Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'industrie automobile au Maroc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10 ... 16  Suivant
AuteurMessage
arsenik
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4637
Inscrit le : 19/05/2012
Localisation : juste a coté
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Mar 22 Sep 2015 - 23:48

Amgala Winner a écrit:
Je crois que c'est mort le projet de VW à tanger avec ce qui s'est passer au USA et la anction sur VW

il y avait pas de projet vw au maroc ni dans le monde a part en chine c'est tout

_________________
Revenir en haut Aller en bas
AVEROUES
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 831
Inscrit le : 26/12/2010
Localisation : Pays des merveilles
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Ven 25 Sep 2015 - 17:41

Revenir en haut Aller en bas
AVEROUES
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 831
Inscrit le : 26/12/2010
Localisation : Pays des merveilles
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Ven 2 Oct 2015 - 10:59

Selon l’économiste, Renault produira 310 000 voitures en 2015 (250 000 à Tanger et 60 000 à Casablanca). On s'approche des sudaf
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4216
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Ven 2 Oct 2015 - 23:33

http://www.infomaroc.net/2015/10/02/volkswagen-un-scandale-qui-coute-tres-cher-au-qatar/ a écrit:

Volkswagen : Un scandale qui coûte (très) cher au… Qatar




Le scandale Volkswagen n'en finit pas de faire des victimes. Et cette fois, c'est le fonds souverain qatari (QIA) qui pâtit de la fraude aux anti-polluants, dont s'est rendu responsable le géant allemand de l'automobile.

Ainsi, la valeur du portefeuille du bras financier de l'émirat du Golfe a baissé de 8,4 milliards de dollars lors du dernier trimestre, notamment en raison de la chute de plus de 30% de l'action de Volkswagen.

Pour rappel, QIA est le principal investisseur étranger de la marque allemande, avec 17 % du capital de VW.

A eux tous les pays du golfe doivent en detenir un bon paquet.
Tout ca pour dire qu'en dehors des aides sonnantes et trebuchantes, les avoir comme alliés permet de beneficier de pas mal de leviers (directs et indirects) dans tout un tas de domaines

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
yassine1985
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2948
Inscrit le : 11/11/2010
Localisation : Marrakech
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Sam 3 Oct 2015 - 7:31

Ils doivent prendre exemple sur Toyota comment ils ont gérer les scandales + le tsunami Very Happy

_________________
."قال الرسول صلى الله عليه وسلم : "أيما امرأة استعطرت فمرّت بقوم ليجدوا ريحها فهي زانية
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4216
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Lun 5 Oct 2015 - 21:36

WRANGEL a écrit:
http://www.infomaroc.net/2015/10/02/volkswagen-un-scandale-qui-coute-tres-cher-au-qatar/ a écrit:

Volkswagen : Un scandale qui coûte (très) cher au… Qatar





Le scandale Volkswagen n'en finit pas de faire des victimes. Et cette fois, c'est le fonds souverain qatari (QIA) qui pâtit de la fraude aux anti-polluants, dont s'est rendu responsable le géant allemand de l'automobile.

Ainsi, la valeur du portefeuille du bras financier de l'émirat du Golfe a baissé de 8,4 milliards de dollars lors du dernier trimestre, notamment en raison de la chute de plus de 30% de l'action de Volkswagen.

Pour rappel, QIA est le principal investisseur étranger de la marque allemande, avec 17 % du capital de VW.

A eux tous les pays du golfe doivent en detenir un bon paquet.
Tout ca pour dire qu'en dehors des aides sonnantes et trebuchantes, les avoir comme alliés permet de beneficier de pas mal de leviers (directs et indirects) dans tout un tas de domaines
http://www.infomaroc.net/2015/10/05/volkswagen-le-nouveau-patron-parle-de-risque-vital/ a écrit:
Le nouveau président désigné de Volkswagen estime que le scandale de fraude aux tests des émissions polluantes de ses moteurs diesel représente un risque vital pour le 1er constructeur européen, a écrit hier le journal dominical allemand Welt am Sonntag.

Le scandale a provoqué "une crise qui menace l'existence de la compagnie", a déclaré Hans-Dieter Pötsch lors d'une réunion interne au siège de VW à Wolfsburg, selon le journal.

A noter aussi que, selon Pötsch, le projet de VW d'investir 100 milliards d'euros d'ici à 2018 pourrait être remis en question.

Pour rappel, comme déjà annoncé par Infomédiaire Maroc, Hans Dieter Pötsch devrait être nommé officiellement

Bonne occase pour les pays du golfe de devenir actionnaires majoritaires dans wv non???

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
arsenik
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4637
Inscrit le : 19/05/2012
Localisation : juste a coté
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Lun 5 Oct 2015 - 22:57

WRANGEL a écrit:
WRANGEL a écrit:
http://www.infomaroc.net/2015/10/02/volkswagen-un-scandale-qui-coute-tres-cher-au-qatar/ a écrit:

Volkswagen : Un scandale qui coûte (très) cher au… Qatar






Le scandale Volkswagen n'en finit pas de faire des victimes. Et cette fois, c'est le fonds souverain qatari (QIA) qui pâtit de la fraude aux anti-polluants, dont s'est rendu responsable le géant allemand de l'automobile.

Ainsi, la valeur du portefeuille du bras financier de l'émirat du Golfe a baissé de 8,4 milliards de dollars lors du dernier trimestre, notamment en raison de la chute de plus de 30% de l'action de Volkswagen.

Pour rappel, QIA est le principal investisseur étranger de la marque allemande, avec 17 % du capital de VW.



A eux tous les pays du golfe doivent en detenir un bon paquet.
Tout ca pour dire qu'en dehors des aides sonnantes et trebuchantes, les avoir comme alliés permet de beneficier de pas mal de leviers (directs et indirects) dans tout un tas de domaines
http://www.infomaroc.net/2015/10/05/volkswagen-le-nouveau-patron-parle-de-risque-vital/ a écrit:
Le nouveau président désigné de Volkswagen estime que le scandale de fraude aux tests des émissions polluantes de ses moteurs diesel représente un risque vital pour le 1er constructeur européen, a écrit hier le journal dominical allemand Welt am Sonntag.

Le scandale a provoqué "une crise qui menace l'existence de la compagnie", a déclaré Hans-Dieter Pötsch lors d'une réunion interne au siège de VW à Wolfsburg, selon le journal.

A noter aussi que, selon Pötsch, le projet de VW d'investir 100 milliards d'euros d'ici à 2018 pourrait être remis en question.

Pour rappel, comme déjà annoncé par Infomédiaire Maroc, Hans Dieter Pötsch devrait être nommé officiellement

Bonne occase pour les pays du golfe de devenir actionnaires majoritaires dans wv non???


le gouv allemand laissera pas les pays du golf devenir actionnaire majoritaire de sa vitrine dans le domaine de l'industrie automobile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4216
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Lun 5 Oct 2015 - 23:32

arsenik a écrit:
WRANGEL a écrit:
WRANGEL a écrit:




A eux tous les pays du golfe doivent en detenir un bon paquet.
Tout ca pour dire qu'en dehors des aides sonnantes et trebuchantes, les avoir comme alliés permet de beneficier de pas mal de leviers (directs et indirects) dans tout un tas de domaines
http://www.infomaroc.net/2015/10/05/volkswagen-le-nouveau-patron-parle-de-risque-vital/ a écrit:
Le nouveau président désigné de Volkswagen estime que le scandale de fraude aux tests des émissions polluantes de ses moteurs diesel représente un risque vital pour le 1er constructeur européen, a écrit hier le journal dominical allemand Welt am Sonntag.

Le scandale a provoqué "une crise qui menace l'existence de la compagnie", a déclaré Hans-Dieter Pötsch lors d'une réunion interne au siège de VW à Wolfsburg, selon le journal.

A noter aussi que, selon Pötsch, le projet de VW d'investir 100 milliards d'euros d'ici à 2018 pourrait être remis en question.

Pour rappel, comme déjà annoncé par Infomédiaire Maroc, Hans Dieter Pötsch devrait être nommé officiellement

Bonne occase pour les pays du golfe de devenir actionnaires majoritaires dans wv non???


le gouv allemand laissera pas les pays du golf devenir actionnaire majoritaire de sa vitrine dans le domaine de l'industrie automobile

Il lui faudra casser sa tirelire alors

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Mar 6 Oct 2015 - 18:13

selon le nouveau chef de VW Müller,toous les projets&investissements suront revus,ce qui n´est pas necessaire annulé.
donc s´il y´avait deja un "projet maroc",oubliez le pour de bon,la priorité a wolfsburg mtn est de sauver les jobs allemands.
au suivant..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Amgala Winner
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1670
Inscrit le : 14/11/2010
Localisation : Pole Nord
Nationalité : Argentina

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Mar 6 Oct 2015 - 20:49

Non mais sérieux , enterrez l'idée de VW maroc , c'est fini avant de naitre.

Méme VW n'est pas sur d'étre existante l'année prochaine

_________________
#LtBahti_Martyr #كلنا_البحتي #الشهيد_البحتي
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4216
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Mer 7 Oct 2015 - 7:10

http://www.usinenouvelle.com/article/le-cableur-allemand-kromberg-schubert-investit-24-millions-d-euros-au-maroc-pour-livrer-volkswagen.N355007 a écrit:

Le câbleur allemand Kromberg & Schubert investit 24 millions d'euros au Maroc pour livrer Volkswagen



La zone franche de Kénitra va accueillir une nouvelle usine de câblage de l'allemand Kromberg & Schubert. La convention de cession, signée début septembre avec le Centre régional d'investissement de Kénitra fait état d'un investissement de 24 millions d'euros avec un objectif de création de 2 200 emplois. L'usine qui viendra grossir  l'important secteur du câblage au Maroc serait essentiellement vouée à Volkswagen.

En attendant l'usine PSA et ses 200 000 véhicules et moteurs promis à terme, le secteur automobile petit à petit fait son nid à Kenitra !

Le spécialiste allemand de fabrication de faisceaux et autres câblage pour l'automobile Kromberg & Schubert, aussi appelé Kroschu  est en train de s'implanter sur la zone franche Atlantic free zone (AFZ) de Kénitra à environ 50km au nord de Rabat..

Le coût de l'investissement est, selon la presse marocaine, de 260 millions de dirhams soit 24 millions d'euros environ (1000 dirhams = 92 euros). Kromberg & Schubert Maroc, la filiale marocaine du groupe allemand a déjà lancé une campagne de recrutement avec l'Anapec et se fixe comme objectif de créer 2 200 emplois.

Créé en 1902, le groupe Kromberg & Schubert est un des principaux fournisseurs mondiaux de systèmes de câblage complexes, pièces mécatroniques et plastiques pour l'industrie automobile. Il a comme principaux clients allemands Volkswagen, Audi, Mercédès et BMW. Basé à Abensberg en Bavière, la société emploie 30 000 personnes sur plus de 30 sites répartis dans 17 pays.
Le câbleur allemand arrive au Maroc pour servir Volkswagen, selon l'Économiste.

UNE FILIALE EN TUNISIE

Kromberg & Schubert ne débarque pas en "bleu" au Maghreb. Il possède déjà en Tunisie une filiale depuis 2008 qui emploie environ 4 000 employés à Beja au nord-ouest du pays située à une centaine de kilomètres de Tunis.
Kénitra a déjà accueilli des câbleurs automobile comme l'autrichien Hirschmann ou Fujikura installés sur Atlantic free zone et surtout une importante usine du japonais Yazaki employant plus de 3 000 salariés.
Le tunisien Coficab Kénitra prévoit lui une extension de son unité de câblage d’automobile sur une superficie de 12 000 m² pour un investissement de 130 millions de dirhams.

Le royaume a réussi ces dernières années a attirer une bonne part des géants mondiaux de l’assemblage des câblages automobiles, activité très gourmande en main d'oeuvre, et qui s'y sont implantés grâce notamment à un salaire minimum horaire de 13,46 dirhams ou 1,24 euros. Les investisseurs, notamment étrangers, bénéficient aussi le plus souvent de convention d'aides à l'investissement (Fonds Hassa II, FDI...)  ou à leur programme de formation.

Aussi, retrouve t-on au Maroc essentiellement à Tanger et Kénitra les américains Delphi et Lear, l’allemand Leoni ou les japonais Yazaki ou encore Sumitomo, ce dernier est même devenu le premier employeur étranger du Maroc avec plus de 15 000 salariés. Kroschu, lui viendra encore grossir les rangs du secteur.

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
klan
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3451
Inscrit le : 22/05/2010
Localisation : France
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Mar 13 Oct 2015 - 19:49

Citation :
Automobile L’Espagne augmente son sourcing au Maroc

Une ligne de production pour un pick-up (Nissan, Renault et Mercedes) lancée à Barcelone
L'usine prévoit de produire plus de 200.000 véhicules, gros potentiel pour nos équipementiers
Une rencontre prévue à Tanger les 28 et 29 octobre sur le sujet
Le secteur automobile espagnol semble sur la bonne voie. Après plusieurs années de débâcle, des suites de l’enrouement de l’économie ibérique, les signes d’une récupération sont bien là. C’est le cas avec le lancement dans les prochaines semaines d’une ligne de production supplémentaire au sein de l’usine de Nissan à Barcelone, l’un des plus grands centres de production du pays. Cette ligne devra produire un nouveau modèle de pick-up pour Nissan, Renault et Mercedes Benz, qui partagera une base commune. Cela suppose pour l’Espagne la création d’un millier de postes de travail directs ainsi que plusieurs milliers d’autres indirects, Nissan veut atteindre et dépasser les 200.000 véhicules produits par an.
Ces nouvelles et bien d’autres concernant l’industrie automobile espagnole sont très suivies côté marocain. La mise en place de nouvelles productions de l’autre côté du Détroit suppose des débouchés potentiels pour les industriels du secteur automobile installés au Maroc, essentiellement à Tanger, des perspectives qui seront débattues lors de la rencontre maroco-espagnole de l’industrie automobile qui devra se tenir à Tanger les 28 et 29 octobre prochains. En effet, plusieurs équipementiers installés à Tanger livrent déjà des chaînes d’assemblage espagnoles. C’est le cas de Yazaki, Delphi, Lear, entre autres, qui livrent plusieurs fabricants en Espagne comme Ford, PSA ou encore Renault. Cela va des faisceaux de câbles, produit traditionnellement fabriqué au Maroc aux fauteuils et autres équipements tels que des réservoirs ou diverses pièces en plastique. Les volumes sont en croissance et devront connaître une nette accélération lors des prochaines années avec le développement de l’industrie automobile ibérique. Avec l’arrivée future de PSA au Maroc et l’installation de nouveaux fournisseurs, c’est un autre palier qui sera certainement atteint avec une nouvelle palette de produits à offrir aux constructeurs automobiles espagnols.
Côté marocain, les industriels ne manquent pas de se fournir en Espagne pour la fabrication des pièces intermédiaires ou même comme Renault pour équiper les véhicules fabriqués à Tanger. C’est le cas des voitures montées au Maroc dont les boîtes de vitesses sont fabriquées en Espagne à Séville. Cette unité qui livre les sites industriels de la marque au Losange du sud de l’Europe a dû sa survie grâce aux commandes supplémentaires de l’usine de Tanger, un potentiel de 340.000 unités par an, à terme, du pain bénit.

http://www.leconomiste.com/article/978503-automobilel-espagne-augmente-son-sourcing-au-maroc

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/NEWSFARMAROC
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9570
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Mar 27 Oct 2015 - 18:28

Citation :
INDUSTRIE AUTOMOBILE
PEUGEOT-CITROËN, SUPER-VRP DU MAROC
LE GROUPE RÉUNIT 350 ÉQUIPEMENTIERS INTERNATIONAUX À KÉNITRA
OBJECTIF: IDENTIFIER LE POTENTIEL DE L’INDUSTRIE AU MAROC
PLUSIEURS DÉLOCALISATIONS ET JOINT-VENTURES SERAIENT ENVISAGÉES
          


C’est l’événement majeur depuis la signature de la convention d’investissement entre PSA Peugeot et le gouvernement en juin dernier. Le top management du constructeur automobile français s’est déplacé en force, vendredi dernier, à Atlantic Free Zone, à Kénitra, avec une délégation de plus de 340 équipementiers comptant parmi les majors représentant environ 70% du marché mondial. Parmi les responsables de PSA qui ont effectué le déplacement figurent le numéro deux du groupe et le directeur des achats. Ils ont fait la promotion du Maroc auprès des équipementiers internationaux.
Les fabricants de pièces automobiles ont voulu s’enquérir des opportunités d’affaires adossées au projet Peugeot et au plan d’accélération industrielle qui prévoit un dispositif dédié aux écosystèmes.
Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie et du Commerce, est revenu en détail sur le projet d’implantation du site industriel Peugeot et l’offre marocaine dans le cadre de la stratégie d’accélération industrielle.
Les équipementiers qui se sont donné rendez-vous dans la zone franche du Gharb étudient les opportunités de signer des contrats d’approvisionnement avec PSA Peugeot, tout en lorgnant l’usine Renault à Tanger. Les deux unités totaliseront à terme une capacité de 600.000 véhicules par an et 200.000 moteurs. Un volume qui permettra au Maroc d’être visible sur les radars internationaux de l’industrie automobile. Certains équipementiers envisagent de s’implanter directement au Maroc pour cibler à la fois l’usine locale, mais aussi les autres sites de production dans la péninsule ibérique. Tout ce réseau totalise avec le marché marocain un potentiel de 2,5 millions de véhicules par an, dont 700.000 unités pour Peugeot.
Les fabricants de pièces automobiles présents ce week-end à Kenitra se positionnent dans plusieurs métiers et pourraient créer des joint-ventures dans la fonderie aluminium, la fabrication de tableaux de bord, les systèmes de sécurité, les amortisseurs, les vitres, les pare-chocs… Des rencontres B to B avec les fournisseurs locaux ont également eu lieu pour étudier la possibilité de créer des joint-ventures dans certains métiers.
Ce qui a le plus attiré l’attention des industriels locaux, c’est la présence parmi la délégation d’équipementiers étrangers d’une quarantaine d’opérateurs chinois. Ils ont exprimé leur intérêt pour le projet Peugeot, l’usine Renault ainsi que l’export en Europe.
Le programme de la rencontre a également porté sur la qualité des ressources humaines dans le domaine de l’industrie automobile. Les responsables nationaux ont d’ailleurs présenté le réseau des instituts de formation aux métiers de l’industrie automobile de Casablanca, de Tanger et de Kénitra. Ils ont pour objectif de former des opérateurs, techniciens et cadres intermédiaires spécialisés dans l’industrie automobile. Des formations avant embauche et après recrutement sont également offertes. Les instituts assurent également des formations de reconversion pour répondre aux besoins du marché de l’emploi.
Le plan d’accélération industrielle prévoit des avantages pour les investisseurs qui souhaitent s’implanter au Maroc, que ce soit dans l’industrie électronique, aéronautique, automobile ou autre. Parmi ces incitations, une prime pouvant atteindre 30% du montant de l’investissement dans certains métiers. Les projets innovants, consistant en la fabrication de nouveaux produits, sont particulièrement ciblés. Une prime est également prévue pour les intégrateurs.
Pour régler le produit du foncier, notamment les niveaux de prix, le gouvernement a décidé d’offrir des terrains en location. 275 ha de foncier locatif ont été réservés à l’automobile, dont 95 ha sont déjà engagés. Le package comporte également une composante formation au profit de 90.000 profils spécialisés dans l’automobile.

- See more at: http://mobile.leconomiste.com/article/979199-industrie-automobilepeugeot-citroen-super-vrp-du-maroc#sthash.SBlBV0SX.dpuf
Revenir en haut Aller en bas
kurahee
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2093
Inscrit le : 16/02/2014
Localisation : fes
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Mer 28 Oct 2015 - 18:46

Citation :
Maroc investissement: Un troisième constructeur automobile?

Le Maroc, nouvelle terre d’accueil des constructeurs automobiles? Tout porte à le croire! Après Renault et, tout récemment, Peugeot, un nouveau constructeur de renommée mondiale est entré en discussion avec le ministre de l’Industrie, Moulay Hafid Elalamy.

L’implantation de la future usine de PSA, à Kénitra, ne manque pas d’attiser l’intérêt des majors de l’industrie automobile (Fiat, Volkswagen, General Motors…). Dans son édition de ce mardi 27 octobre, L’Economiste assure que des «discussions seraient avancées avec certains de ces majors». Pour le journal, l’«arrivée d’un ou deux autres constructeurs se traduira par une augmentation de la capacité de production nationale de l’ordre de 400.000 véhicules par an. Ce qui portera, à terme, la production globale à 1 million d’unités, dont 400.000 pour l’usine Renault et 200.000 pour Peugeot».

En attendant, les dirigeants du constructeur français ont, selon L’Economiste, fait le déplacement à Atlantic Free Zone, à Kenitra, accompagnés d’une délégation de plus de 340 équipementiers représentant environ 70% du marché mondial. L’objectif: s’enquérir des opportunités d’affaires adossées au projet Peugeot et au plan d’accélération industrielle qui prévoit un dispositif dédié aux écosystèmes. Tous ces équipementiers «étudient les opportunités de signer des contrats d’approvisionnement avec PSA Peugeot, tout en lorgnant l’usine Renault à Tanger».

Avec pas moins de 800.000 véhicules, à terme, pour les deux unités, le Maroc bénéficiera d’une importante visibilité, notamment sur les radars internationaux de l’industrie automobile. Certains équipementiers envisagent de s’implanter directement sur place pour servir à la fois l’usine et d’autres sites de production en Espagne. «Tout ce réseau totalise avec le marché marocain un potentiel de 2,5 millions de véhicules par an, dont 700.000 unités pour Peugeot», nous apprend L’Economiste. A noter que les équipementiers présents ce week-end à Kenitra sont spécialisés dans divers domaines liés à la construction automobile, dont la fonderie aluminium, la fabrication de tableaux de bord, de systèmes de sécurité, d’amortisseurs, de vitres, de pare-chocs…

http://www.yawatani.com/index.php/economie/9300-maroc-investissement-un-troisieme-constructeur-automobile
Revenir en haut Aller en bas
youssef_ma73
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1716
Inscrit le : 04/08/2014
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Mar 3 Nov 2015 - 13:46

Citation :

Morocco sees $10bn from auto industry exports



Morocco expects auto industry exports to reach an annual MD100 billion ($10.2 billion) by 2020 as a result of PSA Peugeot Citroen starting production at its new 557 million euro ($630 million) factory.

It will lift the overall industrial component of gross domestic product (GDP) to 20 per cent, Morocco's industry minister Moulay Hafid Elalamy told Reuters in an interview, adding that the plant will mean others may come to produce too.

Unlike many countries in the region, Morocco managed to avoid a big drop in foreign direct investments in the wake of the global financial crisis and the Arab Spring uprisings of 2011, partly by marketing itself as an export base for Europe, the Middle East and Africa.

It has attracted a number of big auto and aerospace investors in recent years, including Delphi, Bombardier and Eaton Corp..

Peugeot unveiled its plan last June to build the 200,000-vehicle capacity plant, following up rival Renault which has two factories making fully assembled cars in the kingdom.

Industry as a whole in Morocco accounts for only 16 per cent of the country's gross domestic product (GDP), but this will jump to 20 per cent once Peugeot starts production.

"It will go even farther. We will exceed the 100 billion dirhams only in auto exports by 2020," Elalamy said, speaking as part of the Reuters Middle East Investment Summit. "And it is not excluded that Morocco will attract other car and truck makers in the near future and could double these figures," he said.

Elalamy said his department has been in talks with other foreign auto industry companies and an announcement would follow. Last week, a Moroccan delegation met with Italian carmakers in Turin.

Morocco's auto industry has already surpassed traditional Moroccan exports such as agriculture and phosphates. At the end of September, total exports rose 6.2 per cent from a year earlier to 160.07 billion dirhams, including 35 billion dirhams of auto exports against 34 billion for phosphate sales and 31 billion of agricultural products.

"With Peugeot, we will be at 600,000 vehicles produced annually. That is a critical size and our target is to reach 1 million vehicles annually in the coming years," the minister said.

ENGINES AND ENGINEERING

The Peugeot plant is located near the coastal city of Kenitra and will begin assembling small and subcompact models for Africa and the Middle East in 2019. An initial annual production capacity of 90,000 vehicles is expected to rise to 200,000 as sales pick up.

It is a belated step for the Paris-based company to expand into lower-cost vehicles and emerging markets, reducing its exposure to Western Europe's relatively stagnant demand and high production costs.

The plant, meanwhile, will source 60 per cent of components locally, rising to 80 per cent as the supply chain develops. It will have a 4,500-strong workforce once at the 200,000-vehicle capacity.

"We agreed also with Peugeot to make engines and not only assemble them in the Moroccan factory," Elalamy said.

The minister added that Peugeot agreed on 1 billion euros of annual purchases of parts from local makers and the opening of an engineering centre with consulting firm Altran in Casablanca.

"That centre has already around 750 Moroccan engineers and qualified technicians, but the figure is expected to rise to 1,500 jobs."

The Moroccan government sees the country's GDP growing by 3 per cent in 2016, slower than an estimated 5 per cent in 2015 as agricultural output fell from an exceptional 2015. However, non-agricultural activity will increase by 3.1 per cent in 2016, after 2.5 per cent growth in 2015.
– Reuters
http://tradearabia.com/news/IND_293771.html

_________________
“Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.” Albert Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13021
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Mar 3 Nov 2015 - 21:59

Cool Cool Cool Cool



Citation :
PSA va ouvrir au Maroc un centre de R&D, selon Rabat
mardi 3 novembre 2015 15h15

RABAT (Reuters) - PSA Peugeot Citroën a accepté d'ouvrir à Casablanca un centre de Recherche & Développement qui devrait employer à terme 1.500 personnes, a déclaré le ministre marocain de l'Industrie lors d'une interview à Reuters.
Des sources avaient déclaré à Reuters fin 2014 que le groupe français Altran, spécialisé dans le conseil en innovation, créait pour le compte de PSA un centre de R&D à Casablanca, qui emploierait environ 1.500 personnes d'ici deux ans.
"Ce centre a déjà environ 750 ingénieurs et techniciens qualifiés marocains, et le chiffre doit monter jusqu'à 1.500 emplois", a confirmé Moulay Hafid Elalamy.
Le groupe automobile français, qui ouvrira en 2019 une usine au Maroc, a accepté de s'approvisionner à hauteur d'un milliard d'euros par an en composants fabriqués par des entreprises marocaines, a également déclaré le ministre.

"Nous avons aussi convenu avec Peugeot de fabriquer des moteurs et pas seulement de les assembler dans l'usine marocaine", a-t-il ajouté.
Le Maroc table sur un effet d'entraînement et espère que l'usine de PSA incitera d'autres constructeurs à venir produire dans le pays. Des discussions sont en cours avec des groupes automobiles étrangers et une annonce pourrait suivre, a-t-il dit.
La semaine dernière, une délégation marocaine a rencontré des constructeurs automobiles italiens à Turin.
Moulay Hafid Elalamy a estimé que les exportations automobiles atteindraient 100 milliards de dirhams (9,25 milliards d'euros) par an d'ici 2020 avec la mise en production de l'usine PSA, contre 35 milliards de dirhams à fin septembre 2015. Ce qui permettra de porter à 20% la part de l'industrie dans le PIB marocain, contre 16% actuellement.
"Avec Peugeot, nous serons à 600.000 véhicules produits annuellement. C'est une taille critique et notre objectif est d'atteindre un million de véhicules par an dans les années qui viennent", a-t-il déclaré dans le cadre du Sommet Reuters sur l'investissement au Moyen-Orient. Suite...

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
Amgala Winner
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1670
Inscrit le : 14/11/2010
Localisation : Pole Nord
Nationalité : Argentina

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Mar 3 Nov 2015 - 22:04

booooooooooom Cool

_________________
#LtBahti_Martyr #كلنا_البحتي #الشهيد_البحتي
Revenir en haut Aller en bas
kurahee
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2093
Inscrit le : 16/02/2014
Localisation : fes
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Mar 3 Nov 2015 - 22:07

ça tirera notre ingénierie nationale vers lehaut
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Mar 3 Nov 2015 - 22:10


_________________
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6039
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Mer 4 Nov 2015 - 9:14

La classe....montee en puissance

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6428
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Mer 4 Nov 2015 - 11:34

Citation :
Maroc: le gouvernement table sur des exportations automobiles de 9,25 milliards € par an d'ici 2020

(Agence Ecofin) - Le ministre marocain de l'Industrie Moulay Hafid Elalamy a estimé, le 3 novembre, que les  exportations automobiles du Maroc atteindraient 100 milliards de dirhams marocains (9,25 milliards d'euros) par an d'ici 2020 avec l’entrée production de l'usine PSA Peugeot Citroën, contre 35 milliards de dirhams au cours des neuf premiers mois de 2015.

«Avec Peugeot, nous serons à 600 000 véhicules produits annuellement. C'est une taille critique et notre objectif est d'atteindre un million de véhicules par an dans les années qui viennent», a-t-il déclaré dans lors du Sommet de Reuters sur l'investissement, révélant que des discussions sont en cours avec d’autres  groupes automobiles étrangers intéressés par des implantations industrielles au Maroc.

L’usine marocaine de PSA, qui devrait être opérationnelle en 2019, produira des citadines et des modèles compacts destinés à l'Afrique et au Moyen-Orient.  Elle aura une capacité initiale 90 000 véhicules par an. Cette capacité pourrait cependant atteindre ultérieurement 200 000 unités.

Selon M. Elalamy, la part de l’industrie dans le PIB marocain devrait monter à 20%  en 2020, contre 16% actuellement.

Le ministre a, par ailleurs, confirmé une information selon laquelle le groupe PSA a ouvert un  centre de Recherche & Développement à Casablanca. «Ce centre a déjà environ 750 ingénieurs et techniciens qualifiés marocains, et le chiffre doit monter jusqu'à 1500 emplois», a-t-il dit.  

http://www.agenceecofin.com/investissement/0311-33601-maroc-le-gouvernement-table-sur-des-exportations-automobiles-de-9-25-milliards-par-an-dici-2020

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
FAR SOLDIER
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4531
Inscrit le : 31/08/2010
Localisation : Les Mureaux / Kenitra
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Mer 4 Nov 2015 - 14:43

C'est enorme 10 milliard / an que en voiture, le cap industriel du pays est en bonne route en tres bonne route.
Les prochains constructeurs pourraient etre des Italiens , une delegation marocaine a fait un meeting dont rien n'a filtre je pense a Turin ... pas de fumee sans feu .Il faut mettre le turbo pour l'aeronautique maintenant .
Si Fiat ce ramene c'est le top !

_________________


Administrateur - Page Officielle Facebook "FAR-MAROC" 
Suivez ce lien  Arrow  https://www.facebook.com/farmarocofficielle
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6039
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Mer 4 Nov 2015 - 15:10

C est vrai que pour l aeronautique on est en retard

_________________
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6039
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Jeu 12 Nov 2015 - 12:36

Alors que d'autre court aprés des usinettes de moins de 400 gus...

Citation :
L’équipementier automobile américain Delphi décide l’implantation de sa 4è usine à Meknès avec un investissement de 400 MDH

L’équipementier automobile américain Delphi a décidé l’implantation de son quatrième site de production de câblage pour l’automobile à Meknès avec un investissement de 400 millions de DH, a-t-on appris auprès du Centre Régional d’Investissement (CRI) de Meknès-Tafilalet.


« Il s’agit du quatrième site de Delphi au Maroc après ceux implantés à Tanger et Kenitra et qui devra permettre la création de plus de 3.500 emplois affraid », a précisé le directeur du CRI de Meknès-Tafilalet, Hassan Bahi dans un entretien à la MAP.

Le site sera implanté sur 5 hectares dans l’Agropolis de Meknès, qui abrite déjà les activités du fabricant japonais de faisceaux de câbles pour l’automobile Yazaki Cool , a précise M. Bahi, qui a qualifié ce nouveau site de Delphi de « projet très important pour la ville de Meknès, la région et tout le Maroc, qui est devenu une plate-forme internationale dans le domaine de l’automobile ».

Cet investissement, qui verra le jour en 2016, atteste de la confiance que le groupe américain témoigne envers le Maroc, s’est il réjoui.

Il a fait savoir que le choix de Delphi de s’implanter à Meknès est intervenu après un benchmark entre plusieurs destinations parmi lesquelles figurent Casablanca, Kenitra, Larache et Settat.

Plusieurs facteurs attractifs ont motivé le choix du groupe pour s’implanter à Meknès, a précisé le directeur du CRI, rappelant dans ce sens que la ville de Meknès dispose d’un climat de paix social propice au travail et à la mise en place des projets comme en témoignent plusieurs industriels sur place.

Tout en rappelant les facilités administratives offertes par les autorités locales et les autres intervenants, il a souligné que la cité ismaïlienne, qui compte près d’un million d’habitants, dispose aussi d’un foncier équipé aux normes internationales et offert à des prix compétitifs par rapport aux autres régions du Royaume, ainsi que d’un « bassin d’emplois important ».

« Le bassin d’emploi de Meknès est bien dimensionné en terme de disponibilité de main d’œuvre », a-t-il expliqué.

Ce choix est motivé aussi par le nombre de jeunes formés dans les métiers de l’automobile, l’existence de plusieurs instituts de formations spécialisés et infrastructures attrayantes pour les investisseurs, a-t-il précisé.

L’implantation de cette unité est le fruit d’une coopération entre l’Agence Marocaine de Développement des Investissements, le CRI, les autorités locales, les services décentralisés et les élus, a fait savoir le patron du CRI de Meknès-Tafilalet.

M. Bahi a relevé que la prochaine phase portera sur l’accompagnement par le CRI, qui joue le rôle de facilitateur des investissements, de la compagnie Delphi pour une implantation définitive et le démarrage des ses activités.

Avec ses trois sites de production qui emploient près de 10.000 personnes, Delphi qui est considéré comme un des leaders mondiaux dans son secteur d’activité, compte parmi les premiers équipementiers de l’industrie automobile à s’installer au Maroc. A Tanger, le groupe avait implanté en 1999 sa première usine de 72.000 m2 qui emploie actuellement 4.500 ouvriers.

Son deuxième site installé également en 2008 à Tanger s’étend sur une superficie de 60.000 m2 avec un espace de production (23.4000 m2) équipé de chaînes dernière génération pour la confection du câblage pour différents modèles des constructeurs automobiles européens.

Pour son troisième usine implantée dans le parc industriel Atlantic Free Zone à Kenitra, elle a été réalisée avec un investissement annoncé de 300 millions de dirhams (27,27 millions d’euros) sur une surface de près de 6 ha.

Le groupe Delphi, qui compte 150 usines dans 34 pays à travers le monde (dont 54 en Europe) avec 146.000 employés, est l’un des leaders mondiaux dans les domaines de l’électronique mobile et des systèmes de transports.

Les technologies Delphi, conçues pour répondre aux normes de l’industrie automobile, s’appliquent aussi dans les domaines de l’informatique, des communications, de l’électronique, de l’énergie et des applications médicales.

Le groupe avait dégagé en 2014 un bénéfice net de 1,35 milliard de dollars, en hausse de 11,5 %, pour un chiffre d’affaires de 17 milliards de dollars, en progression de 3 %.

Outre Delphi, le Maroc accueille de nombreux industriels du câblage, dont les allemands Schlemmer et Leoni, les japonais Yazaki, Fujikura et Sumitomo, l’américain Lear, l’autrichien Hirschmann ou encore des PME comme la société française Lia-Tech.

VIE ECO

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Amgala Winner
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1670
Inscrit le : 14/11/2010
Localisation : Pole Nord
Nationalité : Argentina

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Jeu 12 Nov 2015 - 13:09

affraid affraid affraid

_________________
#LtBahti_Martyr #كلنا_البحتي #الشهيد_البحتي
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'industrie automobile au Maroc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 16Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10 ... 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quel avenir pour le F910 & le F911 ???
» Energie: Comment le Maroc soigne sa crise
» Comment désamorcer la bombe sociale au Maroc ?
» Bricks au thon (Maroc)
» Couscous (Maroc)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: