Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Armée Française / French Armed Forces

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant
AuteurMessage
moulay ismaiil
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1477
Inscrit le : 28/04/2014
Localisation : moyen orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Mar 7 Avr 2015 - 2:12

Au cœur du 13e Régiment de Dragons Parachutistes


_________________
...... إِن تَنصُرُوا اللَّهَ يَنصُرْكُمْ .......

(...si vous secourez Allah alors il vous secourra....) S. Mohamed V.47
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19115
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Mar 7 Avr 2015 - 17:35

Citation :
La future tenue NRBC de l’armée de l’Air


Publié le 07/04/2015 à 11h37, par Jean-Marc Tanguy


La tenue de pilote de chasse NRBC de la société Ouvry © Ouvry


C’est une petite PME lyonnaise, Ouvry, qui a remporté le développement de l’ensemble de protection NRBC (nucléaire, radiologique, biologique et chimique) des pilotes de chasse (EPPAC) français, il y a deux ans et demi. Après plusieurs mois de travail, l’ensemble est désormais qualifié, et doit entrer en service courant 2016.

Les difficultés et contraintes, sur un tel produit, sont nombreuses: compacité, niveau de protection, intégration dans la cabine du Mirage 2000 (assez exigüe) et du Rafale… tout en résistant au contraintes de l’éjection, à la force centrifuge, à la possibilité de feu…  

Il faut également que la tenue puisse être enfilée en très peu de temps, après déclenchement d’une alerte.

L’ensemble comporte des sous-vêtements de protection : sous-gants, chaussettes, babygro, cagoule avec masque occulaire intégré disposant d’une soufflante antibuée. Le groin avec l’objet d’une coopération avec son fabriquant, Ulmer, pour être durci NRBC.

La série devrait compter plusieurs centaines de pièces : environ un demi-millier, si l’on se réfère à la population de référence et à la nécessité de disposer de lots sur les bases opex



http://www.air-cosmos.com/2015/04/07/31999-la-future-tenue-nrbc-de-l-armee-de-l-air
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19115
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Mar 7 Avr 2015 - 22:26

Citation :
13e régiment du génie

La section des plongeurs de combat du génie (PCG) de la 22e compagnie d'appui s'est entrainée à la
plongée en eau froide ainsi qu'à l'infiltration à la palme au lac de Saint Point le 2 avril 2015.


PHOTOS:
 
G.Cabre©13RG
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19115
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Jeu 9 Avr 2015 - 19:40

Citation :
Entretien exclusif: vice amiral Arnaud Coustillière, officier général
« cyberdéfense » à l’état-major des armées  




Vice amiral Arnaud Coustillière 2015 / Paris



Aujourd'hui, en 2015, quelles types de cybermenaces vous inquiètent le plus pour la sécurité des intérêts français ? Le cyberterrorisme d'un groupe comme Daesh est-il plus inquiétant que le cyberespionnage par des puissances étrangères de certains  sites stratégiques par exemple ?

Le groupe que vous évoquez ne dispose pas de techniques et de moyens suffisamment évolués pour nous inquiéter. Ils font de la propagande. Ils doivent garantir leur survie en priorité. En outre le cyberterrorisme n'est pas semble t-il leur mode de fonctionnement. Un Cyber-11septembre ne viendra pas d'eux s'il doit arriver un jour. Le plus dangereux à mes yeux, ce sont les ambitions des nations ou de groupes comme l'Armée Syrienne électronique voire d'associations de type verts radicaux libertaires. Ce qui pourrait nous inquiéter ce sont d'éventuels rapprochements entre groupes. Pour ce qui est du vol d'informations par des moyens cyber, c'est une des missions de l'ANSSI avec le DPSD du Ministère de la Défense de protéger les entreprises et leur patrimoine « sensible ».


Quels chiffres clés pouvez-vous confirmer concernant la cyberdéfense française ?

Le ministère compte actuellement une population de 22 000 personnes pour traiter des problèmes de cyber défense, dont 1200 relèventdirectement d'opérations liées à la cyber-défense. A l'horizon 2018, via le plan de renforcement actuel, ces effectifs passeront à 1600 personnes. Sur ces 1600, 1200 seront concernées par des missions de cyber-protection, homologation, prévention... Pour les 400 restants, ce seront davantage des postes d'experts et d'analystes de la chaîne de cyberdéfense. Mais attention la cybersécurité et l'informatique couvrent tous les services du Ministère de la Défense, ces chiffres sont donc compliqués a expliquer dans leur ventilation.


Au plan organisationnel, comment va évoluer l’organigramme de la cyberdéfense en France ?

J'ai à mon état-major une dizaine de personnes. Notre bras armé spécialisé, c'est le CALID (Centre d'analyse et de lutte informatique défensive) qui emploie aujourd'hui une soixantaine de personnes. Il évoluera et sera supérieur à 130 d'ici 2019. Le CALID a des correspondants, les SOC-DIRISI qui passeront de 17 hommes à 30 à l'horizon 2016. Ces SOC-DIRISI constituent des relais auprès de toutes les armées sur l'ensemble du pays. Les centre de cyberprotection des armées (CCPA) homologuent, pilotent, appuient et contrôlent les SI des armées.De plus, chaque armée dispose d'un SOC plus vertical propre à ses problématiques pour nous rapporter leurs informations. En outre, l'Armée de terre a la charge d'une compagnie Cybernétique (120 cyber-fantassins dont 80 % appartiennent à l'Armée de Terre) qui doit ramener au CALID les informations directement issues d'un théâtre d'opérations notamment à l'étranger (exposition à Internet face aux attaquants par exemple). Précisons que dans la Marine, pour un sous-marin les opérations sont traitées par des bases à terre également surveillées par le CALID.


Où situez-vous le niveau de notre cyber-défense face aux autres forces militaires cyber dans le monde ?

Il ne faut pas avoir une vision trop conventionnelle de la cyberdéfense. La question c'est dans quel état de préparation serons-nous au moment d'une cyber-attaque ? Nous devançons les pays d'Europe du sud et restons supérieurs à beaucoup de pays européens. Peut-être que les Anglais et quelques pays du nord - je pense à la Hollande au Danemark marquent quelques avantages – mais la France occupe une place de choix. Notre supériorité tient autant aux hommes et moyens qu'aux évolutions réglementaires : le Livre blanc de la défense nationale en 2008, un ensemble de décisions prises au bon moment après Stuxnet en 2010 et 2011 après les problèmes rencontrés suite aux cybermenaces sur Bercy et Areva. Enfin, en 2013, le Livre Blanc deuxième édition est publié suite notamment aux rapports de parlementaires.


Il y a eu la création de l'ANSSI en 2009 aussi…

Oui cette agence est dotée d'un budget de 90 millions d'euros. A sa création en 2009, elle disposait de 120 personnes. 550 collaborateurs l'ont rejoint depuis. Ellejoue un rôle stratégique notamment en cybersécurité auprès des OIV (Opérateurs d'importance vitale). J'ajoute que le budget du Ministère de la Défense propre à la Cyberdéfense vient de recevoir un milliard d'euros supplémentaire. Au total, ce budget au plan prévisionnel aura été multiplié par trois entre 2014 et 2019 pour la LPM. Au Ministère de l'Intérieur, récemment un « cyber-préfet » a été nommé pour mettre en place les mesures liées au plan d'investissement d'avenir ainsi que les obligations légales liées à la LPM (Loi de programmation militaire). Un autre plan, le plan d'investissement d'avenir contribue aussi au renforcement des lignes cyber-défense. Bref nous sommes équipés.


La LPM contraint les OIV à une mise à niveau en matière de cybersécurité mais « oublie » les autres acteurs : partenaires, sous traitants, fournisseurs… qui constituent en matière de cybersécurité souvent un maillon faible …

Vous avez raison mais c'est un début dans la mise à niveau des entreprises en cybersécurité. Les notions de qualification et de labellisation mises en place par l'ANSSI participent également à cette prise de conscience générale. Que de grands OIV comme La Poste, EDF... achètent des solutions de sécurité, cela a un effet d’entraînement non négligeable pour un éco système. Il faut que nos entreprises et industriels en profitent.


Pourquoi faut-il publier des lois pour contraindre à davantage de cyber-sécurité des organisations sensibles telles que des OIV ?

Le monde évolue il faut se sécuriser davantage. L’État est obligé de réguler si les prises de conscience ne sont pas prêtes dans les faits. L'autre mission de l’État c'est aussi via l'ANSSI de publier des guides destinés aux PME /PMI par exemple. La labellisation des produits est aussi un gage de confiance. Cela dit, les mentalités évoluent. Des associations professionnelles telles que le MEDEF, les maires de France, les Régions se mobilisent de plus en plus. C'est important. Je suis convaincu qu'il ne peut exister de prise de conscience sans messages martelés. Certaines régions sont naturellement placées au cœur de la doctrine cyber comme en Bretagne et dans le Var avec Toulon et la flotte française. Les députés « locaux » sont extrêmement sensibilisés. Avec la région Bretagne un pacte d'avenir de la Région a été signé ainsi qu'un pacte cyber. Cesengagements ont été signés à partir de la Bretagne mais pas uniquement pour cette région, d'autres suivront.


Qu'est ce que le pacte cyber-défense ?

Le Pacte Cyber Défense recense 50 mesures pour changer les mentalités vis à vis de la cyberdéfense. L'un des outils de ce pacte c'est la mise en place d'un Pôle de compétence Cyber. En Bretagne quatre pôles existent : R&D DGA_MI  (ancien CELAR) 400 ingénieurs de haut niveau dés 2017 et des renforcements à venir, Quartier de la Maletière (deux compagnies guerre électronique et cyberdéfense et l'antenne du CALID en Bretagne avec 50 personnes). Sur Cesson-Sévigné, formation et instruction sont à l'honneur avec l'école de transmission de l'armée de Terre inter-armées en lien avec les autres écoles Télécoms Bretagne, universités…Dernier Pôle, Saint-Cyr Coëtquidan, un centre de formation avec une chaire Master également dédié aux exercices avec la collaboration de la société DCI. Toujours en Bretagne, un club a été créé avec des entreprises partenaires à Brest, Laval… notamment pour participer à la formation. Un catalogue important existe pour le Pole Excellence Formation en Bretagne. A Toulon des initiatives existent aussi. A Toulouse un colloque récent « cybersécurité et territoire » a réunit beaucoup d'associations et entreprises.


Vous évoquez la Marine nationale. Un colloque récent s'est tenu à Paris sur Cybersécurité en environnement maritime (Lire l'article dans Cyberisques NEWS). La plupart des bâtiments sont des systèmes embarqués au plan informatique avec des systèmes d'automatismes industriels de type SCADA encore peu sécurisés mais stratégiques pour le fonctionnement et la sécurité des bateaux. Doit-on redouter des cyber-menaces précises pour les bâtiments de la Marine, leurs systèmes de communication et navigation comme AIS ?

S'il est vrai que les architectures SCADA offrent de trop nombreuses vulnérabilités, ce n' est pas le cas sur nos bateaux (Lire le lien en section BONUS en fin d'article). Les automatismes ont été les parents pauvres de la sécurité. Les automaticiens vont évoluer. Nous finançons beaucoup de travaux à hauteur de 9 millions d'euros pour sécuriser des SCADAS avec des investissements auprès d'acteurs français.Des sondes dédiées aux architectures SCADA vont apparaître. Cela dit pour faire une attaque sur des SCADA il faut une certaine culture technique.Quant à AIS, c'est un système public et nous disposons d'autres solutions plus sécurisées. Les militaires ne sont pas obligés d'utiliser l'AIS. Nous avons notre propre réseau bien évidemment avec des systèmes chiffrés compatibles avec les paramètres de l'OTAN.


On sait aujourd'hui qu'il n'existe pas de conflit sans cyber-conflit en parallèle. En matière de Cyberdéfense, existent comme dans toutes les doctrines militaires des volets défensifs et des volets offensifs. Vous n'évoquez pas les cyber-armes dont disposent vos cyber-troupes. Au delà de la discrétion normale pour ce type de sujet, pouvez-vous préciser sur quelle cyber-force de dissuasion avec quels moyens la cyberdéfense française repose ?

Il y a un effort de formation et de sémantique à faire. Le mot attaque par exemple ou le mot guerre sont souvent mal employés tout comme les degrés d'attaques. Nous proposons des schémas d'attaques en pénétration du vert au rouge du défacement aux cyber-attaques étatiques très ciblées avec des impacts plus ou moins importants sur l'opinion publique ou des OIV. Il faut distinguer la cyberguerre de communication de la cyberguerre étatique. Il faut expliquer en fonction du niveau de gravité les nuances. Vu de l'extérieur ça peut sembler complexe d'autant que la Cyberdéfense touche aux intérêts de la Nation. C'est aussi ce qui nous distingue de l'ANSSI plus en charge des attaques sur les entreprises.


Parfois les missions de l'ANSSI peuvent concernées des acteurs qui relèvent aussi de votre compétence, notamment lorsqu'il s'agit d'OIV stratégiques pour la nation…

Oui bien sur. Dans ce cas, nous savons établir une coordination efficace. Mais la tête de chaîne c'est l'ANSSI. En revanche l'aide a un industriel attaqué çà peut être le DPSD, l'ANSSI et Nous. Ça dépend où se place la cyber-menace dans de l'échelle géographique entre autres.


En 2007, des stations radars ont été neutralisées par Israël pour mener à bien une mission avec ses avions de chasse en territoires ennemis. Les forces de cyberdéfense françaises peuvent elles aussi mener de telles missions. Est-ce déjà arrivé ?

Le Livre Blanc annonce une capacité offensive possible. Le cybersespace est un espace comme un autre entre attaquants et défenseurs. L'effet final d'une mission « radar » existe toujours. Le ciblage intègre des opérations de ce genre. Toutefois, en 2015, il faut tenir compte des durcissements des systèmes radar. Première mission pour moi: les capacités offensives servent en cas d'attaques majeures sur l’État Français. Elles peuvent servir a caractériser et identifier l'attaquant. Deuxième mission : elles accompagnent les opérations militaires.  

Ce qui signifie...

La doctrine Française est connue. Les capacités offensives relèvent du Ministère de la Défense : « face aux agressions informatiques pouvant menacer les intérêts stratégiques de la France la doctrine préconise de renforcer sa posture défensive sous l'autorité du Premier ministre et avec le soutien de l'ensemble des ministères et en particulier en donnant un rôle central à l'ANSSI. Si l'attaque est considérée comme menaçant les intérêts stratégiques du pays, la France peut répondre par tous moyens a sa disposition » Il n y a pas que la réponse informatique.


C'est un peu en opposition avec la mission confiée à la Cyber-armée que vous dirigez ?

Non la future guerre est globale. Regardez l'affaire Sony. Obama

est intervenu. Des choses cachées sont peut être a l'origine d'une « affaire publique ». J'ai une campagne avec des attaques informatique il ne faut pas forcément répondre par une riposte informatique. Un réseau électrique interrompu est-ce une attaque informatique ? Il faut donc enquêter et éventuellement donner un avertissement mais ce n'est pas une riposte. Et si la riposte doit se faire ce n'est pas forcément via des cyber-armes. Le volet non cynétique est important. L'arme informatique est une options complémentaire sur la palette traditionnelle. Le ministre dit qu'une 4eme armée cyber est un nouvel espace de combat au coeur des armées dans une logique de « forces spéciales ».


Celà dit STUXNET et d'autres sont des cyber missile militaires, vous ne pouvez le nier. Combien de Stuxnet Français existent en 2015 ?

Pour Nous çà relève du Ministère de la Défense et c'est une arme. La cyber-arme a une particularité c'est que le jour ou elle est utilisée elle appartient à la communauté. Car elle devient connue. Comme pour les vulnérabilité on en a besoin. Une arme informatique c'est un vecteur et c'est une charge. Pour concevoir un cyber-missile il faut savoir par ou il doit passer. Des entreprises se spécialisent sur ce type de commerce. Certaines sont parfois « border line » à mes yeux et l’État peut afficher sa méfiance vis à vis de certaines pratiques privées dans le commerce des vulnérabilités.


Quelles leçons tirez-vous des exercices DEFNET ?

Nos objectifs sont dépassés, je suis donc très satisfait. Nous capitalisons sur les infrastructures mises en place par cet événement. A chaque fois nous franchissions une marche c'est le début d'un chemin. DEFNET 2015 a la différence de DEFNET 2014 c'est une cellule de crise avec moins de simulation d'environnement extérieurs mais davantage de cellules de crise. Les forces terrestres ont joué un rôle important tout comme la réserve opérationnelle. Trois gros TP a des endroits différents et des Ecoles différentes ont participé à des cyber-scénarios. Trois types de formation différentes pour trois exercices différents. Les différences de culture entre Ecole est un élément intéressant. Pour DEFNET 2016, un cycle d'exercice plus orientés OTAN se fera notamment avec des centres d'excellence en Estonie. Différentes équipes françaises participeront dont le CALID et DIRISI. Une autre exercice Cybercoalition va se tenir aussi ainsi que le PIRANET de l'ANSSI.

Dernière question : quelle est celle que vous auriez aimé que je vous pose ?

Mes projets prioritaires pour 2016 peut être. Ma réponse c'est de faire avancer le chantier de la politique RH globale en matière de cyberdéfense. Comment opérer dans le cyberespace par exemple ? Se protéger, se défendre, agir, se renseigner. Des métiers classiques a définir dans la cyber-armée a partir des autres armées.  

Propos recueillis par Jean Philippe Bichard  cyberisques NEWS



http://cyberisques.com/fr/87-categorie-1/sous-categorie-1-2/433-entretien-exclusif-vice-amiral-arnaud-coustilliere-officier-general-cyberdefense-a-l-etat-major-des-armees
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19115
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Jeu 9 Avr 2015 - 22:53

Citation :
Infanterie : Le système FELIN va être amélioré

Posté dans Forces terrestres par Laurent Lagneau Le 09-04-2015




La Direction générale de l’armement (DGA) a confié à Sagem DS, filiale de Safran, un contrat visant à apporter des améliorations au système FELIN (Fantassin à Équipements et Liaisons Intégrés), actuellement mis en oeuvre par l’armée de Terre.

Le système FELIN comprend plusieurs équipements optroniques, électroniques et informatiques. S’inscrivant dans le concept de Numérisation de l’espace de bataille (NEB), il permet ainsi à un chef de section équipé d’un terminal SIT COMDE (système d’information terminal du combattant débarquant) de recevoir et de transmettre des informations tactiques.

Seulement, les retours d’expérience (RETEX) ont mis en lumière quelques points à améliorer, notamment au niveau de l’autonomie ainsi qu’à celui du poids que le fantassin doit porter. « On atteint certaines limites puisque des soldats portaient jusqu’à 50 kilos sur le dos, par 40 degrés à l’ombre. La préparation sportive et musculaire a d’ailleurs été adaptée en conséquence », avait expliqué, en 2012, le général Ract-Madoux, alors chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT).

D’où le contrat FELIN V1.3 notifié à Sagem, afin, de notamment, réduire la masse de cet équipement.

« FELIN V1.3 intègre une nouvelle configuration optimisant l’emploi du système dans ses fonctions d’observation et de combat. Des évolutions logicielles prévoient des services nouveaux pour les groupes spécialisés de tireurs de précision et d’appui mortiers », explique Sagem. En outre, le système sera « doté d’une nouvelle structure de portage et de protection plus légère et plus modulaire améliorant la mobilité et réduisant ainsi la signature visuelle du soldat ».

Dans certains cas, cette nouvelle version réduira de 40% la masse du système FELIN, « tout en conservant le niveau de protection nécessaire aux missions de l’armée de Terre ». Enfin, « les chefs de groupes et de section disposeront d’un gilet de combat optimisé pour l’utilisation dans les phases de combat débarqué du terminal tactique SITCOMDE.

Actuellement, 17 régiments ont été « félinisés ». La Loi de programmation militaire (LPM) prévoit la livraison de 18.522 systèmes. La version V1.3 sera quant à elle disponible dès le début de l’année 2016.

Photo : Daniel Linares / Sagem / Safran

http://www.opex360.com/2015/04/09/infanterie-le-systeme-felin-va-etre-ameliore/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19115
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Ven 10 Avr 2015 - 15:06

Citation :
Budget/Défense : Le retard des recettes exceptionnelles va mettre en péril l’existence de nombreuses PME


Posté dans Industrie, Politique de défense par Laurent Lagneau Le 10-04-2015



L’équation est connue : pour boucler son budget 2015, d’un montant de 31,4 milliards d’euros, le ministère de la Défense doit trouver au moins 2,2 milliards d’euros de recettes exceptionnelles (REX). Or, ces dernières devaient provenir de la vente aux enchères de fréquences de la bande 700 MHZ, laquelle n’aura pas lieu dans les délais.

D’où la solution des sociétés de projet, qui dotées de capitaux publics, auront pour objet de racheter des équipements aux armées pour les leur louer dans la foulée. Deux structures de ce type sont prévues : l’une pour 3 frégates multimissions (FREMM), l’autre pour 4 avions de transport A400M. Ce dispositif suscite des réserves au ministère du Budget, qui y voit une dépense « maastrichtienne ».

Le projet de loi sur l’activité et la croissance (loi Macron) autorise, avec l’amendement 50A déposé par le gouvernement, la création de ces sociétés de projet. Le texte est actuellement en cours d’examen au Sénat. Seulement, le temps passe alors que les 2,2 milliards d’euros de REX sont attendus dès l’été prochain.

Le dispositif, défendu par Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, pourra-t-il être mis en oeuvre d’ici-là? Rien n’est moins sûr étant donné qu’il ne pourra être lancé qu’après la promulgation de la loi Macron, sous réserve que le texte ne fasse pas l’objet d’une saisine du Conseil constitutionnel sur l’un ou l’autre de ses aspects.

Aussi, les industriels de la Défense se disent inquiets de la situation. Et cela d’autant plus que la Direction générale de l’armement (DGA), qui gère le programme 146 (Équipement des forces), accuse un report de charge conséquent de 2,4 milliards d’euros. Sans les recettes exceptionnelles attendues, le risque est donc qu’elle ne puisse plus payer les factures qu’elle reçoit à partir de fin août/début septembre. Et cela est susceptible de mettre en difficulté les PME/PMI qui n’ont pas la trésorerie suffisante pour supporter de longs délais de paiement.

« L’industrie est très vigilante », a affirmé, le 9 avril, Marwan Lahoud, le président du Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales (GIFAS), qui représente plus de 300 entreprises. « Il y a un trou de 3 milliards pour 2015″ dans le budget et « il y a 2,4 milliards de reports de charge qui sont dus à l’industrie », a-t-il rappelé.

« Ce qui est en jeu, c’est l’existence même de plusieurs dizaines, pour ne pas dire de plusieurs centaines de petites entreprises » du secteur, a prévenu M. Lahoud, qui voit un double danger à savoir « l’exécution (de la Loi de Programmation Militaire) et la possibilité de remettre en cause (des programmes) du fait de l’actualisation » de cette dernière.

En effet, dans un programme d’armement, on parle toujours de l’industriel qui en a la charge. Plus rarement des sous-traitants qu’il sollicite. Pour le Rafale, l’on en compte 500!

« Nous sommes au mois d’avril, il reste très peu de temps pour non seulement avoir les ressources mais faire les paiements », a encore souligné Marwan Lahoud, au sujet des REX encore manquantes.



http://www.opex360.com/2015/04/10/budgetdefense-le-retard-des-recettes-exceptionnelles-va-mettre-en-peril-lexistence-de-nombreuses-pme/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19115
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Sam 11 Avr 2015 - 16:14

Citation :
Les trois premiers VBCI en version 32 tonnes ont été livrés

Posté dans Forces terrestres par Laurent Lagneau Le 11-04-2015





La Direction générale de l’armement (DGA) a reçu les trois premiers Véhicules blindés de combat d’infanterie (VBCI) en version 32 tonnes, lesquels sont destinés à la formation des équipages au sein du 1er Régiment de Chasseurs d’Afrique de Canjuers.

C’est en 2013 que ce programme visant à améliorer la protection des VBCI a été lancé, avec la notification d’un contrat à Nexter.

Avec l’ajout de kits de surblindage contre les mines et autres engins explosifs improvisés (IED) et d’un système de protection active, il était apparu nécessaire d’effectuer ds modifications, notamment au niveau des trains de roulement et des transmissions des VBCI concernés par cette transformation.

Le programme est allé vite. Ainsi, en octobre dernier, la DGA avait prononcé la qualification de cette nouvelle version plus lourde du VBCI, dont le poids total autorisé en charge (PTAC) est passé de 29 à 32 tonnes. Ce qui « permet de répondre aux menaces les plus dures des théâtres d’opération de l’armée de Terre avec l’amélioration de la protection du véhicule mais aussi de préserver l’évolutivité du véhicule et de permettre son adaptation aux besoins futurs ».

Quatre autres VBCI en version 32 tonnes seront livrés d’ici juillet prochain, puis le rythme des livraison sera de 4 exemplaires par mois jusqu’à l’été 2017. Au total, 95 véhicules seront ainsi transformés.



http://www.opex360.com/2015/04/11/les-trois-premiers-vbci-en-version-32-tonnes-ont-ete-livres/
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6481
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Dim 12 Avr 2015 - 10:51

Citation :
OPÉRATION SERVAL
LA MISÈRE ET LA GLOIRE DE L'ARMÉE FRANÇAISE

Le succès de l’opération Serval contre les djihadistes au Mali est un des plus brillants faits d’armes de l’armée française, justement salué par tous les experts militaires. Le journal de guerre de cette victoire par le commandant du groupement d’hélicoptères de la brigade sur le terrain révèle aussi les graves lacunes de notre outil de défense, usé par des années de réduction d’effectifs et de moyens.


Avec ce nouveau témoignage sur l'opération Serval au Mali, le colonel Frédéric Gout, commandant du groupement d'hélicoptères présent au sein de la brigade française, nous livre une chronique des opérations et de ses rencontres depuis la capitale Bamako jusqu'à Tessalit dans le nord du pays en passant par Tombouctou. Incontestablement, l'opération Serval a été une réussite. Les djihadistes qui voulaient conquérir le Mali ont été défaits et les soldats français, maliens et tchadiens sont allés les déloger de leurs bases arrière dans le nord du pays. Mais son témoignage en dit surtout long sur l'état de l'armée française et sur ses lacunes révélées crûment par le déroulement de cette guerre menée dans l’urgence.

Dès le début de son récit avec le lancement des opérations, les faiblesses de la logistique de notre armée apparaissent au grand jour. La France souffre d’une pénurie criante d'avion gros-porteurs, et ce malgré l’appui de l’allié américain et la location d’avions de transport Antonov ukrainien pour pallier les déficiences de l’armée de l’air. Frédéric Gout raconte qu'à son arrivée il a dû attendre plusieurs jours ses munitions, alors que l'état-major parisien réclamait à corps et à cri des « reconnaissances offensives » pour localiser et détruire les djihadistes infiltrés près de la capitale malienne. Des ordres que le colonel recevait parfois sur son téléphone portable personnel, faute de matériel  de communication suffisant... ((Photo Yann Péducasse.)

Plus prosaïquement, il n’y a qu’un lit pour deux hommes et aucun WC de campagne, le système D français étant chargé de pallier ces manques criants. Pendant une bonne partie des opérations, l'approvisionnement en kérosène est une épine dans le pied du colonel Gout qui se demandera parfois s'il aura les moyens de faire voler ses hélicos. Le salut viendra finalement de l'armée algérienne qui mettra à disposition des citernes de carburant.

UNE RECHERCHE PERMANENTE D'ÉCONOMIES

Le déploiement des hélicoptères de combat Tigre, les plus modernes et les plus redoutables des appareils du groupement aéromobile (GAM) ont également représenté un casse-tête pour le groupement. Il n'y a dans l'armée française que trois lots de déploiement comprenant les outils et les pièces de rechange nécessaires à leur maintenance. Au moment du lancement de Serval, l'un se trouve en Afghanistan, le deuxième au large de la Somalie où les forces spéciales viennent de tenter de délivrer un agent de la DGSE et le troisième au Burkina-Faso où sont basée des forces spéciales pour les opérations dans le nord du Mali. Frédéric Gout doit donc baser ses Tigre au Burkina, entre 500 et 1000 kilomètres des premières opérations.

Autre élément révélateur de la grande misère de l’armée française, la recherche permanente d'économies dans l'utilisation du matériel. Si le nombre d'heures de vol au Mali n'est pas restreint, en contrepartie, les régiments d'hélicoptères restés en France doivent limiter drastiquement les vols afin d’éviter d'user le matériel pour rester dans le cadre étriqué du budget affecté à la maintenance et à l’entraînement des équipages.

L'ÉTAT-MAJOR ET LES CABINETS MINISTÉRIELS POUSSENT DES HAUTS CRIS

Et quand deux Tigre ont le malheur d’être atteints par des tirs de kalachnikov djihadistes, l'état-major et les cabinets ministériels poussent des hauts cris : comment a-t-on pu laisser endommager ces bijoux de technologie valant près de 30 millions d’euros par des armes de quelques centaines de dollars ? Le colonel Gout devra fournir des explications détaillées sur les circonstances de cet incident et protéger ses hommes de ces remous budgeto-politico-militaires... Libérer Tombouctou est un livre document qui intéressera tous ceux qui veulent comprendre les dessous d'une opération militaire et découvrir l'armée française de l'intérieur. Même si on peut regretter que ce récit ne s'accompagne pas d'une mise en perspective de l'opération Serval dans son ensemble, ce journal de guerre est riche d'enseignements, sur l’excellence de nos soldats et de ceux qui les commandent ; mais surtout il en dit long sur le triste état de l'armée française laminée par les coupes budgétaires des derniers gouvernements de gauche comme de droite.

Frédéric Gout « Libérez Tombouctou –Journal de guerre au Mali », éd. Tallandier*

http://www.parismatch.com/Actu/International/La-misere-et-la-gloire-de-l-armee-francaise-727060

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
charly
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2400
Inscrit le : 25/05/2011
Localisation : Aquitaine
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Dim 12 Avr 2015 - 12:04

Alloudi, dommage que ca ne va pas faire bouger les politiques, qui preferent financer les avantages de certaines parties de la population (SNCF, allocations hasardeuses, ....) que d'investir dans ceux qui protègent le pays (armée, police, Gendarmerie, sécurité civil, .....).

Dommage .....

_________________
« Je voudrais que les Français renouent avec cette idée simple selon laquelle ce n’est pas seulement un territoire qu’il leur faut défendre (…) mais aussi une façon d’être, une langue, une civilisation. Bref, l’ensemble d’un patrimoine dont nous sommes les héritiers. Et s’ils venaient à oublier ou à refuser cette idée, alors je craindrais beaucoup pour l’avenir de mon pays », plaidait François Léotard, peu suspect de sympathie avec des idées extrêmes.
Revenir en haut Aller en bas
Gémini
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2742
Inscrit le : 09/12/2009
Localisation : Un peu partout!!!
Nationalité : France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Lun 13 Avr 2015 - 13:01

Tu as tout compris charly.
Et le nombre de millions d'euros "evaporé" pour ces goinfres du gouv pour leur usage personnel...
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6481
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Lun 13 Avr 2015 - 14:58

Le budget peut etre une equation du probleme, mais surement pas l unique.

l une d elle pourrait etre une politique d intervention trop ambitieuse au vue des moyens (Astan, M.O, Corne de l Afrique, Djibouti, Sahel..); alors meme que le format de l armée se reduit, fin de la guerre froide oblige, et cout des nouveaux materiels qui explosent du fait de leur haute technicité (Rafale/A-400M/FREMM/FELIN)...



_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
charly
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2400
Inscrit le : 25/05/2011
Localisation : Aquitaine
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Lun 13 Avr 2015 - 15:38

Ces opérations ont aussi un retour positif sur l eco, en france nous n en parlons pas, c est pas politiquement correct Smile

_________________
« Je voudrais que les Français renouent avec cette idée simple selon laquelle ce n’est pas seulement un territoire qu’il leur faut défendre (…) mais aussi une façon d’être, une langue, une civilisation. Bref, l’ensemble d’un patrimoine dont nous sommes les héritiers. Et s’ils venaient à oublier ou à refuser cette idée, alors je craindrais beaucoup pour l’avenir de mon pays », plaidait François Léotard, peu suspect de sympathie avec des idées extrêmes.
Revenir en haut Aller en bas
Magreb777
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1422
Inscrit le : 29/01/2013
Localisation : Northern Forest
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Lun 13 Avr 2015 - 22:59

GCM - Mission au Mali


_________________
Si vis pacem, para bellum

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19115
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Mar 14 Avr 2015 - 14:50

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19115
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Jeu 16 Avr 2015 - 20:45

Citation :
Dernière ligne droite pour l’adaptation du Triomphant au M51


Mise à jour : 16/04/2015 15:27



Le 14 avril 2015, le sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) Le Triomphant a quitté le bassin 8 de la base navale de Brest pour rejoindre la base opérationnelle de l’Ile Longue. Dernière ligne droite d’une période d’entretien, de modernisation et d’adaptation au missile stratégique M51 débutée en mai 2013 dans le respect du principe de juste suffisance.

Le Triomphant était entré au bassin 8 de la base navale en août 2013 après s'être séparé une dernière fois de ses 16 missiles M45 et de son cœur nucléaire restés à l'île Longue. 20 mois plus tard, il en ressort comme neuf avec cette nouvelle capacité d'embarquement du système d'armes de dissuasion M51. Le sous-marin est également doté d'un nouveau système de combat tactique SYCOBS (système de combat commun Barracuda/SNLE) et d'un système global de navigation (SGN-3E).

Ces 20 derniers mois de travaux ont été d’une exceptionnelle intensité pour la DGA et le SSF, les maitres d’ouvrage, mais également pour DCNS, le maitre d’œuvre, et ses 50 entreprises partenaires. Il faut dire que ce chantier est hors norme, tant pour le défi industriel qu’il représente que pour le défi technologique. Pendant les pics d'activité, plus de 1100 personnes ont travaillé en 3x8 sur le site. Les chiffres sont étourdissants... 30 000 matériels démontés, 1,3 million de pièces approvisionnées, 4 millions d’heure de travail…

Ce mardi 14 avril, devant plusieurs dizaines d'ouvriers rassemblés, Le Triomphant a donc rejoint l’île Longue avec beaucoup de précautions, entouré de 3 remorqueurs et 2 pousseurs de la base navale. La période d’entretien n’est pas pour autant terminée. Il reste maintenant à charger un cœur neuf, s'assurer du bon fonctionnement de l’ensemble des systèmes, reprendre possession de la bête… Encore beaucoup d’heures de travail avant que le sous-marin ne puisse reprendre le cycle des patrouilles opérationnelles. Date estimée : mi 2016.

Le Triomphant est le second SNLE  adapté au M51 au cours d'une IPER dite "d'adaptation". Le Vigilantavait subi le même traitement entre 2010 et 2013. Le prochain sera le Téméraire à partir de 2016 et il n'y en aura pas d'autres ensuite puisque Le Terrible, dernier SNLE de type Triomphant  admis au service actif en 2010, a été conçu pour recevoir le système d'armes de dissuasion M51 dès sa construction.

Ces IPER d'adaptation n’ont aucun impact sur la permanence à la mer de la dissuasion océanique qui reste assurée avec le même nombre de SNLE. Elles constituent en revanche, une étape importante du programme Cœlacanthe de modernisation de la composante océanique de la dissuasion dont elles contribuent à garantir la crédibilité.



http://www.defense.gouv.fr/marine/a-la-une/derniere-ligne-droite-pour-l-adaptation-du-triomphant-au-m51
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19115
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Jeu 16 Avr 2015 - 23:06

Citation :
DCNS remporte un important contrat de maintenance des sous-marins nucléaires d'attaque français
     

Paris, 16 avr 2015 (AFP) -


Le groupe naval DCNS a annoncé jeudi avoir remporté un important contrat de maintenance de six sous-marins nucléaires d'attaque en service dans la Marine nationale française et basés à Toulon.

Interrogé par l'AFP, le groupe français s'est refusé à communiquer le montant de ce contrat. Mais une source proche du secteur indique que "c'est un important contrat représentant plusieurs centaines de millions d'euros".

Ce contrat est destiné au "maintien en condition opérationnelle (MCO) jusqu'en 2020" de ces sous-marins d'attaque (six bâtiments type Rubis ainsi que les premiers entretiens du Suffren, tête de série des sous-marins Barracuda), explique DCNS dans un communiqué.

"Ce marché comprend également l'exploitation des infrastructures nucléaires de Toulon, les outillages, ainsi que les simulateurs de l'Ecole nationale des sous-mariniers", ajoute-t-il.

Le groupe ajoute que cette maintenance visera notamment à "continuer d'améliorer la disponibilité de la flotte".

DCNS se présente comme un leader mondial du naval de défense et un innovateur dans l'énergie. Le groupe conçoit, réalise et maintient en service des sous-marins et des navires de surface. Il fournit également des services pour les chantiers et bases navals. Enfin, il propose un large panel de solutions dans les énergies marines renouvelables, rappelle-t-il.


http://www.marine-oceans.com/actualites-afp/10148-dcns-remporte-un-important-contrat-de-maintenance-des-sous-marins-nucleaires-dattaque-francais
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19115
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Ven 17 Avr 2015 - 16:53

Citation :
L’armée de Terre a reçu 150 motos Yamaha XTZ 660 Ténéré


Posté dans Forces terrestres par Laurent Lagneau Le 17-04-2015




La plupart des régiments de l’arme du Train disposent d’un escadron de circulation routière (ECR), dont la mission est de reconnaître et de baliser les itinéraires ainsi que d’escorter les convois et d’intervenir en cas d’incident. En outre, lors des reconnaissances, ils sont également susceptibles de fournir des renseignements à l’état-major sur les mouvements amis ou ennemis.

Pour cela, et devant être extrêmement mobiles, les « combattants de l’appui-mouvement » de ces escadrons sont équipés de motos Cagiva T4 E 350 cc, acquises à la fin des années 1980 pour remplacer les Peugeot SX8 et les Honda CB250. Mais plus pour longtemps…

En effet,  l’armée de Terre vient de recevoir 150 nouvelles motos Yamaha XTZ 660 « Ténéré » destinées aux ECR ainsi qu’au bataillon de commandement et de soutien de la Brigade franco-allemande (BFA). Ces « bécane » sont plus puissantes et plus lourdes que les Cagiva.

« Les motos XTZ 660 Ténéré, issues d’une gamme civile, sont produites en France et dotées d’équipements adapatés pour répondre aux besoins opérationnels dans le respect d’un budget contraint », a expliqué le ministère de la Défense. Pour avoir une idée du coût de cette acquisition, le prix « public » de ce modèle de moto affiché sur le site du constructeur est de 8.000 euros.



http://www.opex360.com/2015/04/17/larmee-de-terre-recu-150-motos-yamaha-xtz-660-tenere/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19115
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Sam 18 Avr 2015 - 16:33

Citation :
Le patron de l'armée de terre dévoile sa copie: deux divisions à trois brigades interarmes




Le général Bosser a été auditionné le 8 avril par les sénateurs sur le futur modèle de l'armée de terre.

En voici quelques éléments représentatifs et significatifs, avant la grande présentation du 28 mai, à l'École polytechnique. "Nous y dévoilerons un logo, un slogan, l'organisation et l'architecture", a précisé le CEMAT qui a présenté au ministre "les grandes lignes" du nouveau modèle, dénommé "Au contact !".

La force opérationnelle terrestre avec six brigades. "Cette force de combat Scorpion sera scindée en deux divisions, composées chacune de trois brigades interarmes. Il s'agira de deux brigades de haute intensité, équipées du char Leclerc rénové, de deux brigades médianes, équipées des blindés Jaguar et Griffon, qui constituent le coeur de Scorpion, et de deux brigades légères que sont les brigades parachutistes et d'infanterie de montagne. Ceci permettra de mener des actions de haute intensité et des actions « ultralégères ».
"Avec deux divisions et six brigades, chaque division suivra probablement de façon alternative le cycle « territoire national » (TN), puis le cycle « opérations extérieures » (OPEX)."

Une brigade d'aérocombat, capable de faire manoeuvrer des unités de contact. "L'armée de terre disposant de 95 % des hélicoptères de combat, il m'a paru judicieux de concentrer, sous les ordres d'un chef unique, la sécurité des vols, la navigabilité, le maintien en condition des hélicoptères, les écoles de formation de pilotes, et l'outil consacré à la troisième dimension que constitue la brigade d'aérocombat. À sa tête, un état-major sera capable de mener des opérations de troisième dimension : raids en profondeur, flanc-garde ou opérations à caractère interarmes, comme l'utilisation d'hélicoptères de manoeuvre pour transporter une force, saisir un pont, récupérer des otages, exfiltrer des personnes..."

Une brigade supprimée. "Je vais répartir les régiments de cette septième brigade dans d'autres brigades. Ma volonté est de rééquilibrer les effectifs des brigades pour les densifier. Il existe en effet des brigades dont les effectifs varient parfois du simple au double, ce qui pose des problèmes de préparation opérationnelle."
(commentaire: laquelle va disparaître? La 3e , la 6e ou la 9e chez les légères?)

Un commandement des forces spéciales. "L'armée de terre est « actionnaire majoritaire » des forces spéciales, à hauteur de 80 %. Il nous a donc semblé cohérent de les regrouper au sein d'un seul pilier, pour en faciliter l'employabilité interarmées."

Recrutement: "J'ai besoin d'un sur-recrutement d'environ 5 000 hommes d'ici à la fin de l'année. Ce chiffre est mon objectif. L'été va arriver, et ce n'est pas en deux mois que l'on va pouvoir recruter 5 000 hommes, alors qu'on en recrute environ 10 0000 sur une année entière. C'est une pression importante en matière de recrutement."


http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2015/04/18/le-patron-de-l-armee-de-terre-devoile-sa-copie-13917.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19115
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Lun 20 Avr 2015 - 20:54

Citation :
Irak : Le porte-avions Charles de Gaulle a quitté l’opération Chammal

Posté dans Forces navales, Moyen-Orient, Opérations par Laurent Lagneau Le 20-04-2015




La participation française à la coalition anti-État islamique (EI ou Daesh) emmenée par les États-Unis est désormais significativement amoindrie depuis le départ, le 18 avril, du groupe aéronaval (Task Force 473) constitué autour du porte-avions Charles de Gaulle.

Ce dernier a engagé au-dessus de l’Irak, pendant près de deux mois, 12 Rafale, 9 Super Étendard et 1 appareil de guet aérien E2C Hawkeye. En moyenne, ce groupe aérien embarqué (Gaé) a effectué quotidiennement entre 10 et 15 sorties aériennes pour des missions d’appui, de reconnaissance et de contrôle du trafic aérien. Qui plus est, les capacités de certains bâtiments, comme ceux de la frégate de défense aérienne Chevalier Paul, ont été sollicités.

En outre, le porte-avions français, avec son escorte, a assuré la permanence aéronavale de la coalition pendant quelques jours, soit le temps d’attendre l’arrivée de l’USS Theodore Roosevelt, venu relever l’USS Carl Vinson dans les eaux du golfe arabo-persique.

« En apportant un volet aéromaritime à cette lutte et en mettant en avant le pavillon français dans une zone stratégique, nous avons une fois de plus répondu aux besoins militaires de notre pays, et au-delà à ceux d’une coalition internationale », a commenté le contre-amiral Chaperon, commandant la Task Force 473.

Le groupe aéronaval français va maintenant mettre le cap sur Goa, en Inde, pour prendre part à l’exercice Varuna, comme cela avait été prévu au départ de la mission Arromanches. Lors de son engagement au sein de la coalition anti-EI, il avait reçu le concours de la frégate britannique HMS Kent. Cette dernière a été remplacée par la FASM Jean de Vienne.

Désormais, le dispositif aérien de l’opération Chammal est actuellement moins étoffé par rapport à ce qu’il était avant l’arrivée du Charles de Gaulle. Ainsi, le nombre de Rafale mis en oeuvre depuis les Émirats arabes unis est passé de 9 à 6 et le ravitailleur C-135FR a été désengagé puisqu’il n’apparaît plus dans les compte-rendus de l’État-major des armées (EMA).

Au total, la participation française à la coalition internationale repose donc sur 6 Rafale, 1 avion de patrouille maritime Atlantique 2, 6 Mirage 2000D (basés en Jordanie) et d’un avion de contrôle aérien E3F AWACS. Enfin, une centaine de militaires français, répartis en 5 détachements d’instruction opérationnelle (DIO) assurent une mission de formation auprès des troupes irakiennes.

Photo : (c) Marine nationale

http://www.opex360.com/2015/04/20/le-porte-avions-charles-de-gaulle-quitte-loperation-chammal/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19115
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Lun 20 Avr 2015 - 21:09

Citation :
20-04-2015

Irak/Chammal : Des avions français visés par des missiles sol-air SA-7?


Posté dans Forces aériennes, Moyen-Orient, Opérations par Laurent Lagneau Le 20-04-2015
 


Les reportages au sujet des aviateurs français engagés dans l’opération Chammal – nom de la participation française à la coalition anti-EI (État islamique ou Daesh) – sont rares, notamment en raison de restrictions imposées par les autorités jordaniennes et émiraties. Cependant, à l’occasion du déplacement du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, en Jordanie, il a été possible d’en savoir un peu plus sur le quotidien du détachement chasse qui y a été déployé avec 6 Mirage 2000D.

Ainsi, dans un reportage publié ce 20 avril par Le Parisien/Aujourd’hui en France, l’on apprend que ce dernier a effectué environ 400 sorties aériennes en 5 mois (les Mirage 2000D sont arrivés de Nancy en décembre 2014) et qu’une centaine de bombes ont été larguées sur des positions de Daesh, dont une, la semaine passé, d’une tonne, lâchée sur un « axe routier quelque part dans le centre de l’Irak ».

Le rythme opérationnel est donc intense : les patrouilles formées par 2 appareils décollent de la base de Safawi, située à une centaine de kilomètres à l’est d’Amman 6 jours sur 7 pour des missions de 5 heures en moyenne.

Quant aux jihadistes, un des officiers interrogé dans ce reportage les estime « coriaces », avec « d’étonnantes capacités d’adaptation ». Ce qui complique les missions. D’autant plus que, apparemment, ils n’hésitent pas à utiliser des missiles sol-air SA-7 de type MANPADS (Man-portable air-defense systems), c’est à dire des systèmes portatifs de très courte portée.

« La voix de l’un d’eux [ndlr, des personnels navigants français] se serre lorsqu’il évoque les missiles sol-aor SA-7 que lancent parfois les hommes de Daesh. », écrit l’envoyée spéciale du quotidien. Pour éviter cette menace, les Mirage 2000D sont contraints de voler à très haute altitude, étant donné que la portée de ces engins, selon les versions, varie de 3.700 à 4.200 mètres.

Le fait que les jihadistes possèdent des SA-7 n’est pas vraiment une surprise. Un rapport publié par l’organisation Small Arms Surveys au sujet de la prolifération de ce type d’armes s’inquiétait de voir que les groupes rebelles syriens avaient mis la main sur 8 modèles différents de MANPADS, dont le SA-24 « Grinch », ayant une portée d’environ 20.000 pieds (6.000 mètres). D’ailleurs, plusieurs aéronefs des forces syriennes ont été abattus par ces missiles.



http://www.opex360.com/2015/04/20/irakchammal-des-avions-francais-vises-par-des-missiles-sol-air-sa-7/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19115
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Lun 20 Avr 2015 - 21:28

Citation :
L’EMA finalise le renforcement logistique du Tigre en opex


Publié le 20/04/2015 à 15h46, par Jean-Marc TANGUY


L’État-major des armées décide du renforcement logistique des Tigre en opérations extérieures. © Ministère de la Défense



C’est la conséquence de soucis flagrants de disponibilité en opérations : l’état-major des armées (EMA) se prépare à renforcer la logistique du Tigre en opérations. Cela devrait faire partie des adaptations prévues par la prochaine loi de programmation militaire.

Anticipant la future popularité du Tigre dans les opérations à venir (il reste déployé sur les théâtres malien pour le HAP et centrafricain pour le HAD), et ses besoins sur différents théâtres simultanés, l’EMA est arrivée à la conclusion qu’il fallait mettre de l’huile dans la logistique, et y consacrer les ressources nécessaires.
Tout est parti des réductions de lots de déploiement décidé par… l’EMA après la guerre de Libye. Ce fut le résultat d’un bras de fer où l’EMA estimait que l’armée de terre finirait par avoir moins de Tigre que ce qu’elle demandait (ce qui est arrivé, la cible passant de 80 à 60). L'EMA lui reprochait également de ne pas faire suffisamment voler ses appareils. Une partie était alors chez Airbus Helicopters pour des mises à standard.
La fin de l’Afghanistan et le début du Mali se sont télescopés. Avec peu de lots de déploiements et de pièces de rechanges, la flotte Tigre et a été victime de son succès mais aussi de son attrition. Si aucun appareil n’a été perdu au Mali, plusieurs ont été très atteints.
Le Tigre a aussi été affecté, en 2014, par des soucis liés aux moteurs et à la fragilité de certaines pièces de verrière, obligeant, pour un petit morceau de plastique trop fragile, à des immobilisations bien trop longues. Résultat, la disponibilité n’a pas été bonne, sur la fin de l’année, là où les Tigre auraient été bien utiles pour les opérations.
Dès 2013, il a aussi fallu arbitrer la répartition des Tigre entre les missions spéciales du 4e RHFS  (régiment d'hélicoptères des forces spéciales)–pour lequel il est très adapté- et conventionnelles du 5e RHC (régiment d'hélicoptères de combat). Le Tigre a même montré qu’il pouvait participer à une opération clandestine, lors de la tentative de libération de Denis Allex en Somalie, en janvier 2013.

http://www.air-cosmos.com/2015/04/20/32646-l-ema-finalise-le-renforcement-logistique-du-tigre-en-opex
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19115
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Mer 22 Avr 2015 - 18:41

Citation :
Première manoeuvre pour le LRU

Actualités  Pierre Brassart  22 avril, 2015  



Le 3 avril 2015, le général d’armée Jean-Pierre Bosser, chef d’état-major de l’armée de Terre, a officiellement adopté le lance-roquette unitaire (LRU) pour le compte de l’armée de Terre. Dix jours plus tard, le 1er régiment d’artillerie (RA) lui offre sa première manoeuvre.


En effet, du 13 au 16 avril, les Centaures du 1er RA ont effectué un exercice interarmes afin d’entretenir les savoir-faire techniques du système d’arme LRU, tester en terrain civil un concept d’emploi d’une unité LRU et s’entraîner avec le système ATLAS (automatisation des tirs et liaisons de l’artillerie sol/sol). Pour se faire, le 1er RA a été rejoint par des hommes et des moyens du 19e régiment du génie. Des appareils de l’armée de l’Air ont également participé à l’exercice, à savoir un Rafale, un Mirage 2000D et un Alpha Jet.


(Photo : armée de Terre)

Le LRU remplace le LRM (lance-roquettes multiples) dans les armées française, allemande et italienne. Ces trois pays ont signé la Convention sur les armes à sous-munitions  qui est un traité international humanitaire et de désarmement qui interdit totalement l’emploi, la production, le stockage et le transfert des armes à sous-munitions. Or, le LRM (MLRS chez les anglo-saxons) a été conçu pour expédier des roquettes non-guidé M26, contenant un grand nombre de sous-munitions.

Pour satisfaire aux obligations du traité et pour s’adapter dans le même temps au champs de bataille modernes, les pays européens précités ont décidé de transformer leurs LRM en LRU. Ces derniers sont adaptés au lancement de la munition M31, dite Guided Unitary MLRS qui est capable d’atteindre une cible à plus de 70km avec une précision inférieure à 5 mètres.


http://forcesoperations.com/2015/04/22/premiere-manoeuvre-pour-le-lru/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19115
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Mer 22 Avr 2015 - 21:16

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19115
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Jeu 23 Avr 2015 - 21:19

Citation :
La DGA réceptionne le troisième Reaper


Publié le 23/04/2015 à 16h16, par Justine BOQUET


La France vient de recevoir son troisième vecteur Reaper. © DGA


La Direction générale de l'Armement (DGA) vient de réceptionner le troisième vecteur Reaper. Il arrivera en Mai à Niamey, sur la base française du Niger, rejoignant les deux premiers drones, qui opèrent au sein de l'opération Barkhane.  

Comme pour les deux précédemment reçus, ce vecteur est au standard block 1 et est non armé. Des essais au sol et en vol ont eu lieu en Californie. Ils ont été effectués par des équipes françaises.

La réception s'est déroulée aux Etats Unis, en présence de l'US Air Force et de l'équipe industrielle de General Atomics.

Rappelons que cette vente se déroule dans le cadre d'un contrat FMS (Foreign Military Sale).


http://www.air-cosmos.com/2015/04/23/32952-la-dga-receptionne-le-troisieme-reaper
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19115
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Jeu 23 Avr 2015 - 22:36

Citation :
Armée de Terre a ajouté 6 nouvelles photos.

Départ des chars du 12e régiment de cuirassiers en Pologne

Ce matin, jeudi 23 avril 2015, en gare de Saint-Cyr-en-Val, départ de 15 chars Leclerc, 4 véhicules blindés de combat d'infanterie
(VBCI), 3 véhicules de l'avant blindé (VAB) et un engin blindé du génie (EBG). Destination Pologne où le sous groupement
tactique interarmes blindé (SGTIA) participera pendant 2 mois à des entraînements avec les forces polonaises et alliées.


PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   

Revenir en haut Aller en bas
 
Armée Française / French Armed Forces
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 40Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les képis de l'armée française
» Création de l'armée française
» présentation des nouveaux véhicules de combat de l'armée française au portes ouvertes du 21e RIMA
» Le prochain fusil de l'armée française sera bien étranger : HK 416.
» L'armée française pour les nuls:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Europe-
Sauter vers: