Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités au Moyen Orient

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26, 27  Suivant
AuteurMessage
Fox-One
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3487
Inscrit le : 20/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Mar 27 Juin 2017 - 11:02

Qui est la petite beauté a côté du Prince ?
Revenir en haut Aller en bas
Kursad2
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

messages : 499
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Mar 27 Juin 2017 - 11:14

Fox-One a écrit:
Qui est la petite beauté a côté du Prince ?

Une journaliste turque.L'ancien ministre de la défense syrien (Tlass) est mort dans un hôpital parisien.

_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1684
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Mar 27 Juin 2017 - 20:35

Interview du stratégiste allemand américain basé en Allemagne, F. William Engdahl

Citation :


Q: What can you say about the conflict between Qatar Gulf at this moment after the Arabic-Islamic-American summit at Riyadh?

WE: In my view this is a deep power struggle between Qatar and Saudi Arabia that has little to do with stated reasons regarding Muslim Brotherhood and Iran. The action to isolate Qatar was clearly instigated during US President Trump’s recent visit in Riyadh where he pushed the unfortunate idea of a Saudi-led “Arab NATO” to oppose Iranian influence in the region.

The Saudi move, clearly instigated by Prince Bin Salman, Minister of Defense, was not about going against terrorism. If it were about terrorism, bin Salman would have to arrest himself and most of his Saudi cabinet as one of the largest financiers of terrorism in the world, and shut all Saudi-financed madrasses around the world, from Pakistan to Bosnia-Herzgovina to Kosovo. Another factor according to informed sources in Holland is that Washington wanted to punish Qatar for seeking natural gas sales with China priced not in US dollars but in Renminbi. That apparently alarmed Washington, as Qatar is the world’s largest LNG exporter and most to Asia.

Moreover, Qatar was acting increasingly independent of the heavy Wahhabite hand of Saudi Arabia and threatening Saudi domination over the Gulf States. Kuwait, Oman, as well as non-Gulf Turkey were coming closer to Qatar and even Pakistan now may think twice about joining a Saudi-led “Arab NATO”. Bin Salman has proven a disaster as a defense strategist, as proven in the Yemen debacle.  

As to the future, it appears that Qatar is not about to rollover and surrender in face of Saudi actions. Already Sheikh Tamim bin Hamad al-Thani is moving to establish closer ties with Iran, with Turkey that might include Turkish military support, and most recently with Russia. Kuwait and Oman are urgently trying to get Saudi to backdown on this, but that is unlikely as behind Saudi Arabia stands the US and promises of tens of billions of dollars in US arms. This foolish US move to use their proxy, in this case Riyadh, to discipline those not “behaving” according to Washington wishes, could well be the turning point, the point of collapse of US remaining influence in the entire Middle East in the next several years.

Q: Terrorism threatens the world. What in your view, according to what you wrote in your book, A Century of War: Anglo-American Oil Politics” and other writings about DAESH (IS) is the real story behind the recent so-called “clashes of civilizations between East and West and between the West and Islam?

WE: We must keep in mind that all serious terrorist organizations are state-sponsored. All. Whether DAESH or Al Nusra or Mujahideen in Afghanistan or Maute Group in Philippines. The relevant question is which states sponsor which terrorists. Today NATO is the one most complicit in sponsoring terrorism as a weapon of their geopolitical designs. And within NATO the United States is sponsor number one, often using Saudi money and until recently, ironically, Qatari funds.

My newest book, The Lost Hegemon: Whom the Gods Would Destroy, gives a far more detailed road-map of the use made by both British intelligence, by the Third Reich under Himmler, and since the 1950s, by the CIA, of especially the Muslim Brotherhood and its later “offspring” including Afghan Mujahideen of Osama bin Laden–a part of CIA’s Operation Cyclone to defeat the Soviets in Afghanistan during the 1980s.

The CIA’s Mujahideen, trained by Pakistan’s ISI and recruited for the CIA by Osama bin Laden under the supervision of Prince Turki al-Faisal, the notorious head of Saudi Intelligence, were then brought by CIA private airlines after the Soviets left Afghanistan in 1989, into former Soviet Union republics to sow trouble. This included Azerbaijan, where the CIA used them to topple the government in favor of the Aliyev dictatorship that was amenable to giving oil rights to BP and American companies and to abandoning using the Soviet era oil pipeline through Russia’s Chechnya.

Then the CIA brought the Afghan Mujahideen veteran terrorists they had trained– including Osama bin Laden–they brought them into Chechnya to destabilize Russia’s oil pipeline route from Baku across Russia. That was to open the way for the Anglo-American Baku-Tbilisi-Ceyhan oil pipeline. Control the oil.

In my book, The Lost Hegemon–the United States as Sole Superpower after 1990 is meant–I trace the evolution of these CIA mercenary terrorists who hide behind the facade of being “devout Muslim fundamentalists.” The CIA and Pentagon brought them into Iraq after 2003 where US military operations under General David Petraeus, in effect created Al Qaeda in Iraq. Then the US launched the Arab Spring in 2011 to force regime change across the entire Muslim world, in a move to militarily control all oil and gas resources there, long a dream of the CIA and what some call the US “Deep State.”

When the Washington Arab Spring could not bring down Libya’s Qaddafi by peaceful protests as in Tunisia or Egypt, Washington opted for a military solution using France and NATO bombs as the up front actor. However, when they then tried the same in Syria against Bashar Al Assad, who opposed the Washington agenda, they were unable to do so, mainly because of UN security council vetoes by Russia and China. After September 2015 when Russia answered Assad’s plea for help against foreign terrorists and Russia brilliantly and swiftly responded, it exposed for all the world to see that Washington had been lying about trying to defeat DAESH or the so-called Islamic State.

The real story behind the rise of so-called Islamic Terrorism is the increasingly desperate attempt of the Anglo-American Deep State to control the rise of Eurasia, especially of China in combination now with Russia, and increasingly with Iran and Central Asian republics as well as South Asian. Without understanding this, none of the recent events in the Middle East make sense.

Washington strategists today foolishly believe that if they get choke point control of all Middle East oil and gas, they can, as Henry Kissinger stated back in the 1970’s “control the oil and thus, control entire nations,” especially China and Russia and also Germany and Europe. Their strategy has failed but Washington and the Pentagon refuse to see the reasons for their repeated filed wars. The hidden reality of American global power is that the American “giant” today is a bankrupt superpower, much like Great Britain after their Great Depression of 1873 up to 1914. Britain triggered a world war in 1914 to desperately try to retain their global power. They failed, for reasons I discuss in my Century of War book.

Today for much the same reasons–allowing the power of US financial conglomerates supercede the interests of the national industrial economy– America’s debt, national, private, corporate, is out of control. Reagan and Cheney were dead wrong. Debt does matter.

Eight years after the greatest financial crisis in history, the US real estate crisis of 2008, the US Central Bank is unable to raise its interest rates above 1% without risking a new financial meltdown. That alone suggests the degree of the dollar system crisis. Private economists estimate that real US unemployment today is near 23% of the workforce not the mythical 4-5% cited by the US Government.  
Q: How would you comment on the position of the United states regarding Arab-Arab and Islamic-Islamic conflicts ?

WE: Washington wants conflict in order to divide and rule. As Dick Cheney said in a London speech in September 1999 to the London Institute of Petroleum when Cheney was CEO of the world’s largest oilfield services company, Halliburton, the oil-rich states of the Middle East is “where the prize ultimately lies.” US policy has been to break the control of Arab national monarchies and the threat from the rising wealth of oil-based Arab sovereign wealth funds which were threatening to go away from the dollar.

Case in point, in 2010 under initiative from LIbya’s Qaddafi, Tunisia’s Ben Ali and Egypt’s Mubarak and Libya were planning to issue an Arab Gold Dinar and to demand payment for their oil exports in gold dinar and not US dollars, the seed of a Pan-Arab Bank. That would have spelled the end of the dollar, the key pillar of US hegemony. The released emails of then-Secretary of State Hillary Clinton to her private Libya adviser, Sid Blumenthal, confirm this as the reason for Washington urgency in removing those three–Bin Ali, Mubarak and Qaddafi in their so-called “Arab Spring.”

Q: In your opinion what is the new world order after the recent  London IS attacks and Iran?

WE: I would not call it a new world order after the recent London and Teheran attacks. Rather we are in the midst of the disintegration of the old world order, an order dominated for the past two hundred years since the British victory at Waterloo, by first, a British Empire, and after 1945, by an Anglo-American syndicated empire based on soft power, control of NATO, control of the IMF and World Bank and supreme or nearly supreme military power.

That order today is bankrupt. The downfall of American power in my view began in August 1971 when President Nixon tore up the solemn Bretton Woods Treaty obligations of the United States and shut the Federal Reserve Gold Discount Window. Since then Wall Street money power has made a silent coup in transforming the United States that I knew as a yound man in the 1950s and 1960s, from a more-or-less functioning democratic republic into an Oligarchy where money controls all, from Presidents like Obama or Trump to Congressmen who make the laws. That is a very dangerous state of affairs for Americans and for the entire world.

We may never know who was behind the London or Teheran attacks but a strong finger of suspicion must point to Washington, or the Mossad or their Saudi proxy in the case of Teheran.

Resort to terrorism to advance national interests by any nation is a sign not of fundamental strength but of pathetic weakness. Today our world is in the midst of the most profound paradigm shift, a truly tectonic geopolitical shift away from a system where one nation dictates to the entire world, the US version of globalization and New World Order as the late David Rockefeller proudly called it.That system may well have died with him and his long-time adviser Brzezinski.

Now the nations of Eurasia are building up a new world with huge investment in economic growth, investment in infrastructure, high-speed rail links, new deep water ports, all connecting the peoples of all Eurasia from Beijing to Moscow to Bremen or Rotterdam, to Teheran, perhaps to Istanbul and beyond. For more than the past two decades all the USA has offered the world is a foreign policy of wars and destruction of any and all threats to her power, to her failing hegemony. Now the world has a chance for the first time in several centuries to build up and develop our civilization in truly positive ways. It’s our choice which alternative we take.

#Source

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
Silent Urban SERE
Caporal
Caporal
avatar

messages : 116
Inscrit le : 04/03/2017
Localisation : Barcelone
Nationalité : Spain

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Mar 27 Juin 2017 - 23:01

http://dai.ly/x4qwxhr

Reportage : Bagdad, chronique d'une ville emmurée.
Il faut chercher une séquence d'une visite guidé du QG opérationnel des forces irakiennes contre ISIS et on n'y voit aussi le QG de la coalition avec ses membres.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kursad2
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

messages : 499
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Mer 28 Juin 2017 - 11:00

Dans certaines régions d'Irak, l'EI a transformé sa guerre semi-conventionnelle en guerre asymétrique contre les FSI (ISF) post 2014.

_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
Kursad2
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

messages : 499
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Mer 28 Juin 2017 - 16:33

En Turquie, la température ressenti à Urfa-Harran était de 53°C. La vague de chaleur touche tout le Moyen-Orient.

_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1684
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Mer 28 Juin 2017 - 20:07

Citation :

La crise du Golfe va-t-elle jeter les USA et la Turquie dans des camps opposés?


Un expert turc sur le Proche-Orient a expliqué à Sputnik que des actions «imprudentes», réalisées par Ankara sous l’influence du «romantisme islamique», avaient conduit à une situation où l’armée turque se retrouvait à l’épicentre de la crise du Golfe, qui menace de dégénérer en conflit militaire ouvert.


Khaled Ben Ahmed Al Khalifa, ministre bahreïni des Affaires étrangères, a menacé le Qatar d'«une intervention régionale imminente» si Doha ne respectait pas les accords avec les pays de la région, en particulier, si le royaume ne fermait pas une base militaire turque sur son territoire. Une déclaration qui a provoqué des débats sur une possible confrontation militaire dans le golfe Persique et le rôle de la Turquie dans cette situation.

Faik Bulut, un expert sur le Proche-Orient, a raconté que la Turquie, s'étant rangé du côté du Qatar concernant les relations entre pays arabes, avait perdu neutralité et se privait par voie de conséquence de la possibilité de devenir un médiateur entre les parties et d'empêcher un conflit militaire ouvert dans la région.

«Malheureusement, la Turquie intervient constamment dans la région, sans la moindre analyse approfondie, sans peser tous les "pour" et "contre". La politique étrangère d'Ankara est guidée par une impulsion émotionnelle, provoquée, on peut dire, plutôt par l'influence du romantisme islamique, plutôt qu'une approche rationnelle», a estimé M. Bulut.

En conséquence, selon l'expert, la région est au bord d'un conflit, «directement lié à la mise en œuvre de ses plans par l'Amérique», visant à faire pression sur l'Iran.

«Si la Turquie s'oppose ouvertement à une éventuelle intervention par les pays du Golfe, elle se retrouverait dans le camp opposé aux États-Unis. S'il y a une confrontation, la Turquie sera l'une des parties prenantes dans un conflit militaire, et elle devra faire face à la fois à l'Amérique et aux forces armées du Golfe», a expliqué l'interlocuteur de Sputnik.

Entre autres choses, selon M. Bulut, la confrontation autour le Qatar pourrait aussi briser l'alliance entre partenaires de l'Otan, en raison de l'attitude ambiguë de certains membres de l'alliance envers la Turquie.

#Source

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
pyromane
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1344
Inscrit le : 22/06/2011
Localisation : Ailleurs
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Jeu 29 Juin 2017 - 17:00

Deposed Saudi Prince Is Said to Be Confined to Palace

_________________
Revenir en haut Aller en bas
QuickShark
Adjudant
Adjudant
avatar

messages : 386
Inscrit le : 28/06/2012
Localisation : Rabat
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Jeu 29 Juin 2017 - 22:30

CRISE DU GOLFE: QUATRE NOUVELLES CONDITIONS DRACONIENNES DU FRONT ANTI-QATAR


Citation :
Les 4 nouvelles mesures qui viennent d'être dévoilées par le site égyptien d'information "Al Ahram Al Arabi" concernent quatre domaines vitaux pour l'émirat avec lequel le front présidé par Ryad a rompu les relations diplomatiques le 5 juin dernier. Il s'agit en premier lieu du "gel de l'adhésion du Qatar au Conseil de coopération du Golfe (CCG)". Il est question ensuite de "gel des avoirs du Qatar dans les pays du boycott". Ensuite, "le boycott économique tout azimut (aérien, terrestre et maritime)". La quatrième mesure -et c'est le point le plus dangereux- revêt un caractère militaire. Ryad, Dubaï, Manama et le Caire procéderont à "la construction d'une base militaire au Bahreïn".

ça sent l'escalade militaire à plein nez, et la fin du CCG par la même occasion.

_________________
"Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n’abandonnent jamais", Hassan II
Revenir en haut Aller en bas
Kursad2
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

messages : 499
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Ven 30 Juin 2017 - 14:53

Kursad2 a écrit:
En Turquie, la température ressenti à Urfa-Harran était de 53°C. La vague de chaleur touche tout le Moyen-Orient.

Il fait actuellement 52°C à Antalya.



_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
Kursad2
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

messages : 499
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Ven 30 Juin 2017 - 15:40

Le mufti d'Egypte appelle à l'extermination du Qatar. Les tentions augmentent dans la région, la Turquie envoi d'autres blindés et soldats au Qatar.











_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9784
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Ven 30 Juin 2017 - 15:57

QuickShark a écrit:
CRISE DU GOLFE: QUATRE NOUVELLES CONDITIONS DRACONIENNES DU FRONT ANTI-QATAR


Citation :
Les 4 nouvelles mesures qui viennent d'être dévoilées par le site égyptien d'information "Al Ahram Al Arabi" concernent quatre domaines vitaux pour l'émirat avec lequel le front présidé par Ryad a rompu les relations diplomatiques le 5 juin dernier. Il s'agit en premier lieu du "gel de l'adhésion du Qatar au Conseil de coopération du Golfe (CCG)". Il est question ensuite de "gel des avoirs  du Qatar dans les pays du boycott". Ensuite, "le boycott économique tout azimut (aérien, terrestre et maritime)". La quatrième mesure -et c'est le point le plus dangereux- revêt un caractère militaire. Ryad, Dubaï, Manama et le Caire procéderont à "la construction d'une base militaire au Bahreïn".

ça sent l'escalade militaire à plein nez, et la fin du CCG par la même occasion.

Ca vire à une vulgaire tentative de braquage...
construire une base militaire dans un pays a majorité chiite....démontre si besoin est que tout cela relève du grand n'importe quoi. Le Caire ne peut pas envoyer un bataillon au sinai sans le feu vert israelien et prétend ouvrir une base au bahrein.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9784
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Ven 30 Juin 2017 - 16:04

Citation :
La Turquie « n’a plus de place de médiateur » dans le Golfe


Ankara continue de placer stratégiquement ses pions sur l'échiquier de la crise qui secoue la région du Golfe depuis maintenant plus de trois semaines. Le ministre de la Défense qatari doit notamment rencontrer son homologue turc aujourd'hui en Turquie, a annoncé hier l'agence Anatolie.

Cette visite intervient peu après l'exposé des doléances de l'Arabie saoudite et de ses alliés, conditions préalables à la levée du blocus contre le Qatar. Elle s'inscrit dans la continuité de la diplomatie turque menée depuis le début du mois. Celle-ci s'est efforcée de renforcer la relation entre Ankara et Doha, déjà particulière par leur proximité idéologique notamment (et le soutien aux Frères musulmans). Suite à l'éclatement de la crise, le Parlement turc a immédiatement ratifié un accord militaire datant de 2014 et permettant le déploiement de soldats turcs au Qatar à l'heure où Ankara exportait des denrées alimentaires en direction de Doha pour contourner le blocus.

Sponsorisé par Jeep
JEEP COMPASS
Soyez parmi les premiers à prendre le volant du tout nouveau SUV de Jeep®.
Découvrez-la
adikteev
Mais en parallèle, la Turquie a multiplié les gestes d'apaisement. Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Cavusoglu, a enchaîné les déplacements et s'est ainsi rendu plus tôt ce mois-ci au Qatar pour rencontrer son homologue qatari, cheikh Mohammad ben Abderrahmane al-Thani, et l'émir cheikh Tamim ben Hamad al-Thani. À cette occasion, M. Cavusoglu avait déclaré que la crise devait être « surmontée par le dialogue et la paix », avant d'ajouter que « la Turquie y apportera sa contribution ». M. Cavusoglu s'est ensuite rendu en Arabie saoudite pour rencontrer le roi Salmane ben Abdelaziz. Négociations et entretiens se sont poursuivis avec Bahreïn ou encore le Koweït. Malgré ses liens avec le Qatar, la Turquie avait jusque-là tâché de nuancer ses propos à l'égard de Riyad, pour profiter d'une position de médiateur, mais également pour ménager ses liens avec le royaume wahhabite. Pourtant, en l'espace de quelques jours seulement, la stratégie diplomatique turque a viré de trajectoire.


Pas de garantie
Suite à l'annonce des nombreuses conditions posées par l'Arabie saoudite et ses alliés, dont la fermeture de la base militaire turque au Qatar, Ankara a adopté une rhétorique plus virulente à leur égard. Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a estimé dimanche dernier que ces requêtes allaient désormais « trop loin », étant « une attaque contre les droits souverains d'un pays ». En quelques mots, la Turquie a renversé la donne et les prédictions de nombreux commentateurs. D'aspirant médiateur, l'allié du Qatar a choisi son camp. Par ce soutien plus affirmé que jamais à Doha, « il n'y a plus de place pour le rôle de médiateur pour Ankara dans cette crise », confirme à L'Orient-Le Jour Sinan Ülgen, président du Centre d'études sur l'économie et la politique étrangère (EDAM) à Istanbul et chercheur associé à Carnegie Europe à Bruxelles. La position de médiateur « n'est plus réaliste aujourd'hui car la Turquie est vue par les pays du Golfe comme alignée sur le Qatar », précise-t-il.

Pour autant et malgré l'escalade de la crise, la protection de la Turquie d'Erdogan trouve certaines limites. Si la rencontre d'aujourd'hui a lieu entre les ministres de la Défense turc et qatari, elle n'envoie qu'un « message de soutien politique » et non « une garantie de protection militaire », anticipe M. Ülgen.

Virulence risquée
En plus de l'intérêt économique que représente Doha – les exportations turques vers l'émirat ont triplé depuis le début de la crise le 5 juin – renforcer cette relation marque une opportunité pour « un retour dans la région pour la Turquie », alors que M. Erdogan garde le souvenir de la mainmise de l'Empire ottoman sur la péninsule Arabique, note Marc Lavergne, directeur de recherche au Centre nationale de la recherche scientifique (CNRS) et rattaché au laboratoire Etudes sur le monde arabe et la méditerranée (EMAM) à l'université de Tours, contacté par L'Orient-Le Jour.

Dans un pays au climat tendu au niveau interne et avec l'Union européenne, l'approche diplomatique d'Ankara vise à le repositionner comme acteur incontournable de la région aux côtés de l'Iran, soutien principal du Qatar dans le blocus. « Il faut prendre en compte la psychologie de M. Erdogan, qui se veut nouveau sultan », observe M. Lavergne.

Les ambitions d'Ankara ne sont cependant pas sans conséquences sur ses rapports avec Riyad, avec qui les relations s'étaient améliorées ces derniers temps. En février encore, le président turc s'était rendu en visite officielle en Arabie saoudite pour rencontrer le roi Salmane. Travaillant de concert sur le dossier syrien, le monarque saoudien avait ensuite félicité M. Erdogan pour le « succès » du référendum controversé sur la réforme constitutionnelle visant à instaurer un régime présidentiel.

La Turquie prend « un grand risque » en tenant des propos plus sévères à l'égard de l'Arabie saoudite et de ses alliés, estime M. Ülgen. Dans une interview accordée au Guardian de Londres mercredi, l'ambassadeur des Émirats arabes unis à Moscou expliquait que les pays du Golfe étaient prêts à réduire les liens économiques et commerciaux avec les pays continuant d'avoir des échanges avec Doha.
Cependant, « les pressions que peuvent exercer les pays du Golfe sur le Qatar ne sont pas les mêmes que celles sur la Turquie », souligne le chercheur. Sur Ankara, « elles peuvent viser les exportations ou encore les projets des sociétés turques dans la région », estime-t-il.

L'orient le jour

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kursad2
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

messages : 499
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Ven 30 Juin 2017 - 20:26

Le ministre de la défense qatari est à Ankara en Turquie pour le renforcement de la coopération militaire & des affaires orientales





_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
Kursad2
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

messages : 499
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Ven 30 Juin 2017 - 20:46

A lire le tweet du chef du PYD (YPG), une opération militaire turque est possible à Afrin en Syrie.

Citation :
Salih Maslem Mohamed‏
@serokepyd

Stop Turkish brutality on Kurds and other Nations #TurkeyHandsOffAfrin

_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6082
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Dim 2 Juil 2017 - 14:43

L'ultimatum saoudien au Qatar expire aujourd'hui...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1684
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Lun 3 Juil 2017 - 12:58

Selon une alerte de l'AFP, "Le Qatar remet au Koweït sa réponse à l'ultimatum de l'Arabie saoudite et de ses alliés".

Le Qatar n'a pas attendu l'expiration du délai supplémentaire que l'Arabie saoudite et ses alliés lui ont accordé ce 3 juillet 2017.

La teneur de la réponse du Qatar demeure à l'heure actuelle inconnue, mais le ministre qatari des Affaires étrangères, avait déclaré que: "La liste des demandes est faite pour être rejetée».

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3007
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Lun 3 Juil 2017 - 14:29

...à suivre.
mais je pense que l'on va soit vers un renversement du pouvoir qatari, ou un invasion de celui-ci avant que l'Iran y prenne pieds réellement.

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6564
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Lun 3 Juil 2017 - 14:47

Citation :
L'ultimatum lancé par les pays du Golfe au Qatar est prolongé de 48 heures

Le Qatar, mis au ban par ses "voisins" du Golfe pour son soutien présumé au "terrorisme" et son rapprochement avec l'Iran, a rejeté implicitement les demandes de ses adversaires arabes, qui ont cependant annoncé lundi avant l'aube que leur ultimatum était prolongé de 48 heures.

Une liste des demandes faite pour être rejetée

La liste de 13 demandes, émanant de l'Arabie saoudite et de ses alliés, avait été soumise le 22 juin au Qatar, qui devait donner sa réponse dans les 10 jours, donc en principe avant dimanche soir."La liste des demandes est faite pour être rejetée", avait déclaré dès samedi le chef de la diplomatie qatarie, Mohammed ben Abderrahmane Al-Thani. Lundi avant l'aube, l'agence saoudienne Spa a cependant publié un communiqué indiquant que l'ulimatum était prolongé de 48 heures. La demande émanait du Koweït, qui a endossé le rôle de médiateur dans ce conflit. Dans la soirée de dimanche, les autorités à Doha avaient fait savoir que le Qatar allait remettre lundi matin sa réponse officielle à la liste, via "une lettre écrite" de son émir, cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, à l'émir du Koweït, cheikh Sabah al-Ahmad Al-Sabah. Parmi les 13 demandes figurent la fermeture de la télévision Al Jazeera et d'une base militaire turque ainsi que la réduction des relations avec l'Iran. L'Arabie saoudite, Bahreïn et les Emirats arabes unis, trois voisins du Qatar dans le Golfe, mais aussi l'Egypte ont rompu le 5 juin leurs relations diplomatiques avec Doha, accusant l'émirat de soutenir "le terrorisme" et de se rapprocher de l'Iran, bête noire de Ryad.

Le Qatar rejette ces allégations en contestant la véracité des faits qui lui sont reprochés et en mettant en avant le fait que nul n'a le droit de lui dicter sa politique étrangère. L'ambassadeur des Emirats en Russie, Omar Ghobash, a prévenu cette semaine que de nouvelles sanctions étaient possibles si Doha n'adhère pas aux demandes de ses voisins. Outre une possible suspension du Qatar au CCG, le Conseil de coopération du Golfe, les quatre pays pourraient demander à leurs partenaires commerciaux de faire un choix: continuer à traiter avec eux ou avec le Qatar, a indiqué l'ambassadeur au quotidien britannique The Guardian.

https://www.rtbf.be/info/monde/detail_l-ultimatum-lance-par-les-pays-du-golfe-au-qatar-est-prolonge-de-48-heures?id=9650011

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
pyromane
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1344
Inscrit le : 22/06/2011
Localisation : Ailleurs
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Lun 3 Juil 2017 - 15:22

C'est le Koweït qui a demandé cette prolongation, ce qui veut dire que le Qatar refuse les conditions saoudiennes. Mais ca veut aussi dire que le Sabbah a peut être espoir de réaliser quelques avancées.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9784
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Lun 3 Juil 2017 - 15:23

Ce type de menaces est assez unique dans les annales diplomatiques et ne peut s'adresser qu'aux "petits pays". Imagine t-on une seconde les USA, la Russie oú la France être menacé de cette façon ?
Total à signé un contrat de 4,5 Mds $ pour exploiter un gisement entre l'Iran et le Qatar.
Les promesses de contrats de KSA aux USA, on crées beaucoup d'amertume en Europe. Comme les promesses sans lendemain.
Si l'on prend la région MENA au sens large, les suiveurs de KSA sont minoritaires.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
pyromane
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1344
Inscrit le : 22/06/2011
Localisation : Ailleurs
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Lun 3 Juil 2017 - 16:26

+1 PGM je viens d'acheter des actions total Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Silent Urban SERE
Caporal
Caporal
avatar

messages : 116
Inscrit le : 04/03/2017
Localisation : Barcelone
Nationalité : Spain

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Lun 3 Juil 2017 - 16:32

1) l'enjeu est devenu internationale, on préserve la face du vieux Roi du Koweit en disant que c'est lui l'intermédiaire, en réalité les USA vont pesés de tout leur poids.

2) Les Turques ont déminué la valeur de la carte protection des USA, la Turquie joue en Tandem avec l'Iran.  Les Russes sont en embuscade.

3) le Qatar a gagné le bras de faire et à démorcelé le piége Trump, qui a voulu les vendre à un trés bon prix (encaisser d'avance) pour se venger des démocrates entre autres. Il reste à trouvé une maniére digne de faire descendre la KSA-UAE de l'arbre ou ils ont grimpé tout haut, apparement ça le deal apparent sera :
-Limoger Kardaoui
-Se débarasser des cadres de Hamas et FM qui sont
        au Qatar.
- Aljazeera doit arrêter d'attaquer l'Egypte et consorts
- Contrôle US des flux financiers des organisations
        humanitaires qataries
- La Turquie retirera ses soldats au niveau d'avant crise
       du Qatar.  

Le deal officieux sera le Yemen, Lybie, Syrie, et recadrer les zones d'influences.

Situations géopolitiques au Monde Arabe :
1) Apparement c'est Raissouni qui prendra la présidence du conseil des Oulémas sunnites, il est l'actuel vice-président.
Nb: il était trés vérulent envers la KSA, la qualifiant d'ennemie du monde sunnites.
2) Tout le monde arabe sombre dans des contradictions géopolitiques, les Pays importants vivent une dictature.

Conclusion: le Maroc doit promouvoir la Liberté d'opinion et des médias, afin de faire sortir une voix de la société civile marocaines et de ses médias, pour présente un Islam modéré, rationnelle et libre dans sa pensé politico islamiste, qui sera un leadership de la rennaissance d'une pensé islamique renouvelé et débarassé du poids de l'héritage historique (Al thurat) sur les lois islamique ou la manipulation politique historiquement pour servir le pouvoir. Il faut reconnecter pensé islamique et philosophie islamique rationnelle.

Il faut pas casser la jeunesse, les forces vives d'une société afin de crée de la confiance, de l'audace, de la créativité, d'une pensé critique saine... Il faut orienté nos intellectuels et nos médias dans ce sens et donner refuge aux intellectuels libres arabes et ceux sans aucune pression de l'Etat ou rétorsion.
.....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9784
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Lun 3 Juil 2017 - 17:23

Juste sur la forme : si liberté il y a, alors les intellectuels et médias n'ont pas à être orienté. Les 2 notions s'opposent...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Silent Urban SERE
Caporal
Caporal
avatar

messages : 116
Inscrit le : 04/03/2017
Localisation : Barcelone
Nationalité : Spain

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Lun 3 Juil 2017 - 17:38

PGM a écrit:
Juste sur la forme : si liberté il y a, alors les intellectuels et médias n'ont pas à être orienté. Les 2 notions s'opposent...
Dommage on n'est pas sur facebook, ça mérite un coeur Very Happy.

Les intellectuels ont l'habitude de se disperser dans leurs efforts, donc la démarche d'Etat qui sera invisible, sera de faire de la rennaissance de la pensé islamique et politico islamique, et faire du Maroc un Pays de lumières.

Le savoir et la vérité des idéologies sont relatifs, il suffit dans la science sociale de ramener une théorie "supérieur" pour réfuter la vérité ou la convenance d'une autre. Ainsi durant l'histoire de la philosophie, une vient pour déclasser l'autre sans la tuer complétement.

Sur les sujets qui nous concernent. Il y'a beaucoup de disciplines qui se croisent: histoire, philosophie, science islamiques, politique.. Beaucoup de recherches se font sans connaitre ce que font les autres, l'orientation sera de canaliser les efforts.

Un petit hors sujets: le libéralisme prétend être la Liberté de pensé, en réalité il contrôle la pensé et l'oriente pour ses propres intérêts et son idéologies et sa vision du monde.

Ce leadership nous permettra d'être un modéle dans le monde arabe, et aider les autres peuples a surmonter leur malheur et problèmes de politique interne ( ex Islam politique, wahhabisme,...)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités au Moyen Orient
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 25 sur 27Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26, 27  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cuisine du Moyen-Orient
» Quels sont les grands pays producteurs de petrole
» La Médaille Militaire, très convoitée.
» Ma campagne du Moyen-Orient.. CHYPRE
» Les actualités de la Marine Française

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: