en échec l'insurrection islamiste du groupe Boko Haram, a déclaré jeudi l'ancien chef d'état-major des armées, Alex Badeh.

"J'étais à la tête d'une armée qui manquait du matériel nécessaire et de motivation pour combattre un ennemi invisible et inséré dans la population locale", a dit le militaire au cours de son discours de départ.

Plus tôt ce mois-ci, le président Muhammadu Buhari a limogé Alex Badeh et l'ensemble des chefs de l'armée nommés par son prédécesseur, Goodluck Jonathan. "Avec le temps, l'armée a été négligée et sous-équipée afin d'assurer la survie de certains régimes, tandis que d'autres régimes, sur les conseils de certains pays étrangers, ont délibérément réduit la taille de l'armée et l'ont sous-financée", a déploré Alex Badeh, sans préciser à quels régimes et pays étrangers il faisait allusion.

Les agissements d'une "cinquième colonne au sein de l'armée et d'autres agences de sécurité qui a divulgué des plans opérationnels et autres informations militaires sensibles aux terroristes" ont également rendu la lutte contre Boko Haram "particulièrement difficile", a-t-il dit.

La fuite d'informations essentielles a aussi "entraîné la mort inutile de nombreux officiers et hommes qui sont tombés dans des embuscades tendues par des terroristes, avertis à l'avance de l'approche des troupes", a-t-il ajouté. Alex Badeh, qui a dirigé l'armée de l'air avant d'être nommé chef d'état-major des armées l'année dernière, a effectué plus de 38 ans de service dans l'armée nigériane.
L'armée a été fortement critiquée pour n'avoir pas réussi à contenir l'insurrection islamiste de Boko Haram qui a fait plus de 15.000 morts et 1,5 million de déplacés au Nigeria en six ans.



http://www.lorientlejour.com/article/937046/larmee-nigeriane-manque-de-moyens-pour-combattre-boko-haram.html
Revenir en haut Aller en bas
youssef_ma73
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1780
Inscrit le : 03/08/2014
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Nigéria   Ven 31 Juil 2015 - 14:02

Si le nigeria manque de moyens que peut-on dire du Tchad....L'armée nigeriane manque d'efficacité oui ....

_________________
“Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.” Albert Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21126
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Lun 10 Aoû 2015 - 16:17

Citation :
Nigeria : Boko Haram tue quatre personnes dans une embuscade dans le nord-est (miliciens)


AFP 10/08/2015


Quatre personnes ont été tuées et cinq autres enlevées par des membres du groupe islamiste Boko Haram au cours d'une embuscade sur une autoroute dans le nord-est du Nigeria, ont annoncé des membres d'un groupe local d'autodéfense lundi.

Plusieurs hommes armés ont ouvert le feu dimanche matin sur un bus et une voiture près du village de Nwajurko dans l'Etat de Borno (nord-est), tuant quatre passagers et capturant des survivants qui tentaient de s'enfuir, selon des témoins.

"Les assaillants, qui s'étaient cachés dans des maisons le long de la route, sont sortis et ont ouvert le feu sur une voiture qui s'approchait, tuant une personne, pendant que le reste des passagers s'enfuyaient dans la nature", a indiqué Yuram Bura, membre d'un groupe d'autodéfense combattant Boko Haram au côté de l'armée.
"Les attaquants ont également tiré sur un bus quelques instants plus tard, tuant trois personnes et en capturant cinq. Trois passagers ont été blessés", a-t-il poursuivi.

Abbagana Saleh, lui aussi membre d'un groupe local d'autodéfense, a précisé que les morts et les blessés avaient été transportés à l'hôpital à Biu, à 60 km du lieu de l'attaque.
"Quand nous avons eu vent de l'attaque, nous nous sommes rendus sur place et nous avons récupéré quatre cadavres et trois personnes blessées par balle", a détaillé M. Saleh. "Nous avons découvert les morts près des véhicules abandonnés, tandis que les blessés se trouvaient dans les buissons à proximité."
Les victimes, qui se rendaient à Biu, étaient parties de la localité de Damboa, que l'armée a libérée en avril après neuf mois d'occupation par Boko Haram, ont déclaré les membres du groupe d'autodéfense.

Les villageois vivant le long de la route de 100 kilomètres qui relie Biu à Damboa ont fui à cause de Boko Haram, et le groupe islamiste, qui a fait allégeance à l'organisation État islamique, lance régulièrement des embuscades depuis ces villages abandonnés, expliquent les habitants de la zone.

L'insurrection du groupe islamiste Boko Haram et sa répression par les forces de l'ordre nigérianes ont fait plus de 15.000 morts depuis 2009, essentiellement dans le Nord majoritairement musulman.
Les insurgés islamistes ont multiplié leurs attaques dans le nord-est du Nigeria depuis l'investiture le 29 mai du président Muhammadu Buhari, qui a fait de la lutte contre Boko Haram une priorité de son mandat. Ils ont également perpétré des attentats-suicides meurtriers au Cameroun et au Tchad voisins.


http://www.lorientlejour.com/article/938512/nigeria-boko-haram-tue-quatre-personnes-dans-une-embuscade-dans-le-nord-est-miliciens.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21126
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Sam 15 Aoû 2015 - 17:31

Citation :
Nigerian Air Force deploys more jets to northeast

Jeremy Binnie, London - IHS Jane's Defence Weekly

13 August 2015
   

A photograph released by the Nigerian military on 13 August 2015 shows three F-7 and two Alpha Jets at Yola Air Base in Adamawa
state. Source: Nigerian Army  



The Nigerian military announced on 13 August that it had deployed additional combat aircraft to the northeast of the country as part of Operation 'Lafiya Dole' (peace by force): the current name of the counter-insurgency campaign against the militant group Boko Haram.

It did not say what aircraft had been deployed, but released photographs showing three Chengdu F-7 and two Dassault/Dornier Alpha Jets at Yola Air Base in Adamawa state, which is the only fast jet base in northeast Nigeria. F-7s and Alpha Jets have been seen at Yola in commercial satellite imagery since March 2014.

http://www.janes.com/article/53642/nigerian-air-force-deploys-more-jets-to-northeast  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21126
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Dim 16 Aoû 2015 - 21:59

Citation :
Le chef de Boko Haram prouve qu'il est "toujours vivant" dans un message


Abubakar Shekau a démenti avoir été tué ou remplacé par un autre à la tête du groupe islamiste nigérian dans un message audio diffusé dimanche

Source AFP  Publié le 16/08/2015  




"Toute ma gratitude à Allah car grâce à lui, je n'ai pas disparu. Je suis toujours vivant et je ne suis pas mort. Et je ne mourrai pas avant que mon heure soit arrivée, au bon vouloir d'Allah", se vante Abubakar Shekau, le chef de Boko Haram,.

Dans ce message de huit minutes diffusé sur les réseaux sociaux en haoussa, la langue la plus parlée dans le nord du Nigeria, Abubakar Shekau s'inscrit en faux contre les récentes déclarations du président tchadien Idriss Deby Itno affirmant que Boko Haram était "décapité" et que son chef avait été remplacé.

Le président Deby est "un hypocrite" et un "tyran", dénonce Abubakar Shekau. "On peut lire partout sur les médias mondiaux des infidèles que je suis mort, ou que je suis malade et incapable d'agir et que j'ai perdu mon influence dans les affaires religieuses", dit-il dans l'enregistrement. "On doit comprendre que c'est faux. C'est un mensonge. Si c'était vrai, vous ne pourriez pas entendre ma voix au moment où je vous parle", ajoute-t-il.

Un successeur potentiel ?

Le président tchadien Idriss Deby Itno a déclaré mardi soir à N'Djamena que l'organisation islamiste était "décapitée" et que la guerre se terminerait "avant la fin de l'année". "Boko Haram va disparaître avec la mise en place de la force mixte qui sera opérationnelle dans quelques jours", censée mieux coordonner les actions des différentes armées de la région (Nigeria, Tchad, Cameroun, Niger, Bénin), a-t-il promis.

Par ailleurs, le chef de l'État a évoqué pour la première fois un successeur d'Abubakar Shekau - un certain Mahamat Daoud - alors que Shekau n'était plus apparu sur les vidéos de propagande de Boko Haram depuis plusieurs mois.

L'authenticité du message a été vérifiée par le groupe d'experts en renseignement SITE et un correspondant AFP familier de Boko Haram estime que la voix figurant sur l'enregistrement est similaire à celle qui a pu être entendue sur les précédents enregistrements d'Abubakar Shekau


http://www.lepoint.fr/monde/le-chef-de-boko-haram-prouve-qu-il-est-toujours-vivant-dans-un-message-16-08-2015-1957085_24.php
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21126
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Dim 23 Aoû 2015 - 17:58

Citation :
Nigeria: le chef de l’armée échappe à une embuscade de Boko Haram

23 août 2015
 



Le chef de l’armée nigériane, le général Tukur Buratai, a échappé indemne à une embuscade des islamistes de Boko Haram dans le nord-est du Nigeria, a affirmé dimanche le porte-parole de l’armée Sani Usman.

Nommé en juillet dernier, le général Buratai visitait samedi un contingent de l’armée à Faljari, à 45 km de Maiduguri, capitale de l’État de Borno, lorsque son convoi a été attaqué. Lors de la fusillade qui a suivi, dix militants islamistes et un soldat nigérian ont été tués, a ajouté le porte-parole.

« Les terroristes ont essuyé une écrasante puissance de feu des soldats au cours de laquelle 10 d’entre eux sont morts. Nos troupes ont capturés cinq terroristes », a affirmé l’officier.

« Malheureusement, nous avons perdu un soldat lors de l’affrontement, tandis qu’un officier et quatre soldats ont été blessés par balles », a-t-il ajouté.

L’attaque de samedi intervient au lendemain de la mort de deux soldats victimes de l’explosion d’une mine près de Dikwa, une ville reprise aux jihadistes en juillet.

Boko Haram a intensifié ses attaques dans l’État de Borno et dans deux autres États voisins du nord-est depuis que le nouveau président Muhammadu Buhari a pris ses fonctions fin mai.

Cette nouvelle vague de violence a coûté la vie à plus de 1.000 personnes et mis en échec les efforts lancés depuis le début de l’année par les armées du Nigéria, du Tchad, du Cameroun et du Niger qui s’efforcent de contrer Boko Haram.

Une Force d’intervention conjointe multinationale (MNJTF) de 8.700 hommes regroupant Nigeria, Niger, Tchad, Cameroun et Bénin, doit être déployée incessamment dans le nord-est du Nigeria et aux confins des frontières du Cameroun et du Tchad.

L’insurrection de Boko Haram a fait plus de 15.000 morts depuis 2009

http://maliactu.net/nigeria-le-chef-de-larmee-echappe-a-une-embuscade-de-boko-haram/#sthash.df8v5SaG.dpuf
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21126
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Dim 30 Aoû 2015 - 14:04

Citation :
Publié le 30-08-2015  •  Modifié le 30-08-2015 à 06:47

Nigeria: un réseau d'espions de Boko Haram démantelé

Par RFI


Des soldats nigérians posent devant le drapeau de Boko Haram après avoir démantelé un camp de la secte armée dans l'Etat du Yobe, en février
2015. AFP PHOTO/HO/NIGERIAN ARMY



L'agence nigériane de renseignements a annoncé avoir « démantelé » un réseau d'espionnage à l'aéroport international d'Abuja, après l'arrestation lundi 24 août d'un adolescent de 14 ans. Celui-ci est soupçonné d'avoir voulu livrer des informations sur les règles de sécurité de cet aéroport à Boko Haram, désormais affiliés au groupe Etat islamique.


Le Département de la sécurité d'Etat (DSS) a également indiqué avoir renforcé la sécurité à l'aéroport international d'Abuja, mettant en garde les voyageurs contre un « éventuel attentat ».

En démantelant un réseau d'espionnage au coeur même de l'aéroport, les renseignements nigérians viennent de contrer une tentative de déstabilisation majeure. L'adolescent de 14 ans arrêté avait une mission complexe : infiltrer toutes les procédures de contrôle des passagers aux départs et aux arrivées.

Au final, le jeune espion présumé a été démasqué. Il a avoué ses liens avec les ex-Boko Haram ainsi que l'identité d'un complice toujours en fuite. Depuis, le département de la sécurité d'Etat a renforcé toutes les mesures de protection autour et à l'intérieur des aéroports du pays.

Volonté de nuisance intacte

Cette opération des services secrets s'ajoute à la destruction par l'armée nigériane d'une fabrique d'engins explosifs dans deux villages du Borno, ainsi que l'arrestation de membres présumés du groupe armé affilié à l’organisation Etat islamique.

Ces deux annonces révélées coup sur coup vendredi soir confirment une chose : la stratégie de guerre asymétrique des ex-Boko Haram se poursuit. La branche ouest-africaine du groupe Etat islamique a certes perdu beaucoup de positions et de combattants dans les Etats du nord-est du Nigeria. Pour autant, sa volonté de nuisance est intacte.


http://www.rfi.fr/afrique/20150830-nigeria-reseau-espions-ex-boko-haram-demantele-dds-groupe-ei-afrique-ouest
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21126
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Lun 31 Aoû 2015 - 17:37

Citation :
Nigeria: près de 80 personnes tuées par Boko Haram dans trois villages


31 août 2015



Près de 80 personnes ont été tuées ce weekend par des membres présumés du groupe islamiste Boko Haram dans l’attaque de trois villages du nord-est du Nigeria, ont indiqué lundi des habitants.

Les islamistes se sont lancés à l’assaut à cheval, tuant 68 personnes dans le village de Baanu vendredi soir et onze autres dans deux localités voisines samedi et dimanche, ont précisé des habitants de l’Etat de Borno et un membre d’une milice d’auto-défense locale.

« Selon nos informations, des hommes de Boko Haram venus à cheval ont ouvert le feu » dans le village de Baanu vers 20H30 (19H30 GMT), provoquant la mort de 68 personnes, a déclaré à l’AFP Babakura Kolo, qui combat dans une milice anti-Boko Haram.


Un villageois, Aisami Ari, a confirmé ce bilan après s’être réfugié samedi à Maiduguri, la capitale de l’Etat de Borno.

« Les assaillants sont arrivés sur des chevaux vers huit heures et demi du soir et ont commencé à tirer de manière sporadique. Tout le village a été plongé dans la confusion et tout le monde a fui. Nous sommes revenus après leur départ et avons découvert qu’ils avaient tué 68 personnes », a-t-il raconté.

Un responsable gouvernemental parlant sous couvert de l’anonymat a cependant limité le bilan à 56 morts.

M. Kolo a ajouté que quatre personnes avaient également été tuées samedi par des membres de Boko Haram dans le village de Karnuwa, proche de Baanu.

« Les victimes sont l’imam du village, son fils et deux voisins », a-t-il dit.

Enfin, un habitant, Saleh Musa, a rapporté qu’une troisième attaque s’était produite dimanche dans le village de Hambagda où sept habitants ont été tués et cinq blessés.

Les violences de Boko Haram et la répression par l’Etat nigérian ont fait plus de 15.000 morts et 1,5 million de déplacés en six ans d’une campagne violente.


http://maliactu.net/nigeria-pres-de-80-personnes-tuees-par-boko-haram-dans-trois-villages/#sthash.dB3hodxI.dpuf
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21126
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Lun 7 Sep 2015 - 22:06

Citation :
Nigeria : "l'armée gagne du terrain" contre Boko Haram


AFP 07/09/2015


"L'armée gagne du terrain" au Nigeria contre la rébellion islamiste de Boko Haram, a affirmé lundi le président nigérian Muhammadu Buhari, en réponse aux critiques déplorant l'absence d'avancées contre les insurgés.

Pour l'ancien général, qui a fait de la lutte contre Boko Haram sa priorité depuis son arrivée au pouvoir le 29 mai, les insurgés sont "pratiquement confinés" à la zone isolée de la forêt de Sambisa, dans l'Etat de Borno (nord-est). "L'armée est vraiment en train de gagner du terrain", a-t-il déclaré lors d'une visite au Ghana.
Parmi les 2,1 millions de déplacés au Nigeria en six ans, beaucoup ont commencé à retourner chez eux, a ajouté le président. "Beaucoup de progrès ont été faits", a-t-il estimé devant à la presse.

Si de nombreux médias nigérians soutiennent l'action de leur président, des observateurs ont critiqué sa lenteur à agir : plus de trois mois après son arrivée, M. Buhari n'a toujours pas nommé son gouvernement.
Muhammadu Buhari avait donné le 13 août trois mois aux forces armées, à la tête de laquelle il venait de nommer de nouveaux chefs, pour en finir avec Boko Haram. Mais l'espoir d'une fin rapide de l'insurrection, qui a fait plus de 15.000 morts en six ans, s'est révélé irréaliste.

Une Force d'intervention conjointe multinationale de 8.700 hommes pour combattre Boko Haram, à laquelle doivent participer le Nigeria, le Niger, le Tchad, le Cameroun et le Bénin, a été décidée.
Mais son déploiement, prévu fin juillet, n'a toujours pas eu lieu. Entre temps, les attaques meurtrières se poursuivent, bien que l'armée ait revendiqué plusieurs succès ces dernières semaines.

L'armée nigériane a notamment annoncé, fin août, l'arrestation d'un des principaux commandants du groupe islamiste et, début septembre, la reprise aux insurgés la ville de Gamboru, carrefour stratégique pour la région.
Son homologue ghanéen, John Dramani Mahama, a félicité le chef d'Etat nigérian d'avoir été un élément moteur auprès des pays voisins pour lutter contre le groupe islamiste, malgré les relations souvent tendues entre Accra et Abuja.


http://www.lorientlejour.com/article/943047/nigeria-larmee-gagne-du-terrain-contre-boko-haram.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nigéria   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nigéria
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nigeria: un client de moto-taxi accusé de vol de... pénis
» l'haltérophile nigérian réalise son rêve
» Prostitution - Pénalisation des clients
» RAGOÛT DE HARICOTS ROUGES NIGÉRIEN AVEC SAUCE AUX ARACHIDES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Histoire, Guerres et Conflits militaires :: Guerres et conflits d'actualités-
Sauter vers: