Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Intervention contre Daech - Statut spécial -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22, 23, 24  Suivant
AuteurMessage
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1525
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Intervention contre Daech - Statut spécial -   Mer 19 Oct 2016 - 6:01

La bataille de Mosoul .









Les hommes de l'EI se préparent aux combats qui s'annoncent dans les faubourgs de la ville .






La vidéo .

http://www.liveleak.com/view?i=2b3_1476837459#YXWtQHZhEkr9W4fm.99

Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1525
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Intervention contre Daech - Statut spécial -   Mer 19 Oct 2016 - 6:23

Une autre MAP .

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20383
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention contre Daech - Statut spécial -   Mer 19 Oct 2016 - 15:21

Citation :
L'offensive sur Mossoul ne doit pas "chasser les terroristes" de l'EI d'Irak vers la Syrie, prévient l'armée russe


AFP 19/10/2016


L'offensive sur Mossoul de l'armée irakienne, soutenue par la coalition internationale dirigée par les États-Unis, ne doit pas "chasser les terroristes" de l'organisation État islamique (EI) d'Irak vers la Syrie, a mis en garde mercredi le chef d'état-major de l'armée russe.

"Nous espérons que nos partenaires de la coalition internationale ont conscience de ce qu'il peut advenir de ces groupes armés de l'Etat islamique en déroute", a déclaré le général Valeri Guerassimov.
"Il ne faut pas chasser les terroristes d'un pays à l'autre, mais les détruire sur place", a ajouté le chef d'état-major, qui s'inquiète d'une retraite de jihadistes d'Irak vers la Syrie.

Les forces gouvernementales irakiennes ont lancé lundi une vaste offensive sur Mossoul, fief des jihadistes dans le nord de l'Irak. L'offensive, la plus importante menée ces dernières années par les forces de Bagdad, a donné lieu à des avancées rapides en deux jours. Les forces irakiennes reçoivent l'appui clé de la coalition internationale dirigée par les États-Unis qui, outre son aviation, a des militaires sur le terrain pour les conseiller.

Le général Guerassimov a indiqué que des satellites militaires surveillaient la situation à Mossoul, ainsi qu'une dizaine d'aéronefs (drones et avions de reconnaissance).
"Malgré le tapage des télévisions occidentales, il faut comprendre qu'en réalité l'offensive n'a pas encore commencé", a-t-il dit, notant seulement des tirs d'artillerie et des "concentrations d'unités" à la périphérie de Mossoul.

Les forces fédérales irakiennes sont entrées mardi dans plusieurs quartiers de Qaraqosh, suscitant des manifestations de joie parmi les chrétiens qui s'étaient réfugiés il y a deux ans dans la région kurde proche. Mais les jihadistes demeurent encore présents dans cette ville où resteraient très peu de civils, voire aucun.

http://www.lorientlejour.com/article/1013540/loffensive-sur-mossoul-ne-doit-pas-chasser-les-terroristes-de-lei-dirak-vers-la-syrie-previent-armee-russe.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20383
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention contre Daech - Statut spécial -   Mer 19 Oct 2016 - 16:34

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20383
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention contre Daech - Statut spécial -   Mer 19 Oct 2016 - 16:45

Citation :
Irak: des chefs jihadistes ont quitté Mossoul, affirme un général américain


AFP 19/10/2016


Des chefs jihadistes ont quitté la ville de Mossoul ciblée par une offensive des forces irakiennes, et ce sont surtout des jihadistes étrangers qui défendront la place, a indiqué mercredi un général américain de la coalition internationale.

"Nous avons vu du mouvement" de responsables et combattants de l'EI hors de la ville, et ce sont des combattants étrangers "qui resteront et combattront", a déclaré le général Gary Volesky, en vidéo-conférence depuis Bagdad.

http://www.lorientlejour.com/article/1013591/irak-des-chefs-jihadistes-ont-quitte-mossoul-affirme-un-general-americain.html

Citation :
Les chrétiens d'Irak, une ancienne communauté fréquemment cible de violences


repère
Cette large minorité au sein d'un pays majoritairement musulman a vu son nombre se réduire drastiquement ces dernières années.


OLJ/AFP 19/10/2016



Les chrétiens sont enracinés au Moyen-Orient -et en particulier en Irak- depuis les débuts du christianisme, et la prise de leur ville de Qaraqosh il y a deux ans par les jihadistes du groupe État islamique (EI) les avait forcés à fuir.

Mardi soir à Erbil, la capitale de la région autonome du Kurdistan située à l'est de Mossoul, des chrétiens qui avaient dû fuir l'offensive de l'EI à l'été 2014 ont dansé et chanté pour fêter l'entrée des forces gouvernementales à Qaraqosh, dans le cadre de la vaste offensive pour reprendre Mossoul au groupe ultraradical sunnite.

Large minorité au sein d'un pays majoritairement musulman, les chrétiens d'Irak ont vu leur nombre se réduire drastiquement ces dernières années.
Après l'invasion américaine de 2003, le pays était devenu un champ de bataille entre insurgés et troupes étrangères avant de sombrer dans une guerre confessionnelle. La communauté chrétienne, associée aux "croisés" occidentaux, a été visée à de nombreuses reprises, amorçant la fuite de milliers d'entre eux.

Lorsque l'EI a conquis Mossoul en juin 2014, les chrétiens de la deuxième ville du pays avaient reçu un ultimatum: se convertir à l'islam, payer une taxe ou quitter la cité, sous peine d'être exécutés.
Quelques semaines plus tard, avec la prise de Qaraqosh, les quelque 120.000 chrétiens vivant dans la plaine de Ninive --où est située Mossoul-- avaient dû fuir.


Voici quelques faits à propos des chrétiens d'Irak:

- Jadis estimée à un million de personnes dont 600.000 à Bagdad, cette communauté formée de Chaldéens, d'Assyriens, d'Arméniens et de Syriaques a vu sa taille se réduire fortement. Le nombre de chrétiens encore présents dans le pays est évalué à moins de 350.000 personnes.
- Avant l'invasion américaine de 2003, quelque 60.000 chrétiens vivaient à Mossoul, mais il n'en restait que quelques milliers en 2014.
- Sur les 120.000 chrétiens qui ont fui en 2014, environ 20.000 ont quitté le pays et le reste a trouvé refuge dans d'autres régions du pays, dont environ 50.000 à Erbil, la capitale de la région autonome du Kurdistan.
- Les chrétiens d'Irak sont l'une des plus anciennes communautés chrétiennes du Moyen-Orient.
- Les Chaldéens en représentent la grande majorité et forment une communauté catholique de rite oriental. L'Eglise chaldéenne, dont la liturgie est en araméen -la langue parlée par le Christ-, est considérée comme l'une des plus anciennes églises chrétiennes.
- Les autres catholiques sont les syriaques catholiques, des Arméniens catholiques et des catholiques latins.
- Parmi les non-catholiques, les plus nombreux sont des Assyriens (nestoriens) et les autres des syriaques orthodoxes ou des Arméniens orthodoxes.
- Comme d'autres minorités en Irak, les chrétiens ont souvent été la cible d'attaques par des groupes sunnites radicaux avec notamment des enlèvements et des attentats contre des églises.

http://www.lorientlejour.com/article/1013533/les-chretiens-dirak-une-ancienne-communaute-frequemment-cible-de-violences.html
Revenir en haut Aller en bas
RecepIvedik
Capitaine
Capitaine


messages : 968
Inscrit le : 25/10/2014
Localisation : FRANCE
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Intervention contre Daech - Statut spécial -   Jeu 20 Oct 2016 - 8:21

La Bataille de Musul est à l' arrêt depuis 2 jours contrairement à ce qui est avancé ici et là ..

La menace par la Turquie d'une opération avec sa 2° Armée en Irak, les mouvements de troupes et de matériel lourd à la frontière irakienne ont arrêté le jeu qui se jouait sur Musul.

source turc :

http://www.ahaber.com.tr/gundem/2016/10/20/turkiyenin-resti-oyunu-bozdu


edition : le dernier discours de Erdogan donne le signal que la 2° Armée va rentrer en Irak et descendre jusque Musul et Kirkuk.

Des voix s'élèvent de Musul demandant à Erdogan de prendre ses responsabilités et venir les sauver des milices chiites.

http://www.sabah.com.tr/gundem/2016/10/20/musullu-yazardan-erdogana-cagri-musulu-kurtar

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6585
Inscrit le : 10/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention contre Daech - Statut spécial -   Jeu 20 Oct 2016 - 9:34

La Turquie n'a plus le premier role, que se soit à Alep ou à Mossoul,

meme en jouant les gros bras, avec Euphrate-Shiel et à Bashiqa, ne changera rien à la situation, à mon avis

je voit mal la Turquie se frotter au russes résolus à prendre Alep, ni au US et leur coalition anti-daech à Mossoul.

_________________
Gloire à nos aieux  


Dernière édition par Alloudi le Jeu 20 Oct 2016 - 9:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
RecepIvedik
Capitaine
Capitaine


messages : 968
Inscrit le : 25/10/2014
Localisation : FRANCE
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Intervention contre Daech - Statut spécial -   Jeu 20 Oct 2016 - 9:37

La Turquie a un rôle centrale tant en Syrie qu'en Irak.

Je te rappelle que nous le sommes le seul pays présent en Syrie au sol avec nos blindés et chars...


http://www.trt.net.tr/francais/turquie/2016/10/20/erdogan-nous-irons-combattre-les-terroristes-meme-au-dela-de-nos-frontieres-593134 a écrit:
Erdogan: "Nous irons combattre les terroristes même au-delà de nos frontières"

"Désormais, plus aucune trahison contre notre pays ne sera pardonnée. Aucun groupe terroriste ne pourra subsister sur nos terres. Soit ils seront détruits, soit ils se rendront, soit ils devront dégager",

20.10.2016 ~ 20.10.2016
Erdogan: "Nous irons combattre les terroristes même au-delà de nos frontières"
Le président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, a déclaré que la Turquie irait combattre les terroristes qui la menacent où qu'ils se trouvent, à l’intérieur ou à l’extérieur de ses frontières.

Le président Erdogan s’exprimait, mercredi, face à une assemblée de maires de quartiers et de villages, venus de l’ensemble du territoire.

Il s’est d’abord exprimé sur la lutte que la Turquie mène sur plusieurs fronts contre les organisations terroristes, allant de FETO au PKK, en passant par Daesh.

«Dorénavant, nous n'allons pas attendre que les problèmes viennent frapper à notre porte, que les terroristes s'infiltrent sur nos terres. Nous irons combattre les terroristes là où ils se trouvent", a-t-il dit.

"Nous allons combattre jusqu'au bout ceux qui soutiennent l'organisation terroriste séparatiste PKK. Je le dis clairement: là où ils se trouvent, à l'intérieur comme à l'extérieur de nos frontières, nous les empêcherons de respirer", a-t-il ajouté.

Erdogan a rappelé une nouvelle fois toute la détermination de l’Etat et du gouvernement à mettre fin à toute activité terroriste contre la Turquie.

"Désormais, plus aucune trahison contre notre pays ne sera pardonnée. Aucun groupe terroriste ne pourra subsister sur nos terres. Soit ils seront détruits, soit ils se rendront, soit ils devront dégager", a-t-il insisté.

Ensuite, le président turc est longuement revenu sur la bataille menée pour libérer Mossoul de l'emprise de Daesh et du rôle de la Turquie dans la région.

"Dans le passé malheureusement, nous n'avons pas su défendre nos territoires tant au sud qu'à l'ouest de nos frontières. Certains cherchent à expliquer cela en mettant en avant les conditions de l'époque. Nous refusons cette approche qui nous a renfermé sur nous-même. Ceux qui nous enfermé dans cette vision depuis 1923, veulent nous faire oublier notre passé Seldjoukide et Ottoman, mais notre présence dans la région est vieille de mille ans.", a-t-il expliqué.

Avec ces mots, le chef de l’Etat a souhaité répondre à ceux, tout particulièrement au sein du gouvernement irakien, qui s’opposent à la présence de soldats turcs sur le territoire irakien et qui ne veulent pas que la Turquie participe aux opérations de Mossoul.

Il a dénoncé les propos du Premier ministre irakien Haidar al-Abadi, opposé à la présence turque, «alors qu’il ne se plaint pas de la présence de 63 pays engagés dans la Coalition Internationale».

Erdogan a répété que la seule préoccupation de la Turquie, est de garantir la paix et la stabilité de la région et d’éviter une guerre confessionnelle entre sunnites et chiites.

"Nous avons le devoir de défendre notre indépendance et notre avenir partout où c'est nécessaire. Aujourd'hui, ce devoir se trouve à Mossoul. Nous allons donc être à Mossoul. Ceci n'est pas un discours guerrier et en aucun cas une violation de la souveraineté de l'Irak", a-t-il encore une fois affirmé.

"Nous avons ouvert nos frontières aux 350 000 Irakiens qui fuyaient la guerre. Aucun autre pays ne l'a fait. N'oubliez pas ça. Avant de vous en prendre à la Turquie, vous devez penser à tout ça. Si vous irritez cet ami, vous le perdrez. C'est pourquoi, nous disons que nous allons être sur le terrain et autour de la table des discussions concernant Mossoul», a-t-il ajouté.


AA

_________________
Revenir en haut Aller en bas
RecepIvedik
Capitaine
Capitaine


messages : 968
Inscrit le : 25/10/2014
Localisation : FRANCE
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Intervention contre Daech - Statut spécial -   Jeu 20 Oct 2016 - 11:00

Numan Kurtulmus ( vice PM), annonce qu'une attaque, venant de n'importe quel parti, sur la base turk de Basika sera considéré que sera une attaque faite sur Ankara et une opération terrestre d' envergure en Irak sera la réponse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4439
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Intervention contre Daech - Statut spécial -   Jeu 20 Oct 2016 - 14:48

RecepIvedik a écrit:


edition : le dernier discours de Erdogan donne le signal que la 2° Armée va rentrer en Irak et descendre jusque Musul et Kirkuk.

Des voix s'élèvent de Musul demandant à Erdogan de prendre ses responsabilités et venir les sauver des milices chiites.

http://www.sabah.com.tr/gundem/2016/10/20/musullu-yazardan-erdogana-cagri-musulu-kurtar

C'est franchement le mieux qui puisse arriver et qu'il y ait à souhaiter pour les civils de Mossoul et des environs.

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20383
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention contre Daech - Statut spécial -   Jeu 20 Oct 2016 - 15:18

Citation :
Prague envoie en Irak une unité médicale et des instructeurs militaires


AFP 20/10/2016


Les députés tchèques ont donné jeudi le feu vert à l'envoi en Irak d'une unité médicale et d'un groupe d'instructeurs militaires, forts de 30 personnes au total, dans le cadre des opérations menées contre le groupe Etat islamique (EI).

"L'équipe chirurgicale aura pour tâche d'assurer le traitement des militaires irakiens et ceux de la coalition. Les instructeurs participeront à la formation des spécialistes des forces de sécurité irakiennes", a déclaré le ministre de la Défense, Martin Stropnicky, dans un communiqué.

"Il s'agit d'une nouvelle activité concrète en Irak en vue de soutenir la lutte contre le soi-disant Etat islamique, après l'envoi en été 2016 d'une équipe d'instructeurs tchèques chargés de former les pilotes irakiens à l'utilisation des avions de combat tchèques L-159", indique le texte.

Une unité chirurgicale de l'armée tchèque forte de dix-sept personnes, dont des chirurgiens, un anesthésiste et des infirmières, va travailler à partir de décembre dans le cadre d'un hôpital de campagne de la marine américaine basé à 70 km au sud de Mossoul.

L'équipe d'instructeurs militaires sera notamment composée de spécialistes en génie chargés de former les militaires irakiens en matière de protection contre des engins explosifs improvisés. Ils se déplaceront en Irak en 2017.
"Il s'agira d'une mission sans participation directe aux combats", a indiqué le chef de l'état-major de l'armée tchèque, Josef Becvar.

Le Sénat, chambre haute du Parlement tchèque, avait déjà approuvé l'envoi des deux équipes mercredi.
Prague avait déjà livré au gouvernement irakien et aux forces kurdes qui combattent l'EI des armes et des munitions d'un prix total d'environ 1,5 million d'euros.
Le gouvernement tchèque avait également approuvé l'an dernier la vente à Bagdad de quinze avions de combat L-159, un contrat de 27,5 millions d'euros. Il a aussi organisé une formation pour une trentaine de pilotes d'hélicoptère irakiens.

http://www.lorientlejour.com/article/1013778/prague-envoie-en-irak-une-unite-medicale-et-des-instructeurs-militaires.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20383
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention contre Daech - Statut spécial -   Jeu 20 Oct 2016 - 16:24

Citation :
US Apache helicopters flying in Mosul offensive




By Kristina Wong - 10/19/16 12:25 PM EDT



The U.S. military is flying Apache helicopter gunships in support of Iraqi forces in the offensive to retake Mosul from ISIS, exposing U.S. forces to greater risk.

The Army helicopters are currently flying in support of Iraqi night operations as they retake villages from the Islamic State in Iraq and Syria on the march to Mosul, according to Maj. Gen. Gary Volesky, commander of Combined Joint Forces Land Component Command-Operation Inherent Resolve.


The Apaches fly in pairs and lower to the ground than other U.S. strike aircraft. Each is armed with a 30-millimeter cannon, 2.75-inch rockets and can carry a payload of Hellfire missiles — ideal for providing close air support for troops on the ground.
"We get into occasions where we expect enemy activity to be, and that's what we call [the] named area of interest ... and that's what we focus them on," Volesky said.

"It's also a confidence-building measure as they hear those Apaches in the general area. And so that's really how we're using them," he told reporters during a briefing.

Volesky left it open as to whether the Apaches would fly over Mosul itself when Iraqi forces push into the city. ISIS fighters are expected to fall back from the outskirts and consolidate in the Iraqi city's urban core, where officials predict fighting will get ugly.

"We'll use every capability to enable the Iraqis' fight in Mosul. Where the Apaches go, we'll make sure that we mitigate the risk, like we are now," he said.

"I'm not going to tell how we're going to employ the Apaches. What I will say is that we'll look for opportunities to utilize all the capabilities to enable the Iraqis to go faster and more efficiently in Mosul," he added.

http://thehill.com/policy/defense/301782-general-us-military-flying-apache-helicopters-in-mosul-offensive
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20383
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention contre Daech - Statut spécial -   Jeu 20 Oct 2016 - 17:57

Citation :
Les Peshmergas reprennent le contrôle de 12 villages proches de Mossoul


- «Avec la libération du village de Khorsabad sur l’axe de Nawran, les forces Peshmergas se trouvent maintenant à 12 km au Nord de Mossoul», a indiqué un officier des forces kurdes.

20.10.2016  Mahmoud Barakat 



AA/Ninive (Irak) / Mohamed Akl, Ali Shikho, Jamal al-Badrani et Ali Mukarram Garip


Les forces kurdes Peshmergas ont repris, jeudi, le contrôle de plusieurs villages au Nord-est de Mossoul, au quatrième jour d’une offensive militaire d’envergure visant à reconquérir cette ville majeure du Nord de l’Irak tombée aux mains de Daech en 2014, ont indiqué des sources militaires.

«Nos forces ont libéré 12 villages sur trois axes le long desquels elles avancent vers Mossoul depuis le Nord-est » a déclaré, à l’Agence Anadolu (AA), un officier Peshmerga, Younis Koran.

Lundi à l’aube, le Premier ministre irakien, Haider el-Abadi, avait annoncé, dans une allocution diffusée par la chaîne de télévision «al-Iraqiya» (semi-officielle), le lancement de la bataille de Mossoul.

Quatre mille Peshmergas participent également à l’opération sur le front de Khazar, selon un communiqué publié lundi par le ministère des Peshmergas (forces armées du District du Nord de l'Irak).

L’aviation de la coalition internationale anti-Daech bombarde des positions de l'organisation terroriste, et assure la couverture de l’avancée des Peshmergas depuis dimanche, d’après la même source.

Six des villages reconquis jeudi par les forces kurdes sont situés le long de l’axe de Nawran, cinq le long de l’axe de Bashiqa et un le long de l’axe de Tel Saqf, a noté Koran.

« Avec la libération du village de Khorsabad sur l’axe de Nawran, les forces Peshmergas se trouvent maintenant à 12 km au nord de Mossoul » a-t-il ajouté.

http://aa.com.tr/fr/monde/les-peshmergas-reprennent-le-contrôle-de-12-villages-proches-de-mossoul-/669070
Revenir en haut Aller en bas
Socket-error
Commandant
Commandant
avatar

messages : 1018
Inscrit le : 03/04/2016
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Intervention contre Daech - Statut spécial -   Ven 21 Oct 2016 - 7:41

jf16 a écrit:
Citation :
Les Peshmergas reprennent le contrôle de 12 villages proches de Mossoul


- «Avec la libération du village de Khorsabad sur l’axe de Nawran, les forces Peshmergas se trouvent maintenant à 12 km au Nord de Mossoul», a indiqué un officier des forces kurdes.

20.10.2016  Mahmoud Barakat 



AA/Ninive (Irak) / Mohamed Akl, Ali Shikho, Jamal al-Badrani et Ali Mukarram Garip


Les forces kurdes Peshmergas ont repris, jeudi, le contrôle de plusieurs villages au Nord-est de Mossoul, au quatrième jour d’une offensive militaire d’envergure visant à reconquérir cette ville majeure du Nord de l’Irak tombée aux mains de Daech en 2014, ont indiqué des sources militaires.

«Nos forces ont libéré 12 villages sur trois axes le long desquels elles avancent vers Mossoul depuis le Nord-est » a déclaré, à l’Agence Anadolu (AA), un officier Peshmerga, Younis Koran.

Lundi à l’aube, le Premier ministre irakien, Haider el-Abadi, avait annoncé, dans une allocution diffusée par la chaîne de télévision «al-Iraqiya» (semi-officielle), le lancement de la bataille de Mossoul.

Quatre mille Peshmergas participent également à l’opération sur le front de Khazar, selon un communiqué publié lundi par le ministère des Peshmergas (forces armées du District du Nord de l'Irak).

L’aviation de la coalition internationale anti-Daech bombarde des positions de l'organisation terroriste, et assure la couverture de l’avancée des Peshmergas depuis dimanche, d’après la même source.

Six des villages reconquis jeudi par les forces kurdes sont situés le long de l’axe de Nawran, cinq le long de l’axe de Bashiqa et un le long de l’axe de Tel Saqf, a noté Koran.

« Avec la libération du village de Khorsabad sur l’axe de Nawran, les forces Peshmergas se trouvent maintenant à 12 km au nord de Mossoul » a-t-il ajouté.

http://aa.com.tr/fr/monde/les-peshmergas-reprennent-le-contrôle-de-12-villages-proches-de-mossoul-/669070

Entre temps la ville de Kirkouk est entrain de tomber :
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/10/21/97001-20161021FILWWW00035-l-ei-attaque-la-ville-irakienne-de-kirkouk.php

_________________
Revenir en haut Aller en bas
RecepIvedik
Capitaine
Capitaine


messages : 968
Inscrit le : 25/10/2014
Localisation : FRANCE
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Intervention contre Daech - Statut spécial -   Ven 21 Oct 2016 - 8:21

WRANGEL a écrit:


C'est franchement le mieux qui puisse arriver et qu'il y ait à souhaiter pour les civils de Mossoul et des environs.

C'est une question d'heures...

Les TSK vont rentrer sur TelAfer..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4439
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Intervention contre Daech - Statut spécial -   Ven 21 Oct 2016 - 10:02

RecepIvedik a écrit:
WRANGEL a écrit:


C'est franchement le mieux qui puisse arriver et qu'il y ait à souhaiter pour les civils de Mossoul et des environs.

C'est une question d'heures...

Les TSK vont rentrer sur TelAfer..

Inch'ALLAH. Si les TSK pouvaient en profiter pour aller jusqu'à la frontiere marocaine comme au bon vieux temps ce serait cool Laughing

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
RecepIvedik
Capitaine
Capitaine


messages : 968
Inscrit le : 25/10/2014
Localisation : FRANCE
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Intervention contre Daech - Statut spécial -   Sam 22 Oct 2016 - 0:35

http://www.romandie.com/news/La-Turquie-devrait-avoir-un-role-dans-la-bataille-de-Mossoul/746669.rom a écrit:
La Turquie devrait avoir un rôle dans la bataille de Mossoul


Abou Dhabi - Le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter s'est dit confiant vendredi sur la possibilité d'intégrer la Turquie dans l'offensive pour reprendre la ville de Mossoul au groupe Etat islamique (EI) en Irak, malgré les dissensions entre Bagdad et Ankara.

Je pense qu'il y a un accord sur le principe de la part des parties et que nous en sommes à discuter des détails pratiques pour une participation turque, a expliqué Ashton Carter à l'issue d'une brève visite de quelques heures à Ankara, avant un déplacement aux Emirats arabes unis puis à Paris.

L'Irak comprend que la Turquie, en tant que voisine de la région de Mossoul, a un intérêt dans ce qui sera le résultat de la bataille pour reprendre le dernier grand bastion des jihadistes en Irak, a assuré le chef du Pentagone.

Je suis convaincu que nous pouvons résoudre le problème, que la Turquie peut faire des choses productives dans cette bataille et que nous avons juste à définir les modalités pratiques de cette participation, a-t-il encore déclaré.

Nous sommes en train de discuter de ces modalités pratiques, a-t-il ajouté.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan ne veut pas que la Turquie reste à l'écart des opérations pour libérer Mossoul, deuxième ville d'Irak, et veut que l'armée turque y participe.

Mais Bagdad s'y oppose pour l'instant, réclamant notamment le départ de centaines de militaires turcs stationnés sur une base dans la ville de Bachiqa, près de Mossoul, où ils avaient été déployés pour entraîner des combattants sunnites irakiens.

Selon les experts, le président Erdogan se préoccupe du nouvel équilibre des forces qui sera instauré entre les différentes communautés après la libération de cette ville sunnite, redoutant une mainmise des Kurdes et des musulmans chiites.

Un haut responsable américain de la Défense a laissé entendre que la Turquie pourrait avoir une participation non directement militaire.

Il y a beaucoup de manières de contribuer à une campagne comme celle de Mossoul, a dit ce responsable, en suggérant par exemple que la Turquie pourrait s'impliquer dans le soutien médical, l'assistance humanitaire, ou encore l'entraînement de forces irakiennes - comme c'était le cas sur la base de Bachiqa.

Les forces irakiennes et les combattants kurdes peshmergas, appuyés par la coalition internationale antijihadistes menée par les Etats-Unis, ont lancé lundi la bataille pour reprendre Mossoul qui était tombée aux mains des jihadistes en 2014.

Le chef du Pentagone a estimé que la Turquie jouerait aussi un rôle dans l'offensive sur Raqa, le bastion de l'EI en Syrie qui est l'autre grand objectif de la coalition internationale antijihadistes.

De la même manière, la Turquie aura un rôle dans la chute de Raqa, a assuré M. Carter. La Turquie a en effet un intérêt à s'assurer que la (future) gouvernance de Raqa reflète bien la population de la ville, a-t-il dit, en allusion aux équilibres à respecter entre les différentes communautés.


Nous voulons chasser l'EI de Raqa. Nous voulons le faire dès que possible, et nous voulons que la victoire soit durable, a déclaré le chef du Pentagone.

Nous avons parlé (avec la Turquie) de toute une série d'options pour sa future participation dans une future bataille pour reprendre Raqa, militaires et non militaires, a précisé de son côté le haut responsable de la Défense américain.


(©AFP / 21 octobre 2016 19h26)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
RecepIvedik
Capitaine
Capitaine


messages : 968
Inscrit le : 25/10/2014
Localisation : FRANCE
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Intervention contre Daech - Statut spécial -   Dim 23 Oct 2016 - 8:06

http://www.sabah.com.tr/gundem/2016/10/23/deas-sanigi-100-yil-hapis-verin-ulkeme-gondermeyin a écrit:
Bursa'da, DEAŞ terör örgütü üyesi olmak suçundan tutuklu yargılanan Fas uyruklu 42 yaşındaki Mimoun Bateoui, "Bana 100 yıl hapis cezası verin ama ülkeme göndermeyin, idam ederler" dedi. Mahkeme Bateoui'yi, 'Terör örgütü üyesi olmak' ve 'Terör örgütünün propagandasını yapmak' suçlarından 8 yıl 9 ay hapis cezasına çarptırdı.

Mimoun Bateoui, 42 ans d'origine Marocaine, jugé à Bursa en Turquie pour appartenance à un groupe terroriste, daesh en l'occurence, demande à la cours de le condamner à 100 ans de prison mais supplie de ne surtout pas être extradé au Maroc...

Laughing Il mériterait vraiment que votre ministère le rapatrie chez vous ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
badr le patriotique
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

messages : 466
Inscrit le : 29/11/2013
Localisation : casablanca
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Intervention contre Daech - Statut spécial -   Dim 23 Oct 2016 - 11:02

RecepIvedik a écrit:
http://www.sabah.com.tr/gundem/2016/10/23/deas-sanigi-100-yil-hapis-verin-ulkeme-gondermeyin a écrit:
Bursa'da, DEAŞ terör örgütü üyesi olmak suçundan tutuklu yargılanan Fas uyruklu 42 yaşındaki Mimoun Bateoui, "Bana 100 yıl hapis cezası verin ama ülkeme göndermeyin, idam ederler" dedi. Mahkeme Bateoui'yi, 'Terör örgütü üyesi olmak' ve 'Terör örgütünün propagandasını yapmak' suçlarından 8 yıl 9 ay hapis cezasına çarptırdı.

Mimoun Bateoui, 42 ans d'origine Marocaine, jugé à Bursa en Turquie pour appartenance à un groupe terroriste, daesh en l'occurence, demande à la cours de le condamner à 100 ans de prison mais supplie de ne surtout pas être extradé au Maroc...

Laughing Il mériterait vraiment que votre ministère le rapatrie chez vous ...

il sait très bien comment on traite les terroriste chez nous Twisted Evil Twisted Evil

_________________
                                ALLAH

AL WATAN                                                AL MALIK
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20383
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention contre Daech - Statut spécial -   Dim 23 Oct 2016 - 15:26

Citation :
23.10.2016

24 000 masques à gaz donnés aux soldats irakiens et aux peshmergas par les Américains.





A lire  un communiqué du samedi 22 octobre du Combined Joint Forces Land Component Command qui pilote l'opération Inherent Resolve. Ce communiqué précise que 24 000 masques ont été distribués aux soldats irakiens et kurdes engagés dans l'opération de reprise de Mossoul et que ces équipements ont été fournis dans l'éventualité d'attaques chimiques lancées par Daech (photos DoD et AFP).



Un second communiqué du même CJFLC, également de samedi, précise que le commandement suit de près la situation autour des sites de Camp Swift et de Qayyarah West Airfield (où est basée la TF française Wagram) qui sont affectés par les fumées toxiques qui se dégagent de l'usine de souffre incendiée par les islamistes à Mishraq. L'air est aussi vicié par les fumées qui se dégagent des puits de pétrole en feu.

Des prélèvements d'air sont effectués. Le communiqué précise aussi que les activités extérieures des personnels sur ces sites ont été limitées et que certains militaires ont choisi de porter leurs masques.



Les soldats français basés à Q-West sont eux aussi équipés de masques. Des précautions ont-elles été prises ou des mesures de confinement imposées? L'EMA, contacté dimanche après-midi, n'a pas répondu.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2016/10/23/24 000-masques-a-gaz-donnes-aux-soldats-irakiens-et-aux-pesh-17044.html  
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6585
Inscrit le : 10/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention contre Daech - Statut spécial -   Dim 23 Oct 2016 - 20:27

Citation :
Bataille de Mossoul : l'Irak refuse l'aide de la Turquie, Ankara enrage
23/10/2016

L'Irak a fermement repoussé la proposition de la Turquie, qui souhaitait participer à la bataille de Mossoul. La réponse a piqué Ankara au vif, les autorités turques ont fait savoir qu'elles se tenaient prêtes à agir "si nécessaire".

"Je sais que les Turcs veulent participer ; nous les en remercions, mais c'est quelque chose que nous, Irakiens, allons gérer nous-mêmes". Samedi 22 octobre, le Premier ministre irakien Haïdar al-Abadi a vertement repoussé l’offre de la Turquie, qui proposait de participer à l’offensive sur Mossoul menée conjointement par les forces irakiennes et par la coalition internationale contre le groupe État islamique.

Le secrétaire américain à la Défense Ashton Carte, qui était à Ankara vendredi, joue actuellement les médiateurs pour tenter de réconcilier les positions de ses deux alliés au sujet de la bataille pour reprendre la deuxième ville d'Irak.

"Si nous avons besoin d'aide, nous en demanderons à la Turquie ou à d'autres pays de la région", a ajouté le chef du gouvernement irakien, avant de poursuivre : "La vérité est que nous n'avons pas estimé suffisants les propos au sujet du respect de la souveraineté irakienne […] Et nous voulons en entendre plus de la partie turque […] sur ce sujet [majeur]".

Autrefois, la capitale de la province de Ninive faisait partie de l'empire Ottoman. Ankara considère que la ville fait partie de sa sphère d'influence. D’autre part, les gouvernements turc et irakien ne parviennent pas à s’entendre au sujet de la présence de troupes turques au camp de Bachika, près de Mossoul. Sur le territoire irakien, donc.

La Turquie "agira si nécessaire"

La réponse de Haïdar al-Abadi n’a visiblement pas plu au Premier ministre turc Yildirim Binali, qui a qualifié les mots de son homologue irakien de "provocateurs". Il a déclaré que son pays se tenait prêt à agir en Irak, les promesses de Washington et Bagdad de ne pas faire participer les combattants kurdes et les milices chiites aux combats ne donnant pas satisfaction à la Turquie. "Nous avons fait tous les préparatifs pour prendre les mesures nécessaires, parce que la promesse donnée par les États-Unis et l'Irak sur le PKK et les milices chiites qui ne prendraient pas part aux opérations ne nous satisfait pas pour l'instant", a-t-il déclaré.

"La Turquie ne pourra jamais rester immobile face aux massacres, à la possibilité d'un afflux de réfugiés et de combats le long de sa frontière [350 kilomètres de frontière séparent les deux pays] et elle agira si nécessaire", a menacé le chef du gouvernement turc.

Un "accord de principe" un temps envisagée entre Ankara et Bagdad

La veille, vendredi 21 octobre, le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter faisait pourtant état, après une réunion avec le président turc Recep Tayyip Erdogan, d'un "accord de principe" entre Bagdad et Ankara au sujet de la bataille de Mossoul. Un accord qui aurait permis à terme une participation de la Turquie.

Vu le ton employé samedi par Haïdar al-Abadi, cette participation paraît assez improbable à court terme. Le Premier ministre irakien ayant évoqué samedi une visite effectuée par une délégation turque cinq jours auparavant.

http://www.france24.com/fr/20161023-irak-turquie-participation-refus-bataille-mossoul-al-abadi-binali-carter-ei-etat-islamique










_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20383
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention contre Daech - Statut spécial -   Lun 24 Oct 2016 - 12:22

Citation :
Irak: l'attaque de l'EI sur Kirkouk terminée, 74 jihadistes tués (gouverneur)


AFP 24/10/2016


Les forces irakiennes ont mis fin à l'attaque-surprise lancée vendredi par le groupe Etat islamique (EI) à Kirkouk, une ville distante de 170 kilomètres de Mossoul, et 74 jihadistes ont été tués, a affirmé lundi le gouverneur provincial.

"L'attaque est terminée et la vie est retournée à la normale", a déclaré à l'AFP le gouverneur de la province de Kirkouk Najmeddin Karin, en précisant que le chef de l'opération de l'EI avait été arrêté. Selon lui, ce dernier a avoué après son arrestation qu'une centaine de combattants avaient mené l'attaque contre Kirkouk, des cellules dormantes de l'EI dans cette ville pétrolière et multiethnique du nord se joignant à des jihadistes venus de l'extérieur.

Attaqués dans leur fief de Mossoul, au nord de l'Irak, par les forces irakiennes soutenues par la coalition internationale, les jihadistes de l'EI avaient tenté de faire diversion lançant vendredi à l'aube un raid meurtrier sur Kirkouk, une ville pourtant située hors des zones qu'ils contrôlent.

Selon un bilan donné dimanche soir par les autorités irakiennes après trois jours de combat et de couvre-feu, cette opération spectaculaire a fait, en dehors de l'EI, au moins 46 morts, la plupart des membres des forces de sécurité.

http://www.lorientlejour.com/article/1014408/irak-lattaque-de-lei-sur-kirkouk-terminee-74-jihadistes-tues-gouverneur.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20383
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention contre Daech - Statut spécial -   Jeu 27 Oct 2016 - 16:41

Citation :
Au moins 800 combattants de Daesh auraient été tués depuis le début de la bataille de Mossoul


Posté dans Moyen-Orient, Opérations par Laurent Lagneau Le 27-10-2016




Plus de 10 jours après le lancement de l’offensive visant à chasser l’État islamique (EI ou Daesh) de la ville de Mossoul, le général Joseph Votel, le chef de l’US CENTCOM, le commandement militaire américain pour l’Asie centrale et le Moyen Orient, s’est risqué à donner un premier bilan des pertes subies par les jihadistes.

Ainsi, selon ses propos tels qu’ils ont été rapportés par l’AFP, l’estimation du CENTCOM est que les forces irakiennes et kurdes ont « probablement tué environ 800 à 900 combattants de l’EI au cours des opérations lancées il y a une semaine et demi ».

D’après les dernières évaluations, il y aurait entre 3.500 et 5.000 jihadistes présents à Mossoul ainsi qu’environ 2.000 autres disséminés dans les environs. Selon l’entourage du ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, ces derniers auraient reçu le renfort de « quelques centaines » de combattants venus de Syrie.

Cela étant, il serait hasardeux d’avancer un chiffre fiable au sujet des pertes subies par Daesh. Le plus souvent, les évaluations se font au doigt mouillé. Par exemple, quand un pick-up est détruit par une frappe aérienne, on estime que le nombre de tués est équivalent à celui des passagers qu’aurait pu transporter le véhicule.

« Nous comptons le nombre de pick-up détruits et nous multiplions par le nombre de combattants qui s’y trouvaient probablement pour avoir une estimation à peu près crédible », expliquait ainsi Laurent Fabius, l’ancien ministre des Affaires étrangères, au moment de l’intervention française au Mali.

Même chose pour les effectifs de l’EI encore présents à Mossoul. Comme l’a souligné le général Votel, l’exercice est compliqué car les terroristes sont en mouvement permanent et se fondent dans la population. D’ailleurs, les évaluations du nombre de jihadistes données par différents services n’ont jamais été les mêmes, allant parfois du simple au triple.

Mais s’agissant plus précisément des pertes de Daesh dans la région de Mossoul, on peut avoir quelques certitudes. Ainsi, les jihadistes ont lancé plus de 60 attaques suicides avec des VBIED (vehicle-borne improvised explosive device) contre les forces irakiennes et les peshmergas [combattants kurdes, ndlr] et ils ont perdu au moins 74 des leurs lors de l’assaut de diversion livré contre la ville de Kirkouk.

http://www.opex360.com/2016/10/27/au-moins-800-combattants-de-daesh-auraient-ete-tues-depuis-le-debut-de-la-bataille-de-mossoul/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20383
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention contre Daech - Statut spécial -   Sam 29 Oct 2016 - 17:30

Citation :
La question de l’indépendance du Kurdistan irakien sera posée après la bataille de Mossoul


Posté dans Moyen-Orient, Opérations par Laurent Lagneau Le 29-10-2016




Alors que l’opération visant à chasser l’État islamique (EI ou Daesh)de Mossoul vient de commencer et qu’il faut s’attendre à de durs combats, certains affichent leurs ambitions sans attendre l’issue de la bataille. Comme Nechirvan Barzani, le Premier ministre de la région autonome du Kurdistan irakien.

Déjà que les relations entre cette dernière et le gouvernement central irakien sont compliquées, notamment à cause de la question pétrolière et de sa bonne entente avec la Turquie, les propos de M. Barzani ne vont pas les apaiser, bien au contraire. Et il n’est pas exclu qu’elles aient une incidence sur les opérations en cours, étant donné que les combattants kurdes (peshmergas) sont engagés dans la reconquête de Mossoul, aux côtés des forces gouvernementales irakiennes.

Dans un entretien accordé au quotidien allemand Bild, le Premier ministre kurde a dit que « cela fait longtemps que les choses sont mûres pour (l’indépendance) ». Mais, a-t-il ajouté, « concentrons-nous sur la bataille contre l’EI pour le moment ».

Cependant, « dès que Mossoul sera libérée, nous nous réunirons avec nos partenaires à Bagdad pour parler de notre indépendance », a insisté Nechirvan Barzani. « Nous avons trop longtemps attendu, nous pensions qu’après 2003 [et la chute du régime de Saddam Hussein suite à l'intervention d'une coalition dirigée par les États-Unis, ndlr], il y aurait un nouveau départ pour un nouvel Irak démocratique. Mais cet Irak a échoué », a-t-il justifié.

« Ici, nous ne sommes pas des Arabes mais une nation kurde. La communauté internationale doit aussi voir cela de façon réaliste », a poursuivi M. Barzani. « Chez nous, il n’y a pas d’armée irakienne, pas de police irakienne. A un moment donné, il y aura un référendum sur l’indépendance du Kurdistan, laissons alors les gens décider », a-t-il ajouté.

http://www.opex360.com/2016/10/29/la-question-de-lindependance-du-kurdistan-irakien-sera-posee-apres-la-bataille-de-mossoul/
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6585
Inscrit le : 10/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Intervention contre Daech - Statut spécial -   Jeu 3 Nov 2016 - 9:34

Citation :
Abou Bakr al-Baghdadi : l'EI ne va pas se retirer de Mossoul
05h47, le 03 novembre 2016, modifié à 07h03, le 03 novembre 2016

La voix du chef djihadiste a été identifiée sur un message diffusé par un média connu pour être affilié à l'organisation État islamique.

Abou Bakr al-Baghdadi, le chef de l'organisation État islamique (EI), a appelé ses troupes à "tenir" Mossoul, bastion en Irak des djihadistes visé par une vaste offensive des forces irakiennes.

"Tenir ses positions" ou aller en Libye. Dans ce premier message depuis plus d'un an et diffusé par Al-Furqan, un média affilié à l'EI, une voix présentée comme celle du leader djihadiste, dont les prises de paroles publiques sont rares, appelle ses combattants, qui seraient entre 3.000 et 5.000 dans Mossoul, à ne pas se "replier" face à l'armée irakienne, épaulée dans son avancée par une coalition internationale menée par les États-Unis.

"Tenir ses positions dans l'honneur est mille fois plus aisé que de se replier dans la honte", assène le chef djihadiste, dont l'état de santé et les déplacements font l'objet de nombreuses spéculations. Il incite également ses partisans à s'en prendre à l'Arabie saoudite, l'une de ses bêtes noires, et à la Turquie, qui dispose de troupes stationnées sur une base près de Mossoul et veut jouer un rôle dans l'offensive sur la ville. Baghdadi appelle enfin tous ceux qui ne peuvent se rendre en Syrie ou en Irak à tenter d'aller en Libye.

Les civils utilisés comme boucliers humains ? Mossoul, deuxième ville d'Irak, est le bastion de l'EI dans le pays. C'est d'une de ses mosquées que Baghdadi en juin 2014 avait proclamé son "califat" réunissant les territoires conquis en Irak et en Syrie. Depuis, ces territoires ont fortement rétréci et le 17 octobre les troupes irakiennes ont lancé une vaste offensive pour reprendre la ville, où elles sont désormais positionnées en périphérie. "Nous nous préparons à présent pour le pire. Les vies de 1,2 million de civils sont en grand danger", s'est alarmé le directeur pour l'Irak du Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC), une des ONG les plus actives dans ce pays. Le NRC, comme d'autres ONG, demande l'ouverture de couloirs humanitaires pour que les habitants puissent quitter la ville et rejoindre les quelques camps ouverts dans la région. L'ONU a exprimé ses "sérieuses inquiétudes" quant au sort de dizaines de milliers de civils que l'EI aurait emmenés pour possiblement les utiliser comme boucliers humains.

http://www.europe1.fr/international/abou-bakr-al-baghdadi-lei-ne-va-pas-se-retirer-de-mossoul-2889443

sa sent la fin des haricots !

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intervention contre Daech - Statut spécial -   

Revenir en haut Aller en bas
 
Intervention contre Daech - Statut spécial -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 21 sur 24Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22, 23, 24  Suivant
 Sujets similaires
-
» Des français veulent prendre les armes contre DAECH
» Police scientifique. Les syndicats réclament un "statut spécial".
» 2014-__coalition occidentalo-arabe contre Daech
» pour ou contre le vaccin ROR ?
» Appel à un front républicain contre Sarkozy...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Histoire, Guerres et Conflits militaires :: Guerres et conflits d'actualités-
Sauter vers: