Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités internationales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant
AuteurMessage
YAS
Administrateur
Administrateur


messages : 328
Inscrit le : 11/12/2006
Localisation : ici et labas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Actualités internationales   Jeu 21 Déc 2006 - 23:36

Bras de fer entre Londres et Ryad sur l'un des contrats du siècle


Le bureau britannique de détection des fraudes, le SFO, enquête sur une caisse noire liée à des contrats d'armement entre Londres et Ryad qui auraient permis de faire des cadeaux luxueux à la famille royale saoudienne. Du coup, le royaume wahabite menace de ne pas signer le contrat d'achat de 72 avions de combat Eurofighter Typhoon...et de se tourner vers le Rafale Dassault français


C'était l'un des contrats du siècle dans le secteur de l'armement. Il est aujourd'hui menacé. C'est du moins ce que l'Arabie saoudite veut faire croire. Ryad laisse en effet dire qu'elle pourrait renoncer à un contrat d'achat de 72 chasseurs Eurofighter Typhoon si la Grande-Bretagne n'abandonnait pas une enquête sur une présumée caisse noire destinée à des membres de la famille royale saoudienne, selon la presse britannique du week-end.

Le tabloïd britannique Daily Mail affirme même que l'Arabie saoudite se serait déjà tournée vers la France, à laquelle elle serait prête à acheter 24 Rafale de Dassault, le rival du Typhoon. Un accord avec la France pourrait, affirme le Mail, compromettre la signature définitive du contrat avec Eurofighter, d'une valeur de 10 milliards de livres (près de 15 milliards d'euros), prévue avant la fin de l'année. Un pré-accord commercial avait été conclu en aout entre l'Arabie et la Grande-Bretagne.

Le bureau britannique de détection des fraudes, le SFO, enquête en effet depuis deux ans sur un fonds présumé de 60 millions de livres sterling soit 89 millions d'euros appartenant au groupe de défense britannique BAE, un des constructeurs de l'Eurofighter. Ce fonds aurait servi à fournir des avantages en nature - comme des voitures de luxe - aux Saoudiens, pour s'assurer des contrats.

La semaine passée, le Sunday Times citant des sources anonymes avait rapporté que l'Arabie saoudite avait menacé de rompre ses relations diplomatiques avec la Grande-Bretagne si l'enquête se poursuivait. Riyad et BAE ont conclu plusieurs contrats très lucratifs depuis 1985. Notamment le prédécesseur de la vente des Typhoon qui avait été appelé Al Yamamah et portait sur uned énorme vente de matériels d'ramement notamment des avions de combat Tornado. Un contrat payé par Ryad...en baril de pétrole avant que les prix de l'or noir ne flambent. un véritable jackpot pour BAE Systems et les autres fournisseurs britanniques.

Aujourd'hui, un revirement saoudien sur les Typhoon conduirait, selon le Mail, à la perte de près de 50.000 emplois pour BAE Systems. Le groupe britannique, membre du consortium Eurofighter à 33%, aux côtés de l'Européen EADS (46%) et de l'Italien Alenia/Finmeccanica (21%), est le principal bénéficiaire du contrat des 72 chasseurs Eurofighter Typhoon.

Le tabloïd The Sun a pour sa part cité le patron de BAE, Mike Turner: "Cela a a trop duré. Le risque est que des milliers d'emplois aillent en France plutôt qu'en Grande-Bretagne", dit-il. "Nous continuons de coopérer avec l'enquête et pensons que nous n'avons rien fait de mal", a déclaré à l'AFP (Agence France Presse) un porte-parole de BAE, John Neilson.

"Le SFO est un organe gouvernemental indépendant et appartenant au système judiciaire. D'autres parties du gouvernement ne peuvent pas interférer avec ses enquêtes", a affirmé dimanche une porte-parole du ministère des Affaires étrangères à l'hebdomadaire Observer. Mais "nous sommes engagés à assurer que les accord commerciaux bilatéraux avec d'autres pays, dont l'Arabie saoudite soit mis en oeuvre effectivement et en douceur", a-t-elle tout de même souligné.


Dassault et son Rafale en embuscade
L'éventuel revirement saoudien, même s'il est encore peu probable, ferait bien les affaires de Dassault Aviation et de ses partenaires (Snecam-Safran, Thales, le missilier MBDA...) sur le programme d'avion de combat de dernière génération, le Rafale. Car ce dernier n'a encore remporté aucun succès à l'export. Même si récemment, le Délégué général pour l'armement du ministère de la défense, François Lureau, affirmait devant les députés de la Commission de la défense que la France devrait vendre à l'export une centaine de Rafale. Pour l'heure, c'est le bide. Echec à Singapour, échec en Corée du Sud... Le lobby américain qui place partout ses F16, F15 voire son futur F35 JSF mais aussi la concurrence du Saab Gripen suédois ou de l'Eurofighter Typhoon - sans parler des Sukhoï et Mig russes - éclipsent le Rafale. Il est toutefois en lice en Suisse et dans d'autres prochaines campagnes. Surtout, on l'annonce au Maroc, pour 12 à 18 exemplaires qui seraient payés...avec la cassette de la famille royale saoudienne, désireuse de faire plaisir à la fois au roi du Maroc et à la France. Quand on aime...

Source: latribune.fr
Revenir en haut Aller en bas
YAS
Administrateur
Administrateur


messages : 328
Inscrit le : 11/12/2006
Localisation : ici et labas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: L'Iran prête à collaborer avec l’Algérie dans le nucléaire   Jeu 21 Déc 2006 - 23:43

Vent de sable à prevoir dans le monde arabe et concernant le dossier du nucléaire, civil, il s’entend …
Tandis que l’Algérie vient d’annoncer via son ministre de l'Energie et des mines Chakib Khelil vouloir utiliser le nucléaire civil pour produire de l'électricité en exploitant ses gisements d'uranium, l’Iran – via la voix d’ Ahmadinejad - se dite prête à partager avec l'Algérie son expérience nucléaire.
Bon de nombres de pays de la Communauté européenne dépendant notamment de l'Algérie pour leurs approvisionnements en gaz, les réactions risquent d'être "amusantes" .. De même si l'Iran est officiellement montrée du doigt pour son programme nucléaire, la plupart des compagnies pétrolières européennes ne sont pas insensibles aux "charmes" des immenses champs d'hydrocarbures que sont Pars Sud, Pars Nord et Azadegan ...
[url=][/url]
I – L’Algérie s’oriente vers des centrales électriques nucléaire
"L'Algérie veut utiliser le nucléaire civil pour produire de l'électricité en exploitant ses gisements d'uranium", a indiqué le ministre algérien de l'Energie et des mines Chakib Khelil en marge d'une conférence internationale sur l'énergie à Oran, et dont les propos sont rapportés mardi par la presse. Le ministre a assuré que ce projet sera réalisé en partenariat avec des groupes étrangers. Sans doute pour rassurer les autres pays sur les intentions algériennes dans le nucléaire, au moment où le dossier du nucléaire iranien est source de tensions au niveau international.
L'Algérie possède deux réacteurs nucléaires expérimentaux: l'un de 3 mégawatts réalisé en coopération avec l'Argentine à Draria, près d'Alger, l'autre installé à Aïn Oussera, près de Djelfa (270 km au sud d'Alger), de 15 Megawatts, et construit avec l'aide de la Chine.
Ces réacteurs sont régulièrement inspectés par l'Agence internationale à l'énergie atomique (AIEA). L'Algérie, qui a signé le Traité de non prolifération nucléaire (TNP), s'est également engagée, fin 2004, à signer le protocole additionnel à ce traité autorisant les inspections internationales inopinées dans les installations nucléaires.
"L'Algérie poursuivra l'utilisation pacifique de l'énergie atomique, pour les recherches en agriculture, en médecine et tous les autres domaines de la recherche scientifique", avait affirmé le ministre des Affaires étrangères d'alors, Abdelaziz Belkhadem
II – L’Iran prête à partager son expérience
L'Iran est prêt à faire part de ses travaux nucléaires pacifiques à l'Algérie, a déclaré lundi le président iranien Mahmoud Ahmadinejad.
"L'Iran est prêt à partager avec l'Algérie son expérience acquise dans différents domaines, notamment dans le domaine de l'énergie et des technologies nucléaires civiles", a-t-il déclaré au cours d'un entretien avec le ministre algérien de l'Energie, Chekib Khelil, envoyé spécial du président Bouteflika à Téhéran.
Le président iranien a remercié les autorités algériennes pour avoir soutenu le droit de Téhéran à posséder une industrie nucléaire civile. "L'Iran a signé le Traité de non-prolifération des armes nucléaires et reste attaché à ses engagements qui découlent de ce document. La République Islamique estime que le respect des clauses du traité suffit pour persuader la communauté mondiale que son programme nucléaire a un caractère pacifique." a-t-il rajouté.
III - L’Iran sollicite l’Algérie en tant que médiateur
M.Mohamed Bedjaoui, ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères algérien, avait reçu à la fin aout, le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, M.Mohamed Reza Baqir. L’objectif alors affiché par l'Iran était de mettre l’Algérie au courant des décisions importantes prises par son pays à propos du dossier du nucléaire.
Apres avoir affiché ses intentions de poursuivre de manière irréversible son projet d’enrichissement d’uranium, Téhéran souhaitait d’ores et déjà s’assurer la médiation de pays tels l’Algérie. Ainsi, le 14 aout dernier, le chef du gouvernement algérien, M.Abdelaziz Belkhadem, avait reçu, le chef de la diplomatie iranienne. Le mois de juin dernier, c’est le secrétaire général du Conseil suprême iranien de la sécurité nationale, M.Ali Larijani, qui s’était rendu à Alger.
Le rapprochement entre Alger et Washington, serait le motif qui aurait incité Téhéran à faire preuve d’un tel "forcing diplomatique", en vue de trouver un terrain d’entente permettant de diminuer l’ampleur des pressions qui s’exercent sur Téhéran. L’Iran a bien compris qu’une médiation chinoise ou russe, serait automatiquement interprétée, par les Américains, comme une tendance expansionniste de ces deux puissances, tandis que les Européens peuvent difficile prétendre au rôle de médiateurs.
La République islamique de l’Iran, a en tout état de cause exprimé ouvertement ses préférences pour la médiation algérienne, depuis la tenue à Paris, en avril 2005, de la conférence internationale du dialogue des civilisations.
IV - L’Algérie, bon élève de l’AIEA
L’Algérie semble maintenir sa position officielle d’instaurer une totale transparence autour de son propre programme de recherche nucléaire, tout en privilégiant une coopération bilatérale et multilatérale dans le but de développer et de mettre cette énergie à disposition d’une utilisation civile. Le pays commence ainsi à se frayer un chemin dans le concert des nations ayant la maîtrise de cette industrie.
L’Agence internationale à l’énergie atomique (AIEA) paraît quant à elle apprécié positivement la disponibilité et l’implication de l’Algérie dans les actions anti-proliférations des armes nucléaires. Ainsi, l’Agence a accepté d’organiser à Alger une réunion régionale sur le dossier de la non-prolifération des armes nucléaires avant la fin 2006.
La place prépondérante que semble prendre l’Algérie sur la « scène du nucléaire », n’a pas échappé aux Iraniens qui espèrent la voir adopter une position qui a toujours été la sienne, à savoir défendre le droit des pays en voie de développement à acquérir une technologie nucléaire à usage pacifique.
Source : Ria Novosti, AFP, Presse Algérienne tongue tongue
Revenir en haut Aller en bas
YAS
Administrateur
Administrateur


messages : 328
Inscrit le : 11/12/2006
Localisation : ici et labas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: L'Iran prête à collaborer avec l’Algérie dans le nucléaire   Jeu 21 Déc 2006 - 23:44

Vent de sable à prevoir dans le monde arabe et concernant le dossier du nucléaire, civil, il s’entend …
Tandis que l’Algérie vient d’annoncer via son ministre de l'Energie et des mines Chakib Khelil vouloir utiliser le nucléaire civil pour produire de l'électricité en exploitant ses gisements d'uranium, l’Iran – via la voix d’ Ahmadinejad - se dite prête à partager avec l'Algérie son expérience nucléaire.
Bon de nombres de pays de la Communauté européenne dépendant notamment de l'Algérie pour leurs approvisionnements en gaz, les réactions risquent d'être "amusantes" .. De même si l'Iran est officiellement montrée du doigt pour son programme nucléaire, la plupart des compagnies pétrolières européennes ne sont pas insensibles aux "charmes" des immenses champs d'hydrocarbures que sont Pars Sud, Pars Nord et Azadegan ...
[url=][/url]
I – L’Algérie s’oriente vers des centrales électriques nucléaire
"L'Algérie veut utiliser le nucléaire civil pour produire de l'électricité en exploitant ses gisements d'uranium", a indiqué le ministre algérien de l'Energie et des mines Chakib Khelil en marge d'une conférence internationale sur l'énergie à Oran, et dont les propos sont rapportés mardi par la presse. Le ministre a assuré que ce projet sera réalisé en partenariat avec des groupes étrangers. Sans doute pour rassurer les autres pays sur les intentions algériennes dans le nucléaire, au moment où le dossier du nucléaire iranien est source de tensions au niveau international.
L'Algérie possède deux réacteurs nucléaires expérimentaux: l'un de 3 mégawatts réalisé en coopération avec l'Argentine à Draria, près d'Alger, l'autre installé à Aïn Oussera, près de Djelfa (270 km au sud d'Alger), de 15 Megawatts, et construit avec l'aide de la Chine.
Ces réacteurs sont régulièrement inspectés par l'Agence internationale à l'énergie atomique (AIEA). L'Algérie, qui a signé le Traité de non prolifération nucléaire (TNP), s'est également engagée, fin 2004, à signer le protocole additionnel à ce traité autorisant les inspections internationales inopinées dans les installations nucléaires.
"L'Algérie poursuivra l'utilisation pacifique de l'énergie atomique, pour les recherches en agriculture, en médecine et tous les autres domaines de la recherche scientifique", avait affirmé le ministre des Affaires étrangères d'alors, Abdelaziz Belkhadem
II – L’Iran prête à partager son expérience
L'Iran est prêt à faire part de ses travaux nucléaires pacifiques à l'Algérie, a déclaré lundi le président iranien Mahmoud Ahmadinejad.
"L'Iran est prêt à partager avec l'Algérie son expérience acquise dans différents domaines, notamment dans le domaine de l'énergie et des technologies nucléaires civiles", a-t-il déclaré au cours d'un entretien avec le ministre algérien de l'Energie, Chekib Khelil, envoyé spécial du président Bouteflika à Téhéran.
Le président iranien a remercié les autorités algériennes pour avoir soutenu le droit de Téhéran à posséder une industrie nucléaire civile. "L'Iran a signé le Traité de non-prolifération des armes nucléaires et reste attaché à ses engagements qui découlent de ce document. La République Islamique estime que le respect des clauses du traité suffit pour persuader la communauté mondiale que son programme nucléaire a un caractère pacifique." a-t-il rajouté.
III - L’Iran sollicite l’Algérie en tant que médiateur
M.Mohamed Bedjaoui, ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères algérien, avait reçu à la fin aout, le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, M.Mohamed Reza Baqir. L’objectif alors affiché par l'Iran était de mettre l’Algérie au courant des décisions importantes prises par son pays à propos du dossier du nucléaire.
Apres avoir affiché ses intentions de poursuivre de manière irréversible son projet d’enrichissement d’uranium, Téhéran souhaitait d’ores et déjà s’assurer la médiation de pays tels l’Algérie. Ainsi, le 14 aout dernier, le chef du gouvernement algérien, M.Abdelaziz Belkhadem, avait reçu, le chef de la diplomatie iranienne. Le mois de juin dernier, c’est le secrétaire général du Conseil suprême iranien de la sécurité nationale, M.Ali Larijani, qui s’était rendu à Alger.
Le rapprochement entre Alger et Washington, serait le motif qui aurait incité Téhéran à faire preuve d’un tel "forcing diplomatique", en vue de trouver un terrain d’entente permettant de diminuer l’ampleur des pressions qui s’exercent sur Téhéran. L’Iran a bien compris qu’une médiation chinoise ou russe, serait automatiquement interprétée, par les Américains, comme une tendance expansionniste de ces deux puissances, tandis que les Européens peuvent difficile prétendre au rôle de médiateurs.
La République islamique de l’Iran, a en tout état de cause exprimé ouvertement ses préférences pour la médiation algérienne, depuis la tenue à Paris, en avril 2005, de la conférence internationale du dialogue des civilisations.
IV - L’Algérie, bon élève de l’AIEA
L’Algérie semble maintenir sa position officielle d’instaurer une totale transparence autour de son propre programme de recherche nucléaire, tout en privilégiant une coopération bilatérale et multilatérale dans le but de développer et de mettre cette énergie à disposition d’une utilisation civile. Le pays commence ainsi à se frayer un chemin dans le concert des nations ayant la maîtrise de cette industrie.
L’Agence internationale à l’énergie atomique (AIEA) paraît quant à elle apprécié positivement la disponibilité et l’implication de l’Algérie dans les actions anti-proliférations des armes nucléaires. Ainsi, l’Agence a accepté d’organiser à Alger une réunion régionale sur le dossier de la non-prolifération des armes nucléaires avant la fin 2006.
La place prépondérante que semble prendre l’Algérie sur la « scène du nucléaire », n’a pas échappé aux Iraniens qui espèrent la voir adopter une position qui a toujours été la sienne, à savoir défendre le droit des pays en voie de développement à acquérir une technologie nucléaire à usage pacifique.
Source : Ria Novosti, AFP, Presse Algérienne tongue
Revenir en haut Aller en bas
YAS
Administrateur
Administrateur


messages : 328
Inscrit le : 11/12/2006
Localisation : ici et labas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités internationales   Jeu 22 Mar 2007 - 0:38

Crash d'un avion de la base 709 de Cognac

Le pilote-instructeur qui était aux commandes de l'Epsilon est mort sur le coup


Mercredi 14 mars : on s'explique mal, sur la base aérienne 709 de Cognac-Châteaubernard, ce qui a pu provoquer l'accident d'un Epsilon de la patrouille des Cartouches Dorées. Le pilote, ancien pilote de chasse et membre de la prestigieuse patrouille des Cartouches Dorées, participait à un entraînement de la patrouille dans la perspective des prochains meetings (la patrouille fait de 30 à 40 prestations chaque année). Le temps était clair, les conditions météorologiques étaient optimales. Une enquête judiciaire devra déterminer s'il s'agit d'une défaillance technique de l'appareil, ou d'une erreur humaine. En attendant, c'est toute la communauté de la base et au-delà, toute la ville de Châteaubernard qui ressentent douloureusement le drame de mercredi matin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités internationales   Dim 1 Avr 2007 - 23:38

Depuis une semaine, environ, dans la région de Beni Ksila (Wilaya de Bejaia, Kabylie) 5.000 éléments de la gendarmerie nationale, de l'armée et des forces spéciales de la police algériennes encerclent un groupe de terroristes du GSPC qui a rallié Al Qaïda.

Un coup de fil passé hier jeudi au bureau de la chaîne qatarie Al Jazeera à Rabat par un inconnu se réclamant d'Al Qaïda dans le Maghreb Islamique annonce que ces combats contre les forces de l'ordre algérienne se font rages et que les pertes sont lourdes parmi ces dernières. Alors que les médias en l'absence d'une réaction officielle algérienne, y vont chacun de sa version des faits qui tendent à conforter la thèse selon laquelle Alger contrôle la situation. Ainsi le quotidien arabophone Chourouk el-Youmi (L'Aurore) avance que 15 terroristes ont été tués contre 3 agents des forces de l'ordre mais sans pouvoir confirmer l'information de la mort du dénommé « Soheib » l'émir du GSPC dans ces combats.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités internationales   Lun 7 Mai 2007 - 15:46

Crash d'un avion de Kenya Airways

Un avion de la Kenya Airways avec 114 personnes à bord, qui assurait la liaison entre Abidjan et Nairobi via Douala, s'est écrasé dans la nuit de vendredi à samedi peu après son décollage de Douala, a-t-on appris de sources concordantes mais aucun bilan n'était encore disponible dans l'immédiat. "L'avions'est écrasé", a déclaré à l'AFP à Nairobi un haut responsable de l'aviation civile kényane sous couvert de l'anonymat.

>>Lisez tout l'article ici<<
Revenir en haut Aller en bas
rmaf
Modérateur
Modérateur


messages : 7758
Inscrit le : 18/03/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités internationales   Lun 7 Mai 2007 - 21:56

Bonjour à tous
Je vous communique une analyse de la situation française que je trouve pertinente.



"Avec Nicolas Sarkozy, la fin de l'exception française"

Publié le 07 mai 2007

Par Thierry Wolton, essayiste, auteur de "Comment guérir du complexe de gauche" et de "Brève psychana­lyse de la France" (Plon 2003 et 2004).

Avec l'élection de Nicolas Sarkozy, la France amorce un tournant néoconservateur de la même nature que celui qu'ont connu en leur temps la Grande-Bretagne de Margaret Thatcher, l'Amérique de Ronald Reagan, l'Espagne de José Maria Aznar ou encore l'Italie de Silvio Berlusconi. Qu'on se réjouisse ou qu'on déplore cette évolution, il vaut la peine de s'interroger sur pourquoi notre pays s'engage si tardivement dans pareille voie.

Durant sa campagne, le candidat de l'UMP s'est affiché sans complexe à droite, entre valeur travail et sécurité notamment, une première pour un parti de gouvernement depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Jusque dans les années 1980, cet espace politique avait été déserté par les responsables de la droite démocratique avant d'être occupé par le Front national qui en fit son miel. La France vivait là une exception héritée de la guerre, ou plutôt de l'interprétation qui fut faite de cette tragédie. La victoire de Nicolas Sarkozy rompt avec ce passé.

L'histoire, c'est connu, est écrite par les vainqueurs. Selon ce principe, la droite française dans son ensemble a été déclarée coupable de collaboration, de pétainisme, par la mémoire dominante de l'époque, modelée en la circonstance par les gaullistes et les communistes qui, pour des raisons différentes, ont cherché à faire porter la responsabilité de ce qui s'était passé sur cette seule famille politique. La raison en est simple, au sortir de la guerre, les gaullistes avaient besoin des communistes pour asseoir leur légitimité politique quand le PCF voulait incarner le parti de la résistance pour mieux faire oublier sa collaboration à l'ombre du pacte germano-soviétique des années 1939-1941.

L'entente tacite gaullo-communiste qui est née de cette convergence d'intérêt a donné le ton à l'histoire, imprégnant notre conscience collective jusqu'à faire intégrer à la droite, en son for intérieur, sa responsabilité passée quand son comportement général en ces années noires ne fut pas, au fond, plus coupable que celui de la gauche. Les communistes, puis les socialistes lorsqu'ils s'allièrent au PCF pour accéder au pouvoir, ont instrumentalisé cette mauvaise conscience de la droite. Fasciste, collabo, pétainiste furent pendant plus d'un demi-siècle les pires injures politiques que l'on pouvait proférer, disqualifiant ceux à qui elles s'adressaient. Pour ne pas prêter le flan à cet opprobre, la droite a longtemps mis sous le boisseau ses valeurs. L'itinéraire de Jacques Chirac, son comportement offrent de bons exemples de cette démarche. Et c'est ainsi que la droite finit par avoir peur même de son ombre.

Durant cette campagne présidentielle, le PS a bien essayé, une fois encore, d'user des vieilles ficelles de la diabolisation fasciste et pétainiste à l'encontre de Nicolas Sarkozy, mais sa victoire prouve l'obsolescence du procédé. Le candidat de l'UMP a pourtant été ostracisé comme jamais dans une joute électorale, précisément parce qu'il se revendiquait d'une droite décomplexée, ce qui était insupportable pour la gauche. Quant aux quinquagénaires qui l'entourent, ils ne se sentent pas davantage redevables que lui d'un passé dont ils ne sauraient être tenus comptables alors que, de son côté, l'électorat rajeuni ne s'est plus reconnu dans ces références d'un autre âge. D'où l'échec de l'offensive de la gauche sur ce terrain qu'elle maîtrisait fort bien jusqu'à présent.

Dans nul autre pays démocratique, la chape idéologique mise en place après la guerre n'a pesé d'un tel poids, si longtemps, sur la vie politique. Cette exception française trouve en partie ses racines dans le fait que ce pays est le seul à être passé du statut de vaincu (en 1940) à celui de vainqueur (en 1945), par la grâce des Alliés. Il a fallu entretenir cette flamme et cultiver cette illusion en prétendant que Vichy fut une parenthèse malheureuse de la glorieuse histoire de France, trouver les coupables de cette anomalie pour leur en faire payer la faute. C'est ce cycle de notre histoire qui s'achève aujourd'hui.

Pareille évolution est une chance pour la France. Le rééquilibrage politique qu'induit la déculpabilisation de la droite va entraîner une redistribution des rôles sur l'ensemble de l'échiquier. Avec un président qui s'affirme dans ses valeurs et qui devrait maintenant mener la politique pour laquelle il a été élu, le pays peut trouver l'aplomb qui lui a si longtemps manqué, quand le tempo de la vie démocratique était donné par une gauche sûre d'elle-même et dominatrice, au point d'avoir réussi à enfermer le camp adverse dans ses complexes. À l'occasion de cette élection, ce n'est pas tant la gauche qui a abandonné ses certitudes que la droite qui a réussi à se débarrasser du fardeau historique dont on l'a chargée. Du même coup, le balancier politique va forcément se déporter sur cette droite-là, obligeant ses adversaires à revoir leur stratégie s'ils veulent peser sur le cours des événements. C'est la modernisation de la vie politique française qui est au bout du chemin.

L'expérience des autres démocraties prouve qu'une droite forte et assumée favorise une gauche réformatrice. Le Parti travailliste en Grande-Bretagne est devenu blairiste par opposition à Thatcher, les socialistes espagnols de Zapatero sont plus ouverts qu'ils ne l'étaient sous Gonzalez, car Aznar est passé par là, la gauche italienne emmenée par Prodi se montre libérale par opposition à ce qu'a été Berlusconi. Ségolène Royal a bien tenté un recentrage entre les deux tours du scrutin, mais ce choix a paru trop opportuniste pour être sincère. Le PS se trouve désormais dans une tout autre posture. Le voilà contraint de revoir ses conceptions politiques, comme ses alliances, s'il veut se faire entendre dans la nouvelle donne qui s'annonce.

À bien y réfléchir, les électeurs de gauche qui déplorent la défaite de leur championne devraient plutôt s'en réjouir : grâce à Sarkozy, leur parti va enfin devoir faire son aggiornamento, se « social-démocratiser » pour jouer son rôle d'aiguillon dans le changement qui s'amorce. Si Royal avait été élue dans les circonstances présentes, en faisant le grand écart entre un centre désiré et une extrême gauche assumée, les socialistes auraient été tentés de continuer à camper sur leurs vieilles certitudes marxisantes et rien n'aurait bougé.

Une fois passée sa déception légitime, la gauche socialiste devrait plutôt voir en la victoire de Sarkozy une chance historique à saisir pour elle. Émancipée des pesanteurs politiques d'hier et des vieux clichés idéologiques qui ne fonctionnent plus, il lui faudra s'atteler à la construction de ce grand parti réformateur et social dont la France a besoin depuis des lustres.

Source : Le Figaro fr. ( Actualité | Débats & Opinions)

-
Revenir en haut Aller en bas
rmaf
Modérateur
Modérateur


messages : 7758
Inscrit le : 18/03/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités internationales   Mer 9 Mai 2007 - 2:41

Sarkozy piégé par une radio montréalaise

http://www.justiciers.tv/

-
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités internationales   Mer 9 Mai 2007 - 2:45

rmaf a écrit:
Sarkozy piégé par une radio montréalaise

http://www.justiciers.tv/

-

rigolo ! HHH
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités internationales   Jeu 14 Juin 2007 - 17:28

UN MIG29 S'ECRASE EN ALGERIE
http://www.aeronautique.ma/Un-MIG-29-s-ecrase-dans-l-ouest-de-l-Algerie_a524.html?PHPSESSID=8d748c88c0a722d5c9832b486b375735
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités internationales   Ven 17 Aoû 2007 - 20:35

Vladimir Poutine rétablit les vols permanents de bombardiers
Reuters
Reuters - Vendredi 17 août, 17h01

TCHEBARKOUL, Russie (Reuters) - Invoquant des menaces posées par d'autres puissances, la Russie a envoyé 14 bombardiers en patrouille sur de longues distances, loin de ses frontières, renouant de manière permanente avec des pratiques de l'époque soviétique.
(publicité)

"En 1992, la Russie a mis fin unilatéralement aux vols de son aviation stratégique dans des zones militaires de patrouille éloignées. Malheureusement, notre exemple n'a pas été suivi par tout le monde. Les vols de l'aviation stratégique d'autres pays se poursuivent et cela crée certains problèmes pour assurer la sécurité de la Fédération de Russie", a annoncé le président Vladimir Poutine.

"Nous avons décidé de rétablir les vols de l'aviation stratégique russe sur une base permanente", a encore dit Poutine à des journalistes lors de manoeuvres conjointes dans l'Oural avec des troupes de Chine et de quatre pays d'Asie centrale.

"Aujourd'hui, 17 août à 00h00, 14 bombardiers stratégiques ont décollé de sept bases aériennes dans le pays, accompagnés d'avions de soutien et de ravitaillement", a-t-il précisé.

Des généraux des forces aériennes russes avaient déclaré ce mois-ci que des équipages de bombardiers avaient volé à proximité de l'île de Guam, dans le Pacifique, où est implantée une base militaire américaine, forçant des avions américains à décoller pour les suivre.

Le Pentagone avait rétorqué que les avions russes ne s'étaient pas suffisamment approchés de navires américains pour inciter l'aviation américaine à réagir.

De nombreux observateurs estiment que ces sorties - qui avaient été suspendues en raison d'un manque de financement des forces russes - sont le signe d'une arrogance croissante de la Russie.
Revenir en haut Aller en bas
Boomer
Colonel
Colonel


messages : 1578
Inscrit le : 17/02/2007
Localisation : Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités internationales   Sam 18 Aoû 2007 - 0:05

ça va finir mal tout ces trucs la
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités internationales   Sam 18 Aoû 2007 - 12:17

ça a en moin le mérite de retrouver une grande puissance qui dit a la politique hégémonique des USA vivement un front sino-russe.
Revenir en haut Aller en bas
anakin
Aspirant
Aspirant


messages : 558
Inscrit le : 20/06/2007
Nationalité : France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités internationales   Sam 18 Aoû 2007 - 13:49

ouaip, pis tu sera aussi content que les vietnamiens quand a force de puissance des deux coté l'algerie et le maroc se mettrons dessus.
C'est completement con de la pars de Poutine (mais pas etonnant venant de lui)
Revenir en haut Aller en bas
Northrop
General de Division
General de Division


messages : 4520
Inscrit le : 29/05/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités internationales   Sam 18 Aoû 2007 - 16:07

anakin a écrit:
ouaip, pis tu sera aussi content que les vietnamiens quand a force de puissance des deux coté l'algerie et le maroc se mettrons dessus.
C'est completement con de la pars de Poutine (mais pas etonnant venant de lui)

Toi meme tu sais qu'il n'y aurait jamais de guerre entre les 2 goldorak...

La menace viendrait plutot de la chine je dirais... Cool
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités internationales   Sam 18 Aoû 2007 - 16:17

non il ne parlait pas d'une confrontation directe entre usa et russia, mais plutot d'un conflit interposé comme a l'époque de la guerre froide, ou chaque partie aide un des deux protagoniste d'un conflit
Revenir en haut Aller en bas
Northrop
General de Division
General de Division


messages : 4520
Inscrit le : 29/05/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités internationales   Sam 18 Aoû 2007 - 16:20

jagd a écrit:
non il ne parlait pas d'une confrontation directe entre usa et russia, mais plutot d'un conflit interposé comme a l'époque de la guerre froide, ou chaque partie aide un des deux protagoniste d'un conflit

Le terrain serait ou? Vietnam,Corée,Moyen orient,Maghreb....?

Mais la Chine est entraint de se reveiller est ce depuis longtemps...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités internationales   Sam 18 Aoû 2007 - 16:24

les terrains propices ne manquent pas:
maroc - algérie
egypte - soudan
arabie saoudite - iran ( voir meme un autre pays du golf, un certain différent a propos de certaines iles)
sans parler de l'afrique équatoriale et de l'amérique du sud
Revenir en haut Aller en bas
Northrop
General de Division
General de Division


messages : 4520
Inscrit le : 29/05/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités internationales   Sam 18 Aoû 2007 - 16:29

Maroc/Algerie je ne pense pas car les achetent Russe et Occidental.

Le conflit entre les 2 serait tout simplement la continuation de la "guerre des sables".

Egypte Soudan non plus mais plutot Egypte /Libye.

A-Saoudite /Iran mouais...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités internationales   Sam 18 Aoû 2007 - 16:36

act 1
le soudan nouveau pays pétrolié a échapé aux américains, c'est les chinois qui en bénéficient, et ça , ça plait pas du tout aux américains,

act 2
le soudan, avec de plus en plus de petro yuan Laughing , envisage de developper ses infrastructure, surtout l'agriculture, pour cela ils veulent construire un barrage sur le nil, probleme : si barrage soudanais il ya, ça signifie la fin de l'égypte pour qui la question est vitale, d'ailleur l'égypte a deja brandi la menace armée vers janvier pour bloquer la situation
Revenir en haut Aller en bas
Northrop
General de Division
General de Division


messages : 4520
Inscrit le : 29/05/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités internationales   Sam 18 Aoû 2007 - 16:51

Ah ok ok.En gros ya deja des tensions entre les 2 pays..
Mais en 24H l'egypte demonte le soudan.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités internationales   Sam 18 Aoû 2007 - 16:53

mais je vois pas la chine abandonner facilement son "koweit africain"
Revenir en haut Aller en bas
Northrop
General de Division
General de Division


messages : 4520
Inscrit le : 29/05/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités internationales   Sam 18 Aoû 2007 - 16:57

jagd a écrit:
mais je vois pas la chine abandonner facilement son "koweit africain"

Donc si la Chine intervient ca voudrait que les States et autres pays Arabe interviendront.

Donc c'est comme ce que je disais la Chine ca serat peut etre elle qui declenchera la 3eme GM.
Revenir en haut Aller en bas
Northrop
General de Division
General de Division


messages : 4520
Inscrit le : 29/05/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités internationales   Mer 17 Oct 2007 - 17:44

Je viens de lire dans un des numero de "science et vie" que ADAM et EVE etait Noir:

ADAM auré apparu dans l'actuelle Centrafrique et EVE vers l'Afrique du Sud en de ca ils etait pigmée...

Apres Allah Ly 3alem.. Cool

_________________

الله الوطن الملك
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités internationales   Mer 17 Oct 2007 - 17:48

Northrop a écrit:
...ADAM auré apparu dans l'actuelle Centrafrique et EVE vers l'Afrique du Sud...

Ils vivaient pas un peu loin l'un de l'autre pour procréer et mettre au monde Caïn et Abel...

Rafi
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités internationales   Aujourd'hui à 5:06

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités internationales
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 40Aller à la page : 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les actualités de la Marine Française
» Master Relations Internationales
» Mer et marine, toute l'actualité marine.
» Actualité des Années 60
» Magazine de l'actualité poilitique européenne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: