Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nigéria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18800
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Mar 17 Jan 2017 - 21:52

Rolling Eyes
Citation :
Nigeria : un avion de chasse frappe "la mauvaise cible", dizaines de morts dans un camp de déplacés


AFP  17/01/2017


Des dizaines de personnes ont été tuées mardi lorsqu'un avion de l'armée de l'air nigériane a bombardé par erreur un camp de déplacés dans le nord-est du Nigeria, ont annoncé l'organisation humanitaire MSF et un habitant.

"Un avion militaire a bombardé par erreur Rann", dans l'Etat de Borno, a affirmé à l'AFP cet habitant, Abba Abiso, précisant qu'"au moins 25 personnes avaient été tuées et beaucoup plus blessées" dans ce bombardement survenu vers 09h00 locales (08h00 GMT). "Les équipes de MSF ont vu 120 blessés et 50 morts", a pour sa part déclaré l'organisation humanitaire dans un communiqué transmis à l'AFP.

Un officier supérieur nigérian a confirmé sous couvert d'anonymat ce bombardement: "il y a eu un malheur aujourd'hui à Rann, un avion de chasse a frappé la mauvaise cible".

"Nous avons reçu des informations faisant état de regroupements de terroristes de Boko Haram quelque part dans la région de Kala-Balge", a expliqué de son côté le major général Lucky Irabor, lors d'un point presse à Maiduguri, la capitale de l'Etat du Borno.
"Nous avons obtenu les coordonnées et j'ai ordonné à l'aviation d'intervenir pour résoudre le problème. La frappe a été menée, mais malheureusement il s'est avéré que des habitants ont été touchés", a-t-il ajouté.
Le major général n'était pas en mesure de fournir un bilan précis, affirmant que des civils avaient été tués et d'autres blessés.
Des employés locaux de MSF et du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), et deux soldats ont également été blessés, a-t-il ajouté.

MSF et le CICR prennent en charge les distributions alimentaires dans les camps de déplacés de Rann. Ces déplacés se sont réfugiés dans ces camps après avoir fui les violences perpétrées par le groupe jihadiste Boko Haram.

L'insurrection de Boko Haram contre le gouvernement nigérian a fait au moins 20.000 morts et plus de 2,6 millions de déplacés dans ce pays depuis 2009. Les autorités nigérianes affirment que le conflit est entré dans sa phase finale.

https://www.lorientlejour.com/article/1029750/nigeria-des-dizaines-de-morts-apres-des-frappes-aeriennes-de-larmee-dans-un-camp-de-deplaces.html  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18800
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Jeu 26 Jan 2017 - 18:25

Citation :
Nigeria: trois tués et sept femmes enlevées dans une attaque de Boko Haram


AFP 26/01/2017


Trois hommes ont été tués et sept femmes enlevées par des combattants du groupe islamiste Boko Haram dans un village du nord-est du Nigeria, a annoncé jeudi le chef de la police de l'Etat de Borno.

Le village de Dagu, dans la région d'Askira Uba, a été la cible lundi d'une attaque par des hommes armés de Boko Haram, qui ont incendié le village et forcé les habitants à fuir, a indiqué le commissaire de police Damian Chukwu.
"Le village de Dagu a été envahi par des insurgés qui ont tué trois personnes et enlevé sept femmes", a-t-il précisé. "Des maisons et des véhicules ont été brûlés lors de l'attaque qui a fait fuir les villageois dans la brousse".
Le responsable de la police a indiqué que les forces de sécurité étaient déployées dans la région pour prévenir d'autres attaques.

Dagu se trouve près de la ville de Chibok, où plus de 200 lycéennes avaient été enlevées en avril 2014, ainsi que de la forêt de Sambisa, un des derniers bastions de Boko Haram, dont l'armée a affirmé avoir repris le contrôle en décembre.
Mais selon les témoignages d'habitants de la région, une partie des insurgés se sont éparpillés et cachés aux abords de la forêt, et mènent des raids sporadiques contre les villages de la région.

En novembre 2016, les djihadistes avaient attaqué trois villages voisins dans la région d'Askira Uba, tuant cinq personnes et incendiant des maisons et des champs.
Au moins 20.000 personnes ont été tuées depuis le début de l'insurrection de Boko Haram en 2009.

Malgré les affirmations répétées de l'armée et du gouvernement selon lesquelles le groupe islamiste est sur le point d'être vaincu, les attaques contre la population civile n'ont jamais cessé.
Mercredi, un milicien engagé dans la lutte contre Boko Haram a été tué et deux personnes blessées par des kamikazes à l'entrée d'une mosquée de Maiduguri, la capitale du Borno et berceau de Boko Haram.

https://www.lorientlejour.com/article/1031568/nigeria-trois-tues-et-sept-femmes-enlevees-dans-une-attaque-de-boko-haram.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18800
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Ven 10 Fév 2017 - 18:43

Citation :
Nigeria: au moins huit soldats tués dans une embuscade de Boko Haram


AFP 10/02/2017


Au moins huit soldats ont été tués et deux blessés vendredi dans une embuscade du groupe jihadiste nigérian Boko Haram dans le nord-est du Nigeria, selon des sources sécuritaires.

Ce bilan a été donné l'AFP en premier lieu par une source militaire. L'attaque, confirmée par un membre d'une milice d'autodéfense, a eu lieu vers 09h00 (08h00 GMT) dans le village d'Ajirin, à environ 50 km à l'est de la capitale de l'Etat du Borno, Maiduguri.

"C'était une attaque surprise et c'est ce qui explique le nombre de victimes", a précisé sur les lieux une source militaire à l'AFP. "Il y a eu des tirs nourris, au moins huit soldats ont été tués et deux blessés. Boko Haram a également subi des pertes".
Un garde de sécurité civil a confirmé ces chiffres tout en estimant qu'au moins 10 soldats pourraient avoir péri dans l'attaque.

Aucun responsable militaire du quartier général nigérian à Abuja n'a pu être joint par l'AFP.
L'armée nigériane et le gouvernement ont affirmé à plusieurs reprises ces derniers mois que Boko Haram était à bout de souffle.

Le président nigérian Muhammadu Buhari a affirmé dès la fin 2015 que les islamistes étaient "techniquement vaincus". Douze mois plus tard, il annonçait triomphalement que l'armée les avait chassés de leur dernière enclave, dans la forêt de Sambisa, dans l'Etat de Borno.

Les attaques sporadiques de ces derniers mois ont été attribuées à un groupe de Boko Haram affaibli et poussé dans ses derniers retranchements.
Toutefois, les attaques se sont multipliées récemment contre des militaires et des policiers à Borno et dans les Etats voisins de Yobe et Adamawa.

Des habitants du village de Kautikeri, dans le sud de Borno, ont affirmé que Boko Haram avait tué une personne et enlevé un enfant de 7 ans jeudi dans le village voisin de Kaumutaiyahi.

Des rebelles de Boko Haram ont par ailleurs pillé des magasins de vivres avant de mettre le feu au village, situé à quelque 15 kilomètres de la ville de Chibok, où le groupe jihadiste avait enlevé plus de 200 lycéennes en avril 2014.
Chibok se trouve également à proximité de la forêt de Sambisa et les attaques de jeudi sur la route entre Damboa et Maiduguri font craindre que le groupe jihadiste ne se trouve encore dans la région.

https://www.lorientlejour.com/article/1034424/nigeria-au-moins-huit-soldats-tues-dans-une-embuscade-de-boko-haram.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18800
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Ven 17 Fév 2017 - 19:56

Citation :
Nigeria: 7 kamikazes se font exploser à Maiduguri, pas de victime


AFP 17/02/2017


Au moins sept kamikazes, dont six femmes, se sont fait exploser tard jeudi dans la ville de Maiduguri (nord-est du Nigeria), sans faire de victimes, ont rapporté vendredi des responsables de services d'urgence.
Selon Mohammed Kanar, de l'Agence nationale de gestion des urgences (NEMA), les assaillants n'ont fait aucune victime civile ou militaire, notamment parce qu'ils ont tenté d'agir peu après 23h30 locales (22h30 GMT) et que le couvre-feu débute à 22h00 dans la capitale de l'Etat du Borno, berceau du groupe jihadiste Boko Haram.
"La population était chez elle. Il n'y avait personne dans les rues", a souligné M. Kanar, coordinateur de la NEMA pour le nord-est du pays.
"Aucune des six femmes n'a réussi (à faire de victimes). Elles ont été tuées par l'explosion de leur charge", a-t-il poursuivi.

Le septième kamikaze, un homme, qui avaient déposé les six femmes avec sa voiture, a ensuite tenté de foncer vers un barrage militaire, mais a été tué avant d'atteindre sa cible, a ajouté ce responsable.
Hamed Satomi, de l'Agence de gestion des urgences de l'Etat du Borno, a confirmé à l'AFP ces informations, faisait état de six kamikazes.

Cette agence et la NEMA ont participé aux opérations pour récupérer les corps des assaillants.
Ces attaques ratées n'avaient pas été revendiquées vendredi, mais Boko Haram a régulièrement recours à des kamikazes depuis 2014.

Ces tentatives d'attentats ont été menées après le départ d'une délégation de diplomates venus à Maiduguri, avant une conférence prévue à Oslo le 24 février pour lever des fonds en faveur des déplacés et réfugiés victimes du conflit dans la région du Lac Tchad.
Elles ont eu lieu près du camp de déplacés de Muna, qui accueille des milliers de personnes, vulnérables en raison de l'absence de sécurité entourant le camp.

Le groupe islamiste a lancé en 2009 une insurrection contre le gouvernement nigérian. Le conflit a fait 20.000 morts depuis 2009, et 2,6 millions de personnes ont dû fuir leur foyer.
Les combattants islamistes de Boko Haram ont multiplié embuscades et attentats depuis janvier dans le nord-est du pays, défiant à nouveau le pouvoir d'Abuja, qui s'obstine à répéter que l'insurrection est à bout de souffle.

https://www.lorientlejour.com/article/1035733/nigeria-7-kamikazes-se-font-exploser-a-maiduguri-pas-de-victime.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18800
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Ven 24 Fév 2017 - 16:42

Citation :
Nigeria: sept soldats tués dans une embuscade de Boko Haram


AFP 24/02/2017


Au moins sept soldats ont été tués dans une attaque menée par le groupe islamiste Boko Haram contre un poste militaire du nord-est du Nigeria, a-t-on appris vendredi de source sécuritaire.

L'embuscade s'est déroulée mercredi après-midi dans la ville de Gajiram, à 80 km au nord de Maiduguri, la capitale de l'Etat du Borno.
Selon une source militaire ainsi qu'un membre des milices civiles, Babakura Kolo, les combats ont duré près de deux heures.


"Le nombre de victimes s'élève à sept: un lieutenant et six sous-officiers", a affirmé le milicien à l'AFP, après avoir annoncé un premier bilan de trois morts. "Quatre autres corps ont été découvert pendant les recherches vendredi", a-t-il ajouté.

Une source militaire anonyme a indiqué que trois membres du groupe jihadiste avaient également été tués dans les combats. Les autorités nigérianes n'a pas donné suite aux sollicitations de l'AFP.

Selon le milicien, cette attaque est attribuée à la faction d'Abu Mosab Al Barnaoui, groupe dissident de Boko Haram, particulièrement actif dans le nord du Borno, et dont les cibles sont majoritairement des membres des forces de sécurité.

Cette faction, adoubée par l'organisation de l'Etat Islamique en août, reproche notamment au leader historique de Boko Haram, Abubakar Shekau, de tuer en masse des civils musulmans plutôt que de se concentrer sur les "infidèles" et les militaires.

Selon le milicien Babakura Kolo, des jihadistes arrêtés ont expliqué se ravitailler auprès des habitants de la région, entre Gajiram et Monguno, ville de garnison à 60 km au nord.

Cet axe est considéré comme "sécurisé", mais des dizaines de milliers de déplacés, toujours abrités dans des camps à Monguno, ne peuvent pas rentrer chez eux, de peur de se faire piller ou kidnapper.

https://www.lorientlejour.com/article/1037090/nigeria-sept-soldats-tues-dans-une-embuscade-de-boko-haram.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18800
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Mer 1 Mar 2017 - 18:52

Citation :
Nigeria: 7.000 villageois fuient Boko Haram et affluent vers Chibok


AFP 01/03/2017


Sept mille personnes ont fui leurs villages autour de la forêt de Sambisa, dans le nord-est du Nigeria, fuyant les combats des dernières semaines entre le groupe jihadiste Boko Haram et l'armée, ont rapporté mercredi une agence onusienne et des sources locales.

"Entre le 25 février et le 1er mars, 4.449 personnes sont arrivées dans la ville de Chibok, cherchant une protection après des attaques contre leur village ou des menaces d'attaques", note un rapport de l'Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) que s'est procuré l'AFP. Un autre mouvement de 2.000 personnes "arrivant de Kaya, un village proche de Chibok", s'est produit le 10 février, cette fois en direction de la ville voisine de Damboa, selon cette même source.


Chibok, rendue tristement célèbre par le kidnapping de plus de 200 lycéennes en 2015, se situe à proximité de la forêt de Sambisa, bastion de Boko Haram. Selon des représentants locaux de Chibok, les villageois ont commencé à affluer lorsque l'armée les a prévenus d'actions militaires imminentes sur la zone pour chasser les jihadistes qui se cachent toujours dans et autour de cette forêt.
"La grande majorité des villageois se regroupent à Chibok, mais la ville est déjà saturée avec les déplacés qui fuient les exactions de Boko Haram", explique Manasseh Allen, porte-parole de la communauté, à l'AFP. "La zone de Sambisa est encore infestée de membres de Boko Haram".

Contactées par l'AFP, les autorités militaires locales n'ont pas souhaité commenter ces informations.

Selon le bureau des Nations unies pour les affaires humanitaires (OCHA), plus de 2.500 personnes étaient déjà réfugiées à Chibok, et près de 55.000 à Damboa. Le conflit, qui ravage le nord-est du Nigeria depuis 2009, a fait plus de 20.000 morts et 2,6 millions de déplacés.
Alors que l'armée multiplient les raids contre le groupe, notamment autour des villes récemment sécurisées, les déplacements de population s'intensifient dans l'Etat du Borno.

Début février, 8.000 personnes ont afflué vers Monguno fuyant des combats autour de Marte, aux abords du lac Tchad. Environ 2.000 autres sont arrivées au même moment à Dikwa (est), fuyant leurs villages "actuellement nettoyés par l'armée", selon OCHA.

Les humanitaires peinent à venir en aide aux flots constants de déplacés dans la région du Lac Tchad, compte tenu de l'ampleur du désastre qu'a engendré le conflit, mais aussi par manque d'accessibilité à de nombreuses zones. OCHA estime que 5,1 millions de personnes ont besoin d'une aide alimentaire dans tout le nord-est du Nigeria.

https://www.lorientlejour.com/article/1038043/nigeria-7000-villageois-fuient-boko-haram-et-affluent-vers-chibok.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18800
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Ven 10 Mar 2017 - 19:29

Citation :
Niger : discrets procès d'un millier de militants de Boko Haram


AFP 10/03/2017


Plusieurs procès à huis clos d'un millier de présumés combattants islamistes de Boko Haram, poursuivis pour "association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste", ont lieu depuis début mars dans la plus grande discrétion au Niger, a indiqué vendredi à l'AFP le procureur de la République.

"Une série d'audiences pour +association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste+ a débuté le 2 mars", a indiqué à l'AFP le procureur de la République Chaibou Samna. Les prévenus sont des Nigériens, des Maliens et des Nigérians notamment, a précisé M. Samna. Les procès vont durer plusieurs mois et concernent surtout des délits - et non des crimes - dont les peines "ne dépassent pas dix ans de prison", a-t-il relevé. Un dossier peut regrouper 10 à 20 prévenus, a-t-il ajouté.
"Il y a déjà eu des condamnations et un nombre important de personnes relaxées faute de preuves suffisantes", a assuré le procureur. Certains prévenus ont écopé de "3 à 9 ans de prison ferme". Les "crimes" seront jugés ultérieurement par d'autres juridictions, a assuré le procureur.

Fin décembre 2016, Niamey a annoncé qu'il allait accélérer les procédures judiciaires à l'encontre des présumés combattants de Boko Haram incarcérés depuis plus d'un an dans le pays.

Environ 1.200 personnes, soupçonnées d'être proches de Boko Haram, sont détenues depuis 2015 en attente de jugement, selon une source sécuritaire. Certains ont été "capturés lors de combats" ou de contrôles "en vertu de l'état d'urgence" imposé dans la région de Diffa, frontalière du nord-est du Nigeria, a précisé cette source.

Le groupe islamiste Boko Haram a mené ses premières attaques au Niger début 2015. Au moins 177 civils ont été tués par Boko Haram entre février 2015 et septembre 2016 à Diffa, d'après l'Onu.

La région de Diffa abrite plus de 300.000 réfugiés et déplacés, souvent au milieu d'une population locale déjà très pauvre, selon l'Onu qui demande régulièrement à la communauté internationale d'accroître son soutien financier.

https://www.lorientlejour.com/article/1039838/niger-discrets-proces-dun-millier-de-militants-de-boko-haram.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18800
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Dim 26 Mar 2017 - 22:42

Citation :
Nigeria: raid de Boko Haram sur un village, pas de victimes


AFP 26/03/2017


Des combattants d'une faction du groupe jihadiste nigérian Boko Haram ont attaqué vendredi un village du nord-est du Nigeria pour se ravitailler notamment en nourriture et en médicaments, ont rapporté dimanche des habitants et des miliciens d'autodéfense.
Des dizaines de membres de la faction dirigée par Abou Mosab Al Barnaoui ont attaqué vendredi soir le village de Sabon Garin Kimba, à 140 km au sud-ouest de Maiduguri, capitale de l'Etat du Borno (nord-est).
Selon Mustapha Karimbe, un membre d'une milice d'autodéfense qui s'est rendu samedi sur place, "les assaillants ont emporté des vivres et des fournitures médicales (...) mais ils n'ont fait de mal à personne".
"Ils n'ont pas cessé de dire aux habitants qu'ils appartenaient à la faction Barnaoui et qu'ils ne s'en prendraient à personne si on ne s'opposait pas à eux", a-t-il ajouté. Ses déclarations ont été confirmées à l'AFP par un autre membre de cette milice, Suleiman Musa.
Le groupe Etat islamique (EI), à laquelle Boko Haram a prêté allégeance en 2015, a déclaré en août 2016 avoir désigné Abou Mosab Al Barnaoui - fils du fondateur du groupe, Mohamed Yusuf - comme chef de "l'Etat Islamique d'Afrique de l'Ouest".
Barnaoui a été choisi pour remplacer Abubakar Shekau, le dirigeant le plus connu de Boko Haram, apparu souvent délirant dans des vidéos et critiqué pour sa violence aveugle contre les civils au cours de cette insurrection qui a fait au moins 20.000 morts et 2,6 millions de déplacés au Nigeria depuis 2009.
L'armée nigériane et ses alliés régionaux ont remporté des succès militaires dans leur lutte contre Boko Haram. Les jihadistes ont ainsi été chassés par l'armée depuis 2015 des vastes territoires dont ils avaient pris le contrôle, mais ils continuent à lancer des attaques sporadiques et commettre des attentats visant notamment des civils et cibles vulnérables.
Ces jihadistes ont récemment intensifié leurs attaques contre des villes et villages à la recherche de nourriture.
Dimanche, des habitants de la ville de Magumeri (à environ 50 km au nord-ouest de Maiduguri) ont rapporté que des combattants de Boko Haram se rassemblaient dans des villages alentours.
"Les combattants se rassemblent depuis hier (samedi) et nous ne savons pas où ils ont l'intention de frapper", a confié à l'AFP un résident, qui a souhaité garder l'anonymat de peur de représailles.
"Les gens sont terrifiés dans la zone parce qu'il est clair que les combattants de Boko Haram préparent quelque chose", a indiqué un autre habitant.
Le 15 mars, des combattants avaient mené une attaque contre Magumeri, pillant et incendiant des maisons face à une armée impuissante.

https://www.lorientlejour.com/article/1043064/nigeria-raid-de-boko-haram-sur-un-village-pas-de-victimes.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18800
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Sam 8 Avr 2017 - 13:43

Citation :
Nigeria: cinq blessés dans une attaque-suicide dans le nord-est


AFP 08/04/2017


Cinq personnes ont été blessées samedi matin par l'explosion de charges portées par deux femmes kamikazes à Maiduguri, la capitale du nord-est du Nigeria, a indiqué la police locale.

Vers 05h30 (04h30 GMT), "deux femmes-kamikazes avec un engin explosif attaché sur le corps ont tenté d'entrer dans une mosquée" près de la haute cour fédérale de Maiduguri, a expliqué le porte-parole de la police de l'Etat de Borno Victor Isuku. Elles ont été interceptées avant d'entrer dans la mosquée mais l'une d'elles a pu déclencher son gilet. L'explosion a tué les deux kamikazes et a fait cinq blessés, qui ont été évacués dans un hôpital de la ville, a-t-il ajouté.
"Suite à une explosion près de la mosquée (...) les équipes d'intervention d'urgence ont évacué les corps de deux femmes probablement tuées dans l'incident", a confirmé à l'AFP Ibrahim Abdulkadir, porte-parole de l'Agence nationale de gestion des Urgences (Nema), faisant lui état de quatre blessés.


Capitale de l'Etat de Borno, Maiduguri est le berceau du mouvement islamiste Boko Haram, dont une faction est affiliée au groupe Etat islamique. La rébellion et sa répression ont fait plus de 20.000 morts de 2,6 millions de déplacés depuis son début en 2009.

https://www.lorientlejour.com/article/1045752/nigeria-cinq-blesses-dans-une-attaque-suicide-dans-le-nord-est.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18800
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Lun 10 Avr 2017 - 17:11

Citation :
Nigeria : Huit civils et cinq soldats tués lors de nouvelles attaques de Boko Haram


AFP 10/04/2017


Les islamistes de Boko Haram ont tué au cours du week-end huit civils et cinq soldats dans deux attaques distinctes dans le nord-est du Nigeria, a-t-on appris dimanche de sources concordantes.

Samedi, neuf personnes parties de Maiduguri, capitale de l'Etat du Borno, pour ramasser du bois de chauffe à une dizaine de kilomètres ont été arrêtées près du village de Kayamla par un groupe de combattants qui ont tué huit d'entre elles, une seule ayant réussi à s'échapper, selon des habitants.

"Les hommes armés ont arrêté la camionnette et ont rassemblé les hommes. Ils en ont massacré huit et ont brûlé leurs corps", a déclaré à l'AFP Babakura Kolo, membre d'une milice civile anti-Boko Haram. Celui ayant réussi à s'échapper à prévenu les habitants du village voisin de Molai, qui sont venus ramasser les dépouilles pour les enterrer, a déclaré M. Kolo. "Nous avons enterré mon voisin samedi soir. Il faisait partie des huit tués par Boko Haram qui étaient partis chercher du bois de chauffe en brousse", a confirmé un habitant, Mohammed Abubakar. "Ils lui ont coupé la gorge et ont brûlé son corps", a-t-il ajouté.

Depuis huit ans, l'insurrection islamiste a fait plus de 20.000 morts et 2,6 millions de déplacés, détruisant les moyens de subsistance des habitants dans le nord-est du pays. La plupart des déplacés dépendent de l'aide des organisations humanitaires. Avec la crise, de nombreux civils ayant perdu leur activité ont également développé le commerce du bois de chauffe, dont les maigres revenus leur permettent d'acheter un peu de nourriture.

Selon M. Abubakar, les coupeurs de bois avaient été prévenus de la présence des jihadistes dans la zone où ils se rendaient. "Ils ont ignoré l'avertissement parce qu'ils recherchaient désespérément un moyen de nourrir leur famille et la collecte du bois de chauffe était leur seule option".

Vendredi, une attaque distincte a fait cinq morts dans les rangs de l'armée à une cinquantaine de kilomètres de Maiduguri. "Vers 13 heures, un groupe d'hommes soupçonnés d'être des terroristes de Boko Haram ont tendu une embuscade à une patrouille dans le village de Mafa, tuant 5 soldats. Deux autres ont été blessés", a déclaré un officier sous couvert d'anonymat. Un milicien a confirmé à l'AFP que "Boko Haram a ouvert le feu sur des troupes en patrouille à Mafa. Ils ont tué cinq soldats et en ont blessé deux".
Jeudi, une embuscade tendue par Boko Haram à l'armée avait déjà fait quatre morts, cinq blessés et quatre portés disparus dans la même zone, près de Dikwa.

https://www.lorientlejour.com/article/1045988/nigeria-huit-civils-et-cinq-soldats-tues-lors-de-nouvelles-attaques-de-boko-haram.html
Revenir en haut Aller en bas
Fox-One
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3369
Inscrit le : 20/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Nigéria   Lun 10 Avr 2017 - 17:21

On dirait que les attaques de boko haram se sont multipliés depuis que le nigeria se rapproche du Maroc et s'éloigne de l'axe Alger-Pretoria.
Les alliers du DRS seraient t'ils pour quelque chose peut-etre?!!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nigéria   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nigéria
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
 Sujets similaires
-
» Nigeria: un client de moto-taxi accusé de vol de... pénis
» l'haltérophile nigérian réalise son rêve
» Prostitution - Pénalisation des clients
» RAGOÛT DE HARICOTS ROUGES NIGÉRIEN AVEC SAUCE AUX ARACHIDES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Histoire, Guerres et Conflits militaires :: Guerres et conflits d'actualités-
Sauter vers: