Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Intervention militaire au Mali - Opération Serval

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 16  Suivant
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20734
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Lun 27 Juin 2016 - 18:48

Citation :
Départ du commandant belge pour le Mali



Le 27 juin, le général de brigade Eric Harvent et son équipe quittaient Melsbroek pour le Mali. Il deviendra le nouveau commandant de la mission European Union Training Mission (EUTM).

Le 3 juillet, le général de brigade Eric Harvent recevra officiellement son commandement, faisant de la Belgique le pays dirigeant l'intégralité de la mission de l’entraînement européen au Mali. Notre pays déploiera 175 militaires pour l'occasion.

Dirigée par les Belges, cette mission d’entraînement évoluera du camp central de Koulikoro vers divers lieux d’entraînement dispersés dans les régions maliennes.

La Composante Terre est active depuis 2013 au sein de l’EUTM au Mali. Elle fournit quelque quatre-vingts militaires pour protéger les instructeurs de la mission de formation. En prenant la direction de toute la mission au Mali, notre pays prouve qu’il s’engage énergiquement dans les opérations de l’Union européenne.


Texte : Peter Thomas – Photo : Vincent Bordignon - Vidéo : Clint Soete 27/06/2016


http://www.mil.be/fr/article/depart-du-commandant-belge-pour-le-mali
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20734
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Lun 27 Juin 2016 - 20:07

Citation :
Le chef du groupe jihadiste Ansar Dine donne un signe de vie


Posté dans Afrique, Opérations par Laurent Lagneau Le 27-06-2016




On n’avait plus revu Iyad Ag Ghali, le chef du groupe jihadiste malien Ansar Dine, depuis août 2014. Resté silencieux après la déroute de ses troupes dans la région de Kidal un an plus tôt face aux forces françaises, il était apparu, à l’époque, dans une vidéo d’une vingtaine de minutes pour menacer la France, qui venait de lancer l’opération Barkhane, et envoyer ses « salutations » à l’État islamique (EI ou Daesh).

Depuis, Iyad Ag Ghali s’était fait discret, hormis pour fustiger les accords de paix d’Alger, conclu par les mouvements touaregs indépendantistes (dont le Haut Conseil pour l’unité de l’Azawad – HCUA – qui compte de nombreux transfuges d’Ansar Dine) et Bamako. Et, le 26 juin, il est réapparu dans une nouvelle vidéo d’une dizaine de minutes.

S’exprimant en arabe et tamachek (langue des Touareg), le Iyad Ag Ghali a réitéré ses menaces contre la France mais aussi contre la Mission multidimensionnelle intégré des Nations unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA), régulièrement prise pour cible par Ansar Dine à Kidal. En outre, il a critiqué les autorités maliennes pour avoir accepté la présence de ces troupes – qu’il a qualifiées de « forces d’occupation » sur le sol malien.

La date à laquelle cette vidéo a été tournée n’a pas été précisée. Mais l’on peut y voir des images d’une manifestation récente, organisée à Kidal contre les forces françaises et la MINUSMA. Son principal intérêt – et c’était sans doute son but – est de démentir les rumeurs qui circulent depuis quelques semaines sur la mort du chef d’Ansar Dine.

L’une d’entre elles affirmait que Iyad Ag Ghali avait été tué lors d’une attaque menée par des trafiquants dans la région de Boughessa.

Quoi qu’il en soit, cette vidéo du chef d’Ansar Dine a été diffusée alors que, à Paris, l’on s’agace du double jeu mené par le HCUA dans la région de Kidal, où les forces françaises ont été renforcées.

Photo : Iyad Ag Ghali (archive)

http://www.opex360.com/2016/06/27/le-chef-du-groupe-jihadiste-ansar-dine-donne-signe-de-vie/
Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1525
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Mer 29 Juin 2016 - 7:37

http://www.rfi.fr/afrique/20160628-mali-nouvelles-operations-force-barkhane-le-nord-pays?ns_campaign=reseaux_sociaux&ns_source=twitter&ns_mchannel=social&ns_linkname=editorial&aef_campaign_ref=partage_user&aef_campaign_date=2016-06-28 a écrit:


Mali: nouvelles opérations de la force française Barkhane dans le nord du pays



Les forces françaises de l'opération Barkhane ont lancé de nouvelles missions dans le nord du Mali, dans la nuit du lundi 27 au mardi 28 juin. Objectifs : lutter contre le trafic de drogue, d'armes et contre les terroristes.

L'opération en cours dans le nord du Mali est menée non seulement contre les terroristes, mais également contre les trafiquants d'armes et de drogues. Les militaires français de l'opération Barkhane qui sont sur le terrain ont été aperçus dans deux régions : celles de Gao et de Kidal au nord-est du pays.

Selon une source militaire étrangère contactée par RFI, de précieux renseignements ont été obtenus avant que les militaires français n'entrent en action. Du matériel militaire – notamment des véhicules équipés d'armes – a été saisi, et au moins quatre suspects ont déjà été arrêtés. Ils font partie des groupes armés qui sont officiellement dans le processus de paix.

« La réalité est que le jour, certains hommes armés sont officiellement dans l'application de l'accord d'Alger et une fois la nuit tombée, ils deviennent trafiquant de drogue et d'armes », affirme cette même source militaire à RFI. Les suspects arrêtés seront interrogés dans le désert malien par des militaires français, avant d'être remis aux forces de sécurités du Mali, pour être éventuellement traduits devant la justice.

L'opération de la force Barkhane doit encore durer plusieurs jours. « Nous avons mis les moyens qu'il faut, les hommes qu'il faut », explique, plutôt déterminée, une source militaire française.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20734
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Mer 29 Juin 2016 - 18:38

Citation :
L'Onu renforce les effectifs et le mandat de ses Casques bleus au Mali


AFP 29/06/2016


Le Conseil de sécurité a augmenté mercredi de 2.500 hommes environ les effectifs de la force de l'ONU au Mali (Minusma), en butte aux attaques des jihadistes dans le nord du pays, et l'a dotée d'un mandat plus offensif pour protéger les civils et son personnel.

La résolution, préparée par la France et adoptée à l'unanimité des 15 pays membres, renouvelle pour un an le mandat de la Minusma. Elle fait passer l'effectif autorisé des Casques bleus à 13.289 soldats (au lieu de 11.240) et 1.920 policiers (contre 1.440).

La Minusma a désormais pour "priorité stratégique" d'aider le gouvernement malien à appliquer l'accord de paix conclu il y a un an avec des groupes armés du Nord, à rétablir son autorité sur le nord et le centre du pays, et à organiser des élections crédibles. La mission est autorisée à "utiliser tous les moyens nécessaires pour accomplir son mandat". Elle est invitée "à adopter une position déterminée et ferme pour mener à bien ce mandat".

L'ambassadeur français François Delattre a précisé que cette résolution allait "permettre le déploiement de contingents européens très spécialisés comme des forces spéciales" ou des capacités de renseignement.
Le gouvernement malien et des groupes armés actifs dans le nord du pays ont signé en mai-juin 2015 un accord de paix mais il tarde à se concrétiser. Le Conseil demande aux signataires "d"accélérer l'application de l'accord (...) afin que les populations du pays puissent bénéficier concrètement des avantages de la paix".
L'Onu devra définir avec Bamako des "critères et des échéances concrets" pour juger des progrès dans la mise en oeuvre de l'accord. La résolution menace de sanctions ciblées (gel des avoirs et interdiction de voyager) les fauteurs de trouble qui ne respecteraient pas l'accord ou s'attaqueraient à la Minusma.

Une autre priorité fixée aux Casques bleus est la protection des civils. Pour cela, ils devront "anticiper et écarter les menaces" des groupes armés et "les contrer", et prendre "des dispositions musclées", en particulier en patrouillant dans les zones où les civils sont en danger. Ils pourront même "mener des opérations directes" contre les jihadistes, mais seulement "en cas de menaces graves et crédibles".
L'Onu devra aussi prendre des mesures pour mieux protéger ses Casques bleus, qui ont payé un lourd tribut depuis leur déploiement en 2013.

Depuis un an, la Minusma a eu 27 soldats tués et 112 blessés. Elle est devenue la plus dangereuse des 16 missions des Nations unies actuellement déployées. Le Conseil demande que l'équipement, la formation et les capacités de renseignement et de reconnaissance de la force onusienne soient améliorés.
La résolution rappelle que les milliers de soldats français présents au Mali et plus largement au Sahel sont autorisés à prêter main forte aux Casques bleus quand ceux-ci font face à "une menace grave et imminente".
S'adressant au Conseil par vidéo-conférence, le ministre malien des Affaires étrangères Abdoulaye Diop a souligné que le texte adopté "intègre les attentes" du gouvernement malien, dont "une posture plus robuste et proactive de la Minusma". Il a réaffirmé l'engagement de Bamako à "tout mettre en oeuvre pour une application diligente et intégrale de l'accord" de paix.

http://www.lorientlejour.com/article/993941/lonu-renforce-les-effectifs-et-le-mandat-de-ses-casques-bleus-au-mali.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20734
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Jeu 30 Juin 2016 - 16:09

Citation :
30.06.2016

Coups de pouce à la Minusma. Le pouce ne suffira pas, le poing serait plus approprié





Comme préconisé par le secrétaire général de l'Onu, le conseil de sécurité a donné son feu à un renforcement de la Minusma.

Le conseil de sécurité a approuvé mercredi l'envoi de 2 500 casques bleus supplémentaires. L'effectif maximal de la Minusma sera ainsi porté à 13 289 militaires et 1 920 policiers.

Le projet de résolution présenté par la France et visant à renforcer les effectifs de la Mission de l'Onu au Mali (Minusma) a obtenu l'approbation des quinze pays siégeant au Conseil de sécurité.

Pas de mandat renforcé. La Minusma doit "prendre toutes les mesures pour accomplir son mandat et adopter une stratégie plus préventive et plus solide", a précisé le Conseil qui n'a pas spécifiquement renforcé le mandat de la Minusma en créant, par exemple, une force d'intervention comme il en existe une en RDC.

Ce coup de pouce intervient alors que la mission peine toujours à faire le plein. Elle attend par exemple l'arrivée d'une compagnie ivoirienne de "force protection" qui vient d'être auditée par l'Onu.

Enfin, la situation sécuritaire reste critique. Exemple mercredi soir avec l'attaque d'un poste de l'armée malienne:

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2016/06/30/coups-de-pouce-a-la-minusma-16463.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20734
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Mar 5 Juil 2016 - 17:33

Citation :
La Belgique reprend le commandement au Mali



PHOTOS:
 


Le dimanche 3 juillet, le général de brigade Eric Harvent reprenait le commandement de la mission européenne d’entraînement au Mali (EUTM). Cela se déroulait lors d’une cérémonie dans la capitale malienne de Bamako où il relevait le général de brigade allemand Werner Albl de son commandement. La Belgique recevait ainsi officiellement la direction de l’EUTM.

Le 23 mars 2016, le Conseil européen décidait de prolonger la mission européenne d’entraînement d’un troisième mandat. Il durera deux ans et courra jusqu’en mai 2018. La zone dans laquelle la mission a lieu pour le moment, s’étendra sous ce mandat. L’EUTM décentralisera ses activités au Mali vers diverses régions de l’est et du nord du pays. L’Europe souhaite ainsi donner plus de responsabilités aux forces maliennes de manière à ce qu’elles puissent reprendre la mission à terme.

L’objectif final étant la mise sur pied d’une capacité militaire malienne permettant aux Maliens d’instaurer un climat sécuritaire dans leur pays. Bien entendu, cela a un rapport avec les groupes terroristes qui tentent de déstabiliser le Mali actuellement.

La Belgique prend part à l’EUTM au Mali depuis 2013. Elle y engage un détachement de force protection de 90 militaires. Lors de ce troisième mandat, la Défense renforce sa présence en élevant ce nombre à 175 militaires. Pour notre Composante Terre, l’EUTM est la plus importante mission à l’étranger. Au total, 550 militaires provenant de 26 pays participent à cette opération.

http://www.mil.be/fr/article/la-belgique-reprend-le-commandement-au-mali
Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1525
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Mer 6 Juil 2016 - 8:17

http://www.journal-aviation.com/actualites/33968-l-allemagne-deploie-des-drones-isr-au-mali#.V3v8EJcsbqw.twitter a écrit:


L'Allemagne déploie des drones ISR au Mali



Dans le cadre de son déploiement au sein de la MINUSMA (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali), l'Allemagne a annoncé le début des missions de reconnaissance et de surveillance de ses drones LUNA. Ceux-ci ont obtenu la certification de l'ONU pour effectuer des vols de reconnaissance sur le territoire malien le 24 juin, cinq jours avant une première mission opérationnelle de trois heures. L'armée de terre allemande prend de fait le relais de l'armée néerlandaise à Gao, qui déployait jusque-là des drones ScanEagle.

Le drone LUNA affiche une autonomie de six heures de vol, un rayon d'action de 70km et une altitude maximale de 5 000 mètres, tout en offrant des capacités de retransmission de flux vidéo en temps réel ainsi que des images infrarouges.

La ministre allemande Ursula von der Leyen avait évoqué un déploiement de drones Heron 1 en avril dernier, trois vecteurs aériens pourraient rejoindre le Mali dès le mois de novembre prochain. Les moyens aériens allemands mis en oeuvre en Afrique impliquent actuellement également deux C-160 Transall, stationnés sur la base aérienne de Niamey au Niger.


Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20734
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Mer 6 Juil 2016 - 18:00

RIP  
Citation :
06.07.2016

Deux Casques bleus hollandais tués dans une explosion accidentelle au Mali



La Minusma a annoncé la mort de deux Casques bleus:
"Ce matin vers dix heures, l’explosion accidentelle d’un mortier a entraîné la mort de deux Casques bleus de la MINUSMA lors d’un exercice sur un champ de tirs à Kidal. L’explosion a également infligé de graves blessures à un autre Casque bleu qui reçoit actuellement des soins médicaux appropriés. Une enquête interne est en cours afin de préciser les circonstances exactes de ce dramatique accident".

Il s'agirait de deux Hollandais tués accidentellement pendant une manipulation d'explosifs.

Le contingent hollandais a déjà perdu deux de ses soldats, en mars 2015, lors du crash d'un hélicoptère Apache.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2016/07/06/deux-casques-bleus-hollandais-tues-dans-une-explosion-accide-16511.html  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20734
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Mer 6 Juil 2016 - 20:34

Citation :
27e Bataillon de chasseurs alpins (officiel) a ajouté 4 photos.

MALI: La Section Ravitaillement et Transport de combat du 27e BCA à l'action !

Dès son arrivée sur le théâtre malien et à peine après avoir perçu ces nombreux véhicules, la SRT commandée par l’ADC Jean Luc, a été engagée sur deux opérations majeures : une à la frontière du Niger de 15 jours et l’autre dans le grand Nord du Mali. Lors de cette dernière, la section a effectué 1000 km en 8 jours. La mission consistait à acheminer rations, eau alimentaire et sanitaire au profit de « Jonquille » sur SCANIA. Les deux premiers jours ont été rudes : plus de 3 heures de désensablement par jour, un SCANIA HS et 4 crevaisons. Le point clef pour ce type de mission est : « le pilotage ». Les pilotes ont donc un rôle essentiel et déterminant !
Cette mission leur a permis de perfectionner leur conduite sur tous types de sols, de gagner en rusticité en appréhendant le désert et d’augmenter leur endurance. La conduite sur sable reflète un véritable sens du pilotage. Un excellent état d’esprit et une cohésion à toute épreuve ont marqué cette aventure. Chaque soir était consacré à l’entretien des véhicules : filtre à air, pneumatique, serrage de certaines durites, etc... Un travail remarquable a été réalisé par l’équipe commandée par le SGT Jonathan. A eux seuls, ils ont soutenu 69 véhicules de tous types, de jour comme de nuit !
Je conclurai en ayant une pensée toute particulière pour notre base arrière. Sans elle, nous ne pourrions réaliser ces missions l’esprit serein ! Je souhaite également, aux partants, bon vent et bonne fin de mission au sein du bataillon !

CNE Adrien, commandant le TC2 du GTD TIGRE au MALI





Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20734
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Ven 8 Juil 2016 - 14:09

Citation :
 08.07.2016

Après un MI-8, un Antonov 32 affrété au profit de Barkhane à Gao  





Après le MI-8 mis en œuvre par la société SNC Lavalin Logistique au profit des forces françaises de la BSS, voici l'Antonov 32 mis à disposition de Barkhane, décidément toujours aussi à court de vecteurs tactiques.

Le marché passé depuis N'Djamena aurait d'abord été attribué à SNC Lavalin Logistique puis à Daher qui déploie désormais sur la base française de Gao un Antonov 32 immatriculé EK-32408 (voir la photo ci-dessus).

EK-32408? Pas de traces de cet appareil...

Serait-ce, comme certains l'affirment, l'Antonov 32 encore récemment immatriculé EY-324 (et auparavant EK-32709) qui volait au Soudan du sud il y a deux ans? La livrée est la même.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2016/06/24/apres-le-mi-8-un-antonov-32-de-a-gao-16421.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20734
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Ven 15 Juil 2016 - 14:44

Citation :
15.07.2016

Une compagnie de protection ivoirienne pour la MINUSMA





Les FRCI (forces républicaines de Côte d'ivoire) vont envoyer au Mali une compagnie de protection composée de 150 hommes. Cette unité comprend une section de commandement, trois sections d’infanterie et un peloton blindé (photos BIPA).

Selon le cabinet du chef d'état-major général des FRCI, elle aura pour mission la protection du camp Super (où est aussi installé un DLAO français) et de l’aéroport de Tombouctou, d’assurer le contrôle des différents accès du camp onusien, d’intervenir à proximité du camp ou dans la zone de Tombouctou soit pour neutraliser un élément ennemi soit pour intercepter tout élément qui attaquerait une emprise de l’Onu.

Cette compagnie a été créée en août 2013 et elle a stationnée pendant sa montée en puissance au camp Akouédo. Les soldats ivoiriens ont été formés par des coopérants français et mis au niveau onusien (règles d’engagement, règles de comportement, maitrise des procédures logistiques des Nations Unies).

L'unité ivoirienne a été inspectée le 1er juillet par quatre experts onusiens. Une fois équipée en matériel roulant, la compagnie de protection sera projetée au Mali.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2016/07/13/une-compagnie-de-protection-ivoirienne-pour-la-minusma-16549.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20734
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Dim 17 Juil 2016 - 17:34

Citation :
17.07.2016

La Minusma perd ses 7 hélicoptères néerlandais





Mauvaise nouvelle pour la Minusma déjà à court de moyens (photo Minusma).

Les Pays-Bas ont annoncé qu'ils allaient retirer du Mali leurs 7 hélicoptères (3 Chinook et 4 Apache). Raison invoquée: un besoin urgent de MCO puisque les conditions locales sont éprouvantes pour les machines. La mission néerlandaise, déployée depuis 2014, est supposée se retirer totalement à la fin de l'année mais le départ prématuré des hélicoptères va pénaliser la mission onusienne.




Le contingent néerlandais a perdu deux soldats le 6 juillet lors d'une explosion accidentelle d'obus de mortiers.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2016/07/17/la-minusma-perd-ses-7-helicopteres-hollandais-16565.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20734
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Jeu 21 Juil 2016 - 20:59

Citation :
Nord du Mali : combats à Kidal entre des ex-rebelles et pro-régime


AFP 21/07/2016


De violents combats étaient en cours jeudi en fin de journée à Kidal entre un groupe armé pro-gouvernemental et des ex-rebelles à dominante touareg cohabitant depuis février dans cette ville de l'extrême nord du Mali, ont affirmé à l'AFP deux élus locaux et un habitant.

Les affrontements opposent des membres du Haut conseil pour l'unité de l'Azawad (HCUA), une des principales composantes de la coalition de l'ex-rébellion à dominante touareg du nord du Mali, à des membres du Groupe d'autodéfense touareg Imghad et alliés (Gatia), de la coalition de mouvements armés soutenant Bamako, ont expliqué ces sources jointes par téléphone depuis Ségou (centre).

"Des combats de rue se déroulent actuellement entre le Gatia et le HCUA. Ce sont de violents combats de rue", a déclaré un des élus locaux. "Tous les civils sont chez eux. Ca tire de partout à l'arme lourde, surtout dans le centre-ville", les affrontements se déroulent "entre le HCUA et le Gatia", a aussi affirmé l'habitant.

Un second élu de Kidal présent dans la ville a confirmé les combats précisant qu'ils sont liés à "un problème de leadership entre la tribu touareg des Imghad et celle des Ifoghas pour le contrôle de Kidal". Les affrontements "sont très violents", a-t-il ajouté.

Aucun bilan n'était disponible dans l'immédiat. Aucun responsable des groupes armés n'avait pu être joint par l'AFP jusqu'aux environs de 18H00 (locales et GMT) et aucune source officielle ou militaire n'était en mesure de se prononcer dans l'immédiat sur ces violences.

Le Gatia est membre de la coalition de mouvements armés dite Plateforme, qui soutient le gouvernement malien. Le HCUA appartient à la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA, coalition de l'ex-rébellion).
La CMA contrôlait Kidal jusqu'à février, lorsqu'y sont arrivés le 2 février des centaines de membres de la Plateforme, sans violences.
Après des pourparlers, les pro-Bamako et ex-rebelles avaient affirmé être tombés d'accord pour cohabiter pacifiquement dans la ville.

Leurs hommes se sont dans le passé affrontés en dépit de la signature par les deux camps, en mai-juin 2015, d'un accord de paix conclu après des mois de négociations à Alger.
Les combats avaient cependant cessé depuis la conclusion de "pactes d'honneur" entre les belligérants le 16 octobre 2015, au terme de trois semaines de rencontres à Anéfis, près de Kidal.

http://www.lorientlejour.com/article/997697/nord-du-mali-combats-a-kidal-entre-des-ex-rebelles-et-pro-regime.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20734
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Jeu 21 Juil 2016 - 22:50

Citation :
Mali : la Minusma ne trouve pas d’unités de renseignement pour sa garnison de Kidal


Publié le 21 juillet 2016 à 15h39 — Mis à jour le 21 juillet 2016 à 15h41

Par Jeune Afrique


Les modalités du renforcement de la mission de l’Onu au Mali (Minusma) se précisent. Cependant le camp de Kidal pose problème, les forces occidentales rechignant à y envoyer des troupes spécialisées dans le renseignement...


Selon un responsable onusien, le Sénégal a accepté de verser son bataillon de réserve de l’Onuci (qui se retire de Côte d’Ivoire en 2017) dans la Minusma. Ces 700 soldats devraient être déployés à Mopti (centre du Mali), mais « pas avant avril 2017 ». Un nouveau détachement de forces spéciales, d’environ 150 hommes, est également attendu à Tombouctou. Quelques pays se sont proposés de fournir ces troupes d’élite, en particulier la Roumanie.

En revanche, l’état-major de l’ONU peine à trouver des candidats pour la future unité de renseignement censée s’installer à Kidal. « Nous n’avons reçu aucune proposition, les Occidentaux refusent d’envoyer des forces dans cette région », déplore un officier de la Minusma. Pour combler ses lacunes en matière de renseignement, la mission pourra compter sur l’appui de trois drones basés à Tombouctou et capables de rayonner sur 600 kilomètres.

Fournis par Thales et actuellement en phase de test, ils devraient être opérationnels d’ici à décembre. Autres renforts attendus à Kidal avant la fin de l’année : trois hélicoptères d’attaque et trois hélicoptères de transport de troupes, fournis respectivement par l’Ukraine et le Bangladesh.

http://www.jeuneafrique.com/mag/342200/politique/mali-minusma-ne-trouve-dunites-de-renseignement-garnison-de-kidal/?utm_source=Twitter&utm_medium=Articles&utm_campaign=Tweet_21072016
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20734
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Mer 27 Juil 2016 - 19:54

Citation :
Un important chef du groupe jihadiste « Ansar Dine Macina » arrêté au Mali


Posté dans Afrique, Opérations par Laurent Lagneau Le 27-07-2016




Le 19 juillet, à Nampala, dans le centre du pays, 17 soldats maliens furent tués lors d’une attaque revendiquée par le groupe jihadiste Ansar al-Din Katiba Macina, c’est à dire la branche peule de l’organisation Ansar Dine, dirigée par Iyad Ag Ghaly.

Le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, affirma peu après que les auteurs de cette attaque allaient être « traqués ». Et, une semaine plus tard, l’un des chefs d’Ansar Dine Macina, un certain Mahmoud Barry, alias Abou Yehiya, a été capturé par les forces spéciales maliennes entre les localités de Nampala et de Dogofri, dans la région de Ségou.

« Nos forces spéciales ont capturé aujourd’hui (26 juillet) vers 16H00 Mahmoud Barry, qui est un des plus hauts dirigeants d’Ansar Dine Macina », a en effet assuré, auprès de l’AFP, un officier de la Sécurité d’Etat (DGSE) malienne. « Il est entre les mains de nos hommes qui sont en train de s’organiser pour l’amener à Bamako où il sera entendu, il a pris part à plusieurs attaques contre les positions des FAMa [Forces armées maliennes, ndlr] entre 2015 et maintenant », a-t-il ajouté.

Ces informations ont été confirmées par la suite par d’autres sources sécuritaires. Ces dernières ont précisé que Mahmoud Barry, de nationalité malienne, était « l’émir » de la katiba Ansar Dine du Macina et qu’il avait probablement participé à l’attaque du camp des FAMa à Nampala.

En outre, les services de sécurité malien ont annoncé, la semaine passée, avoir mis la main sur Boubacar Sawadogo, l’un des responsables d’Ansar Dine Sud, un groupe lié au mouvement d’Iyad Ag Ghaly. L’arrestation de ce jihadiste a eu lieu dans la région de Sikasso. À la tête d’une trentaine de combattants, ce Burkinabé auraient la mission d’implanter une cellule jihadiste dans son pays. Il était notamment recherché pour avoir mené, le 9 octobre 2015, une attaque contre la gendarmerie de Samorogouan, au Burkina Faso.

Par ailleurs, le 18 juillet, al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) a confirmé la mort d’Aboubacar Al-Chiguityn qui était l’un de ses chefs « opérationnels ». Ce dernier aurait été tué lors de l’attaque d’un poste de l’armée malienne près de la frontière entre le Mali et le Burkina Faso.

Enfin, d’après RFI, l’action de l’opération Barkhane a permis, au cours de ces 30 derniers jours, de déjouer plusieurs attaques, en particulier dans la région de Gao. Ainsi, les forces spéciales françaises ont démantelé une cellule jihadiste, liée « groupe armé qui est dans le processus de paix » et saisi des armes, des munitions ainsi qu’importante somme d’argent. Les individus interpellés ont été ensuite remis aux autorités maliennes. Et, dans le nord du pays, les militaires français ont découvert des caches d’armes ainsi que des véhicules enfouis dans le sable.

http://www.opex360.com/2016/07/27/important-chef-du-groupe-jihadiste-ansar-dine-macina-arrete-au-mali/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20734
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Mar 2 Aoû 2016 - 21:31

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20734
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Dim 7 Aoû 2016 - 21:19

RIP
Citation :
Mali: un Casque bleu tué et 4 blessés dans l'explosion d'une mine


AFP

Modifié le 07/08/2016 à 20:43 - Publié le 07/08/2016 à 19:41 | AFP



Un Casque bleu a été tué et quatre blessés dimanche dans l'explosion d'une mine dans la région de Kidal, dans le nord-est du Mali, a annoncé la Mission de l'ONU au Mali (Minusma).

Dans son communiqué, la Minusma "déplore le décès d'un Casque bleu parmi les cinq blessés", après qu'un de ses véhicules a, dimanche matin, "heurté un engin explosif improvisé ou une mine à environ 11 km au sud d'Aguelhoc-Anéfis, dans la région de Kidal".

La Minusma ne précise pas la nationalité des victimes.

Le véhicule a sauté sur une mine dimanche "vers 06h50" (locales et GMT). Il faisait "partie d'une escorte d'un convoi logistique" de la Minusma.

Une deuxième explosion s'est produite le même jour, "vers 09h15" (locales et GMT), au passage d'un véhicule de la Minusma, mais elle n'a pas fait de victime.

Selon le communiqué, un engin explosif improvisé "ou une mine a explosé au passage d'un véhicule de la Force en patrouille, à 2 km à l'est du camp de la Minusma à Kidal", "causant uniquement des dommages matériels".

Les deux explosions n'ont pas été revendiquées.

La Minusma "condamne fermement ces lâches attaques et dénonce avec la plus grande vigueur cette série d'actes révoltants qui cible son personnel". "La multiplication de ces attaques n'entamera en rien (sa) détermination à soutenir le processus de paix" dans le nord du Mali.

Le Mali est instable depuis 2012, lorsque des groupes jihadistes avaient pris le contrôle de la moitié nord du pays. Une intervention militaire internationale, lancée en janvier 2013 à l'initiative de la France, a permis de rétablir en partie le pouvoir gouvernemental.

Mais des zones entières, notamment la région de Kidal, sont encore instables, voire échappent au contrôle des forces maliennes et étrangères, malgré la signature en mai-juin 2015 d'un accord de paix entre le camp gouvernemental et l'ex-rébellion.

07/08/2016 20:42:55 - Bamako (AFP) - © 2016 AFP

http://www.lepoint.fr/monde/mali-un-casque-bleu-tue-et-4-blesses-dans-l-explosion-d-une-mine-07-08-2016-2059609_24.php
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20734
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Lun 8 Aoû 2016 - 21:35

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20734
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Sam 13 Aoû 2016 - 17:45

Citation :
13.08.2016


Mali: des Aravis et deux DLAO au coeur de l’opération Eygaux



Vu sur le site du MinDef cette photo (crédit EMA) d'un Aravis entre Mopti et Gao.



Lu sur le même site, un article sur un manœuvre conjointe franco-malienne.

"Du 31 juillet au 6 août 2016 s’est déroulée l’opération Eygaux. Planifiée et conduite par les Forces armées maliennes (FAMa), elle avait pour objectif de contrôler une zone dans la région du Gourma au centre du Mali. Elle a bénéficié du concours des détachements de liaison et d’appui opérationnel (DLAO) 3 et 4 de la force Barkhane. Pour mener à bien cette mission, un poste de commandement tactique malien et français, les deux DLAO de la force Barkhane et cinq compagnies FAMa ont été déployés sur le terrain, soit environ 350 militaires (dont un peu plus de 80 militaires français)".



On se souviendra que l'envoi de ces véhicules a été annoncé en avril.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2016/08/13/mali-les-aravis-et-dlao-au-coeur-de-l-operation-eygaux-16658.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20734
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Lun 15 Aoû 2016 - 16:54

Citation :
Mission des Nations Unies au Mali - MINUSMA a ajouté 4 photos.

Un hommage vibrant a été rendu tôt ce matin par la MINUSMA et les autorités Maliennes au soldat de la paix du contingent Tchadien décédé
dans la région de Kidal le 7 août dernier.
La cérémonie d’adieux s'est déroulée sur le tarmac de l’Aéroport International Président Modibo Keita Sénou de Bamako où il a été salué une
dernière fois.

PHOTOS:
 
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20734
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Mar 16 Aoû 2016 - 20:56

Citation :
Armée française - Opérations militaires a ajouté 4 photos.

80 soldats de la force Barkhane appuient les Forces armées maliennes dans une opération





Citation :
Barkhane : opération dans le Gourma en appui des FAMA


Mise à jour : 16/08/2016 18:31


Du 31 juillet au 6 août 2016 s’est déroulée l’opération Eygaux. Planifiée et conduite par les Forces armées maliennes (FAMa), elle avait pour objectif de contrôler une zone dans la région du Gourma au centre du Mali. Elle a bénéficié du concours des détachements de liaison et d’appui opérationnel (DLAO) 3 et 4 de la force Barkhane.

Pour mener à bien cette mission, un poste de commandement tactique malien et français, les deux DLAO de la force Barkhane et cinq compagnies FAMa ont été déployés sur le terrain, soit environ 350 militaires (dont un peu plus de 80 militaires français).
Après deux journées de mise en place des différentes composantes tactiques sur le terrain, le DLAO 3 et le GTIA malien ont débuté leur progression vers la ville d’Inadiattafene, soupçonnée de servir de refuge aux groupes armés terroristes. Malgré des conditions rendues difficiles par la saison des pluies, le détachement a poursuivi sa route et s’est établi comme prévu en base opérationnelle avancée temporaire à quelques kilomètres de l’objectif.
Le lendemain, appuyée par un Tigre et une Gazelle, la colonne de véhicules a entamé sa reconnaissance offensive vers Inadiattafene, moment clef de l’opération Eygaux. Renseignés depuis les airs sur des mouvements au sol potentiellement suspects, les militaires ont visité plusieurs campements.
En fin de matinée, c’est dans une ville finalement calme que soldats maliens et français ont débarqué. Une fois le contact pris avec le chef de village, le reste de l’après-midi a été consacré au contrôle des trois postes accueillant les groupes armés signataires présents dans la commune. « C’est notre rôle de contrôler ces postes, de connaître le fondement de leur présence, leurs orientations et leur attitude envers la population » précise le capitaine Soumaïla, commandant la compagnie du GTIA Debo.
Cette opération conjointe aura permis aux FAMa d’affirmer leur présence sur une partie de leur territoire, démontrant ainsi leurs capacités de planification et de conduite d’opérations d’envergure.
En marge de l’opération et dans un souci d’afficher un soutien à la population, une aide médicale a été réalisée par un médecin des FAMa, avec l’appui de l’équipe sanitaire du DLAO 3. Une soixantaine de patients, dont une majorité d’enfants, a ainsi pu bénéficier de soins prodigués par des spécialistes.
Ce type de missions conduites par les FAMa, avec l’appui de la force Barkhane, permet d’afficher la présence des forces maliennes, et démontre ainsi leurs capacités de planification et de conduite d’opérations d’envergure.
Conduite en partenariat avec les pays du G5 Sahel, l’opération Barkhane a été lancée le 1er août 2014. Elle repose sur une approche stratégique fondée sur une logique de partenariat avec les principaux pays de la bande sahélo-saharienne (BSS) : Mauritanie, Mali, Niger, Tchad et Burkina-Faso. Elle regroupe 3 500 militaires dont la mission consiste à lutter contre les groupes armés terroristes dans la BSS.

Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la défense


http://www.defense.gouv.fr/operations/actualites/barkhane-operation-dans-le-gourma-en-appui-des-fama
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20734
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Sam 3 Sep 2016 - 19:17

Citation :
Mali : l'armée reprend une localité du centre tombée la veille aux mains de jihadistes


AFP 03/09/2016


L'armée malienne a repris samedi, dans le centre du pays, le contrôle de la localité de Boni, tombée la veille sous le contrôle de jihadistes, a appris l'AFP de sources concordantes.

"Les jihadistes ont quitté Boni dans la nuit de vendredi à samedi, et aujourd'hui vers 8 heures, l'armée malienne est revenue prendre le contrôle de la ville", a déclaré à l'AFP une source sécuritaire malienne.
Une source sécuritaire proche de la mission de l'Onu au Mali a confirmé cette information. "Deux hélicoptères de la mission de l'Onu ont survolé ce samedi la ville de Boni, en soutien à l'armée malienne qui contrôle actuellement la localité", a-t-elle indiqué à l'AFP.

Selon une source administrative locale contactée par l'AFP, en quittant la ville, "les jihadistes ont kidnappé un élu communal de Boni qui est accusé d'avoir donné des informations par téléphone à l'armée malienne".
Les habitants de la localité ont vaqué samedi à leurs occupations, mais avec "la peur au ventre", a témoigné un habitant.

http://www.lorientlejour.com/article/1005275/mali-larmee-reprend-une-localite-du-centre-tombee-la-veille-aux-mains-de-jihadistes.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20734
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Lun 5 Sep 2016 - 21:17

Citation :
Mission des Nations Unies au Mali - MINUSMA

La MINUSMA condamne les attaques contre les Forces de Défense et de Sécurité maliennes dans les régions de Ségou et de Mopti

Bamako, le 5 septembre 2016 – La MINUSMA condamne fermement les récentes attaques perpétrées par des individus armés non identifiés contre les Forces de Défense et de Sécurité maliennes (FDSM) et des infrastructures de l’Etat dans les régions de Ségou et de Mopti. Le 1er septembre, une attaque a ciblé un détachement des FDSM entre Mondoro et Boni. Selon le bilan officiel du Ministère de la Défense et des Anciens combattants, trois éléments ont perdu la vie et deux autres ont été blessés lors de cette attaque. Le même jour, une autre attaque a été menée contre le poste de gendarmerie de Bèlènitièni dans la région de Ségou, provoquant d’importants dégâts matériels, notamment le saccage du poste. Le 2 septembre, des assaillants ont attaqué la localité de Boni où ils ont, entre autres, détruit des bâtiments publics.

La MINUSMA présente ses condoléances au Gouvernement et aux familles endeuillées et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

La MINUSMA exprime sa détermination à apporter tout son appui et son accompagnement aux autorités et aux Forces de Défense et de Sécurité maliennes, conformément à la Résolution 2295 (2016) du Conseil de sécurité des Nations Unies. Elle a, à cet égard, déployé un détachement de Casques Bleus à Boni les 3 et 4 septembre et a fourni un appui aérien. Le Commandant adjoint de la Force de la MINUSMA s’est rendu sur place le 3 septembre, pour se rendre compte de la situation et coordonner l’appui de la MINUSMA, visant à rassurer la population et à sécuriser la ville.

La MINUSMA souligne la nécessité de conjuguer tous les efforts pour créer un front uni contre les organisations terroristes qui œuvrent contre la paix et la stabilité au Mali.



Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20734
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Lun 5 Sep 2016 - 22:09

Citation :
Attaques dans le centre du Mali : le gouvernement promet de renforcer la sécurité


AFP 05/09/2016


Le ministre malien de la Sécurité, le général Salif Traoré, a promis lundi un renforcement de la protection militaire dans le centre du pays, frappé par une série d'attaques au cours desquelles trois militaires ont été tués et une localité brièvement contrôlée par des assaillants.

Le ministre a qualifié les assaillants qui se sont emparés vendredi sans combat de la localité de Boni de "bandits armés", estimant qu'il pourrait s'agir d'une affaire de droit commun et non d'une attaque jihadiste, comme l'avaient affirmé un élu local et plusieurs habitants.

Face à "des individus qui peuvent évoluer, qui ont pu évoluer avec des moyens lourds, des moyens conséquents", les seuls effectifs de police et de gendarmerie sont insuffisants, "il faut une vraie opération militaire d'abord et c'est ce que nous avons décidé", a précisé le général Traoré lors d'une conférence de presse.

"Dans la foulée, les représentants de l'Etat seront installés et sécurisés par les forces de sécurité", dans le centre du pays, a-t-il ajouté, évoquant par ailleurs des patrouilles mixtes avec la Mauritanie, l'Algérie, le Niger et le Burkina Faso, "pour empêcher au niveau des frontières la circulations des armes".

Dans un communiqué dimanche, le ministère de la Défense avait fait état de deux attaques dans la région, dans la nuit du 31 août au 1er septembre, puis le 1er septembre, dont la première a fait trois morts et deux blessés parmi les soldats maliens.

"C'est dans cette ambiance d'insécurité amplifiée par des rumeurs" que le détachement de l'armée de Boni s'est replié sur Douentza, à environ 90 km, "sans attendre les ordres de la hiérarchie", permettant aux assaillants de s'emparer sans coup férir de Boni, où ils ont vandalisé des bâtiments "symbolisant l'autorité de l'Etat", selon le communiqué.

L'armée malienne a repris samedi le contrôle de la ville, avec le soutien des forces de la Mission de l'Onu (Minusma) et le ministre de la Défense Tieman Hubert Coulibaly a été limogé. Dans un communiqué lundi, la Minusma "condamne fermement les récentes attaques perpétrées par des individus armés non identifiés contre les Forces de Défense et de Sécurité maliennes (FDSM) et des infrastructures de l'Etat dans les régions de Ségou et de Mopti", dans le centre du pays. Elle réaffirme son soutien aux autorités et précise avoir "déployé un détachement de Casques Bleus à Boni les 3 et 4 septembre et fourni un appui aérien".

Le nord du Mali est tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes jihadistes liés à el-Qaëda. Ces groupes en ont été en grande partie chassés à la suite du lancement en 2013, à l'initiative de la France, d'une intervention militaire internationale, qui se poursuit actuellement.

Mais des zones entières échappent encore au contrôle des forces maliennes et étrangères, malgré la signature en mai-juin 2015 d'un accord de paix censé isoler définitivement les jihadistes. Longtemps concentrées dans le Nord, les attaques jihadistes se sont étendues à partir de 2015 vers le centre, puis le sud du pays.

http://www.lorientlejour.com/article/1005604/attaques-dans-le-centre-du-mali-le-gouvernement-promet-de-renforcer-la-securite.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20734
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Jeu 8 Sep 2016 - 17:53

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   

Revenir en haut Aller en bas
 
Intervention militaire au Mali - Opération Serval
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» 07 février Évolution du dispositif terrestre Opération Serval
» 2009-__Sahel, Mali, Libye, "Serval", MINUSMA, "Juniper Micron", "Barkhane"
» Un détachement de parachutistes du 1er RCP de Pamiers a été engagé au Mali dans le cadre de l'opération Serval. Les militaires appaméens ont pris pied sur l'aéroport de Gao.
» Paris - Suicide d'un militaire de l'opération Sentinelle .
» Opération Serval, compil en HD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Histoire, Guerres et Conflits militaires :: Guerres et conflits d'actualités-
Sauter vers: