Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

  Intervention militaire contre les houthis - Decisive Storm

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20 ... 24  Suivant
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20357
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire contre les houthis - Decisive Storm    Mer 14 Sep 2016 - 19:15

Citation :
Yémen : 15 morts lors de combats dans le sud-ouest


AFP 14/09/2016


Au moins 12 rebelles houthis et trois membres des forces progouvernementales ont été tués mercredi dans des affrontements dans le sud-ouest du Yémen, ont indiqué des sources militaires.

Les forces loyalistes ont lancé leur attaque contre des positions rebelles à Kirsh, une région située entre les provinces de Lahj et de Taëz, tuant sept insurgés, a indiqué Fadhl Hassan, qui dirige les opérations pour les forces pro-gouvernementales.

Dans des combats et des raids de la coalition arabe sous commandement saoudien, qui soutient les forces progouvernementales, cinq rebelles ont été tués dans la région montagneuse de Kahboub, plus à l'ouest.
Trois membres des forces progouvernementales ont péri dans ces combats, selon les mêmes sources.

L'Arabie saoudite a intensifié ses raids depuis le 9 août, après l'échec à Koweït de pourparlers de paix inter yéménites. Depuis l'intervention de la coalition arabe en mars 2015, la guerre au Yémen a fait plus de 6.600 morts, selon l'Onu.

http://www.lorientlejour.com/article/1007130/yemen-15-morts-lors-de-combats-dans-le-sud-ouest.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20357
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire contre les houthis - Decisive Storm    Jeu 15 Sep 2016 - 21:00

Citation :
Au moins 40 morts en deux jours de combats à Taëz au Yémen


AFP 15/09/2016


Au moins 40 combattants ont été tués en deux jours au Yémen dans des affrontements entre rebelles et forces progouvernementales autour de la grande ville de Taëz, a indiqué jeudi un officier.

Les combats se sont intensifiés sur les fronts de guerre au Yémen, après l'échec le 9 août de pourparlers de paix entre rebelles chiites Houthis et le gouvernement du président Abd Rabbo Mansour Hadi appuyé par une coalition militaire arabe dirigée par l'Arabie saoudite.

Mercredi, les rebelles ont lancé une offensive pour imposer de nouveau le siège total à Taëz, la grande ville du sud-ouest du pays, levé partiellement récemment par les forces pro-gouvernementales, a indiqué à l'AFP un porte-parole des troupes pro-Hadi dans la province du même nom.

L'offensive a été "mise en échec" dans la région de Wadi Dhoubab qui commande l'accès au secteur ouest de Taëz, actuellement aux mains des pro-Hadi, a-t-il affirmé. Dans les combats, 27 rebelles et 13 combattants progouvernementaux ont péri.

Non loin de là, les rebelles et leurs alliés, les partisans de l'ex-président Ali Abdallah Saleh, ont acheminé des renforts aux confins de la province voisine de Lahj, pour tenter de conquérir des hauteurs surplombant le détroit stratégique de Bab al-Mandeb, selon des sources militaires.
Mercredi, les forces progouvernementales, soutenues par l'aviation et l'artillerie de la coalition arabe basées à Bab Al-Mandeb, ont déjoué une attaque rebelle contre le Mont Kahboub et les combats ont fait huit morts, dont cinq rebelles, selon les mêmes sources.

Les rebelles tentent de conquérir des hauteurs, qui donnent accès à Bab Al-Mandeb, entre la mer Rouge et le Golfe d'Aden, par lequel transite une partie du trafic maritime pétrolier.
Plus au nord, le chef de la police militaire de Marib, Abdallah Dahwan, et deux soldats ont été tués dans les combats pour le contrôle de Sarwah, une région stratégique sur la route pour la capitale Sanaa, aux mains des rebelles, a indiqué un autre responsable militaire.
Depuis l'intervention en mars 2015 de la coalition arabe dans le conflit, la guerre a fait plus de 6.600 selon l'Onu.

http://www.lorientlejour.com/article/1007349/au-moins-40-morts-en-deux-jours-de-combats-a-taez-au-yemen.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20357
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire contre les houthis - Decisive Storm    Sam 17 Sep 2016 - 20:51

Citation :
Yémen: combats entre armée et rebelles sur deux fronts


AFP 17/09/2016


Des combats ont opposé samedi les forces progouvernementales yéménites aux rebelles Houthis qui contrôlent de larges zones dans le pays, lors d'opérations de l'armée visant notamment à briser le siège d'une ville, selon des responsables militaires.

A la frontière de la province de Taëz (sud-ouest), contrôlée en grande partie par les rebelles, l'armée tente de progresser, a indiqué à l'AFP le commandant du secteur, Fadl Hassan.
Ses troupes ont réussi à reprendre aux partisans de l'ancien président Ali Abdallah Saleh qui sont alliés aux rebelles Houthis, cinq collines de la zone de Charija, à la frontière entre les provinces de Lahj et de Taëz.
"Cinq rebelles et un de nos soldats ont été tués dans les combats de samedi", a-t-il déclaré, expliquant que l'objectif de l'opération est de "briser le siège de la ville de Taëz (capitale de la province de même nom) du côté est".
L'armée tente en effet depuis fin août de briser totalement le siège de la troisième ville du Yémen, encerclée depuis plus d'un an par les rebelles.

A l'est de la capitale Sanaa, les combats se sont concentrés dans la zone de Sarwah à la limite entre la province de la capitale et de celle de Marib, selon des sources militaires.
Les rebelles qui défendent cette zone opposent une farouche résistance à l'armée en dépit du soutien aérien de l'aviation de la coalition arabe menée par l'Arabie saoudite, selon les mêmes sources.
L'aviation de la coalition est également intervenue à Naham, au nord de la capitale, ainsi qu'autour de Sanaa et de la ville de Hodeida (ouest), selon des témoins.

Depuis l'intervention au Yémen en mars 2015 de la coalition arabe, la guerre a fait plus de 6.600 selon l'Onu.
Plus du tiers des raids aériens de la coalition arabe ont touché des sites civils, dont des hôpitaux et des écoles, selon une enquête publiée vendredi par le quotidien britannique The Guardian.

http://www.lorientlejour.com/article/1007747/yemen-combats-entre-armee-et-rebelles-sur-deux-fronts.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20357
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire contre les houthis - Decisive Storm    Mer 21 Sep 2016 - 23:26

Citation :
Yémen : 17 morts dans des combats, les rebelles célèbrent leur "révolution"


AFP 21/09/2016


Au moins 17 combattants ont été tués au Yémen dans des affrontements entre rebelles et forces progouvernementales dans le sud-ouest, a indiqué mercredi à l'AFP un officier loyaliste, alors que les insurgés célébraient le 2e anniversaire de la prise de la capitale Sanaa.

Les combats se sont intensifiés sur plusieurs fronts au Yémen, après l'échec le 6 août de pourparlers de paix entre rebelles chiites houthis pro-iraniens et les forces du gouvernement du président Abd Rabbo Mansour Hadi appuyées par une coalition arabo-sunnite dirigée par l'Arabie saoudite.

Les protagonistes sont engagés depuis plusieurs jours dans de violents affrontements à la limite des provinces de Taëz et Lahj (sud-ouest) pour le contrôle de hauteurs surplombant le détroit stratégique de Bab al-Mandeb, sur la mer Rouge et le Golfe d'Aden, par lequel transite une partie du trafic maritime pétrolier.

"Nous avons lancé une offensive qui nous a permis de reprendre le contrôle de deux montagnes", a déclaré à l'AFP le général Fadhl Hassan, commandant des forces loyalistes dans le secteur. "En 18 heures de combats, qui ont baissé d'intensité mercredi après-midi, 13 rebelles et quatre de nos hommes, dont un colonel, ont été tués, et plusieurs autres blessés", a-t-il ajouté.

Les rebelles, alliés aux partisans de l'ex-président Ali Abdallah Saleh, ont de leur côté affirmé sur leur site sabanews.net avoir repris de nouvelles positions dans le secteur et infligé des pertes humaines aux forces pro-Hadi. Celles-ci ont reçu de la coalition sous commandement saoudien de nouveaux armements, dont des canons, selon l'officier loyaliste.

L'annonce de ces nouveaux combats est intervenue le jour où les rebelles célébraient leur "révolution" à l'occasion du 2e anniversaire de la prise de la capitale yéménite Sanaa par un coup de force contre le gouvernement Hadi. Un rassemblement était prévu mercredi par les houthis dans la cité portuaire de Hodeida (ouest du Yémen), ont indiqué leurs médias.

Les houthis sont membres de la minorité zaïdite, une branche du chiisme. Partis de leur bastion de Saada, dans le nord du Yémen, ils ont pris le contrôle de la capitale Sanaa le 21 septembre 2014 avant de progresser vers plusieurs régions du pays. Aujourd'hui, les forces pro-Hadi sont regroupées principalement dans le sud et peinent à reconquérir les régions septentrionales.

Depuis l'intervention en mars 2015 de la coalition arabe dans le conflit, la guerre a fait plus de 6.600 morts selon l'Onu.

http://www.lorientlejour.com/article/1008484/yemen-17-morts-dans-des-combats-les-rebelles-celebrent-leur-revolution.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20357
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire contre les houthis - Decisive Storm    Jeu 22 Sep 2016 - 18:30

Citation :
Yémen: trois membres présumés d'el-Qaëda tués dans une attaque de drone


AFP 22/09/2016


Trois membres présumés d'el-Qaëda, dont un chef de rang moyen, ont été tués jeudi au Yémen dans une attaque de drone, probablement américain, dans la province de Baïda (centre), ont indiqué des responsables des services de sécurité.


Un missile tiré par un drone a touché le véhicule des trois hommes dans la zone de Sawmaa où se regroupent de nombreux jihadistes d'el-Qaëda, selon les mêmes sources.

Des jihadistes ont trouvé refuge dans cette région centrale après les opérations militaires de ces derniers mois contre le groupe extrémiste dans les provinces méridionales du Hadramout (sud-est), Abyane et Lahj (sud), a précisé l'une de ces sources.

Mercredi, deux autres membres présumés d'el-Qaëda ont été tués dans une attaque similaire dans la province centrale de Marib.
Les attaques contre les jihadistes d'el-Qaëda n'ont pas cessé au Yémen en dépit de la guerre qui oppose les troupes du gouvernement aux rebelles chiites Houthis, alliés aux partisans de l'ex-président Ali Abdallah Saleh. Les rebelles yéménites Houthis contrôlent la capitale Sanaa et une grande partie du nord du Yémen.

Le 14 septembre, cinq combattants présumés d'el-Qaëda avaient été tués par les tirs d'un drone à Radah, dans la province de Baïda.
Les Etats-Unis sont les seuls à disposer de drones pouvant atteindre des cibles dans la péninsule arabique.
Washington considère la branche d'el-Qaëda dans la péninsule arabique (Aqpa), basée au Yémen, comme la plus dangereuse du réseau extrémiste.

Le 6 septembre, le commandement des forces américaines au Moyen-Orient (Centcom) avait confirmé que 13 combattants présumés d'el-Qaëda avaient été tués dans trois frappes aériennes menées en août et début septembre.
De telles frappes "mettent constamment la pression sur le réseau terroriste et l'empêchent de préparer et de mener des attaques contre les ressortissants américains, notre nation et ses alliés", avait-il souligné.
La guerre au Yémen a fait plus de 6.600 morts.

http://www.lorientlejour.com/article/1008723/yemen-trois-membres-presumes-del-qaeda-tues-dans-une-attaque-de-drone.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20357
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire contre les houthis - Decisive Storm    Sam 24 Sep 2016 - 17:10

Citation :
Yémen: troisième attaque de drone meurtrière contre el-Qaëda en une semaine


AFP 24/09/2016


Cinq membres présumés d'el-Qaëda ont été tués au Yémen dans une attaque de drone, probablement américain, la troisième de ce type en une semaine, a indiqué samedi un responsable des services de sécurité yéménites.

La frappe de drone a eu lieu vendredi soir dans la province de Marib, à l'est de la capitale du Yémen Sanaa. Elle a tué un commandant local présumé d'el-Qaëda et quatre gardes, selon la même source. Jeudi, une autre attaque de drone avait coûté la vie à trois membres présumés de l'organisation jihadiste et mardi deux autres jihadistes présumés avaient été tués dans une frappe similaire.

Les Etats-Unis sont les seuls à disposer de drones pouvant atteindre des cibles dans la péninsule arabique et annoncent parfois avoir mené des frappes. Le 6 septembre, le commandement des forces américaines au Moyen-Orient (Centcom) avait ainsi confirmé que 13 combattants présumés d'el-Qaëda avaient été tués dans trois frappes aériennes menées en août et début septembre. De telles frappes "mettent constamment la pression sur le réseau terroriste et l'empêchent de préparer et de mener des attaques contre les ressortissants américains, notre nation et ses alliés", avait-il souligné. Washington considère la branche d'el-Qaëda dans la péninsule arabique (Aqpa), basée au Yémen, comme la plus dangereuse du réseau extrémiste.

Le Yémen est déchiré depuis des mois par une guerre entre des rebelles chiites, les Houthis, alliés à l'ex-président Ali Abdallah Saleh qui combattent les forces loyales au président Abd Rabbo Mansour Hadi soutenu par une coalition militaire arabe menée par l'Arabie saoudite.
Des groupes jihadistes comme el-Qaëda ont profité du chaos pour consolider leur présence dans ce pays très pauvre.

http://www.lorientlejour.com/article/1009103/yemen-troisieme-attaque-de-drone-meurtriere-contre-el-qaeda-en-une-semaine.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20357
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire contre les houthis - Decisive Storm    Sam 1 Oct 2016 - 20:20

Citation :
Les rebelles yéménites disent avoir attaqué un bateau militaire émirati


Sanaa, 1 oct 2016 (AFP) -


Les rebelles Houthis au Yémen ont affirmé samedi avoir tiré sur un navire sous commandement de l'armée émiratie qui participe à la coalition arabe appuyant le gouvernement yéménite reconnu.

L'armée émiratie a indiqué pour part qu'un navire sous son commandement avait été impliqué dans un "incident", qui n'a pas fait de victime, dans le détroit de Bab al-Mandeb, à l'extrême sud de la mer Rouge.

Les Emirats arabes unis sont membres de la coalition arabe dirigée par l'Arabie saoudite et aidant le gouvernement yéménite reconnu à combattre les rebelles chiites Houthis, qui se sont emparés il y a deux ans de la capitale Sanaa, ainsi que de plusieurs régions du pays.

Des "roquettes ont visé un navire de guerre émirati alors qu'il s'approchait des côtes de Mokha", sur la mer Rouge, ont indiqué les rebelles dans un communiqué diffusé sur leur site sabanews.net.

"Il a été complètement détruit", ont-ils ajouté.

Dans un communiqué diffusé par l'agence officielle WAM, l'armée émiratie a indiqué que le navire revenait d'un voyage de routine en provenance d'Aden, plus au sud.

Elle a souligné que le navire avait été loué mais n'a pas donné plus détails, notamment s'il avait été endommagé. Elle a ajouté qu'une enquête avait été ouverte.

Grâce à l'appui de la coalition arabe, les forces gouvernementales yéménites sont parvenues à reprendre du terrain aux rebelles, mais ces derniers conservent toujours presque toute la côte sur la mer Rouge, ainsi que des pans de territoire autour de Sanaa.

Les forces loyalistes ont repris en octobre 2015 l'île de Perim, dans le détroit de Bab al-Mandeb, rétablissant leur contrôle sur cette voie maritime stratégique qui relie le canal de Suez au Golfe d'Aden et l'Océan indien.

Les rebelles gardent néanmoins des positions sur la côte qui donnent sur le détroit, secteurs où ont lieu depuis quelques jours d'intenses combats.

Trois combattants des forces loyalistes ont été tués samedi dans ces affrontements qui ont fait aussi 17 blessés, selon des sources militaires loyalistes. Cinq rebelles ont été tués selon ces mêmes sources.

L'AFP n'était pas en mesure de vérifier de manière indépendante un tel bilan, et les insurgés eux-mêmes communiquent rarement leurs pertes.

Dans la province de Jawf (nord), les forces progouvernementales ont repris samedi de larges secteurs de la ville de Ghail après des combats qui ont fait 16 morts (11 rebelles et cinq loyalistes), selon des sources militaires.

La province de Jawf, qui longe la frontière avec l'Arabie saoudite, est en grande partie contrôlée par les forces progouvernementales.

Depuis 2015, le conflit au Yémen a fait plus de 6.700 morts, dont environ la moitié de civils, selon les Nations unies.

http://www.marine-oceans.com/actualites-afp/13507-les-rebelles-yemenites-disent-avoir-attaque-un-bateau-militaire-emirati
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20357
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire contre les houthis - Decisive Storm    Dim 2 Oct 2016 - 17:46

Citation :
Yémen: les rebelles menacent le trafic maritime à Bab Al-Mandeb (coalition arabe)


Ryad, 2 oct 2016 (AFP) -


La coalition militaire arabe intervenant au Yémen sous commandement saoudien a accusé les rebelles yéménites Houthis de menacer le trafic maritime à Bab al-Mandeb, après leur attaque d'un navire émirati près de ce détroit stratégique.

La coalition précise que l'attaque contre "le navire civil appartenant à la Compagnie de dragage maritime" des Emirats arabes unis, était "un grave signe de l'orientation des milices (Houthis) à mener des actions terroristes contre la navigation civile internationale et les bateaux de secours à Bab Al-Mandeb", à l'entrée de la mer Rouge.

Le navire a été attaqué dans la nuit de vendredi à samedi alors qu'il appareillait "sur sa route habituelle vers et depuis Aden pour transporter des secours et de l'aide médicale, et évacuer des civils blessés pour poursuivre leur traitement en dehors du Yémen", précise le communiqué de la coalition.

Bab al-Mandeb, par lequel transite une partie du trafic maritime mondial, est aux mains des forces progouvernementales yéménites depuis sa reprise à l'automne dernier, avec l'aide de la coalition arabe, aux rebelles Houthis alliés aux partisans de l'ex-président Ali Abdallah Saleh, qui s'en étaient emparées en mars 2015.

Samedi, les rebelles ont revendiqué l'attaque.

Ils ont annoncé sur leur site sabanews.net que "des roquettes avaient visé un navire de guerre émirati alors qu'il s'approchait des côtes de Mokha", sur la mer Rouge, affirmant que le navire avait été "complètement détruit".

L'armée émiratie a pour sa part fait état samedi d'un "incident" dans le détroit de Bab Al-Mandeb impliquant un navire sous son commandement qui retournait d'un voyage de routine à Aden. Citée par l'agence officielle Wam, l'armée n'a pas déploré de victime à bord du navire, qui était en location.

D'autre part, les rebelles ont affirmé sur Sabanews.net que cinq personnes avaient été tuées et six blessées dimanche matin dans un raid aérien de la coalition contre des embarcations de pêche au large de la localité de Wahjah, au sud de Mokha. Cette information n'a pu être confirmée de source indépendante.

L'Etat des Emirats arabes unis est membre de la coalition arabe dirigée par l'Arabie saoudite, intervenue au Yémen pour soutenir le gouvernement reconnu par la communauté internationale face aux rebelles, qui se sont emparés notamment de la capitale Sanaa il y a deux ans.

Le conflit au Yémen a fait plus de 6.700 morts, dont environ la moitié de civils, selon les Nations unies.

http://www.marine-oceans.com/actualites-afp/13508-yemen-les-rebelles-menacent-le-trafic-maritime-a-bab-al-mandeb-coalition-arabe
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20357
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire contre les houthis - Decisive Storm    Lun 3 Oct 2016 - 19:55

Citation :
dimanche 2 octobre 2016

Assab-Mocha : victoire navale houthie sur les EAU (1er octobre 2016)





La rébellion houthie clame la destruction de l'ancien HSV-2 Swift de l'US Navy, revendu à la marine des Émirats Arabes Unis depuis, approximativement, le début de l'année 2015. Loin d'être une escarmouche d'apparence isolée, telle la destruction de l'Eilat (21 octobre 1967) ou celle de la corvette Hanit (12 juillet 2006), cette action navale revendiquée témoignerait d'une stratégie d'ensemble afin de dénier l'usage de la Mer à l'adversaire.

Ces quelques dates clefs permettront d'aider à retracer la dynamique de la rébellion houthie, bien que la liste suivante soit loin d'être exhaustive. Son seul intérêt est de replacer le fait d'arme dans son contexte. Les causes politico-religieuses plongent leur racines dans les années 1960, notamment par l'intervention de l'Égypte de Nasser, dans un conflit de huit années (26 septembre 1962 - 1er décembre 1970).

La rébellion houthie éclate pendant l'année 2004. Elle densifie son emprise territoriale et parvient même à l'étendre à l'intérieur des terres. En 2009, l'Arabie Saoudite intervient en faveur du gouvernement légitime face à une rébellion chiite soutenue par l'Iran. Le 20 janvier 2015, le conflit entre dans une nouvelle phase alors que les rebelles prennent le palais présidentiel avec le soutien d'une partie des forces loyalistes. L'intervention saoudienne prend une nouvelle ampleur avec l'assemblage d'une grande coalition "arabe" (Tempête décisive) qui début ses opérations le 25 mars et continue encore ses actions militaires à ce jour.

Sur le plan strictement maritime, la rébellion serait approvisionnée via les ports éryhréens, notamment près de l'aéroport international d'Assab. Quelques navires iraniens sont arraisonnés et surpris à transporter des armes, notamment sur l'année 2015. Les Houthis auraient gagnés un premier accès direct à la mer via la capture du port d'Hodeida le 14 octobre 2014. Le 27 mars 2015, l'accès à la mer se consolide avec la prise du port de Chakra. Cette nouvelle prise est le prélude à une bataille, très symbolique dans l'Histoire, du port d'Aden. La ville était devenue capitale provisoire du Yemen après la prise de Sanaa (20 janvier 2015). La rébellion échoue à plusieurs reprises à prendre le port entre mars et novembre 2015. En septembre 2016, une partie du gouvernement loyaliste rentre à Aden.


Depuis le mois d'août 2015, l'ancien HSV-2 Swift - sans pouvoir affirmer ou infirmer un éventuel nom de baptême dans sa nouvelle marine - serait à la disposition des Émiratis (UAE's National Marine Dredging Company). Il servirait directement aux projections de forces et à la logistique de l'intervention émiratie au Yemen pour rétablir l'autorité du gouvernement et ses forces loyalistes contre la rébellions houthie.


Satellite imagery (right) showing the new military camp and the construction of a new port facility at Assab airport
in Eritrea on 4 March. Al Khatem, a dredger operated by the UAE's National Marine Dredging Company, can be seen
operating at the site. The image on the left shows the same area in 2013, before the development began. (2016
CNES/Astrium/GoogleEarth/IHS).


Les EAU s'implantaient en Erythrée par la création d'une "base aéronavale" à Assab avec l'utilisation de la piste de l'aéroport international et d'une darse à proximité immédiate de la piste aux environs du mois d'avril 2016. Début septembre, la même zone aurait été employé par l'Arabie Saoudite pour transférer 5000 yéménites dans l'optique de les former.


L'action navale houthie débuterait, justement, par l'attaque d'Assab. La vidéo publiée pour attester du déroulé de son opération comme de sa réussite donne assez peu d'éléments, même en traduisant les quelques paroles échangées. L'écran d'un radar est visible. Le missile employé est présenté comme un C-802 (de 120 à 200 km de portée selon la version) de conception et fabrication chinoise (fourni directement par la Chine ou à travers ses clients régionaux que sont l'Iran et le Soudan ?). Sans que le lanceur soit discernable, l'arme part depuis la gauche de la personne qui film. La vidéo tend à nous montrer que le bateau atteint, présenté comme le HSV-2 Swift, est sur la rive opposée. Un gros plan sur l'épave en flammes invite à croire qu'il y aurait deux équipes, l'une au site de lancement, l'autre à proximité immédiate du bateau qui serait à quai ou au mouillage près du port yéménite de Mocha.

Il pourrait s'agir de la quatrième attaque de ce genre. Le groupe Ansar Allah s'est vanté d'en avoir mené trois au préalable avec des C-802 contre des navires de la coalition menée par l'Arabie Saoudite. Le résultat de la quatrième tentative serait plus probant que les trois autres.

Le scénario, celui présenté par la vidéo et par les publications présentant une attaque des Houthis à Assab dans la dernière semaine de septembre, semble reproduire celui du Hezbollah contre la corvette Hanit. L'organisation libanaise avait alors employé les moyens radars de l'aéroport de Beyrouth afin de guider un C-802 (sur deux ou trois tirs).

Le même Hezbollah qui était ravitaillé partiellement, lui aussi, par l'Iran via la Mer d'où la "FINUL maritime". L'apogée d'actions menées par des acteurs non-étatiques demeure la guérilla maritime des Sea Tigers (1984 - 2006).

La rébellion des Houthis semble profiter d'une absence préalable de la maîtrise des mers par l'Arabie Saoudite (depuis 2009) et la coalition réunie en 2015 (Tempête décisive). Les pays de la coalition brillaient par la timidité de leur participation aux opérations de lutte contre la piraterie ou "anti-terroriste" depuis 2011.

Faute d'avoir mené un blocus aux détroits de Bab El-Mandeb et d'Hormuz, le soutien suspecté de l'Iran, et peut-être d'autres acteurs infra-nationaux et transnationaux, au profit de la rébellion n'a pas diminué. Au contraire, si celle-ci échoue devant Aden, elle se targue de contrôler deux ports (Hodeida et Chakra). Rien confirme ou n'infirme l'utilisation de ports érythréens. Aussi, l'arraisonnement de navires iraniens accusés de transporter des armes peut être considéré autant comme un progrès que comme la révélation d'un échec plus vaste. Le bombardement des moyens navals houthis le 2 octobre 2016 en réaction à l'attaque de la veille sonne comme un réveil très tardif.

La rébellion monte d'un cran, après avoir développé son accès à la mer avec une poussière navale non-significative, elle tente désormais de dénier l'accès à la mer à ses adversaires non-limitrophes pour se renforcer ou se maintenir au Yemen. L'action terrestre émiratie est souvent présentée comme bien plus efficace que celle des Saoudiens où les Leclerc, notamment, encaissent et rendent coup sur coup.

A ce titre, il sera à surveiller si de nouveaux tirs de missiles balistiques sont tentés, non plus à destination de villes, mais bien d'infrastructures militaires sur les deux rives de la Mer rouge.

Dans le même registre, la destruction affichée du HSV-2 Swift est celle, certes, d'un catamaran rapide de transport à coque d'aluminium. Mais dans les débats allant de la technoguérilla jusqu'à la guerre hybride ("la guerre est un caméléon" dixit Clausewitz), il n'est plus envisageable de procéder à une logistique navale intra-théâtre ou inter-théâtres sans des capacités anti-aérienne à très courte portée et courte portée rien que pour l'auto-défense depuis le navire de transport ou par son escorteur. Et, précisons : avec un système fonctionnant 24 heures sur 24, sept jours sur sept sans problèmes d'interférence et d'alimentation électrique (1982, 2006). Les BPC égyptiens sont prévenus.

Les demandes de l'Amiral Rogel devant la représentation nationale française en octobre 2015 sont consacrées : des capacités anti-aériennes sont indispensables (SATCP et TCP ou SADRAL et Crotale/VL-Mica ou Aster 15) sans oublier des moyens de guerre électronique. Demandes qui n'intéressent plus seulement la Marine nationale. Il est également temps, autant pour la France que l'Arabie Saoudite, de reconsidérer les opérations Saphir (1972 - 1977), Prométhée (1987 - 1988), Artimon (1990 - 1994) ou Atalante (2008 - ...). La présence navale française dans l'Océan Indien prouve une nouvelle fois sa pertinence tout comme l'intérêt de disposer d'une base dans le détroit de Bab El-Mandeb... mais également à proximité du détroit d'Hormuz (IMFEAU).

Sur le plan stratégique, nous serions dans une approche corbettienne (usage de la mer pour le transport d'un corps (aéro)terrestre sur les points faibles du dispositif ennemi et maîtrise des flux maritimes) avec une intégration de la dimension navale à la stratégie de la rébellion houthie. La direction saoudienne ne l'intègre pas suffisamment. Le missile anti-navire, depuis la destruction de l'Eilat (21 octobre 1967), confirme une fois encore son rôle de "diffusion de la puissance maritime" ou The Diffusion of Maritime Power (titre d'un des articles publiés dans le recueil Diplomacy at Sea de James Cable, citée dans Hervé Coutau-Bégarie, Le problème du porte-avions, Paris, Économica, 1990, p. 69) et, partant, il est possible d'ajouter de "pouvoir égalisateur".

Enfin, ces derniers développements tendent à montrer une dynamique favorable aux Houthis et une prétention limitée à utiliser le détroit de Bab El-Mandeb qui ne pourrait que se renforcer en cas de victoire dans la guerre civile. L'Iran aurait alors une influence directe (Hormuz) et indirecte (Bab El-Mandeb) sur deux des plus grands détroits internationaux commandant au passage entre la Méditerranée et l'océan Indien, le coeur du système maritime mondial.

http://lefauteuildecolbert.blogspot.fr/2016/10/assab-mocha-victoire-navale-houthie-sur.html  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20357
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire contre les houthis - Decisive Storm    Lun 3 Oct 2016 - 22:17

Citation :
Yémen : l'otage franco-tunisienne libérée et transférée à Oman


AFP 03/10/2016


L'otage franco-tunisienne Nourane Houas, détenue au Yémen depuis décembre dernier, a été libérée et transférée lundi soir à Mascate, a annoncé le sultanat d'Oman en affirmant avoir contribué au dénouement de ce rapt.

Le ministère des Affaires étrangères omanais a indiqué avoir réussi "à la demande des autorités françaises, sur instruction du sultan Qabous et en coordination avec certaines parties yéménites, à retrouver l'otage et à la transférer lundi soir au sultanat en attendant son rapatriement".


http://www.lorientlejour.com/article/1010651/yemen-lotage-franco-tunisienne-liberee-et-transferee-a-oman.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20357
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire contre les houthis - Decisive Storm    Mar 4 Oct 2016 - 17:56

Citation :
Yémen : au moins dix civils tués dans le bombardement à Taëz attribué aux rebelles


AFP 04/10/2016


Au moins dix civils, dont six enfants, ont été tués et 17 autres blessés dans l'attaque attribuée aux rebelles chiites houthis contre un marché populaire de la ville de Taëz, dans le sud-ouest du Yémen lundi, a indiqué mardi l'Onu.

"Hier, à Taëz, au moins dix civils, y compris six enfants ont été tués, et 17 autres blessés, dont six autres enfants et trois femmes, après qu'un tir d'artillerie apparemment lancé par les comités populaires affiliés aux houthis et aux unités de l'armée fidèles à l'ancien président Saleh ait frappé une rue animée située à côté d'un marché", a indiqué le Haut-Commissariat de l'Onu aux droits de l'homme, élevant le bilan établi la veille par des sources militaires et médicales.

D'après des témoins qui ont parlé avec le personnel de l'Onu sur place, la rue était "bondée au moment de l'attaque" et "il n'y avait pas eu d'affrontements armés entre les belligérants dans la région avant ce terrible incident", a précisé un porte-parole du Haut-Commissariat, Rupert Colville, lors d'un point de presse.

La ville de Taëz, la troisième du Yémen, est presque entièrement encerclée par les rebelles houthis et leurs alliés, les partisans de l'ancien président Ali Abdallah Saleh.
Le Yémen est déchiré par une guerre civile opposant les houthis aux forces loyales à l'actuel président Abd Rabbo Mansour Hadi.

Originaires du nord du Yémen, les houthis ont pris le contrôle de plusieurs régions du pays dont la capitale Sanaa depuis 2014.
Une coalition arabe sous commandement saoudien apporte depuis mars 2015 son soutien aux forces gouvernementales en menant des raids contre les rebelles et en imposant un blocus aérien terrestre et naval au Yémen.
Les combats se sont intensifiés après la suspension le 6 août de trois mois et demi de pourparlers de paix qui se sont tenus sans succès au Koweït sous l'égide de l'Onu.

Depuis l'intervention en mars 2015 de la coalition arabe dans le conflit la guerre a fait plus de 6.600 morts, dont plus de la moitié sont des civils, selon l'Onu.
Selon les chiffres publiés mardi par le Haut-Commissariat, le conflit a provoqué la mort de 4.014 civils entre mars 2015 et le 30 septembre.

"La crise humanitaire au Yémen est l'une des pires au monde", a déclaré mardi à Genève le porte-parole du Bureau de coordination des Affaires humanitaires de l'Onu, Jens Laerke, soulignant que plus de 12 millions de personnes avaient besoin d'aide et que "l'économie est proche de l'effondrement total".

http://www.lorientlejour.com/article/1010797/yemen-au-moins-dix-civils-tues-dans-le-bombardement-a-taez-attribue-aux-rebelles.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20357
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire contre les houthis - Decisive Storm    Mer 5 Oct 2016 - 17:33

Citation :
Yémen: le navire touché à Bab al-Mandeb était civil, non militaire (Emirats)


AFP 05/10/2016


Les Emirats arabes unis ont affirmé mercredi qu'un bateau visé le 1er octobre près du détroit stratégique de Bab al-Mandeb par les rebelles chiites yéménites était un navire civil, et non militaire, une attaque condamnée par le Conseil de sécurité de l'Onu.

"Le navire civil appartient à la Compagnie nationale de dragage maritime des Emirats et ne dispose d'aucune capacité militaire", a assuré le ministère émirati des Affaires étrangères dans une déclaration.

Le bateau, qui a été touché, avait un équipage "civil" de 24 membres, dont 10 Indiens, sept Ukrainiens, quatre Egyptiens, un Jordanien, un Philippin et un Lituanien, a ajouté le texte, précisant que "ceux qui ont été blessés dans cette odieuse attaque sont actuellement soignés aux Emirats".

Les membres du Conseil de sécurité de l'Onu ont "fermement condamné" cette attaque et les "menaces sur la navigation autour du détroit de Bab al-Mandeb", selon une déclaration à la presse relayée mardi soir par les Nations unies.

Bab al-Mandeb, par lequel transite une partie du trafic maritime mondial, est aux mains des forces progouvernementales yéménites depuis sa reprise à l'automne 2015 aux rebelles chiites Houthis qui s'en étaient emparés en mars de la même année.

Dans leur guerre contre les Houthis, accusés de liens avec l'Iran, les forces progouvernementales yéménites sont soutenues par une coalition arabe à laquelle appartiennent les Emirats. Cette coalition est dirigée par l'Arabie saoudite.
Samedi dernier, les Houthis, alliés aux partisans de l'ex-président Ali Abdallah Saleh, ont revendiqué l'attaque contre le navire émirati. Ils ont affirmé que "des roquettes avaient visé un navire de guerre émirati alors qu'il s'approchait des côtes de Mokha", sur la mer Rouge, affirmant que le navire avait été "complètement détruit".

http://www.lorientlejour.com/article/1010956/yemen-le-navire-touche-a-bab-al-mandeb-etait-civil-non-militaire-emirats.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20357
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire contre les houthis - Decisive Storm    Jeu 6 Oct 2016 - 20:10

Citation :
Yémen: 7 morts dans des combats entre rebelles et forces loyalistes


AFP 06/10/2016


Sept combattants ont été tués jeudi dans de nouveaux affrontements entre rebelles et forces progouvernementales dans le sud-ouest du Yémen, selon un officier loyaliste.

Les hostilités engagées à la limite entre les provinces de Taëz et de Lahj pour le contrôle de hauteurs surplombant le détroit de Bab Al-Mandeb, entre la mer Rouge et le Golfe d'Aden, se sont soldées par "la mort de quatre rebelles et de trois de nos hommes", a ajouté cet officier fidèle au président Abd Rabbo Mansour Hadi.

Les combats se sont intensifiés sur plusieurs fronts au Yémen, dont celui de Taëz et Lahj, après l'échec le 6 août de pourparlers de paix entre les rebelles houthis et les forces pro-Hadi appuyées par une coalition militaire arabe dirigée par l'Arabie saoudite.

Depuis l'intervention de cette coalition en mars 2015, le conflit a fait plus de 6.700 morts et déplacé au moins trois millions de Yéménites, selon l'Onu.

http://www.lorientlejour.com/article/1011274/yemen-7-morts-dans-des-combats-entre-rebelles-et-forces-loyalistes.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20357
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire contre les houthis - Decisive Storm    Sam 8 Oct 2016 - 15:15

Citation :
Yémen : un général des forces loyales au président Hadi tué


Reuters 08/10/2016


Un général des forces loyales au président yéménite en exil Abd-Rabbou Mansour Hadi a été tué dans des combats avec les groupes houthis soutenues par l'Iran à l'est de la capitale Sanaa, apprend-on auprès des deux parties au conflit.

Le général Abdel-Rab al Chadadi, commandant de la Troisième région militaire du Yémen basée à Marib à l'est de Sanaa, est le membre de grade le plus élevé des forces pro-Hadi à être tué depuis le début de la guerre civile au Yémen il y a 19 mois.

Selon une dépêche diffusée vendredi soir par l'agence de presse Saba, tenue par les houthis, le général Chadadi a été visé par des tirs d'artillerie après localisation de sa position.

Samedi, la chaîne de télévision saoudienne Al Arabiya, a cité une déclaration du gouvernement Hadi selon laquelle le général Chadadi était mort à l'hôpital après avoir été grièvement blessé à Marib.

Une coalition d'Etats arabes sunnites mise en place par l'Arabie saoudite bombarde le Yémen depuis mars 2015 pour tenter de restaurer le pouvoir du président Hadi. Les houthis, soutenus par l'Iran chiite, se sont emparés de la capitale Sanaa en septembre 2014. Le président Hadi vit en exil.

Des négociations de paix menées sous l'égide des Nations unies ont échoué fin août.

Le mois dernier, on a appris de source proche de la coalition saoudienne que le chef des forces spéciales houthies, le général Hassan Almalsi, avait été tué alors qu'il se trouvait à la tête d'un groupe de combattants houthis en mission d'infiltration dans la province de Nadjran, dans le sud du pays.

http://www.lorientlejour.com/article/1011615/yemen-un-general-des-forces-loyales-au-president-hadi-tue.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20357
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire contre les houthis - Decisive Storm    Sam 8 Oct 2016 - 17:35

Citation :
Yémen: des "dizaines" de morts et blessés dans des raids aériens de la coalition arabe à Sanaa (rebelles)


AFP 08/10/2016


Des dizaines de personnes ont été tuées ou blessées samedi au Yémen dans des raids aériens menés par la coalition arabe qui soutient les forces gouvernementales, ont annoncé les rebelles chiites Houthis sur leur site sabanews.net.

Les avions de la coalition ont mené leurs raids contre une salle dans la capitale, contrôlée par les rebelles, où plusieurs personnes étaient réunies en milieu d'après-midi pour présenter leurs condoléances pour la mort du père du "ministre de l'Intérieur", Jalal al-Rouichène, a ajouté Sabanews.net, qui a fait état de "dizaines de morts ou blessés".

http://www.lorientlejour.com/article/1011632/yemen-des-dizaines-de-morts-et-blesses-dans-des-raids-aeriens-de-la-coalition-arabe-a-sanaa-rebelles.html
Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1525
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Intervention militaire contre les houthis - Decisive Storm    Lun 10 Oct 2016 - 7:08

Citation :


À Sanaa, le raid de trop ?

Les frappes aériennes qui ont fait 140 morts au Yémen au cours du week-end pourraient être lourdes de conséquences, affectant les relations entre Riyad et Washington.


Mais que fait donc l'Arabie saoudite ? Englué depuis un an et demi dans une opération militaire désastreuse au Yémen, le royaume s'est une fois de plus attiré les foudres de plusieurs grandes puissances, après le raid samedi à Sanaa. D'après l'Onu, 140 personnes ont été tuées et 525 autres blessées dans des frappes aériennes qui ont touché une cérémonie funèbre dans la capitale yéménite tenue par les rebelles houthis. Soutenus notamment par l'Iran, ces derniers n'ont pas hésité à qualifier l'opération de « crime de guerre », et leur chef Mohammad Ali al-Houthi, ainsi que son allié l'ex-président yéménite Ali Abdallah Saleh, ont enjoint aux rebelles de se venger et de combattre « l'ennemi saoudien ».
Le raid de Sanaa n'est pas non plus sans conséquences sur l'allié américain, qui s'est dit « profondément troublé » par le massacre, avant d'annoncer le réexamen de son soutien à la coalition arabe menée par l'Arabie saoudite, déjà réduit ces derniers mois. « La coopération sécuritaire des États-Unis avec l'Arabie saoudite n'est pas un chèque en blanc », a ainsi affirmé Ned Price, porte-parole du Conseil de sécurité nationale à la Maison-Blanche. Ce bain de sang survient alors que Washington et la communauté internationale critiquent Moscou avec virulence pour ses opérations en Syrie, surtout à Alep où de nombreuses victimes civiles sont à déplorer, et les négociations de paix sont plus que jamais au point mort.
Ce n'est certes pas la première fois que Washington est pris de court par les initiatives saoudiennes. Le début des opérations de la coalition arabe au Yémen en est un exemple. Bien que le combat contre el-Qaëda, l'État islamique et autres groupes terroristes soit une priorité pour Washington, avec pour conséquence voulue plus de stabilité dans la région, contrer l'influence iranienne reste le souci primordial de Riyad. Les proxy wars (guerres par procuration) entre le royaume et la République islamique prolifèrent en Syrie, en Irak, au Yémen... La même guerre d'influence règne au Liban.

Critères moraux

La signature, le 14 juillet 2015, d'un accord historique sur le programme nucléaire iranien a accéléré la détérioration des relations entre l'administration du président américain Barack Obama et le royaume wahhabite, qui depuis s'estime lâché par son allié de toujours. La levée des sanctions à l'encontre de l'Iran, redevenu en quelque sorte « fréquentable », n'a certainement pas contribué à apaiser les craintes de Riyad, qui s'estime encerclé par ses ennemis. Dans ce contexte, les déclarations américaines concernant une réévaluation du soutien militaire au royaume, suite aux frappes de samedi à Sanaa, ne sont pas vraiment anodines. Mais la puissance de feu de Riyad en ressentira-t-elle les conséquences ? Rien n'est moins sûr. Il y a un mois exactement, un contrat de 1,15 milliard de dollars a été signé par les deux pays lors d'une vente d'équipements de défense à Riyad. La vente portait, entre autres, sur des chars, des armes automatiques lourdes capables de traiter des objectifs terrestres, des lance-grenades, des véhicules blindés... Comme quoi le refroidissement des relations entre les deux alliés n'empêche pas les bonnes affaires. « Les États-Unis sont les premiers à se rendre coupables de bavures, donc je doute que les critères moraux pèsent dans leur réaction à ce triste événement. On est loin de schémas comparables à celui de l'Allemagne par exemple, qui veut revoir ses livraisons d'armes à l'Arabie saoudite du fait de leur apparente utilisation par cette dernière au Yémen », juge Barah Mikaïl, directeur de Stractegia Consulting et professeur à l'Université de Saint-Louis à Madrid.
Ces développements surviennent, en outre, à un mois de la présidentielle américaine, et donc en fin de mandat de Barack Obama. Si l'homme d'affaires qu'est Donald Trump pourrait plus ou moins être un choix satisfaisant pour le royaume, ce dernier pourrait toutefois mieux s'entendre avec Hillary Clinton, bien connue de Riyad depuis l'époque à laquelle elle était secrétaire d'État. Sur le plan diplomatique, les opérations saoudiennes devraient avoir peu de conséquences sur les relations entre Riyad et Washington, en tout cas à court terme. Certes, il est peu probable qu'une relation américano-saoudienne solide se maintienne au cours des prochaines décennies, « et ce malgré le fait que les pays soient officiellement engagés par les termes du pacte de Quincy jusqu'en 2065 », rappelle Barah Mikaïl. « Mais je ne crois pas que cela va dépendre de ce qui vient d'arriver au Yémen, et donc un tel malaise ne sera pas pour tout de suite. »

http://www.lorientlejour.com/article/1011827/a-sanaa-le-raid-de-trop-.html



http://www.liberation.fr/planete/2016/10/09/au-yemen-un-bombardement-fait-un-carnage-lors-d-une-ceremonie-funeraire_1520690 a écrit:


L'Arabie Saoudite nie toute implication dans ces frappes, et assure être prête à associer Washington à une enquête «immédiate». Mais l'ancien président Ali Abdullah Saleh, allié des houthis et qui conserve une influence sur l'armée yéménite depuis son départ sous la pression de manifestations démocratiques dans la foulée du printemps arabe, a appelé dimanche à la télévision à la mobilisation à la frontière avec l'Arabie saoudite pour «venger» les victimes : «Le ministère de la Défense, l’état-major et le ministère de l’Intérieur doivent prendre les dispositions nécessaires pour accueillir les combattants sur les lignes de front à la frontière à Najrane, Jizane et Assir.»


Après le vote du Congrée Américain pour la poursuite en justice de Riyad sur le supposé soutien Saoudien du 9/11 ,la lever des sanctions contre l’Iran suivie par ses dernier d'un nettoyage anti-sunnite dans la Syrak avec sous bénédiction US voici un autre coup tordue parmi tant d'autre ciblant le KSA toujours pas décidé à en tiré conclusion sur leur soit-disant "allié" ..............
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20357
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire contre les houthis - Decisive Storm    Lun 10 Oct 2016 - 17:55

Citation :
Deux missiles tombent près d'un destroyer américain au large du Yémen (marine américaine)


Dubaï, 10 oct 2016 (AFP) -


Deux missiles tirés depuis des territoires contrôlés par les rebelles Houthis au Yémen sont tombés en mer Rouge non loin d'un destroyer américain, a annoncé lundi le commandement central des forces navales américaines (Navcent).

Alors que l'USS Mason effectuait dimanche soir "des opérations de routine dans les eaux internationales", deux missiles, tirés à une heure d'intervalle, sont tombés dans les eaux de la mer Rouge sans atteindre le navire et sans faire ni victime ni dégât, a déclaré Paula Dunn, porte-parole du Navcent.

"Nous estimons que ces missiles ont été tirés depuis les territoires contrôlés par les Houthis au Yémen", a ajouté un communiqué.

Sur leur site sabanews.net, un "porte-parole militaire" des rebelles chiites a affirmé que les Houthis "n'avaient visé aucun navire de guerre" et qualifié d'"infondées" les informations à ce sujet.

L'incident intervient quelques jours après qu'un navire des Emirats arabes unis a été touché par des roquettes, également en mer Rouge, près du détroit stratégique de Bab Al-Mandeb, où il était en mission humanitaire, selon Abou Dhabi.

L'attaque, menée le 1er octobre à l'aube, a été revendiquée par les rebelles Houthis.

Les Emirats arabes unis sont membres de la coalition arabe dirigée par l'Arabie saoudite qui intervient au Yémen pour soutenir le gouvernement reconnu par la communauté internationale face aux rebelles, qui se sont emparés de la capitale Sanaa il y a deux ans.

Bab al-Mandeb, par lequel transite une partie du trafic maritime mondial, est aux mains des forces progouvernementales yéménites depuis sa reprise à l'automne 2015 avec l'aide de la coalition arabe.

Lundi, le commandement américain a rappelé dans son communiqué que "les États-Unis demeurent engagés à assurer la liberté de navigation partout dans le monde", y compris en mer Rouge.

"Nous continuerons à prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité de nos navires et nos personnels", a-t-il dit.

Alors que les négociations de paix interyéménites sont dans l'impasse, les rebelles Houthis ont intensifié les attaques aux missiles, en réponse aux raids aériens de la coalition, qui touchent parfois des cibles civiles.

Au lendemain de la mort de 140 personnes dans des frappes aériennes contre une cérémonie funéraire dans la capitale yéménite Sanaa, les rebelles ont, selon la coalition, tiré dimanche un missile contre les forces progouvernementales à Marib, à l'est de Sanaa, et un autre contre la ville de Taëf, dans l'ouest du royaume saoudien. Les deux missiles ont été interceptés, a précisé la coalition dans un communiqué.

Le conflit au Yémen a fait plus de 6.700 morts, dont environ la moitié de civils, selon les Nations unies.

http://www.marine-oceans.com/actualites-afp/13550-deux-missiles-tombent-pres-dun-destroyer-americain-au-large-du-yemen-marine-americaine
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20357
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire contre les houthis - Decisive Storm    Mar 11 Oct 2016 - 20:53

Citation :
Yémen: l'attaque contre un navire américain ne restera pas impunie (Pentagone)


AFP 11/10/2016


Les Etats-Unis ne laisseront pas impunie l'attaque par missile d'un navire de guerre américain en Mer Rouge, au large des côtes du Yémen, a déclaré mardi un porte-parole du Pentagone, le capitaine de vaisseau Jeff Davis.
Les Etats-Unis n'ont pas explicitement attribué l'attaque survenue dimanche soir, mais ont indiqué qu'elle venait des territoires contrôlés par les rebelles Houthis, soutenus par l'Iran.
Les deux missiles tirés se sont abîmés en mer avant de toucher leur cible.

"Nous tirerons cette affaire au clair", et "nous prendrons les actions appropriées", a déclaré le porte-parole, indiquant que le Pentagone étudiait des mesures "de riposte".
"Nous allons nous assurer que quiconque restreint la liberté de navigation ou met les navires de la Marine américaine en danger le fait à ses propres risques et périls", a-t-il indiqué.

Les Etats-Unis soutiennent la coalition menée par l'Arabie saoudite qui combat les rebelles Houthis et les forces de l'ancien président Ali Abdallah Saleh.
Ils apportent du renseignement et du ravitaillement en vol pour les avions de la coalition arabe qui vont frapper les rebelles. Mais ils ne participent pas directement aux bombardements.

Selon le Pentagone, le USS Mason et le USS Ponce qui se trouvaient à proximité ont été visés par deux tirs de missiles dimanche soir. Lors du tir du premier missile, le USS Mason a déclenché des contre-mesures, sur lesquelles les militaires américains n'ont pas donné de détails. Ce premier missile s'est alors perdu en mer. Une heure plus tard, un deuxième missile a été détecté se dirigeant vers les deux navires. Mais il est tombé à l'eau avant même que les bateaux américains ne déclenchent des contre-mesures.

L'attaque s'était produite quelques jours après qu'un navire des Emirats arabes unis a été touché par des roquettes, également en mer Rouge.

http://www.lorientlejour.com/article/1012180/yemen-lattaque-contre-un-navire-americain-ne-restera-pas-impunie-pentagone.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20357
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire contre les houthis - Decisive Storm    Mer 12 Oct 2016 - 18:00

Citation :
Yémen : nouveau tir de missile des rebelles vers l'Arabie


AFP 12/10/2016


Les rebelles du Yémen ont procédé à un nouveau tir de missile vers l'Arabie saoudite, le deuxième depuis le bombardement aérien meurtrier ayant fait samedi au moins 140 morts à Sanaa, a indiqué la coalition arabe mercredi.

Les forces saoudiennes de défense aérienne "ont intercepté" ce missile balistique "tiré par les milices houthis en direction de la ville de Khamis Mushait et l'ont détruit", a précisé la coalition dans un communiqué.

Khamis Mushait, située à une centaine de km de la frontière saoudo-yéménite, abrite une base aérienne utilisée par la coalition qui intervient depuis mars 2015, sous la conduite de Riyad, pour rétablir l'autorité du président Abd Rabbo Mansour Hadi sur l'ensemble du Yémen.

Après le nouveau tir de missile, des avions saoudiens ont visé le site d'où il a été lancé, selon la coalition.
Les rebelles Houthis ont promis de "venger" les victimes du bombardement ayant touché une cérémonie funéraire à Sanaa, qui a fait aussi 525 blessés et qu'ils ont imputé à la coalition.

Selon l'agence Saba des rebelles, de hauts dirigeants du camp anti-gouvernemental figurent parmi les victimes, notamment trois commandants des brigades d'élite de la garde républicaine restés fidèles à l'ancien président déchu Ali Abdallah Saleh, allié des houthis. M. Saleh a appelé dimanche à la mobilisation à la frontière saoudienne pour "venger" les morts de Sanaa.

Après le raid meurtrier, les Etats-Unis ont annoncé le réexamen de leur soutien à la coalition arabe et le secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon a "condamné" une attaque "absolument inacceptable", qui "serait" le résultat de "frappes aériennes par la coalition".

Riyad a "exprimé le profond regret du royaume" pour cette "attaque" dans une lettre adressée au Conseil de sécurité de l'Onu, selon l'agence de presse saoudienne SPA. L'Arabie "continuera à œuvrer afin que toutes les mesures soient prises pour protéger les civils et les infrastructures civils au Yémen", a-t-il ajouté.

http://www.lorientlejour.com/article/1012294/yemen-nouveau-tir-de-missile-des-rebelles-vers-larabie.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20357
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire contre les houthis - Decisive Storm    Mer 12 Oct 2016 - 22:21

Citation :
Yémen: nouveau tir de missile contre un navire américain


AFP 12/10/2016


Le navire de guerre américain USS Mason a de nouveau été visé mercredi, sans succès, par un tir de missile au large des côtes du Yémen, trois jours après un incident similaire, selon un responsable américain.

Le navire militaire a utilisé des contremesures pour faire échec au missile, mais il n'est pas clair si ce sont ces contremesures qui ont provoqué la chute de l'engin en mer, a précisé ce responsable.

Comme dans le précédent incident dimanche, le missile a été tiré depuis un territoire contrôlé par les milices houthis, en l'occurrence le port d'Al Hudaydah sur la Mer Rouge, selon la même source.

Les milices houthis, alliées aux forces de l'ancien président Ali Abdallah Saleh, combattent les forces loyalistes yéménites, soutenues par une coalition arabe dirigée par l'Arabie saoudite qui mène depuis mars 2015 une campagne de bombardements aériens, dénoncée pour son caractère meurtrier pour la population civile.
Les Etats-Unis ne participent pas directement aux combats mais apportent un soutien logistique et de renseignement à la coalition arabe.
Ils font notamment du ravitaillement en vol pour les avions qui vont bombarder le Yémen.

Le Pentagone a assuré mardi que les attaques contre le USS Mason ne resteraient pas impunies. "Quiconque restreint la liberté de navigation ou met les navires de la Marine américaine en danger le fait à ses propres risques et périls", a-t-il indiqué.

Mais les Etats-Unis ont aussi exprimé leur gêne par rapport aux pertes civiles occasionnées par les bombardements de la coalition arabe. Samedi, après un bombardement attribué à l'Arabie saoudite sur une cérémonie funéraire à Sanaa, qui a fait plus de 140 morts, l'administration américaine a indiqué qu'elle "examinait" son soutien à la coalition.

http://www.lorientlejour.com/article/1012385/yemen-nouveau-tir-de-missile-contre-un-navire-americain.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20357
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire contre les houthis - Decisive Storm    Jeu 13 Oct 2016 - 17:15

Citation :
Yémen: les Etats-Unis ont bombardé trois sites radars en zone sous contrôle des houthis


AFP 13/10/2016


Les Etats-Unis ont bombardé trois sites radars dans des zones contrôlées par les rebelles houthis au Yémen, suite à des attaques par missiles contre des bateaux de guerre américains dimanche et mercredi, a indiqué le Pentagone mercredi.

Les frappes autorisées par le président Barack Obama ont été menées avec des missiles de croisière Tomahawk tirés par le destroyer USS Nitze, a précisé un responsable américain.

Les frappes "visaient des radars impliqués dans les récents tirs de missiles menaçant l'USS Mason et d'autres bateaux opérant dans les eaux internationales en Mer Rouge et ans le détroit de Bab Al-Mandeb" entre la mer Rouge et l'Océan indien, indiqué le porte-parole du Pentagone dans un communiqué.
"Ces frappes limitées de légitime défense ont été conduites pour protéger nos personnels, nos navires, et notre liberté de navigation sur cette voie maritime importante", a-t-il indiqué.

Les Etats-Unis "répondront à toute nouvelle menace sur nos navires et sur le trafic commercial comme il le convient", a-t-il ajouté.

Mercredi, l'USS Mason a été pris pour cible par un missile tiré depuis une zone contrôlée par les rebelles Houthis. Le missile s'était abîmé en mer avant d'atteindre sa cible.

Dimanche, l'USS Mason et l'USS Ponce avaient déjà été visés par deux missiles, qui là encore se sont perdus en mer avant de les atteindre.
Les Etats-Unis avaient prévenu que ces attaques ne resteraient pas impunies.

Le Yémen est en proie à une guerre civile opposant les rebelles houthis et les forces de l'ancien président Ali Abdallah Saleh.
Les Etats-Unis ne participent pas aux combats mais appuient la coalition menée par l'Arabie saoudite, qui elle-même soutient les forces loyalistes et mène depuis mars 2015 une campagne de bombardements aériens dénoncée pour son caractère meurtrier pour la population civile.

Les Etats-Unis apportent du renseignement à la coalition arabe et font du ravitaillement en vol pour les avions qui vont bombarder le Yémen.
La guerre au Yémen a déjà fait plus de 6.700 morts et a déplacé au moins 3 millions de personnes depuis le début des frappes de la coalition arabe, selon des chiffres de l'Onu.

http://www.lorientlejour.com/article/1012396/yemen-les-etats-unis-ont-bombarde-trois-sites-radars-en-zone-sous-controle-des-houthis.html
Revenir en haut Aller en bas
Shugan188
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 980
Inscrit le : 12/05/2015
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Intervention militaire contre les houthis - Decisive Storm    Jeu 13 Oct 2016 - 21:04

http://www.reuters.com/article/us-yemen-security-iran-warship-idUSKCN12D198

Citation :

Iran deploys warships off Yemen coast in the Gulf of Aden: Tasnim


ISTANBUL Iran sent two warships to the Gulf of Aden on Thursday, the semi-official Tasnim news agency reported, establishing a military presence in waters off Yemen where the U.S. military launched cruise missile strikes on areas controlled by Iran-backed Houthi forces.

"Iran's Alvand and Bushehr warships have been dispatched to the Gulf of Aden to protect trade vessels from piracy," Tasnim reported.

The U.S. military strikes were in response to failed missile attacks this week on a U.S. Navy destroyer, U.S. officials said.

Iran's key regional rival Saudi Arabia accuses Tehran of providing support to the Houthis, a charge the Islamic Republic denies.

Tasnim said the Iranian ships will patrol the Gulf of Aden, south of Yemen, which is one of the world's most important shipping routes.

(Writing by Parisa Hafezi; Editing by Toby Chopra)
Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1525
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Intervention militaire contre les houthis - Decisive Storm    Sam 15 Oct 2016 - 6:44

L'Iran envoie des navires de guerre au large des côte Yéménites après que les États-Unis aient riposté aux milices Houthis .

Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6583
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire contre les houthis - Decisive Storm    Sam 15 Oct 2016 - 18:10

Citation :

Au Yémen, la coalition arabe reconnaît avoir commis une bavure


Par lefigaro.fr  Publié le 15/10/2016

Le raid de la coalition sous commandement saoudien qui a fait 140 morts il y a une semaine au Yémen lors d'une veillée funèbre a été entrepris sur la base de fausses informations, ont conclu les enquêteurs.

Les frappes aériennes de la coalition arabe intervenant au Yémen, qui ont fait 140 morts à Sanaa samedi dernier, ont résulté d'une «information erronée», a reconnu ce samedi une équipe enquêtant sur la bavure. Dans un communiqué, cette équipe mise en place par la coalition dirigée par l'Arabie saoudite, souligne que le bombardement a été mené en l'absence des précautions d'usage destinées à éviter les pertes civiles et sans l'accord du plus haut commandement.

Les raids avaient visé une grande salle de Sanaa, la capitale du Yémen contrôlée par les rebelles Houthis, où était organisée une cérémonie funéraire pour le père d'un haut responsable. «En raison du non-respect des règles d'engagement et des procédures de la coalition ainsi que d'une information erronée, un avion de la coalition a visé de manière erronée cet endroit entraînant la mort et les blessures de civils», soulignent les enquêteurs. Ils recommandent de sanctionner les personnes responsables de cette bavure, de dédommager les victimes des raids qui, outre les 140 morts, ont fait plus de 525 blessés, selon l'ONU, et de revoir les «règles d'engagement» des opérations militaires au Yémen.

115 blessés évacués vers Oman

Mardi, le roi Salmane d'Arabie saoudite avait autorisé l'évacuation des quelque 300 blessés graves qui ont besoin des soins à l'étranger. Un premier groupe de 115 personnes blessées s'apprêtait samedi à être évacué vers Oman, a indiqué un responsable des rebelles Houthis. Ces blessés devaient être embarqués à bord d'un avion officiel omanais.

Cette attaque, l'une des plus sanglantes au Yémen depuis l'intervention en mars 2015 de la coalition militaire arabe, a suscité une tempête de protestations internationales. La coalition arabe qui intervient en soutien au président du Yémen Abd Rabbo Mansour Hadi contre les rebelles Houthis - soutenus par Téhéran - avait dans un premier temps nié toute responsabilité dans les raids. Ces frappes avaient conduit les États-Unis, allié de l'Arabie saoudite, à annoncer un réexamen de leur coopération avec Riyad.
(Avec AFP)

http://www.lefigaro.fr/international/2016/10/15/01003-20161015ARTFIG00105-au-yemen-la-coalition-arabe-reconnait-avoir-commis-une-bavure.php

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20357
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention militaire contre les houthis - Decisive Storm    Dim 16 Oct 2016 - 18:08

Citation :
Des missiles pourraient avoir été tirés vers des navires américains (responsable)


Washington, 16 oct 2016 (AFP) -


Trois navires militaires américains ont détecté samedi ce qui pourrait être des missiles tirés dans leur direction en mer Rouge, a indiqué un responsable américain, revenant sur des déclarations antérieures plus affirmatives.

Des responsables américains avaient initialement affirmé que des missiles sol-sol avaient été tirés à partir de 19h30 GMT vers trois navires de la marine des Etats-Unis, l'USS Mason, l'USS Nitze et l'USS Ponce, au large de la côte du Yémen.

Mais un responsable de la Défense parlant sous le couvert de l'anonymat a ensuite été moins catégorique.

Un groupe naval américain "naviguant dans les eaux internationales en mer Rouge a détecté de possibles menaces de missiles en approche et a déployé les mesures défensives appropriées", a déclaré ce responsable.

"Une évaluation de ce qui s'est passé est en cours. Tous les navires américains se trouvant dans la zone sont sains et saufs", a-t-il ajouté.

Après de premières déclarations d'un responsable faisant état d'un tir de missiles, un autre responsable de la Défense avait déjà été plus réservé. "Nous sommes au courant de ces informations et nous évaluons la situation. Tous nos navires et leurs équipages sont sains et saufs", avait-il dit.

Si elle était confirmée, une attaque de missiles contre les navires américains pourrait entraîner une nouvelle escalade dans l'implication des Etats-Unis dans la guerre civile au Yémen.

Le conflit oppose les rebelles chiites Houthis, soutenus par l'Iran, aux forces loyalistes yéménites, appuyés par une coalition sunnite dirigée par l'Arabie saoudite.

Après de précédents tirs de missiles en direction de navires militaires américains, le destroyer USS Nitze avait tiré jeudi cinq missiles de croisière sur des sites radar en territoire tenu par les rebelles chiites Houthis, sur la côte yéménite de la mer Rouge.

Les Houthis, qui se sont emparés de vastes pans de territoire dont la capitale Sanaa, avaient nié être à l'origine des tirs de missiles vers les navires américains.

Après la frappe américaine, la première effectuée par les Etats-Unis contre les rebelles Houthis, le Pentagone avait déclaré que les Etats-Unis avaient voulu protéger leurs navires et ne cherchaient pas à s'impliquer davantage dans la guerre civile au Yémen.

Les Etats-Unis, qui sont déjà impliqués militairement à divers degrés en Afghanistan, en Irak, en Libye et en Syrie, apportent un soutien logistique à la coalition dirigée par l'Arabie saoudite.

La guerre au Yémen a fait au moins 6.885 morts, 35.022 blessés et déplacé quelque trois millions de personnes depuis le début de l'intervention de la coalition arabe en mars 2015, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Selon l'Unicef, près de trois millions de personnes ont besoin d'une aide alimentaire immédiate au Yémen et 1,5 million d'enfants souffrent de malnutrition.

http://www.marine-oceans.com/actualites-afp/13598-des-missiles-pourraient-avoir-ete-tires-vers-des-navires-americains-responsable
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intervention militaire contre les houthis - Decisive Storm    

Revenir en haut Aller en bas
 
Intervention militaire contre les houthis - Decisive Storm
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 19 sur 24Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20 ... 24  Suivant
 Sujets similaires
-
» DOCUMENTS GUERRE DU GOLF (DESERT STORM)
» Le gouvernement veut fermer l’hôpital militaire du Val-de-Grâce
» pour ou contre le vaccin ROR ?
» Appel à un front républicain contre Sarkozy...
» La flottille belgo-néerlandaise de lutte contre les mines

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Histoire, Guerres et Conflits militaires :: Guerres et conflits d'actualités-
Sauter vers: