Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 US Air Force - USAF

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23  Suivant
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21147
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Jeu 1 Juin 2017 - 23:06

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21147
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Sam 3 Juin 2017 - 21:18

Citation :
03/06/2017

Premier HC-130J « Combat King II » pour la Garde nationale de l’Alaska !





La Garde nationale de l'Alaska a accepté en fin de semaine son premier HC-130J « Combat King II de Lockheed- Martin.

Ce HC-130J sera exploité par le 211e Escadron de secours (RQS), appartenant à la 176e Escadre stationnée à Joint Base Elmendorf-Richardson, en Alaska. Le 211e RQS exploitait auparavant des HC-130P pour soutenir les missions de récupération du personnel en Alaska et dans le Pacific. Ces avions servent également de ravitailleurs aériens, fournissant un soutien aux hélicoptères de recherche et sauvetage de type HH-60 « Black-Hawk » qui sont également affectés à la 176e Escadre. C'est le premier des quatre HC-130J qui a rejoint la Garde nationale de l'Alaska.

Le Lockheed-Martin HC-130J « Combat King II » :

Dérivé du KC-130J, le nouveau HC-130J « Combat King II » a été commandé par l’Air Force Air Combat Command (AFACC). Il dispose, comme l’ensemble de la série « J », d’une motorisation composée de turbopropulseurs Allison AE2100-D3 équipés des hélices à six pâles R-391 de Dowty-Rotol. Il se différencie notamment des HC-130J déjà livrés aux Gardes-Côtes américains (USCG) par sa faculté à pouvoir ravitailler des hélicoptères ou des V-22 Osprey.


Photo : le HC-130J « Combat King II » en route pour l’Alaska@ Lockheed-Martin

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2017/06/03/premier-hc-130j-combat-king-ii-pour-la-garde-nationale-de-l-863766.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21147
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Mar 6 Juin 2017 - 17:51

Citation :
Baltique : Un bombardier B-52 « Stratofortress » a été intercepté par un Su-27 russe


Posté dans Forces aériennes, Opérations par Laurent Lagneau Le 06-06-2017




D’habitude, ce sont les forces aériennes occidentales qui font état de l’interception de bombardiers stratégiques russes (Tu-95 « Bear » ou Tu-160 « Blackjack ») dans leurs zones d’identification aérienne respectives, comme encore récemment au large de l’Alaska. Cette fois, c’est au tour de l’aviation russe de faire la même chose.

Ainsi, un bombardier stratégique américain de type B-52 Stratofortress, surtout utilisé pour des missions conventionnelles, a été intercepté, ce 6 juin, par un chasseur Su-27 russe, alors qu’il longeait la frontière russe dans la région de la mer Baltique.

« Le 6 juin à 10H00 [locales], les moyens russes de contrôle de l’espace aérien au-dessus des eaux neutres de la mer Baltique ont découvert une cible aérienne volant le long de la frontière de la Russie. Pour intercepter la cible, nous avons fait décoller un chasseur Su-27 faisant partie des unités de service de la DCA de la Flotte russe de la mer Baltique », a en effet indiqué le ministère russe de la Défense, via un communiqué.

« L’équipage du Su-27, s’étant rapproché de l’objet aérien, l’a identifié comme un bombardier stratégique américain B-52 et l’a raccompagné », est-il précisé dans le texte.

L’appareil de l’US Air Force s’est ensuite éloigné et le Su-27 a regagné sa base. Reste maintenant à attendre l’éventuel commentaire que fera le Pentagone sur cette interception, sachant que les rencontres de ce type, qui impliquent, en temps ordinaire, des avions de renseignement, donnent souvent lieu à des accusations de manoeuvres « dangereuses » et « non-professionnelles ».

Par ailleurs, un peu plus tard, et alors qu’il survolait la mer de Barents, un avion de patrouille maritime P3C Orion norvégien a également été intercepté, cette fois par un MiG-31 « Foxhound ».

À Oslo, on a fait valoir que l’appareil en cause évoluait dans l’espace aérien international lors de son interception. Une version contredite par Moscou, selon qui le P3C Orion volait près de la frontière russe, avec son transpondeur éteint. Cela étant, l’état-major norvégien a qualifié cette « rencontre » de normale.

Cela n’avait pas été le cas en 2012, quand un MiG-31 avait frôlé un P3C Orion norvégien dans les mêmes conditions.

Quoi qu’il en soit, l’activité aérienne dans le nord de l’Europe est particulièrement intense, avec quelques provocations à la clé, comme en Suède ou en Finlande. Côté russe, on affirme que, en 2016, les P3C norvégiens, utilisés pour la lutte anti-sous-marine, ont été signalés à 100 reprises près de la frontière de la Russie, en particulier en mer de Barents. Un autre avion norvégien, le Falcon DA-20, dont la mission consiste à collecter du renseignement électronique, a été repéré une vingtaine de fois.

Quant aux avions de chasse de l’Otan engagés dans la mission Baltic Air Policing, qui consiste à assurer la protection de l’espace aérien des trois États baltes, ils ont décollé 110 fois, en 2016, pour intercepter des appareils russes (contre 160 fois en 2015).

http://www.opex360.com/2017/06/06/baltique-un-bombardier-b-52-stratofortress-ete-intercepte-par-un-su-27-russe/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21147
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Jeu 8 Juin 2017 - 17:24

Citation :
jeudi 8 juin 2017

F-22 et Thunderbirds au-dessus des Champs



C'est désormais officiel, six F-16 de la patrouille de l'US Air Force -les Thunderbirds- et deux
chasseurs furtifs F-22 réaliseront une double première au-dessus des Champs, le 14 juillet prochain. Les appareils ne se poseront pas en France, leur point de départ et de retour étant en Grande-Bretagne.

Les Thunderbirds évolueront à quelques secondes derrière la Patrouille de France, et les F-22, avec une patrouille de Rafale. Des Américains et des Canadiens sont également prévus, au sol.


http://lemamouth.blogspot.fr/2017/06/f-22-et-thunderbirds-au-dessus-des.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21147
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Sam 10 Juin 2017 - 16:46

Citation :
Les bombardiers américains B-52, B-1 et B-2 réunis pour la première fois en Europe


Posté dans Europe, Forces aériennes, Otan par Laurent Lagneau Le 10-06-2017




Par le passé, les États-Unis ont déjà envoyé des bombardiers stratégiques B-52H Stratofortress, B-1B Lancer et B-2 Spirit pour participer à des exercices de l’Otan en Europe. Mais jamais ces trois types d’appareils n’avaient jusqu’à présent été déployés ensemble sur le Vieux Continent. C’est désormais chose faite.

En effet, le 9 juin, l’US Air Force a annoncé l’arrivée de deux bombardiers furtifs B-2 Spirit au Royaume-Uni. Ces appareils ont décollé de leur base de Whiteman (Missouri) pour rejoindre celle de la Royal Air Force implantée à Fairford, en Angleterre.

Ces deux B-2 Spirit ont ainsi rejoint des trois B-52 Stratofortresses et trois B-1B Lancer, envoyés en Europe pour participer aux exercices Baltops et Saber Strike, menés sur le flanc oriental de l’Otan.

Cependant, les bombardiers furtifs ne seront pas engagés dans ces manoeuvres, leur déploiement , qui doit être bref, s’inscrivant dans une posture dissuasive prévue par les mesures de réassurance le l’Alliance au profit des pays baltes et de la Pologn, inquiets des intentions russes à leur égard.

L’exercice Baltops, qui a commencé le 1er juin à Szczecin, en Pologne, mobilise des moyens aériens, maritimes et terrestres provenant de 14 pays. Cette année, il mobilise 4.000 marins, 50 navires et sous-marins et plus de 50 aéronefs. L’an passé, les B-52H engagés dans ces manoeuvres avaient largué des mines factices.

C’est probablement dans le cadre de cet exercice qu’un B-52H a été intercepté, cette semaine, par un avion de chasse Su-27 Flanker russe.

Et, visiblement, il n’a pas été le seul : le Pentagone a en effet diffusé une photographie sur laquelle on peut voir un Su-27 accompagner deux B-1 Lancer etun B-52H au-dessus de la Baltique.

Quant à l’exercice Saber Strike, il vise à vérifier la capacité de réaction rapide des troupes de l’Otan ainsi que l’aptitude de ces dernières à travailler ensemble en cas d’agression.

« J’engage les Etats-Unis sur l’article 5 », a dit M. Trump, qui avait laissé entendre, durant la course à la Maison Blanche, qu’un engagement militaire américain pour défendre un membre de l’Otan attaqué ne serait pas forcément automatique. « Évidemment, nous sommes là-bas pour protéger. C’est l’une des raisons pour lesquelles je veux qu’on s’assure d’avoir une force très, très puissante en payant le genre de sommes nécessaires pour avoir cette force », a-t-il insisté, lors d’une conférence de presse donnée aux côtés de Klaus Iohannis, son homologue roumain.

http://www.opex360.com/2017/06/10/les-bombardiers-americains-b-52-b-1-et-b-2-reunis-pour-la-premiere-fois-en-europe/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21147
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Lun 12 Juin 2017 - 21:09

Citation :

Les 72 F-16 de la Garde Nationale seront équipés du radar APG-83 © Northrop Grumman


Des radars APG-83 pour les F-16 de l'Air National Guard

L'US Air Force va équiper les 72 F-16 de l'Air National Guard avec le radar AESA APG-83 SABR de Northrop Grumman.


Northrop Grumman a annoncé le 7 juin 2017 que l'US Air Force a choisi d'équiper les 72 chasseurs F-16 de l'Air National Guard avec le radar APG-83.

L'APG-83 SABR (Scalable Agile Beam Radar) est un radar à balayage électronique (AESA) qui est actuellement en cours de production en série et qui est proposé dans le cadre de la revalorisation des F-16. Il est aussi proposé pour les F-16 Block 70 neufs.

Avant d'arrêter son choix, l'US Air Force a fait tester le radar APG-83 SABR par le "416th Flight Test Squadron". L'Air National Guard avait réclamé à plusieurs reprise la modernisation de ses F-16 Block 30/32 avec un radar AESA.

En décembre 2016, l'USAF avait désigné Raytheon pour effectuer la modernisation du système de mission de ses F-16. Selon l'industriel américain, les F-16 de l'USAF seront équipés d'une capacité de traitement de données proche de celles d'un appareil de cinquième génération.

L'APG-83 est capable de suivre 20 pistes en mode air-air dont 6 pistes prioritaires avec une précision accrue. Le SABR a aussi des performances améliorées en mode air-sol. Il peut effectuer une cartographie haute résolution sur une large zone, détecter des cibles immobiles et dispose d'un système d'indication des cibles en mouvement.

http://www.air-cosmos.com/des-radars-apg-83-pour-les-f-16-de-l-air-national-guard-96145
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21147
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Lun 12 Juin 2017 - 22:17

Citation :
Des F-35 américains cloués au sol pour un problème d'oxygène


AFP 12/06/2017


Une cinquantaine d'avions de combat furtifs F-35A de la base aérienne américaine de Luke (Arizona, sud) sont cloués au sol depuis vendredi en raison d'un problème d'oxygène pour les pilotes, a-t-on appris lundi auprès de l'US Air Force.

A cinq reprises récemment, des pilotes de la base s’entraînant sur des F-35 ont éprouvé des symptômes d'hypoxie (manque d'oxygène) en plein vol, a expliqué l'US Air Force. A chaque fois, le système d'oxygène de secours a été mis en route, permettant au pilote de ramener son appareil à la base.

Seul le site de Luke est concerné par cette suspension des vols, les autres F-35 de l'US Air Force continuant à voler normalement dans les autres bases.

La conception de cet appareil furtif bourré d'électronique a été marquée par des retards de calendrier et des dépassements de coûts.
L'avion commence juste à être déployé dans l'US Air Force, qui dispose aujourd'hui d'une centaine d'appareils au total.

La situation à Luke n'aura "aucun impact" sur la très attendue démonstration en vol de F-35 prévue la semaine prochaine au salon aéronautique du Bourget à Paris, a affirmé lundi à l'AFP le capitaine Mark Graff, un porte-parole de l'US Air Force.

Les F-35A qui se produiront au Bourget dépendent de la base aérienne de Hill, dans l'Utah, qui n'est pas concernée par la restriction des vols, a-t-il précisé.
L'avion fabriqué par Lockheed Martin est dans le collimateur de Donald Trump, qui le trouve trop coûteux et qui a laissé planer la menace de réduire un peu les commandes prévues au profit de F/A-18 Super Hornet de Boeing.

La base aérienne de Luke est le grand centre de formation des pilotes de F-35A (version atterrissage et décollage classique). Elle entraîne des pilotes américains mais aussi des pilotes d'autres pays participant au programme F-35.

Le F-35 est le programme d'armement le plus cher de l'histoire militaire, avec un coût estimé à 400 milliards de dollars pour le Pentagone.

https://www.lorientlejour.com/article/1056796/des-f-35-americains-cloues-au-sol-pour-un-probleme-doxygene.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21147
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Sam 24 Juin 2017 - 18:54

Citation :
USA: des avions de l'armée, créés en cas d'explosion nucléaire, abimés... par une tornade


AFP 24/06/2017


Deux avions de l'armée américaine dits du "jugement dernier", car ils sont conçus pour résister à la chaleur dégagée par une explosion nucléaire, ont été endommagés par une tornade dans le Nebraska, a reconnu vendredi l'armée de l'air.

Les avions "Doomsday", des Boeing 747 renforcés, ont été construits dans les années 1970. Ils sont appelés à servir de centre de commandement volant pour le secrétaire à la Défense ou pour le chef d'état-major inter-armées américain en cas d'attaque nucléaire contre les Etats-Unis.

Grâce à leur équipement de ravitaillement en vol, ils peuvent rester dans les airs pendant plusieurs jours et sont protégés contre la chaleur et les ondes électro-magnétiques provoquées par une explosion nucléaire.

Ces avions --quatre au total-- disposent d'un système de communication satellitaire perfectionné pour rester en contact avec le monde entier et peuvent aussi communiquer avec les sous-marins nucléaires américains.

En temps normal, ils servent aussi aux déplacements du ministre américain de la Défense à travers le monde.
Mais leurs protections perfectionnées n'ont pas été utiles à deux d'entre eux face à une tornade imprévue qui les a touchés sur la base aérienne d'Offutt, dans le Nebraska (centre), où ils étaient stationnés.
"Deux avions ont été endommagés", a sobrement reconnu Patrick Ryder, porte-parole de l'US Air Force, sans être en mesure d'indiquer quand les avions pourraient être de nouveau opérationnels.

https://www.lorientlejour.com/article/1059065/usa-des-avions-de-larmee-crees-en-cas-dexplosion-nucleaire-abimes-par-une-tornade.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21147
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Ven 30 Juin 2017 - 21:33

Citation :
30 juin 2017 | Par Emmanuel Huberdeau

US Air Force : Le Reaper Block 5 opérationnel


Première mission opérationnelle pour un MQ-9 Bk5 © US Air Force



L'US Air Force a annoncé que pour la première fois, un MQ-9 Reaper Block 5 a effectué une mission de combat.

L'armée de l'air américaine précise qu'un MQ-9 Block 5 (Bk5) a effectué une sortie de 16 heures dans le cadre de l'opération "Inherent Resolve" au Levant. La mission a donné lieu au tir d'une bombe GBU-38 et de deux missiles AGM-114 Hellfire.

Le MQ-9 Bk5 est équipé d'un nouveau système électrique et la suite de communication a été modifiée. Ces changements devraient faciliter les évolutions futures des logiciels des appareils et l'intégration de nouveaux équipements. Le Reaper Bk5 peut être piloté avec le nouveau cockpit Block 30.

L'US Air Force a réceptionné le Reaper Bk5 sur la base de Creech en février 2017. Les premiers vols depuis cette base ont eu lieu à partir de début mai. A la fin de ce même mois, les premiers MQ-9 Bk5 ont été déployés au Moyen Orient.

L'armée de l'Air française devrait aussi réceptionner à terme des MQ-9 Bk5. L'architecture ouverte du Bk5 devrait permettre à la France d'envisager l'intégration de nouveaux équipements, notamment d'origine européenne. La certification de vol en Europe de l'appareil devrait aussi être facilitée. En attendant l'armée de l'Air continuera d'opérer les MQ-9 Bk1 déjà réceptionnés. Cinq sont déployés à Niamey et un sixième appareil est à Cognac ou l'escadron de drone 1/33 Belfort est basé. Les Bk1 devraient pouvoir être portés au standard Bk5.

http://www.air-cosmos.com/us-air-force-le-reaper-block-5-operationnel-97123
Revenir en haut Aller en bas
Fox-One
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3602
Inscrit le : 20/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Mar 11 Juil 2017 - 17:19

RT a écrit:
16 marines killed in military KC-130 plane crash in Mississippi

At least 16 service members died when a military flight crashed in LeFlore County, Mississippi, the Marine Corps said in a statement, adding that the cause of the crash is still unknown.


“A Marine Corps KC-130 transport aircraft crashed in LeFlore County, Miss., on July 10 at approximately 4 p.m. CDT, claiming the lives of 16 service members,” the statement said.



q
A USMC KC-130 mishap occurred the evening of July 10. Further information will be released as available. pic.twitter.com/QEFhooJZmC
— U.S. Marines (@USMC) July 11, 2017Q
The refueling tanker was loaded with explosives, keeping emergency responders at bay, a state trooper told WMC.

Investigators told WMC that debris indicated the plane exploded in midair.

Officials located 12 bodies and continued to look for others across a large debris field five hours after the crash, LeFlore County Sheriff Ricky Banks told the Associated Press.

The LeFlore County deputy, Will Gnemi, told reporters that the coroner’s office was at the scene searching a field of tall vegetation for victims. At the time, he didn’t know how many casualties there would be.

The fire chief of Greenwood, Marcus Banks, said that the radius of the debris is 5 miles, according to the Greenwood Commonwealth.

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21147
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Jeu 13 Juil 2017 - 22:14

Citation :
13/07/2017

Incendie d’un F-35, personnel trop confiant !





L’enquête de l'US Air Force concernant le l’incendie qui s’est déclaré, lors du démarrage du moteur d’un Lockheed-Martin F-35A le 23 septembre 2016 sur la base aérienne de Mountain Home dans l’Idaho a rendu ses conclusion.

Rappel :

L’incendie s’est déclaré lors du démarrage du moteur le 23 septembre 2016 sur la base aérienne de Mountain Home dans l’Idaho. L'avion endommagé était l'un des sept F-35A de l'escadron 61 basé à Luke en déplacement à Mountain Home. Le pilote a pu évacuer l’avion, mais a été traité à l’hôpital pour des brûlures, ainsi que trois militaires de l’équipe au sol.

Les faits :

Selon le rapport d’enquête, le feu s’est déclaré lors du démarrage du moteur par un fort vent arrière. En effet, un fort vent de 30kt était actif pendant que le moteur Pratt & Whitney F135 a commencé une séquence de démarrage, forçant un retour de l'air chaud dans l'entrée de la tuyère de l’avion.

À mesure que la température de l'air augmentait, pendant que l’APU continuait d’alimenter le démarrage de la turbine en énergie électrique, une série de dysfonctionnements s'est produite. La densité inférieure de l'air produisait un couple insuffisant nécessaire au moteur, ce qui a ralentit la rotation de la section de la turbine.

Dans le même temps, le carburant a continué à alimenter le moteur à un rythme croissant, ce qui a poussé à un feu de moteur avec les gaz d'échappement. Le vent arrière a permis à l’incendie de se propager rapidement à travers l'avion et a causé des dommages importants à l’arrière de celui-ci.

Les conclusions du rapport :

Le rapport reproche un manque de sensibilisation et de formation aux pilotes et aux mécaniciens en ce qui concerne les conditions de vent arrière lors d'un démarrage du moteur. Une liste de contrôle du pilote comprenait un avertissement que les vents arrières forts peuvent pendant le démarrage d'un moteur provoquer une panne de l’APU. Cependant, la check-list du constructeur ne précisait pas la limite de vent arrière à ne pas dépasser. Le processus de démarrage du moteur du F-35A est fortement automatisé a conduit le pilote à croire que l'avion pouvait traité la plupart des procédures de départ de manière autonome. De plus, les données du moteur sont restées au « vert » et le pilote a supposé qu'il n'y avait aucun problème pour ce démarrage.

Les faits démontrent que si le pilote avait été mieux formés et que les limites de démarrage avec un fort vent arrière avait connues, le pilote et les mécaniciens au sol auraient pu identifier le problème plus tôt. L’équipe a par ailleurs eu trop confiance dans les systèmes de l’avion.

Selon le colonel Dale Hetke, de l'USAF, qui a mené l'enquête. "Cette conscience vague a conduit à une formation insuffisante pour les démarrages de moteurs avec un vent arrière. La formation a également entraîné une complaisance et une dépendance excessive à l'automatisation des aéronefs ».

Le service n'a pas encore déterminé les coûts totaux, mais estime que les dommages a l’avion coûteront plus de 17 millions de dollars.



Photos : 1 F-35A au démarrage 2 Une partie des dégâts de l’incendie du 23 septembre@ USAF

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2017/07/13/incendie-d-un-f-35-personnel-trop-confiant-863966.html
Revenir en haut Aller en bas
Silent Urban SERE
Caporal
Caporal
avatar

messages : 142
Inscrit le : 04/03/2017
Localisation : Barcelone
Nationalité : Spain

MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Jeu 27 Juil 2017 - 22:46


_________________
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21147
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Dim 30 Juil 2017 - 22:52

Citation :
29/07/2017

Tests électromagnétiques pour le KC-46A !




Boeing, l'US Air Force et la marine américaine ont complété les tests électromagnétiques (EME) sur un avion ravitailleur de nouvelle génération KC-46A durant le mois de juillet. Cette étape devait être effectuée pour que le fabricant puisse livrer son premier avion à l'USAF à la fin de cette année.

Le processus de test EME a évalué la capacité du KC-46A à voler à travers les champs électromagnétiques produits par des radars et des fréquences radio. Boeing a testé son deuxième avion de production à toux faible dans sa pleine configuration, y compris avec les gousses de ravitaillement. Pendant la simulation, l'avion a reçu des impulsions d'un grand transformateur positionné au-dessus de celui-ci, qui a testé la protection contre les impulsions électromagnétiques du KC-46A en vol. Le ravitailleur KC-46 est protégé par diverses technologies de protection conçues pour que l'avion résiste à toutes sortes d’impulsions électromagnétiques.

Les tests EME sont très importants pour la finalisation des essais de l’avion. Par contre, la phase finale des essais en vue de la certification n’est pas encore terminée pour le KC-46A. Boeing exige toujours une certification de type modifiée de la Federal Aviation Administration des États-Unis sur la base de référence du « 767 » avec les dispositions relatives aux avions citernes et une certification de type supplémentaire pour la variante militarisée.

L'armée de l'air a déjà déclaré qu'elle aurait une plus grande confiance dans le calendrier du programme, une fois que Boeing assurera les approbations de conception finale de la FAA, ce qui lui permettra de mener un ensemble définitif de vols de certification nécessaires à la livraison. Boeing prévoit recevoir l'approbation dès le mois d'août.

Le KC-46A «New Generation Tanker»:

Le KC-46A Pegasus «New Gen Tanker» est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matières d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 «Dreamliner». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le «New Gen Tanker» se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le «New Gen Tanker» met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 «Dreamliner». Le «New Gen Tanker» dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 « NewGen » modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2017/07/29/tests-electromagnetiques-pour-le-kc-46a-864048.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21147
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Dim 30 Juil 2017 - 23:09

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21147
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Mar 1 Aoû 2017 - 23:38

Citation :
New wing design adds range to JASSM-ER

Robin Hughes - IHS Jane's Missiles & Rockets

01 August 2017


   
An AGM-158B JASSM-ER being released from a USAF B-1B Lancer. Lockheed Martin has been contracted by USAF to develop a new
wing design for the missile. Source: Lockheed Martin



The US Air Force (USAF) has awarded Lockheed Martin a USD37.7 million contract for the continued development of a new wing design to equip Lot 17 and follow-on production models of the AGM-158B Joint Air-to-Surface Standoff Missile – Extended Range (JASSM-ER) conventional precision-guided standoff air-to-surface stealth missile.

Externally identical to the baseline AGM-158A JASSM, JASSM-ER is 4.26 m in length, 450 mm in height, >635 mm in width, with a deployed wing span - using the current wing design - of 2.7 m. With an estimated launch weight of 1,200 kg (2,645 lb), and equipped with a 1000 lb (454 kg) dual-mode penetrator, blast fragmentation warhead, the AGM-158B is a day/night all-weather capable weapon, furnished with an inertial navigation system (INS)/enhanced digital anti-jam Global Positioning System (GPS) receiver to dial into specific target aimpoints, with an advanced imaging infrared seeker for terminal guidance. Powered by a Williams International F107-WR-105 turbofan engine – which replaces the Teledyne J402-100 turbojet engine in the baseline AGM-158A – and equipped with INS/GPS navigation and imaging infrared terminal guidance, JASSM-ER has a current given range of >500 n miles.

Jason Denney, Programme Director for Long Range Strike Systems at Lockheed Martin Missiles and Fire Control told Jane’s that the new wing design will deliver a “significant range increase” for the JASSM-ER. Denney was not cleared to disclose specifics with regard to range augmentation, or the design, dimensions and weight of the new wing, noting only that it leverages laminar flow technologies.
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21147
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Mer 2 Aoû 2017 - 16:18

Citation :
L’AT-802L Longsword, invité surprise du programme d’avion d’attaque léger de l’US Air Force


Posté dans Forces aériennes par Laurent Lagneau Le 02-08-2017




Cela fait maintenant presque dix ans que l’US Air Force et l’US Navy souhaitent se doter d’avions d’attaque légers pour des missions d’appui feu dans un environnement « permissif », comme en Afghanistan et en Irak. D’où le programmes « Imminent Fury » (ou « Combat Dragon II ») et LAAR (Light Attack/Armed Reconnaissance), qui n’ont jamais totalement abouti (excepté le second, qui a permis d’équiper la force aérienne afghane d’A-29 Super Tucano).

Pourtant, plusieurs arguments vont dans le sens d’une telle acquisition. Le premier est économique : pourquoi utiliser un chasseur-bombardier dont le coût de l’heure de vol peut atteindre les 44.000 dollars (comme le F-35) alors qu’un avion léger peut faire l’affaire? En outre, cela permettrait de ménager le potentiel d’appareils plus sophistiqués tout en se focalisant sur l’entraînement de leurs équipages pour des missions plus complexes. En clair, mieux vaudrait concentrer les moyens les plus onéreux là où ils feront vraiment besoin.

Cependant, il se pose la question du rayon d’action de ces avions d’attaque léger. Cela dépend des modèles mais, généralement, ils ne peuvent pas être ravitaillés en vol, ce qui suppose de les déployer au plus près des zones disputées, avec tout ce que cela comporte en matière de logistique et de sécurité.

Quoi qu’il en soit, dans un document intitulé « Restoring American Power », le sénateur John McCain, ancien candidat républicain à la Maison Blanche et actuellement président du comité sénatorial des Forces armées, a défendu l’idée de doter l’aviation américaine de 300 avions d’attaque légers. Et l’US Air Force est sur la même ligne, avec son programme OA-X, défendu par le général David Goldfein, son chef d’état-major.

Mais avant de lancer un nouveau projet d’avion, l’US Air Force veut d’abord voir si des appareils existants déjà sur le marché ne peuvent pas convenir à ses besoins. « Je ne suis pas intétessé par quelque chose qui nécessiterait beaucoup de recherche et de développement. Je suis à la recherche de quelque chose que je peux obtenir maintenant, à faible coût, qui peut fonctionner dans un environnement incontesté et nous fournir les capacités dont nous avons besoin », avait expliqué le général Goldfein, en mars dernier.

Pour cela, des évaluations doivent être conduites sur la base aérienne d’Holloman, au Nouveau-Mexique, à partir du mois d’août. Et l’on connaît la liste des candidats. Sans surprise, on y trouve l’AT-6B « Wolverine », une évolution du T-6 Texan II de Beechcraft Corp, de l’A-29 Super Tucano de Sierra Nevada Corp (associé à Embraer) et le Scorpion de Textron Aviation.

La présence d’un quatrième candidat est surprenante : il s’agit de celle de l’AT-802L (ou OA-Cool Longsword, qui, conçu par Air Tractor Inc et L3, est une variante de l’AT-802U, que les Émirats arabes unis utilisent dans l’est de la Libye, en appui des opérations des troupes du maréchal Khalifa Haftar.

Selon les informations disponibles concernant cet avion, il aurait une endurance de plus de 10 heures et la capacité d’emporter 2.812 kg de charge utile. Il peut être mis en oeuvre depuis des pistes non préparées (comprendre : sommaire) et utiliser des bombes guidées. Doté du capteur EOS / IR Wescam MX-15 de L3 et du système de gestion de mission ForceX, il est en mesure d’effectuer des missions de reconnaissance et de surveillance.

« L’AT-802L Longsword offre une capacité hautement efficace basée sur une plate-forme robuste et éprouvée qui intègre des technologies de pointe développées par L3, ce qui en fait une solution simple et puissante », a fait valoir Jim Gibson, président de L3 Platform Integration et L3 Aircraft Systems.

http://www.opex360.com/2017/08/02/lat-802l-longsword-invite-surprise-du-programme-davion-dattaque-leger-de-lus-air-force/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21147
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Dim 6 Aoû 2017 - 19:59

Citation :
06/08/2017

Avions d’attaques légers pour l’US Air Force ?




L’US Air Force cherche désespérément un successeur au Fairchild A-10 qui doit encore rester en service jusqu’en 2020 au minimum et peut-être un peu plus. Pour l’instant, il n’existe pas de jet de combat susceptible de reprendre les lourdes et difficile tâches de l’A-10.

Une solution « light » ?

Les responsables de l’US Air Force ont récemment manifesté un intérêt pour une alternative à faible coût en ce qui concerne les missions de soutien aérien rapproché, du moins en ce qui concerne le opérations contre des groupes terroristes ne disposant pas de défense sol-air. Une autre solution devra être trouvée pour l’appui des unités au sol qui combattent des forces protégées par des moyens de défense aérienne.

Trois concurrents :

L'US Air Force prépare une campagne d’évaluation avec trois concurrents : le Beechcraft AT-6, le Cessna Textron Scorpion et l’Embraer A-29 « Super Tucano » dans le cadre d’une démonstration de capacités de soutien aérien rapproché léger. A noter que pour l’instant l’US Air Force n’a pas de fond disponible pour une future acquisition.

L’AT-6 Light Attack :



Basé sur la cellule de son avion d’entraînement militaire AT-6, Beechcraft a développé une version d’attaque au sol & surveillance pour répondre aux besoins d’appui au sol des unités antiguérillas et de lutte contre les narcotrafiquants. Cette solution devrait convenir selon son constructeur d’évoluer à proximité directe des Forces au sol et ceci de manière plus proches que les actuels A-10. La réalisation de l’AT-6 Light Attack est la conclusion de nombreux essais effectués entre le constructeur et l’Air National Guard Reserve Command Test de l’Arizona. L’appareil intègre un système de gestion NetCentric de combat dérivé de l’A-10, permettant l’utilisation d’un viseur de casque, une tourelle FLIR couplée à un armement complet. La cellule est renforcée et permet de résister aux impacts d’armes légères. L’AT-6 dispose également d’une turbine plus puissante que sont petit frère, une Pratt&Whitney PT6A-68D de 1600 chevaux.

L’appareil doit donc pouvoir évoluer et surveiller les frontières, ainsi que les secteurs proches d’unités au sol. Permettre de détecter tout mouvement adverse et d’apporter si besoin une réponse armée.

Le Textron Scorpion :



Cessna et Bell Helicopter Textron sont partenaires pour le développement d’un avion de renseignement, surveillance et reconnaissance de nouvelle génération. Dénommé «Scorpion», cet aéronef est de conception entièrement en matériaux composites avec un cockpit en tandem. Il dispose de supports de capteurs rétractables, une baie pour des armes en interne et des points durs sur les ailes. Il est propulsé par turboréacteurs jumeaux produire pouvant produire 8’000 livres de poussée, son plafond pratique est de 45’000 pieds.

Le Scorpion est conçu pour répondre aux contraintes budgétaires de plus en plus strictes en vigueur actuellement. Il doit pouvoir répondre à diverses missions comme la sécurité intérieure en tant qu’appareil de recherche et de sauvetage, la lutte contre les narcotiques, mais aussi la reconnaissance du champ de bataille et l’appui au sol léger. Pour répondre à ces différentes missions, les concepteurs ont prévu une capacité de transition rapide entre la basse vitesse et la haute vitesse. Le Scorpion a une vitesse de croisière maximale de 450 ktas (517 mph) avec un rayon d’action de 2’400 miles nautiques. L'avion peut transporter une charge utile interne jusqu'à 3000 Lbs.

Le A-29 « Super Tucano :



Le « Super Tucano » A-29 est doté d’un turbopropulseur Pratt & Whitney Canada PT6A-68C deux fois plus puissant que celui du Tucano de base et dispose d’une hélice Hartzell à cinq pales. Son fuselage est également plus long et deux mitrailleuses de 12,7mm Herstal M3P sont incorporées dans des ailes, dotées d’un nouveau profil. Effectuant fréquemment des missions à basse altitude et donc exposé à des tirs terrestres, l’habitacle du « Super Tucano » est protégé par un blindage en Kevlar. Un train d’atterrissage renforcé permet d’utiliser des pistes sommairement aménagées. L’appareil possède 5 points d’accrochage, dont un sous le fuselage, permettant d’emporter jusqu’à 1’500 kg d’armement selon diverses combinaisons. Ainsi, un canon de 20 mm peut être installé sous le fuselage, auquel s’ajoute, soit des bombes en chute libre ou guidées, des roquettes ou des missiles de types : AIM-9 Sidewinder, des MAA-1 Piranha ou des Python 3/4. Des réservoirs extérieurs de carburant peuvent également être utilisés pour augmenter l’autonomie de l’appareil.

Photos : 1 Les trois concurrents 2 L’AT-6 @ Beechraft 3 le Scorpion@ Textron 4 l’A-29 @ Embraer

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2017/08/06/avions-d-attaques-legers-pour-l-us-air-force-864092.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21147
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Mar 8 Aoû 2017 - 18:52

Citation :
08.08.2017

Une sous-officier de l'USAF première femme pilote de drone RQ-4




L'US Air Force avait annoncé en 2015 qu'elle allait débuter le recrutement de sous-officiers en vue de les former comme pilotes de RQ-4 Global Hawk. Les premiers pilotes viennent de recevoir leurs diplômes. Parmi eux et c'est une première, une femme.

Le sergent Courtney (pas de nom de famille) avait précédemment occupé des postes d'analystes en imagerie et d'opérateur de capteurs sur drones MQ-1 Predator. Depuis le 4 août (photo USAF, I. Young), elle est officiellement pilote de RQ-4 Global Hawk.

Elle fait partie d'une petite promotion de quatre pilotes dont aucun n'est officier, qui ont suivi le cursus de formation "Enlisted Pilot Initial Class" sur la base de San Antonio-Randolph, au Texas. Cette formation EPIC a commencé en octobre (la remise de diplômes a eu lieu en mai), deux autres groupes de douze élèves démarrant leur formation en janvier (celui du Sgt Courtney) puis en mars.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2017/08/08/une-sous-officier-de-l-usaf-pemiere-femme-pilote-de-drone-18448.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21147
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Ven 18 Aoû 2017 - 23:11

Citation :
18/08/2017

Un nouveau système d’alerte radar pour les futurs HH-60W !




Les missions de recherche et sauvetage sont particulièrement périlleuses, pour cela le nouvel hélicoptère de l’US Air Force, le Sikorsky HH-60W « Pave Hawk » doit être doté des outils les plus modernes pour se protéger.

Pour ce faire la division équipement de Lockheed-Martin teste en ce moment un nouveau récepteur d'alerte radar, l’ AN/APR-52 (RWR). Les premiers essais qui on eu lieu au Laboratoire intégré de démonstration et d'applications de la Force aérienne américaine à Wright Patterson Air Force Base à Dayton, dans l'Ohio sont une réussite. Cette étape clé confirme la maturité technique du système AN/ APR-52 RWR et ceci avant même le premier vol du futur HH-60W.

Le Lockheed Martin AN/APR-52 RWR est un récepteur d'alarme radar à quatre canaux tout numérique. Il est conçu pour traiter un grand nombre de signaux simultanément pour identifier plus rapidement et plus précisément les menaces contre l'équipage. Le RWR AN/APR-52 offre une forte probabilité de détection pour les menaces modernes et émergentes dans des environnements de signaux très denses.

Rappel :

L'USAF a annoncé le remplacement de ses hélicoptères vieillissants de type HH-60G par un nouveau Combat Rescue Helicopter (CRH) en 2010. Une demande de proposition (RFP) a été émise pour le programme CRH en octobre 2012. Un contrat de fabrication et de développement d'ingénierie (EMD) de 1,28 milliard de dollars a été signé et couvre la livraison de quatre systèmes de formation HH-60W. Un second contrat a été suivi en janvier 2017 par l'US Air Force, qui a opté pour un contrat de 203 millions de dollars supplémentaires avec Sikorsky pour fournir cinq aéronefs additionnels.

A term, il s’agit de remplacer l’ensemble des HH-60G en service par le HH-60W, qui dispose d'une capacité de carburant interne accrue pour des moteurs à grande échelle, des moteurs GE T700-701D, des pales de rotor principaux composites, une structure usinée résistant à la fatigue et à la corrosion et un kit de mission tactique avancé intégrant de multiples capteurs, liens de données et systèmes défensifs .



Photos : 1 le futur HH-60W @ Sikorsky 2 L’actuel HH-60G G USAF

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2017/08/18/un-nouveau-systeme-d-alerte-radar-pour-les-futurs-hh-60w-864158.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21147
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Ven 25 Aoû 2017 - 19:41

Citation :
Lockheed-Martin et Raytheon vont plancher sur le futur missile de croisière nucléaire de l’US Air Force


Posté dans Amériques, Forces aériennes par Laurent Lagneau Le 25-08-2017




Le remplacement des missiles de croisière AGM-86B qui, pouvant être munis d’une tête thermonucléaire W80 de 200 kilotonnes, figurent actuellement dans l’inventaire de l’US Air Force, a franchi un étape supplémentaire le 24 août.

En effet, dans le cadre du programme LRSO (Long Range Stand-Off), le Pentagone a confié à Lockheed-Martin et à Raytheon le soin de mener à bien une phase de « maturation technologique » et de « réduction des risques » devant durer 54 mois. Les deux industriels ont chacun reçu un contrat d’environ 900 millions de dollars.

Par la suite, l’Air Force Nuclear Weapons Center choisira un prestataire unique, qui sera alors chargé de développer et de produire le LRSO. Ce missile de croisière devrait être mis en service vers la fin des années 2020 et pourra être emporté par les bombardiers B-52 « Stratofortress », B-2 « Spirit » et B-21 « Raider », en cours de développement chez Northrop Grumman.

« Cette arme modernisera la branche aérienne de la triade nucléaire », a commenté Heather Wilson, la secrétaire de l’US Air Force. « La dissuasion fonctionne si nos adversaires savent que nous pouvons mettre en danger les choses qu’ils valorisent. Cette arme améliorera notre capacité à le faire, et nous devons la moderniser de manière rentable », a-t-elle ajouté.

Le remplacement des ALCM est devenu urgent. Non seulement parce qu’il ne leur reste plus que 10 ans de potentiel et que leur entretien devient compliqué, mais aussi parce que les systèmes de défenses aériennes tendent à devenir de plus en plus performants.

Il est probable que l’hypervelocité sera privilégiée pour le LRSO étant donné que les États-Unis ont déjà un programme visant à développer des armes hypersoniques (Prompt Global Strike). La France s’oriente d’ailleurs vers cette direction pour l’ASN4G, qui sera le successeur du missile ASMP-A (Air-Sol Moyenne Portée – Amélioré) de ses forces aériennes stratégiques.

Cela étant, le programme LRSO ne fait pas l’unanimité au Congrès, plusieurs représentants et sénateurs démocrates ayant critiqué son coût, qu’ils jugent exorbitant, ainsi que son utilité.

http://www.opex360.com/2017/08/25/lockheed-martin-et-raytheon-vont-plancher-sur-le-futur-missile-de-croisiere-nucleaire-de-lus-air-force/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21147
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Ven 8 Sep 2017 - 18:38

Citation :
Le mystérieux drone spatial américain X-37B a de nouveau été mis en orbite


Posté dans Espace, Technologie par Laurent Lagneau Le 08-09-2017




En mai dernier, le drone spatial X-37B, développé par la division Phantom Works de Boeing, revenait sur terre au terme de sa quatrième mission depuis 2010, après avoir passé plus de 700 jours en orbite. Un record.

Le rôle de cet appareil, mis en oeuvre par le 30th Space Wing de l’US Air Force, ne cesse d’alimenter les spéculations. D’autant plus que la longueur de ses missions ont de quoi intriguer et que le Pentagone ne livre que très peu de détails. Certains parlent d’espionnage tandis que d’autres évoquent volontiers une arme « anti-satellite ».

En 2015, l’US Air Force avait toutefois expliqué que le X-37B servait en réalité à faire de « la réduction de risque, des expériences et des opérations conceptuelles pour développer l’usage de véhicules spatiaux réutilisables. » Et il était alors question d’éprouver de nouveaux matériaux ainsi qu’un moteur ionique, capable de fournir une impulsion dix fois supérieures par rapport à celle livrée par les propulseurs chimiques, tout en consommant moins d’énergie.

Cela étant, la fréquence des missions effectuées par ce drone spatial, qui a l’allure d’une mini-navette de 9 mètres de long pour 4,5 mètres d’envergure, ne manque pas d’interroger.

En effet, à peine trois mois après le retour sur terre de l’un des deux exemplaires construits, et profitant d’une « fenêtre de tir » avant l’arrivée de l’ouragan Irma, une fusée réutilisable Falcon 9, de la société SpaceX, vient, pour la première fois, de mettre sur orbite ce drone spatial, depuis Cap Canaveral [Floride]. Les précédents lancements de cet appareil avaient été effectués par un lanceur Atlas

Pour SpaceX, il s’agit du second lancement effectué pour le compte du Pentagone, le premier ayant consisté à mettre sur orbite le satellite (classé secret défense) NROL-76 destiné au National Reconnaissance Office (NRO).

Pour ce nouveau lancement d’un X-37B, l’US Air Force a donné un peu plus de détails qu’à l’accoutumée, en évoquant la présence, à bord, de « petits satellites », dont on ignore la finalité.

« La cinquième mission de l’OTV continue à parfaire les performances et la souplesse de ce démonstrateur de technologies spatiales qui est également une plateforme pour des charges utiles expérimentales », a-t-elle indiqué, via un communiqué. « Pour cette mission, l’OTV transporte de petits satellites et fera la démonstration d’un accès plus rapide à l’espace et permettra aussi de tester des technologies spatiales émergentes », a-t-elle continué, avant d’évoquer aussi l’emport d’une charge utile appelée « Advanced Structurally Embedded Thermal Spreader », qui, développée par l’US Air Force Laboratory, doit permettre de tester des systèmes électroniques et un dissipateur thermique.

http://www.opex360.com/2017/09/08/le-mysterieux-drone-spatial-americain-x-37b-de-nouveau-ete-mis-en-orbite/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21147
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Mer 20 Sep 2017 - 23:08

Citation :
20 sept. 2017 | Par Emmanuel Huberdeau

L'US Air Force choisit le pod Legion pour ses F-15C


Pod Legion monté sur un F-15. © Lockheed Martin


L'US Air Force a choisi le Pod de détection et de poursuite infrarouge "Legion" pour équiper sa flotte de F-15C.

Lockheed Martin annonce que son système "Legion Pod" a été sélectionné par l'US Air Force. 130 systèmes seront produits et pourront être intégrés sur les F-15C. Le pod "Legion" est un système passif de détection équipé du capteur IRST21 conçu pour un usage air-air. Le système a déjà été embarqué à plusieurs reprises sur F-15C et F-16 pour des essais.

Le F-15C est la version monoplace du "Eagle", consacrée principalement à la défense aérienne. Les premiers F-15C ont été livrés à partir de 1979. L'US Air Force a réceptionné par la suite des F-15E biplaces dédiés principalement à l'attaque au sol.

Le système "Legion" devrait être formellement commandé en 2018 par Boeing, maitre d'oeuvre des travaux d'intégration sur F-15. Les premiers systèmes seront livrés dés l'an prochain.

http://www.air-cosmos.com/l-us-air-force-choisit-le-pod-legion-pour-ses-f-15c-100395
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21147
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Sam 23 Sep 2017 - 22:29

Citation :
Des bombardiers américains ont volé près des côtes nord-coréennes (Pentagone)


AFP 23/09/2017


Des bombardiers américains ont volé près des côtes nord-coréennes samedi pour envoyer un "message clair" à Pyongyang, dont les provocations provoquent l'ire du président Donald Trump, a affirmé le Pentagone.

"C'est l'endroit le plus au nord de la zone démilitarisée qu'un avion américain ou un bombardier a survolé au large des côtes nord-coréennes au 21e siècle, soulignant à quel point nous prenons au sérieux le comportement dangereux de la Corée du Nord", a écrit la porte-parole du Pentagone Dana White dans un communiqué.

https://www.lorientlejour.com/article/1074287/des-bombardiers-americains-ont-vole-pres-des-cotes-nord-coreennes-pentagone.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21147
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Dim 24 Sep 2017 - 18:51

Citation :
24/09/2017

F-35, les mises à jours coutent trop chères !




Un nouveau problème est apparu avec l’utilisation des F-35 au sein de l’US Air Force en ce qui concerne les coûts de mise à jour des appareils déjà en service. En effet, la flotte en service de F-35 au sein de l’USAF est bien trop limitée pour un engagement réel au combat en ce qui concerne les logiciels actuels.

Les 108 F-35 livrés à ce jour à l’USAF à la norme du logiciel Block 2B ne répondent pas en matière de capacités réelles en combat. De fait, il devient nécessaire de mettre à jour le logiciel au standard Block 3F. Selon les déclarations cette semaine du Vice-Admiral Mat Winter, responsable du programme F-35, l’adaptation du nouveau logiciel n’est pas simple. En effet, il faut procéder entre 150 et 160 modifications avant de pouvoir amener le F-35 au standard Block 3F. Cette situation génère un coût additionnel énorme.

Mise à jour ou non ?

Pour le Vice-Admiral Mat Winter de l'USAF, deux solutions sont possibles : la première consiste à ne pas mettre à jour ces F-35, ce qui permettra d’économiser des fonds sur le programme et partir sur l’idée d’acheter une série supplémentaire de F-35 avec le nouveau logiciel déjà intégré. En effet, la facture des modifications menacent tout simplement les ressources d'une montée en puissance de la production avec plus de 900 avions prévus pour la livraison au cours des cinq prochaines années.

L’autre option consistant en une mise à jour limitée en nombre d’appareils et sur la durée.

Un problème identifié :

Cette problématique du logiciel inadapté au combat est connue depuis longtemps. Elle est la résultante d’une décision concernant le lancement de la production du F-35, alors que les essais en vol n’étaient encore terminés. De plus, les difficultés de mise à jour des logiciels sont les causes des multiples configurations de l'avion, destinés à la fois à la Force aérienne, au Corps du Marin et de la Navy.

Photo : F-35A de l’USAF @ USAF

http://psk.blog.24heures.ch/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21147
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Mer 4 Oct 2017 - 23:36

Citation :
04/10/2017

Le B-1B jusqu’en 2040 !




La Force aérienne des États-Unis a terminé une série d’inspections qui démontre que les tests de fatigue à grande échelle ne demandent pas d'extension structurale majeure pour maintenir la flotte en état jusqu’en 2040.

Des tests d'ailes et de fuselage des B-1B ont été effectué par Boeing à Tukwila près de Washington. Avec 72% des essais sur les ailes et 20% de tests de fatigue du fuselage terminés, l'Air Force estime que le B-1B peut fonctionner jusqu'en 2040 sans avoir besoin d'une extension de vie coûteuse.

Cela signifie que le Rockwell B-1B « Lancer » volera plus longtemps que prévu sans avoir besoin de nouvelles ailes ou d'autres améliorations structurelles. Le B-1B a été initialement conçu pour voler 9’ 681 heures de vol. Mais les données fournies par le centre d’essais en vol de Wright-Patterson AFB, en Ohio, montrent que le bombardier pourra voler plus longtemps, soit près de 19’900 heures de vol.

L’obsolescence :

Le vrai problème qui se pose pour l’US Air Force concerne l'obsolescence des pièces et celle des logiciels. Il faudra, comme c’est le cas pour les B-52, réaliser des pièces détachées personnalisées. De l’autre, l’USAF devra revoir régulièrement les systèmes informatiques, afin de pouvoir les adapter à l’évolution technologique.

Pour ce faire, le flotte de B-1B a déjà reçu de nouvelles radios Rockwell Collins-Joint Tactical Radio System (MIDS-JTRS) pour améliorer la communication en réseautage. Prochainement un programme de mise à jours prévoit l’adaptation du système IFF mode 5 et du système de surveillance automatique ADS-B Out en vigueur pour le trafic aérien de la prochaine génération de la FAA.

Le B-1B a 32 ans :

Le premier exemplaire a été livré le 29 juin 1985 à l'US Air Force. Le B-1B n’a cessé d'évoluer pour répondre aux exigences d'un champ de bataille en évolution rapide. Capable de remplir une mission nucléaire comme un bombardier classique, il est également capable d’effectuer mission d'appui au sol classique.

Développé par la firme Rockwell à partir de 1974, le B-1B Lancer est un bombardier à long rayon d’action et utilisant des ailes à géométrie variable. C’est l’Administration dirigée par le président Reagan, qui en 1981 le développement de cet avion. Le premier B-1B est sorti d’usine en septembre 1984 et le premier avion fût livré au 96e Bomb Wing à Dyess AFB au Texas. Commandé à 100 exemplaires à l’époque, le « Lancer »subit plusieurs améliorations pour l’adapter aux multiplications des menaces.



Photos : Rockwell B-1B « Lancer » @ USAF

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2017/10/04/le-b-1b-jusqu-en-2040-864458.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   

Revenir en haut Aller en bas
 
US Air Force - USAF
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 22 sur 23Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pavillon de la force navale- vlag van de zeemacht
» Japanese Maritime Self Defense Force (Marine Japon)
» Les MP et RP de la Force Navale
» l'union fait la force 'a Meknes
» Sarkozy veut créer une force navale européenne !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Amériques-
Sauter vers: