Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Guerre en Afghanistan - Statut spécial -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19930
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Jeu 10 Déc 2015 - 15:37

Citation :
Le bilan de l'assaut taliban contre un aéroport afghan atteint 50 morts


AFP 10/12/2015


L'offensive meurtrière lancée mardi par les talibans contre l'aéroport de Kandahar a fait 50 morts, a annoncé jeudi le gouvernement afghan, au lendemain d'une conférence régionale au Pakistan qui a ravivé l'espoir de négociations de paix.

Onze assaillants sont parvenus à entrer mardi dans la première enceinte du complexe hautement sécurisé qui abrite, outre l'aéroport et une zone résidentielle civile, une base militaire partagée par l'Otan et l'armée afghane.
Cette offensive qui a duré 27 heures, est considérée comme la pire attaque en 14 ans de conflit sur ce site, la plus importante installation militaire du sud de l'Afghanistan. "Cinquante de nos compatriotes innocents, dont 10 soldats, deux policiers et 38 civils, sont morts dans l'attaque", a indiqué le ministre afghan de la Défense.

En outre, 37 autres personnes ont été blessées, dont 17 militaires, et quatre policiers, selon la même source.
"Un groupe de onze terroristes a attaqué un marché et une école dans le complexe aéroportuaire, se sont retranchés dans cette zone puis ont déclenché leur charge explosive au milieu de civils".
Les talibans ont mis en ligne une photo de dix combattants en uniforme militaire et armés de kalachnikovs, présentés comme ceux qui ont attaqué l'aéroport. Selon un commandant à Kandahar, des conversations radios interceptées montrent que certains assaillants parlaient ourdou, un langage plus répandu au Pakistan voisin, qui a par le passé soutenu les talibans.

L'attaque a coïncidé avec la visite à Islamabad du président afghan Ashraf Ghani, qui a rencontré mercredi le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif. Les deux hommes ont affirmé leur engagement à reprendre le processus de paix actuellement suspendu entre Kaboul et les talibans, tandis que Washington et Pékin ont exprimé leur soutien. Cette rencontre laisse espérer une amélioration des relations entre Islamabad et Kaboul, nécessaire pour relancer des pourparlers.

Le Pakistan, qui a une large influence sur les talibans, a accueilli en juillet une première session historique de pourparlers, qui a rapidement tourné court lorsque les talibans ont annoncé la mort de leur dirigeant historique, le mollah Omar, intervenue en 2013. Ce décès a déclenché une lutte pour le pouvoir au sein du mouvement, dont les profondes divisions sont apparu au grand jour ces derniers temps.

Plusieurs sources ont indiqué que le chef des talibans, Akhtar Mansour, dont la rapide nomination a été contestée, avait été grièvement blessé voire tué dans une fusillade déclenchée par une querelle entre chefs talibans qui aurait dégénéré la semaine dernière au Pakistan. La direction des talibans a démenti cette information avec véhémence.
Des combats fratricides avaient opposé le mois dernier les fidèles du mollah Mansour à une faction talibane dissidente.

http://www.lorientlejour.com/article/959560/le-bilan-de-lassaut-taliban-contre-un-aeroport-afghan-atteint-50-morts.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Sam 12 Déc 2015 - 0:57

La situation en Afghanistan:

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19930
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Sam 12 Déc 2015 - 18:23

Citation :
MSF: le bilan du bombardement américain sur l'hôpital de Kunduz (Afghanistan) passe à 42 morts


AFP 12/12/2015


Le bilan du bombardement américain en octobre sur l'hôpital de Medecins sans frontières (MSF) à Kunduz, dans le nord de l'Afghanistan, a été revu à la hausse à 42 morts par une enquête interne de MSF.

"Le bilan actualisé comprend 14 employés de MSF dont la mort a été confirmée, ainsi que 24 patients et quatre personnes les assistant", a indiqué MSF dans un communiqué samedi. Le précédent bilan faisait état d'au moins 30 morts

http://www.lorientlejour.com/article/959937/msf-le-bilan-du-bombardement-americain-sur-lhopital-de-kunduz-afghanistan-passe-a-42-morts.html

Citation :
Un 2e policier espagnol tué à Kaboul, personnel de l'ambassade évacué (officiel)


AFP 12/12/2015


Un deuxième policier espagnol est mort à la suite de l'attaque de talibans menée vendredi soir dans le quartier diplomatique de Kaboul, a annoncé samedi matin le ministère de l'Intérieur, précisant que le personnel de l'ambassade d'Espagne avait été évacué.

"Jorge Garcia Tudela, de Grenade, est mort au petit matin à la suite de l'attentat qui s'est produit hier (vendredi) à Kaboul", précise le ministère dans un communiqué. "C'est la deuxième victime de l'attentat", ajoute-t-il en évoquant la mort d'un autre policier annoncée la veille.

"Tout le personnel de l'ambassade d'Espagne, y compris les fonctionnaires de police nationale faisant partie du détachement de sécurité ont été évacués après une intervention qui s'est prolongée pendant plusieurs heures", a-t-on indiqué de même source. "Ils sont assistés", a précisé le ministère. L'ambassade d'Espagne est très proche d'une maison d'hôtes fréquentée en particulier par des étrangers qui semble avoir été l'objectif de l'attaque.

La veille au soir, alors que la campagne électorale pour les législatives bat son plein en Espagne, le ministère des Affaires étrangères avait dans un premier temps annoncé que la représentation diplomatique était visée.
Le chef du gouvernement conservateur avait cependant démenti cette information peu après, assurant que l'ambassade n'était pas l'objectif de l'attaque, et que tout allait bien. Mariano Rajoy avait dû reprendre la parole dans la soirée pour annoncer la mort du premier policier. Il avait dans la foulée annulé un rassemblement prévu à Murcia (sud).

L'attaque qui a commencé avec l'explosion d'une voiture piégée aux alentours de 18h00 locales vendredi a secoué le centre de Kaboul pendant plusieurs heures, où des explosions et des tirs étaient entendus.
En octobre, l'Espagne a rapatrié les derniers détachements militaires encore déployés en Afghanistan, à l'aéroport de Herat (ouest). Seule une vingtaine de militaires espagnols participent encore à l'opération "Resolute support" de l'Otan dans le pays, selon le ministère de la Défense, qui précise qu'ils sont basés à Kaboul.

http://www.lorientlejour.com/article/959922/un-2e-policier-espagnol-tue-a-kaboul-personnel-de-lambassade-evacue-officiel.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Mar 15 Déc 2015 - 13:33

Les criminels Talibans attaquent l'ambassade d'Espagne. Ils ont pas cerveaux ces rats.

http://www.20minutes.fr/monde/afghanistan/1749487-20151212-afghanistan-attaque-talibans-fait-six-morts-dont-deux-policiers-espagnols
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19930
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Dim 20 Déc 2015 - 18:16

Citation :
Afghanistan : la province du Helmand "sur le point" de tomber aux mains des talibans (vice-gouverneur)


AFP 20/12/2015


La province afghane du Helmand, où 90 soldats sont morts dans les combats avec les talibans ces derniers jours, est "sur le point" de tomber aux mains des insurgés, a prévenu dimanche son vice-gouverneur dans un appel à l'aide adressé au président Ashraf Ghani sur Facebook.

Le Helmand, fief des rebelles islamistes et haut lieu de la culture du pavot dans le sud du pays, est le théâtre de violents combats entre les insurgés et des forces armées déjà mises à rude épreuve dans l'ensemble de l'Afghanistan, notamment dans le nord, autrefois relativement stable.

Mohammad Jan Rasoolyar, le vice-gouverneur de la province, juge même "catastrophique" la situation dans son message à Ashraf Ghani dans lequel il l'appelle à l'aide. "Tout le monde essaye de cacher la vérité", écrit-il sur sa page Facebook, mais "le Helmand est sur le point" de tomber aux mains des talibans.
Une sombre perspective, d'après le responsable qui dresse un parallèle avec la débâcle de l'armée dans le nord du pays fin septembre, lorsque les talibans ont envahi puis tenu la ville stratégique de Kunduz pendant trois jours.

Et M. Rasoolyar de fustiger l'"indifférence" face à la mort de "90 soldats morts au combat vendredi et samedi" dans deux districts du Helmand, une assertion rejetée par le ministère de la Défense, selon lequel la province n'est pas sur le point de tomber.
"Les ravitaillements en vivres et en munitions n'arrivent pas à temps, nous n'évacuons pas nos soldats blessés et tués et les forces étrangères observent la situation depuis leurs bases sans intervenir", s'insurge encore le vice-gouverneur.
De fait, l'Otan a mis fin à sa mission de combat en Afghanistan il y a tout juste un an. Les quelque 13.000 soldats étrangers déployés dans le pays se limitent à la formation de leurs homologues afghans et n'interviennent plus officiellement sur le terrain à leurs côtés.

Un obstacle auquel s'ajoute l'absence de répit dans les combats. Contrairement aux années ayant suivi la chute de leur régime en 2001, les talibans n'observent cette année aucune trêve hivernale.
Les rebelles, autrefois surtout actifs dans le sud et l'est, ont même intensifié leur insurrection et particulièrement dans le Helmand, ces dernières semaines. Pour preuve, ils se sont brièvement emparés d'un quartier de Lashkar Gah, la capitale provinciale, en octobre.

http://www.lorientlejour.com/article/961232/afghanistan-la-province-du-helmand-sur-le-point-de-tomber-aux-mains-des-talibans-vice-gouverneur.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19930
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Lun 21 Déc 2015 - 16:32

RIP

Citation :
Afghanistan : 6 soldats de l'Otan tués dans l'attentat suicide des talibans


AFP 21/12/2015


Six soldats de la mission de l'Otan en Afghanistan ont été tués lundi dans un attentat suicide commis par des rebelles talibans près de Kaboul, selon un nouveau bilan de cette attaque fourni par le QG de l'Alliance atlantique dans le pays.

L'attaque, menée par un kamikaze à moto, visait une patrouille conjointe de l'armée afghane et des forces étrangères. Elle s'est produite près de la base de Bagram au nord de Kaboul et "a tué 6 soldats" étrangers, a indiqué à l'AFP un porte-parole de l'Otan qui n'a pas précisé leur nationalité.
Mohammad Asem, le gouverneur de la province de Parwan, où se trouve Bagram, avait auparavant fait état de trois soldats étrangers tués dans cet attentat survenu en début d'après-midi.

Les 13.000 soldats de l'Otan déployés en Afghanistan, qui n'ont plus qu'un rôle de formation et de conseil, sont les cibles de prédilection des talibans depuis la chute de leur régime en 2001 qui a marqué le début de leur insurrection.

Les insurgés ont revendiqué l'attaque de lundi et affirmé avoir tué "19 soldats américains". Les talibans ont l'habitude de fortement exagérer les bilans de leurs attaques contre les troupes étrangères et les forces de sécurité afghanes, elles aussi fréquemment visées.

http://www.lorientlejour.com/article/961417/afghanistan-6-soldats-de-lotan-tues-dans-lattentat-suicide-des-talibans-nouveau-bilan.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19930
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Mer 23 Déc 2015 - 21:34

Citation :
Vers un encerclement de Kaboul ?


Stratégie et politique 23 décembre 2015


Par delà les attaques récurrentes menées contre les forces afghanes ou américaines au cours de ces dernières semaines, la double offensive menée tant par les talibans que Daech semble aspirer à un but commun : la chute de Kaboul.

Sur un total de 398 districts, les talibans en contrôleraient 37 et en disputeraient aux forces afghanes 39 autres, soit un peu moins de 20% du territoire. Mais la récente offensive des talibans est inquiétante car elle se concentre à la fois au nord, avec la reprise au début de ce mois de la ville critique de Kunduz, et au sud, sur les provinces de Kandahar et de Helmand.

La province de Helmand est stratégique dans la mesure où elle représente le principal axe logistique des talibans. C’est par cette voie que la production de pavot, vendue au Baloutchistan voisin, finance leur effort de guerre et permet à la Shura de Quetta, qui coordonne la stratégie militaire et politique des talibans, d’être tolérée par la population chiite. Sur les 14 districts de cette province, le pouvoir afghan, soutenu par les forces spéciales américaines, n’en contrôlerait plus que 5 !

Quant à la province voisine de Kandahar, elle est tout aussi stratégique puisqu’elle permet de désenclaver Kaboul par le sud. Ce désenclavement, qui visait à développer économiquement le pays, fut l’une des priorités de l’Otan, avec la construction de deux autoroutes, Kaboul-Kandahar vers le sud et donc le Baloutchistan, mais aussi Kaboul-Jalalabad vers l’est, afin d’accéder à la ville pakistanaise de Peshawar. Or, la province du Nangarhar, qui a pour capitale Jalalabad, est précisément le fief de Daech en Afghanistan, qui pourrait y totaliser près de 3 000 combattants… face aux 500 militaires américains.

Le Pentagone semble pessimiste sur les capacités des forces afghanes à reprendre le dessus. Le rapport remis la semaine dernière au Congrès a démontré que les forces de sécurité afghanes sans aide américaine n’étaient pas capables de coordonner leurs actions sur le territoire, et consacraient plus de 30 % de leurs effectifs à tenir les check-points. Pire, sur le plan psychologique, le commandant en chef des forces américaines, le général J. Campbell, estime que ces succès amplifiés par la propagande adverse ont non seulement renforcé le sentiment d’impunité des insurgés mais surtout particulièrement entamé le moral et l’esprit de résilience des populations civiles.

http://www.ttu.fr/vers-un-encerclement-de-kaboul/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19930
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Dim 27 Déc 2015 - 20:12

Citation :
Afghanistan: des miliciens décapitent quatre membres du groupe Etat islamique


Publié le 27/12/2015 à 20:02 | AFP


Des miliciens combattant le groupe Etat islamique (EI) font le guet à Achin dans dans la
province de Nangarhar, le 27 décembre 2015 © AFP - Noorullah Shirzada


Des membres d'une milice proche d'un influent élu afghan ont décapité quatre combattants affiliés au groupe Etat islamique (EI) dans une région instable de l'Afghanistan et exhibé leurs têtes sur une route très fréquentée, a-t-on appris dimanche auprès des autorités locales.

La milice fidèle à Haji Zahir, vice-président du parlement afghan, se bat depuis plusieurs semaines contre les combattants autoproclamés de l'EI dans le district d'Achin, dans la province de Nangarhar, où l'EI est parvenue à gagner du terrain aux dépens des rebelles talibans.

Selon Haji Zahir, l'EI a décapité quatre miliciens qui lui sont proches, les poussant à agir en représailles. "Si on vous décapite, si on décapite vos fils, vous vous attendez à ce qu'on offre des fleurs à vos bourreaux?", s'est-il exclamé lors d'une conférence de presse.

"On ne lance pas de fleurs pendant une guerre. Des gens meurent", a-t-il poursuivi.

Après avoir décapité les combattants de l'EI, ses miliciens ont placé les têtes des victimes en évidence en bordure d'une route très fréquentée du district d'Achin, selon des responsables locaux.

"S'ils (les combattants de l'EI, ndlr) étaient des criminels, alors ils auraient dû être jugés", a expliqué le gouverneur du district, Haji Ghaleb. "Cet incident barbare n'aurait jamais dû se produire".

L'EI, qui contrôle des pans entiers de la Syrie et de l'Irak, est parvenue ces derniers mois à s'implanter dans la province de Nangarhar en en chassant les rebelles talibans, dont la région est l'un des fiefs.

En Afghanistan, l'EI réussit à attirer de nombreux talibans déçus par la direction du mouvement.

http://www.lepoint.fr/monde/afghanistan-des-miliciens-decapitent-quatre-membres-du-groupe-etat-islamique-27-12-2015-2005507_24.php
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19930
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Lun 28 Déc 2015 - 20:16

Citation :
Le mouvement taleb afghan nie avoir des contacts avec la Russie au sujet de l’État islamique


Posté dans Afghanistan, Russie par Laurent Lagneau Le 28-12-2015




Le mouvement taleb afghan n’apprécie pas que l’État islamique (EI ou Daesh) vienne s’implanter sur les territoires qu’il convoite. En juin, celui qui allait devenir (ou qui était déjà) son chef, le mollah Akhtar Mansour, avait dénoncé les ambitions de cette organisation jihadiste rivale en affirmant que « le jihad contre les Américains et leurs alliés devait être mené sous une bannière et une direction uniques ».

Qui plus est, les liens entre les talibans, qu’ils soient afghans ou pakistanais, avec al-Qaïda sont étroits. Ainsi, après la désignation officielle du mollah Mansour à la tête du mouvement taleb afghan, Ayman al-Zawahiri, le chef de l’organisation fondée par Ben Laden, lui avait fait rapidement allégeance.

Alors qu’ils poursuivent leur offensive lancée au printemps dernier, notamment dans le district de Sangin (province du Helmand), le réprésentant spécial russe pour l’Afghanistan, Zamir Kaboulov, a affirmé, la semaine passée, que Moscou entretient des contacts avec les taliban afghans. Et cela, sur le principe « les amis de mes ennemis sont mes amis », qui n’est pas toujours très pertinent, surtout à une époque où la confusion est de mise.

« Les intérêts des taliban coïncident objectivement avec les nôtres », a ainsi affirmé M. Kaboulov à l’agence de presse Interfax, au sujet de Daesh. « J’ai déjà dit auparavant que nous avions des canaux de communication avec les talibans pour échanger des informations », a-t-il ajouté.

« Les talibans d’Afghanistan comme les talibans du Pakistan ont déclaré qu’ils ne reconnaissaient pas al-Baghdadi [ndlr, le chef de Daesh] comme calife, qu’ils ne reconnaissaient pas l’EI (…) et ils portent déjà des coups durs à l’EI », a encore expliqué le responsable russe.

Or, depuis le 30 septembre, l’aviation russe mène des opérations aériennes en Syrie afin de soutenir le régime de Bachar el-Assad, aux prises avec une multitude de groupes rebelles, dont le Front al-Nosra, branche syrienne d’al-Qaïda, organisation « alliée » des taliban afghans.

Quoi qu’il en soit, le ministère russe des Affaires étrangères n’a nullement démenti les propos de M. Kaboulov. « C’est lié à la lutte contre le groupe État islamique », a même avancé Maria Zakharova, une porte-parole. Sauf que, aussi bien les membres de l’EI que les talibans sont considérés comme terroristes en Russie.

Cela étant, ces propos du diplomate russe semblent gêner le mouvement taleb afghan, qui les a fermement démenti via un communiqué publié sur son site Internet.

Nous « n’avons besoin de l’aide de quiconque concernant le soi-disant État islamique. Nous n’avons eu aucun contact, ni aucune discussion avec qui que ce soit à ce sujet », a-t-il affirmé. En outre, il a minimisé la présence de Daesh en Afghanistan, ses combattants, selon lui, n’ayant qu’une « présence dans une petite zone d’une seule des 34 provinces » afghanes. « Ce n’est pas un motif de préoccupation », a-t-il insisté.

http://www.opex360.com/2015/12/28/le-mouvement-taleb-afghan-nie-avoir-des-contacts-avec-la-russie-au-sujet-de-letat-islamique/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19930
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Mer 30 Déc 2015 - 16:05

Citation :
Afghanistan: l'armée américaine pourrait demander l'envoi de plus de soldats (USA Today)


AFP 30/12/2015


Le chef de la mission de l'Otan et des troupes américaines en Afghanistan, le général John Campbell, pourrait demander l'envoi d'un nombre de soldats américains supplémentaire dans le pays, selon un entretien publié mardi par USA Today.
"Si j'estime que nous ne pouvons pas accomplir nos missions d'entraînement, de conseil, d'assistance et (de contreterrorisme), je me dois alors envers mes supérieurs de revenir et dire +Voilà ce dont j'ai besoin+. S'il s'agit de plus d'effectifs, alors il faut plus d'effectifs", a déclaré le général John Campbell au journal.

"Mon intention serait de maintenir autant" de soldats en Afghanistan "que possible pour aussi longtemps que possible", a-t-il dit lors d'un entretien téléphonique depuis Kaboul.

La situation s'est détériorée en Afghanistan depuis la mi-2015. Le président Barack Obama a renoncé en octobre au retrait des troupes américaines, annonçant le maintien de 9.800 soldats en Afghanistan au-delà de 2016, jugeant cette présence indispensable pour aider des forces afghanes encore trop fragiles.

A partir de 2017, 5.500 soldats seront maintenus sur un petit nombre de bases, parmi lesquelles Bagram (près de Kaboul), Jalalabad (est), et Kandahar (sud). Après la fin officielle des opérations de combat déclarée il y a un an, la décision de prolonger une intervention militaire lancée il y a 14 ans constitue un revers pour le président démocrate, élu en 2008 sur la promesse de mettre un terme aux guerres en Afghanistan et en Irak.

http://www.lorientlejour.com/article/962551/afghanistan-larmee-americaine-pourrait-demander-lenvoi-de-plus-de-soldats-usa-today.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19930
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Ven 1 Jan 2016 - 20:02

Citation :
Kaboul: les talibans revendiquent l'attentat qui visait un restaurant français


AFP 01/01/2016


Les rebelles talibans afghans ont revendiqué un attentat suicide qui a visé vendredi à Kaboul le restaurant de cuisine française "Le Jardin", prisé des étrangers, sans qu'il soit possible dans l'immédiat de déterminer s'il y a des victimes.
La cible de l'attentat suicide à la voiture piégée "était Le Jardin. On ignore s'il y a des blessés ou des morts. Les forces de sécurité sont sur place", a indiqué un diplomate occidental à l'AFP.

http://www.lorientlejour.com/article/962806/kaboul-les-talibans-revendiquent-lattentat-qui-visait-un-restaurant-francais.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19930
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Lun 4 Jan 2016 - 15:03

Citation :
Afghanistan: l'attaque contre le consulat indien se poursuit


AFP 04/01/2016


La police et l'armée afghanes échangeaient des coups de feu lundi avec des hommes armés retranchés dans une maison adjacente au consulat indien de Mazar-i-Sharif, dans le nord de l'Afghanistan, douze heures après qu'ils ont tenté, en vain, de prendre le consulat d'assaut.

"L'opération de nettoyage a débuté, le gouverneur (de la province de Balkh, ndlr) Atta Mohammed Noor est sur place pour la superviser", a indiqué Mounir Farhad, porte-parole de M. Noor. "Les insurgés tirent des coups de feu et lancent des grenades" en direction des forces de l'ordre, a-t-il poursuivi.
Le consulat "est dans une zone résidentielle. Nous sommes donc très prudents, nous voulons éviter que des civils soient blessés", a-t-il encore expliqué.

Les rebelles talibans n'ont pas revendiqué l'attaque qui a commencé tard dimanche soir, lorsque six assaillants ont tenté de prendre le bâtiment d'assaut. Leur porte-parole habituel Zabiullah Moudjahid a dit à l'AFP n'avoir aucune idée de l'identité des assaillants, ajoutant: "nous menons l'enquête".
Les intérêts indiens en Afghanistan sont fréquemment la cible des insurgés. En 2008, un attentat suicide contre l'ambassade d'Inde à Kaboul avait fait 60 morts.

L'attaque de Mazar-i-Sharif intervient une dizaine de jours après une visite en Afghanistan du Premier ministre indien Narendra Modi. Ce dernier a aussi récemment tendu la main au Pakistan en effectuant une visite surprise à Lahore (nord-est du Pakistan) pour y rencontrer son homologue pakistanais Nawaz Sharif, que Kaboul accuse de parrainer la rébellion des talibans. C'était le premier déplacement d'un chef de gouvernement indien au Pakistan en plus de 10 ans.
Mais ces efforts sont en péril après l'attaque spectaculaire lancée samedi contre une base aérienne dans le nord de l'Inde, dont les auteurs sont soupçonnés d'appartenir au groupe islamiste Jaish-e-Mohammed, basé au Pakistan.

Dimanche, deux membres de ce commando islamiste présumé ont été tués dans de nouveaux échanges de tirs. Au total, sept militaires et six assaillants sont morts dans cette rare attaque contre la base de Pathankot, dans l'Etat du Pendjab, à une cinquantaine de kilomètres de la frontière avec le Pakistan. La base est également située à proximité du Cachemire, une région divisée que les deux pays se disputent depuis des décennies, parfois militairement.

http://www.lorientlejour.com/article/963056/afghanistan-lattaque-contre-le-consulat-indien-se-poursuit.html

Citation :
Afghanistan: attentat suicide près de l'aéroport de Kaboul


AFP 04/01/2016


Un kamikaze s'est fait exploser lundi matin sur une route menant à l'aéroport de Kaboul, a-t-on appris auprès du ministère afghan de l'Intérieur qui n'était pas en mesure de donner un bilan dans l'immédiat.

L'attaque n'a pas été revendiquée, mais les talibans mènent leur rébellion à coups d'offensives militaires et d'attentats suicide, la plupart du temps contre les forces afghanes et celles de l'Otan. Ainsi, il y a une semaine, un attentat suicide à Kaboul contre un convoi de soldats étrangers, revendiqué par les insurgés, avait fait un mort et plus de 30 blessés.

Un porte-parole du ministère, Najib Danish, a expliqué à l'AFP que l'attentat de lundi visait un convoi de soldats de l'Otan, mais un responsable de la police de Kaboul a indiqué ignorer quelle était la cible de l'attaque.
Ce nouvel attentat dans la capitale afghane intervient dans un contexte de fortes tensions et de regain des violences, à l'heure où Kaboul compte malgré tout raviver des négociations de paix avec les talibans, suspendues depuis l'été dernier.

Tandis que survenait l'attentat près de l'aéroport de Kaboul, la police et l'armée tentaient toujours de neutraliser des hommes armés retranchés dans un bâtiment adjacent au consulat d'Inde de Mazar-i-Sharif, dans le nord de l'Afghanistan. Ils ont essayé, en vain, de prendre d'assaut le consulat dimanche soir.

http://www.lorientlejour.com/article/963058/afghanistan-attentat-suicide-pres-de-laeroport-de-kaboul.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19930
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Mar 5 Jan 2016 - 17:11

Citation :
Afghanistan: des victimes américaines et afghanes lors d'une mission de forces spéciales


AFP 05/01/2016


Une opération des forces spéciales à Marjah dans la province méridionale du Helmand, dans le sud de l'Afghanistan, a fait plusieurs victimes américaines et afghanes, a annoncé mardi un responsable américain de la Défense.
"Je sais qu'il y a au moins des blessés des deux côtés, américain et afghan", a précisé cette source qui a requis l'anonymat à l'AFP. Un hélicoptère militaire qui atterrissait pour procéder à des évacuations était cloué au sol après une explosion de mortier à proximité.


http://www.lorientlejour.com/article/963333/afghanistan-des-victimes-americaines-et-afghanes-lors-dune-mission-de-forces-speciales-responsable-americain.html
Revenir en haut Aller en bas
Fox-One
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3485
Inscrit le : 20/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Mer 6 Jan 2016 - 0:03


lemag.ma a écrit:

Des affrontements acharnés entre Daech et les talibans en Afghanistan

Plusieurs dizaines de combattants du groupe terroriste Etat islamique (EI, ou Daech) et du mouvement musulman Taliban ont été tués lundi 4 janvier en Afghanistan.

Neuf terroristes de Daech et six talibans ont été tués lors des échanges de tirs entre les combattants de l'EI et les talibans dans le district de Chaparhar, dans la province afghane de Nangarhâr, dans l'est de l'Afghanistan, rapporte la police locale.

Quinze terroristes de l'EI ont en outre été tués et plusieurs autres blessés dans le district de Bati Kot (province de Nangarhâr), a annoncé l'agence afghane Khaama Press se référant au porte-parole de la province de Nangarhâr. Les djihadistes de Daech y attaqué un poste de sécurité routière. La police ne fournit pas de données sur les pertes des forces de l'ordre.

La province afghane de Nangarhâr est le théâtre d'affrontements entre les extrémistes de l'EI et les talibans pour le contrôle du territoire.

La situation en Afghanistan s'est détériorée au cours de ces derniers mois. Les talibans, qui contrôlaient déjà d'importants territoires dans les régions rurales, ont lancé une offensive sur certaines grandes villes.

De plus, l'influence du groupe terroriste Etat islamique (EI ou Daech), considéré comme l'une des principales menaces à la sécurité mondiale, a augmenté sur le territoire du pays. Le groupe a occupé en trois ans d'importants territoires en Irak et en Syrie. En outre, le groupe radical tente de propager son influence dans les pays d'Afrique du nord.

Le mouvement des talibans et Daech sont considérés comme des groupes concurrents. Les médias ont annoncé à la mi-juin que les talibans avaient envoyé un message à Daech pour lui demander de ne pas s'ingérer dans leurs affaires en Afghanistan. Précédemment, il y avait eu des affrontements entre les représentants des deux groupes.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19930
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Ven 8 Jan 2016 - 17:48

Citation :
08.01.2016

Attaque contre Camp Sullivan à Bagdad: des morts (afghans), des blessés (népalais et américains)





Le Camp Sullivan, de Kaboul, a été la cible d'une attaque des talibans le lundi 4 janvier.

Les détails se précisent un peu, malgré le quasi blackout du DoS (State Dept). On comprend que l'explosion d'une charge de plus d'une tonne d'explosif ne soit pas de nature à rassurer les occupants sur la sécurité du site qui abrite des dizaines de contractors US (dont des employés de PAE).

L'explosion a eu lieu près d'une entrée mais le souffle a dévasté de nombreux logements de la base.



Les bilans font état de 2 tués parmi les Afghans et de 30/35 blessés dont un Américain et de onze gardes de sécurité népalais d'Aegis.



Le Camp Sullivan, d'une superficie de 8,5 ha (20.9-acre) est située près de KAIA (Kabul International Airport). Voir la carte ci-dessus. Voici une vue du camp avant l'explosion (histoire de comparer...):


http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2016/01/08/attaque-contre-camp-sullivan-a-bagdad-des-morts-afghans-des-15425.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19930
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Jeu 28 Jan 2016 - 18:55

Citation :
Le général John Nicholson a été nommé à la tête de la mission Resolute Support en Afghanistan


Posté dans Afghanistan, Otan par Laurent Lagneau Le 28-01-2016




Cela fait bientôt 18 mois que le général John Campbell commande la mission Resolute Support, lancée en janvier 2015 par l’Otan pour soutenir les forces afghanes, ainsi que les troupes américaines encore engagées en Afghanistan.

Mais plus pour très longtemps…. Car l’administration américaine a désigné le général John « Mick » Nicholson pour le remplacer. L’annonce a officiellement été faite par Ashton Carter, le chef du Pentagone. Cette nomination doit encore être confirmée par le Congrès avant d’être effective.

Le choix du général Nicholson n’est pas surprenant dans la mesure où Washington mise avant tout sur ses forces spéciales pour intervenir dans les zones de crise, comme c’est actuellement le cas en Irak et en Syrie, ainsi qu’en Afghanistan.

Ainsi, signe de cette tendance, le commandement militaire américain pour l’Asie Centrale et le Moyen-Orient (US CENTCOM) reviendra au général Joseph Votel, le patron de l’US Special Operation Command (USSOCOM).

Quant au général Nicholson, qui est actuellement à la tête de l’Allied Land Command de l’Otan (dont le QG est en Turquie), il a notamment commandé la 82e Division aéroportée mais aussi et surtout le 75e régiment de Rangers, une unité des forces spéciales américaines.

En outre, le général Nicholson a servi en tant que chef d’état-major « opérations » en sein de la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF) et occupé différents postes au sein de cette dernière, notamment dans le commandement de la région sud, celle-là même qui fait l’objet d’une offensive des taliban. Il a en plus été le directeur de la cellule de coordination Afghanistan-Pakistan à l’état-major interarmées.

Le général Nicholson « sait ce que veut dire de commander une force réactive et agile, et comment construire la capacité » de l’armée afghane à répondre aux menaces « actuelles et futures », a commenté Ashton Carter.

La situation en Afghanistan est pour le moins contrastée… Le mandat du général Campbell aura été marqué, dans ces derniers mois, par la chute de Kunduz (nord), brièvement occupée par les insurgés, le retour d’al-Qaïda avec l’extension de l’influence des taliban dans un certain nombre de districts, en particulier dans la province du Helmand ainsi que dans les zones frontalières avec le Pakistan, et l’émergence de l’État islamique.

Cette situation a conduit le président Obama à revoir le calendrier du retrait d’Afghanistan des forces américaines, les effectifs de ces dernières devant y être maintenus à leur niveau actuel (9.800 hommes) jusqu’à la fin 2016.

http://www.opex360.com/2016/01/28/le-general-john-nicholson-ete-nomme-la-tete-de-la-mission-resolute-support-en-afghanistan/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19930
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Mer 3 Fév 2016 - 16:30

Citation :
Une station de radio de l’État islamique détruite en Afghanistan (MàJ)


Posté dans Afghanistan, Opérations, Otan, Terrorisme par Laurent Lagneau Le 03-02-2016

 


Un rapport d’un comité d’experts des Nations unies l’avait souligné, en septembre 2015 : « Le nombre de groupes et d’individus qui font ouvertement allégeance à l’État islamique (EI ou Daesh) ou s’en déclarent proches continue d’augmenter dans plusieurs provinces d’Afghanistan ». Et d’estimer qu’environ 10% des insurgés actifs, dominés par le mouvement taleb, avaient franchi le pas.

Mais la déclinaison afghano-pakistanaise de l’EI, appelée « Province de Khorasan », n’a qu’une implantation réduite en Afghanistan, où elle doit faire face à l’hostilité du mouvement taleb afghan, auquel al-Qaïda a fait allégeance. Sa présence est surtout signalée dans la province de Nangarhar, dans l’est du pays.

Récemment, l’organisation jihadiste a communiqué sur ses camps d’entraînement (et d’endoctrinement) en Afghanistan. Deux d’entre-eux portent d’ailleurs les noms de « Cheikh Abu Omar al Baghdadi », le chef de Daesh et « Cheikh Abou Moussab al Zarkaoui », le fondateur de la branche irakienne d’al-Qaïda. Et, a priori, ces installations sont toutes situées dans la province de Nangarhar, frontalière avec le Pakistan.

En mai 2015, le chef de la mission de l’Otan Resolute Support, le général John Campbell, avait également mis en avant les efforts de l’EI pour s’implanter en Afghanistan, en profitant notamment des dissensions entre différentes factions du mouvement taleb. « Si on ne met pas la pression (sur les affiliés de l’EI), avec le temps, cela va continuer à prendre de l’ampleur », avait-il dit.

Depuis, l’on n’avait pas trop entendu parler d’opérations menées spécifiquement contre la « Province de Khorasan ». Du moins jusqu’à ces derniers jours.

Ainsi, le 1er février, il a été rapporté que l’Otan aurait effectué un raid aérien contre une station de radio exploitée par l’EI dans la province de Nangarhar, plus précisément dans le district d’Achin. Mais, plus tard, l’armée afghane, qui vient de recevoir ses premiers avions A-29 Super Tucano grâce à l’aide américaine, en a revendiqué le responsabilité.

« La radio émettait d’un véhicule qui circulait dans la région. Mais, stocké dans la cave d’une maison d’Achin au moment du bombardement de l’armée de l’Air afghane, le matériel de transmission a été détruit », a expliqué, selon l’AFP Dawlat Waziri, un porte-parole de l’armée afghane.

Le porte-parole du gouverneur de la province Nangarhar, Attaulah Khogyani, avait précisé, plus tôt, que ces frappes aériennes avaient été accompagnées par une offensive terrestre des forces afghanes et que 29 jihadistes avaient été tués.

De son côté, l’Otan n’a pas confirmé avoir mené ces frappes mais a seulement fait état de « eux raids antiterroristes dans le district d’Achin », sans en préciser la cible.

Appelée « Da Khilafat Ghag » (la voix du Califat), cette station de radio, qui, bien évidemment, servait la propagande de l’EI, semblait devenir de plus en plus influente auprès des jeunes. Émettant en pachto, et active depuis environ 2 mois, elle appelait à rejoindre les rangs de Daesh et « dénigrait » les militaires afghans, qualifiés de « larbins » des forces étrangères ainsi que les taliban, décrits comme des « espions » du Pakistan.

En outre, rapporte Reuters, un responsable occidental de « haut rang » a estimé que l’aptitude de l’EI à radicaliser des jeunes qui n’ont connu que la guerre depuis qu’ils sont nés est une « menace beaucoup plus grande » que le nombre actuel de ses combattants.

Le ministère afghan de l’Intérieur a indiqué que, depuis un mois, l’Otan et les forces afghanes ont mené environ 20 opérations conjointes contre l’EI dans la province de Nangarhar. Ce qui a été confirmé par le général Wilson Shoffner, le porte-parole de Resolute Support. Ce dernier a précisé que plusieurs frappes ont été effectuées par des drones dans la province de Nangarhar au cours de ces dernières semaines.

http://www.opex360.com/2016/02/03/lotan-detruit-station-de-radio-de-letat-islamique-en-afghanistan/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19930
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Lun 8 Fév 2016 - 18:47

Citation :
Trois soldats tués par un kamikaze taliban dans le nord afghan (autorités)


AFP 08/02/2016


Trois soldats afghans ont été tués et 8 autres blessés lundi matin dans un attentat suicide des talibans contre le minibus qui les transportait près de Mazar-i-Sharif, grande ville du nord de l'Afghanistan d'ordinaire relativement stable, a-t-on appris auprès des autorités.

Le kamikaze, qui était à pied, "s'est précipité contre le minibus qui transportait des soldats de l'armée afghane, dans le district de Dehdadi", dans l'agglomération de Mazar, a déclaré Abdul Razaq Qaderi, le chef adjoint de la police de la province de Balkh, dont Mazar-i-Sharif est le chef-lieu.
"Trois soldats ont été tués et 8 autres blessés", a précisé le ministère de la Défense dans un communiqué. Le porte-parole du gouverneur a confirmé ce bilan. "L'explosion a été très violente. Tous les bâtiments ont tremblé", a raconté Habibullah, un habitant de Dehdadi, joint par l'AFP.

Les rebelles talibans, qui mènent une très violente offensive hivernale dans tout l'Afghanistan, ont revendiqué l'attaque par la voix de leur porte-parole habituel, Zabiullah Moudjahid. Les forces armées et la police afghanes sont les cibles privilégiées des insurgés qui les qualifient de "larbins" des "envahisseurs" américains. Il y a tout juste une semaine, 20 policiers ont ainsi péri dans un attentat suicide contre leur base à Kaboul.

L'attentat de lundi matin survient au surlendemain d'une nouvelle conférence quadripartite qui a réuni Chinois, Américains, Pakistanais et Afghans à Islamabad pour tenter de relancer les pourparlers de paix directs entre Kaboul et les talibans.

A l'issue de la réunion, les participants ont dit "s'attendre" à ce que le dialogue reprenne d'ici la fin du mois.
Un premier contact direct avait eu lieu l'été dernier au Pakistan, le parrain historique des talibans, mais un second round avait été reporté sine die après l'annonce de la mort du mollah Omar, figure historique du mouvement taliban.

http://www.lorientlejour.com/article/969164/trois-soldats-tues-par-un-kamikaze-taliban-dans-le-nord-afghan-autorites.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19930
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Lun 15 Fév 2016 - 21:10

Citation :
La situation est encore loin de s’améliorer en Afghanistan


Posté dans Afghanistan, Opérations par Laurent Lagneau Le 15-02-2016




Commandant de la mission Resolute Support et chef des forces américaines déployées en Afghanistan, le général John Campbell, qui s’apprête à passer le relai au général Nicholson, s’est dit « optimiste » sur l’avenir du pays, lors d’une conférence de presse donnée le 13 février à Kaboul.

Depuis le début des opérations militaires en Afghanistan, en 2001, généraux et responsables politiques successifs ont servi quasiment le même discours. Certes, on peut préférer « écouter la forêt qui pousse plutôt que l’arbre qui tombe », comme l’a dit Hegel et même penser, comme le père du mouvement scout, Baden-Powel, que « l’optimisme est une forme de courage qui donne confiance aux autres et mène aux succès ».

Seulement, ce genre d’autosuggestion a ses limites. Bien sûr, tout n’est pas sombre en Afghanistan. Mais, plus d’un an après la fin des opérations de combat de l’Otan dans ce pays, il y a quand même plus de raisons d’être inquiet qu’optimiste.

Ainsi, au cours de ces derniers mois, les forces afghanes ont été sérieusement mises en difficulté dans la province septentrionale de Kunduz. Et les insurgés taliban ont même occupé, pendant quelques jours, la capitale provinciale du même nom. Cette dernière est encore encerclée par les rebelles.

« Je n’ai cessé de demander qu’un opération de grande envergure soit lancée dans les districts qui entourent la ville. Mais personne n’a prêté attention à mes appels. Les insurgés sont devenus encore plus puissants », déplorait, la semaine passée, Hamdullah Daneshi, le gouverneur par intérim de la province de Kunduz.

Dans le sud, ce n’est guère mieux. Ainsi, la situation dans la province du Helmand, haut lieu de la production d’opium, est telle que le Pentagone y a annoncé, le 9 février, l’envoi de renfort pour « conseiller » le 215e Corps de l’armée nationale afghane. Évidemment, il n’est pas question d’une participation des troupes américaines aux combats. Un officier afghan, rapporte l’AFP, a ainsi admis que « sans l’aide des Américains, Sangin [ndlr, le district] et d’autres zones du Helmand seraient déjà tombées » aux mains des taliban.

Au total, et de l’aveu même du général Campbell, interrogé au début du mois par des parlementaires américains (ce qui oblige à une certaine franchise), 26 districts afghans (sur 404) sont passés sous le contrôle des taliban et de leurs alliés. Et 94 autres sont susceptibles de « basculer ».

« Si nous pensons que nous pouvons tout simplement arrêter et que ça partira, ou que les gens ne vont pas continuer à essayer d’attaquer l’Europe ou attaquer ici sur notre sol, alors nous sommes naïfs, nous nous leurrons », avait affirmé le général Campbell, plaidant pour la poursuite d’un soutien important aux autorités de Kaboul.

En outre, c’est sans compter sur les attentats, commis régulièrement dans les centres urbains, la réinstallation d’al-Qaïda (un raid aérien a été nécessaire pour détruire un camp d’entraînement de l’organisation jihadiste à Kandahar, en octobre dernier), l’émergence de l’État islamique dans la province de Nangarhar ou encore le surplace des négocations de paix (menées avec le concours du Pakistan) entre le mouvement taleb et le gouvernement afghan. De quoi être très optimiste en effet…

Cette situation se traduit par une nouvelle hausse des victimes civiles des combat constatée en 2015 par la Mission des Nations unies en Afghanistan (UNAMA).

Ainsi, 11.002 civils ont été tués ou blessés l’an passé, soit une hausse de 4% par rapport à l’année précédente. Il s’agit du bilan le plus lourd depuis 2009.

Dans le détail, 3.545 civils ont perdu la vie, du fait des combats. Et 25% des victimes sont des enfants (+14%), 10% sont des femmes (+37%). Ce qui est inacceptable pour l’UNAMA. « Nous appelons ceux qui infligent ces souffrances au peuple afghan à agir concrètement pour protéger les civils et mettre un terme aux tueries et aux mutilations », affirmé Nicholas Haysom, le représentant spéciale des Nations unies.

Dans 37% des cas, les pertes civiles sont dues aux combats au sol. Les engins explosifs improvisés (IED) sont responsables de 21% des tués, suivis par les attentats suicides (17%). Pour une fois, pertes causés les taliban et leurs alliés sont en baisse (-10%) mais elles représentent quand même 62% du total. Les forces pro-gouvernementales sont responsables de 17% des victimes. Il serait temps maintenant d’écouter l’arbre qui pousse et de prêter attention à la forêt qui est sur le point de tomber…

http://www.opex360.com/2016/02/15/la-situation-encore-loin-de-sameliorer-en-afghanistan/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19930
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Lun 22 Fév 2016 - 17:54

Citation :
L'armée afghane se retire d'un autre district de Helmand


Reuters 22/02/2016


Les troupes afghanes se sont retirées d'un deuxième district de la province de Helmand, laissant aux taliban le contrôle de la majeure partie du nord de la province du sud du pays, après leur retrait du district de Musa Qala la semaine dernière.

Ces retraits posent la question de la capacité des forces de sécurité afghanes à contrer seules les taliban depuis le départ de la majeure partie des troupes étrangères d'Afghanistan fin 2014.

Selon des responsables américains, les Taliban contrôlent déjà ou menacent un tiers de l'Afghanistan.

Helmand, important centre de production d'opium où des milliers de soldats britanniques et américains ont cherché pendant des années à l'emporter sur les taliban, échappe progressivement au contrôle de Kaboul depuis plusieurs mois, les insurgés s'emparant d'une bonne partie des zones non urbanisées, en dehors de quelques districts.

"Nous avons retiré nos forces de Nawzad et de Musa Qala, conformément aux plans militaires", a annoncé Mohammad Rasoul Zazai, porte-parole du 215e corps d'armée.

"Actuellement, pour nous, Sangin, Marjah, Nad Ali et les abords de Lashkar Gah et de la route Kaboul-Hérat sont prioritaires. Et nous concentrons tous nos efforts sur ces lieux-là", a-t-il expliqué.

http://www.lorientlejour.com/article/971699/larmee-afghane-se-retire-dun-autre-district-de-helmand.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19930
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Jeu 25 Fév 2016 - 17:46

Citation :
Afghanistan : dix combattants de l'EI déposent les armes, une première


AFP 25/02/2016


Dix membres afghans du groupe Etat islamique (EI) ont déposé les armes dans l'est de l'Afghanistan et rejoint le processus de réconciliation nationale, ont affirmé les autorités, "une première" depuis que les jihadistes se sont implantés dans ce pays.

L'Etat islamique en Afghanistan et au Pakistan, adoubé il y a un an par la direction du mouvement, a intensifié son offensive dans l'est de l'Afghanistan ces derniers mois. Les jihadistes sont même parvenus à chasser les rebelles talibans de certains de leurs fiefs de la province de Nangarhar, à la frontière avec le Pakistan, mais ils font aussi face aux coups de boutoir de l'armée afghane et aux frappes de drones américains.

"Pour la première fois, dix combattants de Daech (acronyme arabe de l'EI), dont deux commandants, ont rejoint le processus de paix enclenché par le gouvernement", a déclaré un porte-parole du gouverneur de Nangarhar.
D'après Malik Nazir, chef du conseil provincial pour la paix, les dix hommes étaient actifs dans le district de Shinwar, entre Jalalabad, le chef-lieu de la province, et la frontière pakistanaise.
"Nous allons assurer leur sécurité et leur proposer des emplois. Nous allons aussi faire en sorte qu'ils ne repartent plus au combat", a précisé Mohammad Hanif Girdiwal, gouverneur adjoint.

Interrogé par les autorités au cours d'une cérémonie destinée à officialiser leur défection des rangs de l'EI, Zeïtoun, un des dix combattants, s'est dit "heureux de rejoindre le processus de paix. Je me battais contre le gouvernement au sein de Daech depuis neuf mois".

Les combattants de l'EI en Afghanistan sont souvent d'anciens talibans déçus par leur direction, mais aussi des insurgés venus de pays voisins.
Malgré ses victoires sur le terrain et un spectaculaire attentat contre le consulat pakistanais de Jalalabad en janvier, l'EI doit faire face à la fois à l'armée afghane, à ses ennemis talibans et aux drones américains. Il y a un peu plus d'un mois, le président Barack Obama a d'ailleurs conféré à l'US Army une autonomie accrue dans sa lutte contre les djihadistes, l'autorisant à "les viser de façon plus active", selon le Wall Street Journal.

http://www.lorientlejour.com/article/972355/afghanistan-dix-combattants-de-lei-deposent-les-armes-une-premiere.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19930
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Mar 1 Mar 2016 - 16:48

Citation :
Afghanistan : l'armée quitte la plupart de ses positions dans le sud


Reuters 01/03/2016


Les forces armées afghanes ont évacué la plupart de leurs positions dans la province septentrionale d'Uruzgan, dans la foulée de leur départ le mois dernier de deux zones de la province voisine d'Helmand, ont annoncé mardi des responsables.

Dost Mohammad Nayab, porte-parole du gouvernement provincial, a déclaré que près de 100 soldats et policiers ont quitté leurs positions dans la région de Shahidi Hassas et envoyés dans le district voisin de Deh Rawud.

Selon les taliban, toute la zone entourant la localité de Yakhdan est désormais sous leur contrôle.

"Nous voulons créer un bataillon de réserve à Deh Rawud et nous avons demandé à nos soldats et policiers des autres districts de quitter leurs positions", a dit Dost Mohammad Nayab.

Il a justifié cette évacuation par un manque d'hommes sur le terrain, à la fois à cause des pertes essuyées au combat et des désertions.

"Certains d'entre eux ont quitté l'armée et la police, d'autres ont été tués ou blessés et certains se sont rendus aux taliban", a-t-il dit. "Nous devons contrôler la situation dans l'attente de recevoir de nouvelles troupes."

http://www.lorientlejour.com/article/973175/afghanistan-larmee-quitte-la-plupart-de-ses-positions-dans-le-sud.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19930
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Jeu 3 Mar 2016 - 22:45

Citation :
Le Pakistan admet (enfin) avoir accueilli l’état-major des talibans afghans


Posté dans Asie-Pacifique par Laurent Lagneau Le 03-03-2016


Pendant des années, le Pakistan a démenti avoir recueilli sur son territoire la direction du mouvement taleb afghan, chassée de Kaboul en 2001 par les forces américaines et les rebelles de l’Alliance du Nord.

Or, l’on sait que les principaux dirigeants des talibans afghans ont trouvé refuge à Quetta. En outre, entre 2001 et à aujourd’hui, les rapports sur ces collusions entre ces derniers et l’Inter-Services Intelligence (ISI), les services de renseignement pakistanais, n’ont pas manqué [voir un résumé ici]. Cela dit, c’était la même chose pour Oussama Ben Laden, le chef d’al-Qaïda…

Ce double-jeu d’Islamabad avait même fini par faire sortir de ses gonds l’amiral Mike Muellen, qui dénonça, en septembre 2011, la « guerre par procuration » menée par le Pakistan en Afghanistan.

Mais il aura fallu attendre le 2 mars 2016 pour voir enfin un responsable pakistais admettre publiquement la présence des dirigeants talibans afghans dans son pays. Cet aveu a été fait par Sartaj Aziz, le conseiller aux Affaires étrangères du Premier ministre Nawaz Sharif.

Ainsi, s’exprimant devant le Council of Foreign Affairs (CFR), à Washington, au sujet des chefs talibans afghans, M. Aziz a admis que son pays leur avait donné un « asile sûr » et que cela permettait à Islamabad de les pousser à négocier.

« Nous avons de l’influence sur eux, car leur direction est au Pakistan, et ils y sont soignés, leur famille est là », a-t-il affirmé selon transcription de ces propos faite par le CFR. « Nous pouvons donc utiliser ces moyens de pression pour leur dire ‘venez à la table’ » des négociations, a-t-il ajouté.

En juillet 2015, le Pakistan avait accueilli une première rencontre entre les dirigeants talibans et les autorités de Kaboul. Mais cette tentative de dialogue tourna court avec l’annonce de la mort du Mollah Omar, le chef historique du mouvement taleb afghan, pourtant décédé deux ans plus tôt.

Mais M. Aziz a expliqué que cette médiation avait pu être organisée grâce à la pression exercée par Islamabad sur les chefs talibans. « Avant la rencontre du 7 juillet dernier, nous avons eu à utiliser certains de ces moyens de pression, nous avons restreint leurs mouvements, leur accès aux hôpitaux et autres infrastructures, et nous les avons menacés: si vous ne venez pas négocier, alors évidemment nous allons vous expulser », a-t-il expliqué.

Cependant, ces explications sont un peu courtes. Pourquoi, dans ces conditions, les autorités pakistanaises ont-elles capturé, en 2010, le mollah Baradar, adjoint du mollah Omar à l’époque, alors qu’il était favorable à des négociations avec Kaboul? Et pourquoi Islamabad n’a pas usé de cette influence pour calmer les ardeurs des dirigeants taliban?

http://www.opex360.com/2016/03/03/le-pakistan-admet-enfin-avoir-accueilli-letat-major-des-talibans-afghans/
Revenir en haut Aller en bas
Vortex10
1ere classe
1ere classe


messages : 99
Inscrit le : 03/10/2015
Localisation : Planete Terre
Nationalité : France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Ven 25 Mar 2016 - 13:45

Le monde n'est pas blanc ou noir. Il y a beaucoiup de gris.

La situation est tres complexe... Un poeu a l'image de ce qui s'est passé et ce qui se passe en Syrie. Chaque puissance soutient une faction ou l'autre pour ses propres intérêts.
Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1525
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Lun 11 Avr 2016 - 16:35

Citation :

Afghanistan: au moins 12 recrues de l'armée tuées dans un attentat suicide

Au moins 12 recrues de l'armée afghane ont été tuées et 26 autres blessées lundi dans un attentat-suicide contre le car qui les transportait à Jalalabad, chef-lieu de l'instable province de Nangarhar, à l'est du pays, a-t-on appris auprès des autorités.

Le kamikaze a déclenché la charge "qu'il avait dissimulée sur son tricycle à moteur au passage d'un car qui transportait des recrues", a déclaré à l'AFP Attaullah Khogyani, le gouverneur de Nangarhar qui a évoqué un bilan de "12 recrues tuées et 38 autres blessées".

Selon Dawlat Waziri, porte-parole du ministère afghan de la Défense, 12 recrues ont été tuées et 26 autres blessées. "Le car emmenait les recrues de Jalalabad à Kaboul", à 130 km plus à l'ouest, a-t-il précisé.
L'attentat a eu lieu dans le district de Sukhrod, dans la grande banlieue de Jalalabad. "J'ai perdu mon père et deux de mes frères dans cette attaque", a expliqué à l'AFP Ahmed qui s'est rendu à l'hôpital provincial dès qu'il a appris la nouvelle.

L'attaque n'avait pas été revendiquée dans l'immédiat, mais les rebelles talibans visent fréquemment la police et l'armée afghanes qu'ils considèrent comme les "larbins" des 13.000 troupes étrangères stationnées en Afghanistan.

Le gouvernement afghan tente de faire revenir les insurgés à la table des négociations mais ils refusent tant que leurs exigences n'auront pas été satisfaites, dont le départ des troupes de l'Otan du pays. Samedi encore, le secrétaire d'Etat américain John Kerry, en visite surprise à Kaboul, les a appelés à négocier.
Mais Nangarhar est également l'un des foyers dans la région du groupe Etat islamique (EI), particulièrement implanté à la frontière avec le Pakistan. La plupart des combattants de l'EI dans cette zone sont d'anciens talibans afghans et pakistanais déçus par la direction du mouvement taliban.

http://www.lorientlejour.com/article/980325/afghanistan-au-moins-12-recrues-de-larmee-tuees-dans-un-attentat-suicide.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   

Revenir en haut Aller en bas
 
Guerre en Afghanistan - Statut spécial -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» "L'armée n'aime pas les gens blessés"‎
» Guerre d'Afghanistan
» Police scientifique. Les syndicats réclament un "statut spécial".
» Constat sur la guerre en Afghanistan
» En Afghanistan on utilise des enfants pour poser des bombes.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Histoire, Guerres et Conflits militaires :: Guerres et conflits d'actualités-
Sauter vers: