Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités au Moyen Orient

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25 ... 30  Suivant
AuteurMessage
simplet
Commandant
Commandant


messages : 1195
Inscrit le : 20/05/2012
Localisation : MONTREAL
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Mar 20 Juin 2017 - 5:37

Revenir en haut Aller en bas
Kursad2
Aspirant
Aspirant
avatar

messages : 566
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Mar 20 Juin 2017 - 13:56

Fox-One a écrit:
jf16 a écrit:
Citation :
Qatar: des contrats de 2 mds USD menacés par la crise du Golfe


AFP  19/06/2017


Des contrats de 2 milliards de dollars conclus par des entreprises de pays ayant rompu avec le Qatar sont menacés par la crise du Golfe, a prévenu un responsable économique qatari.

Le directeur général du Qatar Financial Center, Youssef Mohamed al-Jaida, a ajouté lors d'une conférence de presse à Doha que la plupart de ces contrats, soit 1,5 milliard de dollars (1,3 milliard d'euros), concernaient le secteur de la construction.

Selon lui, les entreprises d'Arabie saoudite, des Emirats arabes unis et de Bahreïn étaient plus exposées à la crise que celle du Qatar. "L'impact est régional, et non seulement local", a-t-il dit.
"L'exposition du Qatar est limitée" car "il y a très peu d'entreprises qataries qui ont des affaires en Arabie saoudite, aux Emirats et à Bahreïn".

Ces trois pays ont, comme l'Egypte, rompu le 5 juin avec le Qatar qu'ils accusent de "soutenir le terrorisme" et de se rapprocher de l'Iran, rival régional du royaume saoudien. Doha a rejeté ces accusations.
Le riche émirat gazier est engagé dans la réalisation de grands projets d'infrastructure, d'un coût de 200 milliards de dollars, en prévision du Mondial-2022.

Le fonds souverain du Qatar, qui compte quelque 335 milliards de dollars, n'a pas été affecté par la crise car il a été largement investi en dehors de la région du Golfe, a assuré M. Jaida.
il a indiqué que la crise pourrait amener Doha à oeuvrer sur "le long terme" pour trouver ailleurs des partenaires commerciaux, notamment en Asie qui procure au Qatar 32% de ses importations.

https://www.lorientlejour.com/article/1058034/qatar-des-contrats-de-2-mds-usd-menaces-par-la-crise-du-golfe.html



Qui dit contrats de construction dit groupe ADDOHA. Une occasion de rêve a ne pas rater pour les opérateurs marocains

Les entreprises de BTP turc prendront tout. Plusieurs gérants turcs sont déjà au Qatar et Koweït.

_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1684
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Mer 21 Juin 2017 - 1:11

Des ânes déportent des dromadaires  Rolling Eyes

Reuters a écrit:

Saudi Arabia Deports 15,000 Qatari Camels



After Saudi Arabia broke off relations with Qatar on June 5, Riyadh made clear it wanted nothing to do with its tiny Arab neighbor. Trade is cut off, planes headed to Qatar can’t fly through Saudi airspace, and now, even Qatari camels in Saudi Arabia must go.

After the deportation order was handed down, thousands of camels were trapped at the border for days with little food or water.

“The camels were starving. Some of the males were fighting and in very bad condition,” one irate Qatari camel owner told Reuters. “My brother still has 10 or 11 camels in Saudi Arabia.”

Qataris were furious after photos of famished camels appeared in local newspapers on June 19. Authorities sent caravans of provisions to relieve the stranded animals and have now set up temporary shelters.

A 4,500-mile-square peninsula in the Persian Gulf, Qatar has little land to pasture its camels, which are a backbone of traditional culture and recreation there. In the past, many Qatari families have simply pastured their camels in Saudi Arabia, traveling back and forth across the border to tend to their livestock.

About 15,000 Qatari camels have now left Saudi Arabia.

The break between Qatar and several Arab countries, including Egypt, Yemen, and the United Arab Emirates, came amid heightened tensions over the Saudi-led war in Yemen aimed at ousting the Iranian-backed Houthi rebels. Qatar has rather cozy relations with Iran, the Saudi kingdom’s archenemy. Its state-funded broadcaster Al Jazeera has also criticized Egypt and Saudi Arabia, which blocked it in late May.

Saudi Arabia and other Arab nations accused Qatar of financing terrorism, a charge Doha denies.

But camel herders want nothing to do with politics.

“We just want to live out our days, to go to Saudi Arabia and take care of our camels and go back and take care of our family,” the camel owner told Reuters.

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1684
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Mer 21 Juin 2017 - 6:05

Le roi salman vire le prince heritier bin naef et le remplace par son fils mohamed bin salman

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
Fox-One
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3599
Inscrit le : 20/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Mer 21 Juin 2017 - 12:37

A bientot la liquidation en douce des futures prétendants au trone des saouds freres et cousins... comme a la harim sultan
Revenir en haut Aller en bas
QuickShark
Adjudant
Adjudant
avatar

messages : 394
Inscrit le : 28/06/2012
Localisation : Rabat
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Mer 21 Juin 2017 - 13:39

A bientôt aussi quelques intempéries en terme de nos relations avec les Saouds, ce jeune prince est un va-t-en-guerre qui considère tous les autres pays arabes comme des proxy qui doivent allégeance inconditionnelle au pays des deux lieux saints, notre neutralité sera donc très mal vue de sa part et il essayera de nous la faire payer.

_________________
"Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n’abandonnent jamais", Hassan II
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1684
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Mer 21 Juin 2017 - 23:16

MAP a écrit:

communiqué du Cabinet Royal


«SM le Roi Mohammed VI, Que Dieu l’assiste, a eu ce mercredi 26 Ramadan Béni 1438 H correspondant au 21 juin 2017, un entretien téléphonique avec son frère Son Altesse Royale le Prince Mohamed Ben Salmane Ben Abdelaziz Al Saoud, et ce à l’occasion de sa nomination, par le serviteurs des deux Lieux Saints de l’Islam le Roi Salmane Ben Abdelaziz Al Saoud, Prince Héritier et vice-président du conseil des ministres et ministre de la Défense.

Au cours de cet entretien, Sa Majesté le Roi a exprimé à Son Altesse Royale le Prince Héritier Ses chaleureuses félicitations pour la confiance placée en lui et Ses sincères vœux de totale réussite dans ses Hautes fonctions sous la conduite sage du Serviteur des deux Lieux Saints, que Dieu le préserve.

A cette occasion, l’accent a été mis sur la profondeur des liens de fraternité sincère et sur les relations excellentes basées sur la coopération fructueuse et la solidarité agissante liant les deux Royaumes frères, ainsi que sur la détermination à poursuivre leur consolidation dans les différents domaines».

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
pyromane
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1368
Inscrit le : 22/06/2011
Localisation : Ailleurs
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Jeu 22 Juin 2017 - 8:10

Je me demande si ce l7ayssi de Ben Kirane embrasserait la main du nouveau prince héritier s'il devenait roi, comme il l'avait fait avec son père Laughing Laughing Laughing

_________________
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21082
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Jeu 22 Juin 2017 - 16:53

Citation :
La Turquie envoie un premier navire de nourriture au Qatar


Istanbul, 22 juin 2017 (AFP) -


Un premier navire turc transportant quelque 4.000 tonnes de denrées alimentaires s'est mis en route jeudi vers le Qatar, soumis à un embargo par ses voisins du Golfe, a rapporté l'agence progouvernementale Anadolu.

Le navire cargo chargé d'aliments non-périssables, de fruits et de légumes a quitté dans la matinée un port de la province d'Izmir (ouest) pour un trajet qui devrait durer une dizaine de jours, selon Anadolu.

Par ailleurs, l'armée turque a annoncé dans un communiqué publié sur son site que 5 véhicules blindés et 23 militaires étaient arrivés jeudi à 08H00 (05H00 GMT) au Qatar, au moment où Ankara veut renforcer la coopération militaire avec Doha.

Ce déploiement fait suite à l'approbation le 7 juin par le Parlement turc d'un accord datant de 2014 et permettant l'envoi de troupes sur une base turque au Qatar. Environ 90 militaires y étaient déjà stationnés.

Quelque 105 avions turcs ont déjà transporté des denrées alimentaires au Qatar depuis le début de la crise entre Doha et ses voisins, dont Ryad, a indiqué mercredi le ministre turc de l'Economie, Nihat Zeybekçi, ajoutant que la voie maritime serait désormais privilégiée.

Le transport maritime, bien que plus lent, permet d'acheminer une quantité plus importante de produits à un moindre coût.

L'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Bahrein, l'Egypte et d'autres pays arabes ont rompu le 5 juin leurs relations diplomatiques et économiques avec le Qatar, accusant Doha de "soutenir des organisations extrémistes" qui "cherchent à déstabiliser la région" et de se rapprocher de l'Iran chiite, rival régional du royaume saoudien.

Ankara entretient des rapports privilégiés avec Doha, notamment sur le plan commercial et de la coopération militaire.

Mais en plus de sa proximité avec le Qatar, Ankara cherche à développer ses relations avec les autres pays du Golfe, à commencer par l'Arabie saoudite.

Depuis le début de la crise, le président turc Recep Tayyip Erdogan s'efforce de jouer un rôle de médiateur, multipliant les entretiens avec des dirigeants, tout en dénonçant avec vigueur les sanctions imposées au Qatar qu'il a qualifiées d'"inhumaines".

M. Erdogan a eu mercredi soir un nouvel entretien téléphonique avec le roi Salmane, a rapporté Anadolu, et les deux dirigeants ont convenu de se rencontrer en marge du prochain G20, en Allemagne, le mois prochain.

http://www.marine-oceans.com/actualites-afp/14808-la-turquie-envoie-un-premier-navire-de-nourriture-au-qatar
Revenir en haut Aller en bas
Kursad2
Aspirant
Aspirant
avatar

messages : 566
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Jeu 22 Juin 2017 - 19:29

Un premier contingent de l'armée turque arrive au Qatar avec plusieurs blindés.










Entre temps, les Qatariens achètent des produits turcs.[








_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
Kursad2
Aspirant
Aspirant
avatar

messages : 566
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Jeu 22 Juin 2017 - 20:36

Fox-One a écrit:
A bientot la liquidation en douce des futures prétendants au trone des saouds freres et cousins... comme a la harim sultan

Comme ça?





_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
Kursad2
Aspirant
Aspirant
avatar

messages : 566
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Jeu 22 Juin 2017 - 21:59

Le général iranien Qassem Suleymani (Pasdaran) annoncé en 2016 que Mouhammad Bin Selman voulait prendre la place de son cousin Bin Nayef en le destituant, il dit que MBS est impatient et voudra même tué son père pour prendre la royauté et il demande à ces généraux de se préparer à une guerre contre l'Arabie Saoudite.

Quelques paroles de MBS concernant l'Iran:

Citation :
(MBS a accusé l'Iran) de suivre une “idéologie extrémiste" et de chercher à prendre le contrôle du monde musulman.

(...) “Nous sommes une cible principale du régime iranien" (...) "Nous n'allons pas attendre que la bataille soit en Arabie Saoudite. Nous allons faire en sorte que la bataille soit chez eux en Iran.”

(...) De son côté, l'Iran affirme que la doctrine religieuse ultraconservatrice de l'Arabie saoudite, le wahhabisme, est un danger pour les minorités et nourrit le terrorisme.

(...) Il a affirmé que les forces saoudiennes pourraient éradiquer les rebelles (du Yémen) "en quelques jours" mais que des milliers de soldats saoudiens et de civils mourraient. Donc, la coalition attend que les rebelles s'affaiblissent.

Les organisations humanitaires ont sonné l'alarme à propos de la crise humanitaire qui monte et de la menace de famine au Yémen, le plus pauvre des pays arabes, exacerbée par un blocus des zones rebelles organisé par les Saoudiens et des frappes aériennes sur un port-clé.

Le prince Mohammed a dit que l'Arabie Saoudite n'est pas pressée.

“Le temps joue en notre faveur”

_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
Kursad2
Aspirant
Aspirant
avatar

messages : 566
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Jeu 22 Juin 2017 - 23:17

@McDonaldsKSA annonce son allégeance (Bay'a) sur la base du Livre d'Allah et la Sunnah de son Message saws au Prince héritier Muhammad bin Salman.



Burger King annonce aussi l'allégeance..




La carte de la diplomatie au Moyen-Orient..



_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1684
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Ven 23 Juin 2017 - 1:46

Citation :

Blood on the tracks of the New Silk Roads



Qatar chaos sends ripples of economic anxiety across the region



China’s cardinal foreign policy imperative is to refrain from interfering abroad while advancing the proverbial good relations with key political actors – even when they may be at each other’s throats.

Still, it’s nothing but gut-wrenching for Beijing to watch the current, unpredictable, Saudi-Qatari standoff. There’s no endgame in sight, as plausible scenarios include even regime change and a seismic geopolitical shift in Southwest Asia – what a Western-centric view calls the Middle East.

And blood on the tracks in Southwest Asia cannot but translate into major trouble ahead for the New Silk Roads, now rebranded Belt and Road Initiative (BRI).

When he said, on the record, “I decided … the time had come to call on Qatar to end its funding [of terrorism]”, President Trump essentially took credit for the Saudi/UAE-orchestrated excommunication of Doha, the aftermath of his now notorious sword dance in Riyadh.

Trump’s senior staff though maintains that Qatar never came up in discussions with the Saudis. Secretary of State Rex Tillerson, former Exxon-Mobil CEO and a certified old Middle East hand, has done his best to defuse the drama – conscious there would be no reason for Qatar to continue hosting Al Udeid Air Base and Centcom to a hostile superpower.

Meanwhile, Russia – the Beltway’s favorite evil entity – is getting closer and closer to Qatar, ever since the game-changing acquisition in early December by the Qatar Investment Authority (QIA) of 19.5% of the crown energy giant Rosneft.

That translates into an economic/political alliance of the world’s top two gas exporters; and that explains why Doha – still holding a permanent office at NATO’s HQ – has abruptly thrown its “moderate rebels” in Syria under the (economic) bus.

Russia and China are bound by a complex, multi-vector strategic partnership. Beijing, privileging economic interests, takes a pragmatic view and is never inclined to play a political role. As the world’s biggest manufacturer and exporter, Beijing’s motto is crystal clear: Make Trade, Not War.

But what if Southwest Asia is mired in the foreseeable future in a permanent pre-war footing?

China and BRI’s best pal Iran



China is Qatar’s top trading partner. Beijing was actively negotiating a free trade agreement with the Gulf Cooperation Council (GCC) before the current standoff. Moving forward, a possible scenario is Qatar even pulling out of the GCC.

Qatar is also China’s second-largest source of liquefied natural gas (LNG), while Saudi Arabia is China’s third-largest source of oil. Since 2010 China is ahead of the US as the biggest exporter to Southwest Asia while solidifying its position as the top importer of Southwest Asia energy.

When King Salman recently visited Beijing, the House of Saud ecstatically spun a “Sino-Saudi strategic partnership” based on the signing of deals worth $65 billion. The partnership, in fact, hinges on a five-year Saudi Arabia-China security cooperation agreement that includes counter-terrorism and joint military drills. Much will have to do with keeping the profitable Red Sea-Gulf of Aden corridor free of political turmoil.

Of course, eyebrows may be raised over the fact that Saudi Arabia’s Wahhabism is the ideological matrix of Salafi-jihadism threatening not only Southwest Asia and the West but also China itself.

The New Silk Roads/BRI imply a key role for the GCC – in a mutual investment, trademark Chinese “win-win” way. In an ideal world, the Saudi “Vision 2030” modernizing plan breathlessly being sold by Warrior Prince Mohammed Bin Salman (MBS) could, in theory, even reign in the appeal of Salafi-jihadism of the Daesh variety all across Southwest Asia.

What the Iranophobic MBS seems not to understand is that Beijing actually privileges its BRI-based economic relationship with Tehran.

Early last year, when President Xi Jinping visited Tehran, he and President Rouhani pledged to raise Chinese-Iranian bilateral trade to a whopping $600 billion in 10 years, most of it related to BRI expansion.

China and Iran have been doing serious business. For over a year now, direct China-Iran cargo trains have been crossing Central Asia in only 12 days. That’s just the appetizer for high-speed rail connectivity spanning the arc from China to Turkey via Iran in the early 2020s.

And in a (distant?) future, a pacified Syria will also be configured as a BRI node; before the war, Syrian merchants were a top fixture in the trading-in-small-goods Silk Road running from the Levant to Yiwu in eastern China.

BRI does Turkey, Egypt and Israel



China’s Maritime Silk Road is not about a threatening “string of pearls” – but mostly about port infrastructure, built by Chinese companies, configuring key BRI stops from the Indian Ocean via the Red Sea and Suez all the way to Piraeus port in the Greek Mediterranean. Piraeus is owned and operated by China’s COSCO since August 2016; this upgraded, modern container hub for trade between East Asia and the West is already the fastest-growing port in Europe.

For his part, Turkey’s President Recep Tayyip Erdogan has already made it clear that Turkey’s national interests involve “the Suez Canal, the adjacent seas, and from there extending to the Indian Ocean.” As much as Ankara has set up a base in Qatar – with soldiers now flowing in – it has also established a Turkish-Saudi Strategic Cooperation Council.

Ankara may have been slowly and surely engaged in a strategic pivoting to Russia – as in the go-ahead for Turkish Stream. Yet that also qualifies as a pivot to China – expected to develop, bumps included, in all key areas, from membership of the Asia Infrastructure Investment Bank (AIIB) to membership of the Shanghai Cooperation Organization (SCO).

Both Turkey and Iran – a possible full member of the SCO as early as next year – are actively supporting Qatar in the current standoff, including via regular food shipments. That shows once again how Beijing simply cannot allow itself to be dragged politically into what is essentially the vicious, intractable Iran-Saudi regional power war. Once again; BRI trumps everything.

Egypt poses an extra problem. It aligns with Riyadh in the current standoff; after all Field Marshall President Al-Sisi depends on the House of Saud “largesse”.

In Egypt, the new Singapore-sized capital east of Cairo is essentially being financed by Chinese investment; $35 billion by the end of last year, and counting. Extra bonuses include Beijing facilitating currency swap deals – providing a much-needed boost to the Egyptian economy. Ahmed Darwish, chairman of the Suez Canal Economic Zone, has nothing but praise to the top investor in the Suez Canal Corridor, which happens to be Beijing.

And then there’s the budding Israeli-Chinese connection. Israel backs the Saudi-UAE anti-Qatar blitzkrieg essentially as yet another proxy war front against Iran.

China is bidding to build the Red-Med high-speed rail connecting the Red Sea to the Mediterranean. If the proverbial sea of containers can be accommodated near Eilat, the Chinese will be able to transship cargo via the Red-Med railway directly to Piraeus – an alternative route adding to the already Chinese-involved Suez Canal Corridor.

Connectivity is frantic on all fronts. Shanghai International Port Group is running Haifa port. China Harbor Engineering will build a new $876 million port in Ashdod. Israel is already China’s top supplier of advanced agricultural technology – as in water desalination, aquaculture and cattle farming, for instance. Beijing wants more biomedical, clean energy and telecom technology Israeli imports. And the clincher is Israel’s imminent membership of the AIIB.

It’s fair to argue that from now on everything that happens across Southwest Asia will be conditioned by, and interlocked with, BRI’s land-sea superhighway emporium from East Asia and Southeast Asia to southeastern Europe.

Focused on BRI’s comprehensive drive for multipolarization, “inclusive” globalization 2.0, and the rapid spread of information technology, the last thing Beijing needs is a throwback to the past; a foolish, manufactured standoff as the new front in an existential proxy war between the House of Saud and Iran, and with Saudi Arabia, the UAE, Egypt and Israel pitted against Qatar, Turkey, Iran – and Russia.

Talk about sleepless nights in the Zhongnanhai these days.

#Source

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
Fox-One
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3599
Inscrit le : 20/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Ven 23 Juin 2017 - 12:52

ca bouge beaucoup trop:
RT a écrit:

Saudi Arabia & allies demand Qatar close Turkish base, shut Al Jazeera & more within 10 days


Published time: 23 Jun, 2017 03:51


https://www.rt.com/news/393663-qatar-gulf-demands-ultimatum/


RT a écrit:

Turkey has no intention of closing Qatar base despite Saudi ultimatum


Published time: 23 Jun, 2017 09:14

https://www.rt.com/news/393692-turkey-base-qatar-conflict/
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9869
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Ven 23 Juin 2017 - 15:10

Pour le coup c'est clairement de l'ingérence. Et pourquoi ils ne demandent la fermeture de la base US ?
Il y a eu hier un incident significatif lors de la séance d'allégeance avec l'ex prince héritier, écarté sans ménagement.
On en arrive à regretter la gérontocratie devant l'impétuosité du jeune MBS. En 15 j ils ont rompu avec le Qatar et tissé des liens avec Israël , qui . L'eu cru ? Et puis cet odieux chantage aux visas du hajj avec les pays africains. KSA part en sucette. Ils ne sont que les gardiens des lieux saints et pas les propriétaires... Je prédis des jours sombres si ce comportement persiste. Une révolution de palais n'est pas à exclure.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1684
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Ven 23 Juin 2017 - 15:55

Citation :

Message to the Neighbors: What Riyadh's New Crown Prince Means for the Region



The abrupt shake-up of the line of succession in Saudi Arabia came as a surprise to its neighbors and sparked discussions regarding what it might signal. Saudi and foreign political analysts, however, agree that it demonstrates that the country will maintain its current foreign policy agenda, which is aimed at asserting its authority in the region.



The appointment of 31-year-old Mohammed bin Salman as the new Crown Prince of Saudi Arabia signifies the epoch of reforms and demonstrates the stability of power in the country and the adherence to its current foreign policy agenda, says Dr. Anwar Eshki, Retired Saudi Major General, the founder and the head of the Saudi-based Middle East Center for Strategic and Legal Studies.
"The foreign policy of Saudi Arabia won't undergo any changes. The Kingdom is aimed at cooperation, economic and political partnership and dialogue for the world without terrorism and extremism," he said.

Dr. Eshki reminded that the basic concepts of the policy of the Saudi Arabia had been laid down by King Abdulaziz al-Saud (usually referred to as Ibn Saud), the founder of modern Saudi Arabia. The Kingdom however has been making adjustments to it in compliance with the changes in the region and in the world.

According to the Retired Saudi Major General, the decision on the change of the line of succession in the Kingdom came as a surprise to many.

"We know that Saudi Arabia bewildered many who expected a split and animosities in the country, pointing out at the elderly leaders of the country. This decision however signifies that the country is being ruled by regulatory bodies, by the Allegiance Council, the Consultative Assembly and the Bureau of Experts. We are not surprised by these changes and know that they are necessary at this very stage," he said.

Rodger Shanahan, a research fellow at the Lowy Institute for International Policy in Sydney however suggested that the new Crown Prince "has been a very public proponent of a robust Saudi presence in the region."

"Saudi has tried to assert its authority over a range of regional events, and by cementing the question of succession at this time, the region is on notice that this direction will be pursued for the long term," he told Bloomberg.

The agency suggested that Riyadh will toughen its policy towards Iran. It reminded that Prince Mohammed has met with Trump twice this year: in Washington in March and in Riyadh last month during the US president’s first overseas tour.
"The two are eager to isolate Iran, which Riyadh accuses of aggressively trying to spread its influence in the region by supporting Shiite movements and sponsoring terror. Trump has escalated tensions with the Islamic Republic, backtracking on the Obama administration’s tentative rapprochement with the nation," it says.

It also reminded that Prince Mohammed "led a multi-nation effort to quarantine neighboring Qatar over its ties with Iran and support for Islamist groups that Saudi Arabia and the U.A.E. have opposed for years."

Given who’s calling the shots in Riyadh and Washington, "it is not really a question of if but rather of when a new escalation with Iran starts," it quotes Olivier Jakob, managing director of consultant Petromatrix GmbH, as saying.

"Under his watch, Saudi Arabia has developed aggressive foreign policies and he has not been shy about making strong statements against Iran," he added.

Dr. Eshki however said that Saudi Arabia has "good relations with all great powers, especially with Russia and the US." He reminded that at the end of May, the new Crown Prince visited Moscow and met with President Putin. They discussed a wide range of issues from oil prices to cooperation between Russia and the so-called "Arab NATO" which is being pushed for by Riyadh with the support of the US.

According to the Retired Saudi Major General, it means that "the Russian leader acknowledges the significance of Saudi Arabia in the Middle East and the importance of political and economic cooperation in the region and in the world."
Dr. Eshki stressed that in its foreign and internal policies the Kingdom is "aimed at future and is trying to strengthen its role through partnership and cooperation, for the sake of peace and stability."

Bloomberg also reported that "privately, some Saudis expressed concerns about the speed and totality of the changes, saying it was excessive to remove Muhammad bin Nayef, the kingdom’s top counter-terrorism official, from his role as interior minister."

"Muhammad bin Nayef was Washington’s man in Riyadh for a long time," it quotes Peter Salisbury, a fellow at Chatham House, an international affairs research group in London as saying.

"The security establishment will be unhappy he’s gone, more so because the new crown prince has really cut out institutions and is building a direct relationship with the White House," he explained.

Meanwhile, Israeli media network Arutz Sheva, known in English as Israel National News, suggested how the appointment might be beneficial to Israel.

"Muhammad Bin Zayed, the de factor ruler of the UAE, has told Bin Salman that he must open a "strong channel of communication" with Israel if he is to be Washington’s preferred candidate to be king," it quotes the Middle East Eye news website as saying.

"Their Saudi source said Bin Salman is eager to win the support of Washington as he has recently told close associates "he will complete the mission of becoming king before the end of the year."

The Israeli network also quotes Christopher Davidson, author of After the Sheikhs: The Coming Collapse of the Gulf Monarchies, as saying that "traditionally, Arab clients of the United States have often tried to curry favor with the Americans by being seen to at least cozy up to the state that they feel is America’s number one friend in the region – Israel”.

And then cites one of the Saudi sources, who suggested that "Washington could be swayed into supporting Bin Salman's bid to be king if he could achieve good communication with Israel, even if the Americans like Bin Nayef."

#Source

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 5277
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Sam 24 Juin 2017 - 0:15

fermeture de la chaine aljazeera et les chaines qui en dependent donc beign sport entre autre fermeture des frontières + de l'espace aerien donc tentative de couler alqataria

les saouds sont en chute libre a mon avis on devrait prendre nos distances ils ne sont plus fiables ou du moins potables

_________________
Revenir en haut Aller en bas
pyromane
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1368
Inscrit le : 22/06/2011
Localisation : Ailleurs
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Sam 24 Juin 2017 - 10:32

On reparle d'une visite de Rohani au Maroc ces derniers jours, peut être que c'est un message subliminale au KSA pour dire qu'on suivrait pas le nouveau barhouch das ses conneries.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
simplet
Commandant
Commandant


messages : 1195
Inscrit le : 20/05/2012
Localisation : MONTREAL
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Dim 25 Juin 2017 - 4:21

Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6525
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Dim 25 Juin 2017 - 15:40


_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9869
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Dim 25 Juin 2017 - 15:43

Erdogan a peu apprécier la liste des doléances des khalijis qui inclus la fermeture de la base turque. La température va monter entre la Turquie et le reste du golfe. La mise en équation de la Turquie va la faire sortir de sa relative neutralité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cherokee
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1625
Inscrit le : 25/11/2008
Localisation : FR13
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Dim 25 Juin 2017 - 23:04

"Manque de Respect" voila comment ils l'ont qualifiés cette liste les Turcs. ils soutiennet par ailleurs la reponse Qatari
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6617
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Lun 26 Juin 2017 - 19:45



Citation :
POUR LE BAHREÏN, LE QATAR EST SOUPÇONNÉ DE JOUER L'«ESCALADE MILITAIRE»

Le Bahreïn considère comme une provocation le déploiement jeudi de militaires et de blindés turcs dans l'émirat gazier.

Le ministre bahreïni des Affaires étrangères a accusé lundi le Qatar, mis au ban par ses voisins du Golfe, de chercher une «escalade militaire» en faisant appel à des soldats étrangers, en allusion à la Turquie qui vient de déployer des militaires dans l'émirat gazier.

Déploiement de troupes

«Le différend avec le Qatar est politique et sécuritaire et n'a jamais été militaire. Mais le déploiement (dans ce pays) de troupes étrangères avec leurs blindés est une escalade militaire dont le Qatar assume les conséquences», a écrit cheikh Khaled ben Ahmed Al-Khalifa sur son compte twitter.

En pleine crise du Golfe, provoquée par la rupture le 5 juin par l'Arabie saoudite et ses alliés, dont Bahreïn, avec le Qatar, accusé de soutenir «le terrorisme» et de se rapprocher de l'Iran, la Turquie s'est montrée solidaire de Doha.

Jeudi, l'armée turque a annoncé sur son site que 5 véhicules blindés et 23 militaires étaient arrivés au Qatar, témoignant de la volonté d'Ankara de renforcer sa coopération militaire avec Doha.

Ce déploiement faisait suite à l'approbation le 7 juin par le Parlement turc d'un accord datant de 2014 et permettant l'envoi de troupes sur une base turque au Qatar. Environ 90 militaires y étaient déjà stationnés.

Liste de demandes

Les adversaires du Qatar ont présenté à l'émirat gazier une série de demandes exigeant entre autres la fermeture de la base turque, des requêtes jugées «contraires au droit international» par le président turc Recep Tayyip Erdogan.

«Certaines puissances régionales se trompent si elles croient que leur intervention va rélger le problème», a prévenu le chef de la diplomatie bahreïnie sur twitter. Il a ajouté qu'«il est dans l'intérêt de ces puissances de respecter le système régional actuel, le seul en mesure de régler» le différend entre le Qatar et ses voisins du Conseil de coopération du Golfe (CCG).

Outre le Qatar, Bahreïn et l'Arabie saoudite, le CCG groupe aussi les Emirats arabes unis, le Koweït et le sultanat d'Oman. Seuls ces deux derniers pays n'ont pas rompu avec le Qatar. (afp/nxp)

http://www.lematin.ch/monde/qatar-accuse-vouloir-escalade-militaire/story/12310288

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
Kursad2
Aspirant
Aspirant
avatar

messages : 566
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Mar 27 Juin 2017 - 10:18

La Turquie prévoit de déménagée sa base au Qatar pour un site plus grand, la future base sera une base inter-armées. La Turquie n'a clairement pas l'intention de quitter le Qatar.

L'Emir du Qatar avait envoyé 150 membres des forces spéciales qataris pour protéger Erdogan pendant la tentative de coup d'Etat (confusion qui est loyalistes ou pas). Une équipe sécuritaire turque pourrait aller au Qatar pour protéger l'Emir du Qatar.

C'est une première, un général turc (général des forces spéciales et commandant du front en Syrie) qui fait un discours religieux pendant la prière de l'aïd en Syrie à Al-Bab. Son prédécesseur est mort (tué par le Omar Halisdemir sur ordre de ce général) pendant la tentative de coup d'état le 15 juillet.



La tribu des Shammar (qui compte 5 millions de membre dans plusieurs pays: Turquie, Syrie, Irak, Arabie Saoudite, Jordanie) commencent à soutenir l'alliance Turquie-Qatar.



_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités au Moyen Orient
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 24 sur 30Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25 ... 30  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cuisine du Moyen-Orient
» Quels sont les grands pays producteurs de petrole
» La Médaille Militaire, très convoitée.
» Ma campagne du Moyen-Orient.. CHYPRE
» Les actualités de la Marine Française

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: