Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 US Air Force - USAF

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24739
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Ven 4 Mai 2018 - 21:03

Citation :
Des pilotes américains aveuglés par des lasers chinois à Djibouti

Posté dans Afrique, Forces aériennes par Laurent Lagneau Le 04-05-2018




La position stratégique de Djibouti fait que ce pays accueille plusieurs bases militaires étrangères. La France y est évidemment présente (via accord de défense conclu depuis l’indépendance), de même que le Japon, les États-Unis et, plus récemment, la Chine.

Jusqu’à présent, aucun incident n’avait été rapporté entre les différentes forces en présence. Ce n’est maintenant plus le cas. En effet, le 3 mai, le Pentagone a indiqué que deux pilotes d’un avion de transport C-130 Hercules ont été aveuglés par des lasers de type militaire, vraisemblement pointés en direction de l’appareil depuis la base chinoise, située à moins de 10 km du Camp Lemonnier, où est installé le contingent américain. Les deux aviateurs ont subi des lésions « mineures » aux yeux.

« Il s’agit de faits très sérieux », a commenté Dana White, la porte-parole en chef du Pentagone. « Cette pratique pose un véritable risque à nos aviateurs », a-t-elle ajouté. D’autant plus que l’incident avec le C-130 Hercules n’est pas un cas isolé étant donné que d’autres ont été rapportés au cours de ces dernières semaines.

« Il faudrait demander aux Chinois leurs motivations », a continué Dana White, avant de préciser que Washington a déposé une plainte officielle auprès de Pékin sous la forme d’une « démarche diplomatique » et demandé aux autorités chinoises d’enquêter sur ces faits.

La base chinoise, construite entre le port de Doraleh et la zone franche de Djibouti, peut accueillir 400 militaires. Ses missions consistent essentiellement à soutenir les opérations navales de l’Armée populaire de libération (APL) dans l’océan Indien et au Moyen-Orient ainsi que les missions de maintien de la paix des Nations unies. En outre, elle doit permettre d’évacuation de ressortissants chinois présents en cas de troubles dans la région.

Seulement, Pékin aurait d’autres intentions. Ainsi, en février, le groupe émirati DP World a été chassé par les autorités djiboutiennes du terminal à conteneurs de Doraleh, pour lequel il avait investi 400 millions de dollars et pour lequel il avait un contrat de concession valable pendant 30 ans.

Or, l’autorité portuaire djiboutienne, co-propriétaire à hauteur de 66% de cette infrastructure (le dernier tiers revenant jusqu’alors à DP World), compte parmi ses actionnaires le chinois China Merchants Holdings International (CMHI), qui détient 23,5% de son capital. D’où l’inquiétude, à Washington, de voir la Chine mettre la main sur ce terminal.

En effet, si l’opérateur chinois impose des restrictions sur son utilisation, alors le ravitaillement de la base américaine de Djibouti pourrait être affecté, de même que la possibilité des navires de l’US Navy à y faire escale.

« Si les Chinois prenaient le contrôle de ce port, les conséquences pourraient être importantes », a en effet prévenu, lors d’une audition au Congrès, le général Thomas Waldhauser, le chef de l’US AFRICOM, le commandement militaire pour l’Afrique. En outre, évoquant un entretien avec le président djiboutien, Ismail Omar Guelleh, il a aussi indiqué qu’il lui avait fait part de « préoccupations au sujet de certaines des choses que les Chinois ne devraient pas faire à cet endroit. »

http://www.opex360.com/2018/05/04/pilotes-americains-aveugles-lasers-chinois-a-djibouti/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24739
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Mar 15 Mai 2018 - 17:44

Citation :
15.05.2018

L'USAF enfile le treillis OCP (Operational Camouflage Pattern)




Nouvel épisode dans la saga des treillis US.

Cette fois, c'est l'Air Force qui annonce l'abandon du treillis ABU (pour Airman Battle Uniform) au camouflage gris, bleu et vert, au profit de l'OCP (Operational Camouflage Pattern) déjà utilisé par l'US Army depuis 2015 et certaines unités de l'USAF déployées en zone de combat (on estime que 100 000 soldats de l'Air Force le porte déjà).

Le camouflage de l'OCP est basé sur le désormais fameux Multicam qui équipe de nombreuses forces armées et certaines unités des FS.

Le port de l'OCP "version USAF" (voir les particularités ci-dessus) sera autorisé à compter du 1er octobre prochain. Tous les militaires de l'USAF devront en être équipés d'ici à avril 2021.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2018/05/15/l-usaf-enfile-le-trellis-19345.html
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8232
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Jeu 17 Mai 2018 - 17:45

Citation :
USAF seeks DVE solution for Pave Hawk helos
Gareth Jennings, London - Jane's International Defence Review
17 May 2018


The US Air Force (USAF) is to equip its Sikorsky HH-60G Pave Hawk combat search and rescue (CSAR) helicopters with equipment for flying in degraded visual environments using a DVE system (DVES).

The USAF announced on 16 May that it is seeking from industry a DVES that specifically address the operational limitations and safety risks associated with aircraft-induced incidents, such as brownout and whiteout (the blinding effects of dust/dirt and snow during the take-off and landing phases of a helicopter’s flight profile).

“Current systems on the HH-60G do not provide adequate situational awareness (SA) to pilots and aircrew during operation in some degraded visual environments (DVE),” the USAF’s pre-solicitation said, adding “Despite the risks, pilots and aircrew of the HH-60G are routinely called upon to perform their critical mission of combat search and rescue (CSAR) and personnel recovery under DVE conditions.”

As noted in the draft pre-solicitation issued by the DVES Integrated Product Team at Robins Air Force Base (AFB) in Georgia, the USAF expects that the DVES solution will already be developed to a Technology Readiness Level (TRL) of seven (system prototype demonstration in an operational environment) or higher.

“The DVES will feature a forward-looking sensor system that will observe the physical scene and collect data on terrain and objects that will be displayed to the pilot, either as imagery, a perspective view of a 3D digital elevation map (DEM), or a map of detected obstacles. The DVES will also feature a Symbology Generation System (SGS), which will provide information on aircraft dynamics and position relative to designated way-, landing-, and hover-points,” the USAF said, noting that the DVES will improve SA by providing real-time or near-real-time data on terrain and obstacles that would otherwise be obscured by a DVES.



http://www.janes.com/article/80137/usaf-seeks-dve-solution-for-pave-hawk-helos



Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8232
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Jeu 17 Mai 2018 - 17:45

Citation :
USAF seeks DVE solution for Pave Hawk helos
Gareth Jennings, London - Jane's International Defence Review
17 May 2018


The US Air Force (USAF) is to equip its Sikorsky HH-60G Pave Hawk combat search and rescue (CSAR) helicopters with equipment for flying in degraded visual environments using a DVE system (DVES).

The USAF announced on 16 May that it is seeking from industry a DVES that specifically address the operational limitations and safety risks associated with aircraft-induced incidents, such as brownout and whiteout (the blinding effects of dust/dirt and snow during the take-off and landing phases of a helicopter’s flight profile).

“Current systems on the HH-60G do not provide adequate situational awareness (SA) to pilots and aircrew during operation in some degraded visual environments (DVE),” the USAF’s pre-solicitation said, adding “Despite the risks, pilots and aircrew of the HH-60G are routinely called upon to perform their critical mission of combat search and rescue (CSAR) and personnel recovery under DVE conditions.”

As noted in the draft pre-solicitation issued by the DVES Integrated Product Team at Robins Air Force Base (AFB) in Georgia, the USAF expects that the DVES solution will already be developed to a Technology Readiness Level (TRL) of seven (system prototype demonstration in an operational environment) or higher.

“The DVES will feature a forward-looking sensor system that will observe the physical scene and collect data on terrain and objects that will be displayed to the pilot, either as imagery, a perspective view of a 3D digital elevation map (DEM), or a map of detected obstacles. The DVES will also feature a Symbology Generation System (SGS), which will provide information on aircraft dynamics and position relative to designated way-, landing-, and hover-points,” the USAF said, noting that the DVES will improve SA by providing real-time or near-real-time data on terrain and obstacles that would otherwise be obscured by a DVES.



http://www.janes.com/article/80137/usaf-seeks-dve-solution-for-pave-hawk-helos



Revenir en haut Aller en bas
damix12
Sous lieutenant
Sous lieutenant
avatar

messages : 658
Inscrit le : 30/11/2016
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Lun 21 Mai 2018 - 18:25

Deux Raptor F22 de l'USAF a intercepté deux bombardiers stratégiques russes de type TU-95 près de la cote de l'Alaska.

Citation :

A pair of U.S. Air Force F-22 Raptor stealth fighter jets intercepted two Russian Tu-95 Bear nuclear-capable strategic bombers off the coast of Alaska on Friday morning.

According to the North American Aerospace Defense Command (NORAD), the Russian long-range bombers flew into the U.S. Air Defense Identification Zone (ADIZ), which extends approximately 200 miles off Alaska’s western coast. This Saturday marks 60th birthday for NORAD.

“At approximately 10 a.m. ET, two Alaskan-based NORAD F-22 fighters intercepted and visually identified two Russian TU-95 Bear long-range bomber aircraft flying in the Air Defense Identification Zone around the western coast of Alaska, north of the Aleutian Islands,” NORAD and USNORTHCOM spokesman Canadian Army Maj. Andrew Hennessy said in a statement.

The Russian aircraft were “intercepted and monitored by the F-22s until the bombers left the ADIZ along the Aleutian Island chain heading west,” and never entered US airspace, according to the statement.

This is the first time in a year Russian bombers flew this close to U.S. The last such intercept of Russian aircraft by U.S. jets took place on May 3, 2017.

F-22 Raptor

Lockheed Martin F-22 Raptor is a fifth-generation, single-seat, twin-engine, all-weather stealth tactical fighter aircraft developed by Lockheed Martin for the United States Air Force (USAF).

The aircraft was designed primarily as an air superiority fighter, but also has ground attack, electronic warfare (EW), and signal intelligence (SIGINT) capabilities.

A final procurement tally of 187 operational production aircraft was established in 2009, and the last F-22 was delivered to the USAF in 2012.

Tupolev Tu-95

Tupolev Tu-95 (NATO reporting name: Bear) is a large, four-engine turboprop-powered strategic bomber and missile platform.

First flown in 1952, the Tu-95 entered service with the Soviet Union in 1956 and is expected to serve the Russian Air Force until at least 2040.

Tu-95MS strategic bombers are based on the Tu-142 (maritime patrol variant of Tu-95) airframe. This variant became the launch platform of the Raduga Kh-55 cruise missile and put into serial production in 1981.

All Tu-95s now in Russian service are the Tu-95MS variant (48 Tu-95MS and 12 Tu-95MSM), built in the 1980s and 1990s.


Revenir en haut Aller en bas
damix12
Sous lieutenant
Sous lieutenant
avatar

messages : 658
Inscrit le : 30/11/2016
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Lun 21 Mai 2018 - 18:28

Le system AACUS permet à un hélicopter UH-1H de transporter d'une façon autonome une cargaison opérationelle aux US Marines

Citation :

Autonomous Aerial Cargo Utility System (AACUS), developed by Boeing subsidiary Aurora Flight Sciences, achieved a major milestone last week when it successfully delivered cargo to the U.S. Marines in the Integrated Training Exercise at the Marine Corps Air Ground Combat Center Twentynine Palms in California.

AACUS completed its first closed loop mission from takeoff to landing for its intended purpose: actual cargo resupply to Marines. The AACUS enabled UH-1H helicopter successfully completed an autonomous cargo sustainment flight delivering 520 pounds of water, gasoline, MREs, and replacement communications gear including a packed cooler to represent urgently required cargo such as blood. This was the first ever autonomous point-to-point cargo resupply mission providing critical logistics support to Marines in need.

Developed under Office of Naval Research’s (ONR) Innovative Naval Prototype program, the AACUS enabled UH-1 helicopter is capable of flying completely autonomously, using only its onboard sensors, advanced computers and intelligent algorithms to plan its trajectory and to select its own landing sites in unmapped and hazardous environments. “The AACUS program exceeded all of our expectations,” said Dennis Baker, AACUS PM, “The team delivered on each of the ambitious technical performance goals, on schedule and under budget.”

“Aurora is building autonomous systems that will enable tomorrow’s intelligent aircraft,” said John Langford, Aurora’s founder and CEO. “Whether it’s protecting Marines in combat or providing accessible urban transportation, autonomy is the key to the future of aerospace.”

Aurora’s AACUS program was recently selected by the American Helicopter Society (AHS) for its Howard Hughes Award in recognition of an outstanding improvement in fundamental helicopter technology brought to fruition in the previous 18 months. The AACUS team was recognized at the Grand Awards Banquet on May 16th during AHS’s 74th Annual Forum & Technology Display in Phoenix, Arizona.


Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24739
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Sam 2 Juin 2018 - 19:28

Citation :
02/06/2018

L’USAF prolonge officiellement ses A-10 !




L'US Air Force a publié sa demande officielle de propositions visant à remplacer 112 ailes de sa flotte Fairchild Republic A-10 « Thunderbolt II ». Avec cette prolongation qui vise combler les retards et le manque opérationnel du F-35 pour l’appui rapproché, l’A-10 devrait pouvoir rester en service au moins jusqu’en 2025 voir même au-delà.

Le contrat de livraison aura une période de commande de base de cinq ans commençant à l'attribution du contrat, deux périodes de commande optionnelles d'un an par la suite, et une période de livraison de quatre ans suivant la fin des périodes de commande. L'USAF demande une réponse d'ici le 22 juin. La livraison de la production doit commencer au plus tard en avril 2019.

L'USAF a lancé le programme en vue de remplacer les ailes pour la flotte de A-10 en 2006 avec un contrat à Boeing. La compagnie a terminé les mises à niveau de six des neuf escadrons A-10 encore en opération en janvier 2018.

Historique :

Le 6 mars 1967, l’US Air Force proposa à 21 constructeurs de lancer une étude pour son programme Attack-Experimental ou AX d'avion d’attaque peu coûteux. Six compagnies répondirent à l'appel, dont Fairchild et Northrop, qui reçurent des contrats pour construire des prototypes. Le premier vol du prototype YA-10A de Fairchild a eu lieu le 10 mai 1972. Le 10 janvier 1973 le A-10 est déclaré vainqueur de la compétition face au Nothrop A9 Les premiers A-10A ont été livrés en octobre 1975 à la base de l’USAF de Davis-Monthain, dans l’Arizona. 714 appareils (dont un biplace) furent construits pour l’USAF entre 1975 et 1984. L’A-10 « Thunderbolt II » a cependant été assez mal accueilli dans les forces aériennes américaines, les autorités avaient plus confiance dans les F-16 et F-15.



Photos : A-10 « Thunderbolt II » @ USAF

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2018/06/02/l-usaf-prolonge-officiellement-ses-a-10-865769.html
Revenir en haut Aller en bas
mbarki_49
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2127
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Dim 3 Juin 2018 - 3:54

Revenir en haut Aller en bas
mbarki_49
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2127
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Lun 4 Juin 2018 - 1:41

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24739
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Mar 5 Juin 2018 - 18:11




Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2224
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume de tous les Marocains
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Lun 11 Juin 2018 - 21:17

Sputnik a écrit:

US Suspends F-15 Training Missions in Japan After Jet Crashes - Air Force




WASHINGTON (Sputnik) - The United States has halted F-15 training flights at Kadina Air Base in the Japanese province of Okinawa after a crash in which the pilot managed to eject, the US Air Force said in a press release on Monday.


"Kadina has temporarily paused F-15 local training operations while the 18th wing reviews operational, maintenance and safety procedures with unit personnel," the release said.

The pilot managed to eject before the plane crashed and was reportedly in serious condition at a US Naval hospital, the release added.

The number of incidents involving US military personnel and equipment in Japan has recently increased, fueling the nation's opposition to the local US military bases. Particularly, in January, two US attack helicopters from Marine Corps Air Station Futenma made emergency landings in the Okinawa prefecture in two separate incidents, prompting public concerns.

Following the crash of the US F-15C Eagle jet, the Japanese Defense Ministry reportedly called for the improvement and safety of US military flights in the region.

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24739
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Dim 24 Juin 2018 - 18:36

Citation :
24/06/2018

Livraison du premier KC-46A en octobre !




Boeing a conclu un accord avec l'US Air Force pour livrer son premier avion ravitailleur de nouvelle génération KC-46A « Pegasus » en octobre prochain. Le constructeur aéronautique basé à Chicago a été engagé pour livrer le premier lot de 18 KC-46 en août 2017, mais a manqué cette date limite après avoir eu des problèmes de production. L'USAF a déclaré qu'elle s'attend maintenant à ce que les 18 premiers avions soient livrés d'ici avril 2019.

Cet accord ouvre la voie à la livraison du premier nouveau ravitailleur à l'USAF 16,5 ans après que le Sénat américain ait proposé pour la première fois un plan de remplacement du Boeing KC-135 « Stratotanker », datant des années 1950.

Le premier KC-46 sera livré à la base aérienne de McConnell au Kansas. Ensuite, les avions seront livrés à Altus AFB à Oklahoma et à Pease AFB au New Hampshire. Boeing a déclaré qu'il a maintenant 43 avions en phase de production, dont 34 avions qui sont maintenant dans les dernières étapes de la construction.



L'USAF et Boeing discutent encore de la façon de résoudre les défaillances restantes de catégorie 1 sur le KC-46, comme les problèmes d'éblouissement causés par la lumière du soleil et les problèmes de conception qui provoquent le débranchement du boyau de ravitaillement dans certaines situations.

Le KC-46A «New Generation Tanker»:

Le KC-46A Pegasus «New Gen Tanker» est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matières d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 «Dreamliner». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le «New Gen Tanker» se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le «New Gen Tanker» met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 «Dreamliner». Le «New Gen Tanker» dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 « NewGen » modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).



Photos : KC-46A Pegasus @ Boeing

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2018/06/24/livraison-du-premier-kc-46a-en-octobre-865880.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24739
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Dim 1 Juil 2018 - 18:06

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24739
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Jeu 26 Juil 2018 - 17:37

Citation :
La mise au point du futur avion-ravitailleur de l’US Air Force finit par coûter cher à Boeing

Posté dans Forces aériennes, Industrie par Laurent Lagneau Le 26-07-2018




En février 2011, après 10 ans d’un feuilleton à rebondissements, avec des appels d’offres contestés, annulés et relancés, le Pentagone annonçait finalement avoir choisi le KC-46 « Pegasus » de Boeing pour remplacer les avions ravitailleurs KC-135 de l’US Air Force, aux dépens du KC-45A, c’est à dire l’A-330 MRTT, proposé par Airbus [EADS à l’époque], en association avec Northrop-Grumman.

Sur le papier, le KC-45A d’Airbus et de Northrop Grumman avait pourtant toutes les chances de remporter la mise dans la mesure où il avait déjà été choisi lors d’un appel d’offres précédent (finalement annulé) et que le KC-46 « Pegasus », basé sur le B-767, était encore à mettre au point. Mais Boeing raffla la mise en cassant les prix, en proposant un rabais fort généreux auquel le Pentagone ne pouvait pas y être insensible.

Au total, le marché prévoyait la livraison de 179 avions ravitailleurs. Mais le contrat initial attribué à Boeing portait sur 18 KC-67, livrables d’ici la fin de l’année 2017. Seulement, l’US Air Force attend toujours son premier exemplaire… lequel devrait toutefois être livré à l’automne prochain,

En effet, le programme KC-67 rencontra très vite des problèmes. Et comme le Pentagone avait exclu de dépenser un dollar de plus par rapport à ce que prévoyait le contrat initial, signé à prix fixe (4,8 milliards,), Boeing dut se résoudre à mettre la main à la poche.

Quelques semaines à peine après l’annonce du choix en faveur du KC-46, le constructeur américain fut obligé de consentir une rallonge de 300 millions de dollars. Puis, un an plus tard, le Government Accountability Office (GAO), l’équivalent américain de la Cour des comptes, estima à 900 millions de dollars les surcoûts induits par les soucis de développement. Et il souligna un « risque non négligeable de non respect des délais. »

En 2014, Boeing fut une nouvelle fois contraint d’allouer 425 autres millions de dollars à ce programme, afin de revoir le câblage électrique du KC-46, qui ne répondait pas aux normes fixées par l’US Air Force. Résultat : le premier vol de ce nouvel avion ravitailleur fut retardé.

Puis, l’année suivante, le constructeur américain dut inscrire dans ses comptes une charge de 835 millions de dollars afin de remédier à un problème relatif au système de distribution du carburant du KC-46. Puis en avril 2016, et alors que les premiers essais de l’appareil s’étaient avérés concluants, Boeing remit la main à la poche pour sortir 243 millions de plus (avant impôts) pour lui permettre de respecter la dernière phase des tests de développement et financer la mise en production de son appareil.

Quant au délai de livraison, il ne put évidemment pas être tenu… D’où un nouvel accord avec l’US Air Force fixant à octobre 2018 l’arrivée du premier KC-46. Fin de l’histoire? Eh bien pas vraiment.

Le 25 juillet, Boeing a certes annoncé une hausse de 25,5% de son bénéfice net au second trimestre de cette année (soit 2,2 milliards de dollars). Mais cette « performance » aurait été encore meilleure s’il n’avait pas été obligé d’inscrire deux charges d’un montant total de 426 millions de dollars pour couvrir une nouvelle hausse des coûts de son avion ravitailleur.

D’après les explications données par Boeing, ces coûts supplémentaires sont dus « à des changements effectués » sur le KC-46 lors des six derniers vols d’essais, ainsi qu’à des soucis « inattendus » rencontrés lors de la certification de l’appareil.

D’après certains analystes, Boeing aurait sciemment minoré les coûts de développements du KC-46 afin de proposer une offre plus compétitive que celle soumise par le couple EADS/Northrop Grumman.

Photo : Boeing

http://www.opex360.com/2018/07/26/mise-point-futur-avion-ravitailleur-de-lus-air-force-finit-couter-cher-a-boeing/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24739
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Sam 28 Juil 2018 - 17:34

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24739
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Dim 5 Aoû 2018 - 14:45

Citation :
05/08/2018

La flotte de C-5M « Super Galaxy » au complet !




Lockheed-Martin a livré le dernier avion de transport lourd C-5M « Super Galaxy » à l'US Air Force le 2 août, mettant fin au programme de mise à niveau du service pour les avions de transport lourd datant de la guerre du Vietnam.

L'Air Mobility Command a lancé un programme de modernisation des C-5 en 1998 après qu’une étude ait conclu que les avions vieux de plusieurs décennies avaient 80% de leur durée de vie restante. Depuis lors, Lockheed-Martin a mis à niveau 52 C-5 pour l'USAF avec de nouveaux moteurs, systèmes avioniques et systèmes de diagnostic des mises à niveau qui prolongeront la durée de vie de la flotte jusqu'aux années 2040.

Lockheed-Martin affirme que les nouveaux moteurs sont également dix fois plus fiables et plus silencieux. Et la portée de l'avion a été augmentée de 900 à 5’250 nm par rapport à ses prédécesseurs.

Le premier C-5 a été livré en 1970, avec 128 appareils des versions A, B et C d'origine livrés jusqu'en 1989. Les avions dont la mise à niveau n'était pas prévue ont été retirés en septembre 2017.

Le premier C-5M opérationnel a été livré à la base aérienne de Dover, au Delaware, en 2009. Les avions sont fabriqués à l'usine de Lockheed Martin à Marietta, en Géorgie.

Considéré comme le plus grand moyen de transport de l'USAF, les portes arrière et arrière de l'avion s'ouvrent, permettant aux équipes au sol de charger et de décharger simultanément les cargaisons des deux extrémités, réduisant ainsi les temps de transfert de la cargaison. Sa grande couchette et ses rampes d'accès permettent de transporter des doubles rangées de Humvee.



Le C-5 peut également transporter deux chars de combat ou hélicoptères M1A1 de 78 tonnes et d’autres grandes distances intercontinentales.

Le C-5M «Super Galaxy»:

Le C-5 «Super Galaxy» modernisé est doté d’un nouveau tableau de bord est d’une avionique modernisée dont des écrans plats, un nouveau système de communication, un nouveau système de pilotage automatique. Question motorisation, l’avion est doté de moteurs General Electric CF6-80C2 qui offrent 22% de puissance supplémentaire, permettant une course au décollage plus courte de 30% et un taux de montée supérieur de 38% par rapport aux versions antérieures.

Le C-5M peut dès lors, transporter une charge de 176,610 lb (80,110 kg) à plus de 41.100 pieds (12.500 m) en 23 minutes, 59 secondes. Le C-5M a d’ailleurs battu le record du monde de transport de charge utile à la plus haute altitude, soit une charge de 294,690 kg à 2.000 mètres.



Photos : C-5M « Super Galaxy » @ Lockheed-Martin


http://psk.blog.24heures.ch/archive/2018/08/05/la-flotte-de-c-5m-super-galaxy-au-complet-866059.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24739
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Dim 19 Aoû 2018 - 22:11

Citation :
18/08/2018

Rénovation d’un C-32A « Air Force Two » !




L’avionneur Boeing a remporté un contrat de 16,1 millions de dollars pour la rénovation de l’intérieur d’un C-32A de l’armée de l’air américaine, communément appelé «Air Force Two» lorsque le vice-président voyage à bord.

Les mises à niveau et les rénovations intérieures sont effectuées pour correspondre à l'aspect de la section présidentielle du futur VC-25A "Air Force One" basé sur le nouveau B747-800 « Intercontinental ».

Les exigences nécessitent une combinaison des éléments suivants: éléments intérieurs améliorés, éléments intérieurs remis à neuf, peinture et nettoyage remplacer la configuration à double siège par une configuration à trois places, à l'arrière de la porte 3, indique en ligne l'avis de marché de l'USAF.

Les travaux seront effectués à Oklahoma City, en Oklahoma et dans d’autres endroits non nommés, et devraient être achevés d’ici août 2019.

Le Boeing C-32A :

Le C-32A est basé sur un avion de ligne commercial Boeing B757-200 et a été mis en service pour la première fois en 1998. Les principaux passagers sont le vice-président, la première dame, les membres du cabinet, les sénateurs et les représentants.

L'USAF utilise également deux B757-200 de 45 sièges, désignés C-32B, qui ont été utilisés comme avions commerciaux, pour un emploi, entre autre, par l'équipe extérieure de soutien d'urgence du Département d’Etat des Etas-Unis. Ces deux appareils sont les seuls B757 du gouvernement américain équipés de réacteurs anglais fourbis par Rolls-Royce

Les C-32A ont un schéma de peinture bleu et blanc utilisé par l'USAF pour sa flotte de transports VIP tandis que les C-32B sont peints d'un blanc uni avec les marquages d'identification minimaux.

Photo : C-32A @ Shannon

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2018/08/18/renovation-d-un-c-32a-air-force-two-866113.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24739
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Mer 29 Aoû 2018 - 20:08

Citation :
29 août 2018 |Par Emmanuel Huberdeau

US Air Force : un appel d'offre pour un avion léger en fin d'année

 
L'AT-6 de Textron © Beechcraft  



L'US Air Force a annoncé son intention de publier fin 2018 un appel d'offre pour un avion d'attaque léger. Celui-ci pourrait être commandé en fin d'année fiscale 2019.


L'US Air Force a publié le 3 août 2018 un document officiel annonçant son intention de solliciter en décembre 2018 des offres de la part de l'industrie pour l'acquisition d'un avion léger d'attaque. Il s'agira d'un avion déjà développé conçu pour les conflits irréguliers précise le document.

L'US Air Force estime déjà que seul Sierra Nevada Corporation (SNC) et Textron Aviation sont en mesure de répondre à son besoin. SNC produit en partenariat avec Embraer l'A-29 Super Tucano et Textron propose l'AT-6 Wolverine via sa filiale Beechcraft. Ces appareils ont été testés par l'US Air Force lors de campagnes d'essais réalisés avec plusieurs types d'avions d'attaque légers.

Malgré cette déclaration de l'USAF, la société Stavatti Aerospace Ltd espère pouvoir faire participer à l'appel d'offre son concept d'avion d'appui aérien rapproché le SM-27 Machete. Ce concept qui semble sortir tout droit d'une bande dessinée a été imaginé pour succéder à l'A-10. Il s'agit d'un appareil doté d'un turbo propulseur "pousseur" avec une voilure droite, des plans canards et deux dérives. Ses concepteurs annoncent une vitesse maximale de 400 noeuds. L'armement comprendrait un canon de 30 mm et 3600 kg de munitions. Le cockpit serait dérivé de celui du F-16. Stavatti annonce avoir envoyé un document de 80 pages à  l'USAF le 17 août pour expliquer son offre. Pas sûr que cela suffise à convaincre l'armée de l'air américaine qui cherche un appareil disponible sur étagère.


Le SM-27 de Stavatti. © Stavatti  

http://www.air-cosmos.com/us-air-force-un-appel-d-offre-pour-un-avion-leger-en-fin-d-annee-114427
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24739
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Mer 5 Sep 2018 - 20:58

Citation :
F-22 Raptor en Europe : le retour

5 septembre 2018/ Actualité des forces




L’été 2018 a vu pour la première fois depuis trois ans une nette augmentation des exercices aériens US en Europe. Des exercices liés cette année au début de la mise en place des premiers chasseurs JSF Lockheed Martin F-35 dans plusieurs pays de l’Otan. Ainsi, à cheval sur les 8 et 9 août, à l’issue d’un vol transatlantique, une douzaine de chasseurs furtifs Lockheed Martin F-22A Raptor du 95th Fighter Squadron de Tyndall AFB en Floride sont venus se déployer pour trois semaines sur la base américaine de Spangdahlem en Allemagne, siège du 52nd Operations Group et de ses F-16CM chasseurs de radars.

Cette arrivée en force se fait dans le cadre de l’initiative de réassurance (European Reassurance Initiative) décidée par Washington au profit de l’Otan et lancée par le Pentagone durant la présidence Obama. Souvenons-nous qu’un exercice similaire, mais de moindre ampleur, avait eu lieu en août 2015 avec seulement quatre F-22A déployés à RAF Lakenheath en Angleterre. Durant leur court séjour européen des détachements de Raptor ont rendu visite à différentes unités alliées en Europe pour des exercices de conduite aérienne combinée (COMAO) et de combat dissimilaire (DACT).

Le 15 août, en particulier, des Raptor se sont ainsi rendus à Ørland en Norvège, où ils ont pu œuvrer aux abords de la frontière russe de conserve avec les tout nouveaux F-35A du 332 Skvadron local, le tout premier escadron norvégien à voler sur JSF. Le 16 août, d’autres Raptor se sont rendus à Albacete en Espagne, siège du TLP, pour une session de travail air-air avec les Eurofighter (C.16) de l’Ala 14 de l’Ejercito del Aire, armés du missile à courte portée IRIS-T, une arme propre aux Eurofighter qui avait quelque peu surpris, en simulation de combat, les pilotes de F-22A du 3rd Wing lors d’un déploiement de la Luftwaffe à Eielson AFB en Alaska.

Compte-tenu que l’USAF ne dispose que de dix escadrons de supériorité aérienne se partageant actuellement une flotte de 183 Raptor sur 187 avions produits par Lockheed Martin (4 avions ont été perdus dans des accidents à l’entraînement), ce faible nombre (à l’échelle US) oblige le Pentagone à promouvoir un travail systématique en synergie étroite avec d’autres avions dotés de la liaison 16 et en priorité avec les F-35 qui sont les seuls chasseurs actuellement en mesure d’exploiter complètement et immédiatement les échanges tactiques avec les F-22 : données radar, localisation des menaces air-air et sol-air, etc.

En réponse plus ou moins directe à l’European Reassurance Initiative américaine, la Russie va organiser du 11 au 15 septembre ses plus importantes manœuvres militaires depuis près de quarante ans, a annoncé fin août le ministre de la défense, Sergueï Choïgou. L’exercice «Vostok-2018» (Est-2018) se déroulera la semaine prochaine dans les régions militaires du centre et de l’est du pays. Il réunira environ 300 000 militaires, un millier d’avions, deux escadres navales de la marine russe, en mer Baltique et en mer Noire, ainsi que l’ensemble des régiments aéroportés ; avec un accent mis sur la projection d’un dispositif interarmées sur un théâtre distant. Le ministre russe a tenu à rappeler qu’en Syrie le principal bras armé de son pays a été son aviation. Au cours de 39 000 vols, elle aurait éliminé «plus de 86 000 rebelles» et détruit 121 466 «cibles terroristes». Le déploiement d’avions russes, notamment les récents Sukhoï Su-34 «Fullback» y aurait également permis de tester plus de 200 nouveaux types d’armes.

https://www.ttu.fr/f-22-raptor-en-europe-le-retour/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24739
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Ven 7 Sep 2018 - 14:41

Citation :
06/09/2018

Le B-52 de retour en Europe !




Le « bon vieux » bombardier Boeing B-52 « Stratofortress » et à nouveau de retour en Europe. Un groupe de bombardier stratégique de la 307ème escadre basée à Barksdale, en Louisiane, est arrivé à sur les installations de la base aérienne de Fairford en Angleterre.

Le déploiement de bombardiers stratégiques au Royaume-Uni contribue à faire de RAF Fairford le site d’opérations avancé des bombardiers de l’armée de l’air des États-Unis en Europe. Le déploiement comprend également une formation conjointe et alliée sur le théâtre du Commandement européen aux États-Unis afin d’améliorer l’interopérabilité des bombardiers.

Le dernier déploiement de B-52 en Europe date de 2015. Les appareils avaient alors participés à un exercice en Lettonie et sur le littoral suédois. Le retour de l’increvable bombardier en Europe, est généralement limité dans le temps et souvent lié à des crises avec la Russie. Le dernier déploiement date de la crise en Ukraine. Il existe pourtant une planification dans laquelle un redéploiement des unités américaines sur le vieux continent, avec des avions « stratégiques » (le type d’avion n’est pas connu) est prévue. Cependant rien n’a été effectivement effectué à ce jour, faute de moyens financier au sein de l’Otan semble-t-il.

Rappel :

Pour pouvoir rester en service actif, les B-52 n’ont cessé de subir de nombreuses modifications, cellule, avionique, équipements électronique et de survie. La dernière modernisation en date concerne la mise en réseau du système avec l’adjonction du système CONECT, installé sur les B-52, qui permet une liaison numérique avec l’ensemble des éléments de l’US Air Force, des centres de commandement et de contrôle, ainsi qu’avec les diverses forces terrestres. Ce système intégré et entièrement codé et protéger contre les éventuelles tentatives de pénétration électronique.

Ces nombreuses modifications et modernisation doivent permettre à USAF et Boeing de garder le B-52 en service jusqu’en 2040.

Photo : B-52 en vol @ USAF

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2018/09/06/le-b-52-de-retour-en-europe-866196.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24739
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Dim 9 Sep 2018 - 20:02

Citation :
Les États-Unis cherchent à étendre leur présence militaire en Grèce

Posté dans Otan par Laurent Lagneau Le 09-09-2018




Affaire du pasteur américain Andrew Brunston, soutien de la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis aux milices kurdes syriennes dans leur combat contre l’État islamique, achat de systèmes russes de défense aérienne S-400 « Triumph », restriction sur les livraisons d’avions de combat F-35A, refus de l’extradition du prédicateur Fethullah Gülen qui, vivant en Pennsylvanie, est accusé par les autorités turques d’être à l’origine de la tentative du coup d’État du 15 juillet 2016… Tels sont les contentieux du moment entre Ankara et Washington.

Le 17 août, le président américain, Donald Trump, n’a nullement cherché à apaiser des relations devenus compliquées. « La Turquie a profité des Etats-Unis pendant beaucoup d’années. Ils retiennent notre merveilleux pasteur chrétien [Andrew Brunston, ndlr], à qui je dois maintenant demander de représenter notre Pays en tant qu’otage patriote », a-t-il ainsi commenté, via Twitter, justifiant ainsi les sanctions économiques prises à l’égard d’Ankara, lesquelles ont fait plonger la livre turque.

Plus tôt, son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan, dont le pays est membre de l’Otan depuis 1952, avait prévenu qu’il chercherait de « nouveaux amis et de nouveaux alliés » si l’attitude de Washington à l’égard d’Ankara ne changeait pas. « À moins que les États-Unis ne commencent à respecter la souveraineté de la Turquie et prouvent qu’ils comprennent les dangers auxquels notre nation est confrontée, notre partenariat pourrait être en danger », avait-il estimé. Et l’on peut penser, sans se tromper, que le Kremlin regarde ces développements avec intérêt…

Dans ce contexte, le sort de la base d’Incirlik, notamment utilisée par les États-Unis (et la coalition) pour leurs opérations contre l’EI en Irak et en Syrie, suscite des interrogations.

Abritant des bombes nucléaires tactiques B-61 de l’Otan et située dans le sud de la Turquie, la base d’Incirlik a été déclarée opérationnelle en 1955. Elle accueille notamment le 39th Air Base Wing de l’US Air Force. Or, Ankara est en mesure d’en bloquer l’accès. En 2017, devant l’interdiction faite à des députés allemands de s’y rendre pour rencontrer le détachement de la Luftwaffe qui y était affecté dans le cadre de la coalition anti-jihadiste, Berlin décida de redéployer ses avions Tornado ECR en Jordanie.

En août, une association d’avocats proches du président Erdogan a déposé une plainte pour demander l’arrestation d’officiers américains affectés à Incirlik au moment de le tentative de coup d’État de juillet 2016, en raison de leur rôle supposé dans cette affaire.

Aussi, le Pentagone cherche-t-il des alternatives à la base d’Incirlik. Il s’agirait de continuer à pouvoir mener des opérations en Syrie et en Irak tout en gardant un oeil sur la Libye ainsi que sur les activités militaires russes en Méditerranée orientale et en mer Noire. Plusieurs pistes existent… Mais c’est vers la Grèce que ses responsables regardent. Comme le général Joseph Dunford, le chef d’état-major interarmées américain.

« Si vous regardez la géographie ainsi que les opérations actuelles en Libye et en Syrie tout en considérant les autres opérations potentielles en Méditerranée orientale, la Grèce offre des opportunités importantes », a en effet affirmé le général Dunford, devant des journalistes, le 4 septembre, lors d’une visite à Athènes.

Pour le moment aucune base grecque n’a été identifiée pour accueillir éventuellement un contingent américain. « Ce sont des discussions que le général Scaparrotti [commandant suprême des forces alliées en Europe, ndlr] et d’autres ont en ce moment. Ils regardent autour de la région pour savoir où ils veulent déployer des forces dans les cinq à dix prochaines années » a commenté un responsable américain dont les propos ont été rapportés par Military Times.

Toutefois, le général Dunford a précisé que cette prospection en Grèce n’était « pas liée » aux tensions entre Washington et Ankara. Et d’affirmer qu’il espérait que l’utilisation de la base d’Incirlik se poursuivrait car, pour le moment, il n’est pas question d’établir une présence permanente dans la patrie d’Homère.


En effet, a-t-il expliqué, il s’agit, du moins à l’heure actuelle, d’intensifier les exercices conjoints avec les forces armées grecques et de faciliter l’accès des avions et des navires américains aux infrastructures militaires de la Grèce, comme par exemple à celles de la baie de Souda, en Crète.

Quoi qu’il en soit, et dans le cadre d’un accord de défense bilatéral, l’US Air Force utilise déjà une base grecque, en l’occurrence celle de Larissa, pour mettre en oeuvre des drones MALE [Moyenne Altitude Longue Endurance] MQ-9 Reaper non armés pour des « missions de reconnaissance. »

Cette présence serait « temporaire », c’est à dire qu’elle devrait durer le temps nécessaire pour « réparer » une base en Afrique… Cela étant, Larissa est idéalement placée pour surveiller les mouvements des navires de la flotte russe de le Mer noire en Méditerranée orientale…

Cela étant, la base d’Andravida, située dans l’ouest de la Grèce, pourrait éventuellement convenir au Pentagone. Du moins, c’est l’analyse faite par le centre de recherche Bipartisan Policy Center, qui s’est livré à une recherche sur les possibles alternatives à la base d’Incirlik. Des bases en Bulgarie et en Roumanie pourraient également faire l’affaire.

D’ailleurs, c’est en Roumanie, précisément sur la base de Câmpia Turzii, qui accueille déjà des avions de combat de l’Otan, que l’US Air Force est en train de construire les infrastructures nécessaires pour mettre en oeuvre des drones Reaper.

http://www.opex360.com/2018/09/09/etats-unis-cherchent-a-etendre-presence-militaire-grece/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24739
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Mer 12 Sep 2018 - 19:46

Citation :
11/09/2018

Nouveau contrat pour le KC-46A !





L'US Air Force a décerné aujourd'hui à l’avionneur Boeing un contrat de 2,9 milliards de dollars l’achat d’un lot portant sur 18 avions ravitailleurs KC-46A. Ce contrat comprend également l’acquisition de pièces de rechange de équipement de soutien, les moteurs de rechange et des kits de nacelle de ravitaillement. Avec ce quatrième lot de production, Boeing est désormais contrat pour 52 avions KC-46.A « Pegasus »

Boeing a reçu ses deux premiers lots de production, pour 7 et puis 12 avions, en août 2016. Le troisième lot, pour 15 avions, a été reçu en janvier 2017.

Le KC-46A «New Generation Tanker»:

Le KC-46A Pegasus «New Gen Tanker» est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matières d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 «Dreamliner». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le «New Gen Tanker» se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le «New Gen Tanker» met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 «Dreamliner». Le «New Gen Tanker» dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 « NewGen » modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).

Photo : KC-46A @ Boeing

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2018/09/11/nouveau-contrat-pour-le-kc-46a-866216.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24739
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Lun 17 Sep 2018 - 19:50

Citation :
17.09.2018

Objectif: 386! L'US Air Force a besoin d'au moins 70 escadrons de plus




La Secrétaire à l'Air Force, Heather Wilson, a déclaré lors de la conférence annuelle de l'Air Force Association "Air, Space and Cyber", à Washington, que l'USAF devrait créer de nouvelles formations.

Elle a détaillé les besoins:
• 5 escadrons de bombardiers (futurs B-21)
• 7 de chasse
• 7 dédiés à l'espace
• 14 de ravitaillement en vol
• 7 dédiés aux opérations spéciales
• 9 pour le SAR
• 22 pour l'ISR
• 2 de drones
• 1 de transport

Soit 74 formations.

L'USAF dispose actuellement de 312 escadrons. Une hausse d'un quart ferait passer ses moyens à 386.

En terme de coûts, la facture passerait de 53 milliards de $ à 66.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2018/09/17/objectif-386-l-us-air-force-a-besoin-d-au-moins-70-escadrons-19654.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   

Revenir en haut Aller en bas
 
US Air Force - USAF
Revenir en haut 
Page 24 sur 24Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24
 Sujets similaires
-
» US Air Force - USAF
» US Air Force - USAF
» Pavillon de la force navale- vlag van de zeemacht
» Japanese Maritime Self Defense Force (Marine Japon)
» Les MP et RP de la Force Navale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Amériques-
Sauter vers: