Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Guerre en Afghanistan - Statut spécial -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
ibnbattuta
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 860
Inscrit le : 10/05/2010
Localisation : Birmingham
Nationalité : UK
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Sam 22 Juin 2013 - 18:41

Inanç a écrit:
Citation :
Afghanistan?
Les amerloques sont invité par le gouverneur afghan = Pas d'autorisation du gouverneur = Pas de jihad!

Ca par contre, j'ai pas compris, les US ont envahi l'Astan en 2001 donc ont dégagé les gouverneurs de leur propre volonté.

Y a pas aussi une légitimité du gouverneur en jeu ? (Karzai le corrompu).

Avant 2001, il y avait une guerre civile donc 2 camps, aucun n'avait de légitimité. Même le gouvernement talibans n’était pas reconnu par tout les autres pays musulmans, seulement 2 je crois. Comme tu l'a dit, ils devaient d'abord avoir une légitimité, il me semble que Karzai est reconnu aujourd'hui, même si c'est un larbin (et c'est ce que je crois), on lui doit obéissance.
Allah oualam, je ne connais pas trop cette affaire.

_________________


On a dit à Ibn ’Abbâs, qu’Allah l’agrée : « Les gens du livre disent : « Certes, nous n’avons pas de mauvaise pensées dans notre prière. » Ibn ’Abbâs a dit : « Ils ont raison. Satan ne s’occupe pas d’un cœur [déjà] dévasté. Les cœurs des gens du livre sont dévastés, et est-ce que Satan va venir le corrompre alors qu’ils le sont déjà. Certes, Satan s’attaque à la bâtisse solide pour la détruire ; quant à la bâtisse détruite, Satan ne s’y intéresse pas. »

Un savant a dit "Nous ne sommes pas comme les autres nations. Allah nous a choisi pour porter son message. Ainsi nous vaincrons par l'islam, et nous serons humilié a cause de l'abandon de l'Islam"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Sam 22 Juin 2013 - 19:00

ibnbattuta a écrit:
Inanç a écrit:
Citation :
Afghanistan?
Les amerloques sont invité par le gouverneur afghan = Pas d'autorisation du gouverneur = Pas de jihad!

Ca par contre, j'ai pas compris, les US ont envahi l'Astan en 2001 donc ont dégagé les gouverneurs de leur propre volonté.

Y a pas aussi une légitimité du gouverneur en jeu ? (Karzai le corrompu).

Avant 2001, il y avait une guerre civile donc 2 camps, aucun n'avait de légitimité. Même le gouvernement talibans n’était pas reconnu par tout les autres pays musulmans, seulement 2 je crois. Comme tu l'a dit, ils devaient d'abord avoir une légitimité, il me semble que Karzai est reconnu aujourd'hui, même si c'est un larbin (et c'est ce que je crois), on lui doit obéissance.
Allah oualam, je ne connais pas trop cette affaire.

Ibn Battuta, Karzaï ne gouverne que Kaboul, le reste du pays est entre les mains des seigneurs de guerre. 

Les savants d'Arabie saoudite avaient à l'époque appelé les Afghans à défendre le gouvernement Taliban, pour eux, ils étaient légitime. Comme Shaykh Al-Fawzan par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
ibnbattuta
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 860
Inscrit le : 10/05/2010
Localisation : Birmingham
Nationalité : UK
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Sam 22 Juin 2013 - 19:11

Baybars a écrit:
ibnbattuta a écrit:
Inanç a écrit:


Ca par contre, j'ai pas compris, les US ont envahi l'Astan en 2001 donc ont dégagé les gouverneurs de leur propre volonté.

Y a pas aussi une légitimité du gouverneur en jeu ? (Karzai le corrompu).

Avant 2001, il y avait une guerre civile donc 2 camps, aucun n'avait de légitimité. Même le gouvernement talibans n’était pas reconnu par tout les autres pays musulmans, seulement 2 je crois. Comme tu l'a dit, ils devaient d'abord avoir une légitimité, il me semble que Karzai est reconnu aujourd'hui, même si c'est un larbin (et c'est ce que je crois), on lui doit obéissance.
Allah oualam, je ne connais pas trop cette affaire.

Ibn Battuta, Karzaï ne gouverne que Kaboul, le reste du pays est entre les mains des seigneurs de guerre. 

Les savants d'Arabie saoudite avaient à l'époque appelé les Afghans à défendre le gouvernement Taliban, pour eux, ils étaient légitime. Comme Shaykh Al-Fawzan par exemple.

Je ne savais pas, merci de l'info.
Et aujourd'hui qu'en est il?

Edit: Apparemment l'Arabie avait reconnu les talibans, il y avait en fait 3 pays qui les reconnaissait. Quels etaient les arguments de Fawzan? Si tu pouvait m'envoyer un lien.

_________________


On a dit à Ibn ’Abbâs, qu’Allah l’agrée : « Les gens du livre disent : « Certes, nous n’avons pas de mauvaise pensées dans notre prière. » Ibn ’Abbâs a dit : « Ils ont raison. Satan ne s’occupe pas d’un cœur [déjà] dévasté. Les cœurs des gens du livre sont dévastés, et est-ce que Satan va venir le corrompre alors qu’ils le sont déjà. Certes, Satan s’attaque à la bâtisse solide pour la détruire ; quant à la bâtisse détruite, Satan ne s’y intéresse pas. »

Un savant a dit "Nous ne sommes pas comme les autres nations. Allah nous a choisi pour porter son message. Ainsi nous vaincrons par l'islam, et nous serons humilié a cause de l'abandon de l'Islam"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Sam 22 Juin 2013 - 19:50

ibnbattuta a écrit:


Je ne savais pas, merci de l'info.
Et aujourd'hui qu'en est il?

Edit: Apparemment l'Arabie avait reconnu les talibans, il y avait en fait 3 pays qui les reconnaissait. Quels etaient les arguments de Fawzan? Si tu pouvait m'envoyer un lien.

Oui, l'Arabie saoudite, le Qatar et le Pakistan reconnaissaient le gouvernement des Talibans.

Aucun savant d'Arabie saoudite n'a soutenu l'intervention américaine, au contraire. Comme celui d'Ibn Jibrin, je sais qu'il est parfois contesté par certains en Arabie saoudite jusqu'à sa mort.

Citation :
وأما القتال في أفغانستان، فإن الطائفة التي يطلق عليها طالبان الأصل أنهم قاموا لقتال المرتدين ونصر الله، ولما اشتهروا اتهمتهم النصارى بالإرهاب، وليسوا كذلك في الظاهر. والله أعلم.

Kitab Al-Jaliyya An-Najmi

C'est pareil pour Shaykh Al-Barak, Al-Gounayman, etc...

Pour Shaykh Al-Fawzan, je vais recherché, car sa fait super longtemps, si je trouve, je le mettrai. Il se peut que je me trompe de Shaykh.
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Ven 9 Aoû 2013 - 20:52

Info du début du mois dont je ne sais si elle a été reprise sur le forum...

http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/27122074 a écrit:
Les forces de l'Alliance atlantique ont ouvert une enquête sur la «bavure» américaine qui a coûté la vie à cinq policiers afghans dans la nuit de mercredi à jeudi, a indiqué l'OTAN.

Cet incident, qui intervient à un moment où les relations entre Kaboul et Washington traversent une phase délicate, est susceptible d'accroître davantage encore les tensions entre les alliés occidentaux et afghans.

Les troupes afghanes et américaines ont demandé un soutien aérien pendant des combats dans la province de Nangarhar, a annoncé la coalition internationale luttant contre les rebelles et dirigée par les Etats-Unis.

Des responsables afghans ont pour leur part précisé que les forces spéciales étaient alors en train de répliquer à une attaque des insurgés contre un poste de police.

«Nous pouvons confirmer que cinq policiers afghans ont été accidentellement tués hier» mercredi, a déclaré à l'AFP le lieutenant-colonel Will Griffin, porte-parole de l'Isaf, la force internationale en Afghanistan.

«C'était une opération combinée des forces de sécurité nationale afghanes et de l'Isaf et c'est un appel combiné à un appui aérien qui a entraîné» ces pertes, a ajouté l'officier avant d'adresser les «condoléances» de l'Otan aux familles des policiers tués.
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Lun 12 Aoû 2013 - 12:48

http://french.news.cn/monde/2013-08/12/c_132621533.htm a écrit:
Trois soldats des forces de coalition dirigées par l'OTAN ont été tués dimanche dans une attaque survenue dans l'est de l'Afghanistan, a annoncé la coalition dans une déclaration.

"Trois membres en service de la Force internationale d'assistance à la sécurité (ISAF) sont morts suite à l'attaque lancée par des ennemis de l'Afghanistan aujourd'hui dans l'est de l'Afghanistan", a précisé l'ISAF dans la déclaration.

La déclaration n'a donné les nationalités des victimes ni les détails sur cet incident conformément à la politique de l'ISAF.

L'attaque de dimanche a porté à 117 le nombre total des soldats étrangers tués en Afghanistan cette année.
Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı
avatar

messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Mar 13 Aoû 2013 - 14:59

Karzaï l'ingrat Razz 

Citation :
Afghanistan charges NATO forces to take their gear home

Imagine lending your lawnmower to a neighbour, but then he tries to charge you a fiver to take it back afterwards. The diplomatic equivalent is currently happening at Afghanistan’s borders as the coalition withdrawal ramps up.

NATO forces might have expected a little gratitude after battling for years to help fight insurgents, establish a democratically elected government and train and equip domestic security forces. Instead, Afghanistan is risking criticism and financial reprisals for imposing tax on the withdrawal of military equipment from the country.

This week, the Australian defence ministry discovered that the Afghan government is charging US$3,545 in exit tax for every container leaving the country by road via Pakistan. A US$1,000 fee is additionally payable for every container not accompanied with correctly filled paperwork.

Coalition military equipment was deemed exempt from exit charges under a deal signed 10 years ago, but the pricy new process was confirmed when Australian personnel attempted a trial run of its land exit strategy. A convoy of 55 accommodation containers known as “dongas” met a backlog of other military allies’ containers at the border, and would have been charged nearly US$200,000 to cross.

The Australian Department of Defence has responded by planning to transport as much gear as possible using RAAF C-17 and XC-130 Hercules transport aircraft out of the country via Dubai. The country has already donated millions of dollars worth of equipment to the Afghan military, but may now be forced to scrap additional gear it can’t afford to take home.

Australia isn’t alone in feeling hard done by. The US, which has spent an estimated US$90 billion on humanitarian and reconstruction programmes in Afghanistan, is threatening to withhold US$5 in foreign aid for every US$1 in taxes charged for repatriating equipment.

The US is already planning to scrap 77,000 metric tons of military equipment worth US$7 billion, or about 20% of the total it sent to Afghanistan, because it is too costly to send back to the US or to allied nations. Complicated rules make the gear, including 2,000 of the 11,000 mine resistant ambush protected (MRAP) vehicles used in the conflict, difficult to donate to Afghan forces, which do not have an infrastructure in place to maintain it correctly.

If the export rules are not relaxed, more equipment worth many millions of dollars may suffer the same fate of being shredded by contract workers from Nepal and sold for scrap.
http://www.strategicdefenceintelligence.com/article/og0y3wmhJvU/2013/08/13/comment_afghanistan_charges_nato_forces_to_take_their_gear_h/

_________________
Site perso : http://defense-turque-infos.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı
avatar

messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Mer 4 Sep 2013 - 22:41

http://au.news.yahoo.com/thewest/a/-/world/18788530/us-general-50-100-afghan-soldiers-killed-every-week/ a écrit:
US general: 50-100 Afghan soldiers killed every week

WASHINGTON (AFP) - About 50 to 100 Afghan soldiers are killed in battle every week but the high casualty rate does not mean the country's forces are at the breaking point, a US general said Wednesday.

"The Afghan security forces are suffering more casualties, no question about it," Lieutenant General Mark Milley said by video link from Afghanistan.

Milley, the deputy commander of US forces in Afghanistan, said "somewhere in the range of 50 to 100 or so Afghan security forces are killed in action per week."

"And that's not at all insignificant. That is significant. And we're paying attention to that," he said.

The general said the casualty rate approached losses suffered by American forces in the Vietnam War, a conflict that claimed the lives of about 58,000 US troops.

NATO's US-led force is working to help Afghan army and police improve their tactics, conduct medical evacuations and counter roadside bombs to "minimize" casualties, Milley said.

As Afghan forces employ more helicopters, artillery and mortars, their casualties are expected to decline, he said.

But Afghan forces were resilient and could withstand the casualties because he said they were determined to prevent Taliban militants from taking back political power, he added.

"They're hard. They're tough. And I don't think the rates of casualties, although significant, I don't think that's going to shatter or break the security force," said Milley, the head of the NATO-led force's joint command.

The top commander of NATO and US forces, General Joseph Dunford, voiced concern at casualties being suffered by Afghan forces in an interview with the Guardian published Tuesday.

"I'm not assuming that those casualties are sustainable," Dunford told the British daily.

The casualty rate for Afghan forces surpasses that for US forces during the most deadly year for the NATO-led force in 2010, when about 500 American troops lost their lives in the war.

So far this year, about 100 US troops have been killed in action.

Afghanistan's 350,000-strong security forces are suffering a steep rise in attacks as the NATO mission winds down.

About 57,000 US troops are deployed in Afghanistan and the bulk of allied forces are due to withdraw in 2014, with tentative plans for a small contingent to remain afterward.

Milley said Islamist militants fighting Kabul remained resilient but were not in a position to score a decisive victory and take back control of the country after NATO forces depart.

"I do not think at this point in time, with the strength and capability of the Afghan security forces, that the Taliban or any of their allies have the capability to re-seize political power in the country of Afghanistan under current conditions," he said.
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
Chobham
Capitaine
Capitaine


messages : 869
Inscrit le : 12/04/2012
Localisation : Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Mar 17 Sep 2013 - 18:24

Bonjour messieurs
Aujourd'hui je vous propose de regarder un très très intéressant reportage sur la guerre en Afghanistan, via lequel on essaye d'une façon ou d'une autre de démontrer qu'une fois les US out of the game le pays sera victime du chaos totale, mais qui n’empêche donne une nouvelle vision sur la situation en Afghanistan. Personnellement ce qui m'a le plus choqué et ahuri est la pédophilie et homosexualité très bien acceptée au sein des bases Afghanes ...  
Prenez le temps de regardez l'intégralité de cette vidéo, parce qu'elle est vraiment vraiment très très intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı
avatar

messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Mer 2 Oct 2013 - 13:33

Rolling Eyes 
http://www.janes.com/article/27570/afghan-little-bird-helo-destroyed-by-ied a écrit:


Afghan Little Bird helo destroyed by IED

An MDHI MD 530F Little Bird helicopter operated by the Afghan Air Force (AAF) was destroyed after it landed on an improvised explosive device (IED) near Shindand Air Base in Herat Province, the NATO Air Training Command-Afghanistan disclosed on 25 September.

The helicopter was on a routine training mission on 7 September when it landed on the IED located on top of a hill not far from the airbase. "The detonation threw shrapnel and debris in all directions, blew one of the aircraft skids and pieces of rotor down the side of the hill and started the aircraft on fire," a NATO report into the incident stated.

Both crew members - an Afghan student and US Army instructor - are reported to have survived, but with serious injuries. They were assisted at the scene by US and Afghan crews from a pair of Mil Mi-17 'Hip' helicopters from the 838th Air Expeditionary Advisory Group at Shindand, before being recovered by a US Army HH-60 Pave Hawk combat search-and-rescue helicopter.

The AAF operates six MD 530Fs, which it uses as primary helicopter trainers, from Shindand. The 'F' variant of the MD 530 has been modified to function in the 'hot and high' environment of Afghanistan. It has a more powerful engine than the MD 500E and longer main and tail rotor blades.

The AAF's MD 530F helicopters were procured under a Foreign Military Sales contract that has options for a further 48 aircraft. However, the US Army has confirmed to IHS Jane's that not all of these are necessarily bound for Afghanistan. "There is currently interest from several countries, [including] Afghanistan, to execute portions of the contract [prior to the end of the Period of Performance on 30 August 2014]," a statement said, adding that no options have been exercised to date.

COMMENT
The location of the IED on top of a hill, presumably away from any roads, suggests that the Taliban may have actually targeted the helicopter after having previously observed the Afghan Air Force using the location for pilot training.

If so, it is similar in nature to the loss of a UK Royal Air Force Lockheed Martin C-130J Hercules transport aircraft in Iraq in February 2007. After landing at a Tactical Landing Zone (TLZ) in Maysaan province, the C-130J taxied over a concealed IED, which had been planted by insurgents who it seems were aware of the strip being used as an aircraft runway. The aircraft was seriously damaged, and was later blown up by UK forces to prevent sensitive equipment falling into enemy hands.

Presuming the Afghan MD 530F was deliberately targeted in the same way as the UK C-130J it once again warns against the dangers of falling into routines, as these cases both prove that insurgents can be just as adept as coalition forces in studying and exploiting predictable patterns of life.
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
pyromane
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1368
Inscrit le : 22/06/2011
Localisation : Ailleurs
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Mer 2 Oct 2013 - 17:50

une autre vision des fanatiques


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Sam 26 Oct 2013 - 16:47

Sa s'empire...

Citation :
Les forces de sécurité afghanes sont toujours confrontées au problème des désertions massives

Récemment, un officier des forces spéciales afghanes a rejoint, avec armes et bagages, les rangs du Hezb-e-Islami, un mouvement insurgé dirigé par le seigneur de guerre Gulbuddin Hekmatyar, proche d’al-Qaïda. Pour gênante qu’elle soit, car elle concerne une unité d’élite et un militaire gradé, cette désertion n’est que l’arbre qui cache la forêt.

En décembre 2012, le général Olivier de Bavinchove, qui était alors le numéro trois de la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF), déployée en Afghanistan sous l’autorité de l’Otan, avait indiqué que 50.000 soldats quittaient l’uniforme de l’armée nationale afghane (ANA), soit 26% des effectifs.

Un an plus tard, alors que la mission de l’Otan prendra fin en décembre 2014, la situation n’a guère évolué. Et elle a même empiré. Ainsi, selon les chiffres avancés par France24, qui a réalisé un reportage sur ce sujet, ce sont 100.000 soldats et policiers afghans qui ont quitté l’uniforme, soit un tiers des effectifs. Ce qui ne veut pas forcément dire qu’ils sont allés grossir les rangs de l’insurrection, même si certains le font, en échange d’une somme d’argent.

Plusieurs raisons expliquent ce phénomène. Un rapport du Pentagone, publié en 2012, avait déjà constaté le manque d’encadrement de l’ANA, un rythme opérationnel trop soutenu ou encore la culture du “combattant saisonnier”. Et puis les sanctions pour punir les déserteurs ne sont pas que rarement appliquées, quand elles existent.

Interrogé par France24, un soldat qui a déserté après 8 ans de service a expliqué sa “lassitude” et évoqué un “combat inégal”. “Pendant les affrontements, souvent, nos armes s’enraillent, cela m’est arrivé trois fois, elles surchauffent et se bloquent. L’équipement des taliban est bien meilleur, ils ont de vrais kalachnikovs, alors que nous, nous avons des armes chinoises”, a-t-il affirmé.

A cela s’ajoute le problème des soldes, versées, avec retard. Et leur montant est insuffisant : “220 euros par mois, ce n’est même pas assez pour payer un loyer à kaboul” a affirmé le soldat déserteur retrouvé par France24.

Et puis il y a aussi les menaces des insurgés sur les familles des soldats. “Cela arrive souvent que des taliban menacent tout une famille, s’il l’un d’entre eux rejoint l’armée (…) Dans ce cas, le soldat est obligé de retourner dans sa famille pour mettre les siens à l’abri, et de postuler (à nouveau) auprès de nous”, a confié à la chaîne française le Colonel Kareemullah, responsable du centre de recrutement de Kaboul.

http://www.opex360.com/2013/10/26/les-forces-de-securite-afghanes-sont-toujours-confrontees-au-probleme-des-desertions-massives/
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Mar 5 Nov 2013 - 23:13

Citation :
Afghanistan: une rallonge d'un an et de 270 millions de dollars pour la location d'hélicoptères civils



Une extension de contrat d'une durée d'un an (jusqu'au 31 octobre) a été attribuée à trois entreprises qui fournissent des hélicoptères de transport à l'Isaf. AAR Airlift Group, Columbia Helicopters, et Construction Helicopters se partageront plus de 270 millions de dollars (voir les avis d'attribution ci-dessous).
Cette extension de contrat démontre bien que les besoins en transport héliporté restent importants. Actuellement, une cinquantaine d'hélicoptères privés (du MI-8 au S-92) sont déployés en Afghanistan pour le compte de l'Isaf ou d'agences US.
AAR en déploierait 24 à elle seule (plus une quinzaine d'avions), le reste étant fourni principalement par Canadian Helicopters, Columbia Helicopters, Construction Helicopters, Evergreen Helicopters et Vertical De Aviacion.

AAR Airlift Group Inc., Palm Bay, Fla., is being awarded modification 32 to task order 0001, and modification 23 to task order 0002 totaling $151,582,265 to previously awarded contract HTC711-10-D-R026 to exercise option year four for rotary wing aircraft, personnel, equipment, tools, material, maintenance and supervision necessary to perform passenger and cargo air transportation services. Work will be performed in Afghanistan, and is expected to be completed by Oct. 31, 2014. Funds are being obligated on monthly task order modifications. The U.S. Transportation Command Directorate of Acquisition, Scott Air Force Base, Ill., is the contracting activity.

Columbia Helicopters Inc., Aurora, Ore., is being awarded modification 23 to task order 0002, and modification 18 to task order 0003 totaling $87,697,701 to previously awarded contract HTC711-11-D-R021 to exercise option year three for rotary wing aircraft, personnel, equipment, tools, material, maintenance and supervision necessary to perform passenger and cargo air transportation services. Work will be performed in Afghanistan, and is expected to be completed by Oct. 31, 2014. Funds are being obligated on monthly task order modifications. The U.S. Transportation Command Directorate of Acquisition, Scott Air Force Base, Ill., is the contracting activity.

Construction Helicopters Inc., Howell, Mich., is being awarded a $33,602,864 modification 18 to previously awarded task order 0002 under contract HTC711-11-D-R022 to exercise option year three for rotary wing aircraft, personnel, equipment, tools, material, maintenance and supervision necessary to perform passenger and cargo air transportation services. Work will be performed in Afghanistan, andis expected to be completed by Oct. 31, 2014. Funds are being obligated on monthly task order modifications. The U.S. Transportation Command Directorate of Acquisition, Scott Air Force Base, Ill., is the contracting activity.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/etats-unis/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Lun 25 Nov 2013 - 19:34

Après 12 ans de guerre, retour au case départ lol!

Citation :
L'Afghanistan rétablit la lapidation

L'Afghanistan va introduire dans son code pénal la lapidation comme peine capitale pour les auteurs d'adultère, indique le président du syndicat des avocats indépendants afghans.

"Nous travaillons sur un projet de code pénal de la charia prévoyant que la lapidation sera la sanction de l'adultère s'il est confirmé par quatre témoins oculaires", a dit Rohullah Qarizada, membre de la commission sur la loi coranique. L'introduction de cette peine capitale laisse craindre que la promotion des droits de l'homme soutenue à grand renfort de milliards de dollars depuis douze ans ne soit en train de perdre du terrain. Une partie de la population afghane demeure favorable à des châtiments brutaux en matière de moeurs comme le montre le fait divers intervenu la semaine dernière dans la province de Baghlan au nord de Kaboul. Deux amants ont échappé de justesse à la lapidation après la découverte de leur liaison. Un conseil d'anciens s'est opposé à l'exécution de la sentence réclamée sur le champ par la foule mais a ordonné que le couple illégitime soit fusillé en public le lendemain.

"Il est absolument choquant que douze ans après la chute du gouvernement des taliban, l'administration Karzaï réintroduise la lapidation comme châtiment", a dit Brad Adams, directeur de l'antenne asiatique de l'organisation Human Rights Watch. Qarizada a précisé que les Etats-Unis et les Nations unies avaient été informés du projet de rétablissement de la lapidation. Selon lui, ce châtiment ne sera pas une pratique courante.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/11/25/97001-20131125FILWWW00416-l-afghanistan-retablit-la-lapidation.php
Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı
avatar

messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Dim 1 Déc 2013 - 15:34

Je savais que les peuples Afghans et Turcs étaient proches mais à ce point là.

J'ai vu une vidéo sur Youtube où des Talibans "gang bangé" une pauvre chèvre (FLIR Apache je crois) Rolling Eyes 

_________________
Site perso : http://defense-turque-infos.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı
avatar

messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Dim 1 Déc 2013 - 15:41

Bonus Laughing (focus sur l'écusson)


_________________
Site perso : http://defense-turque-infos.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Dim 1 Déc 2013 - 15:44

Inanç a écrit:
Je savais que les peuples Afghans et Turcs étaient proches mais à ce point là.

J'ai vu une vidéo sur Youtube où des Talibans "gang bangé" une pauvre chèvre (FLIR Apache je crois) Rolling Eyes 
Histoire commune dit relation proche...

- Timurlan, le frère ennemi des Ottomans
- Babur, le conquérant de l'Inde et le fondateur des Moghols d'Inde..
- Mahmûd de Ghaznî (Saif Ad-Dawla), le défenseur de l'Islam..

Tous ces sultans/rois turcs sortis de l'Afghanistan..
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21633
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Dim 1 Déc 2013 - 16:14

Inanç a écrit:
J'ai vu une vidéo sur Youtube où des Talibans "gang bangé" une pauvre chèvre (FLIR Apache je crois) Rolling Eyes 
c´est pourquoi les moyenorientalistes sont appelés aussi ziegenficker ici  

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21633
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Mar 17 Déc 2013 - 17:00

Citation :
Afghanistan: six soldats américains tués dans le crash de leur hélicoptère


KABOUL - Six soldats américains de la mission de l'Otan en Afghanistan ont perdu la vie mardi lors du crash de leur hélicoptère dans le sud du pays, a annoncé la coalition qui a évoqué un accident et non une attaque des talibans.

Une enquête a été diligentée sur la cause de ce crash. Selon nos premières informations il n'y avait pas d'activités rebelles dans le secteur au moment du crash, a indiqué la mission de l'Otan en Afghanistan (Isaf) sans mentionner la nationalité des victimes.

Les six militaires de l'Otan tués sont Américains, a confirmé à l'AFP un haut responsable de la Défense à Washington sans préciser s'il s'agissait d'un accident ou si l'appareil avait été abattu. Ces décès portent à 155 le nombre de soldats de l'Otan morts cette année en Afghanistan.

Les talibans ont affirmé avoir abattu un hélicoptère américain dans la province de Zaboul (sud). Les insurgés ont toutefois l'habitude de gonfler le bilan de leurs assauts ou de revendiquer des attaques qui n'en sont pas.

Je peux confirmer un crash d'hélicoptère cet après-midi dans le village d'Ebrahimkhial du district de Shah Joy mais nous n'avons pas d'informations pour le moment sur les victimes et la cause de ce crash, a déclaré à l'AFP Mohammad Jan Rasolyar, vice-gouverneur de la province de Zaboul, précisant que les forces de l'Otan et afghanes étaient déployées sur le lieu du crash.

Cet accident présumé qui intervient au lendemain de la visite surprise du Premier ministre David Cameron aux soldats britanniques à Camp Bastion, dans la province du Helmand, un fief taliban du sud du pays.

Le Premier ministre Cameron a qualifié de mission accomplie l'effort des troupes occidentales en Afghanistan, pays en proie à plus de trois décennies de guerre où plusieurs craignent une nouvelle flambée de violences après le retrait des forces de l'Otan à la fin 2014.

Tout en saluant le travail des soldats britanniques, la presse londonienne a vertement critiqué mardi les propos de M. Cameron. Parler de mission accomplie, malgré des preuves déprimantes indiquant le contraire est tout simplement insensé, estimait ainsi le Times.

Les accidents d'hélicoptères sont relativement fréquents en Afghanistan où les soldats de l'Otan offrent un appui aérien clé à leurs alliés des forces nationales afghanes en lutte ouverte contre les talibans qui rêvent de reprendre le pouvoir à Kaboul.

Mais cet appui pourrait prendre fin après le retrait de l'Otan d'où, notamment, la pression des Etats-Unis sur le président afghan Hamid Karzaï pour qu'il signe l'accord bilatéral de sécurité (BSA) encadrant le maintien de soldats occidentaux dans le pays après cette échéance.

Or le président Karzaï refuse de signer ce texte d'ici la présidentielle d'avril, scrutin devant déterminer son successeur à la tête de l'Etat, la Constitution lui interdisant de briguer un troisième mandat. Les Etats-Unis menacent de leur coté de retirer tous leurs soldats d'Afghanistan après 2014 si les autorités à Kaboul ne signent pas rapidement cet accord.

Le président afghan espère par ailleurs convaincre les talibans d'entamer des pourparlers de paix avec son gouvernement dans l'espoir de stabiliser le pays après 2014, mais les insurgés refusent toutes discussions avec M. Karzaï qu'ils qualifient de marionnette à la solde des Etats-Unis.


(©AFP / 17 décembre 2013 16h47)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Mar 7 Jan 2014 - 19:16

Citation :
Afghanistan : des experts de la défense britannique inquiets du retrait des troupes

Plusieurs zones de l'Afghanistan risquent de passer sous le contrôle des talibans après le retrait des troupes britanniques, selon des experts de la défense.

D'anciens chefs de l'armée britannique ont averti lundi 5 janvier que des zones du sud de l'Afghanistan risquaient de tomber aux mains des talibans après le retrait cette année des troupes britanniques, malgré l'optimisme du Premier ministre David Cameron.

"Nous allons nous trouver dans une situation très inconfortable"

L'ex-commandant des troupes d'élite Special Air Service (SAS) Richard Williams a affirmé au Times qu'il y avait déjà des preuves d'une collaboration grandissante entre les insurgés talibans et les soldats et politiciens afghans dans la province de Helmand (sud-ouest).

"Je serais très surpris que le futur gouverneur de l'Helmand... ne soit pas lié à ceux que nous appelons talibans", a-t-il déclaré. "Nous allons nous trouver dans une situation très inconfortable, où les gens diront : 'Nous avons perdu près de 500 soldats, la plupart au Helmand, et au final, nous avons rendu le Helmand à un gouverneur proche des talibans'."

David Richards, chef du personnel de l'armée jusqu'à l'année dernière, a quant à lui estimé dans le Times que la capacité de l'armée afghane à faire face à l'insurrection talibane allait "rapidement s'évanouir" après le retrait. David Cameron a essuyé des critiques le mois dernier pour avoir dit que les troupes de l'Otan avaient accompli leur mission de sécuriser l'Afghanistan, dans un écho aux propos controversés de l'ex-président américain George W. Bush sur l'Irak en 2003. Le Royaume-Uni compte environ 5.200 soldats en Afghanistan, contre 9.000 au début de l'année 2013. Le pays prévoit de retirer toutes ses troupes de combat avant la fin 2014.

http://www.rtl.fr/actualites/info/international/article/des-experts-de-la-defense-britannique-inquiets-pour-l-afghanistan-post-otan-7768558136
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Ven 31 Jan 2014 - 21:23

Les Pakistanais vont demandé aux Talibans Pakistanais d'intégrer les rangs du Mollah Omar pour qu'ils combattent en Afghanistan. D'ailleurs, ils se préparent à l'arrivée des Talibans au pouvoir..

Citation :
Islamabad préfère le dialogue à la force avec les Talibans

Le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif a réitéré mercredi son offre de dialogue de paix avec les talibans, dissipant les rumeurs d'offensive militaire imminente contre les rebelles après leurs attentats sanglants.

Ces déclarations ne devraient pas apaiser le flot de critiques qui se sont abattues ces dernières semaines sur le gouvernement de M. Sharif, accusé de manquer de fermeté après une série d'attentats qui a tué au moins 114 personnes en moins d'un mois depuis le début de l'année, selon un décompte de l'AFP.

Dans un discours très attendu prononcé devant le Parlement, M. Sharif a d'abord rendu un vibrant hommage aux victimes du terrorisme dans le pays. "Des citoyens lambda sont visés, nos enfants innocents meurent" et "la société vit dans la peur", a-t-il souligné.

Dénonçant le rejet par les talibans de sa première offre de dialogue, il les a également accusés de travestir les enseignements de l'islam, avant d'ajouter: "Notre existence même est menacée. Nous ne pouvons pas rendre la nation et le pays otages des rebelles".

"Je sais qu'aujourd'hui, si l'Etat veut éliminer les terroristes par la force, la nation entière le soutiendra. Mais comme la proposition de dialogue a également été émise par l'autre partie, nous voulons donner une autre chance à une solution de paix", a-t-il poursuivi.

Echec des négociations

Pour aider à relancer ce dialogue, M. Sharif a annoncé la constitution d'un comité de quatre personnalités, incluant Rahimullah Yousufzai, un journaliste expérimenté et réputé spécialiste du nord-ouest et du conflit entre gouvernement et rebelles islamistes.

Déjà Premier ministre dans les années 1990, M. Sharif est revenu au pouvoir en mai dernier après sa victoire aux élections en prônant le dialogue pour mettre fin aux violences des islamistes talibans, dont les attaques ont tué près de 7.000 personnes dans le pays depuis 2007.

Mais les efforts pour amener les rebelles à la table des négociations ont jusqu'ici échoué, faute de trouver un terrain d'entente entre le gouvernement et la toujours puissante armée, d'une part, et les rebelles de l'autre.

Les talibans n'ont pas rejeté l'offre mais ont souligné qu'ils n'accepteraient de discuter que si l'armée se retire de leurs bastions des zones tribales du nord-ouest, une région très stratégique car frontalière de l'Afghanistan. Ils réclament également l'arrêt des tirs de drones américains qui visent leurs combattants et leurs alliés d'Al-Qaïda dans ces régions.

http://www.lepoint.fr/monde/islamabad-prefere-le-dialogue-a-la-force-avec-les-talibans-29-01-2014-1785658_24.php

Citation :
Les talibans pakistanais réunis pour débattre de l'offre de dialogue de Sharif

Les négociateurs des talibans pakistanais ont entamé une session de débat marathon vendredi pour étudier l'offre de dialogue du Premier ministre Nawaz Sharif, ont déclaré des responsables talibans.
Lors de son discours à l'Assemblée nationale, le Premier ministre pakistanais a lancé une offre de dialogue aux talibans pour donner une nouvelle chance à la paix.

Le Premier ministre a présidé vendredi la première réunion d'un comité de quatre membres qu'il a formé pour entretenir des contacts avec les talibans, donnant certaines lignes directrices à ses membres.

Selon des sources officielles, le Premier ministre a demandé aux membres de ce comité de mener ce processus rapidement.
Le conseil politique des talibans, organe de décision politique du mouvement, a de son côté entamé vendredi des débats pour discuter de l'offre du gouvernement et définir sa propre position, a déclaré un chef taliban cité par certains médias.
Le commandant taliban de la région tribale de Mohmand, Qari Shakil Ahmed Haqqani, préside la réunion de ce conseil politique de huit membres. Les décisions du conseil seront transmises aux dirigeants centraux. Fi

http://french.china.org.cn/foreign/txt/2014-01/31/content_31358403.htm

A Kaboul, on essaye de plaire au Talibans..

Citation :
Kaboul libérera 72 talibans jugés dangereux par les É.-U.

La présidence afghane a annoncé jeudi la libération prochaine de 72 combattants talibans présumés écroués à la prison de Bagram, malgré des protestations des États-Unis selon lesquels ils pourraient reprendre le combat.

Cette décision, prise à l'issue d'une réunion de haut niveau présidée par Hamid Karzaï, le chef de l'État afghan, fait suite à l'examen des dossiers de 88 détenus par les autorités afghanes, a indiqué la présidence dans un communiqué.

Seize prisonniers, contre lesquels il existe des «preuves» de leur dangerosité, resteront sous les verrous, ajoute la présidence.

Sur les 88 détenus concernés, «il n'existe aucune preuve contre 45 d'entre eux (...) et 27 d'entre eux ne sont cités que dans des rapports, sans preuve formelle à leur encontre», souligne le communiqué, évoquant un compte-rendu d'enquête présenté lors de la réunion par le chef du renseignement afghan (NDS), Rahmatullah Nabil.

En conséquence, la Commission de révision de la prison de Bagram devra «libérer les prisonniers contre lesquels il n'y a pas de preuve, et réexaminer les dossiers» des 16 autres.

Cette décision intervient alors que le général américain Joseph Dunford, commandant des forces de l'OTAN en Afghanistan, avait déposé un recours contre ces libérations, arguant qu'elles allaient à l'encontre de l'accord signé lors de la remise de la prison de Bagram aux autorités afghanes.

Le contrôle de l'essentiel de la prison de Bagram, baptisée la «Guantanamo d'Orient», a été transmis aux autorités afghanes par les États-Unis en mars dernier lors d'une cérémonie en présence du président Karzaï, qui a présenté l'événement comme un symbole des efforts de l'Afghanistan pour retrouver sa souveraineté nationale.

Lors d'une récente visite à Kaboul, l'influent sénateur républicain Lindsey Graham avait critiqué la possible libération de ces combattants soutenant qu'ils avaient «du sang sur les mains».

Selon lui, ces hommes sont responsables de la mort de 60 soldats de la coalition et de 57 Afghans.

Un porte-parole de la force américaine en Afghanistan avait également décrit ces prisonniers comme «dangereux» et estimé qu'ils constituent une «menace tangible».

Ces libérations pourraient crisper encore davantage les relations entre Kaboul et Washington au moment où les États-Unis tentent de convaincre M. Karzaï de signer un accord de sécurité bilatéral (BSA) encadrant la présence de soldats américains en Afghanistan après le retrait des forces de l'OTAN à la fin de l'année.

Mais le porte-parole du président afghan, Aimal Faizi, a estimé que ces libérations constituaient «une affaire interne, sans lien avec notre relation avec les États-Unis».

«Le fait que (ces détenus) ont pu faire l'objet d'accusations n'implique pas nécessairement qu'ils soient coupables», a-t-il déclaré à l'AFP.

«À partir du moment où la nouvelle enquête menée par les services secrets et d'autres services de sécurité n'a retenu aucune preuve à leur encontre, nous ne pouvons les garder en prison, ce serait illégal», a-t-il dit.

Les libérations de prisonniers talibans sont parfois présentées comme des gestes visant à débloquer le processus de paix entre Kaboul et la rébellion. Elles n'ont eu toutefois aucun impact, à ce stade, et des responsables locaux ont affirmé que des talibans ainsi relâchés étaient retournés au combat.

Chassés du pouvoir en 2001 par une coalition militaire dirigée par Washington, les talibans tentent depuis de reprendre le pouvoir par les armes.

http://www.lapresse.ca/international/moyen-orient/201401/09/01-4727099-kaboul-liberera-72-talibans-juges-dangereux-par-les-e-u.php

Citation :
Afghanistan : l'OTAN partira, les talibans resteront (général américain)

Le général américain à la retraite Stanley McChrystal a déclaré que la guerre civile représentait le plus grand danger pour l'Afghanistan après le retrait des troupes de l'OTAN.

Selon lui, les alliés doivent démontrer leur soutien à Kaboul lorsque les soldats américains et britanniques rentreront chez eux.
Le militaire ne pense pas que les talibans parviendront à reprendre le contrôle sur l'ensemble du territoire afghan, mais des groupes différents pourront entamer la lutte armée pour le pouvoir.

Stanley McChrystal a été mis à la retraite en 2010 suite à sa critique du gouvernement de Barack Obama. Il reste cependant un stratège important et un analyste politique influent.

http://french.ruvr.ru/news/2014_01_21/Afghanistan-lOTAN-partira-les-talibans-resteront-general-americain-5817/

Citation :
Les talibans minimisent l'appel des États-Unis pour la paix, exigeant un retrait total

Les militants talibans qui combattent le gouvernement afghan et les forces dirigées par l'OTAN stationnées en Afghanistan ont minimisé un appel des États- Unis à abandonner les combats et à entamer le dialogue avec le gouvernement afghan pour mettre fin au conflit prolongé dans le pays rongé par la guerre.

"Après les attaques successives sur les forces d'invasion tuant plusieurs responsables des nations alliées aux Etats-Unis dans un attentat suicide dans un restaurant de Kaboul vendredi, les États-Unis ont demandé à l'Emirat islamique d'Afghanistan (nom du régime taliban évincé) de déposer les armes et d'entamer des discussions avec l'administration fantoche de Kaboul", d'après un communiqué publié par les talibans sur leur site Web.

"Nous rejetons totalement la demande américaine", a déclaré les talibans dans le communiqué.
Un attentat suicide de vendredi soir contre un restaurant libanais dans la partie fortifiée de Kaboul a tué trois assaillants et 21 autres personnes, dont 13 civils étrangers. Le groupe taliban a revendiqué cette attaque meurtrière, promettant de lancer davantage d'offensives.

"Si les Etats-Unis veulent la paix en Afghanistan, ils doivent retirer toutes ses forces du pays, permettant aux Afghans de dé cider de leur avenir", a poursuivi le communiqué des talibans.

Selon les médias, la Maison Blanche a appelé samedi les talibans à déposer les armes et à entamer les pourparlers de paix avec le gouvernement afghan.

Les taliban avaient dans le passé rejeté également l'offre de pourparlers, disant qu'il n'y aurait pas de dialogue en présence des forces étrangères en Afghanistan.

"Les talibans ne déposeront les armes que si tous les envahisseurs quittent le pays et de l'État islamique restauré", a affirmé Zabihullah Mujahid, le porte-parole présumé des talibans dans le communiqué. F

http://french.china.org.cn/foreign/txt/2014-01/20/content_31251993.htm
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Ven 7 Fév 2014 - 0:22

Le Pakistan imposera la Shari'a pour calmer les Talibans? En tout cas, les Talibans sont intelligents, alors qu'ils négocient avec Karzaï, ils tisent leur toile partout en Afghanistan..

http://www.bbc.co.uk/news/world-south-asia-26064230
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Ven 7 Fév 2014 - 0:40

Citation :
Afghanistan : l’hypothèse d’un retrait total fin 2014

Des révélations de la presse américaine au sujet de possibles négociations de paix secrètes entre le président Hamid Karzaï et les talibans relancent les questions sur la volonté de M. Karzaï de signer le pacte de sécurité bilatéral prévoyant le maintien d'un contingent occidental dans le pays après 2014. M. Karzaï, qui achève un second mandat et ne peut se représenter, a affirmé, fin 2013, qu'il ne signerait pas ce texte en l'état.

Les Etats-Unis, qui envisagent le maintien d'environ 10 000 militaires pour des missions d'assistance et de formation de l'armée afghane jusqu'en 2016, multiplient les mises en garde et ont déjà réduit de moitié leur aide civile. Barack Obama évoque désormais l'hypothèse d'une « option zéro », soit un retrait intégral de toutes les forces américaines au 31 décembre.

Anders Fogh Rasmussen, le secrétaire général de l'OTAN, a lancé un avertissement semblable, le 27 janvier, en usant d'un ton inhabituellement ferme pour souligner que « l'heure de la décision approche » quant à la présence possible de 6 000 soldats issus des pays alliés des Etats-Unis. Un discours resté sans effet sur le président afghan, qui a rejeté « la pression, la menace, la guerre psychologique ». Parmi les conditions posées à sa signature, Hamid Karzaï exige la fin des raids américains causant des victimes civiles et un rôle « positif » de Washington dans les pourparlers de paix avec les talibans.

UN RETRAIT MENACERAIT LES BASES DE DRONES

Pour les Etats-Unis, l'important est de tenter de stabiliser au maximum le pays sur le long terme, mais surtout d'éviter un risque sécuritaire immédiat. Un retrait d'Afghanistan – où sont basés actuellement environ 58 000 hommes – menacerait, en effet, les bases de drones Predator et Reaper de la CIA utilisés dans le cadre de la guerre antiterroriste dans la région. « Il n'y a pas d'alternative à l'Afghanistan », expliquait récemment un expert du contre-terrorisme américain au New York Times.

Les Etats-Unis abandonneront en effet, dès juillet, une de leurs bases au Kirghizistan, et les pays du Golfe – par ailleurs trop éloignés des zones tribales pakistanaises – ne verraient pas d'un bon oeil le lancement d'opérations à partir de leur territoire. Les Américains devraient donc renégocier un point d'appui tel que Douchanbé, au Tadjikistan.

Les drones Predator et Reaper décollent actuellement des bases d'Afghanistan pour frapper les différents groupes de talibans des zones tribales du Pakistan. Ils tentent de neutraliser des combattants qui attaquent l'OTAN en Afghanistan, mais aussi ceux qui souhaitent prendre le pouvoir à Islamabad. Initialement, la CIA ne visait que les premiers mais, depuis trois ans environ, elle se préoccupe de plus en plus des seconds et de leur groupe, le Tehrik-e-Taliban Pakistan (TTP).

M. KARZAÏ NE PREND PAS AU SÉRIEUX LA MENACE AMÉRICAINE

La stratégie américaine dans la région s'explique pour partie par l'effroi que suscite, à Washington, le risque que des combattants islamistes radicaux se saisissent un jour de la bombe pakistanaise. D'où l'importance cruciale des drones.

Hamid Karzaï pense d'ailleurs que la présence américaine résiduelle en Afghanistan ne concerne que marginalement son pays et relève bel et bien d'une stratégie plus globale des Etats-Unis en Asie centrale. Aussi, le président afghan ne prend-il pas au sérieux la menace américaine d'un retrait pur et simple. D'une certaine manière, le récent retour en Irak d'Al-Qaida, après le départ des troupes américaines en 2011, renforce ses présupposés.

A ses yeux, les Etats-Unis ne prendront pas le risque de voir la mouvance terroriste réinvestir son pays, ce qui signerait l'échec de treize années de guerre occidentale. A en croire les conseillers de M. Karzaï, ce dernier tient donc la menace de « l'option zéro » brandie par les Américains pour du bluff visant à effrayer l'opinion afghane et à le forcer ainsi, en bout de ligne, à la signature du traité de sécurité.

AU SEIN DE L'ALLIANCE, L'INQUIÉTUDE GRANDIT

Pression déguisée ou vraie conviction des Etats-Unis ? L'« option zéro » est la plus probable, assurent bien certaines sources américaines à Bruxelles. Elles affirment que le président Karzaï ne signera pas l'accord sur le statut des forces censées rester dans le pays après 2014 et que, dans le meilleur des cas, il laissera la responsabilité de ce dossier à son successeur, après l'élection. Problème pour la diplomatie américaine : si le président afghan n'est plus au pouvoir à l'issue du scrutin du 5 avril, il fera tout pour conserver son influence auprès de son successeur.

Washington a demandé à l'Allemagne et à la Turquie, qui jouent encore le rôle de « nations-cadres » sur le terrain afghan, de patienter au moins jusqu'au début de l'été. Il sera alors encore temps d'organiser un retrait militaire complet à la fin de l'année, font valoir les généraux américains. Et ce sans nier le risque d'un effondrement du pays si cette hypothèse se vérifiait.

Les ministres de la défense de l'OTAN s'empareront une nouvelle fois du dossier afghan les 26 et 27 février prochain, lors d'une réunion à Bruxelles. Au sein de l'Alliance, l'inquiétude grandit. On se demande comment pourra se dérouler le prochain sommet de l'OTAN, censé être celui de la victoire après dix ans de guerre, les 4 et 5 septembre au Pays de Galles, si, d'ici là, le rôle éventuel de l'organisation en Afghanistan n'est pas clarifié.

http://www.lemonde.fr/international/article/2014/02/06/afghanistan-l-hypothese-d-un-retrait-total-fin-2014_4361529_3210.html
Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 5358
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Sam 8 Fév 2014 - 11:59

capture d'un chien de l'ISAF
Revenir en haut Aller en bas
Chobham
Capitaine
Capitaine


messages : 869
Inscrit le : 12/04/2012
Localisation : Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Sam 8 Fév 2014 - 16:53

il opérait avec les SAS britannique plus précisément
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   

Revenir en haut Aller en bas
 
Guerre en Afghanistan - Statut spécial -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» "L'armée n'aime pas les gens blessés"‎
» Guerre d'Afghanistan
» Police scientifique. Les syndicats réclament un "statut spécial".
» Constat sur la guerre en Afghanistan
» En Afghanistan on utilise des enfants pour poser des bombes.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Histoire, Guerres et Conflits militaires :: Guerres et conflits d'actualités-
Sauter vers: