Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Armée Indienne / Indian Armed Forces

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 12 ... 19  Suivant
AuteurMessage
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8110
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Jeu 16 Juil 2015 - 12:08

augusta a écrit:
Citation :
Tata Motors bags order worth over Rs 900 cr from Indian Army

Tata Motors said it has bagged an order for supplying 1,200 multi-axle trucks to the Indian Army.
By: PTI | New Delhi | July 10, 2015 4:22 pm


Tata Motors on Friday said it has bagged an order worth over Rs 900 crore to supply 1,200 multi-axle trucks to the Indian Army.
It is the single largest order awarded to an Indian company in land systems by the Indian army and comprises 1,200 units of high-mobility 6X6 multi-axle trucks, Tata Motors said in a statement.
The trucks will be used for loading-unloading and transportation of ammunition pallets, spares and other operational equipment, it added.
Developed indigenously, the Tata 6X6 high mobility all- terrain all-wheel drive vehicle, has completed a total trial duration of 25 months, demonstrating maximum performance in the most demanding conditions, the company said.
“We at Tata Motors are extremely proud to have bagged the single largest order, among Indian OEM’s from the Indian army, for the most technologically advanced high mobility load carrier system ever built here in India,” Tata Motors, Vice President, Defence & Government Business, Vernon Noronha said.
The order is a validation of Tata Motor’s strategy and growth potential, he added.
“As leading suppliers of mobility solutions to the country’s security forces, we will shortly commence delivery of these high-mobility vehicles,” Noronha said.
Tata Motors has been associated with the country’s off-road defence and security forces, since 1958 and has supplied over 1,00,000 vehicles to the Indian military and Paramilitary forces, so far.
The company offers its products and services that not only meet the needs of the domestic market, but are also positioned to meet most stringent requirements across the world.
The Mumbai-based firm also exports its range of specialised defence vehicles to the SAARC, ASEAN and African regions.

http://www.financialexpress.com/article/industry/automobiles/tata-motors-bags-order-for-1200-trucks-from-indian-army/98664/

C'est ce type de camion

Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8110
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Jeu 16 Juil 2015 - 13:46

Citation :
ndia To Buy 4 P-8s; $2.5B Helo Deal Awaits
By Vivek Raghuvanshi 3:58 p.m. EDT July 15, 2015

NEW DELHI — India has cleared purchase of four additional P-8I maritime surveillance aircraft for US $1 billion from Boeing, which awaits the signing of another $2.5 billion contract to purchase attack and heavy-lift helicopters, said a Ministry of Defence source.

The Defence Acquisition Council (DAC), the highest body in the MoD that decides weapons procurement, cleared the purchase of additional P-8I aircraft Tuesday on a government-to-government basis to top the eight already contracted in 2009.

The Indian Navy last year invoked the option clause in the contract under which it could order four additional P-8Is. The P-8I is the Indian variant of the P-8A.

Earlier this month, Boeing extended its price quote for the 12th time for a $2.5 billion tender involving the sale of 22 Apache and 15 Chinook helicopters to India. Boeing won the tender in a global competition in 2013 but the contract has not been finalized.

The MoD sources said the helicopter tender should be completed in the next three months as an issue relating to offset fulfillment was resolved. Boeing did not provided all necessary documents related to the offset requirements, but MoD said it is now satisfied with the documentation and that Boeing will fulfill offsets amounting to 30 percent of the total value of the contract.

"There is nothing holding back the contract further," the source added

An Indian Air Force official said Boeing is extending the price quote because it sees further orders for heavy-lift and attack helicopters.

Chinooks are required for the two new mountain divisions being raised by the Indian Army, where these helicopters will be used to transport men and materiel, including light utility howitzers, the Air Force official added.

Chinook will replace Russian-made Mi-26 heavy-lift helicopters, while the Apache attack helicopters will replace Russian-made Mi-28 platforms currently stationed along the border with Pakistan, the official added.

In reply to a question about why Boeing is extending the price quote, an executive of Boeing here said, "Boeing is deferring all questions on the Chinook and Apache procurement to India's Ministry of Defence for comment."

As the DAC has now cleared the purchase of the P-8I and the Apache and Chinook acquisition, approval by the Cabinet Committee on Security is all that remains. Both the P-8I and helicopter contract will be signed in the next three months, the MoD source said.

Boeing's Apache was selected in open competition over the Russian Mi-28N Night Hunter, while the Chinook heavy-lift helicopter was picked over the Russian Mi-26 helicopter.

In the last decade, India has contracted aircraft worth $10 billion, including P-8I, C-130J Super Hercules and C-17 Globemaster aircraft.

http://www.defensenews.com/story/defense/air-space/2015/07/15/india-boeing-p8-maritime-surveillance/30181931/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17000
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Dim 19 Juil 2015 - 13:50

Citation :
India requests overseas design help for second indigenous carrier

Rahul Bedi, New Delhi - IHS Jane's Navy International

16 July 2015



The Indian Navy (IN) has invited responses by 22 July from overseas contractors to assist in designing a 65,000-tonne aircraft carrier, industry sources said.

The IN sent a letter of request (LoR) to BAE Systems, DCNS, Lockheed Martin, and Rosoboronexport on 15 July. It requires them to provide technical and costing proposals for the Indigenous Aircraft Carrier-2 (IAC-2) within a week.

On 17 July a BAE Systems spokesperson in New Delhi confirmed receipt of the LoR two days earlier.

IN sources said the LoR follows the 13 May allocation to the IN of INR300 million (USD4.83 million) by the ministry of defence (MoD) to begin concept work on IAC-2, likely to be named Vishal (Grand).



http://www.janes.com/article/53056/india-requests-overseas-design-help-for-second-indigenous-carrier
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17000
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Mar 21 Juil 2015 - 21:05

Citation :
Pourquoi le Rafale Marine pourrait intéresser la marine indienne


Posté dans Asie-Pacifique, Forces aériennes, Forces navales par Laurent Lagneau Le 21-07-2015  




L’Inde est l’une des rares puissances à mettre en oeuvre au moins un porte-avions depuis plusieurs dizaines d’années. C’est en 1961, en effet, que l’INS Vikrant (ex-HMS Hercules) a été cédé par la Royal Navy à son homologue indienne.

Actuellement, l’Inde dispose de deux porte-avions, à savoir l’INS Viraat (ex-HMS Hermes), acquis dans les mêmes conditions que l’INS Vikrant, et l’INS Vikramaditya, construit pendant l’époque soviétique sous le nom de Baku, rebaptisé ensuite Admiral Gorshkov avant d’être proposé à New Delhi par Moscou, en 2004.

Gravement endommagé en 1994 par un incendie, ce navire a fait l’objet de lourds travaux de modernisation réalisés par le chantier Sevmach de Severodvinsk avant d’être remis à la marine indienne en 2013, après 5 ans de retard et d’importants surcoûts, la facture ayant atteint les 2 milliards de dollars, alors que le prix de vente était de 980 millions…

Cela étant, l’Inde entend concevoir ses propres porte-avions. C’est ainsi qu’un nouvel INS Vikrant a été officiellement lancée en août 2013, dans le cadre du programme « Indigenous Aircraft Carrier » (projet 71).

D’un déplacement de 40.000 tonnes pour une longueur de 262 mètres, l’INS Vikrant seconde version aura une configuration STOBAR (Short Take-Off But Arrested Recovery), c’est à dire qu’il aura un pont d’envol incliné afin de faire décoller ses appareils, qui seront des MiG-29K et des HAL Tejas Mk2 navalisé (du moins en théorie).

Mais le projet 71 prévoit la construction d’au moins 2 porte-avions. Et rien n’était définitivement arrêté au sujet de la configuration du second… La semaine dernière, la marine indienne a levé le voile sur ses intentions.

Ainsi, selon les spécifications révélées par la presse indienne, le 2e porte-avions construit localement affichera 65.000 tonnes pour une longueur de 300 mètres et devra pouvoir atteindre une vitesse maximale de 30 noeuds. Rien, en revanche, n’a été dit que le système de propulsion (nucléaire ou classique). Il aura en outre la capacité d’emporter 30 à 35 avions ainsi qu’environ 20 hélicoptères.

Quant à sa configuration, la marine indienne a opté pour un changement radical par rapport à ses capacités actuelles puisque ce porte-avions disposera de catapultes et de brins d’arrêt, c’est à dire il sera « CATOBAR » (Catapult Assisted Take Off But Arrested Recovery), comme les navires du même type américains et français.

La marine indienne a sollicité 4 industriels étrangers pour la mise au point de ce navire : Lockheed-Martin (alors que les porte-avions de l’US Navy sont construits par Huntington Ingalls Industries), BAE Systems, Rosoboronexport et DCNS. Ces derniers devront remettre leurs proposition le 22 juillet, c’est à dire dans un délai extrêmement court.

L’information a été confirmée par IHS Janes, qui a contacté un cadre de BAE Systems

Les industriels russes et britanniques n’ayant aucune expérience dans la construction de porte-avions en configuration CATOBAR, Américains et Français paraissent donc les mieux placés. Surtout les seconds… Car DCNS a déjà dans ses cartons un navire qui correspondrait presque aux exigences indiennes avec le PA2 (70.000 tonnes pour 283 m de long), c’est à dire le bâtiment qui aurait dû épauler le Charles de Gaulle…

À moins que la marine indienne souhaite doter son porte-avions de catapultes électromagnétiques EMALS, conçues par General Atomics. Si elle ne l’a pas précisé dans ses spécifications, cela peut toujours être une éventualité…

Quoi qu’il en soit, il se posera la question des avions qui seront mis en oeuvre par ce navire, futur INS Vishal mais pour l’instant appelé « Indigenous Aircraft Carrier-2″ (IAC-2).

Lors d’un catapultage, l’avion, dont le (ou les) réacteur(s) sont à plein régime, est emporté par un sabot fixé sur le train avant qui lui donne une accélération pouvant atteindre les 5G et une vitesse de 90 à 120 noeuds. Le MiG-29K est-il adapté à cet exercice?

Aussi, le choix des avions possibles se limite au F/A-18 Super Hornet de Boeing, au F-35C de Lockheed-Martin et au Rafale Marine de Dassault Aviation. Et cela même si le consortium Eurofighter et Saab ont indiqué avoir l’idée de « navaliser » le Typhoon et le Gripen. Seulement, il ne suffit pas d’ajouter une crosse d’appontage pour qu’un avion puisse opérer depuis un porte-avions!

En mars dernier, Dassault Aviation a en outre fait savoir que la marine indienne l’avait interrogé « sur la capacité du Rafale à aller sur un porte-avions ». La réponse, elle l’a eu lors de l’édition 2015 de l’exercice Varuna, lequel a vu la participation du groupe aéronaval constitué autour du Charles de Gaulle, en avril.

En outre, deux autres éléments plaident en faveur du Rafale Marine. D’abord, il y a le contrat portant sur l’acquisition d’un première tranche de 36 exemplaires de la version « classique » de cet avion destinés à l’Indian Air Force [ndlr, qui ne devrait pas tarder à être finalisé]. Ensuite, selon des études et des simulations effectuées par Dassault Aviation, il serait en mesure de décoller de porte-avions dotés de tremplin, comme ceux en service dans la marine indienne. Mais encore faudrait-il réaliser des essais pour être catégorique.

http://www.opex360.com/2015/07/21/pourquoi-le-rafale-marine-pourrait-interesser-la-marine-indienne/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17000
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Mar 21 Juil 2015 - 21:37

Citation :
L’Inde signe pour 48 Mi-17V-5 supplémentaires !




New Delhi, l'Indian Air Force (IAF) va acheter 48 hélicoptères Mil Mi-17V-5 supplémentaires. Ces appareils vont venir s’ajouter aux 139 aéronefs de ce type qu’elle a déjà acquis depuis 2008. Cette acquisition est estimée à près de 1,1 milliards de dollars us.

Selon les hauts fonctionnaires de l'IAF les livraisons se feront assez rapidement car ceux-ci font partie d’un accord de gouvernement à gouvernement avec la Russie.

L’Inde est considérée comme un partenaire stratégique de la Russie dans le développement et la livraison des hélicoptères militaires, ainsi que pour les opérateurs publics et privés. Des projets mixtes russo-indiens sont en cours pour livrer de nouveaux hélicoptères, des pièces de rechange et des équipements aéronautiques. Depuis 2011, l’Indian Air Force opère plus de 200 hélicoptères Mi-8/17 de fabrication russe.


Le MIL MI17-V5 :

Le Mi-17V-5 est la dernière version de l'hélicoptère Mi-17. Cet appareil est destiné à transporter des cargaisons et des parachutistes, ainsi que du fret de grande dimension sur un support extérieur. La version armée du Mi-17V-5 a pour tâches d'appuyer par le feu les forces terrestres ou les parachutistes, lors du débarquement ou de l'évacuation, ainsi que de mener des bombardements de précision. Un système de guerre-électronique équipe l’appareil contre les missiles sol-air ennemis.


Photos :1  Mil Mi-17V-5@ IAF


http://psk.blog.24heures.ch/archive/2015/07/21/l-inde-signe-pour-48-mi-17v-5-supplementaires-859341.html
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8110
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Mar 4 Aoû 2015 - 11:46

Citation :
INDIAN AIR FORCE ORDERS HAL TO REDESIGN HJT-36

Thirteen years after a prototype took to the skies, HAL’s intermediate jet trainer HJT-36 Sitara project has gone into a tailspin.

The Indian Air Force has told Hindustan Aeronautics Ltd to address basic flaws in its design. The trainer, IJT in official parlance, must be made capable of recovering from stall and spin, the IAF has informed the Bengaluru-based public sector major manufacturer. “You cannot fly an aircraft that can’t spin and recover from it. They have to return to the drawing board and make it work,” a senior IAF officer told on condition of anonymity. The IAF has expressed its displeasure over long delays at HAL, besides the aircraft’s inability to meet its requirements.

The project, begun in 1999, was hit by a series of accidents and a change of engine. The first prototype took to the skies in 2003 and six prototypes are now operational. “It is an aerodynamic or design flaw. It cannot be rectified unless they start all over again,” the officer said. That means the project will be delayed further.The Air Force is already looking to buy training aircraft from abroad to replace its ageing fleet of Kirans, inducted four decades ago. HAL, however, maintains the project is on track. “The IJT project is at an advanced stage of development. We have made necessary modifications in the aircraft to meet all the IAF’s requirements,” a senior HAL official stated in an email to Express. He said a majority of tests have been completed.

The next step is to test the spinning capabilities of the aircraft, scheduled for August end, he said. “After completion of stall testing, BAe Systems directed us to increase the roll inertia by adding mass at the wing tips to achieve the desired spin characteristics. We carried out the modifications,” the official added. He claimed the performance of the aircraft after the modifications was satisfactory.

Stall and Spin

Military pilots are trained to do different manoeuvres, including stalling and spinning an aircraft and recovering from it.

Stall and spin are conditions in which an aircraft starts losing altitude rapidly and controls become ineffective. When an aircraft goes into a spin, it goes out of control and starts auto-rotating and descending rapidly, nose up. During combat flying, any aircraft can inadvertently get into a spin or stall, so pilots are trained to get it into such situations and recover safely without abandoning the aircraft.
http://defence-blog.com/?p=7122

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17000
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Mar 4 Aoû 2015 - 14:06

Citation :
Rafale : New Delhi renonce au contrat du siècle MMRCA

Par Michel Cabirol | 04/08/2015



L'appel d'offre MMRCA (Medium Multi Role Combat Aircraft) a été officiellement cassé par New Delhi (Crédits : © Pascal Rossignol / Reuters)



Dans un communiqué publié en fin de semaine dernière, le ministère de la Défense indien a annoncé que l'appel d'offre portant sur la vente de 126 avions de combat "a été annulé".

L'appel d'offre MMRCA (Medium Multi Role Combat Aircraft) a été officiellement cassé par New Delhi. Dans un communiqué publié en fin de semaine dernière, le ministère de la Défense indien a annoncé que l'appel d'offre (Request for proposal-RFP) portant sur la vente de 126 avions de combat "a été annulé". Ce qui n'est pas réellement une surprise. Cet appel d'offre était en discussions depuis trois ans avec Dassault Aviation pour la vente de 126 Rafale, dont 106 devaient être fabriqués localement par Hindustan Aeronautics Limitel (HAL), était en sursis depuis l'annonce surprise faite à Paris par le Premier ministre indien, Narendra Modi, de l'achat de 36 Rafale "prêts à voler". Une décision qui a été justifiée par l'urgence des besoins opérationnels de l'armée de l'air indienne (IAF).


Le ministère de la Défense indien a également précisé que dans le cadre de cet appel d'offre le Rafale avait "respecté toutes les caractéristiques de performance stipulées par le RFP pendant l'évaluation conduite par l'armée de l'air indienne".

Sur l'achat des 36 Rafale, le ministère a confirmé que les réunions entre les équipes de négociations indienne et française avaient commencé. Sans préciser quand. Les Indiens veulent que le Rafale, équipé de ses systèmes et de son armement, soit "livré dans la même configuration qui avait été testée et approuvée par l'armée de l'air indienne et avec une responsabilité de la maintenance de l'appareil plus longue assurée par la France", selon le communiqué du ministère de la Défense indien. Et de rappeler que New Delhi veut acquérir ces appareils "aussi vite que possible" dans le cadre d'un accord de gré à gré avec le gouvernement français (Inter-Governmental Agreement-IGA).

L'accord surprise annoncé en avril par Modi

En visite à Paris en avril, le Premier ministre indien annonçait que La France et l'Inde avaient conclu un accord visant à acheter au plus vite 36 Rafale, soit deux escadrons. "J'ai demandé au président (François Hollande) la fourniture de 36 Rafale prêts à voler à l'Inde", avait indiqué Narendra Modi lors d'une conférence de presse commune avec le chef de l'Etat français. Le Premier ministre, qui s'exprimait en hindi, avait souligné que les termes et conditions du contrat n'étaient pas finalisés. "Nos fonctionnaires vont discuter de ces aspects plus en détail et poursuivre les négociations", avait-t-il précisé, selon la traduction de son intervention.

Déjà il subsistait un doute sur la poursuite de l'appel d'offre MMRCA à l'issue de la visite de Narendra Modi. Mais fin mai, le ministre de la Défense, Manohar Parrikar, avait levé une partie des doutes en expliquant que l'Inde n'achèterait "pas d'autres" (Rafale, ndlr), et se contenterait de "seulement 36" avions de combat tricolore car il est "beaucoup trop cher". Les précédents projets gouvernementaux indiens d'acquérir 126 Rafale de Dassault Aviation se sont révélés "économiquement non viables, et pas nécessaires" pour ce pays, avait-il ajouté.

L'acquisition de 36 appareils ne suffira cependant pas à satisfaire les besoins de l'Inde, qui doit faire face à des tensions frontalières avec la Chine et le Pakistan, avait estimé les analystes. Et ce d'autant que l'Inde a perdu 20 appareils en trois ans, selon les chiffres fournis par le ministère de la Défense indien : 12 MiG, 3 Sukhoi et 5 Jaguar.

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/rafale-new-delhi-renonce-au-contrat-du-siecle-mmrca-496196.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17000
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Jeu 6 Aoû 2015 - 14:49

Citation :
L’Inde pourrait relancer un contrat MMRCA


Helen Chachaty

 
Suite à l’officialisation de l’abandon du contrat MMRCA pour 126 Rafale le 30 juillet dernier, le ministère indien de la Défense pourrait relancer un nouvel appel d’offres, selon le Times of India. Des sources anonymes citées par le quotidien évoquent le projet d’un appel d’offres pour 90 avions de combat, qui pourrait être officialisé suite à la mise en place d’une nouvelle procédure d’acquisition. Il s’agirait de l’intégrer au programme « Make in India », afin de développer l’industrie de Défense sur le territoire indien.

Le Times of India évoque un contrat pour 54 monoplaces et 36 biplaces, avec une potentielle option pour 45 exemplaires supplémentaires. Les industriels intéressés seraient les mêmes que lors du précédent appel d’offres MMRCA : Dassault Aviation, MiG, Saab, Eurofighter, Boeing, Lockheed Martin.

L’abandon du MMRCA avait été officialisé le 30 juillet dernier par le ministère indien de la Défense et mettait donc fin aux trois années et demie de négociations exclusives entre Dassault Aviation et les autorités indiennes pour la production de 126 Rafale. Un accord de gouvernement à gouvernement avait de plus été annoncé en avril dernier pour l’achat sur étagère de 36 Rafale. Si le nouvel appel d’offres est bien lancé, l’Inde serait donc toujours sur l’acquisition de 126 avions de combat. Resterait alors à connaître la part des avions qui seraient effectivement produits en Inde.


http://www.journal-aviation.com/mobile/article.php?idr=1&id=30670
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur


messages : 12861
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Jeu 6 Aoû 2015 - 16:48

Pression anglaise j'en suis sur .... Yakuza l'avait vu venir des le début ! Quel est l'intérêt d'abandonner un appel d'offre pour en relancer un similaire et repartir de zero niveau négociation Rolling Eyes
Les Indiens pedraient plus de 7 ans avec tout ce que cela implique en terme d'inflation et de valeur des jet Laughing

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur


messages : 9326
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Jeu 6 Aoû 2015 - 16:57

A la place de Dassaut, je jetterai l'éponge . Perte de temps ces indiens.
ils méritent pas le Rafale.
à mon avis en repartant de zéro, et depuis la vente du rafale, ils espèrent une baisse conséquente du prix unitaire.
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8110
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Dim 9 Aoû 2015 - 12:52

https://m.youtube.com/watch?v=T_h8ON8Kq8Y
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17000
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Mer 12 Aoû 2015 - 16:18

Citation :
La vente de 36 Rafale à l'Inde est-elle compromise ?


 Mis à jour le 12 août 2015


Le Premier ministre indien Narendra Modi avait annoncé en avril sa volonté de commander 36 avions de combats de
Dassault Aviation "sur étagère", c'est-à-dire construits en France, après l'enlisement des négociations exclusives
menées depuis début 2012 sur un contrat de 126 Rafale, dont 108 fabriqués en Inde.



Selon deux sources du secteur indien de la défense, les deux parties sont en désaccord sur le prix unitaire des avions et sur la volonté de l'Inde d'obtenir pour ce contrat-là aussi, des "offsets" (une partie de la valeur du contrat produite en Inde), indique Reuters.

Ces nouvelles divergences menacent de retarder encore la modernisation tant attendue de la flotte indienne d'avions de combat.

Des responsables militaires ont dit craindre un énorme écart de capacités avec ses deux voisins, la Chine et le Pakistan, sans avions de combat occidentaux neufs ou si les industriels indiens ne parviennent pas à combler les manques de l'armée rapidement.

Invoquant l'urgence des besoins militaires de son pays, Narendra Modi a choisi de traiter directement avec Paris pour une commande de taille plus réduite, précisant que des responsables négocieraient les termes du contrat.

Le 16 mai, le ministre indien de la Défense Manohar Parrikar a déclaré que les négociations sur le prix du contrat seraient bouclées en "un mois ou deux".

Mais les discussions ont achoppé sur l'insistance de l'Inde à obtenir ses Rafale à un prix inférieur au quelque 200 millions de dollars (180 millions d'euros) l'unité qui avaient servi de base aux négociations antérieures avec Dassault Aviation, ont déclaré les deux responsables militaires.

Contrairement au précédent contrat, issu d'un appel d'offres très disputé et remporté par Dassault Aviation, cette commande-ci ne prévoit pas de production en Inde, pour ne pas retarder la livraison.

"Puisqu'il n'y a pas de transferts de technologie, le prix qui était sur la table pendant les négociations commerciales n'a plus lieu d'être", a déclaré l'un des responsables, tenu au courant des nouvelles négociations.

Le ministère indien de la Défense a déclaré que les négociateurs discutaient d'un projet d'accord, mais sans donner de précision. Manohar Parrikar a dit la semaine dernière que New Delhi avait déclaré en avril à Paris vouloir les Rafale dès que possible.

Des porte-parole de Dassault Aviation et de la Direction générale de l'armement (DGA) française se sont refusés à tout commentaire.

DÉBAT SUR LES "OFFSETS"

Les deux responsables indiens ont également indiqué que les discussions achoppaient aussi sur la condition posée par New Delhi en vertu de laquelle les fabricants d'armes doivent investir sur place une partie de la valeur de tout contrat supérieur à 50 millions de dollars (45 millions d'euros).

Ces politiques d'"offset" sont monnaie courante dans les contrats d'armement avec les pays émergents, où les groupes de défense occidentaux ont investi sur place en technologies et embauché afin de décrocher des commandes.

Dans ce cas précis, l'Inde veut que Dassault Aviation investisse au moins 30% de la valeur du contrat par le biais notamment de l'achat de composants pour sa production en France, de l'installation d'usines en Inde et de la formation aux emplois de haute technologie, ont précise les deux responsables.

La France s'est dite prête à satisfaire les demandes d'"offsets" mais a souligné qu'il lui faudrait du temps pour mettre en place un réseau de distribution en Inde pour ses composants par exemple, renchérissant le coût du contrat, a déclaré l'un des responsables.

"A moins que ce soit abandonné aux plus hauts niveaux, le ministère de la Défense part du principe que les conditions d'offsets doivent être remplies", a expliqué le responsable.

Pendant les négociations sur le méga-contrat de 126 avions, l'Inde avait fixé la proportion d'"offsets" à 50% de la valeur du contrat, a-t-il ajouté.

"Ce sujet a pris le pas sur le contrat en lui-même alors qu'il n'est censé d'en être que l'un des termes", a noté Amit Cowshish, ancien conseiller financier pour les achats d'armement auprès du ministère indien de la Défense, qui a suivi les négociations.

PRIORITÉS DIVERGENTES

Pour ne rien arranger, l'armée de l'air indienne (IAF) a réclamé des modifications techniques afin que les Rafale soient équipés des armements les plus récents, a dit le second responsable.

Les spécifications techniques initiales datent du lancement de l'appel d'offres indien pour des avions de combat il y a une dizaine d'années.

Selon une source française au fait des discussions, des divergences de priorités en Inde retardent le processus, l'armée de l'air mettant l'accent sur les armements et le ministère de la Défense sur les "offsets".

"Depuis le début, l'IAF veut plus d'armements que ceux qu'ils ont déjà choisis, tandis que l'administration indienne exige des 'offsets'", résume cette source.

L'armée de l'air indienne s'est refusée à tout commentaire, arguant que l'accord était du ressort du gouvernement.

L'Inde, confrontée à la montée en puissance militaire de la Chine et du Pakistan, accuse 19 ans de retard dans son programme national de construction d'avions de combat légers, la certification finale du premier avion n'étant prévue que pour mars 2016.

Parallèlement, près de 260 MiG 21 et MiG 27 russes, issus de l'ère de la Guerre froide, doivent être retirés progressivement du service en environ huit ans.

"Même avec l'arrivée des Rafale, l'armée de l'air s'est faite à l'idée d'une force de frappe réduite pour la décennie à venir", a déclaré le général de division aérienne à la retraite Kapil Kak.

Dassault Aviation a annoncé en juillet sa décision de tripler sa cadence de production d'ici 2018 à trois avions par mois afin de faire face à de nouvelles commandes à l'export, après avoir engrangé deux contrats d'un total de 24 avions chacun en Egypte et au Qatar.

Avec Cyril Altmeyer à Paris, édité par Patrick Vignal

http://www.usinenouvelle.com/editorial/la-vente-de-36-rafale-a-l-inde-est-elle-compromise.N344596
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8110
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Sam 15 Aoû 2015 - 11:48

Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8110
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Sam 15 Aoû 2015 - 11:49

Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8110
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Mar 18 Aoû 2015 - 11:26

Citation :
Delay to Tejas Mk 2 could push IAF into accepting modified Mk 1s

Rahul Bedi, Delhi - IHS Jane's Defence Weekly
17 August 2015



Delays by India's state-owned Hindustan Aeronautics Limited (HAL) in developing the upgraded Tejas Light Combat Aircraft (LCA) Mk 2 are likely to pose operational problems for the Indian Air Force (IAF), which is facing a steady decline in its fighter squadrons.

According to official sources HAL recently proposed to the IAF that, instead of waiting for it to design the more capable LCA Mk 2, the air force should acquire the under-development Tejas Mk 1A variant, which is marginally more proficient than the existing Mk 1.

Powered by the General Electric F404-GE-IN20 engine, with a limited 80-85 kN thrust that restricts its angle of attack and weapon-carrying capabilities, the LCA Mk 1 failed to meet the IAF's qualitative requirements (QRs), but is currently being series built by HAL.

HAL claimed its scientists and engineers are overstretched with developmental projects such as the Hindustan Turbo Trainer-40 basic trainer and the Sitara Intermediate Jet Trainer, and are consequently unable to ensure the LCA Mk 2's timely development.

HAL went on to state that the Mk 2 variant it is jointly developing with the government-run Aeronautical Development Agency (ADA) is unlikely to enter series production before 2024, some five years after conducting its maiden test flight around 2019.

The company contended that this delay would render HAL's LCA production lines in Bangalore inactive after 2019 once it has completed the IAF's pending order for 40 Mk 1s.

The IAF took delivery of the first Mk 1 in January - 32 years after the LCA programme was initiated.

Consequently, HAL wants the IAF to initially acquire 40-60 additional LCA Mk 1As in order to keep its production lines open until 2024. Thereafter the Mk 2 variant, fitted with the more powerful F414 GE-INS6 engine generating 90-98 kN thrust, would be ready to go into production to meet the IAF's projected requirement of 120-140 LCAs.

HAL declined to comment on the issue.

Industrial sources say HAL envisages the Mk 1As as being around 1,000 kg lighter than the Mk 1, which weighs 6,500 kg. It aims to achieve this weight loss by shedding 200-300 kg of ballast secured in the aircraft's nose to stabilise it and another 700-800 kg by reducing its heavy and 'over-engineered' landing gear.

The platform would also be fitted with Israeli firm ELTA Systems' active electronically scanned array (AESA) radar, replacing the heavier and less capable 'hybrid' version of ELTA's EL/M-2032 lightweight multi-mode radar, which was developed jointly with India's Defence Research and Development Organisation.

HAL maintains that these changes would make the Mk 1A operationally more agile and proficient - despite being fitted with the less powerful F404 engine - and more closely aligned with the IAF's QRs.

Official sources said HAL even "obliquely hinted" that these modifications to the Mk 1A could even render developing the Mk 2 for the IAF redundant.

However, the F414 engines - the first eight of which HAL is expected to receive by the end of the year - would still be needed to power the under-development LCA (Navy) to assist in its take-off from an aircraft carrier deck.





The Indian Navy has an initial requirement for some 40 LCA (Navy) aircraft.



Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17000
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Mar 25 Aoû 2015 - 15:32

Citation :
Un Mig-21 de la Force Aérienne Indienne s'est écrasé en Inde

25 Août 2015

Rédigé par Loïc et publié depuis Overblog  



Photo : (c) AP - Les restes de l'épave du Mig-21 après le crash.

Hier Lundi 24 Août 2015, au cours d'une mission d'entraînement de routine, un Mig-21 "Bison" de la Force Aérienne Indienne s'est écrasé dans la région de Budgam, à l'extrême Nord de l'Inde, et située dans l'Etat de Jammu-et-Cachemire.

Selon le communiqué de presse publié par le Ministère indien de la Défense, l'accident a eu lieu aux alentours de 11h00, heure locale, et le pilote s'est éjecté de l'appareil avant que ce dernier ne s'écrase dans une forêt.

Le pilote de chasse, qui avait décollé de l'aéroport international de Srinagar, qui dispose d'une annexe occupée par un ou plusieurs escadrons de Mig-21, a été récupéré par un hélicoptère des forces armées indiennes. Comme à chaque accident, une enquête a été ouverte afin de déterminer les causes de cet accident.

La Force Aérienne Indienne doit régulièrement faire face à la perte d'un avion de chasse, avec notamment ses Mig-21 "Fishbed" ou ses Su-30MKI. Les Mig-21 sont des appareils anciens, mono-réacteurs, et difficiles à piloter, mais qui constituent une grande partie de sa force aérienne, puisqu'elle dispose d'une flotte d'environ 240 aéronefs de ce type. Depuis 1970, la Force Aérienne Indienne a perdu pas moins de 170 pilotes de chasse qui ont été tués dans le crash de leur Mig-21.

http://www.defens-aero.com/2015/08/mig-21-force-aerienne-indienne-ecrase-inde.html  
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Mar 25 Aoû 2015 - 16:09

ca existe encore la Force Aérienne Indienne?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
charly
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2381
Inscrit le : 25/05/2011
Localisation : Aquitaine
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Mar 25 Aoû 2015 - 16:20

12 vs 0 contre l ef2000 Smile

_________________
« Je voudrais que les Français renouent avec cette idée simple selon laquelle ce n’est pas seulement un territoire qu’il leur faut défendre (…) mais aussi une façon d’être, une langue, une civilisation. Bref, l’ensemble d’un patrimoine dont nous sommes les héritiers. Et s’ils venaient à oublier ou à refuser cette idée, alors je craindrais beaucoup pour l’avenir de mon pays », plaidait François Léotard, peu suspect de sympathie avec des idées extrêmes.
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8110
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Dim 30 Aoû 2015 - 14:11

Citation :
India launches latest military comms satellite

Rahul Bedi, New Delhi - IHS Jane's Defence Weekly
27 August 2015


India launched a multi-media communication satellite on 27 August that is intended to augment its military's network-centric warfare (NCW) capabilities.

The Indian Space Research Organisation (ISRO) launched the GSAT-6 aboard the three-stage, indigenously developed Geo-Synchronous Satellite Launch Vehicle-D6 (GSLC-D6) from Sriharikota in the Bay of Bengal.

Using a locally designed cryogenic engine in its third stage, the SLV placed the 2,117 kg cuboid satellite into its intended orbit at an altitude of around 11 km within 17 minutes of takeoff, ISRO officials said.

They said the satellite, which has a nine-year mission life, would facilitate voice, video and data communication between handheld devices via five spot beams from the on-board, 6 m-wide S-band unfurlable antenna and a C-band transponder.



Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8110
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Lun 31 Aoû 2015 - 9:17

Citation :
ndia and France could officially sign agreement for 36 Rafale fighter aircraft next week

The French Defence Minister Jean-Yves Le Drian is slated to visit India next week for the inking of a government-to-government agreement for the sale of 36 Rafale fighters, which will eventually lead to the clinching of the final commercial contract, reports the local media Times of India.


Defence sources said Le Drian is expected to arrive here on Tuesday from Malaysia, even as the CNC (contract negotiation committee) is still working to sort out the 50% offsets and the "weapons fit" that India wants in the deal.
As was decided during the Modi-Hollande summit in Paris on April 10, France has to offer better terms and longer maintenance responsibility for India's direct acquisition of 36 jets than what was conveyed by Rafale-manufacturer Dassault Aviation during the now-scrapped MMRCA (medium multi-role combat aircraft) negotiations.

India was to buy 126 Rafales under the around $20 billion MMRCA project, under which while the first 18 jets were to come in "a flyaway condition" with the rest 108 being made by Hindustan Aeronautics after transfer of technology.

While the ongoing negotiations are only for 36 jets, less than one-third of the 126 jets envisaged under the MMRCA project, the new contract will have the mandatory clause for acquisition of another 18 jets under the 50% follow-on order option at the same costs.

Down to just 34 fighter squadrons when at least 44 are required to be confident against China and Pakistan, the IAF is keeping its fingers crossed for the early-inking of the new contract. Once it's inked, the 36 jets will begin to touch down in India after at least two years.




http://www.airrecognition.com/index.php/archive-world-worldwide-news-air-force-aviation-aerospace-air-military-defence-industry/global-news-2015/august/2041-india-and-france-could-officially-sign-agreement-for-36-rafale-fighter-aircraft-next-week.html



Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8110
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Lun 31 Aoû 2015 - 11:30

Citation :
Russia and Reliance Aerospace to make 200 helicopters in India
28 August 2015 RIR

The Russian government has selected Reliance Defence and Aerospace (RDA), a company owned by Indian billionaire industrialist Anil Ambani, for a joint venture to manufacture almost 200 Kamov 226T helicopters in India. The contract, worth around US$ 1 billion, is the second deal won by the Ambani venture, after the Pipavav Defence shipyards, part of the Reliance Group, was selected earlier this month by Zvyozdochka Shipyard of Russia for the refit of 24 EKM 877 submarines in India.


The Russian government is providing a major boost to the Indian government’s ‘Make in India’ programme by choosing Reliance Defence & Aerospace (RDA) for a joint venture enterprise to build 197 units of the Kamov 226T helicopters in India.  According to media reports in the ‘Times of India’ and ‘Business Today’ on Friday (August 28) quoting informed sources, RDA has been chosen for the project to manufacture 197 helicopters for the Indian Army and the Indian Air Force.

According to the Times of India, under the agreement signed between Reliance Helicopters, Russian Helicopters and RosoboronExport, the official agency for defence exports of the Russian defence ministry, Reliance Helicopters will be the lead integrator for a licensed production arrangement with transfer of technology from Russia. According to the newspaper’s sources, the Reliance Group will have a majority 51% stake in the joint venture, while the remaining 49% will be held by the Russian government.

The media reports said the project is to be executed under a new joint venture, for which the chosen Indian partner is a newly set-up helicopter wing of Reliance Defence, which, in turn, is a subsidiary of Reliance Infrastructure. The process to acquire the industrial licence and the land to house the manufacturing unit is underway. The Maharashtra state government has reportedly identified land for the project which will house the Reliance Group's proposed plant to manufacture the helicopters at Nagpur.

The order to manufacture the almost 200 helicopters is valued at close to $1 billion. This is among the largest deals under the "Make in India" programme, and will see the manufacture of 197 Kamov 226T choppers to replace the ‘Chetak’ and ‘Cheetah’ fleets owned by the Indian Armed Forces.  Those helicopters have been operating for close to 30 years in frontline operations for the Indian armed forces, particularly in difficult, high-altitude terrains like the Siachen glacier, the sources noted.

The RDA is the defence segment of the Indian billionaire Anil Ambani-led Reliance Group, which was formed after the Indian government allowed private Indian companies to acquire rights to manufacture defence hardware last year.

During his visit to India in December 2014, Russian President Vladimir Putin had pushed for the Ka-226T at his summit meeting with Indian Prime Minister Narendra Modi. Having agreed to make these helicopters in India, Russia was offered an initial deal for manufacture of almost 200 of these helicopters, with the potential to increase the number by another 400."We are committed to actively participating in Prime Minister Modi's ‘Make in India’ and 'Skill India' programmes," the spokesperson for Reliance Defence said when asked for the company's comment on the deal, which involves manufacture of these light utility helicopters in the country. "The manufacture of both military and civil helicopters, to meet the needs of the country is a significant part of this commitment," the spokesperson said.


ndia’s Defence Acquisition Council, chaired by Defence Minister Manohar Parrikar, okayed the proposal in May.

After extensive talks, the Russian government communicated to India that it will be implementing the project in a joint venture with an Indian company. The deal also involves transfer of technology and the partner Moscow chose for the project is Reliance Helicopters.

The Pipavav Defence Shipyards, also a part of the Anil Ambani – led Reliance Group, was selected by Zvyozdochka Shipyard of Russia to modernise 24 EKM 877 submarines in India. The RDA acquired the controlling stake in Pipavav shipyards earlier this year. The company was also selected by United Shipbuilding Company of Russia for the manufacture of four Talwar-class frigates, according to sources quoted in ‘Business Today.’





http://in.rbth.com/economics/defence/2015/08/28/rusia-and-reliance-aerospace-to-make-200-helicopters-in-india_393195


Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8110
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Mer 2 Sep 2015 - 11:56

Citation :
nde: le contrat Rafale franchit une étape importante
Dans Actualité Défense
Publié le 02/09/2015 à 11h28, par Emmanuel Derville


e ministère indien de la Défense a donné son feu vert le 1er septembre à la poursuite des négociations sur le Rafale. Une décision qui renforce la perspective d'un accord commercial. Mais il y a encore du chemin à faire. Explications.


L'annonce est tombée hier, mardi soir. Le Conseil de défense en charge des acquisitions, le DAC, a autorisé les négociateurs indiens à poursuivre les pourparlers avec les Français sur l'achat de 36 avions Rafale.

Qu'est-ce que le DAC ?

Le DAC est la plus haute autorité du ministère de la Défense indien, celle qui fait ou défait les appels d'offre, confirme, reporte ou annule des achats d'équipements. C'est ce comité qui avait, par exemple, retiré l'appel d'offre pour l'achat de 197 hélicoptères légers en août 2014, au grand dam d'Eurocopter, avant de le confier huit mois plus tard au Russe Kamov. Le DAC réunit onze hauts-responsables de la Défense indienne, dont le ministre de la Défense, le secrétaire d’État, les chefs d’État-major de l'armée de terre, de l'air et de la marine... La décision rendue hier par le Conseil revet donc une portée stratégique.


Qu'a décidé le DAC ?

Durant la réunion qui a eu lieu mardi soir, le comité en charge des négociations avec les Français a rendu compte au DAC de l'état des discussions. « Le Conseil s'est déclaré satisfait des progrès réalisés et de la façon dont les discussions avancent, explique à Air & Cosmos le porte-parole du ministère indien de la Défense, Sitanshu Kar, avant d'ajouter : il a demandé aux négociateurs de continuer leur travail. Plusieurs questions restent sur la table, en particulier l'aspect financier. Notre ministère des Finances a son mot à dire sur le prix d'achat des Rafale et il devra se concerter avec celui de la Défense. »


Les Russes sont-ils toujours dans la course ?

Si la décision du DAC va dans le bon sens pour Dassault, il reste encore plusieurs points à régler, en particulier la question du prix, l’assemblage éventuel d’avions Rafale en Inde au-delà des 36 qui seront fabriqués en France etc... Malgré tout, à moins d'un coup de théâtre peu probable, le Rafale est donc bien parti pour être exporté en Inde. « La décision du DAC signifie que New Delhi est plus que jamais intéressé par cet avion », estime Laxman Behera, chercheur à l'Institute for Defense studies and analysis (IDSA) de Delhi et fin connaisseur des procédures indiennes d'appel d'offres. Une mauvaise nouvelle pour la Russie qui espérait placer ses chasseurs.


Quand le contrat sera-t-il signé ?

Impossible à dire. Car une fois les termes du contrat finalisés, le dossier sera étudié par le Comité ministériel en charge de la sécurité, le CCS. Ce sera la dernière étape avant la signature. Le CCS réunit le Premier ministre, le ministre de la Défense, celui des Finances, de l'Intérieur, des Affaires étrangères. C'est ce comité qui tranchera définitivement. « A ce stade, on ne peut pas spéculer sur la date à laquelle le contrat sera bouclé. Mais nous pouvons être optimiste », confie Sitanshu Kar. En août, des rumeurs dans la presse indienne et française rapportaient qu'un accord gouvernemental serait signé dans les dix jours, et que Jean-Yves le Drian, le ministre de la Défense, viendrait à Delhi après sa visite en Malaisie pour parapher le texte. Une information démentie par les faits, vu le processus en cours. Le porte-parolat du ministère indien de la Défense n'avait d'ailleurs jamais été informé d'une visite de Jean-Yves Le Drian en Inde cette semaine...!



http://www.air-cosmos.com/inde-le-contrat-rafale-franchit-une-etape-importante-42724





Revenir en haut Aller en bas
Gémini
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2670
Inscrit le : 09/12/2009
Localisation : Un peu partout!!!
Nationalité : France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Mer 2 Sep 2015 - 21:00

Voir aussi du coté du Pakistan ,devenant bientôt la 3eme puissnce nuc de la planéte ,ceci arrangeant cela..........
Que de temps perdu ......pendant que leur pilotes se meurent dans leur MIG.......... Mad
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17000
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Ven 4 Sep 2015 - 17:41

Citation :
GRSE lays keel for Indian Navy's eighth Mk IV LCU

Ridzwan Rahmat, Singapore - IHS Jane's Navy International

04 September 2015

 
The Indian Navy's third Mk IV LCU being launched at GRSE's Kolkata yard. The keel for the eighth LCU was laid on 31 August.
Source: Indian Navy



Key Points
•Work has started on the Indian Navy's final Mk IV LCU
•The LCUs will augment the Indian Navy's amphibious capability

India's state-owned shipyard, Garden Reach Shipbuilders and Engineers (GRSE), has laid down the final landing craft utility (LCU) Mk IV vessel on order for the Indian Navy, the company confirmed to IHS Jane's on 4 September.

A keel-laying ceremony for the 62 m vessel was held on 31 August at the company's Kolkata shipyard. "This last ship in the contract will be delivered to the Indian Navy by 2016 and all work is currently on schedule for all ships," a GRSE public relations officer told IHS Jane's .

GRSE signed an INR21 billion (USD317 million) contract with the Indian Navy in September 2011 to supply eight amphibious landing craft to transport vehicles and personnel for the Indian Army. The LCU has lift capacity for up to 216 personnel, including 160 fully equipped soldiers and 56 crew.

The first-of-class was launched in March 2014.

"The ship can be deployed for maritime roles such as maritime security, beaching and unbeaching operations, humanitarian relief operations and evacuation from distant islands, [and] search-and-rescue operations, besides peacekeeping missions," said a statement from the Indian Ministry of Defence marking the launch of the fourth LCU in March.

According to IHS Jane's Fighting Ships , the 830-tonne platform carries two 30 mm CRN-91 guns and is fitted with a Bharat Electronics-built EON-51 electro-optic director. The vessel is powered by two MTU 1,840 kW marine diesel engines with a twin fixed-pitch propeller propulsion system and has a maximum speed of 15 kt and a range of 1,500 n miles.

http://www.janes.com/article/54022/grse-lays-keel-for-indian-navy-s-eighth-mk-iv-lcu
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17000
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Ven 4 Sep 2015 - 20:45

Citation :
04/09/2015

L’Inde commande 48 Mi-17V5 !  





Le ministère de la défense de l'Inde a autorisé l'achat de 48 hélicoptères Mil Mi-17 V5 moyen tonnage pour l'armée de l'air. Le contrat est estimé à près de 1,1 milliard de dollars us, la décision d'achat a été prise lors d'une réunion du Conseil d’acquisitions de défense (CED).

New Delhi a déjà passé des commandes pour un total combiné de 151 Mi-17 V5, à travers des contrats signés en 2008 et 2012 pour 80 et 71 exemplaires, respectivement.

Le MIL MI17-V5 :

Le Mi-17V-5 est la dernière version de l'hélicoptère Mi-17. Cet appareil est destiné à transporter des cargaisons et des parachutistes, ainsi que du fret de grande dimension sur un support extérieur. La version armée du Mi-17V-5 a pour tâches d'appuyer par le feu les forces terrestres ou les parachutistes, lors du débarquement ou de l'évacuation, ainsi que de mener des bombardements de précision. Un système de guerre-électronique équipe l’appareil contre les missiles sol-air ennemis.

Photo : Mil Mi-17V5 IAF @ Dusivan Sharamod

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2015/09/04/l-inde-commande-48-mi-17v5-859647.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Aujourd'hui à 3:24

Revenir en haut Aller en bas
 
Armée Indienne / Indian Armed Forces
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 19Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 12 ... 19  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'armée de l'air contrainte de quitter (temporairement?) Manas, au Kirghizstan
» Armée de terre Japonaise
» Armée de terre , 102.000 hommes d’ici 2015
» Armée Indienne
» Assemblée nationale. Emploi des forces armées sur le territoire national pour protéger la population.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Asie & Océanie-
Sauter vers: