Birmanie: "Déplacés, tués, kidnappés, les Rohingyas sont victimes de génocide"