Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Intervention militaire au Mali - Opération Serval

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17887
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Jeu 2 Avr 2015 - 22:08

Citation :
Mission des Nations Unies au Mali - MINUSMA

Hier en fin d'après-midi, une cérémonie de transfert d'autorité a eu lieu au quartier général de la Mission à Bamako à l'occasion de la prise de fonctions du général Lollesgaard comme Commandant de la Force.

Le transfert d'autorité entre le Commandant de la Force par Interim le général Bikimo et le général Lollesgaard s'est déroulé en présence notamment du Chef de la MINUSMA M. Mongi Hamdi.

Le général danois Michael Lollesgaard succède ainsi au général rwandais Jean Bosco Kazura.

Le général Lollesgaard a occupé plusieurs postes de responsabilité au sein de l’armée danoise, et au niveau international pendant les 30 dernières années. Il a notamment servi dans des missions de maintien de la paix en Irak et dans les Balkans, et dirigé le centre multinational de formation aux opérations de soutien de la paix en Bosnie-Herzégovine entre 2007 et 2009.



Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17887
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Jeu 2 Avr 2015 - 22:28

Citation :
Mali: des Casques bleus responsables de la mort de 3 manifestants en janvier (ONU)

2 avril 2015


Les manifestations : une colère longtemps contenue.


Des Casques bleus sont responsables de la mort par balles de trois manifestants dans le nord du Mali fin janvier, a rapporté jeudi un porte-parole de l’ONU.

« L’enquête a établi que des membres d’une unité de police constituée de la Minusma ont fait usage de la force de manière excessive et non-autorisée contre des civils pendant la manifestation, entraînant la mort par balle de trois manifestants et en blessant quatre autres », a précisé ce porte-parole, Farhan Haq.

“Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon « s’est engagé à s’assurer que les individus responsables seront tenus entièrement responsables de leurs actions », a-t-il ajouté.


Cependant, les enquêteurs ont aussi rapporté que les gendarmes maliens avaient fui quand la manifestation était devenue violente parce qu’ils n’avaient pas de matériel de protection. Ils n’étaient revenus sur les lieux qu’après le retour au calme. « L’enquête a noté que les forces de sécurité de la Minusma ont été laissées seules face aux manifestants, et ce, en violation des accords avec le pays-hôte sur le statut de la Minusma », a souligné M. Haq, rappelant que membres de la force de l’ONU avaient été blessés lors de cette manifestation.

« L’enquête a par ailleurs établi que certains manifestants et organisateurs de la manifestation sont également responsables de la tournure violente qu’a prise la manifestation, avec notamment, des cocktails Molotov, des jets de pierres et des tentatives de forcer le périmètre de sécurité du bureau régional de la Minusma », note également Farhan Haq.

Ban Ki-moon a présenté toutes ses excuses aux familles des victimes.

Trois personnes avaient été tuées et quatre autres blessées lors d’une manifestation le 27 janvier devant le siège de la Minusma à Gao.

Les protestataires lui reprochaient d’avoir conclu un accord avec les rebelles qui aurait abouti, selon eux, au désarmement ou au retrait des forces loyalistes de la ville.

Après l’incident, la Minusma avait fait machine arrière et annoncé le retrait du document en question.

Des témoins interrogés par l’AFP avaient alors rapporté que la Minusma avait tiré sur les manifestants.

La Minusma, déployée depuis juillet 2013 à la suite de l’opération Serval lancée par la France pour chasser les jihadistes du nord du Mali, avait reconnu une possible responsabilité, après avoir assuré dans un premier temps que ses troupes n’avaient pas ouvert le feu sur les manifestants.

Des policiers rwandais membres de la Minusma sont montrés du doigt pour ces incidents du 27 janvier. Après ces révélations de l’ONU, le Rwanda va ainsi mener sa propre enquête contre ses policiers responsables de ces événements.

Le commandant de l’unité de police rwandaise stationnée pour le compte de la Minusma dans la ville de Gao a également été renvoyé au Rwanda. Les 35 hommes de son unité ont rendu leurs armes et seront également renvoyés dans les jours à venir.

Le Mali est plongé dans la crise depuis une offensive de rebelles touaregs et islamistes liés à al-Qaïda en janvier 2012. Stoppés par une opération internationale menée par la France en janvier 2013, ils restent cependant actifs dans tout le nord-est du pays.

La Minusma compte actuellement quelque 11.000 hommes sur le terrain, dont près de 10.000 militaires et policiers.

Avec plus de 40 Casques bleus tués depuis son déploiement en 2013, la Minusma est considérée comme la plus dangereuse des missions de l’ONU en cours.



http://maliactu.net/mali-des-casques-bleus-responsables-de-la-mort-de-3-manifestants-en-janvier-onu/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17887
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Jeu 2 Avr 2015 - 22:34

Citation :
Mali: la force française Barkhane a saisi près de 15.000 munitions (Paris)

2 avril 2015


munition


L’armée française a saisi des milliers de munitions et plus d’une tonne de nitrate d’ammonium dans des caches de groupes jihadistes armés au nord-est du Mali, a annoncé jeudi le porte-parole de l’état-major des armées.

« Nous avons fouillé trois caches » dans la région de Timétrine, recelant « un nombre important de munitions » pour de l’armement lourd et léger, a annoncé le colonel Gilles Jaron lors d’un point de presse.

« Près de 15.000 munitions de calibres très différents » (12,7 mm, 14,5 mm, 7,5 mm..) ont été retrouvées – dont 450 obus – ainsi que 1,4 tonne de nitrate d’ammonium susceptible d’être utilisé pour la fabrication d’engins explosifs improvisés (IED), a-t-il précisé.

Selon le porte-parole, cet armement a probablement été stocké dans ces caches avant l’intervention française Serval au Mali en 2013. « Cela prouve qu’il n’y avait pas eu de mouvement récent » sur les lieux, s’est-il félicité, ajoutant que tout le matériel saisi a été détruit.

Le colonel Jaron a rappelé que lors d’une opération en mars dans la zone voisine du Tigharghar, la force française « Barkhane a fouillé une cinquantaine de caches d’armes, dont une dizaine se sont révélées être actives ».

C’est lors de ces découvertes que les militaires français ont obtenu des indications sur la présence de caches d’armes dans la région de Timétrine, « un peu plus à l’ouest de la Transsaharienne qui rejoint Gao à Tessalit ».

Les jihadistes ont été en grande partie chassés du nord du Mali par l’intervention Serval, remplacée en août 2014 par Barkhane (couvrant l’ensemble de la zone sahélo-saharienne. Ils continuent toutefois de harceler la force internationale déployée depuis au Mali(Minusma) lors d’actions isolées.



http://maliactu.net/mali-la-force-francaise-barkhane-a-saisi-pres-de-15-000-munitions-paris/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17887
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Ven 3 Avr 2015 - 20:57

Citation :
Mali : Près de la frontière avec le Burkina : Les FAMa tuent trois bandits armés

3 avril 2015



Trois morts et plusieurs blessés : c’est le bilan d’un accrochage entre l’armée malienne et des bandits armés dans une localité à la lisière du Nord du pays, près de la frontière avec le Burkina Faso.



Selon un responsable militaire du ministère de la Défense, les Forces armées du Mali ont été provoquées par des bandits armés à Boulkessi, en territoire malien mais non loin de la frontière avec le Burkina Faso. Au cours de l’accrochage, trois bandits armés ont été tués, plusieurs autres ont été blessés.

Côté forces armées maliennes, deux véhicules ont été légèrement endommagés et deux militaires qui étaient dans ces véhicules ont été très légèrement blessés. « Ils n’ont eu que de tout petits ‘bobos’ n’ayant pas nécessité une prise en charge en unité de soins », a précise ce responsable.

Peu auparavant, un responsable de l’armée, joint par nos soins, à la lisière du vaste Nord, avait annoncé qu’un accrochage avait opposé des soldats maliens à des bandits armés dans une localité proche de la frontière burkinabè.

« Nous avons riposté tout de suite », il y a eu « trois morts dans le camp des bandits armés », avait dit ce responsable au commandement opérationnel de la région, mais parlant de « deux militaires maliens (…) légèrement blessés ».

Les combats, qui étaient terminés mercredi en fin d’après-midi, ont opposé « l’armée malienne et une bande de criminels armés qui sèment la terreur sur les populations civiles d’une partie du nord du Mali », a dit une source sécuritaire, selon laquelle des renforts de l’armée malienne étaient en route pour la zone.

La région de Mopti se situe à la frontière d’une zone où opèrent les groupes armés, dans le vaste nord ayant été contrôlé pendant près de dix mois entre 2012 et début 2013 par divers mouvements dont certains liés à Al-Qaïda.

Les groupes jihadistes ont été chassés en grande partie de ces régions par une intervention militaire internationale lancée en janvier 2013 à l’initiative de la France à travers l’opération Serval, ensuite rejointe par des troupes de plusieurs pays.

Des islamistes restent cependant actifs dans ces zones, où opèrent également diverses bandes armées qui se sont également affrontées entre elles dernièrement.



http://maliactu.net/mali-pres-de-la-frontiere-avec-le-burkina-les-fama-tuent-trois-bandits-armes/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17887
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Dim 5 Avr 2015 - 23:18

Citation :
Mali: un tué, trois blessés par un tir de roquette sur une maison à Gao


5 avril 2015




Une femme a été tuée et trois membres de sa famille blessés dimanche matin par des tirs de roquettes sur Gao, principale ville du nord du Mali, selon des sources hospitalière et policière.

« Nous avons reçu quatre blessés par les tirs de roquettes. L’une des personnes, âgée de 27 ans, vient de mourir de ses blessures », a déclaré à l’AFP un responsable de l’hôpital de Gao. Selon la même source, un enfant de trois ans figure parmi les blessés.

« La personne décédée et les blessés sont de la même famille, et tous dormaient quand la roquette est tombée dans leur maison », a précisé une source policière sur place jointe par téléphone.

“Un peu plus tôt, un habitant de la ville avait annoncé à l’AFP qu’ « au moins trois roquettes ont été tirées dimanche sur la ville de Gao par les terroristes ».


La Mission de l’ONU au Mali (Minusma), qui doit assister les autorités maliennes dans leur enquête, a confirmé cette information dans un communiqué, datant les tirs de 06H00 du matin.

La force onusienne « condamne fermement cette attaque terroriste sur les populations civiles innocentes » et dit avoir « renforcé présence et patrouilles dans la ville et ses environs ».

Un responsable de la gendarmerie locale a précisé que « les tirs des +terroristes+ » provenaient de l’extérieur de Gao.

Il a confirmé qu’une roquette était tombée sur le nord de Gao dans la maison familiale, ajoutant qu’une autre était tombée en plein centre, non loin d’un dispensaire, et la troisième dans le sud de la ville, vers le fleuve, dans un champ. Ces deux dernières n’ont pas fait de victimes.

Ces tirs ont eu lieu six jours après la mort, dans une attaque jihadiste près de Gao, du conducteur d’un camion du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) qui avait quitté la ville pour Niamey, au Niger voisin. L’attaque a été revendiquée auprès de l’AFP par le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao).

Depuis, plusieurs attaques se sont produites dans les régions du centre et du nord du Mali.

Mercredi, trois « bandits armés » ont été tués dans un accrochage avec des soldats maliens dans une localité à la lisière du nord, près de la frontière avec le Burkina Faso.

Deux civils ont été tués vendredi au cours de l’attaque de Boni, un village du centre du Mali menée par des hommes armés circulant à moto, selon des responsables locaux.

Samedi, des hommes armés ont enlevé un expatrié roumain, responsable de la sécurité d’une mine du nord du Burkina Faso, dans une région proche du Mali voisin vers lequel ils se sont dirigés ensuite avec leur otage.

Les groupes jihadistes ont été chassés en grande partie des régions centre et nord par une intervention militaire internationale lancée en janvier 2013 par la France mais des islamistes restent actifs dans ces zones où opèrent également diverses bandes armées.

Enfin, vendredi également, un homme a été tué dans l’explosion d’une maison à Bamako, la capitale. Le gouvernement malien a parlé d’un « événement malheureux » tandis que la gendarmerie a évoqué la découverte d’un projet d' »attentat de grande envergure ».

Le 7 mars, Bamako avait été le théâtre d’un attentat contre un bar qui avait fait cinq morts : trois Maliens, un Français et un Belge.



http://maliactu.net/mali-un-tue-trois-blesses-par-un-tir-de-roquette-sur-une-maison-a-gao-2/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17887
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Lun 6 Avr 2015 - 16:06

Citation :
Barkhane : libération d’un otage néerlandais


Mise à jour : 06/04/2015 12:22  



Le 6 avril, les forces spéciales françaises, avec l’appui de la force Barkhane ont conduit une opération dans le Nord-est du Mali qui a permis la libération vers 5H00 ce matin (heure de Paris) d'un otage néerlandais, retenu par des groupes terroristes sahéliens depuis son enlèvement à Tombouctou en 2011.



Lors de cette intervention délibérée, 2 terroristes ont été neutralisés et 2 autres se sont rendus aux soldats français.

l'otage a alors été évacué puis mis en sécurité sur une base française au Mali. Il est actuellement en bonne santé. Cette opération a également permis la récupération d’armes et de matériels.

Les forces françaises de l’opération Barkhane, déployées pour appuyer les forces de sécurité des Etats du Sahel et la mission des Nations Unies au Mali, poursuivent la traque des groupes armés terroristes responsables de la déstabilisation de la bande sahélo-saharienne.

Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la Défense


http://www.defense.gouv.fr/operations/sahel/actualites/barkhane-liberation-d-un-otage-neerlandais
Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur


messages : 5014
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Lun 6 Avr 2015 - 23:40

Citation :
Barkhane : libération d’un otage néerlandais
Le 6 avril, les forces spéciales françaises, avec l’appui de la force Barkhane ont conduit une opération dans le Nord-est du Mali qui a permis la libération vers 5H00 ce matin (heure de Paris) d'un otage néerlandais, retenu par des groupes terroristes sahéliens depuis son enlèvement à Tombouctou en 2011.
Lors de cette intervention délibérée, 2 terroristes ont été neutralisés et 2 autres se sont rendus aux soldats français.
l'otage a alors été évacué puis mis en sécurité sur une base française au Mali. Il est actuellement en bonne santé. Cette opération a également permis la récupération d’armes et de matériels.
Les forces françaises de l’opération Barkhane, déployées pour appuyer les forces de sécurité des Etats du Sahel et la mission des Nations Unies au Mali, poursuivent la traque des groupes armés terroristes responsables de la déstabilisation de la bande sahélo-saharienne.
premier repas de l'otage hollandais liberé par les francais
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17887
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Mar 7 Avr 2015 - 18:39

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17887
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Dim 12 Avr 2015 - 17:25

Citation :
Barkhane : Opération de fouille et de destruction de caches d'armes  

Ajoutée le 12 avr. 2015

Opération Barkhane, mars 2015
Opération de fouille et de destruction de caches d'armes dans la région du Tighargar, au Nord du Mali.
Crédits : Etat-major des armées / ECPAD


Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17887
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Dim 12 Avr 2015 - 18:13

Au Mali, nos amis à quatre pattes ont reçu la médaille des Nations Unies.

Citation :
Koninklijke Luchtmacht




Revenir en haut Aller en bas
Tedj
2eme classe
2eme classe


messages : 28
Inscrit le : 19/01/2015
Localisation : Tihert
Nationalité : Algerie

MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Dim 12 Avr 2015 - 18:19

Le Mali est complètement sous perfusion, je ne sais pas combien de temps encore va rester la MINUSMA mais elle ne pourra pas rester éternellement au Mali car ailleurs il se produira la même chose
Revenir en haut Aller en bas
moro
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1498
Inscrit le : 17/04/2008
Localisation : France
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Lun 13 Avr 2015 - 2:14

Tedj a écrit:
Le Mali est complètement sous perfusion, je ne sais pas combien de temps encore va rester la MINUSMA mais elle ne pourra pas rester éternellement au Mali car ailleurs il se produira la même chose

Et qui te dis que la MINUSMA veulent partir?? Ils sont là pour longtemps et pas que pour le Mali si tu vois ce que je veux dire Wink
Revenir en haut Aller en bas
arsenik
General de Division
General de Division


messages : 4637
Inscrit le : 19/05/2012
Localisation : juste a coté
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Lun 13 Avr 2015 - 3:11

moro a écrit:
Tedj a écrit:
Le Mali est complètement sous perfusion, je ne sais pas combien de temps encore va rester la MINUSMA mais elle ne pourra pas rester éternellement au Mali car ailleurs il se produira la même chose

Et qui te dis que la MINUSMA veulent partir?? Ils sont là pour longtemps et pas que pour le Mali si tu vois ce que je veux dire Wink
cet expert en géopolitique on devrait lui rapeller que l'onu est sur de theatre d'operation depuis plusieurs décénie

_________________
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17887
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Lun 13 Avr 2015 - 18:54

Citation :
Mali : Le divorce serait-il consommé entre Iyad Ag Ghaly et AQMI ?


13 avril 2015

L’entourage de la MINUSMA le confirme : le camp d’otage visé par la France était dirigé par des Touaregs proches d’Iyad Ag Ghaly. Nouveau coup dur pour le caméléon de l’Adrar, définitivement plus à l’aise comme leader rebelle que comme apprenti chef jihadiste.




Une semaine après la libération de l’otage néerlandais par l’armée française, on commence à en savoir un peu plus sur ce fameux camp de détention situé à l’extrême nord de l’Adrar des Ifoghas. Des informations recueillies auprès d’un officier de la MINUSMA voudraient que ce camp ait appartenu « à des jihadistes touaregs d’Ansar Dine ». La filiale d’AQMI au Mali a donc été durement touchée et ce n’est probablement que le début tant on imagine que les prisonniers vont livrer de précieuses informations au profit de Barkhane, apparemment résolu à ne pas laisser cette poignée de terroristes touaregs coloniser Kidal et prendre en otage sa population.

Nous autres Maliens pourrions presque sourire de voir Iyad Ag Ghaly détenir des otages. Ses rares partisans ont coutume de défendre leur chef en disant que « lui » est quelqu’un de respectable, qu’il avait pour ligne rouge l’enlèvement d’otages étrangers. Et de s’abriter derrière la culture nomade de « bon accueil des étrangers ».

“Foutaises ! Preuve est ici faite que tout ceci n’est qu’artifice et poudre aux yeux ! La réputation d’Iyad Ag Ghaly est gâtée à la fois vis-à-vis d’AQMI mais aussi auprès des quelques naïfs qui croyaient encore en sa bonne foi. Non seulement il détient personnellement des otages, mais en plus de cela il finance son organisation terroriste avec l’argent de leur libération…


Le divorce entre lui et AQMI serait apparemment proche. AQMI a certes soutenu et armé Iyad Ag Ghaly mais l’organisation terroriste s’est toujours méfiée de ce dernier, connu pour changer de couleur aussi rapidement qu’un caméléon.

Aujourd’hui AQMI, et demain ?

Iyad Ag Ghaly n’a jamais caché de son côté le peu de respect qu’il avait pour les terroristes algériens d’AQMI. Déjà en 2012, un de ses proches nous confiait : « il a intérêt à être avec AQMI pour lutter contre le MNLA, mais derrière il les qualifie de lâches parce qu’ils sont algériens et qu’ils ont quitté l’Algérie pour venir se cacher au nord du Mali, chez lui ».

La trahison semblait donc écrite et l’heure semble venue si l’on en croit notre officier de la MINUSMA : « des informations nous laissent penser que des tensions importantes existent entre les deux groupes. Non seulement AQMI commence à déserter le Mali pour la Libye, mais Iyad Ag Ghaly chercherait à créer un califat touareg, sans AQMI ». Des informations pour le moins inquiétantes pour le Mali et pour Kidal.

Ibrahim Keita


http://maliactu.net/mali-le-divorce-serait-il-consomme-entre-iyad-ag-ghaly-et-aqmi/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17887
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Mer 15 Avr 2015 - 17:48

Citation :
Opération Barkhane : vol tactique d'hélicoptères Caïman

Ajoutée le 14 avr. 2015
Opération Barkhane, mars 2015

Vol tactique d'hélicoptères Caïman au-dessus de l'Adrar pour récupérer un groupement de commandos
parachutistes (GCP) ayant achevé une mission de contrôle de zone.


Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17887
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Mer 15 Avr 2015 - 21:22

Citation :
Mali: attentat suicide contre une base de l’ONU, 3 morts, 16 blessés dont 9 Casques bleus

15 avril 2015


(Photo: MINUSMA)



Au moins trois civils ont été tués mercredi près de Gao, dans le nord du Mali, dans une attaque suicide contre les soldats de l’ONU, qui a fait 16 blessés dont neuf Casques bleus nigériens, a affirmé la Mission de l’ONU au Mali (Minusma).

En fin de matinée, « un véhicule suicide a explosé à l’entrée du camp de la Minusma à Ansongo dans la région de Gao, alors qu’il tentait d’y pénétrer », a précisé la Minusma dans un communiqué.

L’attaque a fait neuf blessés, dont deux grièvement atteints, « parmi les Casques bleus du contingent du Niger », souligne la force de l’ONU.

L’explosion a également « provoqué la mort d’au moins trois civils », sept autres étant blessés, a ajouté la Minusma, selon laquelle « les évacuations médicales sont en cours ».

Le chef de la Minusma, Mongi Hamdi, a « condamné » cette attaque « lâche et odieuse ».

“« Je suis choqué que de valeureux soldats de la paix soient à nouveau pris pour cible ainsi que des civils innocents. Cet attentat ne détournera pas la Minusma de sa mission de rétablissement de la paix et de la sécurité au Mali », a indiqué M. Hamdi, cité dans le communiqué.


La Minusma est déployée depuis juillet 2013 à la suite de l’opération française Serval lancée en janvier 2013 pour chasser les jihadistes du nord du Mali, remplacée depuis août 2014 par Barkhane, dont le rayon d’action s’étend à l’ensemble de la zone sahélo-saharienne.

Le nord du Mali était tombé en 2012 sous la coupe de groupes jihadistes liés à Al-Qaïda, qui en ont été partiellement chassés par l’opération Serval.

Mais des zones entières de cette région échappent encore au contrôle du pouvoir central malien, où ces groupes continuent de mener des attaques, notamment des attentats suicide, de poser des engins explosifs et de perpétrer des enlèvements.

La Minusma compte actuellement quelque 11.000 hommes sur le terrain, dont près de 10.000 militaires et policiers.

Près de 40 Casques bleus ont été tués depuis le déploiement de la Minusma.


http://maliactu.net/nord-du-mali-attentat-suicide-contre-une-base-de-lonu-3-morts-16-blesses-dont-9-casques-bleus/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17887
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Ven 17 Avr 2015 - 20:42

Citation :
Mali: le groupe jihadiste de Belmokhtar revendique l’attentat contre le contingent nigérien de l’ONU (enregistrement)


17 avril 2015


Le groupe jihadiste de l’Algérien Mokhtar Belmokhtar a revendiqué l’attentat suicide de mercredi contre une base de l’ONU dans le nord du Mali qui a tué deux civils, dans un enregistrement audio diffusé vendredi par l’agence privée mauritanienne Al-Akhbar.


Sur cet enregistrement en arabe, difficilement audible, le groupe Al-Mourabitoune précise avoir visé le contingent nigérien en raison de la participation du président Mahamadou Issoufou à la manifestation parisienne contre l’attentat au siège de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo en janvier, et de la permission accordée aux forces françaises et américaines d’utiliser son territoire. L’attaque a tué deux civils, et l’auteur de l’attentat a péri aussi.



http://maliactu.net/mali-le-groupe-jihadiste-de-belmokhtar-revendique-lattentat-contre-le-contingent-nigerien-de-lonu-enregistrement/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17887
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Sam 18 Avr 2015 - 16:48

Citation :
Nord du Mali: deux morts et un blessé dans l'attaque d'un convoi de la Minusma


AFP 18/04/2015


Deux personnes ont été tuées et une autre a été blessée par balle près de Gao, dans le nord du Mali, dans l'attaque d'un convoi de fournisseurs civils de la Mission de l'ONU au Mali, a annoncé samedi la Minusma.

Deux assaillants ont "stoppé le convoi" à 15 km de Gao, la plus grande ville du nord du Mali, "ont froidement abattu deux des chauffeurs" et fait "un blessé par balle" vendredi vers 19H00 (GMT et locales), a affirmé la force des Nations unies dans un communiqué. Les assaillants ont ensuite mis le feu aux camions tandis que les autres membres du convoi réussissaient à prendre la fuite, a ajouté le communiqué.

La force de l'ONU "condamne fermement cette nouvelle attaque touchant des civils innocents et met tout en oeuvre pour que les responsables soient appréhendés, traduits en justice et qu'ils répondent de leurs actes".
Cette attaque survient quelques jours après un attentat-suicide qui a visé mercredi une base de l'ONU également près de Gao, tuant deux civils et blessant neuf soldats nigériens. L'attentat a été revendiqué par le groupe jihadiste de l'Algérien Mokhtar Belmokhtar, dans un enregistrement audio diffusé vendredi par l'agence privée mauritanienne Al-Akhbar.

La Minusma est déployée depuis juillet 2013 à la suite de l'opération française Serval lancée en janvier 2013 pour chasser les jihadistes du nord du Mali qui était tombé en 2012 sous la coupe de groupes jihadistes liés à el-Qaëda. Mais des zones entières échappent encore au contrôle du pouvoir central malien où ces groupes continuent de mener des attaques, notamment des attentats suicides, de poser des engins explosifs et de perpétrer des enlèvements.


http://www.lorientlejour.com/article/921236/nord-du-mali-deux-morts-et-un-blesse-dans-lattaque-dun-convoi-de-la-minusma.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17887
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Ven 24 Avr 2015 - 21:50

Citation :
Armée française - opérations militaires OPEX (page officielle)

L'opération Barkhane regroupe 3 000 militaires dont la mission, en partenariat avec les pays du
G5 Sahel, consiste à lutter contre les groupes armés terroristes dans la bande sahélo-saharienne.


 
PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17887
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Sam 25 Avr 2015 - 18:57


Citation :
Mission des Nations Unies au Mali - MINUSMA

Cérémonie des honneurs funèbres de la MINUSMA aux soldats tchadiens

Le quartier général de la MINUSMA a abrité ce vendredi 24 avril à Bamako la cérémonie des honneurs funèbres des soldats tchadiens Pismo Bankréo Paul et Mahamat About Nouradine.

Le soldat Pismo Bankeo Paul est décédé le 11 avril dernier à Tessalit. Le soldat de deuxième Classe a été incorporé dans l’armée nationale tchadienne le 1er janvier 2007 après une formation au Centre d’instruction (CI) de Loumia (Tchad) avant d’être affecté au 5ème groupement d’escadron léger de la DGSSIE. Il a rejoint ses compatriotes du Tchad sous la bannière de la MINUSMA l’été dernier.


Le soldat de 2ème classe Mahamat About Nouradine, il a intégré l’armée tchadienne le 1er janvier 2012 après avoir bénéficié d’une formation au CI de LOUMIA avant de rejoindre la DGSSIE. Il est arrivé à la MINUSMA dans le cadre de la relève du contingent tchadien le 29 août 2014. Suite à ses blessures causées par l’explosion d’une mine survenue il y a plusieurs mois au nord d’Aguelhoc, il est décédé la semaine dernière à Dakar où il était soigné.

Devant leurs frères d’armes ainsi que le personnel civil de la Mission, les responsables de la MINUSMA ont salué l’engagement et le courage des deux soldats qui ont été décorés à titre posthume par le Représentant spécial du Secrétaire général, M. Mongi Hamdi.

Les soldats Pismo Bankréo Paul et Mahamat About Nouradine s’ajoutent à la longue liste des soldats de la paix qui ont fait le sacrifice ultime pour l’instauration de la stabilité et de la sécurité au Mali.




Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17887
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Sam 25 Avr 2015 - 20:15

Citation :
Mali : Les groupes armés de la CMA en passe de fusionner pour constituer un unique mouvement

25 avril 2015



Les cadres des différents groupes armés rebelles rassemblés dans la coordination des mouvements de l’azawad (CMA) sont en conclave en vue de fusionner pour constituer une seule et unique organisation.


Réunis depuis vendredi à Kidal, les leaders du MNLA, HCUA, MAA dissident, CPA et CMFPR 2 discutent de la possibilité de dissoudre leurs mouvements respectifs au sein d’une nouvelle grande instance.

Les discussions sont toujours en cours mais un sigle semble d’ores et déjà avoir l’adhésion d’un grand nombre de rebelles. Il s’agit du MPLA (Mouvement Populaire Pour la Libération de l’Azawad) et le drapeau du MNLA aurait également l’assentiment général pour être la seule bannière représentant l’entité chimérique de l’azawad.

Objectif : renforcer l’alliance CMA au moment où elle apparait de plus en plus menacée

Le paraphe de l’accord de paix est désormais ouvert, individuellement ou collectivement, à tous les mouvements armés encore récalcitrants qui sont parties prenantes au processus d’Alger. Par cette stratégie, la médiation internationale espère sans doute avoir le maximum de groupes armés signataires de son plan de paix. Elle compte donc sur les dissensions palpables depuis quelques temps entre rebelles pour couronner son œuvre de succès.

“La création par les séparatistes d’un unique mouvement dans lequel tous les autres vont se fondre vise, de toute évidence, à prévenir les éventuelles défections de groupes armés ou leur dislocation en mille morceaux comme l’ont connu, de par le passé, la quasi-totalité des mouvements de la CMA.

Plusieurs fois, l’union s’est relevée, en effet, mission impossible pour les groupes rebelles dont la multiplicité découle d’ailleurs des dissidences qui ne cessent de naître en leur sein. Le nouveau super mouvement qui se profile fera face à sa première épreuve le 15 mai prochain, date arrêtée par la médiation pour la signature définitive, à Bamako, de l’accord de paix. Une occasion pour mesurer le niveau de cohésion entre forces du mal.



http://maliactu.net/mali-les-groupes-armes-de-la-cma-en-passe-de-fusionner-pour-constituer-un-unique-mouvement/
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Sam 25 Avr 2015 - 21:08

rip

_________________
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17887
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Dim 26 Avr 2015 - 15:32

Citation :
Vers un coup de pouce US pour renforcer le service de santé des armées au Mali  


Dans le cadre du futur contrat Africap (Africa Peacekeeping Program, voir la solicitation du Département d'Etat ici : https://www.fbo.gov/index?s=opportunity&mode=form&id=e764752a7cb38ab6be59d8ff00c6961d&tab=core&_cview=1), le DoS pourrait financer un programme de formation au bénéfice des forces armées maliennes (voir le détail dans l'Attachment B).

Ce programme, d'une durée de 12 mois, intitulé "Enhancing the Malian Armed Forces Military Medical Capabilities", comprendrait trois parties:
- une partie "formation" dispensée en français,
- une partie "équipement" dont des tentes,
- une partie "transport" avec la fourniture de 8 camions de 2,5  et de 8 ambulances blindées ("APC, wheeled, ambulance").

Les prestations seraient fournies à Bamako, Mopti, Gao et Kidal.

Deux commentaires.
1) Les OMP (opérations de maintien de la paix) constituent la dernière grande niche pour les prestataires de services militaires opérant à l'étranger et dont les revenus chutent inexorablement. PAE, Engility, DynCorp (son CA pour 2014 a chuté d'un milliard de dollars; il était de 3,3 md$ en 2013!)  et quelques autres prestataires US sont donc en lice pour décrocher ce contrat Africap d'une durée de 5 ans et d'une valeur maximale de 1,5 milliard de dollars. Les offres sont attendues pour le 18 mai.
2) Question savoir-faire (en particulier dans le domaine de la formation), les prestataires US ont des leçons à recevoir. D'où leur intérêt pour leurs "confrères" français qui sont souvent, en dépit de leur taille plus modeste, mieux aguerris pour intervenir en Afrique. La sous-traitance de l'Africap sera donc intéressante à observer.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2015/04/25/vers-un-coup-de-pouce-us-pour-recreer-un-service-de-sante-de-13964.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17887
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Lun 27 Avr 2015 - 19:42

Citation :
Armée française - opérations militaires OPEX (page officielle)

Les forces françaises de l’opération Barkhane, déployées pour appuyer les forces de sécurité des États du Sahel et la mission des Nations Unies
au Mali, poursuivent la traque des groupes armés terroristes responsables de la déstabilisation de la bande sahélo-saharienne.


 
PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17887
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Mar 28 Avr 2015 - 14:44

Citation :
Mali : un groupe pro-Bamako prend des positions rebelles

Le Point - Publié le  27/04/2015 à 22:01 - Modifié le  28/04/2015 à 06:14

La rébellion a dénoncé "une rupture manifeste du cessez-le-feu par le gouvernement" après qu'un groupe armé a pris le contrôle de Ménaka.


Le Groupe autodéfense touareg Imghad et alliés (Gatia) s'est emparé des positions rebelles. © Sebastien RIEUSSEC / AFP


Lundi, un groupe armé pro-Bamako a pris le contrôle de Ménaka, située au nord du Mali et jusqu'à présent partiellement contrôlée par la rébellion. Cette dernière a d'ailleurs dénoncé "une rupture manifeste du cessez-le-feu par le gouvernement", ont indiqué des sources concordantes. Cette opération intervient peu après l'accord donné par la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA, rébellion à dominante touareg) à un paraphe de l'accord pour la paix au Mali déjà entériné par le gouvernement et les groupes qui le soutiennent le 1er mars à Alger, rapporte la rébellion et une source de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma).

"Ce lundi, le Groupe autodéfense touareg Imghad et alliés (Gatia) est entré à Ménaka pour prendre le contrôle des positions des rebelles touareg du MNLA (Mouvement national de libération de l'Azawad) qui ont fui", a affirmé à l'AFP une source de sécurité au sein de la Minusma jointe à Ménaka. "Il n'y a pas eu de combat. Actuellement les Casques bleus de l'ONU occupent toujours leur camp à Ménaka. L'armée malienne est également cantonnée dans son camp, mais le Gatia a pris toutes les positions du MNLA en fuite", a ajouté la même source.

"Souffrances supplémentaires pour les populations de Ménaka"

Le secrétaire général adjoint du Gatia, Haballa Ag Amzatal, a confirmé l'information, assurant que le groupe et ses alliés d'une branche du Mouvement arabe de l'Azawad (MAA) avaient été "provoqués" par les forces du MNLA "à 40 kilomètres au sud-ouest de Ménaka, dans la localité d'Inazolt". "Nous les avons repoussés et poursuivis jusqu'à Ménaka où nous occupons actuellement toutes leurs positions, notamment la mairie de la ville", a-t-il déclaré à l'AFP. La CMA a en revanche fait état dans un communiqué de "combats et de souffrances supplémentaires pour les populations de Ménaka" à la suite de l'attaque lancée dans la matinée "par des éléments de l'armée malienne et de ses milices".

"Depuis le début du processus de négociations, les violations du cessez-le-feu par le gouvernement malien sont flagrantes et récurrentes sans que cela ne soit dénoncé ou suffisamment souligné par la communauté internationale et la Minusma, pourtant si prompts à faire pression tous azimuts sur la CMA pour parapher l'accord d'Alger", accuse la rébellion. "La gravité de l'agression est d'autant plus inacceptable qu'elle intervient au lendemain d'un engagement définitif de la CMA à parapher l'accord dans les plus brefs délais, transmis au chef de la Minusma et représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU", selon le texte.


La communauté internationale condamne "de tels agissements"


"La CMA ne peut se résoudre à subir indéfiniment les attaques et les agressions dictées par Bamako sans réagir", ajoute celle-ci, exhortant la médiation algérienne et la communauté internationale à "condamner de tels agissements et à prendre leurs responsabilités". Une source de la Minusma a confirmé à l'AFP que celle-ci avait reçu "un ferme engagement des mouvements armés de la CMA de parapher l'accord d'Alger très rapidement", après une réunion mercredi "en principe à Ouagadougou pour parler de la suite du processus de paix". Le chef de la Minusma, Mongi Hamdi, a assuré la semaine dernière garder "l'espoir et la conviction que le processus d'Alger sera couronné de succès par la signature de l'Accord le 15 mai prochain par toutes les parties prenantes maliennes".

La rébellion a de nouveau refusé le 18 avril de parapher en l'état l'accord d'Alger, malgré les pressions de la communauté internationale qui a enjoint aux protagonistes de venir tous le signer le 15 mai à Bamako. Lors d'une rencontre le 17 mars avec une délégation de diplomates internationaux et africains dans son bastion de Kidal (Nord-Est) elle leur avait présenté une série de "points essentiels à introduire" dans l'accord, une exigence rejetée par la médiation comme par Bamako. Parmi ses revendications figuraient la "reconnaissance officielle de l'Azawad comme une entité géographique, politique et juridique", en référence à l'appellation du nord du Mali par les rebelles, la création d'une assemblée interrégionale couvrant cette zone, et un quota de "80 % de ressortissants de l'Azawad" dans les forces de sécurité.



http://www.lepoint.fr/monde/mali-un-groupe-pro-bamako-prend-des-positions-rebelles-27-04-2015-1924677_24.php
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   

Revenir en haut Aller en bas
 
Intervention militaire au Mali - Opération Serval
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 13Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» 07 février Évolution du dispositif terrestre Opération Serval
» 2009-__Sahel, Mali, Libye, "Serval", MINUSMA, "Juniper Micron", "Barkhane"
» Un détachement de parachutistes du 1er RCP de Pamiers a été engagé au Mali dans le cadre de l'opération Serval. Les militaires appaméens ont pris pied sur l'aéroport de Gao.
» Paris - Suicide d'un militaire de l'opération Sentinelle .
» Opération Serval, compil en HD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Histoire, Guerres et Conflits militaires :: Guerres et conflits d'actualités-
Sauter vers: