Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Plan de développement socio-economique du Sahara Marocain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4390
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Plan de développement socio-economique du Sahara Marocain   Mar 10 Nov 2015 - 17:42

PGM a écrit:
Les flux seront générés avec le développement de la région.  Inversement les flux ne passent que là où il y a des routes  Very Happy  
Pour l'autoroute, le projet c'est Tiznit - layoune  dans un premier temps. Mais ce n'est pas encore financé.
il y a aussi une grosse carte touristique à jouer : réserves  naturelles, sport nautique,  pêche sportive,  vol à voile, camping nature, produits biologiques. ..bbref tout un eco--tourisme  à forte valeur ajoutée.
Il faut que la ram  multiplie les désertes à partir de Kech et Agadir. Le tourisme intérieur + colonies de vacances peuvent favoriser le lien sociale et ouvrir des opportunités


Ce serait bien que les grosses boites publiques et privées qui ont des résidences hotelieres de vacances dédiées à leurs employés en installent la bas aussi.

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
Amgala Winner
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1670
Inscrit le : 14/11/2010
Localisation : Pole Nord
Nationalité : Argentina

MessageSujet: Re: Plan de développement socio-economique du Sahara Marocain   Mar 10 Nov 2015 - 21:35

thewa3r a écrit:
Ha7na mazal fih Mad Des danseuses latinos qui vont provoqué nos concitoyens sahraouis ultra conservateurs avec des bikinis de toutes les couleurs ...
ils n'ont rien retenu de la leçon Lopezienne à ce que je vois !

Eh oui mon frére , Nador et Houceima ont déja passer par cette étape , aucune région du maroc ne sera à l'abris Laughing

_________________
#LtBahti_Martyr #كلنا_البحتي #الشهيد_البحتي
Revenir en haut Aller en bas
yasso
2eme classe
2eme classe


messages : 8
Inscrit le : 18/08/2015
Localisation : maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Plan de développement socio-economique du Sahara Marocain   Mar 10 Nov 2015 - 23:31

Je ne suis pas du même avis
suffit de se promener dans les grandes avenues de laâyoune en soirée ou voir comment se déroulent les mariages https://www.youtube.com/results?search_query=%D8%B9%D8%B1%D8%B3+%D8%B5%D8%AD%D8%B1%D8%A7%D9%88%D9%8A
Revenir en haut Aller en bas
al_bundy
Commandant
Commandant
avatar

messages : 1130
Inscrit le : 14/09/2009
Localisation : paris
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Plan de développement socio-economique du Sahara Marocain   Mer 11 Nov 2015 - 2:01

Moi perso si c'est pour que le sud devienne marakech ou saidia bis, je dis le tourisme peut rester là où il est! El hamdoullillah on est épargner des dérives (prostitution) et j'espère que ça restera ainsi. De même pour la pollution.

_________________


Ces gifs animés proviennent du mangas "Les chevaliers du zodiaques: the lost canvas".
Revenir en haut Aller en bas
youssef_ma73
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1735
Inscrit le : 04/08/2014
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Plan de développement socio-economique du Sahara Marocain   Mer 11 Nov 2015 - 11:18

Voila du concret .....


Citation :


Maroc : Anouar Invest se lance dans la construction d'une cimenterie de 28 millions d'euros à Laâyoune



Dénommée Cimenteries marocaines du Sud - Cimsud, la cimenterie située dans le sud marocain du groupe Anouar Invest devrait entrer en service en 2017. Montant de l'investissement : 28 millions d'euros.


Dans la foulée de la cérémonie de lancement par le roi Mohammed VI les 6 et 7 novembre à Laâyoune, du plan de développement des provinces du sud (Sahara ocidental), le groupe marocain Anouar Invest vient d'annoncer le lancement du projet de construction d'une cimenterie à Laâyoune. L'investissement dévoilé e fait en 2014 s'élevera à 300 millions de dirhams soit 28 millions d'euros (1000 dirhams = 92 euros).

Prévue pour être opérationnelle en 2017, la cimenterie nommée Cimenteries marocaines du Sud - Cimsud devrait atteindre à terme une capacité de 500 000 tonnes de ciment par an. La cimenterie occupera tout au long de sa construction 75 000 jours-personnes et prévoit la création de 170 emplois.

Ce projet annoncé sera initié par la filiale du groupe Anouar, Atlantic Ciment, qui a été créée l’an dernier. "Cette unité de production d’envergure permettra l’accompagnement du développement de toute la zone sud dans ses importants projets d’infrastructures et de logements en répondant à la demande croissante en ciment, produit essentiel pour la construction", note le groupe dans un communiqué repris par la presse marocaine.

Pour rappel, le marché marocain du ciment pesait 14,1 millions de tonnes en  2014 (18,2 millions de tonnes en France par comparaison). Après des années de forte croissance, il est recul constant depuis 2012 plombé par la mauvaise santé du BTP.

Ce secteur est dominé au Maroc par les groupes internationaux Lafarge et Holcim (qui viennent de fusionner au plan mondial mais pas au Maroc) et Italcimenti (Ciments du Maroc). A cela s'ajoute, les opérateurs marocains Cimat (groupe Sefrioui), Asment (Ynna Holding) et donc plus récemment Atlantic Ciment du groupe Anouar.

Créé en 1994, Anouar Invest conduit par l'homme d'affaires El Hachmi Boutgueray est un important holding marocain opérant dans plusieurs secteurs comme l’agroalimentaire, l’immobilier, la logistique ou les matériaux de construction.

Dans le domaine du ciment, fin 2014, Anouar Invest, pour lancer sa filale Atlantic Ciment  a signé avec le chinois CDI-SINOMA, un accord pour la construction d’une cimenterie à Settat prévue pour être opérationnelle fin 2018. Evalué à 3 milliards de dirhams, (281 millions d'euros) l'investissement devrait doter l'usine d'une capacité de production de 2,2 millions de tonnes par an.

Son usine à Laâyoune viendra rejoindre dans la région celle du groupe Ciments du Maroc (photo ci-contre). La filiale d'Italcimenti dispose, en effet, près de la même ville côtière d'un centre de broyage et d'ensachage de ciment de 250 000 tonnes extensible à 500 000 tonnes, doté, particularité d'un parc éolien.

Si la consommation de ciment dans la région est assez modeste (autour de 100 000 tonnes) ces deux implantations devraient à terme bénéficier à plein du plan de développement des régions sud du pays annoncé par les autorités marocaines et le roi le week-end dernier et qui comprend de nombreux projets d'infrastructures.
http://www.usinenouvelle.com/article/maroc-anouar-invest-se-lance-dans-la-construction-d-une-cimenterie-de-28-millions-d-euros-a-laayoune.N362363

_________________
“Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.” Albert Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
YASSINE
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

messages : 438
Inscrit le : 21/12/2008
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Plan de développement socio-economique du Sahara Marocain   Mer 11 Nov 2015 - 11:49

al_bundy a écrit:
Moi perso si c'est pour que le sud devienne marakech ou saidia bis, je dis le tourisme peut rester là où il est! El hamdoullillah on est épargner des dérives (prostitution) et j'espère que ça restera ainsi. De même pour la pollution.

Bonjour,

avec tout le respect ça se voit que ne sais rien de ce qui se passe dans les coulisses Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
ScorpionDuDesert
Adjudant-chef
Adjudant-chef


messages : 460
Inscrit le : 15/08/2010
Localisation : France
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Plan de développement socio-economique du Sahara Marocain   Mer 11 Nov 2015 - 13:27

Pourquoi je me sens le seul à être contre tout ça ?!
On parle de régionalisation et d'autonomie. Pourquoi cette region ne contracte pas des prêts pour faire ces projets ?
Revenir en haut Aller en bas
youssef_ma73
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1735
Inscrit le : 04/08/2014
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Plan de développement socio-economique du Sahara Marocain   Mer 11 Nov 2015 - 18:45

Quelques premiers détails sur le futur port en eau profonde de Dakhla

http://www.medias24.com/ECONOMIE/ECONOMIE/159476-Voici-Dakhla-Atlantique-le-futur-nouveau-port-de-peche-et-de-commerce-du-sud-du-Maroc.html

_________________
“Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.” Albert Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
Amgala Winner
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1670
Inscrit le : 14/11/2010
Localisation : Pole Nord
Nationalité : Argentina

MessageSujet: Re: Plan de développement socio-economique du Sahara Marocain   Mer 11 Nov 2015 - 19:37

ScorpionDuDesert a écrit:
Pourquoi je me sens le seul à être contre tout ça ?!
On parle de régionalisation et d'autonomie. Pourquoi cette region ne contracte pas des prêts pour faire ces projets ?

Les questions qui fachent Laughing

Au Maroc j'ai arrivé à une conclusion , que les concepts de justice , démocratie , régionalisation , autonomie, liberté de presse sont totalement le contraire du sens propre santa

_________________
#LtBahti_Martyr #كلنا_البحتي #الشهيد_البحتي
Revenir en haut Aller en bas
juba2
General de Division
General de Division
avatar

messages : 6958
Inscrit le : 02/04/2008
Localisation : USA
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Plan de développement socio-economique du Sahara Marocain   Jeu 12 Nov 2015 - 0:51

Amgala Winner a écrit:
thewa3r a écrit:
Ha7na mazal fih Mad Des danseuses latinos qui vont provoqué nos concitoyens sahraouis ultra conservateurs avec des bikinis de toutes les couleurs ...
ils n'ont rien retenu de la leçon Lopezienne à ce que je vois !

Eh oui mon frére , Nador et Houceima ont déja passer par cette étape , aucune région du maroc ne sera à l'abris Laughing

C'est l'unique maniere de les convertire Very Happy .le slatinas sont dangereuse demande a Hddou.
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9685
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Plan de développement socio-economique du Sahara Marocain   Ven 13 Nov 2015 - 16:19

Détail pour le réseau routier:

http://www.medias24.com/ECONOMIE/ECONOMIE/159509-Route-express-Tiznit-Laayoune-Dakhla-les-premiers-details.html

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Hddou
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1430
Inscrit le : 15/09/2014
Localisation : France
Nationalité : maroc-espagne
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Plan de développement socio-economique du Sahara Marocain   Ven 13 Nov 2015 - 19:02

juba2 a écrit:
Amgala Winner a écrit:
thewa3r a écrit:
Ha7na mazal fih Mad Des danseuses latinos qui vont provoqué nos concitoyens sahraouis ultra conservateurs avec des bikinis de toutes les couleurs ...
ils n'ont rien retenu de la leçon Lopezienne à ce que je vois !

Eh oui mon frére , Nador et Houceima ont déja passer par cette étape , aucune région du maroc ne sera à l'abris Laughing

C'est l'unique maniere de les convertire Very Happy .le slatinas sont dangereuse demande a Hddou.

ayayay,allah injik men lmechta9 ila Fa9, en plus celle la sont diabolique, trop d'émotions et trop de calins. Twisted Evil

ils ont fait 7ala au Maroc juste à travers leurs séries mexicaines, ils ont introduits la notion d'amour latino en plein ménage compagnard marocain! qui se souvient de Guadalope, Rodrigo Anta awla A7ad, un certain moment il y'avais personne dans la rue vue que tout le monde était scotché à la série.

_________________
"Si l'on est compréhensif, on sera tourmenté."
Revenir en haut Aller en bas
Amgala Winner
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1670
Inscrit le : 14/11/2010
Localisation : Pole Nord
Nationalité : Argentina

MessageSujet: Re: Plan de développement socio-economique du Sahara Marocain   Ven 13 Nov 2015 - 20:24

Hddou a écrit:
juba2 a écrit:
Amgala Winner a écrit:


Eh oui mon frére , Nador et Houceima ont déja passer par cette étape , aucune région du maroc ne sera à l'abris Laughing

C'est l'unique maniere de les convertire Very Happy .le slatinas sont dangereuse demande a Hddou.

 ayayay,allah injik men lmechta9 ila Fa9, en plus celle la sont diabolique, trop d'émotions et trop de calins.  Twisted Evil

ils ont fait 7ala au Maroc juste à travers leurs séries mexicaines, ils ont introduits la notion d'amour latino en plein ménage compagnard marocain! qui se souvient de Guadalope, Rodrigo Anta awla A7ad, un certain moment il y'avais personne dans la rue vue que tout le monde était scotché à la série.

anta aw la a7ad et Guadalope ont vachement influencé la société marocaine dans le mauvais sens.

_________________
#LtBahti_Martyr #كلنا_البحتي #الشهيد_البحتي
Revenir en haut Aller en bas
Hddou
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1430
Inscrit le : 15/09/2014
Localisation : France
Nationalité : maroc-espagne
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Plan de développement socio-economique du Sahara Marocain   Ven 13 Nov 2015 - 20:49

Je suis content que le Roi vas valorisé encore plus l'identité Sahraoui à travers un musée et une promotion de la culture Hassani. le Sahraoui est fière de sa culture est c'est une bonne chose.

il faut valorisé toute les identités multiple marocaine. il faut pas tous qu'on écoute Chaabi ou occidentale. plutot faire de chaque région marocaine une identité culturel qui apportera surement une valeur économique. Les pays occidentaux essayent de renaître des petits folklore régionaux aprés une centralisation accrue qui a dénaturé des régions, et un pays qui se veut touristique doit veiller à préserver non pas juste le culturel mais un mode de vie locale.

_________________
"Si l'on est compréhensif, on sera tourmenté."
Revenir en haut Aller en bas
al_bundy
Commandant
Commandant
avatar

messages : 1130
Inscrit le : 14/09/2009
Localisation : paris
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Plan de développement socio-economique du Sahara Marocain   Sam 14 Nov 2015 - 13:07

youssef_ma73 a écrit:
Quelques premiers détails sur le futur port en eau profonde de Dakhla

http://www.medias24.com/ECONOMIE/ECONOMIE/159476-Voici-Dakhla-Atlantique-le-futur-nouveau-port-de-peche-et-de-commerce-du-sud-du-Maroc.html

J'ose espérer qu'ils vont traiter les eaux usées et ne pas faire de rejets en mer avec leurs usines! Cette région est très sensible à la moindre pollution, et elle abrite les dernières colonies de phoques moines, espèce en voie de disparition. La dernière pollution marine, engendrée par des algues, a fait un carnage!

De même pour la pêche, j'ai vu un reportage sur jorf lasfar, où les rejets industriels étaient fait directement en mer, sans traitement! Les pêcheurs étaient ulcérés de voir les fonds marins mourir, et donc, leur gagne pain!

Un pays vivant de la pêche doit être à l'avant garde de la lutte anti pollution. C'est la base.

J'espère qu'ils l'ont compris et qu'on aura pas de mauvaise surprise de ce côtés.

_________________


Ces gifs animés proviennent du mangas "Les chevaliers du zodiaques: the lost canvas".
Revenir en haut Aller en bas
youssef_ma73
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1735
Inscrit le : 04/08/2014
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Plan de développement socio-economique du Sahara Marocain   Ven 27 Nov 2015 - 16:14

Citation :

Aquaculture: Un plan imminent pour la filière dans les provinces du Sud
Le nouveau modèle de développement tous azimuts pour les provinces du sud du Royaume (NMDPS) commence déjà à prendre forme.




Et pour cause, un plan d’aménagement aquacole de la région de Dakhla-Oued Eddahab sera bientôt mis en place par l’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture. Cette dernière vient d’ailleurs de lancer dans ce sens un Appel à manifestation d’intérêt «AMI», dans le but de réaliser le projet. Il faut dire que le plan éponyme n’est pas des moindres.

Il permettra à terme à la région «de se hisser parmi les plus importants centres de production aquacoles de notre continent», ne manque-t-on pas d’indiquer auprès de l’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA). En cohérence avec la Stratégie Halieutis et les autres plans de développement de la région, le plan d’aménagement aquacole a déjà pu identifier pas moins de 878 unités de production qui s’étendent sur une superficie de plus de 6.556 ha sur laquelle une panoplie de projets aquacoles pourrait être développée.

Le montant d’investissement prévisionnel est estimé à 2,8 milliards de dirhams avec une production cible annuelle de près de 115.000 tonnes. Il permettra à terme la création de plus de 3.300 emplois. Les investisseurs intéressés peuvent déjà commencer à télécharger, et ce depuis le 23 novembre dernier, le dossier d’appel à manifestation d’intérêt, à partir du site web de l’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture. Ils pourront le déposer au plus tard le 22 avril 2016 à 16h30 auprès de l’ANDA, dont le siège se trouve à Rabat.

Rappelons que la filière aquacole est destiné aux productions de poissons (pisciculture), de coquillages (conchyliculture), de crustacés (astaciculture et pénéiculture) ou encore d’algues (algoculture), en bord de mer, mais également dans les étangs et rivières.
http://www.aujourdhui.ma/maroc/economie/aquaculture-un-plan-imminent-pour-la-filiere-dans-les-provinces-du-sud-122083

_________________
“Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.” Albert Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
youssef_ma73
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1735
Inscrit le : 04/08/2014
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Plan de développement socio-economique du Sahara Marocain   Jeu 4 Fév 2016 - 22:20

Citation :

A Dakhla, 2,8 milliards de DH seront investis dans l’aquaculture





En marge de la visite royale prévue dans les prochains jours aux provinces du sud et suite au lancement de la stratégie de développement des trois régions du sud, la région de Dakhla – Oued Eddahab sera appelée à accueillir un ensemble important de projets aquacoles. Les détails.

Ces projets, nécessitant une enveloppe de 2,8 milliards de DH, permettront une production de 115.000 tonnes de poisson par an et assureront 3.300 emplois stables. Ils porteront sur l’exploitation des espaces disponibles pour l’élevage et la culture de coquillages, d’algues et de poissons.


La zone concernée par cet investissement a été subdivisée en trois espaces homogènes, présentant les mêmes conditions environnementales et socio-économiques, à savoir: le secteur M1 (Baie de Dakhla), le secteur M2 (zone intermédiaire) et le secteur M3 (Baie de Cintra), comme le montre l’illustration ci-dessous


Les projets aquacoles en vue d’être développés s’articulent autour de 878 unités de production, réparties par secteur, comme suit:

Secteur M1 - Baie de Dakhla (520 unités):

- Elevage d'huîtres: 86 unités de production de 2 ha chacune et 12 unités de production de 20 ha chacune, 1 unité de production de 40 ha et 1 unité de production de 20 ha;

- Elevage de  palourdes ou d’autres espèces ayant les mêmes caractéristiques zootechniques: 41 unités de production de 2 ha chacune;

- Elevage de l’ormeau ou d’autres espèces avec les mêmes caractéristiques zootechniques: 272 unités de 2 ha chacune;

- Algoculture (culture des algues marines, pour une utilisation industrielle ou alimentaire): 106 unités de production de 2 ha chacune;

- Elevage de palourdes: une unité de production de 120 ha.

Secteur M2 - Zone intermédiaire entre la baie de Dakhla et la baie de Cintra (115 unités):

- 60 unités de production, de 20 ha chacune, pour l’élevage des moules;

- 55 unités de production, de 20 ha chacune, pour l’algoculture en mer.

Secteur M3 - Baie de Cintra (243 unités):

- Conchyliculture (élevage de coquillages): 113 unités de production de 2 ha chacune et 56 unités de production de 20 ha chacune;

- Algoculture en mer: 54 unités de production de 20 ha chacune;

- Pisciculture en mer (élevage de poissons dans des espaces entièrement ou partiellement clos): 20 unités de production de 20 ha chacune.

L’aquaculture, levier de croissance et de création d’emploi

La stratégie de développement et de compétitivité du secteur halieutique (HALIEUTIS), élaborée en 2009, positionne l’aquaculture en tant que secteur privilégié sur l’axe de durabilité. L’aquaculture serait amenée à constituer un véritable levier de croissance et de création d’emplois pour le secteur halieutique.

C’est dans ce sens qu’est survenue la création de l’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA), dont l’une des principales missions est l’identification des zones propices pour le développement de l’aquaculture. L’agence a ainsi identifié plusieurs régions disposant de potentialités à accueillir des projets aquacoles, notamment la zone comprise entre le nord de la baie de Dakhla et le sud de la baie de Cintra. Dans ce cadre, l’ANDA a réalisé un plan d’aménagement et de développement de l’aquaculture de cette zone.

En plus de projets aquacoles, la région de Dakhla-Oued Eddahab sera le chantier d’un second projet de pêche, qui consiste en la transformation et la valorisation des captures et dont l’enveloppe d’investissement est estimée à 1.2 milliard de DH et qui permettra la création de 4.700 emplois.  

En outre, la connexion au réseau électrique national prévue pour la région mobilisera une enveloppe de 1,7 milliard de DH. Le port de Dakhla Atlantique en eau profonde, qui sera construit à 70 km au nord de Dakhla, tout en étant doté de sa propre zone logistique, nécessitera quant à lui un investissement de 6 milliards de DH.
http://www.medias24.com/ECONOMIE/ECONOMIE/161526-A-Dakhla-28-milliards-de-DH-seront-investis-dans-l-aquaculture.html

_________________
“Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.” Albert Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
mbarki_49
Colonel
Colonel


messages : 1812
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Plan de développement socio-economique du Sahara Marocain   Ven 5 Fév 2016 - 18:06

Citation :
http://www.medias24.com/ECONOMIE/ECONOMIE/161541-Le-groupe-OCP-investit-19-milliards-de-DH-a-Laayoune.html
Revenir en haut Aller en bas
mbarki_49
Colonel
Colonel


messages : 1812
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Plan de développement socio-economique du Sahara Marocain   Ven 5 Fév 2016 - 18:50

Citation :
Le Roi Mohammed VI lance les travaux de réalisation de la technopôle Foum El Oued – Laâyoune

         
Laâyoune – Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a procédé, vendredi à la commune de Foum El Oued, au lancement des travaux de réalisation de la technopôle Foum El Oued – Laâyoune, une cité du savoir et de l’innovation au service du développement des provinces du Sud.

Mobilisant des investissements de l’ordre de 2 milliards de dirhams, ce projet, qui vient accompagner la réalisation du projet de complexe industriel intégré de production d’engrais à Phosboucraâ, a pour vocation de soutenir le développement économique des régions du Sud en répondant aux spécificités du territoire. Il traduit la volonté de SM le Roi d’assurer un développement durable et intégré aux régions du Sud, en encourageant l’investissement et l’initiative privée, en renforçant les compétences et les potentialités des jeunes et en favorisant la protection et la valorisation du patrimoine local.

Située à 18 km de la ville de Laâyoune, la future technopôle comportera un Pôle d’Enseignement et de Recherche autour de thématiques liées à l’environnement saharien, un Pôle de soutien au développement économique des régions du Sud, un Pôle culturel, ainsi que des infrastructures sociales.

La technopôle Foum El Oued – Laâyoune offrira de nombreuses retombées, notamment en termes de création d’emplois et d’investissements. Elle devrait mobiliser près de 1,8 million J/H en phase de construction et devrait créer 1200 emplois permanents à l’horizon 2022.

Cette technopôle abritera au titre de la première phase (655 millions DH) l’Université Mohammed VI Polytechnique Laâyoune, un lycée d’Excellence et un Centre de Compétences Industrielles. D’une capacité d’accueil de 360 élèves pour le lycée et de 200 pour les classes préparatoires aux Grandes Ecoles, le Lycée d’Excellence, devra contribuer au renforcement de l’offre de formation d’excellence dans les régions du Sud et à la promotion de la diversité sociale et du mérite.

Pépinière de talents, ce Lycée d’Excellence (3 ha) comprendra des résidences (internat des élèves et logements de fonction), un restaurant, une bibliothèque, des espaces médico-techniques, des locaux administratifs, ainsi que des équipements sportifs (salle omnisports, piscine semi-olympique, piste d’athlétisme).

Le Centre de Compétences Industrielles est destiné, pour sa part, à former des opérateurs usine et salle de contrôle, des agents de maîtrise exploitation, des opérateurs de maintenance, des agents de maîtrise maintenance industrielle et des cadres supérieurs. Les formations dispensées graviteront autour de différentes filières : génie mécanique et soudage, génie électrique et électronique, génie des procédés industriels, opérations minière et énergétique.

Le Centre de Compétences Industrielles de Laâyoune (7 ha) viendra accompagner le développement des nouvelles unités industrielles du Groupe OCP et soutenir les initiatives d’innovation et de développements industriel et technologique de Phosboucraâ, de son écosystème et des partenaires africains du Groupe.

A cette occasion, SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a procédé à la pose de la première pierre de l’Université Mohammed VI Polytechnique Laâyoune.

Etablissement d’enseignement de référence, cette université (550 MDH) répondra aux besoins en matière de formations supérieures et de recherche académique dans la région et sera orientée vers la recherche, l’innovation et la formation dans des domaines scientifiques et techniques relatifs aux zones arides et sahariennes.

Elle comportera des salles de cours, des amphithéâtres, deux résidences estudiantines, un restaurant universitaire, un espace sportif, un centre de Recherche & Développement comportant des laboratoires et une unité de recherche, une ferme expérimentale et un centre de conférence.

L’Université a choisi de développer des programmes de recherche et développement autour de secteurs stratégiques (Agriculture, eau, énergie) lui permettant de s’ériger comme une institution de référence et de rayonner sur le territoire national et le voisinage subsaharien.

D’une capacité de 2.500 étudiants/chercheurs, cette université a pour ambition de nouer des partenariats en Recherche & Développement avec des institutions nationales et internationales qui lui permettront de se déployer comme un centre de ressources académiques innovant.

http://www.lemag.ma/Le-Roi-Mohammed-VI-lance-les-travaux-de-realisation-de-la-technopole-Foum-El-Oued-Laayoune_a95263.html
Revenir en haut Aller en bas
mbarki_49
Colonel
Colonel


messages : 1812
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Plan de développement socio-economique du Sahara Marocain   Ven 5 Fév 2016 - 18:51

Citation :
Laâyoune : le Roi lance au site de Phosboucraa le projet de réalisation du complexe industriel intégré de production d’engrais

         
Rabat - Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a procédé, vendredi au site Phosboucraâ à la commune urbaine Al-Marsa (Province de Laâyoune), au lancement du projet de réalisation du complexe industriel intégré de production d’engrais.

Laâyoune : le Roi lance au site de Phosboucraa le projet de réalisation du complexe industriel intégré de production d’engrais
Ce projet, qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du nouveau modèle de développement des provinces du Sud, ambitionne de créer de la richesse localement par une valorisation sur place du phosphate et de renforcer l'avantage concurrentiel du Maroc. Il devra participer à l’amélioration de la compétitivité de la région, à travers notamment le développement d’un tissu industriel de PME et PMI, et de nouveaux métiers liés aux activités de transformation du phosphate en engrais (ingénierie, construction, maintenance, gestion de projets...).  

Portant sur l’ensemble de la chaîne de valeur du phosphate, ce méga-projet, qui générera à terme près de 1.270 emplois, prévoit notamment la construction d’une plateforme de production d’engrais d’une valeur de 8,3 milliards de dirhams (MMDH), la réalisation d’une usine de lavage et flottation des phosphates (1,7 MMDH), d’une unité de séchage des phosphates destinés à l’export (600 MDH) et d’un parc de stockage d’une capacité 500.000 T (800 MDH).  

Dans l’optique de s’adapter aux conditions maritimes, météorologiques et aux spécificités du littoral de Laâyoune (ensablement), et afin de développer les capacités logistiques (import et export), il est prévu également dans le cadre de ce projet la construction d’un nouveau port (wharf), d’un investissement de 4,2 MMDH.  

Première à Laâyoune, la plateforme de production d’engrais (8,3 MMDH) permettra de diversifier le portefeuille produit de Phosboucraa en transformant le phosphate extrait en acide phosphorique et en engrais phosphatés. D’une capacité de production annuelle d’un demi-million de tonnes d’acide phosphorique et d’un million de tonnes d’engrais, la future plateforme industrielle (36 hectares) comportera des unités de production d’acide sulfurique, de production d’acide phosphorique, de production d’engrais, de dessalement d’eau de mer et une centrale thermoélectrique de 62 MW.  

A cette occasion, SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a procédé à la pose de la première pierre de l’usine de lavage et flottation, une composante majeure du futur complexe industriel intégré de production d’engrais. Cette installation, d’une capacité de traitement de 3 millions de T/an, permettra d’exploiter de nouvelles couches du phosphate de la zone minière de Boucraâ et d’optimiser le gisement exploitable.  

Cette usine comportera différentes composantes, notamment deux lignes de lavage d’une capacité unitaire de 400 T/heure, une unité de flottation, deux décanteurs de boues et une digue d’épandage de boues et récupération des eaux.  

La réalisation de ces différents projets se fera en total respect de l’environnement. Il est ainsi prévu le recours à des procédés innovants pour la transformation du phosphate de Boucraâ en engrais et pour la valorisation des produits dérivés, la valorisation de l’énergie thermique générée par l’unité sulfurique en énergie électrique, la réduction de la consommation énergétique pour le séchage de la roche destinée à l’export, et le recours aux eaux de mer dans le procédé de lavage-flottation.  

Nouvelle illustration de l’engagement du Souverain en faveur du développement intégré des provinces du Sud, le projet de réalisation du complexe industriel intégré de production d’engrais traduit également la volonté de SM le Roi d’accompagner la stratégie industrielle du groupe OCP afin de conforter le leadership du Royaume du Maroc sur le marché mondial des phosphates.  

Ce projet industriel intégré, qui mobilise des investissements de l’ordre de 16,8 MMDH, permettra, en outre, au Maroc d’assoir un leadership intelligent sur le marché mondial des phosphates et produits dérivés, basé certes sur des paramètres de productivité et de rentabilité, mais surtout sur l’approche de durabilité.

http://www.lemag.ma/Laayoune-le-Roi-lance-au-site-de-Phosboucraa-le-projet-de-realisation-du-complexe-industriel-integre-de-production-d_a95265.html
Revenir en haut Aller en bas
youssef_ma73
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1735
Inscrit le : 04/08/2014
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Plan de développement socio-economique du Sahara Marocain   Mer 2 Mar 2016 - 17:13

Future technopole de Laayoun, projet remporté par les architectes  Fouad Bennouna et Anthony Bechu .
Sous forme de dunes végétalisées.

Fiche technique
Construction de l'Université de la Technopole de Laâyoune au Maroc
Maître d'ouvrage : Fondation Phosboucra-Groupe OCP
Assistance maître d'ouvrage : SADV- Groupe OCP
Architectes : Fouad Bennouna et Anthony Bechu & Associés
B.E.T VRD : Ekium
B.E .T fluides : Ekium
B.E.T structure : DVVD
B.E.T façades : DVVD
B.E.T HQE : Ekium
Conseil HQE : Ekium
Paysagiste : Coloco
Gestion intelligente de l'énergie : EMBIX
Surface totale : 83.000 m²
Campus universitaire : 49.000 m²
Logements : 18.500 m²
Début des travaux : dernier trimestre 2017
Fin des travaux : juin 2018
Coût des travaux : 62 millions d'euros HT

Photos.

Spoiler:
 

Article et d'autre photos : http://www.batiactu.com/edito/un-satellite-forme-dunes-fait-sa-revolution-au-maroc-43924.php

_________________
“Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.” Albert Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
Shugan188
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 886
Inscrit le : 12/05/2015
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Plan de développement socio-economique du Sahara Marocain   Jeu 10 Mar 2016 - 16:19

https://ledesk.ma/encontinu/les-canariens-investissent-laquaculture-au-sahara/

Citation :
Les Canariens investissent l’aquaculture au Sahara


Sahara Aquaculture. C’est la dernière société créée par l’homme d’affaires Ricardo Barbato Rotundo, ancien président de l’Association des entreprises d’aquaculture des Canaries. Le businessman n’est pas à son premier coup d’essai puisqu’il détient aussi Canary Morocco Fish qui produit de la farine de poisson à Agadir. Selon Maghreb Confidentiel, cette société implantée à Dakhla compte aussi dans son tour de table un proche de Mohamed Ali Habouha, ancien directeur du port de Laâyoune et gouverneur de Tarfaya. Cet investissement s’inscrit dans le cadre du plan de développement de l’aquaculture dans le sud. Un plan qui prévoit la création de 870 fermes piscicoles au large de Dakhla, pour des investissements de 2,8 milliards de dirhams.
Revenir en haut Aller en bas
youssef_ma73
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1735
Inscrit le : 04/08/2014
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Plan de développement socio-economique du Sahara Marocain   Mer 16 Mar 2016 - 18:46



Le 1er Golf ecoreponsable sera inauguré à Dakhl à l'occasion du forum Crans montana.
Un tournoi sera organisé entre participants et joueurs pros.

_________________
“Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.” Albert Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4390
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Plan de développement socio-economique du Sahara Marocain   Jeu 31 Mar 2016 - 19:36

http://afrique.lepoint.fr/economie/maroc-dakhla-atlantique-au-dela-du-symbole-valoriser-localement-80-de-la-peche-31-03-2016-2029160_2258.php a écrit:

Maroc - Dakhla Atlantique : au-delà du symbole, valoriser localement 80 % de la pêche

INTERVIEW. Régis Toussaint décrypte les enjeux de l'économie de la pêche autour de Dakhla Atlantique, le grand port que le Maroc va construire sur les côtes du Sahara.

C'est en novembre 2015 que le roi Mohammed VI a annoncé la construction du port de Dakhla Atlantique, dont le coût est estimé à six milliards de dirhams. Un sacré coup de fouet pour cette ville qui a vu sa population augmenter de 82 % en dix ans. Gérant d'une société de pêche* et auteur de plusieurs études pour le ministère de la Pêche, Régis Toussaint situe pour Le Point Afrique l'impact de ce projet pharaonique.

Le Point Afrique : pourquoi le Maroc a-t-il choisi de développer un port de cette ampleur dans une ville récente de seulement 100 000 habitants ?

Régis Toussaint : les premières usines de poissons ont été construites à Safi. Or le poisson descend vers le sud depuis des années ; c'est un phénomène bien connu des scientifiques. La ressource a donc glissé le long des côtes et les industriels ont construit des usines à Agadir pour en être plus proches, puis à Laâyoune et enfin à Dakhla. Il y a un an, ici même [au Forum Crans Montana, NDLR], on avait imaginé Dakhla Atlantique. Le 6 novembre 2015, le roi a annoncé sa réalisation. Ce projet est conforme à la vision politique nationale pour le territoire du Sahara [elle consiste à poursuivre la marocanisation du Sahara occidental, NDLR]. Un projet comme celui-là ne serait possible nulle part ailleurs, car il n'y aurait pas une telle volonté politique pour régler le problème du Sahara.

En quoi consistera Dakhla Atlantique consistera-t-il ?

Il s'agit d'abord d'un port de pêche en eaux profondes. Cette caractéristique explique qu'il soit situé à 60 kilomètres au nord de la ville actuelle. Il fallait trouver un site favorable aux grands navires. À terme, il remplacera le port-îlot actuel dans la baie de Dakhla pour toutes les activités de commerce : le débarquement des poissons, leur valorisation dans des usines à proximité et leur expédition via un port de commerce classique par containers. Un chantier naval est également prévu, car tous les ports qui ont cette activité sont très éloignés de Dakhla. [Entre Laâyoune et la frontière mauritanienne], il y a des zones où le poisson abonde, mais on ne peut pas le pêcher simplement parce qu'il n'y a pas d'infrastructure portuaire pour le décharger. Un bateau de pêche n'est pas un bateau de transport. Ce n'est pas rentable de pêcher quelque part et de devoir faire des kilomètres pour rejoindre un port de déchargement. Deux bases avancées, plus proches des zones de pêche, seront donc installées à Boujdour, au nord, et à Lamhiriz, au sud. Les navires pourront y décharger leur cargaison. Elle sera immédiatement transportée par camion jusqu'aux usines de traitement de Dakhla Atlantique. Cela permettra donc d'élargir la zone de pêche couverte par le port et donc la quantité de poisson qui y sera traitée.

Quels sont donc les objectifs en termes de pêche et de valorisation locale ?

L'objectif est de parvenir à pêcher et à débarquer à Dakhla Atlantique un million de tonnes par an de petits pélagiques [sardines, essentiellement] et de céphalopodes [la famille du poulpe], contre 600 000 tonnes aujourd'hui. Actuellement, seulement 20 % sont valorisés sur place. Le reste va à Laâyoune pour y être transformé en farine – une activité économique très rentable mais qui demande peu de main-d'œuvre – ou à Agadir pour la conserverie. L'enjeu est d'inverser la tendance : 80 % à Dakhla et 20 % dans les villes plus ou nord. Il s'agit de créer ainsi des dizaines de milliers d'emplois productifs, contre tous les emplois administratifs offerts par les administrations marocaines à Dakhla. La ville pourrait ainsi passer de 100 000 à 500 000 habitants.

Si l'objectif est de faire en sorte que 80 % de la pêche soit valorisée sur place, plutôt qu'à Agadir et à Laâyoune, cela signifie que le projet Dakhla Atlantique met en concurrence des industriels marocains entre eux. N'est-ce pas contre-productif ?

Des industriels existent, mais pas suffisamment pour traiter les volumes de pêche que le Maroc espère atteindre dans la région. Grâce à une étude commandée par le ministère sur la réalisation du cluster, j'ai récemment rencontré des investisseurs potentiels en Norvège. Ils se sont montrés intéressés, c'est la bonne nouvelle, mais, bien sûr, ils veulent avoir de la visibilité, passer aux choses concrètes. Pour les industriels étrangers ou marocains, il y a un intérêt compétitif à se rapprocher de la ressource. Les industriels marocains dont l'usine est vieille et dont l'emplacement, à Agadir ou à Laâyoune, n'est pas idéal peuvent la vendre, du moins le terrain, et pourront investir à Dakhla Atlantique ensuite. Les autres, ceux dont l'usine est récente et pas encore rentabilisée, iront plutôt investir dans des installations de glace à Dakhla et dans leurs bateaux pour faire remonter le poisson jusqu'à leur usine sans dégâts.

La valorisation locale des produits de la pêche prévue sera-t-elle uniquement de la conserverie ?

Aujourd'hui, c'est ce qui est prévu, mais nous avons identifié plusieurs filières de valorisation alternative à plus forte valeur ajoutée. Par exemple, ce petit bout de sardine que l'on coupe quand elle est un peu trop grande pour sa boîte est aujourd'hui transformé en farine. Je sais que les industriels pourraient plutôt en faire des rillettes, un produit traiteur que l'on trouvera en magasin. Quand la pieuvre touche terre, elle est congelée entière à destination de l'Espagne et beaucoup du Japon. Toutes celles qui sont abîmées, qui ont été blessées, ne sont pas exportées et sont valorisées de façon sommaire. Je pense que l'on pourrait en faire des marinades. Aujourd'hui, ces produits sont faits ailleurs, mais je pense que l'on peut le faire nous-mêmes, au Maroc, même si, bien sûr, ce ne sera pas facile de se faire une place ; les marchés ont leurs habitudes…

Dans ce schéma, que deviendront les pêcheurs étrangers qui ont accès aux eaux marocaines grâce aux accords de pêches ?

À part les chalutiers espagnols, il s'agit de bateaux de très grande autonomie, comme les navires russes et hollandais qui congèlent le poisson directement en mer. Le plus souvent, ils débarquent à Las Palmas. Ce n'est pas un modèle de pêche intéressant pour le Maroc. Au contraire, nous voulons renforcer la pêche marocaine avec une valorisation locale. Selon moi, le nombre de ces bateaux va diminuer. Ils sont vieillissants et les armateurs les entretiennent, sans les renouveler. Au mieux, ils changent les moteurs. Il faut voir que les pêcheurs étrangers sont liés aux quotas offerts dans le cadre des accords de pêche bilatéraux. Ils sont donc dépendants d'une décision politique incertaine. Si le Maroc parvient, comme il le souhaite, à développer la pêche locale, alors les quotas accordés aux étrangers vont, en plus, avoir tendance à diminuer. Cela étant dit, si je me trompe et que cette pêche persiste, alors rien n'empêchera les navires de débarquer à Dakhla Atlantique, car il y aura aussi un port de commerce de marchandises fonctionnant avec des colis et des containers qui leur sera accessible.


_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Plan de développement socio-economique du Sahara Marocain   

Revenir en haut Aller en bas
 
Plan de développement socio-economique du Sahara Marocain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Plan de la base d'In Amguel
» bon plan pour toboggan ?
» duo lange amplitude qui connait ? bon plan achat ?
» plan de mso
» Bon plan pour la Tripp Trapp ?? vous en connaissez??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: