Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Économie marocaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant
AuteurMessage
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6042
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Économie marocaine   Ven 10 Juil 2015 - 1:46

Whaou un marché aussi grand que le Maroc
Revenir en haut Aller en bas
youssef_ma73
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1735
Inscrit le : 04/08/2014
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Ven 10 Juil 2015 - 2:05

En effet on double son marché domestique... C'est de bonne augure...

_________________
“Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.” Albert Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
Amgala Winner
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1670
Inscrit le : 14/11/2010
Localisation : Pole Nord
Nationalité : Argentina

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Ven 10 Juil 2015 - 2:09

C'est bien tout ca.

_________________
#LtBahti_Martyr #كلنا_البحتي #الشهيد_البحتي
Revenir en haut Aller en bas
FAR SOLDIER
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4666
Inscrit le : 31/08/2010
Localisation : Les Mureaux / Kenitra
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Économie marocaine   Ven 10 Juil 2015 - 2:31

Maymouna ils font tout ce qui est semoule, farine, pâtes etc etc des pubs passaient sur la TV.
C'est une percée importante pour l'entreprise et plus largement toute la filière agroalimentaire dans cette région, faut pas croire, ces pays africains notamment le Gabon et la guinée equatoriale leur classe moyenne prend de plus en plus de place et gagne de plus en plus d'argent donc marché très important !
Investir en Afrique aujourd'hui c'est l'assurance d'avoir un marché potentiel de plusieurs centaines de millions d'habitant , en 2050 , un quart de la population mondiale sera africaine ... donc des maintenant faut se mettre dans les starting block, beaucoup d'entreprises marocaines l'on compris ça (banques, BTP, entreprise pharmaceutique ...) , et j’espère que de plus en plus adopteront cette stratégie , l'Afrique c'est LA zone d'expansion economique pour nous les Marocains.

_________________


Administrateur - Page Officielle Facebook "FAR-MAROC" 
Suivez ce lien  Arrow  https://www.facebook.com/farmarocofficielle
Revenir en haut Aller en bas
RadOne
Lieutenant
Lieutenant
avatar

messages : 795
Inscrit le : 11/10/2009
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Lun 13 Juil 2015 - 2:44

Régime de change: Le Maroc prêt à introduire plus de flexibilité

Citation :

«Les conditions d’une transition réussie semblent à nouveau se profiler»
Le taux de change, une arme pour la compétitivité extérieure, mais pas décisive
L’innovation, la stabilité macroéconomique, l’efficience du marché du travail sont aussi essentielles

http://www.leconomiste.com/article/974079-regime-de-change-le-maroc-pret-introduire-plus-de-flexibilite

Bonne ou mauvaise chose ?
Revenir en haut Aller en bas
moro
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1505
Inscrit le : 17/04/2008
Localisation : France
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mar 14 Juil 2015 - 23:42

Citation :
Maroc: le japonais Furukawa Electric va ouvrir une usine de fibre optique dédiée aux marchés africains

(Agence Ecofin) - Le groupe japonais Furukawa Electric a décidé d'ouvrir prochainement une usine d'assemblage de fibre optique dédiée aux télécoms à Tanger, rapporte magazine économique le Nikkei Asian Review.

L'objectif pour Furukawa sera «de proposer les câbles assemblés aux compagnies de télécommunications en Afrique et en Europe tout en produisant à l'avenir des connecteurs », a-t-on ajouté de même source. L’entreprise basée à Tokyo compte exporter la fibre optique à partir de ses sites japonais et américains pour les assembler au sein de la future usine marocaine, une première sur le continent africain.

La demande de câbles de fibre optique en Afrique et au Moyen-Orient atteindra 32 millions de kilomètres pour 2018, soit 80% de plus que les 18 millions de kilomètres en 2014.

Nikkei Asian Review précise que Furukawa a choisi le Maroc en raison de ses accords de libre-échange avec de nombreux pays, de son ouverture facile vers la Méditerranée et l'Atlantique, ainsi que pour sa stabilité.

Furukawa Electric réalise un chiffre d'affaires de 7,2 milliards d'euros pour une marge brute de 1,15 milliard d'euros. Le groupe employait un peu plus de 46 000 salariés en juin 2015.

Plusieurs entreprises japonaises sont déjà implantées au Maroc, essentiellement dans l'équipement automobile comme Denso, Fujikura, Yazaki ou encore Sumitomo.

http://www.agenceecofin.com/investissement/1407-30659-maroc-le-japonais-furukawa-electric-va-ouvrir-une-usine-de-fibre-optique-dediee-aux-marches-africains
Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 5200
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mar 14 Juil 2015 - 23:46

Amara se prépare a serrer la vis aux algeriens

Citation :

Gaz liquéfié : Le Maroc négocie avec les USA

http://www.aujourdhui.ma/maroc/economie/gaz-liquefie-le-maroc-negocie-avec-les-usa-119605#.VaVUFvntmkp
Revenir en haut Aller en bas
kurahee
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2099
Inscrit le : 16/02/2014
Localisation : fes
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Sam 18 Juil 2015 - 2:10

Citation :

Emerainville, le 17 juillet 2015

NSE AERO MAROC, FILIALE A 100 % DE NSE, POURSUIT SON DEVELOPPEMENT

La société NSE AERO MAROC, filiale à 100% de NSE, va doubler la surface de ses installations situées sur la zone franche aéronautique du MIDPARC, à Casablanca.

La société a signé un contrat de construction et de bail commercial pour un nouveau bâtiment d'une superficie de 1 940 m2 qui sera disponible en 2016.

Cet agrandissement permettra de soutenir la croissance de NSE AERO MAROC, spécialisée dans l'intégration de systèmes câblés complexes et la maintenance d'équipements aéronautiques sur le Maroc et l'Afrique.

Le groupe NSE est un fournisseur de premier rang des acteurs majeurs de rang mondial de l'industrie
aéronautique et informatique, ainsi que pour des applications militaires.

NSE a exporté 39 % de son chiffre d'affaires en 2014, travaille dans plus de 14 langues, est implantée dans 5 zones mondiales et emploie 800 personnes à partir de son siège social de NIZEROLLES (03 - FRANCE).

http://www.zonebourse.com/NSE-INDUSTRIES-35372/actualite/NSE--AERO-MAROC-filiale-a-100--de-NSE-poursuit-son-developpement-Communique-20709081/
Revenir en haut Aller en bas
Amgala Winner
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1670
Inscrit le : 14/11/2010
Localisation : Pole Nord
Nationalité : Argentina

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Sam 18 Juil 2015 - 15:34

mourad27 a écrit:
Amara se prépare a serrer la vis aux algeriens

Citation :

Gaz liquéfié : Le Maroc négocie avec les USA


http://www.aujourdhui.ma/maroc/economie/gaz-liquefie-le-maroc-negocie-avec-les-usa-119605#.VaVUFvntmkp
l'algérie va perdre plusieurs centaines de millions de dollars avec cela.

_________________
#LtBahti_Martyr #كلنا_البحتي #الشهيد_البحتي
Revenir en haut Aller en bas
mbarki_49
Colonel
Colonel


messages : 1812
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Jeu 23 Juil 2015 - 18:15

Citation :
Maroc Telecom endetté après l’aquisition de ses filiales en Afrique

Maroc Telecom a dévoilé ses résultats consolidés pour le compte du premier semestre de l’année 2015. Si le bénéfice du groupe a baissé de 8%, sa dette s’est creusée de 58%.

L’opérateur historique, Maroc Telecom,  a présenté, le 23 juillet ses résultats financiers comptant pour les six premiers mois de l’année 1015. Les chiffres révèlent qu’à la fin  du mois de juin 2015, le groupe a enregistré une hausse de son chiffre d’affaires de 13,9%, évalué à 16,583 milliards de dirhams. L’opérateur explique dans un communiqué que cette performance est « due à l’intégration des six filiales africaines dans le périmètre du groupe ».

L’opération d’acquisition de nouvelles filiales en Afrique est également à l’origine du creusement de la dette nette consolidée de Maroc Telecom. Le groupe annonce une dette qui s’est établie à 15 milliards de dirhams soit une hausse de 58%. En plus de «l’acquisition pour 474 millions d’euros (soit plus de 5, 11 milliards de dirhams) des nouvelles filiales », le groupe explique  également que cette hausse de la dette est due « à l’augmentation de 12,7% des dividendes versés aux actionnaires des entités du groupe Maroc Telecom». Cependant l’opérateur précise que la dette nette ne représente que «0,9 fois le résultat opérationnel avant amortissements (l’EBITDA) annualisé du Groupe ».

Le bénéfice du groupe en baisse de 8 %

De même, l’acquisition des filiales en Afrique explique la baisse de 8 % du bénéfice du groupe par rapport au premier semestre de l’année précédente, des bénéfices évalués à 3,073 milliards de dirhams. L’opérateur explique aussi cette chute par  « la baisse de l’activité de l’opérateur au Maroc » .

Autre chiffre annoncé par l’opérateur historique, celui du résultat opérationnel avant amortissements (EBIDTA). Maroc Telecom a enregistré une baisse du résultat opérationnel avant amortissements de 2% par rapport aux six premiers mois de 2014 qui s’est établi à environ 5,351 milliards de dirhams. Ce recul est lié « principalement à la baisse de l’EBITDA et à l’augmentation de la charge d’amortissement», indique l’opérateur historique.

http://telquel.ma/2015/07/23/maroc-telecom-dette-en-hausse-58_1456864
Revenir en haut Aller en bas
alphatango
Capitaine
Capitaine


messages : 953
Inscrit le : 09/04/2008
Localisation : Fes
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Jeu 23 Juil 2015 - 23:29

La beauté de l'ingénierie financière. Vous ne pensiez tout de meme pas que les Emiratis avaient acheté Itissalat Al Maghrib avec leur propre argent?
L'opération de transfer des actifs Africains n'avait pour but que de faire remonter vers la Maison mère tout le cash de IAM... et plus encore.
Revenir en haut Aller en bas
Hddou
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1430
Inscrit le : 15/09/2014
Localisation : France
Nationalité : maroc-espagne
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Jeu 23 Juil 2015 - 23:34

alphatango a écrit:
La beauté de l'ingénierie financière. Vous ne pensiez tout de meme pas que les Emiratis avaient acheté Itissalat Al Maghrib avec leur propre argent?
L'opération de transfer des actifs Africains n'avait pour but que de faire remonter vers la Maison mère tout le cash de IAM... et plus encore.
éclaire nous stp? comment ça?

_________________
"Si l'on est compréhensif, on sera tourmenté."
Revenir en haut Aller en bas
arsenik
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4637
Inscrit le : 19/05/2012
Localisation : juste a coté
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Jeu 23 Juil 2015 - 23:37

alphatango a écrit:
La beauté de l'ingénierie financière. Vous ne pensiez tout de meme pas que les Emiratis avaient acheté Itissalat Al Maghrib avec leur propre argent?
L'opération de transfer des actifs Africains n'avait pour but que de faire remonter vers la Maison mère tout le cash de IAM... et plus encore.

On a pris une longeur d'avance dans les telecoms en afrique grace a ce partenaria donc qu'il remonter du cash ou pas il faudra a tout prix pérenisé ce qui a été gagné dans le partenaria voir racheter des part progressivement si c'est possible

_________________


Dernière édition par arsenik le Ven 24 Juil 2015 - 1:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
RadOne
Lieutenant
Lieutenant
avatar

messages : 795
Inscrit le : 11/10/2009
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Ven 24 Juil 2015 - 0:17

Moi je voie une très bonne opération de Maroc Telecom.

Acquérir des actifs qui consolide sa position sur les marchés africains.

Si demain, MarocTelecom n'appartient plus a Etisalat, MT aura tjr son réseau africain.

Etisalat a gagné du cash a court terme, et MT a renforcé sa stratégie africaine à long terme et donc son développement, pour moi c'est du win/win.

En tout cas, la marque MT est pas près de disparaitre ou être dilué.
Revenir en haut Aller en bas
mbarki_49
Colonel
Colonel


messages : 1812
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Ven 24 Juil 2015 - 18:59

Citation :
CAPITAL MÉDITEL: 49% POUR ORANGE

Le groupe Orange a renforcé sa participation dans Médi Télécom en procédant, aujourd'hui à l'acquisition de 9% du capital. A l'issue de cette opération, l'actionnariat de Médi Télécom est détenu à hauteur de 49% par le groupe Orange, 25.5% par le groupe FinanceCom et 25.5% par le groupe CDG. Médi télécom sera désormais consolidée globalement dans les comptes du groupe Orange . Ce changement d'actionnariat s'accompagne d'une reconfiguration du conseil d'administration de Médi Télécom. Le Conseil d'administration sera désormais composé de cinq membres proposés par Orange et quatre membres proposés par la partie marocaine. La présidence continuera a être assurée par M. Othman Benjelloun.

- See more at: http://www.leconomiste.com/flash-infos/capital-meditel-49-pour-orange#sthash.20kWKlMU.dpuf
Revenir en haut Aller en bas
mbarki_49
Colonel
Colonel


messages : 1812
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Ven 24 Juil 2015 - 21:53

Citation :
Fonds Afrique 50 – Le Maroc dans le top 5 des souscripteurs

Casablanca : Le Fonds Afrique 50, dont le siège est installé à la Casablanca Finance City - CFC, y tient le 29 de ce mois, son premier ‘closing’. Le Maroc figure parmi ses 5 plus gros souscripteurs.

En effet, le Fonds Afrique 50, crée par la banque africaine de développement, pour financer les projets d’infrastructures en Afrique et dont le siège est la CFC de Casablanca, a vu y souscrire, jusqu'au 30 juin dernier, 22 pays africains. Parmi les plus importants en volume de participation, figure le Maroc.

Le royaume est classé dans le top 5 des souscripteurs de ce nouveau véhicule financier stratégique, au coté du Congo, l’Egypte, le Cameroun et la Côte d’Ivoire.

Innatenduement, de ce top 5, sont absents, les pays africains les plus riches théoriquement, à savoir l’Afrique du Sud, le Nigeria et l’Algérie.

Le volume des fonds souscrits par les 22 pays africains contributeurs, s’élève à 800 millions de dollars, non loin de l’objectif de la BAD qui est de porter ces contributions à 1 milliard de dollars.

Le ’Fonds Afrique 50’ est un concept qui repose sur la mobilisation des épargnes africaines pour financier les infrastructures sur le continent.

La BAD, initiatrice de ce projet d’envergure, table sur la mobilisation, à terme, à travers lui, des épargnes africaines souveraines - estimées à 1000 milliards de dollars - pour doter l’Afrique d’infrastructures de qualité.

http://www.lemag.ma/Fonds-Afrique-50-Le-Maroc-dans-le-top-5-des-souscripteurs_a90611.html
Revenir en haut Aller en bas
alphatango
Capitaine
Capitaine


messages : 953
Inscrit le : 09/04/2008
Localisation : Fes
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Sam 25 Juil 2015 - 11:43

L'absence de l'Afrique du Sud (en dehors du fait qu'ils ne s'entendent pas avec le Maroc) est due au fait qu'ils ont créé un fonds d'investissement en infrastrastructure Africaine (Pan African Infrastructure Devlopment Fund). Ce fonds sponsorisé par la BAD et par Fonds de pension des fonctionnaires de l'Etat Sud Africain (GEPF) et dans lequel ont investis des institutionnels Sud Africains (ESKOM) est un concurrent direct de Africa 50. Il est geré par Sanlam (une compagnie Sud Africaine de Private Equity)
Leur fonds a une structure plus classique qui leur a permis d'avoir des investisseurs privés (fonds basé en ile Maurice pour les avantages fiscaux avec managers régulés en Grande Bretagne par la FCA). Le premier PAIDF avait levé 600m$. En 2012, ils ont lancé le second PAIDF. La BAD y a contribué à hauteur de 50m$

Dans ce cas-ci comme dans d'autres, le Maroc et l'Afrique du Sud sont en concurrence frontale.
Revenir en haut Aller en bas
RadOne
Lieutenant
Lieutenant
avatar

messages : 795
Inscrit le : 11/10/2009
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Lun 27 Juil 2015 - 2:59

Besoins en recrutement: Les métiers mondiaux montent en cadence



http://www.leconomiste.com/article/974740-besoins-en-recrutement-les-metiers-mondiaux-montent-en-cadence
Revenir en haut Aller en bas
youssef_ma73
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1735
Inscrit le : 04/08/2014
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mar 28 Juil 2015 - 23:32

Voila une bonne nouvelle pour maghreb steel si ça se concrétise.
Citation :

Renault-Maghreb Steel: Des négociations tous les 15 jours et un accord imminent
Ce n’est plus un secret pour personne. Une démarche est engagée depuis plusieurs mois entre le géant marocain de la sidérurgie, Maghreb Steel, et le constructeur automobile Renault.




Objectif de ces tractations: homologuer la partie acier de Maghreb Steel, afin que le sidérurgiste national puisse fabriquer exclusivement des pièces de carrosserie pour le compte du constructeur au losange. Ce qui suppose que Maghreb Steel devra répondre au rigoureux cahier des charges imposé par Renault. Pour y réussir, des réunions sont tenues tous les 15 jours entre les représentants du groupe Sekkat et ceux du constructeur automobile français.

«Des négociations qui sont en passe d’aboutir et les prochains mois seront d’ailleurs décisifs pour déboucher sur un compromis entre les deux groupes et le début de la production», rappelle Hakim Abdelmoumen, président de l’Association marocaine de l’industrie et du commerce automobile (AMICA). Et si l’on est aussi optimiste du côté de l’AMICA sur l’imminence d’un accord, c’est bien parce que les réunions organisées entre les deux groupes ont permis de valider un certain nombre de pièces de carrosserie dont la production ne semble déjà plus poser de problème. «En revanche, certains pièces de carrosserie restent plus complexes que d’autres», tempère-t-on toutefois auprès de l’AMICA.

De plus, une fois l’homologation faite et un accord signé, la production ne devra débuter qu’au bout d’une année, car Maghreb Steel devra alors réorienter ses chaînes de production vers l’industrie automobile, un créneau qu’auparavant elle ne convoitait pas particulièrement. Une telle situation nécessitera à coup sûr des investissements conséquents, sachant que le géant de la sidérurgie vient à peine de sortir de plusieurs mois de restructuration. Il est sans rappeler que la signature d’un tel accord d’approvisionnement en pièces de carrosserie des usines de Somaca et du site de Melloussa devra donner un coup de fouet providentiel au taux d’intégration national dans l’industrie automobile.

Sans parler de l’attractivité industrielle que cela générera pour Maghreb Steel auprès d’autres constructeurs automobiles. Une manne non négligeable pour le sidérurgiste, d’autant plus que PSA s’installe bientôt à Kénitra au Maroc. Pour l’instant, Renault Tanger continue d’importer plus des trois quarts de ses besoins en tôle auprès de Arcelor Espagne et le quart restant auprès du turc Erdemir.

http://www.aujourdhui.ma/alm-auto/automobile/renault-maghreb-steel-des-negociations-tous-les-15-jours-et-un-accord-imminent-119847

_________________
“Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.” Albert Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
kurahee
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2099
Inscrit le : 16/02/2014
Localisation : fes
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mer 29 Juil 2015 - 1:33

Citation :
MHE sur tous les fronts !

-aeronautique

Quatre premiers écosystèmes pour redonner des ailes au secteur aéronautique


L’industrie aéronautique est promise à un nouveau décollage. Le secteur accueille ses 4 premiers écosystèmes avec des objectifs à l’horizon 2020 pour le moins ambitieux : plus de 100 nouveaux acteurs à drainer, quelque 23.000 nouveaux emplois à créer, doublement du chiffre d’affaires à l’export et un taux d’intégration de 35%.

Voilà qui devrait redonner des ailes à l’industrie aéronautique au Maroc. Quatre écosystèmes ont été lancés hier à Rabat. Filières concernées : l’assemblage, système électrique-câblage et harnais (EWIS), entretien-réparation et révision (MRO) et ingénierie (conception, développement, test, méthodes, industrialisation). Objectifs : tripler l’emploi dans le secteur à travers la création de 23.000 nouveaux postes d’ici 2020, doubler le chiffre d’affaires à l’export en le portant à 16 milliards de dirhams, atteindre un taux d’intégration local de 35% et drainer plus de 100 nouveaux acteurs. Les industriels du secteur s’engagent à réaliser ces objectifs dans le cadre du Plan d’accélération industrielle 2014-2020 en vertu de deux contrats de performance signés par le ministre de l’Industrie, Moulay Hafid Elalamy, l'argentier du Royaume, Mohamed Boussaïd, et le président du Groupement des industries marocaines de l’aéronautique et du spatial (GIMAS), Hamid Benbrahim El-Andaloussi.

Concrètement, le GIMAS s’engage à créer de l’emploi dans le secteur, développer l’export et la valeur ajoutée et drainer davantage d'investissements directs étrangers. Pour sa part, l’État s’engage à assurer l’offre foncière aux industriels (97 ha à mobiliser dont 63 à Nouaceur et 19,5 à Tanger essentiellement), appuyer les investissements dans le secteur et améliorer la compétitivité de l’industrie aéronautique. «Les quatre écosystèmes hisseront le secteur à des paliers de développement plus soutenus et l’inscriront dans une phase nouvelle qui connaîtra l’émergence de nouveaux métiers à forte valeur ajoutée et à fort contenu technologique», affirme Moulay Hafid Ealalamy. Selon le ministre, l’industrie aéronautique mondiale dégage un potentiel de croissance appréciable : doublement de la flotte sur les 20 prochaines années, carnets de commandes pleins pour les 10 années à venir et un chiffre d’affaires de 4,8 trillions de dollars sur la même période.

«C’est une opportunité que le Maroc est parfaitement habilité à saisir en se positionnant davantage avec le lancement des écosystèmes en niche de compétitivité dans la chaîne de valeur aéronautique», précise Elalamy. Valeur aujourd'hui, le secteur compte plus de 100 entreprises. Celles-ci emploient quelque 11.000 jeunes et ont pesé près de 1 milliard de dollars de chiffre d'affaires en 2014, soit 4,5% des exportations du pays, contre 1% il y a 10 ans. Ces dernières s'essoufflent depuis déjà plusieurs mois.

http://www.lematin.ma/journal/2015/industrie-_quatre-premiers-ecosystemes-pour-redonner--des-ailes-au-secteur-aeronautique/228493.html

-industrie
 


Avec des exportations en automobile qui ont atteint 19,5
milliards de dirhams en 2014, le Maroc est au 1er rang en Afrique du Nord et Moyen-Orient

"Avec des exportations qui ont atteint 19,5 milliards de dirhams en 2014, soit une augmentation de 52,7% par rapport à 2013, le Maroc s'est hissé au 1er rang des pays exportateurs de produits automobiles dans la région Afrique du Nord et Moyen-Orient", a indiqué Moulay Hafid Elalamy. Par ailleurs, le secteur a pu attirer d'importants acteurs internationaux, encouragés par une offre de valeur attractive et compétitive.

L'année 2015 a été marquée par le lancement des différents écosystèmes, l'arrivée au Maroc d'un 2e constructeur automobile et le renforcement de certains secteurs tel que l'automobile, dont les exportations dépassent, pour la première fois, les exportations de phosphates et dérivés. La mise en place du complexe industriel Peugeot dans la région du Gharb pour la production de véhicules et de moteurs devra servir les marchés de la région Afrique-Moyen-Orient, avec une capacité à terme de 200.000 véhicules et autant de moteurs par an. Le taux d'intégration locale sera de 60% au démarrage du projet et 80% à terme. Le projet va permettre la création de 4.500 emplois directs et 20.000 indirects dans les secteurs de la fourniture de composants et d'ingénierie. Il contribuera ainsi au développement d'une filière Recherche et Développement, pour atteindre à terme 1.500 ingénieurs et techniciens supérieurs.
"Nos efforts ont également porté sur la réorganisation et la structuration, en partenariat avec le secteur privé, des filières industrielles selon l'approche des écosystèmes performants", a fait remarquer le ministre.  Ainsi, 4 premiers écosystèmes automobiles ont été lancés à ce jour et concernent les filières du "câblage automobile", de "l'intérieur véhicule & sièges", du "métal/emboutissage" et des "batteries automobiles".  D'autres écosystèmes seront déployés autour de constructeurs installés au Maroc (Renault et PSA) et à l'étranger (Ford, Volkswagen...), a fait savoir le ministre.

Pour le secteur du textile et de l'habillement, trois premiers écosystèmes ont été lancés en février 2015 pour les filières "Denim", "Fast Fashion" et "Distributeurs industriels de marques nationales". Ces écosystèmes permettront de créer 44.000 emplois, de générer un chiffre d'affaires de 6,3 milliards de dirhams et de réaliser 57 projets d'investissements à l'horizon 2020. Pour réussir le déploiement de ces écosystèmes, des contrats de performance ont été conclus entre les associations qui portent ces projets d'écosystèmes et l'État. Des objectifs précis ont été fixés aux entreprises en termes, notamment, de création d'emplois, de valeur ajoutée et de capacités d'exportation.

En contrepartie, l'État s'engage à apporter des soutiens appropriés et spécifiques à chaque activité en matière de mobilisation du foncier, de formation des ressources ou encore d'apports de financements.

S'agissant du secteur de l'aéronautique, une action soutenue public-privé visant la structuration du secteur en écosystèmes performants est menée depuis plusieurs mois. Ces écosystèmes concernent les filières de l'Assemblage, du Système électrique-câblage et harnais (EWIS), de l'Entretien-réparation & révision (MRO) et de l'Ingénierie.

Par ailleurs, et en vue de mettre en place une offre de financement appropriée aux acteurs des différents écosystèmes mis en place, des conventions de partenariat ont été conclues avec les banques. Les banques se sont également engagées en faveur des opérateurs des écosystèmes textiles. Le groupe Banque Populaire et l'Association marocaine des industries du textile et de l'habillement (AMITH) ont conclu, en juin dernier, un accord portant sur la mise en place d'une offre de financement afin d'accompagner les opérateurs du secteur en matière d'investissement, de renforcement des fonds propres, d'optimisation de la trésorerie et de développement à l'international.

Pour ce qui est du Commerce et de la Distribution, l'objectif du ministre est d'en faire un secteur performant, eu égard à son importance en termes de création d'emploi (le secteur emploie près de 13% de la population active) et de création de valeur ajoutée (77,71 milliards de dirhams). Pour ce faire, le ministère a lancé une étude visant l'élaboration d'une nouvelle feuille de route 2015-2020 pour le développement du commerce et de la distribution, et dont l'annonce est imminente. Par ailleurs, l'action du ministère a porté sur la modernisation des commerces de proximité, à travers un programme dédié dont ont bénéficié plus de 2.200 commerçants au titre de 2015.

Afin de renforcer la compétitivité des entreprises commerciales et de doter le secteur d'une main-d'œuvre qualifiée, un master plan a été élaboré pour former aux métiers du commerce et de la distribution. 18.275 personnes ont, ainsi, bénéficié de ces formations qualifiantes au titre de la saison 2014/2015. S'agissant de la réforme entreprise sur les marchés de gros, il y a lieu de noter qu'une convention de partenariat a été établie entre les Départements chargés du Commerce, de l'Intérieur, des Finances et de l'Agriculture, ainsi que la Wilaya de Rabat. Elle prévoit la mise en place d'un marché de gros de nouvelle génération qui jouera le rôle d'un pôle agroalimentaire, d'un parc logistique et d'une plateforme de commercialisation pour la régi

http://www.h24info.ma/economie/maroc/la-percee-industrielle-du-maroc-expliquee-par-moulay-hafid-elalamy/35084
Revenir en haut Aller en bas
youssef_ma73
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1735
Inscrit le : 04/08/2014
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mer 29 Juil 2015 - 23:10

Programme "Les jardins d'anfa"
Les premiers logements et la premiere tour vegetale prets 2016-2017.



Spoiler:
 
Article complet avec plus de photos et un site web pour suivre l'etat d'avancement des travaux en temps réel.

http://www.explorimmo.com/edito/actualite-immobiliere/detail/article/au-maroc-des-logements-verts-sortiront-bientot-du-sol.html

Sinon et toujours en rapport avec l'immo mais dans le crédit cette fois ci, selon LesEchos meilleurtaux.com, le N° 2 français du courtage compte s'installer à Casa très prochainement.

_________________
“Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.” Albert Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13122
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Économie marocaine   Ven 31 Juil 2015 - 14:14

J'invite les membres qui ont peur des subsahariens à regarder cette carte .... à mettre en filigrane avec la stratégie africaine du Maroc, notre pays est entrain de planter des bambous partout! Pour ceux qui ne vois pas le rapport avec le bambou, je les invite ç se renseigner sur comment pousse une forêt de bambou


http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/visuel/2015/07/31/population-mondiale-en-2050-l-afrique-en-forte-croissance-l-europe-perd-des-habitants_4706220_4355770.html

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
Amgala Winner
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1670
Inscrit le : 14/11/2010
Localisation : Pole Nord
Nationalité : Argentina

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Ven 31 Juil 2015 - 19:43

Ou est notre présence dans le marché kenyan et éthiopian ? deux pays visité par Obama cette semaine et qui ont démontré un grand taux de croissance en afrique, malheureusement il y a une autre afrique très loin de nous.

_________________
#LtBahti_Martyr #كلنا_البحتي #الشهيد_البحتي
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13122
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Économie marocaine   Ven 31 Juil 2015 - 19:57

Commence par t'expatrier la bas, montre nous la voie Smile

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Sam 1 Aoû 2015 - 18:56

Citation :
Céréales : ce sera finalement 115 millions de quintaux !

Les rendements ont atteint 21,4 q/ha. Production record de blé tendre avec 56 Mq. Le climat a été favorable mais les efforts des agriculteurs et l’intervention de la tutelle furent déterminants.


Le gouvernement n’espérait pas mieux. La production de céréales d’automne (blé dur, blé tendre et orge) de la campagne 2014-2015 atteindra 115 millions de quintaux, soit 5% de plus que les prévisions rendues publiques par le ministère de l’agriculture et de la pêche maritime en avril dernier. C’est un niveau jamais atteint par le Maroc, qui plus est, avec un rendement en nette amélioration (21,4 qx/ha).
Le blé tendre constitue 49% du volume (56 Mq). Là aussi, il s’agit d’une production record de «cette céréale qui constitue une composante fondamentale pour la consommation des ménages», souligne le ministère. Le blé dur et l’orge représentent respectivement 21% (24 Mq) et 30% (35 Mq) du total.

Doukkala, Chaouia et El Haouz ont concentré plus de 45% de la production. Avec plus de 16,7 Mq, la première région citée a enregistré la production la plus importante de cette campagne.

Le cumul pluviométrique en hausse de 15% par rapport à une année normale

Le Maroc doit d’abord ces bons résultats aux conditions climatiques favorables qui ont prévalu. Le cumul pluviométrique a été en hausse de 15% par rapport à une année normale et de 26 % par rapport à la campagne précédente (2013/14). «A l’exception des pics de température enregistrés fin octobre (25°C contre 20°C en année normale) et début février (6,7°C contre 12°C en année normale), le régime pluviométrique a été caractérisé par une excellente répartition temporelle et spatiale», commente le ministère. Il est aussi précisé que les températures enregistrées au cours de la période de croissance des cultures ont été à des niveaux favorables à de très bonnes conditions de maturation des céréales.

S’ajoutent à ces facteurs climatiques, les efforts déployés par les agriculteurs ainsi que l’intervention du département de l’agriculture à travers notamment le soutien à la commercialisation des semences sélectionnées qui a atteint près de 1,4 Mq et le soutien à la mécanisation : environ 7 tracteurs pour 1 000 ha en 2014/2015 contre 5 en 2007/2008.

La Vie éco
www.lavieeco.com

2015-08-01

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Économie marocaine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Économie marocaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 40Aller à la page : 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Désolée mais je déteste les lampes à économie d'énergie... (sujet fusionné)
» harira ( Soupe marocaine )
» Fajitas à la marocaine
» Sites gratuits proposant des cours en bibliothéconomie
» Comprendre qu'est-ce que c'est la biblioéconomie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: