Royal Moroccan Armed Forces

Royal Moroccan Armed Forces Royal Moroccan Navy Royal Moroccan Air Forces Forces Armées Royales Forces Royales Air Marine Royale Marocaine
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Intervention militaire au Mali - Opération Serval

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 19, 20, 21
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 27455
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite : Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 Unbena32Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 Unbena24
Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 Unbena25Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 Unbena26
Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 Cheval10Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 Unbena15
Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 Medail10

Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 Empty
MessageSujet: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 Icon_minitimeJeu 2 Avr 2015 - 22:08

Rappel du premier message :

Citation :
Mission des Nations Unies au Mali - MINUSMA

Hier en fin d'après-midi, une cérémonie de transfert d'autorité a eu lieu au quartier général de la Mission à Bamako à l'occasion de la prise de fonctions du général Lollesgaard comme Commandant de la Force.

Le transfert d'autorité entre le Commandant de la Force par Interim le général Bikimo et le général Lollesgaard s'est déroulé en présence notamment du Chef de la MINUSMA M. Mongi Hamdi.

Le général danois Michael Lollesgaard succède ainsi au général rwandais Jean Bosco Kazura.

Le général Lollesgaard a occupé plusieurs postes de responsabilité au sein de l’armée danoise, et au niveau international pendant les 30 dernières années. Il a notamment servi dans des missions de maintien de la paix en Irak et dans les Balkans, et dirigé le centre multinational de formation aux opérations de soutien de la paix en Bosnie-Herzégovine entre 2007 et 2009.

Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 752
Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 836
Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 932
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 27455
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite : Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 Unbena32Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 Unbena24
Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 Unbena25Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 Unbena26
Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 Cheval10Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 Unbena15
Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 Medail10

Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 Icon_minitimeMer 12 Juin 2019 - 20:29

Citation :
Mali: tirs français contre un véhicule jugé suspect, 3 civils tués

Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 _12a84  
Un soldat français patrouille lors de l'opération Barkhane à Tin Hama, au Mali, le 19 octobre 2017 (Photo d'illustration).
© REUTERS/Benoit Tessier/

Par RFI  Publié le 12-06-2019  • Modifié le 12-06-2019 à 19:24



L'information a été révélée sur les réseaux sociaux. Les faits se seraient produits samedi dernier, sur l'axe Lerneb - Ras-el-Ma. L’état-major à Paris ne donne pas plus de précisions, mais confirme que 3 civils, dont un adolescent, ont bien été tués par un tir français dans la région ouest de Tombouctou.

Que faisait ce détachement de Barkhane à cet endroit ? L’état-major ne le révèle pas et ne donne aucune indication sur l'unité impliquée dans la mort de ces 3 civils. La zone proche du lac de Faguibine est connue pour être un secteur où opèrent des jihadistes d'Aqmi, et la région de Tombouctou est toujours considérée comme la zone d'action de la katiba al-Furqan.

En revanche, l'état-major précise que les militaires ont tiré sur un véhicule qualifié de « suspect », « qui avait refusé de se soumettre à un contrôle ». Après plusieurs tirs de sommation, le véhicule n'a pas obtempéré et les éléments français ont procédé à un tir destiné à le stopper.

« Le pick-up transportait une grande quantité de carburant dans des fûts transportés à l'arrière et a explosé entrainant la mort des occupants » assure l'armée française. Ce véhicule a-t-il été confondu avec une voiture suicide ? C'est très possible tant cette menace est fréquente dans la zone.

Début février, un véhicule vraisemblablement piégé avait explosé avant d'atteindre son objectif, à la périphérie de Tombouctou, et surtout le 10 mars dans le secteur d'Akabar, les soldats de Barkhane avaient échappé de peu à une attaque suicide. Un véhicule avait explosé à seulement 30 mètres faisant 6 blessés à des degrés divers.

Une attaque suicide a lieu toutes les trois semaines en moyenne dans la zone de responsabilité (AOR) de l’opération Barkhane. Toute apparition de véhicule à proximité des soldats a tendance à faire monter la tension.

Par ailleurs les militaires expliquent qu'ils doivent stopper le véhicule à une distance suffisante pour ne pas risquer d'être blessés par le souffle de l'explosion (les militaires appellent cela le rayon de létalité), mais généralement il n'y a qu'un seul conducteur à bord des véhicules-suicides, cette fois c'est une famille qui a trouvé la mort. Le père de famille âgé de 48 ans, un chauffeur de 19 ans, et un mineur de 12 ans, selon les réseaux sociaux.

http://www.rfi.fr/afrique/20190612-mali-trois-civils-tues-barkhane-possible-meprise-tombouctou
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 27455
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite : Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 Unbena32Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 Unbena24
Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 Unbena25Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 Unbena26
Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 Cheval10Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 Unbena15
Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 Medail10

Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 Icon_minitimeVen 14 Juin 2019 - 21:08

Citation :
Comment les forces spéciales françaises ont éliminé le chef d’al-Qaïda pour le Sahara

par Laurent Lagneau · 14 juin 2019


Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 _12a155

Le 21 février dernier, l’État-major des armées [EMA] annonçait que les forces françaises venait de « neutraliser » [c’est à dire éliminer] Yahia Abou-El-Hammam, alias Djamel Okacha, le chef d’al-Qaïda au Maghreb islamique [AQMI] pour le Sahara et « émir » de Tombouctou.

Le communiqué publié à cette occasion ne s’était pas attardé sur les détails de cette opération, si ce n’est que cette dernière avait combiné des « moyens motorisés et héliportés appuyés par un drone Reaper. » Lors de sa visite au 4e Régiment d’hélicoptères des forces spéciales [RHFS], à Pau, la ministre des Armées, Florence Parly, a raconté comment les forces spéciales française [Task Force Sabre] traquèrent ce chef jihadiste.

Ainsi, il était 13h13, ce jour-là, quand les hélicoptères emportant les commandos décollent. « C’est à Bou Djebeha, au Nord Mali » [à environ 200 km au nord de Tombouctou], a précisé Mme Parly.

Moins d’une heure plus tard, le pick-up à bord duquel se trouvait probablement la cible [et que l’on suppose avoir été suivi par au moins un drone MQ-9 Reaper], est répéré par les hélicoptères français. Le véhicule en rejoint deux autres. « Ce ne sont pas des seconds couteaux, c’est le convoi d’une cible majeure qui est en train de s’assembler », a commenté la ministre.

Seulement, le temps presse, les hélicoptères arrivant au bout de leur autonomie. C’est alors que s’engage une course-poursuite « épique » dans les dunes, à plus de 120 km/h.

Deux pick-up finissent toutefois par se rendre après des tirs de sommation. Les commandos sont alors mis à terre et capturent les terroristes. Quant aux hélicoptères, ils sont contraints de rentrer pour se ravitailler. Pour autant, il n’est pas question de laisser filer le troisième pickup. Et, comme l’a souligné Mme Parly, « il en faut plus pour pour arrêter les forces spéciales. »

Aussi, les commandos vont continuer la poursuite avec l’un des pickup pris à l’ennemi. « Ils le traquent assez longtemps pour donner ses coordonnées à un autre groupe commando qui finalement prend le relais et l’intercepte alors qu’il tente de se fondre dans un campement familial », a raconté la ministre.

C’est alors que la scène finale va se jouer. Se sentant pris au piège, les terroristes descendent de leur pickup et ouvrent le feu sur les commandos. Ces derniers ne leur laisseront aucune chance : ils seront « tous neutralisés ». Et parmi eux figurait donc Yahia Abou-El-Hammam.

« Les Maliens connaissaient les crimes d’Abou Yahia. Avec son groupe, il terrorisait la sous-région depuis longtemps. Nous le recherchions depuis six ans. Il était notamment le commanditaire du double attentat contre l’état-major de l’armée du Burkina Faso et contre notre ambassade à Ouagadougou en mars 2018, qui a fait près de 20 morts et plus de 80 blessés », a rappelé Mme Parly, avant de souligner que « sa neutralisation aura été une opération complexe, méticuleuse, de longue haleine ». Et, a insisté la ministre, elle a aussi été « un chef d’œuvre, en quelque sorte, d’opiniâtreté, d’audace, et de savoir-faire, qui nous vaudra l’admiration des spécialistes étrangers. »

Cela étant, les détails de la traque de chef d’AQMI resteront confidentiels. La ministre a toutefois évoqué des « opérations coup de poing, de filatures et de bien d’autres choses » qu’elle n’a pas souhaité dévoiler.

http://www.opex360.com/2019/06/14/comment-les-forces-speciales-francaises-ont-elimine-le-chef-dal-qaida-pour-le-sahara/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 27455
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite : Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 Unbena32Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 Unbena24
Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 Unbena25Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 Unbena26
Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 Cheval10Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 Unbena15
Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 Medail10

Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 Icon_minitimeLun 17 Juin 2019 - 20:38

Citation :
Plus de 20 jihadistes neutralisés par la force Barkhane; Un hélicoptère Gazelle contraint à un atterrissage d’urgence

par Laurent Lagneau · 17 juin 2019


Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 _12f113

La force française Barkhane a « tapé fort » contre les jihadistes de l’État islamique dans le Grand Sahara [EIGS]. Ainsi, le 13 juin au soir, elle a lancé une vaste opération dans le sud du Liptako malien, près de la frontière avec le Niger.

En liaison avec les Forces armées maliennes [FAMa] et en coordination avec l’armée nigérienne, la force Barkhane a commencé à par déployer ses commandos par hélicoptère dans une zone où le renseignement collecté laissait présager la présence d’un important groupe armé terroriste [GAT] relevant de l’EIGS, très actif au Niger.

« Appuyés par une patrouille d’hélicoptères Tigre et un drone Reaper, les commandos héliportés de Barkhane se sont engagés dans une zone boisée dans la région d’Azabar, afin d’affronter directement le groupe terroriste qui y avait été repéré », explique en effet l’État-major des armées [EMA].

L’engagement des terroristes par les commandos français s’est prolongé jusqu’au lendemain… Pour en venir à bout, des Mirage 2000 ont effectué une « séquence de frappes » sur les positions ennemies. Et l’intervention d’un groupement blindé ainsi que des FAMa a été nécessaire.

C’est dans ce contexte qu’un hélicoptère d’attaque Gazelle, engagé pour fournir un appui aux troupes au sol, a été contraint à un atterrissage d’urgence. Sans en préciser la raison, l’EMA indique que ses trois membres d’équipage ont été pris en charge par l’antenne médicale de la plateforme opérationnelle désert de Gao avant d’être évacués, « par mesure de précaution » vers un hôpital militaire en France. « Leurs jours ne sont pas en danger », rassure-t-il.

Quant au sous-groupement blindé, il a sécurisé la zone d’atterrissage en mettant hors de combat le « reliquat » de terroristes encore présents dans le secteur.

Au total, plus de 20 terroristes ont été « neutralisés » [tués, blessés ou capturés] et les fouilles de la position qu’ils occupaient par les militaires français et maliens a permis de mettre la main sur une « grande quantité de ressources », dont une vingtaine de motos, des moyens de communication et d’observation ainsi que de l’armement.

Photo : archive (c) EMA

http://www.opex360.com/2019/06/17/plus-de-20-jihadistes-neutralises-par-la-force-barkhane-un-helicoptere-gazelle-contraint-a-un-atterrissage-durgence/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Intervention militaire au Mali - Opération Serval   Intervention militaire au Mali - Opération Serval - Page 21 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Intervention militaire au Mali - Opération Serval
Revenir en haut 
Page 21 sur 21Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 19, 20, 21

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Histoire, Guerres et Conflits militaires :: Guerres et conflits d'actualités-
Sauter vers: