Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Guerre en Afghanistan - Statut spécial -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21553
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Sam 17 Juin 2017 - 10:51

Citation :
Trois soldats américains blessés par un soldat afghan sur une base du nord


AFP 17/06/2017


Trois soldats américains ont été blessés samedi par les tirs d'un soldat afghan sur une base militaire proche de Mazar-i-Sharif (nord), attaquée fin mars par les talibans, et leur assaillant tué, a annoncé le ministère de la Défense.

"Selon nos informations les trois soldats américains se trouvaient en visite sur la base de Shahin quand ils ont été blessés dans l'attaque", a indiqué à l'AFP le porte-parole du ministère Mohammad Radmanish


Le commandement de l'opération de l'OTAN en Afghanistan, Resolute Support (RS), a confirmé l'attaque et précisé qu'elle s'était déroulée à 14h00 locales (9H30 GMT) sur la base de Shahin, l'une des plus importantes du pays qui héberge le 209e Corps d'armée et couvre neuf provinces. "Des soldats américains ont été blessés. Un soldat afghan a été tué et un autre blessé" indique RS dans un communiqué mis en ligne sur son compte Twitter. "Aucun soldat américain ou de l'Otan n'a été tué. L'incident est en cours d'investigation" ajoute le commandement.

L'attaque n'a pas été revendiquée. Le dernier incident de ce genre est survenu il y a tout juste une semaine, le 11 juin, dans l'est du pays: un soldat afghan avait ouvert le feu sur les troupes américaines tuant trois soldats, au cours d'une opération dans la province du Nangarhar, bastion des combattants du groupe Etat islamique. Les talibans avaient revendiqué l'opération, l'attribuant à un élément infiltré.

La base de Shahin, située à quelques kilomètres de la grande ville de Mazar-i-Sharif dans le nord du pays, avait été attaquée plusieurs heures durant le 21 avril, un vendredi à l'heure de la prière, par un commando d'une dizaine d'insurgés habillés comme les forces spéciales afghanes.

Plus de 135 soldats afghans, jeunes recrues pour la plupart, avaient été tués et des dizaines blessés dans cette opération spectaculaire, revendiquée par les talibans, qui avait forcé le ministre de le Défense à démissionner.

Selon des sources de sécurité, le commando avait voulu viser la trentaine d'instructeurs allemands et conseillers américains présents sur cette base, dont aucun n'avait été blessé.

https://www.lorientlejour.com/article/1057770/quatre-soldats-americains-tues-en-afghanistan-par-un-soldat-afghan.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21553
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Ven 14 Juil 2017 - 15:33

Citation :
Les Américains ont tué le nouveau chef de l'EI en Afghanistan, annonce le Pentagone


AFP 14/07/2017


L'armée américaine a tué le nouveau chef du groupe Etat islamique en Afghanistan lors d'un bombardement en début de semaine dans la province de Kunar, trois mois après la mort de son prédécesseur dans de semblables circonstances, a annoncé vendredi le Pentagone.

Les Etats-Unis intensifient leur lutte contre l'organisation extrémiste dans ce pays, craignant que l'Afghanistan ne devienne à terme la nouvelle plaque tournante des jihadistes, qui perdent du terrain en Irak et en Syrie.
"Les forces américaines ont tué Abou Sayed", leader de l'EI-Khorasan - appellation de la branche locale de l'EI en Afghanistan - dans une "frappe sur le quartier général du groupe" jihadiste le 11 juillet, a précisé dans un communiqué la porte-parole du ministère américain de la Défense, Dana White.
Le "raid aérien a également tué d'autres membres de l'EI-Khorasan et va considérablement perturber les objectifs du groupe terroriste d'intensifier sa présence en Afghanistan", a-t-elle expliqué.

Abou Sayed est le troisième "émir" de l'organisation jihadiste en Afghanistan à être abattu par Washington et Kaboul, après Hafiz Sayed Khan l'an dernier et Abdul Hasib fin avril.
Ce dernier a été tué lors d'une opération conjointe des forces américaines et locales dans l'est du pays.

Les forces afghanes et américaines ont lancé une offensive depuis mars 2017, souligne le Pentagone, pour "envoyer à l'EI le message clair qu'il n'y a pas de sanctuaire pour leurs combattants en Afghanistan".

https://www.lorientlejour.com/article/1062386/les-americains-ont-tue-le-nouveau-chef-de-lei-en-afghanistan-annonce-le-pentagone.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21553
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Lun 17 Juil 2017 - 10:24

Citation :
L'armée afghane reprend un district du Helmand aux talibans


Reuters 17/07/2017


Les forces de sécurité afghanes appuyées par des frappes aériennes américaines ont repris aux talibans un district de la province du Helmand, dans le sud du pays, deux jours après le début de leur offensive, ont annoncé lundi des responsables du ministère de la Défense.

L'offensive a été lancée samedi pour reprendre le district de Nawa aux insurgés, affaiblir leurs positions dans le Helmand et les repousser jusqu'à Lashkar Gah, chef-lieu de la province.

Le général Dawlat Waziri, porte-parole du ministère de la défense a annoncé la mort de plus de 50 talibans ainsi que la destruction de véhicules et d'équipement militaire. Plus de 50 bombes artisanales ont été désactivées, a annoncé de son côté la Task Force Southwest, la mission d'assistance dirigée par les Marines américains dans le Helmand.

Les forces de sécurité devraient poursuivre l'opération plus au sud en empruntant la route principale jusqu'à la ville de Garmsir.

La reprise du district de Nawa, où les insurgés menaçaient Lashkar Gah, reflète le regain d'intérêt de l'armée afghane et de leurs conseillers américains pour la province du Helmand, d'où provient une grande part de l'opium produit dans le monde.

https://www.lorientlejour.com/article/1062751/larmee-afghane-reprend-un-district-du-helmand-aux-taliban.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21553
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Mer 2 Aoû 2017 - 8:07

Citation :
Afghanistan: attaque des talibans contre un convoi de l'Otan, des victimes


AFP 02/08/2017


Les talibans ont revendiqué mercredi une attaque à la voiture suicide contre un convoi de l'Otan près de Kandahar, dans le sud de l'Afghanistan, qui a fait "des victimes" selon un porte-parole de la coalition.

Un commerçant présent, Mohammad Azim, a rapporté à l'AFP avoir vu "trois corps sortis d'un blindé", précisant que le convoi comportait trois véhicules au total quand il a été attaqué vers midi (07H30 GMT).
"Un véhicule était en feu après l'attaque, peu après un hélicoptère s'est posé", a-t-il précisé.

L'opération "Résolute Support confirme l'attaque d'un convoi de l'Otan près de Kandahar. Cette attaque a fait des victimes", a indiqué dans un communiqué un porte-parole de RS, l'opération de l'Otan en Afghanistan, promettant d'autres informations "dès que possible ainsi que davantage de détails".

Selon le porte-parole de la police provinciale Zia Durrani, "une voiture piégée a foncé sur un convoi des forces étrangères vers midi à Daman", près de l'aéroport de Kandahar, la capitale du sud.
"Nous n'avons pas d'autres détails pour le moment", a-t-il ajouté.
Aucune information ne fait état de victimes civiles, selon le correspondant de l'AFP.

Un porte-parole des talibans a revendiqué cette opération par texto environ deux heures plus tard.
Les insurgés sont très présents dans la région de Kandahar, majoritairement pachtoune, à la frontière avec le Pakistan.

Le dernier attentat en date contre les forces de l'Otan s'est produit début mai à Kaboul à une heure de grande affluence, tuant huit passants et en blessant 28 autres.
Trois soldats de la coalition avaient été blessés mais la plupart des victimes étaient des civils.

Par ailleurs début juillet, un soldat américain a été tué et deux blessés au cours d'une opération contre les talibans dans le Helmand, l'autre place-forte des insurgés dans le sud.

https://www.lorientlejour.com/article/1065354/afghanistan-attaque-suicide-contre-un-convoi-de-lotan-dans-le-sud.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21553
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Jeu 3 Aoû 2017 - 9:31

Citation :
M. Trump dit préférer écouter des soldats plutôt que ses généraux pour élaborer sa stratégie afghane


Posté dans Afghanistan, Opérations par Laurent Lagneau Le 03-08-2017




La nouvelle stratégie américaine pour l’Afghanistan aurait dû être dévoilée le mois dernier. Or, on l’attend toujours. L’une des raisons à ce retard est liée à une réunion entre le président Trump et son équipe de sécurité nationale, tenue le 19 juillet. Selon le compte-rendu qui vient d’en être fait par NBC, le climat a été plutôt tendu.

Ainsi, le chef du Pentagone, l’ex-général James Mattis, avait l’intention de soumettre à M. Trump une nouvelle stratégie reposant sur un renforcement des effectifs militaires américains en Afghanistan à hauteur de 3.900 soldats. Seulement, le locataire de la Maison Blanche a pris tout le monde à contre-pied.

« Nous ne gagnons pas [en Afghanistan]. Nous perdons », aurait commencé par dire M. Trump. « Nous sommes là-bas depuis près de 17 ans [16 ans en réalité, ndlr] et je veux savoir pourquoi nous y sommes depuis 17 ans, comment cela se passe et ce que nous devrions faire en terme d’idées supplémentaires », a-t-il continué. « J’ai entendu de nombreux idées venant de beaucoup de gens, mais je veux entendre celles des gens sur le terrain », a-t-il continué.

Plus tôt, le président Trump avait rencontré d’anciens soldats ayant servi en Afghanistan. Et, manifestement, cela l’a influencé. Ainsi, il a rapporté, devant son équipe de sécurité nationale, que ces derniers lui avaient dit que les forces de l’Otan déployées en Afghanistan s’étaient révélées « peu utiles » et que la Chine profitaient des ressources minières afghanes pendant que les troupes américaines combattaient.

Puis, M. Trump a enchaîné avec une anecdote sur un restaurateur qui avait payé « cher » un consultant pour élaborer un plan de rénovation de son établissement. « Au bout d’un an, a raconté M. Trump, la seule suggestion du consultant était que le restaurant avait besoin d’une plus grande cuisine. » Et d’insister sur le fait que le propriétaire aurait mieux fait de demander l’avis de ses employés, ce qui « aurait peut-être donné un meilleur résultat ».

En clair, pour le président Trump, qui faisait sans doute référence au « Club 21 », qui fut l’un de ses restaurants préférés à New York, [mais qui n’est resté fermé que deux mois, selon NBC], le « meilleur conseil vient de ceux qui travaillent quotidiennement sur le terrain plutôt que de ceux qui s’en tiennent éloignés ».

« Le message était clair : des consultants que l’on paie cher mais qui sont physiquement loin de la source du problème vous donnent souvent des conseils bien pires que les hommes peu gradés qui y sont confrontés », a confié un responsable qui a assisté à cette réunion.

« Il a également regretté cette tendance qui considère que quelqu’un ne sait pas de quoi il parle s’il n’est pas général trois étoiles alors que, dans son expérience des affaires, parler à des travailleurs lui a permis d’obtenir de meilleurs résultats », a rapporté une autre source.

Quoi qu’il en soit, M. Trump n’a pris aucune décision au cours de cette réunion, si ce n’est celle de mettre le général John Nicholson, l’actuel chef du contingent américain en Afghanistan (et de la mission Resolute Support de l’Otan) sur la sellette.

Une autre raison à ce retard concernant la stratégie afghane de Washington est liée à la campagne menée par Erik Prince, fondateur d’Academi (ex-Blackwater), en faveur des sociétés militaires privées (SMP). Ce dernier a l’oreille du premier cercle des conseilleurs de M. Trump, dont Steve Bannon, Jared Kushner et Sebastian Gorka.

D’ailleurs, M. Prince a déjà pris les devants en proposant de mettre à la disposition des autorités afghanes une force aérienne clé en main, c’est à dire mise en oeuvre par la SMP « Lancaster6 ». D’après Military Times, il est question de fournir un soutien aux forces afghanes « en moins d’une heure » ainsi que des moyens de renseignement et d’évacuation sanitaire.

Pour une entreprise privée, Lancaster6 dispose d’une flotte d’aéronefs impressionnante, avec des avions A-4 Skyhawk, T-Bird et An-26 ainsi que des hélicoptères Gazelle et Super Puma.

http://www.opex360.com/2017/08/03/m-trump-dit-preferer-ecouter-des-soldats-plutot-que-ses-generaux-pour-elaborer-sa-strategie-afghane/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21553
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Sam 5 Aoû 2017 - 14:26

Citation :
Des soldats de l'Otan déjouent une attaque en Afghanistan


Reuters 05/08/2017


Des soldats roumains appartenant à la mission de l'Otan Resolute Support ont abattu samedi un policier afghan qui s'apprêtait à mener une attaque contre des hommes de l'Alliance atlantique après un entraînement.

Un soldat roumain été blessé dans l'attaque, a dit Resolute Support dans un communiqué.

"Les conseillers venaient d'achever un entraînement de forces de police et s'apprêtaient à regagner leur base lorsqu'ils ont été attaqués par un membre de la police afghane", dit le communiqué.

Les soldats roumains chargés d'assurer la sécurité de la mission ont alors ouvert le feu et abattu l'assaillant, ajoute-t-il.

https://www.lorientlejour.com/article/1065893/des-soldats-de-lotan-dejouent-une-attaque-en-afghanistan.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21553
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Dim 6 Aoû 2017 - 10:58

Citation :
Afghanistan: un camion saisi avec 16 tonnes d'explosifs


AFP 06/08/2017


Un camion immatriculé au Pakistan et transportant plus de seize tonnes d'explosifs cachés dans des boites d'aliments pour poulets a été saisi à Kaboul par les services de renseignement afghans, ravivant les craintes toujours vives d'un nouvel attentat similaire à celui du 31 mai, qui avait fait 150 morts et 400 blessés au moins dans la capitale.

Le camion, qui portait une plaque inscrite à "Peshawar", grande ville pakistanaise à la frontière avec l'Afghanistan, a été intercepté dans le district 9, l'entrée nord-est de Kaboul proche de l'aéroport, a indiqué dimanche dans un communiqué la Direction nationale de la sécurité (NDS), précisant que "cinq personnes ont été arrêtées".

"Le camion était chargé d'explosifs destinés à fabriquer des bombes, des vestes explosives et à mener des activités terroristes à Kaboul", a ajouté la NDS, précisant que 16.500 kilos ont été saisis au total, dissimulés dans des cartons et des sacs de toile.
La date de la saisie et la nature des explosifs n'ont pas été précisées par la NDS qui a diffusé des photos sur Facebook.
Le 31 mai au matin, à l'heure de pointe, un camion citerne chargé de près de deux tonnes d'explosif, mélange de nitroglycérine et de Rdx (un explosif militaire) selon des sources de sécurité, a explosé à l'entrée du quartier diplomatique, apparemment visé.
Il était arrivé dans la nuit et a circulé six heures durant en ville avant d'exploser, soufflant les immeubles alentours dont une annexe de l'ambassade d'Allemagne, évacuée quelques mois auparavant.
La plupart des victimes étaient des civils afghans.

Personne n'a revendiqué cet attentat, le pire jamais commis en Afghanistan depuis 2001 et la fin du régime taliban. La rumeur publique et de nombreux responsables afghans ont accusé le Pakistan d'avoir prêté main forte aux auteurs du massacre.
Depuis, la capitale, régulièrement frappée, vit dans la hantise d'une répétition de ce scénario catastrophe et évoque fréquemment, sans preuves en général, l'interception de camions piégés.

Selon l'Onu, Kaboul est devenue ces derniers mois l'une des zones les plus dangereuses du pays en raison de la multiplication des attentats, commis par les talibans ou le groupe Etat islamique.

https://www.lorientlejour.com/article/1065971/afghanistan-un-camion-saisi-avec-16-tonnes-dexplosifs.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21553
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Lun 14 Aoû 2017 - 13:29

Citation :
Le principal candidat à la direction de l’EI en Afghanistan éliminé par une frappe américaine


Posté dans Afghanistan, Opérations par Laurent Lagneau Le 14-08-2017


En juillet, le Pentagone annonçait avoir éliminé Abou Sayed, le troisième chef, en un an, de la branche afghano-pakistanaise de l’État islamique (EI-Khorasan ou EI-K). Visiblement, le poste est particulièrement exposé puisque celui qui semblait le mieux placé pour lui succéder, un certain Abdul Rahman, a connu le même sort avec trois de ses compagnons.

D’après le général John Nicholson, le chef du contingent américain en Afghanistan et de la mission Resolute Support de l’Otan, Abdul Rahman était le chef de l’EI-K pour la province de Kunar. Aussi, il était le « principal candidat » pour remplacer Abou Sayed à la tête de l’organisation jihadiste.

Le raid américain a été effectué le 10 août dans le district de Darah-Ye Pech, justement dans la province de Kunar. « La mort d’Abdul Rahman porte un nouveau coup au haut commandement de l’EI-Khorasan », a commenté le général Nicholson, qui a assuré que la « traque » des jihadistes se poursuivrait « jusqu’à ce qu’ils ne constituent plus une menace pour le peuple afghan et la région. » Cela étant, ses propos sont identiques à ceux qu’il avait déjà tenus en juillet dernier…

Plusieurs cadres de l’EI-K ont été éliminés par les forces américaines au cours de ces deux dernières années. Pour autant, l’organisation jihadiste fait preuve d’une certaine résilience et a su faire le dos rond lors des opérations qui ont visé ses fiefs dans la province de Nangarhar. Et elle étend même son influence dans les provinces voisines, dont celle de Kunar. En outre, elle a gardé la capacité à mener des attentats meurtriers, comme celui perpétré le 2 août contre une mosquée chiite à Herat ou encore contre l’ambassade d’Irak à Kaboul, le 31 juillet.

http://www.opex360.com/2017/08/14/le-principal-candidat-la-direction-de-lei-en-afghanistan-elimine-par-une-frappe-americaine/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21553
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Mar 22 Aoû 2017 - 9:51

Citation :
Stoltenberg : L'Otan ne laissera jamais l'Afghanistan "redevenir un sanctuaire pour terroristes"


AFP 22/08/2017


L'Otan, intervenue en Afghanistan au lendemain du 11 septembre 2001 à la demande des Etats-Unis, ne laissera jamais ce pays "redevenir un sanctuaire pour terroristes", a déclaré mardi le secrétaire général de l'Alliance, Jens Stoltenberg.

"Notre objectif est de nous assurer que l'Afghanistan ne redevienne jamais un sanctuaire pour terroristes qui s'attaqueraient à nos propres pays", a affirmé M. Stoltenberg, en saluant "la nouvelle approche" développée sur ce sujet par le président américain Donald Trump dans un discours lundi.

Dans une volte-face sur ce dossier épineux, Donald Trump a exclu lundi tout retrait des Etats-Unis d'Afghanistan, et ouvert la porte à l'envoi de soldats supplémentaires.
Il n'a toutefois donné aucun chiffre sur le niveau des troupes ou aucune échéance dans le temps, jugeant que c'était "contre-productif".

Les talibans n'ont pas perdu de temps pour réagir à cette annonce, promettant un "nouveau cimetière" aux Américains s'ils s'obstinent à rester dans le pays.

Jens Stoltenberg a rappelé qu'en juin les pays alliés de l'Otan s'étaient déjà engagés à renforcer la présence militaire de l'Alliance en Afghanistan. Ils n'avaient pas non plus annoncé de chiffre.
"L'Otan a actuellement plus de 12.000 soldats dans le pays (dont les deux tiers sont Américains, ndlr). Ces dernières semaines, plus de 15 nations ont promis des contributions supplémentaires pour notre mission Resolute Support", a précisé le chef de l'Alliance atlantique.
"Nous nous attachons particulièrement à poursuivre le développement des forces spéciales, des forces aériennes", a-t-il souligné, parlant aussi d'"améliorer" l'organisation de ces troupes.

Avec le soutien de l'Otan, l'Afghanistan dispose maintenant de forces de sécurité comptant environ 350.000 soldats et policiers, a également rappelé Jens Stoltenberg.
A Washington, un haut responsable américain a souligné que M. Trump avait donné son feu vert au Pentagone pour le déploiement de jusqu'à 3.900 soldats supplémentaires.
Si la hausse n'est pas spectaculaire (les Etats-Unis comptaient 100.000 soldats sur place il y a sept ans), elle marque cependant une inversion de tendance par rapport aux dernières années.

https://www.lorientlejour.com/article/1068535/stoltenberg-lotan-ne-laissera-jamais-lafghanistan-redevenir-un-sanctuaire-pour-terroristes.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21553
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Jeu 5 Oct 2017 - 11:31

Citation :
Les États-Unis demandent à l’Otan d’envoyer environ un millier de soldats en Afghanistan


Posté dans Afghanistan, Otan par Laurent Lagneau Le 05-10-2017




Le Pentagone entretient désormais le flou sur ses effectifs engagés en Afghanistan. Il y avait officiellement 8.400 soldats présents dans ce pays avant l’annonce de l’envoi de renforts, faite par le président Trump en août. En réalité, ils étaient déjà près de 11.000…

Quoi qu’il en soit, dans le cadre de leur nouvelle stratégie pour contrer les taliban et autres groupes terroristes en Afghanistan, les États-Unis comptent une nouvelle fois sur l’Otan. D’après Kay Bailey Hutchison, représentante américaine auprès de l’Alliance atlantique, ils entendent demander l’envoi d’environ 1.000 soldats à leurs alliés.

L’Otan est déjà présente en Afghanistan, via la mission Resolute Support, laquelle prit le relais de la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF) quand il fut mis un terme à la mission de combat de cette dernière. Mais le contingent américain en constitue le plus gros des troupes.

Toutefois, selon M. Bailey Hutchison, la requête américain n’est pas encore « finalisée ». « Notre objectif est de dire très rapidement, dans environ deux semaines, ce dont nous avons exactement besoin », a-t-elle dit.

Aussi, on se demande bien de quoi les chefs d’état-major des 29 pays membres de l’Otan ont pu parler lors de leur dernière réunion, le 17 septembre, à Tirana (Albanie). D’après le président de ce comité militaire, le général tchèque Petr Pavel, le général Joseph Dunford, le chef d’état-major interarmées américains, leur avait soumis les besoins exprimés par Washington. Et ils se donnèrent un mois pour un répondre.

Quoi qu’il en soit, Mme Hutchison a insisté sur le fait que la demande américaine serait « très précise » et qu’il s’agirait de demander aux Alliés de fournir des militaires ayant des spécialité bien précises et des « capacités spécifiques. »

« Notre objectif est de commencer à voir une augmentation du nombre de formateurs et de conseillers (au sein de la mission) dès que possible », a ajouté Mme Hutchison.

La réponse des membres de l’Otan devrait être positive. Quinze pays d’entre-eux ont déjà donné leur accord pour renforcer la mission Resolute Support. Mais, pour le moment, aucun ne s’est avancé sur le nombre de militaires qu’il est prêt à envoyer en Afghanistan, hormis l’Albanie, qui a fait part de son intention d’y porter son contingent de 83 à 113 hommes.

http://www.opex360.com/2017/10/05/les-etats-unis-demandent-lotan-denvoyer-environ-un-millier-de-soldats-en-afghanistan/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21553
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Mer 25 Oct 2017 - 10:14

Citation :
L'Otan veut parler avec Moscou de l'aide russe aux talibans


AFP 25/10/2017


L'aide supposée de la Russie au talibans figure au menu d'une rencontre Otan-Russie prévue jeudi à Bruxelles, a indiqué mercredi le président du Comité militaire de l'Alliance atlantique, le général Petr Pavel.

Au cours d'une rencontre avec des journalistes à Washington, le général Pavel a indiqué que l'Afghanistan était "à l'agenda" des discussions prévues entre les ambassadeurs des 29 pays de l'Otan et leur homologue russe, Alexandre Grouchko.

Questionné sur des rumeurs selon lesquelles Moscou fournirait des armes aux talibans, le général Pavel a répondu n'avoir "vu aucune preuve" de ventes de ce genre. Mais l'Otan a reçu des informations selon lesquelles Moscou "fournirait du carburant à des sociétés qui vendent ce carburant aux talibans".
Ce sujet sera abordé avec l'ambassadeur russe car Otan et Russie ont des intérêts communs dans la lutte contre le terrorisme, a-t-il ajouté.

La Russie cherche à endiguer la progression des jihadistes en Afghanistan, craignant la déstabilisation des ex-républiques soviétiques d'Asie centrale voisines, que Moscou considère comme faisant partie de sa sphère d'influence.

Le chef des forces américaines en Afghanistan, le général John Nicholson avait reproché en février à la Russie de donner "influence et légitimité" aux talibans, contrariant les plans de l'Otan pour le pays.
Un mois plus tard, le général Curtis Scaparrotti, chef des forces de l'Alliance atlantique en Europe, avait déclaré au Congrès américain que Moscou approvisionnait "peut-être" les talibans. Il n'avait pas précisé de quel type d'approvisionnement, équipement, armes ou autre, les talibans bénéficieraient.

https://www.lorientlejour.com/article/1080362/lotan-veut-parler-avec-moscou-de-laide-russe-aux-talibans.html
Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1581
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Sam 28 Oct 2017 - 11:38

Les Talibans annonce avoir abattu un hélicoptère Chinook dans la province de Logar ,il y aurait une quarantaine de tué .

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21553
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Mar 31 Oct 2017 - 8:06

Citation :
L'armée US cache l'ampleur des pertes des forces afghanes (rapport)


AFP 31/10/2017


Le commandement de l'armée américaine en Afghanistan dissimule l'ampleur des pertes au sein des forces afghanes, accuse un rapport au Congrès américain qui dresse chaque trimestre le bilan de l'action des Etats-Unis dans le pays.

"Pour la première fois en huit ans, le commandement américain a classifié ou restreint la publication de données concernant les forces afghanes (...) comme l'état des pertes, celui des forces et le taux d'attrition (...) ainsi que les capacités opérationnelles et l'équipement" de l'Armée afghane, annonce en introduction de son rapport John Sopko, inspecteur général spécial du Congrès américain pour la reconstruction de l'Afghanistan (Sigar).
"Le taux d'attrition (pourcentage de personnels perdus par blessure ou décès, fin d'engagement ou désertion) et le nombre des victimes ont été classifiés" car "le commandement américain, après examen, a décidé que ces données appartenaient au gouvernement afghan" explique-t-il.

Ces restrictions interviennent après que l'administration Trump a décidé de déployer 3.000 hommes supplémentaires en Afghanistan pour contrer les talibans et le groupe Etat islamique, portant leur total "entre 14 et 15.000 hommes sans compter les civils" rappelle le rapport.

Seul le Sigar peut d'ordinaire partager l'ampleur des pertes dans la police et l'armée afghanes, alors que les ministères de la Défense et de l'Intérieur refusent de les publier.
Le Sigar a jugé en 2016 ces pertes "insoutenables" et "choquantes" avec plus de 6.700 morts et 12.000 blessés, en hausse de 35 % sur un an.

Entre janvier et mai 2017, plus de 2.500 soldats et policiers afghans ont été tués et 4.200 blessés, selon le rapport du Sigar en juillet.
Le Sigar, institué en 2008, a pour mission de rapporter aux élus américains et à leurs administrés comment sont utilisés les près de 120 milliards de dollars dépensés par les Etats-Unis en l'Afghanistan depuis 2002.

Par le passé, ces données n'avaient été classifiées qu'une seule fois, en janvier 2015, par l'administration Obama "qui les avaient déclassifiées quelques jours plus tard", assure M. Sopko.
Pourtant, relève-t-il, "le président (Ashraf) Ghani avait promis de donner au Sigar libre accès aux ministères (...) et de publier un décret leur ordonnant de coopérer pleinement".

Cité par le New York Times, l'inspecteur général remarque: "Les Afghans savent ce qui se passe, les talibans savent ce qui se passe, les militaires américains aussi. Seuls les contribuables américains l'ignorent, mais ce sont eux qui payent".

https://www.lorientlejour.com/article/1081292/larmee-us-cache-lampleur-des-pertes-des-forces-afghanes-rapport.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21553
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Ven 10 Nov 2017 - 8:43

Citation :
L’Otan n’a pas trouvé d’accord sur les effectifs de la mission Resolute Support en Afghanistan

Laurent Lagneau 10 novembre 2017




La réunion des ministres de la Défense des pays membres de l’Otan, organisé à Bruxelles, le 9 novembre, n’a pas donné lieu à une annonce sur le renfort attendu de la mission Resolute Support, actuellement menée en Afghanistan.

Pour rappel, Resolute Support, qui a pris le relais de la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF) à la fin de l’année 2014, vise à soutenir et à former les forces de sécurité afghane sans . Ces dernières, malgré un appui des forces américaines déployées dans le pays, sont en difficulté face à la fois aux talibans et aux combattants de la branche afghano-pakistanaise de l’État islamique (EI-K). Désormais, elles ne contrôlent plus que 60% du territoire.

Il était prévu de faire passer les effectifs de la mission Resolute Support de 13.000 à près de 16.000 militaires au début de l’année 2018. Plusieurs pays de l’Otan s’étaient dits prêts à participer à ce nouvel effort. Et cela, bien avant l’annonce faite par le président Trump d’une nouvelle stratégie américaine pour l’Afghanistan.

Désormais, pour Washington, il s’agit de renforcer le soutien aux forces spéciales afghanes (qui sont plus aguerries et expérimentés que les autres unités de l’ANA) tout en faisant pression sur le Pakistan, dont les zones tribales servent de refuge aux taliban.

La réunion du 9 novembre devait donc permettre d’avoir une idée précise des nouvelles contributions consenties par les Alliés. Ce qui n’a donc pas été la cas. « Nous sommes dans un processus d’augmentation du niveau de troupes » mais « nous n’avons pas finalisé cela. Il n’est donc pas possible de donner des chiffres finalisés », a en effet expliqué Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’Otan.

Les États-Unis s’étant engagés à envoyer 2.800 hommes supplémentaires au titre de la mission Resolute Support dans le cadre d’un effort plus vaste, les Alliés aurait donc à fournir un millier de soldats. Or, a priori, le compte n’y est pas étant donné que le total des contributions envisagées ne serait que de 700 militaires.

« Plusieurs pays [de l’Otan] sont encore en train d’affiner leur contribution », a toutefois dit le général américain Curtis Scaparrotti, le commandant suprême des forces alliées en Europe (SACEUR).

Alors que la situation se dégrade en Afghanistan, le général John Nicholson, le commandant de Resolute Support et des forces américaines déployées dans le pays, a expliqué que « nous avons dû nous battre avec les pires moyens que nous ayons eus en seize ans. » D’où » l’impérieuse nécessité » de renforcer les effectifs de l’Otan pour former les forces de sécurité afghanes (et non pour participer aux combats).

« Mon idée, c’est de me concentrer sur les choses que seules les forces américaines peuvent faire. Je ne voudrais pas employer ces forces à des choses que les alliés peuvent faire », a fait valoir le général Nicholson.

L’Allemagne, qui compte un contingent important au sein de Resolute Support, est l’un des pays qui serait susceptible d’augmenter sa contribution. Mais son ministre de la Défense, Mme Ursula von der Leyen, a catégoriquement rejeté cette éventualité. « Les engagements pris jusqu’ici suffisent », a-t-elle dit.

http://www.opex360.com/2017/11/10/lotan-na-pas-trouve-daccord-sur-les-effectifs-de-la-mission-resolute-support-en-afghanistan/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21553
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Ven 17 Nov 2017 - 7:03

Citation :
Afghanistan: 3.000 soldats américains arrivés en renfort


AFP 17/11/2017


Quelque 3.000 soldats américains supplémentaires ont été déployés en Afghanistan, conformément à la nouvelle stratégie du président Donald Trump pour ce pays ravagé par la guerre, a annoncé jeudi le Pentagone.

Le ministère américain de la défense avait jusque- là évalué le nombre des soldats américains en Afghanistan à 11.000 mais la Maison Blanche a approuvé l'envoi de renforts requis par le général américain John Nicholson, qui dirige la mission de l'Otan en Afghanistan.
"Nous venons juste d'achever l'envoi des renforts en Afghanistan", a déclaré un responsable de l'état-major américain, le général Kenneth McKenzie, au cours d'un point de presse.
"Le nouveau chiffre pour l'Afghanistan est donc environ 14.000", a-t-il ajouté.
Les renforts auront pour mission d'entraîner et assister l'armée afghane, qui a du mal à venir à bout des talibans.

Le général Nicholson a fait savoir qu'il avait besoin de 16.000 hommes au total en Afghanistan et les autres pays de l'Otan se sont engagés à renforcer eux aussi leurs contingents dans ce pays.

Outre des renforts sur le terrain, la nouvelle stratégie de Donald Trump en Afghanistan prévoit une présence militaire américaine illimitée dans ce pays, alors que son prédécesseur Barack Obama avait ordonné un retrait progressif et daté.

Les Etats-Unis comptaient 100.000 soldats en Afghanistan au plus fort de la guerre, il y a sept ans.

https://www.lorientlejour.com/article/1084586/afghanistan-3000-soldats-americains-arrives-en-renfort.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21553
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Ven 17 Nov 2017 - 7:21

Shocked
Citation :
Esclaves sexuels en Afghanistan: les soldats américains avaient pour instruction de se taire


AFP 17/11/2017


Les soldats américains déployés en Afghanistan ont eu pendant des années pour instruction de ne pas dénoncer l'esclavage sexuel dans la police afghane, selon un rapport officiel publié jeudi.

Les services de l'inspecteur général du Pentagone ont lancé une enquête sur les instructions reçues par les militaires américains après une série de reportages sur le "bacha bazi" (ou "jeu avec les garçons"), pratique pédophile solidement ancrée dans la police afghane.
Plusieurs soldats interrogés ont indiqué que leurs officiers haussaient les épaules quand ils leur rapportaient de possibles cas de pédophilie.

L'un d'eux "a raconté avoir informé ses supérieurs et s'être vu répondre 'On n'y peut rien', 'C'est hors de notre contrôle', 'C'est l'Afghanistan' ou encore 'C'est leur pays'", précise le rapport.
Le Pentagone n'a jamais formellement découragé la dénonciation d'abus sexuels, mais les sessions d'information sur l'Afghanistan mentionnaient la pédophilie comme une "pratique largement acceptée" en Afghanistan.

Une loi interdit le versement d'aide américaine à des unités militaires étrangères commettant de telles violations des droits de l'Homme.
L'an dernier, après des révélations de l'AFP sur ces pratiques, des élus américains avaient demandé à leur gouvernement qu'il renforce sa lutte contre l'esclavage sexuel de jeunes garçons au sein des forces armées afghanes soutenues par les Etats-Unis.
Le "bacha bazi", qui signifie "jouer avec les garçons" en dari, l'une des deux langues officielles afghanes, est une pratique encore répandue dans certaines régions de l'est, du sud et dans le nord du pays. Elle consiste à entretenir des garçons prépubères, parfois maquillés et travestis, pour en faire des danseurs et des esclaves sexuels.

https://www.lorientlejour.com/article/1084585/esclaves-sexuels-en-afghanistan-les-soldats-americains-avaient-pour-instruction-de-se-taire.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   

Revenir en haut Aller en bas
 
Guerre en Afghanistan - Statut spécial -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 12 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12
 Sujets similaires
-
» "L'armée n'aime pas les gens blessés"‎
» Guerre d'Afghanistan
» Police scientifique. Les syndicats réclament un "statut spécial".
» Constat sur la guerre en Afghanistan
» En Afghanistan on utilise des enfants pour poser des bombes.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Histoire, Guerres et Conflits militaires :: Guerres et conflits d'actualités-
Sauter vers: