Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nigéria

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24175
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Mar 17 Jan 2017 - 21:52

Rolling Eyes
Citation :
Nigeria : un avion de chasse frappe "la mauvaise cible", dizaines de morts dans un camp de déplacés


AFP  17/01/2017


Des dizaines de personnes ont été tuées mardi lorsqu'un avion de l'armée de l'air nigériane a bombardé par erreur un camp de déplacés dans le nord-est du Nigeria, ont annoncé l'organisation humanitaire MSF et un habitant.

"Un avion militaire a bombardé par erreur Rann", dans l'Etat de Borno, a affirmé à l'AFP cet habitant, Abba Abiso, précisant qu'"au moins 25 personnes avaient été tuées et beaucoup plus blessées" dans ce bombardement survenu vers 09h00 locales (08h00 GMT). "Les équipes de MSF ont vu 120 blessés et 50 morts", a pour sa part déclaré l'organisation humanitaire dans un communiqué transmis à l'AFP.

Un officier supérieur nigérian a confirmé sous couvert d'anonymat ce bombardement: "il y a eu un malheur aujourd'hui à Rann, un avion de chasse a frappé la mauvaise cible".

"Nous avons reçu des informations faisant état de regroupements de terroristes de Boko Haram quelque part dans la région de Kala-Balge", a expliqué de son côté le major général Lucky Irabor, lors d'un point presse à Maiduguri, la capitale de l'Etat du Borno.
"Nous avons obtenu les coordonnées et j'ai ordonné à l'aviation d'intervenir pour résoudre le problème. La frappe a été menée, mais malheureusement il s'est avéré que des habitants ont été touchés", a-t-il ajouté.
Le major général n'était pas en mesure de fournir un bilan précis, affirmant que des civils avaient été tués et d'autres blessés.
Des employés locaux de MSF et du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), et deux soldats ont également été blessés, a-t-il ajouté.

MSF et le CICR prennent en charge les distributions alimentaires dans les camps de déplacés de Rann. Ces déplacés se sont réfugiés dans ces camps après avoir fui les violences perpétrées par le groupe jihadiste Boko Haram.

L'insurrection de Boko Haram contre le gouvernement nigérian a fait au moins 20.000 morts et plus de 2,6 millions de déplacés dans ce pays depuis 2009. Les autorités nigérianes affirment que le conflit est entré dans sa phase finale.

https://www.lorientlejour.com/article/1029750/nigeria-des-dizaines-de-morts-apres-des-frappes-aeriennes-de-larmee-dans-un-camp-de-deplaces.html  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24175
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Jeu 26 Jan 2017 - 18:25

Citation :
Nigeria: trois tués et sept femmes enlevées dans une attaque de Boko Haram


AFP 26/01/2017


Trois hommes ont été tués et sept femmes enlevées par des combattants du groupe islamiste Boko Haram dans un village du nord-est du Nigeria, a annoncé jeudi le chef de la police de l'Etat de Borno.

Le village de Dagu, dans la région d'Askira Uba, a été la cible lundi d'une attaque par des hommes armés de Boko Haram, qui ont incendié le village et forcé les habitants à fuir, a indiqué le commissaire de police Damian Chukwu.
"Le village de Dagu a été envahi par des insurgés qui ont tué trois personnes et enlevé sept femmes", a-t-il précisé. "Des maisons et des véhicules ont été brûlés lors de l'attaque qui a fait fuir les villageois dans la brousse".
Le responsable de la police a indiqué que les forces de sécurité étaient déployées dans la région pour prévenir d'autres attaques.

Dagu se trouve près de la ville de Chibok, où plus de 200 lycéennes avaient été enlevées en avril 2014, ainsi que de la forêt de Sambisa, un des derniers bastions de Boko Haram, dont l'armée a affirmé avoir repris le contrôle en décembre.
Mais selon les témoignages d'habitants de la région, une partie des insurgés se sont éparpillés et cachés aux abords de la forêt, et mènent des raids sporadiques contre les villages de la région.

En novembre 2016, les djihadistes avaient attaqué trois villages voisins dans la région d'Askira Uba, tuant cinq personnes et incendiant des maisons et des champs.
Au moins 20.000 personnes ont été tuées depuis le début de l'insurrection de Boko Haram en 2009.

Malgré les affirmations répétées de l'armée et du gouvernement selon lesquelles le groupe islamiste est sur le point d'être vaincu, les attaques contre la population civile n'ont jamais cessé.
Mercredi, un milicien engagé dans la lutte contre Boko Haram a été tué et deux personnes blessées par des kamikazes à l'entrée d'une mosquée de Maiduguri, la capitale du Borno et berceau de Boko Haram.

https://www.lorientlejour.com/article/1031568/nigeria-trois-tues-et-sept-femmes-enlevees-dans-une-attaque-de-boko-haram.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24175
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Ven 10 Fév 2017 - 18:43

Citation :
Nigeria: au moins huit soldats tués dans une embuscade de Boko Haram


AFP 10/02/2017


Au moins huit soldats ont été tués et deux blessés vendredi dans une embuscade du groupe jihadiste nigérian Boko Haram dans le nord-est du Nigeria, selon des sources sécuritaires.

Ce bilan a été donné l'AFP en premier lieu par une source militaire. L'attaque, confirmée par un membre d'une milice d'autodéfense, a eu lieu vers 09h00 (08h00 GMT) dans le village d'Ajirin, à environ 50 km à l'est de la capitale de l'Etat du Borno, Maiduguri.

"C'était une attaque surprise et c'est ce qui explique le nombre de victimes", a précisé sur les lieux une source militaire à l'AFP. "Il y a eu des tirs nourris, au moins huit soldats ont été tués et deux blessés. Boko Haram a également subi des pertes".
Un garde de sécurité civil a confirmé ces chiffres tout en estimant qu'au moins 10 soldats pourraient avoir péri dans l'attaque.

Aucun responsable militaire du quartier général nigérian à Abuja n'a pu être joint par l'AFP.
L'armée nigériane et le gouvernement ont affirmé à plusieurs reprises ces derniers mois que Boko Haram était à bout de souffle.

Le président nigérian Muhammadu Buhari a affirmé dès la fin 2015 que les islamistes étaient "techniquement vaincus". Douze mois plus tard, il annonçait triomphalement que l'armée les avait chassés de leur dernière enclave, dans la forêt de Sambisa, dans l'Etat de Borno.

Les attaques sporadiques de ces derniers mois ont été attribuées à un groupe de Boko Haram affaibli et poussé dans ses derniers retranchements.
Toutefois, les attaques se sont multipliées récemment contre des militaires et des policiers à Borno et dans les Etats voisins de Yobe et Adamawa.

Des habitants du village de Kautikeri, dans le sud de Borno, ont affirmé que Boko Haram avait tué une personne et enlevé un enfant de 7 ans jeudi dans le village voisin de Kaumutaiyahi.

Des rebelles de Boko Haram ont par ailleurs pillé des magasins de vivres avant de mettre le feu au village, situé à quelque 15 kilomètres de la ville de Chibok, où le groupe jihadiste avait enlevé plus de 200 lycéennes en avril 2014.
Chibok se trouve également à proximité de la forêt de Sambisa et les attaques de jeudi sur la route entre Damboa et Maiduguri font craindre que le groupe jihadiste ne se trouve encore dans la région.

https://www.lorientlejour.com/article/1034424/nigeria-au-moins-huit-soldats-tues-dans-une-embuscade-de-boko-haram.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24175
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Ven 17 Fév 2017 - 19:56

Citation :
Nigeria: 7 kamikazes se font exploser à Maiduguri, pas de victime


AFP 17/02/2017


Au moins sept kamikazes, dont six femmes, se sont fait exploser tard jeudi dans la ville de Maiduguri (nord-est du Nigeria), sans faire de victimes, ont rapporté vendredi des responsables de services d'urgence.
Selon Mohammed Kanar, de l'Agence nationale de gestion des urgences (NEMA), les assaillants n'ont fait aucune victime civile ou militaire, notamment parce qu'ils ont tenté d'agir peu après 23h30 locales (22h30 GMT) et que le couvre-feu débute à 22h00 dans la capitale de l'Etat du Borno, berceau du groupe jihadiste Boko Haram.
"La population était chez elle. Il n'y avait personne dans les rues", a souligné M. Kanar, coordinateur de la NEMA pour le nord-est du pays.
"Aucune des six femmes n'a réussi (à faire de victimes). Elles ont été tuées par l'explosion de leur charge", a-t-il poursuivi.

Le septième kamikaze, un homme, qui avaient déposé les six femmes avec sa voiture, a ensuite tenté de foncer vers un barrage militaire, mais a été tué avant d'atteindre sa cible, a ajouté ce responsable.
Hamed Satomi, de l'Agence de gestion des urgences de l'Etat du Borno, a confirmé à l'AFP ces informations, faisait état de six kamikazes.

Cette agence et la NEMA ont participé aux opérations pour récupérer les corps des assaillants.
Ces attaques ratées n'avaient pas été revendiquées vendredi, mais Boko Haram a régulièrement recours à des kamikazes depuis 2014.

Ces tentatives d'attentats ont été menées après le départ d'une délégation de diplomates venus à Maiduguri, avant une conférence prévue à Oslo le 24 février pour lever des fonds en faveur des déplacés et réfugiés victimes du conflit dans la région du Lac Tchad.
Elles ont eu lieu près du camp de déplacés de Muna, qui accueille des milliers de personnes, vulnérables en raison de l'absence de sécurité entourant le camp.

Le groupe islamiste a lancé en 2009 une insurrection contre le gouvernement nigérian. Le conflit a fait 20.000 morts depuis 2009, et 2,6 millions de personnes ont dû fuir leur foyer.
Les combattants islamistes de Boko Haram ont multiplié embuscades et attentats depuis janvier dans le nord-est du pays, défiant à nouveau le pouvoir d'Abuja, qui s'obstine à répéter que l'insurrection est à bout de souffle.

https://www.lorientlejour.com/article/1035733/nigeria-7-kamikazes-se-font-exploser-a-maiduguri-pas-de-victime.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24175
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Ven 24 Fév 2017 - 16:42

Citation :
Nigeria: sept soldats tués dans une embuscade de Boko Haram


AFP 24/02/2017


Au moins sept soldats ont été tués dans une attaque menée par le groupe islamiste Boko Haram contre un poste militaire du nord-est du Nigeria, a-t-on appris vendredi de source sécuritaire.

L'embuscade s'est déroulée mercredi après-midi dans la ville de Gajiram, à 80 km au nord de Maiduguri, la capitale de l'Etat du Borno.
Selon une source militaire ainsi qu'un membre des milices civiles, Babakura Kolo, les combats ont duré près de deux heures.


"Le nombre de victimes s'élève à sept: un lieutenant et six sous-officiers", a affirmé le milicien à l'AFP, après avoir annoncé un premier bilan de trois morts. "Quatre autres corps ont été découvert pendant les recherches vendredi", a-t-il ajouté.

Une source militaire anonyme a indiqué que trois membres du groupe jihadiste avaient également été tués dans les combats. Les autorités nigérianes n'a pas donné suite aux sollicitations de l'AFP.

Selon le milicien, cette attaque est attribuée à la faction d'Abu Mosab Al Barnaoui, groupe dissident de Boko Haram, particulièrement actif dans le nord du Borno, et dont les cibles sont majoritairement des membres des forces de sécurité.

Cette faction, adoubée par l'organisation de l'Etat Islamique en août, reproche notamment au leader historique de Boko Haram, Abubakar Shekau, de tuer en masse des civils musulmans plutôt que de se concentrer sur les "infidèles" et les militaires.

Selon le milicien Babakura Kolo, des jihadistes arrêtés ont expliqué se ravitailler auprès des habitants de la région, entre Gajiram et Monguno, ville de garnison à 60 km au nord.

Cet axe est considéré comme "sécurisé", mais des dizaines de milliers de déplacés, toujours abrités dans des camps à Monguno, ne peuvent pas rentrer chez eux, de peur de se faire piller ou kidnapper.

https://www.lorientlejour.com/article/1037090/nigeria-sept-soldats-tues-dans-une-embuscade-de-boko-haram.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24175
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Mer 1 Mar 2017 - 18:52

Citation :
Nigeria: 7.000 villageois fuient Boko Haram et affluent vers Chibok


AFP 01/03/2017


Sept mille personnes ont fui leurs villages autour de la forêt de Sambisa, dans le nord-est du Nigeria, fuyant les combats des dernières semaines entre le groupe jihadiste Boko Haram et l'armée, ont rapporté mercredi une agence onusienne et des sources locales.

"Entre le 25 février et le 1er mars, 4.449 personnes sont arrivées dans la ville de Chibok, cherchant une protection après des attaques contre leur village ou des menaces d'attaques", note un rapport de l'Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) que s'est procuré l'AFP. Un autre mouvement de 2.000 personnes "arrivant de Kaya, un village proche de Chibok", s'est produit le 10 février, cette fois en direction de la ville voisine de Damboa, selon cette même source.


Chibok, rendue tristement célèbre par le kidnapping de plus de 200 lycéennes en 2015, se situe à proximité de la forêt de Sambisa, bastion de Boko Haram. Selon des représentants locaux de Chibok, les villageois ont commencé à affluer lorsque l'armée les a prévenus d'actions militaires imminentes sur la zone pour chasser les jihadistes qui se cachent toujours dans et autour de cette forêt.
"La grande majorité des villageois se regroupent à Chibok, mais la ville est déjà saturée avec les déplacés qui fuient les exactions de Boko Haram", explique Manasseh Allen, porte-parole de la communauté, à l'AFP. "La zone de Sambisa est encore infestée de membres de Boko Haram".

Contactées par l'AFP, les autorités militaires locales n'ont pas souhaité commenter ces informations.

Selon le bureau des Nations unies pour les affaires humanitaires (OCHA), plus de 2.500 personnes étaient déjà réfugiées à Chibok, et près de 55.000 à Damboa. Le conflit, qui ravage le nord-est du Nigeria depuis 2009, a fait plus de 20.000 morts et 2,6 millions de déplacés.
Alors que l'armée multiplient les raids contre le groupe, notamment autour des villes récemment sécurisées, les déplacements de population s'intensifient dans l'Etat du Borno.

Début février, 8.000 personnes ont afflué vers Monguno fuyant des combats autour de Marte, aux abords du lac Tchad. Environ 2.000 autres sont arrivées au même moment à Dikwa (est), fuyant leurs villages "actuellement nettoyés par l'armée", selon OCHA.

Les humanitaires peinent à venir en aide aux flots constants de déplacés dans la région du Lac Tchad, compte tenu de l'ampleur du désastre qu'a engendré le conflit, mais aussi par manque d'accessibilité à de nombreuses zones. OCHA estime que 5,1 millions de personnes ont besoin d'une aide alimentaire dans tout le nord-est du Nigeria.

https://www.lorientlejour.com/article/1038043/nigeria-7000-villageois-fuient-boko-haram-et-affluent-vers-chibok.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24175
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Ven 10 Mar 2017 - 19:29

Citation :
Niger : discrets procès d'un millier de militants de Boko Haram


AFP 10/03/2017


Plusieurs procès à huis clos d'un millier de présumés combattants islamistes de Boko Haram, poursuivis pour "association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste", ont lieu depuis début mars dans la plus grande discrétion au Niger, a indiqué vendredi à l'AFP le procureur de la République.

"Une série d'audiences pour +association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste+ a débuté le 2 mars", a indiqué à l'AFP le procureur de la République Chaibou Samna. Les prévenus sont des Nigériens, des Maliens et des Nigérians notamment, a précisé M. Samna. Les procès vont durer plusieurs mois et concernent surtout des délits - et non des crimes - dont les peines "ne dépassent pas dix ans de prison", a-t-il relevé. Un dossier peut regrouper 10 à 20 prévenus, a-t-il ajouté.
"Il y a déjà eu des condamnations et un nombre important de personnes relaxées faute de preuves suffisantes", a assuré le procureur. Certains prévenus ont écopé de "3 à 9 ans de prison ferme". Les "crimes" seront jugés ultérieurement par d'autres juridictions, a assuré le procureur.

Fin décembre 2016, Niamey a annoncé qu'il allait accélérer les procédures judiciaires à l'encontre des présumés combattants de Boko Haram incarcérés depuis plus d'un an dans le pays.

Environ 1.200 personnes, soupçonnées d'être proches de Boko Haram, sont détenues depuis 2015 en attente de jugement, selon une source sécuritaire. Certains ont été "capturés lors de combats" ou de contrôles "en vertu de l'état d'urgence" imposé dans la région de Diffa, frontalière du nord-est du Nigeria, a précisé cette source.

Le groupe islamiste Boko Haram a mené ses premières attaques au Niger début 2015. Au moins 177 civils ont été tués par Boko Haram entre février 2015 et septembre 2016 à Diffa, d'après l'Onu.

La région de Diffa abrite plus de 300.000 réfugiés et déplacés, souvent au milieu d'une population locale déjà très pauvre, selon l'Onu qui demande régulièrement à la communauté internationale d'accroître son soutien financier.

https://www.lorientlejour.com/article/1039838/niger-discrets-proces-dun-millier-de-militants-de-boko-haram.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24175
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Dim 26 Mar 2017 - 22:42

Citation :
Nigeria: raid de Boko Haram sur un village, pas de victimes


AFP 26/03/2017


Des combattants d'une faction du groupe jihadiste nigérian Boko Haram ont attaqué vendredi un village du nord-est du Nigeria pour se ravitailler notamment en nourriture et en médicaments, ont rapporté dimanche des habitants et des miliciens d'autodéfense.
Des dizaines de membres de la faction dirigée par Abou Mosab Al Barnaoui ont attaqué vendredi soir le village de Sabon Garin Kimba, à 140 km au sud-ouest de Maiduguri, capitale de l'Etat du Borno (nord-est).
Selon Mustapha Karimbe, un membre d'une milice d'autodéfense qui s'est rendu samedi sur place, "les assaillants ont emporté des vivres et des fournitures médicales (...) mais ils n'ont fait de mal à personne".
"Ils n'ont pas cessé de dire aux habitants qu'ils appartenaient à la faction Barnaoui et qu'ils ne s'en prendraient à personne si on ne s'opposait pas à eux", a-t-il ajouté. Ses déclarations ont été confirmées à l'AFP par un autre membre de cette milice, Suleiman Musa.
Le groupe Etat islamique (EI), à laquelle Boko Haram a prêté allégeance en 2015, a déclaré en août 2016 avoir désigné Abou Mosab Al Barnaoui - fils du fondateur du groupe, Mohamed Yusuf - comme chef de "l'Etat Islamique d'Afrique de l'Ouest".
Barnaoui a été choisi pour remplacer Abubakar Shekau, le dirigeant le plus connu de Boko Haram, apparu souvent délirant dans des vidéos et critiqué pour sa violence aveugle contre les civils au cours de cette insurrection qui a fait au moins 20.000 morts et 2,6 millions de déplacés au Nigeria depuis 2009.
L'armée nigériane et ses alliés régionaux ont remporté des succès militaires dans leur lutte contre Boko Haram. Les jihadistes ont ainsi été chassés par l'armée depuis 2015 des vastes territoires dont ils avaient pris le contrôle, mais ils continuent à lancer des attaques sporadiques et commettre des attentats visant notamment des civils et cibles vulnérables.
Ces jihadistes ont récemment intensifié leurs attaques contre des villes et villages à la recherche de nourriture.
Dimanche, des habitants de la ville de Magumeri (à environ 50 km au nord-ouest de Maiduguri) ont rapporté que des combattants de Boko Haram se rassemblaient dans des villages alentours.
"Les combattants se rassemblent depuis hier (samedi) et nous ne savons pas où ils ont l'intention de frapper", a confié à l'AFP un résident, qui a souhaité garder l'anonymat de peur de représailles.
"Les gens sont terrifiés dans la zone parce qu'il est clair que les combattants de Boko Haram préparent quelque chose", a indiqué un autre habitant.
Le 15 mars, des combattants avaient mené une attaque contre Magumeri, pillant et incendiant des maisons face à une armée impuissante.

https://www.lorientlejour.com/article/1043064/nigeria-raid-de-boko-haram-sur-un-village-pas-de-victimes.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24175
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Sam 8 Avr 2017 - 13:43

Citation :
Nigeria: cinq blessés dans une attaque-suicide dans le nord-est


AFP 08/04/2017


Cinq personnes ont été blessées samedi matin par l'explosion de charges portées par deux femmes kamikazes à Maiduguri, la capitale du nord-est du Nigeria, a indiqué la police locale.

Vers 05h30 (04h30 GMT), "deux femmes-kamikazes avec un engin explosif attaché sur le corps ont tenté d'entrer dans une mosquée" près de la haute cour fédérale de Maiduguri, a expliqué le porte-parole de la police de l'Etat de Borno Victor Isuku. Elles ont été interceptées avant d'entrer dans la mosquée mais l'une d'elles a pu déclencher son gilet. L'explosion a tué les deux kamikazes et a fait cinq blessés, qui ont été évacués dans un hôpital de la ville, a-t-il ajouté.
"Suite à une explosion près de la mosquée (...) les équipes d'intervention d'urgence ont évacué les corps de deux femmes probablement tuées dans l'incident", a confirmé à l'AFP Ibrahim Abdulkadir, porte-parole de l'Agence nationale de gestion des Urgences (Nema), faisant lui état de quatre blessés.


Capitale de l'Etat de Borno, Maiduguri est le berceau du mouvement islamiste Boko Haram, dont une faction est affiliée au groupe Etat islamique. La rébellion et sa répression ont fait plus de 20.000 morts de 2,6 millions de déplacés depuis son début en 2009.

https://www.lorientlejour.com/article/1045752/nigeria-cinq-blesses-dans-une-attaque-suicide-dans-le-nord-est.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24175
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Lun 10 Avr 2017 - 17:11

Citation :
Nigeria : Huit civils et cinq soldats tués lors de nouvelles attaques de Boko Haram


AFP 10/04/2017


Les islamistes de Boko Haram ont tué au cours du week-end huit civils et cinq soldats dans deux attaques distinctes dans le nord-est du Nigeria, a-t-on appris dimanche de sources concordantes.

Samedi, neuf personnes parties de Maiduguri, capitale de l'Etat du Borno, pour ramasser du bois de chauffe à une dizaine de kilomètres ont été arrêtées près du village de Kayamla par un groupe de combattants qui ont tué huit d'entre elles, une seule ayant réussi à s'échapper, selon des habitants.

"Les hommes armés ont arrêté la camionnette et ont rassemblé les hommes. Ils en ont massacré huit et ont brûlé leurs corps", a déclaré à l'AFP Babakura Kolo, membre d'une milice civile anti-Boko Haram. Celui ayant réussi à s'échapper à prévenu les habitants du village voisin de Molai, qui sont venus ramasser les dépouilles pour les enterrer, a déclaré M. Kolo. "Nous avons enterré mon voisin samedi soir. Il faisait partie des huit tués par Boko Haram qui étaient partis chercher du bois de chauffe en brousse", a confirmé un habitant, Mohammed Abubakar. "Ils lui ont coupé la gorge et ont brûlé son corps", a-t-il ajouté.

Depuis huit ans, l'insurrection islamiste a fait plus de 20.000 morts et 2,6 millions de déplacés, détruisant les moyens de subsistance des habitants dans le nord-est du pays. La plupart des déplacés dépendent de l'aide des organisations humanitaires. Avec la crise, de nombreux civils ayant perdu leur activité ont également développé le commerce du bois de chauffe, dont les maigres revenus leur permettent d'acheter un peu de nourriture.

Selon M. Abubakar, les coupeurs de bois avaient été prévenus de la présence des jihadistes dans la zone où ils se rendaient. "Ils ont ignoré l'avertissement parce qu'ils recherchaient désespérément un moyen de nourrir leur famille et la collecte du bois de chauffe était leur seule option".

Vendredi, une attaque distincte a fait cinq morts dans les rangs de l'armée à une cinquantaine de kilomètres de Maiduguri. "Vers 13 heures, un groupe d'hommes soupçonnés d'être des terroristes de Boko Haram ont tendu une embuscade à une patrouille dans le village de Mafa, tuant 5 soldats. Deux autres ont été blessés", a déclaré un officier sous couvert d'anonymat. Un milicien a confirmé à l'AFP que "Boko Haram a ouvert le feu sur des troupes en patrouille à Mafa. Ils ont tué cinq soldats et en ont blessé deux".
Jeudi, une embuscade tendue par Boko Haram à l'armée avait déjà fait quatre morts, cinq blessés et quatre portés disparus dans la même zone, près de Dikwa.

https://www.lorientlejour.com/article/1045988/nigeria-huit-civils-et-cinq-soldats-tues-lors-de-nouvelles-attaques-de-boko-haram.html
Revenir en haut Aller en bas
Fox-One
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3976
Inscrit le : 20/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Nigéria   Lun 10 Avr 2017 - 17:21

On dirait que les attaques de boko haram se sont multipliés depuis que le nigeria se rapproche du Maroc et s'éloigne de l'axe Alger-Pretoria.
Les alliers du DRS seraient t'ils pour quelque chose peut-etre?!!!
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24175
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Mer 3 Mai 2017 - 17:57

Citation :
Nigeria: le chef de Boko Haram blessé par un bombardement


AFP 03/05/2017


Abubakar Shehau, le chef du groupe islamiste Boko Haram, a été blessé et l'un de ses adjoints tué par un bombardement aérien dans le nord-est du Nigeria, a-t-on appris mercredi de sources sécuritaires.
Deux avions nigérians ont bombardé des combattants de Boko Haram réunis en prière vendredi dernier dans Balla, un village à quelque 40 km de Damboa, en lisière de la forêt de Sambisa, l'une des caches des islamistes.
"Shekau a été blessé dans le bombardement et serait soigné près de la frontière avec le Cameroun, vers Kolofata", selon l'une de ces sources.

"Son adjoint, Abba Mustapha, alias Malam Abba, a été tué ainsi qu'un autre de ses lieutenants, Abubakar Gashua, alias Abu Aisha", a ajouté cette source.
Une autre source, Babakura Kolo, membre d'une milice civile de Maidaguri, la capitale de l'Etat de Borno et berceau du groupe islamiste, a confirmé ces déclarations, disant que "Shekau a été blessé et des commandants tués".
"Parmi eux, se trouve son adjoint Malam Abba. Ils ont eu de lourdes pertes car le bombardement a visé nombre de combattants participant aux prières du vendredi".
Aucune information de l'armée nigériane, contactée par l'AFP, n'était encore disponible mercredi.

Les autorités ont déjà annoncé, au moins à trois reprises, avoir tué Shekau dans le passé.
Mais en mars, le chef de Boko Haram est apparu dans une vidéo et a revendiqué la responsabilité d'une série d'attentats-suicides.

Depuis deux ans, les insurgés ont été chassés de la plupart des territoires dont ils s'étaient emparés en 2014 pour fonder un califat islamique. Mais, malgré cet affaiblissement, les attaques et attentats-suicides continuent.

Le conflit, qui dure depuis 8 ans, a fait plus de 20.000 morts et 2,6 millions de déplacés, dont près d'un million dans la seule ville de Maiduguri.

La plupart des attaques récentes semblent menées par la faction Al-Barnawi de Boko Haram, reconnue par le groupe Etat islamique (EI). La faction rivale, celle de Shekau, lance surtout des attaques contre les civils tandis que celle d'Al-Barnawi vise plutôt les militaires.

https://www.lorientlejour.com/article/1049820/nigeria-le-chef-de-boko-haram-blesse-par-un-bombardement.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24175
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Dim 7 Mai 2017 - 12:10

Citation :
Libération de 82 lycéennes de Chibok, au Nigeria


Reuters 07/05/2017


Quatre-vingt-deux filles enlevées par le groupe islamiste Boko Haram en avril 2014 à Chibok, au Nigeria, ont été relâchées à la suite de négociations, a-t-on appris samedi auprès de plusieurs responsables du gouvernement nigérian.

Une source militaire a précisé qu'elles avaient été conduites à Banki, près de la frontière camerounaise, d'où elles doivent être transférées par avion vers Maiduguri après des examens médicaux.

Le 14 avril 2014, quelque 270 lycéennes avaient été enlevées par la secte islamiste dans une école de cette ville du nord-est du pays. Une cinquantaine d'entre elles avaient pu échapper très vite à leurs ravisseurs. D'autres otages ont été progressivement libérées depuis, dont une vingtaine en octobre dernier à la suite d'une médiation menée par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Le gouvernement nigérian a annoncé à la mi-avril qu'il négociait la libération des lycéennes de Chibok encore retenues, et dont le nombre était alors estimé à 195.

https://www.lorientlejour.com/article/1050425/liberation-de-82-lyceennes-de-chibok-au-nigeria.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24175
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Mer 21 Juin 2017 - 18:54

Citation :
Nord-est du Nigeria: 5 morts dans de nouvelles attaques menées par Boko Haram


AFP 21/06/2017


Au moins cinq personnes ont été tuées mardi par l'explosion d'une mine et lors d'une embuscade contre un convoi menée par des membres présumés du groupe jihadiste Boko Hram, dans le nord-est du Nigeria, a-t-on appris mercredi.
Trois civils ont été tués dans les environs de Konduga (20 km de Maiduguri) quand leur camion, qui transportait du bois, a explosé sur une mine, aux alentours de 16h30 (15h30 GMT) mardi, a rapporté à l'AFP un membre des milices civiles. "Le camion s'est embrasé, tuant les trois bûcherons qui étaient à bord", explique Ibrahim Liman."La mine a manifestement été déposée par les +terroristes+ de Boko Haram qui opèrent dans cette zone", a ajouté un autre milicien, Babakura Kolo, qui a confirmé le nombre de victimes.
 En avril, un nombre très important d'insurgés ont été vus remonter la même route en moto. Ils avaient attaqué le village voisin d'Abbari, tuant 7 personnes et dérobant 360 têtes de bétail. Lors d'un deuxième incident mardi, une embuscade menée sur la route entre Maiduguri, capitale de l'Etat du Borno, et Damboa (sud), a fait au moins deux morts - dont un policier - et six blessés, a affirmé le chef de la police du Borno, Demian Chukwu.
Les jihadistes ont "tiré à l'aveugle" sur un convoi de véhicules protégé par les forces de sécurité. 57 policiers se rendaient dans leur nouveau poste d'affection. Les convois, qui peuvent comporter jusqu'à deux cent véhicules, sont le seul moyen d'emprunter la grande majorité des routes du Borno, cibles d'attaques régulières et de pillages des camions d'approvisionnement. Aux abords de la forêt de Sambisa, ancien bastion de Boko Haram, le district de Konduga en général et la route de Damboa en particulier, restent des zones particulièrement instables.
En décembre, l'armée nigériane avait assuré avoir délogé les combattants islamistes, mais six mois plus tard, le groupe multiplie les embuscades et les attentats, notamment à Maiduguri. Le week-end dernier, des attentats-suicides coordonnés ont fait 16 morts dans un camp de déplacés où vivent plus de 10.000 personnes à la périphérie de la capitale. Un village, plus au sud, a été victime d'un raid meurtrier, qui a fait cinq morts parmi les civils.

www.lorientlejour.com/article/1058492/nord-est-du-nigeria-5-morts-dans-de-nouvelles-attaques-menees-par-boko-haram.html#sthash.vfwxBCm6.dpuf
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2194
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume de tous les Marocains
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Nigéria   Jeu 29 Juin 2017 - 20:38

Citation :

Le Nigéria va se tourner davantage vers le gaz naturel car les réserves de pétrole s’épuisent


Mercredi, le ministre nigérian du Pétrole, Ibe Kachikwu (photo), a annoncé que son pays va se concentrer de plus en plus sur l’exploitation du gaz naturel, car les réserves nationales de pétrole s’épuiseront, d’ici les 25-30 prochaines années. Cette déclaration a été faite lors d’une rencontre entre les acteurs du secteur où M. Kachikwu représentait le président de la fédération, Muhammadu Buhari.

« Pour le Nigéria, le gaz naturel représente un nouvel horizon d’opportunités », a-t-il affirmé. En effet, on estime qu’une véritable production du gaz naturel permettra de financer l’économie nigériane pendant plus de 60 ans. « Le gaz naturel, c’est l'avenir et nous devons commencer à travailler pour construire une industrie forte », a-t-il ajouté.

Certaines compagnies opérant dans le pays ont déjà perçu l’opportunité de ce changement de cap. Le mois dernier, les partenaires sur le champ Aje de la licence OML 113 ont décidé de se concentrer désormais sur l’exploitation du gaz que contient le périmètre. Une décision qui, selon eux, est la plus judicieuse dans le contexte actuel.

Actuellement, le marché pétrolier est inondé et les cours de l’or noir ne profitent ni aux compagnies productrices ni aux pays producteurs alors que la demande globale en gaz est en plein essor. Abuja cherche visiblement à se positionner sur ce marché.

Il faut souligner que le Nigéria possède les neuvièmes plus larges réserves de gaz naturel au monde et n’en est que le 22e producteur mondial.

#Source

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24175
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Dim 2 Juil 2017 - 22:09

Citation :
Nigeria: des combattants de Boko Haram se font passer pour des réfugiés


AFP 01/07/2017


Des combattants du groupe jihadiste Boko Haram ont été découverts parmi des réfugiés qui venaient de passer du Cameroun au Nigeria, a annoncé samedi à l'AFP le responsable d'un organisme officiel de l'Etat du Borno (nord-est).

Selon Ahmed Satomi, chef du Borno State Emergency Management Agency, "au moins neuf insurgés de Boko Haram et 100 complices ont été trouvés parmi 920 réfugiés nigérians qui sont revenus mercredi de Marwa (Cameroun)".
"Ils ont été arrêtés pendant des vérifications par le personnel de sécurité sur les personnes qui revenaient à la ville-frontière (nigériane) de Banki."

Bien que les violences n'ont jamais cessé, le président nigérian Muhammadu Buhari et son administration ont régulièrement affirmé que Boko Haram était "techniquement vaincu".
Depuis le début de l'année, le groupe islamiste a attaqué des soldats, pris d'assaut des bases militaires, tué des dizaines de civils dans des attentats-suicides et, depuis début juin, ciblé à plusieurs reprises Maiduguri, la capitale de l'Etat du Borno.

Le conflit dans le Nord-Est a tué 20.000 personnes et a forcé 2,6 millions de personnes à quitter leurs domiciles. La plupart sont resté au pays chez des proches ou dans des camps de déplacés. D'autres sont parties au Niger, au Tchad et au Cameroun près du lac Tchad.

La recrudescence des attaques de Boko Haram et l'afflux de Nigérians de retour du Cameroun augmentent la pression sur les camps de déplacés déjà surchargés dans le nord-est du Nigeria, a estimé samedi l'ONU, qui met en garde contre les retours forcés de civils dans leur pays.
Jeudi, le Haut-commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) a affirmé que ces derniers jours 887 Nigérians avaient été "regroupés" dans six camions et renvoyés de force par le Cameroun "dans des conditions dangereusement non préparées pour les accueillir".

Comme d'autres camps, Banki reste vulnérable aux attaques de Boko Haram et a été visé à plusieurs reprises par des kamikazes. Le camp se trouve à l'intérieur des murs de la ville détruite, et les gens, dans l'impossibilité de sortir en raison des insurgés actifs dans les environs, dépendent quasi entièrement de l'aide humanitaire pour survivre.

"Au cours du mois dernier, nous avons eu un retour précipité de réfugiés nigérians du Cameroun qui n'était pas nécessairement prévu", a affirmé vendredi le représentant du HCR au Nigeria, Jose Antonio Canhandula.
"Ils ont apparemment reçu des informations comme quoi la situation était bonne au Nigeria et qu'ils pouvaient rentrer".
"Nous avons immédiatement commencé une campagne pour les informer de la situation réelle. Ce n'est pas le moment de revenir, car lorsque vous rentrez, vous vous retrouvez dans un camp avec beaucoup moins de services".

https://www.lorientlejour.com/article/1060140/nigeria-des-combattants-de-boko-haram-se-font-passer-pour-des-refugies.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24175
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Lun 16 Oct 2017 - 18:59

Citation :
Nigeria: une base militaire attaquée par Boko Haram, 1 mort, 9 blessés


AFP 16/10/2017


Les jihadistes nigérians de Boko Haram ont attaqué une base militaire dans le nord-est du Nigeria, tuant un soldat et en blessant neuf, a-t-on appris lundi de source sécuritaire.

"Vendredi, vers 11h30 du matin, un grand groupe d'hommes armés a envahi la base militaire de Marte, ville proche du lac Tchad, forçant les troupes à fuir, abandonnant leurs armes", a révélé à l'AFP une source militaire.

"Ils ont tué un soldat et ont fait neuf blessés graves. Ils ont également dérobé des véhicules et des armes", a déclaré cette source, qui n'est pas autorisée à parler aux médias, citant un pick-up équipé d'une mitrailleuse, un 4x4, 22 fusils d'assault, des lances-roquettes et plus de 200 munitions.

Deux miliciens, qui combattent le groupe jihadiste au côté de l'armée, ont confirmé cette attaque "osée", selon l'un d'eux. "Boko Haram est sous pression de l'armée", a-t-il expliqué. "Mais ils étaient plus nombreux que les soldat en poste, les forçant à quitter leur base après de violents échanges de tirs, qui ont fait un mort et neuf blessés", a-t-il ajouté.

Marte, qui se trouve à 120 kilomètres de la capitale de l'Etat du Borno, Maiduguri, a été la cible régulière de raids des insurgés.

Selon des sources des milices, cette dernière attaque est attribuée à la faction de Boko Haram, dirigée par Abou Musab Al Barnaoui, le fils du fondateur de Boko Haram, choisi par le groupe Etat islamique (EI) pour diriger le mouvement jihadiste en Afrique de l'Ouest en août 2016.

Ce carrefour agricole avait été de nombreuses fois capturé par Boko Haram, puis repris par l'armée nigériane entre 2012 et 2015.

L'insurrection a fait depuis 2009 plus de 20.000 morts et 2,6 millions de déplacés. Elle a généré une terrible crise humanitaire, avec des millions de personnes nécessitant une assistance alimentaire.

https://www.lorientlejour.com/article/1078589/nigeria-une-base-militaire-attaquee-par-boko-haram-1-mort-9-blesses.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24175
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Lun 11 Déc 2017 - 18:57

Citation :
Nigeria : six soldats tués dans des embuscades tendues par Boko Haram


AFP 11/12/2017


Au moins six soldats nigérians ont été tués dans deux différentes embuscades tendues par des membres présumés de groupe jihadiste Boko Haram, dans le nord-est du Nigeria, a-t-on appris lundi de sources sécuritaires.

Quatre militaires ont été tués et 12 blessés dimanche lors d'une attaque de leur convoi, près de Damboa, à 90 kilomètres de Maiduguri, capitale de l'Etat du Borno. Deux soldats avaient été tués dans la même zone la veille, selon des sources militaires sous couvert d'anonymat.

Un officier a expliqué que l'attaque de dimanche s'est déroulée alors que les troupes étaient en train de patrouiller entre les villages de Nyeneri et Falawani. "Les terroristes sont arrivés en grand nombre et ont attaqué le convoi, d'abord en le piégeant avec des mines anti-personnelles, puis ouvrant le feu depuis des pick-ups armés", a-t-il ajouté.

Un membre des milices civiles qui combattent le groupe jihadiste a confirmé le nombre de victimes, ajoutant que "deux autres soldats sont morts samedi, quand Boko Haram les a attaqué violemment près du village de Bulaburin".

Ces violences surviennent quelques jours après l'annonce du renvoi du général Ibrahim Attahiru, en charge de lutter contre Boko Haram. Le nombre d'attaques, notamment contre des soldats, est en nette augmentation depuis plusieurs mois. Dans son discours de départ, il a affirmé aux troupes que sa mutation à un poste au quartier général d'Abuja était "normale" et qu'il accédait à un poste "à plus grande responsabilités".

Pendant ce temps, des centaines de déplacés ont fui leur camp dans le district de Damboa, de peur de nouvelles violences. Un chauffeur de bus, qui a emprunté la route à proximité de Birimani, a raconté à l'AFP que "les déplacés rassemblaient leurs tentes et quelques affaires personnelles, et se rendaient vers Gajiram, car les soldats qui assuraient leur protection ont quitté le village".

Le conflit a fait plus de 20.000 morts depuis 2009, et des millions de personnes ont été forcées de quitter leur foyer.

https://www.lorientlejour.com/article/1089001/nigeria-six-soldats-tues-dans-des-embuscades-tendues-par-boko-haram.html
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2194
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume de tous les Marocains
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Nigéria   Mar 19 Déc 2017 - 17:49

Citation :

Pour la première fois, la faim régresse dans le nord-est du Nigeria


Pour la première fois depuis le début de la crise humanitaire liée au groupe Boko Haram, la faim a fortement régressé dans le nord-est du Nigeria, a annonce hier la FAO.

Dans les trois Etats ravagés par la violence depuis 2009, Adamawa, Borno et Yobe, le nombre de personnes confrontées à la famine a diminué de moitié entre juin et août 2017. Il est tombé de 5,2 millions à 2,6 millions de personnes, selon le rapport Cadre harmonisé, analyse de la sécurité alimentaire.

Cette baisse est due essentiellement à l'amélioration générale de la situation sécuritaire et à l'intensification de l'aide humanitaire. La FAO a ainsi fourni du niébé, du maïs, du mil, du sorgho, des semences potagères et des fertilisants à 1 million de personnes pour subvenir à leurs besoins durant la dernière saison des pluies (juin-septembre), lorsque les stocks alimentaires étaient au plus bas, souligne le communiqué.

A l'approche de la saison sèche, la FAO intensifie la production locale en distribuant des semences de légumes, des kits agricoles, des engrais et du matériel d'irrigation à quelque 780 000 personnes dans les trois Etats du nord-est du Nigeria.

La FAO avertit que sans une assistance durable, plus de 3,5 millions de personnes pourraient souffrir de faim aiguë, voire de famine, d'ici au mois d'août prochain.

#Source

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24175
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Mer 20 Déc 2017 - 16:30

Citation :
Nigeria: 1 milliard de dollars pour la lutte contre Boko Haram, l'opposition s'indigne


AFP 20/12/2017


Plusieurs gouverneurs nigérians se sont opposés au projet du gouvernement d'octroyer un milliard de dollars supplémentaires, générés par les fonds d'excédents pétroliers, pour aider à la lutte contre le groupe jihadiste Boko Haram, dans le nord-est du pays, générant la controverse.

La semaine dernière, le gouverneur de l'Etat d'Edo (sud), Godwin Obaseki - affilié au parti au pouvoir, All Progressives Congress (APC) - a annoncé que le gouvernement fédéral avait reçu l'aval des gouverneurs pour réserver un milliard de dollars dans l'effort de guerre contre Boko Haram, sur les 2,3 milliards disponibles sur les comptes d'excès pétroliers (Excess Crude Account, ECA).
Cette réserve d'argent appartient de manière égale, selon la Constitution du pays, au gouvernement fédéral, aux 36 Etats qui le composent, ainsi qu'aux districts locaux.

Le Nigeria, premier exportateur d'or noir du continent, produit environ 2 millions de barils par jour, soit 90% de ses revenus en devises étrangères et 70% de son budget national.
"Nous sommes heureux d'annoncer que les gouverneurs ont donné leur accord pour consacrer 1 milliard de dollars des fonds d'excès (ECA) pour mettre un terme final à la guerre" contre Boko Haram, a déclaré M. Obaseki.

Mais la décision a soulevé de nombreuses critiques au sein de l'opposition et quatre gouverneurs s'y sont déjà opposés. Ayodele Fayose, gouverneur du Parti populaire démocratique (PDP, opposition) de l'Etat d'Ekiti (sud), a d'ailleurs fait savoir qu'il porterait cette décision en justice.
"Je rejette cette histoire d'un milliard de dollars, et la rejetterai toujours. Dans mon Etat, nous nous sommes mis d'accord pour porter l'affaire en justice, et d'exercer notre droit constitutionnel", a-t-il déclaré mardi.
"Ces revenus doivent être répartis de manière équitable entre tous ses propriétaires", a ajouté M. Fayose, fervent critique du président Muhammadu Buhari qu'il accuse régulièrement de favoriser le Nord musulman, dont il est originaire, au Sud à majorité chrétienne.

A travers les médias locaux, le vice-président Yemi Osinbajo a toutefois défendu cette décision, affirmant que cette somme n'était pas seulement destinée à la lutte contre Boko Haram, comme annoncé la semaine dernière, mais à la sécurité générale dans le pays.

L'insurrection de Boko Haram a fait plus de 20.000 morts et des millions de déplacés depuis 2009, et malgré les annonces triomphalistes de l'armée, une grande partie du nord-est reste hors de contrôle et la situation humanitaire est très grave.

Toutefois, le pays de 190 millions d'habitants doit faire face à de nombreux autres défis sécuritaires aux quatre coins du pays (enlèvements contre rançons, massacres entre éleveurs et agriculteurs, crime organisé, menaces indépendantistes au Biafra, piraterie...).

https://www.lorientlejour.com/article/1090524/nigeria-1-milliard-de-dollars-pour-la-lutte-contre-boko-haram-lopposition-sindigne.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24175
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Mar 2 Jan 2018 - 15:50

Citation :
Shekau, chef de file de Boko Haram, révèle une nouvelle vidéo


AFP 02/01/2018


Le chef historique du groupe jihadiste nigérian Boko Haram, Abubakar Shekau, a revendiqué les dernières attaques commises dans le nord-est du Nigeria dans une vidéo envoyée lundi à l'AFP, dans un contexte de résurgence des violences.

"Nous sommes en bonne santé et rien ne nous est arrivé", affirme le leader du groupe qui continue à semer le chaos dans toute la région du lac Tchad. "Nous avons mené les attaques sur Maiduguri, à Gamboru et à Damboa. Nous revendiquons toutes ces attaques", a-t-il ajouté dans cette vidéo - la première depuis le mois d'août -, s'exprimant en arabe puis en langue hausa.

Les attentats-suicides, les raids sur les villages, les villes et les postes militaires se sont multipliés ces deux derniers mois. Début décembre, le groupe jihadiste a mené une attaque sur un check-point de l'armée à Damboa, faisant au moins quatre morts et douze blessés.

A Gamboru, à la frontière avec le Cameroun, au moins quatre personnes ont été tuées dans l'attaque d'un convoi de marchandises, mi-décembre. Les insurgés avaient également réussi à emporter un camion transportant de l'aide alimentaire destinée aux milliers de personnes déplacées par les violences.

Enfin, le week-end de Noël, des hommes armés ont attaqué plusieurs checkpoints à l'entrée de Maiduguri, capitale de l'Etat du Borno, berceau de Boko Haram et épicentre des violences. Cette tentative d'incursion a donné lieu à d'importants échanges de tirs, qui ont duré plus d'une heure selon des témoins. Bien qu'il n'y ait pas eu de bilan officiel, plusieurs sources sécuritaires contactées par l'AFP ont fait état de neuf morts, dont deux civils et deux membres de Boko Haram. Le 31 décembre, 25 bûcherons, que Boko Haram accusait d'espionner pour le compte de l'armée et des milices civiles, ont été abattus.

Toutefois, malgré une évidente résurgence des violences, Shekau, habillé d'une longue tunique blanche et d'un keffieh noir et blanc, apparaît fébrile et peine à lire ses notes, tenues dans un classeur bleu d'écolier.
Dans des images de combats, diffusées après son discours, les combattants attaquent les checkpoints et la ville de Maiduguri en haillons, à pieds ou se déplaçant à trois par motos. Ils tirent au hasard, et dans la confusion, sans grande stratégie de combat apparente. Les images suivantes montrent des tanks et des pick-ups volés à l'armée nigériane, ainsi que des prises importantes de munitions, notamment de lance-roquettes.

Le conflit, qui a éclaté en 2009 sous le commandement de Shekau, a fait plus de 20.000 morts, plus de 2 millions de déplacés. Le nord-est du Nigeria fait face à une très grave crise humanitaire et alimentaire. Mais le groupe est désormais divisé en deux factions rivales: celle d'Abubakar Shekau et celle dirigée par Abu Mosab Al Barnaoui, reconnue par l'organisation de l'Etat Islamique.

https://www.lorientlejour.com/article/1092134/shekau-chef-de-file-de-boko-haram-revele-une-nouvelle-video.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24175
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Mar 9 Jan 2018 - 18:56

Citation :
Offensive régionale contre Boko Haram dans le nord-est du Nigeria


AFP 09/01/2018


Les militaires nigérians appuyés par des soldats de pays voisins ont lancé une grande offensive contre les deux factions du groupe islamiste Boko Haram et leurs dirigeants dans le nord-est du Nigeria, a annoncé mardi l'armée nigériane.

Des soldats du Cameroun, du Tchad, du Niger et du Nigeria visent les chefs jihadistes Abubakar Shekau, dans la forêt de Sambisa, et Mamman Nur, dans la région du lac Tchad, dans les deux zones de l'Etat du Borno où le groupe est actif.

Selon l'armée nigériane, des dizaines de combattants islamistes ont été tués et des centaines d'autres forcés de se rendre au cours des derniers jours.

Selon des hauts responsables militaires à Abuja, Nur a été blessé et une de ses femmes tuée dans un bombardement aérien et Shekau est "un cheval épuisé, qui attend son Waterloo".

Le porte-parole de l'armée nigériane, le général Sani Usman, a déclaré mardi que l'opération baptisée "Deep Punch 2" avait fait "de remarquables progrès".
Il a ajouté que quatre soldats avaient été tués et neuf blessés lundi lors d'un attentat à la voiture piégée contre un véhicule militaire près du camp de Shekau. D'autres responsables militaires et des milices civiles anti-Boko Haram interrogés part l'AFP ont fait état d'un bilan de dix morts.

Des responsables camerounais de la sécurité ont aussi affirmé que deux soldats camerounais avaient été tués dans la forêt de Sambisa. "Nous avons perdu deux soldats intégrés dans la Force multinationale mixte lors d'une opération lancée à Sambisa contre Boko Haram. L'opération a été engagée il y a plusieurs jours.

Les deux militaires camerounais ont été tués ces jours-ci lors des combats. L'armée nigériane est très engagée dans cette opération, mais aussi d'autres forces comme celle du Cameroun", selon une source sécuritaire jointe dans la région de l'extrême-nord du Cameroun. Cette information a été confirmée par une autre source.

Boko Haram mène une insurrection depuis 2009 pour la création d'un Etat islamique dans le nord-est du Nigeria, des violences qui ont fait au moins 20.000 morts et plus de 2,6 millions de déplacés.

Le président nigérian Muhammadu Buhari, un ex-général qui devrait briguer un second mandat l'an prochain, a été élu en 2015 sur la promesse d'en finir avec les insurgés.
Lui-même et de hauts responsables militaires avaient assuré à plusieurs reprises que le groupe affilié à l'organisation Etat islamique avait largement été vaincu, mais Boko Haram poursuit régulièrement ses attentats.
La faction dirigée par Nur a revendiqué vendredi dernier un raid sur une base militaire qui a fait neuf morts fin décembre.

Shekau, plusieurs fois donné pour mort par les autorités, est apparu le 2 janvier dans une nouvelle vidéo, revendiquant une série d'attaques dans la capitale du Borno, Maiduguri, et dans les villes de Gamboru et Damboa frontalières du Cameroun.

https://www.lorientlejour.com/article/1093327/offensive-regionale-contre-boko-haram-dans-le-nord-est-du-nigeria.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24175
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Mer 7 Fév 2018 - 18:42

Citation :
Nigeria : le chef de Boko Haram déterminé à poursuivre le combat

AFP 07/02/2018


Le chef de Boko Haram, Abubakar Shekau, s'est dit déterminé dans une vidéo qu'il a rendue publique mardi à poursuivre le combat, quelques jours après que les militaires nigérians ont assuré que le mouvement jihadiste avait été vaincu.

Une récente offensive pour déloger Boko Haram de son bastion dans la forêt de Sambisa, dans l'Etat de Borno (nord-est), a échoué, a assuré Abubakar Shekau, promettant de poursuivre le combat contre les autorités nigérianes et l'"éducation occidentale".

"La personne qui se réclame du nationalisme, nous la combattons, la personne qui prône de diffuser l'éducation occidentale, celle des mécréants, nous la combattons", a déclaré le chef de Boko Haram dans cette vidéo longue de 11 minutes.

Le gouvernement du Nigeria s'est proclamé à plusieurs reprises vainqueur de Boko Haram, qui signifie "l'éducation occidentale est interdite" en langue Hausa (pratiquée en Afrique occidentale).

Le président nigérian Muhammadu Buhari a ainsi assuré en décembre 2015 que les jihadistes avaient été "techniquement battus".

Les capacités de Boko Haram se sont affaiblies depuis 2014, quand le mouvement jihadiste contrôlait des secteurs du nord-est du Nigeria. Mais il constitue toujours une menace.

Des combattants de ce groupe se sont encore emparés dimanche dernier d'un village dans le nord-est, tuant deux personnes. Six autres personnes ont péri dans une attaque dans le nord du Cameroun.

Depuis son commencement en 2009, le conflit provoqué par Boko Haram a conduit au déplacement de 2,4 millions de personnes dans le nord du Nigeria ainsi qu'au Cameroun, au Tchad et au Niger, selon le Haut Commissariat pour les Réfugiés (HCR) de l'ONU.

https://www.lorientlejour.com/article/1098839/nigeria-le-chef-de-boko-haram-determine-a-poursuivre-le-combat.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24175
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nigéria   Sam 17 Mar 2018 - 21:21

Citation :
Nigeria: 5 pêcheurs tués dans une attaque de Boko Haram


Kano (Nigeria), 17 mars 2018 (AFP) -


Des combattants du groupe jihadiste nigérian Boko Haram ont abattu cinq pêcheurs, sur une île du lac Tchad (nord-est), les accusant de livrer des informations sur la localisation des filles de Dapchi, enlevées le mois dernier, a annoncé samedi un responsable des pêcheurs.

"Les cinq hommes s'étaient rendus vers le littoral du lac où ils ont été abattus par des hommes de la faction d'Abou Mossab Al Barnawi", a expliqué le président de l'union des pêcheurs de l'Etat du Borno, Abubakar Gamandi. L'incident s'est déroulé jeudi dans la région de Baga, sur les rives du lac, mais leurs corps n'ont été retrouvés que vendredi.

Les victimes sont des pêcheurs chrétiens originaires du centre et du sud du Nigeria, mais qui se sont établis dans les îles du lac pour pêcher, a ajouté M. Gamandi.

Selon lui, cette attaque est une mise en garde contre les populations du lac, qui "participent activement à la recherche des élèves de Dapchi", enlevées le mois dernier par des membres supposés de Boko Haram.

"Les pêcheurs assistent les militaires parce qu'ils connaissent très bien le terrain", a expliqué leur représentant.

Le lac Tchad est l'enclave de la faction de Boko Haram d'Al Barnaoui, désigné par le groupe de l'Etat islamique pour mener le jihad dans la région en 2016.

Le 19 février, des membres supposés de cette faction ont enlevé 110 jeunes filles de 11 à 18 ans, dans leur pensionnat de Dapchi, une ville de l'Etat de Yobe, à la frontière avec le Niger, où ils opèrent également.

La région du lac reste particulièrement instable, bien que l'armée nigériane ait repris Baga des mains des jihadistes en février 2015. Les combattants profitent d'un terrain peu accessible et des multitudes d'îlots sur le Lac pour établir des camps.

En août dernier, 31 pêcheurs ont été tués dans des mesures de représailles similaires.

La lutte contre Boko Haram dans le nord-est du Nigeria a fait plus de 20.000 morts et 1,6 million de personnes ne peuvent toujours pas regagner leur foyer. Le groupe a enlevé des milliers d'hommes, de femmes et d'enfants depuis 2009.

http://www.marine-oceans.com/actualites-afp/16018-nigeria-5-pecheurs-tues-dans-une-attaque-de-boko-haram
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nigéria   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nigéria
Revenir en haut 
Page 10 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Histoire, Guerres et Conflits militaires :: Guerres et conflits d'actualités-
Sauter vers: