Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités au Moyen Orient

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 18 ... 32, 33, 34
AuteurMessage
Kursad2
Sous lieutenant
Sous lieutenant
avatar

messages : 610
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Lun 4 Déc 2017 - 21:31

L'ex-président yéménite Ali Abduallah Saleh a était tué pendant les combats contre les Houthis. Lui sur son trône, se trouve enrouler dans un simple Battaniyah..

Spoiler:
 



Les dictateurs arabes meurent de façon horrible.

Spoiler:
 

_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
Kursad2
Sous lieutenant
Sous lieutenant
avatar

messages : 610
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Lun 4 Déc 2017 - 21:45

Le neveu de Saddam Hussayn (Uday) m'a confirmé que les pays du Golfe vont faire sortir l'armée Naqsbandi d'Irak de la liste des groupes terroristes. Il faudrait même s'attendre à une aide.

Un soldat iranien a était tué par l'armée turque à la frontière irano-irako-turque alors qu'il s'approchait trop de la frontière turque.

_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13386
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Mar 5 Déc 2017 - 13:49

Énorme retournement de situation au Liban ! Saad hariri revient sur sa démission c'est un énorme camouflé pour MBS.... Il devient apparant que des forces en arrière du rideau ont intérêt à sapper les ambitions de l'Arabie et la neutraliser ainsi que l'Iran !

C'est claque et un désaveu pour L'AS j'attends leur prochain move avec impatience !

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6645
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Mer 6 Déc 2017 - 15:46

Hariri meritait les menottes à sa descente d avion

Saleh à voulu changer de camp une fois de trop

Sinon, il semble que MBS ai deja donné son feu vert à Trump

Citation :

L'Arabie saoudite propose la ville d'Abu Dis comme future capitale palestinienne



04/12/201709:48:37MIS À JOUR LE04/12/201711:27:16

Abu Dis est une petite ville palestinienne située dans le Gouvernorat de Jérusalem

L'Arabie Saoudite a proposé une nouvelle initiative de paix dans laquelle la ville d'Abu Dis près de Jérusalem, deviendrait la capitale d'un futur Etat palestinien, a révélé lundi le New York Times.

Selon le quotidien, le prince héritier Mohammad bin Salman a exposé sa proposition au président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas lors de sa visite surprise à Riyad le mois dernier.

Abu Dis est un village palestinien situé dans le Gouvernorat de Jérusalem à côté de la ville de Jérusalem.

Les dirigeants palestiniens tentaient dimanche d'obtenir des soutiens diplomatiques pour convaincre le président américain Donald Trump de renoncer à un projet sur une éventuelle reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël.

Le président palestinien Mahmoud Abbas s'est entretenu par téléphone avec plusieurs dirigeants étrangers -dont les présidents français Emmanuel Macron et turc Recep Tayyip Erdogan-- "pour leur expliquer les dangers que comporterait toute décision de transférer l'ambassade (américaine) à Jérusalem ou de reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël", a indiqué son conseiller diplomatique, Majdi al-Khalidi.

M. Abbas a mis en garde ses interlocuteurs sur les "conséquences d'une telle décision (américaine) qui va menacer le processus politique et les efforts de paix", a-t-il ajouté.

"L'instauration d'un Etat palestinien indépendant et souverain, avec Jérusalem-Est comme capitale, est nécessaire pour assurer la paix et la stabilité au Moyen-Orient", a déclaré M. Erdogan à M. Abbas, selon des sources présidentielles citées par l'agence de presse turque Anadolu.

(avec agence)

@i24NEWS

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13386
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Mer 6 Déc 2017 - 15:53

Que Dieu maudisse MBS si c'est le cas ! Aucun arabe ne doit mourir pour ce traitre j'ai de plus en plus honte que mon pays soit allié à ce pays...


_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1791
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Mer 6 Déc 2017 - 16:12

Fahed64 a écrit:
Que Dieu maudisse MBS si c'est le cas ! Aucun arabe ne doit mourir pour ce traitre j'ai de plus en plus honte que mon pays soit allié à ce pays...


Les saouds s'en foutent d'al Qods depuis la naissance de leur régime. car c'est un lieu saint qui leur échappe et qui a été attribué par les britannique à leur rivale de toujours, le chérif de la Mecque, c'est à dire, le trône de Jordanie...

Et aujourd'hui c'est un petit prix que les saouds payeraient gaiement en échange d'un parapluie israélo-américain contre l'Iran.

et le lobby juif américain a bien joué son coup, en menaçant Trump avec la casserole russe de son gendre, pour obtenir l’officialisation de Jérusalem comme capitale d'Israel....

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1791
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Mer 6 Déc 2017 - 18:59

Donald Trump vient de reconnaître Jérusalem capitale d’Israël  - à partir de la min 4


_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3082
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Mer 6 Déc 2017 - 19:45

d'ici à ce que l'ambassade US y déménage...

Au fait, y aurait-il un pays arabe qui ait installer son ambassade palestinienne a Al Qods?

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9972
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Mer 6 Déc 2017 - 20:49

C est Israël qui contrôle donc rien à al qods sans eux.

La veille du 07/12, autre date marquée du sceau de l'infamie dixit Roosevelt en 41.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3082
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Mer 6 Déc 2017 - 21:09

tout à fait.
mais il faut savoir que Trump n'a qu'appliqué une promesse de campagne. la décision de déplacer l'ambassade US a Al Qods date d'il y a 20 ans.
Sur le terrain, rien ne se fait à Al Qods sans l'aval d'Israel de toutes les façons. A l'Ouest comme à l'Est.

Maintenant j'attends la réaction de ceux qui parlaient de ligne rouge à ne pas dépasser...

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9972
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Mer 6 Déc 2017 - 21:39

Lignes rouges ? Sinon quoi ?
Trump ne peut tirer la chasse, que parce le monde arabe se trouve au fond du trou...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1791
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Mer 6 Déc 2017 - 21:47

vomire


_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3082
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Mer 6 Déc 2017 - 21:57

PGM a écrit:
Lignes rouges ? Sinon quoi ?
Trump ne peut tirer la chasse, que parce le monde arabe se trouve au fond du trou...

Daesh et les autres en sont les complices...
C'est l'un des objectifs du "carnage arabe".

et ça ne fait que commencer.

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9972
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Mer 6 Déc 2017 - 22:24

Rien d'étonnant venant du crif. toutes les organisations communautaires ont fait de même (canada compris).
Le seul parallèle historique qui me vient à l'esprit est la fameuse réplique de la mère de Boabdil lors de la chute de Grenade : "nous pleurons comme des femmes une ville que nous n'avons pas su défendre comme des hommes"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13386
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Mer 6 Déc 2017 - 22:58

Adam a écrit:
vomire


Antisémite

C'est une grave erreur des états unis.... L'empire devient de plus en plus isolationiste et manque de vision !

Sur le terrain Ça changera rien de ce qu'est déjà la réalité mais le symbole est la ! Personnellement au contraire je trouve que les choses vont dans le bon sens concernant Israël !

La société devient tel la vache folle ! Une minorité transforme leur pays en paradis nazi bis !
De plus en plus de jeune ne veulent pas faire le service militaire ! Le moral dans l'armée est faible, les dernières guerre ou travail c'est engagé, leur supériorité n'a pas été évidente !
Pire pour la première fois tsahal redoute une invasion et se barricade au lieu d'être offensif !
Sur le long terme ils sont condamné par la démographie, la démocratie fascisante et la qualité guerrières qui baisse alors que celle des voisins augmente (Liban, Syrie, Jordanie)

Tôt ou tard il y aura ablation du cancer.... La puissance US n'est pas éternel Smile

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6241
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Jeu 7 Déc 2017 - 4:18

Quand je vois je me souvient de Bush qui s'étonner du 11 septembre...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
alphatango
Commandant
Commandant


messages : 1079
Inscrit le : 09/04/2008
Localisation : Fes
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Jeu 7 Déc 2017 - 9:41

Alloudi a écrit:
Hariri meritait les menottes à sa descente d avion

Saleh à voulu changer de camp une fois de trop

Sinon, il semble que MBS ai deja donné son feu vert à Trump

Citation :

L'Arabie saoudite propose la ville d'Abu Dis comme future capitale palestinienne





04/12/201709:48:37MIS À JOUR LE04/12/201711:27:16

Abu Dis est une petite ville palestinienne située dans le Gouvernorat de Jérusalem

L'Arabie Saoudite a proposé une nouvelle initiative de paix dans laquelle la ville d'Abu Dis près de Jérusalem, deviendrait la capitale d'un futur Etat palestinien, a révélé lundi le New York Times.

Selon le quotidien, le prince héritier Mohammad bin Salman a exposé sa proposition au président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas lors de sa visite surprise à Riyad le mois dernier.

Abu Dis est un village palestinien situé dans le Gouvernorat de Jérusalem à côté de la ville de Jérusalem.

Les dirigeants palestiniens tentaient dimanche d'obtenir des soutiens diplomatiques pour convaincre le président américain Donald Trump de renoncer à un projet sur une éventuelle reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël.

Le président palestinien Mahmoud Abbas s'est entretenu par téléphone avec plusieurs dirigeants étrangers -dont les présidents français Emmanuel Macron et turc Recep Tayyip Erdogan-- "pour leur expliquer les dangers que comporterait toute décision de transférer l'ambassade (américaine) à Jérusalem ou de reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël", a indiqué son conseiller diplomatique, Majdi al-Khalidi.

M. Abbas a mis en garde ses interlocuteurs sur les "conséquences d'une telle décision (américaine) qui va menacer le processus politique et les efforts de paix", a-t-il ajouté.

"L'instauration d'un Etat palestinien indépendant et souverain, avec Jérusalem-Est comme capitale, est nécessaire pour assurer la paix et la stabilité au Moyen-Orient", a déclaré M. Erdogan à M. Abbas, selon des sources présidentielles citées par l'agence de presse turque Anadolu.

(avec agence)

@i24NEWS


Si cette info est correcte, Trump et ces amis viennent de remercier les Saoudiens en leur demandant de quitter le Yemen.

Le fait est que la décision de Trump permet d'en finir avec l'hypocrisie de mise dans ce dossier. Tout le monde nous sortait que les US sont un emissaire honnete mais nous savions tous que les Etats Unis sont un vassal d'Israel. Israel, via l'AIPAC et les gros contributeurs aux deux partis, controle la politique aux US. Preuve en est, personne aux Etats Unis n'a critiqué cette décision.

La consequence est que nous arreterons de voir dans les Etats Unis un contributeur à la paix. Les Turcs l'on compris puisqu'ils négocient avec la Russie et l'Iran sur le future de la Syrie. Les US n'ont plus que leur flotte de porte-avions comme raison d'etre... Ils ne pourront pas la garder si le dollar n'est pas la devise de reserve (ce qu'elle est de moins en moins).

Quant à AlQuds, elle a été perdu en 1967 pas hier. Ceux qui l'ont perdu par la guerre doivent la reprendre par la guerre. La guerre à venir est avant tout demographique comme cela est dit plus haut. Donc, attendons de voir comment les choses evoluent mais pour l'instant, l'evolution des US en ploutocratie est bonne pour le reste du monde (pas seulement notre région). La fin d'un empire est toujours compliquée mais ceci est bien leur 1492.
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9972
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Jeu 7 Déc 2017 - 14:58

il faut saluer la position de la Turquie, qui une fois encore se démarque par son courage et un sens aigu de l'initiative. Istanbul accueillera le 13/07 les 57 pays de la ligue islamique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3082
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Jeu 7 Déc 2017 - 16:03

PGM a écrit:
il faut saluer la position de la Turquie, qui une fois encore se démarque par son courage et un sens aigu de l'initiative. Istanbul accueillera le 13/07 les 57 pays de la ligue islamique.

Le 13/07/2018...quand l'affaire sera "oubliée".

la Turquie n'a que faire des problèmes des arabes ou même musulmans du moment que ça n'a pas d'impacte direct sur elle. Bienbau contraire. tous les problèmes qui touches les arabes sont vu avec bienveillance par la Turquie qui en profite, et fait un remodelage de ses frontières. En plus de réccupérer les investissements et la réinstalation d'entreprises qui étaient basé dans ces pays.

Tant mieux pour la Turquie, mais ça ne fait pas avancer le cas des arabes de la région.

La Turquie sait parler en son nom quand ça la touche réellement. Mais là elle parle au nom des musulmans.
Elle affirmait hier que la reconnaissance d'Al Qods comme capitale d'Israel était une ligne rouge pour LES MUSULMANS.
Alors que sur les problèmes régionaux qui influencent ses frontières et son environnement elle parle pour LA TURQUIE car plus important à ses yeux.
La Turquie a des liens trés forts avec Israel et elle les préserveras malgré tout car pour elle Al Qods est secondaire.

J'ai l'impression que tout le monde se réveil avec une surprise qui n'était pas prévu. Alors que ça fait des années que les US ont ce projet et qu'Israel parle de Jerusalem comme leur capital. Rien ne s'est fait en coulisse au contraire. C'edt une suite logique, 47 on perds l'Ouest et en 67 la partie orientale...aujourd'hui on a pas encore ompris qu'Al Qods n'est plus gérer par les arabes ou musulmans, mais par Israel! et ce n'est pas de ce matin!

Il y a de nombreuses prophétie sur le sort de cette ville qui nous est si chere...

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ


Dernière édition par BOUBOU le Jeu 7 Déc 2017 - 16:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9972
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Jeu 7 Déc 2017 - 16:17

13/12 plutôt ! désolé pour l'erreur
qu'à la Turquie a gagner dans le dossier palestinien ? rien, absolument rien, bien au contraire, elle avait des relations fructueuses avec Israël et y renonce pour des questions de principes. Et ce dans une région ou plus personne n'en a.
moi j'y vois surtout un pied de nez aux saouds dont le lead chez les arabes ne tient qu'à leur bonne fortune et nullement à leur statut de gardiens des lieux saints.
que ce soit lors de sa position contre Peres lors du forum de Davos, ou la rupture avec israel après l'épisode du Avi Marmara, Erdogan s'est toujours montré sincère et désintéressé vis à vis de la cause palestinienne.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3082
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Jeu 7 Déc 2017 - 16:26

PGM a écrit:
13/12 plutôt ! désolé pour l'erreur
qu'à la Turquie a gagner dans le dossier palestinien ? rien, absolument rien, bien au contraire, elle avait des relations fructueuses avec Israël et y renonce pour des questions de principes. Et ce dans une région ou plus personne n'en a.
moi j'y vois surtout un pied de nez aux saouds dont le lead chez les arabes ne tient qu'à leur bonne fortune et nullement à leur statut de gardiens des lieux saints.
que ce soit lors de sa position contre Peres lors du forum de Davos, ou la rupture avec israel après l'épisode du Avi Marmara, Erdogan s'est toujours montré sincère et désintéressé vis à vis de la cause palestinienne.


comme tu le dis: pied de nez aux saouds et à nous également en tant que président du comité Al Qods!
encore une fois une guerre entre parties d'un même clan! au lieu de s'unire et réagire...

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1791
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Jeu 7 Déc 2017 - 19:00

Strategic Culture Foundation a écrit:

Saudi-Israeli Friendship Is Driving the Rest of the Middle East Together



Through its top official, Prince Mohammad bin Salman (MBS), Saudi Arabia continues a wave of internal arrests, having seized nearly $800 billion in assets and bank accounts. A few days later, MBS attempted to demonstrate his authority by summoning Lebanese Prime Minister Saad Hariri to Saudi Arabia, where he was forced to resign on Saudi state TV. Trump tweeted support for Bin Salman's accusations against Iran and Hezbollah, and the future Saudi king even obtained Israel's secret support. Iran, meanwhile, denies any involvement in Lebanon's domestic affairs or involvement with the ballistic missile launched by Houthi rebels towards Riyadh’s King Khalid International Airport a few days ago. Meanwhile, Trump, Putin and Xi met recently and seem to have decided the fate of the region in an exercise of realism and pragmatism.


News that upends the course of events has now become commonplace over the last few months. However, even by Middle East standards, this story is something new. The affair surrounding Lebanon’s Prime Minister Hariri generated quite a bit of commotion. Hariri had apparently been obliged to announce his resignation on Saudi Arabia's Al Arabiya news channel while being detained in Riyadh. His most recent interview seemed to betray some nervousness and fatigue, as one would expect from a person under enormous stress from forced imprisonment. In his televised resignation statement, Hariri specified that he was unable to return to Lebanon due to some sort of a threat to his person and his family by operatives in Lebanon of Iran and Hezbollah. The Lebanese security authorities, however, have stated that they are not aware of any danger faced by Hariri.

In an endless attempt to regain influence in the Middle East, Saudi Arabia has once again brought about results directly opposite to those intended. Immediately after receiving confirmation that the resignation had taken place in Saudi Arabia, the entire Lebanese political class demanded that Hariri return home to clarify his position, meet with the president and submit his resignation in person. Saudi actions have served to consolidate a united front of opposition factions and paved the way for the collapse of Saudi influence in the country, leaving a vacuum to be conveniently filled by Iran. Once again, as with Yemen and in Syria, the intentions of the Saudis have dramatically backfired.

This Saudi interference in the domestic affairs of a sovereign country has stirred up unpredictable scenarios in the Middle East, just at the time that tensions were cooling in Syria.

Hariri's detention comes from far away and is inextricably linked to what has been happening over the past few months in Saudi Arabia. Mohammed bin Salman, son of King Salman, began his internal purge of the Kingdom’s elite by removing from the line of succession Bin Nayef, a great friend of the US intelligence establishment (Brennan and Clapper). Bin Nayef was a firm partner of the US deep state. Saudi Arabia has for years worked for the CIA, advancing US strategic goals in the region and beyond. Thanks to the cooperation between Bandar bin Sultan Al Saud, Bin Nayef, and US intelligence agencies, Washington has for years given the impression of fighting against Islamist terrorist while actually weaponizing jihadism since the 1980s by deploying it against rival countries like the Soviet Union in Afghanistan, the Iraqi government in 2014, the Syrian state in 2012, and Libya’s Gaddafi in 2011.

MBS has even detained numerous family-related princes, continuing to consolidate power around himself. Even Alwaleed bin Talal, one of the richest men in the world, ended up caught in MBS’s net, rightly accused of being one of the most corrupt people in the Kingdom. It is speculated that family members and billionaires are detained at the Ritz Carlton in Riyadh, with guests and tourists promptly ejected days before the arrests began. Mohammed bin Salman’s actions are not slowing down, even after seizing $800 billion in accounts, properties and assets.

MBS is intensifying his efforts to end the conflict in Yemen, which is a drain on Saudi finances, lifting the naval blockade of the Port of Aden. Not only that, the two main Syrian opposition leaders, Ahmad Jarba and Riyadh Hijab, have been arrested by Riyadh in an effort to demonstrate to Putin the good will of MBS in seeking to resolve the Syrian conflict. Not surprisingly, King Salman, in a frantic search for a solution to the two conflicts that have lashed his reputation as well as the wealth and alliances of the Saudi kingdom, flew to Moscow to seek mediation with Putin, the new master of the Middle East.

MBS has undertaken an anti-corruption campaign for international as well as domestic purposes. At the national level, the collapse of oil prices, coupled with huge military spending, forced the royal family to seek alternatives for the future of the Kingdom in terms of sustainability, earnings and profits. MBS’s Vision 2030 aims to diversify revenue in order to free Saudi Arabia from its dependence on oil. This is a huge ask for a nation that has been thriving for seventy years from an abundance of resources simply found under its ground. This delicate balance of power between the royal family and its subjects is maintained by the subsidies granted to the local population that has allowed the Kingdom to flourish in relative peace, even during the most delicate periods of the Arab Spring in 2011. There is an underlying understanding in Saudi Arabia that so long as the welfare of the population is guaranteed, there should be no threat to the stability of the royal family. It is no wonder that after losing two wars, and with oil prices at their lowest, MBS has started to worry about his future, seeking to purge the elites opposed to him.

The Kingdom’s reality is quickly changing under MBS, the next Saudi king, who is trying to anticipate harder times by consolidating power around himself and correcting his errors brought on by incompetence and his excessive confidence in the Saudi military as well as in American backing. The ballistic missile that hit Riyadh was launched by the Houthis in Yemen after 30 months of indiscriminate bombing by the Saudi air force. This act has shown how vulnerable the Kingdom is to external attack, even at the hand of the poorest Arab country in the world.

In this context, Donald Trump seems to be capitalizing on Saudi weakness, fear, and the need to tighten the anti-Iranian alliance. What the American president wants in return for support of MBS is as simple as it comes: huge investments in the US economy together with the purchase of US arms. MBS obliged a few months ago, investing into the US economy to the tune of more than $380 billion over ten years. Trump's goal is to create new jobs at home, increase GDP, and boost the economy, crucial elements for his re-election in 2020. Rich allies like Saudi Arabia, finding themselves in a tight fix, are a perfect means of achieving this end.

Another important aspect of MBS’s strategy involves the listing of Aramco on the NYSE together with the switch to selling oil for yuan payments. Both decisions are fundamental to the United States and China, and both bring with them a lot of friction. MBS is at this moment weak and needs all the allies and support he can get. For this reason, a decision on Aramco or the petroyuan would probably create big problems with Beijing and Washington respectively. The reason why MBS is willing to sell a small stock of Aramco relates to his efforts to gin up some money. For this reason, thanks to the raids on the accounts and assets of the people arrested by MBS, Saudi Arabia has raised over $800 billion, certainly a higher figure than any sale of Aramco shares would have brought.

This move allows MBS to postpone a decision on listing Aramco on the NYSE as well as on whether to start accepting yuan for payment of oil. Holding back on the petroyuan and Aramco’s initial public offering is a way of holding off both Beijing and Washington but without at the same time favouring one over the other. Economically, Riyadh cannot choose between selling oil for dollars on the one hand and accepting payment in another currency on the other. It is a nightmare scenario; but some day down the road, the Saudi royals will have to make a choice.

The third party to this situation is Israel in the figure of Netanyahu, Donald Trump's great friend and supporter right from the beginning of his electoral campaign. Trump's victory brought positive returns to the investment the Israeli leader had made in him. Ever since Trump won the election, the US has employed harsh words against Iran, turning away from the positive approach adopted by Obama that managed to achieve the Iran nuclear deal framework. Nevertheless, the Israeli prime minister has had to deal with numerous problems at home, with a narrow parliamentary majority and several members of his government under investigation for corruption.

Donald Trump pursued a very aggressive policy against Tehran during the election campaign, then went on to annul the Iran nuclear deal a few weeks ago. The decision is now for Congress to certify, with a difficult mediation between European allies (other than China and Russia), who are opposed to ending the deal, and the Israelis, who can count on the support of many senators thanks to their lobbying efforts. Israel, for its part, sees in Saudi Arabia and MBS the missing link between Saudi Wahhabism and Israeli Zionism. Various private cablegrams leaked to the press have shown how Israeli diplomats around the world were instructed to support Saudi  accusations of Iran interfering in Lebanon's internal affairs.

The interests of MBS and Netanyahu seem to dovetail quite nicely in Syria and Yemen as well as with regard to Iran and Hezbollah. The two countries have a common destiny by virtue of the fact that neither alone can deal decisively with Hezbollah in Syria or Lebanon, let alone Iran. Rouhani himself has said that Iran fears American strength and power alone, knowing that Saudi Arabia and Israel are incapable of defeating Tehran.

Trump's approval of the arrests carried out by MBS is based on a number of factors. The first involves the investments in the economy that will be coming America’s way. The other, certainly less known, concerns the subterranean battle that has been occurring between the Western elites for months. Many of Clinton’s top money sources are billionaires arrested by MBS, with stock options in various major banks, insurance companies, publishing groups, and American television groups, all openly anti-Trump. In this sense, the continuation of Trump's fight with a portion of the elite can be seen with the halting of the merger of AT&T and Time Warner involving CNN.

Trump seems to be accompanying Saudi and Israeli urgings for war with multiple intentions, potentially having a plan for a broader, regional and global agreement between the parties.

At a regional level, Trump first supported the Saudi crusade against Qatar, resolved with Riyadh not getting Qatar to accede to any of its advanced demands. During the crisis, Doha approached Tehran and Moscow, who immediately took advantage of the situation to establish trade relations and commence negotiations with Qatar to tame its terrorist influence in the region, especially in the Syrian conflict. Turkey and Qatar have practically announced a military alliance, cementing a new front that includes China, Russia, Iran, Turkey, Syria, Lebanon, Iraq, and Qatar, now potentially all on the same side of the barricades, opposed to Saudi dictates and Israel’s efforts to foment war with Iran.

With the US withdrawal from the region, as is increasingly evident from Trump's reluctance to embark on a Middle East conflict, Israel and Saudi Arabia are increasing their desperate cries against Iran, observing how the gains of the resistance axis have led Tehran to dominate the region with its allies. The visit of King Salman to Russia, and the four meetings between Putin and Netanyahu, give the idea of which capital is in charge in the region. This all represents an epochal change that further isolates Riyadh and Tel Aviv, two countries that represent the heart of chaos and terror.

The Saudi attempt to isolate Qatar has failed miserably, and the continuous effort to paint Iran as the main cause of tension in the region seems to have reached a point of no return, with the latest stunt involving Hariri. Sunnis, Christians and Shiites agree on one point only: that the premier must return home. Riyadh hopes to light the fuse of a new civil war in the region, with Israel hoping to take advantage of the chaos brought about by an attack on Hezbollah. This is not going to happen, and the disappointment of the House of Saud and the Israeli prime minister will not change anything. Without a green light from Washington and a promise from Uncle Sam to intervene alongside his Middle East allies, the Israelis and Saudis are aware that they have neither the means nor strength to attack Iran or Hezbollah.

Trump is playing a dangerous game; but there seems to be some degree of coordination with the other giants on the international scene. The main point is it is impossible for Washington to be an active part in any conflict in the region, or to change the course of events in a meaningful way. The "End of history" ended years ago. US influence is on the decline, and Xi Jinping and Putin have shown great interest in the future of the region. In recent months, the Russian and Iranian militaries, together with the Chinese economic grip on the region, have shown a collective intention to replace years of war, death and chaos with peace, prosperity and wealth.

MBS and Netanyahu are having a hard time dealing with this new environment that will inevitably proclaim Iran the hegemon in the region. Time is running out for Israel and Saudi Arabia, and both countries are faced with enormous internal problems while being unable to change the course of events in the region without the full intervention of their American ally, something practically impossible nowadays.

The new course of the multipolar world, together with Trump’s America First policy, seems to have hit hardest those countries that placed all their bets on the continuing economic and military dominance of the United States in the region. Other countries like Qatar, Lebanon and Turkey have started to understand the historical change that is going on, and have slowly been making the switch, realizing in the process the benefits of a multipolar world order, which is more conducive to mutually beneficial cooperation between countries. The more Saudi Arabia and Israel push for war against Iran, the more they will isolate themselves. This will serve to push their own existence to the brink of extinction.

#Source

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6645
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Ven 8 Déc 2017 - 15:05

Citation :


Jérusalem capitale d’Israël : la fin de l’embellie entre Washington et Riyad ?




L’ORIENT-LE JOUR - BEYROUTH
Publié le 08/12/2017 - 11:55


Depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche, les gouvernements américain, saoudien et israélien connaissent un rapprochement sur fond de lutte contre la menace iranienne. Une entente qui risque d’être compromise par le retour de la cause palestinienne sur le devant de la scène.

“Irresponsable”, “injustifiée”. Les termes ne sont pas choisis au hasard et sont tout sauf nuancés. Le communiqué saoudien qui a suivi l’annonce, mercredi 6 décembre, du président Donald Trump sur le statut de Jérusalem condamne avec fermeté et sans ambiguïté l’initiative américaine. À l’instar du reste de la communauté internationale, du monde arabe et de l’oumma (la nation musulmane), Riyad a pris fait et cause pour les Palestiniens le 7 décembre, après des avertissements répétés au cours des jours précédents sur les conséquences “dangereuses” d’une telle annonce.

La ligne saoudienne rejoint, officiellement, celle du reste du monde, ou presque. Sur les réseaux sociaux, les hashtags en tout genre fleurissaient le 7 décembre : “L’Arabie Saoudite soutient Jérusalem”, entre autres, en est l’un des plus repris.

Un soutien mutuel sans faille

Sauf que les relations américano-saoudiennes connaissent une embellie depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche. Après deux mandats de Barack Obama au cours desquels le fossé s’est considérablement creusé entre Washington et Riyad, c’est même une nouvelle lune de miel. Ce n’est pas un hasard si, pour sa première visite à l’étranger, le nouveau président américain s’est rendu en Arabie Saoudite, au mois de mai. Cette visite a été fastueuse, mais aussi et surtout fructueuse. Et suivie d’une visite en Israël. Depuis, les gouvernements américain et saoudien affichent un soutien mutuel sans faille, multiplient compliments et amabilités.

Un tel rapprochement, solide en apparence, ne peut que se renforcer quand des intérêts mutuels convergent. En l’occurrence, l’endiguement de l’influence iranienne dans la région, qui est aujourd’hui la priorité pour Washington, Riyad et Tel-Aviv. Ces trois gouvernements sont obnubilés par la montée en puissance de Téhéran ces dernières années, et sa présence – directe ou indirecte – en Syrie, au Liban, au Yémen ou encore en Irak. L’épine iranienne a-t-elle, pour autant, remplacé la question palestinienne, centrale dans la région depuis plusieurs décennies, dans la politique régionale de Riyad ? Certains observateurs semblent le croire et accusent le royaume wahhabite de “collusion” avec les États-Unis et Israël. Les plus virulents affirment même que Riyad a “vendu” Jérusalem aux Américains.

Un plan de paix favorable aux Israéliens

Il va sans dire que les informations qui circulent sur le plan de paix israélo-palestinien, élaboré par Jared Kushner, gendre de Donald Trump, attisent les tensions. Selon plusieurs sources gouvernementales et diplomatiques palestiniennes, libanaises, saoudiennes, européennes, le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane (MBS), réputé particulièrement proche de M. Kushner, aurait proposé au président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, en visite à Riyad le mois dernier, un plan de paix particulièrement favorable aux Israéliens. Il consisterait en la création d’un État palestinien autonome, sans continuité territoriale avec la Cisjordanie, ayant comme capitale Abou Dis, un village palestinien dans les environs de Jérusalem-Est annexé, mais qui en est coupé par le mur de séparation encore en pleine construction. La majorité des colonies de Cisjordanie resteraient, et il n’y aurait aucun droit au retour pour les réfugiés palestiniens et leurs descendants. Tout aussi grave, MBS aurait proposé des compensations financières importantes au président Abbas et lui aurait donné deux mois pour prendre sa décision, au terme desquels son refus serait suivi d’une démission forcée en faveur d’un dirigeant palestinien plus malléable.

Si ces informations sont avérées, elles ont de quoi faire enrager le monde arabe et la communauté internationale. Aucune confirmation officielle n’a suivi ces fuites dans les médias. Au contraire, elles ont été rapidement démenties, et avec virulence, par, entre autres, le prince Khaled ben Salmane, frère de MBS et ambassadeur du royaume à Washington.

Jérusalem, ville trois fois sainte

Dans un contexte de revers diplomatiques répétés pour MBS – au Yémen, au Qatar, au Liban –, les rumeurs grandissantes d’un rapprochement israélo-saoudien ne sont pas totalement irréalistes. Mais la prudence est de mise quand il s’agit de deviner ce que réserve l’avenir aux relations bilatérales entre Washington et Riyad. La déclaration de Donald Trump met ses alliés arabes dans une position on ne peut plus délicate. Après tout, Riyad a souvent été sur le devant de la scène des négociations de paix israélo-palestiniennes, comme en 2002 lors du sommet de la Ligue arabe à Beyrouth, au cours duquel Abdallah ben Abdelaziz, prince héritier à l’époque, a proposé [un plan offrant] la paix des Arabes contre le retour aux frontières de 1967.

La légitimité du royaume, où se trouvent les deux premiers lieux saints de l’islam, est en jeu, d’autant que Riyad n’a été prévenu de la décision du président américain qu’à la dernière minute, et placé devant le fait accompli. Déjà en retrait dans la région, l’influence américaine pourrait se retrouver considérablement affaiblie par les déclarations du président Trump sur Jérusalem, ville trois fois sainte, surtout parmi les populations arabes. Sauf que la menace iranienne est bien plus pressante que la cause palestinienne, explosive depuis plusieurs décennies, mais reléguée aux oubliettes depuis les soulèvements arabes et les conflits sanglants de ces dernières années. Reste à voir si l’entente américano-saoudienne tiendra bon face à la colère du monde arabe.

Samia Medawar

https://www.courrierinternational.com/article/jerusalem-capitale-disrael-la-fin-de-lembellie-entre-washington-et-riyad

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
alphatango
Commandant
Commandant


messages : 1079
Inscrit le : 09/04/2008
Localisation : Fes
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Sam 9 Déc 2017 - 17:44

Il semblerait bien que la decision de reconnaitre Al Quds comme capitale d'Israel est venue de Jared Kushner qui a recu l'approbation de MBS.

Kushner est un extremiste qui a finance les colons israeliens et MBS est pret a sacrifier les Palestiniens pour le pouvoir en Arabie Saoudite et pour abattre les Iraniens.

Le probleme dans la logique de MBS est que les amis de Kushner (les orthodoxes juifs de Shass et compagnie) on une carte du Grand Israel qui contient Medine (qui etait juive il y a 1400 ans). Donc, la division de l'Arabie semble se preparer avec les Saoud qui sourient toutes dents dehors.

Le Maroc devrait se sortir de toute relation trop visible avec MBS car il va dans le mur. Nos dirigeants devraient aussi suggerer aux Emiratis d'Abu Dhabi (l'autre Mohammed) de se calmer.

En gros, tout ceci ne sent pas bon... On a des idiots inco;petentes et arrogants de 32 ans (Kushner et MBS) qui croient que leur richesse leur donne l'omniscience et qui veulent jouer aux chefs d'etats...
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6645
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   Sam 9 Déc 2017 - 18:47

Dans le conflit israelo-arabe les administrations US ont toujours pesé de tous leur poids en faveur d Israël donc avec cette reconnaissance, Trump ne fait que tourner le couteau dans la plaie de ses alliés arabes  

si sa fait mine d être surpris, de s offusquer ou de condamner, c'est pour la position inconfortable vis à vis des opinions publiques, dans laquelle les met cette reconnaissance

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités au Moyen Orient   

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités au Moyen Orient
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 34 sur 34Aller à la page : Précédent  1 ... 18 ... 32, 33, 34
 Sujets similaires
-
» Cuisine du Moyen-Orient
» Quels sont les grands pays producteurs de petrole
» La Médaille Militaire, très convoitée.
» Ma campagne du Moyen-Orient.. CHYPRE
» Les actualités de la Marine Française

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: