Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Mer 27 Avr 2016 - 20:43

Citation :
Syrie: les Kurdes récupèrent la dépouille d'un officier russe aux mains de l'EI (source)


AFP 27/04/2016


Les forces kurdes syriennes ont récupéré la dépouille d'un officier des forces spéciales russes aux mains du groupe Etat islamique (EI), a affirmé mercredi à l'AFP une source sur le terrain.

"Les Unités de protection du peuple kurde (YPG) ont réussi a obtenir le corps d'un soldat russe tué lors de la bataille de Palmyre et qui était aux mains du groupe Etat islamique", a indiqué cette source sans donner de détails sur la manière dont elles l'avaient récupéré.

Un officier des forces spéciales russes avait été tué près de Palmyre, lors de la reprise de la ville antique à l'EI, avait annoncé le 24 mars un responsable militaire russe cité par les agences russes.

"Un officier des forces spéciales russes a été tué dans la région de Palmyre alors qu'il pointait des cibles des terroristes de l'EI pour les frappes des avions russes", avait indiqué à l'agence Interfax un représentant de l'armée russe sur la base militaire de Hmeimim, dans le nord-ouest de la Syrie.

"Cet officier était en mission ces derniers jours, repérant les cibles les plus importantes de l'EI et transmettant des coordonnées exactes pour les frappes des avions russes", selon ce représentant.

L'officier a, selon lui, trouvé la mort en fournissant aux avions russes sa propre position pour une frappe aérienne lorsqu'il s'est aperçu qu'il avait été repéré par les jihadistes de l'Etat islamique et encerclé, préférant mourir plutôt que d'être capturé.

La source citée par les agences russes n'avait toutefois pas précisé quand ce membre des forces spéciales russes avait été tué.

http://www.lorientlejour.com/article/983252/syrie-les-kurdes-recuperent-la-depouille-dun-officier-russe-aux-mains-de-lei-source-sur-le-terrain.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Ven 29 Avr 2016 - 17:23

Citation :
Le consulat de Russie à Alep attaqué par le Front al-Nosra


© AFP 2016 RAMZI HAUDAR

International
16:07 29.04.2016(mis à jour 17:17 29.04.2016)



Le siège du consulat russe dans la ville syrienne d'Alep a essuyé des tirs de l'organisation terroriste Front al-Nosra. L'attaque n'a pas fait de victimes, rapporte le ministère russe des Affaires étrangères.


"Le 28 avril, à environ 15h00, heure de Moscou, le siège du consulat de Russie à Alep a été attaqué aux mortiers. Un obus est tombé dans l'enceinte de la représentation russe, deux autres ayant explosé à l'extérieur de l’enceinte. Il n'y a pas de victimes", a indiqué le ministère dans un communiqué diffusé vendredi.

Et de rappeler que pour des raisons de sécurité, le consulat général russe à Alep avait suspendu son fonctionnement en janvier 2013. Quant aux employés, ils ont été rapatriés ou transférés à Damas. "L'ordre sur le territoire de la mission diplomatique est actuellement maintenu par le personnel technique composé de citoyens syriens".

"Le pilonnage du consulat a été effectué par le Front al-Nosra et des groupuscules alliés (…) et revêt un caractère intentionnel", souligne la source diplomatique.

"Nous condamnons résolument cette attaque terroriste en attirons à nouveau l'attention sur les tentatives des djihadistes et des forces alliés de torpiller le régime de cessez-le-feu en vigueur en Syrie", stipule le communiqué ministériel.

https://fr.sputniknews.com/international/201604291024631602-alep-consulat-terrorisme/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Ven 29 Avr 2016 - 17:30

Citation :
Syrie: pas de prière du vendredi à Alep après les raids sanglants


AFP 29/04/2016


La prière du vendredi sera suspendue pour la première fois dans les quartiers rebelles d'Alep après les violents bombardements sur ces secteurs de la deuxième ville de Syrie, a annoncé une instance religieuse.

"En raison de la campagne sanglante menée par les ennemis de l'Humanité et de la religion à Alep (...) et en raison du risque encouru par les fidèles rassemblés en même temps dans un même lieu, le majlis charii (conseil religieux, ndlr) recommande, pour la première fois, aux mosquées de suspendre la prière du vendredi", lit-on dans un communiqué publié jeudi soir.

La prière du vendredi, la plus importante de la semaine pour l'islam, doit être célébrée dans une mosquée et rassemble généralement un grand nombre de fidèles. Le majlis charii est une instance religieuse qui se dit "indépendante" formée dans les quartiers rebelles après l'entrée en guerre de la métropole.

L'ex-capitale économique de Syrie, divisée en deux depuis 2012, a connu jeudi sa journée la plus sanglante depuis une semaine, avec 54 civils tués, selon un nouveau bilan de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Au moins 32 d'entre eux dont trois enfants ont péri dans des frappes du régime, la majorité dans le bombardement d'un hôpital soutenu par Médecins sans frontières (MSF). Vingt-deux autres, dont deux enfants ont été tués dans des tirs rebelles, d'après cette ONG.

Selon l'OSDH, un total de 202 personnes, dont 34 enfants, ont péri depuis le 22 avril à Alep, où une trêve entre régime et rebelles globalement respectée depuis fin février n'est plus de mise.
Alep, deuxième ville de Syrie, est divisée entre des quartiers ouest tenus par le régime et des quartiers est sous contrôle des rebelles.
La guerre dans ce pays qui est entrée dans sa sixième année a fait plus de 270.000 morts et poussé la moitié de la population à quitter son foyer.

http://www.lorientlejour.com/article/983639/syrie-pas-de-priere-du-vendredi-a-alep-apres-les-raids-sanglants.html

Citation :
Raqqa et Deir ez-Zor, prochaines cibles de l'armé syrienne, selon l'agence russe Ria


Reuters 29/04/2016


L'armée syrienne s'apprête à lancer des offensives à Deir ez-Zor et à Raqqa avec l'appui de l'aviation russe, annonce vendredi l'agence de presse Ria, citant Alexeï Borodavkine, ambassadeur de Russie au siège genevois de l'Onu.

Raqqa est la "capitale" du califat proclamé par les jihadistes du groupe Etat islamique, qui ont gagné du terrain récemment à Deir ez-Zor, chef lieu de la province du même nom qu'ils tiennent presque intégralement.

http://www.lorientlejour.com/article/983630/raqqa-et-deir-ez-zor-prochaines-cibles-de-larme-syrienne-selon-lagence-russe-ria.html
Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1525
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Ven 29 Avr 2016 - 18:01

http://www.lorientlejour.com/article/983601/indignation-apres-le-bombardement-dun-hopital-a-alep.html a écrit:


Indignation après le bombardement d’un hôpital à Alep

Entre bombardements rebelles et frappes du régime, la ville du nord de la Syrie a connu hier sa journée la plus meurtrière en une semaine.

La ville d'Alep au nord de la Syrie a connu hier sa journée la plus meurtrière en une semaine avec 53 civils tués dans des bombardements en 24h. 31 d'entre eux, dont trois enfants, ont été tués par des frappes aériennes du régime et 22 personnes, dont deux enfants, ont péri dans des bombardements rebelles, a précisé l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), ajoutant que les bombardements ont fait plus de 200 morts et des centaines de blessés en une semaine. « C'est la pire journée à Alep depuis cinq ans. Le régime n'a pas épargné un seul quartier », a affirmé un résident de la zone rebelle de Boustane al-Qasr. Alep, deuxième ville de Syrie, est divisée depuis 2012 entre des quartiers ouest tenus par le régime et des quartiers est sous contrôle des rebelles.


De même, l'Onu a jugé « inexcusable » l'attaque par le régime d'un hôpital en zone rebelle la veille. « Il faut que justice soit faite pour ces crimes », a déclaré hier le secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon dans un communiqué. « Les attaques qui ciblent les civils sont des violations inacceptables des lois humanitaires », a-t-il ajouté. M. Ban a condamné les « récents bombardements aveugles par les forces gouvernementales et les groupes d'opposition, et des tactiques terroristes employées par des extrémistes », appelant tous les belligérants à « s'engager de nouveau immédiatement à cesser les hostilités ». L'émissaire de l'Onu pour la Syrie, Staffan de Mistura, s'est également dit très préoccupé par la situation à Alep.


Face au carnage, M. de Mistura a appelé la Russie et les États-Unis, parrains d'une trêve entrée en vigueur le 27 février mais bien mal en point aujourd'hui, à prendre une « initiative urgente » pour la remettre en selle. Le patron des opérations humanitaires de l'Onu Stephen O'Brien a aussi pressé hier la communauté internationale de sauvegarder le cessez-le-feu en Syrie afin de « mettre fin à des souffrances massives ».
Toujours du côté onusien, un responsable humanitaire a averti hier que des centaines de milliers de Syriens risquaient de ne plus pouvoir recevoir d'aide d'urgence si les combats se poursuivaient. « Les enjeux sont incroyablement élevés pour les prochaines heures et prochains jours (...) car il y a tant de vies humaines dans la balance », a dit Jan Egeland, qui dirige le Groupe de travail humanitaire. Selon lui, des convois d'aide ont pu être acheminés dans plus de 52 % des zones assiégées, ce qui a permis d'accéder à 255 000 personnes. Mais 905 000 personnes ne peuvent toujours pas être visitées par les agences d'aide, a regretté M. Egeland.


Les États-Unis se sont, eux, dit hier soir « scandalisés par les raids aériens sur l'hôpital al-Quds, dans un quartier rebelle d'Alep, qui ont tué des dizaines de personnes, dont des enfants, des patients et du personnel médical ». « La Russie a une responsabilité urgente pour faire pression sur le régime pour (...) qu'il arrête de s'en prendre aux civils, aux bâtiments médicaux et aux secouristes, et qu'il respecte pleinement le cessez-le-feu », a demandé le secrétaire d'État américain John Kerry.


La télévision publique syrienne a rejeté les informations imputant à Damas la responsabilité de l'attaque sur l'hôpital. La Russie a également démenti toute responsabilité dans le bombardement de l'établissement.
Médecins sans frontières, qui soutenait l'hôpital, a également condamné cet acte « révoltant ayant encore visé un centre de santé en Syrie ». Cet établissement était « le principal centre pédiatrique de la région », a précisé l'ONG. Pour le Comité international de la Croix-Rouge, Alep est désormais « aux portes d'un désastre humanitaire ». « Où que vous alliez, vous entendez les explosions de mortiers, les bombardements et le vol des avions », selon Valter Gros, le représentant du CICR dans la ville. « Les habitants vivent sur le fil du rasoir. Tous craignent pour leur vie. »



Bataille décisive pour « libérer » Alep
Le régime a, de son côté, laissé entendre qu'il se préparait à lancer une offensive contre cette ville et la province du même nom. « Il est temps de lancer la bataille pour la libération complète d'Alep », a annoncé hier à Damas al-Watan, un quotidien bien informé et proche du pouvoir. « Ce n'est pas un secret que l'armée syrienne et ses alliés ont préparé cette bataille décisive pour purifier Alep des terroristes », assure le journal.


Un porte-parole du Haut-Comité des négociations (HCN), qui regroupe les principaux représentants de l'opposition et de la rébellion syriennes, Salem el-Meslet, a estimé que le régime du président syrien Bachar el-Assad « refuse de mettre fin aux souffrances du peuple syrien ».
Dans ce conflit très complexe, 53 rebelles, notamment islamistes, et 11 combattants des Forces démocratiques syriennes (alliance arabo-kurde) ont par ailleurs été tués dans des affrontements entre les deux parties dans la zone de Tal Rifaat, une ville contrôlée par les Kurdes dans le Nord syrien. C'est dans cette région également que l'armée turque a répondu hier à des tirs en provenance de positions du groupe État islamique (EI), faisant onze morts parmi les membres du groupe, rapportent des sources militaires turques.


Enfin, le gouvernement syrien s'est dit hier gravement préoccupé par des informations selon lesquelles 150 soldats américains auraient atterri dans la région de Rmeilan, dans le nord-est du pays, dénonçant une « agression flagrante ». Lundi, le président américain Barack Obama avait confirmé son intention d'envoyer 250 membres des forces spéciales supplémentaires en Syrie pour lutter contre l'EI en soutenant les alliés locaux des États-Unis. La base aérienne de Rmeilan est située dans une zone contrôlée par les milices kurdes YPG, qui sont un allié capital des États-Unis dans la lutte contre l'EI.



http://www.lorientlejour.com/article/983653/alep-sous-les-bombes-les-images.html a écrit:


Alep sous les bombes : les images

Entre bombardements rebelles et frappes du régime, la ville d'Alep, dans le nord de la Syrie, a connu jeudi sa journée la plus meurtrière en une semaine avec 53 civils tués en 24h. Au total, plus de 200 civils ont péri depuis le 22 avril dans les secteurs loyalistes et rebelles de la ville, une flambée de violences qui a mis à mal la trêve entre régime et rebelles en vigueur depuis fin février.

Pour le Comité international de la Croix-Rouge, Alep est désormais "aux portes d'un désastre humanitaire". "Où que vous alliez, vous entendez les explosions de mortiers, les bombardements et le vol des avions", selon Valter Gros, le représentant du CICR dans la ville. "Les habitants vivent sur le fil du rasoir. Tous craignent pour leur vie".
Mais le régime a au contraire laissé entendre qu'il se préparait à lancer une offensive contre cette ville et la province du même nom, ravagée par les bombes.

Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1525
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Sam 30 Avr 2016 - 7:07

Situation au Nord d'Alep ,les rebelles se concentrant sur la frontière, malgré les menaces sur Azaz .

Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1525
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Sam 30 Avr 2016 - 7:24

http://www.rfi.fr/moyen-orient/20160430-syrie-nouvelle-treve-contours-flous-alep-damas-lattaquie-russie a écrit:


Syrie: une nouvelle trêve aux contours flous et sans Alep

En Syrie, un accord conclu entre la Russie et les Etats-Unis prévoyant un arrêt des combats sur les fronts de Damas et de Lattaquié est entré en vigueur vendredi 29 avril à minuit. Mais la trêve ne concerne pas Alep, dans le nord, où 230 personnes au moins sont mortes en une semaine.

Les modalités de l’accord conclu entre la Russie et les Etats-Unis sont floues. Les Américains parlent d’une cessation des hostilités, Moscou et Damas évoquent simplement une détente. L’état-major de l’armée syrienne précise d’ailleurs que l’arrêt des combats à Damas et dans sa périphérie est prévu pour 24 heures seulement, alors qu’à Lattaquié, il doit durer 72 heures.

Quelques heures avant l’entrée en vigueur de cet accord, vendredi à minuit, de violents combats ont eu lieu dans cette province, au nord-ouest de la Syrie. L’armée gouvernementale a annoncé avoir repoussé un assaut rebelle contre ses positions près de la localité de Kansaba, non loin de la frontière avec la Turquie.

Pas de trêve pour Alep

Alep, meurtrie par dix jours de combats furieux, n’aura droit à aucune accalmie, car la Russie et le régime syrien ont refusé l’extension de la trêve à cette province. Rien que vendredi, au moins 30 personnes, des civils en majorité, sont mortes dans des duels d’artillerie entre les secteurs contrôlés par les troupes gouvernementales et les rebelles. Des canons de gros calibres, des obus de mortier et des avions ont été utilisés dans ces pilonnages, qui ont encore touché des zones résidentielles.

Moscou et Damas estiment que la trêve ne peut pas englober Alep à ce stade, car la plupart des groupes rebelles combattent aux côtés du Front al-Nosra, la branche syrienne d’al-Qaïda, qui n’est pas concerné par le cessez-le-feu.



http://www.rfi.fr/moyen-orient/20160429-syrie-alep-humanitaire-onu-croix-rouge-bombardements-combats a écrit:


Syrie: Alep est «au bord du désastre humanitaire»

En Syrie, les bombardements et les combats se poursuivent vendredi 29 avril à l'issue d'une semaine particulièrement meurtrière. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), qui dispose d'un vaste réseau d'informateurs sur le terrain, au moins 200 civils ont perdu la vie au cours des sept derniers jours.

Après une brève accalmie, les bombardements ont repris dans la matinée. Une offensive majeure sur la ville d'Alep est également sur le point d'être lancée.

Dans l'est de la ville contrôlée par la rébellion, un centre de soins a une nouvelle fois été frappé, deux jours seulement après le bombardement meurtrier de l'hôpital Al-Qods. Le raid a fait plusieurs blessés et fortement endommagé le bâtiment.

« Au bord du désastre humanitaire »

« Malheureusement le bombardement de l’hôpital Al-Qods n’est pas un acte isolé en Syrie. A plusieurs reprises des centres de soins, des docteurs, des travailleurs humanitaires et des bénévoles ont été pris pour cibles », explique Pawel Krzysiek. Pour le porte-parole du Comité international de la Croix-Rouge joint à Damas par RFI, ces attaques contre des installations médicales « terrorisent la population et la privent d’une aide essentielle aujourd’hui en Syrie ». Il conclut : « Dans la ville d’Alep, en particulier dans la partie orientale de la ville, nous sommes au bord du désastre humanitaire. »

Les tirs de mortiers ont également repris sur les quartiers contrôlés par le régime. Ces tirs ont fait plusieurs morts dans la partie occidentale d'Alep, selon la télévision syrienne.

En quelques jours, la deuxième ville syrienne a retrouvé un niveau de violence qu'elle n'avait pas connu depuis plusieurs semaines. Ainsi, la trêve décrétée en février dernier paraît désormais un très lointain souvenir.

Tout le monde sur le terrain s'attend d'ailleurs à une intensification des combats et des bombardements, selon le journal syrien El Watan, proche du régime de Bachar el-Assad.

■ Le cri d’alarme des médecins d’Alep

C’est une tribune libre qui ressemble à s’y méprendre à un cri d’alarme. Le quotidien Le Monde publie samedi une lettre adressée à la communauté internationale et plus précisément aux Etats-Unis et la Russie, rédigée par un collectif de médecin restés à Alep en Syrie.

« Nous sommes les médecins d’Alep ». C’est par cette simple phrase que cette lettre ouverte débute. Une tribune qui rend hommage aux collègues restés sur place et qui sont décédés depuis le début du conflit syrien. Au moins 730 selon ce collectif de médecin d’Alep, la ville martyre qui connaît depuis le début de cette semaine une intensification des bombardements comme jamais auparavant.

Des médecins qui tiennent à rendre hommage au Dr Mohammed Ahmad, le dernier pédiatre d’Alep, décédé lors du bombardement de l’hôpital Al-Qods mercredi dernier. Les Casques blancs, une organisation humanitaire syrienne, sont également à l’honneur pour leur, disent-ils, héroïsme, eux qui subissent également de lourdes pertes en risquant leur vie afin d’en sauver d’autres.

Les Casques blancs syriens, des héros trop discrets

Ce collectif de médecins appelle également la communauté internationale et surtout les Etats-Unis et la Russie à respecter leur engagement pour une cessation des hostilités. La trêve signée le 27 février dernier a volé en éclat ces derniers jours. Ils réclament son renforcement afin d’empêcher des massacres comme celui de l’hôpital d’Al-Qods et surtout afin de prévenir un siège total de la deuxième plus importante ville de Syrie. Si d’aventure cela arrivait, Alep risquerait « de connaître un sort semblable à celui de Srebrenica ». Une perspective qu’ils ne peuvent envisager. Barack Obama et Vladimir Poutine sont à leurs yeux garants du sort des civils en Syrie, d’où ce cri d’alarme lancé dans les pages du quotidien Le Monde.

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Sam 30 Avr 2016 - 20:16

Citation :
samedi 30 avril 2016

8 Scalp et 9 GBU-49



La chasse française, Rafale et Mirage 200D, a à nouveau frappé en Irak cette nuit, vient de dévoiler Jean-Yves Le Drian à Abidjan. 8 missiles de croisière et 9 GBU-49 ont été tirées sur ce qui est présenté comme une usine de phosphates, composant qui entre dans la composition des IED.
Le site était sur l'Euphrate, à la frontière irako-syrienne.
La consommation laisse entendre qu'au moins quatre Rafale et cinq Mirage 2000D ont été mobilisés cette nuit, soit plus de la moitié des chasseurs de Chammal.
Les contributeurs au combat contre Daech doivent se rencontrer à nouveau la semaine prochaine.
Le nombre de Scalp tiré par la France atteint désormais les 39 (en cinq mois).


http://lemamouth.blogspot.fr/2016/04/8-scalp-et-9-gbu-49.html
Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1525
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Dim 1 Mai 2016 - 1:12

Historiquement le massacre des sunnites en Syrie échappent aux lois de la guerre d'ou destructions massives d’infrastructures civiles des villes sunnites ,Un terrorisme chrétieno-alaouites aveugle sponsorisé par les U.N frappe les boulangeries hôpitaux centres de défense civile station d'eau potable ,

L'accord russo-américain sur la première trêve excluant Alep sert à libérer les forces chrétieno-alaouites pour se concentrer sur l'extermination d'Alep .




Statistiques de la défense civile d'Alep du 21 au 29 avril ,200 morts dont 43 femmes et 40 enfants 400 blessés dont 75 femmes et 96 enfants 260 raids aériens 18 missiles balistiques 65 baril d'explosifs et 110 obus .


Et le dernier pédiatre d'Alep ,Muhammad Wassim Mu'adh tombé dans les raids du régime terroriste de Bachar Al Fassad .
Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1525
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Dim 1 Mai 2016 - 3:36

Vestiges d'un OTR-21 (9M79) TBM transportés vers un lieu inconnu à Killeen ,Idlib .









Photos de ce OTR-21 (9M79M) tactique BM qui avait frappé la ville de Al Atarib .










Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Dim 1 Mai 2016 - 18:11

Citation :
Raid de drones américains contre un site de l'EI en Syrie


Reuters 01/05/2016



Des drones appartenant à la coalition conduite par les Etats-Unis contre l'Etat islamique en Syrie et en Irak ont frappé un dépôt d'explosifs de l'organisation jihadiste à Dabiq, dans le nord de la Syrie, après avoir obtenu des renseignements de la Turquie, rapportent dimanche des sources militaires turques.

Deux combattants jihadistes postés à l'entrée du site ont été tués et plusieurs autres étaient sans doute présents à l'intérieur du bâtiment au moment de la frappe, ajoutent ces sources.

http://www.lorientlejour.com/article/983926/raid-de-drones-americains-contre-un-site-de-lei-en-syrie.html
Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1525
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Dim 1 Mai 2016 - 18:45

Sans son avantage aérien (voulu par les US), le régime syrien s'effondrerait rapidement ,les US le savent bien ,C'est pourquoi les US (et l'entité sioniste) empêchent la moindre arme anti-aérienne d'arriver aux mains des rebelles .



http://www.rfi.fr/moyen-orient/20160430-syrie-moscou-demandera-pas-damas-arret-raids-alep a écrit:


Syrie: Moscou ne demandera pas à Damas l’arrêt de ses raids sur Alep

La Russie ne compte pas demander au régime de Damas de cesser ses bombardements sur la région d'Alep, le principal champ de bataille de la guerre civile en Syrie. Cette semaine, près de 250 personnes y ont perdu la vie et de nouveaux bombardements ont eu lieu ce samedi, selon l'ONG Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Une fin de non-recevoir à l'appel de Staffan de Mistura

Avec de tels propos, Moscou oppose surtout une fin de non-recevoir à l'appel lancé cette semaine par Staffan de Mistura, l'envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie, qui avait demandé aux présidents russe et américain d'intervenir pour sauver ce qui reste du cessez-le-feu et du fragile processus de discussion entamé à Genève.

Face à la recrudescence des combats, l'opposition syrienne a suspendu sa participation à ces négociations. Aucune date n'est annoncée pour la reprise des pourparlers.

Avec son soutien politique et militaire au régime de Damas, la Russie maintient son objectif : imposer ses conditions à tout règlement du conflit en Syrie.

Kerry à Genève dimanche pour des entretiens sur la Syrie

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry attendu dimanche à Genève. Présent jusqu'à lundi, il doit mener des entretiens avec l'envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, ainsi que ses homologues saoudien et jordanien.

« Au cours de toutes ses discussions, le secrétaire d'Etat relancera les efforts actuels en appui à la cessation des hostilités sur tout le territoire syrien, pour que les organisations humanitaires y aient un accès complet conformément à l'engagement du gouvernement syrien, et pour soutenir une transition politique », indique le communiqué du porte-parole du département d'Etat américain, John Kirby.

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Lun 2 Mai 2016 - 20:53

Citation :
Syrie: baisse en intensité des raids sur Alep


AFP 02/05/2016


Les bombardements à Alep ont baissé en intensité lundi, après plusieurs raids et tirs dans la nuit entre régime syrien et rebelles dans la deuxième ville de Syrie, au moment où le secrétaire d'Etat américain John Kerry cherchait à Genève les moyens de mettre fin au bain de sang.

Aucun raid ou tir n'a été entendu depuis le matin dans le secteur rebelle dans l'est de l'ex-capitale économique de Syrie ravagée par la guerre, a constaté un correspondant de l'AFP.

Des habitants se sont aventurés dans la rue profitant du calme et quelques échoppes ont ouvert leurs portes, mais la circulation restait faible.

Après une journée également calme dimanche, d'intenses raids aériens avaient repris dans la nuit selon le journaliste de l'AFP. Plusieurs quartiers, dont le populeux Boustane al-Qasr, ont été pris pour cibles.

Aucune indication n'a pu être obtenue dans l'immédiat sur d'éventuelles victimes.

Les rebelles ont pour leur part bombardé à l'artillerie lourde dimanche soir les secteurs ouest de la ville tuant trois civils dont un enfant, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Plus de 250 civils dont une cinquantaine d'enfants ont péri depuis la reprise le 22 avril des violences à Alep (nord), la majorité dans des raids menés par l'aviation du régime syrien, en violation de la trêve entrée en vigueur le 27 février à l'initiative de Washington et Moscou.

Le régime du président Bachar al-Assad, qui jouit de la supériorité aérienne dans le conflit face aux rebelles, contrôle les secteurs ouest d'Alep, et les insurgés les secteurs est de la deuxième ville du pays, divisée depuis 2012 et principal champ de bataille de la guerre.

Face au carnage à Alep, les Etats-Unis, qui soutiennent la rébellion, tentent de rétablir le cessez-le-feu avec l'aide de l'ONU, de la Russie, alliée du régime de Bachar al-Assad, et de pays arabes.

M. Kerry doit s'entretenir lundi à Genève avec l'émissaire de l'ONU pour la Syrie Staffan de Mistura et des ministres de pays arabes.

Déclenché en mars 2011 par la répression sanglante de manifestations réclamant la démocratie, le conflit s'est transformé en une guerre impliquant une multitude d'acteurs, syriens et étrangers qui a fait plus de 270.000 morts, poussé à la fuite plus de la moitié de la population et provoqué un désastre humanitaire.

La communauté internationale est notamment soucieuse d'en finir avec la menace des groupes jihadistes qui occupent de vastes territoires en Syrie et en Irak voisin et de freiner la fuite des Syriens arrivés aux portes de l'Europe.

http://www.lorientlejour.com/article/983978/syrie-baisse-en-intensite-des-raids-sur-alep.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Mar 3 Mai 2016 - 18:41

Citation :
Raids aériens sur le fief de l'EI en Syrie, 13 civils tués


AFP 03/05/2016


Treize civils sont morts dans des raids aériens sur Raqqa, le fief en Syrie du groupe jihadiste Etat islamique, a rapporté mardi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, sans pouvoir préciser s'ils s'agissait d'avions russes ou de la coalition internationale menée par les Etats-Unis.

Ces appareils ont mené "plus de 35 frappes sur la ville de Raqa", a indiqué l'OSDH. Selon son directeur, Rami Abdel Rahmane, "Raqqa n'avait pas été la cible de raids aériens de cette intensité depuis plusieurs semaines".
"Ces raids se sont poursuivis toute la nuit jusqu'au matin" sur cette ville du nord de la Syrie, a-t-il ajouté.

Ils ont touché plusieurs secteurs, dont "le jardin Al-Rachid, la rue Mansour, le stade municipal", et fait "plus de 13 morts parmi les civils et plusieurs dizaines de blessés", outre "cinq membres de l'EI".

http://www.lorientlejour.com/article/984010/raids-aeriens-sur-le-fief-de-lei-en-syrie-13-civils-tues.html
Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1525
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Mer 4 Mai 2016 - 7:42

Les documents qui prouvent qu'Assad et l'EI coopèrent ensemble ,Les documents révèlent des accords entre régime et EI pour retirer des armes de Palmyre, pour le commerce d'huile et engrais et des arrangements pour évacuer certaines zones par l'EI avant l'attaque des milices pro-Assad .

http://news.sky.com/story/1688756/is-files-reveal-assads-deals-with-militants a écrit:


IS Files Reveal Assad's Deals With Militants

Islamic State forces pulled out of Palmyra in co-operation that has been going on for years, documents handed to Sky News show.

Islamic State and the Assad regime in Syria have been colluding with each other in deals on the battleground, Sky News can reveal.

Our exclusive investigation into leaked secret IS files suggests one piece of co-operation was over the ancient city of Palmyra.

The files also show that the militant group has been training foreign fighters to attack Western targets for much longer than security services had suspected.

The revelations underscore fears in the United States that a network of sleeper cells is spread across Europe, avoiding detection, and is planning further Paris- and Brussels-style assaults.

IS defectors, meanwhile, have told Sky News that Palmyra was handed back to government forces by Islamic State as part of a series of cooperation agreements going back years.

New letters obtained by Sky News, in addition to the massive haul of 22,000 files handed over last month, appear to confirm this.

They show:

:: An agreement with the Syrian regime to withdraw IS weapons from Palmyra.

:: A deal between IS and Syria to trade oil for fertiliser and;

:: Arrangements to evacuate some areas by Islamic State forces BEFORE the Syrian army attacked.

All appear to be pre-agreed deals and suggest direct evidence of collusion between the Syrian regime and Islamic State chiefs.

For the past 18 months Sky News has maintained contacts with a Free Syrian Army group originally from Islamic State's headquarters in Raqqa, but now living across the border in Turkey.

The group operates a network to smuggle defectors away from IS.

Some of the defectors openly admit their prior allegiance to the terror group and acknowledge that they only left because of internal disagreements with some of the IS leadership.

In reality they remain wedded to the basic tenets of Islamic State: strict Sharia law, a caliphate and on-going war against anyone deemed to be an enemy.

The authenticity of the latest documents is impossible to verify, but all previous leaks of material funnelled through this group have proved to be genuine.

The new documents are copies of handwritten orders sent from Islamic State's headquarters.

One document requests safe passage for a driver through IS checkpoints "until he reaches the border with the Syrian regime to exchange oil for fertiliser".

The defectors claim that this is a trade agreement between the two sides that has been going on for years.

Another letter contains instructions for a commander to "transfer all equipment and weapons to the agreed evacuation point. We have received intelligence that al Qasr and its surroundings will be bombed on 24th November, 2013".

The defectors claim this was a withdrawal agreed between Syria and Islamic State.

The most interesting document was written shortly before the Syrian army recaptured the ancient city of Palmyra, after months of occupation by IS.

"Withdraw all heavy artillery and anti-aircraft machine guns from in and around Palmyra to Raqqa province," the document says.

I asked one of the defectors if Islamic State was coordinating movement of its fighters and leaving areas they previously controlled, in direct coordination with the Syrian army and even the Russian airforce.

His answer was simple. "Of course," he said.

Terror experts asked to analyse the documents say they show this is arguably the most complicated war they have ever tried to make sense of.

"This is a war of perception and narrative and everyone is trying to manipulate events," said Dr Afzal Ashraf from the think tank Royal United Services Institute.

"It may take 20 years before what we know exactly what is going on," he added. "Almost certainly there will be some sort of communication going on between mortal enemies, and that is for short term tactical gains and losses.

"Certainly if there is economic trading going on, which we know there is, there would be communication."

But defectors and civilians contacted by Sky News over many months all maintain there is not just communication but widespread collusion between the various warring factions, as well as the Syrian and Iraqi governments.

The United States has been particularly exasperated at air assaults by Syria’s ally Russia on groups the Americans have helped fund and train.

Any evidence there is collusion with America's number one target, Islamic State, will test relations between the US and Russia even more.

Our analysis of all the Islamic State files has revealed the organisation needs to maintain its caliphate in part to give it the room to train foreign jihadists to carry out attacks in Europe and further afield.

Al Qaeda needed first Sudan, and then Afghanistan, for exactly the same purpose. In doing so, it co-opted failed and ungoverned areas to use for its own training and development.

What the files reveal is that IS’s training programme and exporting of terror has not just been going on for months, but for years - for much longer than Western security services were aware of.

Indeed, they suggest that a programme of coordinated attacks on Western countries was one of the original building blocks of Islamic State.

Some of the documents, also from Islamic State's headquarters, are orders for a terrorist cell travelling out of Syria and dated November 2014.

They request fighters divide into groups of four as part of an operation codenamed "Break the siege".

The operation involved travelling over the Syrian border and deploying to "Infidel countries".

Another set of papers, dated a month later, confirm the groups have reached their "Specialised Areas".

One defector Sky News spoke to said Europe is the target of "Break the siege".

The order is addressed to Abu Mohammed al Shamali. His name appears in our files nearly 400 times and he is often linked to jihadists from northern Europe. The United States has put a $5m bounty on his head.

Islamic State wants to maintain and expand its caliphate across historical Muslim lands while attacking and provoking a war with the West, and dividing societies.

It is a long term plan, the details of which we are only just learning.


L'EI s'est retiré de Palmyre suite à un accord avec le régime .

Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1525
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Mer 4 Mai 2016 - 7:47

Nouvelle approche pour aborder le jihadisme Français "La Syrie est malade du terrorisme chrétien" .

Citation :


La Syrie est malade du terrorisme chrétien

Malheureusement pour les Syriens très peu de Français s'intéressent à la Syrie, pays à la réputation sulfureuse dirigé par un clan de barbares qui pratique la torture à l'échelle industrielle, mais la Syrie est omniprésente dans l'actualité dans et une minorité de Français monopolise la parole sur la Syrie.

L'objectif de ce blog est d'apporter un éclairage sur la Syrie et la plus accessible au plus grand nombre, c'est pourquoi j’adopterai une approche différente de celle adopter par les experts en jihadisme, et que je tenterai de porter un regard sur l’ensemble de Français ayant effectué un voyage en Syrie entre mars 2011 jusqu'à aujourd'hui (en excluant les journalistes pour des raisons évidentes).
Essayions de porter un regard objectif sur la population concernée. Nous pouvons affirmer que ces Français se partagent en deux types d'individus, des Français pauvres, habitants les zones urbaines sensibles, musulmans, ils partent en Syrie pour rejoindre le Califat, ils disaient faire alHijra, d'autre part, des Français bourgeois citadins riches et cultivés, ils partent en pèlerinage faire le jihad en Syrie.
Le sentiment d'être investi d'une mission divine, est le dénominateur commun de tous les Français qui partent faire le jihad en Syrie. Les catholiques identitaires déploient des efforts considérables pour apporter leur soutien au régime chrétieno-alaouite, au nom d’un idéale religieux ou identitaire quitte à exterminer  les sunnites, et les banlieusards musulmans, s’engagent corps et âme pour accomplir la volonté de dieu et faire revivre le califat quitte à exterminer les sunnites opposés à l’Etat islamique.

Les jihadistes banlieusards musulmans sont dépolitisés, et n’ont jamais milité dans une association, leur engagement est le fruit de la colère, suite aux séjours répétés en prisons, l'AK-47 est leur arme préférée, ils filment leur crimes.
Les jihadistes chrétiens sont hyper politisés, tous militants d’associations, leur engagement est idéologique et leur crime est prémédité, effacent leur traces, ne revendiquent pas leurs attentats, ne portent pas d’armes mais ils manipulent des port-flingue, et font plus de victimes que les terroristes banlieusards.

Avant la révolution, la Syrie ne faisait pas partie de l’univers des jihadistes banlieusards musulmans, ils sont venus en Syrie par hasard, suite à la création du califat, par un engagement personnel, si l'Etat islamique étais en Afrique,  les jihadistes banlieusards seraient en Afrique. Ils sont largement étudiés, des mesures ont été prises par les autorités pour les empêcher de se rendre en Syrie.

Au contraire, chez les jihadistes chrétiens, la Syrie est une obsession depuis la bataille de Poitiers, et le phénomène du jihadisme identitaire-catholique n'est pas étudié, et aucune mesure n’est pris pour cesser leur participation aux crimes de guerre qui sont commis en Syrie, ils continuent à apporter leur expertise pour couvrir le nettoyage ethnique des sunnites en Syrie en toute impunité et font des victimes quotidiennement.
Contrairement aux apparences, cette minorité active de jihadistes catholiques et identitaire existait bien avant les attentats et n’a pas attendu l’apparition de l’Etat islamique pour soutenir le régime barbare. Mais depuis que l’onde de choc des attentats en Europe a déplacé le curseur des valeurs, et ce qui était considéré comme politiquement incorrect semble être accepté, aujourd'hui, cette minorité active s'expose au grand jour pour manipuler une population abasourdie par la violence des attentats, et réclamer vengeance tandis qu'avant consciente de l'extrême gravité des crimes commis par le régime syrien, elle agissait dans l’ombre en tout discrétion.
Afin de cerner ces barbares qui se donnent du mal pour aller danser au rythme de missiles frappant les quartiers sunnites de Damas, nous allons voir les pôles d’attraction du régime chrétieno-alaouite.
Le régime chrétieno-alaouite repose sur deux piliers, le parti Baath et l’alliance chrétieno-alaouite. C’est un régime dans lequel les alaouites et les chrétiens se sont partagés les rôles :
La finance et les relations internationale pour les chrétiens.
L’armée et ses services secrets et les affaires pour les alaouites.

En fait dans cette alliance les alaouites font le sale boulot et les chrétiens sont la vitrine, les alaouites sont les tortionnaires, les oppresseurs et les racketteurs, dans l’armée du régime tout a un prix, le service militaire obligatoire est le business des alaouites où ils utilisent leur influence pour racketter les sunnites, les chrétiens sont financiers, ambassadeurs, employés dans les organismes internationaux ONU, UNICEF. Bref, ils ont le beau rôle n'intervient pas directement dans la répression leur participation à l'extermination des sunnite reste en arrière-plan.

En ce qui concerne le parti Baath, c’est un parti national-socialiste Arabe créé par Michel Aflak, un chrétien Syrien admirateur de régime nazi et d’Adolf Hitler, le parti Baath est un copier-coller du Parti national-socialiste des travailleurs allemands en remplacent les allemands par les Arabes, des criminels de guerre nazis ont mis à profit leur expérience et leur savoir-faire en matière de camps d’extermination, pour la mise en place d’une industrie de torture en Syrie, Aloïs Brunner, est le dernier criminel nazi mort en Syrie en 2010.

Les réseaux nazis qui ont soutenu la cavale de criminels de guerre nazis sont intimement liés au régime chrétieno-alaouite, ni l'assassinat de l'ambassadeur français Louis Delamare le 4 septembre 1981 à Beyrouth ni l'attentat contre les paras français de Beyrouth le 23 octobre 1983 n'ont mise en cause ce sacro-sainte alliance entre les patriotes de l'extrême droite et régime barbare.

Les architectes nazis, de l’industrie de torture en Syrie, ont opté pour une extermination décentralisée car plus discrète, contrairement à la stratégie de grands camps d’extermination en Allemagne. En plantant le territoire syrien de petit centre locale de torture et d’extermination, afin d’éviter la construction de grand camp d’extermination et supprimer les difficultés liées au transport des prisonniers, dans chaque ville en Syrie, il y a un centre de sécurité qui exécute les opposants sunnites localement, sans passer par Damas.

Ces deux piliers, le parti Baath et l’alliance chrétieno-alaouite, confèrent au régime de Damas un réel pouvoir d'attraction, rappelez-vous le cours de physique avec les limailles de fer pour montrer le champ magnétique. Le régime chrétieno-alaouite agit comme un aimant pour une myriade d'individus et d’organisation qui se comportent comme les limailles de fer et sont aimantés par le régime, imaginez le régime de Damas comme un aimant en forme de fer à cheval, pour le régime, je vais remplacer les pôles nord et sud du magnétisme par les pôles gauche droite plus appropriés en politique.
Sur son pôle droite, par sa composition chrétieno-alaouite, en instrumentalisant la peur de l’Islam, et en se présentant comme la seule alternative viable pour protéger les minorités. Ce qui a pour effet de permettre au régime d’aimanter la droite antisémite, raciste, islamophobe, on y trouve, les catholiques intégristes, les royalistes, les identitaires, le Front national, une bonne partie des Républicains.

Sur son pôle gauche, le régime entretient le mythe, d’un régime progressiste socialiste nationaliste Arabe, chef de file du combat contre l'entité sioniste et l'impérialisme américain. Ce qui a pour effet de permettre au régime d’aimanter la gauche antisémite et islamophobe, on y trouve, le Parti antisioniste, Dieudonné et Soral, Thierry Meyssan et son Réseau Voltaire, une partie du Front de gauche et une bonne partie des communistes.

Démunis, assiégés, affamés, soumis à une répression féroce à coup de barils d’explosifs, les sunnites Syriens se retrouvent confrontés à une alliance d’individus xénophobes, riches et influents, occupant les postes clés dans les médias, les intuitions et les organismes internationaux, réunis dans groupe informel pour soutenir un régime barbare et maintenir l’ennemi musulmans sous le règne de l’Etat de barbarie.

Maintenant que vous êtes devenu un pro de limailles de fer aimantées par le régime, apprenez à les trier, revenons à notre échantillon de pèlerins, nous constatons que la totalité des pèlerins sont des individus aimantés par le pôle droit à l’exception du député Gérard Papt, seule limaille de fer aimantée par le pôle gauche ayant effectué deux pèlerinages à Damas.

La comparaison entre la population de jihadistes banlieusards et jihadistes chrétiens nous enseigne sur la société française, ce qui saute aux yeux est la surreprésentation des élus chez les pèlerins, accompagner d’une absence total d’élus chez les banlieusards même en hexagone ! un déni de représentation qu’on retrouve aisément dans le déni de représentation de la composent sunnite de la société syrienne. Ce déni de représentation est le moteur du radicalisme.

Les extrémistes chrétiens peuvent, avec une impunité quasi-totale, voyager en Syrie, participer au nettoyage ethnique des villes tenues par l’opposition sunnite, et en faire la propagande jusqu'au point de s'imposer comme seuls détenteurs de la vérité, pendant qu’une répression aveugle frappe les musulmans qui éprouvent de la compassion envers les souffrances des sunnites Syriens. Cette discrimination met en relief l’inégalité perceptible quand on compare le nombre de personnes condamnées à une peine de prison ferme chez les jihadistes chrétiens et chez les jihadistes musulmans.

La participation du groupe terroriste SOS Chrétiens d'Orient au nettoyage ethnique en Syrie est évidente et facilement démontrable, par la synchronisation des libérations de lieux symboliques et le pèlerinage de pâque, libération de la ville de Maalola pour pâque en 2015 et libération de Palmyre pour pâque 2016.

Les déclarations à la presse du chef de la milice SOS Chrétiens d'Orient, Benjamin Blanchard, le vendredi 1 avril 2016 prouvent que le retrait des troupes chrétieno-alaouite de la ville de Palmyre, et sa livraison aux jihadistes de l’Etat islamique sans combat, n’étaient qu'un stratagème pour pousser l'opposition sunnite à l'exile et revenir à pâque raser la ville rebelle à grand renfort de propagande médiatique présentant Assad triomphant dans son nouveau rôle de combattant de jihadisme.
Sans le soutient massif qu'apporte les extrémistes chrétiens au régime d'Assad l'Etat de barbarie n'existerait pas en Syrie.
Je reviendrai dans un futur billet sur la comparaison de deux populations de jihadistes Français musulmans et chrétiens.

Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1525
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Mer 4 Mai 2016 - 7:48

Désormais il y a 2,7 million réfugiés syriens en Turquie .

Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1525
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Mer 4 Mai 2016 - 8:11

Les rebelles reprennent deux barrières au régime lors d'une offensive au Nord Ouest du quartier de Zahraa à Alep .




Avant l'offensive les rebelles ont également fait exploser une bombe dans un tunnel près des Forces aérienne




c'est le bâtiment du Palais de Justice qui était visé .




MAP après l’offensive des rebelles dans le secteur .




Des rebelles avec des lances-grenade a Alep .






MSGL-L Bulgare .

Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1525
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Mer 4 Mai 2016 - 8:31

MAP de la situation militaire à Alep montrant les gains récents des rebelles .






MAP du contrôle territorial de la Ghouta orientale ,pendant la trêve prolongée .






MAP attractive de la bataille de la Plaine du Quweik - 6 Mars - 2 mai 2016 ,Rebelles vs  EI .

Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1525
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Mer 4 Mai 2016 - 8:41

jf16 a écrit:
Citation :
Syrie: baisse en intensité des raids sur Alep


AFP  02/05/2016


Les bombardements à Alep ont baissé en intensité lundi, après plusieurs raids et tirs dans la nuit entre régime syrien et rebelles dans la deuxième ville de Syrie, au moment où le secrétaire d'Etat américain John Kerry cherchait à Genève les moyens de mettre fin au bain de sang.

Aucun raid ou tir n'a été entendu depuis le matin dans le secteur rebelle dans l'est de l'ex-capitale économique de Syrie ravagée par la guerre, a constaté un correspondant de l'AFP.

Des habitants se sont aventurés dans la rue profitant du calme et quelques échoppes ont ouvert leurs portes, mais la circulation restait faible.

Après une journée également calme dimanche, d'intenses raids aériens avaient repris dans la nuit selon le journaliste de l'AFP. Plusieurs quartiers, dont le populeux Boustane al-Qasr, ont été pris pour cibles.

Aucune indication n'a pu être obtenue dans l'immédiat sur d'éventuelles victimes.

Les rebelles ont pour leur part bombardé à l'artillerie lourde dimanche soir les secteurs ouest de la ville tuant trois civils dont un enfant, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Plus de 250 civils dont une cinquantaine d'enfants ont péri depuis la reprise le 22 avril des violences à Alep (nord), la majorité dans des raids menés par l'aviation du régime syrien, en violation de la trêve entrée en vigueur le 27 février à l'initiative de Washington et Moscou.

Le régime du président Bachar al-Assad, qui jouit de la supériorité aérienne dans le conflit face aux rebelles, contrôle les secteurs ouest d'Alep, et les insurgés les secteurs est de la deuxième ville du pays, divisée depuis 2012 et principal champ de bataille de la guerre.

Face au carnage à Alep, les Etats-Unis, qui soutiennent la rébellion, tentent de rétablir le cessez-le-feu avec l'aide de l'ONU, de la Russie, alliée du régime de Bachar al-Assad, et de pays arabes.

M. Kerry doit s'entretenir lundi à Genève avec l'émissaire de l'ONU pour la Syrie Staffan de Mistura et des ministres de pays arabes.

Déclenché en mars 2011 par la répression sanglante de manifestations réclamant la démocratie, le conflit s'est transformé en une guerre impliquant une multitude d'acteurs, syriens et étrangers qui a fait plus de 270.000 morts, poussé à la fuite plus de la moitié de la population et provoqué un désastre humanitaire.

La communauté internationale est notamment soucieuse d'en finir avec la menace des groupes jihadistes qui occupent de vastes territoires en Syrie et en Irak voisin et de freiner la fuite des Syriens arrivés aux portes de l'Europe.

http://www.lorientlejour.com/article/983978/syrie-baisse-en-intensite-des-raids-sur-alep.html  



Les rebelles d'Alep démentent être à l'origine de l'attaque contre l'hôpital à Alep ,l’hôpital se trouve à une position la plus incertaine pour une attaque au canon "infernale" par les rebelles ,aucun à ce jour n'a été atteint jusqu'à maintenant .



Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1525
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Mer 4 Mai 2016 - 8:52

Syrian (RG), 130 mm M-46 SPG





Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1525
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Mer 4 Mai 2016 - 8:53

Un aperçu des Kurdes et de leurs Alliés .

Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1525
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Mer 4 Mai 2016 - 8:57

situation militaire en syrie

Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1525
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Mer 4 Mai 2016 - 9:20

Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1525
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Mer 4 Mai 2016 - 20:44

Brigade Noureddine Zanki en offensive sur des positions du régime dans le quartier de Zahraa ,Alep.




Tire de TOW sur un 14,5 mm au sud d'Alep .



http://wikimapia.org/#lang=fr&lat=36.158788&lon=37.089608&z=16&m=b


Les rebelles détruisent un canon de 57mm monté sur un camion dans l'ouest d'Alep .




Ici les rebelles ciblent avec un TOW une pièce d'artillerie D-30 dans le nouveau Alep .




Les forces du régime semblent avoir commencé une offensive dans la ville de Deraa .




Vue de la prison centrale de Hama sur les forces d'Assad se rassembler devant .




Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1525
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Mer 4 Mai 2016 - 22:35

La tragédie syrienne par un vrai chrétien pour ne pas succomber à la barbarie .

L'intervention du chirurgien de guerre Raphaël Pitti lors du gala caritatif organisé par l'ONG Syria Charity le 30 avril 2016 .





La révolution du peuple syrien est un complot sioniste selon le trouduQ rédacteur en chef de france 24 .

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   

Revenir en haut Aller en bas
 
Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 39 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» 2011-__Syrie, guerre civile
» « L'Etat se prépare à une guerre dans les cités »
» Comment désamorcer la bombe sociale au Maroc ?
» L'explosion sociale qui couve et l'Ademocratie
» [SEPTEMBRE] Joliebox (Versions dans le premier post sans spoilers)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Histoire, Guerres et Conflits militaires :: Guerres et conflits d'actualités-
Sauter vers: