Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Armée Indienne / Indian Armed Forces

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 19, 20, 21
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19948
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Dim 18 Juin 2017 - 15:07

Citation :
18/06/2017

10'000 heures de vol pour les P-8 indiens !





Boeing félicite la marine indienne et la flotte de P-8I de l'Armée de l'air indienne pour la réalisation des premières 10’000 heures de vol depuis l'entrée en service en 2015.

La marine indienne exploite huit avions de patrouille maritime P-8I pour les missions de reconnaissance maritime et de guerre anti-sous-marins à longue portée et a commandé quatre avions P-8I supplémentaires, pour lesquels les livraisons débuteront en 2020.

Le P-8i «Poseidon» :

Le P-8i est la version indienne du P-8A destiné à l’US Navy, soit un appareil de reconnaissance maritime à long rayon d’action et de lutte anti-sous marine construit par Boeing est destiné à l'Inde dans le cadre d'un contrat attribué en janvier 2009. Le standard du P-8I dispose des mêmes équipements que la version destinée à la marine américaine, mais avec en plus un détecteur d’anomalie magnétique et d’un radar arrière APS-143C (V) 3. Les P-8i ont reçu du matériel indien dont un système IFF ami/ennemi fabriqué par Hindustan Aeronautics.

Les P-8A & i « Poseidon» sont conçu pour remplacer le P-3C « Orion » comme appareil longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et antisurface (LAN), de renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). La famille P-8 est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Le P-8 « Poseidon » est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Ils offre une plus grande capacité de combat et demanderont moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion peut échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans les marines utilisatrices. Les P-8 sont armés de missiles AGM-84L « Harpoon II », de torpilles légères Mk 54 et de charges de profondeur Mk-82.



Photos : P-8I de la Marine indienne @ IN

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2017/06/18/10-000-heures-de-vol-pour-les-p-8-indiens-863846.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19948
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Lun 26 Juin 2017 - 21:25

Citation :
L’administration Trump approuve la vente de 22 drones MQ-9B « Guardian » à l’Inde


Posté dans Asie-Pacifique, Forces navales par Laurent Lagneau Le 26-06-2017




Alors que le Premier ministre indien, Narendra Modi, effectue actuellement une visite officielle à Washington, où il doit rencontrer le président Trump, le département d’État a approuvé la vente potentielle de 22 drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) MQ-9B « Guardian », une version non armée du MQ-9 Reaper conçue pour la surveillance maritime. Le montant total de ce contrat, qui doit encore être validé par le Congrès, serait de 2 milliards de dollars.

« Nous sommes ravis que le gouvernement américain ait ouvert la voie à la vente du MQ-9B Guardian à son homologue indien » , a commenté Linden Blue, le vice-président de General Atomics Aeronautical Systems, dans un communiqué.

« Le Guardian fournit l’endurance et la capacité requises pour améliorer considérablement la connaissance du domaine maritime indien […]. General Atomics Aeronautical Systems est prêt à soutenir les gouvernements des États-Unis et de l’Inde tout au long de ce processus », a ajouté M. Blue.

Pour rappel, dans le domaine de la patrouille maritime, l’Inde dispose déjà d’avions P-8I Poseidon, commandés à raison de 12 exemplaires auprès du constructeur américain Boeing. Plus généralement, New Delhi s’approvisionne de plus en plus aux États-Unis pour équiper ses forces armées, comme le montrent les achats d’avions de transport C-130J et C-17 ainsi que ceux d’hélicoptères Apache et Chinook.

Les relations entre l’Inde et les États-Unis dans le domaine de la défense se sont dans le même temps renforcées, via la signature de plusieurs accords, dont l’un des plus récents est le LEMOA (Logistics Exchange Memorandum of Agreement), lequel vise à donner un accès réciproque aux bases militaires des deux pays pour la maintenance et le réapprovisionnement de leurs équipements respectifs.

Cela étant, cet accord sur la vente de drones MALE est le premier du genre à être autorisé pour un pays qui ne fait pas partie de l’Otan. Toutefois, les MQ-9B ne seront pas armés, à la différence des 10 Heron TP que New Delhi a commandés auprès d’Israël, en septembre 2015, pour 400 millions de dollars.

Quoi qu’il en soit, l’achat de ces 22 MQ-9B Guardian répond à une préoccupation commune à New Delhi et Washington au sujet de la sécurité maritime dans l’océan Indien et en mer de Chine. En particulier, l’Inde regarde d’un mauvais oeil le dispositif naval que la Chine met en place dans son environnement immédiat (le « collier de perles »), avec des emprises et des facilités portuaires au Pakistan, en Birmanie, au Bangladesh, voire à Djibouti.

Lors d’une précédente visite à Wahington, en juin 2016, M. Modi avait plaidé, devant le Congrès, en faveur d’un partenariat étroit entre l’Inde et les États-Unis afin de « contribuer à assurer la sécurité des voies maritimes internationales et la liberté de navigation. »

http://www.opex360.com/2017/06/26/ladministration-trump-approuve-la-vente-de-22-drone-mq-9b-guardian-linde/
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1684
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Mar 27 Juin 2017 - 15:32

Citation :

Questions Arise as US-India F-16 Deal Seeks to Get Airborne


A lucrative aviation deal between US-India firms to manufacture F-16 fighter jets in the south Asian nation has attracted criticism that old technology is being "dumped."




US defense contractor Lockheed Martin has taken further steps to secure a deal which would relocate the manufacture of F-16 fighter jets to India. News of the multi-billion dollar agreement with Indian industry giant Tata Group came as Indian Prime Minister Narendra Modi met with US President Donald Trump in Washington on Monday, June 26.


A press release issued by both firms stated that India will be able to "produce, operate and export the multi fighter F-16 Block 70 aircraft."

The fighter jet will be exclusively built in India, making the south Asian nation the world's sole F-16 manufacturer, and comes as part of Modi's drive and vision to bolster Indian business dubbed "Make in India."


While the deal is awaiting official endorsement — and it faces stiff competition from rival firms including Sweden-based Saab which builds the Gripen fighter — it would phase out India's 200 Russian-made MiGs which currently form the backbone of India's aviation defenses.

Some defense experts have meanwhile slammed the decision stating that the US is off-loading out-of-date aviation technology onto India. Weapons expert Brahma Chellaney on Twitter asked:


​Many have also asked if the technologically more sophisticated US-made F-35 fighter jet, which can evade air radar, renders the F-16 jet system old technology.

Former F-16 Taiwanese fighter pilot Eric Hsu said:

"Your first option should be the F-35… it's invisible to radar and can avoid 'lock down.' "

Now employed as a civil aviation pilot with Taiwanese flag-carrier China Airlines, Hsu added:

"Airplanes are just a vehicle to extend your weapon and your attack range. If your weapons are more advanced it doesn't matter what airplane you fly."

Hsu, formerly based at the Taiwanese Air Force base in Taitung and a keen member of the island's aircraft community, said that much about technology depended on your opponent's capabilities:

"F-16s are old technology, but who is the enemy? If they are more advanced then it becomes old," Hsu told Sputnik.

The F-35 is part of a new round of "fifth generation fighter jets" which includes Russia's PAK-FA as well as China's Chengdu J-20.

Speaking to Reuters news agency in relation to the potential US-India deal MiG General Director Ilia Tarasenko said that his company had been cooperating with India for more than 50 years, providing planes, service and training centers, and remained upbeat about further sales.

"We are not afraid of rivalry with the US in this market," he stated. "On the contrary, we believe that attempts by other players to establish cooperation with this country help us to better understand their needs and better meet them."

He said MiG's new MiG-35 fighter jet was 20 percent cheaper to operate over its lifespan and offered countries capabilities that went beyond those of regular "fourth-generation" planes.

#Source

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19948
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Mar 18 Juil 2017 - 16:57

Citation :
L’Inde négocie l’achat de 31 cellules d’avions Jaguar ayant été en service dans l’armée de l’Air


Posté dans Asie-Pacifique, Forces aériennes par Laurent Lagneau Le 18-07-2017




En 2005, et après plus de 30 ans d’une riche carrière opérationnelle, l’armée de l’Air retirait ses derniers Jaguar, un robuste avion d’attaque au sol issu d’un programme franco-britannique. Pour autant, l’histoire de certains de ces appareils, qui ont connu les opérations en Afrique, au Moyen-Orient et dans les Balkans, n’est sans doute pas terminée.

En effet, selon Defense News, le chef d’état-major de l’Indian Air Force (IAF), l’Air Chief Marshal Birender Singh Dhanoa, doit évoquer l’achat de 31 cellules de Jaguar à l’occasion d’une visite en France. Une offre avait été faite par le gouvernement français à son homologue indien il y a environ 6 mois.

D’après la même source, un haut responsable du ministère indien de la Défense a précisé que l’Inde envisage « activement d’acquérir » ces 31 Jaguar après « une remise à neuf appropriée ». Mais il n’a pas souhaité donner de précisions sur le prix qu’en exigerait la partie française.

Que New Delhi souhaite une « remise à neuf » de ces avions qui n’ont plus volé en France depuis 12 ans a de quoi surprendre. En effet, comme l’Indian Air Force a pour objectif de prolonger ses 130 Jaguar (ou Shamsher) jusqu’en 2030 (et dont une partie a été produite localement), cette acquisition devrait permettre de disposer d’un réservoir de pièces détachées afin d’en assurer le maintien en condition opérationnelle (MCO).

En outre, Hindustan Aeronautics Limited (HAL) est engagé dans un programme de modernisation de ces Jaguar. Et cela en deux phases : la première, appelée Darin III, porte sur l’amélioration de l’avionique et des capacités d’attaque tandis que la seconde, désignée Darin IV concerne la motorisation, avec le remplacement des réacteurs Adour Mk 821 par des F125-IN d’Honeywell.

Cette vente possible d’anciens Jaguar de l’armée de l’Air viendrait, si elle fait l’objet d’un accord, après celle de 63 cellules d’avions Mirage F1 à la société américain ATAC pour 21 millions d’euros.

Pour rappel, l’Inde a également commandé 36 avions Rafale en septembre 2016. Un premier lot de 6 appareils lui sera livré en septembre 2019.

http://www.opex360.com/2017/07/18/linde-negocie-lachat-de-31-cellules-davions-jaguar-ayant-ete-en-service-dans-larmee-de-lair/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   

Revenir en haut Aller en bas
 
Armée Indienne / Indian Armed Forces
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 21 sur 21Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 19, 20, 21
 Sujets similaires
-
» L'armée de l'air contrainte de quitter (temporairement?) Manas, au Kirghizstan
» Armée de terre Japonaise
» Armée de terre , 102.000 hommes d’ici 2015
» Armée Indienne
» Assemblée nationale. Emploi des forces armées sur le territoire national pour protéger la population.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Asie & Océanie-
Sauter vers: