Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Conflit du Qaradaq (Arémnie-Azerbeïdjan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Altay
Caporal chef
Caporal chef
avatar

messages : 152
Inscrit le : 22/03/2016
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Conflit du Qaradaq (Arémnie-Azerbeïdjan)   Mar 5 Avr 2016 - 18:40

pyromane a écrit:
Cette guerre était inévitable, depuis le temps que les azeris upgradent leur armée dopés avec les revenu du gaz, et l'assistance turque. Les arméniens ont raté leur chance quand ils ont refusé au dernier moment une régularisation des relations avec la Turquie, ils croient que leurs alliés (Russie et France) vont se bouger pour eux, alors qu'en réalité la France s'en fout, voir même soutient les azeris, car en réalité elle ne faisait qu'utiliser leur génocide pour faire pression sur la Turquie, et la Russie ne peux pas les soutenir de manière directe car elle a d'autres chats à fouetter. Bref ils se sont encore fait avoir par les occidentaux (une fois de plus dans leur histoire.)

l'Azerbaijan est tres bien placé en assurant aux russes de gros contrats en armement et en ayant des relations fraternel avec la Turquie
l armenie quand a elle a part son lobby a la con et leur génocide ce pays ne vaut rien
Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1525
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Conflit du Qaradaq (Arémnie-Azerbeïdjan)   Mar 5 Avr 2016 - 19:03

Il auront toujours les Karadashian
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20767
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Conflit du Qaradaq (Arémnie-Azerbeïdjan)   Mer 6 Avr 2016 - 18:34

Citation :
Conflit au Nagorny-Karabakh: Erdogan accuse la Russie de "prendre partie"


AFP 06/04/2016


Le président turc Recep Tayyip Erdogan a accusé mercredi la Russie, avec laquelle son pays est en froid, de "prendre partie" pour l'Arménie dans le conflit entre l'Azerbaïdjan et les autorités séparatistes de la région du Nagorny-Karabakh.

"J'espère que les pas effectués par l'Azerbaïdjan pour arriver à une fin des combats seront imités par l'Arménie", a déclaré M. Erdogan lors d'un discours devant des élus locaux à Ankara, jugeant que pour l'heure "ce n'est pas le cas".

"La Russie dit que la Turquie prend parti. Si on cherche quelqu'un qui prend parti, alors le plus important est la Russie", a estimé l'homme fort de Turquie, en réponse au chef de la diplomatie russe Sergeï Lavrov qui a implicitement mis en garde les Turcs contre une ingérence dans le conflit du Nagorny-Karabakh.
"La Russie aime bien prendre parti, elle l'a fait en Ukraine, en Géorgie et aujourd'hui elle le fait en Syrie", a poursuivi M. Erdogan.

De violents affrontements ont opposé pendant quatre jours les troupes d'Azerbaïdjan à celles des autorités séparatistes du Nagorny-Karabakh, faisant au moins 75 morts, jusqu'à un cessez-le-feu signé mardi et globalement respecté depuis.

Après une guerre ayant fait 30.000 morts et des centaines de milliers de réfugiés, principalement azerbaïdjanais, le Nagorny-Karabakh est passé sous le contrôle de forces séparatistes proches de l'Arménie. Cette région est majoritairement peuplée d'Arméniens.

Depuis la reprise des hostilités, Ankara a multiplié les déclarations en faveur de son allié, turcophone et musulman, azerbaïdjanais. Mardi, le Premier ministre Ahmet Davutoglu a prévenu que son pays serait aux côtés du "frère" azerbaïdjanais "jusqu'à l'apocalypse". Auparavant, M. Erdogan avait promis de soutenir Bakou "jusqu'au bout".

La Turquie n'a en revanche pas de relations diplomatiques avec l'Arménie, en raison du différend sur les massacres de masse d'Arméniens dans l'Empire ottoman en 1915, qualifiés par Erevan de génocide, ce qu'Ankara refuse de reconnaître.
Les relations entre Ankara et Moscou se sont par ailleurs détériorées depuis novembre, après que des F-16 turcs eurent abattu un bombardier russe au-dessus de la frontière syrienne.

http://www.lorientlejour.com/article/979473/conflit-au-nagorny-karabakh-erdogan-accuse-la-russie-de-prendre-partie.html
Revenir en haut Aller en bas
mbarki_49
Colonel
Colonel


messages : 1867
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Conflit du Qaradaq (Arémnie-Azerbeïdjan)   Mer 6 Avr 2016 - 22:44

Citation :
Report: Israeli-made Suicide Drone Used in Nagorno-Karabakh Conflict
This could be one of the first instances of such a weapon being used in combat, The Washington Post reports, after a video of what appears to be a Harop drone emerges.
read more: http://www.haaretz.com/israel-news/1.713120

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20767
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Conflit du Qaradaq (Arémnie-Azerbeïdjan)   Jeu 5 Mai 2016 - 14:03

Citation :
Le gouvernement arménien reconnaît l'indépendance du Haut-Karabakh


International
13:29 05.05.2016(mis à jour 13:33 05.05.2016)



Le gouvernement arménien a approuvé un projet de loi sur la reconnaissance de la République du Haut-Karabakh.

D'après les médias locaux, le document en question est le fruit de discussions engagées entre Erevan et Stepanakert, capitale de la république autoproclamée.

Selon le vice-ministre arménien des Affaires étrangères Shavarsh Kocharyan, la reconnaissance du Haut-Karabakh en tant qu'Etat indépendant sera examinée par le parlement national en cas d'agression de la part de l'Azerbaïdjan.

La possibilité de reconnaître la République du Haut-Karabakh a été à plusieurs reprises évoquée par les députés arméniens depuis 2009. Cependant, le parlement a refusé d'adopter un document ad hoc afin de ne pas compromettre le déroulement des négociations sur le règlement pacifique du conflit.

A l'heure actuelle, l'indépendance du Haut-Karabakh est reconnue par l'Abkhazie, l'Ossétie du Sud (partiellement reconnues) et la Transnistrie (non reconnue), ainsi que par sept Etats américains, dont la Californie et Hawaii.

Le 2 avril dernier, l'Arménie et l'Azerbaïdjan ont constaté une aggravation de la situation dans le Haut-Karabakh, république autoproclamée de Transcaucasie majoritairement peuplée d'Arméniens (80%). Le ministère azerbaïdjanais de la Défense a fait état de tirs de la part des forces armées arméniennes, tandis qu'Erevan a accusé Bakou d'avoir mené des "actions offensives" sur le terrain.

Au moins 33 personnes sont mortes dans ce regain de tension, d'après le Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Selon les évaluations de l'Onu, environ 150.000 personnes résident dans la zone du conflit du Haut-Karabakh et risquent d'être forcées de quitter leurs foyers en cas d'aggravation de la situation et de reprise des hostilités dans la région.

https://fr.sputniknews.com/international/201605051024751572-haut-karabakh-reconnaissance-armenie/
Revenir en haut Aller en bas
Altay
Caporal chef
Caporal chef
avatar

messages : 152
Inscrit le : 22/03/2016
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Conflit du Qaradaq (Arémnie-Azerbeïdjan)   Ven 6 Mai 2016 - 22:32

armée d'azerbaijan en alerte maximum, elle masse ses troupes et blindé a la frontiere avec l'arménie
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20767
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Conflit du Qaradaq (Arémnie-Azerbeïdjan)   Jeu 13 Oct 2016 - 17:30

Citation :
Nagorno-Karabakh : fragile cessez-le-feu


13 octobre 2016/ Actualité Stratégie et politique




Selon des responsables politiques azéris, le statu quo diplomatique entre Erevan et Bakou, au sujet de la province disputée du Nagorno-Karabakh, n’est pas tenable et, à défaut d’une issue diplomatique rapide, ces derniers pourraient faire usage de la force pour récupérer les territoires sous contrôle arménien ou du gouvernement autoproclamé du Haut-Karabakh.

Suite aux affrontements du mois d’avril, qui ont permis à l’armée azérie de reprendre deux collines stratégiques et 2 000 hectares dans le secteur de Tartar et dans celui du sud de la ligne de contact, cette dernière a vu sa légitimité renforcée au sein du pays. Si le cessez-le-feu est, depuis, globalement respecté, la situation reste très tendue, comme en témoignent les échanges de tirs à l’arme légère ou les survols de drones de surveillance quasi quotidiens. Des incidents responsables chaque année de la mort de plusieurs dizaines de soldats et de civils dans les deux camps.

Sur le front diplomatique, les deux parties campent sur leurs positions : Bakou demande la restitution des sept districts adjacents comme préalable aux négociations. Ce que refuse Erevan, qui estime que l’ensemble des districts du Nagorno-Karabakh doivent entrer dans le traitement global de la question.

Le président russe Vladimir Poutine, qui se pose en médiateur, a proposé à Bakou d’intégrer l’OTSC avec, en échange, des transferts d’armements significatifs. Une proposition accueillie avec tiédeur à Bakou, où l’on maintient une stratégie d’équilibre vis-à-vis de l’Occident, de la Turquie, de l’Iran et de la Russie. Et où l’on continue de privilégier les médiations de l’Onu et de l’OSCE (groupe de Minsk comprenant la Russie, les Etats-Unis et la France). Bakou demande ainsi, depuis plusieurs mois, la présence de casques bleus le long de la zone de contact.

L’Azerbaïdjan a accusé Erevan, mercredi dernier, devant les Nations unies, de réinstaller les réfugiés arméniens ayant fui le conflit syrien dans la province du Nagorno-Karabakh. Les autorités azéries estiment que cette stratégie consiste, pour le gouvernement arménien, à annexer, en modifiant le ratio des populations, un territoire qui ne lui est pas reconnu par le droit international.

Le ministre arménien des Affaires étrangères, Edouard Nalbandyan, s’est défendu d’une telle volonté, mais il a tenu à rappeler que son pays avait accueilli jusqu’à présent près de 10 000 réfugiés sans aide particulière de la communauté internationale. De nombreuses familles syriennes se sont en effet installées dans le district de Kashatag, aidées par une ONG créée par l’ancienne députée Lilit Galstyan, qui fut inquiétée en 2010 aux Etats-Unis lors du scandale Medicare et issue du parti historique Dashnak, qui recrute des volontaires pour rejoindre le front.

http://www.ttu.fr/nagorno-karabakh-fragile-cessez-feu/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20767
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Conflit du Qaradaq (Arémnie-Azerbeïdjan)   Jeu 29 Déc 2016 - 18:43

Citation :
Trois soldats arméniens tués à la frontière avec l'Azerbaïdjan


AFP 29/12/2016


Trois soldats arméniens ont été tués jeudi dans des affrontements avec les forces azerbaïdjanaises à la frontière entre les deux pays, qui se disputent la région du Nagorny-Karabakh, a annoncé l'armée arménienne.

"Jeudi matin, très tôt, les forces armées azerbaïdjanaises ont fait intrusion sur le territoire arménien", a affirmé à l'AFP un porte-parole du ministère arménien de la Défense, Artstroun Khovkhannissian.
"Trois soldats arméniens ont été tués" dans un échange de tirs près du village arménien de Tchinari, a-t-il précisé, en affirmant que les "affrontements se poursuivent, les deux parties utilisant des lance-grenades et des snipers".

Pour sa part, l'Azerbaïdjan a accusé l'Arménie d'avoir envoyé un "groupe de saboteurs" sur son territoire.
Le groupe "est tombé dans une embuscade alors qu'il essayait de traverser la frontière", a assuré le ministère azerbaïdjanais de la Défense dans un communiqué.
"L'ennemi a subi de lourdes pertes et a été forcé à reculer", poursuit le communiqué, ajoutant qu'un soldat azerbaïdjanais était porté disparu.

Au moins 110 personnes, des civils et des militaires des deux camps, ont été tuées début avril dans des affrontements au Nagorny-Karabakh, une région en majorité peuplée d'Arméniens qui a fait sécession mais qui est toujours reconnue internationalement comme faisant partie de l'Azerbaïdjan.

Un cessez-le-feu a été signé à Moscou entre les belligérants, mais des combats sporadiques continuent de se produire le long de la ligne de démarcation.
Il s'agissait des pires violences depuis un premier cessez-le-feu conclu en 1994, après une guerre ayant fait 30.000 morts et des centaines de milliers de réfugiés, principalement des Azerbaïdjanais.
Aucun traité de paix n'a été signé à ce jour entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan concernant le Nagorny-Karabakh.

http://www.lorientlejour.com/article/1026526/trois-soldats-armeniens-tues-a-la-frontiere-avec-lazerbaidjan-armee-armenienne.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20767
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Conflit du Qaradaq (Arémnie-Azerbeïdjan)   Ven 16 Juin 2017 - 22:14

Citation :
Trois soldats du Nagorny-Karabakh tués par les forces azerbaïdjanaises


AFP 16/06/2017


Les forces azerbaïdjanaises ont tué vendredi trois soldats du Nagorny-Karabakh, le territoire séparatiste azerbaïdjanais peuplé majoritairement d'Arméniens, ont déclaré les autorités rebelles du Karabakh.

"L'armée azerbaïdjanaise a bombardé aujourd'hui (vendredi) des positions de l'armée du Karabakh à partir de lanceurs de roquettes anti-tanks", a déclaré le ministère de la Défense du Karabakh dans un communiqué. "Trois soldats de l'armée du Karabakh, tous âgés de 20 ans, ont été tués".

En avril 2016, au moins 110 personnes des deux camps avaient été tuées lors d'une recrudescence de la tension dans ce territoire disputé. Un cessez-le-feu négocié par la Russie avait mis fin aux combats, sans relancer le processus de paix.

Les négociations de paix entre les deux camps sont dans l'impasse depuis le cessez-le-feu de 1994. La république auto-proclamée du Nagorny-Karabach en Azerbaïdjan revendique une véritable indépendance --ce qu'Erevan soutient-- alors que Bakou n'est prêt à concéder qu'une autonomie culturelle.

La guerre entre Azerbaïdjanais et séparatistes arméniens du Nagorny-Karabakh a fait plus de 20.000 morts entre février 1988 et mai 1994.

https://www.lorientlejour.com/article/1057632/trois-soldats-du-nagorny-karabakh-tues-par-les-forces-azerbaidjanaises.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20767
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Conflit du Qaradaq (Arémnie-Azerbeïdjan)   Ven 7 Juil 2017 - 17:54

Citation :
L'armée azerbaïdjanais frappe les positions arméniennes au Karabakh


AFP 07/07/2017


L'armée azerbaïdjanaise a affirmé avoir frappé vendredi à l'artillerie les positions arméniennes dans la région contestée du Nagorny-Karabakh, que se disputent les deux voisins du Caucase depuis des décennies.

L'artillerie de Bakou a "annihilé un grand nombre de forces ennemies, plusieurs unités d'artillerie et des infrastructures militaires", a indiqué le ministère azerbaïdjanaise de la Défense dans un communiqué.
"Toutes les unités de l'armée azerbaïdjanaise ont été placées en état d'alerte", a-t-il ajouté.

Les autorités séparatistes de la région du Nagorny-Karabakh, soutenues par Erevan, ont de leur côté affirmé que l'armée azerbaïdjanaise avait "violé le cessez-le-feu en se servant de mortiers et de lance-missiles", sans évoquer de pertes hormis "trois soldats blessés".
"L'armée du Karabakh a riposté pour faire cesser l'activité militaire de l'ennemi", a indiqué le ministère de la Défense séparatiste.

Cette soudaine poussée de violence intervient après la mort mercredi près de la ligne de front de deux civils azerbaïdjanais, un bébé de deux ans et sa grand-mère, tués par des obus tirés par les séparatistes selon les forces azerbaïdjanaises.

Le Nagorny-Karabakh est une région peuplée majoritairement d'Arméniens qui a fait sécession mais est toujours reconnue internationalement comme faisant partie de l'Azerbaïdjan.
Un cessez-le-feu avait été conclu en 1994, après une guerre ayant fait 30.000 morts et des centaines de milliers de réfugiés, principalement des Azerbaïdjanais. Aucun traité de paix n'a toutefois été signé entre Bakou et Erevan et des heurts se produisent régulièrement.

En avril 2016, au moins 110 personnes - des civils et des militaires des deux camps - ont été tuées dans les pires violences depuis 1994. Un nouveau cessez-le-feu a été signé à Moscou entre les belligérants, mais des combats sporadiques continuent de se produire le long de la ligne de démarcation.

https://www.lorientlejour.com/article/1061189/larmee-azerbaidjanais-frappe-les-positions-armeniennes-au-karabakh.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Conflit du Qaradaq (Arémnie-Azerbeïdjan)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Conflit du Qaradaq (Arémnie-Azerbeïdjan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Conflit israélo-palestinien
» La Normande en Azerbaïdjan.
» Arrêter la garde alternée pour résoudre le conflit?
» Le conflit israelo - palestinien
» conflit avec le garagiste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Histoire, Guerres et Conflits militaires :: Guerres et conflits d'actualités-
Sauter vers: