Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Richesse immaterielle des Nations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
alphatango
Lieutenant
Lieutenant


messages : 764
Inscrit le : 09/04/2008
Localisation : UK
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Richesse immaterielle des Nations   Dim 2 Nov 2014 - 12:22

Le roi a demandé au CESE de calculer et déterminé la richesse immatérielle du Maroc. Sans doute qu'après avoir lu le rapport de la Banque Mondiale sur la Richesse immaterielle des nations, il a été convaincu du fait que le Produit Interieur Brut n'est pas une mesure adéquate et ne permet pas de déterminer correctement le niveau de richesse et de développement d'un pays.

Comme d'habitude, tous les média en parlent font l'apologie de cette richesse immatérielle dont le Maroc déborde. Le problème est que les investissements étrangers ne se décident pas sur base de la Richesse Immatérielle mais bien sur le niveau du PIB. En effet, les entreprises internationales investissent dans les économies intermédiaires et intermédiaires supérieures (à moins que vous ayez un milliard d'habitant... dans quel cas le PIB est sans importance).

Il me semble donc que le débat est mal présenté: Ce n'est pas tant de savoir si le PIB est une mesure valide mais pourquoi le PIB du Maroc est faible alors que le pays a un niveau de développement équivalent à celui de pays comme le Brésil, le Mexique, la Turquie, la Bulgarie, l'Indonésie, les Philippines... Sans parler de l'Algérie ou de l'Egypte.

Dans l'espoir que des membres du CESE lisent ce forum, voici ma contribution au débat.

Je ne suis pas aussi positif sur le rapport "la Richesse des Nations". La methodologie donne trop de poids aux reserves naturelles (mines et énergie) et se base sur les reserves connues aujourd'hui et le prix de ces commodités aujourd'hui également. De ce fait, la richesse de l'Algérie ou de l'Arabie Saoudite a baissée de 30% en un mois et si tout le gaz de schiste qui existe dans le monde venait à etre exploitable, on peut penser que le prix du petrole devrait descendre à 40$.
De plus, comment valoriser l'histoire et les monuments historiques ou l'eau et l'air pure? Comment valoriser un systeme educatif performant?

Non, l'indice de la Banque Mondiale est plein d'approximations et ne change rien au classement mondial. Il avantage juste les pays disposant de nombreuses ressources naturelles contre ceux qui n'en disposent pas. Pourtant, je préfèrerait vivre à Singapoure plutot qu'en Malaisie. De meme, la Suède a plus de richesse que la Norvege sans avoir le meme niveau de réserves naturelles (juste du fer dans le nord).

Pour ma part, je maintiens (et nous en avons parlé dans ce forum) que le vrai probleme pour le Maroc est que notre methode de calcul du PIB est erronée et sous-estime le niveau de richesse du pays.

J'avais expliqué que le niveau de l'economie informelle ainsi que la fraude (sur facturation des importations et sous facturations des exports) font que le PIB (GDP) Marocain est sans doute le double de ce que l'on nous dit (120mrd$).

Le PIB Marocain est sous estimé à cause du C (consommation) et du X-I (exports - imports). Tout un pan de l'économie n'est pas inclus dans le calcul (les petits vendeurs, les bonnes, les services aux personnes. Les revenus générés par les professions libérales ne sont pas inclus du fait de la fraude fiscale dans ces secteurs (médecins, avocats, architectes, notaires, pharmaciens...). Enfin, le secteur agricole est un point d'interrogation puisque 90% des exploitations écoulent leur production sur les marchés locaux sans aucune taxation et sans aucune idée de la valeur ajoutée.
Il y a une autre manière de se rendre compte de l'incohérence du PIB Marocain avec le niveau réel de richesse du pays: Les Salaires dans le secteur privé. Cette donnée est fournie par l'Organisation Mondiale du Travail et nous permet de comparer les pays avec un haut niveau de confiance.

Le salaire moyen en Turquie est de 650 $ par mois. Au Brésil, c'est 615$. 492$ en Colombie... Le salaire moyen brut au Maroc (secteur privé car le secteur public a un salaire moyen encore plus élevé) est de 640$ par mois d'apres le Haut Commissariat au Plan.

Notre secteur privé paye donc les memes salaires qu'au Brésil ou en Turquie. Le secteur privé représente la meme proportion de l'économie dans les trois pays. Le taux d'activité est similaire entre le Maroc et la Turquie (plus élevé au Brésil) mais en réalité il est le meme (sous-estimation de l'activité des femmes). La profitabilité des entreprises Marocaines est plus élevée que celle des entreprises Brésiliennes et de meme niveau que celle des entreprises en Turquie. Ce dernier point est important car il implique que les entreprises Marocaines ne surpayent pas leurs employés.

Les mesures sont les memes si nous prenons le median au lieu de la moyenne.

Donc si le salaire moyen est le meme, le PIB moyen par habitant (dont une composante importante de la richesse est les salaires payés aux travailleurs) doit etre le meme. Ceci implique que le PIB du Maroc doit etre le double de ce qu'il est estimé actuellement.

De plus, le salaire moyen Marocain est 3.5x le PIB/habitant Marocain alors qu'il ne représente que 2x le PIB/habitant en Turquie ou au Brésil. Comme la profitabilité des entreprises Marocaines est identique à celle des entreprises en Turquie ou au Brésil, on peut assumé sans risque que les entreprises Marocaines ne payent pas plus que e qu'elles ne peuvent. De plus, le niveau d'investissement et de dépenses du gouvernement est supérieur au Maroc par rapport au Brésil (en pourcentage). Le salaire moyen Marocain ne devrait donc représenter que 2x le PIB moyen par habitant. Ce qui veut dire que le PIB Marocain est pratiquement le double de l'estimation actuelle et au meme niveau que celui du Brésil et de la Turquie (par habitant bien entendu).

En conclusion, le CESE ferait mieux de revoir les méthodes de calcul du PIB afin que le PIB Marocain soit représentatif de la réalité de notre économmie (intermediaire). Ceci nous mettra alors sur la carte des investissements internationaux et améliorera le classement du pays pour l'indice de développement humain (dont le PIB est un composant clef)
Revenir en haut Aller en bas
alphatango
Lieutenant
Lieutenant


messages : 764
Inscrit le : 09/04/2008
Localisation : UK
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Richesse immaterielle des Nations   Sam 15 Nov 2014 - 11:49

http://www.economia.ma/fr/numero-22/e-revue/entretien-avec-jean-pierre-chauffour-economie-du-savoir-societe-ouverte-et-richesse-immaterielle
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur


messages : 6032
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Richesse immaterielle des Nations   Sam 15 Nov 2014 - 13:11

je suis tous a fait d'accord sur le fait que le PIB Marocain n'est pas celui qu'on présente mais c'et quoi alors et c'est combien, et si le PIB Marocain est faux, celui de l'Algérie aussi devrait être plus élevé avec l'informel ?
Pour le richesse des nations je suis d'accord que le PIB mesure la production et non pas la richesse, le site de Volubilis a une valeur on ne sait pas combien mais il a une valeur.
Autre chose l'environnent du pays, pourquoi Aérolia a préférer ouvrir au Maroc que d'étendre son usine en Tunisie ? Car il y a la stabilité politique au Maroc et ca fait partie de la Richesse immatériel

_________________
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3803
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Richesse immaterielle des Nations   Sam 15 Nov 2014 - 22:00

http://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-107040-la-richesse-immaterielle-des-nations-un-regard-sur-le-maroc-1030550.php a écrit:

richesse immatérielle des nations : un regard sur le Maroc


Quelle définition peut-on attribuer à la notion du capital immatériel ? Comment peut-on mesurer cette richesse ? Quel intérêt peut-on tirer de son estimation ? Existe-t-il un lien entre la liberté économique et le capital immatériel ? En quoi consiste le capital immatériel du Maroc ? Autant de questions auxquelles cet article se propose de répondre.


Le capital immatériel, de quoi s’agit-il ?

La richesse globale d’un État n’a pas que du physique ou comptable, mais aussi de l’immatériel et de l’intangible. Cela correspond à un ensemble d’actifs comme le capital humain, social, l’attractivité, la compétitivité, la stabilité, la qualité des institutions, l’innovation et la recherche scientifique, la qualité de la vie et de l’environnement, et bien d’autres.
En effet, le capital immatériel s’impose aujourd’hui comme étant un facteur clé de succès d’une entreprise, d’une économie, ou plus largement, d’une nation. Auparavant, la mesure de la richesse reposait essentiellement sur des facteurs matériels, comme le capital industriel, la richesse en matières premières ainsi que d’autres éléments tangibles et quantifiables au niveau des grandeurs économiques. Cela reste de moins en moins vrai de nos jours. Or, l’essentiel de la richesse aujourd’hui est immatériel. C’est ce que confirment les récentes études menées par la Banque Mondiale.
La tendance actuelle s’oriente davantage vers les économies de services. La richesse d’un bon nombre de pays est tirée en grande partie par le secteur tertiaire, et le poids ce dernier dans le PIB des économies développées est bien connu. Cela fait que l’obtention d’un avantage compétitif se trouve désormais dans le développement de l’informatique, la spécialisation dans les technologies modernes, la numérisation des services, la dématérialisation des activités, etc. Tout a changé, et l’économie aussi avec.

La comptabilité nationale ne suffit plus comme mesure

Les grandeurs macroéconomiques et les agrégats monétaires ne traduisent qu’imparfaitement la richesse globale d’une nation. Le PIB par exemple ne prend pas en compte un certain nombre d’éléments comme l’autoproduction, les contributions bénévoles à une activité donnée, la qualité des prestations et des produits rendus, le potentiel humain et l’innovation, etc. En ce sens, il y a beaucoup d’immatériels en dehors du PIB même si une partie de cette richesse immatérielle peut bien se refléter dans les composantes de celui-ci. La formule suivante le montre bien :
PIB = Consommation finale + Investissement + Dépenses publiques + Exportations - Importations
En effet, le PIB tient compte de l’immatériel dans la mesure où les dépenses publiques, de santé et d’éducation par exemple, influent sur le capital humain (ressources humaines, formation, qualité de vie, etc.). De même pour les exportations représentant la compétitivité des produits exportés et les parts de marché à l’étranger, et les importations représentant, entre autres, l’attractivité du marché local.
Si l’on analyse la richesse en terme de la valeur ajoutée, nous pouvons aussi trouver de l’immatériel dans le calcul du PIB. Dans cette optique, ce dernier s’exprime comme l’ensemble de la valeur ajoutée créée par les entreprises à l’intérieur du territoire :
PIB = ∑ de la VA
Cette valeur ajoutée provient de la différence entre le Chiffre d’Affaires (CA) ou la production (P°) et la Consommation intermédiaire (CI). Or, le CA ou le prix de vente, en plus de la marge de profit, couvre non seulement les couts matériels comme la main d’œuvre ou la matière première, mais aussi les couts immatériels comme ceux provenant de la R&D, du marketing ou de SAV.
Le PIB donc montre une partie de la richesse, mais cache la grande partie de celle-ci. Raison pour laquelle, dans les économies où l’essentiel de la richesse n’est pas matériel, l’utilisation du PIB comme seul indicateur de création de richesse donnera sans doute des interprétations erronées. Car, il faudra s’interroger aussi sur l’autre part immatérielle, et comme nous ne la mesurons pas, il nous est extrêmement difficile de conclure sur l’état réel de la richesse du pays.
Un autre exemple de l’imparfaite mesure de la richesse par les grandeurs macroéconomiques est celui de la balance commerciale. Cela fait plus d’un siècle et demi que F. Bastiat a expliqué que, contrairement à ce que l’on enregistre dans la comptabilité nationale, un déficit commercial n’est un signe d’appauvrissement. Au contraire, il peut être un élément d’enrichissement et de création de richesses.
De ce fait, la richesse ne se manifeste pas dans le solde commercial : "Ce que nos génies de l’économie domestique n’ont manifestement pas bien compris, c’est qu’une économie crée de la richesse même si elle fonctionne en parfaite autarcie pour la même raison que le PIB planétaire augmente année après année sans que nous ayons encore exporté la moindre queue de cerise vers Mars".

Le capital immatériel et la liberté économique

Il est important de souligner l’impact qu’a eu la libéralisation des échanges sur le renforcement du capital immatériel des économies développées ces dernières années. En effet, dans un contexte mondialisé marqué par une forte concurrence, les pays cherchent à offrir les meilleures conditions pour attirer des investissements, des capitaux étrangers et même des industriels souhaitant délocaliser leurs activités ou externaliser une partie de celles-ci.
En toute évidence, cela permet à ces pays de gagner en compétitivité. En outre, il y’a un autre élément certes évident, mais moins tangible : c’est le transfert de technologie et plus encore de savoir-faire nécessaire à leur développement. Ce transfert du capital immatériel n’aurait pas vu le jour si ces pays cédaient au protectionnisme et à la restriction des échanges.
Ainsi, si l’essentiel du capital immatériel se trouve dans le secteur des services au niveau des économies avancées, comme nous l’avons souligné plus haut, c’est parce que ce dernier arrive en tête des secteurs les plus libéralisés dans pratiquement tous les pays du fait de sa nature qui n’admet pas des limites géographiques (les télécommunications, le transport, le tourisme, la grande distribution, etc.).
À l’intérieur des frontières, le libre fonctionnement des marchés est tout aussi fondamental. La reconnaissance et la protection des droits de propriété encouragent les entreprises à poursuivre leurs projets de recherche et développement et, de fait, incitent à l’innovation. De même pour les incitations fiscales ou les subventions destinées aux projets de R&D qui stimulent l’investissement dans le capital humain.
En 2006, la Banque Mondiale a rendu public son rapport sur la valeur globale de 152 pays. Ce rapport décompose la richesse des pays en part du capital intangible, du capital naturel et du capital matériel. La valeur d’un pays est la somme de ces trois classes du capital. Nous avons repris un échantillon composé de pays qui se situent au plus haut/bas de l’échelle en matière du capital immatériel et auquel nous avons rajouté quelques données relatives au degré de liberté économique et d’endettement public de ces pays, et ce dans l’objectif de de prendre conscience du poids de l’immatériel dans la richesse des économies développées. Les résultats sont regroupés dans le tableau ci-dessous :
-4 colonnes : Pays capital intangible en % de la valeur globale en 2005 - Degré de liberté économique en 2006 - Niveau d’endettement en % du PIB en 2006
-5 lignes :
États-Unis 85,43 -  81,2  - 46,5
Allemagne 79,8 -  70,8 - 43,4
Danemark 79 - 75 - 32,9
Suède 84,10 - 70,9  -  46,5
Venezuela 31 - 44,6 - Pas de données
Équateur 35,34 -  54,6 - Pas de données
Source : Tableau établi à partir des données de la Banque Mondiale et Heritage Foundation, 2005 et 2006.
Le tableau montre que les États les plus riches en matière du capital intangible sont ceux les plus libres économiquement. Ainsi, et en rappelant que le capital immatériel par définition reflète, entre autres, la qualité de l’enseignement, de la santé et des services publics qui font souvent l’objet des dépenses gouvernementales et, donc, de l’endettement public, et que ce dernier – l’endettement public – reflète en partie le niveau d’interventionnisme étatique dans l’économie, il parait en toute évidence que les États riches immatériellement sont également ceux qui s’endettent le moins.
Cependant, l’apport de ces données, en dehors de l’objectif affirmé, est bien limité et ne permet pas de conclure définitivement sur l’existence d’une quelconque corrélation, positive ou négative, entre la liberté économique et la richesse immatérielle d’une part, et le niveau d’endettement avec la richesse immatérielle. Cela exige bien évidemment une étude plus approfondie. Car, les dépenses publiques n’expliquent pas toujours le niveau d’endettement. C’est le cas des États rentiers par exemple qui financent leurs dépenses par des recettes provenant de leurs ressources naturelles.
De même quant à la structure de pays (le poids de l’immatériel) qui diffère dépendamment du niveau de développement du pays. Dans les pays en développement c’est plutôt le poids du capital naturel qui tire la valeur globale comme au Niger (53 % de la richesse est naturelle, contre 39 % intangible), à Guinée-Bissau (47 % de la richesse est naturelle, contre 39 % intangible) et bien d’autres.


http://lafriqueadulte.com/?p=2116 a écrit:

Richesse par habitant : Le Maroc surclasse l’Algérie (et son pétrole)

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur


messages : 6032
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Richesse immaterielle des Nations   Lun 17 Nov 2014 - 15:17

je reviens sur la Problématique du Pib marocain développer par alphatango :

- Faudrais revoir les données sur le salaire moyen au Maroc, car certain sont contradictoire
- Faut aussi le relativisé car ils peut etre basé sur les déclarations des entreprises ( or trés peu le font)
- Ensuite faut aussi faire attention car les PIB par habitant du brésil et turquie sont de 11.000 dollars par habitant, tandis que le Maroc est de 3.000 dollars officiellement
- Poid de l'informel a prendre en compte

Conclusion le PIB du Maroc est à relativisé mais je ne sais pas s'il est 2x plus important ou 3x ou 0.5x etc
Revenir en haut Aller en bas
alphatango
Lieutenant
Lieutenant


messages : 764
Inscrit le : 09/04/2008
Localisation : UK
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Richesse immaterielle des Nations   Jeu 20 Nov 2014 - 20:52

Pour repondre aux points de Red bishop,

Les données sur les salaires ne sont pas exhaustives et tous les défauts que tu as mentionné sont vrais. Cela dit, en prenant le mode (au lieu de la moyenne), on obtient les memes resultats.

Encore une fois, cette methode n'est qu'une approximation parmi d'autres (dont j'ai parlé sur un autre post).

Pour ce qui est de l'informel, il représenterait 50% des transactions dans le pays. Donc on peut facilement doubler le PIB rien qu'avec l'informel.

Enfin, le PIB/habitant du Brésil et de la Turquie n'est pas de 11,000$ mais 7,000$ plus ou moins. Selon l'année de base et le taux de change utilisé.

En tous cas on est d'accord sur le point essentiel qui est que le PIB Marocain n'est pas calculé correctement et sous-evalue la richesse générée.

Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur


messages : 6032
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Richesse immaterielle des Nations   Sam 22 Nov 2014 - 11:56

Citation :
Les données sur les salaires ne sont pas exhaustives et tous les défauts que tu as mentionné sont vrais. Cela dit, en prenant le mode (au lieu de la moyenne), on obtient les memes resultats.

Encore une fois, cette methode n'est qu'une approximation parmi d'autres (dont j'ai parlé sur un autre post).

On est Ok la dessus

Citation :
Pour ce qui est de l'informel, il représenterait 50% des transactions dans le pays. Donc on peut facilement doubler le PIB rien qu'avec l'informel

50% c'est pas le double c'est 1 fois et demi

Citation :
Enfin, le PIB/habitant du Brésil et de la Turquie n'est pas de 11,000$ mais 7,000$ plus ou moins. Selon l'année de base et le taux de change utilisé.

Selon la BM et le FMI le PIB/habitant est bien de 11.000 dollars, et cela peut etre plus avec l'informel

car ce qui est vrai au Maroc est aussi vrai ailleurs...

bref en 2013, le PIB/habitant du Maroc était de 3.110 dollars. Celui de la Tunisie de 4.330 et de l'Algérie de 5.360 selon la Banque Mondiale
Chiffres qui doivent être révisée au vu de ce qu'on a dit
Revenir en haut Aller en bas
alphatango
Lieutenant
Lieutenant


messages : 764
Inscrit le : 09/04/2008
Localisation : UK
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Richesse immaterielle des Nations   Sam 22 Nov 2014 - 13:25

Ce n'est pas le sujet de cette discussion mais le PIB du Brésil que publie la Banque Mondiale prend en compte le taux de change de 2012-2013 (1$ = 1.5 Real). Ce taux de change est la conséquence d'une spéculation et n'a aucun lien avec la réalité. Le taux de change d'équilibre devrait etre 2.5BRL/USD. Si tu applique le taux de change d'equilibre au PIB en Real, tu tombe sur 7000$/Hab.

L'utilisation du taux d'equilibre est une nécéssité lorsque nous considérons des pays avec un taux de change flottant (Brésil et Turquie). Pour le Maroc, ce probleme ne se pose pas car le Dirham est fixé à 80% sur l'Euro.

L'informel est nettement moins present au Brésil. La contrebande est exclusivement avec le Paraguay (c'est leur Sebta à eux). Les moyens de communication (routes) etant mauvais entre l'interieur du pays et la cote (où se trouve la population et l'argent), il n'y a pas grand chose qui arrive (un peu d'electronique). Je ne parle pas des choses graves comme les armes et la drogues.

Par contre, un élément de differentiation est le taux d'activité qui est supérieur car ils ont forcés une réforme de l'emplois domestique. Toutes les bonnes/femmes de menages/chauffeurs/jardiniers... doivent etre déclarés et obtenir leurs droits sociaux (congés payés...). Rien que ce point a boosté le PIB du Brésil entre 2004 et 2012. Le taux d'activité est passé à 60%.

Au Maroc, toutes ces activités (feminines pour la majorité) sont considerées démonitarisées... Ces femmes nettoient les maisons, cuisinent, cousent, gardent nos enfants.... GRATUITEMENT.
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur


messages : 6032
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Richesse immaterielle des Nations   Sam 22 Nov 2014 - 13:44

ok donc selon toi le Pib par habitant du Maroc serait de combien ?
Et comment ce citerai-t-il vis à vis de ses voisins ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tabrisius
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2332
Inscrit le : 28/06/2010
Localisation :
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Richesse immaterielle des Nations   Sam 22 Nov 2014 - 14:27

Si on voulait faire acroitre notre PIB on ferai comme quelque pays européens que inclu une estimation de l'économie du Black Market qui ont fait gramper quelque fois jusqu'au 6%, et des "revenus illegaux" (prostitution, drogues, etc., la moyén de croisance dans leur PIB pasait a entre 2,5% et 4%.

C'est facile de jouer avec les chifres du PIB...l'important c'est la stabilité financiére et les proyections de future.
Revenir en haut Aller en bas
http://farmorocco.wordpress.com/
juba2
General de Division
General de Division


messages : 6778
Inscrit le : 02/04/2008
Localisation : USA
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Richesse immaterielle des Nations   Dim 23 Nov 2014 - 2:55

Tabrisius a écrit:
Si on voulait faire acroitre notre PIB on ferai comme quelque pays européens que inclu une estimation de l'économie du Black Market qui ont fait gramper quelque fois jusqu'au 6%, et des "revenus illegaux" (prostitution, drogues, etc., la moyén de croisance dans leur PIB pasait a entre 2,5% et 4%.

C'est facile de jouer avec les chifres du PIB...l'important c'est la stabilité financiére et les proyections de future.

LA Tab the arrow will go straight upward with no limits for Morocco Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur


messages : 4887
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Richesse immaterielle des Nations   Dim 23 Nov 2014 - 9:00

pour le black marcket y  a une partie qui est causée par la politique meme de l'Etat quand tu voit que des quartiers entiers n'ont pas de maché local  c est normal qu on ne puisse pas controler ce business bien comme il faut et que tu trouve des marchands ambulant partout  la plupart des marchés locaux dans les villes sont justes  des rues des parkings
ils trouvent plus d'interets a vendre et toucher des comissions sur du terrain appartenant a l'Etat que de construire un truc au profit de la population et quand ils construisent un marché c est vraiment et totalement ce que les gens ne cherchent pas dans ma ville ils y avait un marché dans un terrain vague boueux l'hiver poussiereux l'été ils ont constuit un marché si on peu appeller ca un marché juste ils ont entouré une parcelle de terre avec un mure a l'interieur le sol est toujours boueux il ny avait pas suffisamment de place pour tout les marchant ambulant et le Marché ne convenait pas aux besoin pas couvert pas electrifié bref de l'argent public jeté par la fenetre aujourd hui la plupart des marchands se sont installés devant ce marché sur la voie publique et les seuls qui sont resté dedant ca ressemble aux moussems avec la bache en sac de farine en plastique cousu aucune hygiene surtout pour les produits tres perissables comme le poulet ou autres viandes de meme pour le marché en face un moussem en plein ville la nuit vue que la zone n est pas electrifié y a tout type de trafic de drogue et d insécurité alors qu on est dans l'une des 4 ou 5 plus riches mairie du Maroc je me demande d 'ailleurs ce qu ils font avec tout l'argent qu ils ont ..
je sais qu "a l'époque de bassri on disait que le budget de la mairie de ma ville allait pour construire settat (village d 'origine de basri devenue ville ) bref la un autre sujet
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Richesse immaterielle des Nations   Aujourd'hui à 9:47

Revenir en haut Aller en bas
 
Richesse immaterielle des Nations
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Disparité, richesse et pauvreté
» Coupe d´Afrique des Nations 2013
» reglage richesse avec et sans tuyau reniflard
» Europe Fédérale
» nos jardins sont aussi une richesse!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: